AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse
Page 5 sur 11
En pleine nuit
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
Mangemort 70
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite

Re: En pleine nuit

Message par : Mangemort 70, Mar 15 Avr 2014, 00:07


Matricule 70 avait frappé fort. La jeune fille, apeurée, rejoignit en quelques enjambés son ami. La panique s'était emparée d'elle et ses yeux cherchaient du réconfort, tandis que ses mains tapotèrent le corps du jeune homme, comme pour le réveiller. C'était pathétique comme comportement. Dès le départ, la jeune femme aurait dû contre-attaquer et par la suite porter secours à son ami. 70 aurait pu en finir dès ce moment-là, mais ça n'aurait pas été du jeu. Elle laissa donc sa jeune adversaire informuler un bref #enervatum. Oh, certes, elle n'avait pas prononcé son sortilège, mais la mage noire avait clairement vu le mouvement de sa baguette. De même, le corps de la jeune femme avait paru plus rigide, signe qu'elle se concentrait, malgré le sortilège de terreur qui régnait dans son esprit.

Baguette en main, tapis dans l'ombre, la Mangemort avait observé la scène, un sourire mauvais s'étirant sur ses lèvres. Le garçon se releva avec difficulté, titubant. Dans la panique et l'affolement, les effets du sortilège lancée par la lionne ne furent pas maximiser. Les gestes et réflexions du sorcier ne semblait pas tout à fait au point, mais cela ne l'empêcha pas de contrer. Il protégea d'abord ses arrières et informula une offensive en direction de 70 qui ricana. Comme si informuler ses sortilèges allait l'aider ! Au contraire ! La Mangemort n'était pas idiote, ce n'était qu'une question de seconde avant qu'il rapplique, puisqu'il venait de clamer haut et fort qu'il n'allait pas se laisser faire. Ce à quoi la jeune 70 répondit pas un méprisant ricanement. De plus, avec la pratique, elle avait réussi à cerner quand un sorcier utilisait la magie.

C'est donc sans grande stupéfaction qu'elle vit trois flèches filèrent filer en sa direction. Cependant, l'une des flèches manqua de puissance et s'écrasa au sol à un mètre de la méchante sorcière. Cette dernière, fit un pas vers la droite pour échapper à l'attaque et ce fut presque une réussite. Seulement une des deux flèches atteignit sa cible, se logeant dans l'épaule de la Mangemort. Sa main libre empoigna la flèche qu'elle enlever sans réel douceur. La douleur dans son épaule élança immédiatement, mais la sorcière se servir de cette douleur afin de nourrir sa haine et alimenter sa colère. Sa magie n'en serait que décuplée. Elle soignerait cette blessure une fois le combat terminé.

Elle aurait voulu narguer le petit duo, les affubler de surnoms idiots comme la naïve princesse et le chevalier servant, mais la Mangemort m'avait pas de temps à perdre. Elle préférait se concentrer sur son combat que les insultes. Même si elle jugeait les sorciers devant elle peu expérimentés, ce n'était pas une raison suffisante pour baisser sa garde et les narguer. Levant sa baguette, la mage noir effectuant un large geste horizontale tandis qu'elle incantait un maléfice d'une voix puissante :

- #ARANEA TELAM !

D'épais filaments sortirent de sa baguette et couvrirent la ruelle. D'autres fils collant et transclucides se dirigèrent vers les cibles. Si elles les touchaient, les adversaires pourraient se retrouver pris au piège, emmêlé dans ces toiles d'araignée. Même si Matt avait lancé un protego, serait-ce suffisant ? Après tout, il ne s'agissait pas là d'un sort offensif à proprement parlé. Nous étions bien loin du #sectusempra. Cela aurait pu d'ailleurs être une belle combinaison, mais 70 opta pour une autre formule. Contrairement au sortilège précédent, la Mangemort ne hurla pas. Les syllabes glissèrent d'entre ses lèvres comme une menace, tel un long sifflement. Cela ressemblait davantage au bruit qu’émettait un Serpent qu'autre chose. Toujours est-il, quand se concentrant bien on pouvait y discerner la formule suivant :  

- #Fiiitillaa Maximaaa !

Le maléfice de Flagrance était vicieux. D'abord, car ce sortilège était difficile à voir à l’œil nu. Une fine zébrure un rien orangé qui se déplaçait vers sa cible à une vitesse phénoménale. La première seconde, nous ressentions rien. Peut-être, après-tout, avions nous évite le sortilège ? Et, rapidement, la deuxième seconde nous ramenait brusquement à la réalité par une sévère brûlure qui parcourait pratiquement le corps entier. 70 ayant utilisé la métamagie, son sortilège était plus fort et les effets ne s'estomperaient pas immédiatement.  

Baguette toujours levée, la Mangemort attendait. Est-ce que le petit duo trouverait un moyen de fuir rapidement ?
Revenir en haut Aller en bas
Kimberly Lightstorm
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: En pleine nuit

Message par : Kimberly Lightstorm, Jeu 17 Avr 2014, 05:28


Matt se comporta bravement, et apparemment, il n'était pas vraiment du genre "dueliste" et se postait plutôt dans la catégorie "défensive". Il tenta tant bien que mal de trouver une solution et eut pour dernier recours de lancer des flèches en direction du mangemort. L'une d'elles lui touchèrent l'épaule, mais, le mage noir ne cria pas de douleur. En voyant cela, Lightstorm ne put s'empêcher de penser à...la mort. Mourir ainsi, dans une ruelle sombre, comme de simples petits moins que rien face à une terrible menace, sans même avoir essayer de lutter. NON, sûrement pas, Kimberly secoua la tête, elle ne voulait pas voir le film de sa vie défiler devant-elle, elle ne voulait pas se rappeler de tous les bons moments passés avec ceux qu'elle aimait, elle ne voulait pas penser à Harel qui se réjouirait de sa mort par un mangemort...
*Je dois tenter quelque chose, n'importe quoi !*
Prenant son courage à deux mains, la brune se redressa, mais, au même moment, la sorcière au masque lança des sortilèges terrifiants : le premier qui avait été lancé les avait entourés de toiles collantes pour les prendre au piège comme de vulgaires insectes et le deuxième des fils qui donnaient une douleur insupportable si vous touchiez les filaments légèrement orangés. Grâce au ciel, Matt avait pensé à les protéger, certes, le sortilège n'était pas très fort, mais, cela les maintiendrait à couvert pendant au moins un petit moment, le temps de réfléchir très vite à une autre solution.
Dans sa tête Kimberly voyait les sortilèges les plus improbables, ceux qu'elles n'avaient encore jamais utilisés, ceux qu'elle avait vu utilisés par Kristen... Des sorts qui infligeait chaos et désolation, mais, Kim' n'avait pas une puissance magique assez forte, et, à son âge, on utilise pas de tels enchantements sans en payer les conséquences auprès du Ministère et qui plus est lorsque votre père y travaille ! Alors, elle pensa tout dabord à se débarrasser de cette sensation qui lui ternissait les entrailles. Cette peur magique, inhabituelle qui décuplait son envie de se battre et de sauver sa peau de sorcière. Elle décida de ne pas bouger d'un pouce, pour ne pas tomber dans le piège de toile. Kimberly se mit alors à penser qu'il fallait absolument trouver une solution pour qu'elle puisse se débarrasser du sort qui lui tiraillait l'esprit. Elle ferma les yeux pour mieux se concentrer, un bout de quelques secondes, elle trouve enfin : #Terorim, sortilège de la peur, confine l'esprit dans un état de plus en plus angoissé...
*Je vais me débarrasser de ce sortilège, ainsi je pourrais mieux me concentrer et ne pas me laisser mourir bêtement sans me battre ! Ah ça non !*
Sa baguette bien en main, elle lança l'incantation pour se défaire du sort. Elle y réussit enfin, mais, au même moment, une douleur intense lui chauffa la peau. Le deuxième sortilège du mangemort avait touché l'élève de 6 ème année.
-Mer**, mais ça fait mal !
Cette fois, il fallait faire vite, Kim' ne savait pas transplaner, pourquoi Matt n'avait-il pas eu l'idée de transplaner avec elle ? Elle ne l'avait jamais fait, mais, elle préférait être désartibulée que morte ! Et surtout pas par un mangemort qui voulait se la jouer pour passer le temps.
Dans un dernier espoir, Kim' se plaça près de Matt, pointa sa baguette vers la silhouette noire et lança :
-Electrocorpus maxima !
Dit-elle avec force et conviction.
Cependant, cela lui coûta très cher, le sortilège du mangemort qui l'avait touché, lui brûlait la peau et l'incantation qu'elle venait de faire lui valut beaucoup d'énergie perdue. Elle se retrouva une fois de plus à terre. Un genou tomba sur le sol, puis l'autre, puis ses deux mains durent supporter le haut de son corps pour ne pas se retrouver affalée sur le sol rocailleux et sale de la ruelle. Lançant un dernier regard vers Matt, et espérant que l'electrocorpus maxima ai atteint sa cible, ses yeux se fermèrent et elle tomba au sol et s'écorcha le visage.
*Je ne reverrais plus jamais ceux que j'aime.* Furent ses dernières pensées, avant de sombrer dans une sorte de malaise comateux...

Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: En pleine nuit

Message par : Matt Austin, Lun 28 Avr 2014, 09:03


Rp with Kimberly Lightstorm et Mangemort 70!



Matt reagarda sa première flêche s'écraser lamentablement à quelques mètres de son adversaire. Quel idiot ! Il n'avait pas encore complétement repris ses esprits et il s'était lancé dans l'attaque dans prendre le temps de réfléchir. Alors que le brun croyait que son sort avait été complétement inefficace, il entendit un étrange bruit et s'aperçut qu'une des flèches avait atteind sa cible à l'épaule droite.

Parfait pensa-t-il. Avec une blessure de la sorte, le mangemort devrait être ralentit. Pourtant, sous ses yeux ébahit, le masqué attrapa la flèche et la sortit de son épaule sans fléchir ou crier de douleur. Par la barbe de Merlin, le brun se rendit compte de la situation que se présentait devant ses yeux. En face d'eux se trouvait un adversaire qui avait l'expérience des duels et qui semblait habitué à prendre des coups. L'issue du combat semblait déjà être assuré. Ils allaient, Kimberly et lui, mourir dans cette ruelle sombre.

Et le principal défaut de Matt apparut. Le garçon baissa les bras, ne voyant aucune solution s'offrir à eux. Il se rendit compte au dernier moment que le mangemort venait de contre attaquer. La ruelle se remplit d'inombrables filaments et Matt leur échappa de peu. Malheureusement ces derniers recouvraient quasiment toute la ruelle, et les mouvements de Matt se virent réduis.

La seule chose qui sauva le garçon du second sortilège fût son protégo. Ce dernier contra le sort du mangemort mais en contre parti, il explosa, laissant le brun sans défense. Le garçon fût abasurdi de savoir qu'il aurait pût peut être mourir si le sortilège l'avait touché !

Ce fût le cri de Kimberly qui poussa le garçon à se reprendre en main. Il se retourna vers elle, le temps de l'apercevoir jeter un sort avant de s'écrouler au sol. Il croisa le regard de la jeune fille avant qu'elle perde conscience et le garçon se sentit coupable. Si seulement il était plus fort ! Non être unn lache, il aurait pût éviter tout ça.

Se retournant d'un bond, sans savoir si le sort de la jeune fille avait atteint leur adversaire, Matt enchaîna avec un sort qu'il ne prit pas la peine d'informuler.

Bombarda

Certe se sort était imprécis, mais Matt cherchait seulement à faire diversion. Evitant tant bien que mal les filaments, il se précipita vers Kimberly qui était au sol. Voyant que la jeune fille ne bougeait pas, le garçon ferma les yeux et lui attrapa le bras. Instantanément, il sentit son ventre se retourner.

"Blop"

Le son du transplanage résonna dans la ruelle et les deux sorciers n'était plus présent.
Revenir en haut Aller en bas
Melinda Bobbin
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: En pleine nuit

Message par : Melinda Bobbin, Sam 16 Aoû 2014, 16:21


{RP avec Matthew Keynes}

Melinda avait passé sa journée à la boutique. C'était drôlement calme ces temps-ci et la plupart de ses collègues avaient déjà finit leur journée. Heureusement, Matthew s'était proposé pour fermer la boutique avec elle !
Elle n'avait pas vue grand monde aujourd'hui et avait passé la plupart de son temps à discuter avec le jeune homme et à nourrir les animaux du magasin. Elle aurait préféré passer son après midi dehors car le soleil avait tapé toute la journée.

Il allait être l'heure de fermer. La jeune femme observa par la fenêtre et remarqua qu'il faisait noir. Elle n'aimait pas beaucoup traîner seule dans l'allée des embrumes la nuit. Pourtant, il fallait bien qu'elle rentre chez elle ! Tampi, elle prendrait son courage à deux mains !
L'heure approchait et il faisait de plus en plus sombre. La blonde commença a ranger ses affaires et prit son sac à mains qu'elle déposa délicatement sur son épaule. Elle attrapa les clefs qui se trouvaient sur le comptoir puis se dirigea vers la porte.

"Matt, on y va ?" Cria la jolie blonde à travers la boutique.

Elle ouvrit la porte et contempla la rue. Il faisait noir et un frisson la parcouru. Elle respira un grand coup et sortie du magasin attendant son collègue de travai
l.
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Keynes
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: En pleine nuit

Message par : Matthew Keynes, Mar 26 Aoû 2014, 12:38


(RP avec Melinda Bobbin)
Les journées se suivent et se ressemblent à la Boutique d'Animaux Magique. L'été aidant, l'animalerie était assez calme mais ça donnait une ambiance particulière et plus chaleureuse dans le magasin. Matthew sentait qu'il s'habituait plutôt bien à ce nouveau travail, en même temps qu'à un nouveau train de vie. Il devait se lever tôt, respecter le règlement du magasin, prendre ses responsabilités et ça lui plaisait. Le jeune homme se sentait plus adulte avec une vie plus ordonnée et plus indépendante que lorsqu'il était à Poudlard mais même s'il appréciait ce changement, une partie de son esprit était restée à l'adolescence, rejetant les sujets trop sérieux tels qu'une perspective de carrière ou trouver un meilleur appartement. Cette partie pensait plus à s'amuser, à rencontrer des gens et aux filles. C'était d'ailleurs elle qui l'avait encouragé à rester avec Melinda pour faire la fermeture de la boutique. Les motivations de Matthew étaient partagées entre le désir de nouer des liens amicaux avec la jeune femme ainsi que le fantasme d'une relation plus qu'amicale avec sa séduisante collègue de travail... ah, les mecs !

La journée touchait à sa fin et le Chemin de Traverse tombait peu à peu dans l'obscurité. L'ex-Serdaigle, plongé dans les comptes de la boutique, ne s'aperçut de rien jusqu'à ce qu'une voix féminine ne le tire de ses calculs.

- Matt, on y va ?

Levant la tête, le brun regarda sa collègue fixement pendant quelques secondes tout en battant des cils. Ah oui, la fermeture ! Complètement absorbé par sa tâche, il n'avait pas vu le temps passer. Il répondit en haussant la voix au même niveau que la jeune femme :

- Une seconde, j'arrive !

Rangeant promptement le comptoir sur lequel il s'était installé, Matthew rassembla rapidement ses affaires et se dirigea vers la sortie. Il avait rien oublié ? Baguette ? Ok. Clés ? C'est bon. Il avait tout fermé ? Tout, sauf la porte d'entrée. Adressant un joli sourire à l'ancienne Serpentard, il la rejoignit dans la rue et la laissa fermer boutique. Le jeune homme fit quelques pas sur le Chemin de Traverse mais ne s'éloigna pas trop, attendant Melinda. Il avait l'intention de la raccompagner chez elle, ou au moins de faire un bout de trajet avec elle. C'était pas trop loin, d'après ce qu'il avait cru comprendre et puis ils pourraient parler sur le chemin ! Mais d'abord, il fallait son accord ! Un nouveau sourire en direction de la jolie blonde accompagna ses paroles :

- Ouf, enfin fini ! J'te raccompagne chez toi ?

Avec un sourire mignon comme ça, elle pourrait pas refuser !
Revenir en haut Aller en bas
Melinda Bobbin
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: En pleine nuit

Message par : Melinda Bobbin, Jeu 28 Aoû 2014, 08:35


"Une seconde, j'arrive !"

Matthew attrapa ses affaires après avoir regarder la pendule. Il n'avait pas du voir l'heure. A vrai dire, les journées à la boutiques étaient plutôt courtes ces temps-ci et les clients peu nombreux, ce qui permettait aux collègues de "s'amuser" tout en travaillant.
Melinda aimait beaucoup son travail mais cela lui faisait du bien de se détendre de temps à autres.

Le jeune homme se dirigea vers la sortie laissant la jolie blonde fermer la ménagerie.
*Enfin finit !* Pensa la jeune femme avec un sourire aux lèvres. Mais ce sourire fut vite effacé lorsque l'ancienne serpentard observa encore une fois le ciel. Il faisait maintenant très sombre. La blondinette grimaça puis se tourna vers son ami. Elle n'eut pas le temps de lui dire au revoir qu'il prit la parole:

"Ouf, enfin fini ! J'te raccompagne chez toi ?" Demanda l'ex bleu et bronze en souriant.

Melinda rendit son sourire soulagée. Après tout, pourquoi pas ? Elle n'avait pas le courage de repartir seule et puis, cela pourrait leur donner l'occasion de parler encore un peu !

"Bien sûr, enfin, si tu veux ! Répondit Mel' en souriant de nouveau, c'est dans l'Allée des Embrumes... Continua t'elle en grimaçant de nouveau."

Cependant, elle ne voulait pas qu'il l'a raccompagne par galanterie ! Bien que Melinda soit une petite princesse ayant eu une enfance aisée, elle ne souhaitait plus avoir le monde à ses pieds prêt à assouvir ses moindres désirs ! Même si la proposition de Matt lui faisait plus que plaisir ! 
Revenir en haut Aller en bas
Luia Luminos
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: En pleine nuit

Message par : Luia Luminos, Lun 03 Nov 2014, 12:46


Post unique tour de garde Aurors (suivi d'un post de Matt Austin)

Luia était désormais Auror depuis plusieurs mois et elle aimait ça. Elle espérait donc que ça lui apporte le bonheur même si elle n'avait pas de petit-ami. Elle avait déjà fait pas mal de tour de gardes et puis elle avait enquêté sur les attaques. Bref son boulot lui prenait pas mal de temps. Ce soir-là, elle avait envie de faire son tour de garde. Elle savait qu'elle serait accompagné de Matt Austin, son élève, celui qu'elle avait formé autrefois.

Elle quitta le quartier des Aurors et fila vers le Chemin de Traverse, lieu de son tour de garde du moment. Elle avait sa baguette avec elle et tentait de se fondre dans la masse en attendant Matt. Elle se doutait qu'il n'y aurait pas grand-chose à dire ou à voir mais elle faisait son boulot. Elle portait des vêtements classique pour des sorciers: une robe de sorcière et une cape. Elle était assise sur un banc, espérant que Matt le rejoigne assez vite.
Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: En pleine nuit

Message par : Matt Austin, Lun 03 Nov 2014, 14:31


[ Tour de garde: post unique ]


Hier soir, ça avait été la débandade pour Matt. Il était sorti en boîte de nuit avec un des ses amis moldus qui habitait Londres. L'alcool avait coulé à flot et le brun se souvenait juste d'être rentré accompagné. Au matin, la jeune femme avec qui le brun avait passé la nuit n'était plus là. Et pour dire vrai, cela l'arrangeait un peu.

Toute la journée, le jeune homme avait traîné dans son modeste appart londonien, une gueule de bois le clouant le plus souvent dans son lit. Il avait fini par s'endormir vers la fin d'après midi. Et quand il se réveilla, il remarqua que le soleil venait de se coucher sur la ville anglaise, ce qui lui annonçait rien de bon. Lui, sa formatrice, lui avait donné rendez vous sur le chemin de traverse pour faire leur tour de garde et justement, cela devait se passer la nuit tombée. Le jeune homme se jeta littéralement dans sa douche et se prépara en quelques secondes. Avec sa fonction d'auror, le jeune homme se faisait un devoir de s'habiller de façon sérieuse. Sa chemise boutonnée, sa ceinture autour de son pantalon noir, le brun transplana sur le chemins de Traverse.

Il apparût au milieu d'une ruelle sombre, sa cravate défaite et se dépêcha de marcher jusqu'au lieu de rendez vous. Traversant rapidement la foule de sorciers présent sur son chemin, le jeune auror aperçut Luia assise sur un banc. Nouant rapidement sa cravate, il s'avança vers elle, un sourire amical aux lèvres. Le cadet des Austin était prêt à patrouiller !
Revenir en haut Aller en bas
Sean O'Connell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: En pleine nuit

Message par : Sean O'Connell, Lun 10 Nov 2014, 18:51


- RP avec July S., suite de l'Halloween Freaks Show au Chaudron Baveur -

Il l'avait vu récupérer un peu de couleurs sur les joues, et se lever. Debout, sans ses chaussures, elle était vraiment petite - vraiment adorable. Mais elle remonta vite sur ses escarpins, en s'appuyant sur le bras de Sean. Elle semblait vraiment aller mieux. Son visage, qu'il apercevait à travers les lumières tamisées du bar, ne semblait pas tuméfié. Et elle n'était même pas en colère. Il la regarda retourner quelques instants auprès de ses amis pendant que lui mettant son manteau par dessus son costume blanc barbouillé de rouge. Il se demandait un peu quel genre de fille elle était. Ce que penserait ses amis de la voir partir avec lui - était-ce normal pour elle d'enchaîner les hommes nuit après nuit? July était à la fois si enfant et si madame, impossible de s'accorder sur la tenue à suivre. Pour un homme plutôt expérimenté en ces choses là, il pataugeait. Est-ce qu'elle voulait le grand jeu, la simplicité, le jeu...?

Alors qu'elle revenait vers lui, il abandonna ses pensées et lui offrit la porte avec un sourire en coin. Avant de quitter tout à fait le Chaudron, il jeta un coup d'oeil alentour. Ne restait plus que quelques couples, quelques amis. Sean se força à ne pas chercher des yeux une certaine personne, et ferma la porte pour de bon. Il se retourna vers July, qui s'était avancé de quelques pas et qui lui arracha un sourire amusé.
- Mmmh, ça fait du bien un peu d'air frais!

Et c'est vrai qu'il faisait bon. Sean s'approcha un peu plus d'elle, savourant cet air qui lui gelait le nez et faisait de chacune de leurs respirations un nuage de brume humide. Il regardait July s'émerveiller de la nuit sans étoile, lorsque celle-ci se tourna vers lui. Bel effet de style, non? Le genre de chose qu'une fille aimerait: se sentir le ciel de quelqu'un. La vérité était que Sean s'étonnait un peu lui même de ne pas avoir calculé son effet, bien qu'il soit en mesure d'en comprendre l'efficacité. Peut être qu'il se faisait tard; il avait rarement été aussi plein de bonne volonté...
- Qu'est-ce que tu fais dans la vie, Sean ?

Touché. C'était le moment de vérité. Soit il la voulait seulement dans son lit, et il sortait le baratin habituel. Je suis en mission pour le Ministère des Affaires Etrangères des Etats Unis. Un boulot passionnant, vraiment. Je bouge énormément. Même si, parfois, la nuit, on se sent seul... Non, il ne pouvait décemment dire ça à la petite rousse qu'il avait sous les yeux. Il l'avait frappé, il n'allait pas en plus lui mentir. Et puis, elle avait prononcé son prénom à la fin de sa question; et ça avait quelque chose d'attendrissant. A croire que l'Angleterre prenait déjà ses marques en lui! Une soirée, et Sean ne se reconnaissait plus.
- Dans la vie? ... Vaste question. Je reviens de neuf années d'exil pendant lesquelles j'ai été sportif professionnel, et en ce moment je cherche un emploi de ce côté-ci de l'Océan.

Oui, ce n'était pas si glamour, annoncé comme ça en pleine nuit dans la Grande Rue déserte du Chemin de Traverse. Il aurait peut être mieux fait de mentir, en fait. Il retourna son regard vers July, avec un léger sourire carnassier.
- Et occasionnellement, je m'attaque aux jeunes filles sans défense dans les bars. Malheureusement pour moi, quand j'ai essayé de t'assommer pour ensuite te dévorer, ça n'a pas marché. Tu te défends bien, July.

Sous couvert d'une blague, il le pensait. Elle n'avait encore fait aucun sous-entendu sur le fait qu'il la raccompagnait jusqu'à chez elle. Il enfonça ses mains dans ses poches - geste à l'allure innocent qui lui permettait donc de marché plus près de la rouquine.
- ... Alors laisse moi deviner. Tu es... Auror. Ou peut être dresseuse de dragon. Diseuse de bonne aventure? Meilleure pâtissière du Chemin de Traverse? Voleuse à la sauvette? Non, je sais! Championne de Quidditch acrobatique!

Il la laissait les guider à travers les allées, gardant un ton badin pour éloigner le thème du passé bizarre. Contre ses doigts, son paquet de cigarette. Il avait comme l'idée que fumer devant July serait une mauvaise idée. Plus tard. D'abord, la ramener chez elle saine et sauve - elle marchait droit, il était rassuré que son coup n'ai pas plus marqué son pauvre petit crâne -; la ramener saine et sauve et peut être la séduire, un peu.
Revenir en haut Aller en bas
July Swann
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège


Re: En pleine nuit

Message par : July Swann, Mar 11 Nov 2014, 11:03


Les talons de July résonnaient sur les dalles du chemin de Traversse. La rue, si pleine de monde en journée, était étonnamment calme. Les quelques sorciers présents se trouvaient aux alentours du Chaudron Baveur d'où s'échappaient des cris et des effusions de joie. La rue marchante n'était éclairée que par quelques réverbères, accrochés de-ci de-là, aux vieux murs en briques.
Sean et July marchaient sans se presser, tout en discutant. Le jeune homme raconta il avait passé neuf ans loin de l'Angleterre, pour se consacrer à une carrière de sportif professionnel. Sa façon de parler de son expatriation -un exil-, rappela à la rouquine ce qu'elle avait ressenti durant ses trois ans aux États-Unis. C'était pourtant bien elle qui avait voulu partir, afin de se confronter à une autre culture, mais finalement, elle avait trouvé déchirant d'être si loin de chez elle. Loin de ses amis, de ses souvenirs, de sa famille ... Ce dont elle était sure, à présent, c'était qu'elle ne voulait vire nulle part ailleurs que dans son pays natal. Pour autant, sa soif de voyage demeurait intacte.
July se demanda où avait pu aller Sean et quel sport il avait pu pratiquer. Du Quidditch ? Si c'était le cas, son prénom ne lui disait rien du tout, pas plus que son visage -peut-être à cause de l'obscurité ? En tant qu'amatrice de mythique sport sorcier, la rouquine connaissait bien les grandes équipes nationales ainsi que les équipes Anglaises et Irlandaises. S'il avait été joueur professionnel, ce n'était sûrement pas dans ces clubs-là.

July n'eut pas le temps de poser plus de questions car Sean reprit la parole, un rictus étrange sur le visage :
- Et occasionnellement, je m'attaque aux jeunes filles sans défense dans les bars. Malheureusement pour moi, quand j'ai essayé de t'assommer pour ensuite te dévorer, ça n'a pas marché. Tu te défends bien, July.
Un sourire amusé vint étirer les lèvres de la jeune fille avant de se transformer en une moue faussement outrée :
- Alors en fait tout était calculé ? La danse, pour me faire tourner la tête, le verre, pour me faire perdre ma lucidité et ensuite le choque, pour que je sois trop faible pour me défendre et trouver un prétexte pour me raccompagner chez moi ?! Le regard de July, légèrement agrandi par une fausse peur, détailla le garçon. Est-ce que je dois avoir peur ?
La sang-mêlé s'arrêta pour planter des yeux à la fois sérieux et enfantins dans ceux de Sean. Elle l'observa un instant, pour voir sa réaction, avant de lui lancer un sourire amusé.
Non, il ne l'effrayait pas. S'il avait été mal intentionné, il ne lui aurait pas dit cela. Et puis, il y avait des tas d'autres filles qu'il aurait pu « dévorer » avec leur consentement. À moins qu'il ne fasse une fixation sur les rousses, auquel cas elle avait peut-être du souci à se faire ...

July commençait à délirer et c'est la voix de Sean qui la sortit de ses pensées :
- ... Alors laisse moi deviner. Tu es... Auror. Ou peut être dresseuse de dragon. Diseuse de bonne aventure ? Au fur et à mesure où il énonçait ses hypothèses, le sourire de July s'agrandissait, laissant apparaître de petites dents blanches. Meilleure pâtissière du Chemin de Traverse ? Voleuse à la sauvette ? Non, je sais ! Championne de Quidditch acrobatique !
July laissa échapper un petit rire avant de répondre :
- J'aurais adoré ! Enfin, pas le Quidditch acrobatique, le Quidditch tout court. Mais finalement j'ai opté pour la medicomagie ... Le sourire de l'étudiante baissa quelque peut d'intensité à ces derniers mots. Des regrets ? Peut-être. Elle adorait la medicomagie, mais elle savait qu'elle aurait également adoré le Quidditch. On ne pouvait malheureusement pas tout avoir dans la vie, son choix était fait, il ne servait à rien d'y repenser. J'ai passé trois ans aux Etats-Unis mais l'Angleterre me manquait trop alors je suis rentrée l'année dernière. Il me reste encore deux ans et demi pour valider mon diplôme. J'ai hâte, je dois avouer que je commence à trouver ça long, les études. ... Tu as été sportif professionnel en quoi ? Et dans quel pays ?, Questionna July, curieuse d'en apprendre plus sur son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Sean O'Connell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: En pleine nuit

Message par : Sean O'Connell, Jeu 13 Nov 2014, 11:53


Ele s'était plantée devant lui, les poings sur les hanches et l'air fermé, faussement sérieuse. Le mauvais éclairage, en cette heure tardive, des rues du Chemin de Traverse accentuait les ombres de son visage, ce qui lui donnait presque un air menaçant. Sean s'arrêta, à demi étonné, à demi impatient. Ah, l'idée d'être une potentielle cible ne lui plaisait pas? C'est donc bien ce qu'il supposait: July n'était pas une chasseresse ni une proie facile. Encore un point en sa faveur. Il se sentait maintenant vraiment intéressé par ce petit bout de femme devant lui.

- Alors en fait tout était calculé ? La danse, pour me faire tourner la tête, le verre, pour me faire perdre ma lucidité et ensuite le choque, pour que je sois trop faible pour me défendre et trouver un prétexte pour me raccompagner chez moi ?! Est-ce que je dois avoir peur ?
L'un et l'autre se regardaient, se détaillaient, Sean conservant son sourire amusé sur le bout des lèvres. D'un mouvement souple, il se pencha vers elle, rapprochant leurs yeux. Il décida d'ignorer sa dernière question et de se concentrer sur la première.
- Et est-ce que ma stratégie a marché?

Il abandonna ses jolis yeux pour se redresser. De sa hauteur, il voyait mieux le sourire s'épanouir sur son visage, et la vue d'ensemble sur toute sa petite personne était meilleure. Il n'avait pas répondu. Est-ce qu'il fallait qu'elle ait peur? En toute objectivité, peut être. Sean se connaissait assez pour ne pas se connaître. Si July était un minimum censée, elle ne se laisserait pas raccompagner par un type qui l'avait projeté contre un mur si peu de temps après avoir fait sa connaissance. Est-ce qu'il fallait qu'elle ait peur? Lui même ne pouvait répondre à cette question. Alors autant ne pas y penser, autant continuer badiner - c'était tout de même bien plus agréable.

July rit à ses bêtises. Le bruit de ses talons marchait à nouveau en rythme avec ses pas. Sean essayait de ne pas marcher trop vite, pour ne pas qu'elle ait à courir derrière lui mais surtout parce qu'il s'amusait follement et parce que sa curiosité était maintenant aiguisée. La rouquine semblait avoir de la conversation, ce qui n'était pas pour lui déplaire.

- J'aurais adoré ! Enfin, pas le Quidditch acrobatique, le Quidditch tout court. Mais finalement j'ai opté pour la médicomagie ... J'ai passé trois ans aux Etats-Unis mais l'Angleterre me manquait trop alors je suis rentrée l'année dernière. Il me reste encore deux ans et demi pour valider mon diplôme. J'ai hâte, je dois avouer que je commence à trouver ça long, les études. ... Tu as été sportif professionnel en quoi ? Et dans quel pays ?

Sean ne put s'empêcher de ressentir un léger frisson. Il se tourna vers July, se contrôlant pour ne pas la dévisager et garder un regard calme. Les Etat-Unis? Médicomagie? Vraiment? Il lui offrit un sourire convaincant, ne revenant pas à l'intérieur de lui même du nombre de similitude qu'i semblait entrevoir. Les mains toujours dans les poches et tripotant le paquet de cigarette qui le démangeait, il lui répondit d'un ton léger.
- Nous sommes fait pour nous entendre très chère, j'ai fait tout le contraire. J'ai longtemps hésité à être médicomage, mais j'ai préféré tout abandonner pour partir aux Etats-Unis et... faire de la boxe. Chez les Moldus, bien entendu, il y a plus de compétition avec eux. Mais peut être que tu aurais pu le deviner.

Il tapota son nez de la tranche de son index avec un sourire amusé. Plusieurs fois cassé en compétition. Il tenait également de là ses pommettes assez saillantes et ses oreilles un peu amochées. Et, bien entendu, le reste de son corps aux muscles secs.
S'il manquait deux ans et demi à July, quel âge avait-elle? Et est-ce qu'elle n'était vraiment rentrée que par mal du pays? Cette dernière question, il ne la poserait pas. Avec un peu de chance, il l'apprendrait par lui même. Mais une chose était certaine: elle l'intriguait de plus en plus. Quel poste pouvait-elle bien avoir au sein d'un sport violent comme le Quidditch? Chaque question semblait en mener à une autre. Quels étaient les secrets de July?
Médicomage. Il avait longtemps hésité, avant de sauter le pas de la boxe. Il savait en quoi se spécialiser, il savait pourquoi il voulait le faire. Mais il était trop jeune alors, pas assez mature pour ça. Et maintenant, il était trop tard. S'il avait heureusement évité la case du sportif sans cervelle, il resterait certainement un sportif sans qualification. Et pourtant, quand elle parlait du Quidditch... C'était comme une vague de nostalgie. Sean s'arrêta, chercha à capter le regard méditatif de la jolie étudiante. Un sourire fin s'épanouissait sur son visage - il avait une idée derrière la tête. Et ses idées étaient souvent mauvaises.

- Je suis sûr que tu es une excellente étudiante, July. Mais une joueuse de Quidditch... Je pense qu'il va falloir que tu me le prouve.

Sean avait sorti sa baguette de son pantalon de costume. D'un geste vif, il informula un accio. Il était certain que July, si elle ne mentait pas, possédait son propre balais volant - il ne suffisait que de l'appeler à lui. Et, en effet, celui-ci apparu sous leurs yeux. Bingo. Le visage amusé, lui donnant un air de malice et de provocation séduisante, il sortit sa main de sa poche et prit celle de July, comme pour l'aider à montrer sur le balais.
- Vous volez, mademoiselle?
Revenir en haut Aller en bas
July Swann
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège


Re: En pleine nuit

Message par : July Swann, Lun 17 Nov 2014, 16:58


July était d'une nature bienveillante. Elle n'était pas parfaite, comme tout un chacun, mais elle ne faisait pas de mal volontairement. La jeune fille avait donc du mal à imaginer qu'il puisse en être autrement pour tout être humain. Ainsi, lorsque Sean lui proposa de la raccompagner, elle n'envisagea pas une seconde que son offre puisse être due à autre chose qu'à la culpabilité de l'avoir assommée. De même, lorsqu'il laissa sous-entendre qu'il pouvait-être un tueur fou, July ne vit dans ses paroles que de l'humour. Elle y répondit donc sur le même ton, mêlant humour et jeu, en faisait semblant d'être apeurée par son plan machiavélique. Ce à quoi il répondit, en se penchant vers elle, un sourire en coin :
- Et est-ce que ma stratégie a marché ?
Un sourire passa sur le visage de July, durant une fraction de seconde, puis elle revêtit son masque de scène :
- J'en ai bien peur, répondit-elle d'un air grave.

S'ensuivit une conversation sur leurs parcours respectifs. July parla de son rêve enterré, intégrer une grande équipe de Quidditch, finalement remplacé par la médicomagie. La rouquine n'avait cependant pas perdu tout espoir de faire de grandes choses et de laisser sa marque dans l'histoire de la magie. Peut-être que sa curiosité sans limite lui permettait de faire de belles découvertes ?
- Nous sommes fait pour nous entendre très chère, j'ai fait tout le contraire. J'ai longtemps hésité à être médicomage, mais j'ai préféré tout abandonner pour partir aux Etats-Unis et... faire de la boxe. Chez les Moldus, bien entendu, il y a plus de compétition avec eux. Mais peut être que tu aurais pu le deviner.
Les sourcils de la rouquine se levèrent lorsque Sean lui apprit qu'il avait envisagé la voie de la médicomagie, pour finalement choisir la boxe. La boxe ? ... Cela évoquait à July de gros gants rouges et deux participants qui se tapent dessus. Les activités moldues laissaient souvent la rouquine perplexe et ce sport ne faisait pas exception.

La sang-mêlé avait un peu de mal à imaginer ce sorcier en costume blanc sur un ring. Mais apparemment, l'inverse était également vrai pour Sean qui semblait douter de ses talents de joueuse de Quidditch :
- Je suis sûr que tu es une excellente étudiante, July. Mais une joueuse de Quidditch... Je pense qu'il va falloir que tu me le prouve.
- Mais si, j'étais très douée !, répondit la jeune fille outrée qu'il puisse ainsi douter d'elle, Enfin, je ne sais pas si je l'aurais suffisamment été pour passer en pro', mais j'ai été capitaine de l'équipe de Poufsouffle !
Comme si cela garantissait vraiment un jeu de qualité ! Le Quidditch à Poudlard restait très amateur. Surtout que durant les deux années où elle avait été capitaine, elle n'avait pas réussi à faire gagner la coupe à son équipe. La première, ils avaient fini bon dernier, tandis que la deuxième ils s'étaient retrouvés en deuxième position, derrière les Serpentards. À son grand désespoir, la rouquine avait été plus performante en tant que préfète, puisque Poufsouffle avait raflé la coupe des quatre maisons la deuxième année où elle avait porté l'insigne.

Sean sortit sa baguette et la fit tourner habilement. Aux mouvements, July reconnus un accio. Que faisait-il ? ... Elle n'eut pas à se poser la question bien longtemps car un balai se présenta à eux. La jeune fille le regarda étonnée ; Habitait-il dans le coin, lui aussi ?
- Vous volez, mademoiselle ?
- Mais c'est mon balai !, s'exclama July en examinant l'objet magique de plus près.
Comment avait-il pu le faire venir de son appartement ?!  Elle avait pourtant veillé à le munir de tous les sortilèges de protection possibles. Elle allait devoir rappeler le prestataire qui s'était occupé de l'édification des sortilèges et enchantements de sécurité pour lui en toucher deux mots.
L'étonnement passé, July contempla le balai que Sean lui présentait.
- C'est-à-dire que ... En général je ne vole pas de nuit. Et pas dans cette tenue ... Et puis, je n'ai pas touché un balai depuis ma sortie de Poudlard ... La sang-mêlé croisa le regard de Sean, dans lequel elle crut déceler une pointe de défi ... Bon, d'accord, céda-t-elle en prenant la main que le tendait le jeune homme, Avec une ou deux pirouettes, tu considéreras que je sais jouer au Quidditch ?
Elle enfourcha le balai et poussa sur ses jambes pour s'envoler.

July s'élevait toujours plus haut, dans le froid, vers les nuages. Ce qu'elle voulait, c'était disparaître du champ de vision de Sean. Bientôt, elle fut engloutie par les ténèbres. Le chemin de Traverse n'était plus qu'un trais, faiblement éclairé, dans la ville scintillante de Londres.
Le froid était saisissant si bien que la rouquine devait se concentrer pour ne pas frissonner, au risque de provoquer une embardée et de prendre le contrôle de son balai. Elle serrait donc les mâchoires ainsi que tous les autres muscles de son corps. Mais malgré le froid mordant, la sang-mêlé prenait plaisir à redécouvrir les sensations que procurait le vol sur balais. Elle inspirait profondément l'air glacé et le recrachait dans une buée argentée.
Sans redescendre, July se dirigea plus en avant, sur le chemin de Traverse, en direction de son appartement. La rouquine ne se pressait pas, elle voulait laisser à Sean le temps de douter de son retour. Elle piqua légèrement vers le sol, en réalisant des grands cercles. Lorsqu'elle jugea que le jeune homme avait suffisamment attendu -et qu'elle avait trop froid pour rester plus longtemps sur son balai-, elle piqua vers le sol. Sa cape volait dans le vent, laissant sa peau nue à la merci de l'air glacé.
À deux mètres du sol, la rousse redressa brusquement son balai et fila en direction de Sean. Elle lui fonçait dessus mais se décala avant de le percuter, en exécutant un tonneau. D'un geste brusque, elle redressa le manche de son balai vers le haut, ce qui lui fit faire une pirouette, suite à quoi, elle s'arrêta net.

La dernière figure réveilla une douleur sourde à l'arrière du crâne de July. Doucement, elle revint à la hauteur de Sean. Ses joues et son nez étaient rougis par le froid et malgré la douleur, elle afficha un sourire satisfait.
- Alors ?
La jeune fille descendit de son balai avant de céder aux tremblements que son petit corps gelé voulait lui imposer. Elle resserra la cape autour de ses épaules et frissonna.
- Ouuuh, qu'est-ce qu'il fait froid la haut. ... Je te demanderai bien de me faire une démonstration de tes talents de boxeur, mais je crois que je me suis pris assez de coup pour aujourd'hui, dit-elle avec un sourire espiègle.
Revenir en haut Aller en bas
Sean O'Connell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: En pleine nuit

Message par : Sean O'Connell, Ven 21 Nov 2014, 08:19


Elle en avait bien peur... Alors, s'il lui plaisait un peu, tout était pour le mieux. Sean s'était adossé à un mur, et jouait avec un cigarette qu'il avait enfin allumé. July, elle, avait disparu, envolée d'un coup de pied sur le sol. Elle volait pour de vrai, alors. Un léger sourire aux lèvres, expirant un épais nuage de fumée dans le froid de la nuit, Sean espéra qu'elle était toujours sur son balais. Il pensa, amusé, qu'il n'aurait peut être as dû lui proposer ce tour. Ou qu'il aurait dû monter avec elle. Elle avait dit ne pas avoir volé depuis Poudlard. Et si, comme la plupart des idées de Sean, c'était encore une mauvaise idée? Elle avait pourtant eu l'air plutôt surprise...

Il écrasa son mégot sous son talon et s'avança à nouveau vers le centre de la rue, légèrement éclairé. Où était-elle? Elle ne serait tout de même pas rentrée chez elle, fâchée qu'il ait appelé son balais - ou fâchée du reste. Elle était issue de Poufsouffle, elle ne serait tout de même pas du genre à faire la tête et à le laisser là?
Sean avait toujours apprécié les filles de chez Poufsouffles; l'attraction qu'il sentait pour July lui avait semblé encore plus évident lorsque celle-ci avait lâché qu'elle avait été capitaine de l'équipe des jaunes et noirs. Il aimait les filles douces, patientes et avec cette étincelle de folie dans les yeux; ces filles faussement sages... Mais où était-elle?

Il vit sa silhouette apparaître au loin, vive et virevoltante. Il la suivit du regard comme il suivrait le vol d'un oiseau. July, de haut du ciel, se dirigeait droit sur lui, descendant en piquet comme un aigle ayant aperçu une proie. Drôle d'inversion des rôles. Sean ne bougea pas d'un centimètre, ne lâcha pas la rousse volante des yeux, un sourire de plus en plus amusé affiché sur ses fines lèvres. Vas-y, chérie, je ne bougerai pas. Viens, viens. Au dernier moment, July se décala en un effectuant un tonneau parfait. Elle repartit dans les airs, pirouettant gaiement; et revint finalement vers lui.

Il se sentait heureux qu'elle soit revenue. Et content qu'elle ait eu l'air d'apprécier. Joues et nez rougis, elle s'avança vers lui, un grand sourire épanoui sur ses lèvres.
- Alors ?
Il fallait qu'il le reconnaisse, elle savait voler. Il lui reprit la main pour l'aider à descendre, comme il l'avait aidé à monter, en gentleman. Avec de tels talons, il fallait dire que c'était bien plus compliqué pour July. Et puis, en profiter pour serrer quelques instants ses petits doigts, c'était un moyen de lui rappeler sa présence. C'était un premier contact qu'il fallait favoriser, parce qu'il semblait anodin et pourtant reliait les êtres entre eux - et cela, Sean le savait parfaitement.
Les deux pieds sur le sol, et les yeux dans les étoiles. Tout son corps tremblait, et elle resserra sa cape autour d'elle.
- Ouuuh, qu'est-ce qu'il fait froid la haut. ... Je te demanderai bien de me faire une démonstration de tes talents de boxeur, mais je crois que je me suis pris assez de coup pour aujourd'hui.

Sean, toujours souriant légèrement, retira son propre manteau et, le plus naturellement du monde, en entoura les épaules de July. Il avait envie de la serrer contre lui - mais, comme d'habitude, il attendait que ce soit elle qui amorce un mouvement. Il se contentait de garder ses mains sur les épaules de la jeune femme; ils étaient assez proches pour s'entendre en chuchotant, mais elle n'était pas contre lui. Ca, c'était elle qui décidait.
- Alors, je l'admets, tu sais voler. Tu es très étonnante, July... Est-ce que ça va mieux?

Il descendit doucement ses mains sur les bras de la jeune rousse, comme pour la réchauffer. Il pourrait casser le nez de n'importe qui pour lui montrer qu'il était bon - mais ce n'est pas vraiment quelque chose dont on peut se vanter en société, au risque de passer pour un sauvage.
- Je te montrerai peut être une autre fois, qu'en penses-tu?

Une autre fois - c'était une bonne idée.



Revenir en haut Aller en bas
July Swann
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège


Re: En pleine nuit

Message par : July Swann, Dim 30 Nov 2014, 07:39


Je suis désolée pour le retard !!

July était frigorifiée. Ce vol, presque nue dans la nuit Londonienne, semblait avoir fait disparaitre en elle le peu de chaleur qu'il lui restait. Sa peau la picotait et tout son corps était parcours de frissons incontrôlables. Une fois de plus, Sean se montra d'une courtoisie sans failles car il retira son manteau pour le pauser sur les épaules de la petite rousse. La chaleur dont le tissu était toujours imprégné fit beaucoup de bien à la jeune fille et ses tremblements diminuèrent. Un instant, l'Anglaise aurait aimé se blottir dans les bras du jeune homme. Ils avaient l'air chauds, accueillants et doux. Mais elle n'en fit rien. Au contraire, July était un peu gênée de le voir se dévêtir ainsi pour elle. Elle n'aimait pas avoir froid, mais elle ne voulait pas non plus qu'il s'enrhume à cause d'elle. Surtout que, de par son métier, elle avait accès à beaucoup plus de potions de soins que lui.
- Alors, je l'admets, tu sais voler. Un sourire triomphant s'afficha sur les lèves de la jeune fille. Tu es très étonnante, July ... Est-ce que ça va mieux ?
- Oh oui, j'ai encore légèrement mal au crâne, mais ça va.

Sean avait laissé ses mains sur ses épaules, lorsqu'il avait déposé son manteau. Il les fit glisser sur les bras de July, dans un mouvement de friction. La sang-mêlé réalisa alors que les gestes affectueux et préventifs de Sean n'étaient peut-être pas seulement dû à la peur qu'elle attrape froid. Cela aurait pu être un geste anodin, simplement destiné à la réchauffer, mais July commençait à trouver que cela faisait beaucoup de petits gestes anodins pour qu'ils le soient réellement. Sa main sur la joue, la pression qu'il avait exercée sur ses doigts, l'intensité de son regard, parfois ... L'évidence lui apparut alors : Elle devait lui plaire !
Quelque part, elle avait dî s'en douter dès qu'il l'avait invité à danser ; on n'invite pas des gens qui ne nous plaisent pas. Mais July n'était pas habituée à se faire courtiser -elle était en général trop absorbé par ses études pour se préoccuper de ce genre de choses-, elle n'avait donc pas vraiment cru qu'il puisse chercher plus qu'une cavalière de danse.

Le fait était que son attirance -si elle était bien réelle- était tout à fait réciproque. Mais voilà, July n'était pas sure qu'ils aient la même vision des choses. L'image de plusieurs couples s'embrassant à pleine bouche dans le Chaudron Baveur lui revint en mémoire. Était-ce ce qu'il attendait d'elle ? Si c'était le cas, il risquait d'être déçue car elle n'était pas du tout intéressée par un coup d'un soir. D'autant moins avec ce mal de tête : comment profiter dans ces conditions ?!
Plus qu'un désir assouvit rapidement, elle préférait le jeu de la séduction. Ces moments où l'on apprend à se connaître, où l'on se découvre des centres d'intérêt communs.
Elle n'avait donc plus qu'à lui faire comprendre qu'elle ne le laisserait pas rentrer dans son appartement. S'il le prenait mal, elle pourrait toujours s'enfuir avec son balai ...

- Je te montrerai peut être une autre fois, qu'en penses-tu ?
Une autre fois ? Oh oui ! Peut-être n'espérait-il pas simplement une histoire d'un soir ? Cette idée lui fit chaud au coeur, elle avait tout à coup un peu moins froid. C'était un sentiment étrange qu'elle n'éprouvait pas souvent. La solitude était quelque chose qui ne gênait pas July. Elle n'avait pas besoin d'un petit ami pour se sentir belle ou aimée, elle n'avait pas de vide à combler. Elle ne cherchait donc pas particulièrement à séduire, d'autant qu'il lui était finalement assez rare de tomber sur quelqu'un qui lui plaise vraiment. Sans savoir avec certitude ce qu'elle recherchait chez un homme, elle savait très bien ce qu'elle ne voulait pas. Elle ne voulait pas s'ennuyer et elle ne supportait pas les jaloux processifs (héhé :D).
- Avec plaisir, oui ! ... Par contre euhm, quand j'ai dit que je voulais rentrer chez moi, c'est parce que j'avais vraiment envie de rentrer chez moi. Ce truc, ce n'est pas très agréable, dit-elle en montrant une mèche collée par le mélange alcool/sucre. Tu n'imagines pas ce que je serais prête à faire pour un bon bain ! Elle énonça ces derniers mots avec un regard brûlant avant de revêtir un sourire amusé.
Elle espérait qu'il ne lui en veuille pas, qu'il ne soit pas déçu, et surtout, qu'il accepte toujours de la revoir ...
Revenir en haut Aller en bas
Sean O'Connell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: En pleine nuit

Message par : Sean O'Connell, Lun 01 Déc 2014, 17:28


Pas de souci Sweety - à condition que tu changes d'avis sur les jaloux! Haha


Sous les doigts de Sean, July tremblottait. L'envoyer dans les cieux en pleine nuit et en petite robe n'avait évidemment pas été une bonne idée - et pourtant, elle avait volé quand même.
Il ne pouvait s'empêcher d'apprécier celle qu'il avait sous les yeux et sous son manteau. Une jolie fille avec du caractère. Sean n'aurait pas pu mieux choisir, ce soir. Quand il repensait qu'il avait hésité, un instant, à faire descendre la serveuse à moitié nue et complètement hors d'elle juste pour le divertissement - il était tellement heureux d'avoir eu la bonne surprise de choisir July à la place. Les filles faciles, c'était joli comme un bouquet de fleur: on s'en amuse, elles fanent rapidement puis on les jette. On les consomme. Les filles comme July... Les filles comme July étaient pour Sean de véritables jardins. Et July semblait être l'un de ces jardins bordés de rosiers. Si elles ne piquent pas assez, elles ne sont plus qu'un jardinet de banlieue que l'on veut fuir pour de plus grands et plus sauvages espaces. Et July piquait un peu, à laisser entre eux ces quelques centimètres d'espace alors qu'elle n'aurait besoin que d'un pas pour qu'il sente battre son coeur. Sean souriait autant à elle qu'il ne se souriait à lui même. Il aimait les roses, et il aimait le jeu dangereux de la séduction. Il ne pouvait qu'apprécier follement la jolie rousse, face à lui. Elle faisait un sans faute.

- Oh oui, j'ai encore légèrement mal au crâne, mais ça va.
Il se retint de passer la main dans ses cheveux. Pas si vite, gentleman. Ouvre des portes, mais ne la force pas à entrer.

- Avec plaisir, oui ! ... Par contre euhm, quand j'ai dit que je voulais rentrer chez moi, c'est parce que j'avais vraiment envie de rentrer chez moi. Ce truc, ce n'est pas très agréable. Tu n'imagines pas ce que je serais prête à faire pour un bon bain !

Son sourire s'élargit un peu plus. Elle était vraiment si adorable, ses yeux plantés dans les siens et ce léger air amusé. C'est vrai que ses cheveux étaient dans un état lamentable. Et pourtant, il l'aurait bien embrassé. Mais pas tout de suite. Que le jeu continue un peu. Sean était un flambeur, et il souhaitait que les filles l'embrassent aussi fort qu'il ne souhaitait les embrasser. Il se pencha un peu vers elle, complice de son amusement.

- C'est bien ce que j'avais compris... Est-ce que tu avais mal interprété mes propos?
Bref instant suspendu, avant qu'il ne se redresse sans se départir de son amusement ni de son sourire.

- Mais c'est vrai que je me suis engagé à te raccompagner chez toi sans savoir où tu habites. Sommes-nous loin de ton bain chaud?

Au loin, on put entendre différents clochers dans tout Londres résonner. Il était cinq heures, et ils étaient encore dans la rue à traîner comme deux adolescents qui n'osent pas. Pas un instant, Sean ne doutait que July était, elle aussi, un peu intriguée. Il la frictionna doucement avant de lâcher la pression de ses doigts pour reculer d'un pas. Ses paumes n'apprécièrent pas ce retour dans le froid. Il offrit son bras à la belle étudiante.
- Allons-y?
Revenir en haut Aller en bas
July Swann
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège


Re: En pleine nuit

Message par : July Swann, Dim 07 Déc 2014, 07:57


La séduction était un jeu et, à vrai dire, July n'était pas maître en la matière. Elle essayait de rester naturelle, de ne pas passer pour ce qu'elle n'était pas, tout en ajoutant ce petit plus de charme, sans vraiment parvenir à déterminer ce qui était volontaire et ce que ne l'était pas. Ces sourires mutins, ils étaient calculés sans vraiment l'être.
Les règles du jeu étaient floues et, comme aux échecs, on avançait des pions sans savoir s'ils se feraient manger. C'était ce que la rouquine avait fait ; Elle avait avancé un pion, en espérant mettre les choses aux claires, mais Sean la croqua :
- C'est bien ce que j'avais compris... Est-ce que tu avais mal interprété mes propos ?, répondit-il avec un sourire narquois.
Voilà que cela se retournait contre elle. La bouche de July se tordit en une moue contrariée. Que pouvait-il bien répondre à cela ? Elle chercha une nouvelle pièce à déplacer, pour pouvoir lui rendre la pareille, mais aucune réplique cinglante ne lui vint. Heureusement, il poursuivit :
- Mais c'est vrai que je me suis engagé à te raccompagner chez toi sans savoir où tu habites. Sommes-nous loin de ton bain chaud ?
- Non, c'est à cinq minutes, juste après Gringotts.
Le sujet était clos.

Dans tout Londres, les cloches tintèrent. Les deux sorciers firent silence, pour compter le nombre de coups. Cinq. July n'aurait pas imaginé qu'il puisse être si tard -ou si tôt-. Elle se félicita d'avoir pensé à poser sa journée de lendemain. Réaliser des sorts avec deux heures de sommeil, ce n'était pas raisonnable.
L'étudiante avait moins froid, à présent, et elle remercia Sean pour son attention. Elle lui demanda s'il ne voulait pas récupérer sa veste, maintenant qu'elle n'était plus frigorifiée, tout en se doutant qu'en parfait gentleman, il refuserait.
Il sentait la cigarette froide, son manteau. C'était une odeur que July n'appréciait pas vraiment. Elle lui préférait la saveur du feu de cheminée en hiver. Par les jours de grand froid, la rouquine aimait se blottir devant un feu de bois, avec un bon thé, un livre et une couverture en patchwork.
- Allons-y ?, proposa Sean en offrant son bras à la sang-mêlé, ce qui la sortit de sa rêverie.
July glissa sa main sous le bras du jeune homme et tous deux reprirent leur marche. Il était bien plus facile pour la jeune fille de déambuler sur les pavés, accroché au bras de Sean. Un bras fort, sécurisant. Elle se sentait un peu reine, ainsi conduite.

Tout en marchant, July questionna Sean sur les voyages qu'il avait pu faire durant les tournois de boxe. Elle l'écoutait, avec envie, parler toutes les villes et monuments qu'il avait pu voir. L'Anglaise rêvait de visiter le monde. Durant ses trois ans sur le nouveau continent, elle n'avait pas vraiment eu l'occasion de faire du tourisme. Ses cours lui prenaient trop de temps et elle n'avait finalement réussi à se libérer qu'un week-end ou deux.
- J'adorerai voyager. J'espère que j'aurai le temps après ma formation. Peut-être que je devrais prendre une année sabbatique ... Elle disait cela, tout en sachant très bien que si on lui proposait un poste de médicomage, jamais elle ne le refuserait pour pouvoir faire le tour du monde. C'était simplement beau de rêver. Je commencerai par aller en Irlande. J'ai un peu honte de l'avouer, mais je n'y suis jamais allé. Pourtant, on ne peut pas dire que ce soit bien loin. Je n'en ai jamais eu l'occasion, conclut-elle dans un haussement d'épaules.

Le trajet fut rapidement effectué et, à l'approche de son appartement, July se demanda si elle n'aurait pas mieux fait de prolonger un peu plus cette entre-vues, de peur qu'elle soit la dernière.
- On y est, c'est juste là, dit-elle en désignant une porte en bois brute, usée par le temps. Elle s'arrêta devant l'édifice, et lâcha le bras de Sean pour lui faire face. C'est très gentil de m'avoir raccompagné, Sean, lui dit-elle dans un sourire. Et merci pour la veste, je crois que je me serais transformé en statue de glace sans ça, ajouta-t-elle dans un petit rire, tout en rendant le manteau à son propriétaire.
July afficha un sourire radieux avant de s'approcher pour dire au revoir à son cavalier d'un soir. Elle appuya ses petites mains sur les avant-bras de Sean et tendit le cou pour déposer un baiser sur la joue du garçon. Un baiser furtif, au coin des lèvres.
- J'attends ton hibou pour la démonstration de boxe alors. Bonne nuit, dit-elle dans un dernier sourire, avant de disparaître derrière l'imposante porte en bois.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: En pleine nuit

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 11

 En pleine nuit

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.