AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -52%
Promo sur les baskets Nike React Miler
Voir le deal
63 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 25 sur 27
Dans le jardin, sur la belle pelouse
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26, 27  Suivant
Gabrielle Phoenix
Serdaigle
Serdaigle

Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 25 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Gabrielle Phoenix, le  Ven 30 Juin - 1:56

Hop là! Même si je tarde à répondre, ce rp pv se poursuit.

C’est curieux cette façon qu’elle a d’employer la négation. Son appellation commune ne la réjouit pas, elle ne l’apprécie pas, mais elle ne la dérange pas non plus. Je me pose alors mille questions, sur ce qui peut la déranger, quoi de plus qu’un nom ? Moi je le trouve plutôt enjoué. Hé Lana ! Comme une amie que l’on interpelle depuis l’autre côté de la cour. L’impatience est si grande de la retrouver, que ce cri fend la foule, car il nous tarde de nous retrouver. Et Lana. Quelle est sa moitié ? L’autre partie, l’être auquel elle est juxtaposée. Avec qui une paire indissociable est formée. Ellana. Elle ne le sait peut-être pas, mais elle a deux ailes, elle aussi. En tout cas, moi je les vois. Mais elle semble abîmées. Déchirées. En lambeaux. Tailladées au couteau. Des lames lui ont volé sa liberté. L'ont clouée au sol. Sans chaîne la retiennent prisonnière. Mais je vais l'aider, à regarnir ses ailes de plumes plus éclatantes que jamais. Pour que dans les cieux, les deux cavalières, pas de l'Apocalypse, de la Voie Lactée chevauchent en toute tranquillité.

Je la sens. Avec mes yeux tout simplement, je la vois. Je ne peux détacher mes yeux de son visage esseulé. Sa peau me semble s'être opacifiée. Pour qu'elle ne laisse rien paraître. Une carapace. Pour garder les blessures à la surface. Pour ne pas se laisser transpercer. Je la sens tactilement. Nos mains entremêlées. Sensation que je n’ai pas l’habitude d’éprouver. Je n’aime pas être touchée. Partager les choses par ce biais. Mais je la sens autrement. Je la sens étonnamment dans mon cœur, dans lequel elle vient de se nicher. Doucement, durant les minutes écoulées, elle a entrebâillé cette petite porte, que je ne pensais pas si facile à pousser. Elle s’est faufilée dans un silence entre deux battements. Et là voilà installée. Dans un fauteuil solidement ancré dans le plancher de cette chaumière. Qui ne renferme que trop de chaises. Que trop peu de dossiers occupés. Là voilà calée près de l'âtre d'où elle ne pourrait être déloger sans grandes difficultés.

Elle est là. Solidement accrochée sous ma peau. Même si je lui lâchais les mains maintenant, nous resterions étroitement liées. Mais je ne suis pas tout à fait prête à la laisser aller. Je suis ici pour la relever. Commençons par quitter ce sol gelé. Lentement, en s'appuyant d'abord sur elle pour me redresser, puis en la tirant vers le haut, en faisant débuter son ascension, j'entreprends de la ramasser. De la cueillir délicatement au milieu de la rosée désormais estompée. Les deux silhouettes recroquevillées sont désormais debout, à la merci des vents, et de leurs vies. Mais jamais elles ne retomberont aussi bas que maintenant.


Dernière édition par Gabrielle Phoenix le Dim 21 Jan - 18:52, édité 1 fois
Invité
Anonymous
Invité

Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 25 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Invité, le  Sam 5 Aoû - 21:48

[Comme ça fait plus d'un mois que y a pas de message je reprend le sujet.]

Rendez-vous en tête à tête. Avec Aria Morrison



Aujourd'hui c'est le jour J. Je me suis levé très tôt, mon rendez-vous en tête avec Aria. J'hésite entre un style bien classe ou à l'aise. J'opte pour le dernier toujours accompagné de mes mitaines.
Je trépigne d'impatience depuis ce matin neuf heures. J'ai tellement hâte.
Viens ensuite le moment de me mettre en route pour le parc.
Je croise pas mal de monde sur la route, certain me regarde étrangement, je me demande bien pourquoi...

Me voilà donc au parc. Le sol est sec, au lieu de me mettre près d'un arbre.
J'opte pour trouver un petit coin tranquille et je m'allonge, je place mes deux mains derrière la tête et je ferme les yeux pour ne pas être éblouis.
Et je rêvasse, depuis le temps qu'on attend cela tous les deux. Quel dommage qu'il est fallu qu'elle me voit avec Elhiya alors qu'elle ne savait pas que nous étions cousins... J'aurais dû lui envoyer un hibou... Pourquoi je ne l'ai pas fait d'ailleurs ?

Puis je repense à elle, Aria. Je me demande dans combien va-t-elle arriver, comment va-t-elle être habillée... Je suis sûr ça va être très jolie.
Je continue donc à rêvasser à ma lionne, avec grande impatience, avec grande envie d'être avec elle.
Rien ne va pouvoir me sortir de mais penser sauf elle.
Clairement amoureux, je ne pensais jamais dire ça, mais c'est le cas, je suis amoureux d'elle.

Vêtement de Jace:
 
Invité
Anonymous
Invité

Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 25 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Invité, le  Dim 6 Aoû - 15:28

LA Mutuel entre Jace et Aria pour tout ce RP


Soupir… Je désespère... Assise dans un coin de mon lit, je regarde tout le chantier que je venais de faire. Une tornade venait de passer dans mon dressing et tous mes vêtements étaient étalés partout sur le lit. Je ne sais pas quoi me mettre, c'est horrible ! Non pas que je n'ai pas suffisamment de vêtements, non pour ça, il n'y a aucun problème, c'est juste que je ne sais pas comment m'habiller pour notre premier rendez-vous. Je ne veux pas que ça fasse trop habillé, ni trop simple non plus. Comment s’habiller pour un premier rendez-vous au parc ? Donc du coup, j'enchaîne les essayages et les allers-retours devant le miroir. Après encore dix minutes d'essayage, je me décide enfin : un pantalon rose avec un débardeur blanc accompagné d’une veste en jean sans manche. Cette tenue devrait faire l'affaire. Je file rapidement à la douche et m'habille. Puis, d'un coup de baguette, je range toutes mes affaires dans mon armoire, il faut dire que la magie est assez pratique.

La coiffure maintenant... direction salle de bain. Je les attache d'abord en queue de cheval mais ça ne me plait pas. J'essaie de tourner les cheveux autour de l'élastique pour faire un chignon mais non non, ça ne me plait pas non plus. Je me regarde dans la glace, désespérée. Je pose mes coudes sur le lavabo et pose ma tête sur mes mains. Mais pourquoi je réagis comme ça ? D'habitude je ne me pose pas toutes ses questions. La raison est assez évidente : je veux simplement que Jace me trouve jolie. Je veux lui plaire. Je me redresse et retire l’élastique. Mes cheveux retombent et je remue ma tête en arrière, de gauche à droite pour que mes cheveux se remettent en place. Finalement, les cheveux détachés, c’est bien. Ils ondulent et bouclent par endroit. Je regarde l'heure et ouvre grands les yeux... Quoi ? Il est déjà 16h00 ! Nan mais je suis carrément mais complètement en retard ! Mais comment ai-je pu perdre, à ce point, la notion du temps ? J'attrape mon sac avec ma baguette à l'intérieur et file.

Dix minutes plus tard, j'arrive à notre lieu de rendez-vous et cherche Jace du regard. J'espère qu'il n'est pas parti, qu'il n'a pas cru que je lui avais posé un lapin... mes yeux s'arrêtent sur un garçon avec un pantalon foncé, un haut blanc et une veste noire. Il était allongé par terre, ses deux mains posées derrière sa tête. Je m'approche de lui et sourit en le reconnaissant. Mon serpent aux yeux bleus était là, mais je ne pouvais pas voir ses yeux océans. Ses paupières étaient fermées. Dormait-il ? Je me penche en avant et baisse ma tête vers lui. Mes cheveux tombent devant moi. Je le regarde et d’une voix douce, lui lance un « coucou ».


Dernière édition par Aria Morrison le Mar 12 Sep - 10:45, édité 1 fois
Invité
Anonymous
Invité

Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 25 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Invité, le  Dim 6 Aoû - 16:29

J'étais reposé, en train de rêvasser, rien ne pouvait me déranger. J'étais calme, mes mains derrière la tête, les yeux fermer.
Jusqu'au moment où j'entends une petite voix douce me dire « coucou », je me réveille en sursaut et m’assois, le soleil me brûle les yeux je place mes deux mains dessus.

-Aïe...

J'attends quelques instants que mes yeux s'habituent à la luminosité et je regarde la personne qui m'a réveillé. Elle est là, Aria.
Je la regarde de haut en bas.

-Tu est très belle.

Je lui prends la main et l'invite à s'asseoir à côté de moi. Une fois qu'elle assise je garde sa main dans la mienne et je regarde nos mains.
J'hésite, pourquoi j'hésite ? Ça ne m'est jamais arrivé je ne sais pas trop quoi faire.
Ok. Respire... Fais ce qu'il te plaît, ne te pose pas trop de questions ça ne sert à rien, suis ton instinct.

Je décide donc de m'allonger en posant ma tête sur ses jambes, et je garde sa main enlacée à la mienne.
Et je regarde ses yeux.

-J'étais hyper impatient d'être aujourd'hui...

Je m'arrête quelques instants je sens mes rouges devenir rouges.

-Vu qu'on est la à deux. Que rien ni personne ne peut nous déranger, tu veux faire quoi ?

Et je la regarde avec un grand sourire en lui caressant la main de mes doigts.
J'espère sincèrement heureux d'être là, avec elle.

-Juste avant... J'ai besoin de te le dire clairement, car ça me ronge depuis un mois maintenant... Je t'aime Aria.

Je soupire.

-Ça fait un bien fou de te le dire...

Je tourne un peut la tête, je suis totalement gêné.
Invité
Anonymous
Invité

Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 25 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Invité, le  Lun 7 Aoû - 1:03

Il sursaute. Mince, je ne voulais pas lui faire peur. Il se redresse pour s’assoir et je recule d’un pas.  Je le vois mettre ses mains sur ses yeux, surement gêné par la luminosité du soleil. Il me regarde ensuite et me dit qu’il me trouve jolie. Je rougis et le remercie timidement, me disant que j’ai bien fait de choisir cette tenue. Il me prend ensuite ma main et me tire doucement vers lui pour que je m’installe à côté de lui. Sans un mot, je m’exécute, appréciant le contact de sa main sur la mienne. Il s’allonge ensuite en posant sa tête sur mes cuisses et en gardant ma main dans la sienne. J’ai l’impression de vivre un rêve éveillée, je ne réalise pas que c’est vrai. J’ai peur de faire ou de dire quelque chose de maladroit ou tout simplement quelque chose qui risquerait de casser ce petit moment de complicité. Il tourne la tête vers moi et je croise son regard, ses magnifiques yeux bleus. Ceux qui m’ensorcèlent, ceux qui me font me plonger dedans. Je souris, je me sens tellement bien avec lui.

Il commence à me parler, et mes yeux descendent vers ses lèvres. Il m’avoue qu’il était impatient d’être à ce jour. S’il savait à quel point moi aussi je l’étais. Ça fait un mois que j’attends que l’on se retrouve que tous les deux et je ne pouvais pas demander mieux. Il continue de parler et me demande ce que j’ai envie de faire. Sincèrement, là, j’ai simplement envie que le temps s’arrête pour que je puisse profiter de ce moment avec lui. J’ai envie de poser ma main sur son visage pour caresser sa joue et ses cicatrices dont j’ignore d’ailleurs pourquoi elles sont là. Je voulais lui répondre, lui dire qu’on pourrait rester ici et papoter mais il reprend la parole, avant que je le fasse. Et… ce qu’il vient de me dire me fait rougir et des frissons parcourent mes bras. Mon corps est perturbé, il a chaud et il a froid en même temps. Juste deux mots, sept lettres, trois syllabes. Le pouvoir de ces mots est énorme quand ils sont prononcés par la personne que l’on aime aussi en retour. Parce que oui, je suis amoureuse de lui, je le sais déjà depuis quelques temps, mais de savoir que c’est réciproque, c’est un bonheur immense qui remplit mon cœur. Je me sens tellement heureuse et tellement bien ici, avec lui.

Il tourne la tête comme gêné par ce qu’il vient de me dire. Je soulève ma main libre pour la poser délicatement sur son visage. Et doucement, j’oriente sa tête vers moi pour qu’il me regarde de nouveau. Je le regarde tendrement pour plonger dans ses yeux et caresse sa joue de mes doigts. Cette sensation est tellement agréable. J’ai envie moi aussi de lui dire ce que je ressens pour lui, j’ai envie qu’il sache que c’est réciproque, j’ai besoin de prononcer moi aussi ces mots.

-  Moi aussi je t’aime Jace.

Comme il venait de l’affirmer, ça fait un bien fou de le dire. Je continue de le regarder et de caresser sa joue.
Invité
Anonymous
Invité

Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 25 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Invité, le  Lun 7 Aoû - 15:17

Je venais de tourner la tête j'étais clairement gêné, je ne sais pas vraiment pourquoi ? Je sais pourtant que c'est réciproque ou c'est simplement le fait de le dire à voix haute . Je ne sais pas.
Mais ce que je sais en revanche c'est qu'elle pose une main sur mon visage pour le tourner vers elle. Notre regard se croise et me dit qu'elle m'aime aussi en me caressant la joue. Je lui fais un sourire un peu idiot, cependant, je n'avais pas réalisé tout de suite mais elle caresse ma cicatrice...
Ma mâchoire se contracte un coup sec, et j'attrape sa main de ma main libre, et je l'arrête. Je la regarde avec un air désolé et je pose sa main dans mes cheveux.

-Excuse- moi... Je n'aime pas qu'on touche ma... mes cicatrices.

Puis je continue de la regarder, je ne la regarde même plus je suis en train de la contempler.

-Alors parle moi un peu mieux de ta ville... Camberley c'est ça ?

Et je continue de lui tenir la main depuis tout à l'heure, c'est agréable d'être ici à deux, j'aimerais lancer un arresto momentum pour le coup.

-Ma tête ne te gêne pas ? J'ai envie que tu sois à l'aise.

Je voudrais que tout ceci ne s'arrête pas, peut-être pourrait-elle me faire oublier ce que Ellana m'a fait aussi bien les cicatrices que le baiser empoisonné qu'elle m'a offert.

Je soupire un instant.

-Si on commence une relation ensemble... Tu veux savoir l'histoire de mes cicatrices ?

Et je me rend compte que je pose beaucoup de questions et que je ne le lui laisse pas le temps de répondre.

-Désolé... J'ai le trac.

Avec un sourire gêné.
Invité
Anonymous
Invité

Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 25 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Invité, le  Lun 7 Aoû - 22:59

Après lui avoir révélé que je l’aimais, il m’a souri. Mais aussitôt, son visage s’est crispé et a retiré ma main de son visage pour la poser sur ses cheveux. Ça y est, j’ai fait quelque chose que je n’aurais pas dû faire mais je ne vois pas quoi. Il s’excuse m’expliquant qu’il n’aime pas qu’on touche à ses cicatrices. Bon, bah je le saurais, faut pas que je touche… Je reste tout de même intriguée et j’avoue que je meurs d’envie de l’interroger sur l’origine de ses cicatrices mais je n’ose pas encore. Peut-être dans quelques temps ?

Ma main est donc maintenant posée sur ses cheveux. Il me regarde et me demande de lui parler un peu plus de ma ville. Je suis surprise qu’il se rappelle du nom exact. En même temps, nous n’habitons pas très loin l’un de l’autre, ça ne devrait pas m’étonner. Mais, ça me fait tout de même plaisir de savoir qu’il l’a retenu. Je n’ai pas le temps de lui répondre qu’il enchaîne, se souciant de savoir si sa tête posée sur mes jambes me dérange. Oh non, au contraire, j’adore tellement ce petit moment entre lui et moi. C’est tellement agréable. Et il reprend, ne me laissant toujours pas le temps de répondre. Il fait allusion à une relation entre nous, je suis contente qu’il prononce ces mots. Par contre, il semble vouloir m'expliquer d'où viennent ces cicatrices avant ça. Il finit par me dire qu’il a le trac et je souris.

Tout naturellement, mes doigts glissent sur ses cheveux et je commence à les caresser. Mon autre main est toujours dans la sienne. Le regardant dans les yeux, je lui dis :

- Evidemment que j’ai envie de connaître l’histoire de tes cicatrices mais j’ai aussi envie de te connaître toi, de tout savoir sur toi. Mais on n'est pas pressé. On a tout notre temps pour nous découvrir. J'ai pas envie de te forcer de parler de quoique ce soit. Je veux que ça vienne naturellement. En fait, je…

Je m’interromps quelques secondes pour essayer de retrouver mes mots et reprends :

- Je n’arrive pas à l’expliquer, mais je me sens bien avec toi. J’ai l’impression… que c’est normal en fait qu’on soit ensemble, ici, tous les deux.

Je retire tout doucement ma main de la sienne, ses mitaines me donnent chaud. Il faudra aussi qu'un jour, je lui demande pourquoi il les porte en permanence. Je frotte ma main sur mon pantalon puis la repose sur son avant-bras que je commence à caresser. Je repense à sa toute première question, ma ville et reprends donc :

- Alors pour Camberley, qu’est-ce que je peux te dire sur cette ville ? Le mieux, c’est peut-être que je te fasse visiter. Oh et j’avais déjà commencé à te parler de ça en cours de bota, mais on peut faire du trampoline, du karting, du billard ou même du bowling.

Je le regarde en rigolant, je pense qu’il ne sait toujours pas du quoi il s’agit.
Invité
Anonymous
Invité

Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 25 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Invité, le  Mar 8 Aoû - 17:56

Je la regarde, elle me caresse les cheveux, c'est agréable... reposant.
Après ma rafale de question, elle me dit qu'elle a envie de connaître l'histoire de mes cicatrices, qu'elle ne veut pas me forcer à parler de ça maintenant. Qu'est-ce qu'elle est compréhensible c'est dingue...
Cependant elle s'arrête de parler quelques secondes, j'arque un sourcil en la regardant et m'explique qu'elle n'arrive pas à comprendre certaines choses.

Je lève une main que je pose sur sa joue, et je la regarde avec un sourire.

-Ce n'est pas une impression c'est normal. Et heureusement que tu te sens bien avec moi, tu m'aimes après tout.

Et je lui fais un clin d’œil charmeur en reposant ma main. Et arrive la réponse à ma question, Camberley.
À oui... Trampoline, karting, billard et bowling...
Je fronce les sourcils en la regardant.

-On dirait de la torture... C'est violent ?

Je me sens un peu idiot de ne pas connaître de quoi elle parle...

-En tout cas je veux bien que tu me fasses visiter.

Je continue à la regarder, puis sans dire un mot je me relève.
Je me place derrière elle, et je la prends dans mes bras pour qu'elle s'appuie contre moi.

-C'est à mon tour.

En lui faisant un bisou sur la joue.
Je pose ma tête sur son épaule, avec mes mains sur son ventre. Je suis bien ici, avec elle dans mes bras.
Invité
Anonymous
Invité

Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 25 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Invité, le  Mar 8 Aoû - 23:24

Juste avant que je lui parle de Camberley et que je lui explique ce que je ressentais en étant avec lui, il m’avait caressé la joue en me disant que ce n’était pas une impression ce que je ressentais mais que c’était tout simplement normal. Le contact de sa main sur mon visage est une sensation unique, une sensation tellement agréable. Mais il avait ensuite reposé sa main et moi, j’avais continué à parler de Camberley et des différentes activités qu’on pourrait faire ensemble. Je ne peux m’empêcher d’éclater de rire lorsqu’il me demande si c’est de la torture et si c’est violent. Le pire c’est qu’il a l’air sérieux en le disant ! Il me dit ensuite qu’il est d’accord pour que je lui fasse visiter ma ville et j’en suis ravie.

Sans que je comprenne pourquoi, il relève sa tête et se lève complètement. Je le regarde, intriguée, me demandant s’il part déjà. Mais à ma grande surprise, il s’assoit derrière moi, plaçant chacune de ses jambes de chaque côté de mon corps. Il me sert ensuite dans ses bras me faisant légèrement basculé vers lui et me fait un bisou sur la joue. Je me sens rougir comme jamais. Il pose ensuite sa tête sur mon épaule droite et ses mains sur mon ventre.

Comme nous sommes positionnés, mes cheveux me tirent un peu. Je bascule légèrement ma tête en avant et avec ma main, je ramène mes cheveux vers la gauche. Je m’appuie de nouveau contre lui et il repose sa tête sur mon épaule. Je pose ensuite mes mains sur les siennes et ferme les yeux quelques secondes. Tout est tellement nouveau pour moi. Je sens sa respiration au niveau de mon cou et je me sens si bien comme ça. J’avais beau lire des romans d’amour, le vivre était tellement différent. Quelle merveilleuse sensation de se retrouver comme ça dans les bras de celui qu’on aime. Et je me mets à sourire en repensant à sa réaction lorsque je lui ai parlé du bowling. Je reprends donc là où j’en étais restée. Je me devais de lui expliquer un peu ce qu’étaient toutes ces activités. Je me tourne légèrement vers lui et commence mes explications :

- Je vais t’expliquer c’est quoi ces trucs qu’on peut faire à Camberley, parce que non, ce n’est pas de la torture. Ce sont des activités en fait. Pour le trampoline, imagine une toile qui est tendue sur des ressorts d’acier et en fait, on saute dessus. Bon, je sais, dis comme ça, ça a l’air assez ridicule mais c’est rigolo.

Je me mets à rigoler et reprends :

- Pour le karting en fait, t’es dans une sorte de mini voiture à une place et tu fais une course avec les autres voitures. Et le bowling, c’est un jeu de quilles. Tu as des quilles qui sont disposées sur une piste et tu dois les faire tomber à l’aide d’une boule. Mais ne t'inquiètes pas, si tu viens un jour à Camberley, je te montrer tout ça.

Je m’interromps quelques secondes nous imaginant tous les deux là-bas en train de faire ces activités. Je me demande ce qu’il y aurait d’intéressant à faire chez lui. Je l'interroge donc :

- Et à Teddington, qu’est-ce qu’il y a d’intéressant à voir et à faire ?
Invité
Anonymous
Invité

Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 25 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Invité, le  Mer 9 Aoû - 18:35

Elle pose ses mains sur les miennes, et se colle contre moi et moi ma tête sur épaule. Je suis bien ici, je ne me suis jamais senti aussi bien que maintenant.
Elle me parle de nouveau de Camberley, je l'écoute attentivement ça voie est reposante.
Le trampoline c'est une toile tendue sur des ressorts d'acier... Ça a l'air vraiment bizarre comme truc...
Cependant plus elle parler et plus ma tête pencher vers son cou.

-Alors... si je l'imagine de la bonne façon... On va un peu plus haut dans les airs c'est ça ? Rien ne vaut un balai. Bon ce serait paradoxal qu'un membre de l'équipe de Quidditch n'aime pas faire du balai...

Elle se met à rigoler et m'explique ce que sont un karting et le bowling.
Une mini-voiture et on fait une course avec d'autre personnes. Et le bowling c'est une boule et des quilles...
Vraiment bizarre les activités moldus...
Aria me demande ensuite ce qu'on peut faire à Teddington, mais avant toute chose.

-Je t'ai entendu rigoler, c'est que tu te moques de moi ?

Avec une voix triste, je pose ma tête contre son cou et je commence à lui faire des chatouilles.

-On ne se moque pas d'un serpent mademoiselle.

Je la laisse reprendre son souffle pendant que je repose délicatement mes mains sur son ventre, et en posant un baiser dans son cou.

-En tout cas, le bowling ça l'air le moins dangereux des trois.

Je tourne la tête pour la contempler.

-Il y a un musée d'art, une piscine, beaucoup de restaurant et de pub, ainsi qu'un théâtre. Il y a le Bushy Park, la fontaine de Diana est impressionnante.

J'ai envie de l'embrasser, c'est lèvre m'appelle. Elle tourne la tête et me regarde également, nos yeux se croisent.
Sans vraiment réfléchir, j'approche doucement mon visage du sien, et je pose délicatement mes lèvres contre les siennes.
Invité
Anonymous
Invité

Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 25 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Invité, le  Jeu 10 Aoû - 0:04

A peine ma question posée, il me demande si je me suis moquée de lui lorsque j’ai rigolé. Il avait l’air sérieux et surtout triste. Mais non, comment pouvait-il penser ça ? Comment pouvait-il croire qu’il s’agissait de la moquerie. Bah mince alors. Je n’ai pas le temps de lui expliquer. Il pose sa tête contre mon cou et retire ses mains des miennes. Il se met alors à me toucher plusieurs fois au niveau de mon ventre et sous mes côtes. Chatouilleuse comme je suis, je me mets à rigoler et à gigoter un petit peu pour qu’il arrête. Entre deux rires, j’essaie de lui dire :

- Mais… non… je… ne… me... moquais… pas !

Il décide enfin d’arrêter cette agréable torture et remets ses mains sur mon ventre. Je me remets tout doucement de mes émotions pendant qu’il profite pour me faire un bisou au niveau de mon cou. Je ferme les yeux au contact de ses lèvres sur mon peau. C’est tellement bon.

Il me dit que le bowling a l’air moins dangereux. Aucune de ces activités ne l’est en fait, mais il faudra que je les lui montre pour qu’il le constate par lui-même. Je tourne ensuite sa tête et croise son regard. Je me perds complètement dans ses yeux lorsqu’il me parle de ce qu’il y a de beau à Teddington. Mes yeux descendent vers ses lèvres… Et j’ai envie qu’il m’embrasse. Je lève les yeux et plonge de nouveau dans les siens.

♪ Musique ♪

Kiss me out of the bearded barley
Nightly, beside the green, green grass
Swing, swing, swing the spinning step
You wear those shoes and I will wear that dress

Oh, kiss me beneath the milky twilight
Lead me out on the moonlit floor
Lift up your open hand
Strike up the band and make the fireflies dance
Silver moon's sparkling
So kiss me


Comme lisant dans mes pensées, son visage s’approche doucement du mien et ses lèvres touchent les miennes. Je ferme les yeux et… je l’embrasse moi aussi. Sensation nouvelle que je partage avec lui. Mon corps revit une nouvelle vague de froid et de chaud. Je me recule légèrement, détachant ainsi nos lèvres qui étaient jusqu’à présent collées. Je me redresse et me tourne un peu plus vers lui. Je regarde ses yeux océans et souris.

Kiss me down by the broken tree house
Swing me upon it's hanging tire
Bring, bring, bring your flowered hat
We'll take the trail marked on your father's map

Oh, kiss me beneath the milky twilight
Lead me out on the moonlit floor
Lift your open hand
Strike up the band and make the fireflies dance
Silver moon's sparkling
So kiss me


Tout en continuant de le regarder, je passe ma main sur sa joue droite mais voyant sa cicatrice, ma main continue immédiatement son voyage pour se poser sur le côté de sa tête. Mes doigts glissent alors dans ses cheveux. Je l’embrasse de nouveau.
Invité
Anonymous
Invité

Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 25 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Invité, le  Jeu 10 Aoû - 19:48

Premier baiser pour elle, premier baiser réel pour moi. Sensation des plus agréables, elle recule son visage détachant nos lèvres et on se regarde avec un sourire.
J'arrive à lui dire.

-J'espère bien que tu te moques pas.

Elle m'embrasse de nouveau, je garde les yeux ouverts pendant que nous nous embrassons.
Puis c'est à mon tour de décoller nos lèvres. Et je la serre contre moi et je pose de nouveau ma tête près de son cou.

-Ton baiser est nettement plus agréable, que le premier que j'ai subi par le passé... J'espère que c'est agréable pour toi aussi.

Je lui caresse le ventre, et sans vraiment savoir pourquoi, je décide de retirer mes mitaines. J'hésite encore quelques instants, et je décide de lui montrer mes cicatrices sur les paumes de mes mains. Semblable a des coupures de couteaux de façon horizontale.

-Voilà ce qui ce cache sous mes mitaines...

Je cache ma tête contre son épaule, pourquoi ? Car j'ai honte. Je pourrais les cacher avec un sortilège, mais les cicatrices sont une partie de nous même s'ils nous rappellent de mauvais souvenirs.

-Tu es la deuxième personne sans compter mes parents à les voir...

Je pose mes mains sur son ventre, je soupire légèrement.

-Je comprends que tu souhaites tout savoir dessus. Donc, tu es sûr est certaine de vouloir connaître leurs histoires ?
Invité
Anonymous
Invité

Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 25 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Invité, le  Ven 11 Aoû - 0:18

Alors que je l’embrasse de nouveau tout en passant ma main sur ses cheveux, je me dis que je n’aurais pas pu espérer mieux pour mon premier baiser. Quoiqu’il puisse se passer par la suite, je sais que ce moment restera graver à jamais dans ma mémoire.

Il décolle ses lèvres des miennes et me serre de nouveau dans ses bras, en reposant sa tête sur mon cou. Il m’annonce alors que notre baiser est beaucoup plus agréable que son premier et me demande si pour moi, c’était également agréable. Je souris et lui réponds :

- Oui, c’était tout simplement magique

Il pose ensuite ses mains sur mon ventre et commence à retirer ses mitaines me faisant ainsi découvrir ce qui s’y cache. Ses paumes des mains étaient couvertes de cicatrices. Elles ressemblaient à des coupures de couteaux. Je ressens immédiatement une douleur au niveau de mon cœur en imaginant la souffrance qu’il avait dû endurer. Il m’avoue que je suis la deuxième personne qui les voit et me propose de tout me raconter si je le souhaite. Je suis énormément touchée qu’il veuille partager son histoire avec moi.  

Je me tourne alors vers lui, croisant ainsi son regard que j’aime tant. Avec ma main, je lui caresse sa joue gauche, celle qui n’a pas de cicatrice et je lui dis :

- Je ne veux pas te forcer à me raconter quoi que ce soit Jace. Si tu as envie de m’en parler, je t’écouterai sans problème et je te promets que je n’en parlerais à personne.


Evidemment que je meurs d’envie de savoir ce qui s’est passé. Pourquoi il a ses cicatrices dans ses mains et sur son visage ? Pourquoi il se sent obligé de les cacher ? Est-ce qu’il s’est affligé ça tout seul ou est-ce qu’on lui a fait du mal ? Des questions, j’en avais plein mais je ne voulais surtout pas qu’il se sente obliger. Je reprends :

- Mais si tu préfères m’en parler plus tard, j’attendrais.

Je me penche vers lui et l’embrasse tendrement. Je prenais vraiment gout à ses lèvres. Je m’allonge ensuite, en posant ma tête sur ses jambes et prends ses mains. Je les pose de nouveau sur mon ventre et glisse mes doigts entre les siens. Je le regarde, prête à l’écouter s’il en a envie.
Invité
Anonymous
Invité

Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 25 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Invité, le  Lun 21 Aoû - 21:59

Après qu'elle est fini de parler, elle m'embrasse de nouveau, ces lèvres sont douces. Et s'allonge ensuite en posant sa tête sur mes jambes, prend mes mains en glissant ces doigts entre les miens et les poses sur son ventre, je lui fais un grand sourire.

-Il n'y avait pas de magie dans notre baiser, juste, toi et moi.

Accompagné d'un clin d’œil.

-Tu es vraiment très gentille Aria. Une chance que ce soit moi qui en ai le droit. Pour en venir aux cicatrices.

Je baisse la tête pour la regarder.

-Je les ai eu en même temps, j'ai reçu un stupéfix, un métalo scencio, un terrorim et pour finir un diffindo. Contrairement à ma cicatrice sur le visage, j'ai un peu honte concernant ceux à mes mains.

Je lui montre à nouveau mes mains, mes souvenirs concernant l'acte que j'ai subi et ma vengeance me revienne à l'esprit.

-Je me suis faits en quelque sorte ces cicatrices moi-même... C'est pour ça que je les cache.

Je la regarde avec un sourire.

-Tu dois trouver ça bête non ? Tu as des cicatrices toi ?

En finissant ma phrase je la regarde dans les yeux, je contemple son visage qui me plaît tans.
Invité
Anonymous
Invité

Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 25 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Invité, le  Mar 22 Aoû - 11:33

Il m’annonce, en souriant, qu’il n’y avait pas de magie dans notre baiser. Je pouffe de rire. Effectivement, ça peut paraitre bizarre de dire cette phrase à un sorcier, mais c’était une expression moldue et je l’avais dite naturellement. Je vais pour lui expliquer pourquoi j’avais dit ça mais il reprend la parole, commençant à s’ouvrir pour me parler de ses cicatrices. Je l’écoute donc attentivement m’énumérer les différents sorts qu’il avait reçus. Il me montre de nouveau ses mains et m’explique que celles-ci, il se les étaient faites lui-même et que c'est donc pour cette raison qu’il les cache. Il me demande, pour finir, si je trouve ça bête et j’ai moi aussi des cicatrices.

Je baisse la tête regardant droit devant moi. Comment pourrais-je trouver ça bête, sachant qu’il y a un petit peu plus d’un an, mon frère avait fait une tentative de suicide et que c’était moi qui l’avais découvert allongé par terre ? Est-ce que Jace avait voulu faire la même chose ? Voulait-il lui aussi mettre fin à ses jours ? J’avais les larmes aux yeux en imaginant ce qu’il avait dû ressentir et endurer. Je pose mes mains sur les siennes et les soulève légèrement pour les regarder de nouveau. Je lui dis :

- Tu ne devrais pas avoir honte tu sais. Les cicatrices font ce que nous sommes aujourd’hui, elles font partie de toi, de ton histoire. Tu ne devrais pas les cacher.

Je relève la tête pour le regarder et croise son regard.

- En plus, j’aime bien toucher tes mains.

Je les repose sur mon ventre, en glissant de nouveau mes doigts entre les siens et reprend :

- Non, je n’ai pas de cicatrices.

Je m’interromps quelques secondes. Je n'avais pas envie de parler de moi. C'était de lui qu'il était question là. Mes yeux descendent et s'arrêtent vers sa joue, celle avec la cicatrice. Est-ce que j’ai le droit de l’interroger, de lui poser plus de questions sur ce qui s’est passé ? Je ne sais pas vraiment si je peux ou non mais j’avais envie de savoir, je voulais tout connaître de lui, les bonnes, comme les mauvaises choses. Je décide donc de me lancer :

- Qui t’a fait ça Jace ? Et pourquoi ? Et… tes mains… pourquoi tu t’es fait ça ?

Je regarde ses magnifiques yeux en espérant que je n’aurais pas été trop indiscrète et qu’il veille bien me répondre.
Invité
Anonymous
Invité

Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 25 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Invité, le  Jeu 24 Aoû - 22:44

Elle regarde mes mains, je suis gêné, je n'aime pas tellement ça.
Mais elle rajoute que je ne devrais pas avoir honte de les cacher, et qu'elle aime me toucher les mains, ensuite elle me demande qui me les a faite, que pourrai-je dire ? C'est ma préfète lorsque j'avais onze ans, elle m'a fait ça parce que j'ai mangé un bout de sa pomme.

-Je ne suis pas encore prêt pour ça. Peut-être un jour.

Je place une main contre son visage et le lui caresse délicatement.

-C'était une élève, j'ai faits l'idiot, en plus de manger dans son dessert. On peut dire que je m'en suis mordu les doigts.

Je soupire un instant, comment pourrai-je lui expliquer convenablement pour mes mains, j'hésite énormément.
Mais je préfère lui dire comme ça c'est passé.

-Je me suis volontairement coupé avec le filet de métal pour essayer de m'en débarrasser, mais avec un sortilège qui te provoque une terreur irrationnelle c'est très compliqué.

Je la regarde avec un petit sourire.

-Mais ne t'en fais pas, je me suis vengé, en partie.
Contenu sponsorisé

Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 25 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Contenu sponsorisé, le  

Page 25 sur 27

 Dans le jardin, sur la belle pelouse

Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26, 27  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.