AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
-44%
Le deal à ne pas rater :
Mémoire PC 32Go (2 x 16Go) à 3200 MHz – DDR4 – CAS 16 RAM ...
99.99 € 177.27 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 6 sur 19
Balcon sous les etoiles
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 19  Suivant
Invité
Invité

Balcon sous les etoiles - Page 6 Empty
Balcon sous les étoiles
Invité, le  Mar 25 Mar - 0:51

[RP avec  Lorenzo Denaethor]

Le jour se levait et les rayons du soleil venaient caressés ma joue, je me retourna dans moi lit  en baldaquin et me décida enfin à me lever. J'ouvris les yeux et regarda autour de moi, je voyais tout flous comme d'habitude. Je chercha mes lentilles sur ma table de nuit, je les mis et me leva. Je pris un débardeur noir, un caleçon et un jean de ma valise, je m'habillais normalement aujourd'hui. Une fois habillé, je mis ma montre et passa un petit coup d'eau dans mes cheveux, aujourd'hui pas de cours, je pouvais faire ce que je voulais !

Je descendis du dortoir des garçons, je vis aussi quelques élèves dans la salle commune qui venaient surement de se réveiller. Je fila directe à la grande salle pour grignoter quelque chose, il y avait déjà beaucoup d'élève rassemblés et tous déjeunaient, je m'assis à la table des Serdaigles et commença à manger, je n'avais pas faim, j'avais pas bien dormis en plus. Je tournais ma cuillère dans mon bol et j'en bu le contenue, je pris une tranche de pain et la mangea vite fait. Je remontait pour aller dans la tour, escaladant les escaliers qui n'en faisaient qu'à leur tête, je dû attendre une bonne grosse demi-heure pour qu'ils se décident enfin à me laisser aller où je voulais, je longeais le couloir pour aller sur le balcon lorsque d'un coup

-Aïe !

Je venais de rentrer dans un élève qui voulais sans doute rentrer lui aussi.

Édit Liam: Bonjour Hash, j'attire votre attention sur le fait qu'il est interdit de s'introduire dans un sujet déjà occupé, comme le précise le Règlement RPG. J'ai donc déplacé votre RP. Merci de faire plus attention l'avenir. Cordialement.
Invité
Anonymous
Invité

Balcon sous les etoiles - Page 6 Empty
Re: Balcon sous les etoiles
Invité, le  Lun 14 Avr - 23:08

{Désolé du retard, je sais que ça fait plus d'un mois,
mais je reprend tout de même le RP ! }


La Serpentard écouta sagement les explications que lui offrait sa cousine. Sur le visage de Kyara, on pouvait parfois lire un signe d'inquiétude ou alors un signe de surprise, mais elle ne dit rien, laissant plutôt Axelle parler. Lorsque cette dernière se tût, une ou deux secondes s'écoulèrent avec que son interlocutrice ne réponde à sa question :

- Non, je n'étais pas au courant, mais cela n'explique pas pourquoi tu es avec eux ! siffla-t-elle, sur un ton de reproche à la Blanchet.

Avait-elle sentie de la jalousie ? La sang-pur voulut soupirer, mais se retint au dernier moment. Ce n'est pas de cette façon qu'elle réussirait à faire avancer les choses avec Kyara. Axelle devait donc user d'une autre stratégie. Haussant négligemment les épaules, la sorcière prit un air détachée, plutôt qu'offusquée  :


- Ah bon ? Moi je trouve que c'est déjà une bonne piste. Suivre les traces de son frères disparu. Essayer de comprendre pourquoi il n'est plus là, mais également comprendre pourquoi il les a rejoint. J'ai toujours eu confiance en Chris, tu comprends ? 

Oui. Comprenait-elle ? Suivre un être auquel nous accordons toute notre confiance ? La jeune femme parlait à demi-mots, après tout, nous étions jamais trop prudents. La discussion que menait les deux Serpentards était privée et c'est pourquoi, même si elle avait envie de s'emporter, Axelle garda un ton calme et bas.

- Et toi ? pourquoi tu es avec eux ? Si tu prônes tant la liberté et la paix, tu devrais plutôt être avec le Ministère, non ? questionna Axelle doucement, histoire de ne pas trop provoquer.

Elle sembla hésiter sur les prochains mots à utiliser, puis se lança :


- Vous vous donnez le beau rôle, mais cela ne semble pas être l'avis de tous. Qu'est-ce que Petrus pense de votre association ? Il faut arrêter de vivre dans le passé. Nous ne sommes plus à l'ère d'Harry Potter...

Kyara Blanchet
Kyara Blanchet
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Balcon sous les etoiles - Page 6 Empty
Re: Balcon sous les etoiles
Kyara Blanchet, le  Mar 15 Avr - 16:09

Le sang de Kyara bouillonnait dans ses veines. Pourquoi est-ce que Chris ne lui avait rien dit, pas donner de nouvelles ? Cela la mettait hors d'elle en plus de savoir ce qu'était sa cousine. Elle n'avait vraiment pas de chance avec les membres de sa famille ...

Ah bon ? Moi je trouve que c'est déjà une bonne piste. Suivre les traces de son frères disparu. Essayer de comprendre pourquoi il n'est plus là, mais également comprendre pourquoi il les a rejoint. J'ai toujours eu confiance en Chris, tu comprends ? 

Non Kyara ne comprenait pas. Il était question de loup garou et pas d'autre chose ! Elle ne suivait pas ses traces, elle se cherchait des excuses pour masquer sa part sombre. Cette dernière était énorme dans la mesure où lors de leur combat elle n'avait repéré aucuns remords dans les yeux de sa cousine jusqu'à ce qu'elle découvre que c'était Kyara son adversaire. Axelle était rongée par un mal plus profond que le fait de retrouver simplement son frère, la brune en était sure ...

Et toi ? pourquoi tu es avec eux ? Si tu prônes tant la liberté et la paix, tu devrais plutôt être avec le Ministère, non ?

Axelle avait posé sa question à voix basse. Avait-elle peur de se faire entendre ? Les murs avaient en effet des oreilles, mais au vu de l'heure tardive elles ne devraient pas avoir de problèmes et dans le pire des cas, la conversation était trop légère pour deviner la nature du sujet.

Vous vous donnez le beau rôle, mais cela ne semble pas être l'avis de tous. Qu'est-ce que Petrus pense de votre association ? Il faut arrêter de vivre dans le passé. Nous ne sommes plus à l'ère d'Harry Potter...

Kyara leva les yeux au ciel en entendant cela. C'était le comble, elle lui faisait la morale car elle protégeait les gens ! Oh oui, c'était un crime très grave.

- Tu te moques de moi j'espère ? Je n'ai pas l'âge pour travailler au ministère et on sait toutes les deux qu'ils sont plus doués pour sauver des chats qu'autre chose. Tu oses me demander ce que Petrus penserait de nous ? Et de vous alors ? Nous ne tuons pas d’innocent contrairement à vous ! Alors tu peux garder tes belles paroles pour toi.
Invité
Anonymous
Invité

Balcon sous les etoiles - Page 6 Empty
Re: Balcon sous les etoiles
Invité, le  Lun 5 Mai - 1:06

Suite aux remarques de sa cousine, Blanchet leva les yeux au ciel et ce simple geste fit sourire la sorcière. Kyara était encore trop aveuglée et préférait nier la vérité. Bien sûr, nous vivions dans un monde de bisounours utopique où la maladie n'existe pas, que tout le monde est immortel et les gens se tiennent pas la main. Not.

La voix brusque de Kyara qui s'emportait tira Axelle de ses pensées :


- Tu te moques de moi j'espère ? Je n'ai pas l'âge pour travailler au ministère et on sait toutes les deux qu'ils sont plus doués pour sauver des chats qu'autre chose. Tu oses me demander ce que Petrus penserait de nous ? Et de vous alors ? Nous ne tuons pas d’innocent contrairement à vous ! Alors tu peux garder tes belles paroles pour toi.

Axelle éclata de rire, qui résonna quelque peu dans la salle de classe, et le regard outrée que lui lança Kyara n'arrangea rien. Les paroles de la Higgs n'avait rien de beau et elle le savait. Elle ne vivait pas dans un beau rêve, elle.

- La seule différente entre nous, c'est que toi tu ne tues pas d'innocents ? Ooouhh, Kyara Blanchet, tu es d'une pureté extrême. Laisse-moi me prosterner devant toi.

Un sourire narquois maintenant dessiné sur ses lèvres, la préfète poursuivit son explication. Son ton de voix était toujours aussi bas, malgré la tension qui régnait, Higgs prenait un plaisir à confronter sa cousine :  

- Mais, tu sais, peut-être que la petite soeur de celui que tu as tué trouvera que tu as tué un innocent, alors elle ne verra aucune différence entre moi et toi.

Elle avait prit un exemple proche du sien, mais cela ne signifiait pas qu'elle accusait Blanchet de la mort de Chris, loin de là. Leur groupe, peut-être, mais Axelle n'émit pas cette hypothèse à voix haute. Au fond, Kyara devait la comprendre, car elle s'était enrôlée exactement pour la même raison. Trouver le meurtrier de son père qui était un Mangemort. Mais tout ça, sa cousine ne le savait pas. Après tout Kyara ne lui aurait jamais révélé être une Phénix si elle ne l'avait pas affronté ce soir-là.

- Et, petite parenthèse à propos de Petrus, il dirait sûrement que nous sommes l'ennemi public numéro 1, mais ce qu'il penserait sûrement c'est que nous sommes les seuls ayant le courage de le contredire, de défendre nos idéaux, même si certains moyens provoquent des polémiques. Tu trouve ça normal que nous nous cachons encore face aux moldus ? Pas moi.  

Après une courte pause, Higgs reprit tout en balayant négligemment l'air de sa main droite, afin de réorienter la conversation. :

- Mais là n'est pas la question. Chaque personne a le droit à son opinion, hein. Je pensais pas que ça allait arriver, Kyara. Je me suis pas dis un jour «Tiens, c'est ce que je fais».  Ça commencé par le désir de retrouver Chris et tu ne peux pas m'en vouloir pour ça.  Par la suite, des opportunités se sont présentées et m'ont fait voir le monde différemment. Tu sais que pour moi la famiglia passe en premier, innocent ou non. C'est pour ça que je ne t'ai pas tué. Et je te rassure, tu n'as pas devant toi un tueur en série.
Kyara Blanchet
Kyara Blanchet
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Balcon sous les etoiles - Page 6 Empty
Re: Balcon sous les etoiles
Kyara Blanchet, le  Dim 11 Mai - 1:42

Axelle ne comprenait rien. Elle était vraiment bornée, dans ses pensées. Rhaaaa ça énervait Kyara et au plus au point. Axelle l’énerva d'ailleurs de plus en plus quand elle se mit à éclater de rire en écoutant les paroles de Kyara.

La seule différente entre nous, c'est que toi tu ne tues pas d'innocents ? Ooouhh, Kyara Blanchet, tu es d'une pureté extrême. Laisse-moi me prosterner devant toi.

Le regard de la serpentard se transforma. Son sang ne fit qu'un tour dans ses veines. Elle sentait qu'elle était à deux doigts de la cogner, mais pour de vrai. Inspirant et expirant, Kyara faisait tout pour se calmer. Elle était juste à côté d'un balcon. Elle pouvait apprendre à Axelle à voler. Une seule leçon résultat garantie ! Noooon, elle était gentille, il fallait qu'elle se calme. Elle était zen. Yoga.

Mais, tu sais, peut-être que la petite soeur de celui que tu as tué trouvera que tu as tué un innocent, alors elle ne verra aucune différence entre moi et toi.

C'était quoi cet exemple naze. Si Kyara devait tuer quelqu'un ce serait un mangemort et tant pis pour sa famille. Il n'avait qu'à pas faire de mauvais choix et tuer une foule d’innocent au passage. Exemple refusé.

Et, petite parenthèse à propos de Petrus, il dirait sûrement que nous sommes l'ennemi public numéro 1, mais ce qu'il penserait sûrement c'est que nous sommes les seuls ayant le courage de le contredire, de défendre nos idéaux, même si certains moyens provoquent des polémiques. Tu trouve ça normal que nous nous cachons encore face aux moldus ? Pas moi.

Les moldus ne sont pas prêt pour recevoir la magie Axelle ! Et les tuer n'est pas la solution ! Les humains sont avides. Ils seront contre notre présence. Ils doivent rester dans l'ignorance.


Mais là n'est pas la question. Chaque personne a le droit à son opinion, hein. Je pensais pas que ça allait arriver, Kyara. Je me suis pas dis un jour «Tiens, c'est ce que je fais».  Ça commencé par le désir de retrouver Chris et tu ne peux pas m'en vouloir pour ça.  Par la suite, des opportunités se sont présentées et m'ont fait voir le monde différemment. Tu sais que pour moi la famiglia passe en premier, innocent ou non. C'est pour ça que je ne t'ai pas tué. Et je te rassure, tu n'as pas devant toi un tueur en série.

Kyara ouvrit la bouche afin de protester avant de la refermer. Cela servait à rien de lutter contre sa cousine. Elle était bornée et têtue et complètement dingue. Elle devait remercier Axelle de ne pas l'avoir tué aussi ? Si c'était pour en être là, ça ne servait à rien. Elle comprenait ses raisons, mais pas le fait d'être devenue ce qu'elle était à présent. Poussant un grand soupir, la serpentard lâcha alors l'affaire, pour le moment.

- Soit. Par contre, fait du mal à un de mes amis et je ne répondrais de rien Axelle. Tu as pris une route que tu penses être juste et moi une autre, mais tu restes quand même ma cousine.
Invité
Anonymous
Invité

Balcon sous les etoiles - Page 6 Empty
Re: Balcon sous les etoiles
Invité, le  Sam 31 Mai - 23:35

Les paroles de la Serpentard eurent l'effet escompté : frapper Kyara. Son sang bouillait littéralement dans ses veines et la Higgs se demanda si elle n'allait pas lui balancer son poing en plein visage. Peu importe, Axelle avait pourtant prouvé à Kyara ce dont elle était capable. Sa cousine ne partageait pas du tout son point de vue envers les moldus. Peut-être qu'ils réagiraient bien, peut-être feraient-ils confiance aux sorciers. Être un sorcier dans une famille moldu ne serait plus mal vue, mais représenterait plutôt un miracle. Mais... nope. C'était beaucoup mieux de vivre caché comme si nous avions une terrible maladie. La sorcière roula les yeux devant les dires de sa cousine qui mit ensuite finit à la conversation. Enfin, cela ressemblait à ça :

- Soit. Par contre, fait du mal à un de mes amis et je ne répondrais de rien Axelle. Tu as pris une route que tu penses être juste et moi une autre, mais tu restes quand même ma cousine.

La sorcière n'y croyait plus. C'est tout ce qu'elle demandait et Blanchet abdiquait enfin ! Hochant la tête, la sorcière répondit à son tour :

- Je n'en demande pas plus. Si tes amis ne cherchent pas d'ennuis, il ne devrait pas y avoir de soucis. Par contre, tu ne peux pas me tenir responsable des actes de mes amis à moi.

Sans plus de cérémonie, Axelle fit quelques pas vers la sortie. Le débat était temporairement clos. Elle savait que la française ne ferait rien. Pas tout de suite, en tout cas. Avait-elle semé le doute chez sa cousine ? Peut-être. Avant de sortie, la préfète ajouta une dernière chose :

- Excuse-moi si je t'ai déçue Kyara, mais c'est comme ça.


{Départ d'AXL}
Kyara Blanchet
Kyara Blanchet
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Balcon sous les etoiles - Page 6 Empty
Re: Balcon sous les etoiles
Kyara Blanchet, le  Jeu 12 Juin - 23:13

Je n'en demande pas plus. Si tes amis ne cherchent pas d'ennuis, il ne devrait pas y avoir de soucis. Par contre, tu ne peux pas me tenir responsable des actes de mes amis à moi.

Elle ne pouvait donc pas gérer ses propres amis ? Kyara grimaça en entendant les paroles de sa cousine. Elle n'aimait pas le fait de devoir être méfiante envers une personne de sa famille. Zoey était-elle dans le coup ? Les deux étant soeurs jumelles ... non, non. La brune avait la nausée rien qu'au fait d'y penser. Zoey était juste ... une allumeuse profitant de la vie. Rien de plus, elle avait un bon fond. Axelle elle .... c'était une autre histoire. Poussant alors un soupir, Kyara haussa les épaules frustrée. Elle voulait que sa cousine se rende compte de sa bêtise, mais elle était tellement bornée que cela ne servait à rien de faire des efforts.

Axelle décida ensuite de partir. Sans rien dire, elle s'éloigna de Kyara en direction de la sortie. Elles se quittaient donc ainsi. Sans avoir résolu le probleme. Les coeurs étaient peut-être plus lègers, mais pour la conscience c'était une autre histoire.

Excuse-moi si je t'ai déçue Kyara, mais c'est comme ça.
- C'est ça ouais. Répondit Kyara sans se retourner.

Fin du rp
Invité
Anonymous
Invité

Balcon sous les etoiles - Page 6 Empty
Re: Balcon sous les etoiles
Invité, le  Mar 17 Juin - 22:00

[rp avec Evangeline Flynn]


Aerin et Evangeline marchaient doucement à la lueur tremblotante de leurs baguettes magiques, veillant bien à ne faire aucun bruit. Au fur et à mesure qu'elles montaient, il faisait de plus en plus frais. Evangeline était remontée dans le dortoir prendre sa cape et Aerin commençait à regretter de n'avoir pas fait pareil. Elle frissonna.

Enfin, elles arrivèrent en haut de la tour d'Astronomie et se postèrent sur le balcon. C'était une belle nuit, une nuit sans nuage. Aerin admira la beauté du ciel, et la façon dont les étoiles se reflétaient sur le lac. On aurait dit des millions de petites lucioles, toutes rassemblées au même endroit, virevoltant au dessus du lac. Un vent presque léger vint ébouriffer ses cheveux et apporta avec lui l'odeur presque imperceptible et agréable de la nuit.

"C'est magique" murmura-t-elle "Je me sens bien ici, juste ce qu'il me fallait."

Elle huma l'air, puis pensa à ce qu'elle allait bien pouvoir faire maintenant. Elles étaient parties à l'aventure, et ce n'était pas pour rien. Elle se retourna vers son amie, et lui adressa un sourire malicieux, un de ces sourires qui veulent dire "alors, qu'est ce qu'on va découvrir maintenant?"
Invité
Anonymous
Invité

Balcon sous les etoiles - Page 6 Empty
Re: Balcon sous les etoiles
Invité, le  Mer 18 Juin - 11:02

Elles quittèrent le dortoir, et Evangeline promena un regard ravi sur les couloirs en enfilade, qui une fois débarrassés du bruit et de l'agitation qui y régnaient en journée, étaient un lieu de promenade absolument idéal. Les deux jeunes filles avançaient rapidement le long des corridors, l'oreille à l'affût du moindre bruit suspect, mais rien, l'école dormait. Elles empruntèrent les escaliers magiques du château -moment critique: allaient-ils grincer? Iraient-ils là où elles voulaient qu'ils les emmènent? Tout se déroula heureusement parfaitement.

Aux murs, les tableaux dormaient; ou certains s'étaient rendus visite, comme cette sorcière aux cheveux rouges briques tirés en une natte serrée, et qui les regarda passer d'un air courroucé depuis le tableau qui représentait le Moine Gras de Poufsouffle -avant son décès, il avait été immortalisé et le tableau avait été relégué au quatrième étage du château. Les armures se tenaient tranquilles, mais Eva se souvenait de précédentes sorties au cours desquelles elles avaient exécuté un véritable ballet. Elle adorait le château la nuit, car il concrétisait tous ces rêves d'enfant, ayant été élevée à la façon des moldus jusqu'à la découverte de ses pouvoirs magiques.

-C'est féérique
, chuchota-t'elle.

Enfin, elles arrivèrent à une petite porte, qui, lorsqu'elles la poussèrent, leur dévoila un mince escalier en colimaçon, que les deux demoiselles connaissaient bien, pour l'avoir emprunté à de nombreuses reprises lors des cours d'Astronomie. Une fine rampe de fer noir, dont la peinture s'écaillait un peu avec le temps et vous restait sur les mains en minces particules si vous vous y frottiez, courait le long du mur de pierres. Un courant d'air froid sifflait dans l'espace réduit. Evangeline frissonna sous sa cape et la resserra frileusement sur ses épaules.

-On y va?

Sur un signe affirmatif de son amie, les deux bleues et bronze se lancèrent à l'assaut de l'escalier, et débouchèrent rapidement à l'air libre. Le spectacle qui s'offrit à leurs yeux émerveillés valait tous les tableaux du monde (ou au moins de l'école): sur le lac noir et calme, lisse, se reflétaient, en une multitude infinie de gouttelettes de lumière tremblante toutes les étoiles du ciel nocturne, tandis que dans le fond, les arbres du Parc, et plus loin, de la Forêt Interdite, bruissaient doucement dans le vent frais de la nuit. Pas un nuage dans le ciel, pas une ride sur le lac, pas un obstacle qui pût arrêter la vue, seulement cette impression d’immensité, d'infini. Evangeline inspira profondément, s'emplit de l'air pur et frais de la nuit et laissa le souffle de vent qui agitait leurs cheveux caresser son visage. Elle était bien, heureuse, et ne regrettait pas d'être venue: oubliée, sa mélancolie, enterré, son ennui, jusqu'à la prochaine fois du moins.

"C'est magique" murmura Aerin à ses côtés, exprimant à merveille la pensée de sa camarade. "Je me sens bien ici, juste ce qu'il me fallait."

Elle rouvrit les yeux. Aerin la regardait, un sourire en coin, malicieux, creusant une fossette dans sa joue. Bien, le message était compris: elle voulait le programme, la suite des réjouissances! Eva s'assit le long du mur, elle n'avait pas du tout envie de partir tout de suite, pour sa part elle avait besoin d'un petit moment de calme ici. Elle avait besoin.... de se ressourcer. Et le calme de la Tour d'Astronomie, du ciel, de l'air, lui plaisait infiniment. Elle sourit à Aerin. Elle allait gagner du temps.

"Maintenant, tu t'assois à côté de moi, et tu fermes les yeux; ou alors, regarde le ciel, c'est comme tu veux, et écoute..."

Elle inspira lentement, rappelant ses souvenirs, et choisissant avec soin son texte. Enfin, elle retrouva celui qu'elle cherchait, enfoui dans l'un des nombreux tiroirs empoussiérés qui formaient sa mémoire de jeune fille trop vive et trop brouillonne. Elle prit le temps de se le réciter en entier, une fois, savourant les beautés, la sensibilité des vers, goûtant le plaisir de retenir quelques secondes encore ces quelques mots pas si anodins, puis, d'une voix douce et basse, pour ne pas briser le silence magique de la nuit, elle commença.

Tristesses de la lune

Ce soir, la lune rêve avec plus de paresse ;
Ainsi qu'une beauté, sur de nombreux coussins,
Qui d'une main distraite et légère caresse
Avant de s'endormir le contour de ses seins,

Sur le dos satiné des molles avalanches,
Mourante, elle se livre aux longues pâmoisons,
Et promène ses yeux sur les visions blanches
Qui montent dans l'azur comme des floraisons.

Quand parfois sur ce globe, en sa langueur oisive,
Elle laisse filer une larme furtive,
Un poète pieux, ennemi du sommeil,

Dans le creux de sa main prend cette larme pâle,
Aux reflets irisés comme un fragment d'opale,
Et la met dans son coeur loin des yeux du soleil.

Baudelaire

Elle rejeta la tête en arrière, laissant mourir doucement les derniers échos des vers magiques composés quelques décennies auparavant par le célèbre poète français, les yeux aux confins du ciel, posés sur la Lune pâle qui dardait sur le paysage nocturne ses rayons blancs. Elle avait toujours aimé la nuit, elle l'avait toujours préféré au jour, parce que la nuit, tout est différent, les règles ne semblent plus applicables... la nuit pour Evangeline, c'était la concrétisation absolue de tous les possibles, la Liberté, un espace-temps différent: le sommeil qui s'emparait des autres l'épargnait et elle évoluait en marge des dormeurs, perdus dans les sphères étranges mais éphémères de l'onirisme.

-Tu aimes? demanda t-elle dans un souffle à Aerin. Puis elle reprit: J'aimerais rester ici un peu, pas longtemps, mais juste un petit moment. Cela me fait du bien. Cela ne te dérange pas? Après, on pourra aller là où tu voudras, faire tout ce que tu voudras... Mais après.
Invité
Anonymous
Invité

Balcon sous les etoiles - Page 6 Empty
Re: Balcon sous les etoiles
Invité, le  Mer 18 Juin - 20:42

"Maintenant, tu t'assois à côté de moi, et tu fermes les yeux; ou alors, regarde le ciel, c'est comme tu veux, et écoute..." avait dit Evangeline.

Aerin se rendit compte que son amie avait autant besoin qu'elle de profiter de ce calme, de cette sérénité pour se ressourcer. Alors elle s'assit, et leva la tête vers le ciel. C'était magnifique. Toutes ces étoiles brillantes. Elle aperçut quelques constellations. Mais ce qui la fascinait le plus c'était ces milliard d'étoiles scintillantes. Elle aurait pu rester là, des heures à les regarder. Puis elle ferma les yeux et écouta les bruits de la nuit. Le vent léger, les remous du lac, le bruissement des arbres de la forêt, les petits animaux qui ne sortent que la nuit quand la route est sûre.

Soudain, Evangeline se mit à murmurer.

"Ce soir, la lune rêve avec plus de paresse ;
Ainsi qu'une beauté, sur de nombreux coussins,
Qui d'une main distraite et légère caresse
Avant de s'endormir le contour de ses seins,

Sur le dos satiné des molles avalanches,
Mourante, elle se livre aux longues pâmoisons,
Et promène ses yeux sur les visions blanches
Qui montent dans l'azur comme des floraisons.

Quand parfois sur ce globe, en sa langueur oisive,
Elle laisse filer une larme furtive,
Un poète pieux, ennemi du sommeil,

Dans le creux de sa main prend cette larme pâle,
Aux reflets irisés comme un fragment d'opale,
Et la met dans son coeur loin des yeux du soleil."


Aerin avait trouvé le poème magnifique, et tout à fait approprié au moment. Elle connaissait le poète. C'était Baudelaire, un poète moldu. Elle aimait beaucoup certain de ses poèmes. Evangeline reprit la parole et s'adressa cette fois à Aerin.

"Tu aimes ?" dit-elle dans un souffle.

"Oui beaucoup." répondit Aerin, les yeux toujours fermés.

Elle aimait la lune. Elle aimait le faible éclairage qu'elle offrait sur les montagnes alentours. Elle aimait son reflet sur le lac. Elle aimait comment les rayons filtraient à travers les arbres du parcs et terminait leur route sur les anneaux du terrain de Quidditch. C'était magique. La nuit était magique.

" J'aimerais rester ici un peu, pas longtemps, mais juste un petit moment. Cela me fait du bien. Cela ne te dérange pas? Après, on pourra aller là où tu voudras, faire tout ce que tu voudras... Mais après." reprit Evangeline.

Oui, son amie avait raison. Pourquoi ne pas profiter de l'instant présent, du calme et de la beauté du paysage qui leur étaient offerts ? Elles auraient bien le temps de faire ce qu'elles voudraient après.
Invité
Anonymous
Invité

Balcon sous les etoiles - Page 6 Empty
Re: Balcon sous les etoiles
Invité, le  Mer 25 Juin - 19:36

HRP:
 

Le vent. Douce, fraîche, la caresse du vent sur ses pommettes... Evangeline se laissait bercer. Elle se sentait gagnée peu à peu par une sort de somnolence qui n'avait rien à voir avec le sommeil, qui était plutôt une forme d'apaisement, de tranquillité. Comme elle aurait voulu que ce moment continue, toujours... Mais elle repensa à Aerin, là à côté d'elle, qui l'attendait, sûrement. Elle reviendrait une autre fois ici, seule: ce soir, elle se devait à son amie.

Elle ouvrit les yeux et se noya, un instant dans la contemplation des étoiles au-dessus d'elle. Comme elle se sentait petite en contemplant leur immensité! Elles brillaient, là, froides, immuables, depuis des millénaires. La tête renversée pour mieux les contempler, la brunette ne pouvait s'empêcher de penser sue, si jamais à cet instant précis la gravité s'inversait, si tout d'un coup le sol remplaçait le ciel, alors elle aurait trouvé le plus beau des tombeaux, voguant lentement à la dérive entre les points lumineux, légère, légère, entraînée sans pouvoir jamais reprendre le contrôle de son propre corps... Cette dérive infinie lui donna cependant un petit frisson.

-Bon, dit-elle en se relevant -non sans effort, car elle n'avait aucune envie de quitter la tour- où aimerais-tu aller? A la réserve, dans un quelconque couloir, retourner au dortoir? Qu'aimerais-tu faire, parler, courir, sortir? Nous sommes tout à fait libre, nous pouvons tout dire tant que ce n'est pas trop haut, tout faire tant que cela ne fait pas trop de bruit. Nous pouvons aussi rester ici et discuter. Ou encore aller faire un tour aux cuisines, mais c'est loin, c'est en bas, et puis il est tard. Et puis j'ai la flemme pour ça. On peut même aller se baigner dans la lac si ça te chante!

Eva rit, et tourna sur elle-même en faisant tournoyer sa cape. Juste pour s'amuser, parce que, dans le fond, même si elle avait seize ans bien sonnés, c'était encore un peu une petite fille, et que le sérieux, c'était bien devant les autres. Les apparences, toujours les apparences! Mais souvenez-vous bien qu'elles sont trompeuses. Il faisait peut-être un peu frais pour un bain de minuit, mais si c'était ce que voulait Aerin, alors elle irait... Elle s'arrêta et porta sa montre à hauteur de son poignet. Il était environ deux heures, elles ne dormiraient pas beaucoup cette nuit-là, mais qu'importe!
Invité
Anonymous
Invité

Balcon sous les etoiles - Page 6 Empty
Re: Balcon sous les etoiles
Invité, le  Jeu 26 Juin - 17:28

A côté d'elle, Evangeline restait silencieuse. Aerin apprécia ce silence, reposant, apaisant. On entendait à présent seulement les bruits de la nuit. Finalement elle aimait être là. C'était tellement reposant. Après cette fatigante journée, et ces cauchemars incessants. Ici, elle se sentait bien. Ici elle se sentait reposée, sereine. Ici elle se sentait libre. Elle fut contente qu'Evangeline ne brise pas ce silence. Il était presque sacré. Toutes deux se perdaient dans la contemplation du ciel immense, et de ses innombrables étoiles. Aerin avait commencé à essayer de les compter, mais avait vite abandonné, préférant profiter du repos qu'offrait cet endroit.

Elle avait rouvert les yeux depuis quelques minutes, et regardait le ciel, voulant presque plonger dans cet océan d'étoile. Elle se rappela quelques planètes et constellations qu'elle avait pu apprendre en astronomie. Ce n'était pas sa matière fétiche, mais qu'importe. Elle essaya tout de même d'en repérer quelques unes. Elle en vit deux. En chercha une troisième, en vain. Elle était tellement bien qu'elle en oublia de se réprimander mentalement pour avoir été si peu attentive à un cours.

Elle referma les yeux, puis s'abandonna à la nuit. Elle ne sentait plus rien autour d'elle, sinon la brise légère qui venait caresser son visage de temps à autre. Elle n'entendait plus rien sinon le bruissement des arbres du parc. Au loin, elle entendit une chouette hululer. Elle ne sentait même plus la présence de son amie à ses côtés. Aerin était seule. Seule avec la nuit.

Au bout d'un long moment, Evangeline brisa le silence et rappela sa présence à Aerin. Celle-ci sortit lentement de sa torpeur, ouvrit les yeux, et se tourna pour mieux la voir. Elle n'avait pas envie de quitter cet endroit magique, Aerin le voyait bien sur son visage. Elle se dit que tout compte fait, elles pourraient rester là pour ce soir. Elles y étaient si merveilleusement bien.


"Bon, où aimerais-tu aller? A la réserve, dans un quelconque couloir, retourner au dortoir? Qu'aimerais-tu faire, parler, courir, sortir? Nous sommes tout à fait libre, nous pouvons tout dire tant que ce n'est pas trop haut, tout faire tant que cela ne fait pas trop de bruit. Nous pouvons aussi rester ici et discuter. Ou encore aller faire un tour aux cuisines, mais c'est loin, c'est en bas, et puis il est tard. Et puis j'ai la flemme pour ça. On peut même aller se baigner dans la lac si ça te chante!"

Evangeline avait débité sa tirade d'un ton joyeux. Elle s'était désormais mise à rire et à tournoyer, prête à s'envoler. Elle incarnait la liberté. Aerin sourit. En cet instant, elle était si innocente qu'Aerin ne voulu pas la perturber, et se joignit à son insouciance. Elle se leva et rit à son tour. A ce moment, un coup de vent souleva ses cheveux si fort, qu'il semblait qu'elle courait. Elle ouvrit grand les bras, comme pour étreindre le vent, et respira de toutes ses forces l'air qui venait à elle. Aujourd'hui, maintenant, ce soir, elles n'avaient plus seize ans. Elles n'étaient plus des jeunes filles presque adultes. Ce soir, elles étaient simplement retombées en enfance. Pas pour longtemps, non. Juste pour ce soir.

Le vent était repartit aussi vite qu'il était venu. Le rire d'Aerin s'arrêta, et ses bras retombèrent mollement le long de son corps. Non, décidément elle n'avait pas envie de quitter la Tour d'Astronomie elle non plus. Elles pouvaient très bien s'asseoir, face au parc, observer l'horizon, le parc, le lac, le ciel, les étoiles, et parler. Parler de tout et de rien, comme elles avaient l'habitude de le faire autrefois. Cela faisait si longtemps qu'elles n'avaient pas vraiment parlé. Comme des amies.

Oui, ce soir, finalement, Aerin avait envie de parler. De pouvoir se confier à une amie. De prévoir des farces à faire, d'entretenir des ragots, des rumeurs, être au courant de tout, faire sa langue de vipère gentiment. Cela lui changerais les idées. Les aventures pouvaient bien attendre. La réserve sera toujours là demain. Le lac, les couloirs, les cuisines, les passages secrets aussi. Tout pouvait attendre. Ce dont Aerin avait vraiment besoin maintenant, c'était d'une bonne discussion.

Elle se tourna vers son amie et plongea son regard océan dans le sien. Elle répondit doucement, murmurant, pour ne pas troubler la tranquillité et la sérénité qui émanait de cet endroit.


"Si on restait là hein ? On a qu'à rester là. S'asseoir, regarder les étoiles, l'horizon, et discuter. Discuter vraiment, comme on faisait avant. Dis, ca fait combien de temps qu'on a pas parlé Eva ?"
Invité
Anonymous
Invité

Balcon sous les etoiles - Page 6 Empty
Re: Balcon sous les etoiles
Invité, le  Mer 2 Juil - 10:34

[spoiler="HRP"]Re-désolée... J'espère n'avoir plus jamais de retard pareil...spoiler]


"Si on restait là hein ? On a qu'à rester là. S'asseoir, regarder les étoiles, l'horizon, et discuter. Discuter vraiment, comme on faisait avant. Dis, ca fait combien de temps qu'on a pas parlé Eva ?"

La question fit frémir Eva. En un éclair, les cernes, l'air épuisé de son amie lui revinrent en mémoire... Oui, si nous parlions? Sa curiosité dévorante allait être satisfaite; parfait! Ce n'était pas par amour du bruit de couloir comme tant d'autres de ses camarades qu'Evangeline voulait ce récit, mais plutôt par intérêt pour son amie. Et de toutes façons, parler, de tout temps, avait été une des occupations favorites d'Eva. Elle hocha silencieusement la tête en se rasseyant confortablement -ou du moins aussi confortablement qu'elle le put- contre le mur de la Tour.

"Je ne sais plus. murmura-t'elle, mais c'est si vieux... Manque de temps et examens, hein? Les mauvaises excuses habituelles... Au fait, comment se sont passés les tiens?"

Evangeline se tut un instant, se remémorant la feuille parfaitement blanche devant elle dans la salle de Métamorphose et son immense coup de stress dans une matière qui pourtant, était l'une de ses préférées. Heureusement, les dix premières minutes passées, elle avait su retrouver sa maîtrise d'elle-même et, plus calme, la suite lui avait paru un jeu d'enfant (oui, parce qu'en bonne Serdaigle, elle s'était usé les yeux les semaines précédentes sur ses manuels et ses cours... On n'a rien sans rien, n'est-ce pas? )Mais à présent les examens étaient loin derrière. Dans quelques jours, ce serait la sortie... Les dortoirs déjà respiraient cette effervescence si particulière à l'internat en fin de saison, dans lequel on essaye désespérément de remettre la main sur les objets perdus des mois avants, de tout faire tenir dans le moins possible de valises, et où la joie du départ se mêle à la tristesse des adieux...

Pour nombre de leurs camarades, ce seraient les dernières valises. Le dernier soir dans un lit des dortoirs de Poudlard. La dernière soirée dans leurs salles communes.... Chez les filles, on retenait mal les larmes que les garçons ravalaient avec dignité et orgueil devant les autres, les réservant pour leurs oreillers, dans le silence de la nuit où ils étaient certains que personne ne les verrait. Et pourtant, à côté de cela, on riait, on riait, on profitait de ces derniers instants en commun. Pour Evangeline, il resterait encore une année après celle qui s'achevait, aussi lui était-il plus facile de franchir le portail de l'école pour aller retrouver sa famille.

"Dis-moi, Aerin... Tu as l'air fatiguée, en ce moment. Tu es sûre que tout va bien?" demanda la brunette, légèrement, au détour de la conversation, l'air de rien...
Invité
Anonymous
Invité

Balcon sous les etoiles - Page 6 Empty
Re: Balcon sous les etoiles
Invité, le  Mar 8 Juil - 13:43

"Je ne sais plus. Mais c'est si vieux... Manque de temps et examens, hein? Les mauvaises excuses habituelles... Au fait, comment se sont passés les tiens?"

C'était vrai. C'était si vieux... Et comme disait Eva, manque de temps et examens y avaient fortement contribué. Elles s'étaient rarement vues ces temps derniers, même si elles partageaient la même salle commune. Elle parut pensive un instant. Peut-être songeait-elle à ses examens, qu'elle avait certainement réussi. C'était une bonne élève, qui n'avait à s'inquiéter de rien concernant les résultats. Peut-être était-elle triste quant au départ imminent de nombres d'élèves de leur connaissance. Cela se comprenait. Les retrouverait-elle un jour ?

Aerin sourpira. Oui ces examens s'étaient bien passés. Comme chaque année, elle s'était entièrement plongée dans les révisions, le temps d'une quinzaine de jours, et comme chaque années, elle avait plutôt bien réussi ces épreuves. Certaines mieux que d'autres bien évidemment, mais dans l'ensemble, ça s'était plutôt bien passé.

"Plutôt bien" répondit-elle doucement, pour ne pas troubler le calme serein de la nuit. "C'est le reflet du travail de toute façon... Et les tiens ?" ajouta-t-elle tout en continuant de regarder le ciel.

En admirant les étoiles, elle attendait la réponse de son amie. Celle-ci cependant, lui posa une autre question, plus gênante, à laquelle Aerin ne s'attendait pas, et ne sut pas comment répondre.

"Dis-moi, Aerin... Tu as l'air fatiguée, en ce moment. Tu es sûre que tout va bien?"

Cette fois-ci, elle retint un soupir. Évidemment. C'était précisément le genre de question qu'elle ne voulait pas qu'on lui pose, et elle ne s'était vraiment pas attendue à cette interrogation de la part de son amie. Bien sûr, elle savait qu'elle avait des cernes et qu'elle paraissait fatiguée, mais elle ne pensait pas que cela se voyait autant. Pour elle, ce n'était que des petites cernes, voilà tout.

Elle hésitait à parler de ses nuits difficiles. Elle n'en avait pas vraiment envie à vrai dire. Mais Evangeline était son amie, et si quelqu'un pouvait l'aider et la conseiller, c'était bien elle. Cependant elle avait peur. Non pas de la réaction d'Eva, mais bien de son rêve qu'elle craignait voir surgir devant elle, si jamais elle en parlait. Non elle ne pouvait pas se résoudre à en parler. Pas maintenant en tout cas. Pas en cette si belle nuit, si calme, si reposante, si apaisante. Alors elle répondit joyeusement, du mieux qu'elle pu en prenant bien soin de regarder partout ailleurs sauf dans la direction de son amie:


"Oui, oui tout va bien.''
Invité
Anonymous
Invité

Balcon sous les etoiles - Page 6 Empty
Re: Balcon sous les etoiles
Invité, le  Dim 13 Juil - 18:32

Evangeline s'attendait, bien sûr, à une réaction comme celle-là. Elle se doutait, évidemment, que son amie feindrait la joie et l'insouciance. Elle savait, avant même de poser la question, que la réponse la laisserait sur sa faim. Et pourtant, elle fut tout de même déçue, et un peu agacée.

Oh, bien sûr, elle se reprocha tout aussi vite qu'ils lui étaient venus ses deux sentiments: pourquoi aurait-elle dû se trouver vexée par le refus d'Aerin de lui déballer ses problèmes? Il n'y avait là rien que de très naturel, et elle-même aurait probablement réagi de la même manière, car il n'est pas facile de se confier, même à une amie proche. Pourtant, elle était triste, car elle voyait bien que depuis quelques temps quelque chose préoccupait sa condisciple et si elle aurait aimé faire quelque chose pour elle. De plus, elle savait très bien, par son expérience personnelle, que dans ce genre de situation, on fait comme le cancre de Prévert, qui "dit non avec la bouche, mais qui dit oui avec le coeur": on fait le brave, celui qui ne se soucie pas de ses problèmes, et puis, finalement, on est bien content de trouver une oreille compatissante dans laquelle déverser tout ce qui nous tient à coeur...

Mais Evangeline n'avait pas envie d'insister trop lourdement auprès de sa camarade. Elle lui parlerait... Si elle le voulait. Et si la brunette espérait qu'elle finirait par se confier, elle ne voulait pas courir le risque de se brouiller avec elle par une demande trop pressante, et qui aurait été légèrement mal venue. Aussi, elle prit son parti de se taire, mais ne put résister à citer Rotrou, dans un murmure à peine audible, mais suffisant, elle n'en doutait pas un instant.

- L'ami qui souffre seul fait une injure à l'autre...

Et, clôturant ainsi le sujet, Evangeline se remit sur ses pieds et s'étira comme après une bonne nuit de sommeil. A l'horizon, on voyait poindre les couleurs plus pâles de l'aube, blanc et un peu rosé, au fur et à mesure que le nuit avançait. Combien de temps étaient-elles restées ici? Evangeline n'avait pas de montre, mais elle commençait à avoir froid et ses membres se faisaient de plus en plus lourds.

-Si nous allions nous coucher, maintenant? Il se fait tard, ou plutôt tôt...


Spoiler:
 
Invité
Anonymous
Invité

Balcon sous les etoiles - Page 6 Empty
Re: Balcon sous les etoiles
Invité, le  Sam 16 Aoû - 12:39

Durant le trajet, les deux élèves de cinquième année n'avaient pas échangé beaucoup de mots. Non pas qu'ils n'aient rien à se dire, pas du tout, disons qu'il s'agissait plutôt d'un stratagème pour ne pas attiser la curiosité d'autres élèves ou bien celle du concierge qui ne manquerait pas de les envoyer en retenue s'il les attrapait à vingt-et-une heures et une minute en dehors de leur salle commune. L'objet qu'empoignait fermement la blondinette intriguait énormément Hayden qui, du coin de l’œil, s'attendait à un phénomène surnaturel lorsqu'elle l'emploierait. Après quelques minutes d'une prompte marche, ils parvinrent à se hisser au sommet de la tour d'astronomie. Le ciel était saint, propre, parsemé ça et là d'étoiles qui semblaient offrir toutes leurs lumières, la lune dominait quant à elle la scène avec sa taille imposante, comme un roi qui dominerait sa cour. Les leçons d'astronomie n'étaient pas celles qui plaisaient le plus au jeune homme, assurément pas, elles étaient souvent ennuyeuses, fades, sans intérêt en définitif.

"Alors, à quoi ça sert ce machin? Lui demanda-t-il d'une voix sirupeuse qui ne maquillait pas sa curiosité. Je n'en ai jamais vu sur le chemin de traverse, je peux te le certifier!"

Peut-être était-ce un objet venu du monde moldu, il ne savait pas. Ce qu'il savait, c'est qu'il préférait sa baguette en bois de sapin, pas trop grande, avec une magnifique plume de phénix en son sein. Eh oui, rien ne vaut un bon sortilège bien utilisé, un peu comme son lumos qui brillait encore à l’extrémité de sa baguette qu'il tenait avec force.  
Contenu sponsorisé

Balcon sous les etoiles - Page 6 Empty
Re: Balcon sous les etoiles
Contenu sponsorisé, le  

Page 6 sur 19

 Balcon sous les etoiles

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 19  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.