AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Sports magiques ~¤~ :: Quidditch libre
Page 2 sur 17
Gradins du Terrain de Quidditch
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant
Ailinn Kafka
Serdaigle
Serdaigle

Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Ailinn Kafka, Sam 23 Fév 2013 - 22:56


« Oui, oui ça va. C'est le seul endroit calme que j'ai trouvé. Ça ne dérange pas au moins ? Au fait, je m'appelle Nikki. »

La jeune fille semblait vraiment timide, et ses gestes frôlaient l'extrême limite de la crainte, mais la brunette fit toutefois glisser son sac le long du vieux banc grinçant, ménageant ainsi une place à Ailinn, qui, bien qu'elle ait pu choisir un autre siège, s’assit près d’elle après une seconde d’hésitation.
Sa curiosité reprenant le dessus, elle ne pouvait s’empêcher de vouloir en savoir plus sur cette étrange jeune femme. Pourquoi semblait-elle si mélancolique ?

« Je suis Ailinn. Je ne vois pas qui tu pourrais déranger, ajouta-t-elle avec un sourire amical dévoilant ses dents aussi blanches que sa peau de porcelaine, tout est désert… J’espère surtout que ce n’est pas moi qui t’interromps, tu avais l’air plongée dans ta lecture ! »

La Serdaigle aux yeux d'émeraude laissa choir sa besace de cuir à ses pieds, et soupira doucement en contemplant le ciel d’azur et les nuages cotonneux, presques béats dans leur quiétude.
Elle se sentait étrangement bien en compagnie de Nikki, et le léger silence qui s’installait entre elles ne lui était pas désagréable. Le soleil réchauffait sa peau glacée par le vent d'automne, et la jeune fille aux cheveux cuivrés se surprit à chantonner tout bas un air mélancolique, avant de reprendre d’un ton badin.

« Il m’arrive parfois de déconnecter complètement avec le monde quand je suis en train de lire… L’autre jour, je lisais dans la serre et je ne me suis même pas rendue compte qu’un filet du diable était en train de m’attacher les chevilles ! » ajouta-t-elle en riant.

Tous ses soucis habituels s’étaient envolés là-haut, comme chassés par l’éponge duveteuse d’une ardoise d’école, et elle se sentait bien, oubliant même les courbatures de l’entraînement pour flotter dans une douce insouciance.

« Tu n’as jamais eu l’impression d’appartenir à un autre monde, Nikki ? »
demanda la jeune Serdaigle, songeuse, en contemplant les nuages épars.

Elle ne songeait nullement à mal, faisant simple part à cette inconnue de ses états d'âmes, évoquant inconsciemment ce sentiment qu'elle avait elle-même éprouvé tant de fois, au fil des années...
Revenir en haut Aller en bas
Nikki Sullivan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Nikki Sullivan, Sam 23 Fév 2013 - 23:34


C'est vrai que le terrain était désert. Ça question était donc plutôt stupide. Elle n'aurait pu déranger personne assise seule ici. Elle fit un sourire à Ailinn comme pour lui montrer qu'elle ne l'avait pas du tout déranger. Ça faisait du bien de la compagnie dans une perpétuel solitude. Elle entendit la Serdaigle fredonnait une chanson. Nikki aimait la musique, elle composait même parfois et chanter quand elle se trouvait seule. Elle rit à son tour suite à la remarque de la fille.

- C'est un peu pareil pour moi, la dernière fois j'étais en train de lire et je marchais en même temps sans faire attention à ce qui se trouvait autour de moi. J'ai trébuché et atterrit tête la première dans la fontaine se trouvant dans le parc. Tu aurais vu ma tête, tu en aurais ris pendant des semaines. Je ne savais vraiment plus ou me mettre.

Elle se sentait bien à ce moment, elle avait l'esprit léger. Cette simple discussion avec Ailinn lui avait mis un peu de baume au coeur. Elle n'avait jamais vraiment ressenti cela avant, étant plutôt méfiante avec toutes les personnes osant l'approcher. Pourtant, aujourd'hui semblait différent. La verte et argent avait vraiment envie d'aller plus facilement vers les gens, de faciliter les échanges, d'arrêter de ce renfermer continuellement.

« Tu n'as jamais eu l'impression d'appartenir à un autre monde, Nikki ? »

Cela pouvait paraître étrange comme question mais, la jeune fille comprit exactement ce qu'elle voulait dire. Elle avait eu cette impression des millions de fois auparavant, comme si elle n'aurait jamais dû se trouver ici. Comme si c'était une erreur de l'envoyer dans ce " monde ".

- Si. J'ai parfois l'impression d'être complètement en décalage par apport aux autres. Alors, je m'isole, je prend un bouquin ou je chante et je m'enferme dans mon monde imaginaire. Ca peut paraître stupide d'avoir un monde imaginaire mais, parfois ça m'aide à me sentir mieux.

Elle observa les alentours pendant quelques temps, regardant le paysage et imaginant ce qu'aurais pu être sa vie. Un nouveau sourire se dessina sur son visage, ses yeux brillaient légèrement. Puis elle tenta une question qui lui trottait dans la tête depuis quelques semaines.

- Tu crois que les rêves signifient forcément quelques choses ? Quand ils se répètent continuellement, tu penses que c'est pour faire passer un message ?
Revenir en haut Aller en bas
Ailinn Kafka
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Colibri rouge
Chercheuse


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Ailinn Kafka, Dim 24 Fév 2013 - 10:38


« Si. J'ai parfois l'impression d'être complètement en décalage par rapport aux autres. Alors, je m'isole, je prends un bouquin ou je chante et je m'enferme dans mon monde imaginaire. Ça peut paraître stupide d'avoir un monde imaginaire mais, parfois ça m'aide à me sentir mieux. »

Ainsi, Ailinn n’était pas seule… Jamais elle n’avait osé en parler à qui que ce soit d’autre auparavant, mais elle se sentait étrangement bien en compagnie de Nikki, et avait l’impression qu’elles étaient semblables, deux jumelles éthérées sans aucun lien de parenté.

Après cet aveu, la jeune Serdaigle aurait très bien pu renchérir sur sa propre existence, cette sensation omniprésente de n’être qu’une usurpatrice : en effet, la jeune fille ne pouvait se contenter de ses progrès pourtant impressionnants en sorcellerie pour se prouver qu’elle n’était pas qu’une Moldue, et il lui arrivait encore parfois de cauchemarder qu’un professeur un peu trop zélé la démasquait et la renvoyait en Irlande, où elle n’aurait alors plus qu’à errer dans les rues comme autrefois…
Toutefois, l’heure semblait être aux confidences, et elle ne voulut pas interrompre Nikki, qui commençait juste à lui ouvrir son cœur, telle un bourgeon tardif éclosant aux dernières notes du printemps.

Assises côte à côte sur l'étroit banc de bois terne, les deux jeunes filles parlaient paisiblement, comme si elles se connaissaient depuis des années. Le soleil automnal réchauffait doucement leurs peaux, faisant même oublier la légère brise qui annonçait pourtant l'arrivée imminente de l'hiver.

« Tu crois que les rêves signifient forcément quelque chose ? Quand ils se répètent continuellement, tu penses que c'est pour faire passer un message ? »

La rouquine se retourna vers elle, intriguée par cette question inhabituelle. À vrai dire, elle n’y avait jamais vraiment réfléchi, et ses rêves avaient toujours été simples et paisibles. Voler sur un balai sous la lueur trouble du clair de lune, retrouver sa mère adoptive et la serrer dans ses bras, ou encore passer de longues soirées d’hiver auprès d’Ahlys, sa marraine au cœur d’or…

« J’imagine, oui… De quoi tu rêves, Nikki ? »

Sa franchise légendaire repointait le bout de son museau. Ailinn ne prenait toujours que trop tard conscience de son indiscrétion, lorsque les mots s’étaient déjà échappés de sa bouche, ce qui avait tendance à mettre les autres mal-à-l’aise, bien qu’elle ne force jamais personne à lui répondre.
Elle espérait simplement que Nikki ne se vexerait pas, car la jeune Serdaigle avait terriblement envie d’apprendre à la connaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Nikki Sullivan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Nikki Sullivan, Dim 24 Fév 2013 - 13:41


« J'imagine, oui... De quoi tu rêves, Nikki ? »

La verte et argent se mordit la lèvre. Elle n'en avait encore jamais parlé par peur qu'on la croit folle et elle n'était pas sûre d'être prête à y répondre de suite. Pourtant, c'est elle qui avait lancé ce sujet, elle qui avait parlé des rêves laissant donc le droit à la Serdaigle de s'interroger à ce propos. Elle hésita, ne sachant pas vraiment par où commencer.

- Et bien, c'est plutôt un cauchemar à vrai dire. Je suis dans mon ancienne chambre seulement il n'y a pas d'issus. Pas de porte, pas de fenêtre. Comme si cela avait été construit autour de moi. Puis, la pièce prend feu et je ne peux rien faire. Je.. Je cris, je me débat et je vois quelqu'un qui m'observe mais, je ne me souviens jamais de son visage comme s'il n'en avait pas.

Les yeux de Nikki devinrent vide, comme si elle était en transe. Comme si à travers ces paroles elle revivait l'enfers de ces nuits. Elle tremblait et des larmes perlèrent au coin de ses yeux couleur chocolat.

- Les flammes m'atteignent, je suis en train de bruler. Ça fait mal, affreusement mal. Je ressens toute cette douleur comme si c'était réel. Puis je me réveille mais, je peux encore sentir l'odeur du bruler. J'ai toujours l'impression que le feu est encore présent.

Elle releva son visage vers la rousse. Cela avait été tellement simple de lui en parler. Parler de ce secret qu'elle gardait au plus profond d'elle comme si elle en avait honte. La verte et argent se sentait rassurée à ses côtés. Ailinn lui donnait l'impression qu'elles se connaissaient depuis des années, comme si elles étaient connectées.

Elle lâcha un profond soupir, essayant de reprendre le contrôle sur ses émotions. Il fallait à tout prix qu'elle comprenne. Qu'elle sache pourquoi cela la hantait. Pourquoi il se répétait sans arrêt. Les yeux de la Serpentard étaient bordés de grandes cernes noires. Signe qu'elle tentait de dormir le moins possible pour ne pas revivre encore et encore ce calvaire.

- Tu crois que je vais mourir ? Que je vais.. Bruler ?
Revenir en haut Aller en bas
Ailinn Kafka
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Colibri rouge
Chercheuse


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Ailinn Kafka, Dim 24 Fév 2013 - 15:45



Après quelques brèves secondes d’hésitations bien compréhensibles, durant lesquelles la jeune femme se demanda probablement si Ailinn était digne de cette confidence, Nikki commença à raconter son rêve d’une voix tremblante qui tranchait étrangement avec l’enivrante légèreté de cette fin d’après-midi.

Toujours enveloppée dans son épaisse cape de Quidditch malgré le soleil étincelant, la jeune Serdaigle l’écoutait attentivement, silencieuse et immobile, à ses côtés sur l’étroite banquette de supporter. Ailinn ressentait toujours cette étrange sensation, à fleur de peau. Comme si elles étaient connectées. Et pourtant, jamais elle n’avait fait ce rêve…

Un songe bien étrange, d'ailleurs, d'une présence fantomatique la regardant souffrir et étouffer sous les flammes sans bouger d'un centimètre pour l'aider. Ailinn avait fait des cauchemars, autrefois, mais jamais rien d'aussi tenace, d'aussi vivant. Et puis, ils s'étaient vite estompés après l'arrivée de Naomé...

Le regard de Nikki se perdit dans le lointain tandis qu’elle parlait d’une voix pesante, et de petites larmes perlèrent au bord de ses délicates paupières, que l’on devinait marbrées de veinules mauves malgré le masque de ses cils fournis.
Son corps frêle était agité de sanglots, à présent, et la rouquine désemparée remarqua pour la première fois les larges cernes violacées qui creusaient ses joues claires lorsque la brunette se tourna vers elle.

« Tu crois que je vais mourir ? Que je vais... Brûler ? »

Touchée par cette détresse, la petite sorcière aux boucles de cuivre s’approcha de cette fille qui lui était étrangement semblable, et la prit dans ses bras jusqu’à ce que ses sanglots s’apaisent. Un épais silence les entourait, mais il était rassurant, procurant une agréable sensation de sécurité.

« Mais bien sûr que non… Je suis sûre que ce dont tu rêves n’est qu’un symbole… Tu dois sûrement associer les flammes à quelque chose, non ? » demanda-t-elle d’une voix calme.

Avant tout, il faudrait qu’elle rassure Nikki, toujours tremblante comme une feuille sous le mistral, qui vivait visiblement dans l’angoisse permanente de ce cauchemar…
La fixant au plus profond de ses yeux noisette, la rouquine lui déclara d’une voix assurée :

« Je suis sûre qu’il ne t’arrivera rien, Nikki, j’en suis certaine. »
Revenir en haut Aller en bas
Nikki Sullivan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Nikki Sullivan, Dim 24 Fév 2013 - 16:14


Une fois son récit terminé, contre toute attente, Ailinn la pris dans ses bras tentant tant bien que mal de la rassurer. C'était enivrant, cette sensation d'avoir quelqu'un à son écoute, quelqu'un qui comprenne la situation désespérer qu'elle vivait en ce moment..

La Serdaigle tenta quelques mots pour la rassurer et Nikki sécha rapidement ces larmes ne voulant plomber plus longtemps l'atmosphère agréable qui se dégageait. Elle réfléchit à la question de la rouquine. Seulement, non. Elle n'associait les flammes à absolument rien. Ce rêve c'était glissé en elle, du jour au lendemain sans qu'une explication logique ne lui vienne à l'esprit.

- Non je ne vois pas à quoi je pourrai l'associer. C'est assez étrange.

La verte et argent adressa un sourire timide à Ailinn. Leur échange n'avait pas duré très longtemps mais, elle ne pourrait jamais assez la remercier pour le temps qu'elle lui avait accordé. Une complicité semblait être née entre les deux jeunes filles, comme si instinctivement elles étaient liées l'une à l'autre.

« Je suis sûre qu'il ne t'arrivera rien, Nikki, j'en suis certaine. »

C'était exactement les mots qu'elle avait besoin d'entendre. Qu'on lui dise que tout irai bien. Trop de fois elle s'était réveillé le corps encore brulant par les flammes songeant de plus en plus sérieusement à se laisser engloutir par le lac noir pour ne plus avoir à supporter cela.

Elle tenta d'effacer les idées noires qui lui trottaient dans l'esprit, essayant d'engager un sujet plus léger pour apprendre à connaitre mieux la fille assise à côté d'elle. Elle ne savait pas vraiment par ou commencer et se risqua donc à lancer tout un flot de question.

- Et sinon, tu es en quelle année ? Tes deux parents sont sorcier ? Tu viens d'où ? Tu te plais à Poudlard ?

Cela faisait beaucoup en peu de temps et Nikki rougit malgré elle. Elle venait de l'assommer de paroles en seulement quelques secondes. La Serpentard lui adressa un sourire amical, elle aimait déjà beaucoup cette fille. Elle pouvait presque ressentir ce qu'elle ressentait comme si une connexion invisible c'était crée.
Revenir en haut Aller en bas
Ailinn Kafka
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Colibri rouge
Chercheuse


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Ailinn Kafka, Dim 24 Fév 2013 - 17:04


Un léger silence s’installa entre elles alors que Nikki ravalait ses sanglots, s’apaisant peu à peu. Soudain, celle-ci se tourna vers la rouquine, et lui posa une telle pluie de questions que son visage s’empourpra, tandis qu’un peu gênée, elle se reculait sur le banc.

Les deux jeunes filles se sourirent, amusées, avant qu’Ailinn ne réponde à ces questions bien habituelles, mais pourtant tellement intéressantes.

« Je suis en cinquième année, à Serdaigle comme tu peux le voir, répondit la jeune fille avec un sourire en désignant sa robe de Quidditch dont le bleu roi ne laissait aucun doute. Je viens d’Irlande, enfin je ne me rappelle pas avoir vécu ailleurs auparavant. »

Elle se revoyait encore, fillette, courant dans les couloirs de leur petit cottage irlandais, alors que Naomé la poursuivait en riant aux éclats, comme si rien d’autre ne comptait sur terre à ses yeux que cette petite fille de porcelaine à la chevelure cuivrée si inhabituelle. Ces souvenirs étaient irremplaçables.

Ailinn prit une grande bouffée d’air frais en contemplant le soleil descendre lentement vers les collines lointaines de Pré-au-Lard. Du haut des gradins, on pouvait apercevoir la pointe scintillante du clocher, ainsi que quelques filets grisâtres flottant au-dessus des cheminées.
La plupart des élèves quittaient peu à peu l’immense parc boisés, se dirigeant en traînant des pieds vers leurs salles communes dans la perspective d’une masse de devoirs pour les jours à venir.

« J’aime vraiment Poudlard… continua la petite sorcière. Bon, c’est vrai que les cours d’étude des runes sont vraiment rasoirs, admit-elle avec un petit rire, mais j’ai vécu tellement de choses, ici… L’équipe de Quidditch, les sorties nocturnes, les fêtes de Noël et nos soirées au coin de la cheminée… Je ne pourrais vraiment pas me résoudre à quitter tout cela. »

Elle marqua un temps d’hésitation, indécise quant à la dernière question que lui avait posé la brunette. Devait-elle évoquer ses véritables parents, ou bien rester vague et ne parler que de Naomé et de sa marraine ? Cependant, après les confidences de Nikki, il lui paraissait injuste de ne lui livrer qu’une semi-vérité, et Ailinn décida de tout lui dire.

« Hum… Je ne sais pas vraiment qui étaient mes parents, mais je crois qu’ils étaient Moldus. Enfin, je ne me rappelle pas du tout d’eux alors je n’ai pas de regrets… Celle que je considère comme ma mère est une sorcière, c’est elle qui m’a élevée. Et puis, j’ai aussi une marraine qui habite à Pré-au-Lard, juste à côté. » ajouta-t-elle avec un sourire, ne voulant pas alourdir l’atmosphère déjà saturée d’émotions.

Elle laissa à sa nouvelle amie un peu de temps pour digérer cette soudaine avalanche d’informations, avant de lui retourner une question qui résumait à peu près tout ce qu’elle lui avait demandé quelques minutes plus tôt.

« Et toi, qui es-tu vraiment, Nikki ? Je ne me rappelle pas t’avoir déjà croisée dans les couloirs… »

Revenir en haut Aller en bas
Nikki Sullivan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Nikki Sullivan, Dim 24 Fév 2013 - 17:42


Elle écouta attentivement Ailinn répondre à toutes ses questions étant captivée par ce qu'elle pouvait raconter. Elle n'était peut-être pas au top dans les relations humaines mais, elle savait se montrer énormément à l'écoute.

« Et toi, qui es-tu vraiment, Nikki ? Je ne me rappelle pas t'avoir déjà croisée dans les couloirs... »

Qui était-elle ? C'était vraiment une bonne question, elle-même se chercher encore parfois. Elle adressa pourtant un grand sourire à la rouquine et se lança.

- Je suis en cinquième année à Serpentard. La maison des grands méchants, elle rit légèrement suite à sa remarque. Sinon je suis une pure Anglaise, je vivais à Holmes Chapel un petit village pas très loin de Londres.

Elle sourit à ces souvenirs, elle avait toujours tant aimé ce petit endroit. Elle n'y avait plus remis les pieds depuis son arrivée à Poudlard et cela lui manquait parfois. Enfin, il n'y avait rien de bon à s'attarder sur le passer.

- Mon père est un sorcier et ma mère une moldue. J'ai toujours eu des rapports difficile avec elle et depuis que je suis à Poudlard je n'ai plus de nouvelle d'aucun d'eux. J'ai été repartie dans la mauvaise maison à ce qui parait.

Elle poussa un profond soupir, malgré les centaines de lettres qu'elles avaient pu envoyer elle n'avait jamais reçu l'ombre d'une réponse. Avec le temps elle s'en était accommodée même si parfois elle aurait eu besoin de sa famille. La verte et argent était tout le temps à Poudlard sauf les vacances d'été où elle était obligée de se rendre dans un orphelinat n'étant pas encore majeur.

- Poudlard, c'est un peu comme ma maison. Il ne me tarde vraiment pas d'être en dernière année, c'est un peu mon seul point de repère.

Fort heureusement il lui restait encore deux années à passer dans cet endroit. Nikki aurait presque voulu que le temps s'arrête pour pouvoir revivre perpétuellement ces années. Elle observa longuement le château, il l'avait toujours impressionnée et malgré les cinq années qu'elle avait passé ici elle n'était pas sûre d'avoir visité tous les endroits.

- Je ne t'ai jamais aperçu avant non plus mais, pour ma part je suis assez invisible. J'ai toujours été du genre à rester le plus discrète possible. Enfin jusqu'à maintenant.

Il est vrai que ces derniers temps la jeune fille avait enchaîné les bêtises avec ses collègues Serpentards. Toujours en quête d'une nouvelle idiotie à faire Nikki avait su se montrer excellente dans ce domaine. Elle eut un sourire en repensant à sa petite escapade à la volière. Cela avait été plutôt drôle si on ne prenait pas en compte que c'était aussi extrêmement dangereux.

- Tu dois connaître Marcy non ? Marcy Vadjano. Elle est dans l'équipe de quidditch aussi. Elle est vraiment sympa comme fille, c'est l'une des premières avec qui j'ai fait connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Ailinn Kafka
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Colibri rouge
Chercheuse


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Ailinn Kafka, Dim 24 Fév 2013 - 18:22


Ainsi donc, Nikki était de Serpentard… Mais qu’est-ce que cela pouvait bien faire, à la fin ? Ailinn les envoyait promener, tous ces principes abstraits qui ne valaient rien. Rien ne l’empêcherait d’être amie avec la verte et argent, et quoi qu’en ait pensé son grand-père à l’esprit si borné !

La jeune fille ne l’avait rencontré qu’une seule fois, deux ans plus tôt, mais malgré toute sa bonne volonté, leurs relations avaient du mal à s’arranger. Inconsciemment, Gabriel rejetait sur cette enfant la faute de la disparition de sa fille unique, et sa naissance trouble ne faisait rien pour arranger les choses… Seul Loup, celui que sa mère avait aimé autrefois, s’était montré compréhensif avec elle, l’emmenant avec lui dans une cabane improvisée, au fond des bois, dans laquelle ils parlèrent pendant des heures à la lumière vacillante d’une chandelle.

« Mon père est un sorcier et ma mère une moldue. J'ai toujours eu des rapports difficiles avec elle et depuis que je suis à Poudlard je n'ai plus de nouvelle d'aucun d'eux. J'ai été répartie dans la mauvaise maison à ce qui parait. »


La Serdaigle lui adressa un regard de compassion. Au moins, pour elle, c’était facile. Ses parents avaient complètement disparu, sans même lui laisser un mince souvenir, alors que ceux de Nikki étaient là, omniprésents, mais pourtant obstinément absents de sa vie.

Ailinn n’oublierait jamais les nuits passées dans la rue, qui s’étaient gravées au fer rouge sur chaque parcelle de son être. Le sentiment d’être oubliée, rejetée, abandonnée.
Mais Nikki chassa ces pensées sombres en continuant de bavarder gaiement.

« Tu dois connaître Marcy non ? Marcy Vadjano. Elle est dans l'équipe de Quidditch aussi. Elle est vraiment sympa comme fille, c'est l'une des premières avec qui j'ai fait connaissance. »

« Marcy ? Oui, nous sommes dans la même équipe ! Elle est assez sympa, enfin je ne la connais pas beaucoup en dehors du Quidditch, mais elle a l’air vraiment gentille… »

Sa voix fluette se perdit dans une bourrasque fugace, alors que son regard s’évadait en direction les arbres vifs agités par le vent. La petite sorcière était songeuse à présent, éprouvant une sorte de nostalgie mélancolique mêlée au sentiment qu’il lui fallait agir.

Prenant soudain conscience que si Nikki n’avait plus de nouvelles de ses parents, elle allait probablement passer seule dans les couloirs de Poudlard les vacances approchant à grands pas, elle lui demanda d’une voix innocente :

« Dis, qu’est-ce que tu as de prévu pour les prochaines vacances, Nikki ? »
Revenir en haut Aller en bas
Nikki Sullivan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Nikki Sullivan, Dim 24 Fév 2013 - 20:42


« Dis, qu'est-ce que tu as de prévu pour les prochaines vacances, Nikki ? »

C'était la première fois qu'on lui posait ce genre de questions. Elle-même d'ailleurs ne se la posait jamais. Elle profitait généralement des vacances pour errer dans le château tout en cherchant des endroits encore inconnus où elle s'installer dans sa salle commune, livre à la main pour passer le temps. Peu d'élève restait, la plupart profiter de ce petit repos pour retourner dans leurs familles.

- Rien à vrai dire. J'pensais flâner dans le château mais, rien de bien intéressant. Et toi ?

Elle allait surement retourner chez celle qu'elle considérait comme sa mère mais, Nikki posa tout de même la question. Ailinn avait de la chance d'avoir quelqu'un qui s'occupe d'elle. Elle aurait tout donné pour que son père lui adresse la parole au moins encore une fois.

- Tu as des frères et soeur ?

La verte et argent aurait bien voulu en avoir en tout cas. Du moins un frère. Un grand-frère. Il aurait pu la protéger et être la dans les bons comme les mauvais moments mais ça n'avait malheureusement pas était le cas. Heureusement que Flavius était là, il était vraiment d'une aide et d'un soutien précieux pour la Serpentard.

Il y avait de plus en plus de vent à l'extérieur et le temps c'était énormément rafraîchit mais, cela lui importait peu. Elle préférait être ici, qu'étouffé à l'intérieur en compagnie de personne stupide. De plus, elle pensait avoir trouvé en la Serdaigle une nouvelle alliés, une amie. Sa simple présence l'avait rendu de bien meilleure humeur.

Elle attrapa son sac et en sortit un paquet de chocogrenouilles. Nikki en pris un avant de le tendre à la rouquine.

- Tu en veux ? J'adore ces trucs.

C'était son petit péché mignon, elle en avait toujours sur elle. Elle avait découvert ces confiseries dans le Poudlard express lors de sa première année et depuis elle ne jurait que par ça.
Revenir en haut Aller en bas
Ailinn Kafka
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Colibri rouge
Chercheuse


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Ailinn Kafka, Lun 25 Fév 2013 - 11:51


« Rien à vrai dire. J'pensais flâner dans le château mais, rien de bien intéressant. Et toi ? »

La rouquine hésita. Elle n'avait pas vraiment de plans, mais se doutait fortement qu'Ahlys tramait une nouvelle visite chez Gabriel en douce, car celle-ci semblait très absorbée dans les affaires du Ministère, ces derniers temps. La fillette repensa à elurs vacances à Venise, et laissa échapper un soupir nostalgique.

« Je ne sais pas vraiment, mais je ne pense pas pouvoir aller chez ma marraine, elle est très occupée, en ce moment, avec tous ces trucs d'Aurors... »

Ailinn confia également à la Serpentard quelques détails à ce sujet, sur les mages noirs qui recouvraient peu à peu leur puissance d'autrefois, et les Aurors qui les poursuivaient sans relâche... Peu à peu, la conversation s'éloigna du sujet initial, bien que les pensées de la Serdaigles restent en partie absorbées par les congés d'hiver à venir.

« Tu as des frères et soeurs ? »

« Non, et toi ? »

Ailinn fut un peu surprise par cette question. À vrai dire elle n'avait jamais pensé qu'elle ait pu avoir des frères et soeurs, et cette pensée lui donna une drôle de sensation... Elle s'imagina une petite soeur aux boucles rousses et pourquoi pas un grand frère protecteur, qui ne l'aurait jamais laissée tomber et qu'elle aurait pu présenter à ses amis. Un brillant sorcier, un ami...

Près d'elle, Nikki se pencha légèrement pour ramasser son sac de cours qui gisait en bas du banc, et y fouilla quelques minutes d'un air déterminé, avant d'en sortir deux paquets de Chocogrenouilles.

« Tu en veux ? J'adore ces trucs. »

« Oh, merci, c'est génial. »

Pour être honnête, la jeune Serdaigle avait une fin de loup après cet entrainement intensif, et les Chocogrenouilles étaient devenus une véritable religion pour elle depuis que Naomé lui en avait ramené, un soir, pour lui faire une surprise.
Depuis, la petite sorcière en avait toujours collectionné les cartes, et prenait un soin particuliers des doubles que Jackson lui avait offert, en première année.

La jeune Serdaigle déballa la friandise en remerciant son amie, et l'empêcha de s'enfuir pendant qu'elle découvrait la carte avec un grand sourire.

« Génial ! Andros l'Invisible ! Depuis le temps que je le cherchais ! Et toi, qui as tu ? »

Ailinn se retourna soudain vers son amie, un sourire radieux fleurissant sur ses lèvres. Elle allait pouvoir mettre son plan de sauvetage à exécution.

La rouquine n'avait passé qu'une seule fois ses vacances à Poudlard, deux ans auparavant, lorsqu'Ahlys, avait dû se rendre en Laponie lors d'une traque de Mangemorts.

Les couloirs déserts, le silence pesant et les longues soirées solitaires lui avaient parues interminables, malgré les nombreuses parties d'échecs de sorciers qu'elle avait partagé avec les rares élèves encore présents.
Aussi ne voulait-elle pas abandonner Nikki dans ce château désert, surtout après qu'elle lui ait parlé de ses cauchemars et de sa solitude.

« Dis, pourquoi ne viendrais-tu pas avec moi pour les vacances ? Je crois que ma marraine avait l'intention de m'envoyer chez mon grand-père, en France, tu seras la bienvenue ! Enfin, si tu en as envie, bien sûr... »

Il pourrait paraître étrange de formuler une telle proposition alors qu'elles se connaissaient à peine, mais Ailinn savait pertinemment que Nikki serait probablement heureuse d'une telle occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Nikki Sullivan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Nikki Sullivan, Lun 25 Fév 2013 - 15:48


« Je ne sais pas vraiment, mais je ne pense pas pouvoir aller chez ma marraine, elle est très occupée, en ce moment, avec tous ces trucs d'Aurors... »

Nikki hocha la tête. C'est vrai que beaucoup de rumeurs circulait à ce sujet comme quoi l'ordre des mangemorts se serait reconstitué et qu'ils seraient prêt à tout pour assouvir leur envie de vengeance et que les aurors étaient assez impuissant face à ses mages noirs.

Elle se demandait comment les choses tourneraient s'ils arrivaient à prendre le contrôle de la communauté magique. Cela serait sûrement sanglant et terrorisant. Les meurtres se multiplieraient et ils ne seraient plus en sécurité. Elle reporta son attention sur la rouquine quand elle lui dit qu'elle n'avait pas non plus de frère et soeur.

La Serdaigle accepta la confiserie qu'elle lui tendait et pendant que la verte et argent s'affairait à ne pas laisser la chocogrenouille s'échapper Aillinn s'exclama :

« Génial ! Andros l'Invisible ! Depuis le temps que je le cherchais ! Et toi, qui as tu ? »

Nikki jeta un coup d'oeil à sa carte, elle n'en avait jamais fait la collection mais, la rouquine semblait les garder depuis un bout de temps.

- Carlotta Pinkstone. Tu l'as déjà ? Si tu veux je te la donne.

Sa nouvelle amie la regarda un sourire radieux aux lèvres. La Serpentard se demanda ce qui pouvait bien la rendre aussi heureuse et fut assez surprise quand elle reprit la parole.

« Dis, pourquoi ne viendrais-tu pas avec moi pour les vacances ? Je crois que ma marraine avait l'intention de m'envoyer chez mon grand-père, en France, tu seras la bienvenue ! Enfin, si tu en as envie, bien sûr... »

Elle secoua la tête n'étant pas sûre de comprendre. Une fille qu'elle ne connaissait que depuis quelques minutes venaient de l'inviter pour la première fois de sa vie à passer les vacances hors de Poudlard. Qui plus est en France.

Nikki avait toujours rêver d'aller en France, de voir la tour Eiffel et ce pays qui semblait si magnifique. Pourtant, aucun son ne sortait de sa bouche encore sous le choc de cette demande. Elle regarda de droite à gauche comme pour être sûre que Aillinn s'adressait bien à elle. Ce qui était assez stupide étant donné qu'elles étaient seule depuis le début.

Après quelques instants, la Serpentard reprit finalement ses esprit et s'écria d'une voix excitée :

- C'est vrai ? T'es sérieuse ? Tu veux vraiment que je vienne avec toi ? C'est génial.. Je sais pas quoi dire.. Merci. Merci. Merci.

La jeune fille sautillait presque sur place et s'empressa de prendre la rouquine dans ses bras manquants de peu de les faire tomber toutes les deux à la renverse. Elle se reprit quelque peu et éclata de rire.

- Je suis désolée mais, je suis encore sous le choc là. Je savais pas comment réagir.

Cette journée était vraiment magnifique. Elle s'était fait une nouvelle amie avec qui elle sentait qu'elles allaient devenir inséparables.
Revenir en haut Aller en bas
Ailinn Kafka
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Colibri rouge
Chercheuse


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Ailinn Kafka, Lun 25 Fév 2013 - 21:37


Nikki parut désemparée, bouche bée par la stupéfaction, avant de se précipiter pour prendre Ailinn dans ses bras, manquant de les faire chavirer par-dessus le banc étroit, tout en s’écriant :

« C'est vrai ? T'es sérieuse ? Tu veux vraiment que je vienne avec toi ? C'est génial.. Je sais pas quoi dire.. Merci. Merci. Merci. »

Les deux jeunes filles éclatèrent d'un fou rire contagieux lorsque Nikki se précipita pour serrer la rouquine dans ses bras, et la rouquine put remarquer que la jeune Serpentard paraissait moins soucieuse tout à coup, comme si le poids de ses cauchemars s'était soudain envolé bien loin, au delà du terrain de Quidditch et des devoirs à faire.
Ailinn rayonnait de plaisir, heureuse d'avoir contenté quelqu'un dans cette journée, d'autant qu'elles ne manqueraient sûrement pas de s'amuser !
Cette journée était vraiment magnifique. Elle s'était fait une nouvelle amie avec qui elle sentait qu'elles allaient devenir inséparables.

« Je suis désolée mais, je suis encore sous le choc là. Je savais pas comment réagir. »

« Je suis contente que ça te plaise ! sourit Ailinn, ravie. Même des vacances au fin fond de la campagne françaises seront sûrement plus intéressantes que les couloirs déserts du Château, j'imagine... Et puis, Loup a promis qu'il m'emmènerait à Paris ! s'exclama-t-elle, toute excitée. On pourra aller voir la Tour Eiffel, les Champs Elysées ! »

Le visage de porcelaine de la jeune fille s'illumina alors qu'elle songeait aux merveilles de la capitale et à son « oncle », qui n'était en réalité qu'un ami de la famille, et dont elle était si fière.
La Serdaigle vouait littéralement un culte à Loup, ses vestes de cuir et l'odeur musquée de sa mystérieuse cabane, camouflée au fond des bois. S'il n'avait pas eu vingt ans de plus que lui, elle en serait sûrement tombée amoureuse, mais pour l'instant, il était plus comme in grand frère protecteur que l'on admire en secret.

Les deux jeunes filles bavardèrent gaiement sous le soleil descendant, ravies de ce projet inattendu et attractif, soudainement aussi attirant dans cette période de cours qu'une oasis en plein désert.

Elle avait soudain terriblement hâte de présenter Loup à Nikki, et de faire partager à son amie le petit monde fragile qu'elle construisait peu à peu là-bas. Les vacances lui apparurent alors à la fois tristement lointaine et agréablement proche.

« Ça va être du tonnerre, Nikki ! »

Sa joie éclatante se fana toutefois quelque peu lorsqu'une réalité bien matérielle revint frapper insidieusement à la porte de sa conscience, mettant en doute tous ses rêves idylliques.

« Mais... Tu as besoin de demander l'autorisation de quelqu'un de ta famille ? Ça ne posera aucun problème à mon grand-père, ni à Loup, mais je ne voudrais pas t'attirer d'ennuis... »


Dernière édition par Ailinn Kafka le Mar 26 Fév 2013 - 11:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nikki Sullivan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Nikki Sullivan, Lun 25 Fév 2013 - 21:56


« Même des vacances au fin fond de la campagne françaises seront sûrement plus intéressantes que les couloirs déserts du Château, j'imagine... Et puis, Loup a promis qu'il m'emmènerait à Paris ! »

Elle frémissait d'impatience, elle qui d'habitude n'attendait pas les vacances avec autant d'excitation que les autres élèves. Cette fois-ci se serait complètement différent. Elle aurait enfin le droit à son tour d'avoir un peu de bonheur dans sa petite vie si triste et tout ça elle le devait à la rouquine de Serdaigle.

- Je pourrais jamais assez te remercier. Tu es vraiment un.. Un ange. Je crois que c'est ça.

« Mais... Tu as besoin de demander l'autorisation de quelqu'un de ta famille ? Ça ne posera aucun problème à mon grand-père, ni à Loup, mais je ne voudrais pas t'attirer des ennuis... »

Aillinn perdit son sourire aussi vite qu'il était venu, ne sachant pas trop si la verte et argent pourrait avoir une autorisation avant les prochaines vacances. Nikki la rassura pourtant assez vite.

- Ne t'inquiète pas pour ça. Même si mon père ne veux plus me voir il signe tous les papiers que je lui envoie par hibou. Ça ne devrait pas être un souci.

En effet, malgré le fait qu'il refuse de l'accueillir chez lui. Il faisait le strict minimum en signant les autorisations de sorties et tout ce dont la jeune fille avait besoin. En échange il lui avait fait promettre de ne plus jamais remettre les pieds à Holmes Chapel faisant croire aux habitants qu'un tragique accident c'était produit.

C'était tout de même une drôle de vie que menait la Serpentard. Sois-disant morte dans son village natal à chaque fois qu'elle quittait Poudlard pour se rendre à Londres ou ses alentours elle devait constamment faire attention de ne croiser personne qui aurait pu la reconnaitre. Elle s'y était malgré tout peu à peu habiter même si la nostalgie de son passé revenait la hanter quelques fois.

Une petite question lui trottait tout de même dans l'esprit et elle se décida à la poser à sa nouvelle amie.

- Pourquoi tu es aussi gentille avec moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Ailinn Kafka
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Colibri rouge
Chercheuse


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Ailinn Kafka, Mar 26 Fév 2013 - 11:30


« Ne t'inquiète pas pour ça. Même si mon père ne veut plus me voir il signe tous les papiers que je lui envoie par hibou. Ça ne devrait pas être un souci. »

« Tant mieux. Dans ce cas, aucun problème. Demande simplement ton autorisation de sortie pour les vacances, et Loup viendra nous chercher à Londres vendredi soir, le jour des vacances. »

Ailinn était soulagée, mais éprouvait en même temps une triste compassion pour la verte et argent. Quelle sorte de père était cet homme ? Pourquoi ne plus vouloir entendre sa fille, alors qu’il faisait paradoxalement le strict minimum pour elle ? Jamais personne ne devrait abandonner ses enfants…

La constatation de cette déchéance familiale la conforta dans ses plans, et elle décida d’envoyer un hibou à Gabriel le soir même.
Ils n’étaient pas très proches, et pourtant la jeune fille savait qu’il accepterait. Après tout, que représentaient deux personnes de plus dans l’immense ferme familiale ? Avant son départ, Naomé lui avait confié que son père se sentait très seul depuis la mort de sa femme, à la suite d’un tragique accident. La disparition de sa fille avait dû empirer ce sentiment d’abandon, vidant définitivement l’imposante maisonnée de toute vie excepté les visites quotidiennes de Loup, qui s’assurait que tout allait bien pour le vieux sorcier.

La rouquine se demanda ce qu’il penserait de Nikki, lui qui avait tant de préjugés envers les Serpentard… Mais après tout, que pourrait-il bien reprocher à cette petite brune à la peau de porcelaine ? Elle n’était pas comme ceux qu’il avait tant haï, lors de sa scolarité à Poudlard, elle n’admirait pas les Mangemorts, et ne méprisait pas tous ceux qui l’entouraient. Du moins, c’est ce que pensait la Serdaigle, à cet instant, en l’observant.

La verte et argent rompit soudain le silence qui s’était insinué entre elles.

« Pourquoi tu es aussi gentille avec moi ? »

« Et bien… Je ne sais pas. Passer ses vacances au Château peut être terriblement ennuyeux, alors je ne voulais pas t’abandonner. Au risque de passer pour une folle, j’ai l’impression de te connaître depuis des années, et puis je crois qu’on est un peu pareil, toutes les deux… »

Au loin, la lourde cloche de bronze sonna, signalant aux retardataires que l’heure du repas était arrivée et qu’il était temps de se rassembler dans la Grande Salle.

« Je crois qu’on devrait y aller… Je ne voudrais pas faire perdre de points à ma maison, nous sommes déjà tellement en retard pour la coupe… »


PS:Surprise!:
 


[Hrpg : Tu peux clore le RP si tu veux, on se retrouve ici ?]
Revenir en haut Aller en bas
Nikki Sullivan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Nikki Sullivan, Mar 26 Fév 2013 - 14:34


Nikki sourit. Elle était tellement excitée à l'idée de ses vacances qu'elle était presque sûre de tenir un calendrier entourant au feutre rouge la date voulue et barrant jour après jours ceux passé.

« Et bien… Je ne sais pas. Passer ses vacances au Château peut être terriblement ennuyeux, alors je ne voulais pas t’abandonner. Au risque de passer pour une folle, j’ai l’impression de te connaître depuis des années, et puis je crois qu’on est un peu pareil, toutes les deux… »

La verte et argent secoua la tête. Elle ressentait la même chose et ne prenait pas du tout Aillinn pour une folle. La Serdaigle lui était étonnement complémentaire et le peu de temps passer avec elle lui avait donné l'impression d'avoir une conversation avec une amie de longue date.

Jamais encore elle n'avait ressentit ça mais, sachant que la solitude était son quotidien elle n'allait certainement pas se plaindre de ce qui lui arrivait en ce moment même. Elle sentait au fond d'elle que la rouquine allait devenir beaucoup plus qu'une amie, un peu comme une soeur. Elle lui avait quand même livré la chose qui la terrifiait le plus alors qu'elle n'avait jamais osé en parler avant ce jour.

C'était beaucoup plus qu'un sentiment de confiance qui s'était installé entre les deux filles. Elle se comprenait et n'avait pas forcement besoin de parler pour savoir ce que l'une ou l'autre ressentait. Aillinn la sortit de ses pensées quand elle reprit la parole.

« Je crois qu'on devrait y aller... Je ne voudrais pas faire perdre de points à ma maison, nous sommes déjà tellement en retard pour la coupe... »

Nikki leva les yeux, c'est vrai qu'elle n'avait pas fait attention mais, le temps était passé excessivement vite. Contrairement à son amie il était plutôt en bonne position pour la coupe mais, elle non plus ne voulait se risquer à faire perdre des points à sa maison au risque de se faire remonter les bretelles par sa préfète. Elle se leva et s'étira quelque peu en prenant soin de ramasser ces affaires et de ne rien oublier. La verte et argent descendit les marches des gradins pour atterrir sur le terrain et dans un ultime sourire pris la parole.

- Je suis vraiment ravie de t'avoir rencontrer.

[ Fin du RP : sujet libre ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 17

 Gradins du Terrain de Quidditch

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Sports magiques ~¤~ :: Quidditch libre-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.