AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Les Halles Magiques
Page 45 sur 45
Comptoir
Aller à la page : Précédent  1 ... 24 ... 43, 44, 45
Crystal M. Ertz
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Comptoir

Message par : Crystal M. Ertz, Mer 5 Aoû 2015 - 13:53



° Réponse à Kohane Werner °

"Le temps, c'est de l'argent" semblait être une réplique utilisée par cette jeune fille, qui au lieu de se diriger vers les cabines d'essayage comme la plupart des autres élèves choisit d'essayer la robe sur place. A vrai dire, ça arrangeait un peu la gérante. Elle regarda la fille se diriger vers un miroir, puis se regarder attentivement, très professionnellement. Elle ne choisirait pas à la légère, c'était une bonne attitude. Puis, elle se redirigea vers Crystal et lui expliqua ce qu'il en était. Coinçant une mèche derrière son oreille, la sorcière se pencha vers sa cliente pour regarder mieux.

- Je pense que tu ferais bien de prendre cette taille-là. Celle en dessous sera trop serrée si j'en crois mon expérience. Et il suffit d'un petit ourlet pour arranger la longueur. Elle s'arrêta un moment, prit encore son temps pour l'observer. Elle fit ensuite le tour du comptoir pour rejoindre la jeune fille et vérifia rapidement la largeur de ses mains professionnelles et ajouta: oui, parce que la largeur est vraiment parfaite comme ça. Tu sauras faire l'ourlet chez toi, ou tu veux que je m'en occupe rapidement? Mais je te préviens, j'ai pas l'habitude de faire ça, alors si tu connais quelqu'un de plus qualifié en couture pour le faire...


***


° Réponse à April Warren °
C'était peut être une sensation étrange, mais en voyant April la reconnaître avec tant d'engouement, la sorcière avait l'impression qu'elles deviendraient plus que de simples connaissances lointaines, peut être une amie même. Était il idiot de penser cela? Sans doute que oui, mais Crystal avait besoin d'un peu d'optimisme, et sa bonne humeur du jour semblait lui insuffler toutes les pensées positives possibles et imaginables. Cette dernière était venue pour acheter un livre sur les runes, un ouvrage que Crystal n'avait pour l'instant pas eu le temps de parcourir, c'était pas très professionnel, mais bon, elle trouverait bien le temps, un jour...

Faisant signe à April de la suivre, la brune se dirigea vers le rayon où le livre qu'elle était venue chercher était rangé. Elle profita de cette petite marche pour répondre à la sorcière: Oui, je vais bien, enfin, comme on peut aller dans une atmosphère pareille. Son sourire s'évanouit quelques instant, mais elle se reprit très vite. Les Halles n'ont pas été touchées cette fois-ci, et heureusement d'ailleurs. Mais n'ayant pas envie de revivre la première attaque, elle tenta rapidement de changer de sujet, et y parvint plutôt facilement en trouvant le fameux bouquin. Le prenant avec un peu plus d'empressement qu'il n'y fallait, elle laissa échapper un léger rire nerveux.

- Le voilà! Dire que je ne l'ai pas encore lu celui-là... Faudrait que je me mette à jour, si je ne sais même pas ce que je vends, quelle bonne gérante je fais!

Et sans laisser le temps à April de réagir à son cirque, elle fit demi-tour et avança vers le comptoir. Sa bonne humeur du jour s'était soudainement évaporée. C'était plutôt idiot pourtant. Il fallait toujours qu'elle soit si émotive et stupide. Ce n'était bien sûr pas la faute d'April, qui avait posé sa question avec un timbre inquiet, ce que Crystal comprenait et trouvait même bien. Non, il faudrait à l'avenir qu'elle apprenne à être plus forte psychologiquement. Arrivée au comptoir, elle se tourna vers April et lui fit le plus beau sourire qu'elle parvint à faire.

- Quelle époque, pas vrai?


***


° Réponse à Izsa °

Hrpg: Je conclu la vente ici, si il y a un soucis, n'hésitez pas à m'envoyer un mp!

La phrase de Crystal semblait avoir provoqué chez la jeune femme une réflexion intense et profonde. Mhh, à quoi pouvait elle bien penser? Dur à dire. Quoi qu'il en soit, la gérante laissa au duo tout le temps qu'ils voulaient pour lui répondre. Et finalement, la demoiselle prit la parole pour acquiescer. Dans un sourire, elle se tourna alors, prenant le nécessaire sous le comptoir et se mit au travail. Elle n'avait pas vraiment l'habitude des emballages cadeaux, il fallait bien l'avouer, mais chaque nouveau défi dans cette boutique ensoleillait la journée de la sorcière. Peut être aurait elle pu utiliser un sort pour aller plus vite, mais ça aurait gâcher la beauté du moment, puis, elle n'était pas si lente que ça, si? Elle plaça le bijou dans un petit sac semi-transparent orange, glissa quelques morceaux de feuilles oranges-rouges pour faire un petit nid au bijou -qu'est ce que c'est trop mignon n'est ce pas?- puis finit par glisser le petit sac dans une boite en carton blanche, qu'elle "condamna" grâce à une ficelle mauve. Voilà, c'était ter-mi-né! Et ça ne lui avait même pas pris deux minutes! Elle tendit ensuite la boite à la jeune femme, la salua et regarda le duo partir de la boutique.

Vente:
 


***


° Réponse à Ted Rosebury °

Après le départ des deux zigotos (Izsa Et Morgan), Crystal n'eut même pas le temps de dire 'ouf' qu'un nouveau client lui faisait déjà fasse. Il s'agissait d'un jeune garçon mince, aux cheveux bruns qui contrastaient avec la pâleur de son visage. Son visage fin était de ceux que l'on ne croise pas tous les jours, mais ce qui impressionna la gérante, ce fut le regard du jeune homme. Le genre de regard que l'on ne croise pas souvent, et encore moins lorsqu'il s'agissait d'un garçon de cet âge. Lorsqu'il se mit à parler, Crystal continua d'être étonnée. Son langage était d'une politesse et d'une sophistication plutôt rare ces temps-ci. Fronçant très légèrement les sourcils mais souriant franchement, elle ne put s'empêcher de se demander d'où sortait ce garçon.


- Bonjour jeune homme! Vous êtes bien le premier à me faire une telle demande. Mais si ça peut vous faire plaisir oui, je ne vois aucun soucis à échanger la plume. L'audace de votre demande à été payante, ajouta-t-elle dans un sourire. Il y a plusieurs coloris pour les plumes de paon, il faudra que vous choisissiez celle qui vous plait le plus dans le rayon! Je pense qu'il est néanmoins préférable de d'abord aller voir les robes de sorciers, et quand ce sera fait, nous ferons un détour par le rayon des plumes. Si vous voulez bien me suivre.

Elle sortir alors du comptoir, et se dirigea vers le rayon habillement, où les robes de sorcier attendaient, fièrement accrochées sur leurs cintres. D'un geste professionnel et après avoir observé le jeune homme, Crystal s'empara d'une des robes et la tendit au garçon.

- Je pense que cette taille devrait vous aller, mais si vous voulez vérifier, vous pouvez la passer dans une cabine d'essayage, ou ici, c'est comme vous préférez!

Revenir en haut Aller en bas
Ted Rosebury
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Ted Rosebury, Jeu 20 Aoû 2015 - 13:57



Réponse à Crystal

Ted attendait patiemment, balayant la pièce du regard. Ses prunelles sombres ne pouvaient cesser de revenir continuellement sur les autres clients, par petits coups d’œils rapides. Fixer les gens était si malpoli ! Jamais le brun n'aurait fait cela. Il remarqua alors que deux des clients sortaient de la boutique. Lorsqu'il entendit une personne s'approcher s'approcher, il se retourna un peu précipitamment, et une mèche de cheveux vint choir devant ses paupières. Tandis qu'il faisait un léger sourire à la très jolie vendeuse qui venait s'occuper de lui, il passa sa main fine et pâlotte dans ses cheveux pour les remettre en place.  Ses yeux, brillants comme à leur habitude, se fixèrent désormais sur Crystal, qu'il détailla assez rapidement sans pour autant le montrer. Mais après tout le plus important était ce qu'elle disait, n'est-ce pas ?

- Bonjour jeune homme! Vous êtes bien le premier à me faire une telle demande. Mais si ça peut vous faire plaisir oui, je ne vois aucun soucis à échanger la plume. L'audace de votre demande à été payante, ajouta-t-elle dans un sourire.

  Ted fit alors un petit sourire de satisfaction, mais plutôt discret, pour répondre à celui de la vendeuse. En fait ce sourie était presque uniquement poli, pour montrer à la vendeuse qu'il était content de sa négociation. Il aurait paru pour un malotru de la dernière espèce s'il avait fait une demande sortant ainsi de l'ordinaire, et aurait ensuite gardé un visage fermé. Les apparences étaient ce que cultivait le mieux le garçon, et cela prenait bien plus de temps que s'occuper d'un potager. La vendeuse continua alors de parler

Il y a plusieurs coloris pour les plumes de paon, il faudra que vous choisissiez celle qui vous plait le plus dans le rayon! Je pense qu'il est néanmoins préférable de d'abord aller voir les robes de sorciers, et quand ce sera fait, nous ferons un détour par le rayon des plumes. Si vous voulez bien me suivre.


  Tandis que Crystal se dirigeait vers la parti habillement, Ted la suivit, de sa démarche souple et affirmée. En voyant toutes ces robes de sorciers, alignées fièrement sur des cintres, la seule idée qui le traversa fut qu'il allait enfin pouvoir quitter ses fichus habits moldus. Car depuis le matin, il se baladait sur Traverse avec un simple jeans foncé ainsi qu'une veste grise, ce qui étaient des vêtements moldus plutôt classiques. La mode masculine moldue permettait peu d'originalité, et si le jeune homme n'était pas une chose, c'était bien « classique », ou du moins c'est ce qu'il ne voulait pas être. D'ailleurs la séance d'essayage commença, et la gentille vendeuse tendit une robe au garçon en lui expliquant :

- Je pense que cette taille devrait vous aller, mais si vous voulez vérifier, vous pouvez la passer dans une cabine d'essayage, ou ici, c'est comme vous préférez!


  Il se saisit alors de la robe, en remerciant d'un sourie Crystal, et lui répondit sur le même ton poli qu'il utilisait depuis le début :

  -Je crois que je vais l'essayer tout de même, merci bien. Par contre je m'excuse d'avance pour le futur dérangement car je suis assez difficile en habits. J'espère que je ne vous perdrai pas trop de temps.


  Et sur ces mots il se retourna et entra dans la cabine d'essayage. Un à un ses vêtements virent choir sur le sol, et le jeune homme se retrouva en caleçon avec sa robe dans les mains. Dommage qu'il n'y avait là aucun miroir car le brun aimait ainsi se mirer et s'étudier.  Finalement la robe se sorcier passa par dessus ses épaules et il l'enfila délicatement. Alors ses doigts élancés vinrent écarter le rideau, et il sortit. Heureusement, il y avait là un grand miroir, et le serpentard vint se placer devant, jetant un petit coup d’œil à la vendeuse derrière.  À vrai dire cette dernière connaissait son métier, et la robe était parfaitement taillée pour le garçon, ni trop longue, ni trop courte, tous les plis au bon endroit. Ted faisait plutôt bonne figure dedans, mais il voulait plus, quelque chose de plus personnalisé. Et puis ce jeune homme était plein d'imagination, et quand on a de l'imagination on imagine l'avenir dans tous ses détails. Ainsi il avait une idée plus ou moins précise de la forme de la robe de sorcier qu'il voulait acheter. Il se retourna donc vers le vendeuse, et lui dit :

  -Celle-ci est très bien, parfaitement coupée. Mais avant de faire mon choix définitif serait-il possible d'en essayer une autre ? Peut-être auriez vous en réserve une robe un peu plus large ? Non que je sois serré dans celle-ci, loin de là, mais j'aime bien les robes de sorciers plus amples en bas et au niveau des manches. Je trouves que cela est plutôt élégant lorsque l'on marche, et que le tissus vole un peu au vent. Ah je m'exprime si mal, je ne sais pas trop comment vous expliquez... Si vous en avez une autre ainsi à me faire essayer je suis preneur, mais cette première-ci ira très bien dans le cas contraire.

  Les beaux yeux du jeune homme étaient maintenant sur la vendeuse, en attendant la réponse de cette dernière.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Comptoir

Message par : Crystal M. Ertz, Lun 7 Sep 2015 - 15:26




° Réponse à Ted Rosebury °

Au vu du personnage qui se tenait devant elle, la gérante ne trouva pas très surprenait qu'il désire essayer la robe. Elle qui avait toujours été stressée et qui avait toujours eu tendance à vouloir hâter les choses dans son adolescence, lui avait plutôt l'air d'être un jeune homme posé et très méticuleux. Elle le laissa donc essayer le vêtement à son aise, en l'éloignant légèrement pour lui laisser son intimité et patienta quelques minutes en réarrangeant les cintres qui portaient les robes de sorciers. Lorsqu'il ressorti, le garçon se contempla calmement dans le miroir et semblait réfléchir à milles et uns détails. Finalement, il lui demanda pour essayer une autre robe, plus amble, qui lui permettrait d'être plus dans son élément. La jeune femme sourit en s'imaginant l'image du garçon marchant fièrement dans les couloirs de Poudlard, le tissus de la robe volant dans sa foulée.

- On peut toujours essayer une taille au dessus, les différences entres les robes ne sont pas énormes, donc ça ne devrait pas être trop choquant ou même trop grand.

Sur ce, elle se retourna, fouilla quelques instants et dégagea de la barre une robe de sorcier légèrement plus grande, avant de la tendre au jeune homme avec un sourire.

Revenir en haut Aller en bas
Ted Rosebury
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Ted Rosebury, Lun 7 Sep 2015 - 20:13


Les yeux foncés de Ted étaient plantés dans leur reflet dans le miroir. Un sourire en coin se peignait sur ses lèvres. Il avait en face d lui un visage fin, il irait même jusqu'à dire élégant. À vrai dire, il avait eu d ela chance de ne pas ressembler à ses parents, qui avaient le physique le plus banal du monde. Lui avait quelque chose en plus, même s'il n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. Quelque chose dans l'attitude, le maintient. Oui, il avait quelque chose de noble et de distingué, sans venir d'un milieu très aisé pour autant. Son image, son style, sa bonne tenue, il se les était forgés lui même, dans le marbre le plus fin. Mais son charme ne tenait pas qu'à son petit air. Il avait comme même un visage angélique, des yeux plus profonds que l'océan, et des cheveux rajoutant à son style, selon lui du moins.

Enfin, la vendeuse s'approcha, et répondit à sa demande. Il se détourna donc de son reflet qui l’attirait comme un aimant, et se tourna face à la jeune femme. Cette dernière lui parla, d'un ton très professionnel :

- On peut toujours essayer une taille au dessus, les différences entres les robes ne sont pas énormes, donc ça ne devrait pas être trop choquant ou même trop grand.


Le jeune homme esquissa donc un sourire reconnaissant, très discret et timide, et répondit à la vendeuse, tandis que cette dernière s'en retournait pour lui trouver sa tenue idéale :

-Je vous remercie. Peut-être que je garderai celle-ci si une taille plus ample ne me va pas.

Et il resta planté là, immobile. Il ne s'en retourna pas près de son reflet, du miroir. Il regardait simplement la vendeuse chercher parmi toutes les robes alignées sur leurs cintres. Comme à chaque fois qu'il attendait, et n'avait rien dans les mains, il se les attrapa entre elles, et se tordait les doigts doucement, comme un toc qui ne le quittait plus. Il ne pouvait de rien faire des ses mains, qui restaient constamment en mouvement. Et puis, il avait tellement l'habitude d'avoir sa baguette dans la main. D'ailleurs il ne fallait pas qu'il oublie de recoudre le petit compartiment dans sa nouvelle robe, où il avait habitude de glisser sa baguette. Rien de mieux que l'avoir à porté de main !

Finalement, la vendeuse revint avec une nouvelle tenue. Le jeune homme la remercia chaleureusement, et se dirigea vers la cabine d'essayage. Encore une fois tous ses habits finirent sur le sol de la cabine, hormis son caleçon bien sûr, puisque le garçon n'appréciait pas plus que ça ses habits moldus. Lorsqu'il sorti enfin, ses pas trouvèrent tous seuls le chemin du miroir. Là ses yeux foncés se recroisèrent eux-même dans la glace. S'il y avait une chose à dire, c'est que cette tenue était parfaite. Ample comme l'avait demandé Ted, ce qui donnait au niveau des manches un très joli rendu, très classe et à son goût. Il fit quelques pas sans se lâcher du regard, et apprécia ce qu'il voyait. La robe était ample, et bougeait bien comme il le voulait, mais n'était pas pourtant trop grande. Le jeune homme avait vraiment de l'allure avec. Il se dépêcha de retourner se changer dans la cabine,et quand il sortit, il se dirigea immédiatement vers la vendeuse, et lui dit :

-Cette deuxième est vraiment parfaite, et bien coupée. Je crois que je vais la prendre. Merci beaucoup. Pouvons-nous maintenant passer au rayon des plumes ? Je ne sais pas du tout ce que je vais choisir vu que toutes les plumes de paon paraissent magnifiques.


Les yeux du jeune homme étaient maintenant rivés vers le rayon des plumes, où les couleurs chatoyantes l'attendaient avec impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Comptoir

Message par : Crystal M. Ertz, Sam 12 Sep 2015 - 17:04



° Réponse à Ted Rosebury °

La robe avait vraiment l'air de lui plaire. D'ordinaire, Crystal ne vendait que des robes parfaitement adaptées aux élèves, il se fera sans doute remarqué parmi les autres étudiants qui arpentaient le château. Peut-être était ce d'ailleurs une des raisons qui le poussait à vouloir ce type d'arrangement, qui sait. Le jeune homme, satisfait de sa robe, enchaîna rapidement sur le chapitre 'plumes', l'air toujours aussi décidé à choisir la perfection. La gérante commençait à se demander à quoi pourrait il bien ressembler dans quelques années: allait-il continuer à être exigeant dans un monde où il n'est pas facile de l'être ou allait-il s'adapter et se conformer?

D'un pas rapide et léger, la gérante la mena jusqu'aux étagères où étaient réparties les plumes. Toutes étaient alignées parfaitement et les couleurs étaient triées d'une manière très réfléchie, dans l'ordre, pour ne pas choquer l'oeil des clients, et pour la beauté de la chose. Les plumes aux couleurs diverses étaient arrangées dans le fond du rayon. Une fois arrivée à hauteur des plumes de paon, elle se retourna et recula légèrement en désignant les plumes en question, histoire de laisser le jeune homme choisir à son aise.

Revenir en haut Aller en bas
Ted Rosebury
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Ted Rosebury, Sam 12 Sep 2015 - 21:10


Ted suivit calmement la vendeuse, de son pas sûr de lui même et élégant. Comme à son habitude, il se tenait bien droit, avec toute la dignité qu'il pouvait mettre dans une posture. C'était pour lui le jeu primordial de l'image. Et quand on se lance dans ce jeu, il faut faire attention à tout ce que l'on renvoie aux autres, de la posture au ton, en passant par les expressions de visages et la communication des yeux. Mais après tout ce plâtre dont se recouvrait le garçon pour paraître une statue, pouvait-on encore dire qu'il était lui même ? C'était une question plus difficile qu'il n'y paraissait : le marionnettiste qui insuffle toute sa vie dans sa marionnette, pouvons nous dire que cette dernière était un morceau de lui ? Et l'homme sans le sou qui joue le riche, en est-il un pour autant ? Mais dans un monde d'apparence et d'image, il était bien dur de faire la part de tout cela chez chaque personne.

  Était-ce pour cette fameuse image qu'il renvoyait, que le jeune serpentard avait choisi une plume un peu particulière et différente des autres ? Sur ce coup là, il s'agissait peut-être bien d'un véritable goût personnel. Après tout qui peut affirmer que le paon est une créatures quelque peu hideuse ? Qui pouvait jurer que les plumes de paon étaient banales et sans charmes ? Et puis, Ted   appréciait cet animal majestueux, dont il aimerait tellement se rapprocher. Il voudrait, si on demandait aux gens quel animal il serait, que ces dernier répondent : il a toute la grâce du paon ! Et puis Ted, qui voyait aussi ses défauts mieux que personne, les retrouvait aussi chez le plus beau de oiseaux : le narcissisme, le goût de la perfection, et surtout l'envie de supériorité. Car après tout, si la paon fait une belle roue, et a de belles plumes, c'est bien pour être au-dessus des autres mâles, et remporter la femelle. C'était un peu ce que faisait le garçon en essayant d'exceller de partout, et en faisant attention à son apparence. Cependant ce n'était pas les filles qui l'intéressait, loin de là, mais juste le sentiment d'être au-dessus des autres hommes.

  Mais l'heure était au choix, et il contempla longuement chaque plume. Même si elles se ressemblaient beaucoup, avec ce même motif de cercle turquoise, entourant un cercle déformé bleu nuit, la couleur favorite du jeune homme. Mais même si elles étaient par beaucoup de points les mêmes, elles différaient tout de même par de nombreux détails : les couleur autour du motif tiraient parfois plus sur le jaune orangé, ou certaines fois sur le bleu azur, les formes étaient différente, avec les petites plumes sur le coté qui remontent, ou qui plutôt tombent vers le bas ou restent droite. Oui, le choix était rude. Mais soudain, il tomba devant une plume. Ce fut comme une évidence, il savait que c'était elle qu'il devait prendre. Elle était teinté d'un bleu plus pur et magnifique que l'azur des cieux d'un jour d'été. Autour du motif, elle devenait d'un vert si profond, que cela faisait penser aux lacs tirant sur le vert. Et puis au centre, c'était un dégradé de bleu plus foncés et plus profonds. Oui, une plume comme celle-ci était simplement un chef d’œuvre. Ses longs doigts fins et élancés se tendirent lentement vers la plume, et la saisirent avec mille précaution, comme s'il s'était s'agit d'un objet de verre. Il la contempla encore, tendit qu'il la faisait tourner au creux de sa main. Il releva finalement son regard vers la vendeuse et lui dit :

  -Je crois que je vais choisir celle-ci, elle est vraiment magnifique. Je crois que c’est tout ce que j'avais à acheter.

  De sa belle démarche, le serpentard se rendit donc au comptoir, et commença à fouiller dans son sac pour en sortir sa bourse. Si il se souvenait bien, il avait vu que le pack rentré coûtait 1 Gallion. Et il n'avait rien rajouté normalement. Il posa donc la petite pièce d'or sur le comptoir, et regarda de nouveau la vendeuse en lui demandant, toujours de son ton très poli :

  -Un Gallion c’est bien ça ?  Je n'ai rien rajouté non ?


  Maintenant qu'il avait toutes ses affaires, il était enjoué de pouvoir enfin retourner à l'école avec du bon et beau matériel, en espérant faire fureur avec sa plume magnifique.

Plume choisie:
 
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Comptoir

Message par : Crystal M. Ertz, Ven 18 Sep 2015 - 14:05



° Réponse à Ted Rosebury °

Le jeune homme, calmement, prit son temps pour détailler chaque modèle de plumes proposées. Il était vrai que les Halles proposaient un large choix et que devoir choisir une plume plutôt qu'une autre devait être plutôt difficile pour quelqu'un de consciencieux comme semblait l'être l'apprenti sorcier. Crystal, qui n'avait jamais vraiment eu l'occasion de vraiment s'arrêter quelques minutes pour observer les différentes plumes, profita de ces quelques minutes pour elle-même détaillé chaque modèle, observant d'un oeil attentif et curieux les différences parfois subtiles entre les plumes qui se présentaient fièrement devant elle.

Finalement, ce fut une plume d'un bleu profond et magnifique qui retint l'attention du client. Celui-ci l'enleva du présentoir avec délicatesse et lenteur et l'observa de plus près et sous tous les angles. Etant ainsi bien décidé, ils se dirigèrent une dernière fois vers le comptoir, pour clôturer cette vente. Il sortit un gallion de sa poche et demanda à la gérante s'il ne devait rien ajouter. Elle aurait très bien pu ajouter un supplément pour avoir changé un objet du kit, comme elle savait que c'était le cas dans certains restaurants moldus lorsqu'on changeait un ingrédient, mais même si elle avouait bien aimer les Gallions, elle n'était pas encore fourbe à ce point-là.

- Le prix n'a pas changé ne t'inquiètes pas, c'est bien toujours un Gallion!

Glissa-t-elle en prenant délicatement la plume pour la ranger dans une petite boite en carton toute simple pour la protéger. Elle déposa la boite avec des gestes délicats dans le sachet du kit de rentrée, puis rapprocha le sac du bout du comptoir, où le jeune homme pourrait plus facilement s'en emparer. Saisissant ensuite le Gallion, elle le fit rejoindre ses partenaires dans sa caisse, nota rapidement sur son livre de compte l'achat, puis sourit au jeune homme.

- Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter une bonne rentrée à Poudlard et une bonne journée, en espérant que vous repasserez par ici à l'avenir!

Après avoir entendu sa réponse, Crystal le regarda disparaître de sa boutique, de sa démarche fière et élégante.

Vente:
 


Revenir en haut Aller en bas
Kohane Werner
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Comptoir

Message par : Kohane Werner, Ven 18 Sep 2015 - 17:13


Réponse à Crystal M.Ertz

HRPG:
 

La vendeuse ramena une mèche de cheveux derrière son oreille et se pencha pour voir ce que je lui expliquais. Je lui trouvais un air très professionnel. Voilà une femme qui doit bien faire tourner sa boutique.
- Je pense que tu ferais bien de prendre cette taille-là, répondit-elle après un court instant. Celle en dessous sera trop serrée si j'en crois mon expérience. Et il suffit d'un petit ourlet pour arranger la longueur.
Ce qu'elle disait était sage. Il valait mieux faire un ou deux points de couture plutôt que se retrouver avec une robe bien trop serrée et ridicule.
D'un discret coup d'oeil, je regardai à nouveau le vêtements avant de hocher brièvement la tête. J'allais faire comme elle le disait.
Comme pour confirmer ses dires, la jeune femme fit le tour du comptoir pour m'inspecter de plus près. Elle regarda la largeur de la robe et ajouta :
-Oui, parce que la largeur est vraiment parfaite comme ça. Tu sauras faire l'ourlet chez toi, ou tu veux que je m'en occupe rapidement? Mais je te préviens, j'ai pas l'habitude de faire ça, alors si tu connais quelqu'un de plus qualifié en couture pour le faire...

Sa remarque me fit rire.
-Ne vous en faîtes pas, répondis-je en enlevant le vêtement. Je ne suis pas très douée en la matière non plus, mais ma mère oui. Elle saura s'en occuper.
Je lui adressai un large sourire en repliant la robe et en la remettant avec le reste du kit.
Puis je sortis de ma poche les quelques sous donnés par ma mère.
-Tenez, le compte devrait y être. Encore merci !
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Comptoir

Message par : Crystal M. Ertz, Ven 2 Oct 2015 - 21:43


° Réponse à Kohane Werner °

Au plus grand soulagement de Crystal, la demoiselle ne semblait pas vouloir l'atelier couture-sur-place que la gérante avec proposé. Et ça valait probablement beaucoup mieux comme ça! Il n'y avait rien que les mères pour savoir faire ça correctement, la couture était un art plus difficile qu'il n'y paraissait et qui demandait des années de pratiques avant de pouvoir se vanter de quoi que ce soit. Crystal avait apprit les bases, parce que ça lui semblait nécessaire pour son job de gérante, mais elle aurait tout donner pour connaître le sort qui permettrait d'animer le fil et une aiguille, un sort qui ne parte pas en cacahuète après deux minutes bien sûr.

Souriant à la damoiselle, Crystal mit donc toutes les affaires dans le kit, le ferma avec soin avant de le passer à la sorcière et de faire disparaître les pièces dans le ventre gourmand des Halles. Elle la salua ensuite et la regarda disparaître, le kit à la main, prête à entamer une année Poudlardienne. La gérante espérait qu'elle allait profiter de ces années-là, qui passaient plus vite qu'on ne le pensait. Dieu qu'elle se sentait vieille, derrière ce comptoir.

Vente:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 45 sur 45

 Comptoir

Aller à la page : Précédent  1 ... 24 ... 43, 44, 45

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Les Halles Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.