AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Chaudron Baveur
Page 3 sur 7
Les cuisines
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Neala MacLochlainn
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Les cuisines

Message par : Neala MacLochlainn, Mar 2 Avr - 4:16


La jeune femme se sentit partir. Son dernier souvenir était la sensation des bras de son collègue lorsqu'il la soutenait. Puis plus rien. Le noir complet.

Suis je morte ? Je ne ressens plus rien. Mon corps... flotte.

Quelque chose claqua sur sa joue. Une main. Grande et calleuse - la main d'Oswin. Elle ne put retenir un petit gémissement et ouvrit doucement les yeux, sans que ceux ci ne puissent se focaliser sur quoi que ce soit. Elle commençait à avoir mal maintenant - à la tête, au ventre, à la joue. Pourquoi n'avait-elle pas pu rester dans cette nuit bienfaitrice ? Loin de toutes ces souffrances physiques et morales ?

- Hey ! HEY !

Une voix l'appelait. Qui était ce donc ? Elle ne la reconnaissait pas. Ca ne ressemblait pas à son père. Peut être était ce son frère, qui avait pu grandir malgré tout ? Non, ce n'était pas possible. Le sol était trop dur et trop froid pour que ce soit Emain Abhlach. Avalon. Le paradis des celtes.

- Macdo, crève pas steuplé ! T'fais chier s'tu crèves maintenant !

Macdo ? Oh, oui. Elle se souvenait à présent. Macdo, c'était elle. Qui l'appelait comme ça déjà ? O... Oswin. L'affreux. Un petit sourire moqueur se dessina sur ses lèvres, difficilement, puis elle tenta de parler. Elle ne réussit pas la première fois mais y parvint la seconde, d'une voix faible. Elle eut du mal à la reconnaître comme étant la sienne.

- Quoi, l'affreux... Tu veux que je meure mais plus tard ?

A présent qu'elle était dehors, elle respirait beaucoup mieux. Rien ne vaut l'oxygène pour se remettre d'aplomb. Elle leva une main vers sa joue douloureuse et grimaça lorsqu'elle la sentit légèrement gonflée.

- Aïe... Tu ne m'as pas ratée dis donc... Tu ne connais pas le sort Enervatum ? C'est très utile dans les situations comme celle ci... Elle planta son regard opalin dans le sien et sourit franchement. Merci en tous cas. Elle devint songeuse un court instant puis son sourire revint, cette fois ci un peu plus fragile. Tu sais, quand j'étais dans les vapes, j'ai crû que c'était mon petit frère, devenu grand, qui me parlait... Peut être seras tu un deartháir mór pour moi plus tard ?

Un deartháir mór. Un grand frère.

Elle en avait envie. Elle ne savait pas pourquoi mais sentait qu'avec lui, une complicité spéciale naitrait. Ils se chamailleraient comme tous les frères et sœurs mais seraient là l'un pour l'autre. Tout ce qu'elle espérait, c'est que le jeune homme en vienne à penser comme elle - et qu'il ne prenne pas peur.
Revenir en haut Aller en bas
Oswin T. Hooper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chien-loup


Re: Les cuisines

Message par : Oswin T. Hooper, Mer 3 Avr - 15:01



Why the f*ck are you here ?



PLAF ! Gifle dans la tête, j'y avais pas été de main morte. Fallait dire que pour cogner, j'étais pas le dernier. J'avais même un certain talent pour ça en fait. Mais du coup ça avait l'air de la faire sortir de son coma éthylique par gaz alcoolisé, et elle avait une sale tronche. Par contre elle avait beau avoir l'air d'une revenante, elle savait toujours ouvrir sa grande gueule. Affreux .... Nan mais elle s'était maté là ? C'était elle l'affreuse d'abord ! Pis moi j'étais beau en plus, et sexy. Et merveilleux. Bref j'étais parfait, alors elle la fermait. En tout cas ma baffe lui avait fait mal, tant mieux. Au moins ça lui avait les idées en place. Et nan j'utilisais pas la Magie, j'étais de la vieille époque moi, de la vieille époque moldue. " Nope, je préfère utiliser la bonne vieille technique comme je l'aime. " Et puis j'y avais pas pensé au sortilège, le coup de la gifle sortait plus naturellement que la baguette hors de la poche.

" Merci en tous cas. " Ah bah enfin ! Un merci. On m'avait pas dit souvent merci au cours de ma vie, alors ça me f'sait tout drôle de l'entendre. D'habitude on voulait plutôt me voir mort, me balançait des saloperies ou on me foutait des coups sur la gueule. Alors je répondais rien, parce que j'étais trop sur le cul qu'elle me dise merci. En plus, je l'avais quand même baffé fort la nana. Du coup je comprenais pas trop le merci, parce que même quand j'avais sauvé la vie de l'autre guenon rousse pelée, je m'étais quand même choppé de la m*rde dans les dents. M'enfin. M'était égal. Je vivais pas pour être aimé. " Tu sais, quand j'étais dans les vapes, j'ai crû que c'était mon petit frère, devenu grand, qui me parlait... Peut être seras tu un deartháir mór pour moi plus tard ? "

Euuuuh. Ok. Par contre elle était devenue tarée. M*rde, comme si j'avais besoin de ça en plus moi, une folle au Chaudron Baveur non merci. Pis c'était quoi un Dearttruc moche là ? Une insulte ?! J'étais perplexe, ça devait se voir sur mon visage. Mais je demandais rien parce qu'à mes yeux, elle avait sérieusement besoin de se poser et récupérer. Qu'elle retourne à Poudlard tiens, la matinée était bien entamée et c'tait très calme aujourd'hui, j'avais pas b'soin d'elle. " Euh ouais. S'tu l'dis. " Je faisais une pause, me redressant. " T'as qu'à rentrer à Poudlard t'reposer, de toute façon y'a pas trop de peuple aujourd'hui. Par contre j'te veux ici demain à 10 heures précises, et t'nettoieras les chiottes. " Sur ce, je poussais la petite porte sans un regard supplémentaire vers la gamine et me mettait à ranger les bouteilles sorties. J'savais pas quoi penser, pas quoi ressentir. Je savais pas ce que ça allait donner et j'en avais un peu peur ... Enfin, qui vivra verra comme on dit.


RP Terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Les cuisines

Message par : Axelle Higgs, Ven 19 Avr - 23:29



{autorisation spéciale du beau Oswin pour poster ici}



En entrant dans l'auberge, la sorcière constata que l'endroit était pratiquement vide. Il y a avait un client qui était lamentablement affalé sur une table. Selon Axelle, il n'y avait pas d'heure pour boire, mais on était tout de même samedi après-midi, non ? Ses yeux parcoururent l'endroit à la recherche d'un quelconque employé. Oswin y travaillait-il toujours ? Vu son amour pour l'alcool, sans doute.

D'abord plantée dans l'entrée du Chaudron Baveur, la sorcière fit quelques pas en direction du comptoir, bien qu'il n'y avait aucun serveur derrière. S'installant tout de même sur un tabouret, la Serpentard fit pianoter ses doigts sur la surface de bois, autant pour s'occuper qu'attirer l'attention d'un éventuel employé. Elle resta ainsi pendant une ou deux minutes, avant de s'impatienter. Ben quoi ? Elle n'avait pas toute la journée. Déjà, la dernière fois qu'elle avait été à Londres, Shelley, à l'époque toujours directeur de Serpentard, n'avait pas été dupe et Axelle avait longuement dû parlementer afin de garder ses autorisations de voyager à l'occasion à Londres.

Aujourd'hui, Axelle venait chercher un bon cadeau. En effet, elle était plutôt fière de la remontée des Serpentards et désirait récompenser ses comparses. Un des élèves aurait donc la chance de pouvoir boire gratuitement au Chaudron Baveur, surtout que l'établissement organisait bientôt une soirée spéciale de dégustation de cocktail et les élèves étaient invités ! Ça, c'était cool.

Par contre, s'il y avait personne pour faire la transaction, c'était pas gagné ! D'un pas léger, la préfète des verts et argent se dirigea vers les cuisines. Doucement, ses mains s'appuyèrent au chambranle de la porte et, se hissant sur la pointe des pieds, elle jeta un coup d'oeil. À première vue, il n'y avait personne, mais la pièce était légèrement en désordre, comme toute cuisine d'un bar ouvert, quoi.


- Oswin ? tenta la sorcière, même si elle n'était pas certaine que le Gryffondor y travaillait toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Oswin T. Hooper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chien-loup


Re: Les cuisines

Message par : Oswin T. Hooper, Mer 24 Avr - 22:17



Nutella, & a pretty girl.



C'était n'importe quoi ce métier : Un coup c'était la folie pure et t'avais 10 000 clients à t'occuper d'un bloc et un coup ... c'était le désert. Comme c'était le cas aujourd'hui d'ailleurs. A part un paumé qui parlait au mur et un mec coincé aux chiottes depuis une bonne heure, y'avait rien à faire. Bon, si, y'avait un truc à faire : Boire. Mais là j'avais assez bu, ma soif était asséchée et mon bide criait surtout après de la bouffe. Du coup, vu le peuple incroyable du jour, je me permettais un petit tour aux cuisines, histoire de caler ma dale déchirante. Bon, entre-nous, même s'il y avait eu du monde j'aurais quand même pris ma pause goûter. Nutella tiiiime ! C'était sacré ça, le Nutella j'en avais besoin pour vivre et valait mieux pas me l'enlever. Ou je devenais violent.

J'allais donc dans les cuisines, remarquant d'office la scène de crime qui s'offrait devant moi. UN POT DE NUTELLA VIDE. Gaaaaah, qui avait osé ?! Que j'le bute ! Ah wait. C'était peut-être moi hier en fait. C'était rien, j'avais qu'à faire un tour dans la réserve, j'achetais toujours des pots par packs de 10 histoire d'être jamais à sec. J'les avais planqué derrière un petit sortilège de dissimulation, comme ça personne d'autre pouvait me les piquer. Pis à chaque fois qu'on demandait d'où je les sortais, je répondais " De mon cul. " On devait pas me croire mais vu la façon dont je le disais, on me lâchait au moins la grappe.
Mon bébé sous le bras, je ressortais de la réserve, entendant soudainement une douce voix féminine m'appeler sensuellement. - Okay invention de ma part pour le côté sensuel. " Oswin ? " Je repartais dans les cuisines en courant presque, tombant alors nez-à-nez avec la belle brune de l'autre fois.

Enfin ça faisait déjà un moment que je l'avais rencontré cette nana, mais elle m'avait pas laissé de marbre. M'en souvenait bien de ça, par contre son nom, c'était autre chose. Je lui adressais un sourire, j'devais avoir l'air surpris. Je m'attendais pas à la voir ici quoi ! Alors ça y'était, elle avait craqué sur moi et ce long moment sans se voir l'avait rendu folle ? Ah, je comprenais, pas facile de se passer de moi après m'avoir rencontré. " Hey ! J'te manquais c'est ça ? " Mais mon ventre décida de pousser un cri de désespoir, me rappelant que, p*tain, j'avais faim. J'l'invitais d'un geste à s'asseoir à la table, claquant du pain sur la table et une cuillère. " Tain j'trop faim. Sers-toi s'tu veux hein. " Lui disais-je alors, du pain plein la bouche. Sexytude quand tu nous tiens.

Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Les cuisines

Message par : Axelle Higgs, Mar 30 Avr - 21:58


Après avoir hélé le garçon, il y eut quelques secondes de silence, puis la sorcière entendit des pas de course. C'est avec un sourire amusé qu'elle regard Oswin entrer dans la cuisine. Ce même sourire s'élargi lorsque la surprise se lit sur le visage du serveur, en effet la sorcière ne savait pas que le Gryffondor était dorénavant le gérant, et qu'il lui adressa un sourire en retour. N'ayant tout de même pas perdu son sens de la réparti, il fit :

- Hey ! J'te manquais c'est ça ?

Ne laissant planer qu'un sourire indéchiffrable sur son visage, la sorcière garda le silence. Le ventre d'Oswin profita de cet instan et fit passer clairement le message qu'il était temps de se nourrir. Ça devait être pourquoi le musicien tenait un pot de nutella dans ses mains. Écoutant son corps (sauf son foie, évidemment. Celui-là il avait dû lui lancer un sortilège de bloclang), il s'installa à la table et invita d'un geste la belle sorcière à le rejoindre.

- Tain j'trop faim. Sers-toi s'tu veux hein.

Il avait du pain plein la bouche et ses paroles furent presque difficile à saisir. La préfète prit tout de même place face au garçon et prit la cuillère avant de la tremper dans le nutella et d'en verser allègrement sur la tranche de pain. Avec le dos de l'ustensile elle étala bien le tout avant de porter le pain à sa bouche. Miam !

- Merci fit-elle après avoir longuement mastiqué, puis avalé.

Cela faisait du bien de se poser un instant. Elle prit immédiatement une nouvelle bouchée. Fallait dire que faire des courses ça creusait l'appétit et que malgré la belle cargaison de bonbons qu'elle s'était procurée chez Honeydukes, elle avait tout de même faim. Il lui fallait quelque chose de plus consistant et, du pain et du chocolat, c'était parfait ! Ils restèrent en silence quelques minustes, trop occupés à savourer, avant que la sorcière ne déclare :


- Alors ça va depuis ce temps ? Noah a remarqué la fuite de son whisky ?
Revenir en haut Aller en bas
Oswin T. Hooper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chien-loup


Re: Les cuisines

Message par : Oswin T. Hooper, Ven 3 Mai - 6:32



Nutella, & a pretty girl.



Ouais donc je m’empiffrais comme une porc hein donc, parce que le Nutella c'était sacré et que je me l'enquillais toujours avec élégance. Enfin ça allait, la belle avait pas l'air de trop s'en soucier vu qu'elle s'asseyait en face de moi et s'faisait une tartine. 'Tain mais en deux fois, je partageais les meilleures choses du monde avec elle ! Whisky et Nutella. Enfin encore que, j'avais pas partagé mon Jack Dan' la dernière fois. Donc faudrait que je lui en serve un verre tiens. Ouais après, pour digérer. Parce qu'avec le Nutella il fallait boire : Du jus d'orange ! M'en servait un verre d'ailleurs, histoire de faire passer tout le chocolat dans ma bouche. " Alors ça va depuis ce temps ? Noah a remarqué la fuite de son whisky ? " J'pouffais un coup, avalant mon jus de travers. Ah ça niquait p*taiiiiin !

J'rigolais parce que Noah m'avait fait un chiotte en voyant que sa bouteille avait disparu mais que j'avais accusé un serveur à ma place. Il s'était fait viré du coup et moi j'étais passé gérant. Enc*lé bonjouuur. Je m'aimais juste trop par moment. Bon après, c'était peut-être juste qu'elle me kiffait de trop et qu'elle voulait pas me foutre dehors alors elle avait pris la première excuse que je lui donnais ... Mais elle pouvait pas m'aimer à ce point. Hein ? Parce que c'était quand même une super bouteille de collection de ouf. Moi entre quelqu'un et ça, on m'aurait fait le coup, je l'aurais buté le gars. " C'va. T'vas rire mais pour la bouteille, Noah l'a vu et a pété un câble. Du coup j'ai accusé un nouveau serveur et il s'est fait j'ter. " J'me mettais à rire rien qu'en le disant. J'me souvenais de sa tête de paumé quand Noah avait pété un câble sur lui et ça avait juste été trop bon. Le pire c'était qu'il s'était pas défendu ni rien ! Si ça s'trouvait il avait vraiment piqué une bouteille, mais lui vu sa gueule ça aurait plus été une brique de lait quoi.

" Mais l'mieux dans tout ça c'est que j'suis passé Gérant. " Bon j'espérais qu'elle allait pas s’étouffer avec sa tartine ... En attendant j'allais chercher une bouteille de Jack et deux verres à Whisky qu'étaient juste derrière. Encore une preuve que ma condition s'était améliorée n'empêche, on était pas dehors mais à table et je lui proposais de boire dans un verre et pas à la bouteille même. " Jack Dan ? Tu noteras même mon avancée technique : Cette fois je te propose de boire dans un verre. " La classe nan ? Moi je trouvais ça classe ... Surtout qu'ils étaient beau ces verres à Whisky, carrés comme la bouteille ! J'm'en servais un bon petit fond qui faisait la moitié du verre, attendant la bouteille en l'air si la brune en voulait. Enfin, comme si on pouvait dire non à ce bon vieux Jack de toute façon.

Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Les cuisines

Message par : Axelle Higgs, Sam 4 Mai - 20:28


Pendant que la sorcière avait parlé, Oswin s'était servi un verre de jus d'orange. Il pouffa de rire, manquant de peu de cracher le liquide orangé, mais cette gorgée ne fût pas des plus plaisante. Elle semblait s'être plus ou moins incrusté vers la trachée plutôt que l'oesophage. Après avoir récupéré, Oswin expliqua, un petit air à la fois fier moqueur plaqué sur les lèvres.

- C'va. T'vas rire mais pour la bouteille, Noah l'a vu et a pété un câble. Du coup j'ai accusé un nouveau serveur et il s'est fait j'ter.

Sa phrase fut ponctué de rire et la sorcière nota que le Gryffondor faisait un effort considérable pour ne pas éclater d'un fou rire. Axelle le regardait avec des grand yeux azurés étonnés. Ohhh, mais c'était trop bon ! Sans doute que c'était un sale con le serveur, sinon Oswin aurait été gentil. Il poursuivit :

- Mais l'mieux dans tout ça c'est que j'suis passé Gérant.

Sur cette étonnante nouvelle, il se leva la laissa en plan et se dirigea à un endroit spécifique en tête, que prévoyait-il donc ? Le Gryffondor avait laissé en plan son invité improvisé. D'ailleurs, cette dernière pouffa d'un air railleur, histoire de taquiner le beau mec, prenant soin de pas cracher des miettes de tartines un peu partout su la table. Elle toussota, délogeant un morceau qui prenait le mauvais chemin et avala finalement. Elle prit une dernière bouchée, engloutissant ainsi le pain au nutella.

- Félicitations, déclara-t-elle plus amicalement, tandis que le jeune homme était de nouveau face à elle.

Il déposa sur la table deux verres et... du Jack Daniel ? Oohhh, nice. Passant une main dans ses cheveux, Axelle se redressa enlevant ses coudes de la table.


- Jack Dan ? Tu noteras même mon avancée technique : Cette fois je te propose de boire dans un verre.

Cette fois-ci, la préfète éclata de rire devant la blague du gérant. C'était drôle à dire, mais c'était les faits. Elle ne pouvait néanmoins refuser son invitation, malgré qu'elle n'avait pas terminé toute ses emplettes. Un des deux verres carrés, similaire à la bouteille, fut rempli jusqu'à moitié, puis la bouteille toujours dans ses mains, il attendit la réponse de la brune.

- Je ne peux qu'accepter, trinquons à ce nouveau poste !

Alors, le jeune homme remplie le deuxième verre, au même niveau que le premier et posa la bouteille de Jack sur la table.

Les deux verres se fracassèrent dans un tchi-tchin presque cyrstallin et les deux engloutirent une bonne rasade du liquide ambré. Axelle pencha la tête vers l'arrière afin que l'alcool passe facilement. Puis, elle reprit immédiatement une nouvelle gorgée et offrit un sourire au garçon :


- Ça tombe bien, c'est justement le gérant que je venais voir... fit-elle avec un clin d'oeil.

Car, oui, ne l'oublions pas, notre belle sorcière avait bien un vu en foulant l'entrée du Chaudron Baveur.
Revenir en haut Aller en bas
Oswin T. Hooper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chien-loup


Re: Les cuisines

Message par : Oswin T. Hooper, Lun 6 Mai - 11:52



Nutella, & a pretty girl.



Bah ouais on pouvait pas dire non au Jack suprême, preuve était faite. Je lui servais donc un petit verre seulement rempli à la moitié, un peu fier quand même de lui donner à boire dans un vrai verre qui se casse et tout. En plus elle venait même de trouver une excuse pour picoler : Trinquer à mon nouveau poste. Ouais j'aimais bien quand j'avais des excuses potables pour m'enquiller de la boisson, dommage que j'en avais pas des supers valables souvent. Après on me traitait d'alcoolo alors que j'avais juste beaucoup de chose à célébrer. Parce que pour moi, tout se fêtait. Comme quand Macdo arrivait à cuisiner un truc ou alors, comme le jour où j'avais réussi à toucher mon nez avec ma langue. Bref, on trinquait donc tout les deux et bordel de m*rde, c'que c'était bon. J'adorais cette légère brûlure dans la gorge et ce parfum vanillé qui te prenait la bouche avec douceur ... Sérieux, si j'pouvais, j'ferais l'amour à c'te bouteille.

" Ça tombe bien, c'est justement le gérant que je venais voir... " J'haussais un sourcil. Hein, elle voulait voir le gérant ? Pourquoi ça ? Mon esprit mal placé et un poil pervers pensa à quelque chose que j'tairais ici mais j'oubliais bien vite cette idée, pour la simple et bonne raison qu'elle savait pas que c'était moi le nouveau gérant. Du coup ça devait être moins cool que ce que j'avais pu imaginer l’espace d'un instant. Je m'enfilais une nouvelle gorgée de Jack Dan', reposant mon verre avec la délicatesse d'un veau sous hormones. Elle avait peut-être un grand service à me demander ... Service qu'elle devrait me rendre un jour ou l'autre. Oh, ça me plaisait ça ! Enfin y'avait de grandes chances que ce soit trois fois rien mais bon ...

M'allumant une clope, je plantais mon regard couleur pluie dans le sien azurée. " Le grand Oswin t'écoute ! " Ouais là j'étais grave modeste, j'aurais pu dire " Le grand et fabuleux Oswin, personne merveilleuse de ce monde au regard profond et sexy comme un Dieu, daigne de t'accorder son attention divine. " Mais c'était trop long et j'avais la flemme. Alors je m'étais contenté de la version courte. Ouais, un peu comme ce que Hugh avait dans le pantalon. Naaah, j'rigolais, c'était pas si mal son engin. Efficace au moins.

" Quelles faveurs veux-tu que je t'accorde ? "

Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Les cuisines

Message par : Axelle Higgs, Lun 6 Mai - 20:35


Un sourcil haussé, le gérant en question se fit immédiatement des idées. Dans le suspense que laissait planer Axelle, la seule réaction du Gryffondor -la bonne d'ailleurs- fut de prendre une nouvelle gorgée de son Jack's. Le contact de l'épais fond de verre contre la table de bois créa un bruit sonore qui fit légèrement sursauter la demoiselle qui avait osé chipoter un morceau de pain et l'enfourner dans bouche quelques instants auparavant. Ce n'était que coïncidence, mais la sorcière n'avait pas anticipé le geste du garçon. Bref, avalant le mélange de farine, elle releva les yeux vers lui et attrapa son verre et le porta à ses lèvres. Pendant ce temps, il s'alluma une cigarette et la fixa du regard :

- Le grand Oswin t'écoute !

Rien que ça. Posant à son tour son verre, mais de façon moins sonore, plus discrète que celle de son compatriote de boisson. D'ailleurs, ce dernier repris la parole.

- Quelles faveurs veux-tu que je t'accorde ?

Les termes employés avaient sans doute été choisi avec soin et un sourire naquis sur les lèvres de la sorcière. elle avait bien envie de rigoler, tout à coup, et une idée germa dans son esprit futé. Gardant un visage neutre, une pokerface parfait, Axelle attendit quelques instants avant de prendre la parole.

- Ah ! Grand Oswin, si tu savais ! Je viens ici dans le but d'une requête...

Dramatisant la situation à coup de grand geste théâtrales et mystiques, la brune avait emprunté le ton de voix d'un caractéristique personnage de jeu de rôle médiéval. Baissant le regard, créant ainsi un espèce de rapprochement entre les deux, elle poursuivit sur le ton de la confidence :

- Vois-tu, grand Oswin, lors de la dernière lune, de fiers serpents ont combattus les trolls de montagne et sans oublier la grande bataille de Hougykgargaf... te souviens-tu de ce carnage, Ô GRAND OSWIN ? finit-elle d'un ton plus clair, plus soudain.

Attrapant son verre d'alcool, Axelle poursuivit son délire gardant un sérieux impeccable face à la situation. Il n'y avait aucun sens dans ses paroles : elle disait un peu n'importe quoi et savait que le pauvre aurait de la difficulté à saisir. Elle se releva quelque peu, le temps d'une gorgée. Puis une autre, avant de se rapprocher davantage du sorcier :


- Je requiers votre aide, grand Oswin. La sécheresse a frappé ! Nos pauvres serpents, ils n'ont plus rien à boire. Plus rien. Le karma est contre eux et il faut remédier à la situation, sais-tu ce que c'est, grand Oswin, le désir de vouloir boire, mais de ne pas pouvoir ?

Et puis sur ces paroles, elle cogna son verre -vide- sur la table, cette fois avec plus d'affirmation. Axelle avait terminé sa comédie improvisée et se redressa, s'appuyant contre le dossier de la chaise. Avec un sourire en coin, elle reprit la parole d'un ton normal :

- J'viens chercher un bon cadeau... lâcha-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Oswin T. Hooper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chien-loup


Re: Les cuisines

Message par : Oswin T. Hooper, Lun 6 Mai - 21:18



Nutella, & a pretty girl.



Ahlala, ma bonté sans failles et ma seigneurie me perdront un jour ! Fallait dire que c'était pas simple de refuser un truc à une meuf aussi belle. Alors c'était donc avec une attention divine que je m'apprêtais à l'écouter parler. Enfin, me fallait du courage liquide d'abord, alors je vidais mon Jack d'une traite. Woh, ça déglinguait les sinus ce truc. C'était trop bon, m'en fallait un autre ! En tout cas il s'passait un p'tit moment avant qu'elle se mette à causer, je devais surement l’intimider. Puissance divine et tout le bordel quoi, ça devait impressionner de se retrouver devant la perfection incarnée. J'lui pardonnais du coup. Oh doux Jésus ! J'étais vraiment trop bon ! " Ah ! Grand Oswin, si tu savais ! Je viens ici dans le but d'une requête... " Sacrebleu, ça s'annonçait dramatique ! Qu'elle me raconte son histoire et vite ! Je tapais du poing sur la table, lui lançant : " Parle donc ! Explique-moi ! Je me languis de savoir ! " Ouais je partais dans un délire chelou là mais c'était rien, j'étais bourré. Alors f*ck.

" Vois-tu, grand Oswin, lors de la dernière lune, de fiers serpents ont combattus les trolls de montagne et sans oublier la grande bataille de Hougykgargaf... te souviens-tu de ce carnage, Ô GRAND OSWIN ? " J'étais à fond, bien sûr que je me souvenais de cette horrible bataille meurtrière et sanglante sur les monts de Hougytruc ! Enfin non absolument pas mais j'étais tellement dans le truc que si. Faisant un vif oui de la tête, concerné à 110%, je nous resservais à boire, l'écoutant terminer son épopée miséricordieuse. " Je requiers votre aide, grand Oswin. La sécheresse a frappé ! Nos pauvres serpents, ils n'ont plus rien à boire. Plus rien. Le karma est contre eux et il faut remédier à la situation, sais-tu ce que c'est, grand Oswin, le désir de vouloir boire, mais de ne pas pouvoir ? Bien sûr que je savais ce que c'était ! Douce horreur, cruauté sans nom ... Priver un homme de sa boisson était un crime qu'un Seigneur comme moi se devait d'éradiquer ! Je me devais de l'aider, il n'y avait plus aucuns doutes, qu'importe ce qu'elle me demanderait !

" J'viens chercher un bon cadeau... " Un bon-cadeau !! .. Attends, de quoi un bon cadeau ? Mais c'était nul. Le nom était à chier. Elle aurait pu trouver mieux là, parce que ça pétait un peu le délire. Enfin soit, si c'était ce qu'elle voulait ! Je me levais de ma chaise, cherchant des yeux un bout de papier qui ferait l'affaire. Bon il était un peu défoncé mais ça serait très bien quand même. J'revenais donc avec une plume et un papier moche parchemin antique dans les mains, retombant sur la chaise avec la grâce d'un phoque royal. " Belle demoiselle ! Comment vous refuser l’acquisition de ce parchemin de joie et de débauche ! " Yeah ça l'faisait comme ça ! Ouais moi quand je partais dans un truc je m'arrêtais pas, alors j'étais le Tout-puissant jusqu'au bout pour le coup. T'façon c'était vrai, en un peu moins divin quoi. Je commençais à écrire quelques mots sur le papier, avant de m'arrêter la plume en l'air . " En grand seigneur que je suis, je me permet de demander : De combien le montant de ce bon doit-il s'élever ?
Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Les cuisines

Message par : Axelle Higgs, Mar 7 Mai - 0:41


La figure d'Oswin se décomposa légèrement quand à l'énonciation du terme bon cadeau. Sans doute le douloureux retour dans le monde réel, alors que la jolie brune l'avait transporté dans un espèce de monde fantastique bizarre où le musicien était un seigneur adulé, capable d'accomplir des miracles, et que l'alcool était l'eau. Bref. Il était à fond dans le trip de la sorcière et voilà qu'il ne lâchait plus le morceau ? Trop bien. Le Gryffondor se leva et la sorcière Serpent en profita pour remplir un peu son verre et le vider d'un trait. Zoup ! Rusée comme un renard, la miss.

Le gérant était de retour et dans sa main il tenait un bout de parchemin vraiment horrible. Sérieux la préfète plaignait le Serpentard qui allait se ramasser avec ce torchon mais soit, il était légal, donc : tant pis. Peu importe le professionalisme de la chose.


-Belle demoiselle ! Comment vous refuser l’acquisition de ce parchemin de joie et de débauche !
C'est bien vrai ça ! Surtout qu'elle le payerait ! Oswin avait également apporté une plume et il commença à rédiger quelques mots. Puis, tout à coup, il stoppa et cela surpris Higgs la verte. Que se passait-il ?

- En grand seigneur que je suis, je me permet de demander : De combien le montant de ce bon doit-il s'élever ?

- Ô mon généreux maître, il s'agit de la très exacte somme exacte d'un gallion, dix mornilles et sept noises, s'il-vous-plaît. répondit-elle, endossant à nouveau le rôle de la fervente croyante, la disciple envoyée par son peuple dans le but d'offrir une vie de débauche de meilleure qualité ! D'ailleurs, n'y avait-il pas la Noahkouna Oswienne bientôt ? Cette fête marquant l'effigie de deux divinités, dont l'un était le beau rouge et or. Axelle pensait bien être de la partie.

La question du montant d'argent étant réglée, Oswin avait poursuvit la création oui-oui création. Ou non, disons plutôt birolage tiens. Donc le bricolage du bon et une nouvelle idée venait de germer dans la tête de la sorcière :


- Je crois, ô absolument formidable Oswin, qu'une victoire comme celle-ci doit être célébrée, voire même, dirait les grands être supérieurs de ce monde paranormal-allèlesque qu'est le monde de Huchtji, TRINQUÉE !
Revenir en haut Aller en bas
Oswin T. Hooper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chien-loup


Re: Les cuisines

Message par : Oswin T. Hooper, Mer 8 Mai - 23:19



Nutella, & a pretty girl.



C'était donc la plume en l'air que j'interrogeais cette charmante jouvencelle en détresse, histoire de savoir ce que je devais écrire niveau montant sur ce parchemin de joie et de débauche. Le mot "Maître" me caressant l'oreille interne dans un vibrement de joie, j'inscrivais donc de ma plus belle écriture - Nan en fait j'écrivais comme un porc, le doux montant de 1 Gallion, 10 Mornilles et 7 Noises ! Voilààààà comme ça pas moyen de m'entuber, on pouvait pas dire que c'était un bon de 100 Gallions. J'étais peut-être bourré mais j'pensais encore un peu d'façon logique moi hein. Bon plus beaucoup, parce que ma dernière phrase voulait trop rien dire, mais maître Oswin il était un peu pété alors fallait le pardonner.
Je tendais donc le parchemin de joie à la belle, parchemin vraiment crade et qui puait le tabac froid mais ! Ô combien unique puisque signé du grand Seigneur que j'étais.

Le merveilleux bon qui en plus d'être mal écrit, sent le tabac froid:
 

Et le grand Seigneur avait soif, alors il se reversait un grand verre de la terrible eau divine au couleur des rayons du soleil du matin. Ouais, ça faisait un peu nom à rallonge mais bon. " V'la ton bon ! Signé par le grand moi qui plus est. Je sais c'est trop d'honneur mais ne me remercie pas ! " Je m'enfilais une grande gorgée de l'eau terrible nanana- Tel un guerrier Viking après la guerre. P*tain fallait que j'arrête de penser à de la m*rde comme ça ... " C'était avec plaisir ! J'adore aider les femmes en détresse. " J'aimais surtout les avoir dans mon lit pour la nuit mais elle avait pas b'soin de savoir. Pis les Seigneurs suprême ça b**saient grave avec plein d'meufs différentes. J'étais trop un vrai roi en fait. Sauf que moi j'étais pauvre comme un creuvard. Dure la vie.

Trinquant une nouvelle fois avec la belle je terminais mon verre d'un cul-sec, ma tête me lâchant peu à peu complètement. Pfwaaaah j'étais complètement entamé là, le service allait pas être joyeux après. Pis j'étais un peu fatigué aussi, fallait dire que j'avais pas beaucoup dormi du tout. J'avais commencé à bosser ultra tôt et .. Bah j'avais dormi sur-place sous forme de clébard en fait. C'était naze à ch*er mais au moins il faisait chaud et pas mouillé. Ouais sec quoi. Voilà. " Une autre faveur à me demander ou ta quête suprême est achevée ? " Bah j'espérais un peu qu'elle me claque " Me faire monter au 8ème ciel " - Ouais j'aimais bien le chiffre 8 alors ce s'ra 8 pour le coup. Mais j'avais pas trop d'espoir. 'Fin, on savait jamais hein !
Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Les cuisines

Message par : Axelle Higgs, Mar 21 Mai - 1:34


Après avoir mentionné le montant de ce généreux bon, Oswin pencha la tête et sembla s'appliquer à écrire correctement chaque chiffre. Manquait plus qu'il tire la langue et il aurait eu l'air d'un vrai gamin à l'ouvrage. Posant ensuite la plume et, comme si c'était une urgence à régler, il se versa un nouveau verre de Jack's. Il lança à Axelle un regard qui semblait dire « Vas-y, sers-toi ! ». Enfin, peut-être que la sorcière avait imaginé cette ivntation à se servir, mais elle prit tout de même la bouteille dans ses mains avant d'en verser un petit fond. Ok. Un gros petit fond.

- V'la ton bon ! Signé par le grand moi qui plus est. Je sais c'est trop d'honneur mais ne me remercie pas !

Dans un geste de main légèrement horizontal, la belle serpentard fit mime de ne pas remercier le gérant, mais elle lui adressa tout de même un coquet sourire.

- C'était avec plaisir ! J'adore aider les femmes en détresse, continua le garçon après avoir vidé pratiquement d'un trait son verre débordant d'alcool.

Ah, si seulement la vie pouvait se résumer à un verre de Jack's et du plaisir. Malheureusement, ce n'était pas le chemin qu'avait tracé Higgs, bien que parfois cette alternative était plus que plaisante. Ne pensant pas trop à ses soucis personnels, elle leva ses yeux azurés et rencontra la regard clair d'Oswin. Et une nouvelle fois, les verres s'entrechoquèrent dans de joyeux cliquetis, Axelle oubliant qu'elle avait d'autres endroits à visiter après le mythique bar.


- Une autre faveur à me demander ou ta quête suprême est achevée ?
- Je crois que ce sera tout, ÔÔÔô Grand Oswin. Le peuple des verts et argents sera plus heureux, grâce à toi, fit-elle de cette voix mystique digne des plus grand contes légendaires et spirituels, bien que plus chevrotante suite à tout ce Jack Daniel's ingurgité.

Après un court instant de silence, pendant lequel les deux se regardèrent droit dans les yeux, Axelle ajouta :


- Malheureusement, grand Oswin, ma quête à moi est loin d'être terminée. Je ne vous importunerez donc pas plus longtemps.

Dans un geste théâtrale, la demoiselle se leva, titubant légèrement pendant les premiers instants. Elle s'appuya contre le bord de la table, histoire de reprendre ses esprits avant de quitter les lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Les cuisines

Message par : Noah Alniott, Mer 23 Oct - 13:28


RP privé, ne pas poster si vous n'y avez pas été convié ^_^



C’était l’aube. Déjà, voir Noah réveillée à l’aube, c’était un truc pas normal. Mais rien n’allait être normal en cette matinée brumeuse… Noah transplana depuis son chalet de Godric’s hollow jusqu’au chemin de Traverse, de plusieurs coups de baguette magique elle désamorça les quelques sortilèges de protection du Chaudron Baveur, et enfin, introduisit la grosse clé en bronze dans la serrure afin d’ouvrir son bar. Oui son bar, c’était cool de pouvoir dire ça, elle était fière que cet endroit soit en partie à elle.
 
Dans une petite dizaine de minutes, Jean-Baptiste Flitwick allait arriver, et la « mission » aller commencer. Ce jeune homme étudiant dans la maison des Poufsouffle, Noah le connaissait depuis longtemps pour avoir été sa directrice durant quelques années. Déjà durant sa première année il était un garçon beaucoup trop turbulent. Il était sans doute l’un des élèves qui lui avait donné le plus de fil à retordre. Mais Noah avait déjà vu à cette époque le très bon fond du jeune homme et le tempérament courageux. Liam et Harradas avaient ces dernières semaines beaucoup observé le jeune homme en cours, dans la grande salle, et Liam pouvait même le surveiller dans leur dortoir commun. Et c’est ainsi qu’ils l’avaient choisit lui, pour mener à bien leur projet, d'une grande importance. 
 
Ils avaient besoin de quelqu’un de jeune et dynamique, connaissant pas mal de monde, et surtout, capable de rester secret. Leur but était de créer une « organisation de rebelles ». Oui parce  qu’il fallait se rebeller contre les attaques morbides de mangemorts, il fallait se rebeller, dire non à toute la propagande en faveur des forces du mal. Et pour cela, il fallait des jeunes, des élèves, mais aussi quelques sorciers actifs, bref, quelques personnes de confiance, qui seraient capable de contrer toute cette magie noire, de faire une contre-propagande, de sensibiliser les gens autour d'eux, ou d'aider les phénix dans certaines taches, sans pour autant s’exposer trop et risquer leur vie autant que le faisaient les phenix. On allait éviter les bains de sang. Mais il ne fallait pas que les phénix aient à dévoiler leur identité pour cela. Trop dangereux aussi. C'est pourquoi ils avaient choisi un meneur civil. 
 
Noah verrouilla la porte qui était du côté de Londres, le mot étant passé qu’il faudrait que les « invités » arrivent par l’entrée du Chemin de Traverse. Elle installa ensuite une dizaine de chaises et tabourets dans la cuisine, sortit de la réserve une caisse de bierraubeurres et une caisse de jus de citrouille, et consulta la liste que Jean-Baptiste lui avait donné. Elle l’avait rencontré quelques jours plus tôt pour  que tout soit bien clair, et pour lui demander de « recruter » quelques alliés au sein de Poudlard. Celui-ci lui avait envoyé un simple parchemin par hiboux avec les noms suivants : « Crystal M. Ertz, Laura Greyss, Night Wolfe, Stephanie Weasley, et Liam Riu ».
Noah ne put retenir un sourire en voyant le nom de Liam inscrit vu qu’il était déjà prévu qu’il vienne à la réunion. Elle avait rajouté elle même celui d’Harradas aussi. Etant élève ça paraitrait logique qu’il soit là, et c’était bien d’avoir quelques phenix pour que les alliés les savent de leur côté. Même s’ils ne sauraient rien de leur double vie de phenix. Elle avait aussi ajoutée Alexie Scott à la liste comme Phoebe lui avait demandé, et Elenna Benson en qui Liam plaçait sa confiance.
 
Noah décapsula une bouteille de bierraubeurre, stressée par la réunion à venir. Tous ces gens, il ne fallait surtout pas qu’un traitre soit parmi eux… Bien sur, comme un siècle plus tôt, l’ordre allait prendre des mesures anti-traitre. Mais quand même, Noah espérait que ça se passerait bien, que Jean-Baptiste leur avait déjà un peu expliqué les grandes lignes de ce pourquoi ils se réunissaient… Le bruit de pas dans la salle principale lui indiqua que le Poufsouffle arrivait. Dans cinq minutes environ, alors que le jour se levait à peine et que c’était les vacances scolaires pour tous les élèves de Poudlard, les autres feraient aussi leur apparition… Noah étant la propriétaire des lieux, c’était « logique » qu’elle soit là, et elle participerait à la réunion comme Liam et Harradas, comme si elle aussi avait été recrutée comme une membre de ce groupe de rebelles.
 

- Salut Jean-Baptiste. Prêt ? Les autres vont bientôt arriver, je verrouillerais toutes les portes du bar à ce moment là, et puis dans la cuisine y’a pas de risque d’être épié.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Flitwick
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Les cuisines

Message par : Jean-Baptiste Flitwick, Mer 23 Oct - 15:46


Ces attaques... Les Mangemorts devenaient de plus en plus actifs. Encore il y a peu, ils attaquaient le Poudlard Express. Quelques élèves étaient morts dans l'incident. En même temps, il y avait trop peu de protection autour du train, c'était presque une invitation. Et puis toutes ces affiches de propagande. C'était surement pour ça qu'on les voyait un peu plus. Ils recommençaient à recruter et avaient trouver un plan pour pourrir la vie des honnêtes sorciers. Comme si le monde magique allait se laisser faire.

Depuis un moment, JB cherchait un moyen pour agir. Il ne supportait pas de rester les bras croisés alors que des élèves ou leurs parents risquaient leur vie à chaque coin de rue, même dans une structure appartenant à l'école. Il cherchait déjà qui pourrait le suivre dans ses idéaux quand Noah, son ancienne directrice de maison l'avait contacté pour lui demander de s'organiser avec d'autres élèves pour former un groupe capable de se dresser devant les menaces à venir.

Peu de temps après, le groupe fut prêt. C'était la première réunion entre eux, ils étaient encore peu nombreux. Mieux valait un petit groupe sur lequel on peut compter qu'un groupe immense qui ne tiendrait pas la longueur. Parmi eux, bien sur se trouvaient des Poufsouffle, il les côtoyait toute la journée, la nuit et étant leur préfet, il se devait de bien connaitre chacun d'entre eux. Toutefois, seuls Liam, l'ancien préfet et Cristal, la seule alchimiste qu'il ait rencontré. Les deux s'en sortiraient très bien, talentueux, courageux. Ensuite venaient Laura, Night et Stephanie. Il avait observé Laura et malgré apparemment elle était la seule qui n'avait pas confiance en elle. Night, il l'avait rencontré à la soirée Polynectase-moi, ayant pris son apparence, ils avaient sympathisé et il pourrait compter sur lui, sans compter que chercher le courage chez un Gryffondor revenait à chercher un brin de foin dans une meule de foin. Pour finir Stephanie, une jeune fille de Serdaigle qui se révélait particulièrement brillante.

Avec cette petite équipe, ils devaient se réunir au Chaudron Baveur en compagnie de Noah. Le jeune homme lui avait préalablement envoyé la liste via un hibou tout à fait banal histoire de ne pas attirer l'attention. Elle était la propriétaire et refuserait quiconque essayerait de les squatter s'il n'avait pas été invité.

Le matin prévu, JB transplana directement au Chemin de Traverse un peu avant l'heure du rendez-vous pour être sur d'arriver dans les premiers. Si ses équipiers voyaient qu'il était en retard dès la première réunion, ça allait être difficile de les mener pour les différentes missions. A peine arrivé, Noah l'accueillit aimablement, ce qui était surprenant compte tenu du calvaire qu'il avait du être comme élève.


- Salut Jean-Baptiste. Prêt ? Les autres vont bientôt arriver, je verrouillerais toutes les portes du bar à ce moment là, et puis dans la cuisine y’a pas de risque d’être épié.

Ça pour être prêt, il l'était. Il avait préparé son speech depuis un petit moment pour être sûr de les motiver et de leur donner du courage et de la confiance. Il ne s'agissait pas simplement de leur dire qu'on allait taper du Mangemort, qu'ils sont surement deux à trois fois plus puissants que nous et qu'ils n'auront aucune pitié mais qu'ils ne s'inquiètent pas, on sera presque plus nombreux. C'est clair qu'ils étaient dans la mouise mais s'ils n'initiaient pas le mouvement, qui le ferait? Ce dont ils auraient besoin, c'est du retour de l'Ordre du Phénix... Il y avait presque cru quand April lui en avait parlé dans la Forêt mais elle avait tout nié et depuis il se sentait un peu perdu. L'espoir lui faisait surement croire trop fort en une illusion. Toutefois, voir des adultes s'associer à des élèves pour lutter contre des sorciers un peu tarés et surpuissants, ça sentait le réchauffé et il ne serait qu'à moitié surpris si le Phénix était vraiment rené de ses cendres.

-Ouais, autant qu'on peut l'être dans ces circonstances, et toi? T'as prévu les sortilèges usuels pour éviter les fuites sonores de la cuisine?

Il observa un peu le décor: fourneaux, casseroles, shakers, verres... Éclairage simple et doux, ça met en confiance autant que ça terrorise tout ça...

-'Va vraiment falloir qu'on joue bien notre coup, c'est maintenant que ça se joue...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Night Wolfe
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les cuisines

Message par : Night Wolfe, Jeu 24 Oct - 16:26


Je me réveillai en sursaut, haletant, des goutes de sueurs perlaient sur mon visage. Je venais de faire un cauchemars, non plutôt une réminiscence. Mon esprit avait réveiller certain fantôme d’effroi de mon esprit tourmenter. J'étais tremblant, ma vue était brouillé et je cru défaillir quand je posai mes pieds sur le sol froid du dortoir. Ma montre posé sur la petite table de chevet à côté de mon lit indiquais quatre heures, je soupirai légèrement et me dirigeais en direction des salles de bains. Je pénétrai sous l'eau brulante que je venais d'activer, cela me fit le plus grand bien. Je me lavais tranquillement quand un frisson me parcouru, il faisait froid tout à coup, un vent étrange me traversait hors les porte et les fenêtre étaient fermés.

C'est là que je la vis, en face de moi. Elle apparut comme une ombre et il m'était impossible de la discerner complétement, cette forme humaine. On aurait dit un homme plutôt grand et bien bâtit, recouvert complétement d'une cape noire, je ne voyais même pas son visage. Nous nous faisions face, silencieusement, je ne pouvais me défendre, ma baguette inaccessible. D'un coup j'attrapai le savon à côté de moi et je le lançai de toute mes forces en direction de l'ombre, m’apprêtant à lui bondir dessus. Cependant ma surprise fut grande quand je vis que le savon passa en travers de mon adversaire, percutant le mur et tombant sur le carrelage de la salle. Quand à l'ombre elle avait tout bonnement disparue. Je restai immobile, je me sentais idiot, comme si je devenais paranoïaque. Je m'habillai rapidement d'un jean noir ainsi que d'un t-shirt acheté la veille puis je plaquais mes cheveux en arrière et remontai dans mon dortoir. Là je me posai sur une chaise devant mon bureau et je me mis à taper sur ma machine à écrire.

Je ne vis ni les heures défiler et mon agitation fut grande quand je vit l'aube montré le bout de son nez. Je me mis une simple veste noire sur le dos, remontant les manches et mettant la capuche sur mon crâne, je courut comme un dément pour ne pas arriver en retard. Après tout ma matinée, aussi dur eut elle commencé m'avais permis d'avancer de plusieurs chapitre dans l'écriture de mon roman que je préférais faire tel un écrivain moldu, avec une simple machine à écrire, de l'encre et du papier, donc rien de magique. Rapidement je rejoignit le chemin de Traverse puis le Chaudron Baveur. Et par chance je n'étais pas en retard étant donné que je vis le dos de quelqu'un rentré à l'intérieur. J'entrais à mon tour dans l'établissement puis parti du côté des cuisines. Dans le couloir ou je me trouvais, celui qui y menait, j'entendis des voix mais je ne discernais pas leurs paroles. Quand j'arrivai devant la porte j'entendis clairement la voix de Jean-Baptiste.

- 'Va vraiment falloir qu'on joue bien notre coup, c'est maintenant que ça se joue...

J'ouvris la porte avec un air du genre sérieux. Je me sentais fort et je savais que je ne risquais rien donc je n'hésitais pas de suite affirmer ce qui me trottais dans l'esprit depuis non pas plusieurs jours comme pourrais le penser certain mais en réalité depuis plusieurs années maintenant.

- Pour ma part, même si je suis ravie d'être ici, je pense que le jeu ne commence ici que pour nous, seulement ce n'est pas le cas pour les Mangemorts qui on commencer la partie depuis bien plus longtemps, le massacre du Poudlard Express en ait la plus grande preuve...

Je leur fis un rapide signe de la main en salutation bien que je ne connaissais que Jean-Baptiste. L'autre cependant m'avais l'air familier... Mais oui ! C'était bien évidement la patronne du Chaudron Baveur ! de plus cela me semblais maintenant plus qu'évident, le fait ait que l'on se réunisse dans ses cuisines, il était tout aussi évident que c'était elle qui avais tout simplement ouvert l'endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Les cuisines

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 7

 Les cuisines

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Chaudron Baveur-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.