AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac
Page 1 sur 16
Escapade nocturne
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 16  Suivant
Ceyluce R. Chris
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Escapade nocturne

Message par : Ceyluce R. Chris, Jeu 13 Déc 2012 - 21:27


[Autorisé par Elizabeth Shelley]

Je tournais en rond dans mon lit depuis plusieurs heures. Interdiction de sortir de la salle commune après 21h ? C'est quoi ces conneries là ? Je ne pouvais pas dormir comme celà moi. Je n'étais plus une poule. Je décidais d'aller faire une excursion dehors. Un peu d'air fraiche ne me ferais pas de mal. Je me glissais hors de mon lit et décendis dans la salle commune, il n'y avait plus personne depuis plusieurs heures dans cette dernière.

Je quittais la salle commune et me glissais à travers les couloirs, pour approcher l'entrée. Je passais par la petite porte et me dépêchais de filer vers le lac. La bas je serais tranquil. Personne ne viendrais m'y chercher. Enfin, c'est ce que je croyais.

Je m'assayais contre un arbre et soufflais doucement. Je cherchais dans ma poche un vis' que j'avais gardé des Moldues : La cigarette, je l'allumais quand je cru percevoir des bruits de pas. Je regardais autour de moi et ne vu rien. Je continuais donc à fumer quand une voie susura quelque chose, tout contre ma joue et mon épaule gauche.

Je me retournais et vi qu'il s'agissait de Tom. qu'est ce qu'il avait pu me faire peur !

Edit Elizabeth : Bonsoir Ceyluce. Vos messages contiennent beaucoup de fautes que vous pourriez facilement corriger en utilisant BonPatron.com. Cordialement.


Dernière édition par Elizabeth Shelley le Jeu 13 Déc 2012 - 22:35, édité 3 fois (Raison : Mise à jour de la mention [autorisé] + correction du titre)
Revenir en haut Aller en bas
James Andersen
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Escapade nocturne

Message par : James Andersen, Jeu 13 Déc 2012 - 21:52


Un homme s'approchait. Il était vêtu d'une cape noire et d'un capuchon de la même couleur qui lui recouvrait la totalité du visage et remontait en triangle au-dessus. Sa description était aussi floue que cette mystérieuse personne. Autour de lui, un ciel gris avec des éclairs de temps en temps. Sortant une baguette magique de sa poche, l'homme s'avança devant une maison et frappa distinctement trois coups secs. Après quelques secondes d'attentes, une personne ouvrit. D'un geste rapide et précis, un éclair sorti de la baguette de l'inconnu et vint percuter la jeune femme qui fût projetée à l'intérieur de sa maison. Un homme sorti alors de la maison et le mystérieux inconnu encagoulé pointa sa baguette sur lui et une explosion verte y sorti pour l'expulser contre un mur. Repartant comme il était arrivé, le calme revint. Un petit garçon d'à peine trois ans franchit la porte d'entrée et regarda avec horreur le cadavre de son père. Il pleura toutes les larmes de son corps avant de courir chez ses voisins en courant.

Encore et encore une fois Tom faisait le même cauchemar. Depuis la mort de son père il n'en avait jamais fait. Arrivé à Poudlard, cela commencé. Peut être que ça a un rapport avec ce château. Tant de questions dans sa tête qu'il ne réussit à s'endormir. Il regarda le réveil qui lui indiqua 23h. Il se leva, s'habilla et se souvint qu'il y avait le couvre-feu. Peu importe, un peu d'air lui fera oublier tout ça. La salle commune traversée sans un bruit, il entama son expédition. Passant d'un couloir à un autre, il essayait de faire le moins de bruit possible. Enfin la porte menant au Parc apparût devant lui.

Dehors il faisait frais. La température devait tourner autour de zéro en cette saison. Tom avait bien fait de mettre un blouson. C'est en claquant légèrement des dents qu'il commença la traversée du parc. Le ciel était étoilé et la lune est pleine. On pouvait presque voir comme de jour. Arrivant près du Lac, Tom crut apercevoir de la fumée à l'opposé. Il s'empressa de le longer pour allez voir ça de plus près. Adossé contre un arbre, Ceyluce R. Chris fumait une cigarette. Il l'avait rencontré quelques heures plus tôt dans la salle commune et avait dû la laisser suite à l'intervention dans membre du personnel. Quand il s'approcha, une branche craque sous son pied. Ceyluce se retourna et Tom lui dit :

- Bonsoir. Qu'est-ce que tu fais là ? Tout va bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Ceyluce R. Chris
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Escapade nocturne

Message par : Ceyluce R. Chris, Jeu 13 Déc 2012 - 22:08


Non, je n'avais pas rêvé en faite. Une branche craqua, très, très proche de moi, je me retournais en vitesse, en même temps, j'esquissais le geste de prendre ma baguette. Mes cheveux avaient volé et c'était réparti un peu n'importe comment sur mes épaules. Je voyais une silhouette mais la lumière de la lune était du mauvais coté et éclairé son dos, pas son visage. Ma main était crispé sur ma baguette, après tout, on ne savait pas sur qui on pouvait tomber en pleine nuit.

Et puis la personne dis quelque chose. Ce qui confirmer ma premiere impression. D'après la silhouette, j'avais pensé qu'il s'agissait d'un garçon. Un jeune, pas un adulte. Et puis là, je reconnu sa voix et on vis dans mon comportement que celà m'avait rassuré. En faite il s'agissait de Tom, le garçon que j'avais rencontré dans la fin d'après midi, dans la salle commune. Lui aussi était à Cerdaigle. Il s'interrogeait sur ma présence ici. A cette heure ci. Je pouvais honnetement lui retourner la question.

- Bonsoir. Qu'est-ce que tu fais là ? Tout va bien ?

Me demanda-t-il.

- Oui oui sa va.

Lui dis je en souriant avant de poursuivre.

- J'avais juste besoin de prendre l'air. De pouvoir réfléchir. De pouvoir respirer et.. Fumer.

C'était un vis que j'avais récupéré des moldus, et qui ne me déplaisait pas, il faut le dire. Je le voyais tremblé, meme sous son gros manteau. Je tapotais le plaid sur lequel j'étais installé, lui faisant signe que s'il voulait, il y avait aussi de la place pour lui. Moi, pour ma part, je portais juste ma petite chemise de lui blanche, avec une écharpe du bleu de cerdaigle, mélangé à un bleu nuit. Mais je ne craignais pas le froid et celà depuis toute petite.
Revenir en haut Aller en bas
Adriel Lloyd
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Escapade nocturne

Message par : Adriel Lloyd, Mer 13 Fév 2013 - 14:58


Ce Rp datant de plus d'un mois, je poste donc pour participer au jeu des territoire


Je venais de rentrer dans la salle commune de Gryffondor, et il était à peu près vingt heures quand j’avais enfin eu le temps de m’asseoir et me reposer sur un des fauteuils. Seul perte à déplorer dans cette journée difficile, et non des moindres : mon balais. Mon magnifique balai qui me servait au moins autant que mon cerveau, surtout durant les matchs de Quidditch. Un instant déconcentré, enfilant mes vêtements « normaux » après l’entrainement, j’avais tout bonnement été incapable de remettre la main dessus. J’avais d’ailleurs passé près de vingt minutes dans les vestiaires à le chercher, sans succès. Je n’avais aucune idée de l’endroit où il pouvait être, je n’avais même pas un soupçon concret, et pourtant dans l’équipe tout semblait bien se passer. Une blague, un début d’Alzheimer… je n’en savais rien.

J’étais alors installé sur ce fauteuil, la main supportant ma tête, et les cheveux décoiffés, ruminant pendant tout le repas. J’étais décontenancé, et j’étais assez dégouté par le fait que quelqu’un puisse me faire une si mauvaise blague, et pourtant même des heures après les faits, j’étais incapable d’expliquer ce phénomène. Lorsque soudainement, un des Gryffondor qui était présent dans la salle commune me prit de cours, attirant mon attention par sa voix et la révélation qu’il était sur le point de me faire :

- Hey Adriel, tu cherche ton balai ? Va faire un tour au lac je crois que le concierge voulait te faire une surprise.

Les rires du gamin m’agaçaient, alors que j’étais en ébullition, me levant soudainement, enroulant mon écharpe autour de mon cou et en sortant en trombe de la salle commune. J’avais même lâché un soupir de déception, voire de dépit, parce que ce concierge commençait à me courir sérieusement sur le haricot. J’avais même complètement oublié les règles de déplacement au sein de Poudlard, tellement mon agacement était fort : rien à faire des horaires, ou des responsabilités, je voulais aller m’expliquer avec lui, et plus j’avançais vers ce lac, plus je me rendais compte que le concierge était la seule personne capable de me faire un coup aussi foireux.

J’étais alors arrivé à bon port, le regard figé et les sourcils renfrognés, voyant cet imbécile de concierge se tenant les bras croisés au bord du lac. Je lui lançais des regards perçants, presque « lance missiles », et je compris soudainement qu’il fallait que je plonge : il avait mit le balais au fond de l’eau ? Mais quelle idée ! Son regard faisait des vas et viens entre moi et le bout de mes pieds. Un mot y était déposé, et on pouvait y lire « Les êtres de l’eau le garderont surement comme trophée » et je n’avais pas d’autres choix, je n’avais pas l’intention de laisser mon balais se noyer, encore moins de le repayer, mais surtout, et je dis bien surtout, je ne voulais pas lui laisser ce plaisir. En deux temps trois mouvements, j’avais enlevé mes habits, restant habillé uniquement de mon boxer favori, que j’allais sacrifier au profit de mon balai. Il faisait froid : diantre ! Mais je comptais bien régler cette histoire le plus vite possible, aller dormir et en finir avec cette journée pourrie. Objectif, trouver cette satanée créature avec mon balais.

Une fois dans l’eau, en crispant mon visage à chaque pas que je faisais, surtout pendant le passage de sous là ceinture, à au dessus de la ceinture –Sensation la plus horrible de la soirée – je fis de mon mieux pour gagner du temps en Apnée, je choisis alors le sort de « Têtenbulle » qui m’offrit environ une heure de nage libre dans le fond du lac. Je me les gelais, je frôlais la congélation instantanée, mais j’ouvrais grand mes yeux en espérant trouver une de ces créatures qui possédait sans aucun doute mon balai.

____________________________________________

1 – Après quelques minutes de plongée, Adriel parvient à trouver une de ces créatures. Hélas elle ne possède pas son balais mais elle reste une piste pouvant le diriger directement vers son but : retrouver son balais.
2 – Au bout d’une heure de nage effrénée, le sort de « Têtenbulle » se dissipe et laisse Adriel sans air entre 3 et 4 mètres de la surface. Il finit alors par sortir sa tête de l’eau à l’aide sur sort « Ascencio », et en pointant sa baguette vers le fond de l’eau. Il manque de se noyer en hurlant à l’aide.
3 – Quelques instants après avoir plongé, Adriel aperçoit une silhouette et s’en rapproche en distinguant petit à petit son balais, avant de découvrir l’être de l’eau qui possède son du.
4 – Au bout d’une cinquantaine de minutes, Adriel abandonne son balai, et l’espoir de découvrir une créature de l’eau, puis ressort du Lac toujours en caleçon et se précipite sur le concierge pour régler ses comptes au moyen de ses mains.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Escapade nocturne

Message par : Maître de jeu, Mer 13 Fév 2013 - 14:58


Le membre 'Adriel Lloyd' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Dey
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Re: Escapade nocturne

Message par : Hugh Dey, Mer 13 Fév 2013 - 15:30


Le Quidditch c’était marrant. Les blagues, encore plus. C’est pour ça que j’avais décidé de faire une blague à un joueur de Quidditch. Les deux combinés, ce serait parfait. Oui, on jouait ensemble. Ca ne voulait pas dire qu’on s’aimait bien. Ni même qu’on se connaissait. C’était un foutu élève. Donc forcément il ne m’aimait pas. Alors pour lui faire payer cet affront, j’avais piqué son balai. Il fallait dire qu’il n’avait pas surveillé son précieux. Alors qu’il était attrapeur. C’était un peu n’importe quoi. La balai est l’atout le plus précieux de l’attrapeur. Bon, ses bras aussi. Parce que sans ses bras, il ne peut pas attraper. Mais remarquez, sans ses bras, il ne serait pas attrapeur. Sans balai… Il en aurait juste un moins bon. Alors c’était mieux de lui piquer son balai que de lui piquer ses bras.

Je l’attendais dehors. Je ne bougeais pas, au pied de l’arbre. On m’avait sans doute vu. D’ailleurs j’avais laissé entendre à certains élèves que s’ils voyaient Adriel, ils pourraient lui dire de venir au lac. J’avais bien envie de laisser son balai au fond de l’eau. Voir comment il se débrouillait l’autre idiot. Parce que c’était quand même pas une flèche… J’attendais longtemps. Très longtemps. Jusqu’à ce que la nuit tombe. Je me les gelais moi… Et j’avais faim. Mais je voulais voir le moment où il arriverait.

Finalement je m’assoupis contre l’arbre. Ca me rappelait des années d’errance à dormir n’importe où dehors. Mais comme il faisait trop froid je ne dormais pas bien. Je m’étais habitué au confort de mon lit. Et puis finalement, heureusement que je ne dormais pas bien. L’asticot venait d’arriver et de trouver le mot. J’avais écrit un mot. Je n’écrivais pas bien. Mais ça signifiait que son balai était au fond de l’eau. Il était bête. Il aurait pu se servir de sa baguette pour le ramener. Je l’avais juste fait tomber moi. Mais non. Il avait préféré plonger. Se déshabiller devant moi. D’ailleurs il n’était pas mal. Je n’avais pas pu m’empêcher de regarder un peu son… torse. Qui bientôt avait disparu dans l’eau sombre.

Je m’assis en tailleur. Je ne savais pas combien de temps il mettrait à trouver. Surement longtemps. Il n’était pas doué. Alors il fallait que je m’occupe les mains. Je me relevais, je faisais les cent pas. Et puis je grimpais à l’arbre aussi. J’avais l’idée de prendre une branche morte. Enfin morte sur l’arbre. parce qu’il avait l’air tellement doué dans l’eau qu’il pourrait ne pas sortir. Et lui, il ne fallait pas qu’il meurt. Tout le monde savait qu’il était avec moi. Puis je me rasseyais et attendais en jouant avec la branche.

Ce qu’on peut dire, c’est que j’avais bien fait de la prendre ! Car bientôt, il sortit la tête de l’eau et je ne pus discerner qu’un grand :

« Aiiiiiiiiiiiiideeeeeeeeeeee »

Ni une, ni deux, je pris la « perche » et la lui tendit. Qu’importe si elle lui faisait mal aux mains, il fallait qu’il ressorte. Mais il était les mains vides… Je n’avais pas pris de serviette pour lui donc il allait se les geler. Et en plus, il allait devoir y retrourner parce qu’il n’avait rien trouvé.

« T’es pas doué… P’t-êt’ qu’il est enseveli. T’imagine si tu l’retrouves pas ? »

Moi je rigolais. Mais je ne crois pas que lui rit beaucoup. Peu importe. J’attendais qu’il reprenne son souffle. Je faisais mine de réfléchir à une solution alors que lui voulait se battre. D’accord… Je me plaçais face à lui. Je chargeai. Je me retrouvais contre lui et d’un coup, je le poussais dans le lac :

« Retourne là-bas et ressort que quand tu là ! »

J’espérais ne pas avoir fait de bêtise… Si j’avais vraiment perdu son balai je serai dans de beaux draps. Pas envie de lui repayer moi.
Revenir en haut Aller en bas
Adriel Lloyd
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Escapade nocturne

Message par : Adriel Lloyd, Mer 13 Fév 2013 - 16:08


Reprenant ma respiration avec autant de fougue que je le pouvais, sautant hors de l’eau comme un pingouin coursé par le grand requin blanc, j’agrippai la branche que m’avait tendu le concierge. Les nerfs au niveau maximum, les dents claquant les unes contre les autres… j’étais au bout du rouleau. Je pris mon temps pour me remettre de mes émotions, mon balai restait introuvable, et par la même occasion, cette foutue créature que j’aurais aimé croiser pour lui donner la monnaie de sa pièce. Je tremblais comme une feuille en fin d’automne, et pourtant j’avais trouvé la force pour aller a l’encontre de ce bonhomme mal aimé, qui riait sans gêne devant ma tête de noyé sauvé de justesse. Quelque mots sortirent alors de sa bouche, et je n’avais qu’une envie, lui mettre deux trois claques bien placées, mais je relevais son défis. Mon coté de grand compétiteur prenait petit à petit le dessus dans mon esprit, et je voulais lui prouver que j’en étais capable, et que ses stupidités ne m’atteignaient pas.

Hélas, je n’eu pas le temps de lui dire mes quatre vérités qu’aussitôt il me balança dans le lac une nouvelle fois, dans une position très équivoque, jambes et bras écartés, en forme d’étoile. J’utilisai ensuite à nouveau le sort de « Têtenbulle » pour repartir à la recherche de mon trésor, tandis que dans ma tête, j’imaginais la meilleure façon de lui faire ravaler sa fierté. Je nageais, je commençais à ne plus trop sentir le froid, l’activité sportive me réchauffant les membres, je me sentais d’ailleurs plus lourd : surement parce que je reprenais la pleine possession de mon corps. Il faisait sombre, et les algues commençaient à s’accumuler au fur et a mesure que je pénétrais dans les profondeurs du lac. Le silence était aussi au rendez vous, et il ‘m’angoissait.

Tout ça pour ce balais, même si j'y tenais comme à la prunelle de mes yeux. Et dire que je jouais avec lui dans l'équipe de Gryffondor. Il me tapait sur le système, mais apparemment, c'était tout Poudlard qui avait une dent contre lui. Un de plus ou un de moins, quelle différence?

__________________________________

1 – Finalement, Adriel aperçoit son balai entre des rochers, dans un éclat de lumière de la lune, s’approche et tire dessus avant de voir qu’un être de l’eau le tient fermement.
2 – Adriel ne trouve rien, alors Hugh le concierge s’inquiète et finit par aller repêcher Adriel au fond de l’eau.
3 – Quelques instants après avoir replongé, Adriel aperçoit une paire d’yeux étranges et lumineux, le suivre pendant qu’il nage, il s’arrête et essaye de les distinguer.
4 – Adriel abandonne sa recherche et oblige Hugh à aller chercher son balai, en le forçant à y aller tout nu.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Escapade nocturne

Message par : Maître de jeu, Mer 13 Fév 2013 - 16:08


Le membre 'Adriel Lloyd' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Dey
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Re: Escapade nocturne

Message par : Hugh Dey, Mer 13 Fév 2013 - 16:33


Et BAM. Dans l’eau saligaud ! Et va le chercher ton balai ! L’idée qu’il ne sache pas nager ne m’effleurait même pas. C’était juste une blague. C’était lui qui avait décidé d’y aller. Moi je pensais qu’il se servirait de la magie, comme n’importe quel ignoble élève. En fait non. Soit il était gentil, adorable même. Soit il était idiot. Pour l’instant, je penchais sur l’idée qu’il était gentil. Comme moi en fait. Tout gentil et qui n’aime pas la magie. Oui voilà, ça devait être ça.

D’ailleurs, je commençais à me demander si je n’avais pas fait une bêtise. Est-ce que c’était une bonne idée de le balancer comme ça dans le lac ? Si ça se trouve, il s’était cogné la tête contre un rocher. Bah il y avait à peu près autant de chance pour ça qu’il retrouve son balai… … … … … Merd* !

Il était bien parti chercher son balai là !? Bah voilà… S’il l’avait, il s’était peut-être cogné à un rocher ! Je ne me rendais pas compte de la stupidité de mon raisonnement. J’avais juste peur. Et très froid. Parce que ça faisait un moment. Alors ni une ni deux je… Pris le temps de me déshabiller. Oui fallait quand même que je puisse remettre des habits après. Et puis s’il s’était cogné il était probablement déjà noyé alors une minute de plus ou de moins ne changerait pas grand-chose.

Je sentais la morsure du froid contre ma peau. C’était simplement atroce. Ca me rappelait que j’étais bien vivant ici. J’étais persuadé de chopper un rhume rapidement. Moi qui d’habitude n’était pas trop souvent malade… Tant pis. Tout ça pour un élève. Il devrait me baiser les pieds en rentrant. Une fois enfin à poil, ou presque, parce que je faisais comme lui, je gardais mon caleçon, je sautais dans l’eau du lac pour… me faire un énorme plaquage !

Et ça, on peut dire que ça fait mal. Plus encore que le froid. Sauf que ça a le mérite de réchauffer. Alors bon… C’est très douloureux, ça picote de partout, mais finalement, c’est pas si mal que ça. Parce que maintenant j’ai tout chaud au ventre et sur les cuisses. Bon… Je n’aime pas trop la magie, inutile de préciser que j’y vais comme un guedin en apnée. D’ailleurs, je dois bien prendre trois respirations avant de le voir. Une fois que je le vois, je le prends par la main d’abord, le tire vers le haut et lui colle la tête hors de l’eau.

Je n’ai jamais su sauver quelqu’un. Ce n’est pas dans mes attributions. Aussi, j’essaie d’imiter ce que j’ai déjà vu sur une télévision moldu. Un vieux téléfilm. Alerte à… Je sais pas. Ils avaient tous des maillots rouges. Et la fille avait une sacrée paire de loche. Mais là je n’avais pas de bouée. Alors je passais mon bras autour de son cou et le tirait. Je l’étranglais peut-être un peu d’ailleurs.

Une fois arrivé sur la rive du lac, je l’étalai de tout son long. Je voyais bien qu’il pouvait respirer. Pourtant je voulais qu’il aille encore mieux et qu’il y retourne. Cette blague n’était pas drôle finalement. Mais je ne voulais pas lui rendre la tache facile. Alors, pour simplement mener mon jeu jusqu’au bout, j’étais prêt à faire un énorme sacrifice. Je sortis ma baguette de ma poche, inspirais un grand coup, avant de la brandir sur lui :

« Revigor »

Voilà qui lui donnerait beaucoup d’énergie. Et moi, je mourrais de froid. Et puis cette magie dans mes mains… Je me dégoutais. Rapidement, je plongeais de nouveau entièrement dans le lac, qui m’apparaissait presque plus chaud que l’air extérieur, et je frottais frénétiquement mes mains pour les laver.

« Grouille toi un peu de trouver incapab’ »
Revenir en haut Aller en bas
Adriel Lloyd
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Escapade nocturne

Message par : Adriel Lloyd, Mer 13 Fév 2013 - 16:58


Alors que mon regard scrutait le moindre détail dans cette eau sombre, et cette froideur intense, je senti soudainement un bras m'agripper le cou, en m'étranglant pratiquement, ce qui eut pour effet de me faire dégurgiter une énorme bulle d'air, brisant le têtenbulle qui me protégeais jusque là. Sale concierge! C'était encore lui, je sentais sa force me hisser jusqu'à la surface, alors que tout allait bien et que je cherchais encore ce foutu balai (que j'allais finir par changer s'il était resté aussi longtemps sous l'eau, soit dit en passant)

Il avait son corps collé contre le mien, et je voyais ses jambes battre en rythme pour me remonter a la surface. Des poils... des poils!? Bon dieu j'étais littéralement en train de me faire tripoter par un mec, le concierge en plus! Jamais je n'avais eu l'impression de caresser "George le yét"i, habitué à frotter mes jambes contre celles d'une fille douce et délicate. Je sentais ses muscles, me masser le dos, sa main palpant mon épaule, et... si j'en croyais les sensations contre l'arrière de la cuisse, il était en boxer! Fichtre, il l'avait peut être fait exprès, il était tellement tordu, à se demandait ce qu'il foutait là comme concierge. Mais je fini par ne plus m'occuper de ça, puisqu'une fois sortis tous les deux de l'eau, nos corps luisants au clair de lune, me donnant la confirmation qu'il était presque à poil, comme moi, il lança un sort pour me donner un gain d'énergie.

Je pensais qu'il n'aimait pas la magie, mais alors s'il faisait ce sacrifice pour moi, pourquoi? Je lui plaisais? J'ôtai soudainement cette vision de mon esprit, en oubliant le caleçon, les muscles et les poils rebroussés contre ma jambe, et je sentis les effets de ce sort sur mon corps, me réchauffant le corps, encore une fois. Mes parties intimes devaient probablement jouer au yoyo depuis le début, entre froid, chaud, froid, chaud... j'avais honte, j'étais énervé, et je voulais en finir. Ce fut pour cette raison que je n'attendis rien d'autre pour me replonger dans l'eau sombre, en lui lançant un dernier regard noir, comme pour lui signifier qu'il m'avait touché un peu trop vigoureusement sous l'eau. Dernière tentative, un dernier sort de Têtenbulle, et me voilà à nouveau dans les profondeurs de ce lac pourri, et au beau milieu d'une situation que je n'avais pas souhaité, qui me gonflait, et que je voulais faire avaler de force au premier venu... Le concierge tiens!

___________________________________

1 – Finalement, Adriel apperçoit une de ces créatures avec son balai et utilise son énergie récemment gagnée pour aller à son encontre et récupérer son balais une bonne fois pour toute
2 – Adriel ne trouve rien, il ressort sans même lancer un seul regard au concierge, s'habille et s'en va d'un pas décidé. La vengeance est un plat qui se mange froid, plus froid que l'eau de cette nuit là
3 – Quelques instants après avoir replongé, Adriel aperçoit une paire d’yeux étranges et lumineux, le suivre pendant qu’il nage, il s'inquiète, mais cette chose semble s'approcher de lui, ou l'inverse
4 – Adriel abandonne sa recherche et sort de l'eau, se dirige vers le concierge, puis agrippe son boxer pour le lui arracher, le pousse dans l'eau, et prend ses affaires pour qu'il retourne à Poudlard nu comme un vers.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Escapade nocturne

Message par : Maître de jeu, Mer 13 Fév 2013 - 16:58


Le membre 'Adriel Lloyd' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Créature Magique
avatar
PNJ
Créature Magique

Re: Escapade nocturne

Message par : Créature Magique, Mer 13 Fév 2013 - 21:01


Il était là sous mes yeux. Le Trident de Neptune. Maintenant que je l’avais, je serais le plus puissant triton que cette terre ait connu ! J’étais déjà le plus fort, le plus intelligent, le plus calculateur, le plus curieux de tout et le plus arrogant sans doute aussi. Désormais, j’avais le pouvoir. Le Trident, trésor longtemps cherché de notre peuple était tombé aujourd’hui. Venu du Ciel, il était le signe de Neptune et Poséidon conjugués, la révélation que j’attendais : mon entrée au Panthéon des Dieux à ma mort, et ma légitimité de roi. Toujours je veillerai sur mon précieux objet, je l’aurais toujours en main, et rien ni personne ne pourra m’en séparer.

Le Trident avait été légèrement modifié par les millénaires d’errance qu’il avait pu connaître. Ses trois pointes étaient désormais réunies en une seule, beaucoup plus grosse, plus majestueuse, s’effilochant doucement à son extrémité, comme pour témoigner de son usure. Habituellement composé d’or, celui que j’avais en ma possession semblait plus modeste, fait d’un manche tordu de bois mais sans aucun doute tout aussi précieux. Je n’ai aucune hésitation sur ce point : Poséidon, le Dieu rusé mais cruel de la mer a souhaité me tester pour savoir si j’allais le reconnaître. A présent, il est à moi.

Je m’étais couché dans un épais tapis d’algues, prêt à dormir à points fermés, lorsqu’un bruit phénoménal se fit entendre. Pourtant, la nuit était là. Je comprenais le chahut qu’il pouvait y avoir en pleine journée, surtout en plein été, mais là, lors d’une nuit glaciale d’hiver je ne parvenais à saisir la provenance du bruit. Plusieurs entrées dans l’eau. Ils devaient être au moins cinq à présent. Que cherchaient-ils ? La réponse était pourtant évidente. Neptune voulait à présent savoir si je savais me servir du Pouvoir.

Je décidai de me relever et de me faufiler entre les rochers. La cachette était idéale, seuls mes yeux dépassaient, le pâle éclat de la lune filtrant dans l’eau de reflétant à travers eux. Il n’y avait qu’un être. Une personne. Un humain. Qu’est-ce que les humains pouvaient vouloir faire avec mon Trident ? Ne posons donc pas de question sans réponse. Les humains étaient réputés pour vouloir le pouvoir et ne pas avoir de limite à cela. Ils avaient dû voir les signes eux-aussi, et savoir qu’il était désormais dans le lac noir. Je suivais des yeux le garçon qui, la tête prise dans une bulle d’air, semblait chercher quelque chose. Lorsque son regard se posa sur moi. Nous nous rapprochions, bercés par des courants contraires, comme une rencontre devant absolument se produire. Le destin. La Grande bataille pour savoir à qui reviendrait le droit de commander. A moi évidemment. Et je le prouvais en brandissant le Trident devant moi, que sa pointe aille exploser la bulle grâce à son immense pouvoir.

Rien ne se produisit. A part un regard étonné du grand garçon. Il ne me restait plus qu’à sortir ma voix de ténor pour que mon peuple, sur lequel je régnais désormais en maître, puisse comprendre le danger qu’il courait.

« Dépêchez-vous, sauvez vote roi,
Vous ne pouvez le nier, le Trident est à moi,
Sortez maintenant de vos lits confortables,
Battez-vous contre l’humain affable. »
Revenir en haut Aller en bas
Adriel Lloyd
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Escapade nocturne

Message par : Adriel Lloyd, Mer 13 Fév 2013 - 22:34


Ses yeux me fixaient comme si j’étais un étranger dans sa maison : c’était vrai, totalement vrai même. Ce qu’il tenait dans ses pattes, du moins ce qui lui servait de membres, c’était mon balais. Mon précieux ! Il était là, je n’avais pas fait tout ça en vain, et j’allais éventuellement pouvoir le récupérer, s’il n’était pas en trop mauvais état. Il fallait dire que je faisais d’une pierre deux coups, moi, qui n’avais jamais encore rencontré de créature aquatique, d’être de l’eau, j’étais servi. Je ne la reconnaissais que grâce à mes connaissances exceptionnelles dans le domaine des créatures magiques : merci Poudlard ! Cependant, l’atmosphère qui régnait sous cette eau, si on pouvait appeler ça comme ca, n’était pas franchement agréable. J’étais encore en caleçon, j’étais très en forme grâce au sort lancé par le concierge (Pour une fois) et je m’inquiétais dans cette excitation sans nom qui me disait tantôt de m’enfuir, tantôt de lui donner une claque pour qu’il me donne mon précieux.

Je me sentais happé par les courants, omnibulé par la forme de cet être, qui me regardait étrangement, et qui semblait vouloir me dévorer tout cru. Mon balai était a portée de main, mais à peine avais-je avancé mon bras vers ce dernier, que la créature se mit à s’adresser de sa voix particulière au reste de son peuple.

« Dépêchez-vous, sauvez vote roi,
Vous ne pouvez le nier, le Trident est à moi,
Sortez maintenant de vos lits confortables,
Battez-vous contre l’humain affable. »


Mon balai était un trident ?! Non mais n’importe quoi, il délirait complètement, c’était un « balai », un objet qui me servait à voler, et éventuellement à nettoyer les couloirs si j’en avais envie. Aussi, je l’avais laissé terminer sa sorte d’incantation, avant de prendre mon balai d’une poigne de fer, tentant de le ramener à moi avec force, mais il en était rien. Il le tenait comme s’il s’agissait d’un diamant, d’un objet sacré, alors que pour moi, il était un objet utilitaire et éventuellement un objet de cœur. Il ‘m’agaçait, tout comme le concierge, j’en avais ma claque de toute cette histoire, je voulais rentrer, même si je savais que le lendemain j’allais avoir la crève. Je tirais de toutes mes forces, posant même le pied sur son corps flasque, ou du moins étrange, que je préférais presque à la sensation que m’avait provoqué le concierge en me caressant, sans le vouloir ou pas. J’étais dans de beaux draps, encore une fois je faisais honneur à ma personnalité qui allait finir par faire le tour de Poudlard avant mon départ de cette école. Mon cœur battait la chamade, d’angoisse, de nerfs, de stress… un mélange de tant d’émotions que je ne pouvais contrôler. Je lui avais même lâché une réplique qui devait être incompréhensible sous l’eau, gêné par la Têtenbulle, et cet environnement qui n’était pas le mien, loin de là :

- Vas’ y lâche ca ! C’est à moi !!


Mes cheveux suivaient mes mouvements dans cette eau froide, mon boxer était en train de s’élargir dangereusement, et à tous les coups je n’allais pas tarder à en voir débarquer d’autres comme lui. Etrange quand même, de se battre pour un balai, sous l’eau, dans le froid, et à moitié nu. Encore une aventure que je n’aurais imaginé en arrivant à Poudlard, 6 ans auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Créature Magique
avatar
PNJ
Créature Magique

Re: Escapade nocturne

Message par : Créature Magique, Mer 13 Fév 2013 - 23:34


L’horrible petite chose envoyée des Dieux pour me tester s’accrochait à mon Trident. Elle le voulait elle aussi. Tout cela se comprenait : il était objet de convoitises depuis bien longtemps. Mais maintenant qu’il était en ma possession, jamais je ne lui laisserai de mon plein gré. Je tirai à mon tour et essayai de faire passer toute ma puissance à travers son manche. Il fallait qu’il fonctionne, que sa magie opère ! Il allait me sauver ! J’étais l’élu, celui qui devait l’avoir en sa possession, il allait donc fonctionner avec moi c’était évident.

Pourtant il ne fonctionna pas. Je n’avais sans doute pas trouvé la bonne manière de le faire fonctionner. Je ne parvenais pas à sentir la moindre vibration magique, je ne pouvais pas faire corps avec lui comme je faisais avec l’eau tous les jours. Il fallait que je me rende à l’évidence, ce Trident n’était pas fait pour moi… Mais je ne pouvais me résoudre à le laisser à ce petit être insignifiant. Il ne s’agissait même pas d’un triton ! Ou alors, il était sacrément amoché…

Le peuple des êtres de l’eau ne savait visiblement pas qui j’étais maintenant avec mon nouvel objet car personne n’accourut à ma rescousse, pas même quand le peau blanche posa son pied contre mon buste sacré de triton. Quelle offense ! Ma tête s’abaissa vers c’est immondice recouvrant ma peau écailleuse et face à la force qui poussait sur moi, je ne pus que lâcher mon Trident et me retrouvé propulsé dans l’eau. Je me sentais vidé, découragé, ne possédant plus rien : ni pouvoir ni dignité tritonienne. Je n’existais plus… Je poussais un cri de rage avant de me retirer, chercher mes plus fidèles tritons et les encourager à récupérer notre dû. Ce petit humain avait le champ libre pour partir et s’il voulait finir vivant, qu’il parte maintenant et ne revienne jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Adriel Lloyd
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Escapade nocturne

Message par : Adriel Lloyd, Jeu 14 Fév 2013 - 0:47


Alors que je continuais de tirer le balais, mon précieux qu’il tenait dans ses mains, il me fixait de ses yeux étranges, dénués d’expression. Sa voix n’avait pas été agréable à entendre non plus, et sa forme ne relevait pas le niveau d’ensemble. J’étais dégouté, congelé, et nerveux. Ainsi, soudainement, la créature laissa échapper mon précieux, me laissant vainqueur de cette bagarre sous marine, mais visiblement, elle n’était pas dans sa meilleure humeur. Son cri rageux témoignait sans aucun doute de son mécontentement, et même si je restais là à flotter dans les courants, en la regardant interrogé et douteux, je ne pouvais m’empêcher d’imaginer la horde de « choses » qui étaient capables de venir à mon encontre.

J’imaginais à cet instant précis, des milliers, voire des millions de bonhommes aquatiques de sa trempe, accourant en frétillant des nageoires pour venir m’arracher mon pauvre balai. Je me sentais oppressé, imaginant dans cette folie ne plus pouvoir respirés, les uns accrochés a mes jambes, les autres a mon cou, tout comme ce foutu concierge l’avait fait quelques minutes auparavant. Et si je brisais le microcosme sub aquatique du lac de Poudlard ? Et si en effet je lui ôtais toute raison de vivre… je n’aurais pas supporté l’idée d’avoir été à l’ origine de telles conséquences. Oui. J’avais hésité un instant, qui me paraissait sacrément long. Je voulais le lui laisser, de toute manière mon balai était fichu.

Secouant lentement la tête, freinée par la pression de l’eau à ce niveau de profondeur, j’affichai un regard plus posé, et plus déterminé : il était temps que je m’en aille. Je n’allais pas être attendri par cette créature. Pas aujourd’hui en tous cas, j’avais un concierge à fouetter. Je me mis alors à nager vers la rive, sortant ma tête de l’eau, et en affichant aussitôt un regard des plus diaboliques a Hugh, qui était là à m’attendre. Qu’il était gentil… mais cela ne m’atteignait pas !

Je m’approchai de l’endroit où l’aventure avait commencé, sans parler, dégoulinant de toutes parts, mon caleçon mettant mes formes trop en valeur, mais je m’en fichais. A ce stade de la soirée, je n’avais qu’une envie… et encore cela ne suffisait pas à combler ma vengeance.

Deux minutes et quelques bousculades indéfinissables plus tard


Je me voyais déjà partir, en m’habillant, mon balai à la main, et dans l’autre, les affaires d’une autre personne. Si je m’étais retourné, j’aurais pu apercevoir un concierge mouillé et en sous vêtements. Elle était belle l’école, Poudlard, et ses membres naturistes… Le fait était qu’Adriel avait pu récupérer son balai, et ses affaires. Mr. Dey avait reçu la monnaie de sa pièce. Adriel quand à lui, se dirigeait d’une pas rapide et déterminé vers Poudlard même, précisément sa chambre, et ses affaires avec la ferme idée de ne plus rien avoir à faire avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Escapade nocturne

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 16

 Escapade nocturne

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.