AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Sports magiques ~¤~ :: Quidditch libre
Page 5 sur 19
Gradins du Terrain de Quidditch
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 19  Suivant
Merry K. Harper
Gryffondor
Gryffondor

Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Merry K. Harper, Sam 17 Aoû 2013 - 0:38


[Post unique, je ne fais que passer]

En ce beau dimanche après midi, Merit se dirigeait vers les gradins du terrain de Quidditch. Bon bien sur, ce n'était pas son idée d'aller là bas. Elle avait eut la mauvaise idée de faire un pari avec un de ces amis, et elle avait perdu. Résultat, elle avait écopé et était obligée d'aller scander un slogan d'encouragement pour son équipe de Quidditch au moment où les joueurs s'entrainaient... Merit pestait contre elle même quand elle repensait à ce qu'elle avait parié, qui était vraiment une idée débile. Bon d'accord ce n'était pas un gage si terrible que ça. Ca aurait pu être bien pire que ça. Chanter quelques paroles ce n'était pas la mort. Et puis, la gryffondor aimait encourager les autres. Alors autant le faire pour quelque chose d'important.


En arrivant sur le stade, la brunette monta directement tout en haut des gradins, regardant son équipe s'entrainer. Chevauchant leur balais, ils zigzaguaient dans les airs avec aisance. Merit les admiraient. Elle aurait beaucoup aimé les rejoindre en tant que membre de l'équipe sauf que ce n'était pas vraiment possible...

Elle devait donc les aider à gagner le match autrement. Et son gage allait bien l'aider sur ce coup là... La brunette se mit alors à scander un slogan qu'elle improvisa au fur et à mesure qu'elle criait dans les gradins :

 
Pour la victoire des Gryffons,
Nous venons faire le show,
Nous nous mettons tous en rond,
Chantant au échos ! 

Tout le terrain debout pour notre gloire,
Debout pour tout nos joueurs,
Nous fêterons la Victoire,
Et ce jusqu'à pas d'heure.

Peu importe nos ennemis,
Peu importe le temps,
Les Gryffondors nous on rit,
Et ce à travers le temps,

 Poufsouffle, Serdaigle ou Serpentard,
Peu importe nos adversaires,
Pour nos ennemis, pas de répit,
Nous somme si gracieux dans les airs.

Jamais nous ne tomberont aussi bas,
Car encore faut il nous atteindre,
Nous grimpons le podium pas à pas,
Nous allons vous éteindre !                                            
 

Merit reprit lentement son souffle, tandis que ses amis qui l'avaient suivi pour voir si elle réaliserait son gage, l'applaudissait. Elle leur tira rapidement la langue, avant de descendre les gradins à toute vitesse pour les rejoindre. Ayant fait ce qu'elle avait à faire, ils pouvaient rentrer au château... Elle était assez essoufflée après avoir sautillé sur place en chantant le slogan. Mais remarque, ça lui plaisait plutôt bien de faire la cheerleader...
Revenir en haut Aller en bas
Liberty Owen
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Liberty Owen, Jeu 22 Aoû 2013 - 22:04


Etrangement, Liberty regrettait ses paroles mais n’avait pas peur de la confrontation. La blonde savait pourtant qu’elle était face au détestable Peter Ewing, le seul l’unique. Pourtant, c’était comme si, pour elle, la jeune fille avait sa vengeance. Pas comme elle l’aurait souhaité. La sorcière n’avait pas un fond mauvais et ne préparait pas de mauvais tour à ses camarades, c’est pourquoi, ce petit pic lui suffisait amplement. Le Gryffondor se rapprocha des deux Serdaigles pour riposter. Liberty aurait pu se douter que le garçon allait l’attaquer sur son manque d’expérience. Jamais elle n’avait été vue dans les couloirs en présence d’un garçon, main dans la main. La sorcière avait si peu confiance aux autres qu’elle n’arrivait pas à avouer ses sentiments aux garçons qui pouvaient éventuellement lui plaire. « Toi qu'a jamais eu de mec de ta vie, tu devrais plutôt y faire un tour ! » Liberty sentit ses joues s’empourprer devant Peter. Elle leva les yeux au ciel pour masquer sa gêne et regarda Luia quand le rouge et or s’attaqua à elle. S’attaquer au physique vraiment ? Le si terrifiant Peter Ewing avait désormais si peu de réparti ? Ou ne connaissait-il pas les points faibles de son interlocutrice.

Liberty sursauta devant le rapprochement que venait de faire le Gryffondor. Son front était presque collé au sien. Cette proximité dérangeait la sorcière mais celle-ci essaya de ne rien laisser transparaître. Elle soutint son regard en fronçant légèrement les sourcils. Non mais sincèrement… Pour qui se prenait ce type ? C’était eux qu’ils insultaient de gamin ? Il ne voyait pas comment il réagissait ? Il devait être vexé qu’aucune des deux Serdaigles ne l’ait regardé avec des yeux béats d’admiration. C’était pathétique.

Il se recula brutalement et fit demi-tour. Ses pas résonnaient sur les gradins métalliques du stade de quidditch. Liberty le regarda quelques instants puis, dans un élan de colère, lui adressa ses quelques mots, en cramponnant sa main sur sa baguette :

« C’est ça, casse-toi Ewing ! On ne sait jamais, des gamines dans notre genre pourraient te blesser maintenant. »

Liberty savait que le sorcier n’avait pas dû entendre grand-chose à sa phrase puisque ce dernier était déjà loin dans les gradins. Peut-être avait-il entendu son nom, et encore… La blonde lui lança un dernier regard méprisant avant de soupirer. Tout en regardant sa baguette, elle s’adressa à sa voisine, Luia.

«  J’aurais bien voulu lui montrer que nous ne sommes plus ces petites filles qui obéissaient à ses ordres dans la forêt interdite… »

Pour expliquer son propos, la blonde fit un signe de tête en direction de sa baguette. Bien qu’elle soit en sixième année, soit une classe en dessous du Gryffondor, la jeune fille savait qu’elle était douée en sortilège et en enchantement. Elle connaissait les sortilèges de désarmement, de protection… Et ne cessait de les travailler, encore et encore.

Liberty releva la tête et regarda Luia. Les échanges étaient rares avec cette sorcière. Pourtant, elles appartenaient toutes les deux à la même maison et partageaient un douloureux souvenir. Liberty lui sourit et passa sa main dans ses cheveux, signe qu’elle était mal à l’aise. En effet, il était rare que ses camarades la voient s’énerver de cette façon.

« Juste pour tester un ou deux sortilèges…. » dit-elle sur le ton de la plaisanterie.


Dernière édition par Liberty Owen le Lun 9 Sep 2013 - 20:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Harel Chaitan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Détente [ libre ]

Message par : Harel Chaitan, Ven 30 Aoû 2013 - 12:11


La jeune Chaitan choisit de s'aérer suite à une matinée bien remplie et matinale. La qualité de son sommeil laissait à désirer depuis un certain nombre d'années. La plupart du temps, elle s'en accommodait aisément. Aujourd'hui, la fatigue lui menait la vie dure si elle restait enfermée entre quatre murs ses yeux devenaient lourds. Elle se dirigea donc d'un pas à la fois décidé et lent vers le terrain de Quidditch.

La jeune serpentard s'installa à l'écart des personnes déjà présentes. Elle ferma les yeux appréciant le vent qui taquinait ses mèches libres. Le désordre que cela provoquait dans ses cheveux malmenés ne lui effleura pas même l'esprit. Cela faisait partie du charme d'assister aux entraînements des équipes. Sans pour autant partager les sensations procurer par le vol, l'élément aérien ne l'ignorait pas pour autant rafraîchissant ses vêtements, cinglant ou caressant sa peau selon la saison.

Pouvoir profiter du balai aérien des joueurs la subjuguait. La raison ? Elle-même ne se l'expliquait pas, elle aimait les observer évoluer à grand renfort de vitesse et de voltige plus ou moins périlleuses. Peut-être appréciait-elle de vivre les sensations sans prendre les risques ... non, ce n'était pas son genre ! Quoi que ... passons. Comme regarder une nuit étoilée en haut de la tour d'Astronomie ou de tout autre endroit, les joueurs paraissaient si peu de choses comparer à l'immensité de la voute céleste. Cela la grisait de les voir défier la gravité en toute impunité ... ou presque, les chutes survenaient.

Les sorciers rencontraient quelques difficultés à saisir son point de vue puisque voler sur un balai leur paraissait le plus naturel du monde. Alors que pour une enfant élevait au milieu des moldus cela restait source d'étonnements. D'ailleurs, la jeune asiatique ne montait sur un balai que pour répondre aux exigences du professeur de vol, avec beaucoup de mauvaise foi, elle devient bien l'admettre. Mais, elle ne l'appréciait pas. La hauteur l'inquiétait surtout la sensation d'être happée par le vide.

Pourtant, en observant l'équipe de sa maison simuler un match, elle ne put se résoudre à cet échec. Un jour, elle aussi irait défier le vent, mais à son rythme et à sa manière.

Edit Solange : Bonjour Harel, je tiens à t'informer qu'il est strictement interdit d'utiliser les dés sans autorisation. Merci de faire plus attention à l'avenir. Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Luia Luminos
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Luia Luminos, Jeu 12 Sep 2013 - 22:55


Luia attendait patiemment la suite, qu'il se passe quelque chose après le départ de ce crétin de Gryffondor. Et dire qu'il était venu aux Trois Balais avec sa meilleure amie quand il y était encore serveuse, non mais... Elles le virent s'éloigner de plus en plus et Luia se surprit à sourire. Bon débarras, qu'il aille jouer ailleurs ou embêter des gens à sa hauteur.Elle entendit alors, tandis qu'il était encore à portée d'oreille, sa camarade lui dire ces mots en cramponnant sa main à sa baguette:

« C’est ça, casse-toi Ewing ! On ne sait jamais, des gamines dans notre genre pourraient te blesser maintenant. »

Peut-être avait-il entendu mais il était déjà assez loin, difficile de le savoir. Luia se mit à sourire: de toute façon, il était parti et il ne reviendrait pas de sitôt les énerver. Liberty lui lança un dernier regard méprisant et se mit à soupirer. Elle en avait bien besoin, on dirait.Puis elle se tourna de nouveau vers Luia et lui dit, tout en regardant sa baguette:

«  J’aurais bien voulu lui montrer que nous ne sommes plus ces petites filles qui obéissaient à ses ordres dans la forêt interdite… »

Oui, ça, c'était sûr. Luia aussi aurait bien voulu lui montrer. Elle vit sa camarade faire un signe de tête en direction de sa baguette. Oui, des sortilèges auraient pu réglé le problème, même si Luia préférait les sortilèges de défense (elle adorait la DCFM donc c'était obligé.). Après un moment, Liberty releva la tête et regarda Luia. Elle se disait sûrement la même chose qu'elle: elles se parlaient que rarement même si elles appartenaient à la même maison. Luia appréciait sa camarade pourtant et d'autant plus depuis ce fameux événement traumatisant. Elle vit Liberty sourire et se passer la main dans les cheveux...Puis sa camarade s'exprima de nouveau:

« Juste pour tester un ou deux sortilèges….»

Luia lui sourit et la regarda. Elle ne resterait pas longtemps mais elle pouvait tout de même répondre à ça:

-Oui, tu as raison, ça aurait été drôle. Bon bah je vais y aller moi, j'ai des devoirs à finir.

Luia la salua et se dirigea vers le château tranquillement. Elle allait sûrement regretter cette camarade après sa sortie de Poudlard soit très bientôt. Elle regretterait surtout de ne pas l'avoir plus connu...Elle soupira tout en continuant à descendre les gratins puis, une fois assez bas, fit un signe de main à sa camarde et fila vers le château et la bibliothèque pour peaufiner son devoir sur Harry Potter pour la DCFM.


[RP fini pour moi: à toi de conclure si tu veux après]
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Dey
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Hugh Dey, Lun 16 Sep 2013 - 20:26


[Plop ! Petit passage en post unique, désolé si j'interromps un RP. Si problème, ma boîte MP est ouverte]

Une permission de sortie ! Oui j’avais réussi à obtenir une permission pour sortir ! Bon d’accord, j’étais encadré de deux médecins, qui ne me lâchaient pas d’une semelle, mais quand même… Et c’étaient des médicomages ! Parce que j’avais pas le droit d’emmener des moldus avec moi. Pourquoi ? Parce que j’allais sur le terrain de Quidditch pardi ! Bon ok j’allais pas jouer, mais j’allais voir un match… Et je trouve que c’était quand même important.

A l’hôpital ils savaient que j’avais été directeur de Gryffondor et Joueur de Quidditch aussi. La saison reprenait et c’était super important pour moi d’aller voir le jeu ! Ouais parce que même si j’aimais pas la magie, bah ça restait un super jeu. Pis c’était un peu violent. Ca c’était rigolo à regarder quoi ! Pis je risquais rien, j’allais pas me prendre de sortilège !

Bon par contre on m’escortait parce que dans le stade y avait des enfants. Et des filles aussi. Et des garçons parfois. Alors du coup, comme on me surveillait encore, bah les médecins m’avaient dit oui, mais ils voulaient m’accompagner. Alors du coup j’avais obtenu d’eux qu’ils s’habillent en rouge et or. Parce que même si pendant un moment j’aimais pas Gryffondor, j’avais quand même été directeur de la maison, alors j’allais les supporter hein ! Moi aussi j’étais tout en rouge et or. J’avais une grosse écharpe, même si j’avais trop chaud, un pantalon jaune, un manteau rouge, un bonnet jaune avec des pompons rouges. Parce que ça faisait longtemps que j’étais pas sorti et que j’étais pas bien habitué aux températures. Du coup j’avais mis ce que j’avais. Pis surtout qu’en dessous j’avais des habits super petits.

Ouais parce que si les médecins avaient bien voulu se mettre en rouge et or, alors que tous les deux venaient de Serdaigle, bah c’était parce qu’ils avaient fait un pari avec moi… Ils m’aimaient bien les médecins, ils me trouvaient drôle et un peu fou. Tant que je faisais pas de mal aux gens à côté de moi, je pouvais faire ce que je voulais.

Je match avait pas mal commencé, y avait des occasions et tout mais ça cassait pas trois pattes à un canard. Je m’imaginais encore là-haut à la place de la gardienne, à avoir peur du Souafle. Ouais, en fait heureusement que j’avais arrêté le Quidditch, j’étais vraiment trop nul comme gardien… Mais l’équipe aussi était pas top. Déjà, déjà, y a un Serpentard, vilain et méchant, qui avait lancé un gros cognard en plein dans un Gryffondor. Allez pan dans ta face ! Fallait pas jouer ! Bah remarque, j’étais content d’être dans les gradins moi !

Et paf ! Une faute par Gryffondor ! Ah non, ça ça le faisait pas ! Hé les mecs ! Réveillez-vous on est dans le négatif bordel ! Les deux médecins me regardaient… ouais bon ça va j’avais compris… Fallait que je fasse ce foutu pari. J’allais devoir le faire qu’au moment où on serait en mauvaise posture. Bah voilà… Ils allaient pas attendre sagement que Gryffondor remonte hein forcément ! Alors j’enlevais mon pantalon jaune pourtant trop beau, mon gros manteau rouge, et je me retrouvais en débardeur blanc avec un poussin en paillettes dessus, et une mini-jupette rouge. Bien sûr, ils avaient oublié aucun détail… Chacun d’eux me tendait un pompom rouge et jaune. Je les fusillais du regard… Ils le paieraient un jour. Je leur cracherai mes médocs à la figure moi ! Je profitais pourtant du silence de plomb qui s’était installé après l’annonce de la faute pour me mettre à hurler dans le stade :

« Allez les Lions d’or !
Mettez-y tout votre corps !
Vite car bientôt on s’endort !
De l’évanouissement on est au bord !

Bordel on est dans le négatif !
Y a eu un cognard en plein dans le pif !
Alors faudrait peut-être se réveiller !
A not’ tour d’leur péter l’nez !

Alors Zoey, bouge ton boule sur ton balai !
Pis t’as qu’à montrer l’exemple à Kaë !
Après tout z’êtes les préfètes !
Faites les bouger, soyez pas bêtes ! »

Et sur ce magnifique discours empli d’émotion, je me tournais, je montrais mon fessier tout bien coloré de ma jupette, et je la relevais pour dévoiler le joli « GO » tracé en lettres d’or sur mon divin postérieur. J’avais pas vu que les médecins avaient décidé de prendre une belle initiative et de m’encadrer. Le premier avait marqué la même chose, et le deuxième faisait les points d’exclamation à la fin de la phrase. Y avait un magnifique « GO GO !! » pour Gryffondor, et personne pourrait le négliger. J’espérais que ça allait rebooster les troupes, il était hors de question que j’assiste à un match pour lequel on allait perdre… Après tout, même avec moi comme gardien, on avait réussi à gagner, y avait aucune raison que ça change !
Revenir en haut Aller en bas
Luna Velvet
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Luna Velvet, Sam 21 Sep 2013 - 14:26


[RP unique, désolée pour le dérangement]

Luna venait de terminer son devoir de DFCM à la bibliothèque. Elle avait planché dessus pendant plus de deux heures. La jeune femme sentait que sa tete allait exploser si elle n'allait pas prendre l'air.

Ne sachant pas quoi faire, elle se dirigea vers le terrain de Quidditch. Bien qu'elle n'aimait pas ce sport, elle adorait voler sur un balais. L'esprit de la blonde était bien contradictoire mais elle se dirigea tout de même vers les gradins du terrain de sport magique. Elle vit que les serpentards étaient en plein entraînement. Les tours drapées de vert et argent étaient selon Luna les plus belles, et en s'étant assise dans l'une d'entre elles, la blonde montrait clairement la place de sa maison dans son cœur. Plusieurs autres élèves de la maison des Rusés étaient présents.

La sorcière voyait les sportifs exécuter des figures toutes plus dangereuses les unes que les autres. Mais Luna aimait le danger, ce qu'elle n'aimait pas, c'était les balles. Selon la jeune femme, il n'y avait aucun intérêt à chercher, se cogner, se passer des balles. Quoiqu'il en soit, l'entraînement des serpentards était magnifique, la septième année se sentit inspirée et cria pour soutenir son équipe:

Allez les serpentards
Prenez les cognards
Écrasez ces cafards
Pour aller vers la victoire

Allez les verts et argents
Ne mettez pas de gants
tuez les concurrents
Avec vous on en sortira gagnant


Luna fut essoufflée, tout en criant, la blonde avait dansé. Se rendant compte de son comportement, elle qui n'avait pas l'habitude d'être aussi expressive, elle coura pour quitter la tour des supporters. Elle sortit du stade sans regarder si les joueurs avaient entendu ses encouragement. La franco-anglaise espérait même qu'ils n'aient pas entendu. La blonde une fois dans le château, elle prit la direction de la Grande Salle afin de se restaurer.
Revenir en haut Aller en bas
Luna Hélanor
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Luna Hélanor, Sam 21 Sep 2013 - 14:44


[ Rp unique, désolé de déranger ] 

Luna s'étira et secoua ses cheveux. Elle avait encore perdu... Avec sa meilleure amie, elles faisaient souvent un jeu où lorsqu'on perdait, on avait une sorte de gage. Et comme d'habitude, la Poufsouffle avait perdu. Elle se dirigeait vers le terrain de Quidditch.

Montant dans les gradins, elle observait son équipe s'entraîner. Plusieurs élèves étaient là. Les filles mataient les garçons, ce que Luna trouvait stupide. Elle s'assit tout en haut des gradins, le sourire aux lèvres. Elle aimait beaucoup faire la folle. Même si elle n'en avait peut être pas l'air, sous sa timidité, une grande follattitude régnait.

Elle regarda autour d'elle, faisant attention à ce que personne ne la regarde. Pendant quelques minutes, elle porta son attention sur le spectacle aérien que lui offrait cet entraînement. Même si elle n'adorait pas le Quidditch, cela ne la dérangeait pas de regarder. Mais, il lui fallait relever son défi. Elle se leva toute souriante, lança ses cheveux en arrière et se mit à chanter une chanson qu'elle avait composé avec Lyra en l'honneur des Pouffy':

Allez les Poufsouffle,
On va leur couper le souffle.
Personne ne va nous battre
Parce que nous allons combattre.

Vive les Pouffy,
Nous il nous suffit
De monter sur nos balais
Pour gagner, c'est vrai .

Vive nous,
On est peut être un peu fous,
Mais on a du coeur
Et on est les meilleurs!!!


Essoufflée et contante d'elle, Luna descendit des gradins sous les regards étonnés de ceux qui regardaient. Elle sautillait dans les couloirs et alla rejoindre Lyra, pour lui dire qu'elle avait réussi.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Kyara Blanchet, Mer 16 Oct 2013 - 23:23


[Rp unique]

Aujourd'hui c'était the match du siècle. Une chose incroyable venait de se passer pour Poudlard. Le château avait l'honneur de recevoir deux prestigieuses équipes afin de jouer un match amical et de pousser les jeunes à se mettre à ce sport. Il s'agissait de l'équipe d’Angleterre et de l'équipe de France. Kyara était Française, soutenait à fond son équipe et pour une fois avait abandonné les couleurs de sa maison afin de revêtir celles de la France. Bleu, Blanc, Rouge.

Le match battait à présent son plein et la serpentard se trouvait dans le rare groupe de personnes supportant la France. Elle s'en fichait un peu, elle était fière de son pays et elle le montrait ! Ce n'était peut-être qu'un match amical, mais cela ne l’empêchait pas d'être en mode pompom girl hystérique. A chaque but, elle chantait d'ailleurs son hymne. En parlant de but, les Français venaient de marquer un splendide but. Sautant sur son siege, Kyara se mit alors à hurler sa fierté en chantant.

Allons enfants de la patriiiiie,
Les bouffeurs de grenouilles, vont vous éclater !
Contre nous des p'tits Anglais,
Qui pensent qu'ils pourront nous faire plier,
Entendez-vous dans les gradins,
Mugir ces féroces Supporteurs ?

Aux armes les Français !
Formez vos positions !
Volons, volons,
Jusqu'aux buts
Marquons avec passion !


Ce n'était pas l'hymne de l'année, mais c'était celui que Kyara avait composé en quelques minutes et elle l'aimait bien. Tant pis si cela devait en déplaire à d'autres supporter, elle au moins s'en était une vraie ! HAHA !



Revenir en haut Aller en bas
Harel Chaitan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Harel Chaitan, Mer 30 Oct 2013 - 13:47


{Rp avec Alison Clark}

La fraicheur apportait pas le vent du Nord aurait pu dissuader Harel Chaitan de grimper sur l’une des tribunes du terrain de quiddictch. Cela remontait à un temps qui lui semblait conséquent la dernière fois qu’elle avait pu se dégager un peu de temps pour venir s’installer ici. Cette petite parenthèse lui apportait une sorte de paix intérieure sans qu’elle ne puisse se l’expliquer. Les courants d’airs qui taquinaient ses longues mèches de cheveux ébène et sa peau exaltaient son sentiment de liberté. Voilà ce qui lui plaisait tant à cette hauteur.

Assise sur la rangée du milieu, l’orpheline croisa ses jambes sur le banc, posa ses coudes sur ses genoux et laissa reposer sa tête sur ses mains. Elle se laissait aller à une position qu’elle s’interdisait d’habitude, car il accentuait son jeune âge. Son regard se posa sur des silhouettes perchaient sur des ballets et virevoltants les uns entre les autres. La douceur de l’insouciance. La jeune fille aux traits typiques de ses origines exclusivement nipponne les envier. En entrant à Pourdlard quatre années plutôt, elle avait découvert ce sport sorcier : le Quidditch. La petite fille issue du milieu moldu qu’elle était alors, avait ardemment souhaité si essayer. Cependant, d’autres priorités s’étaient imposées et elle avait balayé l’idée sans plus de cérémonie.

Investir son temps dans un quelconque loisir ne lui apporterait rien. A l’inverse, participer aux différents cours et étudier les ouvrages abritaient par la bibliothèque lui était bien plus profitable. Elle avait tant d’années d’ignorance à rattraper et un passé à se construire. Par conséquent, la jeune Chaitan s’autorisait seulement quelques moments comme celui-ci, cela l’aider à évacuer.

Des cris de victoire attirèrent son attention sur le terrain. Un match amical se jouait entre plusieurs étudiants et l’une des équipes acclamaient un but. Si seulement, elle pouvait se payer le luxe de se laisser aller de la sorte pendant ne serait-ce qu’une heure … non, elle n’était plus une enfant ! Un bruit émanant des escaliers qui montait le long des gradins attira son attention.
Revenir en haut Aller en bas
Alison Clark
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Alison Clark, Jeu 31 Oct 2013 - 1:16


{En réponse à Harel Chaitan}

Les feuilles commençaient à tomber, les journées se faisaient plus courtes, plus sombres aussi, l'air se refroidissait et le vent du Nord soufflait pour ajouter à l'atmosphère froide. L'automne approchait. La saison chaude était fini, l'été mourrait pour revenir au printemps, l'année prochaine. Cela faisait déjà six ans que la jeune Alison Clark étudiait à l'école de sorcellerie et de magie, Poudlard, un endroit où elle rêvait d'aller depuis qu'elle était toute petite. Sa famille était des sorciers qui ont tous étudié là-bas. Elle entamait sa sixième année. Les cours de l'après-midi étaient terminés. La jeune étudiante s'était permit d'aller prendre l'air à l'extérieur, car elle en avait grandement besoin. Cela devenait étouffant à force d'être confiné dans une salle contenant plusieurs élèves, incluant le professeur qui enseignait la matière. Alison faisait de son mieux pour prendre un peu de son temps libre, lorsqu'elle le pouvait, pour aller prendre l'air à l'extérieur.

Alors que la jaune et noire passait près du terrain de Quidditch, un cri de victoire attira son attention. Elle se tourna vers l'arène pour voir quelques joueurs perchés sur des balais virevoltant dans tout les sens. D'après ce qu'elle pu voir, un match libre avait lieu. Super! C'était un sport qu'elle adorait. C'était probablement le seul qu'elle regardait et jouait volontiers si elle en avait l'occasion et le talent. Il pouvait être dangereux par moments, cependant, il était très divertissant. Sa famille de sorciers le pratiquait et le regardait, par contre, c'est à Poudlard qu'elle apprit d'avantage à propos du sport et qu'elle a su le trouver génial. Même s'il faisait froid, Alison décida de se rendre dans les gradins pour regarder le match.

La jeune femme portait sa cape noire avec une écharpe et des gants qui portait les couleurs de sa maison, Poufsouffle, le jaune et le noir. Elle était au chaud, mais elle avait tout de même froid par moment lorsque le vent du nord soufflait. Alison n'était pas gelée, au moins. C'était ce qui comptait. C'est alors qu'elle arriva dans les gradins et remarqua que quelqu'un était déjà installée dans ceux-ci, même s'il y avait encore énormément de la place. La personne qui s'y trouvait semblait être une fille. Alison ne su dire ce à quoi elle ressemblait, car elle avait les coudes placés sur ses genoux et son visage dans ses mains.
Revenir en haut Aller en bas
Harel Chaitan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Harel Chaitan, Jeu 7 Nov 2013 - 19:17


Une étudiante déboucha sur les gradins, apparemment surprise de trouver quelqu'un déjà assis sur un banc. Pour autant, ses obsidiennes ne quittèrent pas le terrain de quidditch. Elle préférait être seule lorsqu'elle s'installait ici, mais si la seconde jeune fille se contentait de s'installer sans se sentir obligé de nouer le dialogue. Ah ! Les deux équipes sur le terrain s'éloignaient chacun de leurs côté, sans doute pour se concerter. Suite à la précédent victoire, les plans nécessitaient d'être modifiés.

Une bourrasque de vent fit valser ses longues mèches. L'orpheline se redressa et entoura son torse de ses bras maigrelets. En quittant la chaleur de l'école, elle n'avait pas pensé à se munir de sa carpe et de son écharpe. Echarpe qu'elle appréciait beaucoup. En constant que la jaune et noire était hors champ de vision, ses doigts attrapèrent discrètement sa baguette coincé à l'intérieur d'une des manches de son pull. On médisait aisément sur les agissements sournois des Serpentards, néanmoins, ceux de certains élèves chez les blaireau - pour ne citer qu'eux - ne valaient pas mieux. Mais de cela évidemment peu de personnes en faisait référence.

- Je te permets d'occuper cet espace, si ta présence passe inaperçue.

Le ton de sa voix s'éleva platoniquement et sans qu'elle ne regarde son interlocutrice. Elle se moquait de la façon dont ses paroles seraient interprétées. Si cela ne lui convenait pas, sa camarade n'avait que l'embarra du choix en terme de gradin. Elle ne bougerait pas. Au même moment, le match amical reprenait.

~ Abandon du Rp ~


Dernière édition par Harel Chaitan le Lun 18 Nov 2013 - 17:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Noah Alniott, Sam 16 Nov 2013 - 12:50


HRP : Ce n'est qu'un poste unique, faites comme si je n'étais pas là ^^) 


Noah avait reçu une invitation pour venir assister au match opposant Poufsouffle à Serdaigle. Son statut d'ex-directrice et ses nombreux contacts au sein de Poudlard lui permettaient d'être très régulièrement conviée aux évènements sportifs de l'école de sorcellerie. 

Le temps était humide, instable, ce qui devait angoisser les joueurs. Mais Noah était tranquillement assise dans l'arène VIP (hum, l'arène destinée aux adultes quoi), et elle promettait de narguer le plus possible April, professeur d'enchantements et soeur d'arme qui appartenait à la maison des Serdaigles, contre qui les Pouffy jouaient aujourd'hui. Noah était vêtue de son bonnet et de son écharpe, prête à jouer les cheerleaders pour soutenir sa maison adorée. 

Le début du match commença avec une domination des Poufsouffles. Noah hurlait les slogans, applaudissait, s'époumonait tout bonnement. Lorsque Serdaigle marqua le premier but, elle tapa des pieds, tentant d'ignorer April tant bien que mal. Heureusement, Poufsouffle rééquilibra le score peu après. 

Le match commençait à s'étirer en longueur, les joueurs à s'essouffler, quand soudain l'attraper jaune et noir fonça dans le ciel, coupant la route à certains joueurs, puis se mettant littéralement sur la petite balle dorée. Du grand jeu. Noah hurla. Comme chaque fois que le vif d'or était attrapé, tout se jouaient en moins d'une minute. Deux heures de match pour cette petite balle dorée attrapée en une minute. Ca rendait les arènes hystériques, c'était beau, c'était sport. Noah allait fêter ça au whisky pur feu. 

 
Edit Solange : Bonjour Noah. Comme dit dans le Règlement RPG, il est strictement interdit de poster dans un sujet en cours d'utilisation. Pour un post unique, tu aurais dû demander l'autorisation aux membres utilisant le topic. Merci d'être vigilante à l'avenir. Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Harel Chaitan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Harel Chaitan, Lun 18 Nov 2013 - 17:55


~ Post unique ~


L’attente jour après jour la rongeait. En cette fin de journée, après plusieurs heures enfermée à la bibliothèque à plancher sur ses devoirs pour éviter de penser. Moralement épuisée, la jeune Chaitan décida de sortir prendre l’air en fin de journée, bonnet sur la tête et écharpe sur le nez. Grelottant de froid, elle décida de mettre à profit un sort qu’on venait de lui apprendre depuis peu. Quelques essais infructueux plus tard, et une petit bouteille plate remplit d’un liquide ambré atterrie entre ses mains gelées.

Tout en prenant la direction du terrain de Quidditch, sur lequel semblait s’entraîner une équipe, l’adolescente avala plusieurs gorgés de l’alcool vieillit. Progressivement, son corps se réchauffa et se fit plus léger tandis que la monter des marches fut bringuebalante et peu assurée. Lorsque Harel réussit à atteindre le sommet du gradin, ses jambes la lâchèrent lourdement sur le premier banc à leur portée. Une de ses mains porta le goulot à ses lèvres. Une gorgée plus tard, la bouteille reposait en équilibre précaire sur le bord de la planche qui lui servait d’assise. En observant les silhouettes s’entrainaient par petit groupe à différents exercices, la quatrième année chez les verts et argents eût soudainement envie de leur faire savoir qu’elle les soutenait du haut de la tribune réservée à sa maison. D’une poussée son corps se redressa, puis ses mains formèrent un porte voix avant qu’elle ne scanda :

Nous sommes venus
Et nous avons vaincus
Point après Point
Victoire après victoire
Nous avons fais des erreurs
Maintenant c’est notre heure
A présent à nous de récolter les applaudissements et à eux les hurlements

We are the champions – Serpentard
And we’ll keep on fighting – against Gryffondor
We are the Serpentard
We are the Champions
Long time for losers
‘Cause we are the champions of Poudlard !!!!


A la normal, il n’était pas dans son tempérament de se donner en spectacle, ni de se montrer aussi créative. Enhardis par les effets de l’alcool, elle faillit reprendre ses encouragements. Ses yeux s’écarquillèrent lorsque l’un des joueurs se rapprocha et que ses yeux repérèrent les couleurs rouges et or de son uniforme de Quidditch. Renversant, la bouteille au passage, elle détala, en replaçant son écharpe sur le bas de son visage, sans demander son reste.
Revenir en haut Aller en bas
July Swann
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : July Swann, Mer 18 Déc 2013 - 19:11


[Ceci est un RP unique. Il se déroule durant la deuxième année de July. Par contre, je me base quand même sur le match actuel ... ici ]


C'était un jour particulièrement froid. L'herbe, les bancs et les statues du parc étaient recouverts par la givre. À cela s'ajoutait le vent, bien décidé à frigorifier quiconque sortirait des murs du château. Il s'infiltrait sournoisement, faisant fi des épaisses couches de vêtements. Même les capes d'hiver ne semblaient pas de taille à lui résister.
July marchait en direction du stade de Quidditch, avec quelques élèves de sa maison, se félicitant intérieurement de s'être attaché les cheveux. Certaines de ses camarades n'avaient pas eu ce bon sens et elle les imaginait déjà se battre avec leur tignasse durant le match. Infamie pour la rousse, qui ne se pardonnerait jamais si elle loupait une belle action à cause d'une mèche mal placée.

En grande fan de Quidditch qu'elle était, la jeune fille ne pouvait pas louper un seul match. Elle n'y allait pas forcément pour soutenir son équipe - elle n'aimait pas suffisamment sa maison pour prodiguer aux joueurs jaunes et noirs un soutien sans failles – mais plutôt pour admirer la beauté du jeu. Il était certain qu'en comparaison aux quelques matchs pro qu'elle avait vu, le niveau n'était pas excellent, mais Poudlard recelait quelques bons joueurs.
Non, si elle était là aujourd'hui, affublée des couleurs de son équipe, des peintures jaunes et noires sur les joues, c'était surtout parce qu'aujourd'hui, Poufsouffle affrontait les Gryffondors, équipe ardemment soutenue par son frère. C'était l'avant-dernier match de la saison et les scores entre les lions et les blaireaux étaient très serrés. Si July désirait tant la victoire des Poufsouffles, c'était uniquement pour le plaisir de narguer Colin à la fin du match. Aussi, avait-elle l'intention d'acclamer les joueurs jaunes comme jamais.

Une fois installée dans les gradins, au milieu d'une foule jaune et noire dans laquelle elle ne se sentait pas vraiment à l'aise, July déploya sa banderole. Elle se prépara mentalement à devoir acclamer les joueurs de sa maison et s'imprégna de l'ambiance qui régnait déjà dans le stade. Les joueurs n'étaient pas encore là, mais il fallait bien se réchauffer. Avec d'autres, elle reprit en coeur les acclamations et les chants des Poufsouffles. Les "Nous ne sommes pas méchants, On ne l'est pas du tout, On ne crée pas le néant, Mais, nous, on déchire tooooout !!!..." et les "On est jamais à bout de souffle, Vive les Poufsouuuuffles !!!!" allaient bon train. Ça sautait, ça agitait les banderoles et ça riait à qui mieux mieux.

Lorsqu'enfin les joueurs descendirent sur le terrain, July joignit sa voix à celles de ses camarades pour les acclamer. Son but ? Crier plus fort que tout le monde pour leur insuffler chance et rage de vaincre. Mais le match s'engagea mal. C'est les Gryffondors qui parvinrent à récupérer le souafle, prenant ainsi l'avantage. Les trois poursuiveurs rouges filèrent tout de suite vers les buts sans que les jaunes  ne parviennent à les stopper. Voilà qu'à peine quelques minutes après le début du match les Gryffons avaient leur première chance de marquer un but.
July retint son souffle, espérant que le poursuiveur loupe la cible où que le gardien fasse un bel arrêt. ... Mais non, les Poufsouffles encaissèrent leur premier but. Voilà qui n'augurant rien de bon et July voyait déjà son frère se pavaner.
- Mais où est-ce qu'ils ont appris à jouer ???, hurla la rousse, c'est pas possible d'avoir une défense aussi pourrie ! Vous volez aussi bien que des Diricos !...

Pourquoi était-elle venue au match déguisée en parfaite Poufsouffle déjà ? ... Ah oui, pour supporter son équipe. Ce n'était pas avec ce genre de réflexion désagréable qu'elle allait les aider à gagner. Se tassant un peu sur son siège, sous les regards mauvais de ses camarades, July repris avec un entrain qui paraissait maintenant faux :
- Aller les Poufsouffles ! Wouuu ...
Elle ne put cependant pas se retenir de tout critiquer longtemps, mais elle tenta de concentrer ses piques sur les Gryffondors. Même si il n'y avait pas grand-chose à leur reprocher car ils jouaient pour le moment bien mieux que les Poufsouffles. Avec un peu de chance, ce n'était que le temps de l'échauffement, les jaunes se réveilleraient peut-être par la suite ... Du moins, il fallait l'espérer.

Poufsouffle, Poufsouffle, du jaune du noir du Poufsouffle,
On est des blaireaux, on est loyaux,
On aime travailler, mais surtout s'amuser,
On est des sorciers, de vrais guillerets !
Poufsouffle, Poufsouffle, du jaune du noir du Poufsouffle,
Maison accueillante, sept années charmantes
Tout en jaune et noir, fête au dortoir,
Dans notr' terrier, on rêve éveillé.
Poufsouffle, Poufsouffle, du jaune du noir du Poufsouffle,
Déterminés, on va tout gagner,
Les sabliers, ils vont exploser,
En conclusion, c'est nous les champions !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Invité, Ven 27 Déc 2013 - 12:57


Cela faisait quelques semaines à présent que Victor était de retour dans le monde des vivants. Dur retour à la réalité d’ailleurs… Il était amnésique et l’année qui venait de passer ne lui revenait que par flashs lacunaires. De plus, il avait un mal de chien à remettre de l’ordre dans sa vie. Il n’avait plus d’attache et ne savait plus vers qui se tourner. Le jeune sang-pur errait donc sans but, dans l’espoir de rencontrer quelqu’un ou quelque chose qui le remettrait sur le droit chemin, qui redonnerait un sens à sa vie. Une opportunité, ne fusse qu’une ouverture… Mais jusque-là, rien, et il voguait d’échec en échec. Le dernier en date était une soirée d’Halloween qui avait tourné au trou noir, excès d’alcool oblige. Vous parlez d’une vie.

Victor avait temporairement élu domicile au seul endroit qui avait excepté de lui faire crédit, chez Madame Pieddodu. La propriétaire, digne descendante de la fondatrice de ce salon de thé, avait en effet consenti à lui louer une chambre sans acompte et le sang-pur avait sauté sur l’occasion. Tout ce qu’il espérait, c’était qu’elle n’insisterait pas pour qu’il la paye en nature, car, au vu de la harpie que c’était, c’eut été un véritable supplice. De la torture. Un suicide. Social. Et pas seulement. Enfin bref, le fait était que le jeune homme était temporairement devenu un habitant de Pré-au-Lard, ce petit village qui n’avait d’autre intérêt que d’être inaccessible aux Moldus. C’est là qu’il était tombé sur une affiche annonçant un futur match à Poudlard et que, n’ayant rien de mieux à faire de sa triste vie, il s’était dit que ce ne serait pas une si mauvaise idée de s’y rendre.


*
Le match avait déjà commencé depuis un moment lorsqu’un drôle d’animal fit son apparition à l’extérieur du stade. Un peu plus grosse qu’un rat, elle gambadait en trottinant, la tête haute. Son pelage était entre le brun et le gris foncé, et était loin d’être uniforme. En réalité, on pouvait presque y deviner des formes, des dessins. Autre fait frappant, la créature avait des yeux particulièrement clairs pour son espèce. Était-elle aveugle ? Sans doute pas, car, déterminée, elle fonçait droit devant elle et atteignit bientôt les marches des gradins qu’elle montait en sautant les marches deux par deux, avant d’arriver au sommet de la tribune. C’était là qu’était sa place, avec les autres visiteurs. Parce que, oui, cet étrange animal – une mangouste, pour être exact –, c’était notre Victor qui essayait de passer incognito. Avant de se retrouver à la vue de tous, il reprit forme humaine ; discrétion oblige. Parce que son don d’Animagie n’était pas tout à fait en règle…

Notre sang pur préférant éviter tout contact avec les autres sorciers présents, il resta en retrait et s’accouda sur la balustrade. Il se plongea alors dans le match, essayant de comprendre où ça en était – 50-50 à en croire le tableau des scores ; Poufsouffle venant de marquer – et il commença à faire ses pronostics. Bien évidemment, il soutenait l’équipe de son ancienne maison, Gryffondor, bien qu’il n’en garde pas les meilleurs souvenirs qui soient. Il avait toujours été frustré de ne pas rejoindre la Maison traditionnelle de tout Wyrman qui se respecte, Serpentard. Mais il abhorrait les Poufsouffle plus que tout, alors son choix était vite fait. À mesure que le match reprenait son cours, il se surprit à développer un enthousiasme qu’il ne se connaissait pas, criant et sifflant à chaque opportunité qui se présentait dans le clan des Rouge et Or.

Comble de l’inédit, il finit même, par un excès de zèle, par joindre son énergie aux côtés des supporters les plus actifs de l’équipe :


« Nous les griffons on vaut de l’or, alors en avant GRYF-FON-DOR ! entonait-il en rythme, joignant les gestes à la parole. Les Poufsouffles sont qu’une bande de pouffes, ils seront bientôt à bout de souffle !

ZO-EY, t’es notre poupée ! Vas-y bébé, pour la raclée ! GRYFFONDOR ?! C’est les plus forts ! MER-IT/TO-NI/KAË-LIE, z’êtes des génies ! Allez-y, il faut qu’ça brille ! GRYFFONDOR ?! On vaut de l’or ! KAI-LY/JA-MIE/DWAY-NIE, z’êtes pas débiles ! Allons-y, pour la bouillie ! GRYFFONDOR ?! C’EST LES PLUS FORTS !


– En conclusion, c'est nous les champions !!! entendit-il soudain, côté Poufsouffle.

– TU RÊVES, MORPION ! cria-t-il de toutes ses forces, histoire que la rouquine l’entende. POUFSOUFFLE-SOUILLON ; GRYFFONDOR-WARRIOR ! ».
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Wood
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Ethan Wood, Ven 27 Déc 2013 - 20:44


[RP unique, si problème RP moi ; je me base sur le match juste ici, avant que Gryffondor n'égalisent]


Le premier match de Quidditch de la saison. Gryffondor contre Serdaigle. Des chatons contre des aigles. Sûrs qu'on allait les battre ! Durant l'entraînement des Serdaigle, je m'étais faufilé pour aller les voir jouer et sûr qu'ils jouaient vachement bien ! Alors ils avaient intérêt à le gagner ce match parce-que niveau sablier on était vraiment pas au top ! Et puis, ça craignait d'se faire battre par des chatons. Dans la jungle, les aigles l'emportaient, enfin j'crois.. Alors pourquoi pas sur le terrain ? Fallait y croire.

J'm'étais levé tôt exprès pour aller les voir joueur ces bougres. Z'avaient intérêt de gagner par la suite ! J'étais pas du genre à me lever tôt, surtout pendant les week-ends. J'étais plutôt du genre à glander dans mon lit en attendant que quelque chose se passe, quoi ? Je ne savais pas mais en tout cas, j'étais pas du genre à me réjouir d'me lever à six heures du mat'. Ouais, j'me suis bien levé à six heures du mat'. J'avais vraiment une tête d'enterrement et des cernes de malade. J'me demandais encore pourquoi j'avais fait ça, alors que tous mes potes de dortoir dormaient comme des m*rdes, moi j'me levais pour une équipe qui p'têtre ne serait pas au top. En tout cas, ils avaient intérêt de faire de leur mieux, j'voulais pas venir pour voir des gens survoler le terrain et voler sur des balais. J'venais pour voir de la castagne, des bonnes passes, des beaux buts ! J'espérais pas être déçu !

C'est en traînant les pieds qu'je sortis d'mon pieu, passai dans la salle de bain histoire de me débarbouiller et en enfilant des habits aux couleurs des aigles, j'sortis du dortoir et me dirigeai vers le stade. J'étais tellement stressé que j'avais pas faim du tout. C'est vrai qu'je jouais pas mais le seul fait d'assister au match ça me donnait l'impression de jouer à leur place, comme si l'résultat du match reposait sur mes épaules. C'était stressant. Heureusement, j'leur avais concocté la veille un de mes slogans fétiches dont j'avais l'secret. Si avec ça ils perdaient c'était vraiment qu'ils y mettaient pas du coeur ! Alors, tout guilleret, j'avançais vers les gradins et slalomait entre les différents supporters qui se trouvaient là. Y'avait plein de chatons et ça m'énervait parce-que j'voyais presque pas d'aigles alors j'me mis à l'écart, c'que j'leur avais concocté allait pas leur plaire. Sûrement qu'ils voudraient me faire la peau après ça, c'pour ça qu'je me suis bien mis à côté d'la sortie pour être sûr d'pas avoir d'embrouilles et pouvoir filer à l'anglaise. Ils avaient vraiment l'air remonter tous ces lionceaux et ils me regardaient de travers. Ben quoi, j'avais un truc entre les dents ?

Le match allait bientôt commencer et j'm'étais fait tout petit en attendant que l'arbitre siffle le coup d'envoi. J'avais enfilé une tonne de manteau pour dissimuler ce que je cachais sous ma tonne d'habits et avec gaieté je vis les Serdaigle s'emparer avec aisance du souaffle. Les psses fusaient et les cris de mécontentement des supporters de Gryffondor fusaient. Qu'est-ce qu'ils étaient mauvais joueurs ceux-là ! Sans plus attendre, j'me levai d'un bond, arrachai mes vêtements comme faisait Brad Pitt dans les films d'actions moldus et saisis ma botte secrète dans ma poche. Je la fourrai sur ma tête et me postai juste devant les supporters des Gryffondors, face au terrain. J'étais vraiment beau comme ça, dans mon costume d'aigle. J'avais enfilé une sorte de grenouillère qui faisait office de costume et un chapeau qui avait l'apparence d'une tête d'aigle.

J'voyais qu'ils avaient vraiment les boules. En plus, j'leur bouchais la vue. Ils me regardaient comme s'ils allaient m'égorger alors j'me suis dépêché de chanter l'hymne improvisé qu'j'avais inventé dans mon lit et je criai à pleine voix.

« Dans les gradins, les rouges ont bonne mine mais sur l'terrain les bleus dominent !
Si les anneaux avaient d'la mémoire, ils s'rappèleraient nos buts vous pouvez m'croire !
Dans les gradins, les rouges ont bonne mine mais sur l'terrain les bleus dominent !
Écoutez vaillants combattants ces supporters qui rugissent leur colère,
De vous voir encore au milieu du terrain, soyez grégaires et n'formez plus qu'un !
Dans les gradins, les rouges ont bonne mine mais sur l'terrain les bleus dominent !
Si un jour vous voyez un lion que de votre vive passion,
Ne retentisse qu'un mot : « résignation »
Car c'est en ce moment, qu'ils plongent vers l'fond !
Dans les gradins, les rouges ont bonne mine mais sur l'terrain les bleus domi... ! »


J'eus même pas l'temps d'finir mon mot qu'y avait une foule de Gryffondor qui s'dirigeait vers moi en courant. Ils brandissaient divers objets qui étaient destinés à s'retrouver dans ma face. Alors moi, j'me fis pas prier et en montrant une dernière fois mes fesses cachées par ma grenouillère. J'me dirigeai vers la sortie en courant juste au moment où Serdaigle marquait le premier but. D'une voix ironique et grave, j'criai en direction des supporter plus acharnés que jamais : « Vous l'avez dans l'f*on ! » J'avais bien fait d'me mettre à côté d'la sortie. Sinon, j'aurai pas parié gros sur mes chances d'm'enfuir sans encombres.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 19

 Gradins du Terrain de Quidditch

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 19  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Sports magiques ~¤~ :: Quidditch libre-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.