AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse
Page 6 sur 12
Promenade sur le Chemin de Traverse
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant
Emma-Lee Swan
Serdaigle
Serdaigle

Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Emma-Lee Swan, Jeu 16 Oct 2014 - 21:42


A quelques jours de la rentrée à Poudlard, Emma-Lee et sa marraine se baladaient sur le Chemin de traverse à la recherche des fournitures pour l'année scolaire. C'était un de ses moments préférés, elle sentait les odeurs de parchemins neufs, les livres dont les pages n'ont pas été tournées ou cornées, les plumes qui n'avaient pas encore servis, sans oublier les animaux exposés devant la boutique d'Animaux Magiques.

En entrant sur le Chemin de Traverse, Ailinn serra Emma-Lee contre elle. Cette jeune femme avait prit la Serdaigle sous son aile depuis près d'un an et la petite élève s'était prise d'affection pour elle. Elle se sentait en confiance auprès de celle qui était pour elle une mère de substitution. Elle qui n'avait que très peu connue sa mère, était inconsciemment à la recherche d'une figure maternelle à qui elle pourrait se confier et cette personne, elle l'avait trouvé en la personne d'Ailinn.
Cette dernière était présente à chaque fois que la jeune fille en ressentait le besoin, elle passait ses vacances chez sa mère de cœur et partageait beaucoup de choses avec elle... Comme les courses pour la rentrée!

En regardant la liste des fournitures, Ailinn dit:

- Alors, est-ce qu’il te manque encore quelque chose ? » demanda-t-elle d’un ton chaleureux. « N’hésite pas à prendre beaucoup de parchemin, tu sais, ça peut toujours servir…

- Je prends toujours beaucoup de notes pendant les cours, je vais aussi penser à prendre un petit carnet pour mes recherches, ce sera plus facile à transporter et ça m'évitera de tout étaler quand je cherche une des infos que j'ai récolté, répondit la jeune Serdaigle.

Avec un petit sourire, Ailinn renchérit:
- Et puis, quand tu auras tout ce qu’il te faut, j’aurai une petite surprise pour toi !

Emma-Lee la regarda avec des yeux ronds de surprise et d'émerveillement. Ailinn, une surprise pour elle?? Qu'est-ce que cela pouvait être....?
Revenir en haut Aller en bas
Ailinn Kafka
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Colibri rouge
Chercheuse


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Ailinn Kafka, Ven 17 Oct 2014 - 15:34


Les deux jeunes femmes déambulèrent encore quelques temps dans les ruelles agitées, envoûtées par les vitrines toutes plus magiques les unes que les autres.

La rouquine ne put s’empêcher de faire un arrêt devant la vitrine des Halles Magiques pour admirer le dernier modèle de balai de Quidditch, bavant presque d’envie devant un objet si fabuleux. Alors que le balai de la petite Serdaigle subissait le poids des années de bons et loyaux services en vol, le balai de la vitrine scintillait de mille feux, lustré à la perfection, coupé avec précision pour augmenter la vitesse de vol. Une pure merveille.
La jeune femme se ressaisit malgré tout, consciente que s’offrir un nouveau balai n’était pas d’actualité, d’autant qu’elle ne pourrait décemment pas se séparer du sien, trop précieux à ses yeux.

« Tu aimes le Quidditch, Malee ? » Malee était le petit surnom qu’elle donnait à sa filleule, sorte de contraction entre ses deux prénoms qui la rendait un peu moins formelle, plus familière. Toutefois, Ailinn ne savait pas vraiment si la jeune fille appréciait véritablement ce surnom… « J’étais poursuiveuse dans l’équipe de Quidditch de Serdaigle quand j’étais encore à Poudlard, tu sais. »

Apercevant au loin l’une des nombreuses papeteries de la rue, Ailinn entraîna sa petite filleule à sa suite dans la boutique.
À l’intérieur, les rayonnages débordaient d’articles tous plus magiques les uns que les autres. Parchemins de toutes les couleurs, encres parfumées, brillantes ou colorées, cahiers et carnets de toutes tailles, et coupe papiers fantaisie.

Le regard émeraude de la sorcière fut soudain attiré par une petite chose adorable qui serait parfaite pour Emma. Il s’agissait d’un petit carnet de la taille d’un livre de poche, assez épais mais plutôt léger, recouvert d’un cuir bleu nuit sur lequel scintillaient de minuscules étoiles et qui se fermait par la boucle d’une petite ceinture.
Il était parfait pour une petite Serdaigle pleine de secrets.

« Est-ce qu’il te plait ? » demanda-t-elle, les yeux pétillants. « Je te l’offre si tu le veux, il sera parfait pour tes notes et tes petits secrets ! » ajouta-t-elle en baissant un peu la voix pour taquiner sa filleule.
Revenir en haut Aller en bas
Emma-Lee Swan
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Emma-Lee Swan, Ven 17 Oct 2014 - 18:19


La jeune fille et Ailinn se baladaient le long du Chemin de traverse quand cette dernière s'arrêta devant une vitrine où était exposé un superbe balai volant. La petite Serdaigle n'était pas fan de ce sport mais regardait et supportait néanmoins l'équipe de sa maison à chaque match.
En voyant le regard de sa marraine, Emma-Lee comprit que le Quidditch avait une tout autre valeur pour sa protectrice, elle regardait avec envie ce nouveau modèle. C'est alors qu'Ailinn lui dit:

- Tu aimes le Quidditch, Malee ? J’étais poursuiveuse dans l’équipe de Quidditch de Serdaigle quand j’étais encore à Poudlard, tu sais.

L'élève de troisième année adorait ce surnom, elle trouvait qu'il sonnait bien dans la bouche de sa mère de cœur. C'était la première fois que quelqu'un lui donnait un surnom car son nom était beaucoup trop atypique et généralement personne n'osait.

- J'aime bien regarder les matchs, oui. Je vais voir les Serdaigles jouer à chaque fois!


Emma-Lee essaya de s'imaginer Ailinn sur un balai durant ses études, elle ne voyait pas sa marraine faire partie d'une équipe car une partie de Quidditch pouvait être violente. La curiosité reprenant le dessus, elle interrogea sa marraine:

- Tu peux me raconter comment c'était de jouer dans cette équipe?

Tout en continuant à bavader, les deux Serdaigles entrèrent dans une petite papeterie. Elle sentait bon le parchemin, les livres encore frais, des encres de toutes les couleurs étaient exposées pour le plaisir des yeux de la jeune fille.
Ailinn appela alors Emma-Lee et lui montra un petit carnet couleur bleu nuit recouvert d'étoiles, facilement transportable du fait de sa petite taille. Il était splendide et la Bleue et Bronze se surpris à penser qu'il se glisserait parfaitement dans sa poche de cape.
Sa marraine, avec un grand sourire lui demanda:

- Est-ce qu’il te plait ? Je te l’offre si tu le veux, il sera parfait pour tes notes et tes petits secrets !


La jeune fille, émerveillée et les yeux grands ouverts, lui souffla:

- Il est magnifique... Il serait parfait pour mes notes, lui dit-elle en se retournant vers Ailinn en lui tirant la langue. Et non, je n'écris pas mes secrets dans mes petits carnets!

Revenir en haut Aller en bas
Ailinn Kafka
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Colibri rouge
Chercheuse


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Ailinn Kafka, Sam 18 Oct 2014 - 19:18



« Il est magnifique... Il serait parfait pour mes notes. Et non, je n'écris pas mes secrets dans mes petits carnets! » répondit-elle tout en lui tirant la langue.

« Allez, vendu ! » s’exclama Ailinn en se dirigeant vers la caisse, tout en tirant à son tour la langue à son effrontée de filleule. « Effectivement, à ta place, j’éviterais de noter mes petits secrets à un endroit où ta curieuse de marraine risquerait de les trouver ! » ajouta-t-elle en riant.

La jeune femme se saisit d’un petit carnet très semblable, dont la couverture de cuir avait une couleur très semblable au roux flamboyant de sa chevelure et également parsemé de petites étoiles scintillantes. Malee n’avait pas tort, il était bien plus pratique de rassembler toutes ses notes en un seul et même carnet… Et cela lui serait probablement très utile dans son travail de Médicomage à Sainte-Mangouste.

Sur cette pensée, Ailinn paya rapidement leurs achats, puis fit signe à sa filleule de la suivre dans la rue, qui se vidait peu à peu de la foule qui l’encombrait encore quelques heures auparavant.

La Serdaigle farfouilla dans son éternelle petite bourse de cuir qu’elle avait agrémentée du sortilège d’extension indétectable, et en sortit un joli paquet cadeau aux couleurs de Serdaigle, sur lequel des dizaines d’oiseaux peints battaient des ailes sous l’effet d’un sortilège purement décoratif.
Le paquet, fermé d’un ruban, s’ornait d’une petite étiquette rosée sur lequel Ailinn avait tracé de son écriture délicate « Pour ma mystérieuse filleule ».

Ailinn avait longtemps réfléchi à ce qui pourrait faire plaisir à sa petite filleule. Cette dernière, plutôt discrète, ne lui avait que très peu parlé de choses matérielles qu’elle pourrait désirer, et elle ne semblait pas du genre à apprécier les mêmes futilités que certaines petites sorcières de son âge. Pourtant... La jeune Médicomage songeait malgré tout que même les plus sérieuses des Serdaigle se complaisaient parfois, lors de certains évènements, à être complimentées sur leur apparence.
La rouquine avait alors songé à un compromis entre ces deux intuitions contradictoires, et décidé d’offrir à sa filleule quelques jolis cadeaux de rentrée.

La jeune femme espérait sincèrement que ce qu’il contenait plairait à Emma-Lee.

Le premier des présents que renfermait le paquet était une longue robe de soirée taille empire, cousue dans un tissu de soie bleu nuit et brodée de fil d’argent à la taille et au niveau des épaules. Elle serait idéale pour le bal de Noël ou toute autre soirée à laquelle pourrait être conviée sa filleule.

Le deuxième des présents, un peu usé par le temps, était un vieux livre d’études des runes qu’Ailinn avait elle-même reçue comme cadeau quelques années auparavant, et qui, elle l’espérait, captiverait autant Malee qu’elle l’avait été.

Enfin, le dernier présent se réduisait à un petit coupon de parchemin sur lequel la sorcière avait inscrit « Bon pour choisir le compagnon de tes rêves à la boutique d’Animaux Magiques ». Par précaution, la rouquine avait bien l’intention de préciser que l’animal en question devrait être accepté par le règlement de l’école, et bien entendu, non dangereux. Il était hors de question que sa filleule se balade avec un bébé dragon dans sa poche !

Ailinn tendit son précieux paquet à sa filleule et attendit sa réaction, les yeux brillants.

« Tiens Malee, considère ça comme un cadeau de rentrée. J’espère que cela te plaira. »
Revenir en haut Aller en bas
Emma-Lee Swan
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Emma-Lee Swan, Mar 21 Oct 2014 - 13:30


Emma-Lee avait juste eu le temps de dire à sa marraine que le petit carnet lui plaisait que celle-ci s'en empara pour le lui acheter. Ailinn prit également le même petit carnet pour elle-même mais d'un rouge flamboyant. La jeune élève pensa donc qu'elle avait donné l'idée à sa marraine que les calepins étaient mieux pour les notes personnelles que les rouleaux de parchemins car ils étaient plus discrets et plus facilement transportables.
Ailinn lui répondit donc en lui tirant la langue:

- Allez, vendu ! Effectivement, à ta place, j’éviterais de noter mes petits secrets à un endroit où ta curieuse de marraine risquerait de les trouver !

La petite Serdaigle éclata de rire. L’insouciance de sa marraine était pour le moins contagieuse et arrivait à faire oublier à la jeune fille les problèmes dans lesquels il lui arrivait de se noyer.

- Au fait! Tu n'as pas répondu à ma question: tu peux me raconter comment c'était de jouer chez les Serdaigles? voulu savoir la jeune fille.

Quand elle avait un sujet dans la tête, rien ne pouvait la faire lâcher prise! Sa marraine devrait répondre ou alors lui dire qu'elle ne voulait pas en parler sinon Emma-Lee continuerai à la questionner pendant quelques bonnes décennies!

Les deux comparses sortirent de la boutique et se retrouvèrent de nouveau sur le Chemin de Traverse. Celui-ci s'était vidé de sa population pendant qu'elles étaient dans la petite papeterie, le volume sonore s'était réduit et elles pouvaient maintenant marcher sans devoir se tenir l'une à l'autre pour ne pas se perdre.
Pendant qu'Ailinn farfouillait dans son sac doté d'un sortilège extension, Emma-Lee admirait les animaux présents en devanture de la Boutique des Créatures Magiques. Elles étaient plus féériques les une que les autres: certaines rampaient, d'autres marchaient, d'autres encore volaient ou nageaient... Que de différences qui les rendaient uniques!

Soudain, Ailinn fit émerger de sa bourse en paquet cadeau bleu recouvert d'oiseaux qui volaient agrémenté d'un ruban et d'une étiquette sur laquelle la jeune fille pouvait lire "Pour ma mystérieuse filleule" et le lui tendit en disant:

- Tiens Malee, considère ça comme un cadeau de rentrée. J’espère que cela te plaira.

Ce paquet lui était donc destiné... Le papier le recouvrant était somptueux, et la petite élève entreprît de le retirer sans le déchirait car elle avait horreur d'abîmer le papier, quelque soit sa nature: papier cadeau, parchemin, cahier...

En ouvrant la boîte, Emma-Lee ouvrit de grands yeux: à l'intérieur se trouvait une ravissante petite robe, couleur bleu nuit ornée de dentelle argentée aux épaules et à la taille. Elle qui n'aimait pas beaucoup les robes, elle la trouvait merveilleuse et tout à fait appropriée pour une soirée, de quoi rendre la studieuse qu'elle était en une petite princesse.
En sortant la robe de son écrin, la Bleue et Bronze vit autre chose dans la boîte: un vieux grimoire sur les runes qui devait avoir appartenu à Ailinn... C'était un cadeau inestimable pour la jeune fille qui adorait étudier et lire!
Elle cala la robe sur son avant bras et sortit le livre pour le sentir. En fermant les yeux, Emma-Lee pouvait imaginer les heures passées avec recueil renfermant tant de savoirs, et sourit. Elle ouvrit le grimoire au hasard et trouva, au milieu des pages, un petit morceau de parchemin sur lequel était écrit les mots suivants:

"Bon pour choisir le compagnon de tes rêves à la boutique d’Animaux Magiques"

La jeune fille cessa de respirer quelques instants. Sa marraine lui offrait un animal? Réellement? Était-elle en train de rêver?
Emma-Lee sentit une petite larme couler sur le coin de l’œil, que de présents pour elle qui n'était pourtant pas du même sang que la sorcière en face d'elle. La frêle jeune fille essayait de prononcer quelques paroles qui, elle l'espérait, seraient compréhensibles:

- C'est...! Ouh...! C'est tellement beau..! Et beaucoup trop...! Je... Merci! réussit-elle à articuler.

A ces mots, elle sauta au cou de sa marraine protectrice qu'elle aimait du plus profond de son cœur et qu'elle aurait aimé avoir comme mère naturelle...
Revenir en haut Aller en bas
Ailinn Kafka
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Colibri rouge
Chercheuse


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Ailinn Kafka, Mar 21 Oct 2014 - 18:16


Ailinn observa discrètement les réactions de sa filleule. Celle-ci déballait délicatement le paquet en prenant soin de ne pas déchirer le papier cadeau, ce qui rappela à la rouquine son premier Noël à Poudlard, avec son lot de cadeaux emballés d’un papier similaire, rouge orné de dragons.

La robe sembla lui plaire, mais le grimoire lui fit sans aucun doute grand plaisir. Ailinn sourit en voyant sa filleule humer les pages de ce vieux grimoire qui avait trainé tant d’années au fond de sa malle de voyage, la jeune femme ne pouvant se résoudre à le laisser ni chez sa marraine ni à Poudlard. Elle connaissait par cœur l’odeur de ce livre, un mélange de plumes en sucre de chez Honeydukes, d’encre un peu ancienne et d’herbe coupée, souvenir des longs après-midis passés dans le parc de Poudlard.

Quand, enfin, sa filleule découvrit le bon pour s’offrir un animal, Ailinn put apercevoir une petite larme brillante rouler sur sa joue. Elle était adorable.


« C'est...! Ouh...! C'est tellement beau..! Et beaucoup trop...! Je... Merci! » articula-t-elle difficilement avant de lui sauter au cou.

« Oh, Malee, ne pleure pas ! » s’écria Ailinn en la serrant dans ses bras. De telles démonstrations étaient rares de la part de la petite Serdaigle, et c’est ainsi que la Médicomage sut qu’elle avait vu juste. « Et si on allait choisir ton nouveau compagnon ? » lança-t-elle pour alléger un peu l’atmosphère.

Tout en se rendant à la boutique d’Animaux Magiques, Ailinn raconta à sa filleule ses frasques de Quidditch. La fois où elle s’était bêtement tordu le poignet en voulant marquer, les défaites, les victoires, ses coéquipiers, les entraînements parfois si durs mais tellement valorisants.

« J’adorais vraiment jouer au Quidditch. L’adrénaline au moment où le souaffle était lancé pour la première fois, l’excitation des matchs, les victoires et les fêtes qui s’ensuivaient. Il faut dire que la capitaine de notre équipe était l’une de mes meilleures amies, et puis, sans me vanter, je volais plutôt bien, alors c’était un vrai plaisir que de jouer pour l’honneur de notre Maison… » expliqua-t-elle. « Au fait Malee, on pourrait jouer au Quidditch toutes les deux un de ces jours, si tu veux ! »
Revenir en haut Aller en bas
Emma-Lee Swan
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Emma-Lee Swan, Ven 24 Oct 2014 - 21:11


- Oh, Malee, ne pleure pas ! Et si on allait choisir ton nouveau compagnon ?

Ailinn serrait la jeune fille dans ses bras en prononçant ces paroles rassurantes. Elle sentait bon le shampoing à la grenade qu'Emma-Lee lui avait offert et qui venait d'une boutique moldue du Portugal. Cette senteur collait tellement bien à la personnalité de sa marraine que la jeune élève n'avait pas hésité à en recommander et il était devenu le seul shampoing de la maison de la sorcière.

Tandis qu'Emma-Lee reprenait ses esprits, Ailinn lui parla de l'époque où elle faisait partie de l'équipe de Quidditch de Serdaigle:

- J’adorais vraiment jouer au Quidditch. L’adrénaline au moment où le souaffle était lancé pour la première fois, l’excitation des matchs, les victoires et les fêtes qui s’ensuivaient. Il faut dire que la capitaine de notre équipe était l’une de mes meilleures amies, et puis, sans me vanter, je volais plutôt bien, alors c’était un vrai plaisir que de jouer pour l’honneur de notre Maison… Au fait Malee, on pourrait jouer au Quidditch toutes les deux un de ces jours, si tu veux !

Un peu calmée de ses émotions, Emma-Lee pût lui répondre:

- Avant de pouvoir faire des matchs, il faudrait que j'apprenne à jouer... C'est bien beau de regarder les équipes de l'école mais je n'ai jamais essayé et ça doit être assez sportif mais surtout stratégique!


A proximité de la petite boutique d'Animaux Magiques du Chemin de Traverse, la jeune fille admira les créatures présentes. Elle voulait vraiment avoir un compagnon, mais lequel?

- Dis Ailinn, tu me conseillerai quel genre d'animal?



HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Seth McSoul
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Seth McSoul, Mar 11 Nov 2014 - 11:19


RP avec July Swann

Jamais de sa vie Seth n'avait assisté à une scène aussi horrible, aussi atroce. Les bruits en provenance du château l'avaient surpris, et il avait rangé son carnet de dessin pour se précipiter dans le hall. Il courait à toute vitesse, ne s'arrêtait pas. Alors qu'il s'efforçait de regarder devant lui, de ne fixer rien d'autre que la porte d'entrée de Poudlard désormais possédée par d'obscures puissances, les yeux du garçon furent malgré lui attirés sur le ciel, sombre et lugubre. La Marque des Ténèbres luisait de sa divine noirceur, annonçant la destinée, aussi désolante soit-elle, des élèves de l'école, et de tout le peuple sorcier.

- Levez les yeux, félons... Contemplez mon éclat, subissez ma splendeur... murmurait la Marque.

Seth fut comme paralysé par cette voix si morose, si irascible, et pourtant si familière... Dans un mouvement incontrôlé, le garçon se remit à courir à toutes jambes, sans savoir où il se dirigeait. Il allait vers le château envahi, obscurci par ces forces assoiffées de vengeance et de pouvoir. Pourtant, qu'allait-il pouvoir faire, lui, pour les détruire ? Il était jeune, faible, impuissant. Mais il courait, cependant. Et cette course non-maîtrisée, il le savait, apportait une signification à sa présence ici, à Poudlard. Il devait courir, c'était sa destinée.

Lorsqu'il arriva devant la porte principale de l'école, cette-dernière s'ouvrit toute seule, sans qu'il eût besoin d'y toucher. Le hall s'ouvrait à lui, aussi lumineux qu'auparavant, mais un gigantesque trou au plafond donnait une vue sur le ciel, et sur la Marque toujours aussi imposante. Au fond de la pièce, debout près de la porte menant à la Grande Salle, un homme se tenait là, grand, encapuchonné et vêtu de noir. L'adolescent se souvint alors d'avoir déjà vécu cette scène, quelques mois plus tôt. Lorsque les Mangemorts avaient attaqué Poudlard et que Seth, installé tranquillement dans le parc, s'était précipité à l'intérieur de l'école pour voir ce qu'il s'y passait, avant de se faire brutalement abattre par un mage noir surveillant l'entrée.

Ici, sa situation était exactement identique, à un détail près cependant : l'homme n'était pas le même que celui qui l'avait mis à terre lors de la bataille. Ici, il semblait plus grand, plus vieux aussi, mais pourtant plus omniscient. Comme s'il se trouvait là, dans le hall, tout en étant autre part, à Londres, en Angleterre ou même dans le monde entier. Sa présence n'était que visuelle, rien d'autre que visuelle. Ainsi, Seth ne s'en préoccupa pas et poursuivit sa course effrénée en direction de la Grande Salle, dans l'espoir de sauver ses camarades entourés par leurs adversaires ravageurs. Mais soudain, l'étranger sembla se réveiller et imposer sa présence. Son apparence devint plus claire, plus nette, et, comme pour prouver qu'il se trouvait bel et bien ici, dans le hall, il retira sa capuche.

Alors Seth s'écroula face à son père. Sombre, maléfique, cet homme s'apprêtait à briser tous ses rêves, à le réduire en morceaux. Mais l'adolescent, cette fois-ci, n'allait pas se laisser faire. Dans un geste rapide, il dégaina sa baguette de sa ceinture et s'apprêta à jeter un sort de Désarmement à cet inconnu qui l'avait si lâchement abandonné. Pourtant, ce fut un autre sort qu'il jeta à la place. Sans même s'en rendre compte, une lumière verte et aveuglante sortit du bâton en bois pour se ruer sur sur l'agresseur. Gordon McSoul s'écroula sous le choc et demeura ainsi immobile, des minutes durant. Des heures durant. Des jours durant. Des années durant...


Seth se réveilla dans un sursaut. Il respira de longues bouffées d'air, à court de respiration, et resta immobile sur son lit pendant de longues minutes avant de réaliser que ce n'était qu'un cauchemar. Un cauchemar qui lui arrivait quotidiennement depuis sa rencontre avec Ariana Hastings, quelques jours plus tôt.

Le garçon se leva lentement. Alors qu'il s'habillait et mangeait son petit-déjeuner, il ne fit que repenser à ce rêve, à sa signification... Allait-il devoir tuer son père ? Non, ça ne devait sûrement pas dire ça... Mais peut-être que cela n'avait-il aucune signification, finalement. Peut-être qu'il ne faisait que recenser ses souvenirs de la bataille de Poudlard, à la fin de l'année dernière, et ses espoirs lorsqu'il reverrait son père pour la première fois depuis sa naissance...

Lorsqu'il s'estima assez réveillé, Seth décida d'aller se promener sur le Chemin de Traverse. Il en avait assez du Londres moldu, avec toutes ces personnes si ordinaires, si inintéressantes... Il avait besoin de voir des sorciers, des êtres qui partageaient ses pensées, ses passions, et dont la plupart avaient eux aussi eu une enfance difficile.

Arrivé sur place, l'adolescent, après s'être interrogé quelques temps sur sa présence ici, décida d'aller s'installer sur un banc pour se reposer et récupérer le courage qu'il avait égaré pendant la nuit. À présent, il ne pouvait s'empêcher de songer aux Mangemorts, à son père, aux élèves tués lors de la Bataille de Poudlard... Des tas d'abominables pensées s'acharnaient à débattre dans son cerveau. Fais le vide dans ton esprit, Seth... Fais le vide dans ton esprit...

C'était une des choses qu'il avait le mieux appris à faire depuis tant d'années de questionnement. Et à présent, il y arrivait à merveille.
Revenir en haut Aller en bas
July Swann
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : July Swann, Mer 12 Nov 2014 - 22:13


Le ciel de Londres était tapissé d'un drôle de coton grisâtre. Une couverture, imperméable à la douce chaleur des rayons du soleil. Et pourtant, en ce mois d'octobre, la chaleur revigorante de l'astre lumineux aurait été des plus appréciables.
La couche nuageuse n'avait pas l'air bien épaisse, si bien que July avait espérée toute la matinée que le ciel se dégage dans l'après-midi. Malheureusement pour elle, les nuages avaient campé sur leurs positions. Tant pis, cela n'avait pas empêché l'étudiante de sortir faire quelques courses, ni de profiter de son après-midi de repos.

Après l'attaque de Poudlard et l'hospitalisation d'une de ses anciennes camarade de Poufsouffle, suite à une amnésie, July était bien décidée à profiter de la vie et à vivre au jour le jour. Elle ne voulait plus ressasser le passé, elle préférait penser à l'avenir. Un avenir prometteur, lumineux, pour peu qu'elle soit prudente et réfléchie. Oui, July avait la vie devant elle et s'était formidable. Ce n'était donc pas ce ciel morose qui allait lui faire retomber le moral dans les chaussettes.

Et puis, cela faisait plus de trois mois que les Mangemorts n'avaient pas fait parler d'eux. Peut-être que les aurors étaient moins incompétents que ce qu'elle avait imaginé. L'enquête qu'ils avaient dû mener, suite à l'attaque, s'était-elle avérée fructueuse ? En toute honnêteté,  la rouquine doutait que ce puisse être le cas car les journaux en auraient parlé. Si leur enquête avait abouti, July était persuadée que les aurors se seraient empressée d'en avertir le monde entirer, histoire de recevoir gloire et honneur éternel. Il était donc plus que probables que les Mangemorts courent toujours dans la nature, à préparer d'autres mauvais coups. Malgré cela, July estimait qu'il ne servait à rien de vivre dans la crainte.

La jeune fille acheva ses courses aux alentours de quatre heures et demie. Elle transportait avec elle un gros sac en lin, rempli d'ingrédients et de quelques aliments pour le repas du soir. Pour ne pas avoir à porter son sac à bout de bras, elle le fit léviter au-dessus de sa tête.
Comment souvent, lors des jours de repos où elle ne voyait personne, la jeune fille était vêtue d'une robe de sorcière noire très simple. Ses cheveux roux pendaient librement sur ses épaules. Elle n'était pas maquillée, pas vraiment peigné ... Elle était en repos et elle savourait ce moment de tranquillité !


Dernière édition par July Swann le Dim 7 Déc 2014 - 13:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Seth McSoul
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Seth McSoul, Dim 16 Nov 2014 - 10:56


Seth ne pensait plus à rien. Assis sur son banc, immobile, il contemplait d'un air las le vide de son esprit. Ce serait donc, ça, sa vie, désormais ? Soit il serait tiraillé par ses vérités, soit il devrait simplement se démunir de toutes pensées et devenir un être morne, sans existence ? Il n'avait aucune envie que cela se termine comme ça. Il voulait que ce soit les vacances d'hiver pour enfin pouvoir rencontrer son père. Peut-être que lorsque ce jour serait passé, sa vie reprendrait son cours normal...

Et puis il voulait revoir Holly. Elle était la seule personne à illuminer ses pensées, à lui redonner de la joie à n'importe quel instant. Pas forcément quand il la rencontrait, mais également quand il songeait à elle. Cependant, cela faisait un bon bout de temps déjà qu'il n'avait pas eu de ses nouvelles... Était-elle en bonne santé ? Allait-il la revoir bientôt ? Il n'en avait aucune idée. Mais peut-être était-ce de sa faute, à lui. Il était bien trop préoccupé par ses cauchemars ces-derniers temps pour aller lui parler, même si cela lui aurait sans doute fait le plus grand bien.

Le garçon sortit du petit sac à dos qu'il avait emporté son carnet de croquis. Ah, ce fameux carnet... Cela faisait bien longtemps qu'il ne l'avait pas utilisé. Depuis les vacances d'été, plus précisément, mais on pourrait presque remonter ça à la Bataille de Poudlard ; car, même pendant les vacances, il avait eu beau se forcer à dessiner, il s'était toujours retrouvé en panne d'inspiration.

Pourtant, cette fois-ci, il sentait les idées monter dans son esprit. Il avait enfin retrouvé l'envie de dessiner, une envie qu'il pensait définitivement perdue. Alors il commença à tracer des traits avec plus ou moins de sens. Les traits se raffinèrent, ils prirent forme pour enfin ressembler à Holly, belle et resplendissante dans sa tenue de Serdaigle. Derrière elle, cependant, Seth ne sut comment il en arriva à dessiner son père, encapuchonné comme dans son cauchemar. Il ne servait qu'à faire de l'ombre, à obscurcir le dessin. Et le garçon, sans le vouloir, y ajouta le château de Poudlard, à feu et à sang, envahi par les Mangemorts et leur Marque démoniaque. Cependant, trouvant le résultat trop triste, Seth chercha dans ses pensées quelque chose qui puisse illuminer le tout, le rendre plus gai. Et il pensa à Ariana. Cette jeune fille perdue qui, en une soirée, parvint à changer sa vie.

À vrai dire, le garçon ne savait pas vraiment quoi penser de cette demi-soeur cachée. Une partie de lui l'appréciait énormément, pour le lien qui les unissait, leurs yeux d'une couleur si rare, leur caractère gentil, généreux, serviable. Ils se ressemblaient énormément... Pourtant, une autre partie de Seth la détestait. Après tout, avant qu'il la rencontre, sa vie était bien paisible, il n'avait aucun problème, il avait oublié son père depuis longtemps déjà. Et voilà que cette gamine surgissait de nulle part et, indirectement, lui apprenait toute la vérité sur Gordon McSoul. C'est comme si Seth inculpait Ariana de cette impensable vérité. D'ailleurs, il se demanda à plusieurs reprises si ce n'était pas pour ça qu'au lieu de la cacher à la petite fille, de garder le secret pour la protéger, il avait tant souhaité lui faire cette révélation, à elle aussi. Sans doute avait-il sans le vouloir désiré partager sa souffrance avec elle, la plonger dans la même situation misérable que lui...

Mais lorsque l'adolescent ajouta Ariana dans son croquis, il lui fit les traits aussi beaux et raffinés que ceux de Holly, voulant lui faire ressortir son meilleur côté. Il accentua la profondeur de ses yeux, la fit sourire d'un air resplendissant. Peut-être que grâce à ce dessin, il l'aimerait davantage...

Penseur, Seth leva les yeux. Il réfléchit quelques secondes à ce qu'il pourrait dessiner ensuite, mais c'était trop tard, son inspiration s'était envolée. C'est alors qu'il vit, à quelques pas de lui, défiler une jeune femme rousse vêtue d'une simple robe de sorcière ordinaire, un sac en lévitation au dessus de la tête. Il l'avait déjà vue quelque part, mais il ne savait plus où... Elle semblait trop vieille pour être à Poudlard, pourtant, il était certain de l'avoir déjà croisée. Et leur rencontre n'avait pas été aussi brève que celle de deux passants sur le Chemin de Traverse, il en était quasiment sûr...

Où avait-il pu la voir, dans ce cas ? Il n'en avait aucune idée... Il tenta de se remémorer tous les endroits où il avait pu faire sa connaissance, mais il ne se rappelait plus. Et, alors qu'il aurait pu laisser tomber et replonger dans ses dessins, une envie presque douloureuse semblait le forcer à aller lui parler. Il voulait absolument savoir qui elle était, pourquoi il la connaissait. Alors il rangea son carnet dans son sac et se leva du banc avant de courir vers la jeune femme.

- Euh... Bonjour, dit-il simplement lorsqu'il arriva devant elle. Dites-moi, je ne voudrais pas paraître indiscret, mais votre visage me dit quelque chose et je ne me souviens plus pourquoi... Nous ne nous serions pas déjà rencontrés, par hasard ?
Revenir en haut Aller en bas
July Swann
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : July Swann, Ven 28 Nov 2014 - 14:04


July avait une très bonne mémoire des visages. Tellement, qu'il lui arrivait de trouver des trais d'amis, sur des inconnus. Un nez avec la même courbure, des pommettes hautes, des expressions communes ... La sang-mêlé se révélait donc plutôt douée pour repérer les fratries ou les liens de parenté. Même si cela n'avait qu'un intérêt limité, sa bonne mémoire s'était révélée vraiment utile lorsqu'elle avait été nommé préfète. Elle assimilait rapidement qui étaient les petits nouveaux à Poudlard et n'avait jamais eu de trou de mémoire gênant du genre : "Il est à Poufsouffle depuis quand lui ?...". En revanche, il lui arrivait souvent de ne plus se souvenir du nom des gens, ce qui pouvait s'avérer tout aussi gênant. "Mais siii, le petit de deuxième année ! Il s'est pris une retenue la première semaine de cours. Ça commence par un "R" je crois. Rick ? Reggie ? Ruben ? ... Karl ? Ah ..." Et oui, July avait une très mauvaise mémoire des noms propres. À l'époque, elle avait du se faire violence pour se souvenir des patronymes de chaque élève de Poufsouffle, sans grand succès, malheureusement, car il lui arrivait régulièrement d'avoir des trous de mémoire. Ce problème se posait toujours, maintenant qu'elle travaillait à St Mangouste. Heureusement, chaque patient possédait une fiche récapitulative au bout de son lit, il était donc facile pour July d'y jeter un rapide coup d'oeil pour se rafraîchir la mémoire.

L'Anglaise se remémorait les bons moments au château magique. Ses trois dernières années à Poudlard avaient été les plus belles de sa vie. Avec son poste de préfète et de capitaine de Quidditch, July s'était sentie utile, entourée et appréciée. L'ambiance de l'école lui avait beaucoup manqué après son départ. La solitude qu'elle avait ressentie aux États-Unis avait été d'autant plus lourde à porter. Sa nostalgie avait été telle qu'elle avait sérieusement envisagée de postuler pour devenir directrice de son ancienne maison. Maintenant qu'elle était de retour en Angleterre, cette idée l'avait un peu quitté. Elle avait retrouvé ses amis et son emploi d'apprentie médicomage lui prenait bien assez de temps comme ça. Malgré tout, il lui arrivait régulièrement de repenser avec nostalgie à ses années Poudlard. Elle se demandait comment s'en sortaient les Poufsouffles, qui étaient les nouveaux préfets, quelles étaient leurs performances au Quidditch, comment le collège s'était-il reconstruit ? ... Car la dernière image qu'elle avait de l'école était celle d'un château en ruine, suite à l'attaque innommable des Mangemorts. Elle ne pouvait s'empêcher de se dire que cela aurait pu arriver lorsqu'elle était elle-même étudiante. Comment l'aurait-elle vécu, alors ? Même maintenant, alors qu'elle était adulte et consciente du mal qui rongeait la société, elle restait profondément choqué par ce qui s'était passé.

- Euh... Bonjour, fit une voix qui sortit July de ses pensées. Elle tourna des yeux intrigués vers le garçon qui venait de l'interpeller. Dites-moi, je ne voudrais pas paraître indiscret, mais votre visage me dit quelque chose et je ne me souviens plus pourquoi... Nous ne nous serions pas déjà rencontrés, par hasard ?  
Les sourcils de la rouquine se soulevèrent devant l'audace du jeune homme. N'était-ce pas une façon totalement désuète d'aborder les gens ? Mais July se rendit vite compte que le garçon avait raison, son visage lui disait également quelque chose. Un ancien patient à St Mangouste ? Non. Un ancien camarade de Poudlard ? Quel âge pouvait-il avoir ? 16, peut-être 17 ans. ... C'est alors que l'image du jeune garçon, étendu sur le sol, passa devant ses yeux comme un flash. C'était le premièr élève qu'elle était allé secourir lors de la bataille de Poudlard. Elle l'avait ranimé avec un revigor. Non d'une acromentule enragée, il ne fallait pas qu'il se souvienne d'elle, elle n'aurait pas du se trouver à Poudlard lors de l'attaque. Elle qui pensait être débarrassé de cet affreux souvenir et des dangers qu'il représentait, voilà qu'il lui retombait dessus.
July réfléchissait à toute allure, il fallait qu'elle trouve quelque chose. Elle l'avait fait transférer à St Mangouste, pour se faire soigner, elle pouvait donc prétendre l'avoir croisé là-bas. Oui, c'était ce qu'il y avait de mieux à faire.
- Je ne sais pas, peut-être. Je travaille à St Mangouste, je vois défiler pas mal de monde. Si vous vous y êtes rendu récemment, il est tout à fait possible que vous m'ayez croisé là-bas. Elle afficha alors son sourire de médicomage : amical et rassurant.
Revenir en haut Aller en bas
Seth McSoul
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Seth McSoul, Sam 13 Déc 2014 - 11:56


La jeune femme parut surprise. En effet, Seth réalisa au même instant qu'il ne s'était pas présenté à elle de manière très délicate... Toutefois, ce visage lui était familier, il en était certain, et cela lui torturait l'esprit au point qu'il se refusait à se décrocher de cette pensée.

L'inconnue sembla réfléchir à son tour, fouillant elle aussi dans sa mémoire un lieu où elle avait pu rencontrer le garçon... Se rappelait-elle de lui, ou était-il le seul à avoir gardé le souvenir de leur rencontre ?

- Je ne sais pas, peut-être, dit alors l'étrangère, se retirant de ses pensées. Je travaille à Ste-Mangouste, je vois défiler par mal de monde. Si vous vous y êtes rendu récemment, il est tout à fait possible que vous m'ayez croisée là-bas.

Et elle commença à sourire, présentant à Seth un visage sympathique, presque rassurant. Cet air rassurant, toutefois, le Poufsouffle le connaissait. Malheureusement, il ne pouvait pas l'avoir vu à Ste-Mangouste. Elle avait beau prétendre l'avoir peut-être croisé là-bas, l'adolescent n'y avait en réalité jamais mis les pieds. Enfin, si sa mémoire était bonne...

Soudain, son esprit fut comme frappé par la foudre, et il sentit sa tête tourner, comme si un mal de crâne insupportable avait atteint son cerveau.

- Aïe... murmura-t-il.

D'où venait donc cette souffrance atroce ? Seth se sentit torturé, tiraillé, il se vit pivoter sur lui-même, tenter de maintenir sa tête sur ses épaules... Il ferma les yeux et essaya de se concentrer, pour ne pas paraître fou aux yeux de la jeune femme. Et une image lui vint à l'esprit, comme un flash.

Une ombre marchant dans une salle sombre que l'adolescent ne parvenait pas à distinguer... Soudain, la pièce s'éclaircit : le Hall de Poudlard. Le garçon leva les yeux : un trou dans le plafond, et il aperçut la Marque des Ténèbres flotter au-dessus du château. L'assaut de l'école, encore une fois... Mais pourquoi s'en souvenait-il maintenant en particulier, alors qu'il n'avait quasiment pas songé à cette bataille pendant toutes les vacances d'été ? Comme si quelque chose ici le reliait à elle, comme si des éléments de son entourage l'en rapprochaient...

Une nouvelle image lui vint à l'esprit. Une silhouette, sous une cape noire, se trouvait au fond du Hall, observant patiemment l'arrivée du garçon dans le château. Un Mangemort... Seth fut pris de panique, il se refusa à avancer. Allez, sois courageux... Fonce, n'hésite pas, des élèves sont en train de mourir dans la Grande Salle pendant que tu restes planté là comme un débile...

Mais il ne bougeait plus. Il ne pouvait plus bouger. Et le Mangemort, quant à lui, se rapprocha peu à peu, effectuant des pas lents mais assurés, comme s'il souhaitait encore effrayer plus que jamais le garçon pour ses derniers instants.

La silhouette sortit sa baguette, la pointa vers le Poufsouffle, et se prépara à prononcer des mots fatals :

*Avada Kedav...*

*NON !!!* hurla Seth de plein poumon, protégeant son visage de ses mains imprégnées de transpiration.

Et le Mangemort rabaissa sa baguette. Il la rangea dans sa ceinture, s'approcha de l'adolescent. Puis il retira sa capuche, et laissa sa nouvelle victime découvrir son visage.

*Voici à quoi ressemble celle qui s'apprête à te tuer, déclara le Mage Noir.*

Jeune, rousse, plutôt jolie.


Retour à la réalité. La femme devant laquelle se trouvait Seth dans le moment présent, celle à qui il venait tout juste de s'adresser et de se présenter. Alors que lui se demandait encore qui elle était, cette femme, elle, devait se souvenir de cette victime, comme elle se souvenait de tous les autres...

- Tu es une Mangemort, dit soudain le Poufsouffle sur un ton de révélation.
Revenir en haut Aller en bas
July Swann
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : July Swann, Mar 16 Déc 2014 - 21:13


La réflexion s'était installé sur le visage du garçon. July espérait qu'il n'arrive pas à retrouver des souvenirs trop précis. S'il y parvenait, elle envisageait d'évoquer la confusion due au traumatisme de l'attaque. Elle était médicomage, cela inspirait forcément la confiance, non ?
Tout à coup, le visage du collégien se crispa dans une expression douloureuse.
- Aïe, laissa-t-il échapper en plaquant ses mains sur sa tête.
Intriguée par cette douleur subite, July s'approcha du garçon, l'air inquiet.
- Est-ce que ça va ?...
Il semblait essayer de se maîtriser alors que son corps ne demandait qu'à succomber à la douleur. La rousse se demanda d'ailleurs s'il n'allait pas tomber dans les pommes. Elle posa donc son sac de courses à terre, afin d'avoir sa baguette libre, dans le cas où elle aurait à intervenir. Sa main libre vint se poser sur l'épaule du garçon, à la fois pour le maintenir et pour qu'il sache qu'il n'était pas seul.
Son malaise sembla durer quelques minutes -peut-être secondes- sans que le brun ne perde connaissances. La rousse commençait à se dire qu'elle allait l'emmener à St Mangouste lorsque sa crise se calma.

July laissa au garçon le temps de retrouver ses repères. Sa main était toujours sur son épaule et elle le regardait avec des yeux inquiets. Elle s'apprêtait à lui demander ce qu'il avait lorsqu'il prit la parole :
- Tu es une Mangemort, souffla-t-il comme si les choses venaient de se mettre en place dans son esprit.
Les traits de July se décomposèrent. Que venait-il de dire ?! La rousse jeta des coups d'oeil inquiets autour d'elle, mais aucun passant ne semblait avoir entendu. Cela rassura la jeune femme, pourtant, une colère sourde monta en elle.
- ça ne va pas de porter des accusations aussi grave comme ça !? La sang-mêlé était outrée et son visage et sa voix le laissaient parfaitement transparaître.
Au fond d'elle, July était terrifiée et abasourdie. Comment pouvait-il penser une telle chose, elle l'avait aidé !? Si elle avait été Mangemort, elle l'aurait achevé, pas sauvé ! D'ailleurs, elle regrettait à présent son geste, ce garçon était un ingrat. Elle aurait dû le laisser là où il était, avec l'autre fille qui le secouait inutilement.

La sang-mêlé ne voyait pas quel argument avancer pour que le garçon change d'avis. Lui dire qu'elle l'avait soigné, c'était avouer qu'elle se trouvait à Poudlard au moment de l'attaque. Si son allégeance à l'ordre du Phénix était révélée, sa carrière pourrait en partir. Son chef de service ne tolérait aucune prise de position au sein de l'hôpital. D'un autre côté, si la rumeur qu'elle était Mangemort se répandait, sa carrière était tout aussi foutue. July était vraiment dans une mauvaise passe. Sans doute valait-il mieux faire comme si elle ne comprenait pas :
- Si c'est une blague, ce n'est vraiment pas drôle, conclut la jeune femme d'une voix sèche avant de tourner les talons.
Furieuse, l'Anglaise empoigna son sac dans le but de repartir avec, mais ce dernier resta cloué au sol, comme si on y avait mis de la glue perpétuelle. Le sac était bien trop lourd pour elle. La jeune femme fit donc rapidement tourner sa baguette et tout son bric-à-brac s'éleva dans les airs. Elle repartit d'un pas rapide, en maudissant le garçon qui venait de lui gâcher son jour de repos.


Tu as le droit de retenir July, si tu le souhaites. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Seth McSoul
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Seth McSoul, Mer 31 Déc 2014 - 1:25


Après qu'il eût prononcé ces mots fatidiques malgré lui, Seth remarqua que la main de la jeune femme était posée sur son épaule et qu'elle avait adopté un air rassurant, comme si elle s'inquiétait réellement pour lui. Faisait-elle semblant ? Après tout, les Mangemorts étaient des professionnels en matière de camouflage et étaient très bien capables de simuler des sentiments. Pourtant, lorsqu'il l'accusa de faire partie de ce groupuscule extrémiste, ce fut comme si le visage de l'inconnue se figea, et elle commença à jeter des regards inquiets autour d'elle. Bien sûr, il n'aurait sans doute pas du prononcer ces mots aussi fort... Si cela s'avérait faux, les conséquences de ces paroles pourraient très bien coûter cher au garçon. Si c'était la vérité aussi, d'ailleurs. En gros, le Poufsouffle avait assurément gaffé.

- Ça ne va pas de porter des accusations aussi grave comme ça !? s'offusqua la sorcière sur un ton des plus offensés.

Elle avait un air naturel, si vrai que Seth se refusait de croire qu'elle pouvait réellement faire partie des rangs des mages noirs. Mais soudain, elle afficha une expression terrifiée, comme si les mots qu'il venait de prononcer pouvaient la mettre en danger... Mais calme-toi, enfin, personne ne m'a entendu ! se dit-il intérieurement. Cette peur soudaine signifiait-elle qu'une partie de ses paroles était véridique ? Après l'erreur énorme qu'il avait commise, et l'absence étrange dont il avait été victime, Seth ne savait plus réellement comment agir. Il voulut parler à la jeune femme, mais il hésitait encore. Et si elle diffusait réellement des ondes maléfiques ? Si sa présence pouvait se révéler nuisible à la santé mentale de l'adolescent ? C'est alors que la rousse commença à s'énerver contre lui. Il l'avait cherché...

- Si c'est une blague, ce n'est vraiment pas drôle, dit-elle sèchement.

Il s'attendait à ce qu'elle le frappe, ou qu'elle lui crie dessus. Mais au lieu de ça, elle préféra éviter le conflit et récupéra ses affaires avant de s'en aller en lui tournant le dos. Mer**, mais qu'est-ce que j'ai encore fait... pensa-t-il. Malgré son caractère on ne peut plus aimable, le garçon avait toujours le don d'attirer la colère de son entourage, particulièrement depuis la fin de l'année précédente. Pourquoi ? Il n'en avait aucune idée. Ça, c'est encore un coup d'Ebenezer, se dit-il. Bien sûr, c'était toujours de sa faute.

L'adolescent resta figé sur place et réfléchit à ce qu'il devait faire à présent. Sans doute le mieux était-il de rentrer chez lui comme si rien ne passait, mais cela risquerait de garder un horrible souvenir dans la mémoire du Poufsouffle. De plus, si la jeune femme était réellement Mangemort, elle risquait d'avertir ses coéquipiers de cette rencontre et Seth n'allait alors plus rester en vie très longtemps. Il devrait alors sans doute aller lui parler, tenter d'arranger les choses... Il en était de même si elle n'était pas ce qu'il croyait. Si elle n'était en réalité qu'une simple sorcière, il serait mieux que le garçon garde une bonne réputation et aille s'excuser auprès d'elle.

Donc, finalement, il valait mieux retourner la voir. Tout indiquait qu'il s'agissait de la meilleure solution à appliquer, car ignorer cette rencontre pourrait coûter à l'adolescent soit la mort, soit une réputation de malade mental qui crie au Mangemort à tout-va.

- Excusez-moi ! Excusez-moi ! cria alors Seth en courant pour essayer rattraper l'inconnue.

Lorsqu'il se retrouva enfin près d'elle, il tenta de lui bloquer le passage tout en restant le plus aimable possible.

- Je suis sincèrement navré, j'ai eu un coup de panique, et... Je ne sais pas ce qui m'est arrivé, mais je suis désolé d'avoir porté une telle accusation sur vous. Je suis persuadé que vous n'êtes pas une... une... enfin, voilà, vous me comprenez. Je ne sais même pas pourquoi j'ai dit ça...

Et soudain, une nouvelle image. Seth commença à souffrir, sa tête commença à vibrer, et il faillit tomber tellement la douleur était intense.

Poudlard. La bataille faisait rage, on entendait partout les cris des élèves et les rires des Mangemorts assoiffés de sang. Le mage noir lui réapparut, aussi vrai que lorsqu'il avait réellement vécu la scène. Mais cette fois-ci, il ne retirait pas sa capuche comme dans les habituels cauchemars du garçon. Ce n'était ni son père, ni cette jeune rousse qui lui faisait face. Ce n'était qu'un étranger, un être maléfique qui n'avait que pour but de le faire souffrir. Seth venait d'ouvrir la porte et il se retrouvait face à lui pour un duel mortel.

*Ça m'a pris du temps de bloquer cette porte tu sais, c'était pas très gentil de l'ouvrir si vite, dit l'inconnu, si intriguant sous sa capuche noire. Tu m'as donné de faux espoirs, j'ai cru durant un instant que j'aurais droit à un combat intéressant... Stupéfix !*

Seth se sentit valser, observer une dernière fois le tueur puis sombrer dans les ténèbres... Lorsqu'il reprit connaissance, de nombreuses personnes avaient rejoint le hall du château pour engager des combats plus intenses, plus mortels les uns que les autres. Un petit groupe de personnes s'était accroupi autour du garçon pour tenter de le faire reprendre connaissance.

*
Il est vivant ? demanda une voix, douce et féminine, qui sembla familière aux oreilles du Poufsouffle. Tu peux couvrir nos arrières, je vais essayer de voir ce qu'il a.*

Le temps passait, infini.

*Enervatum !*

Seth rouvrit les yeux et fit face à l'inconnue. Rousse, plutôt jolie. Elle lui chuchota des mots sur un ton calme, rassurant.

*Ça va ? Tu as mal quelque part ? Tu peux marcher ?*

Alors, c'était elle.

Le garçon reprit conscience dans le monde réel. Apparemment, à peine quelques secondes s'étaient déroulées. Il regarda l'étrangère qu'il avait osé accuser de Mangemort. Comment avait-il pu ? Elle lui avait sauvé la vie... Alors, il essaya de lui parler, de lui faire comprendre qu'il se souvenait d'elle, mais d'un ton moins brusque cette fois-ci.

- Je... Vous n'allez sans doute pas me croire, mais je me souviens où je vous ai vue... Oui, je suis désolé, vous allez encore me prendre pour un fou, mais je suis pourtant sûr que... que je vous connais... Vous... Vous m'avez sauvé la vie... À Poudlard, l'année dernière...

Allait-elle le prendre aussi mal que précédemment ? Sûrement pas... Il ne l'accusait pas de mage noir, cette fois ci. Et, cette fois, il en était certain. Il était certain de ses propos.

- Vous êtes médecin, non ? Moi, je suis élève à Poudlard. J'étais en sixième année, j'avais été attaqué par un Mangemort pendant l'assaut. J'étais sous Stupéfix, mais vous m'avez libéré et vous m'avez aidé à sortir du château. Vous m'avez sauvé la vie... C'était vous, n'est-ce pas ? Vous étiez là-bas ?
Revenir en haut Aller en bas
July Swann
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : July Swann, Dim 4 Jan 2015 - 21:12


July était à la fois furieuse et terrifiée. Elle avançait à travers la foule, les poings serrés, bousculant parfois des passants. Elle en perdait toutes ses bonnes manières. Elle n'avait qu'une hâte, s'enfermer chez elle et ne jamais en sortir.
Sans doute avait elle mal réagi. La rouquine commençait d'ailleurs à se dire qu'elle aurait mieux fait de l'attirer chez elle et de lui infliger un sortilège de mémoire. Il y avait des jours comme ça ...
July imaginait que le garçon n'aurait pas pu faire pire, pour lui gâcher la journée, mais, lorsqu'il la rattrapa, elle réalisa qu'il était tout à fait possible que la situation dégénère encore plus. Il avait crié des excuses que la jeune femme avait ignorées, trop énervée pour prolonger la discussion. Malgré cela, il n'avait pas renoncé à continuer de lui gâcher son après-midi car il se plaça devant elle pour l'empêcher de poursuivre son chemin.
- Je suis sincèrement navré, j'ai eu un coup de panique, et... Je ne sais pas ce qui m'est arrivé, mais je suis désolé d'avoir porté une telle accusation sur vous. Je suis persuadé que vous n'êtes pas une... une... enfin, voilà, vous me comprenez. Je ne sais même pas pourquoi j'ai dit ça...
July jaugea le garçon un instant, les sourcils froncés. Il avait l'air de bonne foi, malgré son comportement bizarre. D'abord ce malaise étrange, puis ses accusations. Qu'est-ce qui n'allait pas chez lui ?!
L'Anglaise n'eut pas le temps de répondre car une autre crise survint, aussi soudaine que la première. Le garçon sembla de nouveau pris d'un mal de tête foudroyant, le conduisant presque à l'évanouissement. Une nouvelle fois, les réflexes de médicomage de July prirent de dessus car elle laissa tomber son paquet de course, afin d'avoir la baguette libre pour retenir le garçon si jamais il s'écroulait. En tombant, son gros sac produisit un "crack" qui indiqua à la sang-mêlé que ses oeufs de focifères avaient surement été brisés. Maudit garçon, les choses allaient de mal en pis.

Le Poufsouffle reprit ses esprits et la fixa une nouvelle fois, avec un air indéchiffrable. July lui rendit son regard, une interrogation dans les yeux. Qu'y avait-il encore ?...
- Je... Vous n'allez sans doute pas me croire, mais je me souviens où je vous ai vue... July ne put empêcher un soupire agacé, s'attendant au pire. Oui, je suis désolé, vous allez encore me prendre pour un fou, mais je suis pourtant sûr que... que je vous connais... Vous... Vous m'avez sauvé la vie... À Poudlard, l'année dernière... Les traits de la rousse se figèrent et la méfiance reprit place sur son visage. Vous êtes médecin, non ? Moi, je suis élève à Poudlard. J'étais en sixième année, j'avais été attaqué par un Mangemort pendant l'assaut. J'étais sous Stupéfix, mais vous m'avez libéré et vous m'avez aidé à sortir du château. Vous m'avez sauvé la vie... C'était vous, n'est-ce pas ? Vous étiez là-bas ?
Et voilà. Ce garçon avait une sacrément bonne mémoire, quand il ne délirait pas en proférant des accusations farfelues. July commençait à se demander s'il n'avait pas reçu un coup sur la tête un peu trop violent, durant la bataille de Poudlard. Comment expliquer ses réactions étranges, sinon ? Il y avait aussi les mals de tête soudains, c'était plutôt inquiétant.
- Je ne suis certainement pas médecins, je suis médicomage, répondit d'abord la rousse, un peu désappointée qu'il puisse la confondre avec ces moldus qui pratiquent les soins de façon archaïque. Et je doute que vous ayez pu me voir à Poudlard, je n'y suis pas retournée depuis plus de quatre ans. J'ai du vous soigner à St Mangouste, tout simplement. Il n'est pas rare que les souvenirs soient confus après ce genre de traumatisme. D'ailleurs, vos malaises ont l'air inquiétants, est-ce que vous avez consulté pour cela ? Depuis combien de temps avez-vous ce genre de symptômes ? Est-ce fréquent ?

Machinalement, la sang-mêlé passa en revue ce qui pouvait causer ce genre de troubles. Avait-il consommé une potion mal réalisée ? Était-il victime d'un simple sortilège de confusion ? Se pouvait-il qu'il ait été blessé durant la bataille de Poudlard et que cela n'ait pas été détecté ? Il y avait eu tellement d'élèves, ils n'avaient pas du être tous examinés en détail.
Pour July, les symptômes du garçon étaient à prendre au sérieux. Ils présentaient également un bon prétexte pour faire croire au jeune homme que ses souvenirs n'étaient que de fausses constructions de son esprit. Elle espérait donc qu'il lui accorde sa confiance et que son problème soit rapidement résolu.
July avait un sens de la compassion sélectif. Elle pouvait s'attacher à certaines personnes et se montrer extrêmement bienveillante envers elles et, dans d'autres cas, elle pouvait se montrer totalement insensible. Il falait dire qu'à St Mangouste, elle croisait un nombre non négligeable de sorciers au QI de trolls.
Dans le cas présent, l'étudiante ne savait pas bien si elle devait prendre en pitié le jeune homme qui se trouvait devant elle -il avait l'air d'un gentil garçon après tout- ou si son sort lui était totalement égal. Dans le doute, elle pouvait toujours essayer de lui venir en aide.
Revenir en haut Aller en bas
Seth McSoul
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Seth McSoul, Dim 18 Jan 2015 - 16:14


[Désolé de mon habituel retard...]

Décidément, Seth était devenu insupportable sans même s'en rendre compte. Ou du moins, si, il l'avait réalisé, mais il était déterminé à ne pas lâcher l'affaire tant qu'il n'aurait pas trouvé le fin mot de cette histoire.

L'inconnue à la chevelure rousse le regardait d'un air désespéré, comme si elle n'avait plus qu'une envie : rentrer chez elle et oublier cette rencontre désastreuse. Lorsque le garçon avait fait mention de sa nouvelle vision à la jeune femme - vision peu habituelle d'ailleurs, puisqu'il ne croyait pas être médium avant aujourd'hui -, celle-ci avait de nouveau arboré une expression de méfiance mêlée à de l'inquiétude. Avait-il, cette fois, touché un point sensible de la vérité, ou s'était-il encore trompé sur toute la ligne ?

En voyant le visage de la sorcière plein de réflexion et de perplexité, Seth devina qu'elle devait se sentir aussi perdue que lui. Comment allait-elle réagir, cette fois ? Il avait l'impression de s'être plutôt bien rattrapé, mais la plupart de ses impressions aujourd'hui semblaient tout droit sorties de sa folie intérieure. Une folie qui n'était jamais ressortie de son esprit jusqu'à présent, mais qui avait l'air bien décidée à se défouler...

- Je ne suis certainement pas médecins, je suis médicomage, dit alors la rousse qui avait apparemment plutôt mal réagi à la question du Poufsouffle. Et je doute que vous ayez pu me voir à Poudlard, je n'y suis pas retournée depuis plus de quatre ans.

Le ton de sa voix paraissait véridique et assuré. Cependant, Seth parvint à y déceler une infime touche de secret et de mensonge, comme si l'inconnue était déterminée à lui cacher son sentiment... Mais la dernière vision du garçon l'avait convaincu. Elle était parue dans son esprit dans son état le plus net, le plus précis, comme s'il s'agissait de ses véritables souvenirs. Il était persuadé que cette jeune femme, c'est à Poudlard qu'il l'avait rencontrée. C'était elle qui lui avait sauvé la vie, qui lui avait parlé de sa voix douce et protectrice...

Pourtant, ici, elle avait une expression de rejet, comme si elle souhaitait éloigner toute forme de danger de son chemin. Mais Seth n'était pas un danger...

- J'ai du vous soigner à St Mangouste, tout simplement. Il n'est pas rare que les souvenirs soient confus après ce genre de traumatisme.

Non, c'était à Poudlard. Il en était certain. Elle l'avait soigné à Poudlard. Pourquoi cherchait-elle à le nier ? Ce n'était pas un traumatisme, le garçon ne s'était même pas inquiété de sa blessure après la bataille. Il avait été envoyé à Sainte-Mangouste, un inconnu l'avait guéri, et tout était rentré dans l'ordre.

Soudain, la jeune femme commença à traiter Seth comme un patient, cherchant sans doute à s'éloigner du sujet et retourner la conversation en sa faveur...

- D'ailleurs, vos malaises ont l'air inquiétants, est-ce que vous avez consulté pour cela ? Depuis combien de temps avez-vous ce genre de symptômes ? Est-ce fréquent ?

Non... Non, pourquoi faisait-elle ça... Pourquoi cherchait-elle à transformer Seth en victime ? En plus, ça ne faisait que rallonger leur discussion... Toutefois, afin de ne pas se ridiculiser, le garçon décida de rentrer dans le jeu de la rousse afin d'essayer de faire apparaître ses secrets au grand jour. Avec un peu de chance, elle laisserait bien traîner quelques informations involontaires sur sa présence à Poudlard lors de la bataille...

- Je... Euh... balbutia-t-il. Non, je n'ai pas consulté... Mais je vous assure, ce n'est pas une maladie ! C'est même la première fois de ma vie que j'ai ce genre de malaise. Enfin, je crois...

Il devait trouver les bons mots. Les mots qui frappent.

- Enfin, à vrai dire, la seule fois où ça m'est arrivé auparavant, c'était pendant la bataille de Poudlard... Après avoir été blessé par un... enfin, vous savez, quoi... Je me suis évanoui quelques minutes, puis j'ai eu une vision comme celle-ci. Puis, quand je me suis réveillé, j'étais allongé dans le hall, je me suis relevé et j'ai foncé au combat dans la Grande Salle. Je me suis senti pris d'un besoin de sauver mes amis.

Si elle mentait, il mentirait aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Promenade sur le Chemin de Traverse

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 12

 Promenade sur le Chemin de Traverse

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.