AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse
Page 4 sur 13
Promenade sur le Chemin de Traverse
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant
Invité
Invité

Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Invité, Lun 9 Déc 2013 - 1:20


{En réponse à Luia }

La Serdaigle assise à côté de la blonde semblait plutôt gentille, et rit quand Laura fît remarque qu'elle ne pensait pas que quelqu'un la connaissait. Après tout, peut-être qu'elle avait simplement entendu parler d'elle. Et puis, ce n'était pas si important que ça.

Ah bon et pourquoi ça? Tu m'as l'air sympathique. Sinon bah oui si on veux. Je travaille ici, à Ollivander's. C'est pas le boulot dont je rêvais à la base mais finalement, je reste encore un peu, il me plait bien. Donc en attendant de rentrer chez moi (sur l'Allée des Embrumes...), je profitais un peu de l'ambiance.


Ollivander's, Laura se rappelait comme si c'était hier du jour où elle était allé chercher sa baguette. Le tapis qui menait jusqu'au vieux comptoir en bois où elle avait du remplir un formulaire avec ses mensurations pour ensuite recevoir sa baguette.  Ça avait été l'un de ses plus beaux jours en tant que jeune sorcière. Mais depuis, la blonde n'y avait pas remit les pieds, n'ayant aucune raison d'y retourner, donc elle ne risquait pas de savoir que Luia y était vendeuse.

Je pense l'être oui, dit la Serdaigle en riant, mais on ne peux pas dire que j'avais beaucoup d'amis à Serdaigle, et encore moins en général. D'accord, je ne savais pas que tu étais vendeuse là bas, ce doit être intéressant ! Je comprends, malgré tout ces gens, j'aime bien aussi venir ici pendant les périodes de Noël !
Revenir en haut Aller en bas
Luia Luminos
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Luia Luminos, Mer 11 Déc 2013 - 10:39


Luia était toujours assisse en présence de son ancienne camarade et attendait sa réponse à sa dernière réplique. Elle continuait à observer les gens qui semblaient heureux.Mais, elle, à part sa famille, ses amis et son boulot, était-elle heureuse? Pas entièrement, il lui manquait l'amour, sa vraie âme soeur. Mais ce n'était pas le moment de penser à ça, loin de là. C'était Noël et elle était en présence de quelqu'un un avec qui parler de cette ambiance et du monde sorcier.

Luia entendit enfin la jeune Aigle lui répondre, en riant:


-Je pense l'être oui,  mais on ne peux pas dire que j'avais beaucoup d'amis à Serdaigle, et encore moins en général. D'accord, je ne savais pas que tu étais vendeuse là bas, ce doit être intéressant ! Je comprends, malgré tout ces gens, j'aime bien
aussi venir ici pendant les périodes de Noël !


Luia sourit. Oui, elle aimait cette ambiance et elle en profitait tous les jours en plus. Elle pouvait faire ses achats quand elle le voulait et elle ne tarderait pas à commencer, en allant sûrement aux Halles Magiques, le seul magasin du Chemin de Traverse qu'elle n'avait pas encore osé visité du fait de son ancienne propriétaire. Elle sourit à sa nouvelle connaissance et commença à la regarder en face en disant:

-Je comprends. Moi, même si j'ai peu d'amis, je suis extravertie et j'aime faire la fête donc je connais du monde et du monde me connaît. Et oui, depuis un stage en 6e année;: j'ai été embauchée après et c'est très intéressant. Passe faire un tour si tu veux un jour. Et sinon oui je confirme.

Luia commençait à avoir froid mais ne se leva pas. Elle se retourna vers Laura et lui dit:

-En fait, tu deviens quoi? Tu travailles, tu es toujours à Poudlard?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Invité, Dim 15 Déc 2013 - 21:31


Après un sourire, Luia lui répondit.

Je comprends. Moi, même si j'ai peu d'amis, je suis extravertie et j'aime faire la fête donc je connais du monde et du monde me connaît. Et oui, depuis un stage en 6e année;: j'ai été embauchée après et c'est très intéressant. Passe faire un tour si tu veux un jour. Et sinon oui je confirme.En fait, tu deviens quoi? Tu travailles, tu es toujours à Poudlard?


Apparemment, enfin, du moins vu comment la Serdaigle se décrivait, elle était assez différente de Laura. Même presque son opposée, quoi que... La blonde n'était pas extravertie, et ne faisait pas souvent la fête. Mais, dans cette jeune femme timide se cachait une personne quand même folle. Énormément folle, surtout en compagnie de Merit. Derrière cette fille que certains qualifieraient de coincée, il y avait la vraie Laura, la tarrée. parce que cette timidité n'était-elle pas une protection contre les gens qui l'entouraient ? N'avait-elle pas peur de faire confiance aux autres ? Si. Et cette timidité, bien qu'elle soit souvent handicapante, l'aidait quelque part à se protéger de tous les gens qu'elle ne voulait pas connaître ni fréquenter vu leur caractère.

Je vois... Tu es un peu le contraire de moi en fait, avait dit la blonde en riant. D'accord ! ben c'est bien si ce que tu fais te plait, on a pas toujours le choix ! Je n'hésiterais pas à passer si je trouve le temps...


Après une pause, la Serdaigle finit de répondre à son interlocutrice. Elle, toujours à Poudlard ? Non, et quelque part, heureusement ! Être propriétaire d'Honeydukes était bien plus intéressant.

Et non, je ne suis plus à Poudlard depuis longtemps ! Depuis 8 ans exactement...


8 ans... Déjà ? Le temps était passé si vite pour la blonde. Mais pendant ses 8 ans, elle n'avait pas fait grand chose finalement. Avec ses économies, elle s'était débrouillée pendant de nombreuses années pour se nourrir et se loger. Puis enfin, avait reprit la boutique d'Honeydukes. Et depuis peu, très peu, la Serdaigle était devenue Auror. En formation simplement pour le moment, mais Auror quand même. La jeune femme n'avait encore jamais eu l'occasion d'en parler à quelqu'un. c'était l'occasion.

Je travaille effectivement oui ! Je suis même assez chargée ! Depuis un petit moment déjà, j'ai repris la confiserie dont Alexie était propriétaire et je l'ai donc remplacée. Et en plus d'avoir Honeydukes, je suis depuis peu Auror, mais encore en formation. Avec tout ça, je n'ai plus beaucoup de temps à moi, mais j'arrive à gérer !


Ouais, elle gérait. Enfin... heureusement que son ex-stagiaire à Honeydukes avait accepté plutôt très rapidement d'être son gérant parce qu'elle ne s'en serait pas sortie. Elle n'avait au moins pas eu à chercher quelqu'un pour sa boutique et n'avait du renoncer à aucun de ses rêves. Elle avait juste du sacrifier la plupart de son temps qu'elle pouvait passer dans sa boutique. Elle y était beaucoup moins présente mais veillait toujours à son bon fonctionnement.

D'ailleurs, si tu veux y passer toi aussi un jour, c'est avec plaisir ! Il y a d'ailleurs des promos en ce moment, alors si tu veux offrir quelques confiseries à quelqu'un ou même pour toi même, n'hésite pas !
Revenir en haut Aller en bas
Luia Luminos
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Luia Luminos, Lun 16 Déc 2013 - 9:29


Luia, toujours assisse, attendait. Elle passait son temps à ça en ce moment, attendre que ses interlocuteurs lui répondent. Elle se devait de parler et d'écouter les autres répondre, comme tout humain. Mais parfois, ça la fatiguait, surtout après son travail chez Ollivander's.

Cependant, parler avec une ancienne Aigle ne pouvait qu'être bénéfique. Même si leurs caractères étaient différents, elles avaient été dans la même maison et donc elles pourraient papoter tranquillement, comme deux vieilles amies, même si elles ne l'étaient pas du tout.

Laura finit par lui répondre, en riant:


-Je vois... Tu es un peu le contraire de moi en fait. D'accord ! ben c'est bien si ce que tu fais te plait, on a pas toujours le choix ! Je n'hésiterais pas à passer si je trouve le temps...

Luia sourit: elle avait vu juste. Et pourtant, la jeune Laura semblait ne pas être si timide que ça. Peut-être que sa timidité n'était qu'une façade qui la protégeait des autres et du monde extérieur, comme c'était bien souvent le cas. Luia sourit: en effet, on ne faisait pas toujours ce qu'on voulait mais ça lui plaisait et elle y resterait longtemps. Elle hocha enfin la tête à la dernière réponse, espérant que Laura passe un jour.

L'autre Aigle finit par répondre près une courte pause à Luia:


-Et non, je ne suis plus à Poudlard depuis longtemps ! Depuis 8 ans exactement...

Eh beh... Luia ne croyait pas Laura si âgée que ça, Luia n'avait que 18 ans mais elle, si elle avait quitté Poudlard depuis déjà 8 ans, elle avait quel âge??? Luia calcula:Laura avait 25 ans. Elle se dit que le temps passait bien vite alors. Elle sourit et se dit que de toute façon, l'âge importait bien peu pour papoter, discuter et même devenir amies. Laura continua à parler:

-Je travaille effectivement oui ! Je suis même assez chargée ! Depuis un petit moment déjà, j'ai repris la confiserie dont Alexie était propriétaire et je l'ai donc remplacée. Et en plus d'avoir Honeydukes, je suis depuis peu Auror, mais encore en formation. Avec tout ça, je n'ai plus beaucoup de temps à moi, mais j'arrive à gérer !

Eh beh... Luia était impressionnée et ne pouvait pas rester silencieuse cette fois (d'ailleurs, elle ne le serait pas restée longtemps, quoi qu'il arrive). Elle se dit qu'elle lui poserait des questions sur son métier d'Auror car elle aurait rêvé de l'être autrefois mais désormais, elle ne savait plus trop. Elle lui sourit et dit:

-Eh beh... Ca fait beaucoup tout ça. Gérer une boutique de bonbons et être Auror en même temps, ça doit être dur mais si cool!!! Je comprends que tu n'ai plus beaucoup de temps à toi mais tu dois adorer ta vie,non?

Luia marqua une pause, de peur d'en dire ou d'en demander trop par la suite. L'autre Serdaigle se décida alors à dire:

-D'ailleurs, si tu veux y passer toi aussi un jour, c'est avec plaisir ! Il y a d'ailleurs des promos en ce moment, alors si tu veux offrir quelques confiseries à quelqu'un ou même pour toi même, n'hésite pas !

Luia répondit de suite:

-Très bien, c'est noté. Sinon je voulais te poser des questions. N'espère ne pas en avoir trop mais autrefois, je voulais être Auror. L'envie m'a un peu passé (je préférerais devenir médicomage ou professeur après Ollivander's) mais je m'intéresse toujours au sujet. Alors... La formation est bien? On y entre comment? Tu as un professeur déjà Auror? Tu connais bien le ministère?

Luia s'arrêta là, impatiente des réponses. Peut-être que Laura lui redonnerait envie de devenir Auror par ses réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Invité, Ven 20 Déc 2013 - 9:47


Luia enchaîna les sourires, les hochements de têtes et les regard étonnés quand la blonde en vint à lui parler de ses boulots. C'est vrai qu'en y repensant, Laura n'avait pas croisé tous les jours des propriétaires de boutique et Auror dans sa vie d'avant. Elle n'avait même sûrement jamais rencontré d'Auror, ou en tous cas, elle n'en avait pas le souvenir. Mais peu importait maintenant puisqu'elle en était une. Ça avait toujours été l'un de ses plus grand rêves et aujourd'hui, elle l'avait réalisé. Finalement, la blonde ne se débrouillait pas mal dans les monde des sorciers, beaucoup mieux que dans celui des Moldus. En tous cas, le sujet des Aurors avait l'air d'intéresser l'autre Serdy, et c'est pour ça qu'après un sourire, elle lui répondit.

Eh beh... Ca fait beaucoup tout ça. Gérer une boutique de bonbons et être Auror en même temps, ça doit être dur mais si cool!!! Je comprends que tu n'ai plus beaucoup de temps à toi mais tu dois adorer ta vie,non?



Laura rit et lui proposa ensuite de passer à Honeydukes. Luia lui répondit alors tout de suite, pressée d'en savoir plus.

Très bien, c'est noté. Sinon je voulais te poser des questions. N'espère ne pas en avoir trop mais autrefois, je voulais être Auror. L'envie m'a un peu passé (je préférerais devenir médicomage ou professeur après Ollivander's) mais je m'intéresse toujours au sujet. Alors... La formation est bien? On y entre comment? Tu as un professeur déjà Auror? Tu connais bien le ministère?


C'est avec un sourire jusqu'aux oreilles que Laura lui répondit. Parler de ce qu'elle pouvait maintenant qualifier comme son métier lui faisait plaisir plus que jamais. Elle n'avait pas encore eu l'occasion d'en parler avec qui que ce soit.

Alors d'abord, dit Laura dans un sourire, c'est sûr que ce n'est pas toujours facile de gérer ma boutique et d'en même temps bosser pour le ministère, mais j'arrive à me débrouiller avec mon ancien stagiaire qui est passé gérant à Honey'. Puis pour le moment, je ne suis qu'une Auror en formation, rien de plus, donc je n'ai encore pas énormément de boulot. Et oui, je suis plutôt fière de ma vie ici !


La blonde marqua un temps de pause. Maintenant, il fallait trouver une réponse à toutes les autres questions concernant le ministère et le métier d'Auror. Laura trouvait ça intéressant de pouvoir parler avec une personne de sa maison et d'en plus parler de leur métier, de leur petite vie qu'elles avaient tracée jusqu'à maintenant. Pour l'instant, celle de Laura était un peu plus chargée, mais le temps viendrait où Luia, elle aussi trouverait un métier qui l'intéresse. Et puis l'âge y changeait quelque chose aussi surement, Laura était plus âgée que l'autre Serdy et déjà, rien que pour être Auror, il fallait avoir minimum 21 ans. La blonde reprit alors.

Tu peux me poser autant de questions que tu veux, ça ne me dérange pas, ria Laura. J'avoue que Médicomage m'aurait aussi beaucoup intéressée, mais professeur, moins. Je ne penses pas pouvoir être capable de tenir un discours devant des élèves et je ne penses pas pouvoir non plus supporter les plus chiants !



Venait maintenant le tour des questions sur les Aurors où Laura allait se faire un plaisir de lui raconter en détail tout ce qu'elle pouvait. Et pourquoi pas, lui redonner l'envie d'être Auror...

Pour ce qui est des Aurors, oui, la formation est bien ! C'est intéressant autant que dangereux même si ça l'est beaucoup moins que sur le terrain face à des Mangemort's. Et oui, j'ai un professeur Auror si on peut appeler ça comme ça. c'est contre elle que je me bat pour ma formation, et je peux te dire qu'elle n'a, comme tous les autres, aucune pitié. Pendant la formation, tu te défends comme tu le peux, et tu attaques aussi comme tu le peux. Maintenant, je pense que c'est ce danger qui est encourageant est permet de se battre au mieux.


Après avoir reprit son souffle, la bleue et bronze continua dans ses explications.

Pour y entrer, c'était assez simple. j'ai juste envoyé ma candidature au ministère quand j'ai vu qu'ils recherchaient des Aurors. Et apparemment, mes motivations leur ont plus, alors on m'a recontacté. Puis on ne peut malheureusement pas dire que le ministère compte trop d'Aurors... Donc voilà comment je me suis retrouvée là bas. Et franchement, je ne regrette pas. Il faut simplement avoir réfléchi sur sa décision avant, pour être sûr que l'on ne va pas regretter. Car on sait qu'en faisait ce boulot, on met notre vie en jeu.
Si je connais bien le ministère ?
continua Laura. Ben, c'est assez grand, et je n'ai franchement pas eu le temps de visiter toutes les pièces et tous les étages, mais je connais au moins le quartier des Aurors, et c'est déjà pas mal !


L
aura pensait avoir donné toutes les explications que Luia attendait. Si ce n'était pas le cas, elle répondrait à ses autres questions aussi nombreuses soient-elles. Espérant avoir ne serais-ce qu'un peu redonné l'envie à Luia de devenir Auror, Laura attendit patiemment sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Luia Luminos
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Luia Luminos, Ven 20 Déc 2013 - 12:33


Luia attendait donc les réponses à ses questions, le sourire aux lèvres. Après tout, elle ne serait peut-être jamais Auror mais elle voulait tout de même savoir comment ça se pasit, histoire de voir ce qu'elle loupait et si ça lui redonnait l'envie de devenir Auror.

L'autre Aigle finit par lui répondre, un grand sourire illuminant son visage. Luia se demanda bien ce qu'elle lui dirait.


Alors d'abord,c'est sûr que ce n'est pas toujours facile de gérer ma boutique et d'en même temps bosser pour le ministère, mais j'arrive à me débrouiller avec mon ancien stagiaire qui est passé gérant à Honey'. Puis pour le moment, je ne suis qu'une Auror en formation, rien de plus, donc je n'ai encore pas énormément de boulot. Et oui, je suis plutôt fière de ma vie ici !

Luia sourit: c'était déjà ça. Ce n'était peut-être pas facile mais si elle aimait sa vie, c'était l'important. Luia aimait aussi la sienne, il ne lui manquait que l'amour pour être pleinement heureuse. Et si elle avait un gérant pour la boutique, même si elle travaillait peu au Ministère, ça devait être plus facile.

Luia attendit la suite, la réponse à ses fameuses questions. Elle se demandait toujours ce que dirait l'autre Aigle. Luia lui sourit et ouvrir grand ses oreilles.


Tu peux me poser autant de questions que tu veux, ça ne me dérange pas.J'avoue que Médicomage m'aurait aussi beaucoup intéressée, mais professeur, moins. Je ne penses pas pouvoir être capable de tenir un discours devant des élèves et je ne penses pas pouvoir non plus supporter les plus chiants !


Luia se dit que cette fille était cool. Elle aimait qu'on lui pose des questions et puis Luia se sentait bien en sa présence (bon, d'accord, c'était souvent le cas avec elle mais là elle le sentait vraiment). Laura parla aussi des ambitions de Luia et cette dernière se dit qu'elle lui répondrait ensuite.

Mais Luia attendait les réponses aux questions sur les Aurors avant qui allaient enfin arriver. Luia ouvrit de nouveau grand ses oreilles.


Pour ce qui est des Aurors, oui, la formation est bien ! C'est intéressant autant que dangereux même si ça l'est beaucoup moins que sur le terrain face à des Mangemort's. Et oui, j'ai un professeur Auror si on peut appeler ça comme ça. c'est contre elle que je me bat pour ma formation, et je peux te dire qu'elle n'a, comme tous les autres, aucune pitié. Pendant la formation, tu te défends comme tu le peux, et tu attaques aussi comme tu le peux. Maintenant, je pense que c'est ce danger qui est encourageant est permet de se battre au mieux.

Laura reprit son souffle et continua. Luia médita les réponses durant ce temps et se demanda si elle était vraiment faite pour être Auror.

Pour y entrer, c'était assez simple. j'ai juste envoyé ma candidature au ministère quand j'ai vu qu'ils recherchaient des Aurors. Et apparemment, mes motivations leur ont plus, alors on m'a recontacté. Puis on ne peut malheureusement pas dire que le ministère compte trop d'Aurors... Donc voilà comment je me suis retrouvée là bas. Et franchement, je ne regrette pas. Il faut simplement avoir réfléchi sur sa décision avant, pour être sûr que l'on ne va pas regretter. Car on sait qu'en faisait ce boulot, on met notre vie en jeu.
Si je connais bien le ministère ?Ben, c'est assez grand, et je n'ai franchement pas eu le temps de visiter toutes les pièces et tous les étages, mais je connais au moins le quartier des Aurors, et c'est déjà pas mal !


Luia se dit qu'être Auror était cool mais elle se demanda si c'était pour elle finalement.Certes, ça avait toujours été son plus grand rêve mais les rêves, ça pouvait changer, non? Elle sourit à Laura et dit:

-Finalement, je vais rester sur mes deuxièmes rêves. Médicomage ça sera cool ou professeur de DCFM ou de Métamorphose... Etre Auror c'est pas pour moi finalement. Tu as bien répondu à mes questions en tout cas. Merci. Même si tu en m'a pas redonné envie d'être Auror, tu as l'air d'en être une bonne alors continue ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Invité, Mer 1 Jan 2014 - 20:44


Laura souriait, mais était pourtant mal à l'aise. Elle venait de déballer un long monologue sur sa vie et n'avait pas laissé ne serais-ce qu'une seconde à l'autre Serdaigle d'en placer une. D'accord, elle lui avait posé des questions, mais Laura détestait parler autant. Pourtant, avec l'autre Serdaigle, toute timidité c'était envolée. Peut-être étais-ce la coïncidence de leur maison: Serdaigle, ou peut-être qu'il n'y avait aucune raison valable. Mais bon, cela ne servait à rien de chercher à comprendre, les deux jeunes femmes étaient ou du moins paraissaient toutes les deux contente de se parler, et c'était sans doute le principal. Pendant tout ce temps où Laura avait parlé, la jeune Luia l'avait écoutée le plus attentivement du monde en souriant. Au moins, elle n'avait pas l'air de s'ennuyer en écoutant tout ce que Laura avait à lui dire sur les Aurors et même sur elle-même, c'était déjà bien ! Finalement, ce fût au tour de Luia de prendre la parole, enfin.

Finalement, je vais rester sur mes deuxièmes rêves. Médicomage ça sera cool ou professeur de DCFM ou de Métamorphose... Etre Auror c'est pas pour moi finalement. Tu as bien répondu à mes questions en tout cas. Merci. Même si tu en m'a pas redonné envie d'être Auror, tu as l'air d'en être une bonne alors continue ainsi.


Laura fût quelque peut déçue en voyant qu'elle n'avait pas réussi à donner la motivation à la Serdaigle d'être Auror. Mais elle ne laissa rien paraître. Puis il fallait avouer que les deux autres rêves de Luia étaient eux aussi magnifiques. Malgré tout, les deux jeunes femmes avaient plutôt les même goûts. Etre Médicomage aurait aussi toujours plu à Laura et professeur aussi bien qu'elle savait qu'elle aurait sûrement eu beaucoup de mal pour supporter les élèves. Elle avait eu l'occasion d'assister à des cours où elle aurait prit avec plaisir la têtes de gens pour les éclater contre les murs. Enfin bref. Tant pis pour le métier d'Auror, Luia réussirait très bien dans autre chose, ça, Laura en était convaincue.

Au départ, je ne pensait pas du tout que'Auror serait un métier pour moi... Et finalement, j'y suis.. Je crois que quand quelque chose nous plait vraiment, même si on ne croit pas être fait pour, on réussi si on le souhaite. Maintenant je respecte ton choix et tu as d'ailleurs de très bons goûts ! dit la blonde en souriant. Ces métiers m'auraient aussi plus ! Mais qui sait, peut-être qu'un jour on se recroisera et que je serais Médicomage ou autre et toi Auror ! On ne sait pas de quoi l'avenir sera fait, c'est ça qui nous force à avancer !


Laura sourit à toutes ces pensées. Un autre jour, elle n'aurait jamais dit ça avec son pessimisme presque permanent, mais de parler avec une personne qu'elle n'avait jamais rencontré, en tous cas pas dans ces souvenirs, et pourtant une personne qui lui ressemblait quelque part, ça lui donnait simplement le sourire. ce n'est pas tous les jours qu'elle était de si bonne humeur, et Luia y contribuait. Laura espérait sincèrement la revoir un jour, juste pour voir ce qu'elle était devenue, ce qu'elle avait fait de sa vie, pour être de nouveau heureuse de lui parler. Après tout, cette entente n'était peut-être pas que du hasard: elles étaient deux anciennes Serdaigles.
Revenir en haut Aller en bas
Luia Luminos
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Luia Luminos, Jeu 2 Jan 2014 - 18:26


Luia écouta Laura lui répondre après qu'elle eut dit qu'Auror n'était pas vraiment pour elle, loin de là. Luia regrettait que son premier rêve s'envole mais peut-être reviendrait-il un jour ou l'autre... En attendant, elle travaillait à Ollivander's et rêvait de devenir Médicomage ou Professeur.

Au départ, je ne pensait pas du tout que'Auror serait un métier pour moi... Et finalement, j'y suis.. Je crois que quand quelque chose nous plait vraiment, même si on ne croit pas être fait pour, on réussi si on le souhaite. Maintenant je respecte ton choix et tu as d'ailleurs de très bons goûts !Ces métiers m'auraient aussi plus ! Mais qui sait, peut-être qu'un jour on se recroisera et que je serais Médicomage ou autre et toi Auror ! On ne sait pas de quoi l'avenir sera fait, c'est ça qui nous force à avancer !


Elle avait dit quelques mots en souriant et le reste bien gaiement. Elle se dit que son interlocutrice avait raison: faire quelque chose qui nous plait vraiment, même si on pensait pas être fait pour, c'était important voire primordial. Luia rit presque lorsque Laura annonça que les autres rêves de Luia étaient des métiers qui lui auraient plu et qu'elles se recroiseraient peut-être un jour et que chacune ferait le métier de l'autre... Mais qui sait ? La jeune Aigle hocha même la tête à la dernière phrase de son interlocutrice: c'était bien vrai...

Il commençait à se faire tard mais Luia aimait discuter avec son ancienne camarade, bien que ce soit la première fois qu'elle le fasse avec elle. Elle lui sourit et dit:


-En tout cas, j'espère bien quitter Ollivander's un jour. J'aime ce travail évidemment mais ce n'est pas un de mes rêves... Quand j'aurais gagné assez là-bas, je chercherais un travail à Ste Mangouste ou comme professeur et qui sait, la chance me sourira peut-être.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Invité, Sam 4 Jan 2014 - 17:25


C'était plutôt tard pour traîner encore sur le Chemin de Traverse, même en vue des périodes de fêtes qui approchaient. Pourtant, les deux jeunes filles étaient encore assises sur leur banc, en pleine conversation. Laura avait froid, et elle fourra ses mains au fond des poches de sa veste. Tout autour des deux Serdaigles était devenu sombre, et seul les vitrines des magasins où traînaient encore deux ou trois personnes, dégageaient une faible lumière. Doucement mais sûrement, le Chemin de Traverse redevenait calme, jusqu'à devenir presque totalement calme.


Malgré tout, Laura n'était pas pressée de rentrer. Elle était bien à discuter avec une de ses anciens camarades de maison. Pour une fois, elle n'était pas seule, elle ne broyait pas du noir, elle ne pensait à rien d'autre que leur conversation. De temps en temps, il fallait bien qu'elle l'avoue, malgré son manque de confiance et sa froideur envers les autres, elle était contente de trouver quelqu'un à qui parler même si ce n'était que de la pluie ou du beau temps. La jeune Serdaigle lui répondit d'ailleurs.

En tout cas, j'espère bien quitter Ollivander's un jour. J'aime ce travail évidemment mais ce n'est pas un de mes rêves... Quand j'aurais gagné assez là-bas, je chercherais un travail à Ste Mangouste ou comme professeur et qui sait, la chance me sourira peut-être.

Je comprend, lui dit immédiatement la blonde. Au départ, je ne comptais pas non plus rester toujours à Honeydukes, mais finalement, j'ai eu l’opportunité de reprendre la boutique et j'ai trouvé un compromis qui me permet d'avoir un autre métier à côté. Maintenant, je te comprend parfaitement, si être propriétaire d'une boutique m'avait empêché de faire quoi que ce soit d'autre à côté, je n'aurait sûrement pas gardé Honey'.


Quand Laura avait contacté les Aurors, ils lui avaient d'abord malheureusement refusé le poste. A cette époque, c'est vrai, elle était propriétaire d'Honeydukes. Mais elle s'était renseignée, et savait qu'elle ne pouvait faire que l'une des deux choses. Elle avait déjà prévu d'engager Aaron comme gérant si jamais elle avait le poste. Elle voulait juste être sûre de l'avoir avant de tout plaquer. Finalement, elle avait réussi tout ce qu'elle avait prévu: elle était toujours proprio de Honeydukes, mais elle était aussi bientôt Auror. C'était tout ce dont elle rêvait, et elle l'a obtenu. L'argent, Laura avait elle aussi connu des soucis avec. Comme un peu tout le monde une fois dans sa vie, ou du moins, presque. Et des soucis avec l'argent, elle en avait toujours. Elle n'était même pas capable de se payer un logement, aussi petit soit-il. Alors elle attendait. Elle attendait patiemment que ses payes tombent chaque mois pour pouvoir mettre de l'argent de côté et espérer pouvoir s'en sortir un jour. Elle comprenait Luia sur ce point. Elle s'était dit là même chose quand elle n'était qu'une stagiaire.

Ah ça l'argent, je connais... Si je peux te conseiller une chose, c'est de ne pas laisser tomber ton boulot tant que tu n'es pas sûre d'en avoir un derrière. Parce que si tu te retrouves à la rue et que tu n'as plus que ton argent pour vivre, je ne te connais pas assez pour juger, mais à ton âge, et même au mien, on a pas tellement d'argent que ça le plus souvent... Regarde moi, même en économisant un maximum, je n'arrive pas à me payer un logement...
Revenir en haut Aller en bas
Luia Luminos
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Luia Luminos, Sam 4 Jan 2014 - 21:21


Le temps passait si vite... Tant depuis son départ de Poudlard que maintenant. En effet, il faisait presque noir et il y avait de moins en moins de monde si le Chemin de Traverse. D'ailleurs, la plupart des boutiques était quasiment vide, à part quelques sorciers téméraires ou retardataires.

Pourtant, Luia aimait rester sur ce banc à discuter avec Laura, comme de vieilles connaissances.Or, ce n'était même pas le cas.Certes, elles étaient dans la même maison autrefois mais ne s'était jamais vraiment rencontrés. Alors, rester ici et papoter, ça faisait du bien.

Lorsque la jeune Aigle parla de son travail et des opportunités futures, voilà ce que son ancienne camarade lui répondit:


Je comprend.Au départ, je ne comptais pas non plus rester toujours à Honeydukes, mais finalement, j'ai eu l’opportunité de reprendre la boutique et j'ai trouvé un compromis qui me permet d'avoir un autre métier à côté. Maintenant, je te comprend parfaitement, si être propriétaire d'une boutique m'avait empêché de faire quoi que ce soit d'autre à côté, je n'aurait sûrement pas gardé Honey'.

Luia comprenait. Elle se doutait bien que gérer une boutique était déjà dur mais en plus, faire ce qu'on voulait à côté paraissait dure. D'ailleurs, Ollivander's avait déjà changé une fois de propriétaire une fois depuis son arrivée là-bas. Luia espérait de toute façon réussir sa vie et devenir professeur ou médicomage, peu importe l'âge ou le moment. L'autre Aigle enchaîna ensuite sur l'argent, une question épineuse pour tout un chacun:

Ah ça l'argent, je connais... Si je peux te conseiller une chose, c'est de ne pas laisser tomber ton boulot tant que tu n'es pas sûre d'en avoir un derrière. Parce que si tu te retrouves à la rue et que tu n'as plus que ton argent pour vivre, je ne te connais pas assez pour juger, mais à ton âge, et même au mien, on a pas tellement d'argent que ça le plus souvent... Regarde moi, même en économisant un maximum, je n'arrive pas à me payer un logement...

Luia sourit: elle ne comptait pas quitter Ollivander's avant de devenir Médicomage ou professeur, ça non. Cela lui permettait d'avoir un peu d'argent de côté qu'elle transférerait sur son compte principal à Gringott's le jour où elle en aurait besoin, c'est à dire le jour où elle aurait un poste de professeur ou une formation de Médicomage. Luia regarda son interlocutrice et lui répondit:

-Je le sais bien tout ça. Et heureusement qu'on est deux à habiter dans mon appartement sinon, pour le loyer, je te dis pas...
Revenir en haut Aller en bas
Altair Ibn-La'Ahad
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Altair Ibn-La'Ahad, Dim 23 Fév 2014 - 17:30


RP avec Lux suite du chaudron baveur



-Altair, connait tu la plus terrible des souffrance que l'on puisse infliger à quelqu'un ? Me demandait ma mère alors que je n'étais qu'un enfant.

-Le sortilège de torture ?
Avais-je répondu.

Elle avait secouer la tête en me souriant doucement tout en me caressant les cheveux alors que je la regardai de mes grands yeux ambrés. Elle passa ses mains sous mon menton.

-Non mon chéri, la plus terrible des souffrance que l'on puisse infligé est celle du coeur brisé, celle qui ne se soigne pas avec le temps et qu'aucune magie ne peux soigner.

Elle se penchait alors vers mon oreille en me murmurant.

-Un coeur brisé, un coeur brisé par son âme soeur est la pire des tortures qu'ils existe dans ce monde, et jamais tu ne devra brisé ce coeur Altair, promet le moi

-Je te le promet mère ! Jamais cela n'arrivera


Pardonne moi Mère, j'ai faillie à ma promesse. J'ai brisé le coeur qui m'était destiné. Et c'est pour arranger cela que je cours derrière mon ange blond répondant au doux nom de Lux Solem. Si lui arrivait à se faufilé dans la foule, j'avais plus de mal. Bien plus

-Lux !! Je t'en pris !! Laisse moi t'expliquer !!

Mais aucune de mes paroles semblait l'atteindre, je grognai après les gens que je bousculai sans faire vraiment m'en rendre compte. J'avais l'impression d'être enveloppé par une mer d'humain qui me laissait aucune chance de le retrouver. Ce n'était pas comme les procession, les gens faisaient barrage de leur corps pour ne plus que je l'atteigne.

Pourtant je continuai sans relâche de l'appeler, comme si il allait disparaître d'un instant à l'autre... N'était-ce pas le cas ? N'allait il pas disparaître d'un coup ?
La promesse de ma mère tournait sans cesse dans ma tête et j'avais meurtrit cet homme qui m'avait donné son coeur. Tout comme il venait de meurtrir mon coeur avec ce sourire froid et dur.
Par tout les dieux que cela faisait mal !! Le souffle court, suivit de mon familier, je tentai de le rattraper

La foule me projeta en avant, me faisant trébucher sans tomber. Il était tout près...

Je lui attraper alors soudainement la main et de manière ferme.

-Je t'en supplie Lux laisse moi t'expliquer !! Pitié...

Oui, j'en étais venu à le supplier de m'écouter. Je savais que je m'avancer vers le plus terrible des affrontement et déjà je me préparai à m'en prendre une voir plus. Je n'avais jamais eu de remords aussi puissant que celui-ci car maintenant j'avais fait le choix de vivre près de mon ange et si celui ci ne voulait plus de moi, alors je me laisserai mourir en silence, dans un mariage factice qui me conduirait au porte de l'enfers, mais peut être est-ce ma récompense pour l'avoir fait souffrir ?
Revenir en haut Aller en bas
Lux Solem
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) :
- Permis de transplanage


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Lux Solem, Dim 23 Fév 2014 - 20:50



Altair & Lux



Lux marchait de plus en plus vite, le cœur et le regard agités. Il tentait de se frayer un passage à travers la foule qui semblait grossir à vue d’œil, formant un véritable barrage. On aurait dit que tout tentait de le ralentir. Il regardait sans cesse en arrière, pour voir s’il l’avait suivi. En quelques sortes, Lux semblait encore fortement lié à Altair, il ne l’avait pas totalement oublié, et le simple fait de le revoir avait ravivé en lui un espoir qu’il croyait perdu. Mais, Lux s’était promis de ne plus se laisser prendre dans les filets de cet idylle. Il s’était armé d’une pelle et avait enterré cet amour à jamais. Pourtant, une tulipe semblait germer là où cette histoire fut enfouie. Une fleur qui ne pouvait signifié que les sentiments forts qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre n’était pas totalement perdus. S’il ne sentait pas cette tulipe éclore au fond de lui-même, Lux n’aurait jamais pensé à se retourner.  Pourtant ses yeux se posaient sur les visages mornes des personnages qui l’entouraient, cherchant désespérément celui d’Altair.

Pourquoi fuyait-il dans ce cas ? Pourquoi tentait-il de s’éloigner encore une fois du jeune homme à qui il avait offert mille baisers ? Pourquoi avait-il perdu ce sourire si sincère qu’il lançait aux yeux d’Altair ? Ces questions, envahissant ses pensées tumultueuses le ralentissaient aussi. Les passants étaient bruyants ; pourtant, Lux n’entendait qu’un silence qui rugissait à ses tempes. Seul un tambourinement rythmait  sa course : son cœur battait douloureusement dans sa poitrine.  Puis, un appel vint briser le silence que s’imposait Lux.

« Je t'en supplie Lux laisse-moi t'expliquer !! Pitié... »

Ses pieds ne voulaient plus avancer, Lux semblait ne plus en avoir la force. Cette fois-ci, se retourner était pour lui difficile. Il savait que ce visage qu’il cherchait était à présent visible. Au milieu de l’obscurité reine,  Altair était le seul qui avait le front éclairé, comme si le champ de vision du jeune blond était voilé ci et là pour qu’il ne puisse visualiser que celui qu’il ne croyait ne plus jamais revoir. Les yeux encore noyés par des larmes et les joues rosies, le sorcier ne put que laisser échapper un soupir. Aucunes syllabes ne voulaient franchir la barrière de ses lèvres.

Ses pas étaient alors contrôlé par ses émotions, ils étaient hésitants, fébriles. Son cœur avait pris le dessus sur sa raison, et Lux sauta au coup d’Altair, l’embrassant assez fort pour rattraper toutes les occasions manquées de l’étreindre. Ses lèvres se posèrent alors sur la joue chaude d’Altair, puis libérèrent enfin des paroles.

« Je te déteste »

Revenir en haut Aller en bas
Altair Ibn-La'Ahad
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Altair Ibn-La'Ahad, Dim 23 Fév 2014 - 21:37


Mon regard était désespéré. Je suppliais intérieurement qu'il m'écoute, qu'il daigne se retourner vers moi avec un ultime sourire de joie et qu'il me dis " C'est fini, tout est mort" Si cela était ses derniers mots, je les accepterai et je disparaîtrais de cette vie qui est la sienne. Je retenais difficilement les larmes traîtresses qui menaçait de s'écoulait pour marquer mes joues. J'avais la respiration courte voir coupé, chaque inspiration me brûlait les poumons, chaque mouvement me faisait souffrir.

On pourrait croire que je suis à l'article de la mort au vu de ce que je ressent, mais non, c'est le fils qui tente de recoudre une faille qui n'a cessé de se transformer depuis que je l'avais vu. Maintenant j'avais l'impression, en tenant son poignet, que je n'avais plus le droit de le regarder et encore moins de le toucher.

Il s’arrêta, comme pris d'un doute. Je sentais les légers tremblements sur son poignet, je voulais le serrer dans mes bras, lui dire que ce n'était qu'un cauchemars qui venait de prendre fin. Que notre séparation indirecte mais non moins douloureuse n'était que le fruit qu'un sortilège puissant. Mais cela ne marche pas ainsi et je le savais que trop bien...

Il s'est alors retourner, son visage angélique était marqué par les larmes, des larmes que j'avais provoqué par ma stupidité. J'avais envie de passer ma main sur son visage, mais voilà... Cela m'était interdit...

Soudain il se jeta à mon cou, je le serrai alors brutalement contre moi. J'en avait rien à faire que les gens nous observe. Il était la dans mes bras, caressant les lèvres avec force.
Désespoir, colère, voilà ce que traduisait notre baiser en cet instant. A bout de force, mes larmes se mirent à coulé, libérés par la peur toujours présente dans mon être. Mon coeur battait à deux cent par secondes, mon souffle ? Saccadé... Je le serrai toujours plus fort contre moi. Même quand le baiser pris fin et qu'il déposa ses lèvres sur ma joue.

Mais je sentais qu'il y avait autre chose, je le sentais au plus profond de moi.
Je sentis alors ses lèvres près de mon oreille.

« Je te déteste »


Connaissez vous la sensation d'une lame qui glisse de votre cou jusqu'à la cage thoracique, pour finalement se fichait dans votre coeur sans aucune pitié, qui vous l'arrache et qui le déchire devant vous ? non ? Et bien alors vous ignorez ce que je ressent la maintenant. Je serre sa veste entre mes doigts a m'en faire blanchir les articulation.

-... Je sais...

J'inspire un coup avant de lui murmuré à mon tour.

-Je sais que tu me déteste, je sais que je suis devenu une souffrance sans nom pour toi... Mais sache que je me déteste pour mon départ... Que chaque moment loin de toi valait toutes les souffrances... que je regrette de n'avoir pas donné de nouvelles... Je me hais pour ce que je suis et ce que je t'ai fais...

Je fermait alors les yeux fortement en inspirant en tremblant. je décocha un rire nerveux, comme venant du fond du désespoir le plus profond.

-Que j'ai était faible... et lâche... Pardonne moi... Bien que je ne mérite pas ton pardon...
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chat de Pallas


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Alexander Scott, Mar 22 Avr 2014 - 20:25


Tandis qu'il marchait le long du Chemin de Traverse, Alexander se fit la remarque que l'ambiance de ce dernier était bien différente de nuit. En journée l'endroit grouillait d'un nombre impressionnant de personnes toutes plus différentes les unes des autres, les gens courraient en tout sens pour vaquer à leurs occupations, les boutiques ne désemplissaient pas et on pouvait trouver toutes sortes de marchands ambulants comme le fameux vendeur de glace. De nuit l'ambiance était plus... Lugubre. Finalement elle n'était pas si différente de l'ambiance que l'on retrouvait dans les rues de Londres à la même heure et on trouvait le même genre d'individus à savoir une majorité de soûlards et quelques travailleur nocturne comme Londubat et lui. Mais on était dans le monde des sorciers alors le jeune Scott avait tendance à un peu plus être sur ses gardes tandis qu'ils arpentaient la longue rue. C'était inexplicable comme sensation... Dans le monde des moldus il se sentait tout simplement plus en sécurité, il voyait mal un moldu sortir une baguette de sous son manteaux pour brûler un magasin ou pour torturer un passant alors qu'ici... Ici toutes les personnes avaient tendance à être suspectes aux yeux du Russe. Qu'est ce qui prouvait que ce sorcier avec sa sombre capuche et sa longue cape n'était pas un mangemort ? Ou que cette jeune blonde n'était pas une dangereuse mage noire prête à commettre un meurtre ? Cette impression était cependant ridicule et il le savait, les magemorts pouvaient aussi bien frapper en plein coeur de Londres qu'ici, d'ailleurs s'attaquer aux moldus était bien plus amusant et moins dangereux pour eux. L'animagus grimaça, il n'était pas persuadé que le courage soit la plus grande des qualités des mages noirs et s'en prendre à des proies sans défenses était bien plus leur genre.

Alexander observa les alentours à la recherche d'un éventuel incident mais ce soir les rues étaient calmes, comme chez les moldus une ou deux personnes avaient abusé du whisky mais rien grave. L'entrée de Gringotts était déserte mais de toute façon ce n'était plus de leur ressort, quelques semaines avant la banque des sorciers avait été dévalisée et la garde en avait été retirée au ministère. Désormais c'était une société privée qui s'occupait de la protection de l'argent des sorciers ce qui de l'avis du Russe était une belle bêtise mais que pouvait-il y faire ? On ne lui demandait pas son avis, on lui demandait juste d'attraper les mangemorts. Et puis de toute façon il n'en avait pas grand chose à faire, son coffre à lui était presque vide, deux, trois gallions s'y battaient peut-être encore en duel mais c'était bien là ses dernière économies heureusement son nouveaux travail allait lui permettre d'améliorer quelque peu sa situation. Les deux sorciers passèrent devant la boutique d'animaux magique, en tendant l'oreille on pouvait percevoir quelque cris d'animaux mais aucun signe de mage noir assoiffé de sang. Finalement la paire d'Auror s'arrêta devant Olivander. Alex' ne put s'empêcher de consulter sa montre, une heure et demi du matin, Elenna devait désormais être partie depuis longtemps... Il lui arrivait de veiller tard le soir mais elle était en générale rentrée à cette heure. Un rapide coup d'oeil par une des vitres de la vitrine lui appris qu'elle était déserte. Le sorcier de l'est se tourna vers son compagnon d'une nuit.


-C'est vraiment pas facile, hein ? C'est comme chercher une aiguille dans une botte de paille... Impossible de savoir où il frapperont la prochaine fois, c'est désespérant.

Les dernières semaines avaient été particulièrement dure pour le ministère ce n'était un secret pour personne. On commençait à murmurer qu'il était remplis d'incompétents, d'autres disaient qu'il était déjà infesté de mangemorts et certains allaient même jusqu'à dire que le ministre n'était autre que le seigneur des ténèbres en personne ? A ce niveaux combien de temps avant que les membres du ministère se fassent attaquer dans les rues ? La situation était à peine exagéré, au moins il y avait toujours quelques personnes qui croyaient en eux, pas plus tard que la semaine dernière ils avaient fait la couverture de la gazette du sorcier à la grande surprise d'Alexander. Les possibilités qui s'offraient à eux n'étaient finalement pas très nombreuses. Soi ils attendaient passivement que les mages noirs attaquent, soi ils tentaient de les attirer dans un piège pour en chopper un ou deux, alors un petit coup de veritaserum et cette engeance du mal tomberait un à un.

-Faudrait les piéger... Les attirer dans un piège comme ils savent si bien le faire. Les prendre à leur propre jeu...

C'était plus facile à dire qu'à faire. Comment piéger une bande de meurtriers qui n'avaient aucun sentiment ? S'attaquer à quelque chose qui leur est précieux ? Ils ne connaissaient aucun d'entre eux et n'avaient donc aucun moyen de savoir comment les atteindre. Dans ces conditions une embuscade semblait des plus farfelue et difficile mais Alex' savait qu'il ne pourrait pas rester longtemps à ne rien faire, juste à effectuer quelques tours de garde et à faire des recherches infructueuses. Combien de temps allait passer avant qu'un autre événement sanglant n'ai lieu ? Avant que le ministère ne soit encore remis en cause ? Qu'est ce que ce serait la prochaine fois ? Une attaque de Poudlard ? Une attaque du ministère ? Un saccage du Chemin de Traverse ? Le meurtre des Aurors ? Du ministre ? Impossible à savoir...
Revenir en haut Aller en bas
Antoni Londubat
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage



Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Antoni Londubat, Jeu 1 Mai 2014 - 17:55


Le regard suspect d'Antoni se baladait parmi les vitrines des commerces du Chemin de Travers, à présent fermées. Il y avait de quoi s'inquiéter, car le champ d'action et de possibilités qu'avaient les Mangemorts pour faire mal étaient vastes, et quiconque ne serait jamais assez vigilent. Et Londubat, à l'heure actuelle, ne pouvait qu'attendre, impuissant, qu'un petit murmure puisse le guider dans cet obscurité...

- C'est vraiment pas facile, hein ? C'est comme chercher une aiguille dans une botte de paille... Impossible de savoir où il frapperont la prochaine fois, c'est désespérant.

Ses yeux se posèrent l'espace d'un instant sur le nouvel Auror, avant qu'un mince sourire fatigué n'étire ses lèvres.

- La meilleure attaque, c'est la défense. Avait-il rétorqué de manière laconique. Personne n'est invincible et je sais qu'un jour, nous pourrons les vaincre...Je ne désespère pas.

Bien que figure emblématique du pessimisme, Antoni ne pouvait être plus sincère lorsqu'il évoquait ses mots. Il s'était engagé dans une profession à laquelle il aspirait de devenir depuis sa naissance, et s'était juré de s'y donner corps et âme. Certes, les temps actuelles étaient sombres, mais bientôt l'éclair jaillira. Il ne savait pas quand, mais n'avait pas une seconde perdu espoir.

- Faudrait les piéger... Les attirer dans un piège comme ils savent si bien le faire. Les prendre à leur propre jeu...

- Oui...C'est ce que je me dis. Mais c'est bien plus facile de le dire que de le faire, n'est-ce pas ? Disait-il avec un sourire malicieux. Pour l'instant, contentons-nous de finir ce que nous avons à faire, j'ai beaucoup à faire au Bureau.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chat de Pallas


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Alexander Scott, Mar 6 Mai 2014 - 22:47


Antoni lui ne semblait pas désespérer malgré la situation du pays et de l'Europe entière qui ne cessait de s'aggraver. D'ailleurs le nom de mangemort était mis sur les attaques mais beaucoup d'entre elles étaient sûrement pratiqué par des sympathisants qui profitaient du trouble générale. C'est dans les plus grand moments de crise que se révèlent les pire individus... Mais par ces temps sombres les meilleurs font aussi surface poussés par la nécessité d'intervenir. Alors si les mangemorts étaient la sombre engeance de cette époque qui était leur opposé ? Les Aurors ? Pas de l'avis générale en tout cas. De toute façon peu de monde faisait encore confiance aux Aurors et au ministère de la magie en générale mais pouvait-on le reprocher à quelqu'un ? Les actions du ministère n'avaient pas encore réellement porté leur fruit et en conséquence il ne faisait que récolter l'incompétence de l'ancien ministère lors de la grande guerre contre Voldemort. Plus d'un siècle déjà que cette tragédie s'était déroulée et pourtant elle demeurait gravé dans les mémoires de chacun et dans ce souvenir les gens n'oubliaient pas que le ministère de la magie avait été le premier à tomber, que les Aurors avaient été les premiers corrompus ou contrôlés ce qui ne faisait pas une grande différence et que le ministre... Avait été le premier liquidé. Alors cent ans plus tard... Qu'allait-il se passer ? A quoi devaient-ils s'attendre ? A une nouvelle grande guerre ? Et qui serait l'ennemie désormais ? Les mangemorts agissaient-ils au nom d'un sombre mage noir ? Ou agissait-ils de leur propre chef ? D'ailleurs si grande guerre avait lieu avait-elle seulement commencé ?

Alexander ne savait pas vraiment si il devait se sentir excité ou terrorisé à cette idée. Avant de devenir Auror il avait imaginé que participer à des duels magiques contre les mages noirs allait être grisant et après son premier entraînement contre son instructeur il en était toujours convaincu mais maintenant sa perception avec quelque peu changée... Ici dans le chemin de Traverse plongé dans le froid et l'obscurité il se rendait bien compte que les choses étaient totalement différente. Désormais ce n'était plus un entraînement si il combattait, c'était vaincre ou mourir et si il mourait ou même si il était blessé alors il n'y aurait personne pour venir l'aider, il resterait au milieux d'une sombre ruelle à attendre qu'on le découvre au levé du soleil... C'était ça être en première ligne, c'était ça d'être Auror, c'était mettre sa sécurité en péril pour tenter d'assurer celle des autres et cela passait par ces tours de gades où ils étaient plus que jamais exposé à l'ennemi, seul dans la nuit anglaise. Alex' frissonna, il se serait bien transformé pour terminer ce tour de garde au chaud mais pas question de le faire en compagnie de son instructeur, de toute façon le félin n'aimait pas la présence de ce dernier.


- Oui...C'est ce que je me dis. Mais c'est bien plus facile de le dire que de le faire, n'est-ce pas ? Pour l'instant, contentons-nous de finir ce que nous avons à faire, j'ai beaucoup à faire au Bureau.

Alexander grimaça à cette évocation peu réjouissante. Evidemment ! Il y avait les joies du bureau et la paperasse ! Celui qui croyait que le travail des aurors se faisait entièrement en extérieur se fourvoyait complètement... L'amusement de la paperasse ! Voilà quelque chose dont le sorcier de l'est se serait bien passé même si il venait tout droit de la maison de Serdaigle réputée pour son ardeur au travail. De ce côté là le jeune homme n'avait jamais faillit cependant il ne pouvait pas tenir en place ce qui lui posait quelques problèmes pour se concentrer. Essayez donc d'enfermer un félin pendant plusieurs heures et vous comprendrez l'état dans lequel se trouve Scott à la fin d'une journée de travail sans avoir pu respirer l'air frais. Un véritable ouragan ! Une bombe prête à exploser. N'essayez pas de lui adresser la parole ou de le contredire dans ses conditions car il pourrait littéralement péter un plomb. Après une jeunesse passée à vagabonder dans le grand nord et dans l'Europe en générale difficile de rester en place, d'autant plus lorsque vous êtes un animagus ! Heureusement les journées exclusivement réservée à la paperasse était rare et le Russe trouvait toujours un moyen de rester à l'air libre.

-L'amour immodéré de la paperasse et de l'administratif, n'est-ce pas ? Alexander adressa un grand sourire à son instructeur. Je ne voudrais pas te priver de ça pendant plus longtemps, de toute façon tout m'a l'air calme ici.

Les deux hommes jetèrent un dernier regard au chemin de Traverse toujours aussi désertique. Les regard d'Alexander s'attarda quelques secondes sur la boutique de sa bien aimée avec un petit pincement au coeur, encore une longue soirée passée loin d'elle, nul doute qu'il aurait préféré sa présence à celle de Londubat. Finalement après approbation de ce dernier les deux hommes transplanèrent en direction du ministère, dans un crac caractéristique, laissant le chemin de Traverse totalement désert et silencieux derrière eux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 13

 Promenade sur le Chemin de Traverse

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.