AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Sports magiques ~¤~ :: Quidditch libre
Page 6 sur 20
Gradins du Terrain de Quidditch
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 20  Suivant
Ethan Wood
Serdaigle
Serdaigle

Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Ethan Wood, Ven 27 Déc - 20:44


[RP unique, si problème RP moi ; je me base sur le match juste ici, avant que Gryffondor n'égalisent]


Le premier match de Quidditch de la saison. Gryffondor contre Serdaigle. Des chatons contre des aigles. Sûrs qu'on allait les battre ! Durant l'entraînement des Serdaigle, je m'étais faufilé pour aller les voir jouer et sûr qu'ils jouaient vachement bien ! Alors ils avaient intérêt à le gagner ce match parce-que niveau sablier on était vraiment pas au top ! Et puis, ça craignait d'se faire battre par des chatons. Dans la jungle, les aigles l'emportaient, enfin j'crois.. Alors pourquoi pas sur le terrain ? Fallait y croire.

J'm'étais levé tôt exprès pour aller les voir joueur ces bougres. Z'avaient intérêt de gagner par la suite ! J'étais pas du genre à me lever tôt, surtout pendant les week-ends. J'étais plutôt du genre à glander dans mon lit en attendant que quelque chose se passe, quoi ? Je ne savais pas mais en tout cas, j'étais pas du genre à me réjouir d'me lever à six heures du mat'. Ouais, j'me suis bien levé à six heures du mat'. J'avais vraiment une tête d'enterrement et des cernes de malade. J'me demandais encore pourquoi j'avais fait ça, alors que tous mes potes de dortoir dormaient comme des m*rdes, moi j'me levais pour une équipe qui p'têtre ne serait pas au top. En tout cas, ils avaient intérêt de faire de leur mieux, j'voulais pas venir pour voir des gens survoler le terrain et voler sur des balais. J'venais pour voir de la castagne, des bonnes passes, des beaux buts ! J'espérais pas être déçu !

C'est en traînant les pieds qu'je sortis d'mon pieu, passai dans la salle de bain histoire de me débarbouiller et en enfilant des habits aux couleurs des aigles, j'sortis du dortoir et me dirigeai vers le stade. J'étais tellement stressé que j'avais pas faim du tout. C'est vrai qu'je jouais pas mais le seul fait d'assister au match ça me donnait l'impression de jouer à leur place, comme si l'résultat du match reposait sur mes épaules. C'était stressant. Heureusement, j'leur avais concocté la veille un de mes slogans fétiches dont j'avais l'secret. Si avec ça ils perdaient c'était vraiment qu'ils y mettaient pas du coeur ! Alors, tout guilleret, j'avançais vers les gradins et slalomait entre les différents supporters qui se trouvaient là. Y'avait plein de chatons et ça m'énervait parce-que j'voyais presque pas d'aigles alors j'me mis à l'écart, c'que j'leur avais concocté allait pas leur plaire. Sûrement qu'ils voudraient me faire la peau après ça, c'pour ça qu'je me suis bien mis à côté d'la sortie pour être sûr d'pas avoir d'embrouilles et pouvoir filer à l'anglaise. Ils avaient vraiment l'air remonter tous ces lionceaux et ils me regardaient de travers. Ben quoi, j'avais un truc entre les dents ?

Le match allait bientôt commencer et j'm'étais fait tout petit en attendant que l'arbitre siffle le coup d'envoi. J'avais enfilé une tonne de manteau pour dissimuler ce que je cachais sous ma tonne d'habits et avec gaieté je vis les Serdaigle s'emparer avec aisance du souaffle. Les psses fusaient et les cris de mécontentement des supporters de Gryffondor fusaient. Qu'est-ce qu'ils étaient mauvais joueurs ceux-là ! Sans plus attendre, j'me levai d'un bond, arrachai mes vêtements comme faisait Brad Pitt dans les films d'actions moldus et saisis ma botte secrète dans ma poche. Je la fourrai sur ma tête et me postai juste devant les supporters des Gryffondors, face au terrain. J'étais vraiment beau comme ça, dans mon costume d'aigle. J'avais enfilé une sorte de grenouillère qui faisait office de costume et un chapeau qui avait l'apparence d'une tête d'aigle.

J'voyais qu'ils avaient vraiment les boules. En plus, j'leur bouchais la vue. Ils me regardaient comme s'ils allaient m'égorger alors j'me suis dépêché de chanter l'hymne improvisé qu'j'avais inventé dans mon lit et je criai à pleine voix.

« Dans les gradins, les rouges ont bonne mine mais sur l'terrain les bleus dominent !
Si les anneaux avaient d'la mémoire, ils s'rappèleraient nos buts vous pouvez m'croire !
Dans les gradins, les rouges ont bonne mine mais sur l'terrain les bleus dominent !
Écoutez vaillants combattants ces supporters qui rugissent leur colère,
De vous voir encore au milieu du terrain, soyez grégaires et n'formez plus qu'un !
Dans les gradins, les rouges ont bonne mine mais sur l'terrain les bleus dominent !
Si un jour vous voyez un lion que de votre vive passion,
Ne retentisse qu'un mot : « résignation »
Car c'est en ce moment, qu'ils plongent vers l'fond !
Dans les gradins, les rouges ont bonne mine mais sur l'terrain les bleus domi... ! »


J'eus même pas l'temps d'finir mon mot qu'y avait une foule de Gryffondor qui s'dirigeait vers moi en courant. Ils brandissaient divers objets qui étaient destinés à s'retrouver dans ma face. Alors moi, j'me fis pas prier et en montrant une dernière fois mes fesses cachées par ma grenouillère. J'me dirigeai vers la sortie en courant juste au moment où Serdaigle marquait le premier but. D'une voix ironique et grave, j'criai en direction des supporter plus acharnés que jamais : « Vous l'avez dans l'f*on ! » J'avais bien fait d'me mettre à côté d'la sortie. Sinon, j'aurai pas parié gros sur mes chances d'm'enfuir sans encombres.
Revenir en haut Aller en bas
Chloé Williams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Chloé Williams, Sam 25 Jan - 12:22


RP unique

    On avait gagnéééé on avait gagné! Je sautais partout tellement j'étais contente du résultat. On était peut-être des blaireaux mais après ça toutes les autres maisons étaient obligées de nous respecter! Mon cœur n'arrêtait pas de battre la chamade tellement j'étais heureuse. Je regardais mes autres camarades de Poufsouffle, élèves ou anciens, professeurs même! Tout le monde ressentait la même joie. Ça s'embrassait ça se poutoutait c'était trop mignon. Quelle belle ambiance! Les Gryffondors en face devaient faire la gueule mais au moins ils étaient fair-play et ce ne devait certainement pas être le cas des serpentards si c'était contre nous qu'ils avaient perdu! Dans un sens j'étais contente, c'était une belle victoire, avec un beau match contre deux belles maisons. Que demander de plus?

    J'avais envie de faire péter le champagne et je me dis que j'accueillerais les vainqueurs dans mon bar gratuitement jusqu'au bout de la nuit s'ils le voulaient! Enfin gratuitement ... peut-être pas. Je venais tout juste de reprendre le bar et si je faisais cadeaux les boissons à tout le monde ça n'allait pas le faire pour les comptes.

    Je voulais mettre mon petit grain de sel dans la place, alors j'entamais une sorte de slogan au nom des Poufsouffles espérant que ça face mouche. Peut-être que d'autres allaient me suivre, ou peut-être carrément que j'allais me recevoir mes tomates sur la face? J'hésitais mais étant déjà un peu pompette je me lâchais sans trop me soucier des répercutions.

Les Poufsouffle sont les meilleurs!
Nous au moins on fait pas d'erreurs!
Même si on est p'têtre pas super doués,
On en reste pas moins des têtes brulées.
Aha vous rigolez moins bande de lions!
Pas besoin d'être intelligent,
Pour se faire une opinion.
Il faudra se contenter l'argent,
C'est nous qui gagnons la place en Or!
Oyé Oyé nous sommes les plus forts
On se retrouve à la saison prochaine,
Pour vous mettre encore la misère!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Invité, Lun 17 Fév - 14:53


~ Rp Unique ~
[HRPG: Je me base sur ce match ci. Je fait comme si celui-ci vient de commencé. Si un problème, me Mp.]

Gabriel traînait dans sa salle commune, il savait que aujourd'hui, les Gryffondor avaient un match de Quidditch et comme il adorait ce sport il comptait aller les encourager. Le seul souci c'est qu'il était encore trop tôt pour se dirigé vers le terrain. Il remonta alors dans son dortoir et pris l'équipement du parfait supporter. Le Rouge et Or s'habilla donc avec les couleurs de sa maison, il prit également son écharpe qu'il agiterait certainement dans tout les sens, comme il a si bien l'habitude de le faire. Il faisait froid dehors, il pensa donc a prendre également son bonnet, au couleur Rouge et Or bien entendu. Une fois que celui-ci fût habillé il fini donc par quitté les lieux.

Il passa la Grosse dame et entama la plus compliqué des descentes, comme a chaque fois. Il se demandait vraiment qui avait eu la mauvaise idée de balancé un sort sur ses foutus escaliers, qui par moment de faisait descendre d'un étage et par la suite en remonté deux. M'enfin le jeune West pris son mal en patience et fini par arrivé au Rez de Chaussée. Il poussa par la suite la Grande porte pour sortir du château et arrivé dans les jardins. Le Rouge et Or mit aussitôt sont écharpe et son bonnet, le froid vient lui fouetté le visage et comme la plus parts des personnes, il n'aimait pas cette sensation. Au loin se dessinait le terrain, avec ses anneaux et les tours. Gabriel activa le pas et fini par arrivé a la hauteur du fameux terrain de Quidditch.

Gabriel armer de courage commença la grande ascension des marches qui menait aux gradins. Le West fini par arrivé au bon endroit, celui-ci vient s'installé au milieu d'une masse de Gryffondor. Les équipes étaient déjà présentes sur le terrain et avaient commencé l'échauffement. Des Rouges t Ors avaient déjà commencé les encouragements, à premier vue ils s'agissaient de deuxième année. Gabriel espérait un jour pouvoir être sur le terrain a volé et a porté les couleurs de sa maison. Même si il ne savait pas vraiment quel poste jouer, le West aimerait beaucoup devenir un joueur de Quidditch. Mais en attendant ce jour, il se contenterait de regardé les matchs joué par sa maison et de les encouragé au mieux. Le match allait débuter et le jeune Lion lâcha en hurlant un:

EN AVANT GRYFFONDOR !! BATTER MOI SES POUFSOUFFLES !

Le jeune garçon se réinstalla tranquillement comme tous ceux qui se trouvait autour de lui. Il vient légèrement tousser, car bon de crier comme ça, ça déchire un peu la gorge et le froid en rajoutait une bonne couche faut dire. Alors que les Gryffondor avaient en leur possession le Souaffle, Gabriel eu soudainement l'envie de crié un Slogan pour les encouragés. Maintenant restait plus qu'a trouvé quoi dire et aussi espérait-il ne pas recevoir des objets diverse sur le visage provenant des Poufsouffle qui n'était pas si loin que ça. Dans le pire des cas, il avait la sorti juste à côté de lui. Gabriel se leva, espérant que d'autre Rouge et Or le suis puis il se mit a crié son slogan.

Aller Gryffondor, vous êtes les plus forts,
cette année elle est pour vous la, la place en Or.
Monter qui vous êtes a ses Jaunes et Noir,
Faite en sorte qu'ils se retrouvent dans le Noir.
Les plus forts c'est Gryffondor, les Rouges et Ors !
Vous aller les écrasé,
De toute façon ils ne sont pas organisés,
Cette victoire sera facile, car vous êtes meilleurs,
Il suffit d'attendre qu'ils fassent une erreur.
Les plus forts c'est Gryffondor, les Rouges et Ors !

Bien entendu la réaction chez les Poufsouffle fût immédiate et quelque uns des élèves de la maison Jaune et Noir se dirigèrent vers Gabriel avec leur écharpes, qui étaient visiblement destiné à venir se posé sur sa bouche pour le faire taire. Le Jeune West s'enfonça donc dans la masse de Rouge et Or et disparut aux yeux des Poufsouffles. Il avait eu chaud, bon maintenant il se concentra de nouveau sur le match et continua d'encouragé sa maison espérant la voir gagné.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Riu
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Liam Riu, Jeu 20 Mar - 13:32


{Liam ne joue pas encore, ce RP se situe deux avant}

Les bouts des doigts engourdis par le froid, c'était une masse d'élèves frigorifiés qui se dirigeaient vers les gradins de Quidditch de l'école. Une foule composée principalement de Poufsouffles et de Serpentards, tous impatients d'assister au premier match de la saison. De sa place haut placé, Liam voyait bien les Serpents intimider les pauvres Blaireaux, qui encaissaient sans rien dire ou alors s'énervaient et s'en suivaient des sortilèges ou des coups physiques et parfois l'intervention de professeurs.

Le jeune Poufsouffle, du haut de ses 15 ans, se contentait d'observer sans vraiment parler. Il lançait de timides sourires, ne préférant pas se faire remarquer. Il avait suivi un groupe de Poufsouffle, ceux-là étaient ses seuls amis. Il ne voulait pas profiter d'un match seul, il avait abandonné toute envie de solitude depuis l'année dernière. Mais après avoir passé pratiquement 3 années entières à rester dans son coin, à ne parler qu'à lui-même sans aucun contact avec d'autres élèves, il était très difficile de s'intégrer. L'envie ne manquait pourtant pas, il ne s'était jamais senti aussi sociable depuis un bout de temps. Mais les amitiés étaient déjà liées.

Il accompagnait deux filles inséparables, et un garçon, un nouveau lui semblait-il. Le Riu se sentait un peu compatissant. Ils avaient prévu de venir ici très tôt, dans les premiers pour prendre les meilleures places pour suivre le jeu. Tous suivaient les matchs depuis qu'ils étaient à Poudlard, les autres avaient même eu la chance de suivre les équipes professionnels avant leur arrivée au château. Bientôt, les gradins furent noirs de monde.

Les bavardages se tarirent au profit des exclamations lorsque les sorciers virent apparaître leurs équipes. Le jeune homme en profitait pour lancer de petits "Wooh" couverts par les "Aaaah" des autres élèves. De telle façon qu'il passait inaperçu. Mais le match était décisif cette fois. Après de nombreuses défaites, l'équipe de Poufsouffle brillait à nouveau et tous les élèves de cette maison étaient en effervescence et attendaient que les joueurs remportent cette saison. Liam ne dérogeait pas à la règle, on pouvait même dire que son état d'excitation était à son paroxysme. Adepte du Quidditch depuis peu, il se sentait jouer à chaque fois qu'un des joueurs tranchait l'air pour se diriger vers les buts. Son coeur battait vite, il avait hâte que le jeu commence.

Un coup de sifflet et le Souaffle avait été pris par les Serpentards. Le Suédois, tout comme tout le gradin où ils étaient, émirent des exclamations de déception. Sans vraiment s'en rendre compte, le blond se rapprochait de plus en plus des barrières, le retenant de tomber. Ses yeux suivaient les courbes des Jaunes et Noirs, s'attardant sur les Poursuiveurs puis sur les Batteurs qui déstabilisèrent les Serpents et permirent aux Blaireaux de reprendre le dessus.

- Akta ! Criait Liam

Les quelques personnes aux alentours se retournèrent. Il ne les voyait pas. Il ne s'était même pas aperçu qu'il avait parlé en suédois. Il avait juste observé la tactique des Serpentards pour reprendre la balle. Un brusque freinage de la part du Poufsouffle en charge de la balle le déstabilisa et le Souaffle lui échappa des mains, avant d'atterrir dans celles d'un Serpentard.

- Skit, reprenez la balle ! Montrez qu'on est pas des Blaireaux pour rien !

Il avait hurlé au dessus des voix des Poufsouffles à l'arrière, mais seul ce match l'importait. Il aurait voulu sauter avec son balai pour les rejoindre. L'avancée des Serpentards devenait de plus en plus importante.

- Sortez les griffes, sortez les crocs,
nous on est des Blaireaux !


Il ne savait pas ce qui lui prenait mais il devenait très inspiré tout d'un coup. Après plusieurs matchs à écouter les chansons inventées par les maisons, il avait du répertoire. Un Poursuiveur adverse se plaça enfin devant les buts et tenta un tir, qui échoua.

- Les Jaunes et Noirs,
Plus forts que les Serpentards !


Il scandait cela, couvrant les autres voix, attirant l'attention de tous les élèves sur lui. Il se tourna vers l'un de ses camarades, lui arracha son drapeau à l'effigie des Pouffys et le brandit à son tour en sautant de partout pendant que tous les élèves d'Helga reprenaient son hymne qui tenait en quatre phrases. Lui ne s'arrêtait pas, il continua à crier en même temps que ses compagnons.

- Jaunes et Noirs,
Plus forts que les Serpentards !


Et le match continua, avec une belle avancée de son équipe. Le jeune homme regardait avec attention les différentes feintes des deux équipes, lançant d'autres "Akta !" dans le vide, juste pour se dire que les joueurs l'entendaient. Il crut même que c'était le cas à uhn moment. Et voilà qu'un Poursuiveur se plaçait devant les buts adverses et lançait sa balle dans l'anneau à droite. Et c'était la balle traversa le cercle !

- Le gardien est trop lent,
Pas de chance pour les Serpents !


Des acclamations retentirent, le jaune envahissait les gradins. Et le match continuait, quand soudain l'attention fut retenue par des attrapeurs qui fonçaient dans vers le bas, juste en face des yeux de Liam. Le public retenait son souffle, la tension était palpable.

- Lances-toi sur le Vif d'or,
Montre que t'es le plus fort !


La silence venait d'être rompu et tous les élèves se levèrent pour lancer des cris d'approbation ou de désapprobation selon la maison. Tout le monde put observer l'attrapeur des Poufsouffles tendre le bras puis se faire dépasser par le Serpentard. Et le match était fini, avec la victoire de Serpentard avec 150 points. Liam restait pendant un moment immobile, le regard fixé sur l'attrapeur adverse. Son moment d'euphorie venait de retomber d'un coup. Il se sentait observer à présent, et honteux, il rejoignit ses amis le plus discrètement possible.
Revenir en haut Aller en bas
Spencer McKane
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Spencer McKane, Ven 21 Mar - 17:18


[RP unique basé sur ce match]

Une promesse, c’est sacré chez les McKane. Depuis l’internement de Lee à Ste Mangouste, Spencer assistait à tous les matchs de Quidditch. Pas qu’il se soit trouvé une nouvelle passion pour le sport sur balai, mais plutôt que Lee le truciderait s’il ne le mettait pas à jour des résultats de chaque match. Lee était un dingue de Quidditch, au même titre que Spencer était un dingue d’histoire de la magie.

Le match d’aujourd’hui, dans lequel Serdaigle affrontait Serpentard, allait s’avérer particulièrement compliqué. Poudlard était enseveli sous une épaisse couche de neige, et celle-ci continuait de tomber à gros flocon, s’additionnant à un vent particulièrement glacial. Couvert de son manteau et de son écharpe, les mains protégés par une paire de gant bien épaisse, Spencer trépignait sur le banc, impatient que le match se termine. L’arbitre siffla rapidement le coup d’envoi, les pieds ancrés dans la neige, et le souaffle atterrit chez les Serpentard, qui filèrent droit vers les anneaux. La balle fut déviée au dernier moment, et Spencer soupira de soulagement.

« Allez » murmura t-il entre ses mains, soufflant dessus pour les réchauffer.

Décidant que quitte à être dans les tribunes, il pouvait bien encourager l’équipe – et puis ça le réchaufferait bien plus qu’un simple souffle sur ses doigts, il se leva.

« C’est pas le froid qui nous arrête, ni même cette fichu tempête, les Veracrasses de Serpentard, vont crouler sous les cognards !
Vert et argent sont des couards, les Serdaigles auront la victoire !
Les Serdaigles auront la victoire, et on f’ra tous la fête ce soir ! »

Bien au chaud dans nos dortoirs, se dit Spencer avant de se rassoir. Pour ce troisième match auquel il assistait, le garçon se trouvait incapable de ne pas se prendre au jeu. S’il n’avait jamais vu l’intérêt du sport en soi, être dans les tribunes avait un peu changé la donne, et il avait très envie de voir les Serdaigles remporter ce match. Malheureusement, ce n’était pas très bien partit. Luia frappa violemment dans un cognard, mais celui-ci atteignit un Serdaigle, et le souaffle repartit en direction des buts de leur maison, bien serrée sous le bras d’un Serpentard. Stéphanie intercepta une passe et les joueurs filèrent de nouveau vers les anneaux adverses, sous les cris étouffés des supporters bleu et bronze. Le vent et la neige empêchait les spectateurs de voir tout ce qui se passait, et Spencer jura silencieusement quand il sentit un flocon lui tomber sur la nuque, entre son écharpe et le col de son manteau. Le temps qu’il relève la tête vers le terrain, les Serpentards avaient fait gagner vingt points pour le lancer de cognard de Proulx sur Ethan. Ils perdirent ensuite dix points pour une faute que l’arbitre appela croc-en-manche, encore une expression qui échappait totalement à Spencer. Il lança tout de même un poing victorieux en l’air. Il perdit vite sa bonne humeur, car un… quoi ? Tassebut ? Une faute de la part des Serdaigles en tous cas, leur fit perdre cinquante points d’un coup, tandis que les Serpentards remportaient vingt points de nouveau. Spencer se renfrogna et laissa dériver son regard sur les autres supporters, qui ne faisaient pas non plus bonne mine.

Un coup d’éclat de la part de ses camarades le fit de nouveau tourner la tête vers le terrain, et il entendit l’arbitre hurler que Jake s’était emparé du vif d’or, octroyant la victoire à Serdaigle.

« Yes ! » hurla t-il en accompagnant ses paroles d’un geste vigoureux pour se lever de son banc.

Le match avait semblé perdu d’avance, et voilà que les Serdaigles rattrapait le coup. C’était incroyable, et pourtant bien vrai. Suivant ses camarades, qui semblaient au comble de la joie, il scanda l’hymne de l’équipe. Lee aurait probablement fait de même à sa place. Une promesse était une promesse non ? Et tant pis si ça n’en faisait pas partie. Spencer était juste heureux d’assister à cette victoire.
Revenir en haut Aller en bas
Kimberly Lightstorm
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Kimberly Lightstorm, Lun 14 Avr - 8:21


Gryffondor Vs Poufsouffle:
 

RP ouvert (si quelqu'un veut me répondre ^^.)

Le match de la saison numéro 6, match numéro 2, Gryffondor contre Poufsouffle, comme à son habitude, Kimberly aimait aller scander des encouragements aux Lions pendant les matchs officiels de Quidditch, le sport magique le plus connu du monde entier ! Si l'on devait classer ce sport par rapport à ceux des moldus, il serait au même rang que le football. Mais, rien ne pouvait égaler le quidditch, ça c'est un sport! Quoi de plus beau que de voir des sorcières et des sorciers se déplacer en balai et filer comme des comètes ! D'apercevoir des cognards défoncés des têtes ? De voir des battes fendre le ciel pour frapper les cognards et les ramener vers le camp adverse ? De plisser les yeux pour tenter de trouver le vif d'or que les deux attrapeurs traquent sans relâche ? Non, assurément, ce sport était le meilleur du monde, et d'autant plus que les Gryffondors étaient de la partie !
Elle était bien sûr dans les gradins côté gryffondor, avec ces compatriotes qui arboraient fièrement les couleurs de leur équipe, Kim' se sentait bien au milieu d'eux, et comment ne pas résister à crier haut et fort un slogan pour son équipe ?
Elle avait ensorcelé son chapeau où il y avait une tête de lion qui rugissait, le rouge et or était partout, de son écharpe jusqu'à sa tenue, montrer son appartenance et la fierté qu'elle avait d'être dans cette Maison, elle le faisait sans hésiter ! Depuis des générations et des générations, c'était la SEULE Lightstorm à avoir été envoyé à Gryffondor, tous les autres sans exceptions étaient à serpentard... Gryffondor, c'est sa maison, sa famille, sa communauté ! Gryffondor c'est ELLE ! Gryffondor c'est sacré ! Et voir son équipe se battre avec fougue pour gagner et porter au plus haut les couleurs des lions, cela l'animait d'un sentiment de fierté et de joie invincible !!!
Elle se leva alors, en voyant une embardée de la poursuiveuse des gryffons :
Allez Gry-ffon-dor ! On est les plus fort !
Allez Gry-ffon-dor ! On est les plus fort !

Sautant sur place en suivant l'action elle cria encore :
Allez les lions ! C'est vous les champions !
Allez les lions ! C'est vous les champions !

Faisant des gestes avec ses bras en rythmant son slogan, elle reprit de plus belle :
Les lions cou-ra-geux ils sont pas des bœufs !
Les lions cou-ra-geux ils sont pas des bœufs !
On va gagner ce match à coup de jaune d’œufs !
On va gagner ce match à coup de jaune d’œufs !
Faites-en des omelettes !
On est pas des femmelettes !
Allez gry-ffon-dor ! C'est nous les plus forts !
Allez-y les lions ! C'est vous les champions !
On est comme des lions on bouffe tout sans exception !
On est comme des lions on bouffe tout sans exception !

La gorge sèche, elle prit une gorgée de sa bouteille d'eau et scanda une fois encore :
Allez-y les lions, bouffez les blaireaux !
Allez-y les lions, bouffez les blaireaux !

Cette fois, elle n'avait plus de voix, elle se rassit et laissa son chapeau faire le reste, rugissant à tout va...Kimberly se mordilla les doigts, pourvu que son équipe gagne !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Invité, Mer 23 Avr - 22:56


Rp unique.

Flash Back:

16 ans aujourd'hui. Laura était heureuse. Plus rien ne pouvait gâcher sa journée, même pas ses cours ennuyants ou les gens qui la regardaient d'un air tordu en se demandant encore qui elle était vraiment. Aujourd'hui, la blonde ne pensait plus. Elle se promenait juste d'un air rêveur dans le Parc ensoleillé entre deux heures de cours et  passait son repas le sourire aux lèvres, discutant joyeusement avec les autres jeunes de sa maison. Quand elle remonta dans sa salle commune en milieu d'après midi, accompagnée de deux amies, elle fût accueillie par une petite troupe de Serdaigles, ses plus proches amis ou connaissances. Elle était contente de voir que quelques uns des élèves avaient pensés à elle. Comme cadeaux, elle eût droit à quelques friandises d'Honeydukes. Elle y était stagiaire, mais elle les accepta avec plaisir. On ne se lassait jamais de ses bonbons.


Dix minutes plus tard, elle sortit à nouveau du château. Au loin, elle voyait des balais voler au dessus du terrain de Quidditch. Elle commença à partir dans l'autre direction.. M*** LE MATCH DE SERDAIGLE ! Elle s'était promis qu'elle irait le voir le jour de son anniversaire, et elle avait complètement oublié. C'est en courant qu'elle se glissa dans les gradins. Quand elle réussit à trouver une place assez grande pour être qualifiée de confortable, elle regarda la première personne à côté d'elle. C'était une jeune fille, plus jeune qu'elle. La blonde se permit alors de lui demander le score. Les Gryffondor avaient l'avantage de dix points. Après l'avoir brièvement remerciée, Laura se concentra sur le match. Les Gryffondor se dirigeaient encore une fois vers les buts, et les Serdaigles semblaient être fatigués plus que jamais. Prise d'un soudain élan de folie, se mit à crier de toute ses forces:

On est là, pour les battre,
Et on va tous les abattre,
Gryffondor, ça veut dire quoi
Rien à part qu'ils font du caca.

Allez Serdaigle, on se remue,
Il ne vous manque plus qu'un but,
Rendez-vous tous ce soir,
Pour célébrer not' victoire !


Tous les regards étaient tournés vers elle. De un elle s'était tapé la honte, et de deux.... elle s'était tapé la honte aussi. Ses joues s'empourprèrent. Les gens avaient l'air amusés, mais il ne se moquaient pas pour autant. Le silence qui s'était installé dans le terrain fût rompu par un coup  de sifflet de l'arbitre. Un des poursuiveurs de Serdaigle avait profité de l'étonnement général pour se diriger vers les buts adverses et c'était rentré. A présent, les deux équipes étaient à égalité, et la Serdaigle en était très fière.
Revenir en haut Aller en bas
Harel Chaitan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Harel Chaitan, Jeu 22 Mai - 22:36


{ Rp unique }


A présent, Chaitan savait pour quelle raison, elle refusait de participer à un pari. Déjà de nature peu faire play, il fallait en plus ajouter au goût amer de l'échec, le gage qui s'y associait. Comme si perdre ne suffisait pas ! Une expression patibulaire sur son visage féminin, Harel monter les escaliers qui menait au gradin du terrain de Quidditch, suivit de ses spectateurs hilares. Pour la première fois de sa scolarité, cette ascension lui coûtait, pire elle aurait souhaitait être partout plutôt qu'ici.

Ses cheveux rassemblaient en deux couettes sur chaque côté de son crâne, et ses mains tenaient deux pompons aux couleurs des verts et argents faisaient office de costume. Une véritable parodie de cheerleader.

Expirant bruyamment, ses lèvres comptèrent jusqu'à trois, puis ses bras et ses jambes débutèrent une chorégraphie simplette, et particulièrement ridicule tout en scandant :

Donnez-moi un S !
Donnez-moi un E !
Donnez-moi un R !
Donnez-moi un P !
Donnez-moi un E !
Donnez-moi un N !
Donnez-moi T !


Tss tss tss.

Allez les serpents !!!! Ne prenez pas de gants !


Donnez-moi un S !
Donnez-moi un E !
Donnez-moi R !
Donnez-moi P !
Donnez-moi E !
Donnez-moi N !
Donnez-moi T !


Tss tss tss.

Go Serpentard ! Go Serpentard !
La victoire n'est pas un hasard !
La victoire est un art !
Go Serpentard ! Go Serpentard


L'équipe de sa maison s'entraîner sur le terrain. Aussi ne s'attarda-t-elle quand son petit numéro s'acheva. Des applaudissement retentirent derrière elle, produit par les témoins de la scène. Jetant les pompons au sol d'un geste sec, d'un mouvement de baguette ils s'enflammèrent.
Revenir en haut Aller en bas
Charli Proulx
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Charli Proulx, Ven 13 Juin - 13:31


RP Unique

Il était 6h du matin et l'équipe des serpents était déjà sur le terrain. Tout le monde avait l'ait à moitié endormi mais il fallait s'habituer aux conditions difficiles afin d'être paré à toutes les situations. La haine était marqué sur tous les visages. L'équipe en avait marre de se lever à pas d'heure pour s'entraîner, mais ils le devaient. Ils savaient à quoi ils s'étaient engagés en entrant dans l'équipe, ils n'avaient pas leur mot à dire.

Cependant, Charli s'était blessé lors d'un combat. Son bras ne lui permettait pas de monter sur un balai. Il avait encore quelques jours à tenir avant de pouvoir reprendre dignement le contrôle de son équipe. Toutefois, il était là, prêt à les entraîner depuis les gradins. Histoire de ne pas trop faire traîner les choses, il lança les différentes balles et vint s'installer depuis les gradins. Ils allaient en profiter pour les voir à l'action mais pas depuis son balai, depuis la vision d'un spectateur. Il y avait un petit soucis au niveau des poursuiveurs, il fallait le régler au plus vite. Alors Charli se mit à crier afin de les encourager à faire mieux.

- Qu'est-ce que vous foutez ?
On est pas là pour s'trémousser !
La défense est merdique,
Faut les prendre en pique !


Les trois poursuiveurs mirent un certains temps à se reprendre mais, au final, tout roula pour le mieux. Il ne manquait plus qu'à axer un peu plus les tirs de cognard d'Axelle et tout serait parfait.

- Bordel Axelle mais y de la force,
T'es pas mieux qu'un morse !
Je sais c'que tu vaux,
Pas b'soin d'y mettre les mots,
Frappe !


Trois heures plus tard, Charli jugea l'entrainement terminé. Il restait quelques petites choses à travailler mais globalement, il n'y avait rien à redire. Ils étaient prêt pour le prochain match.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Invité, Mar 17 Juin - 11:59


RP Unique

Flashback

Mark était arrivé au château il y a maintenant 3 ans et il faisait partie intégrante de la maison de Serdaigle. Bien entendu, dès son arrivé au château, il s'était senti affilié avec les bleus, c'est une certitude, mais aujourd'hui, il pouvait affirmer plus que jamais qu'il représentait vraiment l'Aigle. Comme l'avait si justement dit un des préfets, le soir de sa rentrée au château, cette maison sera comme sa famille secondaire. Effectivement. Tous ces élèves autour de lui habillés de cape aux couleurs des bleus pour la plupart étaient comme des frères et il savait que même sans avoir de liens amicaux particuliers avec eux, si jamais il avait besoin d'aide, on viendrait l'épauler. Et c'était totalement réciproque. La fraternité. Mark trouvait que sa maison éprouvait une beauté, à travers les valeurs qu'elle approchait. La sagesse, l'intelligence. C'était des érudits. Et il avait lu plusieurs livres de la bibliothèque, parlant de la fondatrice de la maison Serdaigle: Rowena Serdaigle. Son histoire était passionnante et le diadème perdu de Serdaigle, avait joué une place primordiale dans la bataille de Poudlard. Mais, toutes les autres maisons pouvaient s'en glorifier aussi à vrai dire. Mark était fier d'être dans cette maison. Et aujourd'hui plus que jamais il devait la supporter.

Alors qu'Avril ouvrait ses portes et que la chaleur commençait à se repointer, alors que les arbres commençaient à retrouver leurs couleurs, ainsi que les animaux leur joie de vivre, un match de Quidditch devait se dérouler. C'était un matin plutôt ensoleillé. Mark descendit de son dortoir, habillé de sa cape et descendit jusqu'à la Grande Salle afin de prendre son petit déjeuner. Il regarda toutes les tables et remarque les Poufsoufles, tous recourbés aux côtés de leur équipe, qu'on ne voyait pas. Il se tourna maintenant vers les Serdaigles et là, on pouvait voir distinctement l'équipe de Quidditch se donner des conseils de dernière minute sans aucune doute. Néanmoins, quelques bleus venaient leur porter bonne chance chaleureusement. Il s'assit pas très loin de l'équipe et pu entendre quelques unes de leurs stratégies. Il n'y comprenait pas grand chose, n'étant pas un grand sportif ni un grand adepte de Quidditch. Il entendit que les conditions météorologiques étaient favorables à jouer ce Samedi matin et le capitaine -sans aucun doute- espérait que le match serait mémorable et surtout en leur faveur. Mark sentait qu'ils étaient tous stressés. Il prit son petit déjeuner avec rapidité, avant de se diriger vers le terrain.

Sur la route, il croisa plusieurs élèves pressés de voir le match de Quidditch. Certains avaient des banderoles, afin d'encourager leur équipe et d'autres venaient tout simplement les mains dans les poches, avides de voir un match. La maison adverse, les Poufsoufles, avaient l'air d'êtres particulièrement motivés pour remporter ce match, mais il savait que son équipe de Serdaigles n'était pas la plus mauvaise, loin de là. Pour l'instant, ils avaient réussi à battre Gryffondor et ceux si ayant battu Serpentard, on pourrait penser qu'en battant les jaunes, Serdaigle serait largement favori pour remporter la coupe cette année. Il arriva au stade de Quidditch sans se hâter et prit une place dans les gradins. Il se trouvait au troisième rang, avec tous les autres Serdaigles qui attendaient que le match commence. Au bout de 10 petites minutes ce fut le cas.

Les équipes arrivèrent sur le terrain, avec le brouhaha assourdissant habituel qui les accompagnait. Mark  regardait les équipes s’avancer vers le milieu du terrain d'un pas déterminé. L'arbitre leur demanda de se serrer la main, ce qu'ils firent en s'échangeant un sourire avant d'enjambé leur balai et de monter dans les airs. Ils se tenaient maintenant en cercle dans les airs et l'arbitre lança le coups de sifflet pour signaler le début de match. En même temps les balles arrivèrent sur le terrain et chacun se mit à son poste. Les poursuiveurs de l'équipe de Serdaigle avaient le Souafle et ils s'avançaient vers les buts. Mark entendit en même temps le commentateur raconter les faits. C'était un élève de 6ème année, à Gryffondor, qu'il avait déjà croisé plusieurs fois dans les couloirs du château, la nuit.

Au bout d'une heure, le match continuait de se dérouler dans les meilleures conditions. Aucun des attrapeurs n'avait encore vu le Vif d'or et ils tournaient autour du terrain à la recherche de cette petite balle dorée. Les batteurs eux, renvoyaient les Cognard avec une précision incroyable et deux poursuiveurs ont déjà été touchés, mais heureusement, très légèrement. Les scores étaient très serrés, 120 points pour les Poufsoufles tandis que les Serdaigle se tenaient juste derrière avec 110 points. Dans le public, les Gryffondors et les Serpentards encourageaient surtout les jaunes, sachant que les bleus seraient dur à vaincre s'il gagnaient ce match. Ainsi, dans les gradins, on entendait peu de soutien pour l'équipe des Serdaigles. Mark prit l'occasion à deux mains et se leva, afin de crier fort un slogan d'encouragement, espérant qu'on le suivrait.

« Les bleus, ce sont des Dieux,
Poufsoufle, retournez mettre vos pantoufles,
Les bleus se sont des Dieux,
Poufsoufle, retournez mettre vos pantoufles!»


Les personnes aux alentours le regardaient et Mark continuait à répétition son slogan. Au bout d'un petit moment, il entendait que certains le suivait et bientôt, se fut la moitié du gradin de Serdaigle qui énonçait sa formule. Il espérait que ça redonnerait de la vitalité à son équipe. Le public de Poufsoufle avaient essayés de rivaliser, mais ils étaient désunis et ne faisaient pas autant de bruit que les érudits. Quelques minutes plus tard encore, Mark vit l'attrapeur de Serdaigle, se contorsionné et prendre une direction qui menait vers le milieu du terrain. Il avançait vite et en ligne droite. Tout le monde le regardait maintenant, et pouvait entendre des "Oh!" de tous les côtés. l'attrapeur de Poufsoufle remarqua se changement brutal de direction, mais bien trop tard. Tous les autres joueurs s'étaient arrêtés de jouer et voyait maintenant le bleu qui était à deux doigts d'attraper le Vif d'Or et le jaune, qui essayait tant bien que mal de rattraper son retard. Enfin, le Serdaigle referma ses doigts sur la balle et se posa à terre, levant le poing bien haut, une expression de joie intense s'affichant sur son visage. L'arbitre siffla la fin du match.

Dans les gradins, tous se ruaient vers l'attrapeur, voulant le féliciter. Le match était maintenant fini et les Serdaigles gagnaient avec 270 points. Ils étaient maintenant les grands favoris de cette année. Mark essayait de se frayer un chemin à travers la foule, afin de se rendre sur le terrain. Une fois qu'il avait congratulé leur attrapeur, Mark sorti du stade de Quidditch et retourna au château, non sans que l'air de son petit slogan résonne dans sa tête...
Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Axelle Higgs, Jeu 26 Juin - 5:56


{PV Spencer McKane}



Le samedi fût infernal. Clouée au lit, Higgs la verte y reste la journée entière à récupérer. Nelson, son fidèle félin c'était installé au niveau de ses épaules et ronronnaient comme un fou. Il est rare que sa maîtresse se prélasse aussi longtemps dans le lit, alors il en profitait. La vérité c'était qu'il s'agissait d'un lendemain de veille terrible. Elle n'avait pas vomi -ou alors elle ne s'en souvenait pas-, mais tenir debout était au dessus de ses forces. Tout ce qu'elle voulait, c'était dormir.

Et c'est ce qu'elle fit jusqu'au dimanche en début d'après-midi. Bien sûr, le dortoir était vide. Il n'y avait qu'elle pour faire la marmotte aussi longtemps. Axelle passa une main dans ses cheveux avant de se masser le côté du visage. Ouvrant sa penderie, la verte et argent en sorti un pantalon noir et débardeur gris sur lequel était imprimé une silhouette de chat, Plusieurs de ses vêtements étaient pêle-mêle, mais quelque chose attira son regard. C'était bleu. Tirant sur la manche, la sorcière libéra une veste... qui ne lui appartenait pas. Et, tout à coup, elle se souvint à qui appartenait cette veste : McKane.

M*rde. S'assoyant à sa commode, la Higgs attrapa un parchemin préalablement coupé et griffonna rapidement un message à l'attention du Serdaigle : «Yolo, tu revis ? J'ai ta veste. Rejoins-moi dans les gradins de Quidditch vers 17hrs. xx»

Si elle avait été dans un état pitoyable, elle n'imagina pas son collègue. Son oiseau voyageur dans cage, Axelle siffla Holly qui releva de grands yeux curieux. Elle donna la missive à l'animal, qui serra bien fort son bec sur le bout de parchemin et sous les ordres de la sorcière, qui lui demande de trouver au plus vite Spencer, le volatile s'enfuit dans la salle commune, puis parti en direction du hall d'entrée. Higgs était certaine que sa chouette trouverait rapidement le Serdaigle.

Le temps était gris. C'est ce que constata la sorcière, alors qu'elle allait grignoter un peu dans la Grande Salle. La Verte et Argent préféra alors passer l'après-midi dans la salle commune, en compagnie de ses amis. Elle ne vit pas William et, c'était peut-être mieux ainsi, elle n'avait pas envie de subir d'interrogatoire, d'autant plus qu'il savait très bien ce qu'elle avait fait vendredi soir. Les autres étaient-ils déjà au courant, même s'ils ne posait aucune question ? Peut-être pas, mais cela n'allait pas tarder. Lundi, dès la reprise des cours, Axelle avait un pressentiment.

Vers 16h30, elle quitta les lieux, prétextant aller prendre l'air avant l'heure du repas. Elle retourna dans son dortoir, attrapa un sweat à capuchon vert. Il s'agissait du sweatshirt de l'équipe de Quidditch. Il était beau et confortable, les Serpents ayant mit le paquet dans leur équipement cette année. Enfin, à priori il ne s'agissait pas d'un vêtement d'entraînement, mais peu importe. Dans son sac, elle enfouit le veston de Spencer après avoir lancé un sort d'illusion et réduit le vêtement. Valait mieux être prudent.

Affrontant le temps gris et le vent, la sorcière marcha d'un pas plutôt rapide vers les gradins. L'ascension fût plus difficile, mais elle atteignit le haut de l'estrade sans problème. S'assoyant, Higgs la verte attendit.

Revenir en haut Aller en bas
Spencer McKane
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Spencer McKane, Lun 30 Juin - 3:44


Dire que le réveil fut difficile était un euphémisme. Et un gros. Un oeil à demi ouvert suffit à Spencer pour se sentir agressé par la lumière, et il replongea aussitôt sous ses couvertures dans un grognement mécontent. Tout son corps contesta contre le mouvement, et Spencer eut subitement envie de se fondre dans le matelas pour une petite éternité. Sauf que sa bouche, sèche comme du charbon, l’empêcha de végéter plus de cinq minutes. Il lui fallait de l’eau. Il lui fallait de l’eau tout de suite. Spencer sortit un bras de sa tanière pour chercher sa baguette, avant de se rendre compte que ça ne servait strictement à rien. Il allait pas s’asperger d’un Aguamenti au milieu de ses draps hein ? Grommelant quelque chose d’intelligible, il se dégagea centimètre par centimètre de sous ses couvertures, et finit enfin par laisser ses jambes toucher le sol, son dos se redressant dans une position bancale. Prochaine étape, se lever, et atteindre la salle de bain. Bon, ça en faisait deux. Et il avait déjà une migraine pas possible. Et il avait besoin d’une douche. Spencer avala mollement sa salive, passa une main dans ses cheveux et bailla aux corneilles avant de finalement mettre le pied à l’étrier avec l’énergie d’un mollusque. Ce n’est qu’après s’être rincé trois fois le visage, s’être lavé les dents et avoir pris une douche d’une bonne heure et demie que Spencer se sentit d’attaque pour sa journée. Enfin d’attaque. Il avait l’impression que le sol tanguait sous le poids indécent de son corps à chacun de ses pas, et qu’une barre de fer s’était incrusté sous son crâne, mais il allait mieux qu’au réveil.

Le déjeuner - Spencer avait tellement de temps à accomplis sa routine du matin qu’il en avait loupé la moitié de son samedi - fut un moment de grande confusion pour le Serdaigle. Il mangea comme quatre avant de se rendre compte que rien ne le rassasiait parce qu’il avait soif, et bu un bon litre d’eau avant de se rendre compte qu’en fait, il avait juste une de ces gueules de bois insurmontables. De celles qui prennent la journée pour passer. Il connaissait un sort pourtant. Un seul. Mais il n’avait pas confiance en son état pour faire de la magie, surtout sur sa propre personne, et ne se voyait pas avouer à quelqu’un qu’il avait passé la veille à boire à la Tête-de-Sanglier alors qu’il était supposé être à Poudlard. Résultat, il allait lui falloir attendre demain matin avant de se sentir… frais. Au moins un minimum. Un parchemin arriva à Spencer alors qu’il repartait pour la tour des Serdaigles, prêt à se rouler en boule sous sa couette jusqu’à ce que mort s’ensuive. Le message était de Higgs, qui lui indiquait qu’elle avait sa veste et lui donnait rendez-vous sur les gradins du terrain de Quidditch en fin d’après-midi. Spencer ne prit pas la peine de répondre et décida de rejoindre le parc directement. De l’air. Peut-être bien que ça, ça l’aiderait.

Spencer ne marcha pas bien longtemps avant de s’écrouler sur la pelouse. Le temps était gris, mais il ne faisait pas froid, et il reste un moment là, les bras en croix, à attendre que ça se passe. Il ne pensait à rien. Et il pensait à tout en même temps. Il avait des flashs de la veille, souriait, grimaçait, et souriait de nouveau. Dix-sept heures sonna bientôt. Spencer ne s’en rendit compte qu’au bout d’un large moment passé à écouter le grande horloge sonner ses coups, et il se releva vivement, époussetant l’herbe de son jean. Il allait un peu mieux, mais son visage était toujours assez pâle. Le Serdaigle replia les manches de son sweat blanc et se dirigea lentement vers les gradins. Aller trop vite le rendrait malade. Arrivé en bas des gradins, il soupira et s’arrêta, une main portée au front pour regarder Axelle assise tout en haut. Me*de. C’était bordel de haut ce machin. Il grimpa marche après marche, et le temps qu’il arrive au niveau de la Serpentard, il se sentait comme un asthmatique. Il réussit à afficher un faible sourire à la préfète.

« Salut ! » articula t-il en s’asseyant près d’elle.

Sérieux, pourquoi il avait autant bu hier soir ? Et qu’est-ce qu’il était sensé faire là, l’embrasser ? Elle portait le sweet de l’équipe de Serpentard, mais il ne vit aucune trace de sa veste à lui. Il fronça les sourcils, délaissant les questions sentiments et aventures pour plus tard pour se pencher sur celle qui l’avait venir ici.

« T’as pas amené ma veste ? »

Il vit alors qu’elle portait un sac. Sans doute que sa veste était à l’intérieur. Voilà qui réglait la question. Il émit un Oh pour signifier qu’il l’avait remarqué et commença à se tordre les doigts sans le faire exprès. Il devait faire un truc en particulier un lendemain pareil ? Ouais mais il avait mal à la tête. Et pas envie de réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Axelle Higgs, Lun 30 Juin - 4:17


De son perchoir, la Higgs remarqua l'arrivée de McKane. Elle le vit lever la tête vers elle et savait pertinemment ce qu'il pensait à ce moment-là. Massant légèrement sa nuque, comme si cela aiderait à faire partir cet affreux mal de tête, la sorcière regarda le Serdaigle débuter une périlleuse ascension.

Après l'avoir salué, il lu demanda d'emblée où se trouvait sa veste et lâcha un oh de compréhension, lorsqu'il remarqua le sac posé sur le siège plus bas. Un silence s'installa et c'était un peu normal vu la situation. Spencer se tordait machinalement les mains et sans vraiment y penser, la Serpentard attrapa l'une d'elle et tira afin qu'il s'assoit à côté d'elle.


- Excuse-moi, j'pas trop loquace, disons que c'est difficile aujourd'hui.

Est-ce qu'il se rappelait de tout ? Sûrement, ouais. Avant de se lancer dans les explications, la verte et argent estima qu'ils pouvaient passer encore un peu du bon temps ensemble. Après lui avoir ébouriffé les cheveux, elle s'attarda un peu sur sa nuque et l'embrassa au coin des lèvres :

- Mission réussie, on a réussis à transformer un vendredi merdique en un vendredi merveilleux ! Bon, remarque le samedi n'est pas des plus faciles, mais je crois que ça en valait le coup.

Puis, elle s'appuya contre la planche de bois qui constituait le dossier de son siège. Après une courte pause, Axelle reprit :

- Ha la la, j'ai définitivement une mauvaise influence sur toi..

C'est vrai. Si seulement ses collègues préfètes savaient, elles tireraient une gueule de six pieds de long. Elle fouilla dans son sac, balança la veste à Spencer et y trouva son paquet de clopes. Elle prit une cigarette et l'alluma rapidement avec un briquet magique. Ouais, elle se faisait pas top confiance pour lancer des sortilèges si près de son visage, aujourd'hui.

- T'veux partager ?
Revenir en haut Aller en bas
Spencer McKane
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Spencer McKane, Lun 30 Juin - 5:01


Axelle avait un don pour détendre Spencer dans les moments les plus embarrassants. Elle brisa le silence par des excuses qui n’avaient pas lieu d’être et attrapa l’une des mains du Serdaigle pour qu’il s’assoit près d’elle. Après quoi elle laissa traîner ses doigts dans ses cheveux, et déposa un baiser au coin de ses lèvres. Higgs ou l’art de régler les questions compliquées ! Pourquoi se prendre le chou après tout ? Spencer se sentit grandement rassuré, et il se détendit tandis qu’Axelle lui racontait qu’elle avait finalement rehausser sa journée merdique de la veille par leur soirée à la Tête-de-Sanglier. Il n’aurait pas dit mieux. Aujourd’hui, il ne regrettait que la gueule de bois. Le reste avait été parfait.

« Ha la la, j’ai définitivement une mauvaise influence sur toi… »

La Serpentard, adossée à son banc, attrapa son sac et en sortit tour à tour la veste de Spencer un paquet de cigarette. Spencer récupéra le blouson et le déposa à côté de lui tandis qu’Axelle s’allumait une cigarette. Elle avait tellement raison. S’il n’avait pas croisé sa route ce lendemain de cuite, il n’aurait pas continuer ses sorties, il en serait resté là. Il n’aurait pas bu de rhum en haut de la tour d’astronomie et danser le rock entre les boules de cristals, il n’aurait pas fait pleins de choses. Et il l’aurait regretté, d’une manière ou d’une autre. N’est-ce pas ? Aussi quand la demoiselle lui proposa de partager sa cigarette, Spencer n’hésita pas à hocher la tête.

« Oui. Oui t’as définitivement une mauvaise influence Higgs. Mais j’avoue qu’elle me déplaît pas tant que ça tu vois », fit-il au bout d’un temps, se penchant pour embrasser la jeune femme à la commissure des lèvres.

Il récupéra la cigarette et tira plusieurs fois, manquant encore une fois s’étouffer sur la première taffe. Lorsqu’il la rendit à Axelle, il se rendit compte que ça lui donnait terriblement soif tout ça.

« Ow, ça… donne soif. Dis-moi, est-ce que West est du genre à répéter nos histoires d’hier, le poker, la sortie, tout ça ? »

La question était anodine, mais elle ne l’était pas. Spencer n’était pas du genre à être au centre des rumeurs. Il n’aimait pas ça d’ailleurs. Si l’autre William parlait, il préférait savoir quand, et à qui.
Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Axelle Higgs, Lun 30 Juin - 6:03


- Oui. Oui t’as définitivement une mauvaise influence Higgs. Mais j’avoue qu’elle me déplaît pas tant que ça tu vois.

Elle sourit, tandis que le Serdaigle baissa la tête pour l'embrasser sur la commissure de ses lèvres.  Le sourire de la verte et argent s'élargit tandis qu'elle le regardait prendre quelques lattes sur la cigarette. Le vilain Spencer ! Il n'y avait qu'elle qui le connaissait sous cet angle et qui pouvait en profiter, qui plus est. La préfète se laissa un peu plus aller contre l'épaule du garçon.

-  Ow, ça… donne soif. Dis-moi, est-ce que West est du genre à répéter nos histoires d’hier, le poker, la sortie, tout ça ? 

- Euh...

Déjà, cette hésitation, c'était mauvais signe. West était du genre à raconter ça à tout le monde, ouais. Il était un peu imprévisible par rapport à ce genre de trucs, en fait, mais la Higgs s'attendait à ce qu'il parle. Dans le salle commune, ou en cours, à ses amis.

- Ouais, peut-être. Reste à voir s'il va en parler de façon anodine ou alors s'il va utiliser ça contre nous... West n'a peut-être pas apprécié que je parte avec toi. Il est habitué à être le tombeur de ces dames. Heureusement qu'il ne sait pas la suite des choses, hein ?

Heureusement, sinon elle était prête à parier qu'un certain capitaine de quidditch, furieux, irait abattre sa colère, et sa batte, sur le petit McKane. Il y a quelques années, personne n'aurait vraiment craint la grande gueule Proulx. Il était plutôt gringalet et sa meilleure attaque restait la parole et le insultes. Aujourd'hui, c'était différent. Il avait gagné en grandeur, en largeur pis même en muscles. Oui, oui ! Axelle pouvait en témoigner, elle qui connaissait le jeune homme sous toute ses coutures.

- J'imagine que certains Serpentards seront au courant, sans plus.. fit-elle dans l'intention de rassurer le Serdaigle, sa main se posant sournoisement sur la cuisse du garçon.

Et pourtant ! Higgs la verte savait comment les rumeurs parcouraient vitesse grand V le château.
Revenir en haut Aller en bas
Spencer McKane
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Spencer McKane, Lun 30 Juin - 12:07


Axelle ne répondit pas immédiatement, ce qui revenait au même en fin de compte. West allait causer. Quand, et jusqu’à quel point, Spencer n’en avait aucune idée. Mais il était certain qu’il ne tiendrait pas sa langue.

« Ouais, peut-être. Reste à voir s’il va en parler de façon anodine ou alors s’il va utiliser ça contre nous… West n'a peut-être pas apprécié que je parte avec toi. Il est habitué à être le tombeur de ces dames. Heureusement qu’il ne sait pas la suite des choses, hein ? »

Spencer émit l’ombre d’un sourire, mais le coeur n’y était pas vraiment. Il se rappelait trop bien de ce qu’il avait vu au meeting du ministère. Charli Proulx. C’était lui le bémol. C’était pour lui qu’Axelle lui avait donné rendez-vous tout en haut des gradins du terrain, et qu’elle avait dissimulé la veste du Serdaigle au fond d’un sac. Pour lui aussi qu’elle avait peur que tout ça se sache à un moment donné. Et ça ne faisait pas vraiment rire Spencer. Il l’aimait bien la Higgs, mais des fois elle jouait un peu trop avec le feu.

« J’imagine que certains Serpentards seront au courant, sans plus… » finit-elle, posant sa main sur la cuisse du préfet.

Couvrant la main d’Axelle de la sienne, il se tourna complètement vers elle.

« Ah les rumeurs des châteaux ! C’est terrible. En attendant que ça remonte aux oreilles des gens, et qu’on s’en prenne plein la tronche, t’aurais pas quelque chose pour faire passer la gueule de bois ? »

La Serpentard passait son temps à faire la fête, bien avant que Spencer ne se mette à sortir lui aussi, elle devait bien avoir trouvé une solution nan ? N’importe quoi pour que ce banc arrête de se pencher en avant comme ça en lui donnant la nausée !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Gradins du Terrain de Quidditch

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 20

 Gradins du Terrain de Quidditch

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 20  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Sports magiques ~¤~ :: Quidditch libre-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.