AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Chaudron Baveur
Page 1 sur 65
La salle principale
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 33 ... 65  Suivant
Noah Alniott
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


La salle principale

Message par : Noah Alniott, Dim 18 Nov 2012 - 16:22


Le chaudron baveur est un pub très ancien, créé au XIVe siècle, et par lequel tous les sorciers célèbres sont passés au moins une fois. Tous ont pu se délecter de l’immense pièce principale où se mêlent tables pour dix personnes en chaîne massif, tables ronde pour deux ou trois personnes, et quelques guéridons carrés un peu bancales. Les fauteuils y sont particulièrement moelleux, il y a toujours un bruit de fond, soit la vaisselle qui se fait (comme par magie !), soit les discussions qui se mélanges les unes aux autres.
Bref, la salle principale du chaudron baveur est idéale si vous avez un tour à faire à Londres ou sur le chemin de traverse, que vous êtes en manque d’amis, que vous cherchez un point de rendez-vous avec vos amis, ou tout simplement que vous voulez être seul et sans amis (ouai ouai, en fait, le principe du chaudron baveur c’est qu’on y fait ce qu’on veut !)


Dernière édition par Noah Alniott le Sam 21 Déc 2013 - 20:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: La salle principale

Message par : Invité, Mar 20 Nov 2012 - 14:24


PV entre Actarius Bright et Solange O'Riley


Assise dans son fauteuil favori, en face de la cheminée où un petit feu rougeoyait. Bastet sur ses genoux, Solange la caressait tout en pensant au rendez-vous qui l'attendait. Prise d'un accès de conscience ou de curiosité soudain, elle avait envoyé Nout, son phénix, porter une lettre à son... Frère. Il lui fallait des informations sur la famille, sur les causes de ce désastre et surtout sur Alicia. Lui l'avait connu, durant 17 ans, il l'avait côtoyé. Malgré ce que ça pouvait lui coûter et le fait qu'elle lui en veuille énormément de ne pas avoir protéger sa cadette, la blonde savait qu'elle devrait mettre tout ça de côté. De plus, il était à présent sa seule famille... Si l'on exceptait sa fille et ses neveux et nièces. Soupirant, la jeune femme se saisit de son pull de cachemire rose et l'enfila. Après un dernier coup de peigne, la sorcière mit son duffle coat.

Le transplanage la mena directement à l'arrière du Chaudron Baveur, dans la petite cour qui menait au mur de pierre. De là, elle se dirigea vers l'entrée qui menait au bar. La jeune femme repéra très vite une table ronde libre, un peu à l'écart. De toute façon, il n'y avait pas encore beaucoup de monde, mais elle ne voulait pas être dérangée ou espionnée par qui que ce soit. La blonde retira son manteau et prit place. Il ne lui restait plus qu'à patienter le temps que le grande frère arrive... Sauf que la patience ne faisait pas tellement partie de ses qualités, aussi le noble Bright avait intérêt à arriver vite. Ce serait dommage de commencer une discussion sur de mauvaises bases. De nouveau....
Revenir en haut Aller en bas
Actarius Bright
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Aigle royal
Fourchelang
Occlumens
Chercheur (Créatures Magiques)


Re: La salle principale

Message par : Actarius Bright, Mar 20 Nov 2012 - 17:52


Déjà quelques mois maintenant qu'Alicia avait quitté le monde de son frère. Actarius ne pouvait s'empêcher de s'en vouloir énormément de ne pas avoir pu voir son si radieux sourire une dernière fois lorsqu'elle était passée à la boutique. Et pour cause, il avait tant trainé avec Clélia et Eden qu'ils n'avaient pas eut l'occasion de se croiser... Puis, lui était parvenu cette affreuse nouvelle... La seule qui n'avait jamais été sa seule véritable amie et de surcroit sœur pendant plus de dix-sept ans avait fini par s'étendre. Le pire, pour le Bright, était de savoir qu'elle s'était non pas éteinte paisiblement, l'âme et le cœur en paix, mais au combat, assassiné par ces affreux Mangemorts. Certes, il ne faisait plus partir de l'Ordre du Phénix, n'était point Auror mais, pour sûr, le prochain Mangemort qu'il croiserait regretterait amèrement...

Enfin, en attendant, il modulait sa tristesse comme il le pouvait. Comme il le pouvait... A vrai dire, c'était chose difficile, sachant qu'il avait apparemment une seconde petite sœur, jumelle de sa magnifique Alicia qui était apparue le jour de ses funérailles. Une de perdue... Une d’irremplaçable. M'enfin, si tant est qu'elle fut vraiment sa sœur, et sachant qu'ils étaient les seuls de la famille Bright encore en vie - hormis leurs enfants, neveux et nièces -, il devait faire fi, un moment du moins, des évènements qui avaient eut lieu au cimetière lors de leur première rencontre... Le vieux Bright n'avait jamais autant été enragé...

Sans plus tarder, le mage avait enfilé une longue cape noire par dessus son pull et un jean noir toujours aussi raffiné. Laissant un mot à Clélia, il transplana depuis son manoir jusque dans une ruelle, à l'abri des regards moldus. Arrangeant sa chevelure qui reprenait petit à petit des longueurs, il parti en direction du Chaudron Baveur, se glissant et se mouvant avec plus ou moins de grâce dans la masse de la populace. très vite, il arriva au bar. Actarius consulta rapidement sa montre, inspira un grand coup pour garder son calme lorsqu'il verrait sa supposée-sœur. Elle lui avait envoyé cette missive pour discuter, après tout...

Au son de ses bottes claquants sur le sol du Chaudron, il salua rapidement la personne au bar, non sans commander une bouteille d'Hydromel au passage, et se rapprocha de la tête blonde qu'il reconnu rapidement comme appartenant à la chère Solange.

Bonsoir, Miss O'Riley.

Il s'était installé en même temps qu'il l'a saluait, juste après avoir accroché sa cape à un porte-manteau non loin.

Puis-je vous proposer de l'Hydromel ?

Pour peu que la personne tenant le bar ne l'est pas oublié, sa bouteille ne devrait pas tarder à arriver. En espérant que ce breuvage fusse de bonne qualité...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: La salle principale

Message par : Invité, Mar 20 Nov 2012 - 18:19


Solange s'était mise à pianoter sur la table, ses doigts martelant un rythme improvisé, quand la porte du fond s'ouvrit une première fois. Manque de chance, ce n'était pas la personne attendue et après un soupir, elle retourna à son activité... Jusqu'à ce qu'elle sente une présence près d'elle puis la voix de son demi-frère se fit entendre alors qu'il s'installait en face d'elle. Avant même qu'elle n'ait pu répondre à son salut, il lui proposa de l'hydromel. Bien qu'elle fut agacée intérieurement de cette entrée en matière, elle ne pouvait vraiment le lui reprocher si elle était honnête avec elle-même. Mais lorsqu'il s'agissait de se voiler la face, elle était très forte...

- Mr Bright... C'est tout volontiers que j'accepte votre proposition. Néanmoins, il me semble que nous pourrions cesser les politesses non ? Après tout, nous sommes liés par le sang, même si sans Alicia, je ne l'aurais jamais su...

Solange avait conscience d'abuser un peu, mais il lui fallait insister sur leur lien à tous deux. Si Actarius refusait de l'écouter et de lui accorder le bénéfice du doute, ils ne s'en sortiraient jamais et jamais la blonde ne pourrait comprendre le manque qu'elle ressentait au fond d'elle-même. Oh, elle avait amené avec elle des lettres que sa jumelle lui avait envoyé au cas où, mais elle espérait bien ne les sortir qu'en dernier recours. Elle savait qu'elle pourrait le convaincre, mais pour cela, il lui faudrait déjà refouler au plus profond d'elle-même ses ressentiments.

- Laissez-moi vous raconter une histoire... Il était une fois un jeune bébé, retrouvée dans la neige par une nuit extrême froide de février. L'enfant avait été déposée à Dublin et recueillit par une jeune femme qui venait d'avoir une petite fille. Elle prit l'enfant qui commençait à souffrir d'hypothermie et l'emmena chez elle. À partir de ce moment là, le bébé fut intégré à la famille et n'eut jamais conscience de ce qu'elle était ou n'était pas d'ailleurs... Plusieurs phénomènes étranges avaient eu lieu durant son enfance, quand elle était en colère ou en danger, mais elle n'y avait jamais fait plus attention que cela. Jusqu'au jour où elle reçu une lettre d'une école spéciale... Ce jour-là non seulement elle appris qu'elle était une sorcière, mais aussi qu'elle avait été adopté. Une fois à l'école, emplie d'une envie de savoir et de vengeance très forte, elle fut répartie à Serpentard où elle fut une élève brillante. Mais durant toute sa scolarité, jamais elle ne put avancer sur sa quête de vérité. Du moins, elle avait simplement découvert grâce à l'histoire de sa maison qu'elle était soit de sang pur, soit de sang mêlé. Tout allait pour le mieux jusqu'à ce que deux évènements la poussent à ne pas faire sa 7ème année à l'école. Durant 17 ans, elle vécut loin de la magie jusqu'à ce qu'elle reçoive une lettre qui lui en apprenait plus. Durant quelques mois, une correspondance accrue se développa entre deux jeunes femmes qui s'étaient reconnues. Lorsque vint le moment de la rencontre, manque de pot, l'aînée fut tuée. À la quête sur son ascendance, cette enfant a ajouté une quête faite de vengeance pour lui avoir pris le seul être qui l'avait vraiment compris.

Sa voix se tut sur ce dernier murmure. En règle générale, elle n'était pas de ceux qui faisaient de long discours, mais la nécessité s'imposait. Actarius devait connaître son passé, ce passé que jusque là, Alicia seule avait connu dans toute son intégrité. Oh, elle avait oublié volontairement de mentionner quels évènements l'avaient au juste poussée à ne pas faire sa 7ème année, mais elle n'était pas prête de tout confier comme ça...

- Je vous raconte ça non pas pour me faire plaindre, c'est ainsi que ça devait se passer et il n'y aura rien à redire là dessus, mais pour que vous compreniez qui je suis. Du moins en général. Il vous faut aussi comprendre que jusqu'à ce qu'Alicia me contacte, je ne savais plus rien du monde magique. Je m'en étais éloignée, pour diverses raisons.

L'une d'elle était bien sur sa fille, mais ça il ne le saurait pas avant qu'elle ait vraiment confiance en lui. Elle était peut-être une piètre mère, mais protéger son enfant avait toujours été sa priorité.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: La salle principale

Message par : Kyara Blanchet, Mer 21 Nov 2012 - 10:22


Debout devant le lavabo des toilettes, Kyara contemplait son reflet pendant que l'eau s'écoulait rapidement du robinet. Poussant un soupir, elle s'aspergea alors le visage afin de se réveiller un peu. La jeune femme avait passé une assez mauvaise nuit, cela faisait la troisième fois d'affilé qu'elle s'éveillait en sursaut sans pouvoir se rendormir. Clignant des yeux plusieurs fois, elle tira alors un chouchou de son poignet et se fit une queue de cheval basse, laissant des mèches de cheveux encadrer son visage. S'essuyant les mains, elle éteignit le robinet avant de quitter les toilettes afin de retourner derrière le comptoir.

Sortant sa baguette, elle fit léviter quelques verres vides afin de les ramener vers elle. Lorsque ce fut chose faite, elle jeta un petit coup sur la salle principale et remarqua que deux nouveaux clients étaient arrivés. Noah qui sortait tout juste de la réserve, une bouteille d'hydromel à la main demanda alors à la serveuse de l'emmener à la table. Prenant la bouteille et deux verres, Kyara se dirigea vers la table à servir quand elle reconnut les deux personnes assises. L'homme était Actarius, la brune et lui c'était déjà rencontré par le passer et avait même travaillé en quelque sorte ensemble pendant un court moment pour donner un coup de main à Valens. En plus de cela il était le propriétaire de la boutique d'animaux magiques. La femme elle était celle qui avait presque fait un scandale lors de l'enterrement d'Alicia quand elle s'était rendu compte du phénix graver sur la tombe. Une marque qui pouvait être considéré pour une profanation où un simple graffitis par de nombreuses personnes alors que la vraie signification était tout autre. Espérant que la blonde ne ferait pas une nouvelle scène, Kyara se dirigea donc vers eux, ayant conscience de couper la conversation, mais il fallait bien qu'elle fasse son boulot. Un sourire aux lèvres, elle prit alors la parole.

- Bonjour et bienvenue au Chaudron Baveur, voici votre bouteille d'hydromel, si vous désirez autre chose je reste à votre disposition.

Tout en parlant, la brune avait posé les deux verres et la bouteille dé-bouchonnée sur la table, avant de s’éclipser discrètement.
Revenir en haut Aller en bas
Actarius Bright
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Aigle royal
Fourchelang
Occlumens
Chercheur (Créatures Magiques)


Re: La salle principale

Message par : Actarius Bright, Lun 26 Nov 2012 - 23:49


Bonjour les festivités. A peine installés que la jeune femme en face de lui dégainait, allant droit au but. En soit, ce n'était pas plus mal puisqu'ils auraient tôt fait de finir cette entrevue ainsi. Bien. Demeurant aussi silencieux qu'une pierre, son regard bleu ne quittait pas celui de la jeune femme tandis qu'elle s'exprimait.

Sans jamais l'interrompre, il l'écouta lui narrer son histoire, oui, parce que c'était son histoire à elle qu'elle lui racontait, il ne le savait que trop. Plus elle avançait dans son récit et plus il se repassait dans son esprit l'histoire de l'abandon d'Alicia. L'histoire correspondait plus ou moins à celle de sa défunte sœur. Elle prenait, dans un sens, la même allure que l'autre. Abandonnée par une sombre nuit d'hiver, tout comme leur... Non ! SA Sœur à lui. Hmm... Le mage se concentra de nouveau sur l'histoire de Solange, mémorisant chacune de ses paroles dans un coin de sa mémoire pour, jamais, ne les oublier.

La jeune sorcière qui se prétendait sa seconde petite sœur venait de conclure lorsqu'une serveuse arriva. Pas n'importe laquelle puisque Actarius l'avait déjà croisé par le passé. Mieux encore, cette magnifique jeune demoiselle du nom de Kyara Blanchet avait aidé à servir les clients pendant un temps lors du dernier évènement organisé par la boutique. Aussi, il la connaissait, plus ou moins.
Lorsque celle-ci déposa les verres et la bouteille d'hydromel, le Bright la gratifia d'un charmant sourire.

Merci beaucoup, Miss Blanchet. Je ne manquerai pas de faire appel à vous si besoin est.

Il lui fit un petit clin d'oeil pas forcément discret - telle n'était pas son intention de toute manière - puis revint à Solange une fois la petite sorcière éclipsée. Toujours silencieux vis-à-vis de cette dernière et de son histoire, l'aristocrate versa de l'hydromel dans chacun des deux verres. Cela fait, il en avala une grande gorgée, s'en délectant au mieux.

Vous faites bien de ne pas me dire cela pour que je vous plaigne. Je m'en verrais fort navré de vous décevoir. Cependant... Je dois bien vous admettre que votre histoire m'est familière. Elle est plus ou moins semblable à celle de notre supposée sœur commune, Alicia. Cela dit, vous devez savoir que mon père a eu énormément d'aventures en dehors du lit conjugal. Plus encore, il s'est fait pas mal d'ennemies. Je ne serais pas étonné que vous soyez une fille d'une de ses conquêtes d'un soir, venant venger l'affront fait à votre parent. Mais, en même temps... Je ne peux penser cela. Vous lui ressemblez, et je ne peux le nier... Mais Alicia n'aurait jamais gardé un tel secret pour elle... Sans même me laisser un indice ou quelque chose qui justifierait votre revendication.

Il plongea plus avant ses yeux dans les siens, s'appuyant, pour se faire, sur ses coudes.

Comment voulez-vous que je puisse accepter que la seule famille que j'avais m'ait été arraché, au profit d'une autre dont je ne sais strictement rien ? Mon esprit veut y croire... Quand mon cœur s'y refuse...

Sa voix s'était faite un souffle, au fur et à mesure qu'il avait prononcé les mots... Ces mots qui semblaient presque comme une acceptation de la disparition d'Alicia, pour lui. Non... Il était encore dans sa phase de déni. Il préferait croire que sa petite soeur s'était enfuie vers d'autres lieux, pour y refaire sa vie, prendre un nouveau départ... Et pourtant, il n'était pas sans avoir vu le corps gisant dans le cercueil qui, par la suite, avait été scellé et ensevelit...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: La salle principale

Message par : Invité, Mar 27 Nov 2012 - 12:25


Son petit discours finit, une serveuse que Solange avait déjà croisé vînt apporter la bouteille d'hydromel dont Actarius lui avait proposé un verre plus tôt. Il lui en versa un verre et la jeune femme en prit une gorgée. Elle avait non seulement la gorgée sèche mais en plus, elle attendait, fébrile, la réaction de son frère. Comme elle, il avala une gorgée de son verre afin peut-être de tout digérer et de rassembler son courage avant de parler...

La réponse qui s'en suivit ne la rassura pas ni ne la découragea. Il avait des doutes plus que légitimes et bien que cela la blesse, elle ne pouvait que comprendre ses hésitations. En tous les cas, apprendre que son père avait eu de nombreuses aventures n'eut pour effet que de faire briller ses yeux de colère. Cet homme était donc si peu respectueux envers son épouse... Et envers ses maîtresses s'il en changeait aussi souvent que le prétendait Actarius ! Ce genre d'hommes, elle les avait toujours fui, mais au final, elle avait fait pareil.... Enchaînant les aventures d'un soir et laissant son ou sa compagne d'une nuit seul au petit matin. Cette prise de conscience lui donna un haut le coeur qu'elle réprima très vite. Ce n'était pas le moment de réfléchir à sa conduite, elle en aurait tout le temps plus tard.

- Notre très cher père mériterait un petit sermon de mon cru j'ai l'impression... Ne pût-elle s'empêcher de lâcher en commentaire aux liaisons du paternel. Actarius, je comprends très bien les doutes qui peuvent se former... Pourtant, je suis bel et bien la jumelle d'Alicia. Tout concorde. Quant au fait qu'elle ne vous en ait pas parler avant... C'était simplement parce qu'elle voulait vous faire une surprise. Elle avait décidé qu'on se retrouverait tout d'abord quelques heures ensemble, toutes les deux, avant de vous rejoindre à la boutique d'Animaux... Elle voulait, en quelque sorte, reconstituer la famille dans cet endroit si cher à vos deux coeurs. Mais ces sales Mangemorts nous l'ont enlevé. À tous deux. Avant que tout cela ne puisse être mis au grand jour. Ajouta t-elle alors que des tremblements de colère commençaient à surgir dans son corps. La jeune femme souffla quelques secondes pour se calmer avant de reprendre : Elle m'a dit qu'elle vous avez appris pas mal de choses sur le monde moldu... Alicia vous a-t-elle jamais un jour parler des tests ADN ? Ça permet de savoir si les gens font parti d'une même famille... Enfin, c'est l'une de ses utilisations. Tout ça pour dire que si vous le souhaitez, pour mettre tiré cette situation au clair, on peut en faire un... Je ne sais pas où on peut trouver un labo qui font ces tests, mais je trouverais. Juste pour que vous vous rendiez compte que vous n'êtes pas seul...

Elle laissa ses paroles pénétrées doucement l'esprit de son vis-à-vis. Jamais elle n'avait songé un jour qu'elle devrait se résoudre à faire un tel test, mais s'il le fallait vraiment, si c'était le seul moyen de faire reconnaître son lien avec Alicia, alors Solange n'hésiterait pas.

- Pensez à ce qu'Alicia aurait fait dans une telle situation... Elle avait une telle confiance en la vie qu'elle aurait probablement acceptée sans trop réfléchir... Ce qui n'était pas digne de la Serpentard qu'elle était. Mais elle a toujours été différente.... Fit-elle avec un doux sourire sur les lèvres.

Les mois de correspondance lui avaient au moins appris à connaître sa soeur. Pas autant qu'Actarius, certes, mais assez tout de même pour voir les points de ressemblance ou de différence qu'elles avaient pu avoir.
Revenir en haut Aller en bas
July Swann
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège


Re: La salle principale

Message par : July Swann, Dim 2 Déc 2012 - 21:02


PV avec Anthéa Dowell
Un samedi de décembre, en fin d'après-midi :



July venait de finir ses achats sur le chemin de Traverse. Elle avait fait l'acquisition d'un Nimbus 3000 et d'une main de gloire pour sa directrice de maison. C'était les récompenses d'un concours interne chez les Poufsouffles.
Comme tous les samedi, l'allée marchande était bondée et des queues interminables s'étendaient derrière les comptoirs. La rousse savait parfaitement qu'elle aurait eu moins de monde le matin, mais elle avait pas mal de devoirs à finir, et c'était justement dans la matinée qu'elle était le plus productive. Elle avait donc due faire avec la cohue, que même une neige battante ne décourageait pas.
Sur le chemin du retour, la jeune fille avait plus froid que jamais. L'air ambiant était glaciale et le vent permettait à la neige de s'engouffrer partout. July se mit à rêver d'un thé bien chaud. L'image d'une tarte à la citrouille sortant tout juste du four s'associa très vite à celle de la boisson fumante. N'écoutant que ses envies, et son besoin urgent de chaleur, la rousse se dirigea vers le Chaudron Baveur.

Lorsque l'adolescente pénétra dans le pub, une chaleur tiède se rependit peu à peu en elle, chassant le froid mordant de l'hiver. Elle hotta ses gants et desserra son écharpe jaune et noir. Elle était vêtue en partie avec l'uniforme du collège, utilisant l'écharpe aux couleurs de sa maison et l'épaisse cape d'hiver, sur la quelle elle avait pris soin de retirer son insigne de préfet. Inutile d'informer toute la communauté magique qu'elle était préfète. Non pas qu'elle ne soit pas fière de son statut, mais la jeune fille était assez secrète, elle n'aimait pas s'afficher. Toutes les personnes qu'elle croiserait sauraient déjà qu'elle était à Poufsouffle, c'était bien suffisant.
La jeune fille repéra une petite table libre dans un coin de la pièce. Avant de s'y rendre, elle passa par le comptoir pour faire sa commande :
- Bonjour, un thé aux ortilles et une tarte à la citrouille s'il vous plais. ... Je vais m'installer là bas, ajouta la rouquine en désignant la table ronde du doigt.

July prit place sur un tabouret, posa son sac à ses pieds, hotta sa cape et l'installa sur ses genoux. Elle entreprit ensuite de démêler son écharpe tout en veillant à ne pas fait tomber son boursouf, perché sur son épaule et blotti contre son coup. La petite boule bleue finit par apparaître et July la fit descendre pour la poser sur la table. Ses poils étaient touts ébouriffés et la rouquine passa ses doigts dans sa fourrure afin de la remettre en ordre, en attendant sa commande. Le toilettage se transforma en caresses, pour le plus grand plaisir du boursouf qui se mit à produire un bourdonnement sourd. Cela ressemblait un peu au ronronnement d'un chat et July trouvait ce bruit très apaisant.
De temps à autre, la jeune préfète lançait un coup d'oeil vers le comptoir pour voir si son thé arrivait. Elle n'était pas particulièrement pressée, mais elle ne voulait pas rentrer au château trop tard. La nuit allait commencer à tomber et elle n'aimait pas tellement se balader seule dans le noir.


Dernière édition par July Swann le Mer 5 Déc 2012 - 22:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: La salle principale

Message par : Kyara Blanchet, Lun 3 Déc 2012 - 0:06


L'après midi touchait à sa fin, dans à peine trois heures le service de Kyara serait terminé donnant le relais à Jana où Noah et elle pourra rentrer au château. La jeune femme était bien contente de savoir transplané sinon elle aurait eu un problème au niveau du transport et même grâce à ce moyen de déplacement, elle devait atterrir à Pré-Au-Lard vu qu'on ne pouvait transplaner dans l'enceinte du château. Postée derrière le comptoir, elle jeta un coup d'oeil dehors, enfin essaya du fait de la buée s'étant formée au vu de la chaleur dû à la cheminée et aux clients. Cela en disait quand même long sur la température extérieure, froide. Très froide même au vu de la neige qui tombait encore joyeusement.

Poussant un petit soupir, la brune fit léviter de la vaisselle sale dans la cuisine tout en songeant qu'elle ne s'habituerait jamais au climat Londonien. La France lui manquait pour son poids. Il faisait peut être froid, mais ça n'était pas la même chose, enfin elle se comprenait. S'essuyant les mains sur un torchon, Kyara décida de profiter au maximum de l'instant présent, du fait d'être encore au chaud. Dommage qu'elle ne puisse pas stocker la chaleur, ça serait une invention formidable ! Ne plus souffrir du froid ... le rêve.

- Bonjour, un thé aux ortilles et une tarte à la citrouille s'il vous plais. ... Je vais m'installer là bas

Revenant sur terre, Kyara eut tout juste le temps d'entrevoir la cliente avant que cette dernière ne disparaisse à la recherche d'une table. Posant son torchant, la brune prépara la théière et mit l'eau à bouillir avant de sortir une tasse, une soucoupe et une petite cuillère. Anpillant le tout, elle alla ensuite chercher une tarte à la citrouille. Lorsque tout fut près, Kyara plaça tout sur un plateau avant de chercher sa cliente. Elle l'a repéra dans un coin, d'après sa tenue elle faisait partie des poufsouffles et devait avoir moins de dix sept ans. Collant un sourire à ses lèvres, elle la rejoignit avant de poser la commande sur la table.

- Bonjour et voilà votre thé ainsi que votre tarte, si vous avez besoin d'autre chose je reste à votre disposition.

Toujours avec le sourire, Kyara récupéra le plateau avant de le nettoyer derrière le comptoir et de se remettre au travail.
Revenir en haut Aller en bas
July Swann
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège


Re: La salle principale

Message par : July Swann, Mer 5 Déc 2012 - 18:12


Lorsque July vit la serveuse arriver, elle déplaça Miou jusqu'à ses genoux afin libérer l'espace.
- Bonjour et voilà votre thé ainsi que votre tarte, si vous avez besoin d'autre chose je reste à votre disposition.
- Merci bien, répondit la jaune et noir, un sourire poli sur les lèvres.
Le premier réflexe de la jeune fille fut d'enrouler ses doigts, encore gelés, autour de la tasse chaude. Le contacte était très agréable et un sourire de satisfaction apparu sur son visage. Le thé fumait abondamment, il ne devait donc pas encore être buvable, ou du moins, pas sans se brûler la bouche et la moitié de la gorge. Prudente, July préféra s'attaquer à la tarte. Elle en coupa un premier morceau, avec sa cuillère, et le déposa à côté du boursouf, toujours sur ses genoux.
- Essaie de manger proprement, intima-t-elle à sa boule de poil.
La petite créature ne sembla cependant pas l'écouter le moins du monde car il se jeta immédiatement sur la nourriture.
July goûta le gâteau à son tour. Il était très bon et elle nota intérieurement que la fois prochaine, il faudrait qu'elle teste la tarte à la mélasse. Entre deux bouchées, la sang-mêlée replaçait ses mains autour du mug pour s'imprégner de toute sa chaleur.

July mangea et but doucement, comme pour repousser toujours plus le moment où elle devrait de nouveau affronter le froid sibérien. Elle avait quasiment fini la tarte, et son verre était à moitié vide, lorsqu'un homme s'assit lourdement sur un tabouret à côté d'elle, manquant de tomber par terre. Cela fit sursauter la jeune fille qui était jusqu'alors perdue dans ses pensées. Elle dévisagea l'inconnu, se demandant pourquoi il n'avait pas pris une table libre. Il était habillé avec des vêtements sorciers rapiécés, la barbe mal rasée et les cheveux gras. En plus de cet apparence quelque peu douteuse, il avait une attitude étrange : Il semblait agité, comme s'il n'arrivait pas à trouver son équilibre et il marmonnait des choses incompréhensibles. Lorsqu'elle sentit des relents d'alcool mêlés à la sueur, July fini par comprendre qu'il devait être quelque peu éméché, si ce n'était pas plus. Il lui apparut comme évident qu'il était tant pour elle de quitter le bar, mais avant qu'elle ait pu amorcer le moindre mouvement, l'homme lui agrippa le bras. July regarda l'énergumène, mi horrifiée, mi inquiète : que lui voulait-il ?
- Mrhum, t'ressembl'à ma fille, dit-il d'une voix pâteuse, Megahan, ajouta-il dans un grand soupire qui fit grimacer la rouquine -Qu'avait-il bien pu boire pour produire une odeur pareille ?-.
La jeune fille tenta de dégager son bras, mais l'homme lui tenait la manche fermement. Elle ne savait quoi répondre ni comment réagir.

Sentant sa maîtresse menacé, Miou se mit à bourdonner avec force. Le cris se voulait intimidant, bien qu'il ne le soit en fait pas le moins du monde. July, en revanche, avait perdu sa langue. En état de choque, elle releva les yeux vers son agresseur. Il semblait à présent profondément perdu dans ses pensées. La rousse tenta donc de tirer avec plus d'énergie, mais au lieu de la libérer, cela le sortit de sa léthargie :
- P'quoi t'veux patir Megahan ?, demanda-il d'une voix suppliante. T'es pas bien 'vec papa ?
- Je ..., entama July qui commençait sérieusement à paniquer, Je suis pas votre ...
- Te ferai un gâteau al la beldon' !...
- Je .., non, lâchez moi !
La voix de la sang mêlée devenait chevrotante et elle sentait les larmes lui monter aux yeux. Elle qui n'était pas une grosse pleureuse, c'était malheureusement son seul réflexe défensif lorsqu'elle avait à faire à une situation délicate. Ne sachant quoi faire, l'adolescente parcouru la salle du regard, à la recherche d'une aide qui lui serait précieuse.
Sans prévenir, l'homme la lâcha pour attraper sa tasse de thé et l'engloutit d'une seule traite. Il la reposa brutalement sur la table et laissa échapper un rot sonore. July était à présent libre, pourtant elle ne tenta aucun mouvement. Elle en état de choque, incapable de réfléchir et de bouger.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
July Swann
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège


Re: La salle principale

Message par : July Swann, Sam 8 Déc 2012 - 18:06


La scène était comme figée, July restait pétrifiée, le regard fixé sur l'inconnu qui la prenait pour sa fille. Lui semblait de nouveau amorphe, presque somnolant. Miou, quand à lui, continuait de bourdonner avec force. Il voyait bien que quelque chose n'allait pas chez sa maîtresse et tentait de la faire réagir. Mais ce bourdonnement sourd et continu ne faisait qu'anesthésier d'autant plus la rouquine qui finit même par ne plus l'entendre. C'est une voix féminine, toute proche d'elle, qui la fit sortir de sa torpeur.
- Oh ! Salut ... Naomi ! Comment tu vas ? July tourna brusquement la tête vers la jeune fille, les yeux grands ouverts due à l'étonnement et au choque. "Naomi ?...", se répéta la sang-mêlée dans son esprit embué. Tu te souviens du devoir que l'on a à faire ? Il faudrait que nous rentrions afin de le commencer, tu ne crois pas ? "Naomi" ?... Pourquoi tout le monde la prenait pour quelqu'un qu'elle n'était pas ?
Après quelques longues secondes sans réaction, le déclic se fit : la jeune lui offrait une excuse pour se soustraire à l'ivrogne.

Ni une ni deux, July se leva d'un bond, manquant de faire tomber le Bourfouf qui produit un cris aiguë. Elle le rattrapa de justesse et le fourra dans son sac tout en répondant :
- Oh oui !, le devoir de potion ! Allons, y !
En deux temps, trois mouvements la jeune fille rassembla ses affaires, en vrac dans ses bras. L'homme regardait tour à tour les deux filles, l'air perplexe, comme s'il ne comprenait pas vraiment ce qu'il se passait. Vraisemblablement, son cerveau n'était pas suffisamment réactif pour qu'il soit en capacité de réagir. C'était un bon point, les deux adolescentes aillaient pouvoir se sauver sans problème.
Avant de partir July lança un "Au revoir euh ... papa.", affin de jouer le jeu, et se mit marcher d'un pas trop rapide pour être naturel, dans le but de mettre le plus de distance possible entre elle et ce sordide inconnu.

La rousse se dirigea tout d'abord vers la porte qui menait au chemin de Travers, puis bifurqua finalement derrière un paravent, afin de s'y cacher. Elle en profita pour vérifier que l'homme ne l'avait pas suivit et fut soulagée de constater que non. Rassurée, July se tourna vers sa sauveuse (le féminin de "sauveur", bien sure. Il n'y a pas que les hommes qui peuvent poster secours, non mais !...) et lui fit un sourire à la fois gêné, par la situation qu'elle venait d'affronter, et plein de reconnaissance.
Son visage lui était vaguement familier, elle devait également être à Poudlard. Ses habits ne lui permettaient cependant pas de le confirmer, ni de lui donner une idée sur la maison à la quelle elle pouvait appartenir. Pas Poufsouffle en tout cas, elle connaissait tous les élèves, du moins de vue. Gryffondor ? La bravoure dont elle venait de faire preuve en l'extirpant de cette situation délicate était digne d'un rouge et or. Pourtant, et July n'aurait pas su dire pourquoi, les trais de son visage lui firent penser à une Serpentard. Pas de méchanceté, ni d'arrogance, mais une certaine classe, propre aux membres de cette maison.

Quelques minutes de silence s'étaient écoulées et July le rompit pour remercier son ange gardien :
- Je ne sais pas comment je pourrais te remercier. Je ne sais pas ce que j'aurais fait si tu n'étais pas intervenue. Je ... Je peux t'offrir un verre ?
L'homme ne les avait pas suivi et ne semblait pas non plus les avoir vu, elles devraient donc pouvoir passer un moment tranquille. July se rappela également qu'elle n'avait pas payé ses premières consommations, ce serait l'occasion de régler ses dettes. Il fallait juste que la serveuse vienne jusqu'à elles pour prendre la commande, car il était hors de question pour la préfète de sortir de sa cachette. July en était là dans ses réflexions lorsque la voix de l'ivrogne retentit dans le pub :
- Um Wischki pur feu !
La rousse lança un regard septique à la jeune fille. Finalement, si elle préférerait partir, elle la comprendrait parfaitement. Mais avant, il fallait tout de même qu'elle sache à qui elle avait à faire :
- Au fait, je ne connais pas ton nom ? Tu es à Poudlard ? Moi c'est July.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
July Swann
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège


Re: La salle principale

Message par : July Swann, Ven 14 Déc 2012 - 23:53


La jeune fille eut l'aire agréablement surprise par l'invitation de July, ce qui réjouit la rouquine. Elle allait pouvoir la remercier dignement pour son geste héroïque. Enfin, dignement, c'était un bien grand mot. Une boisson et une petite collation n'avaient pas grand chose d'exceptionnelle. C'était néanmoins tout ce qu'elle pouvait offrir.
La sorcière accepta sa proposition, non sans lui faire remarquer que c'est tout de même elle qui devait avoir le plus besoin d'un petit remontant. July accueillit cette petite moquerie avec une expression mimant l'indignation, avant de se fendre d'un grand sourire. Elle n'avait pas tore, et la sang-mêlée répondit d'une voix amusée :
- Si, un whisky pur feu serait sans doute de circonstance.

Un sourie aux lèvres, elle observa la brune attraper une carte puis faire son choix. Ce n'était pas un regard oppressant, July n'était pas du genre à épier les gens de façon ostentatoire. Ses yeux allaient et venaient du décor, à la jeune fille, aux personnes présentes autour d'elles, à la jeune fille ... Parallèlement à cette gymnastique oculaire, la rouquine réfléchit au breuvage qu'elle allait choisir. Peut-être une bierraubeurre, c'était également un bon remontant, beaucoup plus accessible pour son gabarit qu'un whisky. La préfète hésita avec un thé mais ce breuvage, bien qu'elle l'affectionne particulièrement, lui rappelait trop l'événement précédent, ce qui lui coupa toute envie d'en boire un.
- Je suis bien d'accord avec toi, mais comme je viens d'en prendre un, je choisirai une bierraubeurre chaude. Cela me parait plus raisonnable que le whisky, ajouta la rousse avec un air malicieux.

Le sourire de July fondit lorsqu'elle entendit la voix de l'ivrogne. Elle lança un regard à sa camarade de table et fut soulagée de constater qu'elle avait l'air d'éprouver le même sentiment de désespoir qu'elle envers les personnes de ce type. Il y avait vraiment des gens qui feraient mieux de se ressaisir au lieux de gâcher leur vie et, au passage, celle de ceux qui les entoure.
C'était la première fois que la rouquine était confrontée à ce genre de situation et elle espérait bien que ce serait la dernière. Quoi que, en y réfléchissant bien, elle s'était bien faite draguée par un Poufsouffle un peu lourd à la soirée de St Valentin durant sa quatrième année, si sa mémoire ne lui faisait pas défaut. Il lui avait déclaré sa flamme devant tout le monde et après avoir essuyé un refus, il s'était rabattu sur une autre fille. Quel idiot.
La rouquine secoua légèrement la tête, un air de désespoir sur le visage, au souvenir de cette soirée quelque peu désagréable. Se souvenant qu'elle était accompagnée, July se ressaisit, reprenant une expression amicale, et se présenta pour engager la conversation.

La brune se présenta à sa suite, la complimentant sur son prénom et lui confirmant qu'elle était bien à Poudlard, à Serdaigle pour être précis. Les deux intuitions de la préfète s'étaient révélées fausses, mais Serdaigle lui allait également bien. Le bleu de son uniforme devait s'accorder parfaitement avec l'azure de ses yeux.
- Merci, répondit July sincèrement flattée. J'aime bien Anthéa également. Moi je suis à Poufsouffle, ajouta-t-elle en désignant son écharpe jaune et noir du doigt.
Profitant du fait que la serveuse regarde dans leur direction, July fit un signe affin de lui signifier qu'elles souhaitaient commander. Elle reporta ensuite son attention sur Anthéa et lui demanda :
- Tu ne veux pas quelque chose à manger ? Les tartes à la citrouilles sont exquises, je viens d'en manger une.
La rousse n'avait pas plus envie d'en reprendre qu'elle n'avait envie de re-boir du thé. Ses petits traumatismes personnels ne devaient cependant pas empêcher Anthéa de savourer les mets délicieux du bar. D'autant que si elle ne connaissait pas, il fallait absolument qu'elle goûte. Tout sorcier qui se respecte aime la citrouille, non ?


HJ (Pour Mme la serveuse) : J'ai légèrement emprunté ton libre arbitre pour dire que ton personnage regardait dans la direction de July. Je suppose que c'est ce que fait tout serveur qui se respecte pour vérifier que tous les clients sont servis. Néanmoins, si cela te dérange je peux éditer.
Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: La salle principale

Message par : Kyara Blanchet, Sam 15 Déc 2012 - 21:02


Il y avait foule au Chaudron Baveur, un peu comme les autres jours en somme, l'heure de pointe s'approcher et cela se sentait. Kyara ne s'en plaignait pas du fait que cela allait apporter du chiffre d'affaire au bar. La brune se pressait donc, traitant les commandes elle n'avait pas le temps de souffler. Alors qu'elle finissait de débarrasser une table, son regard fut attiré par un mouvement non loin de là.

Avec le temps, la brune avait appris à reconnaître certains gestes du coin de l'oeil. Tournant la tête, elle constata alors que la jeune fille qui avait commandé un peu plus tôt désirer autre chose. Hochant la tête pour montrer qu'elle l'avait vu, Kyara nota qu'une nouvelle personne s'était ajoutée à la table. Accélérant le mouvement, elle acheva de débarrasser la table des choppes de bières avant de retourner au comptoir pour tout poser. Attrapant un nouveau plateau, elle fila alors à la table de ses clientes un sourire aux lèvres.

- Me voilà pardon pour l'attente ! Vous désirez autre chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: La salle principale

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 65

 La salle principale

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 33 ... 65  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Chaudron Baveur-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.