AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 3 sur 24
Dans le jardin, sur la belle pelouse
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 13 ... 24  Suivant
Ailinn Kafka
Serdaigle
Serdaigle

Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse

Message par : Ailinn Kafka, Sam 19 Mai 2012, 18:32


Naomé se sentit mieux lorsqu'elle vit le sourire sincère que lui adressa la jeune fille. Ses yeux étaient cependant froids, mais peut-être étaient-ils simplement toujours comme cela.
" Bonjour, je tenais à.. m'excuser pour tout à l'heure. J'ai tendance à vite perdre mes esprits lorsque je suis bouleversée."
Elle s'inclina humblement devant Naomé, surprise par tant de cérémonie. Elle, d'habitude si solitaire, n'avait jamais véritablement eu affaire à de telles présentations, respectant les codes si bien fixés par la bourgeoisie française du XVIIème siècle.
"Et je m'appelle Catherine Daaé, enchantée de faire vot--ta connaissance."
Naomé ne s'inclina pas, mais adressa un sourire chaleureux à Catherine.
"Enchantée. Je m'appelle Naomé Kafka, je suis nouvelle ici. Aucun problème pour tout à l'heure, c'est oublié. Tout le monde a des secrets..."
... Et elle n'était pas la dernière. Enfin, ce n'était pas le moment de parler de ça, surtout pas à cette fille qu'elle ne connaissait que depuis une petite heure.
"J'ai cru comprendre que toi aussi, tu étais française. Je ne t'ai jamais vue à Beauxbatons..."
Revenir en haut Aller en bas
Christine Stein
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse

Message par : Christine Stein, Sam 19 Mai 2012, 19:14


Catherine ressentit un soulagement intense quand la jeune Serdaigle accepta ses escuses. Elle ne put contenir un rire crystalin lorsqu'elle apprit que Naomé était également française.

- Oh, alors nous sommes voisines ! Elle gloussa encore une fois, le son rappelant étonnamment celui d'une petite fille amusée. La tension qui pesait sur les épaules de la blonde se dissipa et laissa place à un sentiment d'excitation. Son ardeur refroidit cependant légèrement lorsqu'elle parla de Beauxbatons. Je n'y suis jamais allé, avec mon allergie il m'a toujours été impossible de sortire du Manoir... ou du Conservatoire. Je présume que tu y as étudié, était-ce bien?

Les commissures de ses lèvres étaient tombées mais elle ne paraissait pas triste, plutôt mélancolique. Elle eut une soudaine envie de chanter mais se retint de peur de paraitre folle. Elle retourna son attention sur la jeune fille en face d'elle et balança très légèrement son corps en écoutant le chant du vent. Une émotion sereine anima ses traits aristocratique alors qu'elle rouvrit ses fines lèvres :

- La température est divine aujourd'hui, n'est-ce pas ? Fredonna rêveusement la Serpentard.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Bailey
Gryffondor
Gryffondor

Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse

Message par : Meredith Bailey, Sam 19 Mai 2012, 19:59


Par une journée ordinaire, la petite préfète décida qu'elle en avait assez de passer ses journées à préparer ses prochains cours et décida de faire une pose. Direction le parc. Une fois habillée d’habits gais et colorés, elle sortit d'un pas léger avec une envie de se promener sur la douce pelouse. Lorsqu'elle y arriva elle remarque deux filles en pleine conversation. Les cheveux blond de celle qui était la plus proche d'elle lui semblaient familiers. De là où elle était elle ne comprenait pas de quoi elle parlait, mais elle décida de s'approcher de plus près. Et c'est là qu'elle reconnut Catherine et Naomé.

- Tiens. Salut vous deux. Je ne m'attendait pas à vous trouver ici... Elle leur sourit tout de même.

Les souvenirs de la scène de la bibliothèque qui remontait à quelque jours lui revinrent en mémoire. Il était vrai que Catherine avait était vraiment froide avec Naomé, mais pour le moment elles avaient l'air de se parler gentiment. Un peu gênée de s'inviter dans leur conversation, mais désireuse de faire, si elle le pouvait, plus amplement connaissance, la Gryffy décida de rester en attendant une réaction de leur part.
Revenir en haut Aller en bas
Ailinn Kafka
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Colibri rouge
Chercheuse


Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse

Message par : Ailinn Kafka, Sam 19 Mai 2012, 22:12


Catherine semblait soulagée que Naomé accepte ses excuses, et elle retrouva vite un comportement normal.
"Oh, alors nous sommes voisines !" s'exclama-t-elle en gloussant. Elle se refroidit légèrement quand Naomé parla de Beauxbatons, mais reprit vite son sang-froid.
"Je n'y suis jamais allé, avec mon allergie il m'a toujours été impossible de sortir du Manoir... ou du Conservatoire. Je présume que tu y as étudié, était-ce bien?"
Sa vie n'avait pas du être si facile qu'elle en avait l'air de premier abord. À seize ans, elle avait passé la majeure partie de sa vie dans le Manoir de ses parents, ne sortant que pour pratiquer la danse. Naomé repensa à sa propre enfance, et aux renards qu'elle affectionnait tant.
"Pas vraiment... Enfin, mes parents ont tous deux étudiés à Poudlard, et ils n'étaient pas vraiment satisfaits de ce que l'on apprenait à Beauxbatons... Les filles n'étaient pas non plus très accueillantes." Naomé repensa à l'attitude de Catherine à la bibliothèque, et se dit que finalement, peut-être que les autres filles de Beauxbatons n'étaient pas si terribles lorsqu'on apprenait à les connaître.
Une voix familière les interrompit sondain.

"Tiens. Salut vous deux. Je ne m'attendais pas à vous trouver ici..." Meredith les avait rejoint d'un pas joyeux, bien qu'un peu gênée.
Le silence pesa pendant quelques instants, les filles ne sachant que dire. Catherine semblait repenser à son attitude, car ses yeux étaient voilés, Meredith était gênée d'interrompre leur conversation, et Naomé ne savait que dire. Elle finit par prendre la parole, rompant le silence.

"Assieds-toi donc avec nous, Meredith ! On était en train de discuter, tu peux te joindre à nous si tu le souhaites !" Elle lui adressa un sourire chaleureux. Elle aimait bien la jeune Gryffondor, et souhaitait faire plus ample connaissance avec elle. Après tout, elles ne s'étaient vues que très rapidement, et pas vraiment dans des circonstances propices à la conversation.
"À quels cours es-tu inscrite ?" ajouta-t-elle pour relancer la conversation. C'était bête, puéril, et pas franchement passionnant, mais l'atmosphère se détendrait, et elles pourraient ensuite parler plus librement.
Revenir en haut Aller en bas
Christine Stein
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse

Message par : Christine Stein, Sam 19 Mai 2012, 22:48


Catherine resta silencieuse lorsque Naomé s'adressa à Meredith. Son regard, momentanément vide tant elle était perdue de ses réflexions, suivit instinctivement la jeune Serdaigle qui se tournait vers la préfète. La blonde pencha doucement la tête vers ses deux camarades, ses longues boucles rebondissant sur sa jolie tête, et se redressa pour être parfaitement droite.

Elle ferma les yeux et oublia les deux sympathiques sorcières pour se concentrer sur autre chose. Un bruit, un son, une mélodie puis une symphonie. Elle entendait les violons et les contrebasses, pouvait voir le maître d'orchestre faire virevolter sa baguette... La musique vibrait en elle, elle la consumait tel un feu ravageur qu'elle ne pouvait combattre.

Elle se leva d'un bond gracieux, virevolta une fois sur elle-même et s'éloigna de Naomé et Meredith en apercevant le soleil revenir. Elle adressa un vague signe de la main aux jeunes filles et, en l'espace d'un battement de cœur, disparut.


Dernière édition par Catherine Daaé le Dim 20 Mai 2012, 11:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rilla Blythe
Serdaigle
Serdaigle

Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse

Message par : Rilla Blythe, Dim 20 Mai 2012, 03:48


Rilla se sentit soulagée d'apprendre que son frère n'avait pas de petite amie et s'en voulu aussitôt. Depuis quand faisait elle montre d'un tel égoisme? Pourtant, même si elle souhaitait le bonheur de son frère plus que tout au monde, elle espérait que ce dernier se contenterait d'exister, pour un temps du moins, en dehors de l'amour.
Elle acquiesca donc, et sourit avant de dire:
- Tu as bien raison, chaque chose en son temps. Et puis, je suis très heureuse que tu ne prennes pas l'amour à la légère.


Puis elle ajouta malicieusement:
- Mon frère serait donc un romantique...

Elle n'avait pu s'empêcher de le taquiner. A présent qu'elle ne craignait plus d'être concurencé dans son coeur, elle avait retrouvé tout son entrain.

Bien vite cependant il reprit l'avantage, et se remit à la questionner. A son tour il désirait savoir si elle avait un petit ami.
La serdaigle secoua la tête faisant danser ses boucles blondes dans son dos et sur ses épaules. Sa gaiété sembla sévaporer et sans visage se ferma, elle détestait répondre à cette question bien qu'elle ne se privait pas de la poser aux autres.
- Non, je n'en ai pas et n'en aurait jamais. Maman dit que je ne mérite que du mépris et que personne n'aimera jamais une personne comme moi, et je pense qu'elle a raison. Elle haussa les épaules. De toutes les façon tant que j'ai mes proches avec moi et que je parviens à devenir auror, je serai comblé.

Son sourire refit son apparition, et la jeune fille se détentit du mieux qu'elle le put. Parler de ses amours morts avant même d'avoir vu le jour assombrissait toujours un peu son humeur.
Avec une fausse nonchalance, elle prit un autre muffin et entreprit de le savourer, tout en essayant de réfreiner la tempête de ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse

Message par : Matt Austin, Dim 20 Mai 2012, 17:30


Matt regarda une nouvelle fois sa sœur avec des yeux ronds. Lui, un romantique ? Loin de là ! Il ne voulait juste pas dévier de ses études pour une petite amourette qui durait seulement quelques mois surement.

Enfin, il sourit quand même à la remarque de Rilla, amusé qu'elle trouve tout "romantique". Puis, il l'écouta d'une oreille attentive quand elle répondit à ses questions.


- Non, je n'en ai pas et n'en aurait jamais. Maman dit que je ne mérite que du mépris et que personne n'aimera jamais une personne comme moi, et je pense qu'elle a raison. Haussement d'épaules de la jeune blonde. De toutes les façon tant que j'ai mes proches avec moi et que je parviens à devenir auror, je serai comblé.

Le Serdaigle la fixa longuement, surpris par les paroles de sa sœur. Il resta ainsi quelques minutes, plongé dans ses pensées et surtout sur l'idée qu'il s'était fait de sa mère. Une idée fausse apparemment ! Lui qui croyait que sa devait être une femme bien et que son mari l'avait quitter pour des raisons obscures, Matt se trompait...ou du mois, seulement sur le fait que s'était une femme bien.

Ainsi, Le garçon serra les poings avant de répondre à sa sœur.

- Pour qui notre mère se prend-t-elle ?! Rilla, tu mérite tout sauf du mépris, crois moi. Aucun Homme mérite seulement du mépris et chacun à le droit à l'amour. Matt posa une main sur l'épaule de Rilla, et il lui offrit son plus beau sourire (une nouvelle fois^^). Toi aussi tu connaitra l'amour jeune fille, d'un homme ou d'une femme.

Et d'une voix forte et grave, contrastant avec son physique frêle, il s'éxclama:

- Et je t'interdis de croire toutes les sottises qu'a bien pu dire notre mère ! Et j’espère bien que tu va suivre mes conseils fillette.

Matt lui tira la langue rapidement, suite au nouveau surnom de sa sœur "fillette".

Matt reprit un muffin, souriant toujours à Rilla. Si il devrait refaire l'éducation sentimental de sa sœur, Matt se defilera pas et lui enlèvera toutes ses foutues idées que sa mère avait bien put dire à Rilla.


HRPG: Je ne savais pas mon perso' si philosophe Smile
Revenir en haut Aller en bas
Rilla Blythe
Serdaigle
Serdaigle

Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse

Message par : Rilla Blythe, Mar 22 Mai 2012, 16:25


HRPG: On en apprend tous les jours sur nos persos.^^

Rilla achevait de manger son muffin lorsque la voix de son frère la poussa à le regarder. La surprise se lisait dans le regard de la serdaigle qui voyait son frère en colère pour la première fois. Elle ignorait ce qui la suprenait le plus, le voir en colère où les paroles qu'il prononçait.

En effet, bien que Matt fit un effort visible pour se maitriser, sa colère était plus que perceptible dans les premiers mots qu'il formula. La jeune fille ne réalisa pas qu'il prenait parti contre leur mère pour elle, elle nota simplement que par sa faute il risquait d'en vouloir à leur mère et cela elle ne le voulait pas. Ce n'était pas parce que leur mère la détestait que son frère ne devait pas l'aimer. D'autant plus qu'elle était sûre que lui, Rachel Blythe, l'aimerait.

Pourtant elle n'eut pas le temps de l'expliquer à Matt, déjà il lui affirmait qu'elle avait droit à l'amour. Cette fois, la jeune fille ouvrit des yeux ronds comme des soucoupes.
*Moi? Moi je peux prétendre à l'amour malgré ce que je suis? Mais mère à dit que...qui croire? Il semble tellement sûr de lui, et puis Ahlys a dit quelque chose de similaire...Non, je ne dois pas y penser, je ne dois plus y penser. Je suis une malédiction pour mes proches, je n'ai pas droit à l'amour, jamais!*

Son frère du lire dans son esprit car il entreprit de lui expliquer, alternant les sourires, taquineries, et sérieux, qu'elle ne devait pas écouter leur mère et qu'elle avait droit à l'amour. Il semblait si convaincant, si sûre de ce qu'il disait, qu'une partie d'elle, ne put s'empêcher d'y croire un peu.
*Et s'il avait raison, et si j'y avais droit moi aussi...*

Alors refoulant les larmes qui avaient commencé à humidifier son regard, elle sourit à son frère. Il était si réconfortant! Rilla songea alors qu'elle ne méritait pas d'avoir un frère aussi merveilleux que lui. Spontannément, comme influencée par le surnom qu'il lui avait donné, elle se pencha vers lui et se blottit dans ses bras. Elle avait tellement besoin de son affection!

- Merci, merci, grand frère pour tes douces paroles. Même si je n'arrive pas à te croire complètement, une partie de moi à envie de croire que moi aussi j'ai droit à l'amour malgré tout ce que maman m'a toujours dis et répété. Mais, tu ne dois pas lui en vouloir tu sais. Elle a beaucoup souffert à cause de moi. Si je n'étais pas né, papa, toi et les autres seriez encore avec elle. C'est normal qu'elle m'en veuille, alors aime là malgré tout s'il te plait. Si tu fais cela, alors peut être que j'arriverai à me dire qu'il y a une petite chance pour que j'ai le droit d'être aimé un jour.

Elle fit un sourire timide que son frère ne pouvait pas voir. Elle continuait à le serrer dans ses bras, émue. Puis soudain elle se redressa et dit:
- Au fait, je t'avais dis que j'avais quelque chose à t'apprendre. J'ai trouvé un petit boulot. Je travaille désormais chez Honeydukes après les cours, ainsi que les mercredi et samedi.
La fierté s'ajouta à la vive émotion qu'elle ressentait encore après l'échange qu'elle venait d'avoir avec son frère.
- J'espère que quand je dirai à maman que je suis préfète et que j'ai un petit boulot elle sera enfin fière de moi. Mais je n'ose pas le lui écrire, je préfère attendre de la voir pendant les vacances. Tu viendras nous voir à ce moment là n'est ce pas? Je te ferai plein de muffins.

Elle sourit alors que son regard se faisait suppliant. Elle n'imaginait pas, passer toutes les vacances sans voir Matt, et puis elle voulait que leur mère et lui se retrouvent.
Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse

Message par : Matt Austin, Sam 26 Mai 2012, 21:34


Matt revu sa jeune sœur dans es bras, en pleurs. Matt la serra fort contre lui, tout en s'obligeant à ne pas pleurer pour rester dans son rôle de grand frère exemplaire.

Sa sœur se redressa soudenement avant de lui dire:

- Au fait, je t'avais dis que j'avais quelque chose à t'apprendre. J'ai trouvé un petit boulot. Je travaille désormais chez Honeydukes après les cours, ainsi que les mercredi et samedi.
J'espère que quand je dirai à maman que je suis préfète et que j'ai un petit boulot elle sera enfin fière de moi. Mais je n'ose pas le lui écrire, je préfère attendre de la voir pendant les vacances. Tu viendras nous voir à ce moment là n'est ce pas? Je te ferai plein de muffins.


Matt regarda Rilla dans les yeux, son sourire le plus élargit possible et surtout le plus sincère.

- C'est super bien Rilla ! Je pourrais avoir des trucs gratuit hein ?

Matt rigola avant d'ajouter en lui tirant la langue,

- Je viendrais te voir quand t travaillera, seulement pour t'embeter.

Enfin, il marqua une pose pour réfléchir à la proposition de Rilla pour qu'il rende visiter à sa mère avec elle.
Le pauvre garçon ne savait pas quoi lui répondre. Voilà bien longtemps qu'il n'avait pas vue sa mère et il était pas sur de vouloir la voir.
De plus, Matt ovulait travailler pendant ses vacances et se trouver ne voix professionnel.

Mais Matt avait peur que sa sœur soit triste si il refusait sa proposition et il ne le voulait surtout pas !

- Je ne sais pas vraiment si je pourrait venir petit sœur... Mais je suis sur que notre mère sera contente de toi. Il fit une courte pose. En tout cas, je sus fière de toi moi !

Il lui sourit ne nouvelle fois, ses yeux verts reflétant sa sincérité.
Revenir en haut Aller en bas
Rilla Blythe
Serdaigle
Serdaigle

Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse

Message par : Rilla Blythe, Dim 03 Juin 2012, 21:53


La joie s'empara de Rilla lorsqu'elle vit la fierté luire dans les yeux de son grand frère. Elle espérait tellement qu'il réagirait ainsi. Elle aimait savoir qu'elle avait su le rendre heureux pendant quelques secondes, et cela lui réchauffa durablement le coeur.

Puis son frère se remit à parler, lui demandant s'il pourrait avoir des friandises gratuites et lui affirmant qu'il viendrait a voir pour l'embêter. Retenant un sourire, la jeune fille lui tira la langue à son tour.

- Je te préviens, si jamais tu viens me voir uniquement pour m'embêter je te renverserai tout le bac de sucre sur la tête et je ne te servirai que les dragées au goût de vomi de Berthie Crochue na! En plus, je n'ai pas le droit de faire la moindre ristourne alors tu seras obliger de tout payer même si tu n'aimes pas, et ce sera bien fait pour toi.

Rilla éclata de rire, ravie d'avoir eu une nouvelle occasion de taquiner son frère. A vrai dire, elle espérait bien qu'il viendrait la voir à son travail, et espérait qu'elle lui ferait bonne impression le moment venu.

Puis l'atmosphère étant de nouveau détendue, elle osa lui exposer son souhait de le voir venir lui rendre visite pendant les vacanes et surtout rencontrer leur mère. Rilla espérait que cette dernière et son frère seraient heureux de se retrouver, et qu'ils formeraient tous ensemble ce qui se rapprochait le pus d'une famille unit, mais Matt semblait avoir d'autres projets et ne manifesta aucun empressement à satisfaire sa demande. La serdaigle comprenait, cela était un peu trop tôt pour le jeune homme, après tout il avait des parents aimants, il n'éprouvait donc pas forcément le besoin de connaitre sa mère biologique. Mais bien qu'elle le comprenne, elle en éprouva malgré tout un pincement au coeur, qu'elle cacha sous un sourire.
- Je comprends, dit elle simplement.

Puis quand il lui assura qu'il était fier d'elle, son sourire s'élargit davantage. Elle ne se lassait pas de l'entendre, cela lui faisait toujours aussi chaud au coeur à chaque fois. Elle espérait que son frère avait raison et que leur mère partagerait leur fierté, mais au vu de l'absence de relation qui unissait la mère et la fille, rien n'était moins sur. Toutefois, la seraigle n'exposa pas ses doutes à son frère, elle ne voulait pas qu'il se mette à en vouloir à leur mère avant même de l'avoir rencontré et encore moins par sa faute.

Elle se contenta d'ouvrir le paquet de chocogrenouilles et de le lui tendre.
- A toi l'honneur!
Pourtant, à chaque fois qu'il tentait de s'emparer du paquet elle le retirait, s'amusant à agacer son frère. La jeune fille riait de ses facéties. Elle savait qu'elle n'aurait pas le desus bien longtemps, mais cela ne l'empêchait pas de bien s'en amuser pour autant.


Dernière édition par Rilla Blythe le Ven 08 Juin 2012, 00:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse

Message par : Matt Austin, Lun 04 Juin 2012, 21:43


Matt tendit la main pour attraper une chocogrenouille mais sa sœur lui retira le paquet sous les yeux. Le garçon fronça les sourcils, un sourire amusé sur les lèvres. Il ré-essaya d'attraper le paquet, mais ne nouvelle fois, sa sœur lui le retira.
Matt grogna et fixa le paquet des yeux puis sa jeune sœur.


- Tu veux jouer a ça soeurette ? Dit il amusé. Parce que tu vas perdre fillette !

Aussitôt, il tendit le haut de son corps et essaya d'attraper le paquet. Mais il s'écroula lamentablement à côté de Rilla, poussant un petit cri de douleur.
Le Serdaigle savait pertinemment que sa sœur le regarderait inquiète, délaissant ainsi le paquet. Alors, il tendit rapidement son bras et chipa le paquet de chocogrenouille sous les yeux de sa sœur.
Matt se leva, la mains tenant la paquet haut dans le ciel, tel un trophée.


- Je suis trop fort, rigola-t-il. Je te l'avais dit, tu a perdu Sister !

Ne riant plus mais large sourire aux lèvres, Matt prit une chocogrenouille et la croqua. Puis, il déposa le paquet devant sa sœur et recula rapidement pour ne pas se faire attaquer.

- Au faite Sister, j'ai une super nouvelle ! S'écria-t-il. Je suis serveur à l'Auberge des Deux Mondes.

En effet, il y a quelques semaines, Matt avait posté sa candidature pour le poste de serveur à l'Auberge des Deux Mondes, sans grande conviction d'être accepté. Mais par chance, il avait reçut une réponse postive.
Enfin son premier boulot ! Matt était au comble de l'euphorie et il espérait se faire assez d'argent pour s'acheter un petit appartement.
Revenir en haut Aller en bas
Rilla Blythe
Serdaigle
Serdaigle

Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse

Message par : Rilla Blythe, Jeu 07 Juin 2012, 23:34


Rilla s'amusait à embêter son frère, l'empêchant de prendre une chocogrenouille. En effet, chaque fois qu'il tentait de plonger sa main dans le paquet, elle retirait les friandises, volontairement provocatrice. Ce dernier, loin de se courager, fini par opter pour la ruse afin d'arriver à ses fins. Se servant de l'affection que lui portait sa jeune soeur, il se laissa volontairement tomber et lui fit croire qu'il s'était fait mal. La jeune serdaigle passa alors du rire à la plus vive inquiétude, et délaissant le paquet de chocolats sorciers se pencha sur son frère, qui en profita pour lui dérober lesdits chocolats.

Comprenant qu'elle s'était faite avoir, la jeune fille protesta vivement.
- Oh non! Matt tu triches! Méchant! T'as pas honte? J'ai cru mourir de peur, j'ai cru que tu t'étais fais mal.

Rilla fulminait tandis que son frère lui, savourait sa victoire. Les rôles s'étaient inversés, à présent c'était la soeur qui était agacée et le frère qui fanfaronnait. Aussi la jeune fille tira-t-elle la langue à ce dernier et lui donna une légère tape sur les jambes, non pour lui faire mal mais pour protester et manifester son désaccord.

A présent, demeurait une question de taille: comment allait-elle faire pour reprendre les chocolats à son frère? Soudain, Rilla trouva son jeu franchement stupide. A présent qu'il se retournait contre elle, il paraissait nettement moins drôle.
Loin de ses considérations, Matt lui se régalait.

Finalement plus charitable que sa jeune soeur, le jeune homme posa le paquet devant elle et recula prudemment. Bien lui en prit car la gourmande se jeta dessus comme une furie, craignant que son frère ne lui rende la monnaie de sa pièce, ce qu'à son grand soulagement il ne fit pas.
Pour les filles, et pour Rilla en particulier, le chocolat était chose sérieuse.

Puis quand ils se furent tous deux calmés et régalés, Matt lui annonça qu'il venait de trouver un travai de serveur dans une auberge. Rilla avait lu quelque chose au sujet de cette auberge, et pensait se rappeler qu'elle venait d'ouvrir ses portes, mais ne se souvenait plus trop où elle se trouvait.

Un large sourire éclaira son visage et elle félicita joyeusement son frère, avant de réaliser que cela signifiait que son frère achevait sa scolarité et s'engageait dans a vie active. Son visage se rembrunit, elle était triste de savoir qu'elle le verrait moins souvent.

- ça veut dire que tu vas quitter Poudlard n'est ce pas? Tu vas partir loin de moi. Je ne sais pas si je suis le plus heureuse pour toi ou le plus triste pour moi. Je devrai juste être heureuse, je le sais, là je me montre égoiste mais je ne veux pas que tu t'en ailles loin de moi.


Après la joie et les embrassades de félicitation, la jeune préfète luttait à présent contre les larmes qui menaçaient de s'échapper de l'azur de ses yeux. Mais ne voulant pas ternir la joie de son frère, elle s'obligea à sourire et lui dit pour le faire rire:

- On n'est pas frères pour rien, on est tous les deux serveurs.

Elle parvint à rire un peu mais le coeur n'y était pas, Après avoir appris que Valens et Aloys s'en allaient, c'était à présent au tour de son grand frère chéri. Elle détestait grandir!
- Elle se trouve loin ton auberge des deux mondes? demanda-t-elle l'air de rien. En pensée, elle se félicita de s'être acheté un éclair de feu, le balai risquait de servir plus qu'elle ne le pensait.
Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse

Message par : Matt Austin, Ven 08 Juin 2012, 21:54


Matt sentit une bouffée de joie monter en lui quand sa sœur le félicita. En effet, le garçon était content de pouvoir montrer à sa sœur qu'il était un adulte !
Mais sa joie fut de courte durée quand sa sœur enchaîna.


- Ca veut dire que tu vas quitter Poudlard n'est ce pas? Tu vas partir loin de moi. Je ne sais pas si je suis le plus heureuse pour toi ou le plus triste pour moi. Je devrai juste être heureuse, je le sais, là je me montre égoiste mais je ne veux pas que tu t'en ailles loin de moi.

Matt regarda sa jeune sœur au bord des larmes. Il ne savait pas vraiment quoi faire dans ce cas la, car il n'avait jamais été confronté à ça avant. Et oui, Matt n'avait pas encore l'habitude de se comporter en grand frère ayant été fils unique dans sa famille adoptive.

- On n'est pas frères pour rien, on est tous les deux serveurs, rajouta Rilla en essayant de détendre l'atmosphère.

Mais Matt ne rigola pas. À la place, il s'approcha de sa sœur et la prit dans ses bras. Certe le garçon avait maintenant 19ans et faire preuve d'affection pouvait paraître enfantin pour quelqu'un de son âge, mais Matt s'en fichait.
Ainsi, sa sœur dans la bras, il lui dit doucement
.

- Ne t'inquiète pas Sister. Je ne serais jamais loin de toi et je te le jure ! Je compte justement économiser pour acheter un petit appartement à Londres. Tu pourras venir le voir.

Matt desserra son étreinte, un sourire aux lèvres. En effet, il comptait économiser assez pour s'acheter une habitation dans Londres ou peut être dans une rue magique.
Mais bon, il allait devoir se serrer la ceinture pour avoir de l'argent !


- Elle se trouve loin ton auberge des deux mondes? Lui demanda sa sœur, le coupant net dans ses pensées.

- Elle se situe dans Londres, mais ne t'inquiète pas, je viendrais t'embeter à ton travail.

Matt lui fit un clin d'oeil tout en rigolant.

Revenir en haut Aller en bas
Rilla Blythe
Serdaigle
Serdaigle

Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse

Message par : Rilla Blythe, Dim 10 Juin 2012, 03:18


Comme bien souvent, les taquineries de son frère eurent raison de sa tristesse, et elle se laissa aller à rire à son tour.
- Je compte bien te rendre la pareil, alors reste sur tes gardes, rétorqua-t-elle.

Décidant de se raccrocher à cette manifestation de bonne humeur, elle s'obligea à ignorer les nuages gris qui menaçaient de l'envahir une nouvelle fois. Les repoussant au loin, elle s'agrippa à son sourire, avant de piocher dans le paquet de chocogrenouilles. Ayant d'abord agit ainsi pour s'empêcher de penser, elle se laissa vite emporter par sa gourmandise et se surprit à en manger plusieurs.
- Pas mal ces petites choses, dit elle en se lèchant les doigts.

C'est le moment que choisit Joséphine pour revenir voleter autours de sa tête. Elle sourit et attrappa le boursouf, avant de l'embrasser et de la poser sur ses genoux.

- Tu n'oublieras pas de m'envoyer ton adresse quand tu auras trouver un lieu de résidence. Joséphine et moi viendront te rendre visite, enfin si tu es sage... Pas vrai Joséphine?


Le boursouf bourdonna joyeusement et Rilla pouffa de rire. Qu'elle le veuille où non, les gens changeaient, les choses évoluaient et le temps passaient.
Elle sirota sa bièraubeurre, tout en se demandant ce qui l'attendrait elle, après Poudlard. Puis reposant le regard sur son frère, elle se demanda s'il changerait, s'il cesserait d'être son Matt une fois qu'il aurait mis les pieds dans le monde des adultes, comme si grandir était une maladie pleine de symptômes indésirables.
Un voile passa furtivement sur son visage, mais elle se reprit. Elle ne devait pas craindre le futur, elle devait l'affronter si elle souhaitait avancer et s'approprier sa vie. Alors regardant son frère, elle lui dit avec sincérité et beaucoup de sérieux:
- Je te souhaite d'être heureux dans ta nouvelle vie grand frère.
Puis elle ajouta malicieusement, dévoilant sa plus grande inquiétude de la même manière:
- Mais t'as pas intérêt à m'oublier sinon gare à toi!
Elle lui sourit affectueusement. Elle aussi grandissait...un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Mike Daragon
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse

Message par : Mike Daragon, Lun 25 Juin 2012, 15:44


[HJ: Suite à un Mp avec Rilla, elle m'a affirmé que le sujet était libre]

- sujet avec Luna Hoston et Badr-


L'immence parc de Poudlard était sous un ciel maussade en cette fin de journée. La grande majoritée des élèves avaient finis leurs cours et pensait maintenant à leurs activités extra-scolaire. Les équipes de Quidditch s'entrainaient ou préparaient leurs tactiques, les rats de bibliothèque devant leurs livres et ceux qui devaient finir leurs devoirs le faisait sans nul doute.

Mike avait terminé le chapitre qu'il travaillait en cours de botanique depuis un mois au moins, il n'avait pas mit longtemps pour terminer ses devoirs et donc se permettre de se reposer en se promenant d'un pas lent dans le parc, non loin du lac. Il n'avait pas retirer son uniforme de sorcier, il tenait sa cape sous son bras gauche et semblait malgré le climat peu généreux transpirer. Cette cape rendait les cours difficile par les températures actuelles et le jeuen homme aurait bien voulu qu'on définisse une ténue adaptée à ce genre de température.

L'herbe graçe et glissante d'humidité faisait grincer les chaussures de Mike qui s'arrêta sous un arbre. La vue sur le lac était magnifique et la forêt interdite dans son dos semblait toujours aussi étrange et peu attrayante.

Mike sorti sa baguette et d'un coup de celle-ci retira l'humidité de l'herbe afin de pouvoir sy asseoir. Il prit soin cependant d'installer sous ses fesses sa cape de sorcier. Alors il ferma les yeux et songea à ceux qui pourrait être ses prochaines vacances. Il avait beau aimer le monde magique, celui des moldus ne le laissait pas indifférent. De part ses origines ou sa famille il avait toujours était tiraillé entre les deux mondes fortement différents.
Revenir en haut Aller en bas
Badr
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse

Message par : Badr, Lun 25 Juin 2012, 16:11


Badr venait de finir ses devoirs à la bibliothèque avant de descendre l'escalier menant au Parc. Il faisait beau dehors. Le ciel était d'un bleu éclatant. Le soleil, astre flamboyant, qui couchait en cette fin de journée attirait tout ceux qui en avaient marre de l'obscurité du chateau et des bougies qui seules elles faisaient de la lumière. Badr faisaient partie de ces élèves. Il quitta Poudlard, franchit la Porte d'entrée et aperçut alors un jeune Serpentard. Il s'asseyait seul, sur une cape élimée et noire, sur laquelle était un serpent gris.
Badr s'approcha de lui, regardant le Lac aux eaux pures et les élèves qui se baignaient.
_ Salut, je m'appelle Badr Soufi, dit-il. Je suis de Serdaigle. Tu me parais de Serpentard. Vous êtes premiers de la Coupe, la chance !
Il reçut la réponse du garçon puis lui dit :
"Je peux m'asseoir à coté de vous ?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 24

 Dans le jardin, sur la belle pelouse

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 13 ... 24  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.