AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse
Page 6 sur 10
En pleine nuit
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
July Swann
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: En pleine nuit

Message par : July Swann, Dim 7 Déc 2014 - 12:57


La séduction était un jeu et, à vrai dire, July n'était pas maître en la matière. Elle essayait de rester naturelle, de ne pas passer pour ce qu'elle n'était pas, tout en ajoutant ce petit plus de charme, sans vraiment parvenir à déterminer ce qui était volontaire et ce que ne l'était pas. Ces sourires mutins, ils étaient calculés sans vraiment l'être.
Les règles du jeu étaient floues et, comme aux échecs, on avançait des pions sans savoir s'ils se feraient manger. C'était ce que la rouquine avait fait ; Elle avait avancé un pion, en espérant mettre les choses aux claires, mais Sean la croqua :
- C'est bien ce que j'avais compris... Est-ce que tu avais mal interprété mes propos ?, répondit-il avec un sourire narquois.
Voilà que cela se retournait contre elle. La bouche de July se tordit en une moue contrariée. Que pouvait-il bien répondre à cela ? Elle chercha une nouvelle pièce à déplacer, pour pouvoir lui rendre la pareille, mais aucune réplique cinglante ne lui vint. Heureusement, il poursuivit :
- Mais c'est vrai que je me suis engagé à te raccompagner chez toi sans savoir où tu habites. Sommes-nous loin de ton bain chaud ?
- Non, c'est à cinq minutes, juste après Gringotts.
Le sujet était clos.

Dans tout Londres, les cloches tintèrent. Les deux sorciers firent silence, pour compter le nombre de coups. Cinq. July n'aurait pas imaginé qu'il puisse être si tard -ou si tôt-. Elle se félicita d'avoir pensé à poser sa journée de lendemain. Réaliser des sorts avec deux heures de sommeil, ce n'était pas raisonnable.
L'étudiante avait moins froid, à présent, et elle remercia Sean pour son attention. Elle lui demanda s'il ne voulait pas récupérer sa veste, maintenant qu'elle n'était plus frigorifiée, tout en se doutant qu'en parfait gentleman, il refuserait.
Il sentait la cigarette froide, son manteau. C'était une odeur que July n'appréciait pas vraiment. Elle lui préférait la saveur du feu de cheminée en hiver. Par les jours de grand froid, la rouquine aimait se blottir devant un feu de bois, avec un bon thé, un livre et une couverture en patchwork.
- Allons-y ?, proposa Sean en offrant son bras à la sang-mêlé, ce qui la sortit de sa rêverie.
July glissa sa main sous le bras du jeune homme et tous deux reprirent leur marche. Il était bien plus facile pour la jeune fille de déambuler sur les pavés, accroché au bras de Sean. Un bras fort, sécurisant. Elle se sentait un peu reine, ainsi conduite.

Tout en marchant, July questionna Sean sur les voyages qu'il avait pu faire durant les tournois de boxe. Elle l'écoutait, avec envie, parler toutes les villes et monuments qu'il avait pu voir. L'Anglaise rêvait de visiter le monde. Durant ses trois ans sur le nouveau continent, elle n'avait pas vraiment eu l'occasion de faire du tourisme. Ses cours lui prenaient trop de temps et elle n'avait finalement réussi à se libérer qu'un week-end ou deux.
- J'adorerai voyager. J'espère que j'aurai le temps après ma formation. Peut-être que je devrais prendre une année sabbatique ... Elle disait cela, tout en sachant très bien que si on lui proposait un poste de médicomage, jamais elle ne le refuserait pour pouvoir faire le tour du monde. C'était simplement beau de rêver. Je commencerai par aller en Irlande. J'ai un peu honte de l'avouer, mais je n'y suis jamais allé. Pourtant, on ne peut pas dire que ce soit bien loin. Je n'en ai jamais eu l'occasion, conclut-elle dans un haussement d'épaules.

Le trajet fut rapidement effectué et, à l'approche de son appartement, July se demanda si elle n'aurait pas mieux fait de prolonger un peu plus cette entre-vues, de peur qu'elle soit la dernière.
- On y est, c'est juste là, dit-elle en désignant une porte en bois brute, usée par le temps. Elle s'arrêta devant l'édifice, et lâcha le bras de Sean pour lui faire face. C'est très gentil de m'avoir raccompagné, Sean, lui dit-elle dans un sourire. Et merci pour la veste, je crois que je me serais transformé en statue de glace sans ça, ajouta-t-elle dans un petit rire, tout en rendant le manteau à son propriétaire.
July afficha un sourire radieux avant de s'approcher pour dire au revoir à son cavalier d'un soir. Elle appuya ses petites mains sur les avant-bras de Sean et tendit le cou pour déposer un baiser sur la joue du garçon. Un baiser furtif, au coin des lèvres.
- J'attends ton hibou pour la démonstration de boxe alors. Bonne nuit, dit-elle dans un dernier sourire, avant de disparaître derrière l'imposante porte en bois.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Sean O'Connell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: En pleine nuit

Message par : Sean O'Connell, Mar 9 Déc 2014 - 15:58


A cinq minutes d'ici seulement. Ils se faisait tard, il faisait froid, et pourtant elle habitait un peu trop près de là où ils se tenaient à son goût. Ils y seraient en quelques enjambées. Mais July avait saisi son bras, alors, comme promis, il la racompagna, marchant aussi lentement que possible. A vrai dire, ils flânèrent plus qu'ils ne marchèrent durant ces cinq minutes. La jolie rousse appuyée contre lui eut le temps de le cuisiner un peu, de lui poser quelques questions auxquelles, à son propre étonnement, il répondit sans trop rechigner.

Il lui raconta les villes qu'il avait vu, en omettant beaucoup mais sans mentir. Il lui décrivit tout ce dont il se souvenait de ces villes anonymes, bruyantes et rutilantes du Texas, de Miami, San Francisco, Chicago, l'une de ses préférées, Washington, Aberdeen, l'Ohio... Il avait tout vu des Etats-Unis en neuf ans et grâce aux nombreux championnats. Parler le renvoyait un peu là-bas, lui rappela ses victoires et, parfois, ses défaites. Et parfois, Sean baissait les yeux sur July, un sourire amusé en coin, se demandant ce qu'elle comprenait de tout cela. Il ne pouvait pas lui parler de la violence de ses combats, et il ne pouvait pas lui parler de ces nuits dans des motels en bords de routes - alors il parlait tourisme, pour ne pas dire qu'il avait été moldu et que c'était en voiture et non en Portoloin qu'il avait voyagé.

- J'ai aussi passé quelques temps à New York... Mais celle-là, tu la connais, il me semble.

Ils n'avaient certainement pas les mêmes genres de connaissances sur New York, cela étant. Sean avait passé quelques mois là-bas, au début. C'est là qu'il s'était remis vraiment à la boxe, se battant dans des caves avec des gens n'ayant pas la licence. Il avait vu le New York du bas, celui qu'on préfère ne pas voir. Et il n'y était d'ailleurs pas resté. La boxe là bas était trop anarchique, trop violente. C'est une boxe de rue qui laisse du sang sur le sol. Après le béton, il était passé au ring, et à la Nouvelle Orléans...

- J'adorerai voyager. J'espère que j'aurai le temps après ma formation. Peut-être que je devrais prendre une année sabbatique... Je commencerai par aller en Irlande. J'ai un peu honte de l'avouer, mais je n'y suis jamais allé. Pourtant, on ne peut pas dire que ce soit bien loin. Je n'en ai jamais eu l'occasion.

Imperceptiblement, il resserra un peu plus l'étreinte de July contre son bras. L'Irlande. De tous les pays du monde, c'est celui-ci qu'elle avait choisi. Comment cette fille faisait-elle pour se mettre exactement là où il faudrait qu'elle soit: sur la route de Sean?

Il s'apprêtait à lui répondre mais, sous l'impulsion de July, ils s'étaient maintenant arrêtés. Ils étaient à quelques pas d'une porte épaisse porte en bois, et pas loin de Gringotts, comme promis. Ils étaient arrivé à destination. Sean rangea son idée dans un coin de sa tête, construisant déjà un plan qui l'enthousiasmait plus que de commune mesure. Il méditait encore à l'Irlande lorsqu'elle s'éloigna de lui. Il regrettait déjà son poids sur son bras. July lui rendit sa veste en un sourire et il la reprit sans la mettre; il n'avait pas froid.

- On y est, c'est juste là. C'est très gentil de m'avoir raccompagné, Sean. Et merci pour la veste, je crois que je me serais transformé en statue de glace sans ça.
- Elle t'allait vraiment mieux qu'à moi. Merci d'avoir accepté de danser avec moi.

Un sourire en coin était apparu sur son visage, alors que lui et July se dévisageaient. La jeune femme s'approcha un peu plus de lui. Sean ne bougeait plus, ne détachant pas son regard amusé de l'étudiante. Prenant appuis sur lui, elle se hissa jusqu'à sa joue pour y abandonner un baiser. Elle sentait bon malgré le liquide dans ses cheveux - et déjà, elle s'éloignait.

- J'attends ton hibou pour la démonstration de boxe alors. Bonne nuit.
- Bonne nuit July. Fais de beaux rêves.

Il la regarda disparaître derrière sa porte, satisfait, heureux. Il y eut un bruit de verrou, et il fut seul à nouveau. Souriant plus qu'il n'avait souri depuis longtemps, il remis son manteau et sorti une cigarette, qu'il alluma avec plaisir. Un vrai film américain pour moldu. Tout s'était passé comme il le souhaitait, ou même mieux. Il avait déroulé son tapis de charme, et il avait eu la chance de tomber sur la seule fille du Chaudron à en valoir apparemment la peine. Il n'avait pas eu à se forcer; il avait même eu envie qu'elle soit séduite.
Sean se retourna vers la porte d'où elle était partie. Il photographia l'endroit du regard. Il reverrait July, et ça le rendait plus impatient qu'il n'aurait voulu l'admettre. La tête pleine de sa soirée et d'une certaine rousse, il abandonna son mégot sur le sol, et disparut dans un bruit d'explosion.


[FIN DU RP...]
Revenir en haut Aller en bas
Luia Luminos
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: En pleine nuit

Message par : Luia Luminos, Lun 5 Jan 2015 - 16:45


RP avec une Phénix

Luia avait reçu il y a peu une lettre de l'ordre du Phénix qui lui donnait rendez-vous près de chez Ollivander's. Elle ne savait pas qui était l'expéditeur et si elle le trouverait de suite mais elle s'en fichait bien: même en étant Auror, elle voulait toujours soutenir ce groupe et elle ferait tout pour.

Elle se prépara tranquillement dans son appartement de l'Allée de Embrumes où elle vivait seule désormais. Elle ne savait pas trop quoi porter mais elle mit sa plus belle robe de sorcier avec une écharpe classique pour ne dire dans quelle maison elle était à Poudlard et mit des gants et de belles bottes avant de filer dehors. Elle avait aussi un petit sac. Elle fila dehors et marcha vers Ollivander's, sa baguette à la main. Elle la rabaissa en sortant de l'Allée malfamée et se retrouva dans l'Allée. Une fois près du magasin, elle se posta et attendit son mystérieux contact. Elle ne savait pas à quoi ressemblait son contact mais lui saurait sûrement la reconnaître.
Revenir en haut Aller en bas
Lilith Bee
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: En pleine nuit

Message par : Lilith Bee, Mer 7 Jan 2015 - 14:34


Lilith avait envie de crier sur tout les toits qu'elle était une Phénix. Depuis qu'elle avait intégré cet ordre prestigieux, elle se sentait emplie d'une grande fierté et d'une rage folle.
Si elle n'avait pas eu conscience du danger qu'elle aurait pu courir, et fait courir à tous l'ordre dans son ensemble en se montrant à découvert, elle serait arrivée toute guillerette au rendez-vous avec Luia. Elle lui aurait peut-être même sauté dans les bras tellement sa première mission la mettait en joie.
Mais non, comme la nouvelle cheftaine le lui avait expliqué, il lui fallait passer entre les mains de "la maquilleuse" avant de rejoindre l'auror, future alliée de l'Ordre.
Cette femme avait clairement un don, et Lilith ne se reconnu même pas lorsqu'elle vit son reflet dans une vitrine de boutique fermée, éclairée par les rayons de la lune, pleine.
Elle avait une perruque blonde, assez courte, et des mèches lui tombaient sur les yeux régulièrement. Son teint avait été foncé, et ses traits vieillis. Des lentilles noires lui donnait un air assez étrange, en contraste avec les cheveux clairs. Pour parfaire la couverture, Lilith s'était vu affublée d'un maquillage charbonneux et portait une cape bleue nuit.

Lorsqu'elle arriva assez près du magasin de baguette, la jeune sorcière reconnut de suite son contact. Luia n'avait pas changé depuis la dernière fois où les deux sorcières avaient pris un verre ensemble... Toujours aussi classe et avenante.
La blonde d'un soir se rapprocha donc imperceptiblement de l'auror, une main dans la poche de sa cape afin de tenir sa baguette à portée. Tout en surveillant les alentours * Pas un chat... Parfait.*, Lilith mit la main sur l'épaule de Luia et murmura pour ne pas que l'on entende le vrai timbre de sa voix:

- Bonjour Luia. Je suis Po'. C'est moi qui t'ai donné rendez-vous ici.

Puis, après avoir fixé un moment la jeune femme dans les yeux, elle lui attrapa le bras et lui intima de la suivre en toute discrétion. Il était préférable de ne pas se faire remarquer si quelqu'un décidait de s'offrir une petite balade nocturne.
Revenir en haut Aller en bas
Luia Luminos
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: En pleine nuit

Message par : Luia Luminos, Mer 7 Jan 2015 - 15:06


Luia attendait donc son contact Phénix. Enfin, après quelques minutes, une jeune fille s'approcha. Luia ne l'avait jamais vu avant, ça, c'était sur. En effet, la femme qui venait vers elle était blonde (cheveux courts), avait les yeux noirs, elle avait l'air plus vieille que la jeune Auror, elle avait un maquillage très charbonneux et portait des vêtements sombres dont une cape bleue nuit. Un camouflage parfait.

La blonde se rapprocha peu à peu de la jeune fille. Elle avait sa main dans sa poche où se trouvait sûrement sa baguette. Luia avait elle même sa baguette à la main, au cas où. On ne savait pas qui pouvait les écouter ou être près d'elles. La jeune femme surveilla les alentours avant de se rapprocher de Luai et de lui mettre une main sur l'épaule. Elle murmura:


- Bonjour Luia. Je suis Po'. C'est moi qui t'ai donné rendez-vous ici.

Parfait. Elle fixa Luia un moment dans les yeux. Elle lui attrapa le bras et lui demanda de la suivre discrètement. Oui, normal, pas de soucis. Il fallait mieux ne pas se faire remarquer.
Revenir en haut Aller en bas
Lilith Bee
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: En pleine nuit

Message par : Lilith Bee, Mer 14 Jan 2015 - 0:50


Lilith trouva une alcôve à l'abris des regards de potentiels badauds insomniaques. Elle y entraina donc Luia qui la suivit sans broncher.
Une fois cachées dans la pénombre, Lilith prit une voix basse et plus grave qu'à son habitude pour s'adresser à l'Auror qui deviendrait peut être leur alliée.

- Merci d'être venue. Avant toute chose, sache que ce qui se dit ici est strictement confidentiel comme tu dois t'en douter. Par contre, je dois te prévenir que si jamais j'ai un doute sur tes motivations, ou que tu décides de te rétracter je serai dans l'obligation de te lancer le sort d'oubliettes...

Pourvu qu'elle n'est pas à le faire... En effet, et malgré ses entrainements théoriques au QG de l'ordre, la jeune fille ne maitrisait pas encore complètement ce sort. Et puis il était difficile de trouver un cobaye pour vérifier qu'il marchait!
Mais Lilith avec confiance en Luia... Sans savoir pourquoi, le courant était passé entre les deux sorcières lors de leur rencontre dans le chemin des embrumes.
Après avoir laisser planer le silence et attendu l'approbation de Luia, elle continua donc.

- Tu nous as contacté pour faire partie de nos alliés, et nous avons décidé de te laisser ta chance. Mais ce n'est pas à prendre à la légère: nous pourrons essayer de te protéger, mais je ne peux pas de garantir que tu ne seras pas en danger de mort, toi et tes proches. Je dois être sur que tu es prête à ça. Tu dois le savoir en étant Auror, nous n'avons jamais été si menacés depuis la dernière guerre des sorciers et la chute de Voldemort...

Ce dernier nom, elle l'avait susurrait comme pour renforcer le coté sombre de ces histoires... De plus, en appuyant sur le fait que les Phénix savaient qu'elle était Auror, la jeune sorcière montrait qu'on savait qui elle était. Et quoi de plus inquiétant?
Il fallait bien l'avouer, la toute nouvelle Phénix prenait un malin plaisir à jouer les comploteuses dans cette rue déserte. Elle devait se faire violence pour ne pas laisser échapper un sourire, même si ce dernier n'aurait pas été tellement visible dans la pénombre du renfoncement qui les cachait des rayons de la lune.
Revenir en haut Aller en bas
Luia Luminos
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: En pleine nuit

Message par : Luia Luminos, Mer 21 Jan 2015 - 15:19


Luia suivit donc la jeune femme, une certaine Po, jusque dans une alcôve à l'abri des regards. Luia avait envie de savoir ce qu'elle allait le dire. Elle se posta à ses côtés et attendit al suite. La jeune femme, membre des Phénix,commença à parler à voix basse. Sa voix était aussi assez grave. Peut-être pour dissimuler sa véritable identité? Enfin, peu importe, Luia allait l'écouter et lui répondre. Po dit donc:

- Merci d'être venue. Avant toute chose, sache que ce qui se dit ici est strictement confidentiel comme tu dois t'en douter. Par contre, je dois te prévenir que si jamais j'ai un doute sur tes motivations, ou que tu décides de te rétracter je serai dans l'obligation de te lancer le sort d'oubliettes...

Luia savait que c'était confidentiel et n'irait pas le répéter, même pas à ses collègues Aurors. Elle n'avait pas non plus peur des menaces, c'était normal dans un cas comme celui-ci. De toute façon, la Serdaigle était motivée et ne se rétracterait pas de sitôt. Luia acquiesça donc aux paroles de l'inconnue et l'autre reprit ainsi après un petit moment de silence:

- Tu nous as contacté pour faire partie de nos alliés, et nous avons décidé de te laisser ta chance. Mais ce n'est pas à prendre à la légère: nous pourrons essayer de te protéger, mais je ne peux pas de garantir que tu ne seras pas en danger de mort, toi et tes proches. Je dois être sur que tu es prête à ça. Tu dois le savoir en étant Auror, nous n'avons jamais été si menacés depuis la dernière guerre des sorciers et la chute de Voldemort...

Luia savait tout ça bien sûr et elle n'avait pas peur de se mettre en danger ou de mettre ses amis et sa famille en danger. De toute façon, seuls ses parents étaient en danger, son frère et sa soeur étaient en sécurité à Poudlard normalement. Et la dernière phrase était vraie, elle le savait aussi. Par contre, ça lui faisait un peu peur que son contact Phénix sache qu'elle était Auror mais ce n'était qu'un détail, elle n'allait pas se focaliser là-dessus. Elle répondit:

-Pas de soucis pour ma part, je suis prête à tout, même à mourir et à mettre en danger amis et proches. Et sinon oui, hélas, vu mon métier, je le sais très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Lilith Bee
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: En pleine nuit

Message par : Lilith Bee, Lun 26 Jan 2015 - 20:38


Sans même sembler y réfléchir, la jeune femme répondit sans sourciller:

-Pas de soucis pour ma part, je suis prête à tout, même à mourir et à mettre en danger amis et proches. Et sinon oui, hélas, vu mon métier, je le sais très bien.

La réponse de Luia ne surprit pas la jeune Phénix qui ne pu s'empêcher de sourire légèrement. Elle savait que l'Auror lui répondrait cela... Ou tout du moins quelque chose comme ça.
Lilith prit alors un galion dans sa poche le plus discrètement du monde, et elle le cacha dans la main qui ne tenait pas sa baguette. Cette première mission qu'elle se voyait confier en tant que Phénix se passait plutôt bien, mais il était hors de question de se détendre. Les mangemorts étaient présents partout, et une attaque pouvait arriver à tout moment.

Après avoir hoché la tête, signe que la réponse lui convenait, la jeune sorcière reprit la parole, sans forcer plus sa voix. Pourvu que Luia ne la reconnaisse pas!

- Très bien, c'est ce que je voulais entendre... elle laissa sa phrase en suspend quelques secondes.

Un bruit, il lui semblait avoir entendu un bruit dans la rue... Mais ce n'était peut-être qu'un chat. Rassurée par le silence simplement ponctué des souffles des deux sorcières, elle continua.

- Tu seras contacté pour des missions un peu plus tard. Je serai certainement ta référente. puis elle prit la main de Luia et y déposa le galion d'urgence qu'on lui avait confié avant son départ pour le chemin de traverse. Voilà un galion d'urgence. Si tu vois quelque chose d'étrange, si tu es en danger, ou si tu penses que l'Ordre doit être prévenu d'un élément important il te suffit de l'activer, et on recevra le message. Lilith ne lui lâcha pas la main de suite, et prit un regard qui se voulait menaçant je te fais confiance pour l'utiliser à bon escient. Que personne ne puisse le voir, ni le toucher à part toi. Et si jamais tu décides de nous trahir, les mages noirs seront le cadet de tes soucis...

Lilith avait vraiment envie de rire! Elle se croyait dans un film de gangster moldu, et cela l'amusait plus que la prudence ne l'aurait demandé.
Pourtant, l'entretien touchait à sa fin, et la Phénix devait rentrer faire son rapport au QG de l'ordre avant de rentrer à poudlard incognito.

- Tu as des questions? Si ce n'est pas le cas, il vaut éviter de rester là trop longtemps...

La blonde d'un soir attendit les éventuelles questions de leur nouvelle alliée, prête à partir dès que cette dernière lui aurait montré qu'elle était au clair avec son rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Luia Luminos
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: En pleine nuit

Message par : Luia Luminos, Sam 31 Jan 2015 - 16:25


Luia avait répondu à la jeune femme qui sourit légèrement. Elle devait attendre une réponqe de ce genre de la part de la jeune Auror. Luia ne connaissait pas la jeune femme en face d'elle mais elle était Auror et elle savait quoi répondre à des gens comme cette jeune Phénix, et ce surtout si elle allait travaillait avec l'Ordre ensuite.

La jeune feme sortit quelque chose de sa poche mais Luia ne vit pas ce que c'était, elle le cacha aussitôt dans sa main (celle où elle ne tenait pas sa baguette). Elle hocha ensuite la tête pour signifier que la réponse de l'Auror lui allait puis elle reprit la parole sans forcer sa voix. Luia ne reconnut pas la voix, ce qui lui fit dire que cette jeune femme lui était inconnue... L'autre dit donc:


- Très bien, c'est ce que je voulais entendre...

Elle laissa sa phrase en suspens en entendant un bruit. Ce n'était qu'un chat qui passait par là. L'autre reprit alors:

- Tu seras contacté pour des missions un peu plus tard. Je serai certainement ta référente.

Pas de soucis. Luia nota ça dans un coin de sa tête. Puis la jeune femme lui déposa un Gallion dans la main avant d'expliquer:

Voilà un galion d'urgence. Si tu vois quelque chose d'étrange, si tu es en danger, ou si tu penses que l'Ordre doit être prévenu d'un élément important il te suffit de l'activer, et on recevra le message.

Très bien, c'était de nouveau noté. La jeune "Po" ne lâcha pas sa main et lui lanca un regard qui se voulait menaçant avant de dire:

je te fais confiance pour l'utiliser à bon escient. Que personne ne puisse le voir, ni le toucher à part toi. Et si jamais tu décides de nous trahir, les mages noirs seront le cadet de tes soucis...

Pas de soucis, personne ne verrait ou ne toucherait ce Gallion, Luia saurait bien le cacher dans son appartement. Et jamais elle ne trahirait des Alliés... Elle regarda la jeune Phénix et dit:

-Tout est noté. Je cacherais ce Gallion si bien que seul moi saurait où il est et je promets de ne pas vous trahir...

L'entretien se finissait. L'autre demanda:

- Tu as des questions? Si ce n'est pas le cas, il vaut éviter de rester là trop longtemps...

Luia n'avait pas de questions, tout était clair. Elle sourit et dit:

-Comme je l'ai dit, tout est noté. Et je n'ai pas de questions, on peut donc partir.
Revenir en haut Aller en bas
Lilith Bee
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: En pleine nuit

Message par : Lilith Bee, Jeu 5 Fév 2015 - 0:07


Luia n'avait pas d'autres question, et Lilith souhaitait rentrer au plus vite dans le QG des Phénix. Elle n'avait pas peur, ça non, mais si elle pouvait éviter une attaque de Mangemorts alors qu'elle était seule, elle préférait autant!
Ce n'est pas tellement que se défendre l'effraie, cependant si elle devait combattre elle voulait les ridiculiser. Leur mettre la paté. Bref, les faire payer pour les attentats perpétués au nom de l'Ordre lors du nouvel an. Et pour tant d'autres choses... Ces coéquipiers lui en avaient raconté des choses, des choses qu'elle n'oublierait jamais et qui ne faisaient qu'attiser la haine qu'elle avait contre les mages noirs.
Lilith décida de faire un dernier coup de théâtre avant de prendre congé. La jeune fille connaissait la rue où habitait Luia car c'était à qu'elles s'étaient rencontré la première fois. Alors que Lilith n'était qu'une élève, presque innocente. Lui faire croire que l'Ordre connaissait sa vie aurait surement son petit effet!

- Parfait. Et sois prudente au retour, l'allée des embrumes n'est pas sur à cette heure...

Avec un signe de tête, et un sourire en coin, Lilith s'enfuit dans l'obscurité sans regarder en arrière. Son ombre fut visible assez longtemps vu le clair de lune qui brillait en cette nuit d'hiver.
D'un pas rapide, elle sortit du chemin de traverse pour retrouver les bus moldus et retourner vers ses amis qui devaient attendre son compte rendu: Ce soir, ils avaient une alliée de plus.
Pas grand chose, mais les plus grandes plages ne sont-elles pas remplies de minuscules grains de sables?
Revenir en haut Aller en bas
Luia Luminos
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: En pleine nuit

Message par : Luia Luminos, Ven 6 Fév 2015 - 11:35


Luia n'avait pas de questions et se décida donc à rentrer. L'autre semblait d'ailleurs heureuse de rentrer. Luia elle-même devrait faire gaffe. Quelle idée aussi d'habiter l'Allée des Embrumes... Mais, en même temps, c'était une couverture parfaite pour une Auror. Personne ne soupçonnait une jeune femme qui vivait là-bas d'être une jeune chasseuse de mages noirs alors c'était tout bénéf' pour elle.

Avant qu'elle ne parte, sa nouvelle alliée se décida à lui donner un dernier conseil en disant:


- Parfait. Et sois prudente au retour, l'allée des embrumes n'est pas sur à cette heure...

Luia en trembla un peu, les Phénix connaissaient donc sa vie. Elle voulait bien être leur alliée mais elle ferait gaffe. La jeune femme fit un signe de tête et un sourire en coin avant de s'enfuir dans la vie. Luia vit son ombre durant un bon moment. Mais elle n'allait pas rester là. Elle reprit sa baguette bien en main, mit le Gallion dans sa poche et fila vers chez elle en faisant très attention.

[RP terminé]
Revenir en haut Aller en bas
Sasa Dubois
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: En pleine nuit

Message par : Sasa Dubois, Ven 20 Mar 2015 - 18:09


C'est la curiosité qui a tué le chat.



Sasa se réveillait difficilement. Son esprit était embrumé, et elle ne se souvenait plus vraiment de pourquoi elle était allongée par terre dans la rue en pleine nuit. Se rappeler était sûrement la meilleure solution pour comprendre ce qui se passait.
La jeune Poufsouffle se souvenait d'être partie de chez elle en faisant la promesse qu'elle ne rentrerait pas tard.
Après une courte promenade sur le Chemin de Traverse, Sasa avait entendu des voix et des rires en provenance d'un coin sombre, elle ne pût s’empêcher d'aller jeter un coup d’œil. "Juste cinq minutes " se disait elle.
Il y avait là, trois personnes, à en juger par leurs silhouettes, des hommes. Ils n'avaient pas l'air très sobres, un tenait une bouteille dans une main et les deux autres riaient, comme si ils fêtaient quelque chose. Ils étaient tous vêtus d'une cape noire dont le capuchon leur recouvrait le visage. Une cape noire, des capuchons... Des Mangemorts ! Sasa voulu reculer... trop vite. Elle tomba dans un grand fracas. Les hommes l'avaient vue et couru vers elle. La jeune fille se souvenait ensuite d'une lumière aveuglante puis, plus rien.
Sasa voulu se redresser, mais elle ressentit aussitôt une grande douleur sur le flanc droit. Elle avait du se casser quelque chose, regardant autour d'elle, elle chercha sa baguette en vain avant de se souvenir qu'elle l'avait oublié chez elle ce matin.
La Poufsouffle se rallongea sur ce sol dur et froid anéantie par la fatigue.
Les larmes coulaient sur ses joues, ses parents n'aimaient pas qu'elle ne tienne pas ses promesses...
Revenir en haut Aller en bas
Eléane Lestrange
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: En pleine nuit

Message par : Eléane Lestrange, Lun 27 Avr 2015 - 14:02


PV avec Alex Pearce
Suite de ce RP


Ça y est, elle lui avait dit. Enfin elle n’avait pas vraiment pris beaucoup de risque vu qu’Alex avait été le premier à lui avouer qu’il l’aimait. Mais pour sa défense, avant qu’il ne lui dise, elle n’était pas sûre que les sentiments qu’elle avait pour lui fussent de l’amour, mais avec ce qu’elle avait ressenti quand il lui avait lui-même avoué, elle l’avait su. Et vu le sourire que le blond affichait, sourire identique au sien, la jeune femme savait que ce qu’elle venait de lui avouer le rendait heureux, vraiment heureux. Son cœur à elle était transporté de joie, totalement épris de l’homme assit près d’elle.

"Tu peux pas savoir comme je suis heureux. Je t'aime Ely, tu peux pas savoir à quel point. Merci, merci d'être une femme aussi bien ! Je crois que de tous les soirs qu'on a passés ensemble, celui-ci restera le meilleur. On ne fait rien comme les autres couples, c'est peut-être pour ça qu'on s'aime avant eux." Elle était vraiment touchée par ce qu’il lui disait, en lui affirmant qu’il était heureux, amoureux et qu’elle était une femme bien. La brune eut elle aussi un bref rire lorsqu’il dit que cette soirée était pour lui la meilleure qu’ils aient passé ensemble. Et sa dernière phrase, une phrase magnifique, et tellement vraie.

Elle lui renvoya un sourire éblouissant, et se redressa un peu lorsqu’il se pencha dans sa direction pour l’embrasser. Un baiser mélangeant la joie, la tendresse et l’amour s’engagea alors entre les deux sorciers. Le meilleur baiser qu’ils n’aient jamais partagés, et le plus beau aussi. Cependant, lorsqu’ils arrêtèrent de s’embrasser, le jeune homme bougea un peu pour la décaler de ses genoux et se lever. Il la reposa doucement sur le canapé avant de partir vers la chambre après un dernier regard craquant. Eléane se releva et s’assit sur le canapé et attendit le retour de son petit-ami partit faire elle ne savait quoi. Il revint quelques instants après, une veste sur ses épaules, et sa veste préférée dans les mains. A quoi cela rimait ? Elle lui envoya un regard interrogateur auquel il répondit en disant qu’il ne voulait pas aller se coucher, mais plutôt partir se balader avec elle. Elle mit donc ses chaussures à talons hauts qui se trouvaient toujours près du canapé, se leva et s’approcha d’Alex pour attraper la veste qu’il lui tendait.

Ils sortirent tous deux, main dans la main de l’appartement, avant que le jeune homme ne lâche sa main pour fermer la porte à clef pour que personne ne rente dans l’appartement durant leur absence. La brune avait déjà commencée à descendre les escaliers quand il la rejoignit. Une fois dans l’Allée des Embrumes, elle reprit la main du blond et ils partirent rapidement en direction du Chemin de Traverse. Il fallait être rapide et silencieux pour éviter de se faire repérer par les sorciers malfaisants présents dans cette rue malfamée. Une fois sur le Chemin de Traverse, la jeune femme se détendit et son regard vagabondait à droite et à gauche regardant les boutiques colorées illuminées par les lumières de la rue passante pendant qu’ils étaient toujours en marche vers le lieu où Alex souhaitait les emmener. Quelques sorciers se baladaient eux aussi, après tout il n’était pas si tard que cela. Les lumières de certaines habitions étaient allumées aussi. Eléane laissait le blond les guider à travers la rue jusqu’à l’endroit qu’il voulait lui montrer.
Revenir en haut Aller en bas
Alex Pearce
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: En pleine nuit

Message par : Alex Pearce, Ven 1 Mai 2015 - 12:41


    Autorisation pour le libre-arbitre


    Le couple descendait les escaliers de l'immeuble, et lorsqu'ils furent tous deux dans la rue, la Lestrange reprit la main du blond. Ce dernier adorait cette complicité entre eux et appréciait par dessus tout ce geste. Ils marchèrent d'un pas rapide en direction du Chemin de Traverse, Alex ne voulait pas qu'il lui arrive la même chose qu'il y a 3 semaines ce qui l'avait poussé à pénétrer dans l'appartement de sa, désormais, petite-amie. Les mots d'Ely résonnait encore dans la tête de l'anglais, et dire qu'ils venaient, il y a quelques minutes, de s'avouer qu'ils étaient amoureux l'un de l'autre. La sensation qu'avait ressenti le blondinet était toujours présente. Le Pearce était, pour ainsi dire, sur son petit nuage et ne parvenait pas à ne pas sourire, car la relation qu'il entretenait avec l'ancienne Serpentard venait de s'officialiser et rien ne pouvait le rendre aussi heureux. Voilà, ils arrivèrent sur le Chemin de Traverse qui, étrangement n'était pas déserte. En effet, quelques sorciers y traînaient encore puis le sorcier se remémora qu'il n'était pas si tard que ça en fin de compte, bien que la nuit soit tombée suffisamment de bonne heure. Le bel anglais tourna discrètement la tête vers la brunette et pu constater que le regard de cette dernière vagabondait de droite à gauche, observant les lumières colorées de certaines boutiques, ainsi que les habitations, encore allumées également. Certains passants leurs firent des signes de têtes que le beau blond rendit avec un petit sourire. Le jeune homme aimait beaucoup cet endroit, de part la gentillesse et la bienveillance de ses passants, mais aussi pour son architecture et sa simplicité. Car, même issu d'une famille de riche, c'est dans la simplicité que l'ancien Poufsouffle parvenait à trouver son bonheur. Et pour cause, la vie qu'il menait avec la belle Eléane était des plus simples, et c'est peut-être pour cela qu'il était heureux, très heureux.

    Plus ils marchèrent, moins il y avait de passants, moins il y avait de lumières et moins il y avait d'habitations. Alex savait parfaitement où il allait, et sa brunette sexy semblait se laisser guider par son charmant petit ami. Il fut tout de même étonné par cette confiance qui régnait entre eux, sans poser de question. Après tout, il aurait pu lui vouloir du mal, ce qui n'était pas le cas bien entendu. Mais bon, ils ne faisaient rien comme les autres, donc c'était dans la suite logique des choses j'ai envie de dire. Bientôt, ils purent apercevoir des arbres et un peu de végétation, il s'agissait d'un coin un peu à l'écart de cette immense rue. Et quand je dis à l'écart, je ne prends pas cela à la légère, car le couple avait dû marcher près de 10 ou 15 minutes, mais étant toujours sous le "choc" de leur sentiments l'un pour l'autre, ils n'avaient pas vu le temps passer. D'ailleurs, ils ne s'étaient échangés aucun mots, mais se regardaient de temps à autre, se livrant à de petits regards et sourire tendre et finalement, le blondinet avait lâché la main d'Eleane pour la passer autour de sa taille. Ainsi, la brunette de son mètre soixante étant littéralement collée au corps de son petit ami, et elle n'avait pas l'air de détester, bien au contraire.

    Tout près d'eux il y avait un banc, et en face de ce même banc, aucunes végétations, aucunes habitations mais un grand espace qui permettait d'observer les étoiles. Adolescent, lorsque sa famille vivait à Londres, Alex avait l'habitude de venir ici afin de se ressourcer, de réfléchir et de penser, tout simplement. En fait, un jour avec Tina, sa meilleure amie de l'époque, ils venaient souvent se balader sur le Chemin de Traverse avant chaque rentrée et par inadvertance ils s'étaient éloignés de la rue marchande et se retrouvèrent ici. Depuis, le blondinet y venait souvent, sauf durant ses sept dernières années, pour penser, observer le paysage ... Bref, c'était un endroit auquel il tenait énormément. Et il fut soulagé de remarquer que ce lieu n'avait pas changé du tout. Bon, le banc avait pris quelques rides depuis qu'Alex avait posé ses fesses pour la première dessus, lorsqu'il avait 11 ans, mais rien de très flagrant. Ce simple banc en bois lui rappelait tellement de souvenirs que ces derniers étaient perceptible dans son regard et je suis sûr que la belle sorcière pouvait le remarquer rien qu'en regardant son amoureux. Pourtant, ce n'était pas souvent qu'il laissait la possibilité de voir à quoi il pensait. Les yeux tout émoustillés, il arriva en face du banc, avec sa copine proche de lui. Le blond l'observa quelques secondes puis se posa dessus, de manière assez brusque et c'est en s'asseyant que tous les souvenirs remontèrent à la surface, comme s'il retournait 13 ans en arrière. Il ferma les yeux et se revoyait encore minuscule dans ses vêtements un peu trop grand pour lui, assis sur ce banc. A l'époque, tout lui semblait simple et joyeux, aujourd'hui tout était différent et la vie était loin d'être simple et joyeuse mais malgré tout ce qui serait susceptible de lui arriver dans la vie, malgré la route qu'il choisit, rien n'était plus important pour lui que sa famille, et Eléane faisait, à ses yeux, parti de sa famille. Que leur relation dure ou non, elle fera toujours parti de sa vie et aura toujours une place chère à son cœur. Bref, reprenant conscience qu'il n'était pas seul, il ouvrit les yeux et vit qu'Eléane le regardait, un grand et beau sourire aux lèvres, debout en face de lui, attendant peut-être qu'il l'invite à la rejoindre.

    Qu'est-ce qu'elle était belle avec cette robe, et même sans cette robe d'ailleurs. Son visage était si beau, si tendre, et ses yeux verts étaient si craquants qu'il pourrait en tomber amoureux. Mais pourquoi pensait-il à cela maintenant ? Lui-même ne le savait pas. C'était sans doute à cause de cette relation qui venait de franchir une étape et qui devenait sérieuse, mais aussi avec cet endroit qui représentait une bonne partie de l'adolescence du jeune homme. Prenant conscience de ce qu'il avait raté en sept ans, peut-être voulait-il profiter à fond du présent pour ne pas la raté lui aussi. Oui, ça devait être pour ça qu'il prenait le temps de dévisager sa petite amie et de se dire à quel point il avait de la chance de l'avoir. Ses cheveux bruns étaient soyeux et doux, ses formes étaient très agréable à regarder et sa taille, sa petite taille, faisait d'elle une femme mignonne, trop chou et magnifique. Oui bon, il ne voyait en elle que du positif parce qu'il se rendait compte qu'il l'aimait réellement, c'était dans l'euphorie de la chose, mais il savait bien sûr qu'elle possédait aussi des défauts et qu'elle n'était pas parfaite, tout comme lui ... D'ailleurs, qui l'était ?

    La séance d'observation s'acheva et lança un grand sourire à sa partenaire, en tapotant de sa main le banc, invitant la brunette à le rejoindre. "Assis toi mon cœur" Dit-il d'une petite voix. "Tu vois, j'ai connu cet endroit là quand j'avais 11 ans. Avec ma meilleure amie on venait souvent ici pour .... pour rien en fait, on regardait le paysage, on réfléchissait et puis voilà. Au fil des années je suis venu ici pour me remettre en question, c'est un bel endroit pour réfléchir tu sais." D'un sourire rassurant et affirmatif avant de reprendre. "Mais ce n'est pas pour ça que je t'ai fait venir, non." Sa petite amie s'installa tout près de lui, se blottissant contre lui, et le blondinet passa son bras autour de son cou tandis qu'elle posa sa tête contre l'épaule du jeune garçon. "Regarde les étoiles, n'est-ce pas magnifique ?" Déposant un petit baiser sur le front de la brune. "Je voulais que tu vois ça, avant je trouvais que c'était la plus belle chose du monde à regarder, et puis je t'ai rencontré et j'ai changé d'avis, je trouve maintenant que c'est la deuxième chose la plus belle à regarder ... ", le ton employé laissait supposer qu'il parlait bien de sa petite amie en tant que "la première chose la plus belle à regarder" et cette dernière allait bien vite le deviner, enfin normalement? Et enfin, parce qu'il ne pouvait s'en empêcher, "Qu'est-ce que je t'aime Eléane, je t'aime trop."

    Puis il se tut, et regarda attentivement les étoiles, en espérant que cette vue plairait à sa copine. Quand il venait ici avec Tina c'était pour papoter, mais jamais il ne lui avait montré cet endroit de nuit pour qu'elle puisse profiter de cette merveilleuse vue. Par conséquent, la Lestrange était alors la seule à qui il est pu faire découvrir cette si belle vue, ce qui était en soit, une preuve d'amour car il lui confiait, en quelque sorte, une partie de lui dans la mesure où ce banc représentait beaucoup pour lui, aussi étrange que cela puisse paraître.
Revenir en haut Aller en bas
Eléane Lestrange
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: En pleine nuit

Message par : Eléane Lestrange, Sam 2 Mai 2015 - 1:25



    Eléane marchait sur le chemin de Traverse, au côté de son merveilleux petit-ami. Enfin plutôt collé à celui-ci, il l’avait prise par la taille  peu de temps après qu’ils soient arrivés dans l’avenue sorcière. La brune ne voyait pas le temps passé, et pourtant elle savait qu’ils avaient marchés bien longtemps sur le Chemin de Traverse puisqu’il y avait de moins en moins de monde et de bâtiments, et qu’en regardant autour d’elle, elle ne reconnaissait rien de l’endroit où ils se trouvaient. Mais la jeune femme n’était absolument pas inquiète, étant avec Alex. Elle avait une totale confiance dans le blond, si il avait voulu lui faire du mal, il l’aurait fait avant lorsqu’ils étaient seuls dans son appartement, à quoi ça lui avançait de le faire maintenant. Et puis elle savait qu’il l’aimait comme elle elle l’aimait, elle le voyait dans ses yeux lorsqu’il la regardait. Alors à moins que ce fût un excellent menteur qui savait très bien contrôler les émotions qu’il pouvait mettre dans ses yeux, elle avait confiance en lui et l’aimait.

    Le couple avait continué à marcher pendant encore de longues minutes dans la rue illuminée. Mais au bout d’un moment, les lumières se firent de plus en plus rares, mais les lumières qu’ils restaient et la lueur de la lune firent qu’ils n’avaient quand même pas trop de mal à voir où ils mettaient leurs pieds. Eléane ne regardait plus vraiment autour d’elle, préférant concentrer son regard sur le beau blond auquel elle était collée lorsqu’ils c’étaient arrêtés devant un banc dans un endroit isolé. Il se décolla d’elle doucement, et la brune recula un peu le laissant se remémorer les souvenirs qu’il avait en ce lieu. Elle ne le lâchait pas du regard un instant, observant chacune des émotions qui passaient sur son visage. Pour le moment Alex ne faisait que regarder le banc, un sourire en coin aux lèvres. Puis il se retourna et s’assit sur le banc et ferma les yeux. Il semblait l’avoir totalement oublié, là assit sur son banc et plongé dans ses lointains souvenirs. Il avait l’air d’être retourné dans le passé, lorsqu’il était enfant, une joie enfantine se peignit sur ses traits, son sourire en coin flottant toujours sur ses belles lèvres. L’ancienne Serpentard sentait que tous les souvenirs que son petit-ami à cet endroit précis étaient heureux. Elle le savait rien qu’en le regardant.

    Et puis ses yeux s’ouvrirent à nouveau et l’ex-Poufsouffle se reconnecta à la réalité et la regarda. Le voir si heureux, l’avait elle aussi rendue heureuse et un sourire s’affichait désormais sur son doux visage. Cette fois-ci c’était lui qui ne la lâchait plus du regard, son regard s’attarda d’abord sur son visage, puis son corps. Un sourire séducteur aux lèvres et ses yeux qui lui envoyaient son amour. Elle aimait beaucoup quand il l’a regardait comme cela, elle se sentait bien, elle se sentait belle et aimée. Plus elle passait de temps avec lui, et plus elle se disait qu’il était l’homme qu’il lui fallait, il était son homme parfait. Puis il tapota le banc à côté de lui pour l’inviter à s’asseoir. "Assis toi mon cœur. Tu vois, j'ai connu cet endroit là quand j'avais 11 ans. Avec ma meilleure amie on venait souvent ici pour .... pour rien en fait, on regardait le paysage, on réfléchissait et puis voilà. Au fil des années je suis venu ici pour me remettre en question, c'est un bel endroit pour réfléchir tu sais. Mais ce n'est pas pour ça que je t'ai fait venir, non." A cette phrase elle s’assit à ses côtés et posa sa tête confortablement sur son épaule lorsqu’il entoura ses épaules avec son bras. "Regarde les étoiles, n'est-ce pas magnifique ?" Elle leva ses yeux vers le ciel et en effet c’était magnifique. Des milliers d’étoiles brillaient dans le ciel comme des diamants. "Je voulais que tu vois ça, avant je trouvais que c'était la plus belle chose du monde à regarder, et puis je t'ai rencontré et j'ai changé d'avis, je trouve maintenant que c'est la deuxième chose la plus belle à regarder ... " Son regard et le ton qu’il avait employé lui avait bien fait comprendre que pour lui la plus belle chose à regarder, c’était elle. Ce compliment la fit rougir, mais elle ne put lui répondre qu’il continua. "Qu'est-ce que je t'aime Eléane, je t'aime trop." Et sur un dernier regard il se tourna vers le ciel. Elle reposa sa tête sur son épaule et regarda elle aussi le magnifique ciel étoilé. "Je t’aime aussi Alex, énormément. Merci de m’avoir fait découvrir cet endroit magique." Puis le silence se réinstalla entre eux, un silence bienfaisant, heureux, rempli de leur amour naissant. Les deux jeunes gens restèrent ainsi à regarder les étoiles dans un silence absolu pendant encore une trentaines de minutes puis ils décidèrent de rentrer à l'appartement, la fraîcheur de la nuit commençant à se faire sentir.


    FIN DU RP
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: En pleine nuit

Message par : Evan, Jeu 25 Juin 2015 - 18:18


Rp with Summer Stone et November Hauswald.

~ Par une nuit noire et fraîche, à la teinture de l'été, sous un léger voile nuageux aussi fin qu'un drap de soie recouvrant un lit, une silhouette sombre se mouvait rapidement. Vêtu d'une longue cape dont le capuchon lui recouvrait le visage, Evan avait passé une salle soirée. Une insomnie la veille, tourmente habituelle, s'était retrouvée accompagner le lendemain par des souvenirs de blessures lointaines, concoctant un mélange peu recommandable pour le mage. La folie, une fois de plus, bien aidée par quelques verres de whisky, avait agi tranquillement sur son esprit jusqu'à le convaincre qu'il devait sortir, qu'il devait agir...

~ Le Chemin de Traverse, panthéon de nombreuses boutiques célèbres du monde sorcier, était devenu sa scène de théâtre le temps d'une nuit. L'heure exacte lui échappait, comme s'enfuirait un rayon de soleil sous un nuage menaçant qui annonçait un changement radical. D'un pas rapide il esquivait les devantures des boutiques, changeant de côté de la rue à chaque fois que les lumières étaient trop présentes. La soif qui le guidait ne tarda pas à trouver un breuvage adéquat.

~ Dans un petit renfoncement, ou aucune lumière ne semblait avoir posé ses bagages, un bruit de bouteille qui roulait sur le sol l'avertit. Il s'arrêta et s'immisça dans la petite allée qui semblait être un derrière d'appartements spécialement conçus pour des poubelles à déchets. Entre deux containers, un sorcier, visiblement pauvre et soul, s'était endormi sur le côté, et le reste de sa copine d'un soir, bouteille de rhum, avait essayé de se faire la malle pour fuir son destin.

~ Le mage observa l'homme. S'il avait été conscient, il aurait été une cible de choix, par sa faiblesse évidente de concentration. Il n'avait pas pris sa baguette, aussi il était parti dans l'idée de trouver une proie à déchiqueter, mais attaquer un morceau de viande soule ne l'enchantait guère. Même dans un état de folie, il gardait ses principes.

~ Regrettant de ne pas avoir trouvé son cadeau du soir, il décida tout de même qu'il pouvait en tirer quelque chose de cet ivrogne. Il s'accroupit et de sa main droite, tâta les poches du pantalon du sorcier, qui semblait ne pas avoir été lavé depuis fort longtemps. Rien. Alors, il entreprit de fouiller les poches intérieures de la veste de l'homme. Un petit entrechoquement de métal vînt l'avertir qu'il avait trouvé quelques piécettes. Imaginant un instant récupéré quelques gallions, il sortit une petite poignée de pièces en oubliant à qui il avait affaire. Que des noises, rien de plus... Frustré, il jeta la monnaie au sol. Il n'avait rien de bon à récupérer sur l'homme.

~ Passablement énervé, il continuait de fixer le rebut de la société. Un instant, l'envie de le tuer dans son sommeil le traversa. Peut-être serait-ce un bien pour la communauté ? C'est alors qu'un bruit venant du chemin de Traverse le sortit de ses pensées. Quelqu'un se tenait derrière lui...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: En pleine nuit

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 10

 En pleine nuit

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.