AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Les Halles Magiques
Page 44 sur 45
Comptoir
Aller à la page : Précédent  1 ... 23 ... 43, 44, 45  Suivant
Kohane Werner
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor

Re: Comptoir

Message par : Kohane Werner, Ven 19 Juin 2015 - 11:02


Les mains dans les poches, je remontai le Chemin de Traverse, perdue dans mes pensées. Ma mère m'avait dit de passer aux Halles Magiques afin de compléter mes fournitures scolaires. Je repensais encore au moment où j'avais acheté ma baguette -le moment tant attendu ! Je me dis que là, acheter de quoi écrire allait être moins palpitant. Néanmoins, c'était la case obligatoire pour aller à l'école. Je poussai un petit soupir.
Lorsque je me retrouvai devant le magasin, j'hésitai un court instant puis entrai. Je n'avais aucune idée de ce que j'allais acheter exactement. De l'encre et des parchemins, pour sûr. Mais après...
-Bonjour, dis-je d'une voix assez forte pour que quelqu'un m'entende.
Mes yeux parcourent rapidement l'endroit. Intérieurement, je me demandais toujours avec quoi j'allais ressortir exactement. Et surtout combien j'allais devoir dépenser. Je ne suis pas spécialement matérialiste, mais il faut avouer qu'aujourd'hui, sans argent, on ne peut pas grand-chose.

Je déambulai dans la boutique d'un pas lent lorsque mon regard fut attiré par quelque chose. Le kit rentrée, à 1 gallion seulement pour les nouveaux élèves. En voyant ça, je jubilai intérieurement. Il y avait tout ce que je voulais et tout ce dont j'aurais besoin cette année. Vive les kit spéciaux !
Sans plus réfléchir, j'estimai avoir fait mon choix. Le visage plus détendu, je m'approchai du comptoir.
-Bonjour, répétai-je au cas où personne ne m'ait entendue la première fois. J'aimerais prendre le kit rentrée.
D'un geste vague, je désignai la vitrine concernée.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Delaube
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Comptoir

Message par : Morgan Delaube, Dim 21 Juin 2015 - 10:08


Izsa était d'accord pour faire moitié-moitié. Au moins, si le collier était super cher, le Blaireau ne serait pas le seul à y laisser des plumes. La vendeuse arriva ensuite, et Morgan la reconnu. Elle était venue aux Trois Balais, en temps que cliente, et avait goûté l'une de ses expériences. Certes, il ne lui avait pas dit que c'était la première fois qu'il sortait ce cocktail, mais elle ne s'en était pas plains, alors c'est qu'il n'était pas si mauvais que ça. Puis de toute façon, ses cocktails sont toujours géniaux...!

-Pour moi ça sera tout ! Le français attrapa sa bourse et en retira deux gallions qu'il tendit à la vendeuse. Le collier n'était pas très cher et vachement chouette (#JeuDeMots). Ils avaient trouvé un bon truc pour Noah, fallait juste espérer que ça lui plaise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Comptoir

Message par : Invité, Lun 22 Juin 2015 - 16:59


Le tout était bon... J'avais envoyé mes derniers papiers dupliqués et un entretien d'embauche était prévu pour le vendredi avenant. De plus, j'étais jeune. Et peut-être que le fait d'être blanche comme un cul m'aidait inconsciemment à avoir ce job. En plus j'avais les yeux bleus... Donc niveau discrimination, j'étais totalement immunisée. Enfin bon... C'était quand même une filière où on prônait l'égalité. Une sorte d'"SOS cracmol" en plus sérieux. Comme quoi, on pouvait être payé pour défendre l'évidence, why not ? Pourquoi on m'accepterait pas ?

Mais ce n'était pas du tout la raison de ma venue ici. J'avais décidé de m'acheter un bouquin.. Pourquoi pas ? J'avais envie de reprendre la lecture avec quelque chose de sérieux. N'étant plus à Poudlard, je n'avais plus de bibliothèque à ma disposition. Enfin si, mais la mienne était un foutoir, et contenait beaucoup moins d'ouvrages que de bouquins à demi-abîmés... Je faisais honte à Rowena Serdaigle.

Mais bon... Il ne fallait pas se laisser abattre. Un livre sur les Runes quoi. Ca pouvait être grave jouissif ! J'allais peut-être même me masturber dessus, le faire rentrer direct dans mon top ten des bouquins totalement explosifs, le mettre sur une étagère propre ! Des trucs de ouf quoi... Bien sûr, l'idée d'étudier les runes ne m'attirait pas tant que ça. Mais l'idée d'avoir un peu plus de culture était quand même cool.

Je m'avançai d'un pas léger vers le comptoir et m'appuyai dessus nonchalante, dans l'attente de la venue d'un vendeur. J'avais dans ma main, un petit bout de papier qui spécifiait le nom de l'auteur, l'édition, etc...


Dernière édition par April Warren le Mar 23 Juin 2015 - 2:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Wilum Järviden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Comptoir

Message par : Wilum Järviden, Lun 22 Juin 2015 - 20:27


Réponse à Aeden Snow

Avec un petit sourire contrit, Wilum délaissa la septentenaire et son petit fils pour aller se suicider dans la réserve. C'est avec l'idée de mettre fin à ses jours qu'il se dirigea à grands pas vers la réserve de la boutique. Une fois à l'intérieur, il s'adossa au mur le plus proche, exténué et passablement énervé par la situation. Crystal ne lui a jamais dit que parfois il peut arriver qu'il prenne en charge des hippopotames en furie et complètement fainéants. Cette vielle peau - non pardon, cette vilaine croute armée de son petit fils déchainé - est une malade mentale. Bon sang, le petit est un vrai surexcité. Si ça se trouve, ils ont pris des substances illicites avant de venir aux Halles. Jamais personne ne lui a manqué autant de respect. Cette choucroute l'a pris pour son esclave. Il a subi un vrai calvaire pendant plus d'un quart d'heure. Cet idiot aux yeux globuleux l'a fait courir dans tous les sens, il a même failli briser la vitrine de bijoux.

Une demi-heure plus tard, après s'être auparavant remis de son état, il refit surface à l'avant de la boutique. Avec une rapidité déconcertante, il repéra un client en détresse. Dit comme cela, ça fait un peu dramaqueen ! Il le salua en arrivant près de lui, s'armant de son sourire chaleureux de stagiaire trop obéissant.

- Vous avez besoin d'aide ? Bon, le tutoiement pour la familiarité on y repassera...


°•°•°•°•°•°•°•°•°•°•


Réponse à Aberthol Caerwyn

Assis sur le tabouret en bois derrière son comptoir, le jeune stagiaire cochait inlassablement des cases vides avec des ronds et des triangles. Pour passer le temps dirait-on. Ridicule ? Non, il se trouve que c'est un jeu Moldu qu'il a déniché sous les paperasses. Il retourna le petit livret pour voir le nom du jeu inscrit en majuscule jaune sur le haut de la couverture : Le Morpion. C'est un nom absurde et un peu gnangnan. Les règles sont simples : cocher les cases pour qu'il n'en ai aucune de vides. Même un enfant de cinq ans peut le faire ! Bien sûr, le vietnamien ignore les vraies règles du jeu. Alors "Morpion" : Jeu de stratégie dans lequel chacun des deux adversaires doit essayer d'aligner cinq fois son propre repère sur les intersections d'un quadrillage. Fin de citation. - il faut noter, qu'il faut au minimum deux adversaires dans le Morpion classique -. Il passa beaucoup de temps à s'amuser. Il entendit un bruit mat, mais ne daigna pas savoir la provenance de ce son qui lui semblait tout proche pourtant.

- Bon... Bonjour, il y a quelqu'un ?

Wilum releva enfin la tête de son jeu un peu perdu. S'il y a quelqu'un ? Qui est-ce qui a posé cette question grotesque ! Son regard se porta sur un garçon à l'air paumé et doublement confus qui se tenait devant le comptoir. Il se releva puis il s'étira, un sourire niais au visage. Il est heureux, heureux d'avoir eu du repos.

- Bien sûr qu'il y a quelqu'un, sinon la boutique serait fermée ! Dit-il simplement avec un petit sourire amusé en faisant face au client. - Vous désirez ?

Il s'étira encore une fois, son T-shirt remonta grotesquement dévoilant une partie de son torse et son joli nombril. * Je ne porterai plus de T-shirt aussi court... *
Revenir en haut Aller en bas
Aberthol Caerwyn
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Aberthol Caerwyn, Mar 23 Juin 2015 - 12:53


- Bien sûr qu'il y a quelqu'un, sinon la boutique serait fermée !

Aberthol se détendit, ce genre de remarque était le lot commun à la maison, entre le sens de l'humour de son père et le propre sien qu'il développait, il avait acquis une certaine addiction à la chose. Il fit un sourire qui n'était ni gêné, ni provocateur pour répondre au vendeur. Ses joues, habituellement tâchées d'écarlates dans ce genre de situation, tiraient plutôt vers le rose - de jolies plaques rosées comme après une brûlure superficielle.

- Vous désirez ? dit le vendeur avec une voix qui n'était ni trop sèche, ni trop aiguë.

Aberthol se dit qu'il devait être un stagiaire, sa lascivité sur le tabouret lui inspirait ce genre d'analyse, mais après tout, à quoi servait de le demander. Il fit un sourire amical qu'il stoppa brutalement lorsque le vendeur s'étira en dévoilant une partie de son anatomie. Ce n'est pas le rougissement qui vint encombrer ses joues qui suffisaient à définir son état d'esprit, mais le regard perçant qu'il lança au vendeur. *Comment est-il  Dieu ! possible d'être d'une telle vulgarité* se dit le jeune serdaigle en regardant sa mère qui devait probablement contenir son mépris en fouillant dans son sac. C'était inouï. Essayant de rester sympathique malgré tout, il répondit avec une voix grave et poli :

- Bonjour. Je voudrais un kit de rentrée, je vous prie, sa voix ne s'était pas durcie et son regard s'était noyé de fierté parce qu'il n'avait pas bégayer un seul instant. Il rajouta : Je fais 1 mètre 75.

Le bleu et bronze souriait toujours, condamné par la gêne qu'il avait ressenti devant le côté minable de cette exhibition. Condamné, oui et non, car finalement, la brutalité grossière de ce garçon lui donnait un certain charme, une sorte de sceau qui terminait d'achever le tableau du magasin. Il ne le détesterait pas, si tant est qu'il ne revienne pas en faisant bailler son t-shirt au point d'y observer une nouvelle fois le bas de son ventre et son nombril. N'y a-t-il rien de plus précieux que le nombril ? Il imaginait parfaitement ses parents lui parler de l'accueil et de la tenue du jeune homme au moment où ils quitteraient les lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Comptoir

Message par : Crystal M. Ertz, Mer 24 Juin 2015 - 13:23



° Réponse à Izsa et Morgan

C'était visiblement tout ce qu'ils étaient venu acheter aujourd'hui. Ils ne s'étaient laissés tenter par rien d'autre et pourtant, on pouvait dire qu'il y avait du choix! Mais bon, Crystal était certaine qu'ils reviendraient vite, de gré ou de force d'ailleurs. Elle prit les 4 gallions que les deux jeunes lui tendaient et les encaissa rapidement. Puis elle les regarda pendant quelques secondes avant de demander:

- Au fait, vous voulez un emballage cadeau?  

Bah oui, c'était peut être utile de demander ça. Parce que ça l'aurait étonnée qu'ils achètent ce collier pour eux. Mais qui sait, peut être qu'ils aimaient le collier et qu'ils allaient le porter à tour de rôle, genre du lundi au mercredi pour l'un et du jeudi au dimanche l'autre. Ce serait bizarre, mais vu tout ce qui se passait ici, c'était une possibilité. Après tout, elle n'était pas là pour les juger.


***



° Réponse à Kohane Werner °
Crystal était en mode automatique et très concentrée ce jour-là. Ses yeux noisettes parcouraient rapidement les comptes des dernières semaines, vérifiant chaque transaction et recomptant tout à la mornille près. Ce n'était pas l'activité la plus fun qu'elle devait faire en tant que gérante, mais elle avait appris à y prendre gout. L'opération répétitive était assez apaisante une fois qu'on avait prit l'habitude de la faire. A côté d'elle Wilum était plus efficace que jamais et s'occupait des clients, Harel par contre, elle ne savait pas où elle était passée celle-là. Peut être était elle dans la réserve? Enfin,  ce n'était pas très important, tant qu'elle finissait par réapparaître, tout ce passerait bien.

-Bonjour, J'aimerais prendre le kit rentrée.

Crystal releva la tête et cligna des yeux, laissant les comptes de côté. Les clients devaient toujours passer avant les gallions, règle importante pour le bon fonctionnement d'une boutique, et pour que les clients ne deviennent pas trop aigri au fil de leurs achats, aussi. Une jeune sorcière aux cheveux bruns courts lui faisaient face.

- Salut! Oui, sans problème mademoiselle! Désirez vous essayer la robe, pour voir si la taille vous convient? Dit elle en sortant un kit déjà préparé de la vitrine avec une robe d'une taille qui semblait correspondre à la jeune sorcière.


***


° Réponse à April Warren °

Par les 31 balais de la sorcière sans nom, Crystal était vraiment en pleine forme aujourd'hui. Elle se sentait aussi hyperactive qu'un hippogriffe ayant mangé son troisième furet, c'était dire. Elle était arrivée aux Halles avec une bonne demi-heure d'avance, s'était attachée les cheveux pour être vraiment efficace, et s'était mise à faire le tour des rayons, vérifiant l'alignement des articles au millimètres près et chassant d'un coup de baguette la poussière malvenue.  Lorsque les premiers clients arrivèrent, la gérante parvint à les satisfaire en une vitesse records. Ayant terminé sa dernière proie cliente, elle aperçu une silhouette d'une femme, appuyée à son aise sur le comptoir. Hmm de dos, c'était quelque chose d'assez intéressant à regarder, fallait bien l'avouer. Mais ce n'était pas des pensées très professionnelles, ainsi la sorcière décida de chasser ça de son esprit. Ce n'est qu'une fois parvenue à sa position face à elle que Crystal se rendit compte qu'elle la connaissait. Oui, elle était très physionomiste en effet.

- Hey, tu es April c'est ça? La fille qui avait tout prévu à la manifestation! Dit elle en se remémorant les sandwichs et patacitrouilles qu'elle avait apportée ce jour là.  Qu'est ce que je peux faire pour toi?


***


° POST UNIQUE °

La lettre qui était parvenue jusqu'à la fenêtre de Crystal l'avait surprise. Elle ne s'y attendait pas et était restée plusieurs minutes à se mordre les lèvres et à jouer nerveusement avec le gallion. Bien sûr, elle avait tout ce qu'il se passait mais le concret, les événements qui vous impliquaient directement, n'arrivaient pas souvent.  D'autant plus qu'elle avait failli ne pas voir cette lettre. Si elle était restée dans son labo au sous-sol, il aurait été trop tard pour agir. Mais elle ne pouvait pas rester là comme une andouille à attendre que quelque chose arrivée. Brûlant la lettre avec une bougie sur son bureau, elle s'empara de sa baguette et de sa veste et s'empressa de sortir dans la nuit.

Elle rejoignit les Halles Magiques aussi rapidement qu'elle pu, et, prenant soin de regarder aux alentours si personne ne l'observait, elle se mit au travail. Elle formula des #Salveo maleficia, enchaîna avec des #Anthemius Vocania et termina avec des #Cave Inimicum autour de la zone des Halles Magiques.

Puis elle rentra dans sa boutique par la porte de derrière et décida de consolider l'entrée de quelques caisses lourdes en bois, au cas où. Elle ne savait pas si ça allait servir à quelque chose, ni même être efficace auquel cas, mais elle ne savait pas trop ce qu'elle pouvait faire d'autre et c'était mieux que rien. D'autant plus que ses sortilèges devaient être efficace. Elle décida également de rester sur place et de surveiller les alentours, aussi discrètement et efficacement qu'il était possible qu'elle le fasse.

Revenir en haut Aller en bas
Wilum Järviden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Comptoir

Message par : Wilum Järviden, Jeu 25 Juin 2015 - 18:10


Réponse à Aberthol Caerwyn

L'espèce humaine est très étrange, mais fascinante ! C'est cette pensée qu'eut Wilum en observant le client et la femme à ses côtés. Il arqua tout juste son sourcil dans un signe d'incompréhension lorsque le garçon en face de lui le dévisagea après sa mièvre tentative de séduction. Hum... Non ! Si le fait de s'étirer avec toute la grâce d'un félin peut être considéré comme une approche en douceur, alors l'homme est vraiment bête ! De plus, il n'est pas de ce bord-là. Sa conscience émit une objection face à cette affirmation mensongère. Il est vrai qu'il est en couple avec Trevor, mais il faut savoir que le Serpentard aux yeux turquoises est un dragon...

- Bonjour. Je voudrais un kit de rentrée, je vous prie !

Wilum leva les yeux au ciel, lassé, se demandant combien de fois il va le saluer. Ce genre de salutation et de forme de politesse a le don de mettre ses nerfs à vifs. Il y a aussi : "salut ! Ça va ?" alors qu'ils en ont rien à faire de savoir si tu vas bien ou pas. Tu peux aussi bien leur répondre "non" ils diront "OK tant mieux". Avisant son interlocuteur avec un tic nerveux à la commissure des lèvres, il fut un instant déstabilisé par la réplique de celui-ci. Il prit cette approche de converser comme une attaque personnelle à sa dignité. Il releva légèrement la tête pour paraitre... plus grand ? Peut-être que son vis-à-vis a dit cela pour l'énerver ou le défier compte tenu de sa petite taille... Hum 1 mètre 59 ce n'est pas petit !

- Suivez-moi ! Fit-il en se détournant. Il prit les articles qu'il mit dans un paquet, mais garda la robe de sorcier noir à bout de bras. Il lui demanda s'il voulait l'essayer - à present, les rayons ont été rempli de nouvelles robes, toutes tailles comprises, il vaut mieux en profiter - Il secoua ses épaules avec désinvolture en surprenant le regard plein de mépris que lui lança la donzelle. Ce n'est pas comme s'il est à poil !
Revenir en haut Aller en bas
Kohane Werner
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Comptoir

Message par : Kohane Werner, Dim 28 Juin 2015 - 16:46


Réponse à Crystal M. Ertz

Je remarquai que la vendeuse qui venait de lever la tête était en plein dans ses comptes. Cependant, elle laissa les gallions de côté pour s'occuper de moi.
- Salut! Oui, sans problème mademoiselle! Désirez vous essayer la robe, pour voir si la taille vous convient? me demanda-t-elle, en sortant de la vitrine un kit tout prêt.
Puis elle me tendit une robe. Je m'en saisis et fis un petit sourire.
-Oui, si vous le permettez, je vais voir si elle me va.
Ne voulant pas perdre trop de temps, je décidai de l'enfiler au-dessus de mes vêtements. Des yeux, je cherchai un miroir ou quelque chose pour me regarder. J'en repérai un dans un coin. D'un signe de tête, je signalai à la vendeuse que j'allais voir le résultat.
Face au miroir, j'observai comment le robe tombait devant, derrière. Au niveau de la largeur, c'était parfait. Pas trop moulant mais pas lâche non plus ; je ne flottais pas dedans. Cependant, la longueur me gênait un peu plus. Une taille en dessous serait certainement mieux. Quoique... j'espérais que la largeur n'en serait pas non plus trop réduite. Au pire, ma mère pourrait découper ce qui était en trop au bas de la robe. Cependant, je revins vers la vendeuse :

-Excusez-moi, dis-je un peu gênée. Je trouve qu'elle est un peu trop longue.
Je me reculai un peu pour que, depuis le comptoir, elle puisse en juger par elle-même.
-Mais la largeur va bien. Alors je ne sais pas ce que vous en pensez : est-ce que vous croyez qu'une taille en dessous m'irait ou que je dois garder celle-ci, vu que la largeur convient, et faire un ourlet une fois chez moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Comptoir

Message par : Invité, Lun 29 Juin 2015 - 3:21


- Hey, tu es April c'est ça ?
J'eus tout juste le temps de me retourner, pour voir qui était cette voix familière m'accostant avec engouement.
- La fille qui avait tout prévu à la manifestation !
Il s'agissait de Crystal Ertz, une chouette brune, timide mais au potentiel de fille hypra cool. (Faudrait vraiment que je fasse plus amples connaissances avec elle un jour...) Son sourire de bienvenue me donnait envie de siffler un chant d'oiseaux, son attention qu'elle me portait faisait monter mes stat' imaginaires du nombre de vendeurs accueillants dans la Britannique Sorcière. Décidément, elle m'avait ensoleillé la journée avec sa propre personne.
- Qu'est ce que je peux faire pour toi ?

- Salut Crystal ! C'est bien moi, contente de te recroiser. lui fis-je en peignant un sourire rieur sur mes commissures séchées.
Sa référence sur la manif me rappelait de bons souvenirs. Cette journée rentrerait surement dans les anals des bons moments.
- Je voudrais ce livre s'il te plait, demandai-je en tendant un petit papier orné d'une écriture grossière.
Il était marqué : "Étude des Runes: Les runes Futhark par Arhen König" et d'autres détails dont je ne me souvenais plus vraiment.
- Et sinon, comment tu vas ? Entre les attaques, tout ça... Les Halles n'ont pas été touchées j'espère. Si ?
Un ton inquiet s'était imprégné dans ma voix. L'idée des actions mangemoresques (ou pas mangemoresques, c'était peut-être l'oeuvre d'élèves petits cons), m'énerva grandement. C'était n'importe quoi... Surtout que les boutiques étaient de plus en plus touchées, alors qu'elles n'étaient même pas sous la responsabilité du ministère ou des phénix. (Théoriquement.) Au final, c'était juste pour faire n'importe quoi et c'était juste trop pénible  pour la population magique... Au final est-ce que cela avait un quelconque but revendicatoire ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ted Rosebury
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Ted Rosebury, Mer 1 Juil 2015 - 19:33


Ted était tout heureux, et cela ne se voyait pas du tout sur son visage. En effet, comme à son habitude, il gardait un regard de marbre, et aucun sourire ni aucune moue ne venait montrer à quel point il était soulagé d'avoir pu acheter sa baguette. C'était la chose la plus importante de faite, et maintenant il avait le cœur un peu plus léger tandis qu'il se laissait aller sur le Chemin de Traverse. Il regardait les gens, leurs habits, comment ils se tenaient. Il fallait rappeler que cela ne faisait que trois ans que le jeune homme était un sorcier. Cela ne faisait que trois ans qu'il avait découvert l'étendu de ses pouvoirs magiques. Cela ne faisait que trois ans que lancer des sorts et devenir le plus grand sorcier de tout les temps n'étaient plus des rêves d'enfant. Maintenant c'était sa réalité, son monde, même si il se faisait encore surprendre de temps en temps par des pratiques qu'il ne connaissait pas.

Mais bientôt voilà le jeune serpentard qui arrivait devant une boutique qui lui paraissait incontournable, et il ne réfléchit même pas deux secondes avant de rentrer dedans. Le voilà arrivé dans les Halles Magiques. Ici le monde de la magie semblait s'être condensé pour proposer tout ce qui est obligatoire à un jeune sorcier. Son regard était inévitablement attiré dans ce qui semblait être une librairie, où des tas de manuels et de livres s'entassaient sur des étagères. Que de savoir à portée de main ! Mais malheureusement il dût passer son chemin. Ce pourquoi il était venu n'était pas ici. Ce qu'il lui fallait, c'était de quoi écrire pour l'école. Comment faire ses devoirs sans plumes, encriers et parchemins ? Très vite, il trouva dans quel zone de la boutique se trouvait tout cela.

Il se dirigeait donc déjà vers l'endroit où il vit briller les encriers en argent, mais il s’arrêta avant devant les plumes. Tant de modèles s'étalaient devant lui, qu'il voulait toutes les acheter. Tient, une plume d'autruche ici, c'était original ! Oh, et ici il y avait même une plume de phénix ! Tellement belle, mais un peu trop chère pour lui selon le petit écriteau devant qui annonçait fièrement : « 2 gallions ». Mais son attention fut détournée par les plumes de paons tellement belles avec leurs couleurs vives et chatoyantes ! Oui, ça ça intéressait vraiment le garçon. Mais alors qu'il se dirigeait vers le coin des parchemins, il aperçut une fiche avec l'offre spéciale rentrée. Mais c'était parfait pour lui et totalement abordable ! Maintenant qu'il savait ce qu'il voulait, il n'avait plus qu'à se diriger vers le comptoir pour demander ce « pack » à un vendeur.

Tandis qu'il marchait donc tranquillement vers le comptoir, une objection se forma dans son esprit : la plume proposée était une plume d'aigle. C'était bien plus élégants qu'une plume d'oie, mais l’excentricité du jeune homme et son envie de paraître « différent » s'accrochaient à la plume de paon, comme si c'était la seule qu'il voulait. Arrivé à hauteur du comptoir, il entre-aperçut un vendeur, si ce n'était pas une vendeuse, et demanda d'un ton très poli, après avoir salué son interlocuteur :

-Bien le bonjour. Je suis ici pour des achats pour ma future rentrée à l'école de sorcellerie Poudlard. Je voulais savoir si je pouvais prendre la formule spéciale rentrée, qui est assez arrangeante pour moi. Par contre la plume dans ce pack est une plume d'aigle, mais j'ai vu que les plumes de paon sont au même prix. Ne serait-il pas possible d'avoir cette même offre mais avec une plume de paon s'il vous plait ?

Après tout, même si le garçon avait de gros doutes, il fallait toujours essayer. Ça pouvait toujours marcher. Il relut rapidement les produits dans l'offre spéciale rentrée, et c'est là qu'il vit qu'il y avait aussi une robe de sorcier. Mais déjà il voulait avoir les réponses pour la plume avant de voir pour la robe, pour laquelle il demanderait sûrement des conseils au vendeur. Il dit alors pour ce dernier :

-Nous pourrons voir la robe après tout le reste bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Aberthol Caerwyn
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Aberthol Caerwyn, Sam 4 Juil 2015 - 10:17


Réponse à Wilum Kyle

- Suivez-moi !

Le vendeur au minois charmant et à l'attitude un peu vulgaire commanda à Aberthol de le suivre. Il se chargea de quelques éléments qu'il enfourna dans un colis et, gardant la robe de sorcier à la main il lui proposa de l'essayer. Les yeux du stagiaire brillaient avec une désinvolture qui "fascinait" l'aiglon. Un sentiment de fascination teinté de mépris et de tendresse dans un même souffle. *Comment peut-on être si vulgaire et si "agréable" en même temps* se demandait le jeune garçon. Ce n'était pas la beauté du vendeur qui séduisait Aberthol, mais la fascination qu'il avait pour la capacité à garder une forme de grâce malgré la grossièreté. Ce n'était pas non plus la vulgarité de l'attitude du garçon qui l'intéressait - après tout, Aberthol ne trouvait de véritable sens à beaucoup de chose qu'en respectant les codes sociaux qui lui avaient été enseigné - mais la manière dont elle s'alignait à la grâce. Un sentiment contraire qui contraint le bleu et bronze à sortir les crocs en faisant un sourire franc.

- Je ve... ve... veux bien l'e... les... l'essayer. Oui, son bégaiement avait repris avec une puissance si dérangeante qu'il préféra conclure sa phrase rapidement.

Il se saisit de la robe de sorcier que le vendeur lui tendait et l'enfila avec une facilité déconcertante. Trop grand. Bien trop grand apparemment. Il fit un sourire gêné et la tendit au jeune stagiaire en lui disant difficilement :

- Pour ce qui es... est de la lon... longu.... longueur on y est. Mais les... les... épaul... les... épau... pau... paules sont trop la... larges.

Il chercha du réconfort dans le regard de sa mère et de son père, mais ils étaient sortis de la boutique et l'attendaient dehors. Aberthol comprit que sa mère ne supporterait pas de rester ici plus longtemps. Mais elle lui tendit un sourire d'encouragement qui donna plus de courage à Aberthol.

- Vou... Vous êtes encorà... encore élève à Poudlard ?
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Comptoir

Message par : Izsa Hilswood, Ven 10 Juil 2015 - 0:32


Réponse à Crystal et Momo
Milles excuses pour le retard

Une fois les sous encaissés, la vendeuse fit preuve de perspicacité :

- Au fait, vous voulez un emballage cadeau?  

Izsa se demanda un instant si elle l'avait juste deviner en remarquant que le bijou ne semblait pour aucun des deux compères, ou si elle le proposait machinalement à tout les clients. Quoi que tous les clients... Elle proposait certainement pas de papier cadeau aux gamins achetant un kit de rentrée... Il fallait donc faire preuve de discernement pour voir quels clients venaient pour un cadeau, et lesquels venaient juste pour un achat personnel... Quel boulot compliqué ! Au moins, à Olly c'était simple : une baguette, c'est personnel. On trouve une baguette, on l'essaye, et puis on repart avec une petite boite vert olive toute simple. Voire même pas de boite pour les plus pressé. L''interaction avec les clients était donc moindre, parfait pour Izsa, associable sur les bords. Jamais elle n'aurait pu bosser dans une boutique comme celle des Halles Magiques...

Enfin bref, là n'était pas le sujet. Et pendant qu'elle se posait toutes ses questions pas du tout existentielles, la vendeuse attendait une réponse.

- Oui, tout à fait ! dit-elle alors.

Ils n'auraient pas à le faire eux-même, parfait !
Revenir en haut Aller en bas
Aeden Snow
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Comptoir

Message par : Aeden Snow, Ven 10 Juil 2015 - 7:21


Réponse à Wilum Kyle

"Vous avez besoin d'aide ?" me demande un jeune homme, visiblement employé dans la boutique. Je me tourne vivement vers le nouveau venu et l'observe quelques secondes, à moitié perdu dans mes pensées. Il est d'origine asiatique, si j'en crois ses yeux légèrement bridés et son air aimable (j'ai toujours l'impression que les asiatiques sourient en permanence, pas vous ?) et paraît avenant, au premier abord. Revenant enfin sur Terre, je reprends mes esprits et jette un regard en biais aux balais exposés du magasin.

"Bonjour, eh bien, je vous avoues que ça ne serait pas de refus. J'ai besoin d'un balai, mais je ne sais pas vraiment lequel choisir. Je ne fais pas la course, je me fiche donc de la vitesse qu'il peut atteindre, en revanche, j'effectue des trajets réguliers entre l'Angleterre et l'Islande. Il me faudrait un balai résistant, robuste et qui tienne la distance. Avez-vous cela en stock ?" je lui demande d'une traite, en espérant qu'il aura quelque chose dans son rayon qui puisse me satisfaire.
Revenir en haut Aller en bas
Wilum Järviden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Comptoir

Message par : Wilum Järviden, Mer 22 Juil 2015 - 0:10


Réponse à Aberthol Caerwyn

- Pour ce qui es... est de la lon... longu.... longueur on y est. Mais les... les... épaul... les... épau... pau... paules sont trop la... larges.

En effet la robe de sorcier est beaucoup trop grande. Wilum fut gêné de lui avoir donné une si grande taille pour sa mince corpulence. En cherchant un peu plus parmi les cintres disposés près de la cabine d'essayage, il dénicha la robe parfaite pour son client. Il la lui tendit puis il croisa les bras sur son torse, nonchalant en attendant qu'il mette la robe noire.


- Vou... Vous êtes encorà... encore élève à Poudlard ? Demanda le plus timide des deux.

- Oui, je suis en Septième année à Serpentard et vous, vous êtes un nouveau pensionnaire du château ! Il le dit comme une évidence.

Il appréciait les efforts que le client faisait pour dissimuler son malaise. Dur, dur d'être timide ! Il lui fit un sourire encourageant. Le paquet du kit de rentrée dans la main. Il ne reste plus que la robe pour parfaire sa commande. Il afficha un sourire mi-moquer mi-défiant. Les parents du brun ont quitté la boutique, mais ce n'est pas de sa faute si des gens aussi pudiques existent !


•°•°•°•°•°•°•°•°•°

Réponse à Aeden Snow

- Bonjour, eh bien, je vous avoues que ça ne serait pas de refus. J'ai besoin d'un balai, mais je ne sais pas vraiment lequel choisir. Je ne fais pas la course, je me fiche donc de la vitesse qu'il peut atteindre, en revanche, j'effectue des trajets réguliers entre l'Angleterre et l'Islande. Il me faudrait un balai résistant, robuste et qui tienne la distance. Avez-vous cela en stock ?

Dis-donc, il y en a des informations à retenir dans cette langue tirade. Bon il n'a pas tout compris, mais il semblerait que le client ait besoin d'un balai résistant et qu'il voyage beaucoup. Cela ne doit pas être dur à trouver. Il dit au jeune homme de le suivre jusqu'au coin "Quidditch" où sont disposés des balais. Il chercha un moment avant de s'emparer du balai volant qui répond à tous les critères.

- Je vous conseille le tourbillon de flamme. C'est un balai très résistant contrairement à la comète et étant donné que vous voyagez beaucoup ce sera parfait, car elle tient la distance.
Revenir en haut Aller en bas
Aberthol Caerwyn
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Aberthol Caerwyn, Jeu 23 Juil 2015 - 21:53


Le vendeur quitta Aberthol des yeux et attrapa une autre robe, l'apparence de celle-ci suffisait à dire qu'elle serait parfaite. Il regarda un long moment les rayons et se pencha pour voir si ses parents n'avaient pas disparus. Le jeune stagiaire attendait devant la cabine, les bras croisés, Aberthol n'avait pas fermé le rideau, après tout, il n'avait rien besoin d'enlever pour l'enfiler. Pendant qu'il enfilait sa robe, il entendit la voix du vendeur éteindre le silence.

- Oui, je suis en Septième année à Serpentard et vous, vous êtes un nouveau pensionnaire du château !

Le ton qu'employait le vendeur sonnait comme qu'il s'agissait de l'évidence la plus absolue, malgré son âge, il arrivait que certains ne soient pas surpris de son entrée à Poudlard. Beaucoup de gens ne soupçonnaient pas qu'il fut possible d'entrer à Poudlard directement en quatrième année et Aberthol lui-même ne comprit pas comment cela avait été possible. Il avait simplement aperçu quelques lettres circuler à la maison avec le cachet de la célèbre école, puis son père était un jour venu dans sa chambre de bonheur en lui disant que tout était arrangé et qu'il allait à Poudlard. Sur le coup Aberthol ne comprit pas, les choses ne se passaient pas fantastiquement bien dans l'école qu'il fréquentait jusqu'alors, mais de là à le changer d'école... Les parents du garçon étaient parfois "mystérieux" dans leur prise de décision, mais partageant leur joie de rentrer dans un si grand établissement, il fut ravi.

- Un nouvel élève, oui, de quatrième année. Il laissa fuir un petit rire fin, presque inaudible et articula : Merci pour la robe, elle est pa... parfaite !

La perfection n'était pas exactement la qualité que l'on pourrait prêter à cette robe de qualité plutôt modeste, mais à l'exception d'un très récurrent problème de "flottement" sur les épaules qu'Aberthol connaissait sur tous les vêtements qu'il achetait en dehors du sur mesure, il était satisfait. Sortant de la cabine il s'approcha du vendeur et entama une marche vers le comptoir.

- Voici le compte pour le kit. Un gallion ! Et bien je vou... vou... vous souhaite une bo... bo... bonne fin de journée. Peut-être nous recroiserons nous à Poudlard.

Le bleu et bronze tendit le gallion au vendeur et sortit pour rejoindre ses parents, sa mère ne manqua pas de faire ses remarques traditionnelles sur l'éducation du garçon et sa manière de se tenir, tandis que son père, soucieux, toucha les textiles du kit en en déplorant la médiocrité. Les Caerwyn du Puistgris d'Antrou semblaient mal-supporter les conséquences de d'indépendance financière de leur fils. "Si c'est pour toucher à la pauvreté, c'est hors de question", prononcèrent-ils de concert sur le retour. *Ne changeront-ils jamais*, se répéta Aberthol.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Comptoir

Message par : Crystal M. Ertz, Mer 5 Aoû 2015 - 13:53



° Réponse à Kohane Werner °

"Le temps, c'est de l'argent" semblait être une réplique utilisée par cette jeune fille, qui au lieu de se diriger vers les cabines d'essayage comme la plupart des autres élèves choisit d'essayer la robe sur place. A vrai dire, ça arrangeait un peu la gérante. Elle regarda la fille se diriger vers un miroir, puis se regarder attentivement, très professionnellement. Elle ne choisirait pas à la légère, c'était une bonne attitude. Puis, elle se redirigea vers Crystal et lui expliqua ce qu'il en était. Coinçant une mèche derrière son oreille, la sorcière se pencha vers sa cliente pour regarder mieux.

- Je pense que tu ferais bien de prendre cette taille-là. Celle en dessous sera trop serrée si j'en crois mon expérience. Et il suffit d'un petit ourlet pour arranger la longueur. Elle s'arrêta un moment, prit encore son temps pour l'observer. Elle fit ensuite le tour du comptoir pour rejoindre la jeune fille et vérifia rapidement la largeur de ses mains professionnelles et ajouta: oui, parce que la largeur est vraiment parfaite comme ça. Tu sauras faire l'ourlet chez toi, ou tu veux que je m'en occupe rapidement? Mais je te préviens, j'ai pas l'habitude de faire ça, alors si tu connais quelqu'un de plus qualifié en couture pour le faire...


***


° Réponse à April Warren °
C'était peut être une sensation étrange, mais en voyant April la reconnaître avec tant d'engouement, la sorcière avait l'impression qu'elles deviendraient plus que de simples connaissances lointaines, peut être une amie même. Était il idiot de penser cela? Sans doute que oui, mais Crystal avait besoin d'un peu d'optimisme, et sa bonne humeur du jour semblait lui insuffler toutes les pensées positives possibles et imaginables. Cette dernière était venue pour acheter un livre sur les runes, un ouvrage que Crystal n'avait pour l'instant pas eu le temps de parcourir, c'était pas très professionnel, mais bon, elle trouverait bien le temps, un jour...

Faisant signe à April de la suivre, la brune se dirigea vers le rayon où le livre qu'elle était venue chercher était rangé. Elle profita de cette petite marche pour répondre à la sorcière: Oui, je vais bien, enfin, comme on peut aller dans une atmosphère pareille. Son sourire s'évanouit quelques instant, mais elle se reprit très vite. Les Halles n'ont pas été touchées cette fois-ci, et heureusement d'ailleurs. Mais n'ayant pas envie de revivre la première attaque, elle tenta rapidement de changer de sujet, et y parvint plutôt facilement en trouvant le fameux bouquin. Le prenant avec un peu plus d'empressement qu'il n'y fallait, elle laissa échapper un léger rire nerveux.

- Le voilà! Dire que je ne l'ai pas encore lu celui-là... Faudrait que je me mette à jour, si je ne sais même pas ce que je vends, quelle bonne gérante je fais!

Et sans laisser le temps à April de réagir à son cirque, elle fit demi-tour et avança vers le comptoir. Sa bonne humeur du jour s'était soudainement évaporée. C'était plutôt idiot pourtant. Il fallait toujours qu'elle soit si émotive et stupide. Ce n'était bien sûr pas la faute d'April, qui avait posé sa question avec un timbre inquiet, ce que Crystal comprenait et trouvait même bien. Non, il faudrait à l'avenir qu'elle apprenne à être plus forte psychologiquement. Arrivée au comptoir, elle se tourna vers April et lui fit le plus beau sourire qu'elle parvint à faire.

- Quelle époque, pas vrai?


***


° Réponse à Izsa °

Hrpg: Je conclu la vente ici, si il y a un soucis, n'hésitez pas à m'envoyer un mp!

La phrase de Crystal semblait avoir provoqué chez la jeune femme une réflexion intense et profonde. Mhh, à quoi pouvait elle bien penser? Dur à dire. Quoi qu'il en soit, la gérante laissa au duo tout le temps qu'ils voulaient pour lui répondre. Et finalement, la demoiselle prit la parole pour acquiescer. Dans un sourire, elle se tourna alors, prenant le nécessaire sous le comptoir et se mit au travail. Elle n'avait pas vraiment l'habitude des emballages cadeaux, il fallait bien l'avouer, mais chaque nouveau défi dans cette boutique ensoleillait la journée de la sorcière. Peut être aurait elle pu utiliser un sort pour aller plus vite, mais ça aurait gâcher la beauté du moment, puis, elle n'était pas si lente que ça, si? Elle plaça le bijou dans un petit sac semi-transparent orange, glissa quelques morceaux de feuilles oranges-rouges pour faire un petit nid au bijou -qu'est ce que c'est trop mignon n'est ce pas?- puis finit par glisser le petit sac dans une boite en carton blanche, qu'elle "condamna" grâce à une ficelle mauve. Voilà, c'était ter-mi-né! Et ça ne lui avait même pas pris deux minutes! Elle tendit ensuite la boite à la jeune femme, la salua et regarda le duo partir de la boutique.

Vente:
 


***


° Réponse à Ted Rosebury °

Après le départ des deux zigotos (Izsa Et Morgan), Crystal n'eut même pas le temps de dire 'ouf' qu'un nouveau client lui faisait déjà fasse. Il s'agissait d'un jeune garçon mince, aux cheveux bruns qui contrastaient avec la pâleur de son visage. Son visage fin était de ceux que l'on ne croise pas tous les jours, mais ce qui impressionna la gérante, ce fut le regard du jeune homme. Le genre de regard que l'on ne croise pas souvent, et encore moins lorsqu'il s'agissait d'un garçon de cet âge. Lorsqu'il se mit à parler, Crystal continua d'être étonnée. Son langage était d'une politesse et d'une sophistication plutôt rare ces temps-ci. Fronçant très légèrement les sourcils mais souriant franchement, elle ne put s'empêcher de se demander d'où sortait ce garçon.


- Bonjour jeune homme! Vous êtes bien le premier à me faire une telle demande. Mais si ça peut vous faire plaisir oui, je ne vois aucun soucis à échanger la plume. L'audace de votre demande à été payante, ajouta-t-elle dans un sourire. Il y a plusieurs coloris pour les plumes de paon, il faudra que vous choisissiez celle qui vous plait le plus dans le rayon! Je pense qu'il est néanmoins préférable de d'abord aller voir les robes de sorciers, et quand ce sera fait, nous ferons un détour par le rayon des plumes. Si vous voulez bien me suivre.

Elle sortir alors du comptoir, et se dirigea vers le rayon habillement, où les robes de sorcier attendaient, fièrement accrochées sur leurs cintres. D'un geste professionnel et après avoir observé le jeune homme, Crystal s'empara d'une des robes et la tendit au garçon.

- Je pense que cette taille devrait vous aller, mais si vous voulez vérifier, vous pouvez la passer dans une cabine d'essayage, ou ici, c'est comme vous préférez!

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 44 sur 45

 Comptoir

Aller à la page : Précédent  1 ... 23 ... 43, 44, 45  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Les Halles Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.