AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Les Halles Magiques
Page 42 sur 45
Comptoir
Aller à la page : Précédent  1 ... 22 ... 41, 42, 43, 44, 45  Suivant
Théodore Winderfelt
Serpentard
Serpentard

Re: Comptoir

Message par : Théodore Winderfelt, Jeu 7 Mai 2015 - 22:51


« Et vous, vous êtes vraiment comme ça ou vous me dites ça juste pour m'impressionner ? - Je suis démasqué. » Répondit-il avec une petite grimace pour répondre à son sourire amusé. Le jeune homme fixait les livres avec envie, et s'il les prenait tous ? Non, ce ne serait pas raisonnable. Il laissa glisser son doigt le long d'une des rainures. Les sortilèges informulés ? Voilà quelque chose auquel il ne s'était jamais intéressé, il faudrait peut-être l'envisager. Perfectionnisme le retour. « Vous aimez bien lire ?  - C'est les livres qui m'adorent. » Lança t-il avec une touche d'humour, mais il était légèrement sérieux. Parfois il avait l'impression que les livres l'appelaient dès qu'il avait le malheur de passer près d'eux. Se détournant enfin des bouquins, il était tout de même là pour la demoiselle, Théodore lui offrit un sourire avant de glisser sa main dans son dos pour la pousser légèrement vers les autres rayons.

« Et vous alors, à part l'écriture, qu'est ce que vous aimez faire ? » Il retira sa main de son dos pour croiser ses bras contre son torse alors qu'il arrivait au rayon des bijoux. Il se pencha par dessus l'une des vitrines pour regarder des bracelets. Mouais, il préférait ceux dans la boutique près de chez son père. Ça faisait un moment qu'il n'y était pas retourné d'ailleurs, et qu'il n'avait pas eu de ses nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Comptoir

Message par : Invité, Jeu 7 Mai 2015 - 23:22



PV with Théodore Winderfelt


Je suis démasqué.

J'avoue que j'ai été un peu déçue au début. Genre pendant deux secondes. Puis après je me suis dit que c'était plutôt cool qu'il ne soit pas comme ça H24 et cool en plus qu'il cherche à m'impressionner, c'était plutôt bon signe pour le moment. Il me dit que c'était les livres qui le choisissais, il laissa même glisser ses doigts sur le dos d'un livre et sembla comme sortir de ses pensées en se retournant vers moi. Sa main vint alors se poser dans mon dos ce qui m'arracha un petit frisson. Je ne m'y attendais pas mais ne lui montrais rien. Nous parcourions toujours les rayons en observant vaguement ce qu'il y avait autour de nous.

Et vous alors, à part l'écriture, qu'est ce que vous aimez faire ?

J'aimais lire, avant aussi, quand j'étais élève, une Serdaigle quoi, maintenant, je ne suis même plus sûre de savoir faire...


Il s'arrêta à nouveau devant un étalage de bijoux. Je n'allais pas lui dire, parce que je ne voulais pas le décevoir, mais les bijoux, c'était pas vraiment mon truc, enfin genre je n'étais pas le genre de femme à être super féminine, à super prendre soin de moi, de mon corps, à essayer de me faire belle et tout. Genre le maquillage, je ne connaissais pas et je n'avais pas vraiment envie de m'y mettre. Les bijoux, c'était pareil mais pour Monsieur Winderfelt, je voulais bien faire un effort. Je le regardais alors avec un regard taquin observer les bijoux.

Si vous comptez m'en offrir un, faites gaffe, je pourrais prendre ça comme une déclaration !


Dernière édition par Laura Greyss le Ven 8 Mai 2015 - 20:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Théodore Winderfelt
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Mamba noir


Re: Comptoir

Message par : Théodore Winderfelt, Jeu 7 Mai 2015 - 23:59


« J'aimais lire, avant aussi, quand j'étais élève, une Serdaigle quoi, maintenant, je ne suis même plus sûre de savoir faire...  - Vous n'êtes pas sûre de savoir encore lire ? Demanda t-il légèrement septique, c'était possible ça ? D'oublier la lecture ? Sûrement oui si on ne le fait pas pendant des années, mais la jeune femme devait lire des choses tout les jours autour d'elle, c'était impossible qu'elle ne sache plus le faire. Je vois. Va falloir que je vous amène dans mon club de lecture alors. Je suis le seul membre mais à deux on peut toujours s'éclater. » Dit-il avec un bref sourire. Si elle aimait tant ça avant, ce devait sûrement être le cas encore actuellement. Elle ne devait juste plus en avoir l'occasion.

« Si vous comptez m'en offrir un, faites gaffe, je pourrais prendre ça comme une déclaration ! » Hein ? Ah, elle parlait des bijoux. Jetant un rapide coup d'oeil vers elle, le jeune homme remarqua qu'elle ne se maquillait pas, et qu'elle ne portait pas de bijoux non plus. Elle n'était pas habillé très farouchement non plus d'ailleurs. Clairement le genre de femme que Théodore ne regardait habituellement pas. Il avait grandit entouré d'homme et femme tout sauf naturel, alors forcément ça laissait des marques dans sa vision des choses et dans ses préférences. Néanmoins, la jeune Greyss avait quelque chose en plus. Le sourire franc peut-être ? Il n'avait connu que des hypocrites, les pires ? Ces parents. « Il ne fallait pas me dire ça, je vais vouloir vous en offrir une tout les jours à présent. » Il ponctua ses mots d'un léger rire alors que ses yeux continuait de scruter les bijoux. Mouais. Bon, il reviendrait. Il fallait qu'il se trouve une nouvelle bague, l'autre était un cadeau de son père pour ses 18 ans et il n'avait plus envie de la porter.

S'avançant un peu plus, il arriva dans son rayon préféré ( après les livres ) : les vêtements ! Néanmoins, il fut preuve d'un peu de retenu devant la demoiselle, il n'allait pas se jeter sur les nouveaux fringues afin de remplir encore plus sa garde robe. Elle était déjà pleine à craquer la pauvre. S'appuyant contre l'encadrement de la porte d'une des cabines d'essayage, ses bras toujours croisés, il laissa ses yeux détailler le visage doux de Laura. « Vous avez l'air plus timide que l'autre jour au bar. Vous n'êtes pas mal à l'aise j'espère ? » Non parce que ça arrivait souvent qu'il impressionne les gens de part sa façon d'être. Peut-être n'était-elle pas à l'aise de se retrouver seul avec lui ? Il aurait du choisir un endroit plus publique, mais il n'était pas fan des foules. Peut-être que c'était en rapport avec le fait qu'elle craignait qu'il ne la juge par rapport à son ''passé'' ? Mais il ne le connaissait même pas, pourquoi se retenait-elle autant ? Elle avait l'air plus en vie la dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Comptoir

Message par : Invité, Ven 8 Mai 2015 - 21:00



PV with Théodore Winderfelt


Vous n'êtes pas sûre de savoir encore lire ?  Je vois. Va falloir que je vous amène dans mon club de lecture alors. Je suis le seul membre mais à deux on peut toujours s'éclater.

Il était septique, et je le comprenais plutôt. En réalité, si, je savais encore lire, et heureusement d'ailleurs, mais depuis ma sortir de Poudlard j'avais beaucoup changé et évolué et j'avoue que tous mes passe temps d'élève s'était transformés en des passe temps plus... bizarres. Rester assise dans un fauteuil pour lire un livre, ça ne m'était plus jamais arrivé. Est ce que ça me manquait ? Peut-être un peu, mais je n'y repensais que maintenant, c'était donc bien loin d'être essentiel à ma vie. Pourtant, sa petite idée de club de lecture dont il était le seul membre me tentait bien. Je crois que c'était pas vraiment l'idée de lire qui me tentait en fait, plutôt celle de rester avec lui, seule.

Si, je suis sûre de savoir lire et heureusement, sinon vous ne voudriez définitivement plus de moi, lui dis-je avec un petit sourire. Je ne suis juste pas sûre de savoir encore apprécier ce que je lis.


A propos de ma plaisanterie sur les bijoux, j'eus le droit à un "Il ne fallait pas me dire ça, je vais vouloir vous en offrir une tout les jours à présent.", ce à quoi je répondais avec un petit rire amusé et un "Non, je vous assure que vous pouvez trouver un moyen bien mieux pour me faire une déclaration.". Puis on continua d'avancer entre les rayons. Théodore marqua alors un nouvel arrêt au rayon des vêtements, et c'est en voyant son regard plein d'envie parcourir les vêtements que je comprenais que Monsieur n'étais pas toujours aussi bien habillé par hasard. C'était assez étrange de voir un mec prendre autant soin de son apparence, mais non pas pour se plier au modèle que la société nous imposait, non juste pour rester classe en toutes circonstances. Finalement, il se tourna à nouveau vers moi.

Vous avez l'air plus timide que l'autre jour au bar. Vous n'êtes pas mal à l'aise j'espère ?

Mal à l'aise non, je ne pense pas que l'on puisse être mal à l'aise en votre compagnie. Je ne dirais pas timide, juste intimidée, enfin je suis tellement extravagante d'habitude, j'ai du mal à comprendre moi même mon comportement envers vous. On va dire que c'est la première fois que j'ai à faire à un homme comme vous...


Et c'était vrai, c'est ça le pire. J'eus un petit moment de confusion dans ma tête, il avait raison, je n'étais pas moi même, c'était pas Lolo qu'il avait en face de lui, c'était la petite Serdaigle toute timide que j'avais été pendant longtemps. Me ressaisissant un peu, je m'approchais du beau jeune homme et attrapais un débardeur noir sur mon passage et le lui collais sur le torse avec un grand sourire.

Je suis sûre que vous seriez super sexy là dedans. A moins que vous préfériez les chemises ?
dis-je en en attrapant une et en lui la montrant avec un air que je voulais septique même si mon regard était plutôt amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Théodore Winderfelt
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Mamba noir


Re: Comptoir

Message par : Théodore Winderfelt, Ven 8 Mai 2015 - 21:48


« Mal à l'aise non, je ne pense pas que l'on puisse être mal à l'aise en votre compagnie.  Et pourtant, c'était largement possible lorsqu'il décidait d'être exécrable envers son interlocuteur. Je ne dirais pas timide, juste intimidée. Voilà ce qu'il aurait aimé évité, il eu presque envie de lever les yeux au ciel mais il se retint. Un homme comme lui ? C'est vrai qu'il sortait assez de l'ordinaire, aeum. On va dire que c'est la première fois que j'ai à faire à un homme comme vous...  - Un homme comme moi ? » Répondit-il avec un petit sourire au coin des lèvres alors qu'il était toujours appuyé contre la cabine d'essayage. Tout à coup, la blonde se métamorphosa littéralement. Elle venait de lui coller un débardeur noir contre le torse. « Je suis sûre que vous seriez super sexy là dedans. - Je suis sexy en toute occasion voyons. » Toujours sur le ton de la plaisanterie, il l'observa aller chercher une chemise. Il ne s'attendait pas du tout à faire du shopping avec la jeune femme, mais ça ne le dérangeait pas. Loin de là. « A moins que vous préfériez les chemises ? - Je n'ai pas de préférence. Vous avez du goût. » C'était un compliment venant de Théodore, il adorait les gens avec du goût. C'était étrange venant d'une femme qui, de toute évidence, n'aimait pas la mode, les bijoux et tout le tintouin. Mais c'était une bonne surprise.

Il laissa la chemise et le débardeur entre les mains de sa compagne et partie à son tour en direction des vêtements. Il attrapa un débardeur noir également, mais décolleté puisqu'il était pour femme avec des bretelles et le bord du décolleté en dentelle. Il attrapa également une chemise à laquelle était accrochée une ceinture pour pouvoir se centrer sur la taille de la demoiselle. Une fois les deux vêtements en main le brun se retourna vers la jolie blonde et, avec un sourire au coin des lèvres, il s'avança vers elle jusqu'à lui rentrer doucement dedans dans le but de la forcer à reculer vers la cabine. « Bon, et bien passons aux essayages très chère. » Marmonna t-il une fois la porte fermée derrière eux. C'était petit, mais pas assez pour qu'ils soient complètement collés, ils avait un peu d'espace pour pouvoir bouger chacun de leur côté. Mais ce n'était pas le but, loin de là, au contraire. Il aurait préféré être bloqué contre elle. Quoi qu'il en soit, Théodore retira sa veste pour l'accrocher au mini porte manteau. Il attrapa le bas de son tee-shirt blanc pour le soulever et le faire passer au dessus de sa tête pour pouvoir le retirer complètement. Il n'était pas fin, de légers abdominaux se dessinaient au niveau de son torse, il n'avait jamais prit la peine de les travailler énormément, les muscles trop dessinés c'était trop moche au goût de l'enseignant. D'ailleurs, ce qui se voyait le mieux c'était le "V" qui glissait sous son jean.

Théodore attrapa la chemise que la jeune femme avait choisi pour l'enfiler mais sans la fermer immédiatement. Il ne disait rien quant à l'essaye de l'ancienne serdaigle, ne voulant pas l'obliger à se déshabiller si elle n'en avait pas envie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Comptoir

Message par : Invité, Ven 8 Mai 2015 - 22:31



PV with Théodore Winderfelt

Un homme comme moi ?


Ouais, mais ne vous inquiétez pas, vous pouvez prendre ça comme un compliment.

S'en suivit des petits sourires, un "Je suis sexy en toute occasion voyons." de la part du prof, phrase que j’acquiesçais avec un hochement de tête et un grand sourire. Me regardant ramener la chemise, il me dit que j'avais du goût ce qui me fît sourire. Du coup pour les vêtements, je ne savais pas si j'en avais vraiment, mais pour les beaux hommes comme lui, j'étais loin d'être la dernière. Il se redressa alors, me laissa le débardeur et la chemise et partit à son tour à la recherche de vêtements. Je prenais sa place contre le  cadran de la porte de la cabine d'essayage avec un sourire. Il n'avait pas prit mal mon geste, c'était déjà ça. C'est ce que je redoutais souvent avec les gens classes comme ça, qu'ils n'apprécient pas ce genre de geste, c'est peut-être pour ça que je me rabattais sur les plus idiots.


Il revint quelques instants plus tard avec un débardeur et une chemise, les mêmes que ceux que je lui avait choisi quelques instants plus tôt mais version femme. Il ne dit pas un mot avant de m'avoir poussé dans la cabine d'essayage et d'avoir refermé la porte derrière nous. D'habitude, quand je faisais ce genre de chose, j'étais rarement, voir jamais sobre. Le beau professeur retira alors son T-Shirt. J'en avais vu pas mal des mecs, de toutes les tailles, de toutes les carrures, et je devais avouer qu'il faisait partie de ceux que j'appréciais le plus. Musclé, mais pas trop, juste comme je les aimaient. Puis il attrapa la chemise et l'enfila sans la fermer.  Si j'avais été quelqu'un de "normal", j'aurais peut-être eu peur, et je me serais cassée en courant. Mais bonne nouvelle, je n'étais pas normale, je n'allais donc pas me casser en courant et j'avais même hâte de voir la suite. Je retirais donc à mon tour mon T-shirt que je laissais tomber par terre et enfilait le débardeur choisi par Théodore. Une  de mes mains alla alors se poser sur son torse alors que je m'approchais de lui et je laissais glisser mes doigts le long de son corps qui était put*in de parfait. Je me mettais alors sur la pointe des pieds pour me rapprocher de son oreille me collant encore un peu plus à lui.

Pas mal monsieur le professeur
, lui chuchotais-je à l'oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Théodore Winderfelt
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Mamba noir


Re: Comptoir

Message par : Théodore Winderfelt, Ven 8 Mai 2015 - 23:11


Appuyé contre le bois du mur de la cabine, Théodore observait la blonde retirer son tee-shirt. Piouuuh, coup de chaud express. Néanmoins il garda un air stoïque, ne voulant pas passer pour un loup hurlant à la pleine lune dès qu'une femme se foutait à moitié à poil. La demoiselle enfila le débardeur qui lui allait comme un gant. Elle devrait mettre ce genre de truc plus souvent, non parce que ça faisait ressortir sa poitrine et … Minute. Elle venait de s'approcher très près de lui pour pouvoir laisser glisser ses doigts contre sa peau. Ah bah d'accord, lui qui s'était promis mentalement de ne pas la toucher aujourd'hui, voilà qu'elle venait de rompre sa promesse interne en moins de 10sc. « Pas mal monsieur le professeur. » Le souffle de la blonde contre l'oreille du professeur en question eu le mérite de lui provoquer un frisson qui grimpa lentement le long de son dos. Il avait fait exprès d'aguicher une femme qui n'était pas élève ou prof' dans son école, et voilà qu'elle se comportait comme telle. Cependant, actuellement, ce fut un détail qu'il chassa bien vite de sa petite tête.

Comme si son sang venait de faire trois fois le tour de son corps en l'espace d'une demie seconde, Théodore agrippa brusquement les hanches de la demoiselle pour la coller complètement à lui alors qu'ils se tournaient pour échanger leur place. Laura se retrouvait donc dos au mur, entre celui-ci et le corps du brun. Brun qui, d'ailleurs, laissa ses lèvres frôler les siennes sans jamais l'embrasser. Il n'aimait pas quand tout se passait trop vite, il adorait prendre son temps pour faire les choses bien, et s'envoyer en l'air dans une cabine d'essayage n'était clairement pas ce qu'il préférait. Ça pouvait être excitant, certes, mais son perfectionnisme extrême lui interdisait de le faire. Il y avait de meilleurs endroits. Néanmoins, parce que c'était plus fort que lui, le jeune homme laissa ses lèvres glisser jusqu'au cou blanc de la serveuse pour y déposer un baiser chaste mais brûlant.
« Enchanté, miss Greyss. » Ouais, parce que pour le coup il se doutait bien qu'il avait actuellement sous les mains la véritable Laura Greyss. C'était presque perturbant d'ailleurs, ce brusque changement de comportement.

Les doigts fins de l'homme s'étaient glissés sous le débardeur de la blonde pour sentir sa peau, mais il ne fit rien de plus. Au contraire, il se recula légèrement pour pouvoir ancrer son regard émeraude dans celui, trop clair, de son interlocutrice.
« Ne me re-faites pas ce coup là, la prochaine fois je ne ferais pas que frôler la crise cardiaque. » Ce n'était pas une remarque négative, plutôt une façon de dire qu'elle était trop désirable pour résister à ce genre d'attaque. Même si pour lui, de base, il ne voulait que ça de la demoiselle, il devait avouer qu'il avait envie de la connaître un peu plus à présent. Elle se révélait être pleine de surprise. Nul doute qu'on ne s'ennuyait pas avec elle ! Tout en  calculant chacun de ses gestes au millimètre près Théodore tira légèrement sur le débardeur de Laura pour le lui retirer. Il était toujours très près d'elle, si bien que la poitrine féminine frôlait son torse. Heureusement qu'il savait contrôler sa respiration, sinon elle trahirait son état. Il tendit le bras pour attraper la chemise et l'aider à l'enfiler. Ce n'est qu'une fois la ceinture serrée qu'il se permis un mince sourire. « Je vous offre les deux, ils vous vont trop bien. »  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Comptoir

Message par : Invité, Ven 8 Mai 2015 - 23:52



PV with Théodore Winderfelt


Mes cinq petits mots chuchotés à son oreille provoquèrent chez le jeune professeur, une réaction quelque peu inattendue. Même carrément inattendue venant de lui. Il m'attrapa par les hanches et me colla contre lui avant de me plaquer contre le mur. Ses lèvres vinrent alors frôler les miennes mais il ne m'embrassa pas, et je n'essayait pas de le faire non plus. Je ne comptais pas lui rendre les choses si facile que ça. Malgré les apparences, je n'étais pas du genre à coucher si facilement, j'étais Lolo Greyss, pas une chienne. Ses lèvres descendirent ensuite dans mon cou où il me déposa un baiser qui m'arracha des frissons. Et dans ma tête, c'était genre: "Ok Lolo, reste calme, il est pas si sexy que ça... Ok si, il l'est vraiment. Mais reste calme quand même.". "Enchanté, miss Greyss." Cette phrase m'arracha un sourire. Et dire que j'avais failli redevenir quelqu'un de tout sage, tout timide. Je ne pensais pas que le brun aurait ce genre de réaction. Mais c'était sûrement la plus belle surprise que je pouvais avoir sur lui après son corps parfait bien sûr.

Ne me re-faites pas ce coup là, la prochaine fois je ne ferais pas que frôler la crise cardiaque.

Au moins vous pourrez vous vanter d'avoir eu une belle mort, lui dis-je avec un petit rire.

Ses doigts qui n'étais à présent que restés sous mon débardeur l'agrippèrent et le jeune homme me retira mon débardeur. Il prit en suite la chemise, me l'enfila avant de sourire.

Je vous offre les deux, ils vous vont trop bien.

C'est gentil ! Je vous prend aussi les vôtres, je n'ai pas vu le débardeur sur vous mais je compte sur vous pour me montrer ça plus tard !



Me dégageant alors des mains de Théodore, j'enfilais rapidement mon T-shirt, faisait glisser la chemise de Théodore qu'il avait toujours sur lui pour la récupérer, prenait également le débardeur de ce dernier et quittait la cabine d'un pas sûr après avoir déposé un baiser sur l'une de ses joues, un sourire fier collé aux lèvres. Comme si rien ne s'était passé. Quand j'arrivais au comptoir, je déposais la chemise et le débardeur devant le vendeur avec un sourire aimable et attendait qu'il m'annonce le prix, jetant quelques regards vers la cabine d'essayage de temps en temps.
Revenir en haut Aller en bas
Théodore Winderfelt
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Mamba noir


Re: Comptoir

Message par : Théodore Winderfelt, Sam 9 Mai 2015 - 0:13


« C'est gentil ! Je vous prend aussi les vôtres, je n'ai pas vu le débardeur sur vous mais je compte sur vous pour me montrer ça plus tard ! - J'ai déjà bien assez de … » Mais non, pas le temps de finir que la blonde avait déjà filé emportant avec elle les fameux vêtement. Mon dieu, son armoire allait rendre l'âme. Il allait devoir trouver un autre endroit pour stocker ses nombreux habits. Torse nu, il avait maintenant froid sans la chaleur de la serveuse, il se dépêcha donc d'enfiler de nouveau son tee-shirt et, par dessus, sa veste noire. L'enseignant attrapa le débardeur et la chemise en coton de la demoiselle pour sortir à son tour et la rejoindre au comptoir de la boutique non sans faire exprès de laisser sa main frôler sa jolie paire de fesse en passant derrière elle. C'était sûrement le dernier attouchement qu'il se permettait envers elle, Théodore n'était pas du tout quelqu'un de démonstratif, il gardait ses émotions pour lui et ne laissait que très rarement ce qu'il pensait à découvert. Après ça, il pourrait très bien resté deux semaines sans re-contacter la blonde, mais par principe il ne le ferait pas.

Levant enfin son regard vers le/la vendeur/se, Théodore posa également les deux vêtements sur le comptoir. Normalement, ça lui revenait à 4 gallions, comme pour la demoiselle à ses côtés. Il n'attendit donc pas pour les sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Comptoir

Message par : Invité, Sam 9 Mai 2015 - 0:33



PV with Théodore Winderfelt


Le beau brun ne tarda pas à faire son apparition au comptoir à son tour. Il laissa sa main frôler mes fesses avant de sortir tranquillement ses 4 Gallions. Ayant moi aussi pris des affaires en coton, je devais normalement 4 Gallions. Par précaution et parce que c'était une bonne journée, j'en laissais 6 sur le comptoir, prenais la chemise et le débardeur de Théodore et s'approchais une nouvelle fois de son oreille.

Il faudra venir les chercher monsieur Winderfelt, je vous attend déjà, The Hangover à Pré-Au-Lard si ça peut vous aider à me trouver.


Un petit sourire malicieux aux lèvres, je lançais un dernier regard au Professeur et m'éloignais après avoir dis au revoir au vendeur. J'aurais des choses à raconter ce soir à mes coloc's même si je ne leur dévoilerai pas toute l'histoire, je voulais quand même garder un minimum d'intimité surtout avec le mystérieux brun sexy. Je les voyaient déjà me poser des milliards de questions, du moins si ils n'étaient pas déjà tous calés dans leur chambre ou devant la télé quand j'arriverai au Manoir.  J'avoue que j'avais hâte d'en savoir un peu plus sur ce fameux prof, ce devait être le premier, ou du moins l'un des premiers à qui je m'intéressait autant. Et pas seulement pour le sexe. Non, avec lui c'était différent. C'était plus de la taquinerie qu'autre chose pour le moment, et ça me convenait étrangement.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Comptoir

Message par : Crystal M. Ertz, Mer 20 Mai 2015 - 23:19



° Réponse à Mathéo Angur suivi de Laura Greyss et Théodore Winderfelt °

Le jeune Mathéo lui tendit alors la piécette, fit un clin d'oeil à Crystal avant de sortir, accompagnée d'une femme qui devait sans doute être sa mère. Crystal fit tournoyer le gallion pendant quelques secondes entre ses doigts, tout en observant le chat qui avait trouvé refuge au pied du comptoir. Après quoi, elle encaissa l'argent et s'en retourna dans l'arrière-boutique pour chercher une robe de sorcier pour remplacer celle qui venait d'être que l'apprenti sorcier venait d'emporter avec lui. Et oui, elle était comme ça. Il fallait que les rayons soient toujours au top du top, et puis, on ne pouvait pas dire qu'il y avait foule aujourd'hui. Choisissant avec soin la robe, elle déchira l'emballage qui la protégeait de la poussière, la déplia et la mit sur un cintre.  

Une fois le vêtement rangé parmi les siens, la gérante parcouru les rayons, à la recherche de clients à satisfaire. Deux personnes firent bientôt leurs apparitions dans la boutique, une jeune femme blonde suivie d'un homme au t-shirt d'un blanc aveuglant atténué par une veste noire. Elle les regarda se diriger dans le rayon des livres, et voyant qu'ils n'étaient pas venu aux Halles simplement pour faire des emplettes, elle les laissa tranquille et remonta jusqu'au comptoir. Elle jeta quand même une série de coups d'oeil répétés vers le rayon vêtements, où les deux tourtereaux semblaient avoir faire leur nid. Ouai, bon, Crystal pouvait supporter beaucoup de choses, mais il ne fallait pas qu'ils dépassent la ligne rouge de la bonne conduite en public! Mais au plus grand soulagement de la gérante, les deux refirent vite surface, des vêtements sous le bras. Ah, elle préféra ça. Elle leur sourit poliment mais n'eu pas l'occasion de parler, les deux étant plus focalisé sur autre chose que sur elle. Oh oui, elle se sentait blessée, mal aimée, mais que pouvait elle bien faire? Il restait bien le chat qui lui tiendrait compagnie, lui au moins lui donnerait un peu d'affection en échange de nourriture. Ils déposèrent leur dû sur le comptoir et Crystal les salua et les regarda s'éloigner de la boutique. Il fallait bien avouer qu'ils étaient plutôt mignon comme ça tous les deux.

Ventes:
 

Revenir en haut Aller en bas
Morgan Delaube
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Comptoir

Message par : Morgan Delaube, Dim 24 Mai 2015 - 15:02


Rp avec Izsa Hilswood dont j'ai aussi le LA.


C'était par un après-midi d'été ensoleillé  que Morgan avait proposé à Izsa de l'accompagner sur le chemin traverse. Poudlard, c'était fini, les ASPICs étaient passés, ils étaient maintenant en vacances et il fallait en profiter un max. Le Blaireau était plutôt content, car à Beauxbâtons il n'avait jamais pu passer ses vacances avec des potes parce que c'étaient tous des gros idiots boutonneux et homophobes. Enfin bref, le Jaune et Noir était allé récupérer la serpentard après la fin de son service à Ollivander's. Il avait bien fait de passer son permis de transplanage, car il était maintenant libre d'aller où il voulait.

Après avoir saluer son amie, le français lui avait proposé de commencer par chercher un cadeau pour Noah, son anniversaire étant quelques jours plus tard. Il n'avait aucune idée de ce qu'ils pourraient lui prendre, aussi la serpent lui proposa de se rendre aux Halles Magiques, ils avaient toujours quelque chose de bien à proposer. Les deux se rendirent donc jusqu'au fameux magasin. Le né-moldu n'y était jamais allé, n'ayant jamais eu besoin de quelques choses qui se trouvaient dans cette enseigne. Galant comme il était, le Poufsouffle laissa entrer Hilswood en première, en lui tenant la porte avant de pénétrer dans l'endroit à son tour. Il jeta un regard circulaire, ne sachant pas par où commencer.


-Bon bah, je te suis.
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Comptoir

Message par : Izsa Hilswood, Lun 25 Mai 2015 - 1:51


Et voilà, journée de travail terminé pour la jeune stagiaire ! L'été n'était pas de tout repos au chemin de Traverse, et déjà on voyait les futurs premières années qui achetaient toutes les fournitures. Heureusement, Izsa avait réussi à terminé plus tôt ce jour-ci, et accueillit Morgan avec un grand sourire.

Il lui rappela que la fête au Chaudron Baveur, ben c'était une fête d'anniversaire. Du coup, il fallait acheter un cadeau, cqfd. La jeune diplômée ne connaissait en rien la directrice de Poufsouffle, et propriétaire du bar le plus connu du Chemin de Traverse. Elle savait tout de même une chose sur la grande Noah Alniott : elle avait fait partie des Phénix pendant plusieurs années, et les avaient même dirigés avant Elenna. Cette femme avait par conséquent tout le respect d'Izsa, et lui acheter un cadeau ne lui paraissait pas une idée farfelue.

Elle suivit son ami aux Halles Magiques, dans lequel ils trouveraient forcement leur bonheur. En entrant, la fan de Quidditch jeta un œil au balais présentés en vitrine. Son vieux Nimbus 2001 n'était clairement pas au niveau, et seul le bon sens et sa bourse presque vide l'empêchait d'acheter la Tornade de Foudre. Mais soyons réaliste : pourquoi acheter un balais quand on a une moto volante ? Izsa n'était même pas dans l'équipe de Quidditch !

Elle s'engouffra dans le magasin alors que Morgan lui tenait la porte. Galanterie ou simple marque de politesse ? Peu importait.

- Bon bah, je te suis.

Ah, parce qu'il comptait sur elle ? Il était marrant, le Pouffy, comme si elle avait des idées de cadeaux à la pelle...

- On pourrait prendre... je sais pas. Collier, écharpe, cape ? Je ne sais pas, qu'est-ce-qui lui plairait le plus ?

Elle lui aurait bien offert un collier avec un Phénix stylisé dessus, mais elle avait peur que cela ne soit pas discret discret...
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Delaube
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Comptoir

Message par : Morgan Delaube, Lun 25 Mai 2015 - 11:40


Morgan écouta les propositions d'Izsa. M'ouais, ça pouvait être une bonne idée, mais une écharpe et une cape, en plein été, c'était un peu idiot quand même, Noah risquait de crever de chaud.

-C'est une bonne idée le collier. Par contre j'y connais rien en bijou.. M'enfin, on improvisera bien hein ? Bon, j'sais pas où se trouve le présentoir des colliers... On va chercher ! Sur ces paroles, le Blaireau se mit en route, recherchant un genre de comptoir qui brillait. Bah ouais, les bijoux ça brillent au soleil nan ? L'ex-préfet en profita aussi pour voir s'il découvrait d'autres trucs cool qui pourraient lui servir, voire d'autres cadeaux pour la directrice de Poufsouffle. Finalement, il finit par arriver du côté de la bijouterie. Il jeta un regard circulaire jusqu'à trouver les colliers. Il n'avait aucunes idées des goûts de Noah.

-T'en penses quoi de celui-ci, il a l'air pas mal ? C'était un petit collier avec un cœur, rien de bien extravagant.
Revenir en haut Aller en bas
Julie Wolff
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Julie Wolff, Lun 25 Mai 2015 - 18:08


Julie venait de faire l'acquisition de sa baguette quand elle se dirigea vers les Halles Magiques aux côtés de sa demi-sœur. Il lui manquait encore quelques fournitures pour la rentrée à Poudlard.
Les deux filles pénétrèrent dans la grande boutique. Julie ne savait pas exactement quoi acheter. Elle vit un catalogue posé sur le comptoir et le prit. Elle trouva tout de suite ce qu'il lui fallait : le kit spécial rentrée, composé d'une plume, de parchemins, d'encre, d'un encrier et d'une robe de sorcier. Et le tout pour seulement 1 gallion ! C'était parfait ! Elle montra l'offre à sa demi-sœur qui approuva d'un signe de tête.
Par contre elle ne savait pas ou trouver ce kit dans la boutique, ni quelle taille prendre pour la robe. Elle attendit alors un vendeur qui pourrait l'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Wilum Järviden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Comptoir

Message par : Wilum Järviden, Mar 26 Mai 2015 - 22:25


Réponse à Julie Wolff



Nickel ! Le bois mat du comptoir était aussi lisse qu'une pierre polie. Avec tous les coups de chiffons et après utilisé une quantité importante de cire d'abeille - un produit Moldu qu'il a déniché au fond de la réserve - le comptoir fut d'une propreté impeccable. Wilum s'étonne parfois de ne pas trouver une faille dans son lieu de travail. Pas de poussière malgré le réel bric-à-brac, tout a une place bien spécifique et encore... Même sa patronne est nickel jusqu'au bout des angles. En cette si belle journée, il y a pas beaucoup de va-et-vient dans les Halles, rien d'inhabituel en fin de compte.

Le jeune homme fit quelques pas pour enfin être à la hauteur des deux jeunes filles. Il les salua puis il les gratifia d'un sourire chaleureux, malgré sa mauvaise humeur.

- Je vois que vous avez repéré le kit de rentrée dans le catalogue, je vais vous le chercher tout de suite ! Il se retourna, mais avant de partir à la recherche de l'article, il leur demanda :- Vous en voulez deux exemplaires ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 42 sur 45

 Comptoir

Aller à la page : Précédent  1 ... 22 ... 41, 42, 43, 44, 45  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Les Halles Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.