AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse
Page 5 sur 12
Promenade sur le Chemin de Traverse
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant
Alexander Scott
Serdaigle
Serdaigle

Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Alexander Scott, Mar 06 Mai 2014, 22:47


Antoni lui ne semblait pas désespérer malgré la situation du pays et de l'Europe entière qui ne cessait de s'aggraver. D'ailleurs le nom de mangemort était mis sur les attaques mais beaucoup d'entre elles étaient sûrement pratiqué par des sympathisants qui profitaient du trouble générale. C'est dans les plus grand moments de crise que se révèlent les pire individus... Mais par ces temps sombres les meilleurs font aussi surface poussés par la nécessité d'intervenir. Alors si les mangemorts étaient la sombre engeance de cette époque qui était leur opposé ? Les Aurors ? Pas de l'avis générale en tout cas. De toute façon peu de monde faisait encore confiance aux Aurors et au ministère de la magie en générale mais pouvait-on le reprocher à quelqu'un ? Les actions du ministère n'avaient pas encore réellement porté leur fruit et en conséquence il ne faisait que récolter l'incompétence de l'ancien ministère lors de la grande guerre contre Voldemort. Plus d'un siècle déjà que cette tragédie s'était déroulée et pourtant elle demeurait gravé dans les mémoires de chacun et dans ce souvenir les gens n'oubliaient pas que le ministère de la magie avait été le premier à tomber, que les Aurors avaient été les premiers corrompus ou contrôlés ce qui ne faisait pas une grande différence et que le ministre... Avait été le premier liquidé. Alors cent ans plus tard... Qu'allait-il se passer ? A quoi devaient-ils s'attendre ? A une nouvelle grande guerre ? Et qui serait l'ennemie désormais ? Les mangemorts agissaient-ils au nom d'un sombre mage noir ? Ou agissait-ils de leur propre chef ? D'ailleurs si grande guerre avait lieu avait-elle seulement commencé ?

Alexander ne savait pas vraiment si il devait se sentir excité ou terrorisé à cette idée. Avant de devenir Auror il avait imaginé que participer à des duels magiques contre les mages noirs allait être grisant et après son premier entraînement contre son instructeur il en était toujours convaincu mais maintenant sa perception avec quelque peu changée... Ici dans le chemin de Traverse plongé dans le froid et l'obscurité il se rendait bien compte que les choses étaient totalement différente. Désormais ce n'était plus un entraînement si il combattait, c'était vaincre ou mourir et si il mourait ou même si il était blessé alors il n'y aurait personne pour venir l'aider, il resterait au milieux d'une sombre ruelle à attendre qu'on le découvre au levé du soleil... C'était ça être en première ligne, c'était ça d'être Auror, c'était mettre sa sécurité en péril pour tenter d'assurer celle des autres et cela passait par ces tours de gades où ils étaient plus que jamais exposé à l'ennemi, seul dans la nuit anglaise. Alex' frissonna, il se serait bien transformé pour terminer ce tour de garde au chaud mais pas question de le faire en compagnie de son instructeur, de toute façon le félin n'aimait pas la présence de ce dernier.


- Oui...C'est ce que je me dis. Mais c'est bien plus facile de le dire que de le faire, n'est-ce pas ? Pour l'instant, contentons-nous de finir ce que nous avons à faire, j'ai beaucoup à faire au Bureau.

Alexander grimaça à cette évocation peu réjouissante. Evidemment ! Il y avait les joies du bureau et la paperasse ! Celui qui croyait que le travail des aurors se faisait entièrement en extérieur se fourvoyait complètement... L'amusement de la paperasse ! Voilà quelque chose dont le sorcier de l'est se serait bien passé même si il venait tout droit de la maison de Serdaigle réputée pour son ardeur au travail. De ce côté là le jeune homme n'avait jamais faillit cependant il ne pouvait pas tenir en place ce qui lui posait quelques problèmes pour se concentrer. Essayez donc d'enfermer un félin pendant plusieurs heures et vous comprendrez l'état dans lequel se trouve Scott à la fin d'une journée de travail sans avoir pu respirer l'air frais. Un véritable ouragan ! Une bombe prête à exploser. N'essayez pas de lui adresser la parole ou de le contredire dans ses conditions car il pourrait littéralement péter un plomb. Après une jeunesse passée à vagabonder dans le grand nord et dans l'Europe en générale difficile de rester en place, d'autant plus lorsque vous êtes un animagus ! Heureusement les journées exclusivement réservée à la paperasse était rare et le Russe trouvait toujours un moyen de rester à l'air libre.

-L'amour immodéré de la paperasse et de l'administratif, n'est-ce pas ? Alexander adressa un grand sourire à son instructeur. Je ne voudrais pas te priver de ça pendant plus longtemps, de toute façon tout m'a l'air calme ici.

Les deux hommes jetèrent un dernier regard au chemin de Traverse toujours aussi désertique. Les regard d'Alexander s'attarda quelques secondes sur la boutique de sa bien aimée avec un petit pincement au coeur, encore une longue soirée passée loin d'elle, nul doute qu'il aurait préféré sa présence à celle de Londubat. Finalement après approbation de ce dernier les deux hommes transplanèrent en direction du ministère, dans un crac caractéristique, laissant le chemin de Traverse totalement désert et silencieux derrière eux.
Revenir en haut Aller en bas
Elenna Benson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Elenna Benson, Sam 07 Juin 2014, 14:18




Nous nous battons pour la même chose.
Rp unique

Depuis qu’Elenna était rentrée dans l’Ordre du Phénix, elle avait l’impression de revivre, de comprendre pourquoi elle était venue au monde sur cette terre, pourquoi elle était là et à quoi elle servirait pour les gens de cet univers magique. Et si toute sa vie n’avait été destinée qu’à cela ? A aider son prochain, à défendre ceux qui en avaient besoin, à protéger les plus faibles et à défendre les droits de chacun ? Oui, depuis qu’elle faisait partie de cet Ordre avec pour emblème l’oiseau de feu, la belle découvrait un nouveau sens à sa vie et les questions existentielles qu’elle se posait comme chaque personne, disparaissaient petit à petit, satisfaites par les réponses qu’elle trouvait. Chez les moldus, peut-être aurait-elle été comparée à une justicière, à ces super-héros en costume moulants et aux couleurs pétantes. Chez les sorciers, elle n’était rien, personne, du moins en apparence. Elle et ses amis restaient anonymes ainsi que l’Ordre, sans pour autant oublier d’agir. Mais tout cela allait bientôt changer…

L’idée était venue d’une discussion, d’un ras-le-bol le plus total, d’un vœu de faire bouger les choses. Depuis toujours, les Phénix se cachaient aux yeux du monde. La seule fois où ils avaient fait parler d’eux dans le monde sorcier, avait été lors de la Grande Guerre contre le Seigneur des Ténèbres appelé Vol-de-Mort. Puis ils avaient disparu, faisant croire au peuple que leur ordre s’était dissout lors du retour de la paix. Pourtant, ils étaient toujours là, cachés dans l’ombre à attendre un moment pour intervenir car le mal n’avait pas été éradiqué et des personnes mal intentionnées naissaient tous les jours. L’Ordre s’était donc fait discret, se transformant même en légende ou en mythe pour les enfants… Aujourd’hui, alors que les Mangemorts n’hésitaient pas à faire leur grand retour et à faire parler d’eux tels des divas, les partisans de la magie blanche devaient réagir, montrer qu’ils étaient toujours là et que le monde sorcier pouvait compter sur eux.

Si chaque Phénix devait garder son identité secrète, ils pouvaient dévoiler le retour de l’Ordre sans parler de leur vie privée et tout ce qui s’en approcher. Après tout, ils étaient comme tout le monde, des sorciers qui voulaient vivre en paix, qui avaient fait des études, qui buvaient de la bière au beurre et lisaient des journaux aux images animées. C’était cela l’idée, un journal. Une édition limitée qui serait distribuée dans toute l’Angleterre et lue par tous les sorciers, un papier qui annoncerait la renaissance du Phénix, issu de ses cendres. Durant plusieurs jours, les oiseaux de feu s’étaient mis à la tâche, écrivant articles et débattant sur la mise en page de cette édition unique… Après corrections, râles, brouillons et autres travaux épuisants, le plus gros du travail avait été fait et l’exemplaire test était enfin terminé. La plupart des Phénix étaient au QG ce soir-là et ils savaient ce qu’ils avaient à faire. Faisant tournoyer leurs baguettes, ils dupliquèrent les exemplaires du journal, encore et encore, durant de longues minutes, jusqu’à ce que chaque personne ait assez de copies pour faire sa livraison. La nuit était déjà bien présente mais il fallait se reposer. Sans un mot, tout le monde partit de son côté. La demoiselle alla dormir quelques heures, histoire d’être fraîche pour commencer les hostilités…

Elenna se frotta les yeux, baillant doucement en se levant et s’étirant tel un chat. Il était temps, le moment était venu. Reposée comme si elle avait dormi des heures et des heures, la petite brune sentait l’excitation monter en elle, l’électricité parcourir son corps et ordonner à chaque partie de son anatomie de se réveiller. Sans plus attendre, la belle enfila ce masque blanc qu’elle affectionnait tant, celui qui ne lui couvrait que les yeux et faisant ressortir son regard perlé. D’ailleurs, après cette mission, elle songerait fortement à reprendre sa couleur blanche pour sa tignasse, bonne idée, très bonne idée. Pour aujourd’hui, elle garda ses cheveux bruns qu’elle glissa sous un bonnet et enfila une tenue toute noire pour passer un minimum inaperçu. Prenant sa pile de journaux qui se trouvaient sur la commode, celle qui venait de prendre sa seconde identité : Bianca, transplana rapidement, arrivant directement sur le Chemin de Traverse. Gringotts se trouvait derrière elle et toutes les boutiques étaient fermées. Il faisait encore nuit bien que le ciel commençait à prendre une couleur plus claire. Il devait être dans les environs de 5heures du matin.

Un sourire malicieux se dessina sur le visage de la femme masquée qui s’élança, gambadant dans la rue commerçante la plus connue par les sorciers d’Angleterre. A coup de baguettes, les journaux volaient se poser devant chaque magasin, se glissant dans les boites aux lettres ou volières qui se trouvaient dans le Chemin de Traverse. Des exemplaires se glissaient sous les portes des boutiques et d’autres venaient directement se coller sur les vitrines. Sur un banc ou posé dans la rue, les journaux étaient partout, la rue était jonchée de papiers et pour finir, la demoiselle abandonna une petite pile devant le Chaudron Baveur et une autre devant Gringotts. Le premier sorcier qui osait dire qu’il n’avait rien remarqué, ne pouvait être qu’un menteur. Admirant son travail, Elenna sourit avant de repartir de plus belle, disparaissant dans sa course légère, sa silhouette sombre se confondant avec la noirceur des ruelles de Londres…


Revenir en haut Aller en bas
William West
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : William West, Ven 13 Juin 2014, 06:00


~ RP Unique ~

William marchait d'un pas tranquille, son sac sur l'épaule. Le Chemin de Traverse était bondé, comme c'était probablement toujours le cas durant les week-end. Plus la fin d'année approchait et plus le jeune homme avait besoin de s'évader, de fuir le château et son atmosphère oppressante. Le plus dur lorsque l'on devait passer des examens n'était pas le jour de l'épreuve, bien au contraire, c'était l'attente. Et au château l'attente était insupportable, étouffante. De plus, aujourd'hui le jeune homme avait une bonne raison de sortir.

Le vert et argent avait été surpris lorsqu'il avait reçu la lettre. Ainsi, après des semaines d'attentes ; finissant par supposer que tout n'avait été qu'une vaste blague et que ce badge qu'il portait, accroché à sa cravate, ne servait finalement que de décoration ; ce mystérieux groupe ayant organisé la réunion sur les docks se décidait finalement à bougé ? Toutefois, le serpent avait simplement faillit jeter la lettre et son contenu au feu après l'avoir lut pour la première fois. On lui demandait d'aller mettre une affiche sur un mur ? C'était quoi, de la propagande et on le prenait pour le larbin de service ? Hors de question.

Mais l'affiche elle-même avait attiré son attention. La femme dessus avait disparut. Une magenmage qui ne répond plus à l'appel, les journaux en faisait les gros titres mais surtout il reconnaissait son visage. C'était elle qui c'était adressée à eux, elle qui affirmait que le Ministère était en réalité derrière les attaques récente. Will avait d'abord refusé d'y croire, difficile de penser que le gouvernement utiliserais de telles méthodes pour conserver le contrôle sur la population, même eux ne serait pas capable de choses aussi abjecte. Et pourtant. Voilà que peu après son discours elle disparaissait mystérieusement. Le Ministère aurait découvert ce qu'elle avait osé dire contre eux et l'aurait réduit au silence ? C'était en tout cas ce que William avait immédiatement supposé. Combien serait également dans son cas ? Peu de temps après après suivit la réception de cette lettre, s'adressant directement à lui et lui demandant de poster cette fameuse affiche au message plus que clair : ce qu'il avait supposé était vrais, le Ministère était responsable de ça.

Voilà la seule chose qui avait retenu son bras lorsqu'il avait tout d'abord voulu jeter l'enveloppe : l'envie que la justice règne et non plus un gouvernement corrompu et véreux.
La vérité devait éclaté et si pour cela il devait coller des affiches, et bien il le ferait. Le jeune homme glissait au milieu de la foule, personne ne faisait attention à personne dans ses moments là. Se soustraire à la vue de chacune et s'infiltrer dans la ruelle entre deux magasins ne fut pas bien compliqué. Le Serpentard ouvrit son sac et en retira l'affiche, soigneusement roulée afin de ne pas l'abimer. Le jeune homme referma son sac, déroula l'affiche et la fixa contre un mur à l'aide d'un sort, juste à côté de la porte d'entrée du magasin le plus proche, personne ne pourrait la manquer. L'instant d'après il avait disparut, se fondant de nouveau dans la foule, un parmi tant d'autres comme toujours.


L'affiche :
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chat de Pallas


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Alexander Scott, Ven 13 Juin 2014, 11:57


[Rp Unique]

Quoi de plus reposant que le chemin de Traverse à une heure tardive ? Cet endroit qui d'ordinaire bouillonnait d'activité se retrouvait déserté, complètement vide et silencieux. Les passants laissaient leur place aux chats et les marchands laissaient leur place à quelques ivrognes incapables de marcher. Parfois on entendait des félins se battre, parfois on entendait un ivrogne chanter mais généralement le silence n'était jamais troublé. C'était là un moment qu'affectionnait Alexander plus que tout, un de ces moments où il pouvait se déplacer librement sans être accosté, interpellé ou bousculé. Parfois même le jeune homme cédait à la tentation, il se transformait alors en félin et arpentait la longue rue plusieurs fois profitant simplement de sa liberté, oubliant ses soucis et se contentant d'observer le chemin... Et d'attraper quelques si l'occasion se présentait. Ce soir là pourtant le moral n'était pas là et le chasseur de mage noir se contentait de marcher dans les rues en observant chaque recoins, chaque ruelle. Le meeting du ministre était désormais passé et si Scott avait eu l'impression qu'il avait amélioré les choses dans un premier temps, cette sensation avait depuis bien longtemps disparue ! Désormais il était évident que l'étaux de mage noir se resserrait, une magenmage n'était plus retourné au ministère depuis plusieurs jours et les journaux ne manquaient pas d'en parler ! Pour certains elle était juste partie à l'étranger pour se cacher mais cette hypothèse était peu probable... De l'avis du sorcier de l'est les mangemorts avaient eu sa peaux et sa dépouille devait traîner quelque part dans un de leur repère. Ces gens là n'avaient aucun respect pour personne et feraient tout pour atteindre leurs objectifs, mais quelle était donc leur véritable objectif ? Les mangenmages étaient nombreux et désormais ils étaient surveillés, pourquoi en avoir attaqué une seule ?

Le chasseur de mage noir grimaça profondément agacé par la situation, lui qui naturellement était habitué à jouer au chasseur se sentait incroyablement impuissant. Quelque chose leur échappait, quelque chose de crucial. Peu importe les efforts qu'il faisait, il ne parvenait pas à comprendre le mode de pensée des mangemorts ! Une chose semblait certaine, ils désiraient rester dans l'ombre, mais alors comment expliquer l'attaque de Pré-au-Lard ? L'attaque à Londres ? Que tentaient-ils de faire ? Étaient-ils réellement organisé ou agissaient-ils chacun de leur côté ? En tout cas ils ne revendiquaient pas le meurtre de la magenmage, c'était plutôt surprenant ! Scott enjamba un ivrogne qui était écroulé contre un mur, il devait probablement sortir du Chaudron Baveur... L'établissement était-il fermé à cette heure là ? Alexander consulta sa montre et constata que l'heure était particulièrement tardive ou matinale selon le point de vue. Il était donc resté tant de temps au bureaux pour gérer les différents dossier ? Ce foutu meeting avait augmenté la dose de travail, imaginez donc, le retour des mangemorts ! Et de l'Ordre du Phenix ! Y'avait de quoi remuer des esprits. Les boîtes au lettres ministérielles ne cessaient de désemplir de courrier dont la plupart était adressé soit aux Aurors, soit au ministre. Les mangemorts sont-ils de retour ? Sommes nous en danger ? Que font les Aurors ? Quelles sont les mesures que vous comptez prendre ? Mon hiboux n'est pas revenu, je crois qu'il s'est fait intercepteur par les mangemorts. On voyait de tout et n'importe quoi mais pour l'instant aucune des lettres reçues ne les avaient mis sur une piste sérieuse.

En quelques semaines l'atmosphère avait totalement changée dans le pays, c'était indéniable... Combien de temps encore la communauté magique ferait confiance à Petrus Sudworth ? La pression devenait vraiment gigantesque et si aucun mage noir n'était attrapé dans les prochaines semaines Alex' craignait que le ministre ne fasse plus long feu. Au moins si cela arrivait on identifierait tout de suite les bénéficiaires... Mais plus personnes ne pourraient les empêcher de prendre le pouvoir puisque les Aurors sauteraient sans doute avec le ministre lui même ! Ou alors se prendraient un bon coup d'Imperium.. Une grimace tordit le visage du jeune chasseur de mage noir, il s'était déjà senti plus serein pour sa sécurité...

L'ancien Serdaigle s'engagea dans une ruelle adjacente perpendiculaire, une fois de plus ce tour de garde s'avérait infructueux mais une fois de plus il n'était pas étonné... Les mangemorts n'étaient pas assez stupide pour courir masqués durant la nuit en plein milieux du chemin de Traverse ! Quoi que... Vu la réaction de l'autre idiot la dernière fois, la question méritait peut-être d'être posée finalement. Soudain le Russe s'arrêta net et recula de quelques pas. C'était la deuxième fois cette nuit qu'il apercevait cette affiche... La première fois il n'avait pas réagit mais maintenant il reconnaissait la femme dessus ! Et pour cause elle était sur tout les journaux ces derniers jours ! Qui plus est il l'avait déjà croisée au ministère de la magie ! "Le ministère a encore frappé..." Le chasseur de mage noir serra les mâchoires, que voulait dire ce message ? Accusait-on le ministère de liquider ses employés ? Pourquoi ferait-il ça ? De ne pas les défendre ? Comment surveiller plusieurs centaines de personnes ? Cette affiche satyrique ne plaisait vraiment pas au jeune homme qui s'empressa de l'arracher d'un geste rageur mais cette dernière resta bien accrochée ! Peu à peu la rage s'accumulait dans l'esprit de l'Auror. Ceux qui avaient posé ça avaient vraiment pensé à tout... Sortilège de glue perpétuelle ? Alexander dégaina sa baguette, finalement après quelques essais infructueux il parvint à détacher l'objet de sa colère et transplana au ministère.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 61
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Mangemort 61, Lun 16 Juin 2014, 17:08


RP Unique

Le temps était venu. Aujourd'hui, les rues allaient trembler et personne ne pourrait rien y faire. Il n'y avait qu'un seul mot d'ordre, la destruction. Tout cela dans l'unique but de montrer que personne ne pourrait les arrêter. Les mangemorts sont et resteront forts, il était temps que la population magique le comprenne.

Emmitouflé dans sa cape, 61 était méconnaissable. Il avait seulement l'air d'un type louche de l'allée des embrumes et par conséquent, personne ne faisait attention à lui. Sait-on jamais, peut-être était-il atteint d'une quelconque maladie contagieuse. Cela lui convenait parfaitement. Le mage noir déambulait dans la rue principale du chemin de traverse. Il marchait lentement, comme si il errait, sans but. Mais ce n'était absolument pas le cas. Il avait quelque chose en tête et rien ne l'arrêterait.

Arrivé devant une boutique qui semblait vide, il s'arrêta, net. Et il patienta, comme si il attendait quelqu'un. Mais la seule chose qu'il voulait, c'est qu'on arrête de le regarder, qu'il se fonde au décor, comme si il y avait toujours été. Une fois qu'il jugea l'attention des passants sur sa personne comme nulle, il lança son plan. D'un coup de baguette, il lança un Bombarda Maxima sur la boutique qui lui faisait face. Aussitôt, elle explosa. Des bouts de verres et de briques s'envolèrent dans la ruelle, touchant certainement quelques sorciers au passage. De la fumée qui n'était autre que de la poussière engloutie la rue, la plongeant dans une sorte de néant.

61 profita de ce moment où il n'était plus qu'une ombre parmi la population affolée pour lancer un Morsmordre. Le résultat fut stupéfiant. La marque des ténèbres venait d'apparaitre, juste au dessus des dégâts. Elle n'était plus que la seule chose visible. C'était spectaculaire. Ne voulant pas s'éterniser, le mangemort transplana avant que toute la poussière ne soit retombée. Il ne restait plus que des sorciers paniqués et un bout de rue dévasté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Invité, Lun 16 Juin 2014, 23:15


[RP unique]


J'étais en train de servir un client quand c'est arrivé. Cette petite créature rabougrie qui se tenait hésitante devant la porte vitrée de mon magasin. Je la regardais, intriguée par sa présence, ces grands yeux qui balayaient l'intérieur de Waddiwasi. Après avoir récupéré les gallions que valaient les articles achetés, je remerciais mon client et le raccompagnais dehors. L'elfe de maison avait vite déguerpi quand il avait vu que je l'avais remarqué et il m'attendais désormais à deux pas, en retrait de la vitrine. Je n'eus pas le temps de lui adresser la parole qu'il couina :

- Mury a un message de sa maîtresse. La maîtresse dit que madame Thompson doit se rendre au Chemin de Traverse, c'est urgent...

Je replaçais enfin ce petit être. Je l'avais vaguement vu auparavant, avec une certaine petite brune de ma connaissance. "La maîtresse", c'était Noah. Et "urgent" c'était sûrement les mangemorts... A cette pensée mon pouls commençait à s'accélérer. Qu'est-ce qui se passe b*rdel.

- Tu peux m'y emmener Mury ?

- Mury est là pour ça madame.

Et après une énième courbette, l'elfe me tendit sa main frêle. La seconde d'après nous avions quitté la rue dans un CLAC sonore.

Pour atterrir en plein Chemin de Traverse. En pleine panique surtout. Je ne comprenais même pas comment Mury avait fait pour ne pas nous faire transplaner dans quelqu'un tellement la population s'agitait en tout sens. Il était difficile de garder son sang froid dans une telle panique et l'elfe de maison lançait des regards affolés en tout sens. Jusqu'à ce que ses yeux se posent, peu avant les miens, sur la Marque des Ténèbres qui souillait le ciel. Nouveau serrement en coeur. La peur qu'il soit arrivé quelque chose d'horrible.

Alors que la silhouette de l'elfe se troublait pour disparaître, je me mis à courir. J'arrivais devant des débris de murs et de vitrine, les restes d'une explosion vraisemblablement. Il y avait des victimes, des personnes çà et là blessées plus ou moins gravement. Je n'avais aucune notion de magie guérisseuse et je voyais que des personnes s'affairaient vers les victimes, peut-être des médicomages ou peut-être des gens biens. Alors je ne fis rien pour eux. Ailinn, elle, aurait pu...

Pour ma part je me contentais de récupérer les infos que je pouvais. Dans mon coin je scrutais les décombres à la recherche d'un quelconque indice mais c'était peine perdue. Je laissais ça aux Aurors, s'ils prenaient la peine de se déplacer. Cela n'était pas un reproche, c'était ce qui découlait naturellement de mes déductions. Noah qui ne se déplaçait pas d'elle-même au Chemin de Traverse alors qu'elle était littéralement à côté; une attaque fulgurante d'après les témoins qui échangeaient quelques paroles terrorisées; un bilan de victimes relativement "léger"; et la Marque haute dans le ciel. Les Mangemorts avaient dû frapper à plusieurs points stratégiques ce jour-là et j'étais prête à parier que le crâne géant qui flottait au-dessus de nos têtes n'était pas le seul de tout Londres. Je le savais parce que ce n'était clairement pas la première fois qu'ils faisaient ça, ni la deuxième... Si ici il semblait ne pas y avoir de morts, je craignais le bilan des autres attaques.

Le coeur ailleurs, espérant entre autre que Poudlard avait été épargné, je lançais l'enchantement que nous avait appris Valens, la perception magique. Fermant les yeux, je tâchais d'obtenir une concentration optimale. Laquelle était loin d'être atteinte en pareil contexte. La voix d'Arya raisonnait dans ma tête, me conseillant de faire plus de méditation. J'esquissais un sourire. Quoiqu'il en soit le sort avait fait son effet bien que Valens y eût trouver nombre de choses à redire. (C'était quoi cette séquence nostalgie ? C'était bientôt les pertes menstruelles ou quoi ?)

Les filaments lumineux étaient suffisamment bien formés pour pouvoir les lire mais le décryptage demeurait la tâche la plus ardue. Je préférais quand j'avais juste à suivre ces traces de magie... Trifouillant dans ma mémoire, je parvins à retrouver quelques données. Le mangemort était jeune, impétueux. Moins de trente ans c'était plus que certain, moins de vingt c'était probable. Il avait lancé un Bombarda Maxima d'après la couleur des traits de lumière. Et, à cet endroit, il avait transplané. P*tain pourquoi j'avais pas mon permis de transplanage là ?!

Je cherchais Mury alentours, prête à l'envoyer suivre le transplaneur avant que cela soit trop tard. Cependant l'elfe avait disparu depuis plusieurs minutes déjà et l'appeler dans le vide n'aurait servi à rien. Frustrée d'avoir loupé cette chance de suivre le mangemort et d'en savoir plus (qui sait arriver à proximité d'une planque ? de chez lui ?), je bouillonnais intérieurement. Cette fois j'allais le passer ce foutu permis, hors de question de me faire avoir une seconde fois.

Les traces magiques s'estompaient, moi aussi j'étais prête à partir. Dommage parce que comme précisé plus haut, je n'avais pas de moyen de transplaner... Et j'étais venue sans balai. Génial. Je me rendis donc à pied au Chaudron Baveur, avec l'espoir de trouver un moyen pour rentrer immédiatement. Sinon je rentrerais directement au QG, de toute façon il fallait que j'y sois cette nuit pour éclaircir tout ça et d'ici là j'aurais au moins toute l'après midi pour trouver une excuse à servir à Sloan.
Revenir en haut Aller en bas
Luia Luminos
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Luia Luminos, Dim 22 Juin 2014, 22:16


RP unique

Luia se trouvait à ce moment-là encore sur l'Allée des Embrumes, chez elle.Mais, mêm si elle n'était pas censée travailler ce jour-là, elle ne voulait pas rester seule chez elle cependant. Elle éteignit la fabuleuse invention Moldue qu'était la télévision (qui ne diffusait que des bêtises à cette heure qui plus est) et fila dehors.

Elle sortit très vite de l'Allée des Embrumes sans oublier d'en observer tous les passants (oui, c'était une chose risquée mais utile pour une Auror d'habiter dans ce lieu). Elle se retrouva donc sur le Chemin de Traverse, un lieu censé être plus sûr. Mais elle savait qu'en ces temps troublés, ça ne risquait pas d'être le cas et qu'elle devrait donc tout de même exercer son travail. Mais elle s'en fichait car elle avait toujours rêvé d'être Auror et de sauver le monde, avec ou sans la présence de l'Ordre du Phénix.


Elle arpenta donc les rues et les boutiques une à une. Elle ne voulait rien acheter ou autre, juste s'occuper l'esprit ou tomber sur de quoi l'occuper. Evidemment, ça ne tarda pas. Au détour d'une rue, elle vit des passants paniqués qui couraient dans tous les sens. Elle se faufila pour arriver au niveau de ce qui devait être une nouvelle attaque de Mangemorts. Elle parvint à y être et aperçut des restes de débris et de murs, sûrement les restes d'une boutique. Bon, pour ça, elle ne pouvait rien faire.

Elle revint vers les passants et tenta de les rassurer un à un en observant leurs blessures.  En effet, de nombreux passants étaient blessés de façon plus ou moins légère. Bon, avant tout autre chose, continuer de les rassurer, les soigner un minimum si besoin (d'ailleurs, certains passants tentaient de s'en occuper du mieux possible) et prévenir Sainte Mangouste. Luia passa de l'un à l'autre, les rassurant, aidant ceux qui tentaient de réparer les blessures, glanant quelques informations au passage... Lorsqu'elle eut rassuré la plupart des passants, elle lança un
Expecto Patronum qui envoya son Patronus avec le message suivant à l'hôpital des sorciers:

-Urgent. Suite à une attaque, de nombreux passants ont été blessés sur le Chemin de Traverse. Merci de venir très vite pour vous en occuper.

C'était concis mais clair. Luia se devait maintenant de comprendre ce qui c'était passé.D'après les passants, c'était une explosion violente et qui était arrivé brutalement qui avait provoqué ces dégâts. Bon, ça semblait logique. Elle devait maintenant glaner des informations sur l'auteur de cette attaque. Elle lança donc un Arcanum Videre afin de relier les traces de magie autour d'elle. Elle se concentra sur les fils lumineux créés: apparemment, quelqu'un venait de passer et de chercher lui aussi des informations sur l'attaque. Sûrement un membre de l'Ordre du Phénix... Bon, parfait. Elle passa donc à la suite: l'explosion avait eu lieu avec un Bombarda maxima lancé par un Mangemort dont elle n'arriva pas à déterminer l'âge et il avait transplané un peu plus loin. Evidemment... Et c'était elle, l'Auror sans permis de transplanage (bien qu'elle compte le passer bientôt), qui se trouvait là.

Elle finit de rassurer les passants et se décida à rentrer au quartier des Aurors pour faire son rapport. En partant, elle vit qu'une Marque des Ténèbres était encore apparue, comme lors de la dernière attaque qu'elle avait constatée... Bon, cette fois, c'était sûr, les Mangemorts passaient en mode "attaque" et les forces du bien devraient se mobiliser pour les arrêter...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Invité, Lun 07 Juil 2014, 14:04


RP with Luna Macnair


C'était une belle journée d'été, les vacances allaient tout juste commencer. Délie était de repos aujourd'hui et en profita donc pour aller flâner sur le Chemin de Traverse et peut-être faire quelques achats avant que la foule envahisse la rue. Comme il faisait chaud, la rousse avait opté pour un chemisier léger avec un pantalon blanc et des sandales. Elle avait bien sûr emmené son inséparable sac en cuir noir avec dedans son minimum vital.

Elle s'arrêtait devant chaque vitrine de chaque boutique. Cela lui rappelait lorsqu'elle faisait ses achats de fournitures pour la rentrée prochaine à Poudlard... que de bons souvenirs. Elle n'avait pas non plus été l'élève parfaite, l'élève modèle. Elle avait, en tout cas, toujours fait le stricte minimum sauf en potions où là, elle s'était toujours amusée comme une folle. D'ailleurs, en ce moment, elle pensait à s'y remettre. Cela lui manquait de mélanger des ingrédients dans un chaudron afin d'obtenir un liquide aux propriétés particulières. De plus, l'ex-serpentard ne ratait que rarement ses potions.
*Si je me souviens bien, il y a une boutique qui vend du matériels pour cela dans le coin*

Alors qu'elle guettait ce fameux magasin, elle vit sortir d'Ollivanders, un peu plus loin, une jeune fille qui lui rappelait quelque chose. Des cheveux bruns, presque noirs, des yeux noisette à la lueur froide, cette silhouette fine toujours vêtue de vêtements sombres... ça ne pouvait être qu'elle ! Tout de suite, le visage de la jeune femme s'illumina et elle se dirigea vers la jeune fille qui n'avait pas l'air de l'avoir remarquait.

- Hey Luna !

Elle lui fit signe histoire de lui montrer d'où venait la voix. Bientôt elle fut à sa hauteur. Elle avait bien changé en quatre ans, depuis la dernière fois qu'elles s'étaient vu à Poudlard, avant que Délie ne quitte l'école. Elles se connaissaient depuis longtemps et avaient habité dans le même quartier auparavant si elle se souvenait bien. A cette époque, Délie venait tout juste de perdre son père et venait donc d'emménageait chez sa mère. Deux rues plus loin se trouvait une petite fille de cinq-six ans, elles allaient souvent au parc ensemble et avaient fini par se lier d'amitié. Délie ne lui avait jamais dit qu'elle était une sorcière, sa mère l'en ayant défendu. Mais lorsque celle-ci était en deuxième année à l'école de sorcellerie, pendant les vacances, Luna lui apprit qu'elle avait réussi à faire des choses bizarre. La rousse su donc qu'elle aussi était une sorcière, cela les rapprochant encore plus. Depuis, elles ne s'étaient jamais quitté et s'étaient même retrouvées dans la même maison. Mais la rouquine arrivant à la fin de ses études, elle avait dû partir et faire sa petite vie.

- ça me fait plaisir de te revoir ! Alors qu'est-ce que tu deviens ? Et l'école ça va ?

Au fond, Luna lui avait manqué. C'était une bonne occasion de retisser les liens.
Revenir en haut Aller en bas
Luna Macnair
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Luna Macnair, Lun 07 Juil 2014, 14:43


RP with Délie Redwood


Luna venait de commander sa baguette quand elle décida de sortir de la boutique pour prendre l'air. Elle eu bien raison car à peine sortie, elle vit une jeune rousse lui criant :


-Hey Luna !

Juste avant de lui faire des signes. A l'instant où cette fille l'appelait, Luna ne compris pas qui ça pouvait être mais après avoir réfléchis elle se rappela qui c'est. Cette chevelure rousse, la jeune fille ne pouvais pas l'oublier. C'est Délie, une grande amie d'enfance de Luna. Cela faisait maintenant longtemps que les deux jeunes ne se sont pas vu. Luna se souviens, elles habitaient pas loin l'une de l'autre auparavant. Elle se souvenait aussi le jour où elles s'amusaient à qui irait le plus haut avec la balançoire. Ce fut Luna, après être mal retomber qui avait gagné. Mais maintenant Délie avait bien changé supposa Luna. La serpentard était plongé dans toutes ces pensées quand la rousse lui posa des questions :


- ça me fait plaisir de te revoir ! Alors qu'est-ce que tu deviens ? Et l'école ça va ?

En premier temps, Luna la regarda attentivement maintenant qu'elle était tout près d'elle. La jeune regarda un moment ces yeux noirs intenses puis répondit à Délie :


-Par où commencer.. Ca fait longtemps qu'on s'est pas vu ! Déjà je suis contente de te voir, après, je n'ai pas trop changé je pense, je n'ai pas de travail, je suis en plein dans mes études. Je viens tout juste de commander ma baguette. Après je ne sais pas encore ce que j'envisage pour plus tard... La routine pour le moment ! Et toi ? Comment vas-tu depuis ? Tu as trouvé du travail ? Oh et tes A.S.P.I.C. ? Tu les as réussi ? On a qu'à aller boire un verre pour fêter nos retrouvailles !


Luna regarda l'ex-serpentard. Elle était super contente de la revoir. Puis son regard se détourna sur la rue, en essayant de chercher un bar dans lequel elles seraient tranquille pour pouvoir parler sans être dérangé de se qu'elles sont devenues...  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Invité, Jeu 10 Juil 2014, 16:02


RP with Luna Macnair



Délie avait l'impression que Luna ne la reconnut pas de suite. En effet, elle la fixait intensément et la dévisageait. Elle devait sûrement chercher dans ses souvenirs une trace de ce visage aux cheveux de feu. Les gens l'oubliaient rarement grâce à cette chevelure qui marquait souvent l'esprit. Ses yeux noisettes finirent par se plongeaient dans les yeux noirs de l'ex-serpentard. La brune avait l'air plongé dans ces pensées et, comme si la mémoire lui revenait, elle lui dit  :

- Par où commencer.. Ca fait longtemps qu'on s'est pas vu ! Déjà je suis contente de te voir, après, je n'ai pas trop changé je pense, je n'ai pas de travail, je suis en plein dans mes études. Je viens tout juste de commander ma baguette. Après je ne sais pas encore ce que j'envisage pour plus tard... La routine pour le moment ! Et toi ? Comment vas-tu depuis ? Tu as trouvé du travail ? Oh et tes A.S.P.I.C. ? Tu les as réussi ? On a qu'à aller boire un verre pour fêter nos retrouvailles !

Et bien apparemment, elle ne l'avait jamais oublié. Tant mieux, c'était la crainte de Délie, mais en même temps, il n'y avait aucunes raisons puisqu'en quatre ans le souvenir devait toujours être là.

Boire un verre ? Quelle bonne idée... mais juste un jus de fruits alors. Dans le coin, il y avait le Chaudron Baveur. La rousse n'y allait pas souvent, elle préférait ceux de Pré-au-Lard qui sont d'ailleurs plus proche de chez elle. Enfin, pour l'instant car elle allait bientôt déménager et s'installer près du chemin de traverse.

- Moi ça va tranquillement. J'ai eu mes ASPICs avec acceptable et depuis je travaille comme serveuse à la Tête de Sanglier. Sinon, oui nous avons qu'à aller au Chaudron Baveur, c'est le plus proche.

Les deux amies d'enfance se dirigèrent donc vers le bar. La jeune femme se remémorait tout les bons moments qu'elles avaient passé ensemble, leurs fou rire... Les fois où elles se sont soutenues mutuellement dans les moments difficiles. Luna l'avait soutenu surtout dans lors de la mort de son père, elle ne l'avait jamais abandonnée. Mais pourquoi s'être perdu de vu alors ? C'était une bonne question, l'âge les avait peut-être séparées, leur chemin se sont éloignés... Maintenant qu'elles s'étaient retrouvées, Délie allait tout faire pour que cela ne se reproduise pas.

- Je suis contente de te revoir ! Elle lui sourit. Et ton frère ? Des nouvelles ? Comment va-t-il ?

Tout en parlant, elles arrivèrent à l'établissement. Délie poussa la porte et elles allèrent s'assoir au fond, histoire d'être tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Luna Macnair
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Luna Macnair, Dim 13 Juil 2014, 00:17


Rp with Délie Redwood


Luna vit au coin de la rue le Chaudron Baveur. Les deux jeunes pourraient y aller pour boire une bonne boisson fraîche ou chaude, comme elles auront envi. La rousse sorti Luna de ses pensées en lui répondant :


- Moi ça va tranquillement. J'ai eu mes ASPICs avec acceptable et depuis je travaille comme serveuse à la Tête de Sanglier. Sinon, oui nous avons qu'à aller au Chaudron Baveur, c'est le plus proche.


Luna était contente pour elle. Serveuse à la TS, quelle bonheur ! Elle aimerait un jour devenir serveuse aussi... Mais bon avant ça il faudrait déjà avoir ses A.S.P.I.C., ce qui n'est pas encore gagné pour Luna.
La jeune fille suivi Délie en direction du Chaudron Baveur.



- Je suis contente de te revoir ! Elle lui sourit. Et ton frère ? Des nouvelles ? Comment va-t-il ?

Luna lui rendit un sourire. Elle était tout aussi contente de la revoir.

-Moi aussi je suis super contente... J'espère que maintenant on ne perdra plus contacte ! Sinon je n'ai pas eu de nouvelles de mon frère depuis un moment mais la dernière fois que je l'ai vu, il allait bien.

Luna repensa à ce moment à son frère. Elle aimerait tellement le revoir... Luna releva la tête et suivi Délie au fond de la salle.


Suite de ce Rp ici.
Revenir en haut Aller en bas
Nemesis Whisper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Nemesis Whisper, Sam 16 Aoû 2014, 22:10


Fin du Rp au dessus, alors on prend la place. Si besoin, me Mp !
Rp avec Matthew Keynes


Voilà maintenant un bon quart d’heure que Nemesis attendait devant le magasin Fleury&Bott du Chemin de Traverse. Non pas que son rencard était en retard, c’était elle qui était en avance. En effet le jeune homme avait contacté l’ancienne Gryffondor quelques jours plutôt pour lui proposer un rendez vous et, si la demoiselle avait recommencé sa lettre plusieurs fois, elle avait finalement accepté l’invitation. La jeune Whisper jouait à faire claquer le petit talon de sa bottine sur le sol pour tenter de se détendre. *Arrête tu vas les abîmer ! Tu te souviens combien elles t’on coûtés ?!* Levant les yeux au ciel, Nemesis souffla lentement en se mettant, cette fois ci, à croiser et à décroiser ses bras sur son chemisier noir. Peut-être aurait-elle du mettre une robe à la place de ce jean gris ? Matthew a toujours été habitué à la voir en robe et… *Tes tenues glauques là ?* *De quoi tu t’mêles toi ?* Grimaçant légèrement, la jeune femme vint se masser la tempe droite. Une douleur aiguë la prenait toujours à cet endroit là quand ces voix montaient en pression. Beaucoup de choses avaient changé chez l’ancienne élève depuis sa crise de folie passagère. Elle avait légèrement gagné en assurance, du moins assez pour ne plus se cacher derrière de longues et larges robes sombres, et avait également recueillie une voix supplémentaire. Néanmoins, ça, elle s’en serait bien passée. *J’temmerde.* Faisant claquer sa langue contre son palais pour témoigner de son énervement, la jeune femme se retint de prendre la parole alors qu’elle était toute seule. Les gens qui semblent se parler à eux même sont souvent très mal regardés. *Fait pas la gaffe devant Matthew...* C’est fou, ce sentiment de réconfort que certaines personnes peuvent vous apporter ! *Nianiania*

Au bout de quelques instants de pure silence, c’était rare dans sa tête, et ça faisait du bien, la jeune femme fit apparaître l’heure en face d’elle sans décroiser ses bras. Ses pouvoirs aussi s’étaient décuplés lors de sa crise de folie, elle pratiquait la magie sans baguette avec plus de facilité et, surtout, plus de modération. Elle put ainsi  voir que l’heure du rendez vous avait officiellement sonné. Mais peut-être que le fait qu’elle soit ‘’pile à l’heure’’ ferait croire à l’ancien Serdaigle qu’elle craque pour lui ?! *C’n’est pas le cas ?* Disons que les années et son changement personnel lui ont permis de prendre du recul sur ses sentiments envers les autres. Ainsi, si elle est moins méfiante envers le jeune homme, elle n’en restera pas moins hésitante. Après tout, il lui avait proposé de tout reprendre à zéros, il n’avait pas précisé QUOI reprendre. *T’aime bien te torturer les méninges, hein ?* Poussant un soupire discret, la demoiselle se retourna pour observer les différents livres posés dans la vitrine de la boutique. Elle arqua un sourcil à la vision d’un livre sur les Moldus et elle se souvint alors que Matthew était lui-même né-moldu. Une information sans réelle importance, mais elle aimait l’idée de se souvenir un peu du jeune homme.

C’est alors qu’elle entendit son nom raisonner à quelques mètres à peine d’elle, la faisant sursauter. Nemesis se retourna alors et souri malgré elle en voyant le *beau* jeune homme s’approcher d’elle. Elle se pencha rapidement pour lui faire une bise légère avant de pincer ses lèvres pour tenter de cacher son sourire lorsque ses joues frôlèrent les siennes. De quoi avait-elle l’air ? *D’une cruche.* Tsss. Ses yeux corbeaux, entourés d’un fin trait d’eye liner noir, se plissèrent légèrement à cause d’un coup de vent alors qu’elle les gardait lever pour voir le visage de Matthew qui faisait bien une tête de plus qu’elle.

« Bonjour.. »
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Keynes
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Matthew Keynes, Dim 31 Aoû 2014, 03:18


(RP avec Nemesis Whisper  Play Boy )


Après s'être rapidement douché, Matthew avait passé la moitié de sa fin de matinée à expliquer à son moldu de frère pourquoi il n'utilisait pas la magie pour se laver... ou plutôt à cacher le fait qu'il n'avait aucune idée de comment faire et préférait ne pas tenter l'expérience, de peur de devoir subir la disparition de certains de ses attributs les plus précieux. L'autre moitié avait été minutieusement utilisée dans la préparation de son rencard de l'après-midi. Du moins, lui-même le voyait comme un rencard et il ne restait plus qu'à espérer que Mortissia ne le voyait pas comme de simples retrouvailles entre deux anciennes connaissances de Poudlard...

Tout propre, il s'était soigneusement habillé, coiffé et parfumé. Bizarrement, il n'utilisait presque jamais d'objets sorciers dans son quotidien si on excluait sa baguette magique de la liste. Pour un observateur extérieur, on l'aurait sans problème confondu avec un jeune homme ordinaire, encore peu responsable, qui vivait (squattait) chez son grand frère. Ce qu'il était bien sûr, mais un squatteur sorcier nom de Diouse !

Concernant sa tenue, il avait opté pour quelque chose de tout simple et décontracté. Quelque chose qui lui ressemblait bien : une simple chemise blanche avec un jean tout aussi simple.

Sa préparation terminée, Matthew avait quitté l'appartement de son frère sous l’œil distrait de ce dernier. L'avantage, c'était que son squat du moment était situé non loin du Chemin de Traverse, ce qui permettait à l'ancien Serdaigle de garder sans problème un lien avec le monde magique. Et de donner des rendez-vous à de jolies petites sorcières sans devoir balader dans le Londres moldu ! Et s'il continuait à traîner, il allait faire attendre la fameuse sorcière avec qui il comptait passer l'après-midi. Ah, Mortissia. Plus jeune que lui, renfermée avec un look des plus singuliers, on aurait pu croire que ce n'était pas du tout le genre de Matthew lorsqu'il était encore à l'école mais elle avait su attirer son attention. Le jeune homme ne l'avouerait jamais devant témoin, mais sur quelques morceaux de parchemins enfouis au fond de sa vieille malle scolaire, il y avait toujours le dessin d'une petite Gryffondor aux cheveux rouges.

Tiens, le temps passe vite lorsque l'on est plongé dans de vieux souvenirs. Il était presque arrivé au Chemin de Traverse et il n'était que.. 14h01 ! Nom d'un flamant rose, le message qu'il avait envoyé à son ancienne camarade de Poudlard précisait bien 14h pile, il allait être en retard ! Pressant soudainement l'allure, le brun marcha à vive allure en direction de Fleury & Bott. Il avait désigné la librairie comme point de rendez-vous et, si la jeune femme qu'il était venu voir n'avait pas changé, elle serait capable de s'en aller à la moindre minute de retard, pensant qu'on lui aurait fait une farce. D'où le soupir de soulagement que poussa Matthew en apercevant une belle chevelure rouge près de la vitrine du magasin. Ouf, elle s'était pas enfuie ! Sourire aux lèvres, le jeune homme s'approcha doucement de l'ex-Gryffondor qui lui tournait le dos.


- Mortissia ?

La toujours aussi jolie Evenblood se retourna et sourit en le reconnaissant. Matthew n'avait jamais eu beaucoup d'occasions de la voir sourire et il devait avouer que c'était exagérément craquant. Légèrement étonné, le brun regarda sa compagne s'approcher de lui pour lui faire la bise et frissonna légèrement en sentant sa peau contre la sienne. En seulement quelques secondes, il avait déjà remarqué à quel point elle avait changé. Elle était plus souriante, moins timide pour s'être avancée de la sorte et portait autre chose que des robes. Ses nouvelles habitudes vestimentaires lui allaient bien d'ailleurs et, réflexe de charmeur obligeant, il ne manqua pas de le faire remarquer :

- T'es superbe.

Ça ne l'aurait pas étonné qu'elle rougisse en laissant échapper un petit rire gêné très mignon. Mais la politesse le rattrapa bientôt et il ne tarda pas à ajouter :

- Désolé, j'suis un peu en retard. T'as pas attendu trop longtemps ?

Comme pour se faire pardonner, l'ancien Serdaigle adressa un de ses fameux sourires à la jeune femme. Nom d'une chèvre, ce mec sourit vraiment tout le temps ?! Laissant Mortissia parler, il laissa un silence un peu gêné s'installer entre eux avant de prendre les devants. Passant une main derrière ses hanches, il lui demanda d'abord avant de l'entraîner sur le Chemin de Traverse :

- On y va ?
Revenir en haut Aller en bas
Nemesis Whisper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Nemesis Whisper, Dim 31 Aoû 2014, 21:47


*Il t'a appelé par ton prénom !* Retenant une grimace, Nemesis rendit son sourire au jeune homme. Que pouvait-elle dire ? Elle n'allait tout de même pas lui hurler dessus en lui ordonnant de ne plus l'appeler comme ça. Néanmoins, si un membre de l'ODP ou du ministère passait dans le coin en entendant ce prénom si singulier, aucun doute qu'elle aurait des problèmes. L'espace d'un instant, elle fut peu tranquille et se mit à regarder autour d'elle en mordillant sa lèvre. *'Ssia, dit lui.* Prenant une inspiration, la jeune femme entre ouvrit les lèvres, prête à lâcher le morceau mais fut immédiatement stoppé par un compliment venant de la bouche de Matthew. Sentant le rouge lui monter aux joues, elle détourna le regard en souriant malgré elle. Glissant une mèche rouge sang derrière son oreille blanche, elle fronça légèrement son nez avant de relever ses yeux obscures vers ceux extrêmement clair de l'ancien serdaigle. *Il ne doit pas avoir grand chose à se mettre sous la dent pour jeter son dévolu sur toi.* Perdant légèrement son sourire, Nemesis poussa un soupire discret. Vue sa gueule d'ange, il ne devait pas avoir de mal à se trouver des jolies filles, alors pourquoi elle ? C'était étrange, en effet. Heureusement, il reprit rapidement la parole pour s'excuser. Voilà une chose à laquelle l'ancienne gryffy pouvait réponde sans gaffe.

- Ne t'en fais pas, je venais d'arriver.

Mensonge, mensonge, d'accord. Mais ça il n'était pas obligé de le savoir. *Il a sorti le sourire colgate, ne regarde pas ! Ne regarde p...* Trop tard. Fondant littéralement sous le sourire du jeune homme, Nemesis souria à son tour en clignant plusieurs fois des cils. *Tu as l'air d'une imbécile...* Rien-a-foutre. Le silence s'était installé entre eux, forcément l'ancienne rouge et or n'avait jamais rien à dire, surtout pas dans l'état dans lequel elle se trouvait. A chaque fois, et ce depuis Poudlard, qu'il était prêt d'elle elle se transformait en écureuil. Si si, un écureuil, toujours à vouloir se cacher la truffe avec ses pattes ou à courir se cacher dans un trou. Cependant, elle fut surprise de sentir le bras masculin se glisser autour de sa taille et la pousser à avancer. Un long frisson grimpa le long de sa colonne vertébral alors qu'elle baissait les yeux vers les dalles usées en se mordillant la lèvre. *Le prénom !* Tant pis, elle n'allait pas risquer de gâcher un moment avec lui pour un détail futile. *Futile ? Alors ça c'est la meilleure.* Sayais, sa Petite Voix semblait bouder. Autant celle ci adorait parler mec, autant elle détestait quand Nemesis l'oubliait avec l'un d'eux, et c'est ce qui se produisait à chaque fois qu'un contact avait lieu entre elle et l'ancien Serdaigle, elle oubliait tout quand il était là. Appuyant légèrement sa tête contre l'épaule du jeune homme, la jeune Whisper poussa un soupire de béatitude. Ca faisait des années qu'elle ne s'était pas sentit aussi bien.

- Alors tu.. tu travailles toujours à la boutique d'animaux magiques ? ça se passe bien ?

Voilà, ça c'était bien, parler de lui. Elle ne voulait pas passer pour le genre de nana à adorer raconter sa vie, la sienne était sûrement plus intéressante d'ailleurs. En faite, moins il poserait de question sur la vie de la jeune femme et mieux elle se sentirait ! Son regard faisait mine d'observer les différentes boutiques mais, en vérité, toute son attention était reportée sur le beau jeune homme à ses côtés. La pression que sa main exercait sur sa hanche la rendait étrangement heureuse. *Ça me donne envie de vomir.*
Revenir en haut Aller en bas
Ailinn Kafka
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Colibri rouge
Chercheuse


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Ailinn Kafka, Jeu 16 Oct 2014, 20:26


[Comme il n'y a pas eu de réponses ici depuis longtemps, je prends la liberté de poster, mais n'hésitez pas à me contacter s'il y a un souci !]


C’était une belle journée ensoleillée, une de ces matinées qui annoncent la fin de l’été et l’approche grandissante de la rentrée des classes. Les rues de Londres débordaient d’une foule agitée et bruyante aux bras chargés de paquets.
Ailinn avait bien grandi désormais, mais elle gardait toujours une certaine nostalgie de ses « années Poudlard », comme elle les appelait. Aujourd’hui, cependant, la jeune femme allait revivre par procuration l’agitation précédant le départ dans le Poudlard Express, l’odeur des cahiers, des livres neufs et de l’encre fraîche.

Alors qu’elles entraient sur le chemin de Traverse, la rouquine serra doucement l’épaule d’une toute jeune fille qui marchait à ses côtés.
Depuis quelques temps, déjà, Ailinn avait la charge d’Emma-Lee, une petite sorcière qu’elle devait accompagner ici et là en attendant sa majorité, sa famille moldue ne pouvant s’en charger. La jeune Serdaigle, ravie de pouvoir être un peu utile depuis qu’elle avait quitté l’Ordre du Phénix, prenait grand plaisir à aider la petite sorcière, pour laquelle elle s’était prise d’affection dès leur première rencontre, et dont elle était désormais assez proche.

Emma-Lee était très réservée, mais à force de patience et de douceur, Ailinn avait réussi à faire tomber les barrières de retenue que s’était érigée la petite Serdaigle, et ainsi à se rapprocher d’elle. La rouquine espérait que sa petite filleule se confierait à elle sans retenue, et surtout qu’elle pourrait véritablement l’aider… Elle semblait si renfermée, si timide...

Ailinn jeta un petit coup d’œil à la liste de fournitures scolaires qu’avait reçue Emma par-dessus l’épaule de sa filleule.
« Alors, est-ce qu’il te manque encore quelque chose ? » demanda-t-elle d’un ton chaleureux. « N’hésite pas à prendre beaucoup de parchemin, tu sais, ça peut toujours servir… » La jeune femme s’interrompit soudain avant de déclarer avec un petit sourire malicieux : « Et puis, quand tu auras tout ce qu’il te faut, j’aurai une petite surprise pour toi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Emma-Lee Swan
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Emma-Lee Swan, Jeu 16 Oct 2014, 21:42


A quelques jours de la rentrée à Poudlard, Emma-Lee et sa marraine se baladaient sur le Chemin de traverse à la recherche des fournitures pour l'année scolaire. C'était un de ses moments préférés, elle sentait les odeurs de parchemins neufs, les livres dont les pages n'ont pas été tournées ou cornées, les plumes qui n'avaient pas encore servis, sans oublier les animaux exposés devant la boutique d'Animaux Magiques.

En entrant sur le Chemin de Traverse, Ailinn serra Emma-Lee contre elle. Cette jeune femme avait prit la Serdaigle sous son aile depuis près d'un an et la petite élève s'était prise d'affection pour elle. Elle se sentait en confiance auprès de celle qui était pour elle une mère de substitution. Elle qui n'avait que très peu connue sa mère, était inconsciemment à la recherche d'une figure maternelle à qui elle pourrait se confier et cette personne, elle l'avait trouvé en la personne d'Ailinn.
Cette dernière était présente à chaque fois que la jeune fille en ressentait le besoin, elle passait ses vacances chez sa mère de cœur et partageait beaucoup de choses avec elle... Comme les courses pour la rentrée!

En regardant la liste des fournitures, Ailinn dit:

- Alors, est-ce qu’il te manque encore quelque chose ? » demanda-t-elle d’un ton chaleureux. « N’hésite pas à prendre beaucoup de parchemin, tu sais, ça peut toujours servir…

- Je prends toujours beaucoup de notes pendant les cours, je vais aussi penser à prendre un petit carnet pour mes recherches, ce sera plus facile à transporter et ça m'évitera de tout étaler quand je cherche une des infos que j'ai récolté, répondit la jeune Serdaigle.

Avec un petit sourire, Ailinn renchérit:
- Et puis, quand tu auras tout ce qu’il te faut, j’aurai une petite surprise pour toi !

Emma-Lee la regarda avec des yeux ronds de surprise et d'émerveillement. Ailinn, une surprise pour elle?? Qu'est-ce que cela pouvait être....?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 12

 Promenade sur le Chemin de Traverse

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.