AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite
Page 6 sur 17
Rendez-vous au fond de la forêt
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 17  Suivant
Nikki Sullivan
Serpentard
Serpentard

Re: Rendez-vous au fond de la forêt

Message par : Nikki Sullivan, Ven 24 Mai 2013 - 21:54


Ouais. Ils était hors de question de laisser les Gryffondors gagner. Ils avaient encore une chance de leur voler la coupe et la verte et argent espérait bien pouvoir voir leur visage se décomposaient s'ils ne l'a gagnait pas. - Vuep, je pense qu'on devrait réunir tout le monde dans la salle commune et voir avec Axelle et Charli s'ils peuvent pas faire une mise au point. La saison se termine bientôt et ses fichus rouges sont en tête. Enfin, on verra bien ! Tu veux qu'on rentre où qu'on reste encore un peu ? La verte et argent hocha la tête. Il faudrait vraiment une petite discussion et rien de mieux que les deux préfet pour remettre les choses en ordres. Elle avait beau ne pas vraiment apprécier Charli, il était tout de même assez imposant et elle savait qu'il faisait peur à pas mal d'élèves. S'il faisait un petit sermon dans la salle commune, presque personne n'oserait le défier et les choses devraient donc s'arranger assez vite. Au pire, elle irait les menacer un peu et elle savait être assez terrifiante par moment.

    Ouais, on devrait y aller je pense. Ça fait un moment qu'on est là.


Nikki se releva et aida Kyara à remballer tout ce qu'elles avaient sortit. Ça avait été quand même un agréable moment et la brunette avait bien aimé le partager avec sa collègue. Elles avaient un peu plus parlé et elle l'appréciait vraiment. C'était peut-être le début d'une jolie amitié. Tout en finissant de ramasser les derniers trucs qui traînaient, la brunette se laissa absorber par ses pensées. Il allait falloir qu'elle mette de l'ordre dans sa vie et vite sinon elle risquait totalement de dérailler. Ouais. Si elle ne réglait pas tout on finirait par la retrouver enfermé à Ste Mangouste pour crise de folie. Cette pensée lui arracha un petit sourire. Fallait déjà être un peu timbrée pour s'imaginer des trucs pareils. Les deux Serpentards partirent en direction du château continuant à bavarder de tout est de rien. Ce qui était sûre c'est qu'elle avait trouvé en Kyara plus qu'une simple collègue de travail.


[RP terminée]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Rendez-vous au fond de la forêt

Message par : Invité, Sam 8 Juin 2013 - 10:36


[RP avec James Colins]

La Gryffondor avait attendu une heure de l'après-midi pour daigner se lever mais de toute façon, c'était samedi, donc elle ne risquait pas de s'endormir en cours. La rouge et or était seule dans le dortoir, les autres filles devaient sans doute être descendues plusieurs heures plus tôt. Avalon s'habilla rapidement, resserra une cape rouge sur ses épaules et poussa la porte du dortoir pour descendre dans la salle commune des Gryffondors. La salle grouillait de monde. Les septième années étaient avachis dans des fauteuils, le nez dans de gros manuel de cours, sûrement à réviser leurs ASPICs. La sang-mêlé ne s'attarda pas dans la pièce et sortit par le trou dans le mur masqué par le tableau de la Grosse Dame. Avalon n'avait pas eût la chance d'apercevoir le visage souriant de James dans la Salle Commune et elle se demandait où il pouvait être.

Elle regarda sa montre qui indiquait une heure quarante. Ils s'étaient donné rendez-vous à la lisière de la forêt interdite dans vingt minutes. Soucieuse de ne pas être en retard, elle pressa le pas dans les escaliers mouvants et faillit se casser la figure lorsque l'escalier tourna et qu'elle posait le pied sur le palier en même temps. Elle dérapa dans les couloirs du premier étage avant de dévalait à toute vitesse le Grand Escalier qui menait à la Grande Salle et à la porte. Avalon regrettait de ne pas avoir de cape d'invisibilité à cet instant. Traverser le parc sans être vu ne serait pas une mince affaire, de plus, si on la surprenait aux abords de la forêt interdite, elle se ferait sérieusement disputer. Mais elle ne s'inquiétait pas trop pour son sort, mais davantage pour celui de James. S'il se faisait prendre à cause d'une idée qu'Avalon avait eût, elle s'en voudrait horriblement.

Elle passa sans être vue devant la Grande Salle où la majorité des élèves de l'école se restauraient encore. La Grande Porte était ouverte en grand pour laisser passer les rayons du soleil qui perçaient à travers les nuages. Avalon franchit rapidement l'entrée et réfléchis à toute vitesse à une solution pour ne pas être vue. La rouge et or ne savait pas incanter correctement un sort de désillusion, mais fort heureusement, étant donné que les élèves mangeaient, il n'y avait pas grand monde dans le parc. Elle resserra sa cape et traversa le parc d'un pas léger, qu'elle voulait naturel. Personne ne fit attention à elle, et Avalon put se réfugier à l'ombre des arbres, près de la cabane du Garde-Chasse.

Elle avança un peut dans les bois pour se mettre à l'abri des regards indiscrets et s'adossa contre un arbre en gardant un oeil sur sa montre. Il était deux heures moins cinq : elle était un peu en avance. Elle posa sa tête contre l'écorce de façon à pouvoir observer la cime des arbres et guetta le moindre signe suspect. Elle espérait que James n'avait pas oublié leur rendez-vous où qu'un professeur ne l'avait pas vu se diriger vers la forêt. Elle attendit de longues minutes en silence.
Revenir en haut Aller en bas
James Colins
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rendez-vous au fond de la forêt

Message par : James Colins, Dim 9 Juin 2013 - 1:06


James, sitôt arrivé dans le dortoir des garçons de cinquième année, balança négligemment sa sacoche sur son lit. L'heure filait, et il doutait d'arriver aux abords de la forêt interdite dans les cinq minutes suivantes. Il se dépêcha de dénouer sa cravate, d'enfiler sa cape et quitta les lieux sans plus attendre. La salle commune était bondée, quelques élèves de septième année révisaient sur les tables, d'autres bavardaient sur les canapés. James se faufila entre les Gryffondor avec agilité et passa le tableau en guettant le visage d'Avalon. La jeune fille était certainement déjà partie.

Le coeur battant à l'idée de ce qu'il allait faire, James traversa les couloirs dans de longues enjambées, le regard fuyant tous ceux qu'il croisait, de peur que l'on remarque son état agité. Bientôt il arriva au rez-de-chaussée, et entendit le murmure de conversations à travers la porte de la Grande Salle. Il était soulagé que le repas ne soit pas encore terminé - ainsi il y aurait moins de risque qu'il croise un professeur sur sa route.

Une légère brise caressa le visage de James tandis qu'il traversait le parc, sa cape resserrée autour de lui, les yeux obstinément baissés sur ses chaussures. Par bonheur, il ne croisa personne et arriva rapidement au niveau de la cabane du garde-chasse. Il guetta la présence d'Avalon dans l'ombre des arbres, et ne voyant rien, décida de s'avancer dans les sous-bois. Sa respiration s'était calmée depuis qu'il avait quitté le château, soulagé qu'il était de n'avoir attiré aucune suspicion. Son regard capta bientôt la présence d'une silhouette adossée contre un arbre. Avalon. Un sourire se dessina sur le visage du Gryffondor, et il alla à la rencontre de sa petite-amie d'un pas léger.

Au dernier moment, voyant que la jeune fille ne l'avait pas remarqué, il décida de changer de direction, et contourna l'arbre contre lequel elle était adossée. Il s'approcha en silence.

- Désolé, je suis en retard, claironna t-il en l'agrippant par l'épaule pour lui planter un baiser sur la joue.

Fier de son effet de surprise, James lui sourit d'un air espiègle.

- Alors, on y va ? fit il alors en baissant d'un ton, la mine sérieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Rendez-vous au fond de la forêt

Message par : Invité, Dim 9 Juin 2013 - 11:18


James était en retard ! La Gryffondor fixait sa montre toute les trente secondes et remuait les feuilles à ses pieds avec le bout de sa chaussure. Elle espérait qu'il ne s'était pas fait prendre par un enseignant et qu'il pourrait bientôt la rejoindre. Elle pensa à jeter un coup d'oeil vers le château mais avant qu'elle est put tourner la tête, quelqu'un lui agrippa l'épaule et lui posa un bisou sur la joue.

- Désolé, je suis en retard, claironna t-il.

Avalon tourna la tête vers le Gryffondor et écarquilla les yeux, surprise. Elle ne l'avait même pas entendu arrivé ! Si ça avait été un prof, elle n'aurait vraiment pas eût l'air maline. Mais tout allez bien, et maintenant James était avec elle, et tous deux allaient contourner légèrement le règlement en pénétrant dans la forêt, qui, comme son nom l'indiquait, était interdite.

- Alors, on y va ? fit il alors en baissant d'un ton, la mine sérieuse.

Avant de prendre la direction des entrailles de la forêt, la sorcière lui rendit son bisou avec un sourire amusé devant la mine sérieuse de James. Néanmoins, il avait raison de prendre l'affaire avec gravité, ils n'allaient pas n'importe où. De toute les créatures qui se trouvaient dans ces bois, Avalon n'en connaissait sûrement pas la moitié, mais ce qui était sûr, c'est qu'elle ne voulait croiser ni centaures, ni acromentules.

- Ne t'éloigne pas de moi..., dit-elle en resserrant sa cape, l'ai peu rassuré.

Elle sortit sa baguette magique d'une poche intérieur et la tendit devant elle. De sa main libre, elle attrapa une des mains de James. Et ensemble, ils commencèrent à avancer dans la forêt. Les feuilles craquaient sous leurs pas et le bruit du vent dans les feuillages pouvait presque faire penser au râle d'un détraqueur. La sang-mêlée frémit. Elle avait déjà vu des détraqueurs, au Ministère de la Magie. Son père travaillait au département de la justice et ce domaine faisait souvent appelle aux créatures masquée pour transporter des criminels à la prison d'Azkaban.

- Tu crois qu'il y a des détraqueurs dans cette forêt ? demanda-t-elle en s'arrêtant au pied d'un vieux chêne.

Quelques instants plus tôt, elle avait murmuré " lumos " à sa baguette car plus ils avançaient dans la forêt, plus il faisait sombre. Et jusqu'à maintenant, ils n'avaient pas croisé âme qui vive, ce qui n'avait rien de très rassurant. On pouvait encore distinguer, loin au-dessus de la cime des arbres, la tour d'astronomie qui surpassait celles des lions et des aigles en hauteur. Soudain, un craquement se fit entendre dans la forêt, et sembla se propageait de tous les côtés. Avalon écarquilla les yeux mais garda son sang-froid. Elle alla se serrer contre James, sa baguette haute.

- James... Qu'est-ce que c'est ?
Revenir en haut Aller en bas
James Colins
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rendez-vous au fond de la forêt

Message par : James Colins, Mer 12 Juin 2013 - 0:06


Avalon rendit son baiser à James avant de se resserrer dans sa cape , l'air peu rassuré.

- Ne t'éloigne pas de moi...

Il hocha la tête, et la voyant sortir sa baguette et la tendre devant elle, il fit de même. La main d'Avalon s'agrippa à la sienne, puis les deux Gryffondors s'avancèrent parmi les arbres, accompagnés du bruissement des feuilles et du sifflement du vent. Bientôt ils furent entourés par l'obscurité, et James acquiesça silencieusement quand la jeune fille glissa un Lumos du bout des lèvres, leur éclairant le chemin.

- Tu crois qu'il y a des détraqueurs dans cette forêt ? demanda t-elle plus tard, en s'arrêtant au pied d'un vieux chêne.

James remarqua le visage crispée de sa compagne. Il secoua la tête, certain que ces créatures ne pouvaient s'aventurer si près du château. On voyait d'ailleurs encore ses plus hautes tours. Il voulu détendre la jeune fille d'un sourire et d'une réplique amusante, mais un craquement le coupa net dans sa lancée. Le bruit sembla se répercuter sur les arbres dans un écho sans fin, et James sentit Avalon se serrer davantage contre lui, sa baguette levée.

- James... Qu'est-ce que c'est ?

James lui indiqua de se taire d'un geste et leva lui aussi sa baguette en prévention. Il attendit quelques secondes, mais rien ne se produisit.

- Ce devait être un animal qui passait par là, fit il en tentant de la rassurer.

Tous ses sens étaient accrus, et il guettait maintenant le moindre bruit suspect, un bras serrer autour de la taille d'Avalon. Bien qu'il tâcha de garder un air rassuré, il n'en menait pas large. Il se rassura en se disant qu'ils n'étaient pas si loin du château. Et puis, ils avaient tous les deux leur baguette, et connaissaient plusieurs sorts de défense. C'est alors qu'un autre craquement se fit entendre, plus près cette fois. Droit devant eux.

- Derrière moi, chuchota t-il à Avalon, sa baguette en avant.

Son regard balaya les feuilles mortes, et s'arrêta sur une rangée de champignons à la curieuse teinte bleuâtre sous un arbre. Ses sourcils se levèrent, et un sourire étira ses lèvres. Il laissa échapper un rire nerveux.

- C'est rien Avalon, dit il alors en baissant sa baguette. Un Chapardeur.

Sa voix s'était faite plus basse, et James laissa les illustrations des vieux livres que lui lisait sa mère autrefois ressurgir dans sa mémoire.

- Ce sont des lutins qui vivent dans les mousses et les champignons. Nous en avons probablement surpris un dans son lieu de vie, et il a tenté de nous effrayer. Mais ils sont inoffensifs.

James jeta de nouveau un oeil aux champignons postés sur le sol, dans l'espoir d'apercevoir la créature. Il avait lu bien des histoires sur les lutins, les elfes et les génies. Jamais il n'avait pu en voir un malheureusement. Les seules images qu'il avait d'eux étaient des dessins, qui si ça se trouve ne reflétait aucunement la réalité. Il soupira.

- Ils sont aussi très timides. C'est dommage, j'aurai bien voulu en voir un.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Rendez-vous au fond de la forêt

Message par : Invité, Jeu 13 Juin 2013 - 22:07


Avalon était terrifiée, ils n'auraient peut-être pas dû s'aventurer si loins dans la forêt interdite, qui sait ce qu'ils pourraient croiser... Mon dieu ? Et si ce craquement lugubre avait été provoqué par les huit pattes d'une monstrueuse acromentule ? Avalon crût qu'elle allait tomber dans les pommes. Certes, ils avaient leurs baguettes magiques, mais la jolie blonde avait le chic pour se faire des films, et elle en devenait presque parano - presque. Soudain, un nouveau craquement se propagea dans la forêt et Avalon aurait basculer en arrière, inconsciente, si James ne lui avait pas rappelé sa présence près d'elle en lui indiquant de se mettre derrière lui. Elle obéit docilement en tendant sa baguette devant elle, prête à défendre James tout comme lui était prêt à la défendre. Le beau Gryffon baissa alors sa baguette et laissa échapper un rire. Intriguée, Avalon s'était dressée sur la pointe des pieds et s'appuyait contre l'épaule de James pour regarder ce qu'il fixait. Le regard bleu perçant de la jeune fille se posa alors sur des champignons bleuâtres. Hein ? pensa-t-elle, incrédule.


- C'est rien Avalon, dit il alors en baissant sa baguette. Un Chapardeur.

Un quoi ? s'apprêta elle à demander. Mais elle savait que le Lion lui donnerait rapidement une réponse sans qu'elle ait à le demander. D'un pas sautillant, elle s'approcha des champignons et se baissa pour mieux les voir, les yeux écarquillés par la curiosité.


- Ce sont des lutins qui vivent dans les mousses et les champignons. Nous en avons probablement surpris un dans son lieu de vie, et il a tenté de nous effrayer. Mais ils sont inoffensifs.

Des lutins ? Avalon n'avait jamais eût l'occasion dans rencontrer, mais étant donné la frousse que celui-ci lui avait fichu, elle n'était pas trop pressée, même si sa curiosité lui soufflait l'inverse. La blondinette se redressa et retourna près de James, les jambes encore tremblantes. Le choixpeau s'était peut-être trompé en envoyant la sang-mêlé chez les Rouge et Or... Après tout, James avait su garder son calme alors qu'Avalon avait instinctivement laissé la panique s'emparer d'elle. Et dire qu'elle voulait devenir Auror. Il était vrai qu'elle se débrouillait bien en combat singulier, mais elle flippait devant la moindre bebête.


- Ils sont aussi très timides. C'est dommage, j'aurai bien voulu en voir un.

Au son de sa voix, on comprenait que James aurait aimé pouvoir voir le lutin dissimulé parmi les champignons bleus, et Avalon aurait voulu l'aider à rencontrer la créature, mais si ces lutins étaient réputés pour êtres timides, les deux sorciers n'avaient aucune chance de le faire sortir de sa cachette. La sorcière grimpa sur une souche d'arbre pour essayer de regarder les alentours. Sur sa gauche, elle distinguait nettement la brume qui pouvait flotter au-dessus d'un lac, cependant sur sa droite, l'obscurité faisaient disparaitre les arbres.

- Ben, avec un peu de chance on en croisera peut-être en avançant, dit-elle en parlant des lutins.

Le soleil semblait se couchait plus rapidement maintenant qu'ils s'étaient enfoncé dans la forêt, et même après avoir incanté " Lumos Maxima " la lumière qui éclairait leur chemin restée mineure. Alors, Avalon se concentra sur un souvenir heureux - la fois où elle avait échapé à la Tante Grenelle en cassant une fenêtre et en s'envolant sur son balai - et lança un " Spero Patronum " retentissant. La Gryffonne était plutôt fière d'elle car elle maîtrisait bien le maléfice. Un faucon crécerelle argenté jaillit de la baguette magique en bois de bouleau de la jeune blondinette et commença à tourner autour d'eux, nimbant les arbres de la forêt de son éclat argenté. Son patronus avait déjà changé de forme une fois depuis qu'elle avait réussi à en former un. La toute première fois qu'il était apparut, elle avait 14 ans et s'entraînait dans le jardin du manoir familiale. Son père lui avait apprit la formule et l'avait laissé se débrouiller en lui expliquant comment s'en servir. Après plusieurs jours d'entraînement, un petit pinson gazouillant avait surgit. Tout chantant, énergique et mignon, l'oiseau reflétait à merveille la personalité d'Avalon. Mais cette année - celle de ces seize ans, le patronus de la Gryffondor avait changé pour devenir ce magnifique rapace. Cela lui avait aussi rappelé le surnom que lui donnait sa mère, lorsqu'elle était plus jeune : Petit Faucon.

- Côté lac ou côté forêt sombre et effrayante à luminosité réduite ? demanda-t-elle en tirant la langue.

Revenir en haut Aller en bas
James Colins
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rendez-vous au fond de la forêt

Message par : James Colins, Dim 16 Juin 2013 - 23:53


[Désolé pour le retard, je suis en stage en ce moment !]

Ben, avec un peu de chance on en croisera peut-être en avançant, dit-elle en parlant des lutins.

James lui sourit, et ils reprirent leur chemin à travers l'obscurité. A présent, seule la lueur au bout de la baguette d'Avalon leur permettait d'y voir clair. Et encore, le Lumos n'avait qu'une bien faible portée. James tentait de trouver une solution à ce problème quand sa compagne, décidément pleine de ressource, lança un flamboyant sortilège du patronus devant elle. Apparut alors dans une gerbe blanchâtre et translucide la silhouette d'un faucon à l'allure fière. Sa présence rassura grandement James, et c'est avec une toute nouvelle détermination que les deux Gryffondors poursuivirent leur périple derrière l'animal fantomatique. James ne pu qu'admirer le brio avec lequel la jeune sorcière avait fait apparaitre le faucon. Un patronus n'était à la portée que de puissantes personnes après tout, et rares étaient les élèves capables d'en créer un. Lui-même ne possédait pas encore cette capacité. Il se demandait quelle serait la forme du sien. Il était perdu dans ses pensées quand le pas d'Avalon s'arrêta à côté de lui. Relevant la tête, il remarqua qu'ils étaient devant un embranchement.

Côté lac ou côté forêt sombre et effrayante à luminosité réduite ? demanda la Gryffondor en tirant la langue.

James passa le regard sur les deux sentiers. L'un les ramèneraient vers le lac noir, proche du château, et de ce fait sans doute moins dangereux. L'autre les éloigneraient de la sécurité de Poudlard, et il y avait toujours le risque de se perdre, ou de faire une bien mauvaise rencontre. James ne manquait certes pas de courage, mais il voulait garder un bon souvenir de cette soirée.

- Lac. Et ce n'est pas pour le côté effrayant de la forêt. Je n'ai juste pas envie que l'on vive une mauvaise aventure. Et puis qui sait, on aura peut-être la chance de croiser une créature de l'eau ? Ou un lutin caché dans les bosquets. Ils ne sont pas supposés vivre trop loin du genre humain.

Il étira ses lèvres dans un demi-sourire, et les deux Gryffondors avancèrent sur le sentier de droite, qui virait vers le lac. Au bout d'un temps, James entendit un bruissement. Il fit signe à Avalon de s'arrêter, mais rien n'était en vu que l'eau placide quelques mètres en avant et les quelques fourrées sur le bas côté.

- Tu n'as pas entendit quelque...

Un craquement le coupa dans sa phrase, et il leva vivement sa baguette en défense.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Rendez-vous au fond de la forêt

Message par : Invité, Lun 17 Juin 2013 - 20:20


- Le lac, et ce n'est pas pour le côté effrayant de la forêt. Je n'ai juste pas envie que l'on vive une mauvaise aventure. Et puis qui sait, on aura peut-être la chance de croiser une créature de l'eau ? Ou un lutin caché dans les bosquets. Ils ne sont pas supposés vivre trop loin du genre humain.


Avalon acquiesça pour montrer qu'elle était d'accord, elle aussi ne voulait rien vivre de fâcheux en compagnie de James, et elle dût admettre que l'idée de rencontrer un être de l'eau était assez séduisante. Mais en ce qui s'agissait des lutins, la jolie blonde préférait laisser la place à son camarade... Qu'elle froussarde elle faisait, même pas fichue d'affronter un lutin si elle tombait nez à nez avec. Cette pensée lui arracha un sourire et elle suivit James sur le sentier de droite. Il fallait voir le bon côté des choses, elle était avec James et rien ni personne ne viendrait les embêter dans la forêt interdite. Soudain, un craquement retentit et les deux Gryffondors s'arrêtèrent brusquement. À quelques mètre de l'endroit où ils se trouvaient, on apercevait l'eau parfaitement lisse du lac. 


- Tu n'as pas entendit quelque...

Un nouveau craquement l’interrompu et Avalon imita James en levant sa baguette bien haut. Son patronus en forme de faucon disparut alors en une fine poussière argentée, affirmant ainsi qu'Avalon commençait à paniquer et que ses pensées n'étaient plus heureuses du tout. Dans sa tête, elle passa rapidement en revue les créatures qui peuplaient la forêt. Ca pouvait être tellement de chose... Des sombrals, des licornes, des centaures, des acromentules, des lutins, des botrucs, des hippogriffes, et pleins d'autres bêtes. Ce pouvait-il qui s'agisse de nouveau d'un lutin ?

- James... Tu ne crois pas que ça pourrait être un petit lut...

Un troisième bruissement coupa net la phrase de la jeune fille, ce qui la fit frémir de la tête aux pieds. Néanmoins, Avalon garda son sang-froid sans pour autant avoir l'ai rassurée. Faîtes que ça soit une licorne, pitié... Ou même un troupeau d'hippogriffes... Mais, pitié, tout sauf des acromentules ou des centaures... Seconde après seconde, la panique gagnait la jeune fille mais elle se résout à rester auprès de James, les yeux flamboyant de détermination mêlé de crainte. Avalon serra étroitement la main de James dans la sienne, la baguette dans l'autre. La jolie blonde craignait de s'affoler encore pour un rien, mais elle était farouchement décider à se défendre si la situation l'imposait. Maintenant, le bruit était devenu régulier, et la bête se rapprochait. Quelques secondes et elle serait devant eux... Encore quelques instants... Plus qu'un moment...

- James, je...

Soudain, les fougère s'écartèrent devant les deux amoureux et la créature se tenait à présent devant eux. Avalon écarquilla les yeux et lâcha un couinement de surprise, masacrant au passage les doigts de la main du Gryffon.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Rendez-vous au fond de la forêt

Message par : Invité, Mer 17 Juil 2013 - 19:49


Le soleil commençait à se coucher, ce qui offrait un ciel rosé magnifique. J’en avais vraiment marre de ces gosses ! J’aurais pu rester dans le parc avec mon bouquin, tranquille, et à la place je dois accompagner ce Flitwick dans la forêt interdite… Bien sûr, je n’étais pas obligée, mais si on voulait avoir un bon alibi, autant jouer le jeu ! Je pris alors mon manteau couleur caca d’oie, mon écharpe léopard, mon eastpak violet avec toutes mes affaires dedans, et je fermais la porte à clef avant de partir… Je traversais donc les couloirs du château, prenant tout mon temps. Dommage que je n’avais pas mes écouteurs, j’avais une chanson dans la tête et j’avais une folle envie de danser. Cette phrase de « Everybody lose control ! » résonna dans ma tête en boucle…
Je descendis les escaliers, quatre à quatre pour arriver au hall d’entrée. J’ouvris les grandes portes et je fus sublimée par le ciel. Des nuages mauves et orangés parsemaient le ciel rosé. On pouvait une petite boule orange au loin, qui illuminait tout ça… Pour une vague journée du mois de mai, c’était vraiment très agréable…
Je me dirigeais donc d’un pas nonchalant vers la lisière de la forêt. Je ne le vis, nulle part ! Quand même ! C’était son plan, et son idée, et il ne s’était même pas donner la peine de venir à l’heure ! Je respirai et je soufflai un bon coup. Il va sans doute arriver ! En attendant, je sortis ma chaise pliante, pour m’effondrer dessus. Je guettai à présent la silhouette de Flitwick…
Au loin, il y avait une personne fermait la grande porte du château. Il se mettait à traîner, les mains dans les poches en ma direction...
-Enfin!
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Flitwick
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Rendez-vous au fond de la forêt

Message par : Jean-Baptiste Flitwick, Ven 19 Juil 2013 - 14:04


Pour que leur plan marche comme prévu, April et JB avaient prévu de se retrouver dans le parc un peu avant que le cours de Scott commence. La farce était prête, tous les objets étaient en place, bien planqués, réglés sur le premier sort que le professeur d'enchantement lancerait et avec un peu de chance, ils entendraient quelques bribes de son chef-d’œuvre depuis l'extérieur du château. En attendant, ils devaient faire semblant d'être la concierge concernée par son travail et un élève désireux d'aider et de l'accompagner dans la Forêt. C'est dans cette optique que le Poufsouffle descendait maintenant les marches de l'entrée principale du château tranquillement, les mains dans les poches et s'avançait nonchalamment sur les allées du parc, n'hésitant pas à couper par l'herbe pour raccourcir son trajet.

Arrivé à la hauteur de la jeune femme qu'il venait voir, il s'arrêta, la gratifia d'un sourire taquin en coin et d'un regard qui en disait long sur ce qu'il venait d'accomplir.


-Salut, on y va?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Rendez-vous au fond de la forêt

Message par : Invité, Dim 21 Juil 2013 - 0:37


-Salut, on y va ?
Je le regardais d’un demi-sourire en coin, désireuse de vite me débarrasser de cette tâche…  Le soleil, commençait à disparaître derrière la forêt dense… Il fallait se dépêcher.
-Bon… Murmurais-je la voix rauque.
Je me levais non sans mal de ma chaise pliante confortable, avant de la ranger d’un coup de baguette  dans mon sac. Je mis mon eastpak sur mon dos, tout en observant le château d’un regard soupçonneux. Dire, qu’en ce moment même James Scott devait sans doute faire exploser sa propre salle de classe, avec sa propre baguette ! Une envie de le voir se tirer la barbichette, me démanger atrocement… Rien qu’à cette pensée, notre aventure dans la forêt interdite me semblait un peu plus enthousiasmant…
-Viens… Dis-je à Flitwick sur un ton sans appel.
Nous nous dirigeâmes alors à l’orée de la Forêt Interdite… Je ne savais pas du tout ce qu’on allait faire durant cette « promenade de santé », alors que j’étais censée avoir tout prévu ! C’était moi l’adulte ici et je devais me donner les moyens de ne pas me faire dévorer par des loups-garous, ou par des créatures encore plus dangereuses, et inimaginables ! Même qu’un jour quand j’avais quatorze ans, j’étais tombée sur un scroutt à pétard, alors que je jouais à cache-cache tranquillement en soutien-gorge… Hum hum, c’était une longue histoire et je n’avais pas vraiment envie d’y repenser…  Les arbres devinrent de plus en plus haut, et le ciel s’obscurcissait de plus en plus. Alors qu’on commençait à sérieusement s’éloigner du parc, je trouvais le jeune pouffy bien silencieux…

-Tu connais un endroit où aller? Avec, si possible, un taux de mortalité inférieur à cinquante pour cent ? Lui demandais-je un peu inquiète.
« Non April ! Non ! Tu ne dois pas paniquer ! » Je commençais à jouer avec ma sangle, (signe de nervosité), et mon cœur se mit à battre la chamade, bien sûr accompagné de ma boule, qui s’installa dans ma gorge. Rôô, et puis je m’enfichais ! Flitwick aussi était adulte… Je n’avais ni à m’inquiéter, ni à  m’occuper de nous sauver la vie ! Il était majeur, et on avait que cinq ans de différence… En plus c’était lui l’homme ici !
Je m’effaçais vite fait cette dernière pensée de ma tête… « Non mais t’es malade dans ta tête ! » Je m’imaginais mal me cacher derrière un élève, lorsque j’entendrais un bruit pas loin…
Mon cœur diminuait peu à peu son rythme, et mes oreilles se mirent aussitôt aux aguets. Comme si j’allais laissé un gamin me protéger, ou même risquer sa vie pour la mienne qui est toute misérable… Mais surtout dès que le danger approchait, il était censé s’enfuir avec les bras qui s’agitent de partout, comme tout bon gamin qui se respecte !
J’attendais donc sa réponse, décortiquant au passage cette grande forêt où le danger pouvait surgir de n’importe où, même derrière un joli petit buisson feuillu…
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Flitwick
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Rendez-vous au fond de la forêt

Message par : Jean-Baptiste Flitwick, Sam 27 Juil 2013 - 18:11


Le jeune homme dut attendre patiemment après son arrivée que la concierge range tranquillement sa chaise pliante et elle l'invita aimablement à le suivre en direction de la Forêt. JB se demanda ce qu'elle avait prévu pour s'occuper. Une simple balade ne suffirait pas comme alibi et serait trop évident à déceler, ce qui ne les protégerait plus. Il en était toujours à se poser des questions, en marchant tranquillement les mains dans les poches lorsqu'elle lui dit:

-Tu connais un endroit où aller? Avec, si possible, un taux de mortalité inférieur à cinquante pour cent ?

Une note étrange était perceptible dans sa voix. De l'inquiétude à propos de leur plan? De la peur de ce qu'ils pourraient croiser? Cela faisait longtemps que l'élève ne se prenait plus la tête à propos de ce qu'il pourrait croiser. Il restait prudent et se préparait au pire mais ne se rongeait pas les sangs dès qu'il devait y faire un tour. Il comprenait néanmoins que certaines personnes puissent réagir autrement. Ils pouvaient avoir vécu des évènements traumatisants. Cependant, il pouvait la voir détailler chaque coin d'ombre, chaque détails, c'en était presque exagéré...

-Je pensais que vous aviez un plan pour ce soir, c'est vous le membre du personnel et le responsable ici. Dit il en souriant. Bon, si je me souviens bien, vers là bas, on a le territoire des centaures, le chef du troupeau est un ami mais pas sur que les autres apprécient notre intrusion, par là-bas il y a la clairière aux Sombrals mais je ne les ai jamais vu, il me manque un élément que j'aimerais autant ne jamais avoir.

Puis il se rendit compte qu'il en savait quand même beaucoup sur le territoire plutôt interdit de la Forêt Interdite, d'où son nom: interdite. Il tenta donc de se justifier, n'oubliant pas totalement, bien qu'elle fut sa complice pour un moment, que c'était tout de même un membre du personnel de l'école.

-En fait, j'ai pas mal visité la forêt, elle m'inspire pour écrire mes poèmes et je la trouve plus calme pour réviser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Rendez-vous au fond de la forêt

Message par : Invité, Lun 29 Juil 2013 - 5:13


-Je pensais que vous aviez un plan pour ce soir, c’est vous le membre du personnel et le responsable ici. Me dit-il avec un sourire taquin. Bon, si je me souviens bien, on a le territoire des centaures, le chef du troupeau est un ami mais pas sur que les autres apprécient notre intrusion, par là-bas il y a la clairière aux sombrales mais je ne les ai jamais vu, il me manque un élément que j’aimerais autant ne jamais avoir.

Sur le coup, je ne fis pas grandement attention à ses aveux, plus au fait qu’il n’ait jamais vu les sombrales… En effet, cela était un sujet assez curieux pour ma part. Cela me plaisait d’en savoir un peu plus, et d’entendre toutes autres histoires…

-En fait, j’ai pas mal visité la forêt. Poursuivit-il le feu aux joues. Elle m’inspire pour écrire mes poèmes et je la trouve plus calme pour réviser…

J’éclatais d’un grand rire de loup.
-Te fous pas de ma gueule ! C’est bon je vais pas t’engueuler pour la visite de la forêt interdite… C’était plutôt l’autre concierge qui devait s’occuper de ton cas !

Mais franchement, j’en avais vraiment rien à faire. Tout ce qui m’intéressait, c’était de discuter des sombrales. Je ne savais pas pourquoi…

-Donc, toi tu n’as jamais vu les sombrales… Ben tant mieux pour toi, car moi je ne supporterais pas de les voir…

Et pourtant je pouvais ! Encore heureux que je n’avais pas pris une de ses diligences pour aller aux châteaux ! Je crois que j’aurais fait une crise d’angoisse sinon, avec tous les souvenirs qui me seraient remontés à la surface…

-Tu te rends compte ! Lui dis-je. J’ai toujours voulu rentrer dans l’ordre du phénix, croyant que voir les sombrales était une capacité particulière… Mais je m’en rends compte que c’est parfaitement con, car si t’es dans l’ordre ou chez les mangemorts, t’as quatre-vingts pour cents de plus que les autres d’avoir cette capacité… Tu as envie de voir les sombrales toi? Lui demandais-je de plus en plus curieuse.

J’avais une sorte de bouffée de nostalgie. Je ne faisais pas grande attention à l’élève en face de moi, je me souvenais plutôt de ma sœur disparue… De mon frère à Azkaban… De mon père à Ste-Mangouste… De ma mère à Londres… De ma meilleures amie, maman en France… De mon meilleur ami, mort sous mes yeux… C’était bizarrement serin, mais assez pesant. C’était comme si ça me rendait heureuse de penser à eux, mais que j’avais l’impression que tout ça n’était qu’un rêve… Qu’ils n’avaient jamais existés…

Ca y est, j’étais complètement perdue dans mes pensées brumeuses...
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Flitwick
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Rendez-vous au fond de la forêt

Message par : Jean-Baptiste Flitwick, Lun 29 Juil 2013 - 23:41


Après sa plaidoirie à propos du fait qu'il venait souvent dans la Forêt, il s'attendait à tout sauf à un éclat de rire. Il fut décontenancé comme rarement lorsqu'il la vit s'esclaffer et reprendre son sérieux pour lui répondre:

-Te fous pas de ma gueule ! C’est bon je vais pas t’engueuler pour la visite de la forêt interdite… C’était plutôt l’autre concierge qui devait s’occuper de ton cas !

Il se détendit donc un peu en imaginant ce qui l'aurait attendu avec ce fameux concierge qui allait recevoir sa surprise dans quelques minutes.

-Donc, toi tu n’as jamais vu les sombrales… Ben tant mieux pour toi, car moi je ne supporterais pas de les voir…

Il avait bien lu dans des ouvrages que les sombrals étaient squelettiques et faisaient peur à beaucoup, que même certains sorciers considéraient qu'ils portaient malheur à cause de la particularité qu'on devait posséder avant de pouvoir les voir mais JB n'était pas superstitieux et après en avoir vu un croquis, ne pensait pas être rebuté à leur vue.

-Tu te rends compte ! J’ai toujours voulu rentrer dans l’ordre du phénix, croyant que voir les sombrales était une capacité particulière… Mais je m’en rends compte que c’est parfaitement con, car si t’es dans l’ordre ou chez les mangemorts, t’as quatre-vingts pour cents de plus que les autres d’avoir cette capacité… Tu as envie de voir les sombrales toi?

L'oreille du jeune homme fut instantanément attirée vers les paroles de sa compagne de coup fourré. L'Ordre du Phénix, cette organisation légendaire et secrète, enfin censée être secrète car beaucoup en connaissaient l'existence. Depuis sa plus tendre enfance, il avait cherché des gens défendant les mêmes idéaux que lui, ne pas asservir les moldus mais au contraire, travailler de pair avec eux, révélant la présence du monde magique à certains hauts dignitaires moldus et vivre en parallèle avec eux plutôt qu'au dessus. Beaucoup de ses amis d'enfance ne possédaient pas de pouvoirs et pourtant, ils n'étaient pas moins intelligents que bon nombres de sorciers qu'il avait connu ensuite. Il ne comprenait pas comment certains amis de son père pouvaient parler de domination, d'asservissement, des mots qu'il avait vite appris à mépriser. Depuis, il avait cherché un moyen de garder cet équilibre qui tenait de plus en plus difficilement depuis la chute du Seigneur des Ténèbres précédent. Oui, précédent car il avait entendu parler du retour des Mangemorts. Travailler à la BAMN a ses avantages niveau informations, même s'il ne laisse jamais rien paraître, il engrange les rumeurs et les dires des clients. Junie ne serait pas contente si elle savait ça mais il s'en fichait, personne à part lui ou un Legilimens très puissant ne le saurait. L'Ordre était surement le meilleur moyen de garder cet équilibre en place. S'il voulait le rejoindre ou aider leurs membres, c'était surement le meilleur moyen. Ne venait-elle pas d'insinuer en faire partie? C'était une manœuvre dangereuse de sa part, révéler à demi-mots son appartenance à un élève qui pouvait très bien être un partisan des Mangemorts et de leur nouveau Seigneur. Ou alors elle était de l'autre côté et essayait de savoir de quel côté il se trouvait lui... Hypothèse douteuse, il avait appris que la plupart des sorciers de cette organisation étaient des Serpentards retors et sadiques. Point de vue indéniablement orienté mais non moins vrai. Il ne faisait pas non plus de raccourci impliquant que chaque Serpentard était un Mangemort en herbe car son père était des verts et argents sans considérer que les sorciers étaient supérieurs aux moldus. Le jeune Poufsouffle eut donc une décision rapide et importante à prendre. Se jeter à l'eau tout en ignorant de quel côté elle était avait ses risques et ses avantages. Il allait le faire mais en gardant une certaine sécurité.

Il sortit donc délicatement et subrepticement sa baguette de sa poche et lança deux sorts informulés, une de ses spécialités. Un Hominum Revelio pour être sûr que personne ne se trouvait dans les parages histoire d'éviter les ennuis, bien que ce fait lui assura de n'avoir aucun secours au cas où elle ferait partie du camp adverse. Ensuite, il lança un Immugio afin qu'aucun des sons qui seront proférés dans cette partie de la Forêt ne soit entendu à plusieurs mètres à la ronde. Une fois bien certain d'avoir lancé les sorts et qu'ils fonctionnaient, il se tourna vers la concierge et fit un geste qu'il n'aurait jamais fait dans d'autres circonstances: il pointa sa baguette vers la tête de la jeune femme, une détermination farouche dans les yeux, histoire de bien lui signifier que rien ne l'arrêterait si la situation exigeait quoi que ce soit de sa part.


-Je répondrai d'abord à tes questions et ensuite, tu répondras aux miennes et je te conseille d'être honnête, l'enjeu est énorme, on en est conscients tous les deux. J'aimerais observer un Sombral, il parait qu'ils sont magnifiques, je n'en ai vu qu'en dessin mais la condition pour les voir me rebute et j'espère reculer cette expérience au plus tard possible. Maintenant à toi, tu insinues faire partie de l'Ordre du Phénix, je veux savoir si c'est la vérité et comment je peux te croire. Si c'est le cas, j'aimerais avoir une conversation avec toi et je serai surement un peu plus détendu. Si ce n'est pas le cas, tu sauras vers quel camp mes intérêts convergent et je n'aurai d'autre choix que d'effacer cette conversation de ton souvenir. Je suis désolé d'être aussi... méfiant mais que tu sois dans un camp ou dans l'autre, tu comprendras j'espère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Rendez-vous au fond de la forêt

Message par : Invité, Ven 2 Aoû 2013 - 0:22


-Je répondrais d’abord à tes questions et ensuite, tu répondras aux miennes et je te conseille d’être honnête, l’enjeu est énorme, on en est conscients tous les deux. J’aimerais observer un Sombral, il paraît qu’ils sont magnifiques, je n’en ai qu’en dessin mais la condition pour les voir me rebute et j’espère reculer cette expérience au plus tard possible. Maintenant à toi, tu insinues faire partie de l’Ordre du Phénix,  je veux savoir si c’est la vérité, et comment je peux te croire. Si c’est le cas, tu sauras vers quel camp mes intérêt convergent et je n’aurais d’autre choix que d’effacer cette conversation de ton souvenir. Je suis désolé d’être aussi… méfiant mais que tu sois dans un camp où dans un l’autre, tu comprendras j’espère…

Je restais là, ahurie qu’un élève me menace avec sa baguette… Un élève… Me menacer moi ? MORT ! Non... Quand même vu son discours, il n’était que parano ! Il fallait que je sois indulgente avec lui…  Mais la colère monta petit à petit en moi, et j'avais de plus en plus envie de l'étriper.... « Parce qu’il croyait qu’il allait m’impressionner ce con ?! »

-D’abord, QUI T’AS DIT DE ME TUTOYER ?! M’exclamais-je en lui lançant un regard encore plus noir que j’avais l’habitude de faire aux élèves qui couraient dans les couloirs…

Je pris une grande inspiration pour me calmer puis je repris d'un voix lente:

-Je ne sais pas d’où te vient cette paranoïa, mais t’es loin de la plaque ! Je te parle de sombrales et toi tu me menaces avec ta baguette ? Et puis non ! Mer** ! Je ne suis pas dans « l’Ordre du Phénix » !! Si tu continues j’enlèverais des points à Poufsouffle, et je te ferais des vrais heures de colle cette fois !!

Sa baguette pointé sur le haut de ma tête m'intimidait presque... J'ai dit "presque!" Peut-être valait mieux que je me calme? "Rôô et puis mer**! Je m'enfiche, il pointe sa baguette vers moi là! Pour qui il se prenait?!"

-Maintenant... Décortiquais-je d’une voix lente. Tu vas baisser ta baguette si tu n'as pas envie que je t'éclate ta petite tronche de pouffy.

Il n'avait pas intérêt à prononcer un seul sort...

HRPG: Ne pas poster pour le moment, mon camarade rp sera bientôt disponible!!
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Flitwick
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Rendez-vous au fond de la forêt

Message par : Jean-Baptiste Flitwick, Lun 9 Sep 2013 - 0:28


Après sa petite crise de paranoïa, JB resta immobile dans l'expectative. Il fallait dire que s'il avait visé juste, dans un cas comme dans l'autre, il avait eu raison d'avoir cette réaction. Et s'il avait eu tort... eh bien il aviserait.
L'éclat de la jeune femme lui confirma bien vite ce qu'il craignait. Elle n'en faisait pas partie, il avait perdu le pauvre début de piste qu'il avait et il avait limite agressé un membre du corps enseignant. Enfin presque, elle n'était que garde-chasse mais avait tout de même un semblant d'autorité... de temps en temps.

Il laissa April se calmer et finir son monologue sans bouger, essayant de reprendre son calme et de trouver que faire. Il était pris au dépourvu et ne savait plus vraiment comment agir. Le jeune homme baissa lentement sa baguette tout en la gardant prête au cas où elle tenterait de lui rendre la monnaie de sa pièce. Ce serait illogique puisqu'il n'avait rien fait d'autre que la menacer mais on ne savait jamais.


-Désolé pour la petite crise mais bon, si tu avais été d'un des deux clans, reconnais que la situation l'exigeait. En même temps, je ne suis toujours pas sur que tu me dises la vérité, qu'est-ce qui me le prouve?

Maintenant qu'il l'avait tutoyé, il se voyait mal la vouvoyer à nouveau. Il le referait devant les élèves pour ne pas faire croire qu'il avait une sorte de relation privilégiée mais vu les événements récents, ce serait ridicule de reprendre le vouvoiement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Rendez-vous au fond de la forêt

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 17

 Rendez-vous au fond de la forêt

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 17  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.