AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Bibliothèque
Page 12 sur 12
Revues et Magazines
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
Guéthenoc Ursion
Serdaigle
Serdaigle

Re: Revues et Magazines

Message par : Guéthenoc Ursion, Mar 23 Jan 2018 - 19:52


Silence, public égrillard, et admirez ! Le petit singe sautille de branches en branches, tel une femelle énamourée. Ce n'est guère la saison du rut alors lui incombe la tâche de le domestiquer. Fichtre, Guéthenoc n'est ni dresseur ni une brute. Il soupire car pas plus, il n'est un lâche. Flûte ! Montrons à ce bouquetin excité qu'il n'a nul besoin de liane ni de lustre pour effectuer cette périlleuse traversée.

Chaise renversée, pas alerte et exemple d'agilité, le gouffre est sans peine traversé. Contemple, bélître éhonté, ce que peut faire un homme avec un esprit clair et affûté. Hélas, quelle amère déconfiture et cuisante infortune de le voir si hardiment dressé, avec une lame que ses rimes pourtant inspirées ont à peine émoussée. Craindrais-je, ainsi armé, de pouvoir le blesser, si ce n'est effleurer, comme un baisé volé ?


Décidant de lui laisser une chance d'échapper à sa mortelle étreinte, il met sa baguette dans sa poche, désigne l'horizon et concède : - « Fuis promptement de cette île, ô le plus misérable des mortels ». Maintenant, sur un ton railleur : « Il n’est pas juste de secourir et de favoriser le départ d’un homme en horreur aux dieux fortunés ». C'était bien Elius qui avait commencer à invoquer ici les dieux anciens et lui, il faisait preuve de mansuétude. Il bombe le torse, les mains à présent sur ses hanches, et enfonce le clou : « Fuis, puisque c’est pour être l’ennemi des immortels que tu reviens en ces lieux ». Sachant déjà qu'il ne prendrait jambes à son cou, il approche sa main de sa poche, prêt à dégainer. « Lorsque tu m'aura touché de ta baguette, moi, saisissant soudain le glaive que je portes à mon côté, fondrai sur toi, comme impatient de te frapper ». Qui fera feu le premier ? Le gant en était jeté et relevé...



Texte : L'Odyssée, d'Homère, Chant X.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Élius Askin
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Revues et Magazines

Message par : Élius Askin, Mer 24 Jan 2018 - 15:04






Tout Éole souffle sur ton petit corps agité, épouvantail grimé. D'un geste tu t'envoles, quittes ta terre et rejoins la mienne, où je t'attends courbé. À moins que ça ne soit mes serres, fourchues comme la langue d'un serpent prêt à attaquer. J'ondule, t'observe, écoute attentivement ton avertissement et fais rouler dans ma bouche la verve du gamin turbulent. Lèvres étirés, regard acéré ; j'en baverais presque de notre pièce improvisée. Mais déjà les derniers spectateurs rangent leurs affaires, courent à d'autres délectations. Bientôt la bibliothèque fermera ses portes ; préparant son mobilier abandonné à accueillir la nuit. Quelques torches s'éteignent que mes yeux accusent fermement. Dans ma tête nébuleuse, dégringolent les mots laissés dans le noir. De longues secondes qui s'étirent, vides. Je jette mes iris sur ta posture d'enfant vaillant avant de répliquer pour la première fois de ma propre prose :


— Sans projecteur, pas de scène. Les bras étendus, je balaye la pièce désormais tamisée. Puis m'abaisse en une courbette de salutation. De cet échange théâtral, la fin en suspension reste ma seule option. Trois pas en arrière, j'emprunte l'escalier formé par un des sièges de bois noble pour quitter notre éloquente joute. Prendre mon sac à l'épaule, et m'éloigner de toi non sans une dernière provocation :


— Défie-moi dans un lieu plus exposé si tu l'oses ! Clin d’œil à l'appui, sans attendre, je m'enfuis.




Fin du RP pour moi, merci à Guéthenoc
Revenir en haut Aller en bas
Guéthenoc Ursion
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Revues et Magazines

Message par : Guéthenoc Ursion, Ven 26 Jan 2018 - 22:46


Le vent violent de cette sérénade sans musique, si ce n'est la voix des artistes, s'est fatigué. Les mots et les non-dits restent en suspens, comme étonnés. La représentation est maintenant achevée. L'ardeur combattante et théâtrale s'estompe en même temps que le rideau commence à tomber sur cette comedia improvisée. Les cœurs s'apaisent et l'on reprend son souffle. Témoins de tant d’esbroufe, les hirondelles infidèles migrent en quête d'un nouveau printemps. Peut-être reproduiront-elles la clarté et la majesté qui leurs ont été proposée. Sous d'autres cieux certainement, comme la promesse formulée par Elius à l'instant. Il soupire d'aise, dégustant toutes les pensées échangées, et jouissant encore des paroles si bien exprimées.

Ainsi, son opposant scénique s'est défilé, avec une fierté qui n'est pas déméritée. Ainsi esseulé, le petit aiglon émerveillé range sa baguette à peine échauffée. Puisqu'il est l'heure de l'improvisation, qu'il perçoive ces quelques mots, sans prétentions, que Guéthenoc lui adresse alors que dans son esquive, il lui tourne le dos.


- « Hâte toi, Ô Maître d'oraison ! La lune se lève et la nuit est pleine de promesse ». La pénombre gagne du terrain, comme attirée par sa solitude. « Retrouvons-nous vite et partageons bientôt le caressant goût du renouveau. Peut-être pour un vaudeville ou une pantomime ». Il lève la main, en un salut plein de respect. « Adieu, mon frère, mon ennemi ».


Le rideau écarlate tombe et termine son office.



[Fin du rp pour Guéthnoc. Merci à toi, Elius, et à bientôt, sous d'autres cieux.]
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Guéthenoc Ursion
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Revues et Magazines

Message par : Guéthenoc Ursion, Lun 12 Fév 2018 - 20:12


La Gésine d'une Quêste.


En compagnie de Ben Wilkinson,
LA mutuelle accordée.





Comme bien souvent, il n'avait pas trouvé son bonheur dans les rayons de la Bibliothèque. A croire que les sorciers de l'époque étaient tellement infatués de leurs propres personnes qu'il n'avaient pas pris la peine de récolter les écrits moldus quant aux légendes arthuriennes. Pourtant, il était de ceux qui avaient conscience que les non-magiciens avait été fort influencés par ces mythes et qu'ils en avaient tirés eux aussi des enseignements. A tel point que certaines figures comme Merlin et  Morgane étaient connus dans les deux mondes, pour ce qu'ils furent réellement ici, et des images folkloriques là-bas. Alors il se répétait encore cette question : POURQUOI n'avait-il pas trouvé ce qu'il cherchait dans la Bibliothèque ?

Il en était à ce point dans ses réflexions. Il fulminait, se demandant s'il était de bon ton d'envoyer une beuglante au Directeur de l'Académie. S'en qu'il ne s'en rende compte, ses pas le menèrent au coin réservé aux magasines et aux revues. Il se dit que ses enjambées le menaient bien souvent ici, il en ignorait la raison.

Il pris dans son sac son carnet de note, souvent plus pratique qu'un parchemin et jeta plus qu'il ne posa sa gibecière, provoquant un grognement de sa mère qui n'aimait pas que soient ainsi maltraitées ses affaires. Il grognassa également et entreprit de relire les annotations qu'il avait consciencieusement compilé. La masse d'informations était conséquente et la fatigue commençait à lui titiller les rétines. Il maugréa derechef et maudit son infortune, lançant son registre sur la table.

- « PESTE SOIT ! ».

Statistiquement, il avait 89,7% de chance de se faire rabrouer par un membre du personnel, gardien des lieux, 96,4% par un élève studieux, ce qu'il était d'habitude. En tout cas, tout absorbé qu'il était par sa dévaine, il n'avait même pas remarqué qu'il n'était pas seul à cette table et que Ben le regardait avec des yeux ronds. Il passa une main dans ses boucles et parût bien embarrassé.

- « Ah ! Moultes Salutations, Ô Vaillant Confrère ! Accorde moi ton pardon, je ne t'avais guère asperçus...  Comment vas-tu ?».

Il considéra son vis-à-vis avec intérêt. Il le savait tout aussi curieux que lui, peut-être plus entreprenant, mais pas moins déterminé. Oui, il pourrait faire un bon compagnon, ou tout du moins un bon conseiller. Après tout, un Seigneur digne de ce nom devait s'entourer de partisan fiable et fidèle. Ben pouvait-il être de cet acabit ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ben Wilkinson
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Revues et Magazines

Message par : Ben Wilkinson, Mar 13 Fév 2018 - 1:17


En compagnie de  Guéthenoc Ursion
LA mutuelle accordée.

Quelques semaines après son intégration chez les Serdaigne Ben avaient déjà bien entamé le stock de livre de la bibliothèque en bon petit piaf intello qu'il est et qu'il se doit d’être, mais à son étonnement la bibliothèque ce haut lieu d'érudition dans cette prestigieuse école de magie n'était pas à la hauteur de ce qu'il fantasmait .
De plus elle manque cruellement d'ouvrage sur les baguettes magiques à son goût et les ouvrages sur la magie noire lui sont, si on peut dire inaccessible soi-disant qu'un 1er année n'avait pas le droit de consulter des livres sur la nécromancie.

Après de longues recherches parmi les bouquins et exaspéré par l’état de fait qu'il ne trouverait de toute façon pas ce qu'il cherche il décidait de se détendre un peu vers la section des magazines il trouva d’ailleurs amusant que les sorciers aient repris la mode des moldus et non pas créer un équivalent magique à cette forme de lecture allégé .

Prenant tout ce qu'il pouvait trouver sur les objets magiques il s'installa sur une table et feuilleta les revues rien de bien plus intéressant à part un petit article sur les baguettes magiques auquel il grimaça rien de ce qu'il y avait devant il ne le savait déjà .
Puis avant qu'il ne puisse poursuivre il fut interrompu par un juron issu d'un autre temps .

- « PESTE SOIT ! ».

Surpris il l'observa avec intérêt quel étrange énergumène avons-nous la se dit-il pas que ça le gêne au contraire Ben n'était pas contre les personnalités dissonante et insolite durant son observation bien que bref il remarquât plusieurs choses déjà et c'est temps mieux il porte ses habits de façon plus correct que Ben et surprise il fait lui aussi partie de Serdaigle ses cheveux l'intriquèrent coiffé eux aussi d'une manière ancienne.

Il se rappela tardivement qu'il avait dû lui parler vaguement durant la cérémonie de répartition mais surtout ce qu'il avait frappé c'est que contrairement à d'autres la taille de son camarade n'était pas supérieure à la sienne contrairement à un certain nombre d'autres élèves qui semblaient avoir été nourrit aux hormones ce qui fait qu'il passe d'un monde moldu durant son enfance ou il était considéré comme plutôt grand à un monde sorcier ou sa taille était moyenne .  


-« Ah ! Moultes Salutations, Ô Vaillant Confrère ! Accorde moi ton pardon, je ne t'avais guère asperçus...  Comment vas-tu ?» .


Oula quel langage châtié et ancien Ben du chercher en lui de qu'elle manière lui répondre, son interlocuteur était-il un noble, Ben quant à lui ne l'était certainement pas, sa famille avait beau avoir un manoir et être désigné comme Ben le 4em dans le cercle familial, cependant il n'a pas de sang bleu en lui et ses ancêtres son plus lié à la politique magique qu'a la noblesse Moldu .

La seule chose qui l’attirait dans ce monde de la noblesse c'était les habits et la stature des rois anciens ah oui ça c'est autre chose que les habits à la mode des jeunes moldu d'aujourd'hui qui désolait Ben .
Décidant de lui répondre avec un phrasé à demi-contemporain mais avec une voix chevaleresque il lui répondit.

- Fort bien camarade oisillon malgré l’incompétence de cet établissement a fournir aux jeunes générations des connaissances décentes... Et vous nobles parleurs trouvez vous votre bonheur entre des livres  et des magazines aussi pitoyables que " les sorts et enchantements de niveau basique " ou "comment élever des Veracrasses"' ?
Revenir en haut Aller en bas
Guéthenoc Ursion
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Revues et Magazines

Message par : Guéthenoc Ursion, Mar 13 Fév 2018 - 19:42


Comme cela sonna doux à son oreille. Quel beau langage et quelle justesse dans le ton. A n'en plus douter, il avait bien trouvé son semblable. Qui aurait pu croire qu'il trouverait quelque chose digne d’intérêt en ces lieux ? Pas Guéthenoc, et encore moins son vis-à-vis d'après ce qu'il crû comprendre. Ainsi, il n'était pas le seul à demeurer fort insatisfait.

- « Ah ! Tu mets le doigt exactement sur un de mes sujets de réflexion ! Que non pas ! J'en suis fort marri. Je pensai bien trouver une Compilation des Légendes Arthuriennes mais soit personne ne s'est auparavant intéressé au sujet, soit ils se complaisent dans une ignorance crasse et vagabonde ! ».

Maintenant qu'il y pensait, il aurait très bien pu demander à ses parents de lui expédier son exemplaire via un hibou. Il se demandait pourquoi il n'y avait guère songé plus tôt. Cet aveu ne serait jamais révélé au grand public, évidemment. Dans le même temps, il ne se voyait pas évoluer dans l'univers fienteux de la Volière. Il préférait de loin attendre les prochaines vacances, malgré le retard dans ses recherches. Ce dernier élément était sans doute aucun ce qui le mettait le plus en colère.

- « Je n'ai encore rencontré quiconque ici qui n'aurait serait-ce que de vagues connaissances sur les éléments et points de vue de ces mythes du côté moldu ».

Il en aurait été navré pour Ben d'être ainsi la cible et la victime de ses péroraisons mais hélas, il était parti, et lorsque Guéthenoc était lancé sur le sujet, très peu de choses pouvaient le stopper. Ainsi, il continua à édifier son fratère.

- « L'astuce est de prendre pour base les ouvrages des moldus. Ils sont bourrés de références mais ils ne les comprennent plus pour ce qu'elles sont, grâce ou à cause de Code International du secret Magique. Ah ça oui, ils sont fait du bons boulots mais ils ont effacés des pans de Notre Histoire. Pour beaucoup, il ne s'agit que échos trop anciens ou de fables pour enfants ! Pourtant, je suis de ceux qui croient que le passé a des leçons à nous donner ! ».

Il ponctua la fin de sa diatribe en tapant la table du plat de la main, n'osant pas encore aborder sa passion secrète et le véritable but de son amertume. La messe était dite : Guéthenoc, pas content.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ben Wilkinson
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Revues et Magazines

Message par : Ben Wilkinson, Dim 18 Fév 2018 - 17:18


Ben était sans nul doute tomber sur un bavard et un bavard passionné qui plus est, le jeune homme en face de lui parut être une version de lui-même avec une grosse dose de sophistication et de noblesse en plus .
Il l’écouta parler durant son monologue, ciblant ce qui semble dans ses paroles relever de la moindre chose intéressante .
Hum les légendes arthuriennes c'est vrai qu'elles se perdent de plus en plus s’accentuant ce dernier siècle, les moldus y étaient pour-temps très lié par Arthur et de ses chevaliers mais que voulez-vous ils sont dorénavant plus intéressés par leur technologie  qui ne semble jamais finir de s’améliorer et ne se tournepresque plus du tout sur les histoires et légendes du temps jadis.

Ce qui intéresser Ben dans ses légendes c'était surtout l'implication de merlin et de morgane dite morgane la fée pseudonyme étrange quand on en connaît un peu plus sur le personnage d’ailleurs, mais ce qui l'intriguait le plus c'est que sont devenu les baguettes que possédaient ses deux personnages historiques, d'après les historiens en magie la baguette de Merlin serait en chêne blanc un bois utiliser dans les baguettes qui d’après ce qu'il en sait est faite pour les personnes liées à la nature .
Rien d'étonnant quand on sait que Merlin n'était pas étranger au monde druidique sans en être vraiment un, du moins c'est ce don recompte les histoires autour de lui et qui ont bercé les histoires que lui racontèrent les parents de ben aux côtés des contes de beedle le barde, les animaux fantastiques de Norbert Dragonneau ou encore la Quidditch à travers les âges .

Ben n'était pas mécontent d'appartenir au monde sorcier regorgeant de choses passionnantes mais c'est vrai qu'il du admettre que les informations se fessaient rependant rare sur le sujet des légendes arthuriennes à part des récits romancer pour enfants et la confirmation que des personnages comme Merlin ont réellement existé dans des recueils d'historien magique ennuyeux à mourir a contrario comme le dit si bien son confrère Serdaigle les fables et légende des moldu livrent peut-être plus d'informations tout en classant ça comme quelques choses d’irréel ce qui est un sacré paradoxe si on si penche 5 minutes.

-En tout cas pour ma part je trouve navrant que des informations telles que la nature des baguettes magiques des protagonistes de l'histoire ne soient pas connues que se soi les baguettes de merlin ou celle de Morgane …
Le jeune homme pouffa de rire nerveusement .
-On ne connaît même pas un quart des baguettes utilisées par les héros de la seconde Grande guerre magique qui nous opposa à Voldemort et les noms des protagonistes de notre histoire semblent tomber dans l'oubli petit à petit c'est …
Le jeune garçon s’arrêtât c'est un sujet sensible pour lui mais il poursuivit en posant une question sans chichi ni fioriture à son interlocuteur .

-Je pense sincèrement qu'en trouvant ses informations disparues nous enlèverions un voile sur notre histoire qui a trop tendance s’effacer des mémoires tu en pense quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Guéthenoc Ursion
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Revues et Magazines

Message par : Guéthenoc Ursion, Lun 19 Fév 2018 - 22:03


Il ne doutait quasiment plus. Il avait peut-être trouvé son Watson, son Clyde, son Hardy, le bouchon qui ferme la bouteille d'encre, la lame qui affûte la plume, et c'était fort à propos, (oui, la liste aurait pu continuer pendant très très très très très longtemps – autant que ces « très »), car il constata avec plaisirs que l'esprit de Ben était bien aiguisé, curieux, et prompt à la recherche de la connaissance historique. Il ne pouvait qu'abonder dans le sens de son camarade.

En effet, il lui semblait que beaucoup de mystères pesaient sur la conscience collective du monde des sorciers. Certes, on ne pouvait décemment accuser tout leurs prédécesseurs de malveillance – il était facile d’effacer des traces, sciemment qui plus est - ou de négligence – un incident indépendant d'une volonté pouvait subvenir, mais les faits étaient là et il étaient parlants. Des savoirs étaient perdus, et le rêve de Guéthenoc était de remettre la main dessus. Et en bon chercheur, avec des preuves à l'appui, des textes et encore mieux, avec des objets, témoignages d'autres époques et d'événements oubliés. Comme les baguettes, Ben disait vrai.

- « J'ai déjà réalisé deux ou trois recherches à propos de ce que tu évoques ». Il tapota son carnet de notes. « J'ai tout consigné la-dedans ».

Il était vrai que nombres d'archives avaient aujourd'hui disparues, à cause de guerres diverses, d'incendies, de déplacements jamais arrivés à destinations, d'erreurs de copie, ou cachées volontairement, ou encore simplement oubliées à cause de traditions orales ancestrales perdues. Les causes pouvaient être si nombreuses. Ils étaient parvenu à faire des recoupements, à partir de sources plus ou moins fiables, mais il n'avait pas encore pu mettre ses théories à l'épreuve. Peut-être tout n'était que fantasme, mais il ne pouvait, ni ne voulait, y accorder de crédit.

- « Je ne suis pas un expert dans l'Art des baguettes, loin de là, mais peut-être qu'ensemble, nous parviendront à éclaircir certains points. Peut-être que chez Ollivander's... ».

Il laissa la suggestion en suspens. A tout projet, il fallait un point de départ. Quant à répondre à la question de son compère, il ne pouvait qu'être d'accord. Aussi, il lui dit :

- « Ta parole est d'or ! Il nous faut lutter contre l'ignorance et redonner ses lettres de Noblesse au glorieux passé de nos ancêtres ! ».

Et aussi, il souhaitait ardemment posséder les artefacts de légendes qui occupaient ses pensées. Non par avarice mais pour élever les esprits et faire entrer le monde des sorciers vers de plus hautes sphères, loin des luttes intestines de pouvoir...




Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Revues et Magazines

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 12 sur 12

 Revues et Magazines

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Bibliothèque-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.