AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Chaudron Baveur
Page 48 sur 49
Le comptoir
Aller à la page : Précédent  1 ... 25 ... 47, 48, 49  Suivant
Asclépius Underlinden
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard

Re: Le comptoir

Message par : Asclépius Underlinden, Ven 24 Mar 2017, 15:06






Le Chaudron Baveur


pour Peter McKinnon





« - Bon goût, oui ; probablement, si tu es amateur des suçacides à ph 2. »

En substance : en plus de faire des trous dans la langue, ça laissait un goût d’acide gastrique dans la bouche, qui perdurait pendant les longs temps de l’ennui. Et l’ennui, c’était plutôt fréquent, chez lui. Ça avait même été une part constitutive de son éducation : apprendre à s’ennuyer, tout en ayant l’air aimable. Ce qui faisait, que désormais, il avait du mal à se départir de son sourire, lorsqu’une situation le contrariait. Un peu comme maintenant, par exemple, où il se sentait d’un certain côté trop bavard et intrusif, avec son mal-être aristocratique, mais de l’autre… Plutôt heureux d’avoir trouvé une oreille attentive, aussi alcoolisée soit-elle. Le serpentin hésitait donc présentement entre prendre la poudre d’escampette et laisser Peter là, sur le comptoir, avec son alcool, à jouer l’éponge… Ou bien à rester, et éponger lui-même.
Il choisit de se servir un verre de vin d’ortie, histoire de mettre tout le monde d’accord.

De toute façon, il avait toujours été quelqu’un d’honnête. D’une honnêteté misanthropique. Bien pour cela qu’il n’avait pas la parole chez lui, et qu’il avait passé ses journées d’enfance dans un ennui silencieux. Ah, la, la, quelle tristesse. Ça donnerait presque une p’tite larme au lecteur empathique, non ? Quoi ? Pas même une lichette ? Okay, okay, retour sur l’essentiel :

« - Tu as l’air d’avoir une situation bien plus compliqué que la mienne. »

Simple constat, en faisant un tableau des différences entre leurs deux cas, et en tentant de prendre en compte leurs deux personnalités. Mais, bon. Asclépius n’était pas psychologue, et n’était pas non plus un être particulièrement empathique, bien que vulnérable. Il était un peu comme une méduse, à se laisser porter par le courant. Ce qui ne semblait pas être le cas de Peter, qui s’apparentait un peu plus au saumon : le genre de bestiole à mettre des forces et de l’énergie pour remonter le courant, histoire de pouvoir copuler sur son lieu de naissance en paix.
Oui, c’était étrange comme analogie, il en convenait. Que le charmant lecteur mette cela sur le compte de l’alcool (un arnaqueur et deux gorgées de vin d’ortie, c’est que ça commençait à monter, dans son organisme pas bien épais).

« - Tu veux en parler ? »

Après tout, ce n’était pas comme s’ils étaient partis pour faire connaissance sur le comptoir.



Commande:
 
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Peter McKinnon, Sam 25 Mar 2017, 16:51


Aclépius Underlinden


Le barman semblait soudain pris de nostalgie, comme s'il se revoyait soudainement enfant à empiler des cubes en bois agrémentés de petites lettres colorées. Peter n'allait pas lui jeter la pierre, cela lui arrivait encore bien d'avoir ce genre d'absence. Sans mot dire, il sirota ce qui restait de son cocktail. Peut-être allait-il falloir qu'il se calme niveau boisson d'ailleurs ... Depuis qu'il était entré, il avait bu sans modération et il avait déjà commencé à laisser tomber sa retenue naturelle ! D'un air las, il repoussa son verre vide devant lui. De l'autre coté du comptoir, le noblion jetait son dévolu sur un vin d'ortie. Au diable tous ces discours sur le transplanage sobre, Peter ne laissa pas passer l'occasion ! Alors que son compagnon de dortoir concluait sur la situation du préfet, ce dernier lui fit une autre commande :

- Dis, ne range pas cette bouteille si vite ! Je te la prends ! Et avec ça je vais te prendre un sandwich, sinon on est mal barrés ...

Le jeune serpentard scruta rapidement la carte avant d'annoncer son choix :

- Un poulet mariné, poivrons marinés, frites, mayonnaise, mélange d'épices, si tu veux bien !

Une fois la commande passée, Peter attendit que la suite gustative de sa journée de permission arrive avant de reprendre la conversation à l'adresse du barman stagiaire. Et si Peter avait paru aussi peu prompt à parler de lui-même, la situation n'allait pas tarder à s'inverser. Il avait fuit l'atmosphère surchargée d'hormones estudiantines du Trois Balais pour être au calme et réfléchir, il allait finalement réfléchir à voix haute ! Cela ne pouvait lui faire que du bien. Et cet Asclépius semblait prêt à l'écouter, alors pourquoi ne pas profiter du public ?

- Ma vie sentimentale ... Ma vie sentimentale est au point mort. Pendant quelques semaines avant les vacances de Noël, je suis sorti avec Ellana. Elle avait beaucoup de choses pour elle. Elle était sensible, mignonne, jeune, ... Mais je me suis vite rendu compte qu'elle avait un problème caractériel ! Et ça ne me convenait pas ... Et puis, pour un préfet sortir avec une délinquante ... Je l'ai peut-être quittée un peu vite, c'est vrai. Mais pendant les vacances, j'ai rencontré Merry, tiens à la soirée de gala à laquelle tu ne voulais pas te rendre ... Et elle a l'air si ... Et moi je ne sais pas quoi faire ...
Revenir en haut Aller en bas
Lilou Fantozzi
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Lilou Fantozzi, Mer 29 Mar 2017, 20:41


"J’ai du mal à vous suivre. Un coup vous félicitez les Aurors, alors qu’au début de votre phrase, vous leur reprochiez de ne pas avoir intervenu assez rapidement suite à l’attaque… Et puis, vous l’ignorez peut-être, mais la SISM, ou, Société Indépendant de Sécurité Magique, n’a rien à voir avec le gouvernement… Puisqu’elle est indépendante. Par contre, les Aurors sont sous l’ordre du gouvernement, encore heureux !..." Il marqua une pause théâtrale."Merci de votre commande, je vous apporte tout cela dans un instant !"

"Ces sorciers prennent tout de même des risques pour nous" Exposa Elly.

"Et ils méritent tout notre respect, tout comme les sorciers de la SISM ou de l'Ordre du Phénix."
Admit Artemis sur un ton qui se voulait rassurant.

"Eh bien" Répondit Lilou "Je n'ai jamais reproché à nos Aurors de ne pas être intervenus. Etait-ce de leur faute ? Je ne crois pas. Je ne leur ai jamais rien reproché et si vous aviez écouté plus attentivement je suis surtout admirative de ces héros : je le redis, les Aurors sont des héros... Il faut parfois arrêter d'interpréter les sous-entendus là où il n'y en pas. Par contre, je ne trouve pas cela très normal que le ministère ne nous protège pas davantage : après tout, votre établissement est obligé de se payer une société indépendante, c'est bien la preuve que le ministère n'est pas en mesure d'assurer notre protection !" Lilou sortit quelques mornilles supplémentaires lorsque le barman vint leur servir leurs consommations :"Je paie la tournée, j'avais dit que c'était mon tour. Et je vous laisse un petit pourboire. Après tout, vous pourriez bien avoir besoin de vous racheter de nouvelles oreilles." Se gaussa Lilou. Après tout, il s'était lui aussi moqué d'elle, c'était de bonne guerre. Ainsi se clotura leur conversation sur le ministère.

"Mais passons sur ce sujet, je sens notre amie Elly sur le point de redevenir aussi glaciale que lors de notre précédente rencontre." Convint Artemis, avant d'enchaîner en leur demandant s'elles venaient souvent ici.

"Oh ! Comment vous êtes-vous rencontrés ?"S'enquit Lilou, qui était fan des potins."Je viens souvent, peut-être un peu moins ces derniers temps, je l'avoue...J'ai surtout fréquenté les pubs de Pré-au-Lard. Mais, j'adore le chaudron baveur...on y fait toujours des rencontres intéressantes ! D'ailleurs, célébrons la nôtre !" Dit Lilou en tendant son verre.


Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Artemis Lhow, Mer 29 Mar 2017, 21:28




Après avoir exprimé son point de vue de manière plus claire sur le sujet qui nous occupait précédemment, la brunette aborda un sujet autrement plus gênant ... de qu'elle manière nous sommes nous rencontrés Elly et moi. J'emet un léger toussotement et cherche quelque instant la meilleure manière de présenter les choses.

- Et bien ... il faut savoir que je n'approche jamais mes congénères sans raison valable. Dans votre cas, ce sont les sortilèges que vous avez lancés autour de vous qui m'ont poussés à m'approcher de vous. Pour Mademoiselle Wildsmith c'est différent ... son visage m'était familier et je ne parvenais pas à me remémorer sa personne. Ma curiosité prenant le dessus, je l'ai allégrement assailli de questions au sein d'une boutique tout à fait charmante où elle n'a pas hésité à se montrer d'un froid polaire à mon égard !

Je termine ma tirade sur un petit sourire et adresse un clin d’œil à Elly. Il ne faudrait pas qu'elle prenne la mouche et se sente attaquée, après tout, sa présence illuminait ma soirée, je n'allait tout de même pas la faire fuir aussi vite ! Je prend mon verre et le place auprès de celui de Lilou attendant patiemment que Miss Polaire ne lève son verre avec nous.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)


Re: Le comptoir

Message par : Elly Wildsmith, Mer 29 Mar 2017, 22:02


La nouvelle rencontre d’Elly et d’Artemis voyait donc les Aurors comme des héros. A peu de chose près Elly aurait manqué de s’étouffer … elle était aux antipodes d’une héroïne. Enfin, elle ne se voyait pas du tout comme ça. Elle écouta d’une oreille distraite la suite de la conversation, coupant net sa respiration lorsque Lilou demanda comment « ils » s’étaient rencontrés. Elly toussota, on ne pouvait pas vraiment parler d’une rencontre, et d’ailleurs Artemis confirma la pensée d’Elly en indiquant qu’il l’avait assailli de question. Et une fois encore il l’avait appelé « Mademoiselle Wildsmith »

- Juste Elly. Ça suffit.

Et voilà qu’il lui faisait un clin d’œil … le cœur d’Elly venait de manquer un battement et il eut du mal à se relancer de manière « normale » sans battre la chamade. Elly ne comprenait pas trop pourquoi son corps réagissait ainsi – oui, Elly refusait vraiment de voir que le brun ne la laissait pas indifférente.

- A la vôtre

Elle avait rapproché son verre des leurs. Faisant teinter les verres entre eux, répondant à leurs appels de célébration – même si, pour Elly, il n’y avait rien à célébré actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Lilou Fantozzi
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Lilou Fantozzi, Mer 29 Mar 2017, 22:44


Lilou n'écouta que très distraitement la réponse...légèrement foireuse d'Artemis. Ils s'étaient donc rencontrés au hasard, ils se plaisaient, mais ils étaient visiblement très...peut-être trop coincés tous les deux pour se lancer dans une idylle. Ah ! C'était une mission pour Lilou Fantozzi, créatrice d'évènements improbables, de jeux -auxquels seuls les gens fous et bourrés souhaitent participer par respect pour leur dignité- et de gages en tous genres !

"Pour égayer un peu notre soirée, qui, au vu de notre rencontre s'annonce déjà peu banale, que diriez-vous d'un petit jeu ?"

Mais sans attendre la réponse des participants, elle attrapa sa baguette magique et dessina une flopée d'étoiles dans les airs. Rapidement, leurs noms furent inscrits et en dessous, trois bâtons. Elle sortit ensuite son carnet, dont elle ne se séparait jamais, ainsi qu'une plume : "En fait, ça représente nos "vies" : on va chacun écrire des gages à accomplir sur ces petits papiers. On va ensuite les tirer au sort dans...mon chapeau. Et puis, si on perd, on perd une vie. Si on perd une vie, on boit trois shooters cul sec."

Lilou leur adressa un sourire charmeur. "Allez, inscrivez trois gages ! Et...on va les tirer."

Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Artemis Lhow, Mer 29 Mar 2017, 23:02



- Juste Elly. Ça suffit.

Un brin de familiarité souhaité ? Mais avec joie mademoiselle Wildsmith Elly! J'affiche un sourire plus large que jamais et incline légèrement la tête face à sa demande alors qu'elle fait enfin tinter son verre contre le nôtre. Serait-elle enfin détendu ? J'espère que la suite de la soirée ne va pas me donner tord...

- Pour égayer un peu notre soirée, qui, au vu de notre rencontre s'annonce déjà peu banale, que diriez-vous d'un petit jeu ?

Un petit jeu ? C'est marrant, je me sent beaucoup moins à l'aise tout à coup. Et encore, ce n'est rien face à l'état de décomposition absolu dans lequel je me trouve lorsqu'elle explique les règles de son fameux jeu ! Quel genre de gage voulait-elle que j'inscrive au juste ?! Et puis cette façon désinvolte qu'elle a de traiter l'alcool ... je ne suis pas habitué moi ! Un seul jeu de trois shoot et une chose est sûre, je serai bon pour rendre en magicobus !

Je lance un bref coup d’œil (désespéré) à Elly en quête d'une quelconque aide mais elle ne semble pas remarquer mon regard. Dans quel pétrin me suis-je encore fourré !! Je fais rapidement apparaître une plume et bloc-note en me met rapidement à chercher un gage adéquat à l'endroit et aux gens qui se trouvent avec moi. C'est pas gagné !

- Ne plus parler qu'en alexandrin
- Dessiner son autoportrait les yeux bandés
- Se faire déguiser par les autres participants

Voilà qui ne devrai pas trop me mettre dans l'embarra ! Encore que ... tendant la feuille à Lilou, je commence à craindre pour mon image.

- J'imagine qu'on te donne les feuilles ?
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)


Re: Le comptoir

Message par : Elly Wildsmith, Jeu 06 Avr 2017, 01:15


Elly trempe ses lèvres dans son verre et se délecte du cocktail que le jeune serveur lui a apporté. En voilà un qui fait bien son travail, ce cocktail est juste délicieux. Elly écoute attentivement la brune proposé son jeu. Pas enthousiaste du tout à l’idée de réaliser ce type d’activité, elle se prête néanmoins à l’écriture des gages de mauvaise grâce – ayant remarqué que l’inconnu charmant se prêtait quant à lui plutôt bien au jeu.

Soupir pour la jeune femme, elle pensait qu’elle aurait mieux fait de rester occupée à la déco de son appartement. Néanmoins, maintenant qu’elle était là … Petit coup de baguette rapide, et voilà sur 3 parchemins, des petites phrases nommées

Embrasser l’une des personnes présentes ici
Danser collé/serré avec l’une des personnes présentes ici
Ne plus rien dire jusqu’à la fin de la soirée


Secrètement, Elly espérait pouvoir tomber sur ce gage et finalement ne rien dire, observer. Faire ce qu’elle savait faire de mieux c’était déjà pas si mal. Elle ne comprenait pas trop ce qu’elle avait écrit pour les deux premiers gages … mais après tout, qu’importe ! Elle commençait à avoir chaud sans trop comprendre pourquoi et n’avais pas de pensée à ses ridicules gages, ni à ceux de ses voisins d’ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Asclépius Underlinden
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Le comptoir

Message par : Asclépius Underlinden, Jeu 04 Mai 2017, 16:03






Le Chaudron Baveur


pour Peter McKinnon





Il y avait un certain calme qui régnait dans l’établissement, à ce moment-là… Comme si le murmure des conversations, le tintement des verres et le barouf des estomacs s’étaient tus, pour laisser aux deux camarades la satisfaction du silence, prompt à la discussion informelle.
Ce n’était pas désagréable.

Avisant le verre vide du préfet, le serveur bouclé le retira du comptoir lustré et s’appliqua à le nettoyer, écoutant les paroles de son vis-à-vis, sur ses désirs d’ortie et de sandwich. Un sourire lui prit à la face. Oui, il pouvait bien remplir cette tâche ô combien difficile, qui consistait à faire fi de sa flemme, pour combler les désirs gustatifs des clients. Il en était capable.
Il sorti donc la bouteille, plaça un verre à vin sur le comptoir, et parti commander le nécessaire en cuisine (flemme de mettre ses belles mains d’aristocrates dans la marinade, vous comprenez ?). Quelques instants après la commande passée, Schiavo fit parvenir le sandwich à destination. L’elfe étant le cuisinier attitré du Chaudron, c’était à lui que revenait les tâches complexes nécessitant la préparation de la nourriture. Et puis… Lui, n’avait jamais la flemme.

Joint au repas du préfet, il déposa la nouvelle note sur le comptoir, ne souhaitant pas l’interrompre dans sa tirade, et préférant occuper sa gorge à l’ingestion de quelques gorgées d’un alcool salutaire. Pas mauvais, quand même.

« - Tu es amoureux ? »

Question abrupte. Il connaissait vaguement Ellana, pour l’avoir rencontrée un soir, sur un balcon étoilé, dans un moment de fièvre. Elle semblait avoir besoin d’être rassuré, mais il ne savait si sa présence avait été d’une quelconque aide pour elle.
Et, Merry, il ne la connaissait pas vraiment. Juste la collègue de son frangin, et la sœur du préfet des lions. Toujours une relation lointaine dans le paysage qu’était Poudlard : quasiment un élément du décor.

« - Ellana, tu l’aimais, pour être sorti avec ? Et Merry ? Tu te sens bien avec elle ? »

Il avait l’impression de s’aventurer sur un terrain où il n’était pas le bienvenu : celui des relations amoureuses.
Comment peut-on parler d’un sujet, si l’on n’a pas connaissance de ce dernier ?
Eh bien il fallait être un rhéteur sophiste, comme l’était Asclépius.

En plus, Peter semblait avoir envie (non, besoin) de parler. Donc, ce n’était pas bien grave si lui-même n’avait pas grand-chose à dire.



Commande:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Prewett
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Jonathan Prewett, Mar 09 Mai 2017, 20:24


Jonathan était près de la porte d’entrée du Chaudron Baveur, en dehors il faisait très chaud. Une température inhabituelle pour un mois de mai et puis il avait si soif ! C’était la première fois qu'il y allait. Un bon nombre de ses amis le lui avait conseillé mais il n'avait pas eu le temps, enfin chose faite ! Il entra, toute suite il senti tout de suite une atmosphère très chaleureuse et conviviale, malgré que c’était bruyant mais cela ne le dérangeait pas pour autant, le bar était assez grand et bien décoré ce qui donna un bon cadre pour aller dîner ou tout simplement boire quelque chose, il propose aussi un lieu pour dormir mais malheureusement il n'avait pas assez de galions, ce sera pour un jour. De toute manière il aura bien le temps dans sa vie d’y retourner, Jonathan lut ce que proposa le restaurant, bar, il commença par regarder les boissons sans alcool.il vu le Quidditch sa tombe bien Jonathan adore ce sport et c’est plutôt original au niveau des ingrédients, ou un simple chocolat chaud pouvait l’intéresser. Il regarde aussi les indispensables et vu la bière au beurre, beaucoup de ses amis adore cette boisson.
Revenir en haut Aller en bas
Asclépius Underlinden
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Le comptoir

Message par : Asclépius Underlinden, Jeu 11 Mai 2017, 16:32






Le Chaudron Baveur


pour Jonathan Prewett





Flânant à l’aventure, entre les tables, les clients, les borborygmes des conversations et les chiffons de comptoir, voici un serpentin. Le serveur badinait, amusait les clients, s’amusait aussi, parfois, dans l’ambiance chaleureuse du Chaudron. Faut dire, un Chaudron, c’était nécessairement chaud, puisque ça reposait sur des flammes. Et les liquides à l’intérieur se mettaient à bouillir, pour donner ensuite forme à des potions diverses et variés. Ou des cocktails. Enfin, des trucs qui pouvaient s’ingérer quoi. Ils faisaient aussi cantine, histoire que les soûlards puissent éponger leur peine et leur sobriété sans crainte. C’était pas bien fait cette histoire ? C’était ça la famille, et c’était ça, le Chaudron Baveur.
Il faisait un peu prince de basse-cour, dans le coin. Mais ça ne le dérangeait pas plus que ça, malgré le fait que son orgueil lui intime d’être davantage paon que poulet. Après, on faisait ce qu’on pouvait, hein ?

Avisant un nouveau client, il le laissa s’installer, avant de s’approcher derrière son comptoir adoré. L’autre, la carte en main, semblait encore hésiter sur son choix de consommation. Au pire, l’était là pour aiguiller les papilles.

« - Bonjour, bonjour, et bienvenue au Chaudron Baveur ! Grand sourire, ton chantant, c’était sa marque de fabrique depuis qu’il travaillait dans le coin. Que puis-je vous servir ? »
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Prewett
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Jonathan Prewett, Jeu 11 Mai 2017, 18:47


Après avoir lu la carte du bar Jonathan s’installer à une table. En attendent qu’une serveuse arrive lui demander il réfléchissait à ce qu’il devait faire plus tard, un métier que Jonathan exercera c’était tout de même quelque chose d’important, depuis quelque mois il voudrait bien faire une carrière internationale dans l’équipe de France et en nationale celle de Londres, puis il pense qu’il va se reconvertir en tant que commentateur de quidditch ou journaliste sportif .15 minutes après il vit arriver une ravissante serveuse qui était assez jeune, elle paraissait gentille et sympathique. Elle me fixe un joli sourire puis me dit :
Bonjour, bonjour, et bienvenue au Chaudron Baveur ! Que puis-je vous servir ? Bonjour je voudrais bien un quidditch il est m'a l'aire si savoureux et puis ce sera un ajout dans les boissons que j'ai goûter.


Edit Asclépius : Bonjour Jonathan. Conformément au règlement RPG, votre RP doit faire au minimum 600 caractères, formulaire et citations non compris ; merci de bien vouloir éditer en conséquence. Cordialement.


Dernière édition par Jonathan Prewett le Lun 15 Mai 2017, 16:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Asclépius Underlinden
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Le comptoir

Message par : Asclépius Underlinden, Ven 12 Mai 2017, 00:16






Le Chaudron Baveur


pour Jonathan Prewett




Penché sur le comptoir, un chiffon dans la ceinture, il patientait, sourire aux lèvres, attendant que le client passe commande. Il n’allait pas non plus lui cracher dessus : un minimum de politesse par Salazar !
Une fois la commande passée, il s’attela à la réaliser. D’abord, se retourner, et se diriger vers la table de préparation des cocktails – tâche qui lui incombait – de l’autre côté du comptoir, son beau comptoir…

Alors, le Quidditch… L’autre devait bien aimer ce sport. En même temps, qui n’aimait pas dans le monde sorcier ? C’était quasiment une institution religieuse ! Lui-même, en tant que joueur de Quidditch de sa maison, savait de quoi il en retournait. Envoyer des cognards à la tronche des joueurs adverses (ou pas), c’était d’un ludique…

Avec une dextérité acquise par la pratique depuis son stage dans l’établissement, il versa du jus d’ananas dans un verre, qu’il mélangea avec du sucre vanillé, avant de disposer joliment sur le dessus des morceaux d’ananas caramélisés. Enfin, il saupoudra le tout d’une poudre dorée, qui apporterait un peu d’amertume à ce mélange sucré/acide. La composition était ainsi très… Jaune ? Peut-être était-ce là la couleur préférée du client ?

Toujours souriant, il déposa la commande sur le comptoir : « - Et voilà ! Cela vous fera 4 mornilles je vous prie ! »
Une fois l’addition empochée, il retourna vaquer à ses occupations de serveur de chaudron. Comme, euh… Nettoyer des verres, par exemple.


Commande:
 
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Peter McKinnon, Ven 12 Mai 2017, 20:46


Asclépius Underlinden


Peter venait de tenir le crachoir pendant un bon moment, il fallait dire que le barman vert et argent semblait aimer les réponses complètes. Et puis c'était un sujet tellement particulier que le jeune préfet préférait être sur d'être bien compris. Son interlocuteur déposa un verre à vin devant Peter sur le comptoir et l'accompagna de la bouteille de vin d'ortie, que le jeune écossais venait de commander. Le stagiaire au sang bleu s'éclipsa alors en cuisine, Peter allait bientôt recevoir son sandwich, tant mieux tout cet alcool lui avait mis l'estomac dans les talons.

En attendant le retour de son camarade de service, le jeune serpentard se retourna dos au comptoir et contempla la salle presque vide en ce début de week-end. Il fallait dire qu'à part lui qui venait pour plonger son esprit dans de fortes vapeurs alcoolisées afin de l'éclairer, il ne devait y avoir là que des poivrots venus chercher leur dose afin d'affronter le reste de leur petite vie. Poussant un soupir chargé en éthanol, il se promit de ne pas finir comme eux. Mais déjà dans son dos, le régent des lieux était de retour !

Le jeune sorcier au sang bleu revenait vers son bar accompagné d'une douce odeur de frite et de poulet mariné. Peter en salivait déjà. Très respectueux de sa personne, le serveur déposa le plat sur le zinc sans forcer le consommateur. Mieux, il relançait la conversation par une question alors qu'il s'humectait le palet : « Tu es amoureux ? ». Peter avait déjà délaissé son verre de vin pour jeter son dévolu sur ce superbe sandwich qui venait d'arriver. La bouche pleine, il jeta un regard circonspect à son grand interrogateur.

- Ellana, tu l’aimais, pour être sorti avec ? Et Merry ? Tu te sens bien avec elle ?

Peter fit alors un grand effort pour avaler sa première et grande bouchée afin de ne pas faire attendre son interlocuteur. La rapidité avec laquelle il avait essayé d'engouffrer une grande partie de son sandwich poulet-frites lui laissa une marque de mayonnaise au coin des lèvres. Il l'essuya à l'aide d'un coup de manche bien disgracieux, encouragé par les effets de cocktails précédemment ingurgités.

- Ben, disons que c'est l'inverse. J'étais pas si mal avec Ellana, alors on a essayé un truc. Alors que c'est parce que j'aime Merry qu'on s'est mis ensemble.

Il ajouta après une nouvelle petite bouchée :

- Mais dis moi, on dirait que l'amour t'es une chose inconnue ...
Revenir en haut Aller en bas
Asclépius Underlinden
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Le comptoir

Message par : Asclépius Underlinden, Lun 15 Mai 2017, 19:17






Le Chaudron Baveur


pour Peter McKinnon





C’était fascinant, la mastication. A observer, en tout cas, le coude posé sur le zinc brillant de propreté et de pulsions maniaques. Il y avait la mâchoire en mouvement ascendant, puis descendant, un petit bruit en « chewing-chewing, chum-chum », une déglutition, et voilà que la grotte dentée se rouvrait de nouveau, laissant entrapercevoir la glotte-diapason, avant de se refermer, vorace, sur une frite innocente, bien que, coquine, imbibée de mayonnaise.
Et lui, observait le tout de son regard à la fois intéressé et porteur d’une certaine curiosité innocente. Un peu comme les enfants, qui découvrent quelque chose pour la première fois. Asclépius était un grand enfant. Et un voyeur assumé, même s’il portait quasiment en permanence des verres teintés, afin d’exclure ses contemporains de son paysage état d’âme.

Un léger sourire se dessina sur ses lèvres. Quelque chose façon coup de pinceau, assez doux, assez absent, tandis qu’il écoutait Peter. Heureux celui qui parle d’amour, pour l’avoir connu personnellement. Au moins, son camarade aura-t-il vécu de belles expériences de jeunesse, sur ce chemin de traverse accidenté que l’on appelle, métaphoriquement, « la vie ».
Quelqu’un avait dit « cliché » ?

Le même sourire, mais le regard un brin… Sceptique ? Concentré ? Il essayait de lier les informations reçues, afin d’y donner un sens, en se reposant sur son vécu propre. Evidemment, il n’arrivait pas à grand-chose, et se contenta donc d’acquiescer, résumant finalement la situation amoureuse de son préfet par : « Il a été amoureux, il ne l’est plus, puis il l’est de nouveau, et ça va mieux ».
L’important, c’était que ce soit plus ou moins exhaustif, pas vrai ?

Mais, tandis qu’il allait répliquer quelques mots en rapports avec les fleurs du jardin et les bouquets volés, le voici pris de court par une réflexion, une petite pensée envolée de l’oreille de son camarade. Peut-être même ses yeux s’étaient-ils écarquillés légèrement sous la surprise, et sa posture s’était faite moins détendue ? Ce n’était pas impossible.

« - Tout ceci, est très confus, pour moi, c’est vrai.
...
Est-ce encore de l’amour, si c’est toujours à sens unique ?
»
Qu’il répondit d’un ton doux, façon ruban de dentelle glissant sur un drap de soie ; analogie de ses pensées, qui elles-mêmes glissaient vers d’autres réflexions.
Puis, il détourna le regard, allant plus loin que la mayonnaise sur les babines de son vis-à-vis, pour englober la salle du regard. Se demandant s’il y avait des amoureux autre que Peter dans le coin.
Des amoureux alcoolisés, très certainement.

« - C’est quoi tes inconnus, à toi ? »

Léger regard en biais, mouvement oculaire rapide.
L’autre s’y connaissait en filles, en déboires amoureux, en battements de cœurs réconfortants… Mais à quoi ressemblait le jardin de ses connaissances ?
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Peter McKinnon, Jeu 18 Mai 2017, 16:28


Asclépius Underlinden


Pour la première fois depuis qu'il s'était accoudé au comptoir, voire même depuis qu'il connaissait le sorcier au sang bleu, Peter avait l'impression d'avoir désarçonné cet interlocuteur si habile avec les mots et les manières habituellement. Aussi, alors qu'il s'était engagé dans l'exercice périlleux qui consistait à avaler une nouvelle bouchée de son sandwich sans voir les poivrons marinés se faire la malle, le jeune préfet lança un regard en biais à son camarade barman. Allait-il bien ? Dans un mouvement de succion, il réussit à attirer à lui un poivron qui s'était mis à courir le long de son pain et reposa le sandwich sur son assiette.

Il se mit alors à écouter attentivement la réponse du noblion allemand tout en sirotant un verre de vin de sureau. C'était plutôt à son goût, bien plus que cet immonde jus de pied que les moldus anglais peinaient à produire ... Il reposa son verre sur le comptoir et le remplit, bien qu'il n'ait pas été totalement vidé, il aimait à sentir l'abondance autour de lui. Par une maladresse naturelle encouragée par la boisson, il eut la main bien trop lourde et se retrouva avec un verre rempli à ras bord. Il haussa les épaules devant cette nouvelles prouesse, il comptait tout boire de toutes façons.

- C’est quoi tes inconnus, à toi ?

Epaté par la question du serveur, qui essayait manifestement de faire plein de choses sauf parler de ses propres problèmes, Peter prit un air enjoué, stimulé par tout ce qu'il avait englouti jusque là. Il tapa sa main sur le comptoir en signe de joie, mais l'onde engendrée par le geste fit ressortir plusieurs gerbes de vin de son verre, qui vinrent éclabousser légèrement le comptoir.

- Oh mais y'a plein de choses !

Il se mit alors à les compter sur ses doigts :

- Le vol, je suis vraiment mauvais ! Aussi tout ce qui touche au sport ... Alors le Quidditch, n'en parlons pas ! Et puis les voyages, je n'ai que très rarement mis les pieds hors de l'île de Bretagne ...

Il piqua alors une frite enduite de mayonnaise dans son sandwich et la porta à sa bouche dans un air grandiloquent avant d'ajouter :

- Mais dis-moi, quand tu parles de sens unique, tu veux dire qu'elles te tombent toutes dans les bras ? Ou bien que tu t'es laissé fiancer parce que tu as des problèmes pour courtiser ces demoiselles ?

Après un instant de réflexion un peu ridicule, il ajouta précipitamment :

- En fait, je dis ça mais ton truc c'est les filles ? Ou les mecs ? Ou bien ... euh ... les brebis ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Le comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 48 sur 49

 Le comptoir

Aller à la page : Précédent  1 ... 25 ... 47, 48, 49  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Chaudron Baveur-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.