AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac
Page 6 sur 17
Escapade nocturne
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 17  Suivant
Elizabeth Stonem
Serpentard
Serpentard

Re: Escapade nocturne

Message par : Elizabeth Stonem, Dim 15 Sep 2013 - 18:53


Le nouvel arrivant pointa à son tour sa baguette sur la jeune femme. Celle-ci l'observa brièvement. Il était grand et plutôt maigre. Ce n'était pas un canon de beauté, mais il avait un certain charme, accentué par son allure assez grossière. Pourtant, dans son regard, on pouvait voir une ambition démesurée. Il était dangereux.

-Bonsoir Elizabeth, baisse ta baguette je ne compte pas te faire de mal. Tu m'as impressionné avec tous ses sortilèges, comment se fait-il que l'on est jamais fait connaissance ? Le sortilège Doloris, où as-tu appris à lancer un tel sortilège ?

Un adepte de magie noire donc ? Étrangement, Effy n'en fut pas étonnée. Souvent les gens les plus ambitieux se servait de moyens extrême pour atteindre leurs objectifs.

Du coin de l’œil, elle aperçu les deux Gryffondors qui boitillaient, tentant tant bien que mal de s'enfuir loin des deux Serpentards. Bon débarras, pensa t-elle. Ce n'était visiblement pas l'avis de l'autre Serpentard puisqu'il pointa sa baguette sur eux.

- Locomotor Mortis. lança t-il.

Les gamins se figèrent sur place ne pouvant plus bouger les jambes. Immédiatement, Effy ressentit un élan d’empathie pour le jeune homme. Pour qui se prenait il celui, pour venir commenter ses actions et se mêler de ses affaires ?

-Si jamais vous vous avisez de parler, de cris ou même de bouger les bras, je vous ferai subir pire que ce qu'elle vous a fait. dit-il en s'adressant aux deux petits. Il faudrait que tu apprennes à faire plus attention, imagine qu'ils se seraient enfui.

Le regard d'Effy se planta dans le sien, les yeux bleus contre les yeux marrons, l'étudiant, semblant lire en lui comme dans un livre ouvert.

-Je crois que tu n'as pas compris. Je maîtrisais la situation. Toi en revanche, tu ne maîtrise rien. Alors laisse moi m'amuser comme je l'entend avant de te mêler de ce qui ne te concerne pas.

D'une démarche féline, Effy s'approcha tout près des deux gamins.

« Finite Incantatem. »

Les deux petits tombèrent lourdement sur les fesses. Joueuse, la jeune femme se baissa à leur hauteur, et s'assit sur le bas ventre du roux, retenant son ami en posant une main ferme sur son torse. Pointant sa baguette sur le second, elle murmura un oubliette. Ainsi, il n'y avait aucun risque qu'il ne raconte leur mésaventure. Son regard se planta dans celui du roux qui la regardait, autant effrayé que fasciné par la jeune femme à l'allure féline qui était perchée sur son ventre.

« Steuplait, sois cool, je répéterais rien, je te le promet

Effy le regarda, semblant pensive un bref instant, avant de se pencher sur le visage du jeune homme, leurs nez se touchant presque. Elle resta un instant ainsi, laissant planer le doute dans l'esprit du petit.

« Tu vas te souvenir de tout ce qu'il viens de se passer. Je vais adorer voir ton regard terrifié dans les couloirs quand nous nous croiserons. Tu vas garder ta bouche fermée, tu ne vas rien raconté de tout cela à personne, parce que sinon, chuchota t-elle, sa bouche tiède collée à l'oreille du roux, sinon, tu vas souffrir. Tu vas le regretter amèrement. Je peux faire bien pire que ce que je viens de te faire, poil de carotte, alors tu as intérêt à la fermer. »

La jeune femme se releva gracieusement, tandis que le petit se relevait, entraînant son ami avec lui en direction de son dortoir.

Un rictus satisfait au bord des lèvres, la Sang Pur les regarda s'enfuir avant de partir à leur suite, oublieuse du jeune homme qui avait observé toute la scène.

Revenir en haut Aller en bas
Alvaro Diaz
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Escapade nocturne

Message par : Alvaro Diaz, Dim 15 Sep 2013 - 23:52


- Je crois que tu n'as pas compris. Je maîtrisais la situation. Toi en revanche, tu ne maîtrise rien. Alors laisse moi m'amuser comme je l'entend avant de te mêler de ce qui ne te concerne pas.

Il venait de l'aider mais elle ne voulut pas admettre son erreur. Etait-elle plus stupide qu'Alvaro le pensait ? Il avait à présent bien envie de lui lançait un sortilège, car la colère commencée à lui monter au cerveau à la suite de ces paroles. Elle ne maîtrise rien du tout, pensa t-il.

Il ne fit rien pour le moment car il avait envie de savoir ce qu'aller faire la jeune femme aux garçons. Elle enleva le maléfice lancé par Alvaro et les petits retombèrent sur les fesses. Elle s'assit sur le rouquin et tenait son ami par le tee shirt au niveau de son torse. Elle infligea à celui-ci le sortilège d'amnésie et le Serpentard n'en fût que plus impressionner. Elizabeth avait l'air de maîtriser la magie non pas comme une élève mais comme un auror ou un mage noir.

- Tu vas te souvenir de tout ce qu'il vient de se passer. Je vais adorer voir ton regard terrifié dans les couloirs quand nous nous croiserons. Tu vas garder ta bouche fermée, tu ne vas rien raconté de tout cela à personne, parce que sinon, chuchota t-elle, sa bouche tiède collée à l'oreille du roux, sinon, tu vas souffrir. Tu vas le regretter amèrement. Je peux faire bien pire que ce que je viens de te faire, poil de carotte, alors tu as intérêt à la fermer.

La sorcière parlait comme un mage noir, ce qui n'impressionna pas Alvaro. Il se demanda l'espace d'un instant s'il se pouvait qu'elle soit une Mangemort. Le jeune homme se rappelait avoir lu un article qui disait que ces mages noirs étaient à présent infiltrés partout. Pourquoi pas à Poudlard ? se demanda t-il

Enfin, elle se releva et laissa partir le rouquin et son ami. A la grande surprise d'Alvaro, elle commençait à marcher dans la même direction que les gamins, négligeant totalement celui-ci. Il ne pouvait tolérer un tel manque de respect, sa baguette toujours dans la main, il la leva vers sa cible :

- Everte Statum ! lança t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Stonem
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Escapade nocturne

Message par : Elizabeth Stonem, Lun 16 Sep 2013 - 21:53


- Everte Statum !

Pour sa défense, Effy n'avait pas vraiment prévue que le type oserait l'attaquer. Et puis, elle l'avait légèrement oublié. C'est pour cela qu'elle tomba de manière assez peu élégante sur les fesses. Furieuse, elle allait se relever lorsqu'une idée lui traversa l'esprit. C'était très certainement ce que voulait le jeune homme. Qu'elle se jette à sa figure. Elle savait parfaitement qu'il n'avait que peu de chances de la battre, mais elle n'avait pas franchement envie de se lancer dans un combat maintenant.

Punaise, mais pourquoi le sort s'acharnait il sur elle aujourd'hui ? Ne pouvait elle donc pas aller fumer une cigarette tranquillement ?

Les yeux mis clos, elle se composa un masque impassible avant de se relever gracieusement.

-Je ne sais pas ce que tu me veux, je crois bien que je n'ai pas envie de le savoir d'ailleurs, mais moi j'ai autre chose à faire que de rester ici. Donc, si tu veux bien m'excuser, je vais aller fumer, avant d'aller me coucher. Et la prochaine fois que tu as envie de t'amuser, trouve toi des jouets à toi au lieu de venir me voler les miens, chuchota t-elle de sa voix suave.

Elle s'approcha de lui, de sa démarche de prédatrice, un sourire joueur sur les lèvres.

-Parce que sinon, tu pourrait devenir mon jouet toi aussi.

Son souffle caressait l'oreille du Serpentard, dans une caresse aussi aérienne qu'aguicheuse , dans une invitation sans équivoque. Peut être serait il trop décontenancée et pourrait elle s’éclipser discrètement.


Revenir en haut Aller en bas
Alvaro Diaz
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Escapade nocturne

Message par : Alvaro Diaz, Mer 18 Sep 2013 - 16:30


La jeune femme avait du caractère, et c'est ce qu'Alvaro aimer chez une fille. Cependant, elle l'affichait trop laissant deviner qu'elle recherchait la puissance. Elle paraissait forte au premier abord mais peut-être que derrière celle-ci ce cache une faiblesse. Non, Elizabeth n'était pas naïve, bien au contraire, mais semblait impressionnable. Ses dernières paroles ne laissèrent pas Alvaro insensible mais savait se contrôler. Avant qu'elle ne s'en aille, il la pris par le bras.

- Tu sais... j'aime bien ton caractère. Je ne compte pas éternellement rester à Poudlard et j'aimerais m'amusé un peu maintenant. Je compte faire des choses sombres, que personne n'oserai faire ici. Je voulais juste te dire que, si un jour tu es partante pour m'accompagner, tu sera la bienvenue. Qui sait peut-être qu'il y aura des gallions à ce faire ?


Le Serpentard termina sa phrase avec le même sourire joueur qu'elle affichait il y 10 secondes. Il la regarda dans les yeux, attendant sa réponse en espérant qu'elle serait positive.
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Stonem
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Escapade nocturne

Message par : Elizabeth Stonem, Mer 18 Sep 2013 - 17:12


Effy allait partir lorsqu'une main se posa sur son bras. Elle fis volt face.

- Tu sais... j'aime bien ton caractère. Je ne compte pas éternellement rester à Poudlard et j'aimerais m'amusé un peu maintenant. Je compte faire des choses sombres, que personne n'oserai faire ici. Je voulais juste te dire que, si un jour tu es partante pour m'accompagner, tu sera la bienvenue. Qui sait peut-être qu'il y aura des gallions à ce faire ?


Des choses sombres ? Ca sentait le pouvoir à pleine nez. Mais aurait il le courage d'accomplir ces "choses sombres"? Effy n'en était pas certaine. Pourtant, si un jour il devait y arriver, elle ferait mieux d'être à ses côtés.

- Vraiment ? Je suis toujours partantes pour accomplir des méfaits. Ce serais avec... Plaisir. Tu sais ou me trouver lorsque tu décideras de partir. Je pourrais t'être utile lors de tes " aventures ". Au fait, comment t'appelle tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Alvaro Diaz
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Escapade nocturne

Message par : Alvaro Diaz, Mer 18 Sep 2013 - 20:01


- Vraiment ? Je suis toujours partantes pour accomplir des méfaits. Ce serais avec... Plaisir. Tu sais ou me trouver lorsque tu décideras de partir. Je pourrais t'être utile lors de tes " aventures ". Au fait, comment t'appelle tu ?

Il le savait. Il venait de découvrir le point faible de la Serpy : Le pouvoir. Il eût quand même un moment d'hésitation lorsqu'elle mit un certain temps à finir sa phrase. Le sourire d'Elizabeth n'était plus. A la place, l'on pouvait lire dans ses yeux une détermination sans failles.

- Très bien Elizabeth, alors je te contacterai un de ses jours. Et, au cas où se serait toi qui devrais me trouver, demande Alvaro Diaz.

Sur ces paroles, le jeune homme se retourna et repartit en direction de la salle commune laissant la jeune femme aller fumer sa cigarette.

{Fin du RP}
Revenir en haut Aller en bas
Satine E. Loyer
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Escapade nocturne

Message par : Satine E. Loyer, Mar 29 Oct 2013 - 22:10


[ RP avec Alan ]


Il y avait plusieurs semaines que la jeune femme avait fait la rencontre de Mike, ce trentenaire qui l'avait prise sous son aile et qui l'avait écouté. Depuis, son coeur était beaucoup plus léger mais sa soif de savoir de plus en plus grandissante. Dés l'instant ou la brunette avait quitté son "professeur", elle avait été à la bibliothèque à la recherche de bouquin à ce sujet. Ce n'était pas du gâteau étant donné que notre magnifique société rejetait la magie noire comme ci c'était un virus.


Après la bibliothèque, la jeune Gryffondor avait décidé de parcourir les allées les plus sombres du chemin de traverse pour y trouver des lectures plus intéressants et plus interdits encore. Elle avait emprunté ces bouquins, et avait laissé des objets de valeurs aux vendeurs. Sat' était encore dans les limites du raisonnables mais elle s'enfouissait progressivement dans l'acharnement et la spiral de la magie noire.


Les bras chargeaient, la brunette avait déjà passé la quasi totalité de sa journée à potasser tout ces bouquins. Quelques heures de sommeils, et la jolie brune prit une douche enfila un sur vêtement et se dirigea vers le lac. 


Sur le chemin, elle repensa aux changements de ces derniers mois, des rencontres plus surprenantes les unes que les autres. Il y avait eu Lionnel... quelque chose c'était passé en sa présence, mais un quiproquos avait fait que Satine c'était vite enfuis et éloignée de lui, et depuis plus rien. Plus personne ne l'avait vu dans les environs. Sans doute avait-il retrouvé la jeune femme dont il lui avait parlé, tant mieux pour lui. Puis il y avait Mike, un homme fabuleux, prêt à l'aider et à lui apprendre des choses illégales. Elle attendait un signe de lui pour avoir son premier cours, mais elle comptait bien lui démontrer sa soif de connaissance.


Elle s'installa prés du lac, et vérifia que personne n'était présent. La brunette voulait de la solitude et du calme. Et surtout elle avait envie de pratiqué, du moins d'essayer certains sortilèges qu'elle avait pu lire, relire et encore relire depuis plusieurs jours. Se soir, elle voulait essayer le sort brume/brouillard anti-gravité. Ce sort était essentiellement utilisé par les mangemorts, mais Sat' voulait tester ce sort. Il n'avait pas l'air bien difficile et pas très dangereux. Ce maléfice  produit un nuage d'apparence innocente qui flotte au dessus du sol. Quelqu'un qui marcherait dans ce nuage sentirait immédiatement que le haut et le bas sont inversés et se retrouve pendu entre le sol et un ciel infini.


Une heure, deux heures s'écoulèrent, le regard de Sat" était déssembellit par la fatigue et la hargne d'y arrivé. Mais elle ne voulait pas s'arrêter, pas encore, elle commencait juste à s'enrichir en connaissance. Elle voulait être plus puissante, elle ferait tout pour que Luke revienne.


La brunette se décomposait à l'usure des semaines, elle se délaissait totalement en tant que personne, son obsession pour la magie noire et le retour de son amour. Le tunnel s'enfoncait toujours plus, elle n'en voyait plus le bout alors elle continuait sur sa lancer. A quoi bon se battre quand on peut se soumettre à une puissance nettement supérieur...
Revenir en haut Aller en bas
Alan Ivanovich Wolf
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Escapade nocturne

Message par : Alan Ivanovich Wolf, Mer 30 Oct 2013 - 22:22


[rp avec Satine]

Ivan se dirigea vers la sortie du chemin. Les différentes informations tournaient dans sa tête comme une toupie d'image incohérente. Il ne savait quoi penser de tout cela. Et il n'avait pas encore lu la lettre de Nataniel. Pourtant, Elle l'intriguait. Il fit en encore quelques pas puis s'arrêta dans un coin tranquille et ouvrit l'enveloppe. Tania, flottant au dessus de son épaule, la lut aussi.

lettre de Nalaniel:
 

Ivan relut la lettre une, puis deux fois avant de la bruler comme demandé par son ami. Tania posé sur son épaule siffla entre ses dents.  Le jeune homme ne put retenir une larme solitaire. Nataniel avait largement expié ses fautes avant de se sacrifier. Pourquoi n'était il pas partie avec lui ?

-Nous voilà partie pour la plus célèbre des écoles de magie. Dit finalement le jeune homme en reprenant la direction du chaudron baveur

-Je vais enfin découvrir l'endroit, répondit sa sœur pensive.

-Mais avant il me faut de quoi me présenter dans ce lieu magique. Je ne suis plus un élève et de ce fait je ne peux me rendre au collège habillé de la sorte. Il réfléchit, fit quelques calculs. Je sais. Annonça t il au bout d'un moment.

Il remonta sa manche pour la seconde fois de la journée révélant cette  marque qu'il pensait ne plus se resservir. Il posa la paume de sa main dessus et prononça un incantation. Une lumière blanche apparut entre sa paume et son avant bras. Puis il chercha mentalement la présence du messager qu'il avait identifier quelques minutes avant. Il le retrouva. Ce dernier était à quelques kilomètres de là. Il attendait. Alan transmit le message. Puis il sortit du chemin de travers et se rendit dans les rues de Londres et ce jusqu'à son hôtel. Il entra et referma la chambre soigneusement à clé.

Une poignée de minutes plus tard, le messager apparut. Il s'inclina et annonça:

-J'ai les informations que tu m'a demandé Maître.

-Je ne suis pas ton Maître. Je suis Alan ou Ivan ou Wolf ou Ivanovich comme tu veux mais pas Maître. Grogna son chef (malgré tout)

-Bien Maî...Alan. Mon nom en passant est Auguste Fletcher. De la famille de Mondigus Fletcher mais pas bercé dans l'arnaque en tout genre. Je suis juste messager pour le moment.

-Alors fait ton devoir
, le coupa un peu fermement Ivan.

-Comme vous m'avez demandé, j'ai récupéré le solde des comptes moldus de votre famille. Et vous aviez raison , les sommes sont assez astronomique si bien qu'elle sont inconvertible en argent de sorcier.

Alan Ivanovich Wolf fit la grimace. Il encouragea Auguste a continuer.

-Le couturier que vous m'avez indiqué à accepté toutes vos conditions. Il avait l'habitude des commandes rapides et particulières avec votre père. Étant un cracmole, il ne peut travailler qu'à la vitesse d'un moldu. Vos habits neufs n'arriverons pas tout de suite. Il vous faudra attendre une semaine.

Le chef de meute resta pensif un temps puis remercia le messager qui partie reprendre son poste: Il devait attendre Kor.

Ivan se rendit donc, une fois ses maigres possessions rassemblées, à Près-aux-lard. Il ne lui fallut que peu de temps pour faire ce voyage, il avait trouvé le moyen de transplaner dans le village grâce à Auguste, qu'il rappela finalement. Ils prirent la direction du château. Après quelques formalités  d'usage, ils se rendirent dans leur chambre. Augustus retourna (pour la seconde fois) attendre Kor. Ivan, quand à lui, prépara son armoire pour recevoir toutes ses affaires, même celle des réunions secrètes. Le jeune homme reçu sa commande moins d'une semaine après l'avoir exécuté.  Le vieux Zirgov avait fait un travail rapide et formidable. Il semblerait que la fortune laissé en argent moldu pour l'occasion stimula le tailleur. Bien entendu, l'homme n'avait pas travaillé sans support. Ivan lui fit parvenir ses mensurations ainsi que celle de Kor et d'Auguste. De plus, Ivan avait payé d'avance pour d'éventuelles commandes supplémentaires. En effet d'autre membre de la meute serait à habiller dans peu de temps. Car tous n'avaient pas encore intégré leur poste.  Ce fut le gorille, en personne, qui lui apporta la commande. Le jeune homme ému, accueillit son garde du corps avec une chaleureuse poignée de main. Kor le prit dans ses bras, dans une étreinte magistrale. Ce fut la seule expression de son bonheur à le revoir. Le soir même, il retrouva son habituel masque de garde.

Ivan avait profité des jours qu'il avait avant l'arrivée de Kor pour rechercher discrètement la jeune femme nommée Satine. La curiosité n'avait pas payé tout de suite. Il fit le tour du château avec différentes méthodes: sympathiser avec des professeurs, amuser des jeunes élèves pour le faire parler un peu, faire des promesses à quelques demoiselles du même âge que sa future protégée. Il fit chou blanc un moment avant qu'un elfe de maison lui confit un secret.

{flashback}
-Monsieur puis je vous parler seul à seul. Lui demanda l'elfe avec une toute petite voix.

Ivan regarda la créature qui baissa ses grandes oreilles immédiatement. Le jeune homme sourit et l'invita dans sa chambre.  Il lança un cocktail de sortilège de manière à ne pas être entendu, ni dérangé. Malgré l'invitation à s'assoir, l'efle resta debout. Ivan se mit dos au mur et attendit que la petite créature parle. Elle le fit et ce plus tranquillement:

-Monsieur...
-Appele moi Ivan, le coupa t il doucement

L'elfe s'inclina et reprit:

-Ivan, vou..tu cherche une jeune fille c'est bien cela.

Le jeune homme opina du chef aussi bien pour le « tu » que pour la question.

-En effet. affirma le sorcier.

-Elle est très triste et bien fatiguée.

-Je pense oui mais ne l'ayant pas encore vus je ne peux pas l'affirmer.

-Yip te le dit, elle est triste et fatiguée mais pas que physiquement.

-Explique toi, l'encouragea Ivan.

-Il y a deux soirs de cela, je l'ai croisé dans le couloir, après les horaires de fermeture des portes. Elle a utilisé un sort de dissimulation, pas très bien exécuté je dirais, et est sortit pas une porte dérobée. Je l'ai suivi. Elle se rendait à la forêt interdite près du lac. Je n'avais pas peur alors j'ai continué. Elle a rompu le sort dans un coin pas trop à la vue mais pas trop profondément dans la noirceur de la forêt. Je suis resté mais elle ne m'a pas vue. Puis elle a sortit des livres de son sac et elle a pratiqué la magie noir.

Le jeune homme regarda Tania qui flottait au dessus de la créature. Elle fit une mine des mauvais jours. L'affaire était plus grave que prévu. Elle ne faisait pas que se renseigner comme elle l'avait dit dans ses lettres, elle pratiquait maintenant. Mais un détail manquait à Ivan.


-Comment sais tu qu'elle s'appelle Satine E.Loyer.

-Je connais cette jeune fille depuis son arrivée ici. Elle a été répartie à Gryphondor. Elle était souriante et joyeuse à cette époque mais plus maintenant.

Le petit elfe semblait bien peiné pour la jeune femme.  Le loup lui fit une promesse:

- Sache que je suis là pour elle alors je vais te promettre de faire au mieux pour qu'elle retrouve un peu de gaité.

La créature sourit légèrement et fila avant même que le jeune homme ait le temps de le remercier ou de le récompenser. Puis il réfléchit un peu à la situation. Il devait attendre Kor avant de commencer à l'aborder. Si elle était en danger à cause de ses contactes,  il serait en mesure de la protéger ainsi.

C'est ce qu'Ivan fit et lorsque tout fut mit en place, Il attaqua la phase d'observation.

{fin du Flashback}

Deux soir de suite, les trois premiers membres de la meute prirent place dans le parc pour surveiller les environs. Kor au plus près du jeune homme, Auguste au plus loin et Ivan au plus près de Satine. Il put constater que la jeune femme avait dut être belle mais la magie noir la rendait négligente et négligée. La magie la rongeait de l'intérieur. Le loup comprit mieux ce qu'avait dit l'elfe.

Les deux soirs, Satine avait expérimenté le sort de brume qui inverse le haut du bas. Mais sans succès. Si elle s'acharnait ainsi elle y resterait.

Le troisième soir, Ivan se montra, finit l'observation, il fallait agir. Il avait tout planifier la veille. Et pour l'occasion, il avait revêtu de beaux habits. En effet, Il portait une veste trois quart noire brodée de vert et d'argent, une chemise blanche aux motifs argent et vert au col et aux manches. Son pantalon également noir, parcouru de fines bandes brodées de fils vert et argent cachait des bottes de cuir noir. Pour finir, une étole Argent ornée d'un serpent vert lui tombait gracieusement de chaque coté du torse. Sa baguette en vue à sa ceinture, était ranger dans un fourreau de cuir comme une épée ou une rapière.

-Mademoiselle Loyer, lâcha t il d'un voix douce mais mystérieuse.  Si votre but est de maîtriser la magie noir, il vous faudra procéder autrement. Si votre but est de vous détruire continué ainsi vous êtes bien partit.

Ivan croisa les bras, Tania posée sur son épaule. Tous deux regardèrent la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Satine E. Loyer
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Escapade nocturne

Message par : Satine E. Loyer, Dim 3 Nov 2013 - 20:40


Satine était épuisée, mais elle continuait encore. Lors de son premier cours, elle voulait prouver à Mike qu'elle était une élève studieuse. Du moins, c'est la première fois qu'elle voulait l'être. Tine n'avait jamais été une mauvaise élève, mais elle n'avait jamais été première non plus. Comme beaucoup de sorciers, la jeune femme avait ces forces et ces faiblesses. Mais elle fournissait toujours beaucoup de travail dans ce qu'elle aimait. C'est Luke qui lui avait appris à réagir de la sorte.


Luke, que ne ferait-elle pas pour le faire revenir auprès d'elle. Après un énième essaie, Sat' s'énerva, encore un échec. Elle lâcha sa baguette et dans un excès de rage, de colère, la sang et or donne un coup de poing dans l'arbre qui l'abritait. Forcément, elle se fit mal, très mal, peut-être même qu'elle avait réussi à se briser quelques phalanges et sa main qui avait été si belle et douce était à présent écorché et sanguinolante.


Elle se laissa tomber au sol, se tenant le poignet. La pluie venait caresser son doux visage, pensant être seule, la jeune femme laissa sa peine coulait. Des larmes salées se mêlaient à la pluie sur la douce peau de Satine. Mais ou était l'époque ou notre petite brunette était pétillante, toujours souriante. Bien loin... 


Une seule personne aurait pu la calmer et la secouer. Luke, souvent elle aimerait qu'il soit là. Elle se sentait glisser vers la magie noire mais elle ne se battait pas. Pourtant, elle avait longtemps fait la morale à son Luke pour qu'il ne glisse pas. A cet instant, elle se détestait encore plus qu'à l'habitude. Comment pouvait-elle le trahir ainsi, c'était une honte surtout pour une femme qui avait juré loyauté et fidélité à son amour. Il n'en était rien du tout.


Elle ferma les yeux, le temps d'un instant. Elle voulait se calmer et retrouver le salut. Première image qui vint la calmer, celle de Luke, avec sa voix virile et sa douceur. Elle l'entendait lui dire :


" Ma Satine, ma princesse... si tu savais comme je t'aime... quelque soit ton humeur... mais sache que je t'aime bien plus quand tu es heureuse, tu es tellement belle et éblouissante..."


Son coeur s'arracha, toutes ces phrases, toutes ces promesses, tout ces mots... tout était bien loin. Pourtant, ces souvenirs lui faisaient se rendre compte de son état actuel mais surtout qu'elle voulait y arriver pour lui, pour le faire revenir auprès d'elle. Elle inspira profondément, une fois, deux fois... trois fois. Son coeur se calma, sa rage d'apaisa. Satine ouvrit les yeux, et reprit sa baguette. Elle allait ranger ces livres lorsqu'une voix masculine retentit...



- Mademoiselle Loyer, lâcha t il d'un voix douce mais mystérieuse.  Si votre but est de maîtriser la magie noir, il vous faudra procéder autrement. Si votre but est de vous détruire continué ainsi vous êtes bien partit. 



Elle se leva, baguette à la main, prête à se défendre. Son oreille analysa la voix... tient... elle ressemblait à celle de Nate... Nathanaël, une jeune homme qu'elle avait eu dans son entourage jusquà la mort de son tendre. Lui qui c'était toujours dit proche d'elle, et qui avait toujours promis à Luke de veillait sur elle quoi qu'il arrive, avait fuit très rapidement après le décès de son amis.


- Nate... tu n'es pas culotté de revenir après tant d'année... fiche moi la paix, je n'ai aucune leçon à recevoir d'un lâche comme toi.


Sa voix était pleine de haine, de rancoeur, accentuée par les effets de la magie noire. Elle chercha, se tourna et retourna sur elle même, lorsqu'elle appercut deux silhouettes. Une beaucoup plus grande et imposante... ce n'était pas Nath, il n'était pas aussi carré. Elle observa le jeune homme qui s'avancait vers elle doucement.


- Qui êtes vous ? Je n'ai aucune leçon à recevoir  de personne....
Revenir en haut Aller en bas
Alan Ivanovich Wolf
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Escapade nocturne

Message par : Alan Ivanovich Wolf, Lun 4 Nov 2013 - 18:06


Une fine pluie avait commencé à tomber. Ivan se fichait bien de cela. Il regardait toujours la jeune femme. La peine ombre aidant, elle ne pouvait voir son visage. Elle le prit donc dans un premier temps pour Natanaël :

-Nate... tu n'es pas culotté de revenir après tant d'année... fiche moi la paix, je n'ai aucune leçon à recevoir d'un lâche comme toi.


Quel mélange de sentiments dans sa voix. Une rage, une douleur...celle de l'abandon. Cette femme se dit le loup a tout perdu. Comme allait il s'y prendre pour la « sauver ». Son ami, qu'elle ne porte plus dans son cœur, lui avait laisser une mission proche du suicide. En absence de lumière, le jeune homme se permit un demi sourire. Kor lui transmit un sorte de reproche informulé dans son esprit. La communication de la meute peut parfois avoir des effets désagréables. Il se ressaisit. Satine quand à elle prit conscience de son erreur:

-Qui êtes vous ? Je n'ai aucune leçon à recevoir  de personne....


Bien sur...Nat' , comme la jeune fille l'appelle, l'avait prévenu que la partie n'était pas gagné.

{Flashback}

La tempête annoncé à la TV était arrivé bien plus vite que prévu. Les éléments se déchainaient. Un  vent violant soufflait à en arracher les arbres, la grêle et la plus se mêlaient dans un ballet endiablé. Toute personne qui se rendait dehors avait le droit à une douche froide gratuite. Des éclairs, jouant les projecteurs, zébraient le ciel. Les roulements de tambour ne tardèrent pas à se faire entendre. C'est la fin du monde pensa Ivan assit sur le canapé. Il lisait un livre moldu, un conte de fée. Il n'aimait pas particulièrement cela mais il en riait bien. C'était bizarre comme réaction. Elle était apparue après que Natanaël lui révèle sa nature de sorcier, il y avait plus de trois mois. Il s'imaginait entrain de réaliser un ou l'autre des tours décrient dans le bouquin. Tania, au dessus de lui, faisait parfois des tête plus désopilante encore pour le jeune homme. Il lui lançait des « bien...quoi ». Le fantôme s'en allait à chaque fois, dépité. Et Ivan était encore plus hilare.

Le soir vint mais Natanaël fut retardé par un accident sur la route. Le jeune homme se débrouilla pour faire à manger. Il avait apprit quelques trucs depuis le temps qu'il vivait là. Enfin bref. Il mangeait. Tania flottait tranquillement au dessus d'une chaise à coté de lui quand ils entendirent un « toc, toc » venir de la fenêtre. Il se regardèrent puis tournèrent leur regard vers le bruit mais il ne virent rien. Puis de nouveau le bruit. Ils regardèrent une fois de plus et virent d'où venait le bruit. Ou plutôt de quoi. Un hibou grand duc luttait comme un diable conte les éléments.

D'instinct, Ivan ouvrit la fenêtre en grand. L'oiseau atterrit en une glissade incontrôlée qui le fit s'écraser au sol quelque mètre plus loin. L'animal semblait sonné. Le jeune homme referma la fenêtre à grand peine et s'occupa du hibou. Ce dernier se laissât faire, trop groggy pour réagir. Ce fut là qu'il vit la lettre qui gisait à terre. Natanaël en était le destinataire.  Un moment d'hésitation. Puis la curiosité l'emportât sur la raison. Il s'assit sur le canapé, ouvrit la lettre et la lu. Elle venait d'une certaine Satine.


Lettre de Satine à Natanaël:
 

Le jeune homme posa la lettre sur la table basse et réfléchit. A ce moment, Natanaël entra, trempé comme une soupe. Il dégoulinait sur le carrelage de l'entrée. Cet état ne semblait pas le contrarier. Mais la lettre ouverte posée sur le table ainsi que le hibou, si. Il vit rouge. Il se tourna vers Ivan et se mit a hurler:

-DEPUIS QUAND OUVRE TU MON COURRIER PERSONNEL !

Malgré ses habits gouttant, Natanaël se précipita sur la lettre, qu'il saisit, il prit le hibou sous son bras et partie dans sa chambre. La porte claqua violemment. Tania et Ivan se regardèrent, haussèrent les épaules. Le jeune homme reprit son repas. Une fois finit, il fit sa vaisselle et se rendit dans la salle de bain puis dans sa chambre. Il lus encore un peu puis s'endormit tôt.

Pendant une semaine, il ne croisa pas Natanaël. Puis une seconde semaine arriva, les deux hommes se croisèrent mais ils ne s'adressèrent pas la parole. Ou plutôt Natanaël ne répondait pas aux questions de son ami. Sauf un soir, le vendredi de cette deuxième semaine.


-Natanaël, je suis désolé d'avoir lu ton courrier. Lâchât le jeune homme en préambule. Mais comprend quand même ma curiosité. C'est la première fois que je vois un hibou messager comme tu m'a décrit. Enfin depuis que j'ai perdu la mémoire.

L'expression triste et penaude d'Ivan eurent raison de la colère du colocataire. Natanaël indiqua la chaise en face de lui et pria le jeune homme de s'assoir. Ce fut la première fois que le passé de Nat' lui était révélé. Tout du moins qu'une petite partie lui fut transmise.

-Comme je te l'ai déjà dit Ivan, commença l'interlocuteur, je ne viens pas de Russie mais d'Angleterre. Comme toi, j'ai fais mes études à Poudlard. Je suis plus jeune que toi donc on ne s'est pas croisé ou si, peux être une fois ou deux quand je venais de rentrer pour ma première année et que tu était en quatrième année. Et encore, je ne suis même pas sur. Enfin bref...

Le jeune homme ne voyait que du feu dans ce que disait Natanaël mais il apprendra bien plus tard que les deux hommes se connaissaient déjà à Poudlard. Ivan, connu à l'époque sous le nom d'Ivanovich ou du Loup, avait été son mentor lors de cours privés de magie noir, que le jeune Natanaël souhaitait prendre afin de mieux appréhender les cours de défense contre les forces du mal.


-Enfin Bref...continua Nat'. Les premières années à Poudlard peuvent être vraiment magique s'il ont rencontre les bonnes personnes. C'est ce qui m'est arrivé. J'ai rencontré Satine qui fut dans la même maison que moi. Chez les gryffondors. Puis j'ai rencontré Luke et sa bande. Satine et moi avons rejoins se groupe. Luke et moi somme devenu ami malgré notre amour pour Satine. Elle était si belle, si charmante. Mais j'étais trop réservé et timide pour lui faire la cours. Luke non et il remporta son cœur. Je me promis de la protéger malgré tout et nous restâmes ami. Le temps passât. Ce fut en quatrième année que Luke s'aperçut de mon amour pour sa moitié.  Il me prit à par de la bande et nous discutâmes. Il n'appréciât gère que je lui dise que j'aimais Satine depuis la première fois que je l'ai rencontré, c'est à dire avant lui. Mais il fit l'impasse de cela à la seul condition que je quitte le groupe. Je lui promis malgré tout de la protéger. Il me rit au nez et me dit qu'il s'en chargerait. Il était brillant bien sur, il le pourrait.

Natanaël but et reprit son histoire:

-Je pus parler à Satine, un jour que Luke était en vadrouille. Nous nous rencontrâmes dans la bibliothèque. Je ne lui révéla pas le raison de mon éloignement mais lui fit une promesse. Celle de toujours être là pour elle même si je ne suis que son ombre et non son ami. Elle avait ri de ma formulation. Nous nous revîmes plusieurs fois dans la bibliothèque. Nous passions des moments de travail géniaux. Mais Luke l'apprit. Il vit rouge. Et il fit tout pour que je m'éloigne de sa chérie. Satine ne fut pas au courant de sa manière de procéder. Et heureusement d'ailleurs. J'en garde quelques cicatrices. Luke lui avait malgré tout dit que je la protègerais...certainement quand il allait mourir.

Le jeune homme regarda par la fenêtre comme perdu dans un temps lointain. Ivan se tut, il était triste pour lui. Tania flottait tranquillement autour d'eux. La mine aussi triste que son frère.


-Puis vint le jour fatidique. Reprit Natanaël. Le jour où je devais tenir ma promesse. Mais je n'en ai rien fait. Luke est mort dans de mystérieuses circonstances. (Là encore Ivan apprendra bien plus tard la raison réel de la mort du jeune homme et l'implication de Natanaël dans les faits). Et au lieu d'emmener Satine loin de cette horreur et de la protéger comme je l'avais promis, j'ai fui. Je voulais me faire passer pour mort. Mais elle découvrit le poteau rose et je fus piégé. Piégé car entre temps, j'avais rejoins une société secrète. J'avais des responsabilités dans cette société. Elle m'a envoyé des lettres et des lettres. Menaçant de mettre fin à ses jours, de rejoindre les mages noirs, de ce tourner vers la magie noire etc...

-Je n'ai pas répondu. J'ai envoyé quelques membres de cette organisation voir si elle pouvait s'en sortir sans moi. Elle survivra me dit le chef du groupe, qui s'était rendu en Angleterre, lors de son retour. La réponse suffit et je ferma le écoutille. Elle oublierait, je pensa. Oui mais je connaissais Satine. Elle se battrait. Elle viendrait à moi si besoin. J'ai brouillé les pistes. Car j'avais une nouvelle mission. Toi.

-Suis je vraiment plus important que ton amie de jeunesse?

-Je ne sais pas, vois tu mon ami, plusieurs éléments te manque pour comprendre l'étendu de l'histoire. J'espère me tromper en pensant que Satine n'iras pas jusqu'au bout de ses espoirs. Si elle y parvient, elle pourrait retrouver les reliques de la mort ou devenir ou créer le nouveau seigneur noir qui sait.

Tania s'agita bizarrement. Son visage exprimait la panique. Ivan ne comprenait pas et s'inquiéta.

-De quoi me parle tu ?


-Du passé, d'un monde où la terreur et la souffrance régnaient sur les sorciers. Un homme, si ont peut appeler ce genre de personne un homme, a trouver le moyen de se rendre presque immortel grâce à une très puissance magie noire. Les Horcruxes. Le principe est simple mais terriblement macabre. Il faut pour cela enfermer son âme dans un calice que tu choisi ou non, en tuant une personne. Le meurtre est la clé de cette magie.

-Je ne comprends rien. Le jeune homme regarda sa sœur qui ouvrait de grands yeux.  Elle comprenait à parement. Et puis que sont les reliques de la mort, faut il être un mage noir pour les contrôler ?

Natanaël venait d'ouvrir la boite de pandore, il ne pouvait plus la refermer. Ivan ne pouvait pas comprendre sans sa mémoire. Il se prit la tête entre les mains et jura.

-Ta perte de mémoire joue pas en ma faveur en ce moment. Je vais faire court. Trois reliques ont été créées par la mort, il y a des siècles de cela. Leur histoire est racontée dans les contes de Beedle le barde. Ce livre était destiné aux enfants enfin  jusqu'à ce que le célèbre Harry Potter réunisse les trois reliques et revienne d'entre les morts.

Voyant le froncement de sourcil de son ami, Natanaël enchaîna.

-Je ne peux entrer plus dans les détails périphériques. Il a survécu. Bref. Ces reliques sont au nombre de trois comme je te l'ai dit: La baguette de sureau, la cape d'invisibilité et enfin la pierre  de résurrection. Dans le cas présent, la dernière relique associée aux horcruxes pourrait faire revenir le petit amie de Satine mais ce serait un monstre. Un démon de l'enfer.


Ivan était complètement perdu. Il ne comprenait pas pourquoi son ami ne courrait pas directement au près de cette jeune femme pour la sauver d'elle même. L'amour ne pouvait faire de chose aussi horrible, l'amour ne pouvait, dans l'esprit morcelé d'Ivan, détruire. Il n'était que constructeur.  Il se trompait bien sur.

-Pourquoi ne vas tu pas la retrouver?


-Je ne le peux pas. Dit Natanaël dans un demi sanglot. J'ai une mission pour le moment, tu es cette mission, et je ne peux m'en dérober. Mais bientôt quelqu'un viendra la sauver. Je souhaite que le temps ne soit pas trop tard quand cette personne sera prête.

- mais qui ? Avait demandé Ivan

Nat' n'ajouta rien et alla dans sa chambre en pleurant comme un enfant. Tania était agitée et  inquiète après cette conversation. Ivan fit de terribles cauchemars les nuits suivantes.

{Fin du flashback}

Alan Ivanovich Wolf revint au temps présent. Heureusement, les craintes de son ami n'étaient pas fondées semblait il mais le jeune homme préférait se méfier. Il entreprit de tirer sa baguette de son fourreau et lança un sort de Lumos. D'un léger mouvement du poignet, il envoya la sphère de lumière entre la jeune femme et lui. Elle en avait plus besoin que lui. Il voyait dans la peine ombre mieux que les autres humains. Trop d'année de chasse pensa t il.

Elle tenait sa baguette pointée vers lui. Son autre main pendait mollement sur son coté, du sang en gouttait.

-Désolé de m'imposer de la sorte, Mademoiselle. répondit le jeune homme de sa voix mystérieuse et douce.  Je viens de la part de Natanaël. Il m'envoie vous aider. Je peux répondre à toutes vos questions mais rangez votre baguette et laissez moi voir votre main. De plus, nous serions beaucoup mieux au sec. Une salle de classe peut nous être ouverte afin que l'on discute en toute quiétude. Je n'ai aucune envie de vous affronter et encore moins de vous faire du mal.  

Ivan ne comptait pas se battre mais un sorcier avec une baguette pointée sur vous ne peut être que dangereux. Tania avait reculé de là. Kor qu'en à lui s'était reproché. « Tout doux » pensa le jeune homme. Le sentiment d'apaisement se propagea au colosse qui se détendit quelque peu mais resta quand même sur le qui vive.

Ivan pensait que son ami exagérait. Finalement, pas tant que cela. La jeune Satine était peu être désespérée mais pas sans défense.
Revenir en haut Aller en bas
Satine E. Loyer
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Escapade nocturne

Message par : Satine E. Loyer, Lun 18 Nov 2013 - 22:23


La pluie fouettait doucement le visage cerné et maigrie de la jeune et si jolie Sat'. Elle qui avait été l'objet de convoitise. Toutes ces amies avaient toujours envié la jeune gryffy,son joli visage de poupée, ces yeux bleus turquoises. Et pourtant, elle se détruisait elle même petit à petit. Luke lui avait toujours promis de veiller sur elle, de la rende toujours aussi rayonnante et belle. Et pourtant il ne faisait que de la dégrader, de la rendre de plus en plus détestable.


-Désolé de m'imposer de la sorte, Mademoiselle. répondit le jeune homme de sa voix mystérieuse et douce.  Je viens de la part de Natanaël. Il m'envoie vous aider. Je peux répondre à toutes vos questions mais rangez votre baguette et laissez moi voir votre main. De plus, nous serions beaucoup mieux au sec. Une salle de classe peut nous être ouverte afin que l'on discute en toute quiétude. Je n'ai aucune envie de vous affronter et encore moins de vous faire du mal.   



La jolie brune ne baissa pas la garde, bien trop méfiante, la magie noire lui montée un peu à la tête. Elle voyait le mal partout, elle se sentait martyrisée et épiée sans arrêt. L'impression que les gens devenaient fou alors que c'est elle qui sombrait dans la paranoïa. 


Et Nathanaël, de quoi se mêlait-il celui là. Il avait fait plusieurs années de silence. Jamais répondu à ces lettres, et il c'était enfuit sans rien dire, du jour au lendemain alors qu'il se disait fou amoureux d'elle. Les sentiments se sont envolés bien plus vite qu'ils ne sont arrivés à priori. Depuis son départ elle avait toujours su vivre sans lui, elle n'avait surement pas besoin d'un chaperon ou d'un sauveur envoyé par ce judas.

Un petit rire fatiguée et pleins de haine sortie de la petite bouche de la brunette. Sa main lui faisait mal, et le sang commençait à couler de plus en plus abondamment. Mais elle ne voulait rien y savoir, seul sa soif de savoir, de réussite et de vengeance la tenait envie. C'était la seule chose qui lui donné envie d'avancer encore et encore.

- Je n'ai pas besoin d'aide, et encore moins de quelqu'un envoyé par Nathanaël... ce traite, ce lâche... Je m'en sors très bien seule, vous pouvez reprendre votre vie et dites à Nathanaël qu'il continue de mefiche la paix comme il le faisait jusque maintenant.

Elle rassembla tous ces bouquins d'un coup de baguette et les  mit dans son sac. Elle bascula celui-ci difficilement sutr son dos. Elle tourna les talons sans un mots, elle n'avait besoin de l'aide de personne, seulement de celle de Mike... pour s'enrichir davantage....
Revenir en haut Aller en bas
Alan Ivanovich Wolf
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Escapade nocturne

Message par : Alan Ivanovich Wolf, Jeu 21 Nov 2013 - 16:13


-Je n'ai pas besoin d'aide, et encore moins de quelqu'un envoyé par Nathanaël... ce traite, ce lâche... Je m'en sors très bien seule, vous pouvez reprendre votre vie et dites à Nathanaël qu'il continue de me fiche la paix comme il le faisait jusque maintenant.

Satine rassembla ses affaires et s'apprêta à partir. Ivan était calme et déterminé malgré ce premier échec. Kor et Auguste, eux, ne l'étaient pas. Leur chef dut leur envoyer quelques ondes de calme afin de les maintenir à leur place.

Tout doux, pensa le loup, il n'ai pas dans nos habitudes d'attaquer de jeunes innocentes.  

-Que va tu faire, Alan, elle s'en va ?


Tania venait de tiré son frère de ses pensées. Il réagit et tendit sa baquette vers la jeune femme. Étant de dos, elle ne pouvait en théorie rien voir. Les intentions du loup n'étaient pas hostiles. Il fit un petit moulinet avec son poignet et prononça à voix basse et très vite un ensemble de sorts en direction de la main de la jeune Satine: Curo As Velnus Brackium Emendo Vulnera Sanentur Vulnera Sanentur Vulnera Sanentur Plaginit .  Son but: Réparer la main blessée de son interlocutrice. Elle se devait d'être en forme pour ce qui allait suivre...

{Flashback}

Quelques jours plus tôt dans une salle de classe.

Ivan prit soin de protéger la pièce de toutes les oreilles indiscrètes avant de commencer la réunion d'équipe. Ils n'étaient que trois, enfin quatre avec Tania, ce qui rendait la chose plus simple et plus discrète. Mais terriblement instable. Ils avaient beaucoup trop de paramètre en ligne de compte et trop peu de temps pour agir. La meute serait au complet dans un mois environ et leur mission devait commencer bien avant. Les séances d'observation du chef, d'une grande richesse, laissaient penser que la jeune femme avait déjà un mage noir ou tout du moins un pratiquant dans sa poche ou comme mentor. L'un comme l'autre, cela pauserait problème, s'il s'avère que l'ombre qui plane sur elle en voulait à  son âme et à sa vie. La meute ne pouvait se le permettre. Ivan décida donc d'agir au plus vite. C'était pour cela que la fratrie  se retrouvait dans la salle de classe.

-Il me faut la rallier dans les plus brefs délais. Commença sans détour Ivan.

Kor et Auguste le regardèrent un peu surpris.

-Je croyais que nous devions seulement la protéger ?
Demanda le messager devança à parement le gorille qui brulait d'envie de poser la question.

-Natanaël ne ma pas demander que de la protéger mais aussi de la faire intégrer nos rang et cela coût que coût.  

Le silence s'installa. Kor le rompit quelques secondes plus tard:


-Tu sais comment y prendre ?


-Oui, je vais la voir et je lui explique la vérité...ça c'est la version papier de la chose. En réalité, je ne sais pas trop comment aborder la situation sans qu'elle fuit. Nous savons grâce à certaine de ces lettres quelle à le cœur brisé par la perte de son amour mais aussi par la disparition et l'abandon de ses amis. Dont Natanaël faisait partis.

Auguste se dandinait comme s'il avait les pieds sur des braises.

-Quelque chose te tracasse le messager ? L'interrogea Ivan

-Oui. Imaginons que tu te présente à elle. Dans un moment où elle ne se sentirait pas menacée. Dans un bar ou quelque chose comme cela. Tu jouerais la carte de la séduction, comme tout le monde l'affirmerait en te connaissant.  Puis, tu l'amènerais tranquillement à te faire confiance et tu lui dispenserais un peu de vérité et de révélation au compte goutte. Comme les autres t'ont vus le faire à de nombreuses reprises.

-En effet, c'est une méthode que j'aime bien. Affirma le chef

-Elle a porté ses fruits.
Ajouta en conclusion Kor.

-Peu être mais notre...future collègue ou allier, comme vous voulez, ne fréquente plus aucun bar, lieu populaire etc...depuis la mort de sa moitié. Elle se terre dans la forêt interdit près du lac, toutes les nuits et elle laisse peu à peu la magie noire la ronger. Elle ne se bat plus, elle sombre en faisant bonne figure au monde. Je la suis aussi depuis un moment. J'ai posé des questions. Et les réponses, Alan Ivanovich Wolf me font dire qu'elle ne nous rejoindra jamais.

-En es tu certain ? Questionna le loup avec un sourire.

Kor et Auguste eurent un frisson car la voix de leur chef était celle qu'il employait avant avant chacun de leurs anciennes actions. Et elles n'avaient rien de grandiose ces actions. Qu'avait en tête Ivan.

Kor secoua la tête.


-Non, Alan. Tu ne va pas créer une Sylia bis ?


-S'il le faut...

-Non ! Insista le colosse. Et pour la première fois, il fit peur à Alan.

-Pour quelles raisons ? Lâcha le Chef avec hargne. C'est pour sa propre sécurité, non ?

Kor fit le grimasse comme si les propos du loup avait en goût amer.  

-Combien de temps à mis Sylia pour se reconstruire ?


Ivan ne répondit pas tout de suite. Il se tourna vers la fenêtre. Le carreau ne lui renvoyait pas son visage mais celui de sa collège qu'il avait en effet détruite. Il dut l'arracher des pattes d'une organisation minuscule mais extrêmement virulente qui se réclamait  des mangemorts. La misère et la souffrance s'abattaient sur elle chaque fois que les membres de son groupe s'en prenait à elle. Devenant un objet, la jeune femme sombrait peu à peu dans le monde de l'oublie, de la folie.

Le loup, ayant eu pour mission d'infiltrer ce groupe, prit en pitié Sylia et la prit sous son aile mais l'humanité semblait avoir quitté le corps de la femme. Elle ne réagissait plus. Alors Ivan, par des moyens illégaux, avait fouiller dans l'esprit de la jeune femme. Dans un excès de zèle, il réduisit la mémoire de sa protégé en fragements. Son but, la reconstruire morceau par morceau et refaire d'elle une humaine. L'opération prit des semaines voir des mois. Mais Ivan y parvint avec l'aide de la meute. Il savait que Kor, dans son ombre, avait veillé la jeune femme nuit et jour, il vit des choses que le loup ne vit point...Malgré tout cela, il ne regrettait rien.

-Le temps suffisant pour redevenir humaine...

-Non, Ivan, elle est redevenu ce que toi tu voulais qu'elle soit. Elle ne retrouvera jamais ce qu'elle était avant les mangemorts, avant toi, avant nous. Son identité, aujourd'hui, c'est la meute. Veux tu la même chose pour Satine. Veux tu encore détruire une vie pour la façonner comme bon te semble  ?

Le chef fit volte face mais dans son mouvement, il croisa le regard de Tania. Il s'arrêta net.

-Toi aussi, tu pense que j'ai mal agit avec Sylia ?

Le petit fantôme resta silencieux un moment.


-Kor et moi avons vu les conséquences de tes actions sur cette jeune femme. Tu était en mission quand elle pleurait comme une enfant. Qu'elle se faisait dessus, incapable de se retenir assez longtemps pour faire ses besoins aux toilettes. Et tu n'a pas vu , non plus, ses crises quand elle prenait conscience de son état et qu'elle nous suppliait de la tuer pour qu'elle ne souffre plus. Tu n'a pas vu Kor prendre Sylia dans ses bras et la bercer comme une toute petite fille et la rassurer. Tu n'a pas détruit qu'une personne le jour ou tu t en ai prit à Sylia. Sache le.

Ivan baissa la tête. Ainsi, il était monstrueux. Le jeune homme s'assit sur une chaise et se prit la tête dans les mains. Il soupira.

-Aurais je du la laissez mourir ou pire, au main des ombres ?


Auguste rompit le silence qui suivi cette question.

-Ce n'est pas ton but qui est en cause ici mais la méthode pour y arriver. Mets toi à la place de tes victimes et tu comprendra.

Ivan ne dit rien. Il se leva et se rendit vers la porte.


-Dans deux jours, dans le parc, j'aborderais Satine. Si elle accepte de me parler, j'agirais de façon humaine. Si ce n'ai pas le cas...

Le loup laissa en suspens sa phrase et sortit de la salle. Brisant les sorts qui la protégeaient.

{fin du Flashback}

La pluie allait faciliter la suite des évènements. Ivan leva sa baquette et cria: Glacio

Une barrière de glace entoura les deux jeune gens. La glace monta, formant un mur lisse de deux mètres environ. Puis d'un dernier sort le loup termina son miroir de glace.  

Et voici ce qui apparus sur le miroir...Un homme mais pas n'importe qui: Luke !

Alan Ivanovich avait récupérer cette image de la mémoire de Natanaël.  L'image montait un jeune homme fringant, fière, beau et souriant. Charmant en tous points.

- Maintenant contemple le résultat de la magie noire qui te ronge actuellement. Voilà ce que tu gagnerais à le faire revivre...

L'image se modifia. Le beau Luke perdit de sa superbe, son visage se creusa et prit une teinte cireuse. Ses yeux vif et brillant devinrent mort et terne. Ses cheveux luisant, se redirent. Ses cotes et plus généralement ses os saillaient de partout. Des lambeaux de peau partirent quand l'image tendit la main vers la jeune Satine. Une bave verdâtre coula de sa bouche entre ouverte.

-C'est un Inferi que tu veux voir à tes coté pour la vie ?

La voix d'Ivan n'était plus la même, la colère et le ressentiment se firent sentir dans sa voix.

-Sache que Natanaël, que tu hais, a donné sa vie pour que je veine à toi. Il n'a pas répondu à tes lettres car il réparait une erreur. Il voulais à travers moi réparer la plus grosse erreur de sa vie: T'avoir abandonné. Sache qu'il t'aimait mais il ne pouvait me laisser seul alors qu'il m'a malencontreusement détruit la mémoire. Prend une dernière chose en note, Natanaël s'est mesuré à deux mangemorts pour que je m'échappe.

La colère du Loup prit une ampleur telle que la glace se transforma en flamme. Un feu ardent les entoura. Les visages de Natanaël et de Luke tournoyaient dans le rideau de flamme qui les entourait de toute par.

-Satine, au lieu de te terrer dans cette magie noire qui te ronge. Tu devrais trouver qui à tuer ton amant et le faire payer. Et grâce à Natanaël, tu a une meute à ta disposition. Tu a des traqueurs d'élite près à t'aider. MAIS TU DOIS ACCEPTER DE L'AIDE...

Kor et Auguste arrivèrent en courant de leur poste. Ils étouffèrent le feu avec peine. Ils durent asperger d'eau leur chef pour le calmer et que le brasier cesse.

Ivan regarda dans la direction de Satine. Il fit un signe à ses sbires et prit le chemin de l'école.

Quelques pas puis il s'arrêta et se retourna :

-Satine, je sais ce que c'est que l'impuissance. Je connais la douleur. Je peux vraiment t' aider.

Le chef ne fit pas un pas de plus. Il resta là sous la pluie. Sa sœur flottant au dessus de lui comme une protection. Elle non plus ne dit rien.  Elle regardait la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Satine E. Loyer
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Escapade nocturne

Message par : Satine E. Loyer, Jeu 21 Nov 2013 - 22:45


La jolie brune avait rassemblé toutes ces affaires. Elle se tenait le poigner de douleur et marcha difficilement vers un endroit plus calme et plus isolé encore, là ou elle pourra reprendre sa quête de connaissances. Parfois, elle se demandait si son but était de  pouvoir faire revenir Luke ou si c'était pour son alter-ego. Mike l'avait prévenu que se serait une tâche tumultueuse voir même impossible, le danger était beaucoup trop grand.


Il y a cinq ans de ça, Satine se battait pour que Luke ne fasse pas d'erreur, pour qu'il privilégie l'amour, le bonheur, le partage, l'aide. Elle s'était battue pendant un an pour qu'il oublie toutes ces idées et ses envies de magie noire et finalement, elle faisait exactement ce qu'elle lui avait empêché de faire.


Elle sentit des picotements sur sa main, Satine s'arrêta nette, elle s'immobilisa le temps d'un instant. Une troisiéme personne lui tendait la main mais dans le sens opposé de son mentor. Pourtant, il le faisait... mais pas de lui même sur demande de Nate alors que Mike l'avait fait de lui même. Lui, il avait vraiment sentie la détresse de la brunette, il c'était éprit d'affection pour elle, de l'affection comme un père pour sa vie... Forcément, la confiance serait en faveur de Mike. Sat' ne voyait plus que par cet homme. Il était comme un messi pour elle, c'est lui qui était venu éclairer son coeur qui vivait dans l'obscurité depuis de nombreuses années.


Doucement, la lionne pivota vers son interlocuteur. Pour la première fois depuis leur rencontre, elle vit son visage. C'était une beau brun, le regard ténébreux et charmeur. Un peu le même style d'homme que Luke, mais il 'était pas Luke. Chaque homme était propre à lui même, aucun n'était comparable. Elle voyait  que ces paroles avaient mit le jeune homme hors de lui, mais Satine n'avait pas peur. Elle c'était assez cachée de sa peine, de ses multiples blessures. La magie noire l'influencée de façon à ce qu'elle puisse lâcher sa haine et sa colère beaucoup plus naturellement. 
C'était un exutoire pour la brunette, maintenant elle comprenait l'envie folle de Luke de devenir partisan de ma magie noire.


L'inconnu souffla une nouvelle formule, une muraille de glace encercla les deux jeunes gens. Sat' n'avait pas peur, elle resta calme, très calme même. Il n'avait pas du tout apprécié qu'elle critique Nate, et pourtant c'est vrai qu'il l'avait abandonné. Même si c'était pour celui qui était en face d'elle. Il lui avait prêté serment par amour amour pour elle et par allègence... et dans le moment ou elle coulait, il avait fuit. 
Quel être humain avec un coeur serait passé à côté de ça.


Une silhouette se dessina, elle n'était pas du tout inconnue à la jeune femme. Loin de là, ce corps musclé, ces traits virils. C'était Luke ! Le coeur de la brunette se souleva, une boule se noua dans sa gorge. Elle lâcha son sac, l'envie de lui sauter dans les bras était forte, et pourtant son coeur lui rappeler que ce n'était qu'une image. Luke était mort, il avait été assassiné. Elle resta muette, et observa. Son regard jonglé entre l'image de Luke et l'inconnu qui voulait lui faire prendre conscience de la situation.


Puis Luke s'enlaidit, il devint terne, macabre... un peu comme l'état dans lequel elle était en train de se mettre. Mais rien n'y faisait, elle ne changerait pas d'avis. Elle voulait le faire revenir, pour se prouver qu'elle en était capable. Puis elle n'avait rien à perdre. Elle était rejetée par sa famille, ces amis c'étaient enfuis tour à tour après le décès de leur chef. Elle était restée seule avec sa peine, son chagrin et sa rage.


-C'est un Inferi que tu veux voir à tes coté pour la vie ? 



Elle se rendit compte que sa voix n'était plus la même, lui aussi laissa parlé sa colère... 

-Sache que Natanaël, que tu hais, a donné sa vie pour que je veine à toi. Il n'a pas répondu à tes lettres car il réparait une erreur. Il voulais à travers moi réparer la plus grosse erreur de sa vie: T'avoir abandonné. Sache qu'il t'aimait mais il ne pouvait me laisser seul alors qu'il m'a malencontreusement détruit la mémoire. Prend une dernière chose en note, Natanaël s'est mesuré à deux mangemorts pour que je m'échappe. 



Sat' était peut-être égoïste, mais pourquoi ne l'avait-il tout simplement pas emmener avec lui. Même s'il avait une bonne raison, la brunette était quand même restée dans son malheur.


- S'il m'aimait autant pourquoi ne m'a-t-il pas emmener avec lui ? Aucune situation n'aurait pu être pire quand celle dans laquelle j'ai été... seule dans mon chagrin, abandonnée de tous... même de ceux qui prétendaient être mes amis... tous des peureux qui n'ont pas su réagir face à ce décès


Malgré l'ambiance tendu, les flammes qui tournoyaient autour des deux jeunes gens. Satine ne lâchait pas prise, elle n'avait pas peur. La réaction du jeune homme la laissa croire qu'il avait quelque chose à se faire pardonner... c'était assez étrange. Est ce qu'à travers cette mission le il avait quelque chose à accomplir, est ce qu'il était en train de prendre conscience de certaines choses...


-Satine, au lieu de te terrer dans cette magie noire qui te ronge. Tu devrais trouver qui à tuer ton amant et le faire payer. Et grâce à Natanaël, tu a une meute à ta disposition. Tu a des traqueurs d'élite près à t'aider. MAIS TU DOIS ACCEPTER DE L'AIDE...



De l'aide ? Satine n'avait besoin de personne, Mike était déjà là pour la soutenir, la formé, l'épauler, la couvé. Elle n'avait plus besoin d'aide, on lui avait déjà tendu la main. Et Mike n'avait aucune pensée néfaste, il voulait lui faire part de sa connaissance. Elle lui souriat et toujours avec un grand calme, elle lança un sort pour atténuer les flammes, et elle dit doucement 


- Je ne veux pas me venger... si tu commences à te venger de tout, tu n'avances pas. Pour moi ce n'est pas une vie. La roue tourne, il paiera un jour ou l'autre si ce n'est pas déjà fait. Luke, lui, aurait été tué la personne. Mais moi, je ne suis pas comme ça. La magie noire n'est pas pire que la magie blanche. Il faut savoir prendre les bons côté de cette magie tant détestée de beaucoup de sorciers. Pourtant, elle peut apporter du réconfort, et c'est un ultime défis...


Satine s'approcha de lui, elle posa sa main sur l'un des bras du jeune homme et le regard droit dans les yeux, ses yeux bleus turquoise dans son regard ténébreux ...


- Merci beaucoup, mais tu peux retourner auprès des tiens, je sais très bien ce que je fais. Oui je me détériore, mais quand tu n'as plus rien à perdre crois moi que tu t'en contre fiche. Le seul homme qui s'est intéressé à moi avant Mike et depuis la mort de de Luke c'était Lionnel... mais j'ai fuis face à lui, face à sa gentillesse et son affection. Je l'aimais bien, il était intéressant et pourtant... je n'ai pas accepté l'épaule qu'il m'a proposé contrairement à Mike.


Elle se tut un instant, et lança un regard prévenant à son interlocuteur, gardant sa main sur lui.


- En aucun cas, n'essais pas de me faire d'avis. La séduction n'y changera rien, je sais que sa sera uniquement pour me faire changer de chemin. Je sais qu'après un échec comme se soir, Nate aurait réagit comme ça. Je l'ai vu faire une multitude de fois, elles sont toutes tombées dans le panneau, et pourtant, sa crevé les yeux que lui ne voyait que moi... je connais la méthode alors n'essaie pas moi . Et ce n'est que par intérêt !


La brunette lâcha un mince sourire, et laissa glisser doucement sa main  sur le bras du jeune homme avant de faire demi tour... et d'attendre le prochain round. Elle sentait que c'était un homme têtu et n'aimait pas l'échec, elle s'attendait à toutes tentatives avec lui...
Revenir en haut Aller en bas
Alan Ivanovich Wolf
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Escapade nocturne

Message par : Alan Ivanovich Wolf, Ven 22 Nov 2013 - 19:38


La surprise gagna Ivan. Malgré tout ce qu'il venait de faire, la demoiselle ne réagissait pas. Elle avait bien eu un petit mouvement vers l'apparition de Luke mais rien de comparable à ce qu'il avait imaginé. Plus étonnant encore, elle n'avait ni vu le petit fantôme qui flottait autour de lui, ni les deux membres de la meute qui c'étaient précipité pour calmer leur chef. A l'heure actuelle, ils avaient reprit leur poste. La situation perturbait légèrement le loup. Quelque chose ne tournait pas rond. Oui mais Quoi ?

Une chose était sur elle avait une paire de ... enfin bref, Ivan s'était comprit, bien plus grosse que celle de certain des membres de son équipe.

Les flammes avaient disparu bien sur elle pensait sûrement avoir agit en ce sens avec le sort qu'elle avait lancé mais il n'en était rien. Kor et Auguste en était les véritables auteurs. De sa place, Satine lui lança:

- Je ne veux pas me venger... si tu commences à te venger de tout, tu n'avances pas. Pour moi ce n'est pas une vie. La roue tourne, il paiera un jour ou l'autre si ce n'est pas déjà fait. Luke, lui, aurait été tué la personne. Mais moi, je ne suis pas comme ça. La magie noire n'est pas pire que la magie blanche. Il faut savoir prendre les bons côté de cette magie tant détestée de beaucoup de sorciers. Pourtant, elle peut apporter du réconfort, et c'est un ultime défis...

De bien belle parole pensa Ivan, une autre pensée lui vint, il était trempé. Il prit donc un moment pour ce sécher par la magie et la jeune femme en profita pour venir à lui. La pluie cessait peu à peu de tomber. Ce qui rendait le séchage d'Ivan plus facile. Satine comme dit précédemment s'approcha du chef et prit afficha son plus beau sourire. Et malgré la maigreur et la faiblesse de la jeune femme, le jeune homme constata qu'elle restait charmante. Elle en profita pour lui poser la main sur le bras. Un contacte pour le moins inattendue:

-Merci beaucoup, mais tu peux retourner auprès des tiens, je sais très bien ce que je fais. Oui je me détériore, mais quand tu n'as plus rien à perdre crois moi que tu t'en contre fiche. Le seul homme qui s'est intéressé à moi avant Mike et depuis la mort de Luke, c'était Lionnel... mais j'ai fuis face à lui, face à sa gentillesse et son affection. Je l'aimais bien, il était intéressant et pourtant... je n'ai pas accepté l'épaule qu'il m'a proposé contrairement à Mike.


Ses yeux vrillèrent ceux du loup qui eu un certain moment de doute dans l'attitude à adopter par la suite. Ce contacte rapproché, bien que modéré, avait des conséquences quelque peu imprévues. C'était même la situation dans son ensemble qui devenait imprévisible. Satine maintint sa main sur le bras du jeune homme et ajouta:

-En aucun cas, n’essaie pas de me faire changer d'avis. La séduction n'y changera rien, je sais que sa sera uniquement pour me faire changer de chemin. Je sais qu'après un échec comme se soir, Nate aurait réagit comme ça. Je l'ai vu faire une multitude de fois, elles sont toutes tombées dans le panneau, et pourtant, sa crevé les yeux que lui ne voyait que moi... je connais la méthode alors n'essaie pas moi . Et ce n'est que par intérêt !


La séduction ? Il n'en avait pas encore fait usage mais bon il aurait bien essayé, en effet, dans d'autres circonstances. Puis le nom de Mike fit tilt dans son cerveau et la mécanique se remit en marche. Alors que Satine retournait vers son sac, Ivan commença à échafauder un plan. Il  lui fallait rencontrer ce Mike afin de pouvoir le connaître et comprendre ses intentions. Elle venait de lui donner un information importante mais elle avait dut le faire en connaissance de cause. Le loup se sentait comme sur des charbons ardents. Et plus il y réfléchissait et plus la situations devenait complexe. Malgré ses mises en garde, la jeune femme s'obstinait dans sa quête. Y aurait il un groupuscule de mage noir derrière cette affaire. Ce Mike aurait il fait miroiter quelques rêves éphémères à la jeune femme ou bien avait elle tout orchestré pour arriver à ses fins. Ivan reprit le fils des évènements présent. Il y avait aussi Lionel, qu'elle avait repoussé pour des raisons qui lui était propre. Sûrement la peur de l'oublie et de la trahison. Dans un second temps, Le loup verrait à questionner Lionel pour avoir quelques informations utiles.

La jeune femme était retourné au près de ces affaires. Son attitude laissait penser qu'elle combattait. Elle donnait l'impression d'être sur un ring. Ayant retrouvé son calme et la maîtrise de lui-même, Ivan se remémora les paroles de ses acolytes et de sa soeur. Il ne devait en aucun cas la brutaliser comme il l'avait fait avec Sylia. Aucune promesse de sa part n'avait été émise mais il ne comptait pas s'en prendre physiquement ou mentalement à cette jeune femme. Elle payait bien assez cher ses actes.  

Puis en y pensant, il venait de prendre une certaine leçon. Lui avait agit par vengeance et ne se sentait pas vraiment satisfait, elle agissait sur la personne perdu. Serait elle plus satisfaite que lui?  
Quelle chemin prendre?
Une chose était sûre, Satine n'avait pas tourné les talons. Ce qui dans un sens signifiait peu être qu'elle attendait un peu plus de ce « bienfaiteur » venu de nul part. Le jeune homme changea donc d'attitude.  

Il rangea sa baquette dans son fourreau réajusta son manteau et son étole. Il remit en place une mèche rebelle qui venait lui boucher la vue puis il s'avança vers la jeune femme. Il n'avait rien à craindre d'elle, d'une elle lui inspirait confiance même si ce sentiment n'était pas réciproque et de deux Kor sur le qui vive interviendrait au moindre faut pas. Auguste étant trop loin pour le faire se serait contenté des morceaux. Ivan rit sous cape de sa pensée. S'arrêtant à une distance raisonnable (pas comme elle l'avait fait), le jeune homme s'inclina respectueusement.

-Demoiselle Satine, Je dois dire, si je peux me permettre, que pour une femme tu en as dans le pantalon. Il est vrai que la Russie et l'Angleterre sont deux pays bien différent mais dans un cas similaire, en Russie, la démonstration de tout à l'heure aurait quelque peu fait frémir d'effroi la personne à ta place. Cela prouve en soit que je me suis bien trompé sur un point: l'aide, tu en a effectivement pas besoin.

Ivan fit une pause, regarda Tania du coin de l'oeil et reprit la parole:

-Si j'ai bien compris: Lionel est ou était un potentiel ami voir petit ami mais tu l'a rejeté. Soit. Tu préférer te lancer à corps perdu dans une bataille contre la mort. Et épaulé à ce jours pas un professeur, excuse moi de l'expression, mystère, en la personne de Mike. Ce dernier te fournit les informations et supports qu'il te faut pour apprendre. Il semblerait qu'il y ai quand même quelques  problèmes à la situation. En voici quelques uns et pas des moindres.

Le loup fit une pause pour bien peser ses mots. Il allait quand même distiller un peu de vérité dans ce qu'il allait suivre.

-D'où, je viens et ici en Angleterre, d'après les informations reçues, des groupuscules de mages noirs se rassemblent et rêvent de faire revivre, aux sorciers, la période sombre qu'a vécu le célèbre Harry Potter. Ils recherchent activement des partisans peu expérimenté ou facile à manipuler pour en faire des membres actifs mais ils recherchent surtout un chef qui leur montrerais la voix de la magie noire, extrêmement noire. Certain que j'ai interrogé parlais d'horcruxe  et d'immortalité. Ils ont beaucoup d'ambition. Le rapport avec toi me diras tu. Il est simple si tu sombre dans la folie et que tu manipule au risque de ta vie cette magie destructrice sans un cadre adéquat, ces mages noirs pourront te convertir à leur guise et faire de toi un monstre.

Le loup s'interrompit un instant pour laisser le temps à ses paroles de faire leur chemin. Satine devait bien comprendre qu'en dehors des murs du château, sa quête était pour certain une manière d'atteindre le saint Graal.  Eux n'osait pas mais si elle y arrivait pourquoi ne s'y tenterait il pas après tout.

Ivan fit les cents pas. Tout en marchant, il reprit son discours.

-Quelque soit les intentions de ton mentor, elle sont louable mais jusqu'à un certain point. Son aide t'est précieuse certes mais elle est dangereuse pour toutes les personnes qui t'entoure. Excuse moi de te le dire ainsi mais tu ne sais pas ce que tu fais la plus part du temps. Regarde ta brume, de tout à l'heure, ne correspondait à tout sauf à ton but. Et puis tu commence bien trop haut. Connais tu les fondamentaux? Ton mentor te les a t il apprit. A ton absence de réaction, je dirais que oui. Bien alors voici ma proposition.

Le chef de la meute s'arrêta de faire les cent pas et se rapprocha de la jeune femme. Il posa les mains sur ces épaules et plongea ses yeux dans les siens. Après tout il était venu pour cela non alors autant jouer carte sur table.

-Je voudrais te pauser une question. Voudrais tu faire partie intégrante de la meute. Devenir membre actif ? Nous pourrions te donner des conseils et te servir de cobaye pour tes entrainements.  

Kor et Auguste s'agitaient dans leur coin. Il sentait aussi Tania faire des pieds et des mains pour lui indiquer discrètement qu'il ne devait pas faire cette folie. Mais se dit il, Il n'est jamais trop tôt pour accueillir un nouveau membre.  Et puis une certitude le tenaillait, il sentait que cette jeune femme était lié à son avenir et à celui de la meute. Malgré les doutes, il souhaitait la faire entrer dans son équipe. Elle le mérite, elle mérite d'être entourée.  Elle a perdu sa meute, à nous de l'accueillir.

Il retira ses mains des épaules de Satine et lui fit un sourire léger.

-Je suis également un mage noir, comme la plus part des membres de la meute. Sache que nous ne somme pas  mage noir que par les livres mais aussi par les actions. Nous nous somme jamais vraiment tourné vers la lumière. Pour ma part, j'ai appris la magie noire à Poudlard pendant mes sept années. Je travaillais la nuit dans la cabane hurlant avec quelques jeunes de mon age. Nos professeurs étaient d' anciens élèves venus exprès pour nous enseigner cette art si...malsain, dans sa nature même. Vois tu j'y est prit goût. Si bien que j'ai rejoins pour un temps les  « mangemorts » mais j'ai vite intégré un autre groupe. La meute. Elle œuvre pour l'équilibre des forces. Cette meute est comme une famille pour le gens brisés par la vie. Tous autant que nous sommes avons des passés troubles, douloureux. Cela nous rapproche et nous li.

Ces deux acolytes se calmèrent quelque peu mais il avaient eu des sueurs froides, ils devaient pensés qu'Alan allait tout lui raconter tout de suite sur les raison d'être de l'organisation, sur ses actions et son passé. Qui d'ailleurs n'était pas vraiment glorieux. Le loup envoya des ondes positives à ses hommes. Ils devaient se rassurer. Il n'était pas complètement inconscient non plus. Certes la jeune femme devait intégrer la meute mais seulement si elle le désir vraiment et pas de force ou par chantage.

-Tu ne refuserais pas des partenaires de travail. Après tout, il se peut qu'en semble nous réussissions à atteindre ton but.  Qu'en dit tu ?

Alan Ivanovich Wolf, de nouveau calme et serein, observait Satine avec une certaine admiration, finalement. Elle est vraiment incroyable se dit il. Dans son fort intérieur quelque chose lui criait de se méfier, de prendre garde. Ou est ce tout simplement sa discutions avec Auguste le matin même ?

{Flashback}

Dans l'après midi, ce même jour.

-Ivan crois tu vraiment en cette mission et en ces chances de réussite ?


L'intéresser ne répondit pas tout de suite. Il laissa traîner son  regard dans le couloir où ils se trouvaient. Deux jeunes étudiants de Poudlard faisaient les fous. Le loup se disait qu'il n'était pas aussi déjanté à leur âge. Les temps avaient bien changer. Il se tourna vers la fenêtre une fois le couloir libéré. Il contempla un instant le lac qu'il voyait de la fenêtre et vit un petit point qui devait être Satine.

-J'ai quelques doutes en effet.
Dénia t il répondre au bout d'un moment.

-Seulement des doutes ? Écoute Kor ne voulais pas que je t'en parle avant de voir ce qui se passera ce soir mais je le fais quand même.

Ivan sourit. Le messager était un rebelle et Kor n'aimerait pas cela du tout. Il prendrait un malin plaisir à lui faire comprendre.

-Tu m'écoute ?

-Tu disait ?

Alan sortit de ces pensées amusantes. Tania avait une tête bizarre à coté de lui. Il prit donc le partie d'écouter Auguste.

-Je te disais que d'après les rapports des aurores russes, le corps de Natanaël n'a pas été retrouvé.


Le chef eut un sursaut comme s'il venait de se piquer.


-Comment cela son corps n'a pas été retrouvé ?

L'expression du chef dut être monstrueuse car le messager se tassa quelque peu et bafouilla pendant quelques secondes.    

-B...B...le...le..Le corps n'était...enfin...il n'était pas à votre domicile.

Alan Ivanovich saisit le pauvre homme par la peau du cou et l'entraîna dans la salle de classe vide en face de la fenêtre. Il verrouilla et protégea la salle puis il se tourna vers Auguste qui rentrai de plus en plus en terre.

-Explique toi !

Après une ou deux inspirations, le messager se lança:

-Par l'intermédiaire des sources fiables, j'ai récupéré le rapport d'intervention des aurores présent sur place. Il sont arrivé moins de cinq minutes après l'attaque présumée et ils n'ont rien trouvé. Rien.

-Qu'entends tu par rien ?


-Pas de résidus de magie que quelque sort qu'elle soit, pas de corps. Rien.


Le chef s'assit. Il ne comprenait pas vraiment ce que lui disait son acolyte. Enfin si, il comprenait mais il n'acceptais pas.


-Quelles sont donc les conclusions de cette affaires d'après toi ?

Auguste se détendit un peu car la voix et le regard d'Ivan avaient changé.


-Je dirais que Natanaël est bien plus complexe qu'il n'y parait. Je me suis surtout demander pour quoi il n'a jamais rejoint la femme qu'il aimait alors que l'amour de cette dernière était mort. J'ai poser la question à des personnes qui seraient proche de Natanaël et voici la réponse que l'on m'a donné: Natanaël n'ai pas celui qu'il paraît être. Pour moi la conclusion est : L'origine de la mort de Luke c'est lui. Quelqu'un voulait régler un compte avec lui ou l'éliminer, Natanaël aurait participé, mais les commanditaires en voulait peu être trop ou Satine en était le prix alors Il les a peu être éloigné pour faire bonne figure ou pour vraiment la protéger des mages noirs.


-Bonne figure pour quoi ?

-Il n'assumait pas ses actes.


-Oui d'accord, je te suis mais nous dans tout cela. La meute, j'entends.

-Un moyen de fuir ou un façon de savoir si on pourrait protéger la jeune femme dans le cas ou la situation lui échapperait.

Ivan réfléchit à tout ces détails qui posaient problèmes. Un sentiment en ressortit.

-Satine est en danger. Quelqu'un en veut a sa vie comme on en voulais à celle de Luke. Et Natanaël est derrière tout cela.

-Ou alors il t'a envoyé vers elle a dessein. Tu la forme, tu la fait devenir une mage noire puissante et il s'arrange pour qu'elle entre dans le groupe des mangemorts.

-Là, tu te fourvoies. Il m'a demandé de la faire entrer dans la meute.

-Bien, je suis peu être un peu loin de la plaque pour certaine chose mais t'avouera quand même que la situation est particulièrement bizarre et compliquée.

-Je te l'accorde en effet.

Très bizarre pensa Ivan et il comprenait pourquoi Kor voulait garder le silence. Jamais, il ne pourrait mettre assez de conviction dans la démarche de ce soir. Le mensonge se sent à plein nez...Zut où à t il embarquer ses amis.

{fin du flashback}
Revenir en haut Aller en bas
Satine E. Loyer
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Escapade nocturne

Message par : Satine E. Loyer, Lun 25 Nov 2013 - 13:55


Satine avait reprit la route pour se retrouver de nouveau seule et continuer d'essayer d'apprendre. Son but étant de vouloir impressionner Mike, et de le lui montrer qu'il avait fait le bon choix en choisissant de la former. Elle se voulait être une élève modèle, mais bien trop assoiffer de connaissances et de réussites immédiates. Ces deux défauts pourraient la mener à sa perte. Mais à quoi bon quand plus rien ne vous retiens. Pas même les personnes qui vous ont vu grandir et souffrir.


Ces parents, et ces frères... Sat' avait été l'enfant non voulu par la mère, mais trop tard pour avorter. Déni de grossesse jusqu'à six mois. Le papa n'avait pas voulu faire adopter la petite fille- il aurait peut-être mieux fallu qu'il ne prenne pas cette décision - Vous comprenez, sa ne se fait pas dans la "haute". Et en plus d'être enceinte, la épouse LOYER attendait une petite fille ! Sacrilège ! Elle qui avait toujours tout fait pour mettre au monde des fils... qu'avait-elle fait au ciel pour mériter un pareil châtiment... Satine était l'enfant adulée et détestée. Son père l'aimait plus que tout, et le cadet de la famille adorait sa petite sœur, mais maman non. Il ne fallait pas contrarier maman, et Satine, qui dés son plus jeune âge, avait ressenti se rejet, avait toujours tout fait pour rendre sa mère folle de rage.
La mère de la brunette avait toujours comme défaut d'être très exclusive. Elle avait été fille unique et s'en contentait très bien. Un frère n'aurait pas été de refus, mais une petite soeur, il en avait toujours été hors de question. C'était une séductrice en herbe, parfois ça dépassé même la décence.  Sat' avait souvent surprise sa mère avec un bon nombre d'amants. Ce qui lui avait donné un avantage. Sans son mari, elle n'était plus rien, même si elle avait une place intéressante ( grâce à qui ? Je vous laisse deviner ). Mais si le papa de la  brunette l'avait su, c'est tout un monde autour de sa mère qui se serait écroulé.  La vertueuse Madame LOYER ne l'aurait plus autant été.


Satine avait toujours aimé plaire, même si essentiellement sa avait été une séduction pour garder la petite flamme entre elle et Luke. Pourtant, elle avait toujours apprécié qu'on la regarde et jouer de ses charmes, et elle savait s'y prendre discrètement. Satiné était très différentes de sa mère, puis la brunette n'avait pas la cuisse aussi légère qu'elle bien au contraire.Elle aimait toucher le point sensible de chacun et charmer les gens pour avoir leur faveur. Jamais rien de méchant, Tine avait un très bon fond, elle avait juste besoin de se sentir appréciée. 


C'est peut-être pour ça que Satine n'a pas de mal à être tactile avec les gens, quand il n'y avait pas d’ambiguïté  bien sur . Sur ces paroles, elle décida de tourner gentiment les talons pour reprendre sa vie comme ci cette soirée n'avait jamais eu lieu. Mais son interlocuteur ne semblait pas de cet avis. Il était persuasif et têtu, Satine appréciait beaucoup ces qualités. Le jeune homme s'azpprocha d'.elle, mais avec beaucoup moins proximité.


Un sourire se dessina sur son joli visage, elle était culotté et n'avait pas peur. C'est ça d'avoir fréquenté un "mauvais garçon" et d'être resté essentiellement avec des personnes de la gentes masculines durant plusieurs années. Au tout début de sa relation avec Luke, Sat' avait du faire ses preuves et se faire respecter. Un autres sourire se figea sur le visage de la brunette, il venait de dire qu'elle n'avait pas besoin d'aide. Satine était assez fière, mais elle ne s'attendait pas à ce que sa soit finit, bien au contraire...


Au fur et à mesure, Ivan fit un résumé de tout ce que la jeune femme venait de dire. Lionnel, leur relation était bien partie sur une belle amitié après de l'amour... elle ne savait pas. Sa présence lui avait toujours été agréable mais elle n'avait jamais songé à autre chose, Luke est encore trop présent dans son esprit. Puis il parla de son mentor Mike. Satine sentie son coeur s'accéléré. Elle n'acceptait pas qu'on dise du mal de lui et encore moins qu'on pense qu'il la manipulé. Sat' savait qu'il lui apprennait pour assouvir sa soif de connaissance et apaiser sa blessure, mais jamais il ne la forcerait à s'engager définitivement dans un groupe de sorcier adepte de la magie noire. Elle était le seule maître de son destin. Mike n'était qu'un guide, un ange arrivé de nul part. Le jour de leur rencontre la jeune femme avait remercié le ciel d'avoir mis sur sa route cet homme. Tellement compréhensif, et prêt à tout pour aider cette pauvre petite qui était en train de se noyer et d'agoniser dans son désarroi.


- Lionnel... juste un ami, je n'ai pas eu le temps de le connaître... il m'a parlé d'une jeune femme dont il était amoureux... j'ai coupé court ! Je ne voulais pas être une barrière ou quoi que se soit. Une femme peut très vite faire de mauvaise interprétation. Pa contre Mike n'est pas mon professeur, juste quelqu'un qui m'a tendu la main attend. Il ne me forcera jamais à faire quoi que se soit. C'est moi qui lui ai supplié de me transmettre son savoir. Je voulais voir ce qu'étais la magie noire... il m'a prévenu des dangers et m'a juré qu'il ferait son possible pour me protéger.


Elle se tut un instant, observa autour d'elle. La jeune femme était toujours humide. Mais peut importe, depuis cette rencontre elle avait comme des œillères, d'ou le fait qu'elle n'avait ni vu l'intervention des loups, ni le fantôme qui flânait au côté de son interlocuteur. Elle ne voyait plus la vie de la même façon, elle était obsédée. C'était le mot ! Obsédé par cette nouvelle passion qu'elle c'était trouvé pour panser ces peines.


- Pour l'instant il ne m'a rien apprit... j'essais d'apprendre par moi même pour lui faire honneur, et lui prouver qu'il a eut raison de me prendre sous son aile et de me transmettre toutes ces connaissances. Notre rencontre est encore récente, puis lui ne souhaite pas que sa compagne soit au courant, et quiconque d'ailleurs.


A sa grande surprise, Ivan s'approcha d'elle en brisant la distance qu'il avait mit précédemment. Ses mains chaudes se posèrent sur sa peau froide et mouillée au niveau des épaules. Son regard ténébreux se plongea dans le regard bleu océan de la brunette. Etrange sensation, il y avait tellement longtemps qu'on ne l'avait pas regardé droit dans les yeux comme ça. la brunette fut légèrement déstabilisée, son coeur se souleva. Elle le regarda, elle n'était pas du genre à fuir les regards. Au moins, elle le voyait de prêt, très prête. Il était plutôt pas mal, un bel homme même.


Meute... Satine n'avait pas du suivre toute la discussion, mais en quoi pourrait-elle avoir un rôle actif dans une meute. Elle n'était même pas un loup. Et si elle l'avait été , Satine aurait sans aucun doute été une alpha. En y repensant, elle était même sur, lorsque Luke était encore vivant tout le monde le suivait tout en sachant que c'est Satine qui dominait le clan. Sauf que c'était plus crédible de faire passer les choses par Luke. La seule différence qu'il y a c'est que la jeune femme avait été abandonné par "sa meute".


-Je suis également un mage noir, comme la plus part des membres de la meute. Sache que nous ne somme pas  mage noir que par les livres mais aussi par les actions. Nous nous somme jamais vraiment tourné vers la lumière. Pour ma part, j'ai appris la magie noire à Poudlard pendant mes sept années. Je travaillais la nuit dans la cabane hurlant avec quelques jeunes de mon age. Nos professeurs étaient d' anciens élèves venus exprès pour nous enseigner cette art si...malsain, dans sa nature même. Vois tu j'y est prit goût. Si bien que j'ai rejoins pour un temps les  « mangemorts » mais j'ai vite intégré un autre groupe. La meute. Elle œuvre pour l'équilibre des forces. Cette meute est comme une famille pour le gens brisés par la vie. Tous autant que nous sommes avons des passés troubles, douloureux. Cela nous rapproche et nous li. 



Elle le regarda, il défendait bien sa croûte, mais ce n'était pas assez. Puis Satine ne voulait pas mettre toute une "famille" en danger. Elle ne connaissait pas ces limites, elle ne savait pas jusqu'où elle voudrait aller et si elle serait toujours aussi contrôlable. Sa peine était tellement immense, et elle avait tellement de colère et de haine à déverser qu'elle ne savait pas de quoi elle était capable, elle ne voulait pas se sur estimer mais pas se sous estimer non plus.


- Je te remercie, mais... je ne veux pas prendre le risque de mettre en danger des innocents. Je ne sais pas de quoi je serais capable... j'ai tellement de haine, et de colère en moi... puis vous étiez les amis de Nate et même si je suis fâchée contre lui, je ne voudrais pas m'en prendre à des êtres qu'il appréciait.


Elle lui souriat et bien qu'il avait retiré ces mains de ces épaules, Satine lui caressa doucement le visage et dans son regard on pouvait y lire la gratitude. Elle fut touchée par cet acte même si elle savait que sa ne venait pas de lui et que tout venait de Nate. Mais Nate était mort. S'il avait été vivant, elle les aurait peut-être rejoint au moins pour laisser une chance à nate de se faire pardonner et de lui prouver sa loyauté et sa fidélité... mais là il n'en était plus rien.


- Malgré tout, je remercie mon Nate d'avoir quand même tendu une main vers moi. Il m'a prouvé qu'il ne m'avait pas oublié. De là ou il est, il doit vous êtes très reconnaissant d'avoir fait passer le message, et d'avoir essayer de me faire venir à vous...


Elle fit doucement glisser ces mains le long de son visage, puis effleura son torse pour laisser tomber ses mains dans le vide. La fatigue gagnait doucement la jolie brunette, c'était la première fois depuis plusieurs semaines qu'elle ressentait l'envie de dormir, et pourtant elle évitait. Elle savait que son sommeil serait agité et qu'il finirait en cauchemar horrible...
Revenir en haut Aller en bas
Alan Ivanovich Wolf
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Escapade nocturne

Message par : Alan Ivanovich Wolf, Dim 1 Déc 2013 - 12:51


- Je te remercie, mais... je ne veux pas prendre le risque de mettre en danger des innocents. Je ne sais pas de quoi je serais capable... j'ai tellement de haine, et de colère en moi... puis vous étiez les amis de Nate et même si je suis fâchée contre lui, je ne voudrais pas m'en prendre à des êtres qu'il appréciait.

Echec...Echec, ce mot résonnait dans la tête d'Ivan comme un gong. Elle ne souhaitait pas rejoindre la meute de peur de leur faire du mal. Mais ils eurent tellement de mal qu'il pouvait le gérer. Puis le gong fut remplacé par un black out, Satine venait de poser sa main sur son visage. Sa main chaude malgré l'humidité qui la recouvrait. C'était une sensation très agréable. De ce fait, une image s'imposa à lui, Satine avait disparu. Une autre jeune femme avait prit sa place. Elle avait été la seule à l'aimer... Il faillit prononcer son nom mais il se retint de justesse, revenant au présent.

- Malgré tout, je remercie mon Nate d'avoir quand même tendu une main vers moi. Il m'a prouvé qu'il ne m'avait pas oublié. De là ou il est, il doit vous êtes très reconnaissant d'avoir fait passer le message, et d'avoir essayer de me faire venir à vous...


Rien ne va plus. Il devait jouer le tout pour le tout. Il devait lui dire pour Natanaël. Il devait absolument faire venir la demoiselle à l'abri ne serait ce de Natanaël, lui même. Il ouvrit la bouche. Mais un grondement sourd se fit entendre dans sa tête.

NON, lui criait en penser Tania, Kor et Auguste. Puis l'esprit puissant de Kor lui envoya comme une claque. Elle signifiait: Souviens toi...

{Flashback}

Un heure avant de rencontrer Satine, dans la chambre d'Ivan. Quelque par dans le château de Poudlard

Le chef était allongé sur son lit. Il Regardait le plafond. Yip, l'elfe de maison était assit sur le bord du lit, ses oreilles baissées par la tristesse. Il avait peur pour Satine.

-Maître Ivan ?

-Oui, Yip ? Répondit le jeune homme. Il avait sa baquette à la main et faisait voler un petit oiseau de papier.

-Maîtresse Satine a t elle une chance de redevenir comme avant ? Yip veut dire heureuse ?

Alan Ivanovich ne répondit pas tout de suite. Il ne savait que répondre. Les épreuves changent les gens. En profondeur de surcroit.

-Il est peu probable quelle redevienne la Satine que tu a connu à Poudlard. Elle peut retrouver le sourire. Si elle sait encore comment sourire. Mais jamais elle ne sera en harmonie avec elle même. Luke n'était pas un simple amour. Il était bien plus.

-Oui, bien plus! Répéta l'elfe tristement.

-Yip se demande si maîtresse Satine deviendra un mauvais mage noir comme les seigneurs du dehors ou un bon mage noir comme Maître Ivan.

Le loup fit la grimace. C'était la première fois qu'il s'entendait dire qu'il y avait de bon et de mauvais mage noir et qu'il faisait partit des bons. Il mit le feu à son oiseau en papier et se redressa sur son lit.


-Mon ami, je ne suis pas sûr d'être un bon mage noir. J'ai un passé lourd de conséquences. Je ne suis pas ce que l'on peut appeler un gentil. Oui, j'ai promis de sauver Mlle Loyer d'elle même s'il le fallait. Je vais engager tout ce qui je peux dans ce but. La meute me suit dans cette entreprise. Mais cela ne rachètera pas mes fautes, ni cela de la meute loin de là.

Ivan fit une pause et reprit:


-Outre les histoires de bien et de mal, je ressens comme un piège autour de Satine. Depuis les derniers évènements, je sens que quelque chose ne tourne pas rond. Nat...


On cogna à la porte.

-Qui est ce ?

-Kor

L'elfe de maison transplana, laissant le jeune homme au milieu de ses réflexions. Kor ne connaissait pas Yip et Ivan n'y tenait pas. L'elfe de maison était un agent de l'ombre que le loup gardait comme un atout. Il préférait ainsi.
Le loup ouvrit. Le colosse attendait.


-J'ai à te parler.
lâchât il sans préambule.

Ivan laissa entrer son ami et lança les sortilèges de protection.

-Je t'écoute. L'invitât Ivan en s'asseyant lourdement sur le lit. Il semblait gamberger.

-Le messager est vraiment trop honnête ou il cherche les ennuis. Kor fit un sourire discret et reprit. Il est venu me voir et il ma raconté, qu'ayant la langue trop bien pendu, il t'avait mi au courant pour Natanaël.

Ivan se redressa un peu et grimaça:


-En parlant de cela, tu comptais me le dire quand.

-En temps voulu. Tu ne dois pas t'en servir ce soir, avec Satine.

Le jeune homme se releva d'un bon. Il était furibond.  

-Et pourquoi, je ne me servirais pas de cela pour lui faire comprendre qu'elle est en danger ?

-C'est un ordre de ton chef...Ivanovich Zirianov n'oublie pas qui est le fondateur de la meute...

Le jeune homme baissa la tête. Il ne la baissait devant personne sauf devant Kor. Il se connaissait depuis tellement longtemps. Le gorille,comme il l'appelait depuis l'enfance, était tout pour le jeune homme. Et il était le patriarche de sa nouvelle famille.

Alan Ivanovich grogna.


-Comment veux tu que je puisse la convaincre, si je ne lui dit pas la vérité?

Rcolor=#0000FF]-Toute vérité n'est pas bonne à dire ![/color]Répliqua posément Kor

-Oui mais j'ai déjà échoué une fois en ne racontant pas la vérité.

-Eléna Noc n'était pas une des nôtres même si elle faisait des efforts. Elle t'aimait certes mais cela ne suffisait pas. Elle ne pouvait te suivre.


-Faux. C'est toi qui ne voulais pas !

-Non, c'est sa famille qui ne voulais pas. Elle a apprit qui tu était et elle a menacé Eléna de l'extrader.

-Mensonge. Tu me mens pour couvrir mon échec et ton refus. Je n'es pas été assez persuasif c'est tout. Et c'est à cause de la vérité.  Alan Ivanovich insista sur les derniers mots.

-Tu ne dois pas lui dire ce qu'il en est tant que la meute n'a pas mener l'enquête. Si Natanaël montre le bout de son nez, nous le coinceront. Il devra répondre de ses actes et surtout de cette mascarade avec la jeune Satine.


-Tu pense que c'est une mascarade. S'emporta le loup. On nous demande de prendre sous notre aile une jeune femme brisée qui se lance à corps perdu dans la magie noire sans prendre le temps de comprendre ce qu'elle fait. Le tout pour faire revenir à la vie, un homme qu'elle aimait mais qui de son coté était peu être un mage noir aussi. Cela devint une vrai histoire de fou. Qui doit ton vraiment protéger la demoiselle ou ce qu'elle va certainement faire revenir du monde des morts, au péril de sa vie. Car j'ai réfléchit aussi à un autre point. Pourquoi maintenant. Pourquoi Natanaël nous envois vers elle maintenant. Il était dans la meute depuis trois ans, au moins, avant que je ne perde la mémoire. Il aurait pu nous conduire à elle plus tôt. Et il aurait prit la tête du détachement de la meute qui aurait encadré ses expériences de magie noire.

Kor resta de marbre pendant ce discours fort instructif sur les soucis du jeune homme. Ivan se calma quelque peu. Il se rassit sur son lit et se prit la tête dans les mains.

-Je constate que tu a réfléchi à la question. Moi aussi figure toi. Et mes conclusions sont les même que les tiennes. Pourquoi maintenant ? Pourquoi toi et pas lui ? Je me demande aussi si la mort de Luke n'ai pas directement lié à Natanaël.

-Ce qui me fait le plus bizarre finalement , reprit Ivan après Kor, il ne nous a jamais parler de cette partie de son passé. Jamais nous avons entendu parler de Satine et de Luke. Si je n'avais pas vu cette jeune femme de mes propres yeux. Je croirais que l'on se paye nos têtes.  Cette vérité nous tuera tous. C'est pour cela que je dois lui dire.

-NON ! Les deux hommes s'étaient levés et se faisaient face maintenant.

-NON!
Répéta Kor, Et n'oublie pas que tu es l'alpha parce que je l'ai décidé. Tu es un chef respectable et respecté. Ne l'oublie pas Ivan. Ne fait pas de bêtise maintenant que tu repars pour une nouvelle vie. Au pire si elle ne veux pas entrer dans la meute, séduit la, sort avec elle. Je ne sais pas. Trouve le moyen de la sauver sans lui dispenser la vérité.

Ivan allait répondre que son ami était tombé sur la tête quand on frappa à la porte.

D'un sort, Kor rendit la porte transparente de leur coté. Ils virent le messager. Il attendait gentiment derrière la porte. Une marque de gifle enflait sur sa joue gauche.

-Tu y a été fort quand même!

Kor leva les sortilèges, ne faisant pas cas de la remarque d'Ivan.

-Tu a cinq minutes pour devenir un chef digne de ce nom. Prépare toi sinon vous serez deux à ne pas être présentable...Lâchât le colosse en sortant dans le couloir.

{fin du Flashback}

Satine fit glisser sa main sur le torse du jeune homme puis la laissa pendre sur son coté. Elle semblait lasse, exténué. Depuis combien de temps n'avait elle pas dormit. Depuis combien de temps n'avait elle par rechargé ses batteries. Le loup pourrait peu être faire quelque chose pour elle.

-Satine. Je...Je suis triste que tu ne nous rejoigne pas. Mais tu a fait ton choix. J'espère que Mike, ton mentor, t'apportera ce que tu recherche et qu'il t'aidera dans ta quête. La meute ne quittera pas les lieux pour autant. Elle veillera sur toi comme des anges gardiens. Je ne pense pas que notre présence ici est avoir qu'avec toi et Natanaël. Une ombre plane quelque par au dessus de nous. Je ne sais pas quoi. Mais la meute trouvera. Nous te gardons à l’œil donc si tu a besoin n'hésite pas, contacte nous.


Ivan passa délicatement une mèche rebelle derrière l'oreille de la jeune femme. Cela faisait cliché mais bon elle le gênait pour la regarder dans les yeux.

-Il serait peu être bien aussi que tu te repose. Que tu lâche prise. Si tu veux un de ces jours, nous irons dans un restaurant londonien. Nous pourrons discuter un peu plus et faire connaissance.


Captant le regard de Satine, Ivan agit très vite. Comme il savait si bien le faire. Il saisit la jeune femme par la hanche et dans la foulé, il l'embrassa. L'action réellement important pour Ivan se déroula en parallèle. Il sortit sa baguette, la plaça près des cotes de la jeune femme et prononça dans sa tête le sortilège: Ensoporis .

Il espérait que le sort fonctionnerais rapidement. Et qu'elle s'endormirait vite. Cela semblait possible vu l'état de fatigue de Satine.

Si tout ce passait comme prévu, ces acolytes et lui même ramènerait la jeune femme dans sa chambre et la laisserait au bon soin de Yip. L'elfe de maison était, d'ailleurs, entrain d'être mit au courant de la chose par Tania. Grâce au lien qui l'unis à son frère, elle avait lu dans ses pensées. Bien sur la situation était valable uniquement si tout ce passait comme prévu.

Kor et Auguste se rapprochèrent. Ils sortirent de leur cachette et baguette à la main se préparaient à toutes éventualités.

Et zut ce dit Ivan. Si elle bouge, elle sera plus que sonnée par les deux loustics derrière elle. Ivan pria pour que son sort fonctionne.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Escapade nocturne

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 17

 Escapade nocturne

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 17  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.