AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 14 sur 14
Balcon sous les étoiles
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14
Liskuvo Kalsi
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle

Re: Balcon sous les étoiles

Message par : Liskuvo Kalsi, Jeu 25 Mai 2017 - 22:45


M'énervent ces gens qui ont des problèmes avec la réflexion. On lui demande pas grand chose, juste de pas embêter le monde entier et elle fait tout l'inverse. Pourtant c'est simple, suffit de faire "comme si" on respectait les règles et ensuite ça passe, on devient préfet et tout le monde pense qu'on est quelqu'un de bien. Mais non faut aller montrer au monde entier qu'on est contre toute autorité parce que c'est beaucoup plus rigolo. Limite affligeant cette histoire, je me demande si le mieux ce serait pas de la laisser là et de m'en aller pour vivre un truc intéressant dans ce château, parce qu'avec elle c'est l'ennui total, y'a rien à en tirer et je compte pas lui offrir le moindre truc.

Elle dévoile une nouvelle face, elle s'excuse maintenant. Incompréhension totale, les ravages de la vie sur son pauvre esprit j'imagine, faut croire que ça prend vite ce genre de choses. Pas son genre de jouer la maligne, évidemment, ça se voit. Elle doit passer sa vie à être une enfant modèle bien sûr, comme tout le monde se doute. Je me demande qui sont ces personnes qu'elle connait, c'est étrange comme placement dans sa phrase, elle éveille une curiosité que j'essaye de bloquer au maximum d'habitude, c'est fâcheux.

Pourtant elle a l'air sincère, tant mieux pour elle alors. Je crois qu'il y a un mot pour définir ce genre de changements de personnalités. Passer de la pénible, à l'ennuyeuse, à la toute gentille. Je sais plus ce que c'est mais en tout c'est elle à cent pour cent, aucune doute à ce sujet. Je laisse échapper un sourire devant sa nouvelle présentation, je veux bien la croire sur le fait qu'elle est désolée ou je ne sais quoi, mais pas la peine de revenir au moment où on se présente.

- Enchanté Nyx. Liskuvo, Poufsouffle, dernière année, bientôt en dehors de ces murs.

La réalité se rapproche, effectivement je ne suis bientôt plus par ici, les années passent vite et bientôt je n'aurais plus accès au savoir du château. Je me demande si j'aurais un moyen de revenir un jour où l'autre une fois dehors. Mais là c'est pas trop le sujet, je me rappelle que j'étais curieux y'a genre...quinze secondes, les gens qu'elle connaît. Moi aussi je connais des gens sympas, je peux lui présenter la gars avec la main divine si elle veut. Enfin le gars, la fille, j'ai toujours pas compris son histoire, mais je suis sûr qu'ils s'entendraient bien. Sauf si la verte fait son cinéma, là y'en aura un qui s'amusera et une qui pleurera mais le sujet est encore une fois différent.

- Qui est cette personne que tu connais ?

Bon je lui accorde ça, elle a piqué ma curiosité pour ce genre de choses. J'aime bien me tenir au courant des connaissances des gens, ça permet de se faire une toile mentale des relations et de comment tout couper d'un seul coup, j'aimerai bien rajouter un fil ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Nyx Spero
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Balcon sous les étoiles

Message par : Nyx Spero, Dim 28 Mai 2017 - 18:42



Nyx garda son sourire angélique ancré sur son visage en attendant une réaction quelconque de sa part. Elle pouvait lire l’incompréhensible dans son regard. En même temps, elle, jouer la gentille ce n’était pas tous les jours. Puis, un changement de comportement aussi spontané… c’était normal que ça faisait réfléchir. Après quelques instants, la personne en face d’elle se daigna enfin de bouger. Un sourire. Puis une prise de parole moins sèche. La dernière phrase la fit d’ailleurs sourire. Elle aussi allait bientôt être en dehors de ces murs. Elle en avait hâte.

Nyx décida donc de s’assoir à côté de lui. Après tout, il n’y avait plus aucuns dangers à présent. Liskuvo avait l’air d’être encore plus pensif à présent. Mais bon, ce n’était pas son problème. Enfin, ou peut-être si ? Tout dépendait à qui il pensait… Pensait-il à l’Ange emprisonné dans les filets du Diable ? Etait-il au courant de ce qu’il s’était passé entre elle et sa copine ? Non, sûrement pas. Ce n’était pas quelque chose que la jeune blondinette crierait sur tous les toits, et tant mieux.

- Qui est cette personne que tu connais ?

Une question. Une question sortit du néant. De l’incompréhension sur le visage de Nyx. Qui était cette personne qu’elle connaissait ? Eh bien, en ce moment elle pensait à Ellana. Elle ne savait pas pourquoi, ou en fait, si. C’était sûrement parce que son copain se trouvait devant elle. Cependant, elle avait du mal à comprendre sa question. Etait-il legilimens ? Avait-il vu les pensées qui traînait dans la tête ? Tout pleins de questions…

- Cette personne que je connais ? De quoi parles-tu Liskuvo ?

Ton moqueur dans la voix, mais amical tout de même. Peut-être que le jeune consommait des choses plus fortes que ce qu’elle connaissait. Ce n’était pas impossible. Après tout, il avait bien l’air à l’ouest. Nyx resta là, devant lui. Remplie d’incompréhension face à sa question. Peut-être avait-il mal compris ses dires ? Oui, c’était sûrement cela.

- Peut-être qu’on s’est mal comprit. J’ai juste dis que ce n’était pas mon genre de jouer à la maline avec les personnes que je ne connaissais pas. Un peu fatigué monsieur le préfet !

Clin d’œil en direction du jeune homme, accompagné de son sourire angélique. Un ton moqueur et amical dans sa voix, comme toujours. Enfin, depuis quelques minutes plutôt. Mais, elle comptait bien gagner la sympathie du préfet des pouffy…
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Balcon sous les étoiles

Message par : Liskuvo Kalsi, Dim 4 Juin 2017 - 9:37


De quoi je parle effectivement, me semble que j'ai mal compris ce qu'on m'a dit là. C'est un peu bête de se dire que je fais n'importe quoi alors que je suis censé être calme et tout. C'est fâcheux même, au plus haut point. Au moins elle arrête de m'embêter avec autre chose, si dire n'importe quoi est le prix de la paix je vais m'acheter un château en Espagne et un hôtel rue de la Paix pour qu'elle me laisse enfin tranquille.

Je pense qu'il vaudrait mieux ne pas tarder, toute façon elle s'en tape de tout et je me suis déjà assez fatigué comme ça pour lui faire comprendre que normalement les humains avaient de la matière grise qu'il fallait utiliser, je vais pas tenter de lui en donner plus, c'est mort, inutile et futile. Je me demande ce qu'en penserait les autres personnes du château si ils nous voyaient là, comme ça. Je suis sûr qu'on s'en sortirai facilement. Blablabla j'étais en train de l'emmener à son dortoir. Facile de duper le personnel j'imagine, ils sont pas tous très cohérents dans ce qu'ils font.

- Peut-être qu’on s’est mal comprit. J’ai juste dis que ce n’était pas mon genre de jouer à la maline avec les personnes que je ne connaissais pas. Un peu fatigué monsieur le préfet !

Ah elle a dit le mot pas à la fin. Faudrait qu'elle articule aussi, c'était incompréhensible. Je ressens un petit frisson le long de mon bras, je commence à être totalement lessivé par la journée, je pense qu'il vaudrait mieux éviter de faire de vieux os par ici pour l'instant, à moins de vouloir finir par vraiment fumer sa cigarette parce que j'ai l'impression que je suis pas vraiment en état d'avoir l'esprit clair. Je plante mon regard dans le sien, me rendant compte qu'elle a dit n'importe quoi.

- Bien sur, désolé.

Sa petite pique ne me fait pas grand chose, effectivement je suis "un peu fatigué", c'était le but premier de me rendre ici, me reposer tranquillement en regardant les étoiles. J'avais pas souhaité qu'elle se ramène. Je me lève tranquillement, rétablissant une distance de sécurité entre nous. Je la connais pas, je l'aime déjà pas, j'ai pas envie qu'on soit proches, je jette un regard à la lune, essayant de jauger l'heure comme on faisait avant, sauf que je sais pas comment on fait, du coup je sais juste que la lune est dans le ciel, c'est déjà un grand pas en avant.

- Bon j'te laisse, profite de la liberté.

Sur ces mots je me dirige vers la sortie, décidé à aller me coucher rapidement, pas vraiment envie de continuer la parlote inutile dans le genre. Rien n'a avancé, je sais juste qu'une certaine Nyx est à Serpentard et que c'est la première fois que j'en entends parler, doit pas être quelqu'un de bien important si on part de ce postulat. Autant l'oublier rapidement.


Départ de Lisk et du coup fin du RP de mon côté, merci ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Balcon sous les étoiles

Message par : Elhiya Ellis, Ven 9 Juin 2017 - 20:13


Fraicheur d’une nuit étoilée
Pv
Sirlan Svarkfor

Début de soirée habituellement morne. Chahut dans les dortoirs, devoir à boucler, et bientôt extinctions des feu, tout le monde au lit. La routine habituelle dans un internat. Routine qui fatiguait Elhiya qui, allongée sur son lit regardait le plafond de sa chambre. Rien d’exceptionnel sur ce plafond, il comportait des luminaires épais, en argent, comme dans toutes les salles de dortoirs de Serpentard. La lumière diffusée était douce, appelant au calme et à la sérénité, sous peu, il serait temps de se coucher, mais la fatigue n’était pas encore présente.

La blonde se redressa sur son lit, elle jeta un coup d’œil à son bloc de dessin, mais l’inspiration l’avait abandonnée elle aussi. La vague à l’âme, elle ne savait que faire pour occuper ses heures de temps libre. Il faisait doux, peut-être devrait-elle faire un saut dehors, peut-être qu’un peu d’air la remotiverait. Mais pour ça, il fallait se lever, sortir des cachots et aller dehors. Et …. Elle n’en avait pas envie. Elle soupira en se laissant tomber en arrière sur son oreiller. Décidément, aujourd’hui ce n’était pas la forme, elle n’avait envie de rien, ce n’était pas folichon.

Comme le temps semblait passer au ralentit au fond de son lit, Elhiya s’en extirpa, enfila sa robe de sorcier et se motiva tant bien que mal pour sortir du dortoir. Rester à ruminer dans sa couette ne servait à rien, autant être réaliste. Elle abandonna son bloc de dessin et ses stylos, dans cet état, elle n’arriverait à rien griffonner de joli. Pas la peine de prendre un livre non plus. Autant espérer qu’une simple balade pourrait lui faire du bien.

La raison de cette morosité soudaine lui était inconnue. Elle n’avait, certes, pas vu Lucy depuis un moment, mais cela ne faisait pas plus longtemps que d’habitude. Ce ne pouvait pas être ça. Elle avait réduit sa dose journalière de cookies, mais ce genre de chose avait rarement un impact sur son humeur. Etrange, peut-être qu’elle couvrait un début de rhume au final, mais elle se refusait à aller à l’infirmerie sans réelle raison.

Trainant dans les couloirs, la blonde se rappela que la tour d’astronomie possédait un balcon annexe. La nuit était tombée ce serait parfait pour se changer les idées. Esquivant les facéties des escaliers, elle se rendit rapidement au 7èeme étage. Elle grimpa dans la tour d’astronomie, vérifia que personne ne l’occupait déjà et s’installa sur le balcon.

La nuit couvrait lentement Poudlard de son voile ténébreux. Quelques étoiles timides commençaient à pointer le bout de nez. Elhiya s’installa par terre, les jambes repliées sur sa poitrine, observant le spectacle qui s’offrait à elle. Il n’y avait là rien de magique, juste la nature œuvrant tranquillement. C’était apaisant, reposant, et vivifiant. Elle avait fait le bon choix, c’était sur, et tant que personne ne venait la déranger, elle se sentirait bien. Elle sourit, le nez levé
Revenir en haut Aller en bas
Sirlan Svarkfor
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Balcon sous les étoiles

Message par : Sirlan Svarkfor, Mer 14 Juin 2017 - 16:33


La fraîcheur des dalles nues se faisait sentir sous le corps chaud et allongé de Sirlan. Cette fraîcheur si spécifique de la nuit et de ses créatures étranges, féeriques et oniriques. Les mythiques animaux de la mythologie nordique valsaient et jouaient dans le ciel, s'amusaient à cache-cache derrière les étoiles devant les yeux du norvégien. Juste une soirée où il s'était évadé du nid des aigles où il se sentait comme en cage. Un oiseau bleu doit voler, voler loin dans le ciel, profiter de ses ailes...
Alors, le bébé aigle s'était évadé. Par la maigre force de ses ailes toutes jeunes encore, il avait volé jusqu'au plus beau des perchoirs. S'évader...

Juste une soirée seul. A contempler les étoiles qui, elles, seraient toujours libres. A admirer celles qui voleraient toujours plus haut que lui. A rêver aux légendes scandinaves qu'il avait tant vénéré et songer qu'en Norvège, et partout dans le monde, on voyait les mêmes étoiles, offrandes du ciel et du dieu Tyr à tous, à l'ensemble de l'humanité, sans partage ni jalousies, sans propriétés ni disputes. Personne ne se disputait les étoiles. Elles appartenaient çà tous et à personne. Universelles et insatiables. Tu crois les tenir, mais elles fuient juste sous ton nez, lumières trompeuses...

Les yeux clos, l'adolescent respirait cet air si frais, le même qu'en Norvège, le souffle du dieu Njörd, à la différence que celui de Norvège était plus... Glacial.

Quand il rouvrit ses yeux sur le ciel de velours, Sirlan entendit une respiration. Un souffle autre que celui de Njörd. Il se retourna et découvrit une toute nouvelle créature mythologique à la chevelure d'or, elle aussi tapie dans la nuit. Interdit, le garçon la regarda encore quelques secondes. Qui était-ce ? Qu'était-ce ? Une fée, une elfe lumineuse ? En Sirlan ne se trouvait pas la moindre once de timidité et il ne distinguait pas bien ses traits dans l'obscurité. Aussi demanda-t-il tout simplement :

- Qu'es-tu donc ?


Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Balcon sous les étoiles

Message par : Elhiya Ellis, Ven 16 Juin 2017 - 8:59


Le calme, la tranquillité, l’émerveillement devant le ciel qui se parait d’étoiles ne dura que quelques minutes. Rapidement, une voix, s’éleva dans les ténèbres de la nuit, faisant sursauter la jeune fille. De toute évidence, quelqu’un avait déjà élu domicile sur le balcon de la tour d’astronomie, rien d’étonnant vu la vue... Déçu, la Serpentard soupira, et se releva, elle voulait être au calme, il devait en être de même pour le garçon qui venait de lui demander qui elle était, autant le laisser tranquille. Elle ne ferait pas de scène pour ce soir, flemme, et surtout pas le temps pour ça.
Regardant dans sa direction, elle ne distingua qu’une forme immobile, impossible de savoir si c’était un élève qu’elle connaissait ou non. Autant répondre à sa question au cas où ce soit un membre du personnel ou un préfet qui chassaient les élèves ne respectant pas le couvre-feu.


« Elhiya. Je me pensais seule, désolée… La vue est superbe tu trouves pas ? »

Décliner son identité car on le lui avait demandée était une chose, retourner la « politesse » à son interlocuteur en était une autre. Savoir à qui elle s’adressait importait peu à la blonde au final , ce balcon était tellement calme et paisible qu’elle voulait profiter encore un peu de ce qu’il offrait. Elle alla s’accouder sur le bord de la corniche, posant sa tête dans ses mains, levant le nez une nouvelle fois vers le ciel. La lune timide, jouait avec les nuages noirs, baignant lentement l’établissement de sa lueur blafarde, enlaçant doucement les deux visiteurs de son aura apaisante. Si elle pouvait, Elhiya aimerait rester la nuit entière ici, à contempler le ciel, en laissant son esprit se vider. Mais partager un balcon incluait nécessairement un minimum d’échange de politesse, chose pour laquelle la blonde n’était pas douée. Un soupire lui échappa, et sans un regard pour le garçon derrière elle, elle reprit doucement, tachant de ne pas paraitre trop froide.

« Ça te gêne de partager le balcon ? J’ai strictement pas envie de retourner dans les cachots ce soir, y’a trop de monde, et ils m’irritent. »

Irriter était une définition assez légère de la situation, mais suffisamment clair pour que le garçon se fasse une idée. Trop d’élèves, trop de bruits, trop de rires, trop de chahut, trop de tout en fait, et pas assez de calme. Alors qu’ici c’était tout l’inverse, le vent frais qui s’engouffrait dans ses cheveux, les constellations silencieuses, les ombres des hiboux partant en chasse, tout était agréable. Il ne manquait qu’un plaid et un oreiller pour jouir pleinement du panorama, elle n’en avait pas sur elle. Peut-être que l’adolescent avait pensé à s’équiper lui. Elle tourna la tête pour le voir, les rayons de la lune l’éclairant désormais un peu plus. Un brun, arborant le blason de Serdaigle sur sa cape de sorcier. Un léger sourire se dessina sur les lèvres de l’adolescente, les bleus étaient réputés pour être des intellos bosseurs, qu’est-ce que ce bleu faisait-il ici ? Certains savaient donc profiter des plaisirs simples de la vie ?

« Tiens! Un petit aigle nocturne, c’est pas courant de vous voir ailleurs que derrière vos bouquins, besoin d’air toi aussi ? »

C’était tout naturellement que la réflexion était partie tout naturellement quand elle avait remarqué le petit oiseau brodé sur le torse du jeune homme, son ton légèrement moqueur avait suivi également. On ne se refaisait pas après tout, ce n’était pas car c’était un garçon qu’Elhiya allait changer ce qu’elle était. Sourire amusé aux lèvres, la blonde l’observait silencieusement
Revenir en haut Aller en bas
Sirlan Svarkfor
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Balcon sous les étoiles

Message par : Sirlan Svarkfor, Jeu 22 Juin 2017 - 14:01



« Elhiya. Je me pensais seule, désolée… La vue est superbe tu trouves pas ? »

Des paroles prononcées sans aucun sous-entendu, aucune volonté derrière la tête. Tout était net, précis, pas d'arrière-pensées. Ca rendait ses mots comme éclairés, lumineux. Merveilleux.
Je la regardais. Pas de sourire. C'était trop demander. Mais un peu de malice dans les yeux. Une fée et un lutin. Parfait.
"Ce n'est pas grave."
Je relevais les yeux vers le plafond des anges, la nuit de velours, en écrin à étoiles, bijoux divins.
"Si. Sublime."
Le voilà. Il était là, le plus beau cadeau des dieux aux hommes. Le seul, l'unique. Un faux cadeau, en fait. Les étoiles... Si loin...
« Ça te gêne de partager le balcon ? J’ai strictement pas envie de retourner dans les cachots ce soir, y’a trop de monde, et ils m’irritent. »
Je relevais la tête vers l'elfe aux fins cheveux de soleil. Une elfe serpente ? L'idée me plaisait. Elle aussi, une créature déchue de la couleur qu'on lui a attribuée...
« Tiens! Un petit aigle nocturne, c’est pas courant de vous voir ailleurs que derrière vos bouquins, besoin d’air toi aussi ? »
Un petit rire amer s'échappa des tréfonds de ma gorge, inattendu.
" Oui, je me suis évadé de la cage aux oiseaux. Une cage, une prison. C'est tout. Je ne suis pas un aigle. Juste un colibri déchu."
Une erreur. Tout sauf un bleuet. Un rapace aux griffes de bronze, tranchantes et froides, un prédateur manipulateur et savant, un oiseau cruel et maussade. Non. Pour moi, les oiseaux, c'était autre chose.
Une jolie chose avec un goût de liberté...
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Balcon sous les étoiles

Message par : Elhiya Ellis, Lun 26 Juin 2017 - 10:07


Pas bavard le garçon, tant mieux. Il concédait à partager avec elle son bout de balcon, parfait, elle pourrait continuer sa soirée au calme par ici. Sa remarque quant à ses couleurs arracha au garçon un rire amer, surprenant, mais appréciable aux yeux de la blonde qui n’avait toujours pas acceptée cette façon de coller des étiquettes sur les élèves de première année. Une couleur qui les suivait tout au long de leur scolarité, une étiquette qui dans leur vie d’adulte pouvait interférer sur leur vision du monde et leur relation avec autrui. Elle était verte et condamnée à être éternellement difficile à supporter, ou avec un caractère fort ? c’était stupide, le gens changeait avec les expériences l’âge. Pourtant, la blonde s’y était faite, et puis elle aimait le vert, cela faisait ressortir la couleur de ses yeux clairs.

Cependant, la réponse du bleu l’intrigua, surtout à cause de la comparaison avec un colibri déchu. Image étonnante, les colibris étaient des oiseaux vifs, très colorés, symbole de la joie de vivre et de la légèreté de l’être. Pour ce coup, ce garçon semblait bien loin de l’enjouement apporté par ce petit volatil, la blonde haussa un sourcil dubitatif avant de lui sourire doucement.


« Plus que déchu à ce compte-là le colibri, il semble avoir perdu ses ailes et sa joie de vivre en même temps. Quel en est la cause ? »

Elhiya ne s’impliquait que rarement dans les soucis ou la vie d’autrui. Mais la morosité ambiante associée aux scintillement des étoiles invitaient au calme et non au conflit. Elle lâcha sa rambarde et retourna s’assoir contre le mur qu’elle avait investi à son arrivée, levant le nez vers le ciel. Devant un tel spectacle, il était dommage de rester déprimé, ce genre de sentiment pouvait très vite ternir la douceur et la chaleur diffusée par la lune blafarde et ses acolytes. Dommage. De ses bras elle enroula ses jambes et posa son menton dessus. Immobile, elle jeta un coup d’œil au garçon tapis dans les ténébres
Revenir en haut Aller en bas
Sirlan Svarkfor
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Balcon sous les étoiles

Message par : Sirlan Svarkfor, Ven 30 Juin 2017 - 17:10


La jolie créature et sa chevelure d'or semblèrent étonnées. Comme si mes paroles n'avaient pas leur place ici, comme si je n'avait pas ma place ici. Un colibri déchu... Un sourire aigre naquit au coin de mes lèvres.
« Plus que déchu à ce compte-là le colibri, il semble avoir perdu ses ailes et sa joie de vivre en même temps. Quel en est la cause ? »
Je me retournais doucement vers elle, et mon sourire, d'aigre devint sucré. Sa répartie m'étonnait, moi aussi, une friandise exquise lâchée par une fée, une étoile vomie au beau milieu de la nuit. Elle comprenait ! Ma surprise était telle que j'eus l'impression que les étoiles se paraient d'un peu plus de lumière pour marquer le coup. Elle me comprenait !
"Le colibri n'a pas perdu ses ailes. Il est né sans. Sans ailes ni vie, sans espoir ni rêve. Avec une mélancolie qui berce éternellement son cœur, toujours sans raison, et son âme est toujours gorgée de larmes... Mais pourquoi ? C'est le mystère de sa vie..."
La surprise grandissait encore, déployant de plus en plus ses ailes grandioses. Les paroles avaient glissé de mes lèvres en source discontinue, sans même que je m'en aperçoive. Un flot de mots, comme ça, sans prévenir, la vérité éclose au grand jour, en pleine nuit, sans crier gare. Sans aucune raison... Enfin si, une seule. L'étrangeté de cette nuit illuminée par les étoiles et la magie d'une fée aux cheveux de lumière...
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Balcon sous les étoiles

Message par : Elhiya Ellis, Sam 1 Juil 2017 - 14:42


Un oiseau dépourvu d'ailes ne pouvait plus bénéficier du titre de volatil, pour le coup, l'image qu'utilisait le garçon était drôlement triste. Un être destiné à vivre à l'air libre sans aucune contrainte, se retrouvant cloué au sol, condamné à observer ses semblables virevolter dans le ciel baigné de lumière,  pourrait aisément vouer son semblant d'existance à une chute sans fin vers les ténèbres. Poétique mais dommage pour un adolescent. L'image arracha une grimace désolée à la blonde qui glissa le regard sur le bleu.

Tapis dans l'ombre, le seul sourire que le garçon arrivait à afficher restait empli d'une etrange pointe de douleur... Douce mélancolie,  tendre morosité, chacune enlassant les deux étudiants de leurs bras chalereux. Instants volés à leur vie d'insouciance, ou naïveté et cris de jours étaient sensé être maitres. Précieux moments arrachés violement à leur soirées frivoles. Un sourire naquit au creu des lèvres de la verte.


"Certaines questions n'ont de réponses que dans le silence de la naissance d'une etoile"

Trêve de paroles, ces dernières semblaient vaines et les gestes inutiles. Reposant son menton sur ses propres genoux, la gamine fixait au loin le scintillement d'une petite étoile pointant le bout de nez. Elle était venue ici pour être au calme et loin de tout, non pour jouer les psy. De plus, les qualités d'écoute et d'analyse nécessaire à ce rôle étaient inconnue a Elhiya. Impulsive, elle ne prêtait son oreille qu'au peu de personne qu'elle tenait en estime pour diverses raisons. Naturelle, ses mots pouvaient froler le manque de respect et de considération.

Sans rien rajouter de plus, la blonde se pelotonna contre des propres jambes, soupirant légèrement. Finalement, elle aurait pu prendre son bloc de dessin. Tant pis, autant continuer la contemplation du ciel étoilé en compagnie de l'aiglon.


"Au fait, c'est quoi ton nom... colibris ? "
Revenir en haut Aller en bas
Sirlan Svarkfor
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Balcon sous les étoiles

Message par : Sirlan Svarkfor, Dim 2 Juil 2017 - 15:38


Son visage se brisa un peu, fendu par... Un petit quelque-chose... Oui... De la compassion... Mes yeux s'écarquillèrent en même temps que mes ailes se déployèrent. Du moins, j'eus l'impression. Pas de pitié, de haine ou de mépris ? De la compassion ? Un nouveau prisme venait d'éclore, et je ne m'y attendais pas... Pas du tout... Un sourire se forma sur mon visage, sans acidité piquante cette fois. Un peu de velours et de soleil nocturne, c'est tout. Et pas mal de timidité et d'étonnement, sûrement. Le sourire de l'oiseau. Du colibri déchu, sans ailes.

Puis un sourire reptilien, celui-ci naquit au coin des lèvres de la fée écaillée. Il semblait fait de plumes, offrandes ailées, pour que je puisse les fabriquer, ces fichues ailes qui me permettraient de m'envoler et de m'évader, loin... Elle semblait tout promettre avec une gencive, des lèvres et une poignée de dents. Des plumes et un départ.
Il sembla soudainement que des fantômes, esprits irréalistes, nous enveloppaient et étreignaient, nous protégeaient et encerclaient. Les molécules aériennes donnaient l'impression d'être plus lourdes, plus chargées de revenants ou d'émotions et souvenirs. Déchus...

"Certaines questions n'ont de réponses que dans le silence de la naissance d'une étoile" Les paroles féeriques avaient retenti dans la nuit, soudainement évidentes et prophétiques. J'eus l'impression que cette fille avait été placée là sans aucun hasard, avec pour seul but de me ramener sur le droit chemin, emplie de sagesse et de lyrisme.
Ensemble, nous fixâmes longtemps une étoile, lueur diamantée, au loin, dans le velours nocturne. Peut-être était-elle déjà morte ? Peut-être que c'était son esprit qui nous hantait, contenu dans l'air lourd ? Tant pis. Ou tant mieux.

"Au fait, c'est quoi ton nom... colibri ? " Après un doux instant de silence, comme dans la mort d'une étoile, je répondis d'une voix légèrement enrouée qui semblait marquée par la mélancolie du moment. Sirlan.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Balcon sous les étoiles

Message par : Elhiya Ellis, Lun 3 Juil 2017 - 19:19


Un nom, un simple nom et rien de plus. Une identité rapidement declinée sans fioriture et superficialité. Réponse suffisante vu la situation. Nul besoin de broder autour, connaître son âge ou sa provenance, tout ca n'avait aucune importance sous l'immensité du ciel étoilé. Pas plus que cela en aurait demain ou le sur-lendemain. La blonde se contenta de dodeliner de la tête sans poser de question supplémentaire.

D'un geste lent, le petit serpent se leva pour prendre place sur le rebord de la corniche du balcon, pieds se balançant dans le vide. Sentiment de liberté volée et de pleinitude... ce qu'elle était venue chercher en montant ici. D'un léger sourire, la blonde leva le nez vers le ciel et inspira profondément. La mélancolie et la morosité n'étaient pas des sentiments qui l'accompagnaient bien longtemps, ces quelques minutes en tête à tête avec les astres de nuit lui rappelait rapidement que se laisser aller aux prémices des idées noires n'était que peu judicieux.

Les dernières attaques des mages noirs ne l'avaient pas plus perturbée que ça, inconscience ou innocence, la blonde s'estimait pas assez impliquée pour être concerné. Aussi, ce n'etait pas un semblant de baiser de moral qui prendrait plus le dessus sur elle.

Sans se tourner, gardant les yeux rivés vers le ciel, elle s'adessa au prénommé Sirlan. Consonance étrangère exotique et agréable  


"Dis moi petit colibri, pourquoi penses tu avoir été dépourvu d'ailes?"

La blonde estimait que chacun était maître de son destin, que se lamenter et se laisser indéfiniment aller à ses nlircrurs n'était non que pour les faibles et les lâches. Chacun pouvait déployer des ailes des lors qu'il l'avait décidé, elle, lui, n'importe qui, il suffisait de le décider. La legere brise qui lui caressaitle visage allait dans ce sens. Soit elle choisissait de frissonner soit elle apprenait a apprécier la fraîcheur de la nuit
Revenir en haut Aller en bas
Sirlan Svarkfor
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Balcon sous les étoiles

Message par : Sirlan Svarkfor, Mar 25 Juil 2017 - 14:27


Une fée prophétesse, voilà ce qu'elle était, une apparition nocturne venue éclairer la vérité. Un miracle.
Elle entendit mon nom, ne s'étonna pas de son "exotisme", ne me questionna pas sur son origine, son orthographe... Non, juste un léger hochement de tête. Elle avait entendu ce dont elle avait besoin. C'était tout. Merveilleux.

Et puis doucement, comme un oiseau déployant ses ailes elle se leva, prenant son temps et se reposa à mes côtés, les pieds dans le vide et les yeux dans les étoiles. Cette proximité gêna un peu Sirlan au début, qui se détendit rapidement. La présence de la jeune nymphe était si douce et chaude qu'elle pouvait mettre à l'aise un mur de béton.

Elle se tourna vers moi et m'enveloppa à nouveau d'agréables paroles d'oracle, douce liesse.

"Dis moi petit colibri, pourquoi penses tu avoir été dépourvu d'ailes?"

Le bleu colibri intéressé ne put retenir un soupir. Comment...? C'était si dur... Balbutiant comme si les mots restaient prisonniers de ses lèvres il réussit à prononcer quelques paroles. Car... colibri d'azur...n'a pas...plus...d'origines...De racines... Comment... avoir des ailes... Sans racines ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Balcon sous les étoiles

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 14 sur 14

 Balcon sous les étoiles

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.