AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Les Halles Magiques
Page 2 sur 45
Comptoir
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 23 ... 45  Suivant
Invité
Invité

Re: Comptoir

Message par : Invité, Jeu 13 Déc 2012 - 17:29


Solange avait passé quelques jours très calmes après que sa dernière cliente ait pris ses achats lors de l'ouverture de la boutique. C'était même trop calme pour elle. Pourtant, en voyant un nouveau client arriver, elle se demanda si elle ne préférait pas n'avoir rien à faire. Le jeune lui semblait un peu timbré, mais bon, ce n'était sans doute qu'une impression. Du moins c'était son espoir.

La blonde fut vite déçue lorsque le gamin s'adressa à elle en vers... Ok, à la fin, elle avait carrément envie de lui faire rencontrer un mur pour lui remettre ses idées en place. Mais elle venait de sacrifier temps et argent dans cette rénovation aussi elle décida de ne pas agir. De toute façon, elle avait mieux à faire que de s'occuper d'un gamin odieux.

- Bonjour Monsieur. Vous désirez quelles sortes de contes ? Pour enfants sorciers ou pour enfants moldus ? D'ailleurs, quel âge a l'enfant auquel vous destinez cet ouvrage ? Lui demanda t-elle parce que malgré tout, elle avait un boulot à faire. Pour le reste, vous reviendrez le jour où vous parlerez correctement aux dames mon mignon... Ajouta-t-elle pour faire bonne mesure.

Car elle avait beau être une femme très libre au niveau sexuel, elle n'en était pas moins une personne à qui le respect était dû. Comme aux autres d'ailleurs. Quoi que les aristocrates bulgares ne le méritaient peut-être pas... Solange chassa ses pensées qui n'avaient rien à faire ici. Elle penserait tout le mal possible et imaginable sur son père dès qu'elle aurait pu renseigner son client et qu'elle serait de nouveau seule.
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Dey
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Re: Comptoir

Message par : Hugh Dey, Jeu 13 Déc 2012 - 17:43


- Bonjour Monsieur. Vous désirez quelles sortes de contes ? Pour enfants sorciers ou pour enfants moldus ? D'ailleurs, quel âge a l'enfant auquel vous destinez cet ouvrage ?

Moi qui pensais qu’elle allait m’en vouloir… En fait non pas du tout, elle était très ouverte apparemment. Peut-être même ouverte dans tous les sens du terme. Ah non en fait, je ne voulais même pas savoir.

- Pour le reste, vous reviendrez le jour où vous parlerez correctement aux dames mon mignon...

Ah ben non, en fait elle avait bien entendu et elle n’était pas si ouverte que ça. Bon… Il fallait lui répondre. Comment lui dire qu’il n’était pas destiné à un enfant ? Ou plutôt que oui, mais que le grand enfant, c’était moi. Ah mais oui, ça pouvait bien marcher en mode un peu vulgaire…

« Un ouvrage pour enfants… Pour un grand enfant de vingt-quatre ans qui aime écouter les histoires de princesses. Quelle est la votre ? »

C’était même moins vulgaire que ce que je pensais tiens, et ça pouvait passer. J’essayais de sourire une nouvelle fois. Décidément c’était difficile, j’étais tellement habitué à avoir le visage fermé que l’étirer ainsi me faisait mal. Et je devais avoir l’air crispé. Tant pus pour la drague. De toute manière je n’étais pas très doué à ce jeu là…

« Vous savez, je n’ai rien contre les couguars »

Non vraiment je n’étais pas doué. Mais d’un autre côté c’était amusant de voir les gens s’énerver. De voir qu’on avait trouvé un point sensible. Et l’âge chez les femmes, c’est en général quelque chose d’assez précieux, auquel il ne fallait pas toucher. Parler d’elle comme une couguar sous-entendait que je la voyais comme une femme d’une cinquantaine d’années. Et c’était loin d’être le cas…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Comptoir

Message par : Invité, Jeu 13 Déc 2012 - 19:08


Solange eut un sourire narquois lorsqu'il lui répondit et tenta de faire une espèce de petite drague. Même le fait qu'il la traite de couguars ne lui fit rien. Après tout, on pouvait bien la considérer comme telle. À 34 ans, elle avait eu pas mal de liaison avec des plus jeunes, hommes ou femmes. Pour elle, c'était le sexe qui prévalait et elle se fichait pas mal du reste tant que son partenaire était doué. Alors bon, ce qu'il venait de dire ne la touchait pas...

- J'ai plein de livres pour grands enfants, avec plein de passages très imagés... Lança t-elle d'une voix chaude et rauque. Après tout, elle pouvait bien s'amuser à ses dépends elle aussi. Je n'ai rien d'une princesse traditionnelle si vous voulez tant le savoir...

Toujours cette voix qu'elle utilisait lorsqu'elle voulait obtenir quelque chose des hommes. Mais pour une fois, elle voulait juste se moquer de lui. Pas d'envie autre sous tout cela, non, c'était juste un moyen d'égayer sa journée. Surtout que le visage tout crispé du client ne donnait pas envie ! Il devait arrêter de sourire, vraiment....

- Mais moi, je n'aime pas les jeunots comme vous. Enchaîna-t-elle en souriant. Vous devriez arrêter de sourire par contre, c'est malsain ! Ne put-elle s'empêcher de lâcher face à ce sourire qui n'avait rien d'avenant.
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Dey
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Re: Comptoir

Message par : Hugh Dey, Ven 14 Déc 2012 - 9:48


Elle ne s’énerva pas. Non, au contraire. Elle était bizarre celle-là. N’importe quelle femme de son âge se serait énervée en entendant le mot couguar. Mais elle, non. Ce n’était pas drôle. J’aimais bien voir les gens s’énerver moi.

- J'ai plein de livres pour grands enfants, avec plein de passages très imagés… Je n'ai rien d'une princesse traditionnelle si vous voulez tant le savoir... Mais moi, je n'aime pas les jeunots comme vous. Vous devriez arrêter de sourire par contre, c'est malsain !

Là c’était même moi qu’elle énervait. Mon sourire retomba aussi sec. C’était mieux comme ça, au moins ça ne me faisait plus mal aux joues. Je préférais cette expression, au moins j’étais plus naturel. Et puis je ne suis pas jeune ! Enfin pas si jeune que ça. Je fronçais les sourcils d’ailleurs. Peut-être que ça me donnait l’air plus sérieux. Je le faisais parce que je n’arriver pas à déceler pourquoi elle avait changé de voix. Je ne comprenais jamais de toute manière. Parfois, les gens utilisent quelque chose, ça s’appelle « l’ironie ». Moi à chaque fois, je crois que la base c’est « l’erroné » et que c’est juste quelqu’un qui l’a prononcé avec un mauvais accent qui l’a fait devenir « ironie ». Je ne comprends pas quand ils font ça. Quel intérêt de dire quelque chose qui n’est pas vrai ? Alors à chaque fois je passe pour un débile et ça m’énerve. En plus, je ne comprenais pas pourquoi elle insistait sur les passages imagés. Je savais lire quand même, je n’étais pas si idiot ! J’arrêtais de froncer les sourcils. J’avais fini de réfléchir. Je n’avais toujours rien compris mais ça m’embrouillait le cerveau plutôt qu’autre chose.

« Bon vous me le sortez ce livre alors si vous l’avez ? Je n’ai pas besoin de tant d’images que ça, en général, je sais ce que représente ce qui est dit… Après il y a toujours des images de toute façon dans les contes pour enfants. »

Le reste de sa phrase tournait encore dans ma tête. Je ne suis pas un jenot… mais faut pas me colle à la peau, je ne suis pas un jeunot, un jeuno-o-o-ot ! Pardon, petit moment d’égarement. Mais peut-être que c’est comme ça qu’il fallait que je lui dise.

« Allez c’est bon, tu vas pas me dire que l’âge te fait quelque chose ? C’est quoi ton p’tit nom ? Je suis sûr qu’tu peux être plus ouverte que ce que tu m’montres là. »

Même si elle n’était pas ouverte, je suivais ses conseils et j’arrêtais de sourire. En plus, je n’aimais pas ça. Et puis, peut-être que mon visage impassible lui fera considérer que je ne suis pas aussi jeune que je n’y parais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Comptoir

Message par : Invité, Sam 15 Déc 2012 - 16:13


Yes ! Elle avait gagné, c'était lui qui s'énervait à présent. Solange restait calme malgré le fait que la situation lui paraissait très amusante. Mais le petit homme allait devoir se calmer, parce qu'elle était prête à se défendre. Sa petite menace ne lui fit qu'une chose : lui rappeler qu'elle se devait d'être prudente. En tout cas, le changement d'humeur de son client l'étonna. Il passait de l'énervement à la séduction en un instant. C'était troublant... Et très louche selon elle.

- Vous n'avez toujours pas répondu à ma première question : quel genre de contes voulez-vous ? Pour sorcier ou moldu, car ce n'est pas pareil... Puis la jeune femme sourit et contourna le comptoir avant de se mettre très près de son client. Et bien vous savez... Commença t-elle langoureusement avant de pointer sa baguette d'un geste vif vers le ventre du gamin. Je pourrais vous écorcher vif, là, sans que personne ne remarque rien, alors un conseil, faites attention à la façon dont vous vous adressez aux femmes. Lâcha t-elle d'une voix froide et sourde.

S'il y avait bien une chose que Solange avait toujours détesté, c'était les petits idiots dans le genre de son client qui la prenait pour de la m**de facilement manipulable et autre joyeusetés. Elle était plus du genre à les taper à certains endroits pour leur montrer qu'ils devraient toujours faire attention...
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Dey
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Re: Comptoir

Message par : Hugh Dey, Sam 15 Déc 2012 - 18:11


- Vous n'avez toujours pas répondu à ma première question : quel genre de contes voulez-vous ? Pour sorcier ou moldu, car ce n'est pas pareil...

J’y avais pas répondu ? Comment ça je n’avais pas répondu !? Vidéo s’il vous plaît ! Ah non… Effectivement je n’avais pas répondu. J’avais dû oublier. C’était tellement évident. Elle aurait pu le deviner ce n’était pas… sorcier justement.

« Moldu » fis-je en levant les yeux au ciel. Puis je tournai la tête, la baissai légèrement et marmonnai « La magie, je ne veux plus en entendre parler et encore moins la lire… »

Je sais pas si elle a entendu. Je m’en fiche. Elle était aussi fautive que les autres en tenant une boutique magique. Je pense que pour reconnaître les sorciers dans la rue, il faudrait que je leur grave quelque chose sur le front au couteau. Comme ça les moldus le verraient. Comme dans Inglorious Basterds avec les nazis. J’aimais bien ce film, ça me donnait des idées.

Et bien vous savez...

*Gloups*

Elle était très près de moi. Je n’avais pas fait attention qu’elle était passée de l’autre côté du comptoir. Ca faisait longtemps que je n’avais pas été aussi près d’une femme. Mais le plus étrange, c’est que je n’avais pas le contrôle. Car d’habitude, je décidais, et rien d’autre. Comme j’avais fait avec ma sœur. Et qu’importe les réticences, si je voulais quelque chose ou quelqu’un, je l’avais. Alors qu’était ce piètre jeu de drague pour moi ? Un simple amusement… Rien de sérieux. Si je la voulais, je n’avais qu’à sortir ma baguette. Mais elle le fit avant moi, et la pointa droit sur mon ventre. Et ça, elle n’aurait jamais dû le faire.

Je pourrais vous écorcher vif, là, sans que personne ne remarque rien, alors un conseil, faites attention à la façon dont vous vous adressez aux femmes.

Mon visage resta de marbre. Il était rare que je quitte cette expression, même lorsque j’étais surpris ou énervé, comme c’était le cas. Je posais doucement ma main sur la sienne et serrai. Puis j’écartais son bras. Rien d’autre. Qu’elle ne me touche pas avec cette baguette. Rien que la toucher elle, sachant que c’était une sorcière, je devrais me laver les mains pendant au moins une semaine pour être certain que toute trace de magie soit partie de ma main. Je la regardais dans les yeux. Je me sentais presque ridicule car elle était au même niveau que moi. Et je répugnais à ne pas être plus imposant car on en venait, comme ici, à me considérer comme un moins que rien.

« R’prenons. Hugh, vot’ client. Intéressé mais pas débile. J’sais pas avoir d’la vétusté*, j’te parl’rais pas mieux. S’tu veux, je te siffle, ça marche aussi. »

J’agis vite. Ca risquait de ne pas passer. Gardant ma main sur la sienne, je sortis ma baguette de l’autre et la poussait vers le mur le plus proche, avant de braquer ma baguette sur son cou.

« Tu m’touches plus avec ta baguette. J’te jure que j’la laisse à terre si tu fais pareil. J’ai pas envie d’abîmer ton visage d’ange… »

Je commençais à sourire. Un sourire naturel. Il n’était pas bon celui-là. Quand je souriais comme ça, c’était inquiétant parce que j’avais une idée derrière la tête, et elle risquait de ne pas lui plaire. Mais elle n’aurait pas le choix.

[*Petit tour recommandé au Lexique de l’Imbécile.]
Revenir en haut Aller en bas
Violetta Beauregard
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Violetta Beauregard, Sam 15 Déc 2012 - 18:32


La journée commença comme d’habitude mais, il y avait un souci, il fallait faire les boutiques et Violetta n’était pas encore prête, elle se coiffa, se décoiffa et se recoiffa, puis elle s’habilla et se déshabilla jusqu’à trouver l’ensemble parfait.
Violetta se rendit au chemin de traverse, là où il y avait une légère brise, elle se rendit alors aux halles magiques, la neige fondait sous ses pieds et faisait des petits crépitements. Quand elle ouvrit la porte, surprise elle ne vit presque personne. Elle entendait du bruit, mais elle fit semblant de ne rien entendre, elle cria, pas trop fort.
« Il y a quelqu’un ? Je voudrais un encrier en forme d’aigle. »Violetta ferma la porte et avança... sans faire de bruit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Comptoir

Message par : Invité, Dim 16 Déc 2012 - 13:36


Solange ne savait que penser. Etait-il débile ou la prenait-il pour une idiote ? Quoi qu'il en soit, lorsqu'il lui avait annoncé qu'il voulait un conte moldu, la jeune femme avait fait venir à elle l'un de ses exemplaires des contes des frères Grimms. C'était le recueil le plus célèbre et il reprenait pas mal des contes pour enfants connus dans le monde moldu. Si cela ne convenait pas au petit rigolo en face d'elle, elle en avait d'autres.

En attendant, maintenant, il lui serrait la main, comme s'il voulait la blesser et montrer sa force. Idiot, voilà, elle venait de décider qu'il était purement et simplement débile. Lorsqu'il la poussa vers le mur en la pointant de sa baguette, Solange ne put que sourire. Elle le défiait et le gamin ne savait pas à quoi s'attendre. Elle aussi pouvait agir avec rapidité. Et le petit discours qui suivit ne lui donna qu'une envie : cogner. Ce qu'elle fit. Vu que le gamin ne lui avait pas relever les jambes, la blonde lui donna un grand coup de genoux dans les parties. Profitant de la surprise, elle se dégagea et lança un Expelliarmus.

- Ne t'avises pas de recommencer. Prends ton livre si tu le veux encore et tires-toi de cette boutique avant que je ne m'énerve vraiment.

La menace était froide, claire. Lorsque les hommes se croyaient supérieurs, elle devenait dangereuse. Il valait mieux qu'il s'en aille. Tant pis si elle perdait un client, mais certaines choses ne devaient pas être acceptées. Une voix retentit alors et Solange s'aperçut qu'ils s'étaient un peu éloigné du comptoir. Une jeune fille attendait et venait de se manifester. Retrouvant un visage commercial, la blonde se dirigea vers l'enfant et se saisit d'un encrier à l'effigie d'un aigle.

- Bonjour Mademoiselle, est-ce bien ceci que vous souhaitez ? Lui demanda t-elle tout en lui montrant l'encrier finement ouvragé.


Dernière édition par Solange O'Riley le Dim 16 Déc 2012 - 19:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Violetta Beauregard
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Violetta Beauregard, Dim 16 Déc 2012 - 13:55


Violetta attendit, dans ce silence, dans cette solitude, qui part ailleurs était inhabituel dans les magasins aussi réputé.
Bonjour Mademoiselle, est-ce bien ceci que vous souhaitez ?
Violetta se retourne et vit la vendeuse, son poignet était rouge et elle était décoiffée, Violetta, qui ne voulait pas savoirs plus que ça se qui s’était passé, répondit à la vendeuse.
« Oui, c’est ça, vous pourriez le livrez à une amie, c’est moi qui paie, elle s’appelle Jessy Brown. »
C’était pour un cadeau de Noël, bien que se soit en avance il fallait faire des cadeaux à ses ami (e)s. Violetta entendait gémir dans le coin d’où sortait la vendeuse, Violetta sortit l’argent, elle espérait sortir d’ici le plus vite possible. Il n’y avait pas d’autres vendeurs, Violetta qui voulait en être une sauterait sur l’occasion, mais elle n’avait pas l’âge… malheureusement...
Revenir en haut Aller en bas
Ailinn Kafka
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Colibri rouge
Chercheuse


Re: Comptoir

Message par : Ailinn Kafka, Dim 16 Déc 2012 - 15:49


La petite fille entra par le porche majestueux des halles magiques. Elle avait eu un mal fou à se rendre à Londres, d’abord parce qu’elle était si jeune que personne n’avait voulu la laisser prendre la Magicobus seule, mais aussi parce que la seule personne ayant le permis de transplanage qu’elle connaissait était Ahlys, pour qui elle venait justement acheter un cadeau. Sa présence ici aurait donc un peu gâché la surprise.

De plus, la fillette décida d’en profiter pour s’acheter une jolie robe en vue de la petite fête de Noël qu’elle et Jessy organisaient.

Saluant les vendeuses d’un sourire, elle se dirigea vers les rayonnages de livres pour choisir ceux qui plairaient le plus probablement à sa marraine. Parcourant du bout des doigts les couvertures de cuir doré, elle finit par se saisir de deux grimoires qui sentaient bon le neuf, et qui ne manqueraient pas d’intéresser sa chère marraine : « Le Quidditch à travers les âges » et « Guide de la sorcellerie médiévale ».

Satisfaite, elle se pencha également vers les jolis écrins renfermant les plumes réputées pour leur qualitée, et en choisit une d’un rouge éclatant, provenant sans nul doute d’un phénix.

Montant d’un étage, elle regarda avec envie les innombrables robes de bal suspendues à des cintres de bois. Toute son enfance, elle avait rêvée d’être un jour aussi élégante qu’une lady, et voilà qu’aujourd’hui, toutes ces choses précieuses étaient à portée de main…

Après de longues minutes de contemplation, elle se décida pour une longue robe de bal, dont la soie d’un vert profond semblait aussi légère qu’un papillon, et dont la couleur s’accordait merveilleusement avec ses yeux d’émeraude.
Arrivée près du comptoir, elle adressa un sourire rayonnant à Violetta, qu’elle savait invitée à leur petite fête de Noël, et déposa le tout en faisant glisser la somme nécessaire sur le bois poli.

« Bonjour ! Voilà, c’est pour acheter tout cela ! »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Comptoir

Message par : Invité, Dim 16 Déc 2012 - 19:32


Solange hocha la tête à la demande de la jeune fille et se mit à emballer le cadeau. Elle le mit d'abord dans du papier à bulles puis l'enveloppa dans du papier cadeau. Le tout fut mis dans un joli sac couleur mauve pâle. Puis elle siffla Nout qui apparut dans une gerbe de flammes. La blonde ordonna à son phénix amarante de livrer le paquet en urgence.

- Voilà Mademoiselle, le paquet va être livré de suite. Cela vous fera un gallion.

Puis une autre cliente franchit la porte et fila dans les rayons après les avoir salué. Tout en attendant qu'elle revienne et que la petite en face d'elle la paye, ce qui fut fait rapidement, Solange surveillait son autre client qui s'était pris un coup. La petite nouvelle fut vite devant le comptoir avec ses articles. Elle les posa et donna directement la monnaie.

- Bonjour jeune fille. Merci beaucoup, le compte est bon, je vous emballe ça tout de suite ! Lui dit-elle avec un sourire.

Elle se mit alors à la tâche. Les livres furent mis dans du papier kraft, la plume dans un tube de plastique dur et la robe emballée. Puis elle mit le tout dans un sac mauve qu'elle tendit à l'enfant alors qu'elle rangeait la monnaie dans la caisse.

- Merci Mesdemoiselles ! N'hésitez pas à revenir !

Ventes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jessy Brown
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Comptoir

Message par : Jessy Brown, Dim 16 Déc 2012 - 21:05


HRPG : J'effectue mes achats en un RP unique, si problème, je corrigerai.


La neige tombait dru sur le Chemin de Traverse. Noël approchait à grands pas et les grandes dépenses qui l’accompagnaient aussi. Jessy avait planifié un grand agenda de dépenses pour ce week-end, en prévision d’une petite fête qu’elle ferait avec quelques amis. La jeune sorcière n’avait pas était aussi euphorique en cette froide période depuis plusieurs année ! L’arrivée d’Ailinn dans sa vie y était pour quelque chose : sans nouvelle des Kafka, de sa chère amie Naomé, elle s’était laissée allée à la tristesse ces derniers temps. Elle comptait bien y remédier cette année !

La jeune Serdaigle, emmitouflée dans une chaude cape sombre et une écharpe foncée, poussa la porte des ‘‘Halles Magiques’’, grand magasin ouvert récemment. Elle soupira de soulagement, émettant au passage une belle buée claire. Qu’il faisait meilleur à l’intérieur ! Elle se réchauffa quelques secondes en observant les multiples rayons qui l’accueillaient. Tous ces objets n’attendaient plus qu’elle !

Jessy fouina, emportant avec elle ce qui lui semblait intéressant pour la semaine à venir, observa, puis reposa… Elle passa bien une dizaine de minutes, ainsi, à faire ses courses, puis se dit qu’il était temps d’encaisser tout ça. Les bras remplis, le sourire aux lèvres, elle s’approcha du comptoir. Pas de queue ? Génial ! Elle déposa le tout, non sans se dire, en riant intérieurement : Papa et maman ne vont pas être très contents que je vide le compte de Gringotts ainsi…


    « Bonjour Madame » dit-elle à la vendeuse. « Voici ce que je souhaiterais. »

Lorsqu’elle apprit le total, elle sortit sa bourse et déposa sur le comptoir le nombre de pièces d’or et d’argent demandé. Elle récupéra ses achats, resserra son écharpe, puis salua la vendeuse, toute joyeuse en pensant aux festivités prochaines, avant de quitter la pièce vers le froid hivernal.

    « Merci ! Votre boutique est superbe, je reviendrai sans doute souvent ici. Joyeux Noël ! »

Liste :
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Hugh Dey
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Re: Comptoir

Message par : Hugh Dey, Lun 17 Déc 2012 - 10:04


Trou noir. J’ai souris. Et puis plus rien. J’avais mal. Je n’avais plus de baguette et j’étais allongé par terre. Mes mains étaient posées sur mon pantalon. Moi j’étais recroquevillé au sol. Avec une irrésistible envie de vomir. Je fermais les yeux parce que si je les ouvrais, ils allaient sortir de leurs orbites. J’avais l’impression que j’avais tellement mal qu’il y avait de la pression en moi, et qu’elle voulait sortir, par n’importe quel moyen. Je ne serais pas étonné d’avoir de la fumée sortir de mes oreilles. Et la blonde était partie ailleurs. Comme si je n’existais pas. C’est ça. Je n’existais pour personne de toute façon. Ca avait toujours été comme ça, je ne savais pas pourquoi je m’acharnais à vouloir montrer que j’existais. Sur le sol de la boutique, je rampais dès que j’avais retrouvé un peu de force ou de volonté. J’allais récupérer ma baguette. Je l’aurais bien laissé là pour le peu qu’elle me servait mais je n’étais pas fou. Je parvins à me mettre à genoux mais les clients affluaient et il fallait que je parte. Je perdais chaque seconde un peu plus de dignité. Ils étaient tous jeunes, je suis sûr que c’était encore des sales gamins que j’aurais dû surveiller. Autant ne pas leur montrer ma faiblesse momentanée.

« Gardez-le vot’ bouquin pourri. »

C’est tout ce que j’avais réussi à sortir. Je m’étais relevé, toujours recroquevillé un peu recroquevillé sur moi-même, et je partais, lentement. Je ne pouvais pas avancer plus vite. Mais elle allait me revoir elle pouvait en être sûre. Ce jour là, je serais prêt. J’aurais une coquille.
Revenir en haut Aller en bas
Darnel James Williams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Comptoir

Message par : Darnel James Williams, Mer 19 Déc 2012 - 19:40


*Je prends et je paye dans le même RP, si ça pose problème, merci de me le signaler.*


Heure : 15h
Météo : Petit Soleil Perçant à travers les nuages
Humeur : Excité
Darnel était encore à Poudlard. La soirée de Noël chez les Poufsouffle arrivait à grands pas, et DJ n'avait encore aucun cadeau à offrir, à quelqu'un. Il réfléchissait à ce qu'il pouvait offrir et surtout, à qui ? Cela faisait plusieurs jours qu'il réfléchissait et il trouva enfin ! Il décida d'offrir un cadeau à la première demoiselle qui viendrait lui adresser la parole pendant la soirée. Enfin... Ca dépends qui est cette fille. Maintenant qu'il avait résolu le problème de la personne, il fallait trouver... Quoi ? Il décida d'aller faire un tour au Chemin de traverse pour se donner des idées.


*
* *
Il se promenait dans les rues du Chemin de Traverse. Elle était, comme à son habitude, et encore plus pendant ces périodes de Noël, noire de monde. Il ne voyait même pas ce qui était exposé dans les vitrines. Il s'arrêta alors, devant un grand bâtiment, où était écrit en gros "Halles Magiques" il eut un haussement de sourcil et se décida à entrer. Dans cette boutique, il y avait vraiment de tout, des livres, des vêtements, des tenues de Quiddich. Il tourna sur place, ne sachant pas ce qu'il pouvait offrir, à une personne inconnue. Il regarda les vêtement et vit alors une robe, en soie, magnifiqique. Les filles adorent les vêtements, et encore plus les robes et jupes. Il se décida ! Il prit la première qui lui tombait sous la main, elle était blanche, simple, mais belle. Il passa alors à la caisse. Et paya son présent, et comme c'était Noël, il était d'humeur généreuse, qu'il fit un petit cadeau à la vendeuse, qui avait été très sympathique. Une fois emballé, il prit son cadeau et sortit par la porte, pour rentrer au château...

Citation :
Hors Role Play :
Prix de la robe en soie : 5 Gallions
Pourboire à la vendeuse : 10 Mornilles
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Comptoir

Message par : Invité, Jeu 20 Déc 2012 - 13:33


Une vente de finie qu'une autre commençait déjà. La jeune femme n'eut cependant pas besoin de conseils et choisit rapidement ses articles. Elle paya ensuite directement Solange qui n'eut qu'à emballer les articles et à les mettre dans un sac. En tout cas, cela faisait trois clientes alors que l'autre idiot était toujours à genoux dans un coin de la boutique. La blonde espérait sincèrement qu'il allait partir et ne pas faire de scandale. Et c'est effectivement ce qu'il fit, pourtant, elle était quasi-sûre de le revoir un jour, dans la boutique. Mais comme toujours elle serait prête à faire face.

Un autre jeune homme entra dans la boutique. Il avait l'air un peu perdu mais la pile de robes attira son attention. Il en prit une, blanche, et vint la payer. Solange l'accueillit avec un doux sourire et lui fit son paquet avec grand soin avant de le mettre dans un sac et de le tendre à son nouveau propriétaire. Il la paya alors, tout en ajoutant un petit pourboire. La gérante le remercia chaleureusement et lui souhaita de bonnes fêtes avant que son client ne parte. Vraiment, la journée avait été mouvementée et pourtant, elle en était satisfaite !

Ventes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Flavius Zichentra
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Flavius Zichentra, Ven 21 Déc 2012 - 17:31


Comme chaque année, Flavius se faisait payer le trajet de Poudlard à Londres par ses parents à l'occasion des achats de cadeaux pour Noël. Pendant toute la journée, il fit du lèche-vitrine pour voir ce qu'il pouvait bien acheter à sa famille avec lesquels les contacts n'étaient pas au mieux. Une fois tous les achats faits, Flavius retourna à 9 3/4 et s'assis sur un banc attendant le train. Il repensa alors aux fêtes qu'il allait passer à Poudlard, ce qu'il avait l'habitude de faire depuis son arrivée à l'école, il préférait cela que la visite chez ses parents. Il pensa cependant à la soirée organisée par la direction de serpentards où il devait y avoir beaucoup de monde et cela donnait l'occaion de faire une fête assez originale. Zichentra se rappela d'ailleurs des consignes pour la fête :

Mer... !!!!

Zichentra se releva d'un bond et regarda l'horloge puis se dit

Tant pis je prend le prochain !

Il courut en sortant de la gare en direction du chemin de traverse. En réalité, Flavius avait oublié que pour la soirée des serpentards il avait été demandé que chacun devait apporter un cadeau. Evidemment, la journée fut fortement épuisante et le jeune serpentard avait simplement homis ce détail. Tout au long de sa course, il pensa ce qu'il pouvait bien acheter vu le peu de temps qui lui restait. Il tomba sur une idée des plus banales : les halles magiques. Il pensait qu'un cadeau de supporter de serpentard serait idéal pour un élève des verts et argents, d'autant plus que Flavius avait apprécié sa dernière visite aux Halles Magiques car la vendeuse y était sympathique.
C'est donc tout transpirant et suffocant que le jeune serpentard ouvrit brusquement la porte du magasin et regarda très rapidement les rayons.


Ca c'est parfait !

S'écria Flavius en regardant une écharpe aux couleurs des serpentards à 5 mornilles et un drapeau des serpentards à 20 mornilles.
Zichentra accourut alors avec ses articles à la caisse et il vit la même vendeuse qu'auparavant. Flavius semblait avoir repris son souffle et il fit un léger sourire puis dit :


Bonjour je vous prendrais ces deux articles.

Il réfléchit un instant puis ajouta :

Vous ne faites pas de promotions de Noël par hasard ?

La dernière fois, il avait réussi à négocier les prix de ses achats d'affaires de quidditch et voulait tenter une autre fois la négociation. Seulement, la fin de journée approchant, il n'avait ni le temps ni la tête à cela
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 45

 Comptoir

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 23 ... 45  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Les Halles Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.