AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol
Page 1 sur 2
Cours n°6 - la Fleur de Feu
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Nathalie Matthews
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) :
Occlumens
Legilimens


Cours n°6 - la Fleur de Feu

Message par : Nathalie Matthews, Dim 09 Déc 2012, 11:49


Premier cours depuis très longtemps. Mais cette fois, Nathalie revenait en son nom et pas en celui d’Amanda car les choses avaient changées. D’ailleurs, la plupart de ses amis n’étaient plus là… Si cela l’attristait ? Un peu, tout de même, mais sans plus. Etrangement, elle s’était attendue à ces changements et, à force, elle s’était habituée à ne plus trop s’attacher aux gens. Par ailleurs, la jeune femme était professeure de Botanique à Poudlard et chercher de nouveaux sujets de cours intéressants lui prenait tout son temps, elle passait ses journées à l’école et ne pensait à rien d’autre qu’à trouver des sujets susceptibles d’intéresser les élèves. Bien sûr, le métier de professeur était plus dur que ce qu’elle pensait au début… Mais le contact avec les jeunes, l’idée qu’ils retiennent quelque chose dans sa matière… C’était génial ! Quel autre mot utiliser ? Elle ne savait pas, en commençant à Poudlard, que le plaisir de voir un déclic à travers les yeux de certains pouvait lui faire plaisir à ce point.

Installée à son bureau, Nathalie consultait la liste des élèves inscrits pour ce cours-ci. Aucun nom… Non, aucun ne lui revenait en tête, ils étaient tous nouveaux. D’un côté, cela n’était pas plus mal car aucun ne regretterait le changement de professeur apparent, mais d’un autre, il s’agissait là d’une nouvelle classe à « apprivoiser » et à captiver. Elle savait que ces deux heures de cours allaient être décisives, mais elle ne stressait pas pour autant. Par expérience, la jeune femme savait que ce cours intéressait les élèves dans la perspective où ils devaient faire des expériences, ils pouvaient découvrir des plantes inconnues ou, au contraire, des plantes célèbres mais dont ils n’ont entendu parler qu’en cours de potions. Mais en attendant, ce cours allait peut-être les motiver et susciter des réactions… Du moins, elle l’espérait. Elle avait pu faire des recherches pendant ces quelques semaines de répit et cela était bénéfique, elle avait rechargé ses batteries, fait le ménage, trouvé de nouveaux sujets… Et j’en passe !

Sortant de son bureau dans l’arrière-serre à la vue de l’heure qui approchait, Nathalie se dirigea devant la Serre numéro un et aménagea des bancs rapidement – des troncs d’arbre en réalité – pour accueillir les élèves. Oh, ils n’allaient pas faire cours dehors, mais elle voulait introduire ce cours d’une autre manière et... Être à l’extérieur allait limiter les dispersions, ils l’écouteraient sûrement. Surtout que l’odeur dégagée par la plante, à l’intérieur, était infecte. Et la jeune femme ne voulait pas les dégoûter dès le premier cours, dès la première minute. Alors, autant les préparer mentalement, non ? C’est pourquoi elle avait fermé la porte de la serre derrière elle, attendant debout, devant celle-ci. Le cours devait commencer à dix heures, il était dix heures moins le quart. Un quart d’heure… Ils n’allaient pas tarder. Par expérience, elle savait que certains venaient même plus tôt pour avoir une bonne place, ou pour une autre raison qu’elle préférait ne pas connaître.



[HJ : Merci de consulter la liste des élèves inscrits avant de poster et de lire les règles. Pour ceux qui ne seraient pas inscrits mais qui voudraient participer, il n'est pas trop tard !]


Dernière édition par Nathalie Matthews le Sam 09 Fév 2013, 10:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Caoimhe Wheeler
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°6 - la Fleur de Feu

Message par : Caoimhe Wheeler, Dim 09 Déc 2012, 16:43


Caoimhe replia lettre qu'elle venait d'écrire à sa mère et qui, tout du moins elle l'espérait, traduisait assez de sa colère et de sa déception.

Maman,

Je viens de recevoir ta lettre, qui m'a vraiment gâché ma journée. Moi qui pensait passer Noël chez moi et en famille, je vais devoir les passer dans le vieux château et en plus me coltiner Abigail. Tu sais mieux qu moi qu'en période de fête elle est intenable. Je ne vais même pas prendre la peine d'ajouter que je t'en veux vraiment parce qu'en plus je m'y atendait. Combien de fois as-tu annulé nos vacances familiales pour faire de stupides voyages avec Papa ?
Bon je vais m'arrêter là car je crois que je ne serai pas capable de refouler ma colère plus longtemps.

Pense au moins un peu à ta fille que tu délaisses complètement
Cao.


Rangeant son matériel à écriture, elle ramassa son sac et se releva de l'herbe où elle était assise. D'après elle il était l'heure de son cours de Botanique.
Se dirigeant prudemment vers les serres, elle se demanda si le cours serait intéressant. Elle avait entendu qu'un nouveau professeur avait pris les relève et elle espérait qu'il ou elle serait à la hauteur de ses attentes. Elle adorait la Botanique depuis toute petite et elle avait plus que tout besoin d'assouvir son besoin de connaissances.
Son humeur s'assombrit en pensant à la réaction du professeur lorsqu'elle serait au courant de son " handicap ".
A chaque fois c'était la même mascarade : les professeurs se montraient compatissant envers elle, et Cao détestait cela, parlait bien fort pour être sûr qu'elle avait compris. A chaque fois elle avait l'envie de leur crier à la figure qu'elle n'était pas sourde, mais aveugle.

Lorsqu'elle arriva devant ce qu'elle supposait être la serre où se déroulerait le cours, elle tendit l'oreille afin de savoir si des élèves étaient déjà là mais elle n'entendit rien, mis à part un bruit d'objet qu'on tire.
Cao haussa un sourcil : elle devait être la première à être arrivée, et à en juger par le bruit qu'elle eprcevait, le professeur était en train d'installer quelque chose.

Essayant de n epas faire attention au bruit dérangeant, la Gryffondor s'assit dans l'herbe et sortit son manuel de botanique, qu'elle avait déjà lu en grande partie : le programme de cette année s'annonçait passionant...
Revenir en haut Aller en bas
James Andersen
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°6 - la Fleur de Feu

Message par : James Andersen, Dim 09 Déc 2012, 20:41


Un homme s'approchait. Il était vêtu d'une cape noire et d'un capuchon de la même couleur qui lui recouvrait la totalité du visage et remontait en triangle au-dessus. Sa description était aussi floue que cette mystérieuse personne. Autour de lui, un ciel gris avec des éclairs de temps en temps. Sortant une baguette magique de sa poche, l'homme s'avança devant une maison et frappa distinctement trois coups secs. Après quelques secondes d'attentes, une personne ouvrit. D'un geste rapide et précis, un éclair sorti de la baguette de l'inconnu et vint percuter la jeune femme qui fût projetée à l'intérieur de sa maison. Un homme sorti alors de la maison et le mystérieux inconnu encagoulé pointa sa baguette sur lui et une explosion verte y sorti pour l'expulser contre un mur. Repartant comme il était arrivé, le calme revint. Un petit garçon d'à peine trois ans franchit la porte d'entrée et regarda avec horreur le cadavre de son père. Il pleura toutes les larmes de son corps avant de courir chez ses voisins en courant.

Tom Ward se réveilla en sursaut. Des gouttes de sueur perlaient sont front. Il mit plusieurs minutes avant de reprendre correctement ses esprits. Un regard vers son réveil lui permis de voir qu'il était 9h et qu'il allait être en retard à son premier cours, celui de botanique. A peine habillé, il se hâta de descendre les escaliers pour rejoindre la salle commune de Serdaigle. Peu d'élève y été car la quasi-totalité de Poudlard prenait leur petit-déjeuner dans la Grande Salle. Rien sur le panneau d'affichage, Tom sorti de la salle commune.

Assit sur une chaise, il ne mangea pas grand-chose au petit-déjeuner. Le brouhaha incessant lui donnait mal à la tête. Soudain, des cris d'oiseaux se firent entendre et laissa place à un silence absolu. Des centaines de chouettes et hiboux arrivèrent dans la Grande Salle, les pattes prisent par des lettres et colis. Tom reconnue sa chouette SkyWhite qui lui déposa à sa place, la Gazette du Sorcier du jour. Il n'y jeta qu'un léger coup d'oeil. Il sorti ensuite de Poudlard.

Dehors, un vent frais lui caressa le visage. Cet hiver risquait d'être très froid. Ne connaissant pas le chemin pour rejoindre les serres, il demanda à un jeune homme qui faisait son footing dans le parc de le lui montrer. Les renseignements récupérés, Tom parti donc en direction de son premier cours. Après quelques minutes de marche, il atteignit sa destination voulue. Plusieurs serres se dressaient devant lui. Soudain, en s'approchant de l'une d'elle, une odeur écoeurant vint lui assaillir les narines. Mieux valait ne pas faire cours ici. Continuant son exploration, il aperçut une jeune fille de son âge assit sur l'herbe avec son manuel dans les mains. Le professeur de botanique se tenait près d'elle. Il était enfin arrivé et n'était pas en retard.

D'un geste poli, il salua le professeur et vînt s’asseoir à côté de la jeune fille. L'imitant, il sorti son manuel de botanique ainsi qu'un parchemin et une plume. L'observant de plus près, Tom l'avait déjà aperçu quelques fois sur la table des Gryffondor dans la Grande Salle. Etant timide, il dit d'une voix qu'il trouvait trop bégayante à son goût :

- Salut, ça va ? Je suis Tom Ward de Serdaigle et toi, quel est ton nom ?



Revenir en haut Aller en bas
Caoimhe Wheeler
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°6 - la Fleur de Feu

Message par : Caoimhe Wheeler, Lun 10 Déc 2012, 19:39


Cao venait de finir le chapitre consacré aux Alihosty lorsqu'elle sentit une personne, un garçon à en juger par la lourdeur de ses pas, s'asseoir près d'elle.
Elle se rétracta mais ne dit rien : après tout lui aussi avait le droit de s'asseoir dans les parc de Poudlard.

A en juger par ce qu'elle entendait, le jeune homme sortit également son manuel. Tâchant de ne pas y faire attention, la Gryffondor tourna la page et avait pour intention de commencer le nouveau chapitre lorsque l'élève se décida soudain à parler, d'une voix légèrement hésitante qui traduisait une certaine timidité :

- Salut, ça va ? Je suis Tom Ward de Serdaigle et toi, quel est ton nom ?

Cao haussa un sourcil, surprise qu'il ait le courage de s'adresser à elle. Le plupart des élèves l'évitaient de réputation, craignant sa soi disante méchanceté et froideur. Tom Ward... Non Cao ne l'avait jamais rencontré, si elle se souvenait bien. Ainsi il était à Serdaigle. Cao avait toujours apprécié les élèves de cette maison pour leur caractère généralement plus posé que les autres mais qui n'en étaient pas moins subtils.

Elle resta silencieuse quelques secondes. Le garçon semblait plutôt sympathique et doux mais la Gryffondor n'avait pas pour habitude de faire connaissance avec des inconnus. Jugeant cependant qu'elle n'avait rien à perdre, la brune lui répondit d'un ton qu'elle espérait amical :

- Moi c'est Cao. Enchanté.

Elle se tut, ne sachant pas vraiment quoi rajouter et un silence s'installa. Finalement, elle décida de le rompre en demandant :

- Tu aimes la botanique ?

Une question impersonnelle, typiquement utilisée lors des nouvelles rencontres. Mais cela signifiait tout de même un peu plus aux yeux de la rouge et or : la botanique était pour elle plus qu'une simple matière, c'était avant tout sa passion et un de ses loisirs favoris. Elle savait bien que très peu de personnes aimaient réellement cette matière à Poudlard et elle s'en désolait : cela faisait moins de personnes avec qui partager sa passion.

Elle jugea utile de préciser, bien qu'elle ne voyait pas en quoi cela pouvait bien intéresser son interlocuteur :

- Je suis à Gryffondor, en cinquième année.

Elle avait toujours été particulièrement fière de sa maison qui, tout du moins à ses yeux, reflétait des valeurs fondamentales tel que le courage ou encore la loyauté. Bien sûr toutes les maisons avaient leurs propres valeurs, mais celle que pronait les rouges et or lui semblait particulièrement fondées.

Elle referma son manuel d'un geste sec : il n'était pas très poli de lire en présence d'un autre, spécialement lorsqu'on parle avec lui. C'était une des règles que sa mère lui avait toujours enseignées et une des seules dont la brune se souvenait.

De toute façon elle avait assez appris sut l'Alihosty aujourd'hui, et il ne fallait pas oublier qu'un cours suivrait juste après.
Et elle savait bien que trop de Botanique avait tendance à l'embrouiller et à l'endormir. Bien qu'elle adorait cette discipline, il n'en demeurait pas moins qu'elle n'avait jamais été très studieuse ou encore moins appliquée.
C'était sans doute une des nombreuses raisons pour lesquelles elle n'avait pas été répartie à Serdaigle.
Revenir en haut Aller en bas
Nala O'Hams
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°6 - la Fleur de Feu

Message par : Nala O'Hams, Mar 11 Déc 2012, 17:44


Nala étais allongée sur son lit, les yeux fermées. Son esprit divaguait et elle était sur le point de s'endormir lorsque une voix lui fit lever la tête. C'était une de ses camarades de Serpentard qui étais apparemment pressée de rejoindre son premier cours de Botanique.

Plongeant sa tête sous son oreiller, elle essaya tant bien que mal d'ignorer l'insupportable voix qui la tirait de sa douce rêverie. Mais impossible de reprendre le fil de ses pensées. Agacée, elle se redressa lentement et se dirigea avec une lenteur exagérée vers la salle de bain de sa maison.

Une chose la réjouissait cependant : Contrairement à pas mal de monde, elle avait la chance d'avoir en permanence un visage rayonnant, même quand on venait de brusquement la tirer du lit. Cette simple idée l'a fit sourire et elle entrepris de se laver minutieusement avant de partir pour son cours de Botanique.

Après un petit temps de réflexion, elle entrepris de natter ses très longs cheveux bruns qui ondoyait jusqu'a ses reins. Elle les enferma dans une tresse serrée qui dégageait son fin visage. Jetant de temps en temps quelques furtifs coup d'oeil à sa montre, elle s'empressa de se peindre les ongles. Accrocha à ses oreilles deux magnifiques boucles en topaze et fila vers son armoire à vêtement.
Elle en sortie une légère robe bleue nuit avec un ravissant bustier de tulle et enfila une paire de Louboutin qui traînait sous son lit.


Jetant sur ses épaules sa cape de sorcière, elle ramassa son sac de cours et sortie enfin de la salle commune des Serpentard pour se diriger directement vers le Rez-de-Chaussé du Château.

La Verte & Argent ignora les bruits qui émanaient de la Grande Salle et où beaucoup d'élèves étaient encore occupés à prendre leur petit déjeuné. Poussant d'un coup d'épaule les portes qui conduisait au Parc, elle s'aventura sur la pelouse du Château, en direction des Serres de Botanique.

Elle n'eut aucun mal à repérer l'endroit. Effectivement, son professeur et deux élèves patientaient devant la plus grosse serre du Parc. S'en approchant avec prudence, elle scruta les élèves déjà présent en quête d'un visage connus mais il s'agissait apparemment d'élèves d'une autre maison.

Préfèrent ne pas se mêler à eux, elle s'assit un peu à l'écart, profitant des quelques rayons de soleils matinaux qui venaient lui caresser la peau. Elle sortie de son sac une belle pomme d'un rouge presque irréel et porta aussitôt le fruit à sa bouche. Contrairement à tout ceux qui devaient se goinfrer dans la Grande Salle, Nala n'avait pas besoin de s'empiffrer le matin pour tenir la journée, mais sans son habituel fruit du matin, elle était bien incapable de se concentrer sur quoi que ce soit.

Une fois son en-cas fini, elle jeta avec désinvolture le trognon derrière-elle et reporta son attention sur le lac qu'elle pouvais voir de là où elle était. La jeune femme pouvais même apercevoir un élève plutôt matinal qui faisait son jogging.




Dernière édition par Nala O'Hams le Dim 16 Déc 2012, 16:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe Monroe
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Cours n°6 - la Fleur de Feu

Message par : Phoebe Monroe, Mar 11 Déc 2012, 17:58


Quand le réveil sonna, Phoebe était déjà levé depuis quelques minutes, il s'était levé sous une sorte d'aura qui l'emplissait de joie. Vraiment, il ne savait pourquoi il était aussi heureux. Surement parce qu'il va revoir ses parents dans quelques jours pendant les vacances de Noël et surement parce que pendant les vacances de Noël on fête Noël. Il était pressé de retourner sur Saint-Andrew, pas uniquement pour revoir ses parents mais aussi pour partager des moments qu'on ne peut vivre que là-bas : déguster des marrons chauds au retour des chalutiers, regarder des dessins-animés sur la télévision qui ne marche qu'à peine. Ces moments là ne sont que pur bonheur.

Sortant de la douche, il partit mettre l'uniforme traditionnel de Poudlard, un pantalon noir et un pull assez vaste gris bien chaud auquel il accrocha son badge de préfet. Au niveau des chaussures, son choix se dirigea vers des chaussures en toile gris anthracite. Sur son nez trônait, comme à chaque fois qu'il avait cours, ses lunettes à la monture assez imposante assez tendance chez la population jeune. Le Lion n'avait pas vraiment envie de se coiffer aujourd'hui alors il fit juste un effort pour mettre ses cheveux un peu de côté mais ça lui allait très bien.

Le jeune homme sortit son emploi du temps, aujourd'hui son premier cours était "Botanique", ce qui ne tarda pas à l'égayer d'avantage car la botanique est l'une de ses matières favorites. Il mit vite fait ses affaires dans son sac et descendit prendre son petit-déjeuner dans la Grande Salle. Ce dernier fut constitué d'une délicieuse tarte aux pommes accompagné d'un verre de lait, la tarte était délicieuse car les elfes y avaient mis une petite touche de caramel.

Ses amis partirent au fur et à mesure rejoindre leurs cours et ce fut désormais au tour de Phoebe d'y aller. Quand il passa sous l'horloge de Poudlard il put remarquer qu'il avait un tout petit peu d'avance. Même le froid ne pouvait effacer sa gaieté, il avait pensé à apporter une veste en jean qui avait des motifs treillis, elle ne tenait pas énormément chaud mais apparemment le sourire du Gryffon le réchauffait plus que sa veste.

En avançant vers les serres, le jeune homme saluait quelques connaissances. Ils furent assez surpris de ne pas le voir marcher mais plutôt sautiller. Enfin arrivé, il se passa quelque chose d'étrange : le préfet entendit une voix venant du ciel dire quelque chose à propos de Noël mais quand il leva la tête il n'aperçut rien à l'horizon. Il finit par se dire que ce n'était que son imagination. Phoebe remarqua que pour le moment le cours ne se passait pas dans les serres mais plutôt dans l'arrière serre, légèrement surpris le jeune homme rejoignit les quelques élèves présents ainsi que la professeure. Quand il fut à proximité d'elle, il lui dit avec sourire : « Bonjour » Il remarqua Caoimhe, une fille qu'il a rencontré dans les toilettes de Mimi Geignarde, il vu qu'elle n'était pas seul mais avec un garçon. Se demandant s'il y avait anguille sous roche, il s'approcha d'elle et lui dit :

« Salut Caoimhe, c'est Phoebe »


N'attendant pas vraiment de réponses particulières de la jeune fille, il partit s'asseoir sur un autre tronc d'arbre, il se demandait quel allait être le sujet du cours d'aujourd'hui...

_______________________________


Aimette

Moi, Aimette, le plus aimant de tous les lutins du Pays du Père, je me baladais dans les airs dans un endroit que j'affectionne beaucoup : Poudlard. Tous ces magiciens pratiquant une sorte de magie qui m'est inconnue faisant souvent de merveilleuses fêtes pour Noël. C'est pour cette raison que je me baladais par ici.

C'est dans les airs bien évidemment que je me transportais, laissant derrière moi une fine traînée de poussière d'étoile. J'effectuais des pirouettes dans les airs sans que mon bonnet ne tombe -eh oui, ça sert d'être lutin- et à chaque fois que j'en exécutais une, je laissais échapper un petit rire assez candide.

C'est intrigué que je m'approcha d'un élève qui sautillait au travers du parc de Poudlard en direction des serres, je sentais en lui uniquement de bons sentiments et je ne put m'empêcher de sortir :

« Ah z'en connaît un qui va avoir un zoyeux Noël ! »

Grosse erreur car le jeune homme se retourna, heureusement que j'ai l'habitude de ces cas comme ça et que je peux m'enfuir très vite et ce dernier ne m'a même pas aperçut. Quand il disparut je put enfin sortir de ma cachette en laissant sortir un « Toï, Toï, Toï » pour chasser le malheur.
Revenir en haut Aller en bas
James Andersen
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°6 - la Fleur de Feu

Message par : James Andersen, Mar 11 Déc 2012, 19:34


Un léger vent frais caressa le visage de Tom. Il était rouge à cause de la froideur et avait peur qu'on le puisse le comparer avec une tomate. Se rapprochant un peu plus, quelque chose le frappa. Ses yeux n'avaient aucune expression. C'est comme si elle était aveugle. Non, bien sur que non. Aucune personne ne pouvais être sorcier et être aveugle en même temps. Sa mère lui avait déjà fait la remarque une fois dans les rues de Londres. Malgré ce petit défaut, il l'a trouvé assez jolie. Quelques cicatrices parcouraient son visage. Sa peau était pâle et ses cheveux de couleur noire. Voulant lui répondre, la jeune fille c'était tourné vers lui :

- Moi c'est Cao. Enchanté.


Ainsi c'était cette fameuse Cao. Tom avait déjà entendu plusieurs ragots à son sujet. Il parait que c'est une fille froide et pas très sympathique. La personne qui se trouvait devant lui avait l'air d'un tout autre portrait. Elle avait l'air gentil. A présent, il pourrait contredire les rumeurs. Il ne savait pas vraiment quoi dire. Brisant le silence elle continua :

- Tu aimes la botanique ?

Elle voulait faire plus ample connaissance avec lui. Il se réjouit qu'elle veuille continuer à parler avec lui. Depuis son arrivée, la plupart des élèves à qui il a adressé la parole lui avait répondu froidement, comme s'il était différent des autres. Malgré sa timidité, il voulut répondre sans bégayer mais elle le coupa dans son élan :

- Je suis à Gryffondor, en cinquième année.

Alors comme ça elle était en cinquième année, comme Tom. Il espérait qu'ils auraient d'autres cours en commun. Elle semblait être sympa. Elle referma d'un geste sec son livre. Tom se souvint qu'elle lui avait posé une question quelques secondes auparavant. Il lui arrivait d'oublier certaine chose quand il était en présence d'une fille. Quel vilain défaut :

- Bien sûr. Ma mère avait derrière notre maison, un grand potager et à côté, une petite serre avec différente plante. Elle me disait que j'en apprendrai plus sur celle-ci quand je serai plus grand. C'est pourquoi je me suis dépêché de m'inscrire à ce cours. Et toi ?

Tom essayait de créer un lien avec cette jeune fille. Ne voulant pas lui poser la question au sujet de son éventuelle handicap aux yeux et qui ne serait pas très poli, enchaîna :

- Tu es nouvelle ?

A ce moment-là, deux élèves arrivèrent. La première, une jeune fille qu'il avait aperçu une fois sur la table de Serpentard. Le deuxième était un garçon plus âgé que lui. Il ne connaissait pas sa maison. Celui-ci s'approcha de nous et dit :

- Salut Caoimhe, c'est Phoebe.

Ainsi, il m'ignorait. A peine sa phrase finie, il s'en alla s'asseoir plus loin. Quel drôle de personnage. Cao avait l'air de le connaître. Enfin bref, ce n'était pas son problème.



Revenir en haut Aller en bas
Ceyluce R. Chris
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°6 - la Fleur de Feu

Message par : Ceyluce R. Chris, Mar 11 Déc 2012, 22:34


J'étais en retard. Ce matin, quelqu'un m'avait joué un tour ! J'avais été dans la douche et en ressortant, ma sierviette autour de moi, mes vêtements avaient disparu du banc. J'avais du traverser toute la salle commune sous le regard déshabillant de gamins de 11 ans qui essayaient de me mâter. J'avais bien pris mon temps pour passer devant eux, une fois que j'avais vu celà, pour leur montrer ce qu'ils n'auront jamais avec leur face étrange pleine d'acnés.

Je m'étais mise à courir, en direction du cours de botanique, qui aujourd'hui se passait en exterieur. Je courrais vite, normale, je n'avais que des qualitées après tout, et j'arrivais, sans vraiment faire attention au bruit que je produisais. J'aimais être vu, donc rien de gênant ou de surprennant, jusqu'ici.

Beaucoup d'élèves se retournèrent vers moi, car je n'étais pas vraiment discrête, je lachais mon livre de botanique, 20 cm au deçu d'un muret. Il y eut donc un bruit sourd. Un garçon brun en groupe, légèrement plus loin que les autres se retourna et mon sourir se fit immense. Je redevins sérieuse immédiatement, car la prof me dévisageait, je crois.

J'avais déjà assez déçu mon père de ne pas être allé à Serpentard, pour qu'en plus, il reçoivent de mauvaise appréciations, ou des remarques qui lui ferait pêter les plombs. D'ailleur, celà faisait un moment que je n'avais pas eus de ses nouvelles, j'aimerai bien savoir ce qu'il se passe, où il est, ce qu'il fait. Lui dire qu'il me manque, et à quelle point j'avais besoin d'un homme à mes cotés.
Revenir en haut Aller en bas
Videlle Delvon
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°6 - la Fleur de Feu

Message par : Videlle Delvon, Mer 12 Déc 2012, 11:56


Videlle dormait à point fermé lorsqu'elle entendit un coup frapper à la fenêtre. Elle marmonna quelque chose et se retourna, mettant la couverture au dessus de sa tête. La lumière du jour l'avait surprise et ce ne fut que lorsqu'elle mit de l'ordre dans les rouages brumeux de son esprit qu'elle comprit. Elle avait oublié de fermer les rideaux de son lit à baldaquin. Elle avait encore lu très tard dans la nuit et ce n'était que lorsque ses yeux la rappelait à l'ordre qu'elle avait posé son bouquin et était tombée dans un sommeil profond.

Elle marmonna quelques jurons quand un coup à la fenêtre plus insistant se fit attendre. Elle se leva brusquement en faisant voler sa couverture. Elle s'avança vers une fenêtre du dortoir et ses orteils vinrent s'écraser douloureusement contre le pied de sa table de nuit. Elle se mordit la lèvre pour éviter de hurler et de réveiller ses condisciples qui dormaient encore, des larmes menacèrent de couler. Elle sautilla quelques instant sur place. Le temps que la douleur passe.

Décidément, la journée commençait mal.

Elle s'avança vers la fenêtre où une chevêchette d'Europe la regardait avec un regard entendu.
"Quinaï !" S'exclama la jeune femme heureuse.
Elle ouvrit la fenêtre en grand et laissa entrer la petite boule de plume mécontente. Elle déposa une lettre sur le lit de la jeune femme et poussa un petit sifflement à son encontre. La gryffondore sourit et dit:
"Je dormais, ce n'était tout de même pas ma faute. Pourquoi tu n'es pas venu pendant le petit déjeuné comme tout le monde ?"
Quinaï poussa un cri désapprobateur.

Videlle fronça les sourcils et regarda l'heure. Visiblement, elle avait loupé le banquet.
"Je ne suis pas en retard pour mon cours, c'est le principal." dit-elle en haussant les épaules.
Elle caressa doucement la tête de l'animal et entreprit d'ouvrir la lettre qu'elle lui avait apporté.

"Ma chérie,

J'espère que tout se passe bien dans ta nouvelle école et que tu parviens à t'adapter et à te faire des amis. Je ne vais pas te mentir. Je t'avoue que je m'inquiète énormément. Tu ne me donnes pas de nouvelles et j'ai peur qu'il t'arrive quelque chose. Je ne connais aucun de tes professeurs contrairement à ton ancienne école où ils étaient tous plus ou moins proches de ton père.
Ton père ... Il est d'une humeur massacrante depuis que tu as décidé de quitter Foxfire. Il ne me parle presque plus (ou juste pour me demander ce qu'il y a au souper). Je pense qu'il a du mal à se faire à l'idée que je t'ai soutenu dans ta quête d'indépendance. De toute façon, il a toujours une bonne raison de faire la tête. Tu le connais aussi bien que moi.
Tes frères sont un peu réticents à l'idée de te savoir loin mais ils ne sont pas aussi peu tolérants que ton père. Heureusement.

Pour ma part, tu me manques énormément mais j'espère t'avoir près de moi pour noël même si je me doute que tu préfèreras rester à Poudlard. (Ce que je comprends parfaitement). Je t'ai trouvé de nouveaux romans moldus que je t'enverrais d'ici une semaine. Ton père fouine un peu partout, s'il les voit j'ai bien peur qu'il en fasse de la charpie qu'il forcera à Quinaï de manger.

La pauvre bête s'ennuie sans toi, alors je te l'ai envoyé au lieu du hibou familial. J'espère que tu es heureuse de la voir. Tu peux la garder avec toi à Poudlard si tu le souhaite.

Je t'embrasse bien fort ma ViBelle,
Ta maman qui t'aime.
"

La jeune femme sourit tristement et relut plusieurs fois la lettre de sa mère. Elle lui manquait aussi énormément.

Quinaï poussa un petit cri mélodieux qui finit d'interpeller la jeune femme. Elle allait être en retard. Elle mit la lettre dans le tiroir de sa commode et partit se préparer pour son premier cour de botanique.

En revenant, elle relâcha la chevêchette et lui intima de rejoindre la volière.

Lorsqu'elle arriva à son cours de botanique, il n'avait heureusement pas encore commencé et seulement quelques élèves étaient présents. Quelques troncs d'arbres étaient installés pour qu'on puisse s'assoir et visiblement le professeur attendait le début du cours.
Videlle la salua et lui sourit. Elle attendait ce cours avec impatience. Elle s'installa à même le sol, le dos posé contre un tronc d'arbre et attendit que le reste des élèves s'installent.
Revenir en haut Aller en bas
Caoimhe Wheeler
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°6 - la Fleur de Feu

Message par : Caoimhe Wheeler, Mer 12 Déc 2012, 18:05


Cao attendit patiemment la réponse du garçon, qui sembla soudain distrait par quelque chose d'autre. La réponse à cette question lui apparut bientôt lorsqu'elle sentit un autre élève arriver, sûrement un garçon à en juger par sa démarche.
L'inconnu s'arrêta près d'elle et la salua d'une voix amicale, mais tout de même légèrement posée :

« Salut Caoimhe, c'est Phoebe »

La Gryffondor sursauta légèrement, ne s'attendant pas à retrouver Phoebe ici.
Elle avait rencontré ce Gryffondor, au cours d'une scène particulièrement gênante pour elle : il l'avait en effet surprise alors qu'elle venait de recevoir une lettre de sa lère et qui avait provoqué sa colère. Mais le garçon ne s'était pas laissé intimider et, au contraire, avait essayé de la comprendre. Malgré son attitude quelque peu anthipathique au début, il avait persévéré et elle avait fini par accepter de se confier. Et étrangement cela lui avait fait du bien. Elle avait apprécié l'attitude ouverte du jeune homme et ses valeurs morales. C'est pourquoi elle répondit gentiment à son salut :

- Bonjour Phoebe. Je ne savais pas que tu t'intéressais à la botanique.

Elle entendit les pas du garçon s'éloigner de quelques pas et s'asseoir près d'un tronc d'arbre proche.
Finalement, elle reporta son attention sur son interlocuteur, qui répondit à sa question précédente :

- Bien sûr. Ma mère avait derrière notre maison, un grand potager et à côté, une petite serre avec différente plante. Elle me disait que j'en apprendrai plus sur celle-ci quand je serai plus grand. C'est pourquoi je me suis dépêché de m'inscrire à ce cours. Et toi ?

A ce moment là, la jeune fille ne put s'empêcher de ressentir une pointe de jalousie comme à chaque fois qu'elle écoutait quelqu'un témoigner de sa complicité avec sa mère et qui lui rappelait douloureusement l'inextisence de la sienne avec sa mère.
Elle secoua sa tête pour chasser ces pensées et elle tenta de lui répondre d'un ton neutre, cachant son ressenti :

- Tu as de la chance. Ma mère a toujours détesté les plantes alors que depuis toute petite, je suis fasciné par cet univers. Encore une chose à ajouter à la liste des sujets que nous avons en désaccord....finit-elle par rajouter avant de se stopper brusquement : encore une fois elle avait laissé son amertume parler à sa place et son interlocuteur serait désormais au courant de ses problèmes familiaux.

Ressentant une certaine gêne, elle sauta sur l'occasion lorsque Tom lui posa une nouvelle question afin de savoir si elle était nouvelle ici ou non et elle répondit rapidement :

- Non ! Je suis arrivée en première année. Et toi ?

La jeune fille tendit l'oreille : de plus en plus d'élèves arrivaient désormais, et ils devaient être au moins une petite dizaine. Elle avait hâte que le cours commencer, et ne cessait de remuer ses genoux d'impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie Matthews
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) :
Occlumens
Legilimens


Re: Cours n°6 - la Fleur de Feu

Message par : Nathalie Matthews, Sam 22 Déc 2012, 18:45


Comme Nathalie l’avait prévu, les élèves arrivaient au compte-goutte mais étaient là à l’heure pour la plupart. Elle rentra quelques instants dans la serre pour vérifier que tout était en place et ressortit environs dix minutes après, laissant ainsi le temps aux derniers d’arriver. Tous les élèves étaient assis et semblaient attendre sa venue, s’interrogeant sur ce qu’ils allaient voir, faisant connaissance. Ils ne se connaissaient donc pas encore ? C’était un bon point pour elle, ils n’allaient pas discuter entre eux et seraient donc assidus pendant ce cours. De plus, ils ne pourraient pas se disputer. Que du bonheur ! Nathalie se plaça au centre du petit groupe présent et, leur adressant un sourire et un bonjour, elle montrait que le cours avait commencé. Mais… Cette fois, il n’y avait pas d’indice pour le cours, pas d’énigme à résoudre pour connaitre l’objet du cours d’aujourd’hui. Elle avait donc dû penser à un autre moyen pour leur faire deviner la plante qu’ils allaient étudier, d’où son souhait de rester hors de la serre pour l’instant. Bon… C’est parti ! Voyons voir si cela fonctionne. La professeure de botanique lança, d’une voix haute et claire :

Nathalie –
Bonjour ! Bienvenue à tous à ce cours de botanique, le premier pour certains d’après ce que je vois.

Nathalie marqua une pause, laissant le temps aux derniers élèves de réaliser que le cours commençait. Il y en avait toujours pour qui il fallait plus de temps pour se mettre au travail, pour arrêter de discuter avec son voisin, ou autre. De plus, ils ne se connaissaient pas ou peu et se voyaient donc pour la première fois d’après les quelques bribes de conversation qu’elle entendait. Il faudrait qu’elle discute avec un des autres professeurs, histoire de voir quels étaient les élèves plus assidus, plus dissipés, etc. Après tout, oui, elle était seule face aux élèves, mais elle était avec d’autres professeurs en temps normal. Mais, à présent, le calme était totalement retombé, la jeune femme reprit donc :

Nathalie –
Alors, pour ceux qui ne me connaissent pas et donc, qui ne connaissent pas ma méthode : d’habitude, je donne un indice sur la plante que l’on étudie au cours. Mais ici, comme il s’agit de mon premier cours depuis longtemps, je n’ai pas pris le temps de le faire, mea culpa. En revanche, je tiens à préciser une chose : le cours ne se donnera pas toujours dehors. Seulement, la plante que nous étudions aujourd’hui empeste et j’ai préféré faire la partie théorique ici avant de passer à la pratique. J’espère que vous n’êtes pas trop sensibles, d’ailleurs.

Nouvelle pause pour laisser les élèves assimiler les paroles que venait de dire Nathalie. Elle savait que, pour la plupart, cette méthode pouvait paraître étrange mais… C’était plus motivant, non ? Et puis, de cette manière, ils cherchaient des informations sur la plante en question et, même s’ils se trompaient de plante, ils travaillaient sur une autre plante. Que du positif pour elle qui voulait leur enseigner la botanique ! Mais à présent, la question qu’elle voulait leur poser pour lancer le cours et faire réfléchir les élèves :

Nathalie –
Alors, pour commencer ! Comme je vous l’ai dit, la plante que nous allons étudier aujourd’hui empeste parce que je l’ai un peu brusquée. Quelqu’un, parmi vous, peut-il me dire quelles sont les plantes qui dégagent une forte odeur ? Il y en a plusieurs, n’hésitez pas à répondre ! Mais n’oubliez pas de lever la main.

[HJ : Désolée pour la petite attente, j’ai eu du boulot mais c’est bon à présent ! Vous pouvez, bien sûr, regarder sur des sites pour me répondre et considérez que je vous donne la parole à chaque fois.]
Revenir en haut Aller en bas
Caoimhe Wheeler
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°6 - la Fleur de Feu

Message par : Caoimhe Wheeler, Sam 22 Déc 2012, 19:03


Soudain, la professeur de botanique les interrompit ans leur conversation. Cao se tut immédiatement, pas vraiment par respect pour le professeur mais surtout par impatience de découvrir la plante qui ferait l'objet de leur cours aujourd'hui.
Ramenant son manuel sur ses genoux, Cao tendit l'oreille et écouta le discours de leur nouveau professeur : après le blabla habituel d bienvenue, la professeur expliqua que les cours ne se feraient pas toujours à l'extérieur et la Gryffondor ressentit une pointe d déception naître en elle : elle préférait de loin les cours dehors mais bon... Elle enchaîna ensuite en leur expliquant que la plante qu'ils allaient étudier aujourd'hui empestait et les mit en garde. Cao ricana : ce n'était pas une odeur un peu dérangeant qui allait la faire renoncer à entrer dans cette serre !

Leur nouvelles professeur, à en juger par sa voix et ses intonations, semblait être une personne sérieuse, mais énergique et juste. Elle lui fit bonne impression et lorsqu'elle demanda aux élèves quelles étaient les plantes remarquables par leurs odeurs, la main de la Gryffondor se tendit instantanément avant qu'elle réponde d'une voix enthousisate :

- Le Bobubulp qui dégage une forte odeur d'essence par exemple ?

Ce n'était pas vraiment dans ses habitudes de participer aux cours et de se faire remarquer, mais lorsqu'il s'agissait de la Botanique ou des Potions, Cao ne pouvait se retenir !
Revenir en haut Aller en bas
Videlle Delvon
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°6 - la Fleur de Feu

Message par : Videlle Delvon, Dim 06 Jan 2013, 14:02


Videlle attendait que le professeur commence son cours avec impatiente. Elle adorait la botanique depuis toute petite. Elle adorait en fait avoir les mains sales de terre et s'occuper de plantes plus étranges les unes que les autres.

Son ancienne école ne privilégiait pas l'apprentissage de la botanique. A son grand malheur. Jugeant cela inutile, le directeur avait fait supprimer la matière bien avant que la jeune fille ne vienne étudier dans son école.

"Alors, pour ceux qui ne me connaissent pas et donc, qui ne connaissent pas ma méthode : d’habitude, je donne un indice sur la plante que l’on étudie au cours. Mais ici, comme il s’agit de mon premier cours depuis longtemps, je n’ai pas pris le temps de le faire, mea culpa. En revanche, je tiens à préciser une chose : le cours ne se donnera pas toujours dehors. Seulement, la plante que nous étudions aujourd’hui empeste et j’ai préféré faire la partie théorique ici avant de passer à la pratique. J’espère que vous n’êtes pas trop sensibles, d’ailleurs."

Videlle trouvait ce concept assez sympa, des indices pour trouver la plante. Elle espérait qu'à l'avenir cela serait le cas. Même si elle comprenait tout à fait que leur professeur n'ait pas trouvé le temps de le faire pour cette fois.
La jeune femme pensait que c'était une merveilleuse idée. Cela permettait aux élèves de s'impliquer dans le cours et donc d'apprendre plus facilement.

"Alors, pour commencer ! Comme je vous l’ai dit, la plante que nous allons étudier aujourd’hui empeste parce que je l’ai un peu brusquée. Quelqu’un, parmi vous, peut-il me dire quelles sont les plantes qui dégagent une forte odeur ? Il y en a plusieurs, n’hésitez pas à répondre ! Mais n’oubliez pas de lever la main."

Lorqu'elle allait lever la main pour répondre, une autre élève de la même maison qu'elle fut plus rapide et fut interrogée.

" Le Bobubulp qui dégage une forte odeur d'essence par exemple ?"

Videlle sentit l'excitation de la jeune fille qui venait de répondre. Visiblement, elle n'était pas la seule à aimer ce cours. Elle sourit puis leva a son tour la main pour répondre:

"La plante Mimbulus Mimbletonia est aussi une plante qui peut sacrément empester lorsqu'on la secoue un peu trop. C'est son moyen défensif, lorsqu'on pique cette plante très rare, elle projette de l'empestine, un liquide vert et malodorant."

Videlle baissa la main et attendit que d'autres élèves répondent à leur tour.
Revenir en haut Aller en bas
Roman Walter Johnes
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°6 - la Fleur de Feu

Message par : Roman Walter Johnes, Mar 08 Jan 2013, 19:08


Cette fois, Roman fut réveillé par les horribles ronflements de son compagnon de chambre. Même pas foutu de dormir correctement se lamenta le jeune Poufsouffle dès son réveil. C'est avec mauvaise humeur qu'il descendait dans la salle commune se réchauffer près du feu qui était censé protéger du froid hivernal. Il lança des faux sourires chaleureux à ses camarades de maison. Dix minutes s'écoulèrent pendant la-quel Roman peaufinait ses stratégies d'échec. En effet, il avait trouvé un adversaire de taille à affronter, pas le ventre vide évidemment. Roman descendit à la Grande Salle.

C'était une vaste salle au plafond enchanté qui reproduisait le temps qu'il faisait dehors. On y trouvait quatre longues tables pour les quatre maisons. La table la plus près de la porte était celle de Serpentard, puis vint Serdaigle, Poufsouffle, et contre le mur du fond, Gryffondor. Les professeurs, quant à eux s'étaient installés à la grande table, placée sur une estrade en face des quatre autres tables. Roman aperçut une porte derrière la table des professeurs qui devaient sans doute permettre aux professeurs d'entrer par l'extérieur sans passer par les portes principales.

Roman s'empressa d'aller s'asseoir à la table des Poufsouffles. Grognon, il mangea tout ce qu'il trouvait avec appétit. Pas le temps de tout manger, Roman prit deux portions de pudding pour se diriger à son premier cours de Botanique.* Meerde encore en retard *

Il entra et prit place rapidement au fond de la classe.

- Alors, pour commencer ! Comme je vous l'ai dit, la plante que nous allons étudier aujourd'hui empeste parce que je l'ai un peu brusquée. Quelqu'un, parmi vous, peut-il me dire quelles sont les plantes qui dégagent une forte odeur ? Il y en a plusieurs, n'hésitez pas à répondre ! Mais n'oubliez pas de lever la main.

Encore des choses qui puent à étudier ! C'est sous le regard observateur de Roman que deux filles répondirent chacune leur tour.

- Le Bobubulp qui dégage une forte odeur d'essence par exemple ?

Le jeune Poufsouffle se demandait si la Gryffondor méritait d'être à Poudlard, dès son plus jeune âge, Roman avait apprit qu'on ne répondait pas à une question par une question.

- La plante Mimbulus Mimbletonia est aussi une plante qui peut sacrément empester lorsqu'on la secoue un peu trop. C'est son moyen défensif, lorsqu'on pique cette plante très rare, elle projette de l'empestine, un liquide vert et malodorant.

Roman pensa pareil, mais il avait également envie de faire sa petite remarque.

- La Gryffondor qui vient de répondre est également une plante qui est très malodorante avait chuchoté Roman.

Amusé, Roman replongeait gribouiller quelques notes dans ses parchemins.
Revenir en haut Aller en bas
James Colins
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°6 - la Fleur de Feu

Message par : James Colins, Mer 09 Jan 2013, 00:43


Le cours de botanique que James avait dans la matinée le mettait tout particulièrement de bonne humeur. Au moins ne serait-il pas enfermé au château pour les prochaines heures. Assit à la table des Gryffondors, ingurgitant un fameux petit déjeuner, le jeune homme avait les yeux tournés vers le plafond magique, qui annonçait un très beau temps. Sitôt son repas terminé, le jeune homme enfila sa cape de sorcier avant de quitter la Grande Salle, déterminé à ne pas arriver en retard. Mais le cours n’avait pas commencé que James arrivait déjà en vue des serres. Resserrant sa cape autour de lui à cause de la fraîcheur ambiante, il s’assit aux côtés des quelques élèves déjà présents. De toutes évidence, le cours allait se dérouler sur la pelouse. James n’en fut que plus heureux, puisqu’il adorait être en extérieur. Il sortit négligemment un parchemin, une plume et son manuel de botanique de son sac tout en jetant des regards alentours, se demandant ce qu’ils allaient étudier.

Bientôt, tous les élèves furent assis devant les serres, chuchotant entre eux ou attendant simplement le début du cours. James ne connaissait aucun d’entre eux, mais avant qu’il n’ait abordé l’un d’entre eux, le professeur prit la parole.

Bonjour ! Bienvenue à tous à ce cours de botanique, le premier pour certains d’après ce que je vois.

James ne l’avait ni vu, ni entendu arriver, aussi fut-il quelques peu surpris. Mais il ne tarda pas à froncer les sourcils dans un air concerné, et remarqua que le silence se faisait tandis que chaque élève se taisait et faisait de même.

Alors, pour ceux qui ne me connaissent pas et donc, qui ne connaissent pas ma méthode : d’habitude, je donne un indice sur la plante que l’on étudie au cours. Mais ici, comme il s’agit de mon premier cours depuis longtemps, je n’ai pas pris le temps de le faire, mea culpa. En revanche, je tiens à préciser une chose : le cours ne se donnera pas toujours dehors. Seulement, la plante que nous étudions aujourd’hui empeste et j’ai préféré faire la partie théorique ici avant de passer à la pratique. J’espère que vous n’êtes pas trop sensibles, d’ailleurs.

La méthode était certes originale, mais surtout très intéressante. James trouva dommage qu’elle ne soit pas appliquée pour aujourd’hui. Pour autant, ils avaient la chance de se trouver dehors, ce qui n’arrivait pas si souvent. A l’entente de la particularité de la plante du jour, le jeune homme fronça le nez par réflexe avant d’écouter la suite du discours de leur professeur.

Alors, pour commencer ! Comme je vous l’ai dit, la plante que nous allons étudier aujourd’hui empeste parce que je l’ai un peu brusquée. Quelqu’un, parmi vous, peut-il me dire quelles sont les plantes qui dégagent une forte odeur ? Il y en a plusieurs, n’hésitez pas à répondre ! Mais n’oubliez pas de lever la main.

Plusieurs plantes à l’aspect biscornu et à l’odeur désagréable lui revinrent en mémoire, mais avant qu’il n’ait tenté une réponse, une élève de Gryffondor avait déjà proposé le Bubobulb, et une autre le Mimbulus Mimbletonia. Pour celle-ci, James hocha la tête avec vigueur. Il lui était arrivé de se faire asperger d’empestine alors qu’il essayait d’aider sa mère à prendre soin de sa très chère plante, et il en gardait un très mauvais souvenir.

Pour ce qui était du nom des plantes qui s’agitaient dans l’esprit de James, il n’arrivait à en saisir aucun. Il y avait bien l’Amorphophallus Titanum et son odeur de chair en décomposition, mais son père lui avait assuré qu’il s’agissait d’une plante moldue. Aussi James préféra ne pas s’avancer, et attendit la suite non sans impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours n°6 - la Fleur de Feu

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2

 Cours n°6 - la Fleur de Feu

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.