AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 13 sur 14
Les bois hurlants
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant
Elly Wildsmith
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

Re: Les bois hurlants

Message par : Elly Wildsmith, Mer 08 Nov 2017, 22:29


Elle te pose une question, question qui fait mouche. Elle a touché un point sensible. Comment peut-on s’en prendre à quelqu’un avec un pareil sortilège ? D’autant plus lorsque c’est quelqu’un que l’on connait et l’on apprécie. Tu éludes la question, et comme première réponse, lui indique juste « En ce qui te concerne, il était nécessaire que tu connaisses les effets du sortilège … c’était davantage dans un but d’apprentissage ».

Tu tournes un instant autour d’elle, avant d’entrer dans le vif de sa question, avec une réponse incisive « Parfois, c’est ta propre survie qui est en jeu, et alors, tu n’as pas le choix que de ne pas vaciller. Si tu vacilles, tu le payes de ta vie ». Tu laisses un silence s’installait entre vous, avant de finalement reprendre « Car nous sommes bien d’accord que ce n’est pas un sortilège que tu comptes lancer sur tes camarades, à la va-vite ? ». Tu la toises de tes yeux ébènes, et tu rajoutes, le ton dur « Il faut être sérieux avec ce genre de chose, je te fais confiance Elhiya ».

Enfin, tu crois que tu lui fais confiance. Elle a montré un caractère qui jouait en sa faveur, elle avait ce quelque chose qui te rappelait ta propre adolescence. Ce besoin, cette envie de découverte qui était trop souvent limité par l’enseignement à Poudlard. Tu restes un instant rêveur, avant de lui demander « Alors, que veux-tu découvrir ou savoir maintenant ? Nous avons du temps devant nous … »


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Les bois hurlants

Message par : Elhiya Ellis, Jeu 16 Nov 2017, 15:43


Question envoyée aux oubliettes, pas de réelle envie de répondre, réalité bien moins clean que ce qu’elle voulait l’avouer ? Pourtant, pas d’insistance de la part de la gamine, il fallait parfois se taire et patienter sagement que son interlocutrice trouve les bons mots à divulguer, les bons gestes à rajouter. Un simple acquiescement de tête aux premières paroles qui rompait le silence des bois. Connaitre l’effet du sortilège était nécessaire, c’était justifié malgré les doigts sur sa baguette encore pris de quelques tressaillements, l’apprentissage n’était jamais forcément quelque chose d’agréable. Le rendre palpable était pourtant la meilleure façon de faire aux yeux d’Elhiya.

Pourtant, l’Aurore, tournant autour d’elle comme un chat scrutant sa proie, trouvait les paroles, les bonnes, celles qui justifiait l’utilisation d’un tel sort, celles enveloppant les notions de survie et de nécessité. Ne pas faire parler la baguette sans raison, ni sur un coup de tête. Logique. Mais de toute évidence il fallait la rassurer. Lui assurer que ce n’était pas un jeu mais un désir d’apprendre, de comprendre de savoir.

Regard planté dans les prunelles de la blonde, Elhiya avait hoché d’un signe de tête affirmatif. Rôle d’élève que d’assurer qu’elle avait bien comprit ce qu’on lui montrait. Cependant, un détail l’intriguait en cours de DCFM, leur enseignant leur avait bien dit que l’entrainement était nécessaire pour développer la magie, pour s’en servir sans faiblir au moindre sort jeté. La pratique se faisait comment dans ces cas-là ? D’autant plus que Melle Wildsmith n’avait pas entièrement répondu à la question. Peut-être que cela s’avérait trop personnel. Or, il ne fallait pas dévier du sujet.


« Oui… Si l’instinct de survie est le moteur de ce genre de sort, cela signifie forcement que face à quelqu’un d’entrainé on ne pourrait forcément y faire face n’est-ce pas ? Mais il y’à pas d’entrainement à proprement parlé si on estime que c’est l’esprit le moteur de l’efficacité du sortilège n’est-ce pas ? C’est un sort qu’on ne pas contrer du coup à moins de… renforcer sa volonté ? Est-ce juste ? C’est dans la même ligné que l’imperium en somme ? Tout n’est basé que sur le désir de l’accomplissement du sort ? »

Beaucoup de questions en une seule fois, beaucoup de réponses en attente. Etre dans le flou était agaçant, connaitre les effets des sorts aurait pu être suffisant pour quelqu’un qui ne cherchait pas à savoir réellement pourquoi il ne fallait pas y toucher.. Ce ne pouvait pas être uniquement à cause des effet dévastateur sur les victimes, car il y’avait une multitude de sortilèges destructeurs qu’on laissait pourtant à leur portée. Certains étaient même pire au gout de la Verte et Argent. La noyade, l’asphyxie, l’immolation... Pourtant les formules étaient disponibles et accessibles à n’importe qui voulant bien se concentrer
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Les bois hurlants

Message par : Elly Wildsmith, Sam 18 Nov 2017, 15:24


La blonde semble comprendre tes paroles, de là à les accepter, tu n’en aies pas certaine. Il t’a fallu du temps pour comprendre à toi aussi. Un temps infini et un entraînement qui jamais ne se termine. Elle te pose une multitude de questions, auxquelles tu ne sais pas quoi répondre sur l’instant. Réussir un tel sortilège est un ensemble compliqué qu’il est difficile de définir parce que propre à chacun. Certains n’auront aucune difficultés à faire souffrir, alors que d’autres seront pris de remord. Et forcement, cela dépend de la victime également. Tu lui donnes ton ressenti « Je dirais que c’est un ensemble qu’il est difficile de quantifier. Si tu lances ça sur quelqu’un qui est insouciant sera sans doute plus facile que sur un être aguerri ». Une courte pause, avant de reprendre « Ca dépend aussi de ton vécu, peut être que cela ne te fera rien de faire souffrir les autres, de voir leurs souffrances. Ou peut-être que cela te touchera à un point tel que tu refuseras de le faire ».

Un instant, une idée qui te traverse l’esprit, tu murmures « Accio Oiseau » un peu au hasard, au travers des arbres de la forêt. Et rapidement, un oiseau qui semble ne pas vouloir venir à vous qui se rapproche, poussé par l’effet du sortilège. Tu l’emprisonne rapidement à l’aide d’un sortilège, et tu demandes à Elhiya « Serais-tu prête à faire souffrir quelqu’un ? Un animal ? ». A dire vrai, tu ne sais pas si elle en sera capable, et tu ignores également si tu aimerais qu’elle le soit ou non.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Les bois hurlants

Message par : Elhiya Ellis, Lun 20 Nov 2017, 11:14


La flopée de questions trouvaient des réponses sommes toute logique que la blondinette accueillait d’un signe de tête affirmatif. Le passif de chacun interférait avait forcément dans ce genre de sortilège, personne n’avait la même vision des choses que son voisin au final. Certaines personnes pouvaient trouver plaisir à faire souffrir une victime qu’ils savent innocente, alors que d’autres devaient avoir besoin d’un motif légitime. Logique au final.

Mains fourrées dans les poches, le regard dans le vide un instant, Elhiya permettait à ses idées de se construire et se mettre en place face aux informations reçues quand l’Aurore attira un oiseau à elle. Le volatil ne semblait pas ravi, avoir été tiré ainsi de sa branche ne plein sommeil ou en pleine observation ne devait rien avoir d’agréable. Et se retrouver prisonnier encore moins.

*pauvre bête*

L’animal n’avait rien à faire dans cette formation. Tout du moins, l’étudiante n’avait pas effleurer l’idée qu’une mise en pratique sur un être innocent pouvait lui être proposé. En plus ce piaf avait rien fait de spécial, il avait juste eu la mauvaise idée d’être dans le coin. Les opales clairs avaient glissé sur la chose en train de couiner de mécontentement, la tête tournant de tous les côtés pour trouver un moyen de s’échapper. Triste spectacle qui lui arracha un soupire et un sourire en coin peu convaincue


« Si cela est nécessaire à la survie, comme tu l’as dit, je suppose que oui. Mais là, cet animal n’a rien fait de qui mérite de se faire torturer. Sans aucun motif réel, j’en serai bien incapable »

Voilà, première réalité face à cette requête d’apprentissage. Elhiya faisait partie de ceux, a l’heure actuelle, qui avaient besoin d’une raison pour faire parler sa baguette. Cependant pas dit que lors d’une période de perdition les bonnes intentions et la logique garde la main prise sur les doigts enroulés sur la brindille. Perdre le contrôle était une chose qui pouvait arriver, elle l’avait observé chez son cousin, elle l’avait ressenti également dans un excès de colère. C’était un peu un peu comme s’amuser à évoluer sur une pente savonneuse, les joies de l’adolescence...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Les bois hurlants

Message par : Elly Wildsmith, Dim 26 Nov 2017, 00:44


Tu souris, satisfaite de la réponse que la blonde t’apporte. Alors tes doigts desserrent l’oiseau, qui reprend son envol, et qui, en quelque coup d’ailes se retrouve déjà bien loin de vous. Ton regard retourne vers Elhiya, dont tu apprécies la compréhension de la leçon. Tu hoche la tête en guise d’accord « Bravo Elhiya », tes mains l’applaudissent doucement, avant que tes mots s’extirpent de tes lèvres « Tu aurais lancé le sortilège à ce pauvre moineau, il est probable que tu aurais eu à subir du même sort, à nouveau ».

Ton sourire s’élargit, parce qu’il te semble que la jeune fille est digne de confiance – ou tout du moins qu’elle comprend la portée d’un tel lancement de sortilège. « J’admets que je préfère savoir que tu lanceras ce sortilège à quelqu’un qui l’aura mérité ou qui t’auras éventuellement menacé plutôt qu’à un animal qui ne t’as rien fait ». Une pause une latence alors que ton esprit divague sur la verdure alentours. « Mais alors Elhiya comment pourras-tu savoir que tu es prête alors que tu n’as jamais lancé ce sortilège, il me semblait que tu voulais pratiquer, je me suis trompée ? »

La question, restée en suspens, attendait une réponse de la part de la jeune sorcière. C’était une question sans arrière-pensée, car il n’y avait ni bonne, ni mauvaise réponse. Chaque être étant libre de savoir jusqu’où il était prêt à aller, et ce qu’il refusait de faire. Toi tu avais fait ton choix, elle n’était qu’au début de sa découverte.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Les bois hurlants

Message par : Elhiya Ellis, Mer 29 Nov 2017, 18:11


Un bruissement d’aile, liberté recouverte, l’oiseau s’échappait rapidement pour se faire oublier à la vue des blondes. Disparu dans l’ombre, le regard de l’étudiante guissa sur sa formatrice, sourire en coin pour seule réponse à son bon point. Avait-elle réellement cru qu’elle puisse ôter la vie à ce pauvre animal. Le doute émergeant ne voulait ni applaudissement, ni gratification. Car comme l’Aurore le précisait, torturer le volatil innocent ne pouvait que provoque une correction à la hauteur du manque de respect dévoilé. C’était normal, Elhiya acquiesçait d’un signe de tête, silence gardé.

Pas de quoi être fière, car si la logique prônait en pleine quiétude, qu’en serait-il lors d’un débordement quelconque ? En pleine panique, en plein chaos, ou juste en débordement émotionnel ? Justifier l’utilisation d’un sortilège par la nécessité de défendre autrui ou soit même impliquait nécessairement la capacité à analyser le niveau de danger, et non à se laisser embarquer vers quelques tourbillon de peur ou de colère. Et surtout, encore et toujours, la justification ne fournit pas l’entrainement…

Et puis cette question, écho à l’incertitude qui caressait son esprit depuis qu’elle l’avait félicité. Toujours ce souci de pratique. San aucun essai effectuer, comment connaitre ses capacités, ses éventuelles facilités ou complications à utiliser ce genre de sort ? Un soupir, lourd face à ce conflit. Pour apprendre à manipuler la souffrance il ne affait pas être uniquement la victime, mais endosser le role du tortionnaire au bout d’un moment. Constat tout simple. Sourire en coin désabusé. Quelques mots glissants comme une évidence désagréable


« Effectivement. Je suppose que si l’objet de l’entrainement fait partie des nuisibles, des prédateurs, alors ce serait plus simple, nous sommes en forêt, une araignée, un serpent doit bien trainer dans le coin. »

Opales glissant sur le sol, au niveau des pieds des arbres, la luminosité faible ne permettait pas de distinguer réellement si ce genre de bestioles trainer dans le coin. Mais une 8 pattes devait bien trainer dans le coin, alors, la baguette sorti, Elhiya tenta un « accio araignée » vers la zone plus sombre de la foret. Logiquement pas d’accromentules ici. Une petite chose noire fini par arriver à son niveau. L’accueillant avec délicatesse dans sa paume, ses yeux clairs glissèrent sur sa formatrice puis sur l'être dans sa main.

« J'ai rien contres ces créatures... en plus elles sont toutes petites #amplificatum"

L'animal avait pris la taille de sa main, velue, sombre, trop yeux globuleux pour être normal. Quand on y pensait, pourquoi avoir autant de globes oculaires? C'était moche.

"Qu'en penses-tu?"

Attente de validation, contenant une grimace, cette araignée n'avait rien fait non plus..

[Merci de nous garder le sujet :kiss:]
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Les bois hurlants

Message par : Elly Wildsmith, Ven 05 Jan 2018, 00:26


Encore désolée :kiss:

Des mots qui glissent, qui t’échappent, dont tu comprends le sens mais dont la portée semble échapper à son auteur. Des nuisibles. Des prédateurs ? Sourire carnassier sur tes lèvres. D’un côté une proie facile, de l’autre un prédateur redoutable. La jeune fille semblait ignorer que dans ce genre de jeu, il faut toujours être deux à jouer, et que l’avenir ne garantit pas spécialement le rôle voulu. Etre un rapace un jour, et se faire dévorer tout entier le lendemain. C’était un recommencement éternel, un cercle vicieux dans lequel peu avait la chance de s’échapper – surtout pas toi, et tu le savais. Tu l’écoute pourtant, te vantait l’inutilité de certaines des bestioles peuplant la forêt, et tu la regarde faire, attrapant une araignée, l’amplifiant pour la grossir un peu.

Pas que tu détestais les bestioles mais tu ne les portais pas dans ton cœur. Elles avaient le don de te crée un frisson détestable sur l’échine. Une nouvelle fois, des paroles s’extirpent des lèvres de la Serpentarde, te demandant ton avis. Tu hausses les épaules, feins d’être indifférente. Impatiente peut être ? De voir si elle allait être capable de s’en prendre à une innocente bête alors que la solution se trouvait juste face à elle. « Alors Elhiya ? Que décides-tu finalement ? »

Nouveau regard sur l’insecte prisonnier de sa main, puis sur elle. Tu avais envie de la bouger un peu, de provoquer en elle un électrochoc bienvenu. Qu’elle comprenne que le monde n’était pas rose, et que si ce n’était pas elle qui mangeait, elle se ferait manger bien assez vite. Elle devait être prête à la moindre éventualité. Ta baguette s’arme, pointe, vise la jeune fille « Avada Kedavra ». Un éclair vert qui illumine la forêt et une araignée, 8 pattes en l’air, repliée sur son corps, dans la main de la jeune fille. « Puisque tu ne décides pas par toi moi … » Une latence dans tes propos, avant de reprendre. « Je serais donc ta proie, allez, lance. » Air de défi dans les yeux, attente perceptible dans l’air.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Les bois hurlants

Message par : Elhiya Ellis, Lun 15 Jan 2018, 16:51


Attendre un avis. Etre une simple élève assez sage qui patientais au près d’instruction ne fonctionnait pas en dehors de la bulle dorée de Poudlard. Pourquoi l’avait-elle oublié ? La question de l’Auror retentissait comme empressé, forçant à prendre une décision, à faire un choix ? Et non à attendre un ordre. Faire preuve de volonté et non exécuter celle d’un autre. Du coup c’était ce que ce sursaut à cet éclair vert avait intimé à la blondinette qui se retrouvait avec un cadavre d’araignée dans les mains.

*pauvre bête*

Une simple grimace de dégout, alors que pourtant, son le palpitant en berne avait raté quelque battement sous le sortilège zébrant la quiétude des bois. L’animal tomba au sol dans un mouvement de main qui la frottait contre son pantalon. Elle n’était pas là pour bavasser, Melle Wildsmith avait raison de lui rappeler, même si c’était un peu trop abruptement.

Relevant les yeux sur la jeune femme, la baguette serrée entre les doigts, plus de questions ne trouvaient de chemin en son esprit. Elle déglutit difficulté face à ce défi posé sans aucune procédure, et acquiesça d’un signe de tête. Il n’était plus l’heure de jouer, l’Aurore la mettait à l’épreuve, pas d’échappatoire possible.

– Très bien..

La baguette s’était élevée, pointant à son tour l’instructrice du soir, ne restait plus qu’à puiser dans un désir malsain de faire mal, ou juste de se dire que c’était ce qu’il fallait faire. Il suffisait…. Facile à dire, mais à faire c’était autre chose
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Les bois hurlants

Message par : Elly Wildsmith, Dim 21 Jan 2018, 22:31


Tu avais endurés des souffrances, tu avais accueillis des latences. Tu n’avais pas tout vu, mais tu avais vu beaucoup de chose. Peut-être que la jeune fille face à toi ne se lancerait pas dans le sortilège, peut-être qu’elle oserait le faire. Quoiqu’il en soit, tu étais prête à le subir de plein fouet, ton corps tendu à l’extrême, tes muscles attendant la sentence de la douleur.

Mâchoire serrée, tu la regarde alors qu’elle murmure un « Très bien » qui te laisse rêveur. Sa baguette se lève, doucement. Comme un film que tu passerais au ralenti pour bien définir les jeux des acteurs, des actrices, pour comprendre le tour du magicien. Tu attends, mais rien ne viens. Tes paupières se ferment alors que ta respiration ralentie, se préparant au sortilège qui ne venait toujours pas.

Murmure sur tes lèvres « Alors Elhiya, pourquoi es-tu venue jusqu’ici ? ». Pause alors que tes yeux se rouvrent, s’ancrent sur les siens « Tu sais, ton sortilège sera douloureux mais tu n’es pas aguerrie, je ne serais pas en grande souffrance ». En vrai, t’en a aucune idée, mais tu sais que ton corps est capable de résister aux douleurs les plus sournoises, les plus vicieuses. Alors tu attends, que l’élève se décide à agir, à mettre des actes sur ses propos.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Les bois hurlants

Message par : Elhiya Ellis, Lun 22 Jan 2018, 15:04


LA Elly
Les lèvres pincées, le sourire en coin effacé, la question raisonnait forcement dans sa tête, pourquoi était-elle venue jusque-là ? Juste pour rebrousser chemin à la moindre occasion ? Pour hésiter quand sa baguette pointait une tête connue ? Pour laisser le doute prendre une place plus grande en son esprit alors qu’elle désirait le chasser avant qu’il ne progresse ?

Et il y’a eu ce regard, planté dans ses prunelles. Ces opales claires qui semblait chercher ce qu’elle cachait au fond d’elle, cette pointe de provocation lui rappelant que dans tous les cas, elle n’était qu’une gosse dont le cursus scolaire n’était pas fini. Forcément dans l’état actuel des choses, elle ne pouvait faire grand mal à sa formatrice, surtout sans prononcer un seul sortilège, autant être réaliste.

Alors comme une Auror ne risquait pas de craindre une môme en soif d’apprendre, la gosse avait reculé de quelques pas. Maintenant une distance raisonnable entre elle et la blonde, enserrant sa baguette correctement pour la relever sur sa « cible. Les mots avaient glissé hors de ses lèvres rosées, aucune hésitation cette fois ci. Elle n’était pas venue pour faire perdre son temps à Elly, ni pour quitter les lieux encore moins sure d’elle qu’à son arrivée

« #Electrocorpus »  

La décharge électrique se devait d’être proportionnel à la puissance de la jeune fille. Pas question de vouloir faire mal pour que la douleur se diffuse, juste besoin de se concentrer suffisamment pour concentrer correctement sa magie, ne pas se laisser distraire par la réaction provoquée par l’arc lumineux fondant sur son mentor. Pour accepter la douleur, il fallait savoir la regarder en face tout autant que la subir, si elle avait bien compris la leçon.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Les bois hurlants

Message par : Elly Wildsmith, Jeu 25 Jan 2018, 22:08


Dans les yeux de la jeune femme, tu cherchais la détermination, tu voulais voir ses yeux s’affirmaient dans une volonté, dans une direction. Elle qui semblait hésitante devait devenir triomphante. Finalement, tu constates qu’elle s’éloigne de quelques pas, semblant prendre conscience de ce qu’elle allait devoir faire. Sa baguette se lève, te vise. Et tu te mords instinctivement la lèvre, pour éviter à un quelconque cri de douleur de s’échapper de ta gorge.

Finalement, la jeune femme arrive à te surprendre. Non sur l’intensité du sort mais plutôt sur le sortilège lui-même. Elle utilise en effet un electrocorpus qui ne met guère longtemps à t’atteindre de plein fouet. Regard vissé sur son visage, y cherchant au choix le dégout, l’appréhension ou encore la détermination.

Ni plus ni moins qu’une chatouille électrique, pas de quoi te déboussoler. Un simple passage électrique qui laissa un frisson sur ta peau et le long de ton échine. « Elhiya ». Regard vers elle, « Réessaye ». Un regard plus appuyé, un fin sourire ornant tes lèvres, il allait falloir que la jeune fille y mette un peu plus de conviction pour réussir. Tu voulais la pousser au bout, dans ses retranchements. Qu’elle en soit perdue et qu’elle soit dévorée par la rage de t’anéantir. Alors tu titilles, simplement « Penses-tu qu’un simple sortilège puisse me faire faillir ? Il me faut plus … » Beaucoup plus, en vérité, mais ça, elle n’en savait sans doute rien.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Les bois hurlants

Message par : Elhiya Ellis, Jeu 01 Fév 2018, 15:26


Un sourire, la confirmation que le sortilège ne lui avait pas fait grand-chose. Tu étais restée pantoise un instant. Bien entendu, tu n’avais pas cherché à lui faire, mal juste à prouver que tu pouvais cependant ne pas fuir, ne pas rester en retrait, à être celle qui serait la victime immédiatement. Mais ce genre de sentiments ne pouvaient, bien sûr, ne faire qu’obstacle à la puisse d’un sortilège. Tu avais dû à peine la chatouiller, une caresse électrique forcément decevante.

Tu ne voulais pas la décevoir, pas plus que tu voulais donner l’image d’une gosse fragile bien trop sentimentale pour s’adonner à un simple exercice. Les doigts sur ta baguette s’étaient resserré, ta détermination acceptait de se regrouper enfin, optant pour l’idée que si tu n’arrivais à rien maintenant, autant abandonner. Sauf que cette option n’était pas envisageable. D’un simple hochement de tête, le regard planté sur ta formatrice, tu signalais silencieusement que tu recommençais.

Elle avait dit plus… tu cherchais ce qui t’avais animée l’autre fois, la colère certes, le besoin de vengeance en parti, et surtout cette sensation que la magie était capable de s’exprimer bien plus facilement. Il te fallait un but, un moteur, et .. rester déterminée d’un bout à l’autre

#Electrocorpus

Pas d’hésitation, pas de questionnement inutile, juste la tentative de ne pas se laisser dérouter par l’afflux du sortilège qui vibrait au bout de ta baguette. Les yeux rivés sur la blonde, sans un seul cillement
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Les bois hurlants

Message par : Elly Wildsmith, Mer 07 Fév 2018, 23:51


Elle serait presque à te fusiller du regard, mais qu’importe, l’important étant que sa détermination de défaille pas. Et tu le sens, dans le sortilège qu’elle te lance, que cela va être plus puissant que la première fois. Tu serres les dents alors que le sortilège te secoue de part en part. Cette fois-ci tu n’y résistes pas et tu restes un instant aux prises avec cette électricité qui te parcourt. A tel point que ça en devient douloureux.

Finalement, le sortilège cesse et tu la remercie intérieurement. Courbée, les deux mains posées sur tes hanches, tu cherches à reprendre un semblant de souffle avant de continuer la discussion. Elle avait réussie. Tu étais entraîné mais l’électricité était un domaine où il était difficile de résister. Rapidement remise de tes émotions, tu t’étais relevé et t’étais rapproché d’elle. Lorsque tu fus derrière elle, tu murmuras un « Là, c’était parfait. »

Tu repasses devant elle, ta baguette en main. « Tu sais, Elhiya, là c’est facile, parce que je t’aide, je ne résiste pas, je te permets d’y aller comme tu le souhaites. » Une pause avant de reprendre tranquillement « Mais dans les rues, au dehors, dès lors que tu passes le portail de Poudlard, il y a aura toujours quelqu’un pour te vouloir du mal. Toujours. » Sorte de mise en garde, pour qu’elle soit toujours prête à ce genre d’éventualité. « Je pense que tu as compris ce qu’il y avait à comprendre pour aujourd’hui, je vais y aller … »

HRP : t’as mon LA pour la clôture tout ça :kiss:
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Les bois hurlants

Message par : Elhiya Ellis, Jeu 08 Fév 2018, 15:39


Ne pas détourner le regard, ne pas faiblir, rester concentrer, hors de question de la décevoir, de rester qu’une gamine incapable de contrôler ta magie, et tes envies. Pourtant, quand ta baguette s’abaisse, tu ne peux t’empêcher de faire un pas vers la blonde, inquiète. Tu n’avais pas nécessairement voulu faire quelque chose de puissant, juste de quoi être crédible. Penchée, l’auror semblait chercher à reprendre son souffle, son sort avait fait effet, peut-être un peu plus que voulu, mais elle bougeait, s’approchait, te murmurais que tu avais été une bonne élève. Etrange sensation de ne savoir si tu devais vraiment être contente ou non.

LA d'Elly

Un sourire mutin sur tes lèvres, un remerciement silencieux quand tu croisais son regard et l’écoutais attentivement. Elle te divulguait une mise en garde, un rappel nécessaire car l’oubli était facile dans la cage dorée de Poudlard. Tu hochais d’un signe de tête reconnaissante et esquissait un faible sourire à son annonce de départ.

-Je saurai m’en rappeler. Merci de ton temps, merci de ton aide, certaines choses semblent un peu plus claires. Merci !

Cela faisait beaucoup de remerciement, mais étant la seule à avoir accepté de t’écouter, de te guider, tu aurais limite pu te jeter dans ses bras si tu la connaissais un peu plus, mais la réserve faisait que tu avais préféré te faire redondante en remerciement. Regardant la sortie des bois, tu estimais que tu devais à ton tour rentrer.

-Rentre bien dans ce cas. Encore merci, et peut-être à bientôt

Oui peut-être, on ne savait jamais, peut-être que tu en viendrais à te remettre à elle une prochaine fois, si elle avait le temps, et l’envie. D’un sourire poli tu la laissais partir en première avant de suivre. Rentrer au château, faire un point personnel sur cet échange, et dormir la tête remplie de nouvelles question.

[Fin du rp – Merci marraine amour ]
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Les bois hurlants

Message par : Kohane W. Underlinden, Sam 24 Fév 2018, 22:51



   
   Rp avec Madylin Nebulo

/Contenu sensible (?) Evocation de scènes violentes\

Ca crépite doucement au creux des oreilles. Un son à nul autre pareil. Alors que dansent les flammes sous le regard tendre. Ces flammes jaunes, orangées, touche bleutée sur la base. Elles se contorsionnent alors qu'elles tirent vers le haut, presque prêtes à s'envoler.
Les flammes, belles dames de cette nuit, qui semblent, elle aussi, tendre les bras aux étoiles. Ces dernières sont d'ailleurs au rendez-vous.
Alors que je lève la tête, je les vois. Scintillantes, comme toujours, pleine de leur éclat et de leur beauté.
Elle se posent avec douceur sur la cime des arbres. Ceux-là même qui entourent la clairière où je me suis posée.
J'ai marché sans réel but entre les arbres et les buissons. J'en ai profité pour ramasser du bois. Tout ce que je trouvais. Avant d'accepter l'immobilité sous la voûte étoilée, sous le regard bienveillant des soeurs. Un simple incendio pour commencer la flambée. Chez les sorciers, les choses sont si simples. Il n'y a pas à se prendre la tête.
Une fois le feu démarré, je me suis assise. Sur la terre meuble et humide. J'ai sorti de mon sac un châle et une couverture. Me suis enroulée à l'intérieur pour lutter contre le froid.
Doux sentiment d'être à l'abri, dans ce cocon d'habits. Sous la lueur rassurante d'un feu. Ca me rappelle un peu une certaine soirée à Poudlard. Où j'avais eu la même idée, dans le parc. J'avais juste pensé aux marshmallows, cette fois-là. Que j'ai oubliés aujourd'hui. Mais qu'importe. J'avais mon feu de camp. Et un Peter débarqué tout droit du château, en bon préfet qu'il était, sans doute voulait-il coller une bonne retenue à l'idiot ayant eu pour idée d'allumer un feu dans l'enceinte du château. A dire vrai, il n'a rien fait quand il m'a vue. Sinon devenir complice de ma soirée, partageant quelques marshmallows bien chauds et me confiant son don tout juste découvert -son troisième œil.
Cette nuit, c'est presque pareil.
Sauf que je ne suis plus élève, personne pour vouloir me réprimander. Puis. Il n'y a personne, de toutes façons.
Seulement moi.
Et mes flammes.
Qui dansent, langoureuses et rassurantes.

J'aimerais me plonger en elle.
Ne faire plus qu'un avec elles.
Belles créatures envoûtantes. Savez-vous que vous avez le pouvoir de détruire ? De consumer? Rendre cendre et faire de la vie une futilité ne tenant qu'à un fil.
Soupir.
Et, alors que je me perds dans la contemplation du feu, je me rappelle. Le magasin en flamme. L'édifice qui brûlait lentement sous mes yeux ébahis. Je n'ai pas vraiment réaliser sur le moment même si, évidemment, je savais. Tout ça. C'était moi. Moi et ma complice d'une nuit dont j'ignore le nom. Nous. Qui avons provoqué tout ça. Cet incendie. Dont, peut-être, les Moldus ont longuement parlé dans les journaux.
[i]Pourquoi, comment le feu s'est-il déclenché ? Incendie criminel ?
Le propriétaire du magasin, retrouvé vivant, est en fort choc psychologique. Il raconte des histoires sans queue ni tête à propos de deux jeunes filles et de magie, d'un feu venu de nulle part, punition divine.
Magie ou pas, aucune trace des filles en question. Serait-ce le fruit de son imagination, conséquence du fort choc subi?[ /i]
Tant de questions que j'imagine.
De questions qui resteront sans réponse.
De questions auxquelles nulle ne saura répondre.
A part nous. Ma complice et moi. Nous ne répondrons pas. Nous nous sommes évaporées. Aucune trace. Rien. Les Moldus. Ne sauront jamais.
Avec un froncement de sourcil, cela me rappelle une autre histoire. Un autre crime -un meurtre, cette fois. Nous, nous n'avons laissé mourir personne -je n'ai voulu laissé mourir personne. Mais Leo. Lui. Il en a égorgé une, y'a longtemps, d'un simple sortilège. Et, pétrifiée face à son acte, j'ai tout de même trouvé le courage de fuir. Avec lui. Ai accepté de le sauver de la scène de crime. Et nous nous sommes évaporés.
Je suppose que les Moldus n'ont jamais résolu ce meurtre. Dossier non refermé.

Nouveau soupir.
Je replie mes jambes contre ma poitrine, toujours emmitouflée dans ma couverture. Mon souffle crée un peu de buée froide. Il est sans doute tard. La nuit est bien présente. Et moi, comme toujours, je ne dors pas. Les flammes pour compagnie. Mes amies. Si chères.
Vague sourire.
Perdu dans l'ombre.

Revenir en haut Aller en bas
Madilyn Nebulo
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les bois hurlants

Message par : Madilyn Nebulo, Dim 04 Mar 2018, 17:24


Une lumière, seule dans l'ombre, et une silhouette.
Le son, le crépitement des flammes, et leur odeur, si forte.
La chaleur infime sur ta peau.
Un soleil dans la nuit.
Et tu te souviens.

Tu te rappelles, de ton incendie intérieur, ta petite mort, ce jour-là. Le prédateur ou la prédatrice, tu ne le sauras jamais, et c'est sûrement ça le pire. L'ignorance. La soif de vengeance, sans destinataire. Le profil du visage du carnassier, et la baguette, messagère du mal pur, du mal brut. Le feu t'a frappée, sans flammes, ni braises. Il n'y a eu que des cendres, sûrement les tiennes, que tu n'as même pas emportées avec toi. Des plumes blanches, immaculées, tachés de suie, et de poussière du brasier. Le feu démon t'a possédé un instant, et depuis, est toujours là, quelque part, susurrant et crachant son venin en toi, écoulant sa lave. Tu es morte, mais c'est la résurrection qui t'as tuée. Car ce n'est pas toi qui est né à nouveau. C'est à peine ton ombre, et son trop gros fardeau, les hantises, les cauchemars, et les fantômes. Tout ce que tu te traînes, c'est devenu toi.
Une flamme, étincelle, qui se reflète à l'infini sur ta toison de feu, ironie du sort. T'es la fille de feu, et t'aurais préféré être fille de rien. Le feu, doux et chaud, ou meurtrier et destructeur. Il est entré en toi, attirant, et répugnant, double face, double visage, tellement que t'es devenue divisée toi aussi.
Mais.
C'est si étrange, c'est vrai. Mais il t'attire. Sa chaleur, sitôt domptée, qui se révolte et se propage dans la seconde suivante, elle t'attire te fascine. Cette beauté cruelle des flammes qui ondoient et font corps avec le vent. Cette couleur chatoyante et irisée. Cette symphonie si douce. Ce symbole.
Sans même t'en rendre compte, tu as marché vers l'objet de ton admiration et de ta peur. Et en quelques pas, tu es face à celle qui, pour une nuit, a dompté le brasier. Celle qui a accepté le danger en échange d'un peu de chaleur et de lumière, si vénéneuses soient-elles. L'ombre devient un visage, et tu sais trop bien que depuis la nuit du bourreau ça te rassure. Des regards, des peaux, des physiques à attribuer quand il restera toujours une silhouette en point d'interrogation, sans visage, sans nom, sans rien. Et ce visage... Beau. Doux. Grands yeux tristes, et sourire vague, cheveux de jais, teint de poupée. Corps recroquevillé dans l'enveloppe de coton, cocon de couverture offrant encore plus de chaleur dans sa quête éperdue. Elle semble en confiance avec le feu, contrairement à toi.

Tu tends la main vers celles qui dansent
et la retire aussitôt.
Peur,
souvenirs.
Comme toujours.
Boucle éternelle.
Tu n'en sortiras jamais.

Comment fais-tu pour ne pas les craindre ?

Elles sont si belles, mais tu as si peur...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Les bois hurlants

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 13 sur 14

 Les bois hurlants

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.