AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Chaudron Baveur
Page 4 sur 7
Les cuisines
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Night Wolfe
Gryffondor
Gryffondor

Re: Les cuisines

Message par : Night Wolfe, Jeu 24 Oct 2013 - 22:26


Je me réveillai en sursaut, haletant, des goutes de sueurs perlaient sur mon visage. Je venais de faire un cauchemars, non plutôt une réminiscence. Mon esprit avait réveiller certain fantôme d’effroi de mon esprit tourmenter. J'étais tremblant, ma vue était brouillé et je cru défaillir quand je posai mes pieds sur le sol froid du dortoir. Ma montre posé sur la petite table de chevet à côté de mon lit indiquais quatre heures, je soupirai légèrement et me dirigeais en direction des salles de bains. Je pénétrai sous l'eau brulante que je venais d'activer, cela me fit le plus grand bien. Je me lavais tranquillement quand un frisson me parcouru, il faisait froid tout à coup, un vent étrange me traversait hors les porte et les fenêtre étaient fermés.

C'est là que je la vis, en face de moi. Elle apparut comme une ombre et il m'était impossible de la discerner complétement, cette forme humaine. On aurait dit un homme plutôt grand et bien bâtit, recouvert complétement d'une cape noire, je ne voyais même pas son visage. Nous nous faisions face, silencieusement, je ne pouvais me défendre, ma baguette inaccessible. D'un coup j'attrapai le savon à côté de moi et je le lançai de toute mes forces en direction de l'ombre, m’apprêtant à lui bondir dessus. Cependant ma surprise fut grande quand je vis que le savon passa en travers de mon adversaire, percutant le mur et tombant sur le carrelage de la salle. Quand à l'ombre elle avait tout bonnement disparue. Je restai immobile, je me sentais idiot, comme si je devenais paranoïaque. Je m'habillai rapidement d'un jean noir ainsi que d'un t-shirt acheté la veille puis je plaquais mes cheveux en arrière et remontai dans mon dortoir. Là je me posai sur une chaise devant mon bureau et je me mis à taper sur ma machine à écrire.

Je ne vis ni les heures défiler et mon agitation fut grande quand je vit l'aube montré le bout de son nez. Je me mis une simple veste noire sur le dos, remontant les manches et mettant la capuche sur mon crâne, je courut comme un dément pour ne pas arriver en retard. Après tout ma matinée, aussi dur eut elle commencé m'avais permis d'avancer de plusieurs chapitre dans l'écriture de mon roman que je préférais faire tel un écrivain moldu, avec une simple machine à écrire, de l'encre et du papier, donc rien de magique. Rapidement je rejoignit le chemin de Traverse puis le Chaudron Baveur. Et par chance je n'étais pas en retard étant donné que je vis le dos de quelqu'un rentré à l'intérieur. J'entrais à mon tour dans l'établissement puis parti du côté des cuisines. Dans le couloir ou je me trouvais, celui qui y menait, j'entendis des voix mais je ne discernais pas leurs paroles. Quand j'arrivai devant la porte j'entendis clairement la voix de Jean-Baptiste.

- 'Va vraiment falloir qu'on joue bien notre coup, c'est maintenant que ça se joue...

J'ouvris la porte avec un air du genre sérieux. Je me sentais fort et je savais que je ne risquais rien donc je n'hésitais pas de suite affirmer ce qui me trottais dans l'esprit depuis non pas plusieurs jours comme pourrais le penser certain mais en réalité depuis plusieurs années maintenant.

- Pour ma part, même si je suis ravie d'être ici, je pense que le jeu ne commence ici que pour nous, seulement ce n'est pas le cas pour les Mangemorts qui on commencer la partie depuis bien plus longtemps, le massacre du Poudlard Express en ait la plus grande preuve...

Je leur fis un rapide signe de la main en salutation bien que je ne connaissais que Jean-Baptiste. L'autre cependant m'avais l'air familier... Mais oui ! C'était bien évidement la patronne du Chaudron Baveur ! de plus cela me semblais maintenant plus qu'évident, le fait ait que l'on se réunisse dans ses cuisines, il était tout aussi évident que c'était elle qui avais tout simplement ouvert l'endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Riu
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage


Re: Les cuisines

Message par : Liam Riu, Jeu 24 Oct 2013 - 23:25


Les vacances battaient leur plein. Repos était le mot d'ordre pour ces prochains jours. Les commerces étendaient leurs marchandises aux touristes qui commençaient à affluer dans la capitale anglaise. Londres était une ville plutôt agitée et Liam aimait particulièrement cette ambiance. Comme si la vie ne s'arrêterait jamais, qu'ils avait l'éternité devant eux pour découvrir les milliers trésors que cette mégalopole cachait.

Malheureusement, le jeune Suédois ne venait pas pour les attractions touristiques qu'avait à offrir la capitale. Il en avait déjà pas mal profité lors de nombreuses excursions avec son frère dans les meilleures places. Il avait aussi connu le mouvement perpétuel de cette agglomération quand Bryan l'hébergeait. Mais ces derniers temps étaient très agités. Dans les couloirs de Poudlard, les élèves se rappelaient entre eux les tragiques accidents du Poudlard Express.

Des hommes s'étaient introduits dans un des wagons et avaient commencé à semer la terreur chez les jeunes sorciers. Des victimes étaient à déplorer. Mais la certitude sur l'identité des malfaiteurs trouvaient encore plus les autorités magiques. Les descriptions faites ne laissaient aucun doute. Les Mangemorts. Les partisans du mal, les sorciers qui s'étaient jadis alliés avec le plus grand des mages Noirs. Celui dont on craignait encore de prononcer le nom. Les forces obscurs faisaient leur grand retour et quoi de mieux pour l'annoncer que de tuer quelques innocents. Typiques. Caricaturales. Mais terrifiants.

Voici comment les gens "normaux" voyaient les choses. Ils étaient tous pétrifiés, nombreux étaient les parents qui avaient décidé de désinscrire leurs enfants de l'école de sorcellerie. Mais pour certaines personnes, cette révélation n'avait pas changé beaucoup de choses. Elle n'avait donné qu'une dimension officielle à un fléau qu'ils essayaient pourtant de vaincre. Liam faisait partie de ces personnes qu'on nommait les Phénix. Un Ordre illégale aux intentions pourtant louables. Rien à voir avec les Aurors qui s'étaient tués à cacher la vérité à la population magique.

Maintenant, plus personne ne pouvait faire semblant. Et il semblerait que certains élèves l'avaient compris. En tous cas, ils avaient le courage de vouloir l'admettre. Mais les quelques jeunes gens que le Nordique allait rencontrer avaient la force d'esprit qu'ils pouvaient agir contre les méchants. Bien sûr, l'Ordre du Phénix n'était pas très loin dans les agissements de cette nouvelle association d'étudiants.

Les portes du Chaudron Baveur apparurent clairement à Liam qui avait transplané du QG jusqu'ici. A l'abri des regards, bien entendu. L'endroit était d'un silence pesant, comme s'il se préparait quelque chose. Les Londoniens devraient trembler, les forces magiques se rassemblaient. Mais pour eux. La salle était plutôt propre, mais on remarquait que c'était l'ouverture. Une fine couche de poussière jonchait le parquet. Peu importait, il n'était pas là pour une inspection. Seules les cuisines l'intéressaient.

Des murmures s'élevaient de cette partie recluse du bar légendaire qui avait autrefois accueilli Harry Potter. A présent, il appartenait à l'extravagante Noah Alniott. Phénix bien sûr, le lieu n'avait pas été décidé au hasard. Il fallait une place où les murs n'avaient pas d'oreilles. Une place maîtrisée par l'Ordre sans que personne ne s'en rend compte. Les battants des cuisines laissaient échapper la voix d'un garçon.

- Pour ma part, même si je suis ravie d'être ici, je pense que le jeu ne commence ici que pour nous, seulement ce n'est pas le cas pour les Mangemorts qui ont commencé la partie depuis bien plus longtemps, le massacre du Poudlard Express en est la plus grande preuve...

Une évidence qu'il n'était pas de trop de rappeler à ceux qui voulaient monter contre les premiers "joueurs". C'est à ce moment que le Poufsouffle se décida à entrer.

- Pas faux du tout. Espérons qu'on joue mieux qu'eux.

L'ex préfet avait maintenant devant lui trois personnes. Majorité Poufsouffle. C'était beau à voir. Noah se tenait dans un coin, à l'affût du moindre geste. Liam lui lança un sourire poli. Il ne fallait pas que quelqu'un puisse soupçonner une quelconque affiliation entre eux. Il ne devait l'avoir connu qu'en tant que directrice et propriétaire des lieux. Devant elle se tenait Jean-Baptiste. Actuel préfet de sa maison, et également auteur de toute cette rébellion de mineurs intrépides soufflé par l'Ordre, c'était lui-même qui l'avait invité à rejoindre cette réunion. Liam avait eu une envie d'éclater de rire lorsqu'il était venu, avec une voix grave et sérieuse qui ne lui ressemblait pas, lui demander ses opinions sur la question des Mangemorts. Le né-moldu avait sorti tous ses arguements pour l'inciter à l'inviter de lui-même et cela avait marché. C'était aussi le seul qui pouvait de douter de quoique ce soit concernant les Phénix. A côté des deux Blaireaux se tenait un Gryffondor qu'il avait aperçu au détour d'un couloir mais dont le nom lui était inconnu. Ni une, ni deux, il se présenta:

- Liam Riu, Poufsouffle. Dit-il à l'attention du jeune Lion. Il enchaîna ensuite: Je... je sais pas trop à quoi m'attendre JB, mais j'ai vraiment hâte de savoir ce que tu nous prépares.

Le jeune Jaune et Noir aurait voulu lancer un regard à sa soeur d'arme Noah, mais il se retint. Elle comme lui connaissait les plans du jeune homme, ils agissaient déjà de la sorte dans tout l'Angleterre. Mais le Riu avait vraiment l'envie de voir comment JB allait préparer ces adolescents à se défendre contre le mal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Les cuisines

Message par : Invité, Ven 25 Oct 2013 - 12:49


Une autre période de vacances pour les nombreux élèves de Poudlard. L’ambiance aurait dû être comme à son habitude détendue, mais beaucoup de sorciers tremblaient de peur à la pensée de l’ « accident » qui était survenu dans le Poudlard Express. En effet, des Mangemorts avaient décidés de « s’amuser » un peu en semant la terreur dans le fameux train de la voie 9 ¾. Des élèves malchanceux qui avaient croisés leur chemin y avaient même laissés leur vie, impuissant face à ces mages noirs.


La crainte régnait à Londres, et tous les gens redoutaient de voir débarquer un nouveau groupe de Mangemorts, prêts à les attaquer et à les tuer sans pitié comme ils l’avaient fait dans le train. La blonde était bien sûr aussi craintive que les autres face à une autre attaque, mais ne pouvait supporter de voir des innocents se faire tuer uniquement pour le plaisir de quelques mages noirs. Elle aurait tellement voulu pouvoir agir face à cela mais était bien consciente qu’ils étaient bien plus puissants qu’elle et que n’importe quel autre sorcier. Tous les jours elle espérait que cette situation allait s’arranger. Mais comment ?


La bleue et bronze se réveilla en sursaut. Elle était couverte de sueur et mit un certain temps à réaliser où elle était. Ils étaient des centaines, tous encapuchonnés et Laura n’arrivait pas à distinguer leur visage. Elle les voyait tuer tous ceux qu’ils croisaient sur leur passage, laissant derrière eux des trainées de sang, et des milliers de cadavres. Ils s’approchaient de plus en plus de la blonde, qui essayait de fuir en courant le plus vite possible, mais elle n’arrivait pas à avancer et ils la rattrapaient malgré leur démarche lente et régulière.


La Serdaigle essaya de se calmer. Après tout ce n’était qu’un cauchemar. Il fallait voir les choses du bon côté. Elle se redressa dans son lit, tira les épais rideaux en velours aux couleurs de sa maison de son lit à baldaquins et se leva. Il faisait encore nuit et sa montre indiquait qu’il ne lui restait pas énormément de temps pour se préparer. C’est vers la salle de bain que Laura se dirigea alors. Elle resta sous l’eau chaude une bonne quinzaine de minute, repensant à ce cauchemar.  Elle finit ensuite de se préparer en vitesse.


L’aube pointait déjà son nez et la Serdaigle n’était toujours pas partie. Elle se dépêcha alors et quitta le château à la hâte, c’est vers Londres qu’elle se dirigeait, plus exactement au Chaudron Baveur. Jean-Baptiste, un des préfets de Poufsouffle, l’avait contacté dans la semaine pour lui proposer de participer à cette réunion. Il avait réuni un groupe d’élèves pour trouver une solution et essayer de lutter contre les Mangemorts. C’est dans les cuisines du Chaudron Baveur qu’ils avaient prévus de se retrouver ce matin.


Laura arriva enfin sur le chemin de traverse et poussa la porte du célèbre bar. La Serdy n’avait jamais eu l’occasion de rentrer dans celui-ci quand il était vide, et il faut dire que cela lui fait plutôt bizarre. Elle se dirigea alors vers les cuisines qui étaient le lieu de rendez-vous. En entendant des voix à l’intérieur, Laura réalisa à nouveau pourquoi elle était là et une boule se forma dans son ventre.

Liam Riu, Poufsouffle. Je... je sais pas trop à quoi m'attendre JB, mais j'ai vraiment hâte de savoir ce que tu nous prépares.


Laura entra donc à son tour dans les cuisines. Elle balaya du regard la pièce qui était occupée que de quelques personnes pour l’instant dont un Gryffondor, Liam le Poufsouffle qu’y venait de se présenter, Noah la propriétaire de ce bar et bien sûr de JB.  Elle était donc pour l’instant la seule Serdaigle et ne connaissait personne ici ou que très peu, ce qui ne la rassura pas. Elle décida quand même de prendre la parole pour se présenter elle aussi.

Salut… Moi c’est Laura Greyss. Je suis à Serdaigle. Et je suis d’accord avec toi Liam, j’ai hâte de voir comment on va se débrouiller face à cette situation…


Il fallait que ce petit groupe arrive à se défendre contre le mal et se venge pour les victimes de ces mages noirs. La question était : est ce qu’ils allaient y arriver ? Laura n’en était pas si sûre, mais ils feraient ce qu’ils pourraient.
Revenir en haut Aller en bas
Stéphanie Weasley
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les cuisines

Message par : Stéphanie Weasley, Ven 25 Oct 2013 - 15:15



    Les vacances. Une période de l'année chère pour les élèves de l'école de Poudlard.  Détente, rires, sourires, auraient du être présents. A la place, l'horreur, les cris. Au, si il y avait eu des rires. Mais des rires cruels, sans pitié. Des rires de Mangemorts. En effet, dans le Poudlard Express, les Mages Noirs avait décidé de ''s'amuser''. Des élèves y avait même laissés la vie.



    Encore un foutu cauchemar. Je me réveillais en sursaut et en sueur. Tu jours ce même rêve. Depuis des mois. Je n'en pouvait plus. Je fermais mes yeux. Comme si j'avais regardé une lumière trop longtemps, je voyais encore la silhouette de l'homme. Je déglutissait et me levais. Après un bon bain chaud parfumé avec différentes fleurs, je m'habillais d'un jean slim, d'un haut ample bleu à manche courtes laissant voir légèrement mes épaules, d'une veste noire et des talons compensés noirs. Tout pour paraître comme une simple Moldue.



    Je me maquillais, me coiffais, et prit mon petit déjeuner. Je sortais de ma maison, et prit le chemin pour me rendre au Chaudron Baveur. Sérieusement. Il fallait que je passe mon permis pour transplaner. L'ambiance était froide. Les sorciers redoutaient plus que tout une seconde attaque des Mangemorts. Je les comprenaient. J'étais dans le Poudlard Express, moi aussi, lorsque les Mages Noirs avaient décidé de débarquer. J'avais eu plus de chance que d'autres élèves. J'avais vu des petits de première année mourir. J'avais vu des deuxièmes années souffrir, puis crever.



    Et je voulais que tout ça cesse. D'habitude, le seul cauchemar que je faisais, c'était la mort de ma sœur. Maintenant, je voyais ces corps souffrir, mourir et être jetés, écrasés comme de vulgaires chiffons dans mes rêves. Des cadavres. Je ne voulais plus les voir. Jean-Baptiste m'avait contacté pour participer à une réunion au Chaudron Baveur. J'ignorais qui allait y participer. Mais, j'avais accepté, je voulais faire partit du mouvement anti-mangemorts.



    Je poussais la porte du Chaudron Baveur. Pour une fois qu'il était vide ! Je me dirigeais vers les cuisines. J'entendis une voix qui m'étais familière. J'étais un peu rassurée d'entendre quelqu'un que je connaissait.

    - Liam Riu, Poufsouffle. Je... je sais pas trop à quoi m'attendre JB, mais j'ai vraiment hâte de savoir ce que tu nous prépares.
    - Salut… Moi c’est Laura Greyss. Je suis à Serdaigle. Et je suis d’accord avec toi Liam, j’ai hâte de voir comment on va se débrouiller face à cette situation… dit une seconde voix que j'avais déjà entendu en cours.
    - Salut. Je suis Stéphanie, de Serdaigle aussi. Pour ma part, je suis d'accord avec vous deux.   dis-je en entrant dans les cuisines.


    J'observais les gens présents. La propriétaire du Chaudron Baveur. Un garçon de Gryffondor inconnu au bataillon.  JB, l'actuel Préfet de Poufsouffle et le petit ami de Luia, une amie. Liam, un ami. Laura, la fille de ma maison. Nous étions donc le groupe prêt à nous défendre.  


Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Les cuisines

Message par : Crystal M. Ertz, Ven 25 Oct 2013 - 23:27


La jeune alchimiste dormait mal ces temps ci. Elle avait l'impression que plus elle grandissait, plus les choses devenaient compliquées. Depuis qu'elle avait quitté Poudlard l'année précédente, ses heures de travail et d'insomnies avaient considérablement augmentées. Elle se noyait non sans plaisir dans son travail de future alchimiste, et passait le plus clair de son temps perdue dans des bibliothèques. Elle était certes devenue un rat de laboratoire, mais elle n'en était pas moins intelligente et attentive au déroulements des évènements extérieurs. L'autre jour, lorsque les mangemorts avaient attaqué ce train, Crystal avait sentit qu'ils étaient allés trop loin. Elle se sentait indignée et surprise. Comment cela a-t-il pu arriver? N'était ce pas le travail des aurors d'arrêter ces hommes et ces femmes qui n'avaient aucun respect pour la vie humaine? N'y avait il aucune mesure de sécurité dans ce lieu important pour la communauté magique? Visiblement, pas assez. La jeune femme ne voulait plus rester sans rien faire. Elle n'était pas la femme la plus courageuse du monde, mais elle était prête à tout pour mettre fin à ces massacres.

Ces pensées flottèrent longtemps dans son esprit. Son maître alchimiste, John, du même la rappeler à l'ordre pour la première fois depuis qu'ils se connaissaient. Crystal passait tout son temps libre à penser à ces évènements sombres qui ne faisaient qu'empirer de jour en jour. Jusqu'où tout cela irait il? Plusieurs meurtres d'enfants ne suffisent même pas à faire bouger les autorités. Tout le monde semblait ignorer le problème et souffrait en silence. Même une jeune femme comme Crystal, qui ne s'implique généralement pas dans les affaires extérieures à sa vie, avait ressentit le besoin de faire changer cela.

La Poufsouffle ne put donc qu'accepter l'invitation que lui avait envoyée Jean-Baptiste de rejoindre un ordre anti-mangemorts, histoire de faire avancer les choses. Il lui avait donné rendez vous, ainsi qu'à plusieurs autres personnes de confiance, au Chaudron Baveur. Elle ne savait pas ce qui l'attendait à cette réunion secrète, mais elle sentait que sa vie prenait encore un chemin important. Quoi qu'il se passe, elle était prête à se battre. Il fallait bien que quelqu'un le fasse non ?

Plusieurs personnes étaient déjà arrivées au point de rendez vous. Parmis eux, Jean-Baptiste, qu'elle salua d'un joyeux sourire, Noah la proprio, mais aussi plusieurs autres élèves de Poudlard, certains étant plus familier que d'autre pour la jeune alchimiste. Elle passa devant Liam et Stéphanie et trouva une place où se coincer. Elle posa les mains sur ses hanches, signe qu'elle était prête à oublier toute sa timidité et sa maladresse pour prendre part à quelque chose d'important.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les cuisines

Message par : Merry K. Harper, Jeu 31 Oct 2013 - 14:33


Ce soir-là, Merit était de service au Chaudron Baveur. Et pour une fois, elle était en avance. Elle en profiterait pour commencer son service avant. Au moins, elle ne prendrait pas de retard en déposant ses affaires. Et puis elle pourrait peut être quitter l'endroit plus tôt et rentrer au château avant que les lumières éclairant le chemin ne soient toutes éteintes.

La jolie brune marchait dans les rues, regardant quelques vitrines par-ci par-là. De nombreuses choses lui faisaient envie, mais elle n'avait pas encore eu le temps d'aller faire les boutiques depuis son retour après ses vacances chez ses parents. Elle aurait sans doute plus le temps de faire ça
Merit passa dans une allée sombre et jeta un coup d'œil aux personnes qui s'y trouvaient.
Certaines portaient de longues capes noires et leur visage étaient cachés par l'ombre, ce qui rappela fortement à la lionne l'apparence des Mangemorts, ces horribles mages noirs qui passaient leur temps à faire souffrir les gens, pour la plupart, innocents. Elle pressa le pas pour éviter d'être à côté de ces passants trop longtemps, bien qu'elle n'était pas sur de leur identité, et arriva bientôt au Chaudron Baveur.

En arrivant dans le fameux pub, Merit se dirigea directement vers les cuisines pour poser ses affaires et commencer son service en avance. Mais des voix provenant de l'intérieur de la pièce l'arrêtèrent à la porte qu'elle entrouvrit de quelques centimètres, assez pour jeter un coup d'œil. Là, se trouvait plusieurs élèves, dont certains de ses amis et même sa patronne, Noah. Elle décida donc d'entrer, se moquant des regards qui se tourneraient vers elle à ce moment là, et interpella la Poufsouffle.

-Noah ? Qu'est ce que c'est cette réunion ?

La rouge et or fixa la brune, attendant qu'elle lui réponde. Elle savait qu'il y avait forcément une explication à toute cette organisation, et Noah ne semblait pas être indifférente à tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Elenna Benson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Les cuisines

Message par : Elenna Benson, Jeu 31 Oct 2013 - 16:34


La nuit avait été longue, très longue. La lune avait brillé haut dans le ciel, ronde et majestueuse, régnant en maîtresse au-dessus de ce monde qu’elle surveillait d’un regard neutre mais éclatant. Qui étaient ces astres qui voguaient dans le ciel ? Ils semblaient si puissants mais pourtant si lointains. Jamais l’un d’entre eux n’intervenait. Si certaines légendes laissaient entendre que les divinités s’étaient matérialisées ainsi, cela n’avait jamais été prouvé. Pourtant, le monde avait besoin d’un petit coup de pouce en ce moment. Que ce soit chez les moldus ou les sorciers. Les guerres déchiraient le monde, comme si la paix était tout simplement inenvisageable, comme si le mal et le bien étaient faits pour vivre dans le même univers, se disputant la gloire, la possession du cœur des hommes. Malheureusement, chacun savait que ces deux opposés continueraient à exister car des personnes choisissaient la noirceur au bonheur et certains trouvaient leur bonheur dans ce côté sombre…

Si le monde des moldus avaient toujours été parsemé de guerres et de combats futiles, les sorciers aussi avaient leur part de batailles. Là encore il y avait le bien et le mal, le blanc et le noir, les gentils et les méchants. C’était très imagé, très caricaturé mais c’était le cas. Tous ces humains connaissant l’existence de la magie ou la manipulant, se souviennent du combat qui avait fait rage il y a de cela plusieurs années. Ces hommes vêtus de noir et au visage masqué qui servaient Celui dont le nom n’était toujours pas prononçable contre les sorciers qui avaient voulu mettre fin à ce règne de terreur. Adultes comme jeunes s’étaient battus les uns aux côtés des autres pour que la folie d’un homme ne détruise pas la paix tangible de leur quotidien. Après cette victoire, tous avaient espéré que les Mangemorts disparaissent, mais pourtant, ceux-ci ne semblaient pas avoir les mêmes attentes. S’évaporant dans la nature, voilà que ces êtres aux cœurs vides de toute compassion venaient de faire leur retour et se donnaient de nouveau en spectacle.

En effet, cela avait fait la une des journaux magiques : « L’attaque du Poudlard Express ». Le fameux train de la voie 9 ¾ avait été attaqué par des hommes vêtus de noirs qui n’avaient pas hésité à blesser ou tuer des jeunes sorciers. Quoi de mieux pour revendiquer le fait que les Mangemorts soient de nouveau en selle, prêts à semer la terreur et la panique. Finalement, ces « supers-vilains », comme les auraient appelés les bandes dessinées moldues, étaient de vraies divas. Ils avaient besoin d’être sous le feu des projecteurs et de faire savoir qu’ils étaient là. Ils n’agissaient pas dans l’ombre non, ils voulaient que l’on parle d’eux, qu’on les connaisse. Certains étaient persuadés que, comme cela, ils prenaient plaisir à voir les gens paniquer lorsqu’ils ne portaient pas leur masque, les gens qui les côtoyaient avaient peur d’eux sans même savoir qui ils étaient vraiment. C’était fourbe, cruel et malsain. C’était « mangemordien » !

Elenna avait lu les différents articles sur l’épisode du train qui menait à l’école de sorcellerie et chaque mot avait fait naître en elle une colère nouvelle. Cela faisait longtemps qu’une telle atrocité n’avait pas été commise et si ce renouveau était arrivé il y a de cela quelques années, la jeune femme aurait pu être une des victimes des Mangemorts. A cette pensée, c’était là que la rage avait pris la belle au corps. De jeunes sorciers innocents avaient trouvé la mort pour satisfaire les plus noirs désirs de ces divas en manque de célébrité. D’ailleurs, elle ne devait pas être la seule à souhaiter combattre ces êtres encapuchonnés et à leur rendre la monnaie de leur pièce. Assise sur un banc de Pré-au-Lard, pas très loin de son appartement, la vendeuse de baguettes qui était de repos, ronchonnait, ne lâchant pas le journal du regard. C’est ce moment précis que choisit quelqu’un pour lui rendre visite et s’asseoir à côté d’elle. S’apprêtant à l’envoyer bouler, Elen reconnut le capitaine de son équipe de Quidditch : Liam. Elle lui fit un mince sourire, se contentant d’un petit bonjour et c’est sur ce simple mot qu’ils entamèrent une discussion poussée sur cette secte noire. Après une bonne heure d’échanges amicales ou non, le Poufsouffle proposa à l’ancienne élève de venir à une petite réunion organisée d’ici quelques jours. Un groupe d’élèves se réunissaient pour discuter des actions qui se déroulaient en ce moment et pour lutter contre celles-ci, un peu comme l’Ordre du Phénix à l’époque où il existait. Elenna acceptait et ils s’étaient quittés ainsi, déjà prêts à se revoir prochainement.

Voilà maintenant que la jeune femme se préparait. Elle avait passé la nuit dehors, préférant prendre de la potion Tue-Loup ce soir. Loin de tout, du monde et de ses habitants, elle avait passé la nuit sous sa forme animale, profitant de cette liberté que cela lui apportait lorsqu’elle était consciente de qui elle était et qu’elle ne souhaitait pas tuer tout le monde sur son passage. Se débarbouillant rapidement, Elenna brossa sa tignasse brune, enfila un jean et un pull en laine aux couleurs de son ancienne maison avant de filer sur le balcon. Enfourchant son balai de Quidditch, la jeune femme quitta Pré-au-Lard pour rejoindre le Chemin de Traverse où elle se rendait quotidiennement. Cependant, aujourd’hui, elle ne travaillait pas et était là pour une toute autre raison : rejoindre cette petite rébellion qui se mettait peu à peu en place. Atterrissant en douceur dans la rue commerçante la plus connue chez les sorciers, la vendeuse de baguettes descendit de son balai. Le soleil s’était levé depuis quelques minutes seulement et il n’y avait que quelques personnes qui étaient déjà debout. Il était vrai que les vacances pour les élèves venaient de débuter.

Posant sa main sur la poignée de la porte du Chaudron Baveur qui avait été le lieu indiqué par Liam, la demoiselle pénétra dans le bar qu’elle avait souvent côtoyé plus jeune. L’odeur de la poussière vint chatouiller l’odorat développé de la louve et l’atmosphère sentait le vieux. C’était ça qui faisait le charme de cet endroit, c’était pour cela qu’on venait ici. Pour ne pas faire attention à tout cela justement et profiter des bons moments entre amis. Un mince sourire se dessina sur les lèvres d’Elenna qui remua légèrement le nez comme à son habitude avant de scruter le bar vide. Des voix s’échappaient des cuisines, elle n’était donc pas la première arrivée. S’avançant sans bruit de sa démarche souple et féline, la belle finit par rejoindre les personnes déjà présentes. Il y avait pas mal de jeunes, plus jeunes qu’elle du moins, des élèves de Poudlard certainement. La première personne qu’elle remarqua fut Liam à qui elle adressa un sourire rassuré, un visage familier, ouf. Tout le monde semblait fixer une petite brune qui se trouvait devant Elen avant de poser son regard sur la louve. A priori, la précédente arrivée avait dit quelque chose qui laissait des airs perplexes sur les frimousses des personnes présentes.

" Heu salut… J’suis Elenna, une ancienne Poufsouffle invitée par Liam. "

La jeune femme ne sut quoi dire de plus vu la tension qui régnait dans la pièce, pourvu que tout cela passe rapidement. Elenna fut soulagée de voir une adulte un peu plus au fond de la pièce, elle ne serait pas seule. Remuant son nez, la belle attendit qu’on l’invite à s’asseoir et que les discours commence…



Dernière édition par Elenna Benson le Ven 10 Jan 2014 - 18:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alexie Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Les cuisines

Message par : Alexie Scott, Dim 3 Nov 2013 - 11:59


Ce matin-là, je me réveillai sans soucis. Cela faisait déjà quelques jours que mon sommeil tant aimé revenait peu à peu. Fini les insomnies et les nuits blanches. Désormais je pouvais me sentir en pleine forme et reposée surtout. J'avais tellement le sommeil lourd que j'avais du programmé la veille, mon vieux réveil moldu. Le pauvre, je ne ne l'avais pas utilisé depuis des lustres. Lorsque je l'avais sorti de mon placard à bazar, un tas de poussière campait sur l'écran et les boutons. Maintenant propre, j'appuyai sur le bouton afin de l'éteindre lorsqu'il sonna. J'étais de bonne humeur. Et heureusement, j'avais une grande journée qui m'attendait.

En effet, pour des raisons plus que mystérieuses, je devais me rendre au Chaudron Baveur. Je ne cherchai pas à comprendre et me hâtai à me préparer. Un saut sous la douche et je descendis boire un jus d'orange. Je ne pouvais même plus boire de café ! Et le thé m'obligeait à me rendre aux toilettes toutes les vingt minutes.

- Délicieux ce jus d'orange !

Mon petit déjeuner pris, je séchai mes cheveux puis ouvris mon placard. Mes yeux se dirigeaient vers une sublime robe blanche, malheureusement je ne possédais plus cette si ravissante silhouette de jeune femme. Cette taille de guêpe que je vénérai. Désormais, j'étais grosse à cause de ce polichinelle. J'attrapai donc une tunique de femme enceinte que j'avais acheté aux Halles Magiques peu de temps avant. Ce n'était pas sublime, mais cela était potable, surtout pour Londres.

Une fois habillée, je me maquillai légèrement. J'étais conviée à une réunion pas à une soirée dansante, donc je me calmai un peu sur le fard et la poudre. Une fois prête, je transplanai et quittai mon Manoir de Godric's Hollow, renommé pour le 31, Godric's Holloween. J'arrivai directement devant l'entrée du Chaudron Baveur. Il appartenait à Noah, une vieille, très vieille connaissance. Je ne pouvais même pas la qualifier d'amie, on s'était si peu vues ces derniers mois. Je poussai la porte et avançai jusqu'aux cuisines.

- Bonjour à tous. Je suis Alexie Scott.

Un groupe était déjà installé dans la pièce. Je reconnus ma stagiaire, Laura. Je fus étonnée de la voir ici, mais je ne le montrai pas. Je pus reconnaître également quelques anciens clients de Honeydukes, mais je ne les connaissais pas assez pour savoir leur prénom. J'avançai encore un peu et aperçus Noah. Sans même demander la permission à personne, je pris une chaise et rejoignis le groupe. J'étais enceinte, je devais donc me reposer.


Dernière édition par Alexie Scott le Dim 3 Nov 2013 - 20:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Les cuisines

Message par : Noah Alniott, Dim 3 Nov 2013 - 20:24


Tour à tour, les "invités" arrivèrent en se présentant. Noah les observait discrètement du coin de l'oeil, un sourire convivial sur le visage. Elle vérifiait que leur attitude au moins était bonne et que JB n'avait pas prit n'importe qui. Certes, il était facile de jouer des apparences pour cacher une facette de sa personnalité... Mais Noah avait prévu un sortilège anti-traitre naturellement, et elle avait décidé de croire Jean-Baptiste et ses choix.

Liam arriva innocemment, Noah reconnu quelques têtes comme celle de la Poufsouffle Crystal... Puis, alors qu'elle ne s'y attendait pas du tout, c'est Merit, la serveuse du Chaudron Baveur qui arriva beaucoup plus tôt que prévu. Beaucoup trop tôt.

-Noah ? Qu'est ce que c'est cette réunion ?

La propriétaire du Chaudron Baveur fit signe à Jean-Baptiste qu'il n'y aurait aucun problème, et attira la jeune femme un peu à l'écart.

- J'ai confiance en toi parce que je te connais depuis longtemps ok? Mais un pas de travers et ça peut coûter cher...

La jeune femme s'approcha très proche de la gryffondor, guettant les moindres réactions sur son visage, et espérant l'intimider quelque peu de cette façon. Il n'était pas prévu que Merit intègre le groupe, bien que Noah avait déjà pensé à cette possibilité. mais du coup, il fallait s'assurer qu'elle ne trahirait pas et serait motivée à partir du moment où elle entrait dans l'équipe des alliés de l'ordre du Phenix. Des rebelles contre les forces du mal plus officiellement...

- On se rebelle contre les mangemorts qui sont de plus en plus présents... Maintenant que tu le sais, tu dois signer pour assurer que tu ne divulguera pas ce secret. A partir du moment où tu signes, Jean Baprtiste, l'organisateur sera au courant si tu trahis quoi que ce soit... Je te pose pas vraiment la question si c'est ok en fait... Maintenant que tu es au courant de tout ça...

Merit semblait tout à fait enthousiaste, ce qui n'étonnait pas plus que ça Noah car elle savait quelles étaient les orientations de sa serveuse...
Enfin la dernière convive arriva, Alexie, toujours plus enceinte, et qui ne salua Noah que d'un simple signe de tête, avant d'aller s'affaler sur une chaise. Noah se pinça les lèvres. C'est vrai qu'elle n'avait pas entretenu suffisamment sa relation avec la jeune femme. Du coup il y avait simplement des souvenirs assez intimes qui leur restait.

Noah s'installa sur un tabouret, et fit un signe discret de main à jean-Baptiste afin de lui signaler qu'il pouvait commencer la réunion. Elle lança un sortilège vers la porte de la cuisine pour empêcher quiconque d'entrer ou d'écouter à la porte. Et le silence se fit rapidement dans la salle une fois que chacun eut trouvé un siège.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste Flitwick
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Les cuisines

Message par : Jean-Baptiste Flitwick, Dim 3 Nov 2013 - 23:48


Peu de temps après qu'il soit arrivé, les invités passèrent la porte un par un. JB fut heureux de voir que tous ceux qu'il avait invité étaient venus. En premier, Night Wolfe entra avec un air sérieux. On pouvait voir qu'il ne prenait pas ça à la rigolade.

- Pour ma part, même si je suis ravie d'être ici, je pense que le jeu ne commence ici que pour nous, seulement ce n'est pas le cas pour les Mangemorts qui on commencer la partie depuis bien plus longtemps, le massacre du Poudlard Express en ait la plus grande preuve...

A peine eut-il le temps de finir sa phrase que Liam, l'ancien préfet entra à son tour et répondit à son camarade de maison, puis se présenta.

- Pas faux du tout. Espérons qu'on joue mieux qu'eux.

- Liam Riu, Poufsouffle. Je... je sais pas trop à quoi m'attendre JB, mais j'ai vraiment hâte de savoir ce que tu nous prépares.

Alors là pour avoir hâte, il fallait soit être super stressé, soit être super maso. En général, des élèves n'avaient pas hâte de se frotter à des mages noirs capables de leur infliger les pires tortures imaginables rien que pour s'amuser.
La jeune Serdaigle entra à son tour. Elle était surement un peu jeune mais très capable et digne de confiance.


Salut… Moi c’est Laura Greyss. Je suis à Serdaigle. Et je suis d’accord avec toi Liam, j’ai hâte de voir comment on va se débrouiller face à cette situation…

Puis, la dernière Poufsouffle entra à la suite de la jolie alchimiste qui se présenta en passant le pas de la porte et appuya les paroles de ses prédécesseurs.

- Salut. Je suis Stéphanie, de Serdaigle aussi. Pour ma part, je suis d'accord avec vous deux.  

Ensuite arrivèrent des personnes que le jeune homme connaissait de vue mais qu'il n'avait pas invité. Il n'était pas surpris, si Noah avait organisé la réunion, elle avait surement invité ses connaissances aussi. Si on mettait à part la jeune Merit qui avait l'air de ne pas trop savoir ce qu'elle faisait là. Il attendit un peu et interrogea la propriétaire du regard pour savoir s'ils en attendaient de nouveau.
Et voilà. Ils étaient tous là. Il était temps de se lancer et de les motiver. C'était amusant comme le stress et l'appréhension pouvaient gagner le plus calme des hommes. Tout soudain, JB avait la bouche sèche. Il allait devoir s'adresser à un groupe d'étudiants afin de les convaincre de se battre contre des vilains sorciers qui veulent les tuer. Mentionner le fait qu'ils puissent y passer allait être délicat mais il le devait. Le préfet se plaça de façon à être au centre d'un demi-cercle constitué des élèves qui l'avaient rejoint ici et prenant une grande aspiration, il se lança d'une voix basse et profonde:

-Mes camarades, tout d'abord merci d'être venus. Je ne pensais pas que vous viendriez tous mais c'est bon de savoir que nous ne sommes pas seuls à lutter. Vous le savez tous, les événements récents dans le Poudlard Express sont la suite concrète de la propagande active grâce aux affiches que les Mangemorts ont débuté. Oui, ce n'est qu'un début. Mais même ce début est intolérable. Comment vivre quand on sait qu'à chaque coin de rue on peut mourir en ne se rendant compte de rien si ce n'est de cette terrifiante lumière verte? Comment vivre alors qu'on peut voir un ami proche ou de la famille mourir du jour au lendemain? En nous opposant à eux, nous aurons surement une plus grande chance de finir en victime mais nous aurons au moins une petite chance de rectifier certains crimes!
NOUS AURONS AU MOINS LE COURAGE DE NOUS LEVER CONTRE CES ATROCITÉS, NOUS NE NOUS CACHERONS PAS COMME CES COUARDS AU MINISTÈRE!!!!
Ce qui était parti comme une simple conversation posée était monté en puissance et le jeune homme parlait maintenant d'une voix très forte, à la limite du cri. Il grimpa d'un saut sur le plan de travail de la cuisine, faisant face à son auditoire, complètement absorbé par son discours. Nous serons de ceux qui refusent de s'incliner devant la facilité, de fermer les yeux devant la lâcheté, de laisser des innocents mourir sans réagir. Si certains d'entre vous ont encore des doutes ou ont peur, je le comprends. J'ai peur moi aussi mais ma volonté passe au dessus. Si vous pensez ne pas pouvoir nous suivre, il n'est pas trop tard. Vous pouvez tourner les talons et partir. Vous ne serez pas jugés et tout souvenir de cette conversation sera retirée pour des raisons de sécurité. Il resta silencieux quelques secondes, promenant son regard sur l'assemblée sans que personne ne se manifeste. Bien, je suis fier de vous. Nous avons tous notre spécialité, ce qui fait de nous un groupe efficace. Je suis sur que notre exemple sera bientôt suivi. L'Ordre du Phénix fut jadis le dernier rempart contre le Seigneur des Ténèbres, nous serons le premier contre cette nouvelle génération de Mangemorts!
ALORS ÊTES-VOUS AVEC MOI???????!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Night Wolfe
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les cuisines

Message par : Night Wolfe, Lun 4 Nov 2013 - 11:54


Alors que je venais de finir ma phrase, un autre élèves entra dans les cuisines, Liam qui fut suivie par plusieurs autres élèves que je ne connaissais pas vraiment. Ma surprise par contre fut grande quand je vis Merit arriver, surprise que je préférais cacher sous mon masque de sérieux. Cependant, même si je faisais tout mon possible pour éviter à la fois son regard mais aussi de la regarder, je ne croisai ses yeux qu'une fois, lorsque Noah l'a mit à part pour s'entretenir avec elle. S'en suivie encore une nouvelle venue puis Noah referma les portes avec un sortilège pour les bloquer. C'est alors que la voix de JB se fit entendre à travers les poêles et les casseroles.

- Mes camarades, tout d'abord merci d'être venus. Je ne pensais pas que vous viendriez tous mais c'est bon de savoir que nous ne sommes pas seuls à lutter. Vous le savez tous, les événements récents dans le Poudlard Express sont la suite concrète de la propagande active grâce aux affiches que les Mangemorts ont débuté. Oui, ce n'est qu'un début. Mais même ce début est intolérable. Comment vivre quand on sait qu'à chaque coin de rue on peut mourir en ne se rendant compte de rien si ce n'est de cette terrifiante lumière verte? Comment vivre alors qu'on peut voir un ami proche ou de la famille mourir du jour au lendemain? En nous opposant à eux, nous aurons surement une plus grande chance de finir en victime mais nous aurons au moins une petite chance de rectifier certains crimes!
NOUS AURONS AU MOINS LE COURAGE DE NOUS LEVER CONTRE CES ATROCITÉS, NOUS NE NOUS CACHERONS PAS COMME CES COUARDS AU MINISTÈRE!!!!


Même si mon visage était toujours caché par une espèce de masque, d'armure que j'avais forgé pour ce genre de discussion, je ne pouvais qu'être impressionné par les qualité d'orateur de notre "hôte". Cela me fit d’ailleurs assez étrange de voir que cela venais d'un Poufsouffle mais quand on y repense, le sujet traité pouvais faire réagir le plus peureux des hommes.

- Nous serons de ceux qui refusent de s'incliner devant la facilité, de fermer les yeux devant la lâcheté, de laisser des innocents mourir sans réagir. Si certains d'entre vous ont encore des doutes ou ont peur, je le comprends. J'ai peur moi aussi mais ma volonté passe au dessus. Si vous pensez ne pas pouvoir nous suivre, il n'est pas trop tard. Vous pouvez tourner les talons et partir. Vous ne serez pas jugés et tout souvenir de cette conversation sera retirée pour des raisons de sécurité... Bien, je suis fier de vous. Nous avons tous notre spécialité, ce qui fait de nous un groupe efficace. Je suis sur que notre exemple sera bientôt suivi. L'Ordre du Phénix fut jadis le dernier rempart contre le Seigneur des Ténèbres, nous serons le premier contre cette nouvelle génération de Mangemorts!
ALORS ÊTES-VOUS AVEC MOI???????!!!!!!!!!!


La salle resta silencieuse de longues minutes, l'ambiance était assez pesante ce qui était quand même compréhensible. Je regardais rapidement les autres qui restaient passif. Je fis claquer mes mains et commençai à applaudir JB qui était resté sur son perchoir. J'attrapais sa main et la serrais avec fermeté.

- Tu peux compter sur moi, vivant ou mort je combattrais les Mangemorts à tes côtés...

J'agrémentais mes paroles d'un sourire avant de reprendre mon masque et de me retourner vers les autres.

- Jean-Baptiste à clairement résumé la situation, on est dans la Mer** ! Mais cependant nous avons un avantage que les Mangemorts n'ont pas, la surprise. en effet je ne pense pas qu'il s'attende à voir des personnes s'élever contre eux. Nous avons tous nos raison qui font que l'on est ici, une raison qui nous pousse à nous battre mais l'un des nombreux points que nous devrons travailler pour pouvoir tenir tête aux Mangemorts est le travail d'équipe. C'est vrai se sont des mages noirs, c'est vrai ils sont plus fort que nous mais pour ma part, je fait confiance à Jean-Baptiste, si il à fait appelle à nous, c'est que même si il est inquiet comme nous tous, il sais que l'on peut réussir à les vaincre. Nous devons incarner ce qu'a été l'Ordre du Phénix à l'époque de la grande guerre entre le Sei... Non, entre Voldemort et l'Ordre. Si à l'époque des élèves on eu le courage de se levé pour combattre les mages noirs comme l'Ordre ou encore l'Armée de Dumbledore, qu'est ce qui nous empêche de le faire aujourd'hui ?

Je m’interrompis pendant quelques secondes pour voir les réactions des autres puis reprit mon long monologue. J'espérais que mes paroles apportais un plus au discours de JB, qu'avec ça tous seraient moins inquiets. je disais ça pour les rassurer, mais aussi pour me rassurer moi même.

- Il va nous falloir avant tout de la préparation, de l'entrainement. ainsi qu'un endroit où nous retrouver sans risque. La solution de facilité serais de dire ici mais à mon avis le risque y ais plus grand que prévue, on pourrais se faire voir par les gens qui travaille ici, dis je en posant mon regard sur Merit avant de me ressaisir. Pour l'entrainement il se ferra entre nous mais il faudrait trouver quelqu'un d'assez fort et avec plus de connaissance qui pourrais nous entrainer, un élève ou un adultes... Et j'aimerai aborder un dernier détail. Jean-Baptiste à parler du Ministère. c'est vrai que si nous somme là c'est aussi du fait qu'on ne leur fait pas confiance ce qui est normal, on ne peut leur faire confiance, ils ne sont que des pantins du Ministre qui n'est qu'un peureux. Cependant comme vous l'aurez comprit, ce que nous faisons est... illégal. Aussi j'aimerais relancé l'offre de Jean-Baptiste ! Si quelqu'un ne veux faire parti de cela qu'il le dise, il n'y aura aucunes représailles car c'est une décision qu'il ne faut pas prendre à la légère...

Je regardais une dernière fois les autres et aucun ne réagis. Avec un léger sourire je fit un signe de la tête, comme une sorte de remerciement, puis je me mis légèrement à l'écart.
Revenir en haut Aller en bas
Elenna Benson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Les cuisines

Message par : Elenna Benson, Jeu 7 Nov 2013 - 11:59


L’odeur des cuisines était agréable, un mélange des repas servis la veille certainement et de propreté. Heureusement d’ailleurs, il ne manquerait plus que plus que le Chaudron Baveur ait gardé ses mauvaises et anciennes habitudes de négliger les locaux. Après tout, il valait mieux éviter d’envoyer des sorciers à l’hôpital Sainte-Mangouste pour une indigestion, histoire de garder ses clients. Bref, l’odorat de la louve fut ravi de ne pas être agressé par des parfums de graisse ou d’épices trop épicées. Dans le dos d’Elenna, une nouvelle personne avait fait son apparition. Ou plutôt deux. Posant son regard sur la jeune femme qui venait de rentrer dans la pièce, un mince sourire se dessina sur les lèvres de la belle quand elle remarqua le ventre rond qui faisait office de cocon pour un futur habitant de ce monde. La vendeuse de baguettes avait déjà croisé ce visage à une soirée, mais laquelle ?

Lorsque la fameuse Alexie s’avança dans la salle et alla s’asseoir sur un des chaises présentes, les souvenirs revinrent en mémoire à Elen. La soirée chez Honeydukes, la brune enceinte était la propriétaire de la boutique de sucreries et de cochonneries. D’ailleurs, c’était à se demander, du coup, si elle attendait réellement un bébé ou si elle s’était trop gavée de gourmandises. Dans un coin des cuisines, la propriétaire des lieux avait pris à part une élève de Poudlard certainement et semblait lui faire la leçon, les sourcils froncés, en attendant d’une réponse positive ou non. Puis tout redevint calme. A priori, tous les convives étaient enfin là. La belle décida donc de ne plus attendre d’invitation et alla s’asseoir non loin d’Alexie sur une chaise, confortable comme une chaise peut l’être.

Le silence prit place dans les cuisines une fois que tout le monde fut installé. La « réunion » allait commencer et qui pouvait dire ce qui en sortirait au final ? Elenna s’attendait à voir la chef du bar s’avancer, Noah d’après les quelques rumeurs dont elle avait entendu parler, mais ce fut un jeune homme qui se plaça devant son assemblée, se tenant droit comme un i, la détermination pouvant se lire sur les traits de son visage. Malgré qu’il paraissait plus jeune que la demoiselle, elle voyait déjà le grand titre : « un beau gars de Poudlard mettant en place une rébellion face aux Mangemorts », il n’était pas sans dire que toutes les minettes finiraient par craquer. Remuant son nez, amusée par sa réflexion, Elen lança un dernier regard à son capitaine de Quidditch avant que le discours ne commence.

" Mes camarades, tout d'abord merci d'être venus. Je ne pensais pas que vous viendriez tous mais c'est bon de savoir que nous ne sommes pas seuls à lutter. Vous le savez tous, les événements récents dans le Poudlard Express sont la suite concrète de la propagande active grâce aux affiches que les Mangemorts ont débuté. Oui, ce n'est qu'un début. Mais même ce début est intolérable. Comment vivre quand on sait qu'à chaque coin de rue on peut mourir en ne se rendant compte de rien si ce n'est de cette terrifiante lumière verte? Comment vivre alors qu'on peut voir un ami proche ou de la famille mourir du jour au lendemain? En nous opposant à eux, nous aurons surement une plus grande chance de finir en victime mais nous aurons au moins une petite chance de rectifier certains crimes!
NOUS AURONS AU MOINS LE COURAGE DE NOUS LEVER CONTRE CES ATROCITÉS, NOUS NE NOUS CACHERONS PAS COMME CES COUARDS AU MINISTÈRE!!!!
"

Oula, c’est qu’il était déterminé le petit. La rage résonnait dans ces propos et sa petite scène faisait un sacré effet sur les personnes présentes, obnubilées par ce qu’il pouvait bien dire. Aucun doute, l’art oratoire, ce joli minois savait le manier. Les dents de la belle avaient grincé lorsqu’il avait abordé le sujet du Poudlard Express, ces saletés de divas qui s’étaient données en spectacle en assassinant ou blessant des jeunes innocents… Pourtant, si le danger de mort était bien présent en faisant parti de cette rébellion, il l’était aussi si personne ne faisait rien. Elenna préférait donner sa vie pour en sauver d’autre que de rester les bras croisés à attendre de se prendre la mort de plein fouet.

" Nous serons de ceux qui refusent de s'incliner devant la facilité, de fermer les yeux devant la lâcheté, de laisser des innocents mourir sans réagir. Si certains d'entre vous ont encore des doutes ou ont peur, je le comprends. J'ai peur moi aussi mais ma volonté passe au dessus. Si vous pensez ne pas pouvoir nous suivre, il n'est pas trop tard. Vous pouvez tourner les talons et partir. Vous ne serez pas jugés et tout souvenir de cette conversation sera retirée pour des raisons de sécurité... Bien, je suis fier de vous. Nous avons tous notre spécialité, ce qui fait de nous un groupe efficace. Je suis sur que notre exemple sera bientôt suivi. L'Ordre du Phénix fut jadis le dernier rempart contre le Seigneur des Ténèbres, nous serons le premier contre cette nouvelle génération de Mangemorts!
ALORS ÊTES-VOUS AVEC MOI???????!!!!!!!!!!
"

La voix puissante du jeune chef résonnait dans les cuisines du Chaudron Baveur. D’ailleurs, quel était son prénom ? Elenna n’avait même pas eu cette information et celui-ci semblait être assez connu de tous pour ne pas se présenter. Attention à ne pas prendre la grosse tête, ils n’étaient pas là pour devenir les héros du monde et passer dans tous les journaux sorciers. D’ailleurs, le voilà qu’il était monté d’un bond sur le plan de travail, sa tête frôlant certainement le plafond poussiéreux étant donné que les plafonds du bar étaient assez bas. La facilité ? Elenna ne connaissait pas. La lâcheté ? Encore moins. Personne ne bougea lorsque le brun proposa à ceux qui l’auraient souhaité d’abandonner de suite, car une fois lancé dans l’aventure, il serait dur de revenir sur ses pas. Ce ne fut qu’un silence qui lui répondit… Fier de la vendeuse de baguettes, il était ? C’était sympathique. Certes, elle avait des spécialités, mais le jeune homme ne savait pas encore ce qui se cachait sous cette silhouette frôlant les 1m60, il ne connaissait pas encore la bête qui n’attendait que de sortir et faire un carnage. Alors être avec lui ? Of course !

Quelques secondes de silence prirent place alors que tous les regards durs et sérieux fixaient l’orateur. Ce fut un autre garçon, qui devait avoir le même âge qui prit la parole en premier. Il s’avança et lui serra la main, accompagnant son geste d’une promesse de rester à ses côtés, il était des siens. Puis il se retourna vers les autres. Génial, encore un discours, ils étaient servis aujourd’hui ! D’ailleurs, Elenna avait l’impression que ce dernier radota plus qu’autre chose. Mais c’était bien qu’il le fasse car la tension se mit à descendre dans les cuisines, l’odeur de l’inquiétude fut moins forte et arrêta de chatouiller le nez de la louve. Cependant, le garçon qui avait pris la parole dit une chose qui fit tiquer la vendeuse de baguettes. Quelqu’un pour les entraîner ? Croyait-il qu’ils étaient tous élèves ? Que les adultes ici présents ne savaient pas se défendre ? Une dernière fois, la proposition de fuir la queue entre les jambes fut abordé et l’absence de réaction se fit présente une fois de plus. Le second garçon finit par reculer. Elenna en profita donc pour se lever à son tour, bien que cela ne change pas beaucoup vu que la plupart des personnes présentes dépassées sa taille.

" Je commençais par me présenter, étant donné que je ne connais personne ici à part Liam. D’ailleurs, charmant discours messieurs … ? Elle esquissa un petit sourire pour bien leur faire comprendre que ce n’était qu’une façon de détendre l’atmosphère, elle aurait l’occasion de leur parler plus tard et de faire connaissance certainement. Je suis Elenna Benson, mais je préfère Elen. Anciennement élève de Poufsouffle et actuellement vendeuse chez Ollivander’s. Pour ce qui est de ma « spécialisation », vous finirez par l’apprendre rapidement je pense, je préfère donc ne pas en parler de suite. Se tournant vers le premier beau parleur, elle inclina légèrement la tête, son sourire ne quittant pas son visage. Jeune homme, je suis des vôtres, après tout je n’ai pas encore pris mes jambes à mon cou, c’est bon signe. Je ne reprendrai pas les discours déjà tenus mais je serai prête, moi aussi, à donner ma vie pour en sauver d’autres. "

La voix de la jeune femme s’était faite douce et calme bien que puissante, marquant sa détermination à elle aussi. Elle était des leurs, que dire de plus ? La louve allait se rasseoir mais reprit la parole rapidement.

" Pour ce qui est des « entraînements », je pense être apte, ainsi que Noah et même Alexie, le temps qu’elle le pourra à vous apprendre quelques trucs. N’oubliez pas que nous avons quitté Poudlard depuis quelques années déjà et que nous ne sommes plus élèves. Pour le reste, je laisse … quelqu’un lui souffla le prénom, Jean-Baptiste s’occuper du reste, il semble prêt à tout pour que cela marche. "

La belle n’avait plus rien à dire. Elle se rassit, croisant ses jambes et s’asseyant en tailleur sur la chaise, les mains sur ses chevilles, son air ravi ne quittant pas son visage. Elenna surprit quelques regards curieux sur elle, certainement à cause du mystère déjà mis en place sur sa nature cachée. Pourtant, si elle rejoignait ce nouvel Ordre, ils finiraient bien par savoir qu’ils avaient dans leur rang un loup-garou…
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Les cuisines

Message par : Crystal M. Ertz, Sam 9 Nov 2013 - 20:11


Crystal n'était pas la dernière à arriver à cette réunion. Trois quatre personnes arrivèrent petit à petit dans la cuisine du Chaudron Baveur. Crystal était surprise de voir toutes ces personnes prêtes à se battre contre les mangemorts. A l'extérieur, quand on discutait de cela, et si l'on en discutait, les courageux étaient rares et les lâches nombreux. La jeune alchimiste ne voulait pas dire par là que tout ceux qui refusaient de se battre étaient des lâches, elle était bien sûr certaine qu'ils avaient leurs raisons. Mais beaucoup trop de sorciers ne prenaient pas le temps de réfléchir sur la bonne chose à faire. Beaucoup trop laissait les choses se dérouler sans intervenir.

En voyant ce nombre, certes encore petit, mais suffisamment grand pour se considérer comme sérieux, Crystal se sentit gonflée d'énergie. Elle pourrait terrasser des dizaines de mangemorts en même temps dans son état, ou peut être pas, mais en cas l'esprit y était. Après l'arrivée d'une belle femme d'une vingtaine d'années, Jean-Baptiste commença officiellement la réunion.

-Mes camarades, tout d'abord merci d'être venus. Je ne pensais pas que vous viendriez tous mais c'est bon de savoir que nous ne sommes pas seuls à lutter. Vous le savez tous, les événements récents dans le Poudlard Express sont la suite concrète de la propagande active grâce aux affiches que les Mangemorts ont débuté. Oui, ce n'est qu'un début. Mais même ce début est intolérable. Comment vivre quand on sait qu'à chaque coin de rue on peut mourir en ne se rendant compte de rien si ce n'est de cette terrifiante lumière verte? Comment vivre alors qu'on peut voir un ami proche ou de la famille mourir du jour au lendemain? En nous opposant à eux, nous aurons surement une plus grande chance de finir en victime mais nous aurons au moins une petite chance de rectifier certains crimes!

NOUS AURONS AU MOINS LE COURAGE DE NOUS LEVER CONTRE CES ATROCITÉS, NOUS NE NOUS CACHERONS PAS COMME CES COUARDS AU MINISTÈRE!!!!Nous serons de ceux qui refusent de s'incliner devant la facilité, de fermer les yeux devant la lâcheté, de laisser des innocents mourir sans réagir. Si certains d'entre vous ont encore des doutes ou ont peur, je le comprends. J'ai peur moi aussi mais ma volonté passe au dessus. Si vous pensez ne pas pouvoir nous suivre, il n'est pas trop tard. Vous pouvez tourner les talons et partir. Vous ne serez pas jugés et tout souvenir de cette conversation sera retirée pour des raisons de sécurité. Bien, je suis fier de vous. Nous avons tous notre spécialité, ce qui fait de nous un groupe efficace. Je suis sur que notre exemple sera bientôt suivi. L'Ordre du Phénix fut jadis le dernier rempart contre le Seigneur des Ténèbres, nous serons le premier contre cette nouvelle génération de Mangemorts!

ALORS ÊTES-VOUS AVEC MOI???????!!!!!!!!!!


Il ne faisait aucun doute que cet homme savait parler. Tandis qu'il parlait, Crystal voyait défiler dans sa tête les titres des journaux annonçant l'attaque du train. Elle imaginait l'horreur qu'avaient du ressentir les élèves à ce moment là, elle voyait comment les mangemorts prenaient le pouvoir et comme le ministère les laissaient pratiquement faire. Il fallait que ça cesse. Cela avait bien trop durer. La jeune alchimiste regarda autour d'elle. Visiblement, tous ressentaient le même sentiment de rage et de courage. Personne ne tourna les talons pour partir, ou du moins, pas encore.

Un des garçons qui était déjà présent lorsque Crystal est arrivée prit la parole en premier. Il parla de l'Ordre du Phénix ainsi que de l'illégalité de leurs prochaines activités. Ses paroles étaient justes et claires et cela l'impressionna beaucoup. Lorsqu'il se recula en arrière, Crystal ne pu s'empêcher de suivre du regard cette personne qu'elle ne connaissait pas encore. Tous ici seraient liés par un même secret, une même tâche. Ils leur faudra apprendre à se connaître pour pouvoir être vraiment efficace. Ce fut ensuite au tour d'une Poufsouffle de prendre la parole. Il s'agissait de Elenna Benson que Crystal ne connaissait que de loin. Elle choisit de ne pas répéter les paroles du premier intervenant et ajouta juste le fait qu'elle pourrait apprendre aux personnes qui le désirerait des trucs pour les aider dans leur combat.

Voyant que personne d'autre ne réagissait, Crystal s'avança d'un pas et respira un bon coup avant de se lancer, il n'était plus question de laisser sa timidité prendre le dessus.
- Bonjour à tous. Pour ceux qui ne me connaîtrait pas, mon nom est Crystal Meredith Ertz et j'ai quitté Poudlard il y a peu. Moi aussi je ne rebrousserai pas chemin. Je suis ici parce que j'ai pris la décision de me battre. Je ne suis peut être pas un génie, mais je ferrais mon possible pour faire bouger les choses parce que je ne supporte vraiment pas la situation actuelle. Et je n'ai pas peur de risquer ma vie pour cela. Après quoi elle se recula et laissa la place aux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Les cuisines

Message par : Invité, Sam 9 Nov 2013 - 22:51


Après Laura, Stéphanie entra elle aussi dans les cuisines du Chaudron Baveur suivie de près par une jeune femme qui ne se présenta pas et alla se mettre dans un coin, et de... Merit ? Qu'est ce qu'elle pouvait bien faire là ? Peut-être avait -elle été elle aussi conviée à cette réunion? Un sourire se dessina sur le visage de la blonde quand sa folle avança dans la pièce et rejoignit sa patronne. Ça faisait plaisir à la Serdaigle de la voir ici. Noah sembla lui expliquer ce qu'était ce rassemblement dans les cuisines du célèbre bar, mais l'attention de Laura fût vite détournée de la conversation par une ancienne Poufsouffle, nommée Elenna qui entra elle aussi dans les cuisines. La tension était palpable dans la pièce. Personne n'osait parler, et tout le monde attendait un discours ou au moins une réaction de la part d'un des organisateurs de cette réunion. Le silence qui régnait dans le bar était de plus en plus pesant. Finalement, il fût rompu par le bruit de la porte qui s'ouvrit à nouveau, laissant entrer la patronne de Laura: Alexie. La blonde ne s'attendait pas à voir des personnes qu'elle connaissait ici, mais finalement, toutes les têtes ne lui étaient pas complètements inconnues.


Quelques personnes s'installèrent sur des chaises, Noah lança un sortilège vers la porte pour faire en sorte que personne ne les espionne et fît un signe de tête à JB. Alors comme ça, le discours allait commencer. Ils allaient tous s'allier pour combattre toutes ces attaques de Mangemorts. La tâche risquait d'être difficile.


Mes camarades, tout d'abord merci d'être venus. Je ne pensais pas que vous viendriez tous mais c'est bon de savoir que nous ne sommes pas seuls à lutter. Vous le savez tous, les événements récents dans le Poudlard Express sont la suite concrète de la propagande active grâce aux affiches que les Mangemorts ont débuté. Oui, ce n'est qu'un début. Mais même ce début est intolérable. Comment vivre quand on sait qu'à chaque coin de rue on peut mourir en ne se rendant compte de rien si ce n'est de cette terrifiante lumière verte? Comment vivre alors qu'on peut voir un ami proche ou de la famille mourir du jour au lendemain? En nous opposant à eux, nous aurons surement une plus grande chance de finir en victime mais nous aurons au moins une petite chance de rectifier certains crimes!
NOUS AURONS AU MOINS LE COURAGE DE NOUS LEVER CONTRE CES ATROCITÉS, NOUS NE NOUS CACHERONS PAS COMME CES COUARDS AU MINISTÈRE!!!!


La voix de JB se faisait de plus en plus forte. Tous les regards étaient rivés vers lui, tous l'écoutaient avec attention. Laura fût plutôt étonnée de voir qu'il arrivait à prononcer un tel discours. A sa place, la blonde n'aurait surement pas dit plus de trois phrases, les discours et elle, ça faisait deux. D'un bond, le Poufsouffle monta sur le plan de travail de la cuisine. Et son discours n'était pas fini.

Nous serons de ceux qui refusent de s'incliner devant la facilité, de fermer les yeux devant la lâcheté, de laisser des innocents mourir sans réagir. Si certains d'entre vous ont encore des doutes ou ont peur, je le comprends. J'ai peur moi aussi mais ma volonté passe au dessus. Si vous pensez ne pas pouvoir nous suivre, il n'est pas trop tard. Vous pouvez tourner les talons et partir. Vous ne serez pas jugés et tout souvenir de cette conversation sera retirée pour des raisons de sécurité.


Laura regarda autour d'elle. Personne ne se manifesta et on pouvait entendre voler les mouches. Tourner les talons ? Il faut dire que pendant une fraction de seconde, la blonde y avait pensé. L'initiative qu'ils étaient tous en train de prendre dans cette pièce, n'était pas une simple décision anodine, ils avaient décidés de risquer leur vie pour se battre contre le mal, contre les Mages Noirs. Un frison parcouru le dos de Laura et descendit le long de sa colonne vertébrale. Elle avait peur, ça oui. Sûrement comme toutes les personnes présentes ici, mais elle ne renoncerait pas, elle se battrait elle aussi jusqu'au bout.

Bien, je suis fier de vous. Nous avons tous notre spécialité, ce qui fait de nous un groupe efficace. Je suis sur que notre exemple sera bientôt suivi. L'Ordre du Phénix fut jadis le dernier rempart contre le Seigneur des Ténèbres, nous serons le premier contre cette nouvelle génération de Mangemorts!
ALORS ÊTES-VOUS AVEC MOI???????!!!!!!!!!!



Une spécialité ? Laura ? Ça, ça restait à voir. Personne n'osa bouger ni même prononcer un seul mot après ce magnifique discours qu'avait déballé Jean-Baptiste. Le temps semblait s'être figé. La Serdaigle n'osait même plus respirer. Finalement, Night, le Gryffon, commença à applaudir le Poufsouffle, et fût suivi de près par quelques personnes dans la salle, dont Laura. Le Gryffondor s'avança alors vers le meneur de cette "mission" et lui serra la main en lui promettant de rester à ses côtés. Lui aussi se tourna alors vers les autres et fît lui aussi un discours récapitulant et complétant celui de JB. Lorsqu'il se mit à l'écart, c'est Elenna qui se leva. Elle se présenta comme étant une ancienne Poufsouffle actuellement vendeuse chez la célèbre boutique de baguettes magiques qu'était Ollivander's, et avoua avoir une spécialité qu'elle ne dévoila pourtant pas. La blonde espérait que Elenna pourrait être l'un des maillons les plus fort grâce à cette spécialité, ils auraient besoin d'être forts. Ce fût ensuite au tour de la jeune femme qui ne s'était pas présentée de prendre la parole. Elle s'appelait Crystal Meredith Ertz et était elle aussi ancienne Poufsouffle. Décidément, les jaunes et noirs étaient nombreux ici.


Le silence retomba alors à nouveau. Laura regarda chaque personne dans la pièce, attendant le prochain volontaire pour parler. Mais personne ne semblait vraiment décider à se lancer. Hésitaient-ils ? Avaient-ils changé d'avis ? Voulaient-ils partir, laisser tomber tout ça et regarder les massacres des Mangemorts se répandre sans rien faire ? Laura se sentait totalement impuissante face à cette situation. Elle, une simple élève de Serdaigle, une des plus banales, se retrouvait au milieux de gens qui lui étaient pour la plupart totalement inconnus. En plus de tout cela, elle était une des plus jeunes ici. A ce moment là, elle se demanda pourquoi JB était venu lui proposer tout ça. Pourquoi elle et pas quelqu'un de beaucoup mieux dégourdi ? On ne pouvait pas dire que Laura soit très adroite parfois. Peut-être que JB l'avait choisie elle pour son caractère plutôt affirmé malgré les apparences ? "Et puis Mer** !"


La blonde se leva d'un bond, et s'étonna elle même. Elle allait prouver que si elle était là, ce n'était pas pour rien, que même si elle n'avait pas grand chose voir rien à par sa détermination et ses connaissances pour faire avancer tout ça, elle se battrait. Elle allait prouver qu'elle n'était pas une simple élève de Poudlard, pas une simple Bleue et Bronze, et que s'il le fallait, elle se battrait jusqu'à en perdre sa propre vie.

Bon, je vous dis tout de suite, je ne suis pas du tout douée pour les discours, alors je ferais simple et court. Déjà, pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis Laura Greyss, une banale élève de Poudlard, une simple Bleue et Bronze. Comme vous tous ici, je suis là tout d'abord parce que Jean-Baptiste ma convié à cette réunion, elle tourna le regard vers lui, merci d'ailleurs à toi, je ne regrette pas d'être là !


Elle détourna à nouveau le regard, le posant sur chaque personne à tour de rôle.

Mais si je suis ici, c'est aussi et surtout parce que toutes ces attaques de Mangemorts dont sont victimes des dizaines d'innocents, élèves ou adultes, m’interpellent. Comme tout le monde, je veux que tout ça s'arrête, mais ce n'est pas en restant les bras croisés que la situation changera. Alors oui, bien sûr, je suis avec toi Jb, je suis avec vous tous, et je vous fais la promesse de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour vous aider. Je me battrait jusqu'au bout, même si je dois y rester.


Bon, oui elle le pensait, s'il le fallait, elle y laisserait sa vie, également elle n'avait pas grand chose à perdre. pas de famille, rien. Mais bon, malgré tout, si elle pouvait éviter de se faire tuer, elle opterais pour cette option. Elle espérait d'ailleurs au fond d'elle que personne ne mourrait dans cette pièce. Après tout, tous ces gens là allaient devenir ses compagnons, ses alliés; ensemble, ils allaient s'unir pour se battre. La blonde termina enfin par la question des entraînements évoqués par Night.

Pour ce qui est des entraînements, je crois qu'on va en avoir besoin effectivement. Malgré que je ne vous connaisse pas tous, je pense que certaines personnes sont largement capables de nous entraîner dans cette pièce. Quoi qu'il arrive, j'écouterais vos conseils avec attention car je pense en avoir besoin, je n'ai pas de spécialité particulière à vous révéler moi malheureusement, à pars peut-être mon extrême détermination, mais je pense que nous la possédons tous.


Tous les yeux étaient à présent tournés sur la blonde, et quand elle s'en apperçu, ses joues rosirent légèrement. Elle se rassit à nouveau sur le tabouret ou elle avait prit place avant. Finalement, pour un discours pas trop long, la blonde s'était épatée, elle n'en avait pas sorti de pareil depuis très longtemps. La détermination de Laura était à présent bien présente, le doute avait complètement disparu.
Revenir en haut Aller en bas
Alexie Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Les cuisines

Message par : Alexie Scott, Dim 10 Nov 2013 - 23:57


Je venais à peine de poser mon gros postérieur de femme enceinte sur une chaise prise au hasard, qu'un jeune homme se leva et commença un long monologue tel un capitaine face à son équipage avant un abordage. Je ne connaissais pas du tout ce jeune homme qui s'était avancé devant nous tous pour nous faire un beau discours. Je regardai les personnes autour de moi. Elles étaient toutes captivées par les talents oratoires du jeune homme. Pour ma part, mon avis était assez mitigé. En effet, ce qu'il disait était juste mais honnêtement, vous m'avez vu ? Quelqu'un croyait vraiment que j'étais apte à me battre ? Il fallait voir mon accoutrement et ma dégaine. Je débarquai dans leur réunion comme si j'allais à la plage. J'étais en robe et maquillée telle une poupée. Mon ventre faisait quinze mètres. En quoi étais-je une combattante ? Je ne suis rien de toute cela moi. Je suis une honnête commerçante qui attend sagement son enfant, rien de plus. Alors pourquoi moi ?

Je continuai malgré tout à écouter le discours. Il évoquait une histoire de meurtre dans le train menant à Poudlard. Étrangement soit il, j'avais vaguement entendu parler de cette affaire. Vraiment légèrement. Je ne savais pas ce qui s'était vraiment passé et désormais je comprenais mieux. J'étais révoltée et consternée. Lorsqu'il parla des enfants, je me sentais plus concernée que quiconque. J'allais bientôt offrir la vie à un bébé et il était hors de question pour moi qu'une fois celui-ci aura atteint l'âge de onze ans, se fasse torturer, tuer ou même blesser dans le Poudlard Express. C'était inconcevable et hors de question.

Le discours ce conclut. Il avait parlé de l'Ordre du Phénix. Une organisation que je ne tenais pas particulièrement dans mon cœur car autrefois, certains membres avaient osé s'en prendre à la boutique dans laquelle je travaillais à l'époque avec Xavier, Ollivander's. Quoi qu'il en soit, je gardai ma rancœur de côté et écoutai jusqu'au dernier mot le monologue. Il était long, mais pertinent. Moi qui était plutôt restreinte au début, je m'étais rapidement mise dans le bain. Un à un, les convives répondirent suite au discours du garçon. Un jeune homme, puis deux filles et enfin Laura. J'étais surprise de la voir ici, mais je ne disais rien. Après tout, elle faisait ce qu'elle voulait. J'étais sa patronne, pas sa mère. Un à un les invités exprimèrent leur ressenti et leur rage face aux mangemorts. Ils étaient tous d'accord avec le garçon, il était temps d'agir. Il était temps que j'agisse et que je réponde moi aussi. Lorsque Laura conclut, je pris la relève. Je me levai et m'adressai aux autres.

- Bien à mon tour. Je m'appelle Alexie Scott. Je gère la confiserie Honeydukes à Pré-au-lard. J'ai fait plein de petits métiers avant, mais il était temps que je me pose réellement. Comme vous avez pu le remarquer, je suis enceinte. Porter la vie m'handicape certes lors des combats, mais m'encourage à défendre les enfants innocents assassinés. Alors je suis de votre côté aussi, à cent pour cent derrière vous, je suis avec vous. concluais-je.
Revenir en haut Aller en bas
Stéphanie Weasley
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les cuisines

Message par : Stéphanie Weasley, Lun 11 Nov 2013 - 15:08



    Je venais d'entrer dans les cuisines du Chaudron Baveur. Je me tenais debout, les bras croisés, le regard féroce. Des personnes entrèrent après moi, je ne les connaissait pas vraiment. Je reconnaissait simplement la proprio' de la boutique Honeydukes, vu que j'étais assez habituée à squatter dans cette merveilleuse confiserie.


    Quand tout le monde fut enfin rassemblé, Jean-Baptiste commença un long discours. J'écoutais attentivement chacun de ses mots. Il se mettait à crier, ça se voyait : il était révolté. Comme chaque personnes présentes dans les cuisines, je l'espérais. Au moins, j'étais rassurée sur un point : nous n'étions pas là pour faire joli. Cette réunion était du sérieux. Sur les derniers mots de JB, ("Alors, vous êtes avec moi ?") plusieurs personnes donnèrent leurs avis.


    Night le Gyffondor de mon âge, une femme que je connaissait pas, Crystal que je connaissais plus ou moins bien, Laura que je connaissait de vu, puis Alexie. La propriétaire de la confiserie était apparemment enceinte, vu son ventre. Lorsqu'Alexie eut terminé, je pris la relève.


    - Bon, pour ceux qui ne me connaissent pas, moi c'est Stéphanie, de Serdaigle. Comme pas mal d'entre vous je crois, j'ai été invitée par Jean-Baptiste à participer à cette Réunion. Comme quelques personnes ici, j'ai vu des gosses mourir dans le Poudlard Express à cause des Mangemorts. C'était pas la première fois que je voyais la mort, mais ça reste tout de même horrible.


    Je m'arrêtais. Je regardais le sol, déglutissait. Puis je relevais la tête, déterminée à continuer.


    - Bien sûre, je suis avec toi JB. Avec vous. C'est pas pour rien qu'on m'a invité. Je ne vous laisserais pas tomber, bien sûre. Ma spécialité ? Je dirais que je suis perspicace. Et puis, sans vouloir être prétentieuse, c'est pas pour rien qu'on m'a envoyé à Serdaigle. dis-je avec un sourire.


    J'avais terminé. Je n'avais plus aucun doute. Nous étions là pour nous battre, pour organiser la résistance.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Les cuisines

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 7

 Les cuisines

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Chaudron Baveur-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.