AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse
Page 10 sur 13
Promenade sur le Chemin de Traverse
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Célya L. Shake
avatar
LégendeSerdaigle
Légende
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Cygne)


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Célya L. Shake, Sam 9 Juil - 11:38



with Anthony Adams

© Célya L. Shake



La lumière était encore vive en cette heure qui se voulait progressivement tardive. Il était presque vingt heures, une quinzaine de minutes plus tard et l'on sonnerait la fin de la journée officiellement. Le Chemin de Traverse était pourtant encore bondé, des gens qui restaient jusqu'aux dernières secondes pour faire leurs achats, à ceux qui profitaient des rayons du soleil encore chauds pour se promener. Prenant une grande inspiration, Célya s'imprégna de l'odeur de l'été et de fin de soirée, parfum agréable mélangé à celui des boutiques alentours. Épices, fraîcheur, bois, textiles, nourriture ; autant de fragrances qui lui donnaient le tournis et ravivaient une montagne de souvenirs. Un petit sourire aux lèvres, la jeune femme continua sa route jusqu'au magasin de prêt-à-porter Madame Guipure. Neuf ans plus tôt, elle y était venue acheter son uniforme.

Aujourd'hui, sa tenue n'avait rien à voir avec la robe de sorcière qu'elle portait tous les jours à Poudlard. Gérante de l'Occamy Doré, cet établissement situé entre le Chemin de Traverse et l'Allée des Embrumes, quelques mètres plus loin, la blondinette s'était vêtue d'une robe aux couleurs du cabaret. Noire, longue jusqu'aux genoux, bretelles descendant jusqu'aux épaules, léger décolleté, fine ceinture dorée. Il ne manquait que le tablier avec l'occamy mais pour ce rendez-vous, la sorcière ne s'en était pas encombré. Elle se serait bien changée pour une tenue plus décontractée mais ainsi, elle était reconnaissable.

La personne que Célya devait rencontrer ce soir était le gérant d'Ollivander's, Anthony Adams. Puisque le cabaret venait de rouvrir après une longue période de fermeture, il fallait revoir les partenariats. Il y avait de nombreux commerces sur le Chemin de Traverse et l'Allée des Embrumes, et donc de nombreux partenaires à trouver. La blondinette avait quelques idées et avait établi une liste. Elle devait montrer celle-ci à Alhena, sa collègue, pour voir ce qu'elle en disait. Concernant la boutique de baguettes magiques, l'ex-Serdaigle y tenait vraiment beaucoup, pour des raisons personnelles, aussi s'était-elle lancée rapidement sur une correspondance brève avec Monsieur Adams.

Elle était là, maintenant, devant Madame Guipure, attendant ce dernier. Et pour faire passer le temps, même s'il ne devait certainement pas tarder, la jeune femme observait la vitrine de la boutique.
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Adams
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Husky


dépalcé

Message par : Anthony Adams, Sam 9 Juil - 16:44


Une journée, ça passait vite. Vous vivez, vous courrez. Le matin, l'après-midi, le soir, tout se ressemble. C'est déjà la fin de la journée. T'as à peine eu le temps d'embaucher, que c'est la fin. Tu cours. Tu cours après le temps, sans jamais pouvoir l'arrêter. Il est là, impassible, à te regarder. Il file, toi, tu le suis, t'as pas le choix. C'était déjà la fin de la journée. T'as pas vu le temps passer, tu n'as pas eu le temps de le saisir. Encore une fois, tu finis ta journée en te disant "j'aurai dû, j'aurai pu". Antho, il était pas procrastinateur, bien au contraire. Mais il était ce type qui courrait après le temps, il faisait partit de ses personnes qu'on disait "drogué du travail". Il ne faisait que ça en ce moment. Il ne voulait rien faire d'autres, il voulait toujours penser à sa boutique, à son travail. Pour ne pas penser à lui, à sa vie. Il n'y avait rien de mieux que de penser à son travail. Il se réfugiait derrière ce travail qui lui prenait tout son temps. Il avait trop peu de temps. Une journée, c'était court. Alors, il proposait des rendez-vous après son travail. Pour ne pas penser. La moindre occasion était un prétexte à ne pas se retrouver avec lui même. Il avait peur de s'arrêter. Alors il ne s'arrêtait pas. Jamais.

Aujourd'hui, après sa journée de travail, il avait un rendez-vous avec une "nouvelle" dans le chemin. Célya Shake. La nouvelle gérant de l'Occamy Doré. Ça allait faire bizarre de le revoir vivre ce truc. L'objectif de la gérante était clair : Elle voulait des partenariats, se faire connaitre, qu'on parle d'elle. L'animagus avait attendu que tous les clients d'Ollivander's soient partis, pour fermer boutique et vérifier un peu sa caisse. C'est donc un peu avant 20h qu'il sortit de la boutique. Comme d'habitude, il était le dernier à sortir. Ses employés étaient partis depuis une bonne demi-heure. Mais... Vous comprenez un peu Antho maintenant. Il aimait bien prolonger son travail. Le jeune homme ferma et se dirigea vers le point de rendez-vous. Près de Madame Guipure. Une boutique de prêt à porter où on pouvait trouver pas mal de choses. Le soleil se couchait. Doucement, la fraicheur arrivait. Le gérant d'Ollivander's se demandait pourquoi sa boutique était "l'endroit préféré" de Célya à en croire la lettre. Après tout, Ollivander's, c'était la boutique où on se rendait 2 peut-être 3 fois dans sa vie. C'était pas un bar où on pouvait consommer, où on poireautait, faisait des rencontres. C'était une boutique de baguettes magiques. On était là pour une raison particulière. On y restait 10-15 minutes, peut-être un peu plus, mais c'était tout. On ne passait pas de soirée, on ne se prenait pas de cuite, on ne dansait pas. On achetait, réparait, commandait, des baguettes. Rien de plus. Comment un endroit aussi anecdotique pouvait devenir votre endroit préféré ?

Rapidement, Anthony se trouva proche de Mme Guipure. Effectivement, Célya était difficile à louper. L'uniforme de l'Occamy était pour le moins visible au milieu des derniers passants dans le chemin. Il connaissait Célya par le Quidditch, elle était capitaine des Serdaigles. Mais, au Quidditch, on avait pas vraiment le temps de détailler les personnes. Et, le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle était plutôt PAMAL. Heureusement qu'il n'y avait pas plus fait attention pendant les matchs, il aurait sans doute rater plus souvent le vif, ou se serait pris une tour. M'enfin, c'était une autre histoire.

- Bonjour, dit Anthony simplement en regardant où le regard de sa "collègue" était dirigé. Il y a toujours des trucs sympa ici, il marqua une courte pause, avant de reprendre, pour parler d'un sujet qui les intéressait un peu plus que la couleur de la robe dans la vitrine. Enchanté de vous voir ici, la rue était un peu moins animé sans l'Occamy ! Tout se passe bien pour vous ?

Ouais, ok, c'était bateau, mais il n'allait pas non plus commencer direct en demandant en quoi consistait le partenariat, ça faisait un peu trop pressé. Il n'était pas pressé. Plus maintenant. Il avait finit sa journée, alors il avait le temps. Pas envie de rentrer, de se retrouver seul face à lui même. A ruminer le départ d'Ailyne, à se poser des questions à la con que seul le temps résoudrait. Ce temps, qu'Antho essayait de chopper, il était son pire ennemi. Le temps, vous le subissez. Le temps vous marque. Le temps a des effets sur vous, alors que vous n'avez aucun contrôle sur le temps. C'était une relation à sens unique. Vous donniez votre vie au temps, et le temps la prenait, sans rien vous donner en retour, si ce n'est que des jours en plus. Le temps, ce soir, il l'avait. Il voulait prendre son temps, ne pas le voir passer, pour ne pas voir son effet. Prendre son temps pour ne pas voir le temps passé. Paradoxale quand on y pense.

Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !

Assez de malheureux ici-bas vous implorent,
Coulez, coulez pour eux,
Prenez avec leurs jours les soins qui les dévorent,
Oubliez les heureux.

Mais je demande en vain quelques moments encore,
Le temps m'échappe et fuit.
Je dis à cette nuit : Sois plus lente ; et l'aurore
Va dissiper la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Célya L. Shake
avatar
LégendeSerdaigle
Légende
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Cygne)


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Célya L. Shake, Dim 24 Juil - 11:37


Un léger sourire étira les lèvres de la sorcière, tandis qu'elle contemplait les articles entreposés dans la vitrine. Madame Guipure était réputé pour les uniformes de Poudlard et autres vêtements indéniablement sorciers. Cependant, si la mode avait beaucoup évolué durant le siècle dernier, elle avait tout à envier les modèles moldus qui étaient bien plus variés. En férue de shopping, Célya s'y connaissait et pouvait se targuer d'avoir du goût en matière vestimentaire. Certains articles en vente cependant avaient du potentiel mais ce n'était pas le style de la blondinette. Pensive, elle promena son regard à l'intérieur de la boutique, où les derniers clients payaient leurs achats. L'heure de la fermeture était proche, l'heure de son rendez-vous avec Anthony Adams aussi. La jeune femme ne le vit pas arriver et pourtant, alors qu'une voix s'élevait à ses côtés, elle vit son reflet dans la vitrine avant de se tourner vers lui.

« Bonjour, fit-il en dirigeant son regard vers la vitrine. Il y a toujours des trucs sympa ici. Enchanté de vous voir ici, la rue était un peu moins animé sans l'Occamy ! Tout se passe bien pour vous ? »

Comme il était étrange de le rencontrer en ces lieux. Le jeune homme était le capitaine de l'équipe de Quidditch de Poufsouffle, son alter ego également puisqu'il était Attrapeur également. Leurs rapports, jusqu'ici, étaient limités aux matches : ils n'avaient jamais vraiment eu l'occasion de se parler. Et pourtant, Anthony était jeune, peut-être un peu plus âgé que la blondinette. Ils avaient dû un jour se croiser dans les couloirs de Poudlard mais Célya n'en gardait aucun souvenir. Et pourtant, il aurait bien pu lui plaire puisqu'il était beau garçon. Elle lui sourit et se détourna de la vitrine, qui n'avait plus aucun intérêt maintenant qu'il était arrivé.

« Bonjour ! dit-elle en lui tendant la main pour le saluer de façon formelle. Tout se passe pour le mieux, pour l'instant, l'Occamy reprend doucement vie. J'espère vous voir dîner un de ces soirs, au moins ? »

Un idée germa dans sa tête mais elle la laissa sur le côté, prendre de la maturité avant d'y repenser et d'en parler à Alhena. Pour le moment, autre chose requerrait son attention. Une chose à la fois ! Elle fit signe au gérant d'Ollivander's comme quoi ils seraient plus à l'aise de bavarder tout en marchant, plutôt qu'en restant plantés comme des poireaux devant la vitrine de Madame Guipure, qui abaissait ses rideaux. Les saluts avaient été échangés, ils pouvaient maintenant commencer à discuter. En douceur.

« Il nous est quand même difficile de repartir, après tant de semaines d'absence, dit-elle en faisant la moue. C'est pourquoi je vous ai contacté. Je pense qu'un petit coup de pouce nous sera utile, Ollivander's est quand même la boutique la plus prisée du Chemin de Traverse... » termina-t-elle avec un petit sourire.

Célya rejeta une mèche de cheveux derrière son épaule. Dans son courrier, Anthony lui avait dit que sa boutique et l'Occamy Doré pourraient tout à fait commencer un partenariat. En novice, la jeune femme ne savait cependant pas par quoi commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Adams
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Husky


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Anthony Adams, Mar 26 Juil - 15:20


Une invitation. En deux phrases, Célya l'invitait à venir passer à l'Occamy. Ouais, pourquoi pas. Il devait y retourner pour voir ce qu'il était devenu avec toutes les rénovations qu'elle avait entrepris. Puis il avait du temps à perdre aussi. Le jeune homme acquiesça et ils commencèrent à marcher, au lieu de rester planter devant la boutique de fringue qui fermait ses portes. Petit à petit, le chemin de Traverse passait en mode "nuit". Les boutiques fermaient, la fréquentation s'amoindrissait doucement. Certains allaient rejoindre les bars, comme le Chaudron, ou ailleurs, d'autres allaient tout simplement passer leur soirée chez eux. Puis, il y avait nos deux protagonistes. Eux, ils avaient décidé de flâner dans le chemin, en parlant "affaire". C'était peut-être un bien grand mot. On était loin des rendez-vous d'affaires avec des millions en jeu. C'était les affaires sur le chemin de Traverse. Des petites boutiques, certes renommés, mais qui ne roulaient tout de même pas sur l'or. C'est ce qui faisait le charme du chemin aussi.

- Il nous est quand même difficile de repartir, après tant de semaines d'absence. C'est pourquoi je vous ai contacté. Je pense qu'un petit coup de pouce nous sera utile, Ollivander's est quand même la boutique la plus prisée du Chemin de Traverse...

On était dans le vif du sujet. Un "coup de pouce" de la part d'Ollivander's. Anthony n'avait jamais connu ça. Ollivander's fonctionnait forcément. Les gens avaient toujours besoin d'une baguette. Il ne pouvait pas rester sans leur instrument magique. Par contre, les gens faisaient plus facilement l'impasse sur une petite sortie, dans un bar, un resto ou même une virée shopping. C'était le gérant d'Olly qui avait proposé le partenariat. Régulièrement, il lui arrivait de participer directement ou indirectement aux animations de telles ou telles boutiques. Il distribuait aussi des bons de réductions pour les Trois Balais, faisait de la pub pour la Tête de Sanglier. Bref, en contrepartie de petits services ou paiement, Ollivander's faisait une bonne vitrine.

- Je comprends oui. Si vous le voulez, on pourrait poser quelques affiches sur la vitrine de ma boutique. Ou alors proposer des petites réductions pour nos clients sur un temps limité. Ou même vous aider dans les projets d'animations avec la distribution de lot ou autre. C'est toujours un plaisir de participer à l'activité du Chemin !

Il est vrai, que souvent, Ollivander's était un peu à l'écart, à cause de ce statut très particulier dont profitait la boutique. Anthony essayait petit à petit de changer cela, justement grâce à tous ces partenariats. Il faisait en sorte de sortir Olly de la routine dans laquelle elle s'était installée. La petite boutique de baguette qui se suffisait à elle-même. Il voulait voir sa boutique prendre vie de concert avec les autres boutiques.

- Vous avez dit dans votre lettre qu'Ollivander's était l'un de vos endroits préférés. Cela m'a intrigué. Pourquoi cette fascination ?

Oui, Antho aimait Ollivander's. Il aimait son ambiance, il aimait vivre au milieu des baguettes, donner à toutes ces personnes leur sésame pour le monde magique. Mais c'était parce qu'il bossait dedans. Depuis ces 17 ans. La boutique l'avait vu grandir, mûrir, faire ses premiers pas dans le monde du travail, devenir vendeur, puis gérant. Ollivander's, c'était sa carrière, ni plus ni moins. Il avait voulu connaître les petits secrets de la boutique, et pour ça, il avait tout fait pour y rentrer. Mais, l'ambiance, il avait appris à l'apprécier en restant 8h par jour derrière le comptoir ou dans l'arrière boutique. On ne connaissait pas la boutique quand on y passait une fois de temps en temps. Il fallait y passer du temps, apprendre à connaître cette boutique, ses recoins, ses petits secrets... Ça ne devenait pas notre endroit préféré lors de la première visite. Ni même de la deuxième. Bref, il y avait forcément une raison bien particulière derrière cette phrase.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Célya L. Shake
avatar
LégendeSerdaigle
Légende
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Cygne)


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Célya L. Shake, Mar 13 Sep - 10:24


| Mille excuses pour ce retard ♥

Reprendre un établissement, le rénover et le relancer sur le marché était une affaire difficile, quand on était encore jeune et sans vraie expérience dans la gestion. Célya avait travaillé à la Tête de Sanglier durant ses études, elle connaissait donc à priori le fonctionnement global d'un bar. Une fois derrière les rideaux et la scène, c'était une toute autre histoire. Heureusement, la blondinette avait pu compter sur l'aide d'Alhena, qui avait cru en elle et à ses idées. Grâce au travail acharné des employés, l'Occamy Doré avait renaît de ses cendres. Une soirée d'ouverture était prévue, mais pour le moment, le cabaret peinait un peu à reprendre du service. Les gens commençaient à revenir mais ce n'était pas l'affluence qu'espérait la jeune femme. Aussi, pour donner un petit coup de pouce, il était nécessaire de lier des partenariats avec les autres commerces. Ollivander's était une boutique qui tournait bien. Mais comment nouer des liens et permettre un échange de bons procédés ? Célya ne savait pas trop comment cela se passait.

« Je comprends oui. Si vous le voulez, on pourrait poser quelques affiches sur la vitrine de ma boutique. Ou alors proposer des petites réductions pour nos clients sur un temps limité, répondit Anthony. Ou même vous aider dans les projets d'animations avec la distribution de lot ou autre. C'est toujours un plaisir de participer à l'activité du Chemin ! »

Heureusement, la blondinette pouvait compter sur le gérant de la boutique de baguettes magiques. Apparemment, il avait l'habitude de faire des partenariats avec d'autres commerces ; Célya lui faisait donc confiance pour proposer un marché entre eux qui fonctionnerait pour l'Occamy Doré et qui profiterait pour Ollivander's également.

« Ce sont des idées ! fit la jeune femme. J'aime particulièrement l'idée des lots gagnés lors d'animation. J'ai justement besoin de ça pour notre soirée d'ouverture prochaine. Nous organiserons une loterie et l'un des lots pourrait être issu d'Ollivander's. »

En effet, pour la soirée d'ouverture du cabaret, prévue pour les jours à venir, Alhena et Célya avait décidé d'organiser une petite loterie. Tout le monde gagnait un lot de consolation mais trois parmi les invités auraient la chance de gagner autre chose. Les deux jeunes femmes se penchaient encore sur la question. L'ex-Serdaigle avait pris les devants en rencontrant Anthony, il n'y avait plus qu'à continuer sur cette lancée. De son côté, la Professeur d'Histoire de la Magie pouvait contacter d'autres commerçants. C'était une idée.

« Vous avez dit dans votre lettre qu'Ollivander's était l'un de vos endroits préférés. Cela m'a intrigué. Pourquoi cette fascination ? » demanda le jeune homme.

Ah, c'était vrai, Célya avait fait mention de sa préférence pour cette boutique. Elle se mordit la lèvre inférieure, se demandant par où commencer. La réponse était très simple, pourtant : ses parents avaient tenu Ollivander's pendant des années et petite fille, la blondinette les regardait souvent travailler en compagnie de son frère jumeau, Aaron. Elle se tourna vers lui, évitant une dalle mal jointoyée qui dépassait du sol.

« Les anciens propriétaires et gérants d'Ollivander's, peut-être pas avant vous, étaient en fait mes parents. Sara Shake et Chris Bennet, dit-elle. J'y allais très souvent, quand j'étais enfant. Cet endroit me rappelle tellement de souvenirs... »

Parler de son enfance lui faisait de la peine. Oh, elle avait été heureuse, plus qu'heureuse même. Mais se remémorer les bons moments passés avec ses parents, avec sa mère surtout, la rendait triste et nostalgique. La perte de sa mère était toujours douloureuse, et le serait pour toujours probablement. Les yeux embués, Célya se détourna et s'en voulut de se montrer si fragile.
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Adams
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Husky


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Anthony Adams, Jeu 15 Sep - 23:24


La conversation avançait. Célya lui parlait des futurs projets qu'elle avait pour l'Occamy. Une loterie avec des lots à gagner. Remarquez, une loterie sans lot, ça ne s'appelait pas une loterie. Mais bref, pas la peine de déblatérer de toute façon, il y avait des lots à la loterie, puisque c'était le principe d'une loterie d'avoir des lots. Cette phrase n'ayant plus aucun sens, je vous propose de... Passer un paragraphe.

La jeune femme expliqua à Antho pourquoi elle aimait autant cette boutique. Ses parents avaient géré la boutique il y a de cela quelques années. Effectivement. Sara Shake n'était pas pour Anthony un nom inconnus. Ils n'étaient déjà plus gérant quand il était arrivé en tant que stagiaire, mais il les connaissait. Ils avaient laissé ici ou là leurs empreintes, un héritage. Même s'ils ne les avaient pas connus, c'était comme si. Quotidiennement, il voyait leurs présences, que ça soit dans le fameux livre des comptes, dans les noms de fournisseurs ou même dans le détail d'utilisation de certains composants inédits avant leur passage. Bref, le gérant actuel d'Ollivander's travaillait encore sur des bases hérité de Sara Shake et Chris Bennet. D'ailleurs, le tapis beige était certainement hérité d'eux. Bon, ils avaient pas forcément bon gout en terme de déco, mais c'était pardonnable finalement.

- Les anciens propriétaires et gérants d'Ollivander's, peut-être pas avant vous, étaient en fait mes parents. Sara Shake et Chris Bennet. J'y allais très souvent, quand j'étais enfant. Cet endroit me rappelle tellement de souvenirs...
- Je les connais... de noms je veux dire. Ils ont fait beaucoup pour la boutique, dit-il un peu maladroitement

Il voyait bien qu'aborder ce sujet mettait mal à l'aise sa collègue. Il ne savait pas réellement pourquoi, même si, vu sa réaction, il s'en doutait un peu. Il n'allait donc pas s'étendre sur le sujet et tout de suite reprendre sur un sujet plus... Professionnel. C'était plus conventionnel pour une première rencontre. Le lieu ne l'était pas, essayons au moins de faire en sorte que la réunion le soit. Ils continuèrent de marcher quelques secondes dans un silence gêné puis, l'attrapeur repris de la contenance pour reprendre la parole.

- Et donc... commença-t'il hésitant. Ah j'y pense. On pourrait se tutoyer non ? C'est plus simple puis bon, c'est pas comme si on devait se vouvoyer après tout. Et j'aime pas qu'on me tutoie, rajouta-t'il en riant. Et donc, je disais, vous pensez à quoi comme lots ? finit-il finalement par lâcher.

Évidemment, venant d'Olly, ce n'était pas compliqué de connaître le lot. Un balai volant bien sûr ! Hum. Non, ce qui l'intéressait, c'était de connaître la valeur du lot. Pour savoir par la suite, ce qu'il pourrait proposer pour ce prix.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Luia Luminos
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Luia Luminos, Sam 8 Oct - 17:50


Post unique-Tour de garde Aurors (si problème, envoyez moi un MP.)

Luia était désormais Auror depuis pas mal de temps. Bon, OK, du coup, c'était pas toujours facile dans sa vie mais elle avait toujours eu envie de l'être et elle assumait sa fonction, quelque soit les critiques qu'elle se prenne ou que les Aurors et le Ministère se prennent. Elle rêvait de ça et elle ne quitterait, pour le moment, donc pas le Ministère de sitôt.

Ce jour-là, c'était à elle de faire son tour de garde et elle devait le faire sur le Chemin de Traverse, donc pas loin de l'Allée des Embrumes, donc pas loin de chez elle. Mais elle devait quand même passer au QG avant et après. Une fois prête, elle fila dehors et marcha jusqu'au Chaudron Baveur avant d'entrer sur le Chemin de Traverse.

Une fois là-bas, elle se prépara en dégainant sa baguette et en se tenant prête à l'utiliser. Elle observa les alentours. A part quelques sorciers qui faisaient des courses, il ne se passait rien. Il faut dire que la rentrée des classes étaient passée depuis un mois déjà et que les petits sorciers avaient donc déjà fait leurs courses depuis pas mal de temps en ce mois d'octobre, durant cette belle journée d'octobre du 22e siècle.

Mais elle ne se fiait pas aux apparences, il ne fallait jamais le faire et elle le savait. Elle entra donc sur le Chemin, observa les boutiques, les lieux, les rares sorciers présents. Mais toujours rien de suspect en vue... Elle refit ça, plusieurs fois, pour être bien sûre que tout allait bien. Mais la Chemin semblait parfaitement calme et normal.

Elle rangea donc sa baguette, quitta tranquillement le chemin, marcha rapidement dans le Londres Moldu et rejoignit le QG des Aurors pour y faire son rapport et continuer, durant le reste de l'après-midi, à faire son travail au QG ou sur le terrain.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Alice Grant, Dim 13 Nov - 2:42


Poste unique
Après la période folie



La serdaigle et sa mère marchaient côté à côte sur le Chemin de Traverse, leurs pas allant au même rythme. Elles n'avaient presque pas besoin de parler, leurs pensées allaient dans la même direction, un regard suffisait à les lier. Mme Grant avait bien vu que sa fille n'avait été que l'ombre d'elle-même ces derniers-temps, mais elle était bien loin d'imaginer qu'en vérité elle avait dû se battre contre une double-personnalité, car Alice avait fait le nécessaire pour le lui cacher. Enfin, maintenant, cette période était derrière elle, elle avait tué ses démons et sa génitrice était bien contente de retrouver sa fille qui avait même développé un certain sens de l'humour depuis peu.

Fille qui venait d'entrer dans l'équipe de Quidditch de serdaigle.
- Alors, ma poursuiveuse, ça va être ton tout premier match officiel ? lui fit-elle remarquer plus que demander avec un regard malicieux.
- Et oui, dans quelques jours je serai sur le terrain à éviter les cognards.
- Stress ?
- Un peu.
- C'est normal.
Elles s'assirent sur un banc.

- Tu as toujours aimé ce sport. ... Moi j'étais nulle.

- J'ai intérêt à te rattraper alors.
Éclat de rire mutuel.

L'ancienne bleu et bronze sortit ensuite de son sac à main -ayant subit au préalable un Sortilège d'Extension Indétectable- un long paquet cadeau assez fin et le tendit à la sang-mêlée qui resta stupéfaite, osant à peine attraper le présent et deviner ce que c'était. Elle le déballa et en sortit un balai volant "Etincelle Filante" flambant neuf. Elle se tourna vers sa mère.
- Ça remplacera ton vieux Tourbillon de flammes, lui dit-elle avec un clin d’œil.
Elle se jeta à son coup.
- Merci m'man t'es la meilleure.
Elle relâcha son étreinte.
- Alors, tu vas l'appeler comment?
Depuis toujours, la sixième année aimait donner des noms aux objets, aux choses, plus particulièrement si celles-ci étaient magiques. Après un instant de réflexion, elle finit par dire:
- Start.
Ce poste au Quidditch, c'était pas seulement la satisfaction de jouer aux couleurs de sa maison. Pour elle, c'était un nouveau départ. La route pour se pardonner était devant elle. Start. Départ. Pour ne pas dire nouveau départ.
Alors, New Start, tu veux bien voler avec moi?
- Et si on allait l'essayer?
Elles se levèrent d'un geste et quittèrent le Chemin de Traverse.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Crystal M. Ertz, Lun 26 Déc - 22:47



- Rp avec MM67

L'envie d'une promenade nocturne, de s'échapper de l'habitude, ça ne se commandait pas. Ça lui était tombé dessus alors qu'elle finissait de ranger les derniers cartons aux Halles. Laurae et les deux autres vendeuses étaient partie depuis une bonne poignée de minutes, la laissant seule pour la fermeture. Rentrerait-elle directement au manoir? Non, le caprice qu'elle venait de se créer était déjà trop puissant pour y résister. Balade nocturne ce sera. Quelle bonne idée de déambuler dans ces rues une fois la nuit tombée, n'est-ce pas? Mais la sorcière s'y sentait étrangement bien. Le calme et les lumières qui éclairaient paresseusement les alentours donnaient au lieu quelque chose de magique, surtout en cette période de fin d'années.

Elle enfila son gros manteau d'hiver, serra son écharpe autour de son coup et d'un coup de baguette fit léviter son sac jusqu'à elle. Un dernier regard sur les rayons familiers puis la gérante ferma à clé et se confronta au froid de la nuit. Il ne pleuvait pas aujourd'hui, marcher quelques minutes serait donc agréable et l'aiderait à se débarrasser du petit stress quotidien qui accompagnait le métier. Coup d'oeil à droit, coup d'oeil à gauche, rien à signaler de particulier. Il n'était pas encore trop tard, mais les rares personnes qui se trouvaient encore dans les parages marchaient d'un pas rapide et disparaissaient rapidement au tournant d'une rue. La sorcière emprunta d'abord l'allée principale, passant lentement en regardant les vitrines de ses voisins. Elle s'arrêta devant l'ensemble de la Boutique d'Animaux Magique, en se demandant si Finrod était toujours à l'intérieur ou si lui avait eu la présence d'esprit de rentrer chez lui se mettre bien au chaud. Chez Ollivander's peut-être restait-il quelqu'un? Les fanas de baguettes pouvaient être bizarres parfois et passer la nuit à peaufiner les jolis beaux de bois, qui était-elle pour juger?

Levant les yeux au ciel, elle fut déçue de n'y voir comme d'habitude que de gros nuages gris. Pas la moindre étoile à l'horizon. C'était lugubre et triste, pas le top pour Noël.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Mangemort 67, Mer 28 Déc - 19:44


Un malheur n'arrive jamais seul, 08 se joint à nous...


À peine j'avais eu le temps de me réjouir d'avoir fait craquer notre prisonnière et obtenir des noms que la colère avait pris possession de moi suite à sa fuite. Non seulement nous avions perdu une habitation secrète mais une captive de premier choix au vue des moyens mis en place pour la récupérer. Mais que faire à présent ? Elle allait sûrement prévenir ses alliés trahis et ceux-ci allaient pouvoir se préparer à une visite. Il ne fallait pas traîner, c'était une des meilleures solutions. Profiter de l'effet de surprise.

C'était donc quelques jours après la fuite de la grande brûlée que 08 et moi partions à la rencontre d'une personne que je connaissais, pas avec mon masque non dans la vraie vie, la calme et banale. Parmi tous les noms, il fallait que ce soit moi qui y aille. Pourquoi ? Je ne sais pas. La visite n'était pas vraiment organisée, j'avais ordonné à mon frère d'armes de m'accompagner sur un coup de tête et nous avions transplaner sur le Chemin de Traverse. Je connaissais uniquement son lieu de travail. Un point de départ logique donc.

Pour être précis, c'était sur les toits que nous étions arrivés. Je vous rappelle que j'aime la hauteur. C'est toujours mieux pour observer, pour arriver à un endroit, moins de risque de piège. Je m'accroupis pour regarder les silhouettes que je distingue au travers de mon masque. Ce serait une chance que... Oh, la voilà.

- Elle est là, suis moi.

Sans attendre de réponse, je saute en informulant un rapide Aresto Momentum. Voilà qui était une arrivée peu commune. J'avais pris un peu d'élan pour arriver sur le chemin de notre rencontre du soir, sûrement à un mètre cinquante voire deux mètres nous sépareraient un fois que j'aurai atterri.

- Miss Ertz, bonsoir. Vous passez une agréable soirée ? Une fois le pied sur le sol. Je craignais de perdre l'équilibre mais ce ne fut pas le cas.

Je sentis la présence de 08 à coté de moi. Transplanage ou saut majestueux, je n'en savais rien tout le principal était qu'il se trouvait là.

- Vous devez savoir qui nous sommes, nous, nous savons qui vous êtes malheureusement pour vous.

Je ne balance pas encore qu'elle a été trahi, jouons un peu sauf si mon acolyte masqué en décide autrement... Je montre ma baguette dans ma main droite pour qu'elle comprenne que toute éventualité était possible en cette agréable soirée.



Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 08
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Mangemort 08, Jeu 29 Déc - 8:52


Il était temps. En revenant chez les ténèbres, il avait eu vent d'une capture fort intéressante. Après un interrogatoire minutieux et rigoureux, des noms étaient sortis. C'était ce qu'on lui avait dit. Il avait donc été invité par le Seigneur des Ténèbres en personne, à se joindre à la chasse aux sorcières. En même temps, ils étaient pas du genre à torturer des moldus pour avoir des noms de moldus, donc ça ne pouvait être qu'une chasse aux sorcières... Il avait accepté, se sentant honoré de pouvoir accompagner son maître. Pis s'il y avait un supplément spécial torture à la fin, il ne regretterait pas. Pour une fois, il avait opté pour un masque couvrant entièrement son visage.

Donc, en cette délicieuse soirée où le froid était persistant, ils avaient transplané pour se retrouver sur les toits londoniens. Il fallait croire que 67 aimait s'envoyer en l'air. Ils cherchaient une certaine Crystal, lui se contentant de suivre son maître qui savait à quoi ressemblait la dite jeune femme. Peut-être portait-elle ce nom là parce qu'elle était fragile...

On se faufilait tel des chatons sur des bouts de bois, agiles et silencieux comme des ombres sur un mur. Le Seigneur (pas Dieu les gens...) la vit enfin. Il suivit alors ce dernier qui avait décidé d'arriver en sautant. Normal. Allez hop, on le suit. Il sauta derrière son maître, baguette en main. Il n'eut rien à faire, profitant du sortilège de son prédécesseur pour arriver en douceur à ses côtés. Pour une fois, il ne s'était pas rétamé.

Il écoute son maître parler, dévisageant un peu la nana. Elle lui disait vaguement quelque chose. Il entend les derniers mots de 67, mais ne savait pas quoi rajouter. Enfin rien d'intelligent surtout. Non, il préférait observer pour le moment. S'il fallait tuer un passant, là il serait plus réactif. Il avait faillit lancer un "Ouais, malheureusement pour nous, vous savez qui nous ne sommes pas !" mais s'était ravisé en ne trouvant pas lui-même le sens de sa pensée. Il se contenta alors de rester près de lui, sa baguette prête à être brandie vers la femme de verre, si elle essayait de se barrer ou se mettait à crier.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Crystal M. Ertz, Jeu 5 Jan - 11:27


Deux MM rien que pour moi, quelle horreur/honneur

Elle continuait d'avancer, lentement. Profiter de cette soirée tranquille et solitaire pour ressasser des pensées, vieille habitude dont elle n'avait pas réussi à se débarrasser. Toujours à penser trop. Si elle affichait en permanence ce sourire qui la caractérisait pourtant bien, peu de gens avaient l'occasion de découvrir ce qui se cachait en dessous. De son côté, la sorcière faisait tout pour apparaître plus sociable, plus forte qu'elle n'en avait l'air, jusqu'à ce qu'elle doit coincée dans une situation qui ne lui permettait pas de faire autrement.

Soudain, une ombre glisse. Elle tombe littéralement du ciel. Une ombre sans visage, un masque effrayant, qui arrête sa course à quelques pas seulement d'elle. Suivie d'une autre dans son sillage. Son cœur arrête de battre un instant. Toute sa faculté de raisonnement s'était envolée lorsqu'ils avaient posés leurs pieds à terre (sans tomber, bravo).

- Miss Ertz, bonsoir. Vous passez une agréable soirée ?

Son nom prononcé provoque une décharge électrique dans tous ses membres. Fallait pas chercher bien loin pour se rendre compte que l'agréable soirée qu'elle passait n'allait pas durer encore très longtemps. Bien entendu, plus personne dans la rue. Aucune bonne âme ne viendrait la sortir de là.

- Vous devez savoir qui nous sommes, nous, nous savons qui vous êtes malheureusement pour vous.

Il n'y avait pas beaucoup de gens qui se promenaient en masque dans la rue. A part ce charmant Ethan Hawkins qui avait participé à la manifestation bien sûr... Cela faisait longtemps, cette sensation d'être prise au piège, impuissante. Mangemorts ils étaient. Dangereuse situation dans laquelle elle se trouvait. Ils savaient qui elle était? Qu'est ce que ça voulait dire? Oui, ils avaient déjà dit son nom. Se pourraient-ils qu'ils... Non, comment auraient ils su? La jeune femme regarda la baguette du premier sorcier. Clairement, il n'était pas venu simplement pour discuter. Que faire?

- Bonsoir messieurs. Réussit-elle à formuler, son regard fixé sur la baguette. On ne pouvait pas oublier la politesse. Je, je ne vois absolument pas de quoi vous parlez. Vous êtes sans doutes tombés sur la mauvaise sorcière, alors si ça ne vous dérange pas...

Elle tentait le coup. Non pas leur tourner le dos, elle n'aurait pas osé, mais se diriger vers une ruelle à sa droite. Trouver une échappatoire. Vite. En priant sans vraiment y croire que ça s'arrêterait là.


Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Mangemort 67, Sam 7 Jan - 11:07


Nous sommes un cadeau d'anniversaire...


Mon frère d'arme était souvent plus loquace. Il avait dû avoir peur du vide et il ne voulait pas que l'on entende sa voix toute tremblotante, c'était compréhensible. Quelle crédibilité pour un Mangemort si l'on découvrait sa peur du vide.... Mon attention se reporta sur Crystal. La pauvre, l'air si inoffensif et loin d'avoir envie d'en découdre avec nous, mais tu n'as pas le choix ma chère. Ce soir, tu vas vivre un cauchemar éveillé.

Mais tiens donc, elle pensait pouvoir s'en aller aussi simplement que cela ? Je me déplace à grand pas pour lui barrer la route, je passai tout près de son corps, il était même possible que mes habits l'aient frôlée.

- Crystal, voyons. Ne nous prenez pas pour des demeurés. Nous savons que vous êtes la gérante des Halles Magiques. Nous savons plein de chose sur vous...

Petit silence, bras qui se lève pour être certain que la baguette soit visible. N'agis pas bêtement petite, tu risques de faire mordre si tu pars en courant.

- Si tu tiens tant à partir c'est que tu sais qui nous sommes, n'est-ce pas ? Des ombres masquées qui traînent des les rues, des ombres qui se battent pour un plus grand bien, pour notre communauté.

Si elle avait été informée que son nom avait été balancé, elle se serait mieux préparée à notre visite ou feintait-elle ? Il fallait être méfiant un minimum...

- Mais ce n'est pas ce que te disent tes amis, n'est-ce pas ? Parce que nous savons qui ils sont... N'est-ce pas 08. Explique-lui.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 08
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Mangemort 08, Lun 9 Jan - 11:23


Il se demandait comment allait tourner cette petite entrevue. Il avait décidé de rester légèrement en retrait. Dans le sens où son maître avait tout pouvoir sur lui (Owii  amour  ) et qu'il n'avait pas à s'imposer. Surtout, qu'il avait été invité à le suivre, l'inverse n'aurait pas été correct et contraire à son éthique. Il attendait la réaction de la bouteille d'eau.

Un Bonsoir poli bien qu'à l'allure constipé, elle ni, évidemment. Pourtant elle n'était pas un oisillon, ou, justement, un peu si. Sinon ils ne seraient pas là, ils ne se seraient pas déplacés pour elle. Ils auraient préféré une délicieuse soirée dans les cuisines d'Hollow, bien au chaud par cette froideur hivernale.

Elle fait mine que nous nous sommes plantés. Il en sourit sous son masque. Elle nous prenait pour des abrutis c'est ça ? Il emboita alors le pas de son maître, partie à sa poursuite dans la ruelle qu'elle avait empruntée. 'Fin elle l'avait pas empruntée à quelqu'un d'autre, elle y avait juste mis les pieds. Pas que les pieds en fait, bon...

67 la rattrape aisément. Il l'observe, l'écoute. Lui aussi avait le sens du monologue. Il se tient dans le dos de la demoiselle, son maître de l'autre côté, cette fois elle ne pourrait aller, nulle part sans être coincée. Il voyait son maître imposer le respect de sa baguette, alors il sortit la sienne, dans le dos de Crystal.

Il dit son matricule. C'était à lui de prendre la parole. D'éclaircir l'esprit embrumée de la demoiselle qui se disait victime d'erreur.

- Hey petite, dit-il avec une voix étonnement aiguë, limite psychopathique. Ne crois pas que le monde autour de toi est sans dangers ! Tu papillonnes n'est-ce pas ? Tu déploies tes ailes dans l'ombre pour ce que tu crois être le Bien ?! Nous savons ! Oui, nous savons, qui tu supportes ! Vers où tu as décidé de déployer tes ailes ! Alors ne fait pas la maline avec nous ! Il est l'heure de replier tes ailes et de te poser à terre...
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Crystal M. Ertz, Ven 3 Fév - 22:13



Hrp: Désolée pour le retard (j'avais peur de répondre voyez-vous) Mp-moi si mon post vous pose problème!

- Crystal, voyons. Ne nous prenez pas pour des demeurés. Nous savons que vous êtes la gérante des Halles Magiques. Nous savons plein de chose sur vous...

L'ombre s'était déplacée. En quelques pas, elle l'avait rattrapée et lui avait bloqué le passage. Cet inconnu était impressionnant et beaucoup plus grand et imposant qu'elle. Il lui suffirait d'un coup pour la faire tomber. Et il n'était pas seul, quelles chances avait-elle? Elle voyait très clairement la baguette du sorcier, prête à être utilisée. Crystal ne voulait pas se battre. Elle détestait ça et n'était vraiment pas douée. Devoir affronter de front un autre sorcier était contre sa nature et elle n'avait aucun réflexe miraculeux en situations de stress. Que faire?

- Si tu tiens tant à partir c'est que tu sais qui nous sommes, n'est-ce pas ? Des ombres masquées qui traînent des les rues, des ombres qui se battent pour un plus grand bien, pour notre communauté.

Elle ne pu s'empêcher de sourire à l'évocation du "plus grand bien", la phrase typique sortie par tous les tyrans et tyrans en devenir. Si chacun pouvait avoir sa propre vision du 'Bien', personne ne devrait avoir les droits de vouloir imposer sa vision aux autres. Utiliser la force et la violence pour ça était d'autant plus graves. La violence n'avait jamais rien apporté de positif. Si cela changeait les choses au premier abord, c'était sans regarder tous les dommages collatéraux qu'elle créait.

- Mais ce n'est pas ce que te disent tes amis, n'est-ce pas ? Parce que nous savons qui ils sont... N'est-ce pas 08. Explique-lui.

- Hey petite. Ne crois pas que le monde autour de toi est sans dangers ! Tu papillonnes n'est-ce pas ? Tu déploies tes ailes dans l'ombre pour ce que tu crois être le Bien ?! Nous savons ! Oui, nous savons, qui tu supportes ! Vers où tu as décidé de déployer tes ailes ! Alors ne fait pas la maline avec nous ! Il est l'heure de replier tes ailes et de te poser à terre...

Crystal n'avait pas bougé d'un pouce et regardait toujours celui qui semblait mener la danse. Mais la voix de l'autre encapuchonné lui donnait des frissons dans le dos. Il avait travaillé pour prendre une voix aussi creepy? Ça faisait partie du test d'entrée chez les Mangemorts? Ça, plus le sens du dialogue et le gout du monologue pseudo-philosophique sur le sens de la vie. Au vu de leurs paroles, la sorcière comprit son allégeance avait découverte. Comment, par qui? Ce n'était pas les questions les plus importantes, surtout pas à ce moment-ci. Quoi qu'elle puisse dire, les deux masqués ne la laisserait pas partir comme ça. Nier ne servirait pas à grand chose non plus.

- Je sais bien que le monde est rempli de dangers. Vous contribuez largement à ce que les choses restent ainsi d'ailleurs.

Par des gestes qui se voulaient rapides, la jeune femme ouvrit alors son sac et s'empara d'un petit sac noir sur le côté. Sans plus réfléchir, elle fit un grand geste pour déverser le contenu autour d'elle. De la poudre d'obscurité du Pérou. Vieux truc, mais efficace. C'était la deuxième fois ces mois-ci qu'elle devait avoir recours à son petit sac d'Alchimiste. Son mentor lui avait toujours apprit à garder sur elle les potions et poudres de base, ainsi que quelques flacons vides. "On ne sait jamais sur quoi on va tomber!" avait-il l'habitude de dire. "Sur qui" était plus exacte d'après l'expérience de la jeune femme. Profitant de l'effet de surprise, elle se mit à courir de toute ses forces et bouscula le géant au passage. 1 bousculade partout. Elle se cogna presque contre le mur de la rue mais continua sa course à l'aveuglette. Elle savait qu'elle serait rattrapée ou frappée par un sort à n'importe quel moment, du coup elle lança un #Radicis Perfidum en direction du sol pour gagner quelques secondes, avant de prendre la première rue à droite et de continuer à courir. Elle n'avait aucune idée de ce qu'elle pourrait faire ensuite. Peut-être arriverait elle à gagner quelques secondes pour calmer son esprit et réussir à transplaner?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 10 sur 13

 Promenade sur le Chemin de Traverse

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.