AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
-14%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur réversible mobile (chaud et froid) – 3530 W – 12000 ...
299.99 € 349.99 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 27 sur 27
Dans le jardin, sur la belle pelouse
Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 25, 26, 27
Jude Hopkins
Serpentard
Serpentard

Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 27 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Jude Hopkins, le  Lun 26 Fév 2018 - 13:18

Sortant d'un cours de Divination, qui fut d'ailleurs très intéressant et qui avait énormément conquis Eliott qui, désormais, croyait de plus en plus à cela même s'il restait toujours perplexe car il lui en fallait des preuves pour faire véritablement confiance envers quelque chose ou quelqu'un, le brun décida d'aller arpenter les étages de l'académie. Il avait quelque chose de prévu pour la soirée mais en ce qui concernait l'après-midi, strictement rien. Il allait bien trouver, au détour d'un couloir, une solution à cela mais pour le moment, il n'avait comme simple idée de marcher. De regarder les peintures qui étaient présentées depuis le début de sa scolarité et qui, pourtant, n'avaient pas vraiment attirer le brun. Il était au courant que Poudlard en avait quelques dizaines, si ce n'est des centaines, mais il n'avait jamais eu l'opportunité, ou du moins la bonté, de toutes les regarder et de discuter avec quelques unes. Il y avait quelques fois où il en était obligé mais pas par amabilité. En aucune façon.

Après avoir fait le tour de quelques allées, cela l'agaça fortement. Il ne trouverait rien de plus intéressant à passer quelques heures à réviser un des cours auxquels il avait le plus de mal ou bien à se rendre à la bibliothèque. Ce n'était pas lui ça. Non pas qu'il n'aimait pas lire mais il trouvait toujours mieux à faire. Lorsqu'il lisait, c'était vraiment pour apprendre quelque chose, pour se documenter sur un sujet bien précis ou bien suite à un devoir d'un cours mais en aucun cas pour s'amuser, se reposer et se relaxer. Il avait d'autres moyens pour cela mais la plupart n'étaient pas vraiment légaux. Mais bon, après tout, qu'est-ce qui l'était ? Il fallait savoir vivre sans avoir peur des conséquences que les actes pouvaient engendrer et se mettre en tête qu'à tout moment, il fallait avoir les mots ou bien les gestes pour les combattre.

Il décida donc de descendre au parc. Il y avait très probablement plus de monde et peut-être rencontrerait-il quelqu'un dans le même cas que lui ou bien peut-être trouverait-il des amis à lui. Même s'il préférait se montrer solitaire, la compagnie ne l'intimidait pas. Une fois à l'endroit désiré, il entendit une voix féminine lui adressant la parole. Il se retourna donc de façon à voir qui cela pouvait être. Il ne la reconnut pas mais à en croire son uniforme, celle-ci provenait de Serdaigle. Elle lui demanda si Eliott Jenkins c'était bien lui. Il n'eut pas le temps de répondre qu'elle reprit en lui disant qu'elle avait déjà entendu son nom et qu'elle recherchait quelqu'un de la même famille que le serpent. Dans un élan de convivialité, il prit la merveilleuse décision de ne pas l'envoyer balader. Après tout, qu'est-ce que ça allait lui coûter de l'aider de son mieux ? Absolument rien. Il lui répondit donc aussitôt.

- C'est bien moi oui, tu recherches qui ?

Ce fut très bref, après tout, ils n'étaient pas là pour faire connaissance. Enfin, c'est ce que pensait le serpent. Il attendit donc impatiemment sa réponse afin de pouvoir partir parce qu'il n'était pas contre de parler à des inconnus, loin de là, il souhaitait simplement ne pas leur parler sur un sujet aussi ennuyeux que l'identité d'une personne.
Invité
Anonymous
Invité

Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 27 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Invité, le  Lun 14 Mai 2018 - 12:04

Hum assez méfiant le jeune homme, j'ai l'impression. Enfin comme beaucoup ici tu me diras, mais pas pour les bonnes raisons, mais passons. Il fallait que je trouve vite un nom au hasard, il me répondrait certainement qu'il ne connaissait pas cette personne, et j’enchaînerai sur des petites questions histoire de mieux le connaitre, je voulais savoir si j'allais lui dire, et ainsi le considérer comme mon cousin.  Il était important que je sache, je n'avais pas besoin d'ennemies en plus, ou de personne à me méfier, et vu les individus louches qui étaient dans ma famille....

- La personne c'est Lucia Merry, ça te dit quelque chose ? J'ai quelque chose à lui donner.

J’avais sacrement pas de chance si elle existait, mais on ne peut pas être maudite à ce point. J'aurais l'air bien drôle si c'était le cas. Qu'allais-je lui dire ensuite ? Il fallait des questions discrète, vu comment il avait l'air méfiant, je voulais pas passer pour un espion ou je ne sais quoi, même si bon. Les Serpentards que j'ai connu était rarement ouvert à la conversation, on était sans doute pas assez bien pour eux, nous le simple commun des mortels. Mais peut-être que celui-ci ferait exception, va savoir.

En tout cas analyser ce jeune homme dans un endroit aussi bondé va être rude, difficile pour se concentrer. Mais si je jouais bien le jeu et suivais le plan que j'avais en tete, il y avait moyen que je puisse le revoir, en espérant qu'il ne s'imagine pas tomber dans un piège.
Arnaud Meula
Arnaud Meula
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 27 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Arnaud Meula, le  Mer 4 Juil 2018 - 15:23

PV Carter
Je reprends le sujet, Elliot en Abs sans retour, vu avec Elhiya

Aujourd'hui, soleil habituel sur Poudlard, tu as rendez-vous avec un jeune Serpentard, quelques années de moins que toi pour le "coacher" un peu sur quelques sortilèges efficaces en combat. A vrai dire, tu n'es pas un professeur de Duel, mais ton expérience contre le chef des ténèbres et tes entrainements mettent une certaine confiance chez les autres quand tu leurs en parlent. Cependant, il faut ne pas trop te vanter, tu as perdu une main durant ton "combat" contre le mage noir 67. Tu es ressorti avec de nombreuses cicatrices et marques psychologiques.


Marchant dans les couloirs, tu te diriges vers le Parc dans l'espoir d'arrivé en premier et de ne pas croiser trop de personnes, vous allez avoir besoin de place et si jamais un sort est raté, il ne faut blesser personne. Tu arrives alors à destination, personne à première vue, tu es donc le premier arrivé, bonne nouvelle puisque tu peux déjà commencer à préparer un peu le territoire en posant ton sac et chercher un signe de danger sur le terrain.
Sasha A. Zakharov
Sasha A. Zakharov
Serpentard (DC)
Serpentard (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 27 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Sasha A. Zakharov, le  Mer 7 Nov 2018 - 22:17

RP Privé avec Eden Maxwell et Lizzie Bennet

L'ambiance de ce château t'étouffe et comme c'est le week-end, tu peux t'évader comme tu le souhaites. Honnêtement tu préfèrerais pouvoir quitter l'enceinte du Château et aller te promener autre part, te perdre pour dessiner à un endroit ou personne ne t'adresserait la parole. Mais tu n'as pas le droit et pour l'instant, tu respectes les règles. Quand ça viendra insupportable, tu trouveras sans doute un moyen de t'enfuir et de faire ce qui te plait mais tu préfères ne pas te mettre à dos le corps professoral dès ton arrivée. Après, ils te colleraient en permanence aux pompes et ça serait d'autant plus ch*ant. Il va donc falloir que tu te contente de ton carnet à dessins pour partir vers de lointains horizons cette fois-ci.

Tu navigues un peu au hasard dans le Parc de Poudlard puis tu trouves un arbre contre lequel tu apprécieras sans doute de t'appuyer, même si tu ne le diras jamais à personne et même si ton visage ne montrera pas un instant que tu aimes pouvoir être tranquille avec ton carnet à dessins. Tu as pour habitude de ne pas montrer tes émotions, sauf si ces émotions sont la colère, le mépris ou quelque chose du genre.

Tu t'installes donc et ouvre ton carnet, prend ton crayon et commence les contours d'un serpent. Peut être celui a qui appartient le venin de ta baguette ? Tout est imaginable, tu peux créer ce que tu veux, tu n'as besoin de suivre aucune règle quand tu dessines. Tu es libre et c'est aussi ça qui te plaît la-dedans.

Petit à petit, le serpent nait sur ta feuille et toi, concentrée, tu ne vois personne autour...
Soleya McLaughlin
Soleya McLaughlin
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie


Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 27 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Soleya McLaughlin, le  Jeu 8 Nov 2018 - 11:00


L'ennuie. Cette sensation désagréable qui traverse le corps entier et qui agace. Dans la salle commune, le soleil brillait à travers les fenêtres. Je n'avais pas de montre, mais je pouvais deviner grâce à la position du soleil que nous étions en plein après-midi. Mon humeur ne reflétait pas sur le temps aujourd'hui. Il fallait dire que la veille, je n'étais pas parvenu à effectuer un exercice en cours de Vol et cette sensation d'avoir été humilié me laissait encore un goût amère. J'avais eu envie d'envoyer balader tout le monde et faisait en sorte que personne ne me regarde dans les yeux. J'avais ce besoin de prendre l'air. Il faut que je prenne l'air. D'un geste souple, j'enfile une veste bordeaux sur ma chemin imprimée. Je n'avais jamais vraiment fait attention à mon style vestimentaire. L'excentricité se voyait davantage sur mon physique qu'à l'intérieur de mon. Un main dans mes cheveux et me voilà paré pour une sortie dans le parc, jusqu'à mon endroit préféré souvent désert. Ce qui n'était pas pour me déplaire. Je me déplace d'un pas vif, regardant devant moi afin de ne pas croiser les regards d'autres élèves. Je veux être seul, livré à moi-même sans être accompagné et engagé contre mon gré dans une conversation qui m'importerait peu.

Poussant les portes de l'entrée principale, je coupe dans l'herbe et passe devant les élèves installés dans les endroits les plus fréquentés de l'école. Mes cheveux s'emmêlent à cause du souffle du vent et je resserre un peu ma veste, les bras croisés car, malgré le temps agréable, le froid arrivait petit à petit. L'hiver se faisait sentir, il n'était pas loin. Sur mon passage, mon pied envoie balader un caillou, mais je n'en observe pas la trajectoire. Puis je me stoppe d'un coup, remarquant une présence installée à l'endroit où je venais de me poser. Non mais je rêve En temps normal, je n'aurais rien dit et serait allé chercher ailleurs. Toutefois, aujourd'hui n'était pas le jour pour me prendre la tête. Je la vois dessiner. Je ne pense plus vraiment. Je me rapproche en tout innocence et me pose devant elle, debout, les bras croiser, la fixant de mon regard noir. Je ne bouge pas, ne parle pas. Mon silence pouvait en dire beaucoup. Je veux essayer de l'intimider, de la faire fuir.
Sasha A. Zakharov
Sasha A. Zakharov
Serpentard (DC)
Serpentard (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 27 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Sasha A. Zakharov, le  Ven 14 Déc 2018 - 18:09

Désolé pour le retard :(

Bientôt sur ta feuille naît le corps du serpent, puis la tête qui n'est pas complètement finie. Après tout, tout cela demande beaucoup de patience et de minutie et tu ne verras sans doute pas naître ton serpent avant quelques heures de plus, cette feuille étant la première représentant l'animal. Une chose est sûre : passer des heures sur un seul dessin ne te dérange pas, mais quand il s'agit de la patience avec les autres personnes, tes performances sont moins bonnes. Tant qu'on ne t'embête pas, les autres, tu t'en fiches complètement. Ils peuvent faire ce qu'ils veulent, tant qu'ils ne te cherchent pas des noises. Le seul problème, c'est quand on te cherche...

Et malheureusement, c'est ce qui se passe aujourd'hui.

Soudain, une ombre apparaît sur ton carnet comme si un nuage s'était brusquement posé devant le soleil. Seulement, tu sais qu'aujourd'hui, il n'y a pas un seul nuage alors d'où ça vient. Perplexe, tu stoppes ta main et tu relèves les yeux. Ce que tu vois te fait grincer des dents. Un garçon a décidé de se poser la, debout, devant toi, sans rien dire. Il attend quoi ? Ta bénédiction pour se barrer ? Il voit pas qu'il gêne la ?

Tu patientes quelques secondes, espérant intérieurement qu'il va comprendre qu'il t'agace et bouger. La dernière chose dont tu as envie maintenant, c'est d'un contact humain. Ta feuille et ton dessin sont bien plus intéressants, et tu aimerais finir ce que tu as commencé... S'il arrête de cacher ta lumière. Sauf que pas de bol, il ne bouge pas. Tu pose alors ton carnet sur ton sac pour ne pas l'abimer, ainsi que ton crayon, puis ta voix froide, telle un couteau aiguisé, retentit à l'attention du garçon qui ne connaît a priori pas les bonnes manières.

- Bouge ! Tu vois pas que tu gênes là ?

Tu lèves les yeux au ciel, espérant bien lui faire comprendre par la moue agacée qui s'est affichée sur ton visage qu'il a intérêt de vite dégager de là avant que tu t'énerves vraiment. Tes doigts tapent frénétiquement sur ton genou, la colère étant arrivée aussi vite que le calme était présent quelques minutes plus tôt.

Encore un moment de gâché à cause d'une personne... Même en les évitant et les ignorant, ça marche pas. Faut que tu fasses quoi pour être tranquille sérieux ?
Soleya McLaughlin
Soleya McLaughlin
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie


Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 27 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Soleya McLaughlin, le  Jeu 10 Jan 2019 - 23:47


Je ne prenais pas la peine de bouger. Je m'étais simplement planté là, sans raison apparente, juste parce que ma mauvaise humeur avait agi sans que je ne puisse contrôler quoique ce soit. J'étais conscient que je l'attaquais gratuitement, sans raison, mais je n'avais simplement pas envie de me raviser, je n'avais pas envie de jouer le gars sympa comme d'habitude. Je laissais mon corps et mon esprit me guider sans opposer de résistance.

Je la vois lever la tête et arrêter ce qu'elle était en train de faire. Un jeu du regard commence et dure quelques secondes. Je ne dis rien, n'émet aucun son et me contente de la fixer de mon regard noir qui, parfois, donnait des frissons dans le dos. Il n'était pas évident de se plonger dans mes prunelles sombres. Peu de personnes parvenaient à déchiffrer mes pensées. J'étais un bloc de glace difficile à briser.

Enfin, elle se met à parler. Elle est froid, légèrement agressive. C'était peut-être ce que je souhaitais. Je sens son agacement dans le son de sa voix. C'était ce que je souhaitais. J'espérais au fond de moi que cela la fasse partir et qu'elle me laisse en paix. C'était l'endroit où j'aimais venir seul, où je me plaisais de penser. Voir une autre personne fréquenter ce lieu ne me convenait pas du tout.
Serait-il possible que... tu t'casses de là ? L'air faussement interrogateur, faussement gentil. Je suis dans le mépris envers autrui. Aucune envie de sympathie, je n'ai pas la patience pour cela. Je tape du pied pour lui montrer que le plus tôt serait le mieux. Qu'elle s'en aille et tout se passerait pour le mieux.

-  Genre maintenant ? Je lève un sourcil l'air de dire « Qu'est-ce que tu attends ? ». L'impatience me gagne, j'ai envie de m'asseoir à cet endroit et j'ai surtout envie de le faire seul. Elle est simplement mal tomber. Ce n'était pas mon jour, ce n'était pas ma semaine. Me chauffer était une mauvaise idée.
Tout simplement.
Sasha A. Zakharov
Sasha A. Zakharov
Serpentard (DC)
Serpentard (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 27 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Sasha A. Zakharov, le  Mar 29 Jan 2019 - 22:32

Bon, visiblement il est dur de la feuille parce qu'alors que tu lui demandes de bouger - même si tu ne fais pas vraiment l'effort d'être gentille - il reste planté là, devant toi. Il prend un ton faux qui a le don de t'énerver encore plus et essaye de se jouer de toi, ce qui ne te plait vraiment pas.

Serait-il possible que... tu t'casses de là ?

Il tape du pied et franchement ça te donne bien envie de lui écraser là. Sans plus de cérémonie et sans aucune parole supplémentaire. Juste pour lui faire comprendre que non, tu ne bougeras pas, mais que par contre tu peux devenir violente si jamais il ose continuer de t'emm*rder. Tu as autre chose à faire que de perdre ton temps avec ce clown qui n'a rien d'autre à faire que de déranger les gens dans un parc aussi immense.

Genre maintenant ?

Il lève un sourcil et un sourire moqueur s'affiche sur tes lèvres alors qu'il continue d'attendre, impatiemment. Tu ne comptes pas bouger et tu ne vas donc certainement pas lui faire le plaisir de bouger tes fesses. Dans un mouvement de pure provocation, tu finis par étendre tes jambes sur le côtés, frôlant ses jambes au passage pour montrer que tu ne comptes pas de déplacer, et par t'installer plus confortablement, fermant doucement les yeux avec cet éternel sourire satisfait sur ton visage.

S'il veut la place, il faudra qu'il te bouge lui-même. Mais il risque malheureusement de ne pas s'en sortir indemne...
Soleya McLaughlin
Soleya McLaughlin
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie


Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 27 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Soleya McLaughlin, le  Lun 18 Fév 2019 - 9:50


Elle ne daigne même pas m'adresser une parole, un oui ou un non qui pourrait m'indiquer ses intentions. Puis je me rends rapidement compte que la simple lecture de son visage me suffit à me faire une idée de ce qu'elle souhaitait réellement. Mes poings se serrent malgré moi, tandis que la sorcière me lance un de ses sourires satisfaits avec son air suffisant. J'ai envie de lui cracher dessus, un excès de colère que je garde cependant en moi afin de ne pas aggraver les choses.

Poussant elle aussi dans la provocation, elle commence par tendre ses jambes vers moi. Nous nous touchions presque. Si l'un de nous deux ne s'avère pas vaincu, les choses risquent de rapidement prendre une tournure bien plus dramatique. Mais j'en ai trop dans la tête pour me laisser faire, je veux provoquer, je veux pousser à bout parce que ce que je ressens au plus profond de moi a besoin d'être extériorisé. Alors je ne réfléchis pas, je ne parles plus non plus. Je lui arrache son dessin des mains et le jette au sol. Pour couronner le tout, et parce que cela ne me suffisait pas, j'enchaîne avec un coup de pied dans ses jambes pour la faire dégager.

J'ai l'impression de ne plus être maître de mes actions. Je me sens à la fois perdu dans cette attitude qui n'est pas la mienne, à la fois soulagé de pouvoir enfin lâcher ce que je cache au fond de moi depuis bien trop longtemps. Je la fixe de mes yeux noirs. J'ignore l'effet que mes gestes provoquent en elle. Je veux lui faire perdre ce sourire, je veux lui faire perdre son sang-froid. Je le regretterai peut-être plus tard. Pour l'instant, je ne pensais plus vraiment.
Sasha A. Zakharov
Sasha A. Zakharov
Serpentard (DC)
Serpentard (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 27 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Sasha A. Zakharov, le  Dim 10 Mar 2019 - 23:24

L.A de Loredana

Tu perds vite ton sourire quand soudain, il te prend ton dessin et le jette. Non. Là, non, il n'aurait vraiment pas du faire ça. Et pourtant, pourtant tu aurais pu te retenir de lui lancer un sort en pleine poire. Tu aurais pu te retenir de le ridiculiser si seulement il ne t'avait pas donné un coup de pied dans les jambes, provoquant sans aucun doute la naissance d'un bleu qui risque de faire son apparition d'ici peu de temps. Et là, fini la patience. Fini la passivité, il est temps qu'il comprenne qu'ici, c'est toi qui est installée et qu'il n'a pas à te faire ch*er, tu ne sais même pas pourquoi d'ailleurs.

Rapidement, tu sors ta baguette et pense à un sort qui ne lui laissera plus aucune marge de manœuvre. Tu as le sors parfait, celui avec lequel tu auras enfin la paix. D'un geste rapide, précis et avec un sourire sadique sur le visage, teinté d'une colère visible, tu lui infliges le châtiment mérité pour t'avoir dérangé et avoir abimé ton précieux dessin. Tu ne lui avais rien fais, il n'avait qu'à tourné les talons et tout se serait bien passé. Mais il en a décidé autrement.

Petrificus Totalus !

Si tout se passe bien, il s'effondre sur le sol et tu t'assures par un léger coup de pieds dans ses jambes que ça ne soit pas sur toi qu'il tombe. Tu reprends ensuite ton dessin, satisfaite, et tu le remet dans un bon état d'un #Reparo rapidement lancé.

Tu vas enfin pouvoir être tranquille...
Ou en tout cas, c'est ce que tu penses...
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 27 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Lizzie Cojocaru, le  Lun 11 Mar 2019 - 18:47

Le printemps approche. Je le sens. L’air n’a pas changé de température, mais les couleurs, elles, n’ont de cesse de bouger. Elles ont quitté le gris délavé de l’hiver pour emprunter des tons plus vivants. Plus verts. Plus vifs. Je m’en régale la vue et vogue dans le jardin de Poudlard. Vous imaginez que je suis payée pour voler dans un endroit pareil ? C’est quand même incroyable. L’un des plus beaux coins de la Grande Bretagne qui s’étend sous mon ambitieux balai.

Le sourire aux lèvres, j’observe les nuances des buissons se dessiner sous moi. Par endroits l’image est plus floue qu’un tableau impressionniste. Ailleurs, le détail est si précis et unique, près du Saule Cogneur par exemple, qu’on ne peut se tromper sur la localisation que l’on survole. C’est mon terrain de jeux, ce château.

J’en fixe tous les jours de nouvelles règles de jeu. Peut-être est-ce une simple projection, mais j’ai toujours trouvé que mon compère de bois avait du caractère. Il a quelque chose d’unique en lui, il est royal, impérial même. Je ne sais trop comment hiérarchiser les pouvoirs, mais à ses côtés j’ai le sentiment que rien n’est impossible. Après tout, si le sorcier peut voler, que ne peut-il pas faire ? Un jour, j’irais planter mon balai sur une autre planète…

Un bruit me sort de mes rêves de grandeur : des sortilèges fusent en contrebas. Autant, s’il ne s’agissait que de charmes faisant pousser l’herbe ou aidant à préciser les odeurs du parc, je n’en aurais pas fait cas. Mais cela m’avait tout l’air de sortilèges de combat… Et d’une pétrification, en particulier. Par le passé j’ai été abandonnée pétrifiée plusieurs jours durant dans un bosquet ; autant vous dire que ce n’est pas une chose qui pourra se passer sous ma garde.

Oui, ma garde. Au fond, peut-être est-ce ce que je fais, inconsciemment. Vérifier la sécurité des uns et des autres depuis mon balai, et non contempler mon nouvel empire… Allons allons, n’allons tout de même pas me présenter comme quelqu’un de bienveillant ! Je pique vers le sol, pile à temps pour sauver la victime de son assaillante. Toute héroïque, je lance un #Finite incantatem pour aider le Serdaigle. Et entre le temps moins palpitant de sermonner la responsable.

– Uh uh. Pas très discrets, comme sortilèges.

Si vous voulez lancer des duels, vous feriez mieux d’attendre au moins la tombée de la nuit… Il faut tout leur apprendre à ces petits.

Soleya McLaughlin
Soleya McLaughlin
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie


Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 27 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Soleya McLaughlin, le  Mar 12 Mar 2019 - 11:52


J’aurais pu m’abstenir de faire tout cela. Repartir en arrière et me chercher un autre endroit pour aujourd’hui. D’ordinaire, c’est ce que j’aurais fait. Elle n’aurait même pas fait attention à moi, elle aurait continué son dessin, dans son coin et tout serait allé pour le mieux. Pourtant, j’avais décidé de m’incruster et de la déranger dans son activité, de prendre le risque de me faire un nouvel ennemi, moi qui n’avais déjà pas beaucoup d’amis. Je ne savais même pas pourquoi je l’agressais de la sorte. Je n’avais simplement pas pu m’en empêcher, j’ai ce malaise en moi qui me rend de mauvaise humeur, cette impression d’être bien trop loin de ma famille, de ne pas pouvoir prendre soin de ma sœur. J’avais simplement eu besoin d’un défouloir. C’était tombé sur elle.

J’étais parvenue à réveiller sa colère à elle, son agacement. Un sourire aux lèvres qui ne me plaisait guère, elle prit sa baguette et me jeta un sort qui me fit tomber raide sur le sort. J’étais pétrifié, mais conscient, incapable de bouger. Quant à elle, elle s’était contentée de réparer son dessin et continuer comme elle avait commencé. De mon côté, les noms d’oiseaux fusaient dans ma tête et je me demandais combien de temps j’allais rester dans cet état, si elle allait partir en me laissant ainsi. En quelques instants, pourtant, j’étais libérée, bien que la jeune sorcière n’eût pas bougé. Je me lève d’un bond et aperçois la professeure de Vol. Qu’est-ce qu’elle vient faire là ? Il me semblait que c’était un coin assez éloigné pour ne pas être vu par les professeurs et tout le reste.


Je la remerciai d'un signe de tête à peine visible, ne la regardai même pas. Je ne la portais pas vraiment dans mon cœur. Non pas que je la détestais, je ne la connaissais pas personnellement, mais lors de ses cours, elle avait cette tendance à ne se soucier que des bons élèves et laisser les autres en plan, derrière à se débrouiller avec ceux qui veulent bien aider. C’était ce que j’avais ressenti en tout cas. Comme ça ne suffisait pas, j’avais ce sentiment d’avoir été humilié. Et je n’aimais pas du tout cette sensation et ma fierté prit le dessus sur ma raison…
Baguette pointée vers la sorcière, je lance un #Accio Dessin, ainsi qu’un #Incendio afin de faire disparaître définitivement ce dernier. J’ai eu ma revanche, vous pensez ?
Sasha A. Zakharov
Sasha A. Zakharov
Serpentard (DC)
Serpentard (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 27 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Sasha A. Zakharov, le  Jeu 28 Mar 2019 - 23:24

[T.W : Langage injurieux]
L.A de Eden



Eh m*rde. Et voilà une prof qui débarque. Il fallait qu'au moment où tu lances un sortilège, la prof de Vol soit sur son balai. Tu soupires, roules des yeux et grince des dents quand elle rend sa liberté à l'autre imbécile, tout en vous signalant que vos sortilèges ne sont pas discrets. Enfin, tu n'as pas vraiment cherché à l'être non plus, même si d'ordinaire tu préfères rester loin des ennuis si tu le peux.

Un sourire à peine perceptible, sourire suffisant, se place sur ton visage quand tu t’aperçois qu'il ne regarde même pas sa sauveuse et ne lui adresse qu'un signe de tête. Si elle s'attendait à être accueillie en héroïne, franchement elle a mal choisi son arbre, tout comme ce Serdaigle qui, tu l'espères, ne va pas chercher plus loin et va plutôt passer son chemin suite à cette nouvelle apparition.

Mais non. A la place, il a décidé de signer son arrêt de mort. Pourquoi ? Parce qu'il vient, en deux sorts, d'attraper et de brûler ton dessin. Tu n'as rien pu faire et alors que tu le vois progressivement partir en cendres, sachant bien que maintenant tu ne peux plus rien faire, tu sens ta colère monter. Tu sens ta colère monter tellement que tu te sens te lever et lui faire face, tes yeux lançant des éclairs. Non, clairement, il n'aurait pas du faire ça. Tu n'en as rien à faire que la prof de Vol soit là, il va payer.

Et en quelques secondes, juste un instant de flottement, juste le temps pour toi de fermer ton poing, tu te retrouves en face de lui et tu relâches toute la pression dans un coup de poing similaire à ceux que tu mets contre tes sacs de boxe, avec la vrai colère en plus.

La douleur que tu sens au niveau de ta main n'est rien par rapport à la satisfaction que cela te procures de le voir reculer sous le choc. Un sourire à la fois satisfait et un peu mauvais s'affiche sur ton visage : Non, tu n'en as rien à faire de la potentielle punition que tu vas avoir, là, il a dépassé les bornes, ce con.


Dernière édition par Sasha A. Zakharov le Dim 7 Avr 2019 - 12:26, édité 1 fois
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 27 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Lizzie Cojocaru, le  Ven 5 Avr 2019 - 22:57

Quelle idée de venir en aide au mignon petit aiglon ! Voilà qu’il boude, attire à lui le dessin de son agresseuse et… le brûle. Je l’aime déjà. Que Merlin me préserve - si je m’écoutais, les étudiants n’apprendraient jamais à apprendre, seulement à poursuivre ce qui leur fait plaisir. Il paraît pourtant qu’être heureux ne suffit pas dans la vie. Je suis incertaine face à cette logique - il me semble que l'eudémonisme n’est pas une analyse si absurde de la vie qu’il y paraît. Il s’agit pas que de pécher par gloutonnerie, bien sûr - c’est une terrible réduction ! Non, l'eudémonisme, c’est aller plus loin, c’est poursuivre le bonheur tout au long de sa vie, s’en saisir, et aider les autres à faire de même. C’est, en somme, donner un sens à sa vie. Le sens du bonheur.

Vous trouvez ça ironique qu’une sorcière aussi écaillée par la vie se permette de tenir ce discours ? Parle de bonheur quand elle ne sait pas épeler amour ? Je vous juge bien réducteurs. C’est plus complexe que ça, dans ma tête. Après la voie des ombres, disons que c’est le second chemin qui fasse le plus de sens. Et comme je me sens comme la grande martyre qui sacrifie sa vie pour le plus grand bien, l’idée de m’écorcher vive dans ma quête idéologique tout en apprenant aux élèves que le seul objectif dans la vie est d’être heureux, cela me paraît bien cohérent oui. Je veux prévoir la voie de l’émancipation collective, même si cela me fait passer pour la méchante de l’histoire.

A quel point peut-on être hypocrite ? Justifier ses exactions meurtrières par un but plus grand ? Je l’ignore, mais c’est la direction que je me suis choisie. Rapprocher les communautés magiques et moldues pour ne pas revivre des tragédies telles que les morts de mes soeurs. Rapprocher les élèves de leurs rêves pour que dans ce monde plus serein, plus harmonieux, ils puissent apprendre à se trouver et à se connaître. Peut-être en naîtront aussi de grandes ambitions, des médicomages spécialisés en médecine moldue et tout le toutim… Nous avons de belles choses à accomplir ! Et elles ne peuvent se réaliser dans la haine, le silence et le secret.

Tout ça pour dire que l’aiglon me plait, donc, et que je fais de sa réconciliation avec la dessinatrice ma nouvelle mission. Chose qui est mal partie, car cette dernière répond aux flammes par les poings. Sa main se plie et s'abat sur le visage de son petit camarade, et ce sans relâche. Un soudain élan maternel se manifeste dans ma poitrine - oui, on peut être un vilain et un parent en même temps.
— Assez, ou j’en prends un pour taper sur l’autre !
Oui, une mère devrait s’arrêter ici. La peur d’une intervention extérieure suffit bien souvent à calmer les ardeurs, et les enfants se fédèrent alors contre l’adulte.

Pourtant, ces élèves ne sont pas mes enfants. Sans oublier que l’envie de jouer est présente aussi… Il va me falloir une punition digne de ce nom. Et je pense que pour cela, on pourrait commencer par favoriser la proximité des deux lurons. Agitant ma baguette, je fais filer deux Sortilèges de plaquage dans leur direction afin que des cordes lumineuses leur ligotent les mains. Avant de savoir s’ils ont su s’en défendre, j’enchaine avec un Sortilège de Fixation visant à les coller l’un à l’autre.

La rapidité de la combinaison suffira-t-elle à tromper leur vigilance ? Sauront-ils au contraire s’en protéger en se protégeant l’un l’autre ? Le présent nous le dira.
Soleya McLaughlin
Soleya McLaughlin
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie


Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 27 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Soleya McLaughlin, le  Dim 19 Jan 2020 - 9:41

En retard ? C'est vous qui êtes en avance

LA peut-être piqué

J’étais satisfait. Oui, satisfait d’avoir trouvé l’action qui pouvait la mettre en colère. C’était tout ce que je cherchais désormais, après avoir voulu lui faire payer de m’avoir privé de mon seul lieu d'isolement. Parce que là était le départ de ma frustration, de cette haine envers cette personne sortie de nulle-part. Elle avait éclaté en une seule fraction de seconde la bulle qui s’était doucement formée au-dessus de ma tête pendant que mes pas se frottaient à l’herbe humide du parc. C’était tombé sur elle. Cependant, je n’ai pas le temps de profiter de cette jubilation intérieure - et extérieur, il fallait l’avouer, mon sourire satisfait trahissait mes pensées. Son point s’écrase violemment contre mon visage, provocant un léger claquement de dents désagréable, la tête suivant le mouvement comme soudainement soumise à cette Peste. Mes deux mains viennent machinalement tenir la mâchoire abîmée, rouge sans doute, plus tard, elle sera bleue, sûrement. La voix de Lizzie retentit, je l’avais presque oubliée, une phrase toute construite que j’avais entendu à maintes reprises durant toute mon enfance. Qu’est-ce qu’elle pourrait bien nous faire de toute façon ? Nous coller en retenue ? Cela faisait bien longtemps que ça n’avait plus d’importance.

Non, elle ne semblait pas être le genre de personne à blablater sur le règlement, à faire un sermon que l’on n’écouterait que d’une oreille, indifférents. Elle, elle réagissait par l’action, je ne savais pas si je devais trouver cela humiliant ou admirable. En quelques secondes, seulement, je me retrouve ligoté, puis collé à ma camarade. J’avais tenté de retenir, rester à ma place, mais à part abîmé le parterre et salir mes chaussures, mon action avait été vaine. L’odeur du papier brûlé dans les narines mêlée à celle de la sorcière contre laquelle j’étais prisonnier. Je lance un regard aussi noir que mes iris à la Borgne. Je n’étais pas quelqu’un d’irrespectueux, mais sans parents, sans repères, une sœur à l’hôpital, peut-être déjà morte, qu’est-ce que j’en savais ? La culpabilité qui me rongeait de l’intérieur me rendait aigri, détestable, méprisant. M'accrocher à la colère était devenu mon seul point de repère. Je n’avais pas de temps à perdre accroché à une soi-disant artiste aux yeux de vipères. J’essaie de me débattre, de me défaire de ces liens dont j’étais prisonnier. Tu veux quoi ? Qu’on s’excuse ? Qu’on s’embrasse ?J’essaie de prendre un ton impavide, quoique peut-être trahi par un léger tremblement de la voix. Ou vous êtes de mèches toutes les deux ? Parano ? Peut-être un peu.

Sasha A. Zakharov
Sasha A. Zakharov
Serpentard (DC)
Serpentard (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 27 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Sasha A. Zakharov, le  Mar 4 Fév 2020 - 22:32

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Insultes/Vulgarité






Ton poing tremble de cette rencontre récente et ton cœur bat à l'unisson de cette montée d'adrénaline que tu as. Mais rien, rien ne te fait regretter ton action. Il a la mâchoire en sang et c'est le moins qu'il puisse subir pour avoir brûlé ce dessin que tu avais commencé. Personne ne touche à ton art. Pas tes parents, pas leurs amis que tu hais au plus au point, et encore moins un petit con qui ne sait rien faire d'autre que gêner les autres. Et ton sourire ne faiblis pas quand la prof vous met en garde. Ta vengeance est faite alors tu n'as pas de raison - pour l'instant - de continuer à faire quoi que ce soit. Le voir se balader avec la trace de ta vengeance sera une récompense bien assez satisfaisante.

Mais c'était sans compter des sorts de plus. Tu ne faisais pas attention à la prof, alors tu n'as rien vu venir. Cette... Graaaah ! Elle vient de vous coller ensemble avec en plus les mains attachées. Ton regard noir passe de lui à elle. Elle aussi elle veut goûter ton poing ? C'est ça ? Prof ou pas prof, elle n'a pas à te coller avec ce brûleur de dessin. Tu grognes intérieurement et tu vois rouge. Mais en même temps, tu sais que c'est la prof de vol, et que c'est cette même matière dont tu ne veux pas être privée. Alors tu ranges ton insulte dans ta poche, bien qu'elle te brûle les lèvres.

Tu veux quoi ? Qu’on s’excuse ? Qu’on s’embrasse ?

Un sourire en coin s'affiche sur ton visage. Finalement, il est peut être pas si con que ça ce type. Pour provoquer comme ça une prof, il faut du courage - ou de la stupidité - mais dans tous les cas, ça te fait sourire. Tu ne lui pardonnes pas - alors ça non pas du tout, d'ailleurs hors de question que tu t'excuses - mais tu dois avouer que sa réponse te plait. Jusqu'à...

Ou vous êtes de mèches toutes les deux ?

Nan mais sérieux ? De mèches avec cette prof ? Tu roules des yeux fortement. Est-ce qu'il a un cerveau dans cette petite tête ? Être de mèche ça veut dire que tu évites les ennuis un peu trop facilement, pas que tu te retrouves en plein dedans comme tu es actuellement.

Nan mais tu crois vraiment que je serai collée à toi et que j'aurais laissé mon dessin brûler si elle était de mèche avec moi ? Réfléchis un peu.

Bon, situation clairement épineuse. Tu aurais pu l'embrasser pour les provoquer tous les deux si les cendres de ton dessin n'étaient pas encore sur ses mains. Par contre, les excuses, c'est même pas la peine d'y penser. Il y a plus qu'à espérer que la prof se lasse de vous et vous laisse partir. Enfin le laisse partir en fait, toi tu comptes bien te remettre au pied de cet arbre, quand l'autre imbécile sera parti.
Contenu sponsorisé

Dans le jardin, sur la belle pelouse - Page 27 Empty
Re: Dans le jardin, sur la belle pelouse
Contenu sponsorisé, le  

Page 27 sur 27

 Dans le jardin, sur la belle pelouse

Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 25, 26, 27

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.