AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Cachots
Page 34 sur 34
Couloir du sous-sol
Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 32, 33, 34
Castielle Colt
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Couloir du sous-sol

Message par : Castielle Colt, Mer 2 Mai - 19:37


Ce truc c'était... trop cool !

Castielle s'amuse à prendre le disque en main, le manipuler d'une manière ou d'une autre, puis à la reposer au sol et passer sa main au travers. La Poufsouffle fait tournoyer le piège du bout des doigts comme un pizzaïolo le ferait avec une pâte encore fraîche puis le lance contre le mur à sa gauche. C'est au moment de se lever pour aller tester l'engin que le petit chevalier la prend pour une demoiselle en détresse. À défaut de lever les yeux au ciel si fort qu'elle pourrait s'en fracturer les nerfs optiques, la brune fit simplement un mouvement d'épaules qui se voulait neutre. C'est-à-dire qu'il n'était ni un "mêles-toi de tes affaires" , ni un "ok mon p'tit chou", juste neutre. Un peu comme un "Vu" sous un message envoyé. Honnêtement elle avait mieux à faire que de continuer de taquiner le petit bleu à bouclettes, bien que leur semblant de joute verbale l'ai assez amusé. Mais à côté de ce trou portatif aux utilisations aussi multiples que prometteuses, le protégé d'Oz ne fait tout simplement pas le poids.

Son bras est maintenant plongé jusqu'au coude dans ce non-être le plus total. Est-ce qu'il y a seulement un fond ? Des bords ? Est-ce que c'est une autre dimension ? Si elle plongeait dedans la tête la première (bien que pour y arriver il lui faudrait plus une morphologie de bâton de sucette) est-ce qu'elle flotterait dans un espace sans fin ? Ou alors est-ce qu'elle tomberait ? Est-ce que le sens dans lequel on positionnait le piège faisait que les réponses à toutes ces questions changent ?
Les interrogations de notre héroïne explosent dans son esprit comme autant de grains de popcorn dans une poêle recouverte pour une séance ciné du samedi soir en famille.

« On devrait peut-être dégager le passage... »

Catastrophe.
Quelqu'un arrive ?
Castielle n'avait rien entendu, trop occupée à planifier ses futurs tests et expériences à des fins plus que discutables. Mais si mister Osvald-jesuistropgentil-Osborne veut dégager le passage c'est bien parce qu'il s'attend à ce qu'il y ait du monde qui l'emprunte, ce passage.

Ni une ni deux notre amatrice de castagnes décolle le piège du mur et l'enroule sur lui-même. Enfin c'est ce qu'elle avait dans l'idée de faire, l'opération étant plus difficile que prévu elle passa au plan B. Ou plutôt le plan D. D comme Déguerpir en vitesse.

"Bon bah c'est pas tout ça mais j'ai à faire moi"
D'un salut rapidement exécuté elle ne prend même pas la peine de se retourner pour vérifier qu'elle n'avait rien oublié derrière elle. Pourquoi ? Et bien parce que, petit un, si jamais elle oubliait quelque chose Osvald le lui rapporterait ; petit deux, elle était arrivée les mains vides ; petit trois, enfin pas vraiment vide mais le chaudron n'était pas à elle à la base donc il ne compte pas vraiment. Suivez un peu aussi !

D'une main Castielle transporte le plus discrètement possible sa nouvelle acquisition, de l'autre elle ébouriffe vivement la tignasse brune de son ami lunatique avant de s'élancer dans les couloirs du sous-sol. Les deux zigotos n'ont qu'à s'amuser entre eux, ils n'ont pas besoin d'elle pour parler de bouts de bois.

- Départ de Castielle -
Désolée pour ce dernier post de maigre qualité, bisous sur vos joues d'emplumés :kiss:
Revenir en haut Aller en bas
Guéthenoc Ursion
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Deuxième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du sous-sol

Message par : Guéthenoc Ursion, Jeu 31 Mai - 23:05


LA d'Osvald



Étonnamment, aussitôt leur avait-elle tourné le dos qu'elle manquait déjà au petit Aiglon. Tout cela était assez nouveau pour lui. Jusqu'à présent, sa seule rencontre féminine hormis sa baguette, ses consœurs de Maisonnée et quelques membres du personnels de l'Académie, était sa génitrice... Autant dire qu'il manquait cruellement d'expérience en la matière mais il savait qu'il se trouverait bien un Seigneur don juanesque pour lui apprendre les Arcanes Secrètes des Femmes. En tout cas, il partirait en Quêste d'un individu de cet acabit. Ainsi, l'avenir avec Castielle promettait d'être radieux, certes houleux, mais radieux. A moins que Guéthenoc ne se narrait, encore une fois, une épopée féerique et hallucinatoire.

Il fut prestement ramené au présent par son Guide et Maître Spirituel qui avait l'air bien loin et détaché de ses contingences terrestres. Celui-ci lâcha un « Oh », qui aurait pu paraître bien insignifiant aux yeux du profane. Un « Oh » après tout peut vouloir dire bien des choses en somme ! En variant le ton par exemple, tenez :


*Admiratif : « Oh ! Nul doute, Messire Ethan, que vous êstes le Parangon de notre Maison ! ».
Étonné : « Oh ? Qui eut crû que nous fumes si proche de remportasse la Coupe des Quatre Maisons ? ».
Encourageant : « Oh ! Allez ! Sort toi la baguette du nez et fonce, gredin des bois ! ».
Douloureux : « Oh, Elhi, Muffin vient de me mordre ! Calme-le sinon, je le tartarise sans coup férir ! »
Hivernal : « Oh ! Oh ! Oh ».
Joyeux : « Oh Aoi, je comprend mieux pourquoi tu aimes tant enfourcher ton balai ! ».
Dégoûté : « Oh ! Mais ça puire ici ! Riri a encore lâché une bombabouse ? ».
Satisfait : « La Dame de Lanxorre a posé les yeux sur moi ! Oh ! ».
Appelant : « Jace, Oh, Jace, révèle moi tes secrets ! ».
Soulagé : « Oh, je ne me suis guère trompé, Loly est Angry, mais surtout Cuty ! ».*

Et enfin, un « Oh ! », de retour à la réalité, même s'il était possible que Noc se méprenne sur son sens. Guéthenoc se rendait compte que le temps lui avait encore filé entre les doigts et il se leva. Il lui semblait bien que son Héros s'en était également rendu compte. Encore songeur, il saisit les dernières runes qui attendaient au sol et les rangea dans la besace qui pendait à son cou. Il camoufla celle-ci sous sa tunique et enjoignit son jeune phratère à le suivre dans les dédales de l'Académie.



- Départ d'Osvald et Guéthenoc. Fin du RP -




Un grand merci à Edmond Rostand, à qui j'ai voulu, de ma modeste plume, rendre hommage pour le premier rp commencé ici.

Merci à Osvald, mon Manitou, et à Cassie, une méchante assez sympa. OH ! A tantôt, la bise.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Meula
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Couloir du sous-sol

Message par : Arnaud Meula, Mer 20 Juin - 13:19


RP Unique - LA d'Azénor

Le silence est pesant, l'air frais, mais la respiration sous une cape d'invisibilité est assez forte et chaude. Je ne suis pas habitué à trainer dans les couloirs de nuit, surtout pour une occasion aussi stressante, mais c'est la tâche qu'on m'a confié et j'irai jusqu'au bout, quitte à perdre l'autre main.

Zigzaguant jusqu'au sous-sol, me voici dans un couloir bien calme, non loin d'ici se trouve la salle commune des Serpentards, je pense que l'endroit parfait pour y coller une première affiche. Je suis bien content que la Directrice ai eu la gentillesse de me prêter cette cape d'invisibilité pour me cacher et me sauver la vie en cas de soucis, je ne sais pas ce que j'aurai pu faire sans.

Sortant la première affiche et la collant sur le mur, je passes divers coups de baguettes sur l'affiche et les coins. Suivi d'un #Fitilla pour pas qu'on ne la détache de suite. La personne voulant l'enlever subira une petite punition de la part d'Arnaud. L'affiche animé fixé et protégé, il ne me reste plus qu'à partir tout doucement et direction le parc et la volière.





Suite ici

Hrp::
 
Revenir en haut Aller en bas
Tasha Logan
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du sous-sol

Message par : Tasha Logan, Mer 4 Juil - 19:41


PV avec Azénor Philaester

Se cacher pour toujours, ne plus jamais croiser personne, voilà le seul souhait de Tasha actuellement. Être entourée de tant de personnes qui s'aimaient, se chamaillaient ou encore se détestaient, chaque heure, chaque minute de sa vie devenait insupportable. Cela faisait maintenant cinq années que la jeune fille se trouvait à Poudlard et pourtant fait presque impossible pour la plupart de ses concitoyens elle n'avait adressé la parole à personne. Sa grande timidité commençait littéralement à lui rendre l'existence impossible. Bien qu'elle ait la tête plongée dans les bouquins tout au long de la journée son extrême solitude commençait à devenir insupportable.

Habituellement la jeune rouge et or arrivait à prendre sur elle, à étouffer si profondément ses sentiments en soit qu'elle doutait même parfois d'en ressentir véritablement. Mais aujourd'hui, dès son réveil, elle avait sentit que cette journée serait bien différente des autres. Sans aucune raison particulière elle avait passé presque toute la matinée avec les larmes aux bords des yeux. Elle était épuisée, stressée et redoutait plus que tout de rater ses examens, ce qui ne quittait pas ses pensées depuis des semaines. Mais aujourd'hui impossible de se concentrer.

C'est à l'heure du repas que tout devint insupportable. Alors qu'elle se dirigeait calmement, seule naturellement, vers la Grande Salle pour prendre son repas quelqu'un l'avait bousculé, comme si elle était invisible. Mais cette fois le choc avait été si important qu'elle s'était étalée de tout son long sur le sol. La honte avait immédiatement envahit son esprit, éclipsant la moindre douleur qu'elle aurait pu ou plutôt dû ressentir. Sa première volonté aurait été de devenir invisible mais pire que tout, elle se rendit alors compte que personne ne lui prêtait la moindre attention. Personne ne souhaitait l'aider à se relever, personne ne voulu savoir si elle allait bien ou non. C'était pour elle une plus grande humiliation encore.

Dès qu'elle eut repris ses esprits la jeune fille se releva et fit lentement demi-tour. Déjà des larmes coulaient le long de ses joues. Une fois qu'elle se retrouva hors de vue de tous et que les rires et cris de la Grande Salle ne résonnaient plus dans ses oreilles elle se mit à courir, toujours plus vite, la vision rendue floue par les larmes et les mains tremblantes. Mais vers où aller ? Où se rendre pour être sure de ne croiser personne ? Sans même s'en rendre compte ses pas la menèrent vers les cachots, à croire que son esprit associait inconsciemment ces lieux sombres et humides, à une cachette plutôt efficace.

Ses jambes ne pouvaient plus la porter. Au milieu d'un couloir elle se laissa alors glisser le long du mur. Elle cacha alors son visage entre ses bras replis sur ses genoux. Elle allait pouvoir reprendre tranquillement ses esprits, ici, dans ce couloir du sous-sol de Poudlard. Elle ne risquait pas de croiser qui ce soit, après tout qui voudrait traîner dans cet endroit humide à l'heure du déjeuner ?
Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Couloir du sous-sol

Message par : Azénor Philaester, Mer 4 Juil - 23:48


LA de Aewera et de Elius


Un regard vers ma montre. Roh il faut que je me hâte. Mais la Directrice des gros chats rouge et or m'a titillé l'oreille en m'avertissant un petit problème vers la salle commune des Serpentard. C'est tout bonnement que je prends alors mes jambes à mon cou pour allez voir ce qu'il se passe. Arrivée sur place je n'entends pas grand chose, bien que je croise un Askin qui devrait se diriger vers la Grande Salle pour le dîner à cette heure-ci. Je fais la moue, l'interpelle brièvement; Monsieur Askin, hâtez-vous pour rejoindre vos camarades, le repas a du déjà commencer! L'élève acquiesce, puis je me retrouve seule dans les couloirs du sous-sol, jetant un dernier coup d'oeil pour m'assurer que Miss Drabyssae ne s'est pas trompée. Apparemment si. Mais alors que je m'apprête à rejoindre les habitants de l'école pour le souper, je crois entendre un bruit. Les élèves sont tous censés être réunis à l'heure qu'il est. intriguée, je me faufile dans le sous-sol pour voir ce qu'il se passe lorsque je tombe sur une silhouette recroquevillée sur elle-même.
De toute évidence, c'est une élève, et alors que je me dirige vers elle, je distingue les douloureux bruits des larmes qui sans doute, parcourent leur chemin des ses yeux jusqu'à s'écraser contre le sol.

S'il y a bien un trait de ma personnalité dont je suis fière, c'est mon sens de l'observation lié à celui de l'analyse. J'observe, mémorise, et puis comprends souvent. Plus je pose mes yeux attendris sur la jeune fille plus j'ai l'impression qu'il s'agit de Miss Logan, sans pour autant en être persuadée. Oh oui, je connais tous mes élèves, et plus particulièrement les Gryffondor, que voulez-vous, on se retrouve plus facilement dans ceux qui partagent nos maisons.

Embêtée par la situation, à savoir remarquer une élève peinée, je m'avance doucement de son petit corps recroquevillé et me baisse vers elle. Puis j'adopte un ton apaisant, qui se veut salvateur.
Qu'est-ce-qui vous tracasse?

Pas entièrement persuadée de son identité, je préfère ne pas mettre de nom à cette "inconnue" qui ce soir est bien trop fatiguée. Tu es trop jeune petite fleur pour faner.

Revenir en haut Aller en bas
Tasha Logan
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du sous-sol

Message par : Tasha Logan, Jeu 5 Juil - 10:17


Des bruits de pas dans le couloir, se recroqueviller encore plus pour passer inaperçue, essayer de se fondre dans le mur. Avec un peu de chance cette personne, qu'importe son identité allait passer son chemin sans faire attention à elle. Mais bientôt les pas semblent ralentir, puis s'arrêtent. Juste en face d'elle, c'était bien sa chance. Il semblait bien qu'elle ait été repérée.

- Qu'est ce qui vous tracasse ?

Une voix qui s'élève. Des mots qui lui sont adressés, ces mots tant redoutés. La jeune fille aurait bien voulu les ignorer. Mais maintenant qu'elle Il ne lui suffisait plus qu'à lever la tête, voir qui s'intéresser à la petite chose pathétique qu'elle était à cet instant précis. La directrice adjointe, vraiment, à croire que rien dans cette journée n'irait dans le bon sens. Evidemment maintenant elle n'avait plus le choix. Il lui fallait répondre, si seulement un élève s'était posté devant elle, Tasha aurait pu l'ignorer. Mais dans le cas présent cette option était inenvisageable.

Ravaler ses sanglots pour paraître moins fragile, bien que ce devait maintenant être trop tard dans le cas présent. Ses joues devaient paraître encore humide, même dans cet endroit sombre. Se confier ou tout garder pour elle, pour ne pas changer. Prendre la parole en pesant ses mots. Après tout elle n'avait jamais eu de problèmes, peut être même que Miss Philaester ne savait même pas qui elle était. Et puis que pourrait-elle faire pour elle ? Vraisemblablement rien, elle s'était transformée elle même en fantôme dans cette école.

- Oh rien ne vous inquiétez pas, j'ai juste une petite poussière dans l’œil depuis ce matin.

Baisser de nouveau la tête, espérer que cette petite phrase peu convaincante la convaincrait de partir. Mais il y avait peu de chances semble-t-il, même à ses oreilles sa pauvre réponse semblait pathétique. Déjà les larmes recommencent à couler sur ses joues, comme si elles avaient attendues pendant si longtemps de couler que maintenant que la jeune fille se laissait aller pour la première fois en tant d'années, il lui serait impossible de les arrêter jusqu'à ce que toutes traces d'eau aient quitté son corps.
Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Couloir du sous-sol

Message par : Azénor Philaester, Ven 6 Juil - 12:14



La jeune fille relève la tête et je reconnais Tasha. Ma première intuition avait donc été la bonne. Entre deux sanglots l'élève articule quelques mots; ah si c'est qu'une poussière dans l'oeil, nickel, j'me casse. Nan mais really? A moi? Sans mot je regarde la rouge et or et puis je décide de m'asseoir à côté d'elle, contre le mur froid du sous-sol. Nous voilà rien que toutes les deux, alors que le reste des habitant de l'école doit commencer à savourer le repas du soir. Mon absence se fait sans doute remarquée, mais qu'en est-il de la sienne. Lèvres pincées, il faut dire que je ne vois jamais la jeune Logan accompagnée. Comment vivre dans ce monde de m*rde si en plus on a personne avec qui le partager?
Tête baissée je l'imagine encore en train de déverser toute la tristesse de son coeur. C'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase ce soir c'est ça? Tu m'étonnes, c'est pas vraiment une vie, vivre cachée, et en solitaire.
Vous savez ça m'arrive aussi d'avoir des poussière dans l'oeil, c'est pas une honte au contraire. Ça fait du bien.
Mais une fois que la poussière est partie, c'est à nous d'aller de l'avant, mmmh?


Je tourne mon regard vers la jeune fille. Comprendra-t-elle dans la subtilité que je lui crie de vivre, de cesser d'exister pour préférer le contact humain. Parce que God, ça fait du bien parfois d'avoir une épaule sur laquelle s'appuyer, une oreille attentive ou une main à attraper.
Je suis bien sûre qu'il y a des tas de jeunes filles ou jeunes garçons qui aimeraient beaucoup faire votre connaissance, miss Logan. Si seulement vous leur laissiez vous aborder.

Un mine sourire habille mon visage, traits apaisés, paroles sincères. Je suis persuadée qu'elle a le coeur nécessaire aux grandes amitiés. Mais c'est compliqué je sais, de changer, d'accepter qu'il faut emm*rder les habitudes, les bousculer. Et puis aller de l'avant. Mais des fois, y'a vraiment plus que ça à faire.

Revenir en haut Aller en bas
Tasha Logan
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du sous-sol

Message par : Tasha Logan, Ven 6 Juil - 18:00


Comme prévu ses mots ne l'ont pas fait s'éloigner. Cela l'aurait d'ailleurs étonnée, mais Tasha a tout de même tenté. Après tout c'était l'heure du dîner, pourquoi rester dans ce lieu froid et sombre au lieu de se régaler ? Tout de suite elle la sent même s'asseoir à ses côtés, dos appuyé contre le mur et les fesses posées sur ce sol inconfortable au possible. Voulait-elle la consoler ? C'est tout du moins ce que ses paroles semblent indiquer.

Aller de l'avant la jeune fille ne demandait que ça. Mais comment faire lorsque rien dans votre vie ne vous donne l'envie justement d'aller de l'avant. Elle avait l'impression de se sentir toujours plus seule au sein de cette école. Il lui semblait véritablement que rien n'allait pouvoir changer cela, elle n'avait maintenant plus la force de faire des efforts, de lutter contre elle-même et sa timidité. Cette dernière avait semble-t-il réussit à prendre le dessus ces dernières années. Il lui semblait être maintenant trop tard. Il lui était devenu presque impossible de rentrer dans une pièce, impossible de cette manière de donner envie de cette manière aux gens de de venir vers elle.

Jamais personne n'avait et puis même si quelqu'un le faisait maintenant la jeune fille n'était pas sûre. Elle s'était pendant tellement longtemps complainte dans sa bulle solitaire qu'en sortir maintenant paraissait insurmontable. Pourquoi même essayer lorsque l'on est presque sûr de ne rien pouvoir en tirer ?

Rester silencieuse quelques instants, réfléchir à ces mots. Elle en comprend la portée, mais ne se sent pas à la hauteur. Ces mots elle aurait dû les entendre avant. Tout aurait peut être été différent deux, trois ans auparavant. Ravaler ses sanglots qui ne changent rien, essuyer ses dernières larmes, sans trouver encore la force de se lever.

- Les laisser m'aborder ? Je ne saurais même pas que faire. Je ne sais pas ce qui est le mieux finalement, rester seule ou prendre le risque d'être blessée au quotidien. Dans le fond c'est ça non de laisser les gens nous approcher ? Leur donner un certain pouvoir sur nous. Et ça je vous assure que je ne suis prête de le faire.

Une réponse catégorique, dans son esprit tout est clair. Elle va même jusqu'à penser que rien ni personne ne pourrait lui faire changer d'avis.
Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Couloir du sous-sol

Message par : Azénor Philaester, Dim 8 Juil - 17:43



J'entends, j'écoute et Dieu ce que je comprends la jeune Tasha. Si ça n'a pas toujours été ma philosophie de vie, de faire attention à qui je laisse entrer dans ma petite bulle... M'enfin être solitaire c'est une chose, être seul ç'en est une autre, n'est-ce-pas? C'est la grande question, parce qu'autoriser quelqu'un à entrer dans sa vie c'est prendre le risque de tomber de bien haut. Mais vous savez, prendre des risques c'est ce qui fait vivre. Et puis, tout le monde n'est pas mal intentionné.
Je réfléchis, essaie de l'aider. Quelques regards en coin pour la jeune rouge et or, et je perçois sa tristesse, son malheur. Ça me tue, ça me picote le coeur. Ça me ramène des années en arrière, le temps des grandes questions sur la vie, le temps des choix.
Les grandes rencontres de ma vie me passent sous le nez, me font loucher et je leur octroie un sourire pour ces souvenirs. Je me souviens comme si c'était hier du petit blondinet presque platine, qui a transpercé ma vie, guidé mes choix. Je me rappelle de la rousseur de ma meilleure amie le jour où j'ai retrouvé son chat. Et puis cet homme grand beau et mystérieux, une histoire de baguette volée et puis de quelques années. Mes forces je les compte sur les doigts de ma main, c'est clair. Mais peut-on penser parcourir la vie en solitaire, sans aide, sans soutien. Les 'j'ai besoin de personne' encensé, pathétique.
Et si le pouvoir était dans les deux sens?
J'étais comme vous. A ne vouloir personne dans ma vie. Mais j'ai compris un peu tard que ce n'est pas parce qu'il ne fait rien attendre de personne, qu'on ne peut pas s'abandonner et donner la confiance que l'autre mérite. Je connais l'amitié et puis l'amour. Y'a rien qui rend plus fort. Rien.


Revenir en haut Aller en bas
Tasha Logan
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du sous-sol

Message par : Tasha Logan, Lun 9 Juil - 0:56


Tasha n'aurait jamais pensé tenir un jour une telle conversation avec la directrice adjointe de sa maison, surtout dans un couloir à côté des cachots Elle sent que les mots prononcés pénètrent peu à peu son esprit. Mais ceux-ci lui inspirent en réalité des sentiments contradictoire. La volonté de se confier mais aussi l'envie de se retrancher de nouveau derrière sa carapace, pour ne plus rien laisser. Mais en réalité ce qu'elle a construit autour d'elle, est-ce vraiment une vie ? Elle voudrait rester prostrée, ici, encore quelques temps, pourquoi pas pendant quelques jours même. Peut-être ainsi elle arriverait à remettre de l'ordre dans ses pensées.

Elle apprend des choses sur son interlocutrice au court de cette conversation insolite. Ce n'était pas son intention non. Mais elle l'écoute attentivement. Il est parfois difficile de se rendre compte que d'autres souffrent des mêmes maux que soi. Il est facile de penser que l'on est seul, il lui est plus facile de s'imaginer la seule dans cette imposante école à se sentir si isolée. Mais malgré cette nouvelle pensée, elle doute de pouvoir sortir si facilement de cette bulle si confortable qui l'entoure. Trouver les mots lui est maintenant difficile.

Décrire ses sentiments n'a jamais été son fort, enfin elle n'a jamais en réalité pris la peine de le faire. Commencer à se confier à son âge lui semble assez difficile. Depuis le début de cette conversation il lui semble avoir rajeuni de nombreuses années, elle ne devait pas donner l'impression d'être une élève de cinquième année, mais plutôt une pauvre petite première année extrêmement intimidée. Elle ne souhaite pas rester ainsi pendant encore des années. Elle veut grandir, profiter de sa vie. Mais comment savoir si ce n'est pas maintenant trop tard ? Elle avait déjà gâcher de nombreuses années.

La jeune fille devient maintenant curieuse, des questions se bousculent dans sa tête. Mais elle décide finalement de n'en poser qu'une. Une seule. Mais la plus importante sans aucun doute.

- Comment ? Comment pourrais-je changer toute ma manière de penser ? Il semble impossible pour moi de me laisser porter, de faire confiance et de changer.

Ses interrogations sont réelles. Mais elle doute de pouvoir changer. Tout du moins pas aussi vite. Une unique conversation ne la laisserait pas transfigurée.
Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Couloir du sous-sol

Message par : Azénor Philaester, Mar 10 Juil - 14:38



Mouvement de sourcils. C'est clair que ce genre de 'transformation' si tant est que l'on puisse le nommer ainsi; ne se fait pas en deux jours. Puis j'imagine même que ça dépend des personnes. C'est pas vraiment facile de se dire à soi-même qu'il faut changer. C'est agréable les habitudes, ça donne une belle excuse pour pas se bouger le c*l.
Un tel changement ne se fait pas en quelques jours. Je pense que d'abord, il faut accepter qu'il y a un truc qui tourne pas rond, quelque chose de nocif, à l'intérieur. Et puis réaliser que ne pas changer c'est mourir à petit feux. Avoir assez de courage pour accepter le fait que ça ne sera pas facile.

Mais personne ne se souvient du facile. Nos histoires qui amènent les larmes c'est bien les moments de nos vies qui nous rendent plus forts. C'est un peu le but tout ça la douleur la peine, c'est ce qui fait aller de l'avant, c'est ce qui fait être à la hauteur. Mais comment on fait quand on veut pas être la hauteur? Really? Qu'est-ce-qui peut amocher quelqu'un à ce point.

Un long soupir. C'est mon truc, aider les élèves, espérer qu'ils s'en sortent mieux. Et des fois ça marche, j'aperçois des sourires que j'avais rarement vu. D'autres fois j'ai l'impression que y'a pas grand chose à faire. Que c'est l'âme qui est touchée en plein dedans et que même le Ciel n'y peut rien. Mais cette fois j'ai espoir. Quand je regarde la jeune Tasha je vois une étoile qui sait juste pas comment faire pour briller. Un peu de temps, de la patience, de la détermination puis de l'acceptation. C'est tout ce qu'il te faut pour éblouir le monde endormi.
Revenir en haut Aller en bas
Tasha Logan
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Couloir du sous-sol

Message par : Tasha Logan, Jeu 12 Juil - 21:37


Des paroles qui lui mettent les idées sans dessus dessous. Il a toujours été difficile pour Tasha de s'ouvrir au monde qui l'entoure. Elle se demande même aujourd'hui si cela en vaut la peine. Personne autour d'elle ne lui a jamais donné envie de changer. Mais elle se demande maintenant si elle n'a pas loupé quelque chose. Toutes ces années de solitude auraient pu être si différentes finalement. Au lieu de regarder les gens qui l'entouraient vivre, réellement vivre, elle aurait peut être pu vivre elle aussi au lieu de se contenter de les observer dans son coin.

Il lui faut maintenant mettre des mots sur ce qu'elle ressent. Mais elle n'a jamais été vraiment douée pour parler. Pour exprimer ses sentiments. La jeune fille en réalité a toujours préféré tout garder pour elle. Elle se sentait ainsi en sécurité. C'était une sécurité qu'elle a toujours recherché.

- Je me demande si j'ai vraiment assez de courage pour changer. Je me suis toujours contentée à part, surtout dans cette école. Je ne sais vraiment pas si dans le fond j'ai vraiment envie de m'intégrer. Après tout je ne me suis jamais sentie aussi bien que plongée dans mes lectures. Mais il est peut être temps pour moi d'évoluer, de grandir même. Tout cela me parait si... difficile. Amener un changement si radical dans ma vie est si effrayant.

Effrayée, voilà comme elle se sent dès qu'elle pense à tous les changements qu'elle va devoir apporter dans sa vie. Elle manque considérablement d'assurance, aucun doute là dessus et elle ne pourra pas changer sans aide mais surtout il lui faudra du temps. Beaucoup de temps. Mais avec un petit peu de chance rien n'est perdu. Après tout elle est encore jeune.
Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Couloir du sous-sol

Message par : Azénor Philaester, Jeu 12 Juil - 22:59



Je peux sentir la jeune Logan qui se pose des questions. Parce que c'est qu'un cercle vicieux de toute façon. Les doutes amènent les question, et ainsi de suite. On va pas refaire le monde, juste essayer de changer le sien, le rendre un peu plus rose, un peu plus vivable. Sourire parce qu'on en a envie au lieu de s'en sentir obligé.
Tasha articule son appréhension, elle se demande si elle a assez de courage pour changer. Suis-je la seule à en perte persuadée? Mouvement de quatre-vingt degré vers la gauche, je la regarde, sourire dissimulé. Et puis comme une évidence je sors d'un ton amusé;
Mais, si le choix peau vous a mit chez les Gryffondor, c'est bien que vous en avez les valeurs, les capacités. Plus ou moins. Il faut du courage pour affronter le monde tel que vous le faites actuellement. Et je le pense sincèrement.

D'un bond, je me lève. Je dépoussière ma longue robe de sorcière de quelques gestes de mains, et me tourne vers la jeune Gryffondor encore assise. Je lui tends ma main, pour l'aider à se relever. Un sourire éternel coincé sur mes lèvres, je la regarde d'un air bienveillant.
C'est effrayant comme ça, mais le temps vous aidera. Et quoi de mieux pour commencer qu'un bon repas? Avec un peu de chance, on arrivera à temps avant qu'ils enlèvent les plats principaux.

Je lui glisse subtilement l'idée qu'il est temps d'aller se remplir l'estomac. Parce que peut-être qu'aujourd'hui, c'est le début d'une nouvelle vie, plus heureuse, pour la jolie Tasha qui ne demande qu'à briller.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Couloir du sous-sol

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 34 sur 34

 Couloir du sous-sol

Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 32, 33, 34

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Cachots-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.