AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Chaudron Baveur
Page 1 sur 7
Les cuisines
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Jana Van Oaklyn
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Les cuisines

Message par : Jana Van Oaklyn, Mar 20 Nov 2012 - 17:04


{ PV Noah - Un premier contact }

C’était fait. Le chaudron baveur l’avait prise prise, elle Jana Van Oaklyn. Qui l’eut crut ? Mais de cela elle n’en avait bien évidemment jamais douté. Car Jana ne doute jamais d’elle-même, il en va de soit. Certes, servir la foule était loin d’être sa passion mais sa mère l’eut posé face à un dilemme. D’ailleurs elle serait ô combien folle de rage d’apprendre que sa fille ai été prise dans un pub, quel qu’il soit. Terrible honte pour sa famille. La fierté… Voilà une des choses essentielles à sa vie. Sa mère a voulu lui retirer son argent mensuel et le lui faire valoir. « Il est temps que tu apprennes la véritablement valeur de l’argent. Que tu réalises un peu d’à quel point tu me ruines avec tes caprices inutiles. Trop, ça c’est trop. » Piques, finesse, et immonde. Voilà que l’insolente se mette à faire sa radine et à n’en vouloir qu’à son couple ! Couple en ce moment tant tendu que, sans doutes, elle en avait usé sur sa fille pour réparer et rétablir les cordes. Mais peu importe ! Jana trouvait cette situation particulièrement amusante. Travailler ne lui faisait pas peur, loin de là. Elle n’était plus une enfant et désirait côtoyer des sorciers plus avancés et réfléchis ; et qui sait, quelques réguliers clients suffisamment à son goût auront peut-être la chance de tomber malencontreusement dans son lit…

Son permis de transplannage fraîchement en poche, la Serpent, après s’être préparée soigneusement et s’être vêtu d’un tailleur noir et relevé ses cheveux blonds, s’imagina les lieux de Londres non loin de l’enseigne. Quelques instants plus tard, Jana figura sur la longue rue Londonienne. La néerlandaise n’eut qu’à marcher quelques mètres pour se trouver face au pub. Aucun passagers moldu ou de quelconque race n’y figurait. Elle était donc seule dans ce froid tenant devenant de plus en plus désagréable. A l’instant où l’adolescente effleura la poignée de la porte verte, une voix émana soudainement des murs des maisons voisines.

« Salut, c’est Noah ! Je suis chez l’apothicaire, il me manque du lait de poule. *rire* Trop sex, comme première rencontre n’est-ce pas ! Je te laisse t’approprier les lieux. »

Sex ? Quel humour... La voix rauque de sa nouvelle supérieur se répercuta légèrement sur les lieux avant que la porte du Chaudron Baveur ne s’ouvre à elle. La gérante avait l’air d’assez bonne humeur, c’était déjà ça de bon. Curieuse de la voir en vrai, Jana pénétra à l’intérieur et laissa la porte se fermer derrière elle. La jeune femme parcourut chaque recoin de son nouveau lieu de travail, observant la déco simple, le comptoir emplit d’alcool et de toute choses, les lumières légèrement vertes, la tapisserie. Et, évidemment, le mur de séparation entre son monde et celui des autres. Charmant. Peu de choses avaient changées. En effet elle connaissait déjà ce pub, l’avantage étant que les boissons alcoolisées sont autorisés au mineurs. Cela faisait tout de même deux ou trois années qu’elle n’y était pas revenue. Que de bons souvenirs.

Description des lieux -> La nouvelle serveuse se dirigea vers la cuisine. Deux cuisinières s’étalaient côte à côte, des plans de travail jaunes où ustenciles en tous genre s’y promenaient. Des panneaux où punaises et plumes à papotes s’étendaient attendant d’être utilisées. De l’autre côté, des chaises vertes, un petit plan de travail à la hauteur d’une personne assise. En hauteur, des assiettes, bols, tasses en tout genre.

Jana s’assit paresseusement sur l’une des chaises et attendit longuement. Un temps perdu pour elle, qui aurait pu se préparer d’avantage face au flirt qui l’attendait après ce premier contact. Mais finalement après quelques instants passés dans cette chaleureuse cuisine, un bruit dans le pub la fit se lever. Tout de même pas trop tôt… Jana a très, très peu de patience.
Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Les cuisines

Message par : Noah Alniott, Mer 21 Nov 2012 - 17:52


Noah ouvrit les yeux doucement, et réalisa le chemin qu’elle avait parcouru en vingt cinq ans. Elle qui était née dans une famille où la magie n’existait pas se trouvait à présent à la tête d’un des pubs les plus populaires du monde de la magie anglais. Cela avait de quoi attirer de la jalousie d’ailleurs, mais la jeune femme avait suffisamment de charisme pour la limiter, et un sens de la dérision à toute épreuve avec un brin de narcissisme qui lui permettait d’aller au delà des critiques. C’était bientôt le jour J de la réouverture du chaudron baveur. Le pub avait fermé deux semaines lors de la mort du dernier propriétaire, le temps de trouver quelqu’un capable de re-fonder une équipe et de supporter la pression liée au travail de gérant. Aller savoir pourquoi, la candidature de Noah les avait séduit. Pourtant, niveau « je gère trop bien le stress », il y avait mieux que la poufsouffle qui fumait cigarette sur cigarette en période difficile. Mais elle était sociable, se faisait facilement des contacts, et avait Optimal à ses Aspics, voilà ce qui avait du faire joli sur son CV.

Aujourd’hui elle devait rencontrer l’une des serveuses pour vérifier ses aptitudes, mais surtout pour lui expliquer le fonctionnement du pub. Noah avait embauché trois jeunes gens encore étudiants pour travailler avec elle, de quoi donner du peps au chaudron baveur.

Après son CCC matinal (tu chercheras ce que c’est ptite Ines), Noah se doucha et enfila un jean. Après mûres réflexions face à sa penderie, elle se décida pour une paire de bottes en dain à talons. Si Jana Van Oaklyn mesurait plus de 1m67 et que Noah ne portait pas de talons, la différence de taille allait être plus que risible, alors vu le nom à consonance néerlandaise, il valait mieux être prévoyant. Noah aimait bien faire rire, ne se vexait pas lorsqu’on se moquait d’elle ou de son mètre 60, elle même jouait de cette caractéristique. Mais pour un premier rendez-vous, il fallait qu’elle fasse l’effort d’être sérieuse, et surtout d’être prise au sérieux par ceux qu’elle avait embauché.

Plop. Noah arriva en face du chaudron baveur côté chemin de Traverse, elle se saisit de sa clé magique qui permettait de verouiller les portes sans que le sortilège alomora puisse les dévérouiller. Etouffant un bâillement, Noah ralluma une cigarette, posa son sac, et alla en cuisine pour vérifier qu’il ne manquait plus rien à présent pour la réouverture du lendemain. Elle constata pourtant avec effroi qu’il manquait le lait de poule. Lançant un sortilège au deux entrées du pub, la jeune femme s’enregistra pour laisser un message à Jana si celle-ci arrivait avant elle.

« Salut, c’est Noah ! Je suis chez l’apothicaire, il me manque du lait de poule. *rire* Trop sex, comme première rencontre n’est-ce pas ! Je te laisse t’approprier les lieux. »

Ce n’est que vingt minutes plus tard que la jolie brune revînt les bras chargés de deux grosses bouteilles. La lumière était allumée dans la cuisine, Noah aperçut d’abord une silhouette élancée et blonde, qui se retourna ensuite gracieusement pour lui faire face. C’était une bonne idée les talons.

-Oups ! Coucou ! Désolée pour le retard, tu sais ce que c’est que d’aller chez l’apothicaire du chemin de traverse. C’est le plus long que je connaisse, il met deux heures à traire ses poules. Enfin je sais pas si il les traie, parce que ça se trait pas à ce que je sache, mais j’ai attendu avec toutes les mères au foyer du village. Hum. Bref ! Heu … Enchantée, Noah Alniott, propriétaire du chaudron baveur.

Noah dévisagea la magnifique jeune femme qui se trouvait en face d’elle. Yeux gris parfaitement maquillés, cheveux fins, longs, blonds. Taille fine, longues jambes Etait-ce une vélane ? Dommage elle ne paraissait pas lesbienne. Noah se glissa à l’interieur de la cuisine et déposa lourdement ses deux bouteilles sur le sol. Elle avait soudainement envie de se cacher, elle la petite brune avec des yeux marrons-cochons.

Jana s’était installée sur l’une des chaises de la cuisine, se tenant bien droite dans son tailleur noir. Noah retira sa cape et vînt s’asseoir en face de sa nouvelle connaissance.

-Alors heu … Tu es toujours à Poudlard ? Ca ne posera pas de problème de gérer ton travail ici et là bas ? Ton CV était complet, t’avais une jolie tête sur ta photo (ahemmm), c’est pourquoi je t’ai embauché avec deux autres étudiants à Poudlard. Mais je dois m’assurer que vous n’allez pas être overbookés…

Tout en parlant, Noah avait sorti son paquet de tabac de son sac et se concentrait sur sa baguette magique pour rouler habilement une cigarette qu’elle alluma d’un autre coup de baguette magique.

-Te gêne pas si tu veux fumer, j’ai décidé que ce bar serait fumeur. Bien sur si les non-fumeurs sont incommodés ils ont le droit de demander aux fumeurs d’éteindre leur cigarette mais bon …
Revenir en haut Aller en bas
Jana Van Oaklyn
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Les cuisines

Message par : Jana Van Oaklyn, Dim 25 Nov 2012 - 12:06


L'ombre se profila et cette haute silhouette finalement se réduisit à vue d'oeil pour laisser place à une petite femme. Coupe carrée, haut perchée sur ses talons, ses yeux semblaient rieurs. D'apparence simple et sans complexe, la brunette et la bonde s'observèrent un instant avant de se sourire respectivement.

« Oups ! Coucou ! Désolée pour le retard, tu sais ce que c’est que d’aller chez l’apothicaire du chemin de traverse. C’est le plus long que je connaisse, il met deux heures à traire ses poules. Enfin je sais pas si il les traie, parce que ça se trait pas à ce que je sache, mais j’ai attendu avec toutes les mères au foyer du village. Hum. Bref ! Heu … Enchantée, Noah Alniott, propriétaire du chaudron baveur. »

Analyse première, cette femme à l'allure délurée se cache derrière une carapace sordide en se montrant complètement heureuse et libérée par des répliques amusantes. Analyse seconde ? Soit elle avait volé des cornes de licornes illégales et l'effet escompté portait ses fruits, soit quelque chose clochait dans sa vie, soit elle venait de sortir du lit d'un compagnon qu'elle visait depuis longtemps. Peu importe, cet humour ne lui plaisait pas. Il cachait qelque chose, elle en était convaincue, et c'est dans ces pensées moribondes qu'elle l'observa s’asseoir face à elle, sourire rayonnant sur son visage. Ou alors elle lui préparait un mauvais coup. Jana en son sens décida de garder réserve et de rester strictement professionnelle. Elle s'était contenté d'un bonjour respectueux sans s'évertuer à répondre à ses répliques amusantes.

« Alors heu … Tu es toujours à Poudlard ? Ca ne posera pas de problème de gérer ton travail ici et là bas ? Ton CV était complet, t’avais une jolie tête sur ta photo, c’est pourquoi je t’ai embauché avec deux autres étudiants à Poudlard. Mais je dois m’assurer que vous n’allez pas être overbookés… Après une courte pause, elle reprit : Te gêne pas si tu veux fumer, j’ai décidé que ce bar serait fumeur. Bien sur si les non-fumeurs sont incommodés ils ont le droit de demander aux fumeurs d’éteindre leur cigarette mais bon … »

Sa baguette allumant brillamment la baguette pleine de tabac, la nouvelle recrue en profita pour sortir une cigarette prête et l'alluma à son tour. Une bouffée d'oxygène et de détente. Finalement elle commençait à lui plaire, cette Noah.

« C'est une bonne chose de laisser les clients faire ce qu'ils veulent, c'est ce pub qui fera toute la différence avec tous les autres qui restent dans leurs devoirs. Oui en effet je suis toujours à Poudlard, en dernière année pour le moment. Je gère assez bien mon temps. Bon pour tout vous dire je ne suis pas une grosse bosseuse... Mais pour le Chaudron Baveur c'est différent, je peux vous le garentir. »

Jana se ressaisit, se rendant compte de la gaffe. Pour quelle raison venait-elle de lui débiter ça ? Voilà la réponse, simple et logique : elle l'avait mise à l'aise dans le simple but de cerner ses faiblesses et d'en trouver les atouts. Pas très malin de sa part, mais qu'importe ? Si elle la renvoyait tant mieux pour elle : elle irait dans un autre bar et irait dénoncer ses secrets de fabrication et surtout du droit à l'infraction. Ca pourrait lui rapporter beaucoup ça... Mais peu importe, pour le moment elle ne l'était pas. Et elle s'évertuerait à ne pas le faire. Le regard de la néerlandaise glissait sur sa patronne. Un corps petit mais pas trop mal proportionné. Son regard se posa alors sur sa main, posée sur la table. Et une panique cinglante l'envahie. Elle avait une bague au pouce. Signe de lesbiennes entre elles. T'avais une jolie tête sur ta photo. Son regard se releva vers son visage. Son regard était plutôt... Enjôleur ? Ce sourire n'était-il pas légèrement appuyé, comme le font les gens pour draguer ?

Jana vit le mal partout : en elle, autours d'elle. Elle ne haïssait pas les lesbiennes : elle même était bisexuelle et c'est bien pour cette raison que la peur l'envahit. Elle ne devait pas tomber dans le panneau, tomber sous son charme. Quoique d'ailleurs ça n'était pas la plus belle des femmes mais elle avait un côté " mignon " et drôle qui pouvait attirer vers elle n'importe quelle cruche. Sa poitrine faisait des bonds. La Serpent se jura intérieurement de ne pas, sous aucun prétexte, se laisser attendrir d'une quelconque manière. C'est l'image d'Emma qui empreignait son esprit. Sa bouche, ses yeux, ses mains baladeuses... Son rire. Cao également. Ses lèvres, ses yeux aveugles. Elle était en manque d'homme et non de femme, ça n'était pas contrer sa bisexualité mais ne pas devenir gay que Jana tentait de maîtriser. Elle voulait pouvoir se servir d'apât avec tout le monde. Sans son influence sur les hommes autours de quoi tournerait sa vie ?

Jana détourna son regard de la petite patronne, laissant ses yeux s'accoutumer aux différents emplacements de la cuisine. Elle prit deux ou trois bouffées de sa cigarette avant de se tourner - à contrecoeur - vers Noah.

« Bien, au niveau des plats et des cocktails je ne pense pas avoir de mal à me débrouiller. Il me faudra seulement une copie de la carte pour m'habituer un peu aux ingrédient et tout ira pour le mieux. » Lui dit-elle, d'une voix sèche et qu'elle voulut contrôler.

Quelle heure était-il à présent ? Il ne fallait pas qu'elle rate son rendez-vous avec Jason, depuis le temps qu'elle supportait ses airs d'imbécile qui ne maîtrise rien à sa vie et qui ne regarde pas autours de lui, elle n'allait tout de même pas devoir recommencer à le conquérir pour les beau yeux de Noah.

Edit Actarius : Bonjour Jana, j'aimerais te faire remarquer que tu fais quelques fautes d’inattention dans tes écrits que tu pourrais aisément éviter. N'hésite pas à te servir de correcteur comme BonPatron ou Word et te relire une fois de plus. Sinon, n'hésite pas à te tourner vers l'Entraide. Cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Les cuisines

Message par : Noah Alniott, Dim 25 Nov 2012 - 19:20


Jana s’alluma à son tour une cigarette d’un coup de baguette magique plein de grâce. La jeune femme dévisageait Noah avec méfiance, comme si elle tentait de savoir le plus de chose possible sur sa patronne. Ce comportement surprit quelque peu l’ancienne pouffsoufle, qui pour sa part ne se méfiait jamais de grand monde. Elle se sentait tellement en sécurité avec sa carapace de ptite-brune-lesbienne-hystérique-qui parle tout le temps. C’est vrai, qui voudrait s’attaquer à elle franchement ? A Poudlard seule une serpentarde ne l’avait pas apprécié dans ses souvenirs, mais cela ne lui avait jamais posé de problème puisqu’elle s’était contentée de ne pas lui parler.
Pourtant malgré son regard perçant, Jana répondit à Noah d’un ton qui se voulait presque aimable, lui expliquant qu’elle était d’accord avec le concept du bar, et qu’elle savait gérer son temps. Noah fut ravie d’apprendre ce détail, bien que tiquant légèrement à l’expression « pas une grosse bosseuse ». Noah n’aimait pas les gens paresseux, elle qui était née moldue avait toujours dû travailler plus que les autres pour obtenir ce qu’elle souhaitait.

Les yeux dans le vide, fumant sa cigarette en pensant que la nicotine ne pouvait que l’aider à trouver de l’inspiration pour la suite de son entretien, Noah n’eut pas besoin de commencer une nouvelle phrase que Jana trancha le silence. La petite brune ne put s’empêcher de relever son petit accent néerlandais. Et se demanda par la même occasion si c’était l’accent, son imagination, ou bien une bipolarité aigue qui expliquait que la voix de la nouvelle recrue ait si soudainement changé de ton.

« Bien, au niveau des plats et des cocktails je ne pense pas avoir de mal à me débrouiller. Il me faudra seulement une copie de la carte pour m'habituer un peu aux ingrédient et tout ira pour le mieux. »

-Ok … Tu as cas préparer notre remontant de la matinée alors. Je voudrais un Bloody Baron, fais toi ce que tu veux. Comme ça tu t’habitues et tu prends tes marques dans la cuisine. A ces mots la jeune femme tendit la carte à la néerlandaise et lui fit signe de se lever.

C’était une façon pour Noah de voir comment la jolie blonde réagissait aux ordres, une façon de voir si elle n’était pas trop maladroite, qu’elle sache au moins faire quelque chose de buvable quoi … Et puis la jeune femme avait soif, et un cocktail alcoolisé, même le matin, ça faisait toujours du bien. Ca égayait un peu la journée du moins ; Et une fois qu’elle l’aurait bu et que Jana aurait prit notes des dernières petites choses importantes, toutes deux pourraient s’en aller. Noah regarda fébrilement sa montre en se souvenant qu’elle avait un entretien à Gringotts dans une demie heure.

Elle regarda ensuite Jana se déhancher jusqu’au bar, elle observa ses courbes en souriant. Mais rien de plus, la propriétaire du Chaudron Baveur ne sautait pas sur la première hétéro venue, encore moins une jeunette même pas sortie de Poudlard. Et puis elle était sensé être en couple. Ca allait faire deux semaines, et sa relation lui plaisait, alors elle n’allait pas tout gâcher. Noah pensa à Lola, elle était tout aussi belle que Jana, mais ce n’était pas le même style. Elle était plus timide, plus sensible aussi, et surtout moins arrogante. Elle appréciait la relation pudique qu’elle avait avec la professeur d’histoire de la magie. Bien sur, ce ne serait peut-être pas l’amour de sa vie, mais Noah n’avait pas vraiment l’intention de le trouver, elle avait besoin d’un changement perpétuel. Du moins c’était ce qu’elle pensait pour le moment.

La brunette éteignit sa cigarette dans un cendrier, sans se soucier du regard noir que lui lançait sa nouvelle recrue. Tout d’abord ce n’était pas à elle de s’entrainer à faire des cocktails donc elle avait parfaitement le droit de rester le cul sur sa chaise. Et en plus elle se sentait complètement supérieure à Jana qui malgré son aire d’ado rebelle semblait avoir grandement besoin de ce boulot. Noah avait donc le sentiment que tôt ou tard l’étudiante finirait par l’apprécier un minimum, au moins parce que c’était elle qui lui filait son salaire, et au mieux parce qu’elle allait apporter un peu de gaité dans sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Jana Van Oaklyn
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Les cuisines

Message par : Jana Van Oaklyn, Mar 27 Nov 2012 - 17:34


Ok … Tu as cas préparer notre remontant de la matinée alors. Je voudrais un Bloody Baron, fais toi ce que tu veux. Comme ça tu t’habitues et tu prends tes marques dans la cuisine.

La patronne assise, jambe croisée, la regardait. Jana la regarda un moment, pensant qu'elle plaisantait. Avec son air revêche et plein de vie on ne savait même plus à quoi s'attendre. Elle l'observait bien avec amusement, mais elle attendait qu'elle se lève, son regard appuyé devenant presque irritant. C'est après quelques secondes de feignantises que la Serpent se leva à contre coeur, le besoin de ce job la poussant à obéir. Après tout ça lui ferait un cocktail gratos, de quoi la remettre d'aplomb de s'être un peu trop soumise à sa nouvelle supérieure. La néerlandaise s'avança sans prononcer une seule parole vers le côté boisson du lieu, une sorte de deuxième comptoir recueillant de nombreux ingrédients et ustensiles utiles pour l'occasion. De passage elle éteignit sa cigarette après avoir tiré une dernière bouffée.

Sans vouloir vous manquer de respect, quand j'ai goûté le Bloody Baron j'ai faillit tout recracher tellement la substance était forte. Mais, vous me direz que c'est certainement parce qu'il provenait d'un de nos concurrents. Je préfère au moins vous avertir, s'il est deg, pire que de la pisse de troll, que c'est pas de ma faute.

Le fort concentré de jus de citrouille accompagné d'épices n'allaient pas ensembles. Sa gorge ne l'avait pas supporté et son palais encore moins. Mais Jana s'activa, s'étant vêtue d'un petit tablier pour protéger sa nouvelle robe de tristes tâches. Son esprit était un peu ailleurs mais ses mains témoignant de sa présence dans la cuisine. Quelques soupirs s'échappaient de sa bouche, Jana sentant quelques odeurs désagréables, sentant son caractère répulsif reprendre le dessus ou ne parvenant pas à presser le citron comme il le fallait. Finalement elle parvint à ses fins. Le plan de la carte accroché au haut du mur l'avait bien aidé pour cette réalisation. La serveuse agrémenta le long verre d'une paille noire, s'ajustant bien avec l'orangé virant au rouge de la boisson, tout en ajoutant une tranche de citron vert à l'axe du verre. Ajoutant quelques glaçons pour finaliser le tout, la nouvelle recrue se tourna vers Noah, qui l'observait pointilleusement depuis quelques instants. Elle lui déposa son cocktail, victorieuse.

Voilà pour vous. Au passage, qui sont les deux autres nouveaux serveurs ?

Elle n'osait imaginer ce qu'il se passerait si l'un d'entre eux lui étaient connus et ce qu'il en serait de leur point de vue sur la question. Personne n'imaginerait voir Jana Van Oaklyn servir des gens pour un salaire peu enviable... En venant travailler ici, elle s'était imaginée rencontrer des personnes plus mûres, elle s'était attendue à découvrir de nouveaux visages. Non pas pour recommencer à zéro ; elle était ce qu'elle était et ne comptait pas changer pour l'avis des autres. C'était plus une envie d'avancer plus haut, de s'élancer dans une sphère lui étant impossible à atteindre. Son attristement vis à vis de la plupart des personnes de son âge résultait de la consternante différence de maturité entre beaucoup d'entre eux, du fait que l'on puisse tomber sur de la gaminerie futile. Et bien d'autres encore ; elle n'avait pas la moindre envie de passer ses journées avec des imbéciles.

Jana se prépara rapidement un mojito magique, cocktail favoris depuis des lustres, tout en entendant la petite Noah siroter sa propre réalisation. Une fois l'élément bien secoué, la jeune vint s'installer de nouveau aux cotés de Noah et l'écouta, sirotant amoureusement son cocktail frais. Cette petite épreuve semblait l'avoir apaisée, car enfin Jana aurait des réponses qui l'intéressaient particulièrement.
Revenir en haut Aller en bas
Nathanaël Monaghan
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Les cuisines

Message par : Nathanaël Monaghan, Mer 28 Nov 2012 - 20:55


Cette journée était vraiment de trop. Tous les clients qui étaient passés au Chaudron Baveur avaient rendus la vie dure à Nathanaël, alors encore serveur à ce moment-là. Deux d'entres-eux étaient venus, avaient consommés et étaient partis en transplanant, ce qui avait particulièrement énerver le jeune homme. Face à ça, et ne sachant pas quoi faire, Nate avait sorti ses propres gallions et avait payer pour les deux hommes afin de ne pas se faire engueuler par sa supérieure qu'il craignait jusqu'à maintenant.

Après avoir fini son service, Nate laissa le bar sans serveur étant donner que le pub était désormais fermé, puis passa les portes menant aux cuisines. Devant lui se trouvaient Jana, encore une serveuse, et Noah, la nouvelle patronne des lieux. Elle tombait parfaitement bien. Avant même que les deux jeunes femmes ne puisse ouvrir la bouche, le Poufsouffle pris la parole et lança d'une voix assez forte pour bien se faire comprendre :

- J'en ai plein le c*l de ces fout*s clients qui partent sans payer, c'est déjà la deuxième fois ! Je perds plus de gallions en remboursant leurs dettes qu'en en gagnant ici en tant que barman ! Entre eux qui ne payent pas, et ceux qui font en quelques sortes exprès de renverser leurs conso' à la dernière gorgée pour ne rien payer, j'risque pas de rester longtemps ici si je continue à me faire traiter de la sorte !

Nate se calma quelques instants. Dans la tête, l'idée de la démission pris place. Seulement, comment le formuler devant la propriétaire du Chaudron Baveur ? Et surtout, allait-elle accepter sa démission ? De toute manière, si ce n'était pas le cas, Nate ne viendrais simplement plus, et laisserait les deux serveuses s'occuper du bar tant bien que mal. Quelques instants passèrent avant que le brun prenne à nouveau la parole. Prenant son courage à deux mains, ainsi qu'une voix un peu plus calme et plus claire, Nathanaël annonça aux deux femmes :

- Je démissionne. Je suis désolé mais je n'ai pas postuler ici pour me faire traiter comme ça, être rabaissé et comparé à de la m*rde à longueur de journée. Quand j'ai été accepté je pensais vraiment pas que tout ça se passerait de la sorte. J'espère que vous m'en voulez pas Noah mais j'peux pas continuer d'cette façon, c'est soit ça, soit je risque de péter un câble devant les clients, et je pense pas que ça plaise énormément. J'pense que ça vous mets dans une mauvaise situation mais c'est pas de votre faute. Avec Leonardo, l'ancien proprio, c'était même pire que ça.

Nate se calma à nouveau et attendit avec anxiété la réponse de sa future nouvelle ex-patronne, qu'allait-elle penser ? Qu'allait-elle lui répondre ? Comme il lui avait precemment dit, il s'en voulait de la quitter de la sorte, Leo' ne savait pas gérer son bar et c'était maintenant à Noah de réparer les pots cassés.
Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Les cuisines

Message par : Noah Alniott, Ven 30 Nov 2012 - 13:59


Jana expliqua -comme pour dissuader la propriétaire de la laisser continuer son travail- que ce cocktail qu’elle lui demandait était selon elle très mauvais et que les épices et la vodka ne se mariaient pas ensemble. Mais Noah ne fit pas attention à cette remarque, le bloody baron était son cocktail préféré et elle avait l’habitude d’entendre de mauvaises critiques à son sujet. Mais elle aimait bien le mélange, la sensation que sa gorge allait exploser à la première gorgée et de l’œsophage qui se réchauffait trop brutalement.

Elle se saisit donc de son verre avec un sourire en remerciant la néerlandaise. Certes elle avait un peu rechigné et fait la gueule, mais elle avait obéit et c’est ce qui comptait. Cependant Noah était un peu mal à l’aise en pensant à cette ado de dix-sept ans qui pour un premier contact n’avait pas témoignée de toute sa bonne volonté. Mais ce n’était pas alarmant non plus, sauf que Noah avait tellement tendance à vouloir que tout soit organisé, elle avait tellement peur que les choses ne soient pas parfaites que le moindre détail concernant son travail pouvait l’angoisser.

La brunette attendit quelques instants que Jana est fini son propre rafraichissement –un mojito magique- avant de porter le verre à ses lèvres. C’était frais, et le parfum était comme dans son souvenir, il brûlait la gorge comme elle le souhaitait, bref c’était un cocktail comme elle les aimait.

-Bien ! Vraiment bien Jana ! La tranche de citron sur le verre c’est cool. Enfin bon … Merci hein … D’avoir dit que mes goûts étaient portés sur des substances telles que de la … pisse de troll c’est ça ?

Noah adressa un clin d’œil à Jana dont le mojito avait à présent une teinte orangée. Elle ne lui fit pas remarquer cependant qu’elle ne pourrait pas soupirer et raconter aux clients que telle ou telle boisson avait un goût détestable. De toute façon la jolie blonde savait pertinemment que son comportement n’était pas le meilleur pour un premier rendez-vous, et Noah se doutait que c’était juste de la provocation mais que face aux clients elle n’oserait se comporter de la même façon. Jana semblait avoir plusieurs facettes, comme si elle changeait de comportement, donnait une différente image en fonction des gens avec qui elle se trouvait. Noah s’en fichait, du moment qu’elle traitait bien les clients et ne la prenait pas de haut, elle n’avait rien à dire lui dire. Son côté mystérieux apportait même de l’authenticité et du charme à la jeune femme ce qui plaisait souvent aux clients.
La propriétaire répondit ensuite à la question que lui avait posé Jana quelques minutes plus tôt.

-Il y a une autre étudiante qui est chez serpentard dans mes souvenirs ! Tu dois la connaître, elle se nomme… Klara … ou Kyara, je sais plus ! Et un jeune homme du nom de Nathanaël qui était déjà embauché au pub avec l’autre propriétaire, et que j’ai accepté de garder comme serveur. Il connaissait les lieux et tout, donc c’est plus pratique. J’éspère que tu t’entendras bien avec, j’aime quand il y a une bonne ambiance dans une équipe.

Noah lui adressa un sourire, bien qu’au plus profond d’elle même elle ne put s’empêcher de penser qu’elle n’arriverait jamais à devenir très très amie avec la jeune femme qui lui faisait face. Leur relation serait certainement toujours basée sur de l’hypocrisie… Jana ne semblait pas la trouver très drôle, plutôt le genre de personne qui considérait Noah comme une femme un peu chiante et surexitée… Et Noah n’aimait pas qu’on la juge de cette façon, elle n'aimait pas les gens qui ne l’aimait pas, et dés lors elle ne faisait plus trop attention à eux. Donc le temps montrerait bien à la propriétaire du Chaudron Baveur si elle allait réussir à supporter Jana ou si une fois la première rencontre passée, leur relation allait vraiment devenir fausse et détestable.

Soudain, alors que Noah s’apprétait à expliquer à sa nouvelle recrue que dés qu’elles auraient fini leur verre elles pourraient s’en aller, un homme déboula dans la cuisine sans prévenir. Il débita alors un flôt de paroles. Noah mit du temps à comprendre de quoi il parlait, elle eut même un peu de mal à reconnaître Nathanaël qu’elle n’avait rencontré que brièvement quelques jours plus tôt lorsqu’elle était venu voir comment il s’occupait du pub en l’absence de propriétaire. Les paroles du jeune homme résonnèrent dans la pièce un peu exiguë. Noah ouvrit la bouche, et la referma en entendant monsieur Monaghan qui reprenait sa tirade. Il était cette fois plus calme, mais les propos qu’il tenu firent à Noah l’effet d’un saut dans le vide. Une démission? Alors qu’elle n’avait même pas réouvert « officiellement » SON chaudron Baveur. Il se faisait maltraiter par les clients ? C’était du jamais vu, surtout en plein cœur de Londres. La seule chose que Noah puisse comprendre dans son discours était le fait que ça ait pu être dur ces derniers jours compte tenu du fait qu’il était seul à s’occuper du Chaudron Baveur parallèlement à ses études. Voyant qu’il attendait une réponse et qu’elle était restée un peu trop longtemps les yeux dans le vide, Noah répondit par les premières paroles qui lui vinrent par la tête, d’un ton plus qu’ironique, la dérision comme seul moyen de faire le tri dans ses pensées.

-Mais bien sur que j’accepte ta démission ! Viens, joins toi à nous, tu veux que je t’offre une bierraubeurre pour fêter ça peut-être ?

La jeune femme termina alors son verre d’un trait, le posa un peu trop brutalement sur la table, et reprit la parole.

-Hé ! Je suis pas comme Leomachin moi ! Merci hein ! Merci de ne même pas essayer de travailler avec mon équipe... Mais c’est bon, on se débrouillera sans toi!

Voilà que tout se désorganisait dés le début de son travail. Elle n'essayait même pas de dissuader le jeune homme quant à sa décision, avec les propos qu'il avait tenu elle ne voulait pas prendre le risque de le voir disjoncter face aux clients.
Mais pour Noah, ce changement de dernière minute était à la limite de la catastrophe, elle qui s'angoissait facilement était servie. L’effet de l’alcool servit toutefois à amortir un peu le choc.

La petite brune se saisit de son sac posée à terre et se leva, se retrouvant face à Nathanaël qui était bien plus grand qu’elle. Il fallait qu’elle sorte, qu’elle se calme et qu’elle réfléchisse à tête reposée. Mais le jeune homme ne lui avait pas encore tout dit visiblement, donc peut-être que tout allait s’arranger. Noah jeta un coup d’œil vers Jana sans savoir si son visage reflétait de la surprise ou du dégoût. Elle lâcha alors une dernière phrase, pour garder de la prestance face à l’étudiante et tenter de dédramatiser la situation.

-Oh puis ça va, c’est pas la fin du monde de perdre un serveur, c’est pas comme si c’était une serveuse.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chat de Pallas


Re: Les cuisines

Message par : Alexander Scott, Mer 23 Jan 2013 - 21:30


Alexander Scott n'en revenait pas, il avait enfin été accepté comme serveur au Chaudron Baveur ! Ce n'était évidemment pas une vocation pour le Russe qui désirait devenir aurore mais c'était déjà mieux que rien. Après avoir reçu un refus de la part du ministère de la magie, le jeune garçon avait passé presque un an ses parents sans trouver un quelconque post malgré son optimal aux Aspics. Lorsqu'il avait reçu un hiboux en provenance du gérant du Chaudron Baveur le serdaigle avait à peine osé y croire. Cet emploi était une aubaine pour lui, il allait enfin pouvoir trouver un logement, obtenir son indépendance et enfin, enfin il allait se débarrasser de ses parents ! A dix neuf ans il était plus que temps d'ailleurs. Alex' ne détestait pas sa mère et son père cependant il estimait qu'il y avait un moment où il fallait prendre sa vie et il avait décidé de se trouver un emploi avant d'être un âge de postuler chez les aurores pour partir à la chasse au mangemort. Il allait devoir prendre son mal en patience et au lieu de combattre les forces du mal il allait être occupé à servir des soûlards comme quoi des aspics optimales ne menaient pas à tout contrairement à ce que les professeurs prétendaient à Poudlard.

Le serveur Russe observa les environs, il se trouvait dans les cuisines rustiques du Chaudron Baveur ! C'était sa deuxième journée de travail et il avait mis un pied levé à ne pas arriver en retard ! Pourtant l'assiduité n'était pas son fort et il avait écopé de nombreuses retenues à Poudlard pour être arrivé en retard en cours. Mais cette fois la situation était différente puisqu'il s'agissait de son premier emploi. Et puis il n'allait pas être en retard alors que c'était aussi son premier réveil matinal depuis presque un an. Alexander soupira, c'était terminer les réveils à quatorze heure de l'après midi, désormais il rentrait dans la vie active. Et il allait en plus devoir trouver un appartement ou bien une chambre d'hôtel si il n'avait pas les moyens de se payer quelque chose ce qui ne serait guère étonnant vu l'état de son compte en banque. Il avait sacrifié une grande partie de ses économies lors de sa dernière année à Poudlard afin de pouvoir se payer une baguette digne de ce nom pour combattre les mangemorts mais apparemment elle allait plutôt lui servir à récurer les choppes et les sols afin que tout brille.
Toujours est-il que part son envie de bien faire le Russe était arrivé trois heures avant l'heure prévu, ses traits étaient tirés tant il n'avait plus l'habitude de se lever si tôt et il avait l'impression que chaque son était amplifié dix fois afin de lui faire exploser la boîte crânienne. Il s'était habillé à la va vite ce matin là avec un t-shirt, un jean et son blouson de cuir habituel et il avait même oublié de se raser pour le plus grand malheur de sa mère.

Alexander se sentait déjà bien ici, une ambiance chaleureuse se dégageait de cette établissement, le mobilier en bois, le feu qui brûlait dans l'âtre, les chambres aux poutres de bois. Le serdaigle se rappelait encore de la première fois qu'il avait mis les pieds ici, c'était lors de sa première année à Poudlard et il était avec son père. Dés ce jour il avait été envoûté par l’odeur de feu qui s'élevait dans l'établissement, par la chaleur qui y régnait et pat la sympathie du personnel. Cet endroit d'ailleurs était le point de passage de nombreux nouveaux sorcier ! Beaucoup passaient ici avant d'aller au chemin de traverse et ce lieu participait à les plonger dans l'ambiance magique pour ceux qui n'étaient pas des sangs purs et même pour certains sangs purs vivant à l'écart du monde magique ce qui avait été son cas. Il allait donc devoir se montrer digne de l'établissement et paraître le plus sympathique possible, cela n'allait pas être aisé lui qui était maladivement timide, il allait devoir forcer sa nature !

Le Russe se leva et observa les différents alcool et autres boissons se trouvant dans la cuisine. Le soleil n'était pas encore levé et la pièce était sombre malgré le feu qui brûlait dans l'âtre et avec toutes ces bouteilles il avait vraiment l'impression de se trouver à un cours de potion ce qui était un peu... Troublant puisqu'il n'avait jamais été assidu au cours de potion qui était selon lui on ne peut plus barbant. Bon dieu qui fichait-il donc là ? Alexander détailla quelques boissons, beaucoup était inconnue mais il en connaissait certaines comme la bierraubeurre ou les divers cocktail à base de vodka. Le jeune homme sourit, il allait pouvoir expérimenté quelques cocktails avec tout ce qu'il y avait à disposition ici, au moins cela aurait le mérite de lui donner l'impression d'être fort en potion !

Alexander Scott entendit un bruit dans la salle principale, une porte ? Un transplanage ? Difficile à dire, qui cela pouvait-il bien être ? Son collègue qu'il avait rapidement croisé la veille et dont il avait déjà oublié le nom ? Son patron qu'il n'avait pas encore croisé et qu'il n'était pas pressé de croisé ? Après tout on n'était jamais trop prudent, et si son patron était son ancien professeur de potion ? Il pouvait alors dire adieu à son emploi et aux gallions qui allaient avec car oui si il avait accepté ce job c'était surtout pour les sous, certes il n'était pas payé beaucoup mais cela lui permettrait d'amasser un petit magot... Sans doute. Le Russe se recoiffa rapidement passant sa main dans ses cheveux, réajusta sa veste de cuir et s'assit sur un tabouret qui traînait non loin. Visiblement la personne se dirigeait vers lui cuisine ce n'était donc pas un client à moins que l'un deux soit assez affamé pour venir dévalisé les réserves de nourriture, où assez assoiffé pour dévaliser leur stock de boisson. Finalement le garçon attrapa le livre de compte qui traînait négligemment sur la table de la cuisine et fit semblant de se plonger dedans afin de ne pas avoir à affronter le nouvel arrivant. Et si c'était le patron qu'allait-il dire ? "Salut j'suis le nouveaux !"... Non pas assez formel ! "Bonjour, je suis Alexander le nouveaux serveur ." Oh non ! Beaucoup trop poétique ! Les rimes c'était pas son truc ! Finalement la porte s'ouvrit.

Le serveur Russe leva rapidement les yeux, parfait le nouveaux venu était un parfait inconnu ! Nul doute que c'était son patron... Quelle poisse ! Bien resté... Impassible ? Concentré ? Décontracté ? Finalement Alexander se contenta de lever rapidement les yeux du bouquin fixant l'individu, il était trapu et avait des cheveux bruns. Une chose était sûre il devait paraître plus sérieux qu'Alexander au premier abords. D'une voix qu'il voulait décontracté le Russe prit la parole son accent ressortant trahissant sa nervosité.


-Bonjour.


Dernière édition par Alexander Scott le Jeu 24 Jan 2013 - 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Les cuisines

Message par : Invité, Jeu 24 Jan 2013 - 0:08


Il avait été pris en tant que gérant du chaudron baveur. Un lieu mythique dans le monde des sorciers, la frontière entre ce monde et celui des moldus. Raphael avait obtenu le job grâce à ses contacts qui commençaient à se créer et son influence en devenait tout aussi grande. De plus travailler et gérer le Chaudron lui permettrait de blanchir l’argent volé lors de braquages et même permettre une certaine communication des plus discrète entre les hommes partageant les même idéaux que lui.

En ce jour il allait au bar prendre officiellement ses fonctions, voir la tête des serveurs et faire un petit tour des lieux, car étant Américain de naissance il n’avait guère eu l’occasion de le voir. D’un simple crac devenu naturel au fil des années il apparut devant la devanture. Poussant la porte d’un geste vif, tout en prenant un air sur de lui il traversa la salle dans le but de se rendre dans les cuisines, sans prendre la peine d’observer la salle pleine. Une fois à hauteur de la porte de la cuisine, il réajusta ses lunettes et entra.

Un homme se trouvait là, le nez dans le livre des comptes et releva les yeux vers lui tout en le scrutant. Raphael en fit autant, il avait sans doute à faire à un des serveurs, lequel il n’en avait aucune idée. Le jeune prit la parole et le salua avec une voix trahissant sa nervosité ce que Raph’ ne manqua pas de remarquer. A force de former des jeunes, on finit par reconnaitre quelqu’un de stressé ou nerveux.

D’un geste calme et mesuré il tendit la main en direction du jeune homme tout en lançant :

Bien le bonjour, Raphael Austin le nouveau gérant et toi ?

Le premier contact était sans aucun doute le plus important. Il fallait le mettre à l’aise, ne pas trop le brusquer sans paraître trop gentil. Une gymnastique que le jeune homme avait fini par maîtriser et qui lui était vraiment utile lorsqu’il en avait besoin. Car oui, une fois que le jeune homme assis devant lui aura placé un peu de confiance en Raph’ il pourra s’en servir pour assouvir ses besoins et ceux des Mangemorts.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chat de Pallas


Re: Les cuisines

Message par : Alexander Scott, Jeu 24 Jan 2013 - 18:49


Bien le bonjour, Raphael Austin le nouveau gérant et toi ?

Alexander jura intérieurement, il s'agissait bien de son patron, de son premier patron. Il allait s'agir de faire bonne impression si il ne voulait pas être renvoyé dés le premier jour. Mais que devait-il faire dans cette situation ? Il se l'était imaginé des dizaines fois mais cette fois il était réellement en compagnie du gérant et il n'allait pas s'agir de faire des bourdes. D'autant plus que la personne qui l'avait accepté au Chaudron Baveur ce n'était pas cet homme, non c'était une jeune femme qui devait se prénommer quelque chose comme Noah mais d'après ce que cette dernière lui avait dit elle avait dut choisir un nouveaux géant puisqu'elle retournait à Poudlard. Le Russe souffla il n'avait aucune raison de paniquer, il suffisait de se présenter, et puis il allait devoir trouver un peu d'aplomb si il voulait rentrer dans les aurores dans quelques années, si il restait aussi timide jamais il ne pourrait avancer. Le jeune homme sourit intérieurement en s'imaginant au ministère de la magie sans oser adresser la parole à qui que ce soit. Et puis dans un avenir plus proche, si il n'osait pas parler au client combien de temps resterait-il au Chaudron Baveur ? Quelques jours ? A moins qu'il ne s'exprime par pancarte pour se faire comprendre mais c'était loin d'être la méthode la plus évidente ! Au moins le gérant n'avait pas l'air d'un tyran et n'était pas un ancien professeur de potion, il n'avait donc aucune raison de le craindre. L'ancien élève de Serdaigle referma d'un geste sec le livre de compte du Chaudron Baveur, se leva et serra la main de celui qui allait être son patron. Lorsqu'Alexander prit la parole sa voix avait retrouvé de l'aplomb et son horrible accent qu'il détestait tant avait disparut.

-Je suis Alexander Scott, votre nouveaux serveur !

Voilà c'était le minimum mais devait-il plus s'étaler ? Devait-il lui dire ses motivations ? Lui donner ses qualités ? Tenter de se vendre afin d'obtenir une augmentation ? Ou bien peut être lui parler de son enfance ? Ou peut être lui parler de ce qu'il mangeait au petit déjeuner ? Non ce n'était peut être pas une bonne idée, décidément cette emploi lui faisait perdre la tête. En revanche c'était peut être une bonne idée d'informer son patron de ses projets pour l'avenir, de son permis de transplanage qui pourrait toujours être utile peut être de ses résultats aux aspics... Non il s'en foutait probablement des résultats scolaire après tout il n'y avait pas besoin d'obtenir un O pour devenir serveur ! Même un T suffisait pour devenir serveur ! N'importe qui savait qu'il n'y avait pas besoin d'invoquer un patronus corporel pour devenir serveur d'ailleurs il n'y avait même pas besoin de savoir utiliser la magie pour devenir serveur, enfin peut être était-ce tout de même indispensable au chaudron baveur car beaucoup de clients restaient des magiciens parfois il y avait des créatures plus étranges, Alexander et son père y avaient croisé un gobelin lors de la première visite d'Alex. Bon, il allait s'en tenir à ses projets et ses défauts... Et ses qualités... Bah, il verrait bien !

- Je ne pense pas être le serveur parfait, comme vous avez du vous rendre compte je suis quelque peu... Timide. Et puis soyons franc serveur n'est pas une vocation mais il faut être plus agé pour devenir aurore.

Alexander pesta contre lui même, qu'est ce qui lui prenait de dire ça ! "Bonjour je suis le nouveau serveur mais à vrai dire je veux pas de ce métier et puis je ne suis franchement pas doué ! Si vous voulez vous pouvez me renvoyer !" Le Russe se serait baffé si cela n'avait pas aggravé sa situation mais se faire passer pour un malade magique ou un schizophrène ne jouerai sans doute pas en sa faveur mieux valait qu'il se concentre à rattrapa la situation si il ne voulait pas être viré dans l'heure. Revenir chez ses parents après leur avoir dit qu'il ne reviendrait pas le soir serait un désastre ! Une humiliation !

-Malgré tout il faut que vous sachiez que je suis particulièrement motivé de plus je suis adroit avec la magie et j'ai mon permis de transplanage ! Je ne vous décevrai pas ! Et puis j'ai besoin de ce boulot.

Le Russe souffla, il avait réussit à redorer son image du moins espérait-il. Il n'avait pas laisser le gérant ouvrir la bouche depuis qu'il l'avait salué mais il fallait que l'anxiété que l'ancien serdaigle avait accumulé ressorte afin qu'il puisse s'exprimer librement. Au moins maintenant il savait qu'il n'aurait pas de mal à s'adresser à cet homme après ce qu'il venait de lui dire à moins bien sûr que ce dernier soit en faites un immonde tortionnaire qui le traite comme un elfe de maison mais c'était peu probable et puis si c'était le cas il pourrait très bien démissionner et le calmer d'un coup de Stupefix, quoi qu'un stupefix ne serait sans doute pas approprié mais avec un tel sort il était sûr de ne pas partir à Azkaban. Passer de la case Chaudron Baveur à Azkaban sans passer par le case aurore, voilà une perspective qui n'était guère réjouissante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Les cuisines

Message par : Invité, Lun 28 Jan 2013 - 12:18


Le jeune homme se tenant devant lui semblait particulièrement nerveux, il n’avait sans doute pas souvent travaillé dans sa vie, et le stress de la rencontre du patron se faisait sentir. Raph’ aurait bien aimé utiliser la légilimancie pour le calmer mais ce n’était pas une alternative correcte. C’est alors qu’un mot frappa son esprit et résonna dans sa tête comme un caillou jeté dans une pièce qui résonne. Auror. Il voulait devenir représentant de l’ordre… Mon dieu qu’elle bêtise… Cependant Raph’ ne pourrait rien faire directement sous peine de se faire griller lamentablement… Chose très embêtante vu qu’il venait d’être nommé Seigneur des Ténèbres par ses compagnons. D’une voix ne trahissant aucune émotion il ajouta :

Ne t’en fais pas, tu t’en sortiras très bien je n’ai aucun doute. Je suppose que tu en as besoin pour te payer un logement ? Si c’est le cas j’ai peut-être une offre qui pourrait t’intéresser. J’ai hérité d’une villa en Ecosse, je fais de la location.

Il ne savait pas si le jeune homme serait intéressé ou non mais sur le long terme il pourrait s’avérer utile de lui fournir un logement pas cher. Peut-être un jour serait-il reconnaissant ? Peut-être, auquel cas lui proposer de travailler en collaboration avec Raph’ deviendrait beaucoup plus simple. Le brouhaha de la salle du bar se faisait entendre mais le Serdaigle arrivait à en faire abstraction.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chat de Pallas


Re: Les cuisines

Message par : Alexander Scott, Lun 28 Jan 2013 - 18:04


-Ne t’en fais pas, tu t’en sortiras très bien je n’ai aucun doute. Je suppose que tu en as besoin pour te payer un logement ? Si c’est le cas j’ai peut-être une offre qui pourrait t’intéresser. J’ai hérité d’une villa en Ecosse, je fais de la location.

Alexander n'en croyait pas ses yeux, le moins que l'on pouvait dire c'était que la chance ne l'avait pas abandonnée ! C'était la première fois qu'il rencontrait l'homme qui s'avérait être son patron et en l'espace de quelques minutes peut être quelques secondes même, l'homme lui proposait d'habiter dans une villa ! Bon évidemment il y avait un désavantage, l'habitation se trouvait en Ecosse. Ce n'était pas la distance qui dérangeait le jeune Serdaigle mais plutôt le pays en lui même. A vrai dire il n'avait pas aspiré à vivre dans le froid et la pluie et dans un pays où la moitié des habitations étaient des châteaux miteux et où la majorité des habitants était une bande d'alcoolique chronique accrocs à la bouteille. Mais avait-il vraiment le choix ? Et puis la proposition n'était pas si mal puisqu'on lui proposait à lui un étudiant juste sorti de Poudlard de vivre dans une grande villa alors qu'il avait juste les moyens de se payer un appartement. Le moins que l'on puisse dire c'était que l'occasion était une occasion en or, en diamant brut mais une chose tout de même tracassait Alexander. Il n'était pas question de demander de l'argent à ses parents et il n'aurait probablement jamais assez d'argent pour louer une villa dont le prix de la location devait chiffrer à des dizaines et des dizaines de gallions. C'était quelque peu problématique puisqu'aux dernières nouvelles sont fabuleux compte chez Gringotts ne comptait qu'en tout et pour tout une toute petit dizaine de gallions. Le Russe grimaça avant de prendre la parole.

-Je serai évidemment intéressé seulement j'ai bien peur que mon compte en banque ne contiennent pas assez de gallions pour payer le loyer. C'est vraiment généreux de votre part mais j'ai peur de ne pas satisfaire vos exigences, je chercherai une chambre d'hôtel.

Le jeune Scott serra les dents, cela lui déchirait le coeur de dire ça mais c'était la stricte vérité, l'occasion était vraiment trop belle pour qu'elle puisse être saisie. Finalement il n'aurait qu'à chercher une chambre d'hôtel au chaudron baveur ou bien autre part cependant il était évident que cette villa en Ecosse était bien au delà de ses moyens de jeune travailleur... Peut être que si un jour il devenait Auror alors il pourrait s’acheter lui même une villa ! Quoi que, Auror était peut être un métier très dangereux mais ce n'était certainement pas le métier le plus payé du monde des sorciers. Pour être bien logé mieux valait devenir professeur à Poudlard, la rumeur voulait que les appartements y soient particulièrement luxueux et personne ne les avaient encore démentis. Remarque il y avait mieux que que professeur... Devenir directeur de Poudlard était sans aucun doute possible la meilleurs alternative pour trouver un très, très grand logement pas chère. Alexander sourit en imaginant la réaction de sa mère si jamais il lui annonçait de beau matin qu'il était devenu... Directeur de Poudlard ! Elle serait sans doute bonne à envoyer à Saint Mangouste ce jour là tant le choc serait grand ! Mais ce n'était pas réellement dans les projet du Russe de devenir directeur ou même professeur, non. Ce que désirait le jeune homme c'était de vivre une vie d'aventure remplie de danger, de combats ! Remplie, remplie de l'excitation du danger et du plaisir de l'aventure ! Quel métier était plus désigné pour cela que serveur au Chaudron Baveur ! Le Serdaigle soupira, bob à l'évidence ce n'était pas le métier dont il avait rêvé durant toute sa scolarité, et il allait devoir s'en contenter pendant au minimum un an et demi.

Alexander contourna le dirigeant du Chaudron Baveur et alla distraitement s’appuyer contre la porte de la cuisine, toujours entrouverte, afin d'observer la salle principale. Le feu brûlait dans l'âtre consumant les bûches tandis que les premiers clients arrivaient, certains venaient du monde des moldus par la porte principale tandis que d'autre arrivaient par le mur arrière. Le premier service du Russe n'allait pas tarder à commencer et il devait reconnaître avoir une certaine angoisse à cette idée, quelque part c'était idiot, il devait le reconnaître. Le jeune Scott avait connu la sombre école de Dumstrang où il avait appris à se défendre et à attaquer, il avait connu tout d'abord la honte des défaites, la douleur d'être vaincu puis la joie des victoires... Il avait connu l'ivresse des combats et aujourd'hui ? Aujourd'hui il angoissait à l'idée de faire, un service ? C'était ridicule, il fallait croire que son année à Poudlard ainsi que ses années sabbatiques l'avaient ramollis ! Oh bien sûr il n'avait jamais été très sûr de lui mais un passage à Dumstrang vous apprend tout de même la confiance. Alexander posa sa main sur sa baguette et sen sentit immédiatement rassuré, avec elle rien ne lui était impossible. Avec elle Alexander avait déjà obtenu optimal à ses ASPICS, la note maximale au permis de transplanage, avait gagné des duels à Durmstrang, allait devenir animagus et sans doute aurore. Oui, tout était possible. Finalement le Serdaigle relâcha sa baguette, pas question de l'utiliser dans cette établissement puisque des moldus le fréquentait ! Il paraissait d'ailleurs qu'il avait une excellente réputation auprès d'eux puisqu'ils trouvaient que ce dernier avait une ambiance chaleureuse et un je ne sais quoi de magique selon leurs propres paroles ! Ils ne croyaient pas si bien dire. Alexander eut un petit rire ner eux et jeta un regard à son patron par dessus son épaule.


-Ne devrais-je pas me mettre au service ?

Cette perspective n'était guère plaisante mais Alexander s'était fait à l'idée et puis il ne voyait pas l'autre serveur aux alentours, il était probablement en retard... La veille il lui avait semblé que ce dernier était bourré, finalement ce n'était peut être pas une impression. Le Russe étouffa un juron, si son collègue était un ivrogne il se trouverait sans doute avec plus de travail !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Les cuisines

Message par : Invité, Jeu 28 Fév 2013 - 17:37


Le nouveau serveur semblait intimidé, sans doute Raph’ qui lui faisait cet effet. Cependant désormais il fallait conclure l’affaire au plus vite, une rentré d’argent ne peut faire de mal au jeune homme surtout que le Manoir lui était complètement inutile. La réponse d’Alexander ne surpris guère Raph’, il s’attendait en effet à ce que ce dernier lui dise qu’il n’avait pas assez d’argent etc. C’est là que Raph’ porterait le coup fatal. En affaire il était redoutable et il devait ça à son père, la seule chose correct qu’il avait hérité de ce vieux rabougris.

Ne t’en fais pas, la location tourne à 2 gallions par mois, un budget accessible à tous. De plus le panorama est magnifique et la maison également. Qu’en dis-tu ? Si tu souhaites réfléchir il n’y a aucun problème tu sais que ma volière est toujours ouverte.


Sans attendre la moindre réponse de son interlocuteur le serdaigle continua son tour du propriétaire et fini par ressortir des cuisines en direction de la salle principale pour jeter un coup d’œil au livre des comptes.
Revenir en haut Aller en bas
Neala MacLochlainn
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Animagus : Manx rumpy



Re: Les cuisines

Message par : Neala MacLochlainn, Ven 22 Mar 2013 - 16:17


Neala s'adossa aux fourneaux et croisa les bras. Ca y était. Elle était serveuse au Chaudron Baveur ! Elle allait enfin pouvoir commencer sa vie d'adulte, avec un job et un appartement. Bon, en colocation l'appartement mais tout de même. Elle pensa à ses parents. Seraient-ils fiers d'elle ?

La jeune femme jeta un coup d’œil autour d'elle. Les cuisines avaient l'air propre au moins, les poubelles étaient vides et rien ne traînait par terre. On lui avait dit de venir ici quand elle commencerait pour qu'on puisse lui expliquer le fonctionnement de l'établissement. Du coup elle attendait que quelqu'un vienne. Et ça faisait une heure qu'elle poireautait. Enfin bon. Ils devaient être trop occupés pour l'instant... Ou l'avoir oubliée.

C'était Noah Alniott, sa directrice de maison mais aussi la gérante qui l'avait contactée pour lui proposer le poste. Bien entendu, elle avait accepté de suite ! Elle n'allait pas refuser une offre qui était faite, alors qu'elle aurait peut-être besoin d'argent dans quelques mois. Et il y avait la colocation aussi, avec Angel Snape. Les deux jeunes gens ne s'étaient que croisés dans les couloirs mais au moins ils ne se détestaient pas. Tout restait à faire en fait.

Elle jeta un regard à l'horloge. Il serait peut être temps que celui qui devait lui faire visiter arrive. Elle voulait se mettre rapidement au travail mais ne connaissait rien pour l'instant. L'Irlandaise finit par se relever et commença à faire le tour des lieux, pour se repérer. Ici, les sirops... Les ingrédients pour les plats là... Ah tiens, les tabliers pour les cuisiniers... Les plateaux propres...

BAM

Neala tourna vivement la tête en direction du bruit et vit un garçon entrer. En fait, il avait juste fermé la porte un peu trop fort et celle ci avait claqué. Colère ? Maladresse ? Elle le saurait bien vite. Se composant un masque avenant, elle se présenta.

- Bonjour, je suis Neala MacLochlainn, la nouvelle serveuse. On m'a dit de venir ici pour qu'on m'explique comment ça fonctionne ici...
Revenir en haut Aller en bas
Oswin T. Hooper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chien-loup


Re: Les cuisines

Message par : Oswin T. Hooper, Ven 22 Mar 2013 - 20:22



Why the f*ck are you here ?



Allez, c'était parti pour une nouvelle journée ô combien palpitante et merveilleuse de TRAVAIL. En plus j'étais à la bourre, pour pas changer. Mais comme je disais toujours " être ponctuel est une perte de temps." Fort content de cette idée, je traînais donc encore plus, profitant de la sainte douche chaude bienfaisante. Mais bon après une heure à me toucher la nouille et donc être en retard, genre, bien bien, je me décidais enfin à me tirer les doigts du cul et à transplaner jusqu'au Chaudron Baveur. Rien que de savoir que j'allais passer la journée à m'occuper de c*nnards comme on en fait plus ( Quoique moi-même j'étais un peu le roi des c*nnards, sauf que je me supportais très bien ) me mettait les nerfs. Si encore j'étais bien payé hein, mais kedale. P*tain avec tout ce que je faisais pour ce bar, Noah avait intérêt à me faire une promotion. Parce que sinon je me tirerais illico presto et regarderai l'endroit sombrer de loin en riant.
Enfin je serais à la rue et sans une Noise donc je rirais peut-être pas tant que ça.

Arrivant dans un "Crack" sonore devant l'établissement, j'allumais une clope en rentrant - Oui, j'avais le droit de fumer ici, appréciant le calme matinal de l'endroit. J'étais le premier arrivé y semblait, les chaises étaient encore sur les tables et le sol aussi propre que je l'avais laissé la veille. Dire que d'ici quelques heures ce serait dégueulasse et que mon ménage vaudrait plus rien ... Raaah, fallait pas que j'y pense ou sinon j'allais péter un câble.
D'un coup de baguette les chaises allèrent se poser au sol, tandis que je sautais au dessus du comptoir avec l'agilité de Tarzan , mais Tarzan avec un cul de ouf. Un petit verre de Jack Dan' pour bien commencer la journée tiens ! Ah ouais nan p*tain, il était à peine 10 heures, j'allais pas déjà boire. J'allais attendre une petite heure encore, l'heure de l'apéro. Mais remarquez, en France c'était l'heure de l'apéro ... Ouais nan, plus tard.

Ressortant de là, je me décidais à aller jeter un coup d'oeil aux cuisines, histoire de voir que tout était niquel aussi là-bas. Ce que je trouvais génial ici, c'était que le gérant engagé servait à rien à part se toucher et que mon soit-disant collègue valait pas mieux du tout. Du coup j'étais seul à faire tourner l'endroit et je commençais franchement à en avoir plein le cul. Y penser me mettait la haine et c'était donc d'un coup de pied de malade que j'ouvrais la porte des cuisines, la sortant à moitié de ses gonds. Je la re-claquais aussi fort, qu'elle crève la porte, moi je m'en foutais. J'étais pas payé comme une m*rde pour m'en soucier. J'avais pas capté sur le coup qu'une meuf était là, alors j'avais manqué de laisser tomber ma clope de ma bouche sous le coup de la surprise. J'aurais eu l'air bien con franchement. J'la regardais avec suspicion, c'tait qui celle là ? Elle foutait quoi ici ?

" Bonjour, je suis Neala MacLochlainn, la nouvelle serveuse. On m'a dit de venir ici pour qu'on m'explique comment ça fonctionne ici... " Hein ? Neala Macloquoi ? Nouvelle serveuse ? P*tain j'étais pas au courant ! Aaah attends, peut-être que si en fait. Un gros silence planait pendant que je réfléchissais, mais les infos me revenaient docuement. Noah avait dû m'en parler l'autre jour, alors qu'on testait de nouveaux cocktails. Sauf que bourré comme je l'étais, j'avais pas vraiment retenu l'information. Sa mère, ça voulait dire que j'étais plus seul ?! Et que comme j'étais un peu le patron-temporaire-gérant-à-la-place-du-bon-à-rien, bah du coup elle devenait mon esclave ! " M'appelle Oswin. C'est un peu moi qui gère tout ici si tu veux tout savoir. Mais j'avais complètement zapé que Noah avait lancé un recrutement. " Je restais un moment silencieux, pensif.

" Enfin bienvenue. Je te préviens t'as intérêt à te bouger le fessier parce que sinon ça va pas aller. J'en ai raz-le-cul des branleurs moi ici. " Nouvelle pause de ma part, j'étais peut-être pas très engageant là. " Enfin, tu veux savoir quoi ? "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Les cuisines

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 7

 Les cuisines

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Chaudron Baveur-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.