AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 26 sur 27
Dans le jardin, sur la belle pelouse
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27  Suivant
Jace Becker
Serpentard
Serpentard

Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 26 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Jace Becker, le  Jeu 24 Aoû 2017 - 22:44

Elle regarde mes mains, je suis gêné, je n'aime pas tellement ça.
Mais elle rajoute que je ne devrais pas avoir honte de les cacher, et qu'elle aime me toucher les mains, ensuite elle me demande qui me les a faite, que pourrai-je dire ? C'est ma préfète lorsque j'avais onze ans, elle m'a fait ça parce que j'ai mangé un bout de sa pomme.

-Je ne suis pas encore prêt pour ça. Peut-être un jour.

Je place une main contre son visage et le lui caresse délicatement.

-C'était une élève, j'ai faits l'idiot, en plus de manger dans son dessert. On peut dire que je m'en suis mordu les doigts.

Je soupire un instant, comment pourrai-je lui expliquer convenablement pour mes mains, j'hésite énormément.
Mais je préfère lui dire comme ça c'est passé.

-Je me suis volontairement coupé avec le filet de métal pour essayer de m'en débarrasser, mais avec un sortilège qui te provoque une terreur irrationnelle c'est très compliqué.

Je la regarde avec un petit sourire.

-Mais ne t'en fais pas, je me suis vengé, en partie.
Aria Morrison
Aria Morrison
Gryffondor
Gryffondor
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 26 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Aria Morrison, le  Ven 25 Aoû 2017 - 9:10

Il m’annonce ne pas être prêt à en parler et caresse mon visage avec sa main. Je ferme les yeux, appréciant le contact de ses doigts sur ma joue. Il m’explique tout de même que c’est une élève qui lui a fait cette cicatrice parce qu’il avait fait l’idiot. Pour ses mains, à ce que je comprends, il s’est coupé avec un filet de métal pour essayer de s’en débarrasser. Je croise ensuite son regard et il conclut en me disant qu’il s’est vengé, qu’il ne fallait pas que je m’en fasse pour ça.

Je regarde le ciel, réfléchissant à tout ce qu’il venait de me dire. Je peux comprendre qu’il ne veuille pas me donner tous les détails de ce qu’il s’est passé. Moi-même, je ne suis pas prête de lui parler des problèmes qu’a eu mon frère et encore moins de sa tentative de suicide. Non pas que je n’avais pas confiance en lui ou que je ne voulais pas lui en parler. Non, ce n’était pas ça. C’est plutôt parce que ce souvenir m’est encore douloureux. Donc, je peux comprendre que ce soit difficile pour lui d’en dire davantage. Je lui réponds donc tout simplement :

- Ok. Le jour où tu voudras m’en dire plus, je t’écouterai sans problème. En tout cas, merci de m’avoir parlé de ça.

Je le regarde de nouveau. Je n’avais pas envie de gâcher ce moment entre lui et moi. Je me redresse et lui dis :

- Tu sais quoi ? On arrête de parler de tout ça, et on profite d’être juste tous les deux.

En lui souriant, j’approche mon visage du sien et l’embrasse de nouveau. Quelle douce et agréable sensation. Je crois que je ne m’en lasserais jamais. Je pose ensuite mon dos contre lui, de manière à ce qu’il me prenne encore dans ses bras et lui dis : « Sert moi encore dans tes bras ».

Blottie ainsi dans ses bras, je me sens bien. Le temps s’écoule tout doucement mais je profite de ce moment avec lui.
Jace Becker
Jace Becker
Serpentard
Serpentard
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 26 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Jace Becker, le  Lun 28 Aoû 2017 - 21:21

Nous étions les toutes les deux, nous parlions, nous profitions de ce moment ensemble rien que tous les deux, loin de nos maisons respectives.
C'est agréable. Elle me remercie de lui avoir parler de ça, et qu'elle préfère qu'on arrête de parler de ça, pour ne pas gâcher notre moment.

Elle m'embrasse, c'est lèvre douce contre les miennes. J'adore ça, ma petite lionne. Elle pose son dos contre moi et souhaite à quoi la sert dans les bras, je m'exécute et je l'enlace dans mes bras.

Je ne sais pas combien de temps nous sommes resté ici, ainsi.
Plusieurs minutes ? Une heure peut être moins ? Je ne sais pas, mais j'étais ici avec elle, cependant, toute bonne chose à une fin.
Il faut que je retrouve Elhiya, lui dire ce que j'ai trouvé.
Je redresse donc Aria, lui fait un délicat baiser sur la joue.

-Désolé, il faut que je retrouve Elhi, j'ai quelque chose de très important à lui dire, tu ne m'en veux pas j'espère ?

Je me relève, et je la relève également en lui prenant une main.
En le regardant je remets mes mitaines. Avec un petit sourire gêné.

-N'empêche, que tu es très très belle.

Je m'approche d'elle et je la prends dans mes bras, comme ce jour-là dans les escaliers.
Je l'embrasse et je m'éloigne, tout en la regardant, puis je lui fais un grand sourire et je pars.

[Fin du RP pour moi, :kiss: merci Aria]
Aria Morrison
Aria Morrison
Gryffondor
Gryffondor
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 26 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Aria Morrison, le  Mar 29 Aoû 2017 - 11:10

Ce qui devait arriver, arriva… il était l’heure de se séparer…

Il m’informe qu’il doit retrouver sa cousine pour lui annoncer une chose importante. Je le regarde, tristement, maudissant pendant quelques secondes Elhiya. Mais je me raisonne rapidement, me disant que de toute façon, il est déjà tard. Je ne dois pas oublier non plus que la Serpentard est aussi mon amie, je ne pouvais pas lui en vouloir, ou du moins, je ne devais pas. Et puis, je ne vais pas jouer le rôle de la petite amie hyper possessive. Je me suis toujours juré de ne jamais être ce genre de fille. Donc, quand il me demande si je lui en veux, je lui réponds :

- Non non, pas de problème, vas-y.

Il se lève et me tend la main pour m’aider à me relever à mon tour. Une fois debout, il remet ses mitaines pour cacher ses cicatrices et me regarde. Il me complimente alors, me disant que je suis belle. Je rougis un peu, je n’ai pas l’habitude qu’on me dise ce genre de choses. Il s’approche ensuite de moi et me sert de nouveau dans ses bras. Je ferme les yeux et respire son doux parfum. Je me sens tellement bien dans ses bras.

Reste encore un peu avec moi Jace. Ne part pas maintenant.

Mais il ne lit pas dans mes pensées. Il m’embrasse et part. Je reste plantée là, debout et souriante, en le regardant partir. Est-il conscient de l’effet qu’il fait sur moi ?

Lorsque je ne le vois plus, je me rassois dans l’herbe et soupire. Il me manque déjà. Je m’allonge ensuite en plaçant mes mains derrière ma tête. Les images de cet après-midi me reviennent alors en mémoire et je souris.


Fin du RP - Merci Jace :kiss:
Marjorie Lunas
Marjorie Lunas
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 26 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Marjorie Lunas, le  Mer 6 Sep 2017 - 22:10

Le vent souffle sur les plaines...
RP avec Mary Drake

Je me réveille doucement d'une belle nuit pleine de rêve farfelus. Je m'étire et m'assois dans mon lit. Bon, pas de cours prévus aujourd'hui, ni de rendez-vous. J'avais enfin un peu de temps pour moi. Je me lève tranquillement, m'habille d'un pantalon noir, un t-shirt gris et un pull Jaune. Je regarde par la fenêtre, personne dans le parc. Juste quelques oiseaux et les feuilles qui volent... Volent... Mon esprit les suit, lui aussi a envi de s'envoler. Et soudain, une idée me vient. Les conditions sont toutes réunies pour jouer avec un cerf-volant.

Excitée par mon idée, j'avale mon petit déjeuner en un rien de temps et file me brosser les dents. Je n'avais bien sûr pas amené mon beau cerf-volant ici, il était resté chez moi. J'allais devoir trouver le moyen d'en fabriquer un moi-même. Je retourne voir dans ma valise, rien. Dans la salle commune ? Rien. Je n'abandonne pas pour autant mon idée. J'avais découvert une vieille pièce désaffectée il y a peu de temps, peut-être qu'en cherchant un peu j'allais tomber sur un petit débarras où je trouverais mon bonheur car après tout, ce château possédait de nombreux recoins inattendu.

Les couloirs s'enchainaient mais pas la moindre trace de débarras. J'étais frustrée, déçue de ne pas pouvoir profiter de ce petit moment. Soudain, une petite porte se dessina sur ma gauche. J'étais quasiment certaine qu'elle n'était pas là avant. La curiosité prit le dessus, j'ouvris la porte et j'avais devant moi ce qui ressemblais aux réserves des ateliers d'arts plastiques moldues. La salle sur demande. Ca ne pouvait être que ça. Je pris tout ce dont j'avais besoin : un rouleau de tissu, des ciseaux, de la peinture, des pinceaux et de la ficelle.

Mes affaires sous le bras, je me précipite dans le parc. La fraicheur de la matinée me picota les joues mais je n'y fis pas attention. Seule dans mon petit coin de verdure, je pose toutes mes affaires par terre. Je découpe un carré d'un mètre dans le tissus, m'allonge à plat ventre dans l'herbe et commence à décorer mon futur jouet. Concentrée dans ma tâche, je ne fais même plus attention à ce qui se passe autour de moi.
Mary Drake
Mary Drake
Serdaigle
Serdaigle
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 26 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Mary Drake, le  Mar 12 Sep 2017 - 18:57

Come little Children

J'me suis réveillée ce matin avec un envie des plus singulières
Une faim, dévorante, j'ai envie d'ananas
Oui, ça commence à tourner en obsession de bouffe
Avec un peu de chance je vais finir par reprendre quelques kilos
Il serait temps
J'en peux plus de tourner en rond continuellement
Et là je cherche, j'ai fouillé toute l'école à la recherche de ce fruit juteux
J'ai regardé sous les lits, dans les couloirs, derrière les tableaux
~ ils n'étaient d'ailleurs pas content d'être dérangés
Mais je m'en fiche, sauf que là j'abandonne un peu
Eh oh, la motivation s'il vous plaît
Bah non, elle veut pas revenir
Tant pis n'est-ce pas ?
Je me suis contentée d'une pomme
Une vulgaire pomme
J'ai eu l'impression de faire du cannibalisme, de me manger seule,
Après tout, j'ai été, de nombreuses fois une vulgaire pomme quand le ver était là
Je m'en veux un peu, mais tant pis
Les envies n'ont pas passé, j'imagine qu'il manquait cependant de volonté
Demain je ferai mieux
C'est avec un peu de remords, qu'assise sur une marche
Je dévore ma compatriote
Une fois je croque, deux fois et trois
Quand je pense avoir fait le tour, je tiens le trognon
Juste devant moi, très bien placé
Puis j'me demande si il peut parler
- Eh toi, tu sais dire quelque chose ?
Deux petits yeux gris apparaissent
Les paupières clignent
Elle m'ennuie déjà
Une petite bouche
À croquer
Un petit toussotement de sa part
J'crois que je l'ai énervée à l'avoir mangée
- Espèce d'ordure, tu m'as bouffée !
Des bébés bras et jambes apparaissent
Elle tente de fuir
Qu'elle imbécile cette pomme
- Entre nous deux, c'est toi le déchet à ce que je sache
Je fais faire à la tige des tourbillons
Il tente de sauter mais n'y arrive pas
Haha
- Je n'ai pas choisis mon statut, moi !
Hum
Le faire parler n'était pas une bonne idée
- Allez salut le trognon pas trop meugnon
Il râle, pleure, chiale, et j'en passe
Baguette pointée sur lui je le fais disparaître
Je ne pensais pas qu'un déjeuner pouvait être si épuisant

Je sais pas quoi faire alors je sors, je vais voir un peu ce qu'il se passe dehors
Sans idées derrière la tête je finis dans le parc de Poudlard
Je l'aime bien, il est accueillant
Puis y'a le Chêne
Je vais le voir un peu, avec lui aussi je finis pas discuter
On parle de tout et de rien, c'est un bon ami
Je ne reste pas longtemps, juste quelques moments
Histoire de prendre des nouvelles
On ne parle pas de métier, non, juste de vie, de pans
Il demande ce que deviens l'autre, je dois lui répondre avec regrets
Conteuse de lettres, j'ai expliqué en gros, ce qu'il m'avait dis
Je l'ai rendu triste, le pauvre
Alors je lui ai fait un grand câlin
Avant de reprendre mon chemin

Et plus j'avance, plus le tout devient simple, des courbes, des lignes droites
Un peu plus de relief, comme si c'était sucré
Plus je vais vers cette fille, là bas, qui bricole
Plus j'ai cette impression de rétrécir
C'est idiot mais rigolo
Je termine en courant
Vous savez, les enfants, ils ont cette curiosité limite abusive
Mais qui font d'eux des être tous mignons
SAUF QUE
Bah en fait, les plus grands, ils l'ont aussi
Pourtant faut cacher, sinon c'est mal vu
Pourquoi eux ils ont autant de privilèges ?
Alors que une fois qu'on a un certain âge, on ne peut plus commettre d'erreurs
ça commence à bien faire tous ces interdits
Au final, j'arrive devant elle, plus rien à fo*tre des règles, des codes
C'est mieux de vivre sans, les "normes" elles sont nulles t'façon
Je m'accroupis en face de la petite fille, comme ça c'est bien
Je vois les coupes, les cadres, les fils
Que peut-elle bien faire ?
Elle ne paraît pas vieille
Tant mieux ! Rien ne peut donc l'arrêter !
Si ça se fait, elle a toujours l'étincelle !
OWIIII
- Coucou, moi c'est Mary
J'ai dix-sept ans depuis quelques jours, et c'est trop nul
Mais chut, c'est un secret
Faut pas l'dire !
L'année passée à mon anniversaire
On a pas été zentil avec moi
Alors j'veux que cette année
J'reste dans un monde bisounours
- Qu'est-ce que tu fabriques ? Je peux t'aider ?
À l'époque
Suffisait de demander
Pour finir amis pour la vie
J'aimerai que ça recommence
J'men balance de ce que ILS pensent

Marjorie Lunas
Marjorie Lunas
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 26 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Marjorie Lunas, le  Mer 13 Sep 2017 - 0:12

Mon carré de tissu devant moi, je le cale avec une pierre à chaque coin pour qu'il ne s'envole pas. Cogite, cogite... Qu'est ce que je pourrais bien faire... Je cherchais l'inspiration partout autour de moi et soudain, une idée me vint. Sans trop savoir pourquoi, la Vague Hokusai pointa le bout de son nez dans mon esprit. Je commença à peindre ma vague de différentes teintes de bleu et de vert. Une fois fini je commenças à donner vie au ciel de mon œuvre. Jaune, rouge, orange s'embrassaient sur mon ciel.

Soudain je sentis quelqu'un prêt de moi. Je n'eu pas le temps de relever la tête que la silhouette parla :

- Coucou, moi c'est Mary. Qu'est ce que tu fabriques ? Je peux t'aider ?

Je m'assis face à la jeune fille. Elle n'avait pas l'air de se moquer de moi et paraissait vouloir sincèrement m'aider. Je lui répondis tout sourire :

- Salut ! Moi c'est Marjorie ! Je suis en train de me fabriquer un cerf-volant. Malheureusement j'ai bientôt fini mon dessin... Mais tiens si tu veux ! Il me reste encore plein de tissus, j'ai des pinceaux, de la peinture, tu peux t'en faire un aussi si tu veux ! Et comme ça après on pourra faire la course de celui qui va le plus haut dans le ciel et qui touche le Soleil !

J'attrapais tous les précieux outils ainsi que les ciseaux afin qu'elle puisse choisir la taille et la forme à donner à son objets.

- J'irais chercher des branches, le temps que tu finisses, pour tendre le tissu !
Mary Drake
Mary Drake
Serdaigle
Serdaigle
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 26 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Mary Drake, le  Dim 24 Sep 2017 - 21:42

Je suis en face de la fille, j'aimerai lui demander, poser des milliers de questions. On sait jamais, elle a peut-être les réponses à plusieurs de idées qui n'en ont pas. Il ne faut pas sous-estimer des enfants. Regardez, je suis toute vieille et on me surestime. Faudrait juste nous laisser tous vivre dans un monde bisounoursé quitte à ce qu'il soit le plus grand stéréotype de la planète. Est-ce mieux d'être un heureux c~n ou de tout savoir en ayant des cauchemars tous les soirs ? Je crois que je préfère la question de la stupidité. J'en suis presque sûre en fait, parce que savoir, ça fait à chi~r de mal. Connaître une partie sans être certains du fin mot de l'histoire aussi. Un fragment, pas de suite, une frustration à toute épreuve. C'est compliqué. Difficile aussi à supporter. Après on s'étonne que je parle à des morceaux de pomme, à une poupée aux yeux boutonnés. Je chercher juste à fuir les mauvais rêves. J'ai envie de retourner dans l'inconscience. Où rien n'est grave, où même les messieurs aux visages effrayants qui proposent des bonbons à n'importe quel gosse qui passe soient des anges venus du ciel pour être gentils. Mais je peux pas. Jamais. Nul.

Pour ça que
Je me permets de marcher
En retrouvant cette gaieté
Quand une amie peut être proche
Suffit juste de demander
C'est ça qui est chouette
Pas besoin de casser des pattes
Suffit de rester ouvert et de parler
La société, si elle pouvait être comme ça
Ce serait bien
Prenez exemple !
Stupide vie
sans importances
Et vivons dans un monde dirigé par des innocents

La petite que j'ai interrogé s'assied en face de moi. On a un joli début. Toute sourire, je laisse reposer ma tête sur mon poing. Cioul, je me suis presque fait une copine pour jouer. Elle me dit qu'elle est entrain de faire un cerf-volant. Oui, je vois. C'est vrai que ça manque un peu ça. Je suis même pas sûre d'en avoir déjà fait. On habitait pas dans des lieux propices pour ça je crois. C'est trop cool, je vais faire un truc tout nouveau ! Elle m'explique que je pourrais pas l'aider mais que je peux m'en faire un. Trop trop bien. J'ai déjà envie de la serrer dans mes bras. « Merciiiii. C'est trop trop trop génial. » Je prends du tissu et regarde comment elle a fait puis essaie de reproduire. Une fois que j'ai une forme à peu près potable, je fais un joli dessin [lien vers le joli dessin]. Un soleil, comme sun, du bleu, comme le ciel. Des nuages, pasque c'est joli, puis deux coeurs, juste... Bah j'avais envie en fait... C'est pas plus compliqué que ça hihi. Mais après on fait quoi ?

Réfléchir
...
Bon bah non j'ai pas la réponse. Va falloir demander
-Et après faut faire quoi pour qu'il aille dans le ciel ? J'aime bien l'idée du ciel moi, mais faut qu'il touche vraiment le bleu là-haut, y'a un truc avec de la ficelle mais je sais pas trop, j'suis pas experte en cerf-volants moi. Tu m'apprends ?

Bon j'essaie quand même de trouver toute seule. Je range correctement la peinture, puis je regarde les ciseaux. Trop dangereux, si je me rate faudra tout recommencer, et j'ai pas la patience. C'est vraiment fâcheux. Rholala. Hum j'imagine qu'elle a de la corde. Où est-ce que je pourrais l'accrocher ? Et si j'avais raté la forme ! Non mais non. Angoissée, je compare vite fait avec le sien sans vraiment lui demander son avis. J'espère qu'elle m'en voudra pas. Mais non, c'est pas ça la réponse. J'en sais rien. Et bah vous savez quoi ? J'aime pas ne pas savoir, c'est tout nulos, et en plus on est akotédlaplak après.
Marjorie Lunas
Marjorie Lunas
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 26 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Marjorie Lunas, le  Mar 26 Sep 2017 - 2:18

Je finissais tranquillement mon dessin et vit que ma nouvelle copine avait commençait à décorer le sien. Encore une touche de bleu, un peu de noir, un poisson, une étoile de mer et hop ! Mon dessin était terminé !

- Voila ! J'ai fini ?? tu aimes bien ? Dis-je en montrant mon chef d'œuvre :

Chef d'oeuvre:
 

Bon, il fallait maintenant s'attaquer à l'armature du cerf-volant. Je regarda un instant les dimensions du cerf-volant de Mary, c'était à peu près les mêmes que le mien.

- Je reviens, je vais chercher du bois ! Finis tranquillement, je vais en ramasser pour toi aussi !

C'est ainsi que je partis en direction de la partie plus arborée du parc, à la recherche du bois parfait. Celui-ci ? Trop fragile. Lui ? Non trop petit. Ca ? Trop tordu. Décidément ! Je n'avais pas fais tout ça pour qu'au final je ne puisse jamais le finir ! Rien n'allait... Qu'est-ce que j'allais bien pouvoir dire à Mary si je ne trouvais rien ??? Soudain, je trouva la perle rare, le Saint Graal. Du bambou près du lac. Bon bien sur ce n'étais pas le gros bambou asiatique, mais les longues tiges fines et droites étaient parfaites. J'en attrapa quelques uns, avec ça on aurait de quoi faire. Je revins tranquillement vers Mary, qui, semble-t-il, donnait la touche finale à son œuvre. Elle me demanda alors ce que l'on devait faire maintenant.

- Wahouuuuu ! Il est trop trop beau !! Regarde, moi j'ai trouvé ça ! On va couper le bois exactement à la taille des diagonales, et on va faire une crois, comme ça. Et là on va attacher les 2 bouts de bois avec de la ficelle mais faut que ce soit super solide hein ! Sinon ça va être tout de travers... Tu y arrives ? Oui voilà comme ça. Ensuite faudra fixer ça au tissu, mais d'abord faut qu'on attende que ça sèche... Je m'appliquais pendant ce temps à bien sérer les 2 bambous entre eux, ne lésinant pas sur les tours de ficelle. Je réfléchissais à la suite : fixer sur le tissus en faisant de petites encoches, Ok... Ensuite tendre la ficelle d'un bout à l'autre et enfin ... Accrocher le tout à une loooooongue ficelle pour le faire s'envoler très haut. D'ailleurs, je n'avais aucune idée de la longueur à utiliser pour cette dernière étape. Je me tourna vers la jeune femme :

- Dis Mary ? Tu crois qu'il est à combien de mettre le ciel ?
Mary Drake
Mary Drake
Serdaigle
Serdaigle
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 26 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Mary Drake, le  Mar 24 Oct 2017 - 7:48

Sorry I'm late

Elle me montre, sa création, jolie, douce, belle, eautée. J'ai dessiné le ciel, elle la mer, finalement tout cela forme un joli tout complémentaire. Soupire, de rire, de bonheur, dans cet acte si simple de cerf-volant. C'est enfantin, gai, sans prise de têtes. Je vois bien ce moment durer, dans le temps, même quand il sera fini. Le parc a de plus en plus de bons souvenirs alors que l'enceinte de l’école me donne de plus en plus envie de partir. J'devrais peut-être demander, je sais pas moi, de pouvoir dormir ici. Ce serait chouette comme principe, et calme, et... Relaxant j'ai envie de dire. Puis je serai loin d'eux, loin de beaucoup de choses, et ce sera tant mieux. Je regarde nos deux peintures, nous sommes vraiment de grandes dessinatrices. Mais c'est pas fini, elle s'en va, chercher du bois. Je suis seule avec euh, bah ces trucs là.

Un morceau d'bois et pomme d'api, tapis tapis bruneuh
Un morceau d'bois et pomme d'api, tapis tapis gris
Lalalalala
Je chante mes chansoneuh
Lalalalala
En tournant en rond
Vive les sornettes et les noisettes
Dans un dessert ou au plafond  
Quand tout est gris on chanteuh chanteuh
Tapis tapis rougeuh
Quand tout est gris on chanteuh chanteuh
Tapis tapis bleuh

Elle revient et m'explique. Je comprends pas un traître mot de ce qu'elle raconte mais au moins la technique du mimétisme fonctionne, il suffit juste de euh, voilà, on a compris quoi. Ensuite on doit laisser sur le côté pour que ça sèche, donc j'abandonne momentanément ma création avec regrets. J'espère juste que nous ne serons pas encore là demain, pasque demain, c'est un autre jour comprenez-vous, et peut-être que je perdrai l'envie qui m'est si chère en ce moment de faire aller un cerf-volant. La petite fille me demande ensuite la distance d'ici au ciel, et je commence à me rendre compte que ça doit être loin, loin. J'me sens petite, comme quand Alice a mangé le truc pour rétrécir. Si petite même, que pendant un instant, je me demande si il est possible de frôler le ciel du bout des doigts. J'essaie, en sautillant, mais ça ne fonctionne pas. Alors je fais l'enfant sage, certaines personnes disent qu'il faut se comporter comme une image de potage. J'essaie de faire fonctionner mon cerveau - pas une mince affaire j'le jure - mais rien n'y fait, je n'en sais rien. Alors j'évalue la corde, elle est grande mais petite. Pfeu, c'est compliqué tout ça.

- Beaucoup, beaucoup beaucoup de mètre. Au moins 100 ! ou 1000 ! ou... Y'a un chiffre plus grand après ? En tous cas, faudra toute ta corde, alors autant la diviser en deux directement, comme ça on est sûre que y'aura pas de problèmes de jalousie.

Aussitôt dit, aussitôt commencé, je m'applique à trouver la juste moitié, sans faire de nœuds évidemment, parce que les nœuds après pour les démêler, une vrai patastrophe ! Une fois trouvé, je coupe, pile poil, poil pile, la pièce a roulé pour tomber sur le milieu. Héhé. Après faut accrocher mais ça c'est pas de mon ressort.

- On fait comment après ? Puis euh, si jamais ça sèche pas vite, on peut souffler dessus nan ?
Marjorie Lunas
Marjorie Lunas
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 26 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Marjorie Lunas, le  Lun 6 Nov 2017 - 0:57

Je la regarde s'appliquer à coté de moi et reproduire mes gestes. Elle est plus agée et à donc plus de force que moi, sa croix de bois et bien mieux serrée que la mienne... Oh et puis zut, si c'est pour que mon cerf-volant se casse, c'est pas rigolo du tout...

-Dis Mary, tu peux serrer ma croix comme la tienne ? J'ai beau tiré de touuuuute mes forces, je pense que tout va se défaire avant même qu'il ait décollé...

Nous partons ensuite dans une analyse ultra scientifique du ciel afin de déterminer sa hauteur. Je vois la jeune fille sautiller, le bras en l'air, tentant de le toucher. J'ai toujours été super forte en maths, alors je me lance dans un grand calcul :

Elle doit faire au moins 1m70, peut être même 1m80 ! Oh oui surement 1m80. Et en levant les bras comme ça elle doit bien faire 2m30 ! Et puis elle fait des petits sauts, on est à 2m50 ! Oui voila, je suis sûre de moi, le ciel est à plus de 2 mètre et 50 centimètres du sol... Nous voilà bien avancées tiens... Mais heureusement Mary trouve la solution. Elle prend tout simplement le restant de corde et la coupe en 2, m'en passant un bout.

- Ah oui t'as trop raison, c'est bien mieux comme ça ! Là je suis presque sûre qu'on touche le ciel !

Je jète un coup d'œil sur les tissus posés au sol.

- Regarde Mary ! C'est déjà presque sec avec le vent ! Mais t'as encore raison, on va l'aider en soufflant sur les parties pas encore sèches, c'est facile à repérer, c'est les parties qui brillent un peu. Tu vois là regarde c'est tout humide encore. *Fuuuuuu fuuuuuuuuuu* (alors ça c'est le bruit de Marjorie qui souffle sur le tissu, on ne juge pas s'il te plait, les onomatopées et moi c'est pas facile facile...) Voilà c'est sec ! Alors maintenant on le retourne DE-LI-CA-TE-MEEEEENT. Voilà... Et maintenant c'est très simple, Il faut juste faire des petits trous sur les coins, tu met la croix dedans.... Tu met de la ficelle pour que ça tienne bien... Tu... tires... bien... fort.... Euh d'ailleurs si tu pouvais m'aider encore une fois...

J'attrape alors mon long bout de ficelle. Et le fixe au bois, je me tourne vers la jolie jeune fille avant de lui lancer sur un faux-air de colonel des armées, enfin tel que je me l'imagine :

- Votre cerf-volant est prêt au décollage commandant Mary. Le ciel est à 1000 mètres, le vent est super puissant, toutes les conditions sont réunies. Attention au décollage...
Mary Drake
Mary Drake
Serdaigle
Serdaigle
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 26 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Mary Drake, le  Dim 26 Nov 2017 - 20:12



Nous terminons ces petits losanges de vies que représentent les cerf-volants. C'est étrange, rigolo. Un sourire ne quitte pas le bord de mes lèvres depuis que nous avons commencer. Peut-être que si en fait, mais pour une mine concentrée, ce qui n'est pas si grave vu qu'après nous pourrons nous amuser et n'être qu'à une corde du bout du ciel. Souffler ce n'est pas aussi reposant qu'on pourrait le croire. On doit donner beaucoup beaucoup d'oxygène pour ça. C'est épuisant. Une fois que j'ai donné ce que j'avais, mon petit corps s'étale dans l'herbe, tout en attrapant encore l'objet bientôt volant pour terminer. Heureusement que la petite fille est là pour donner des directives. Elle s'y connait bien, en cerf-volant. Tu en as déjà fait avant ? Sans doutes que oui pour être aussi douée mais j'pose la question comme ça elle pourra peut-être me montrer son univers plus tard. D'abord faut avoir fait voler ce petit machin là, très haut dans le ciel, voir sur ses côtés aussi si ils acceptent. Mais j'suis certaine que se sont des gentils, vont pas me dire non.

D'ailleurs les paroles de mon amie - ouai on va dire ça, j'suis certaine que c'parfait comme petit nom ça, amie, elle m'a bien aidé quoi - prédisent un décollage assez rapide. Allez Mary. Et Marjorie. Oh mais ça rime en plus... On va réussir. J'ai une cape de super-Mary t'façon, alors il suffit de mettre un peu de poussière de fée et ça volera hauuuuut très haut. Mais pour plus de chance de réussite, je prends encore un peu de peinture sur le bout de mes doigts et vient tracer un S géant sur ma jolie oeuvre. Ainsi il aura encore plus de chance pour s'en aller super méga giga supra utlra loinnnnnnnnn.

Maintenant il faut le faire aller dans le ciel et je ne sais pas trop comment ça fonctionne. Une nouvelle fois je risque de devoir me reposer sur les acquis de la grande entrepreneuse. Faut quand même essayer avant. C'est ridicule de se laisser décourager. J'écarte bien les épaules. Vent, t'as intérêt à être avec moi. Sinon... Coup de baguette magique sur ton petit nez. Parce que oui, j'ai décidé que le vent il avait un nez. J'espère que personne n'est contre ma découverte dans l'assemblée. Pour commencer, je prends un tout petit peu de fil et laisse peu de place à la voile, histoire que. Nan en fait j'ai pas d'explication, juste envie c'tout. Ptet que si on gonflait d'hélium ça fonctionnerait mieux... Là elle veut pas y aller. Pourtant j'ai donné le go y'a pas si longtemps que ça - instant pls - mais non ça vaaaaaa.

Nouvelle tentative. J'envoie dans l'air. Au début il se passe rien. Mais j'y crois très fort. Même que je pense en fronçant les sourcils et en fermant les yeux. Toute ma concentration est requise. Gnnnnnn... Après quoi j'entrouvre un œil. Oh mais ça y est. Il est en l'air. Youpiiiiiiiiiie pousse un petit cri aigu qui ne vient d'on ne sait pas où. C'est bien dommage. J'fais en sorte que la corde soit bien rentabilisée. L'air s'engouffre et le fait voler. Des petits yeux fixent tout ça. Eh bien oui, ça touche le ciel. Waaw.
Marjorie Lunas
Marjorie Lunas
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 26 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Marjorie Lunas, le  Sam 2 Déc 2017 - 1:21

Place, tir, serre, tend, coupe, resserre. Notre cerf-volant est tout beau maintenant !

- Oui ! Mais d'habitude je fais juste le dessin et mon papa il fait le reste ! Mais je l'ai déjà vu faire au moins 1 millions de fois du coup je savais faire aussi ! J'en fais presque tous les jours pendant les vacances d'été ! Mais je recommence pas tout à chaque fois, tu peux utiliser ton cerf-volant jusqu'à ce qu'il soit cassé ! Moi le plus souvent il fait 1 ou 2 semaines ! Et puis après il se prend un arbre et il se casse... Alors je recommence ! Et toi tu joue à quoi ?

Je sais qu'elle est plus âgée que moi, mais ça l'empêche pas de jouer non ? Alors bon... Et puis si elle joue plus, je suis sûre qu'elle me dira ses jeux de quand elle était petite ! En attendant je crois bien que tout est prêt, elle ajoute un S comme Superman sur son tissu, d'un mouvement fluide du poignet. Mary se lance, au premier essai, le vent ne s'engouffre pas dans la toile et ne décolle pas, mais le suivant est le bon ! Le voilà super haut dans le ciel !!!

- Oui super !!!! Regarde c'est trop beau, avec le soleil on voit ton dessin et ton S !!! Super-cerf-volant !!! Le but c'est de toujours avoir ton fil tendu ! Alors si tu sens qu'il veut monter, lache un peu de corde pour le laisser monter !

J'élance le mien, bonne vieille technique à l'ancienne : mettre le cerf-volant par terre, et courir le sprint de ma vie à la vitesse de la lumière pour faire soulever la toile jusqu'à ce qu'il atteigne suffisamment de hauteur pour bien capter les courants d'air. Maintenant qu'il est lancé, je rejoins doucement Mary, faisant attention à garder la bonne hauteur de mon jouet.

- T'as vu c'est trop cool hein !

J'adore cette sensation, le vent autour de moi, le petit pincement de la cordelette sur mes doigts... Un peu de mon monde dans cet univers, pas de magie, juste un vent frais et un jouet, un sourire et un souvenir.
Mary Drake
Mary Drake
Serdaigle
Serdaigle
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 26 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Mary Drake, le  Ven 22 Déc 2017 - 21:32

musique

La cordelette ondule tournoie et soupire entre mes mains dotées de yeux émerveillés. Parce que oui, aujourd'hui, j'ai décidé que mes mains avaient une conscience propre, mes bras aussi, mais eux ils sont reliés aux doigts. Je ne sais pas comment ils font, pour faire voler le voile si haut, si joliment. En tous cas ce n'est pas moi, je n'ai pas cette délicatesse au goût d’allégresse il est donc totalement impossible que tous ces empilement viennent de mes propres pensées, mes actes, non, ce sont elles, si blanches, aux longues branches squelettiques. Je ne le savais pas avant, mais maintenant je peux l'affirmer. On en découvre chaque jour, malgré les cheveux qui s'effilent, un peu comme un bracelet qui a trop de fois rencontré les tempêtes de l'eau, de l'air, et pourquoi pas du feu et de la terre. Je ne m'y connais pas en matière d'usure bracelière. En parlant de ça, il m'est dit dans l'oreillette droite que ça ne vit pas bien longtemps, un cerf qui vole. Dommage, je l'imaginais éternel. Question qui coupe, Ne peut-on donc pas lui enlever son éphémère ? avant de réfléchir à la sienne. C'est vrai ça, à quoi est-ce que je joue ?

Il y en a des réponses
Tantôt philosophiques
Tantôt réalistes
Tantôt effrayantes
Je pourrais répondre je ne joue pas
Claquer la langue au lieu de la tourner sept fois
Mais je décide que non
Elle a été si gentille
Puis ce serait un mensonge
Aujourd'hui je joue
Redeviens une petite fille

Hum, pleins de jeux
J'aime bien regarder les nuages
Puis sauter dans les flaques d'eau
Imaginer, avec une pomme croquée
Des millions d'histoires à raconter
Prendre un livre
Le lire ou le colorier
Tracer dans l'herbe avec un morceau de bois
Des dessins sortis de ma petite tête
Puis il y a Stella, ma poupée partie en voyage
Mais toujours quelque part
Quand elle reviendra je te la montrerai
Tu vas l'adorer


D'ailleurs la gamine, elle aussi elle s'élance, avec quelques pas, dans le royaume ici bas. J'observe mais ne bouge cependant pas, il déjà bien, mon ami volant, un peu comme Charlie au final. Puis il touche déjà le ciel, je n'ai pas envie de viser l'espace aujourd'hui. Les gens se cassent beaucoup trop la tête avec leurs fusées, quand il suffit juste d'acquérir un petit volant, d'y mettre un peu d'amour et de peinture, de vent et de cascade, pour approcher les étoiles. Cou tendu, telle une girafe j'observe et j'admire. C'est dans cette position que je trouve son petit nom. SIGFRID ! Voilà. C'est bien ça. Je valide totalement. Suffit de lui dire maintenant. Mon cerf-volant à moi, il s'appelle Sigfrid. Simple et rapide, aucun son alambiqué. Je suis plutôt assez fière de moi.

Puis j'avance un peu, je joue, et je commence à trouver le temps long. Et court. Je ne sais pas ce qu'il se passe mais c'est cette drôle d'impression où on pense que ça passe vite mais que en fait non. Un peu comme quand on essaie de se convaincre dans le vent, parce que au final tout le monde s'en fiche de notre vision du temps. Mais lui, mon petit voile adoré, comment le vois-tu ? Sentiment de cruauté, de le garder, de le maintenir en l'air tel une poupée. Je lui ai donné vie, mais est-ce pour autant que je dois le garder sous mon joug ? Je ne crois pas. Les parents qui veulent enfermer leurs enfants ne sont que des dictateur. Je ne veux pas apporter de malheur à mon pauvre petit Sigfrid. Dans quelques minutes, je vais lui rendre sa liberté. C'est décidé !
Invité
Anonymous
Invité

Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 26 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Invité, le  Mer 24 Jan 2018 - 21:24

RP avec Eliott Jenkins
LA accordée

J'avance la lettre à la main, je ne sais pas comment expliquer ce que je ressens à la suite de cette nouvelle. Une certaine appréhension c'est certain, beaucoup de curiosité également, et d'une coté peut-être que je suis aussi contente. Mais voyons voir ce qu'il en est avant de trop se réjouir, mais une partie de moi espère que ça soit quelqu'un avec qui j'aurais un lien.
J'avais reçu cette lettre de ma mère il y a quelques jours, sur le coup j'avais cru à une mauvaise blague, mais ce n'était pas trop son genre. Alors ma seconde réaction était tout bonnement de retrouver cette personne, ce fut assez laborieux, surtout qu'elle n'avait pas pris la peine de préciser sa maison ou son année. J'avais donc procédé d'une façon que je jugeais efficace, j'avais interrogé d'une manière plus ou moins discrète un élève de chaque maison et de chaque année, jusqu'à tomber sur la bonne.

Il devrait se trouver par là d'après les indications, je devrais facilement le reconnaître. Cachant la lettre dans ma poche, je pénètre dans le parc, pour l'instant je ne lui dirai rien, je vais attendre un peu de le connaitre un peu plus, et surtout d'en apprendre mieux. Je voulais d'abord voir à qui j'avais à faire. Je crois que c'est lui là bas, uniforme de Serpentard, et il correspond très bien à la description qu'on m'avait faite, autant vérifier. Je m'avance vers lui d'un pas ferme et décidé, essayant de le rattraper.

- Elliot Jenkins, c'est bien toi, non ?

Hum que ça soit lui ou non il va très certainement se demander d'où sort cette serdaigle qui connait son prénom, alors j'enchaine directement pour éviter qu'il parte dans des élucubrations, et peut-être essayer de m'avancer en terrain dangereux.

-J'ai entendu quelqu'un dire ton nom une fois, et je me suis souvenue de ton visage.  Bref, je cherche quelqu'un de ta maison, tu vas peut-être pouvoir m'éclairer.
Eliott Jenkins
Eliott Jenkins
Serpentard
Serpentard
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 26 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Eliott Jenkins, le  Lun 26 Fév 2018 - 13:18

Sortant d'un cours de Divination, qui fut d'ailleurs très intéressant et qui avait énormément conquis Eliott qui, désormais, croyait de plus en plus à cela même s'il restait toujours perplexe car il lui en fallait des preuves pour faire véritablement confiance envers quelque chose ou quelqu'un, le brun décida d'aller arpenter les étages de l'académie. Il avait quelque chose de prévu pour la soirée mais en ce qui concernait l'après-midi, strictement rien. Il allait bien trouver, au détour d'un couloir, une solution à cela mais pour le moment, il n'avait comme simple idée de marcher. De regarder les peintures qui étaient présentées depuis le début de sa scolarité et qui, pourtant, n'avaient pas vraiment attirer le brun. Il était au courant que Poudlard en avait quelques dizaines, si ce n'est des centaines, mais il n'avait jamais eu l'opportunité, ou du moins la bonté, de toutes les regarder et de discuter avec quelques unes. Il y avait quelques fois où il en était obligé mais pas par amabilité. En aucune façon.

Après avoir fait le tour de quelques allées, cela l'agaça fortement. Il ne trouverait rien de plus intéressant à passer quelques heures à réviser un des cours auxquels il avait le plus de mal ou bien à se rendre à la bibliothèque. Ce n'était pas lui ça. Non pas qu'il n'aimait pas lire mais il trouvait toujours mieux à faire. Lorsqu'il lisait, c'était vraiment pour apprendre quelque chose, pour se documenter sur un sujet bien précis ou bien suite à un devoir d'un cours mais en aucun cas pour s'amuser, se reposer et se relaxer. Il avait d'autres moyens pour cela mais la plupart n'étaient pas vraiment légaux. Mais bon, après tout, qu'est-ce qui l'était ? Il fallait savoir vivre sans avoir peur des conséquences que les actes pouvaient engendrer et se mettre en tête qu'à tout moment, il fallait avoir les mots ou bien les gestes pour les combattre.

Il décida donc de descendre au parc. Il y avait très probablement plus de monde et peut-être rencontrerait-il quelqu'un dans le même cas que lui ou bien peut-être trouverait-il des amis à lui. Même s'il préférait se montrer solitaire, la compagnie ne l'intimidait pas. Une fois à l'endroit désiré, il entendit une voix féminine lui adressant la parole. Il se retourna donc de façon à voir qui cela pouvait être. Il ne la reconnut pas mais à en croire son uniforme, celle-ci provenait de Serdaigle. Elle lui demanda si Eliott Jenkins c'était bien lui. Il n'eut pas le temps de répondre qu'elle reprit en lui disant qu'elle avait déjà entendu son nom et qu'elle recherchait quelqu'un de la même famille que le serpent. Dans un élan de convivialité, il prit la merveilleuse décision de ne pas l'envoyer balader. Après tout, qu'est-ce que ça allait lui coûter de l'aider de son mieux ? Absolument rien. Il lui répondit donc aussitôt.

- C'est bien moi oui, tu recherches qui ?

Ce fut très bref, après tout, ils n'étaient pas là pour faire connaissance. Enfin, c'est ce que pensait le serpent. Il attendit donc impatiemment sa réponse afin de pouvoir partir parce qu'il n'était pas contre de parler à des inconnus, loin de là, il souhaitait simplement ne pas leur parler sur un sujet aussi ennuyeux que l'identité d'une personne.
Contenu sponsorisé

Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 26 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Contenu sponsorisé, le  

Page 26 sur 27

 Dans le jardin, sur la belle pelouse

Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.