AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -43%
Pied mixeur Moulinex DD64210 OPTICHEF
Voir le deal
39.99 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande
Page 2 sur 13
Devant l'entrée
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant
Invité
Invité

Devant l'entrée - Page 2 Empty
Re: Devant l'entrée
Invité, le  Dim 30 Juin - 17:38

Solange parcourait les couloirs, en direction de la bibliothèque pour faire quelques recherches et notamment se mettre à jour vis à vis des nouveaux ouvrages écrits durant ces derniers mois, afin d'actualiser sa liste à la boutique. Seulement, parvenue près du couloir menant à la salle sur demande, elle remarqua une présence dans celui-ci.

Elle découvrit un jeune élève ayant son violon près de lui et et prenant le soleil devant la fenêtre, de même que son animal de compagnie. Sans trop faire de bruit, la professeur s'approcha et reconnut l'un de ses élèves. Il était aussi membre de Serpentard, mais restait généralement seul.

- Mr Ibn-La'Ahad ? Fit-elle doucement, tout en tâchant de prononcer sans trop faire d'erreur le nom du jeune homme. Que faites-vous donc ici ?

Question qui pouvait passer pour idiote parce qu'elle avait vu la lettre posée près de lui, mais lire une missive de ses amis ou de sa famille ne tendant pas à rendre les gens aussi secret. Avait-il reçu une mauvaise nouvelle qu'il voulait garder privé ? Quoi qu'il en soit, il n'était pas bien et la blonde allait devoir rester là un petit moment.
Altair Ibn-La'Ahad
Altair Ibn-La'Ahad
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Devant l'entrée - Page 2 Empty
Re: Devant l'entrée
Altair Ibn-La'Ahad, le  Dim 30 Juin - 18:50




"Il est temps d'en discuter"
Solange & Altair



Les yeux plongeaient dans le vague, j'hésitais à fuir le château et rentré chez moi ou resté et souffrir de leur absence avec pour seule compagnie ses lettres et ce violon. Je soupirai doucement en observant l'étui de l'instrument. Un étui banal avec un violon banal hein ? Mais voilà... Si on observe bien l'étui et l'instrument, on y voit de fines gravures qui est typiques des décorations de mon pays. Je passe une main légère sur la boite en bois, dessinant doucement les arabesque gravés éternellement.

- Mr Ibn-La'Ahad ? Que faites-vous donc ici ?

Je me suis retournai brusquement vers l'origine de la voix, je lâchai mon étui qui était posé sur le rebord de la fenêtre fermée. Ce n'est pas vrai... Je venais de me faire chopper... N'avais-je pas le droit d'être ici ? Serais-ce une infraction d'être devant cette salle ? Je l'ignore...

Mon familier ouvrit un oeil, observant la jeune femme alors qu'il se redressait sur ses pattes pour s'avancer doucement vers elle, lui tournait autour pour finalement revenir vers moi et s'asseoir près de moi, une patte sur la missive que je venais de recevoir. Je passai une main sur son crâne en lui souriant avant de me baisser et de récupérer la lettre. Devant moi se tenait Solange O'Riley, la professeur de métamorphose. Je devais bien avouer que je ne savais pas trop quoi en pensé de cette jeune femme, mais je finis par répondre.

-Je réfléchissais Madame... je réfléchissais...

C'était idiot comme réponse, mais c'était celle qui correspondait le mieux à l'instant présent.



code by © Lancy Orca de http://www.artsoul.fr/
Invité
Anonymous
Invité

Devant l'entrée - Page 2 Empty
Re: Devant l'entrée
Invité, le  Dim 30 Juin - 19:11

Elle l'avait surpris... Pour preuve, il manqua de faire tomber son violon. La jeune femme resta de marbre tandis que le chien noir flairait tout autour d'elle. Cherchait-il à savoir si elle était une menace pour son maître ? Certainement... En tout cas, il dut être satisfait puisqu'il reprit sa place auprès de son maître. Altair, le caressa puis se baissa pour récupérer la lettre sur laquelle le chien avait posé sa patte.

La réponse qu'elle obtint était très vague, mais cela piqua aussi sa curiosité. Si Altair voulait la faire partir avec cette simple réponse, il allait avoir énormément de mal. Déjà parce qu'une femme était par nature très curieuse, mais qu'en plus elle était professeur ce qui légitimait cette curiosité, pour son plus grand plaisir d'ailleurs.

- Et vous réfléchissiez à quoi jeune homme ? Lui demanda-t-elle doucement.

Non qu'elle le soupçonnait de préparer un mauvais coup, mais c'était rare de voir un élève couché sur le sol à réfléchir... Surtout quand l'élève en question était devant la salle sur demande et pas dedans ! Mais peut-être avait-il besoin d'être près de la lumière naturelle pour laisser libre cours à ses pensées...
Altair Ibn-La'Ahad
Altair Ibn-La'Ahad
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Devant l'entrée - Page 2 Empty
Re: Devant l'entrée
Altair Ibn-La'Ahad, le  Lun 1 Juil - 0:56




"Il est temps d'en discuter"
Solange & Altair



- Et vous réfléchissiez à quoi jeune homme ?

Et ben c'était la le noeud du problème. Dilemme cornéliens comme disent les moldus, problème psychologique comme dirait les psychologue. Mais non, c'était juste un choix qui influencerait ma vie jusqu'à ma mort. Car si je rentrai à Masyaf maintenant, on me reprocherait de ne pas avoir su saisir la chance qui m'était proposé, mais si je restai ici, je deviendrai sans doute fou.

-Et bien... je...

Je caressai de nouveau religieusement mon violon avant de regarder la lettre et enfin la jeune femme. Ouais, j'étais partagé, mais comment lui dire ? Un serpentard seul signifiait souvent qu'il préparait un mauvais coup. Mais là... Je n'espérai qu'avoir la réponse à une question qui me prenait la tête comme c'était pas permis.

Je posai alors la lettre sur mon violon en souriant tristement. Malik me répétait souvent qu'on pouvait lire en moi comme dans un livre ouvert. Alors, dans ses cas là, il vaut mieux avoué et c'est ce que je fis. Mentir ne m'aurait servie à rien, si ce n'est à m'enfoncer plus que ce que j'étais déjà.

-Je réfléchissais à ce que je devrais faire... resté ici ou rentrer à Masyaf...

Qu'allait elle me répondre ? C'est en effet une question peu commune et tous les élèves ont un passage à vide, mais quand des milliards de kilomètres séparent notre maison à l'école, que peut on dire ? Rien... Si ce n'est que ça va passer...



code by © Lancy Orca de http://www.artsoul.fr/
Invité
Anonymous
Invité

Devant l'entrée - Page 2 Empty
Re: Devant l'entrée
Invité, le  Mer 3 Juil - 12:50

Le jeune homme semblait complètement paniqué. Pourtant, elle ne cherchait pas à l'accuser de quoi que ce soit, elle se renseignait juste sur sa présence en ces lieux, étant donné qu'il était rare de voir un élève allongé devant l'entrée de la Salle sur Demande... Mais là, elle avait l'impression de l'accuser, de le prendre en flagrant délit de préparation de bêtises.

Puis elle comprit lorsqu'il lui avoua à voix basse qu'il se demandait s'il devait rester ici ou repartir chez lui, à Masyaf... Dur dilemme. Elle comprenait aisément qu'il ait l'impression de faire quelque chose de mal... Parce qu'au fond, vouloir partir pour rejoindre sa famille et donc ne pas saisir la chance qui lui était offerte... Ce serait franchement une erreur. Mais. Solange pouvait comprendre qu'un adolescent ait besoin de retourner souvent chez lui, or, Altair habitait trop loin pour rentrer fréquemment.

- Et bien... Personnellement, je vous conseillerais de rester ici... Vous avez du potentiel et il ne vous reste plus que quelques mois avant de pouvoir partir de Poudlard... Vous avez tenu jusqu'ici et je sais combien cela peut-être dur, mais je sais aussi que vous êtes de ses personnes qui peuvent être fortes face à la tentation de tout envoyer en l'air. Lui dit-elle, cherchant à le convaincre de rester parmi eux pour le temps qu'il lui restait.

Parce qu'elle savait aussi ce que pouvait coûter le fait de partir sans finir ses études ici. Elle-même l'avait fait, pour prendre soin de sa famille... Et pour accoucher, une étudiante enceinte n'étant pas du meilleur effet à Poudlard.
Altair Ibn-La'Ahad
Altair Ibn-La'Ahad
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Devant l'entrée - Page 2 Empty
Re: Devant l'entrée
Altair Ibn-La'Ahad, le  Jeu 4 Juil - 22:48




"Il est temps d'en discuter"
Solange & Altair



- Et bien... Personnellement, je vous conseillerais de rester ici... Vous avez du potentiel et il ne vous reste plus que quelques mois avant de pouvoir partir de Poudlard... Vous avez tenu jusqu'ici et je sais combien cela peut-être dur, mais je sais aussi que vous êtes de ses personnes qui peuvent être fortes face à la tentation de tout envoyer en l'air.

Tenir quelques mois ou quelques années ? le temps d'accumuler l'argent, le village serais capable de s’endetter pour moi. Il fallait pas, ils avaient besoin de cette argent. Cependant je persistai à croire que ma place était là-bas, à les aider...

Mais je ne pouvais m’ôter cette idée de la tête. Je n'en pouvais plus... Je voulais les revoir mais comment faire ? Je ne maitrisai pas le transplanage et je n'avais pas les moyens moi même pour faire le trajet jusqu'à chez moi. Hé oui, Masyaf n'allait pas se rapprocher de l'Angleterre parce que je l'avais voulus... C'est impossible... On ne peut changer le monde pour être heureux... On ne joue pas avec la nature, règle de base de toutes magie...

-Du potentiel ? J'en doute... Je ne sais rien de la magie, les rares sorts que je connaissent sont les sort que m'a enseigné Mère... autrement dit, je n'ai pas le niveau de la plus part des élèves...

Je rigolai doucement en ouvrant la boite qui contenait le violon qu'on m'avait offert, religieusement, je caressai l'instrument avant de l'accorder calmement.

-Je ne rentrerai pas pour les grandes vacances de toutes façons... Pas les moyens, ni eux ni moi... Je reste en Angleterre jusqu'à la Noël c'est ça ? Désolé, je ne connais pas très bien le sens des fêtes ici malgré le temps que je suis là...
Répondis-je en souriant.

Je fis glissai l'archer sur les cordes pour vérifier qu'il était bien accordé avant de faire les derniers réglages.... Là... Parfait...


code by © Lancy Orca de http://www.artsoul.fr/
Invité
Anonymous
Invité

Devant l'entrée - Page 2 Empty
Re: Devant l'entrée
Invité, le  Sam 6 Juil - 16:17

Altair semblait ne pas la croire. Pourtant, elle était sincère... Mais elle se rappelait bien que lorsqu'elle était adolescente, elle pensait mieux savoir les choses que les autres... Alors même qu'on aurait pu l'aider, la prévenir sur certaines choses pour qu'elle ne fasse pas de bêtises, elle avait appris seule de ses erreurs. Ce qui lui permettait aujourd'hui d'être celle qui remettait les petits dans le droit chemin...

Un froncement de sourcils naquit sur son visage lorsqu'il remit son avis en cause. Alors là... Elle avait beau être compatissante, il ne fallait pas trop pousser non plus ! Solange avait certes un coeur d'or mais elle avait aussi énormément de fierté et il ne fallait pas trop remettre certaines choses en cause, surtout si l'on était simple étudiant...

- Il me semble que le professeur ici, c'est moi. Si je dis que vous avez du potentiel, c'est que vous en avez. Il n'y a rien à remettre en doute dans ce que j'ai dit. Par contre, effectivement, vous avez de rares connaissances en ce qui concerne les sorts, mais si vous alliez en cours au lieu de rester ici à réfléchir, peut-être vous en sortiriez vous mieux. Lui répondit-elle un peu sèchement.

Puis elle se dit que ce n'était probablement pas la bonne façon de faire pour qu'il comprenne que quoi qu'il puisse ressentir, il devait saisir sa chance et rester ici jusqu'à l'obtention de son diplôme au moins. Mais la remarque qu'il fit par la suite lui brisa le coeur. Elle n'aimait pas savoir les élèves séparés de leur famille, cela avait toujours été ainsi...

- Et bien... Si vous vous mettez au travail, je peux vous faire transplaner avec moi directement là où vous le souhaitez...

N'ayant pas été à Maysaf, elle ne pourrait transplaner là bas, mais si ses souvenirs étaient bons, à partir de Jérusalem, le petit pourrait se débrouiller pour y aller... C'était la seule chose qu'elle pouvait faire pour lui remonter un peu le moral et faire en sorte qu'il continue ses études. Quoi que... Elle pourrait bien trouver encore autre chose s'il faisait son difficile !
Altair Ibn-La'Ahad
Altair Ibn-La'Ahad
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Devant l'entrée - Page 2 Empty
Re: Devant l'entrée
Altair Ibn-La'Ahad, le  Sam 6 Juil - 17:59




"Il est temps d'en discuter"
Solange & Altair



- Il me semble que le professeur ici, c'est moi. Si je dis que vous avez du potentiel, c'est que vous en avez. Il n'y a rien à remettre en doute dans ce que j'ai dit. Par contre, effectivement, vous avez de rares connaissances en ce qui concerne les sorts, mais si vous alliez en cours au lieu de rester ici à réfléchir, peut-être vous en sortiriez vous mieux. Répondit elle séchement devant mon pessimisme face à mes capacités.

Je baissai alors les yeux vers l'instrument que je venais de finir d'accorder. C'était comme ça qu'elle comptait me remonter le moral ? Désolé, c'était raté... Têtu ? Moi ? Oui je le suis, je suis borné comme c'est pas permis. Cependant, il semblerait que j'avais porté mon masque de froideur trop longtemps pour montrer celui que j'étais réellement. Garde ce masque et deviens celui qu'on veux....

Seulement, le vrai Altair, celui que j'avais effacé était un amoureux de la musique ainsi que de la magie, cependant il n'était pas sur, il se cachait derrière ce masque froid du Serpentard. Mais voilà, le masque se fissurai lentement, laissant l'enfant refaire surface à mesure que la fissure s'élargissait. Il suppliait de rentrer de revoir les siens, de tout abandonner. Mais voilà, l'adolescent que j'étais savais que cela n'était pas possible. Il savais que si l'enfant reprenais le dessus, je m'en voudrais toute ma vie car je serais jamais en mesure de les protéger... Malik... Kadar... et tout les autres... Je serais une pièce d'échec inutile...

- Et bien... Si vous vous mettez au travail, je peux vous faire transplaner avec moi directement là où vous le souhaitez...

Je sentis quelque chose craquait dans mon coeur... Je fermai les yeux en grognant contre moi même... Non, pas maintenant... N'expose pas tes faiblesses à la vue de tous. Mon chien se levait doucement en me poussant le bras de sa tête, immédiatement, ma main enserrai son pelage, non il fallait pas que je craque devant ce professeur, je ne devais pas...

-Ne gaspillez votre magie pour moi Madame O'riley... C'est mon problème et je ne voudrais pas vous importunez, vous devez avoir des choses plus importantes que de faire transplaner un élève capricieux comme moi. Lui répondis-je en souriant doucement

Mais sous mon sourire qui se voulait rassurant, mon corps me trahissait pour la première fois depuis longtemps. Un tremblement me pris alors, je passai un main tremblante dans le pelage obscure de Noct, laissant apparaitre mon tatouage en forme d'oméga. Le chien lâchait des petits couinements, je répondais par des petits mots doux à chaque coup de tête.

-vous avez raison sur toute la ligne... Seulement... J'ai peut être peur des autres... J'ai sans doute peur qu'il arrive quelque chose à mon village et qu'a mon retour il ne reste plus que des cendres, ce qui est arrivé une fois recommencera tôt ou tard...

Mes tremblements s'étaient fait plus puissant, plus marqué que précédemment, je retenai du mieux que je pouvais mes larmes.



code by © Lancy Orca de http://www.artsoul.fr/
Invité
Anonymous
Invité

Devant l'entrée - Page 2 Empty
Re: Devant l'entrée
Invité, le  Mar 9 Juil - 12:31

La jeune femme avait envie de soupirer. Décidément, les adolescents de Serpentard avaient bien du mal à accepter un coup de main quand ils en avaient besoin ! Et non ce n'était pas de la mauvaise fois que de le penser alors qu'elle même avait refusé toute aide au même âge... Quoi qu'il en soit, cela commençait sérieusement à lui courir sur le haricot qu'on puisse refuser un petit peu d'aide. Il en avait besoin par Morgane ! Qu'est-ce qui lui fallait de plus ?

La blonde décida de ne pas se laisser emporter et de prendre quelques inspirations pour recouvrer son calme. Parce que le petit en face d'elle se braquerait si elle montrait son mécontentement. Ils étaient tous comme ça à leur âge....

- On ne gaspille pas notre magie comme vous dites... Et prendre soin de nos élèves fait partie de notre travail ! Aussi, si vous le voulez, je le ferai sans hésitation. J'aurais bien aimé moi, qu'on de mes professeurs se rendent compte que je n'allais pas bien lorsque j'étais ici... Lâcha-t-elle afin de le convaincre que c'était normal pour elle de le faire.

La jeune femme eut un coup au coeur en voyant sa détresse. Il semblait avoir un passé très douloureux, c'était souvent ça qui conduisait à surprotéger sa famille. Elle-même avait été très protectrice avec sa soeur adoptive une fois que leur mère était morte, mais depuis, elle l'avait perdu de vue, sa soeur n'ayant pas supporté de la voir se détruire petit à petit...

- Le meilleur moyen de protéger votre famille, c'est de rester ici et de continuer votre instruction en magie... Lui dit-elle doucement.
Harradas Spinner
Harradas Spinner
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Devant l'entrée - Page 2 Empty
Re: Devant l'entrée
Harradas Spinner, le  Mer 21 Aoû - 15:38

RP avec Evangeline

Les idées dans l'embarras... L'embarras dans ses idées... Non. Ses idées le mettaient dans un embarras... Oh et puis il ne savait plus. Ce matin Harradas s'était levé épuisé de ses deux heures de sommeil et ses idées l'emmenaient dans un cafouillis pas possible, il était presque midi déjà et il n'était toujours pas correctement réveillé malgré ses six douches froides. Il allait mourrir glacé. Ses cheveux encore trempés dégoulinaient sur sa robe noire de sorcier tandis qu'il traversait les couloirs aussi bien vides qu'encombrés. Il devait marcher pour se remette les idées en place. Mais il ne faisait que cela depuis ce matin !

En ce dimanche pluvieux comme pas possible il était sortit et avait fait au moins quatre allers-retours jusqu'au terrain de Quidditch. Non quelque chose n'allait pas. Soudain son esprit s'illumina. Mais oui c'est ça ! Il courut à la Salle Commune en passant de justesse avec des élèves de première année pour éviter d'avoir à faire à une nouvelle énigme de la part de l'aigle. Il courut au fauteuil bleu (ils étaient tous bleus) près de la fenêtre en souleva le coussin et récupéra son manuscrit. Ouff. Il était sain et sauf. La nuit dernière il s'était endormit sur ce sofa en continuant d'écrire son livre et il l'avait par la suite caché au dessous. Mais il l'avait complètement oublié !

Heureux comme tout, voyant plus clair, malgré la pluie qui bourrinait les fenêtres, Harradas se sentait d'humeur joyeuse, presque festive. Adressant des sourire moins froids qu'à son habitude, il sortit et fit voler à ses côtés son cahier manuscrit à l'aide d'un sortilège de lévitation, accompagné de sa plume à papote qui écrivait tout ce qu'il pensait. C'était vraiment très pratique comme invention ça. Même si parfois elle n'en faisait qu'à sa tête. Il déambula ainsi dans les ailes du château, en évitant les attroupements d'élèves bruyants pour mieux se concentrer et se dirigeait lentement vers la Salle sur Demande.
Evangeline Flynn
Evangeline Flynn
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Devant l'entrée - Page 2 Empty
Re: Devant l'entrée
Evangeline Flynn, le  Ven 30 Aoû - 14:37

Spoiler:
 

"AAAARGHH, CA FAIT DEUX HEURES, J'Y ARRIVE PAS, JE HAIS CE PROF, JE HAIS CETTE MATIÈRE, QU'IL AILLE RÔTIR EN ENFER!!!!!"

Evangeline, assise en tailleur dans le couloir menant à la Salle sur Demande (qu'elle soit maudite elle aussi, elle avait refusé, oui, tout bonnement refusé de la laisser entrer), était en train d'essayer de se concentrer sur son devoir de Botanique. S'il y avait bien une matière qu'elle n'aimait pas, c'était sans aucune hésitation possible celle-là. Déjà, elle ne comprenait pas à quoi ça servait. Ensuite, ça ne l'intéressait pas (non qu'elle n'aime ni ne respecte la Nature, mais disséquer des plants de Mandragore pour voir de quel bois ces trucs-là étaient faits n'avait jamais été sa priorité). Et enfin, et surtout, elle n'avait jamais pu se résoudre à faire le moindre effort dans cette discipline, et y avait toujours brillé par sa mauvaise foi à l'apprentissage.

Sauf qu'à présent, elle était face à un devoir portant sur le cours précédent, qu'elle n'avait pas écouté et dont elle avait loupé la moitié (avec la complicité de son réveil). Et elle ne savait rien, mais alors vraiment rien de rien sur les Bubobulbs, sinon qu'on utilisait leur pus en Potion, mais ça n'allait pas peser bien lourd sur sa copie, d'autant qu'elle ne s'en rappelait même plus les effets. Elle avait envie de pleurer, tant elle enrageait de sa sottise (et de celle du prof, qui dans ces cas-là, a toujours le mauvais rôle et un bon dos pour y casser le bâton de son amertume). Mais qu'on lui donne donc des travaux auquels elle s'intéresse! De l'Histoire de la Magie. C'était bien, ça, l'Histoire de la Magie... Ou alors la DCFM, ou Métamorphose, ou Potions, et même, même des Sortilèges, mais par pitié, plus de Botanique!

Comme lorsqu'elle avait dix ans, et que les petites tours de bois d'allumette qu'elle prenait plaisir à échafauder laborieusement s'entêtaient à ne pas vouloir atteindre le mille-sept-cent-quatre-vingt-neuvième étage qu'elle s'était fixé pour objectif sans comprendre que c'était peut-être un peu trop ambitieux pour son petit mètre-vingt-sept de l'époque, Eva avait déjà essayé et ré-essayé, accumulant autour d'elle les boulettes de parchemin froissé et taché d'encre noire de jais dont la couleur s'accordait somme toute assez bien avec son humeur, sans obtenir de résultat. Et elle commençait à perdre patience, d'autant que ne s'étant pas reposée depuis un bon petit moment et ayant sacrifié à ce maudit devoir son repas, ses réserves en la matière étaient déjà assez sérieusement entamées.

Crier lui fit du bien. Mais ça ne résolut, bien évidemment, pas le moins du monde son problème... Et devant ses yeux, la feuille était toujours aussi désespérément blanche. Sa colère retomba d'un coup, comme un soufflé hors du four, et les larmes lui montèrent aux yeux. S'il y avait bien une chose qu'abhorrait Evangeline Flynn, c'était l'échec. Hors il semblait bien qu'elle soit à présent en situation d'échec, précisément... Elle retint malgré tout le flot qui bouillonnait sous ses paupières bien closes. Déjà, ça ne servirait à rien, et en plus, ça gâcherait encore une feuille, et elle ne se sentait plus le courage de réécrire une fois de plus la consigne au haut d'un nouveau feuillet. Avec un profond soupir, elle ravala son amertume et plongea sa plume dans son encrier, offert par son père pour son entrée au collège. Et elle retroussa les manches de sa robe de sorcière, d'un geste décidé, qui semblait dire: "et maintenant, au travail, ma vieille, tu sors pas d'ici tant que t'as pas fini."

Mais l'inspiration ne venait décidément pas... Après être restée comme cela, la plume suspendue au dessus de son parchemin jusqu'à ce que l'encre qui s'y trouvait ait complètement séchée sur le bout, elle releva enfin la tête, et rougit en voyant face à elle le préfet de sa maison, Harradas Spinner. Elle se demanda depuis combien de temps il était là, tout en espérant que la réponse soit quelque chose comme "deux secondes"...
Harradas Spinner
Harradas Spinner
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Devant l'entrée - Page 2 Empty
Re: Devant l'entrée
Harradas Spinner, le  Mar 17 Sep - 21:45

Ses cheveux gouttaient de sa dernière douche sur son carnet et sur sa plume à papote qui s'ébourriffait comme si elle était mécontente. Mais Harradas était bien trop occupé à penser et sourire dans le vide pour y prêter attention. Il était au septième étage et se trouvait désormais à, à peine quelques mètres de la Salle sur Demande. A vrai dire, il en avait entendu parlé mais n'avait jamais eut le temps de la rechercher pour s'y rendre. Et ce n'était pas demain la veille. D'un coup de baguette il fit sécher ses feuilles et rétablit l'encre qui dégoulinait sur le papier. Il n'écrivait pas très bien mais si en plus il fallait que les lettres soient déformées, c'était totalement illisible !

Il leva les yeux au ciel. Il était incorrigible. Il avait maintes fois tenté de s'appliquer mais cela ne servait à rien, il écrivait toujours de plus en plus rapidement et ses lettres perdaient de leur régularité. Oh et puis bon, que serait le monde sans écritures de médecin ? La pluie encore battante sur les grands carreaux du couloir donnait un aspect sombre, qui faisait oublier que la matinée venait à peine de s'écouler. Soudain il entendit crier. Ce n'était pas un hurlement de panique mais plus comme celui d'une personne terriblement frustrée. Ne souhaitant pas se mêler de ce qui ne le regarde pas (enfin c'est surtout qu'il ne voulait pas avoir à faire à un nouveau problème en tant que préfet), il fit demi-tour sans s'appercevoir qu'il tournait en rond et tomba sur Evangeline Flynn, assise au sol. Enfin, s'il se souvient bien de son prénom.

Il resta planté là un instant se demandant si c'était elle qui venait de s'égosiller la voix, mais elle avait l'air bien trop calme pour cela. Et puis les Serdaigles ne crient pas ils prennent sur eux. Il ne se rendit pas compte qu'il était immobile depuis un moment devant la jeune fille qui le fixait à son tour. Autour d'elle était étalé tout un matériel de travail, tel que des feuilles, un encrier mais aussi des boulettes de papiers et de la poussière. Il la regarda d'un air inquiet et s'accroupit auprès d'elle en se raclant la gorge.

- Hum, est-ce que tout va bien ? demanda-t-il le sourcil levé, l'air soucieux.

Il l'observa et vit ses joues rouges dont il détourna les yeux pour les faire arriver sur la feuille sur laquelle elle écrivait. C'était un devoir de... Botanique ? En réfléchissant il pencha un peu trop la tête et fit tomber quelques gouttes d'eau de ses cheveux qui vinrent éclabousser la feuille propre de la jeune Serdy.

- Oh mince, je... Sa voix s'éteint.

Sans s'étaler sur les excuses il tapota la feuille pour la rétablir comme il l'avait fait il y a quelques instants avec la sienne. Comme à son habitude il avait réussit à se mêler des affaires qui ne le regardaient pas. Mais bon là au moins il avait une excuse, il était Préfet et se devait d'aider ses camarades (même si la plupart du temps il les évite tout comme ils l'évitent lui). En y pensant d'ailleurs, il devrait tenter de se mêler encore plus des autres, car son insigne était un peu comme un passe-partout. Il sourit.
Evangeline Flynn
Evangeline Flynn
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Devant l'entrée - Page 2 Empty
ait
Evangeline Flynn, le  Dim 22 Sep - 16:41

Apparemment, deux minutes était un laps de temps bien plus court que la réalité, et les espoirs d'Eva allaient être déçus; mais au moins, il lui restait la quasi-certitude qu'Harradas ne l'avait pas entendue hurler, ou alors qu'il ne savait pas que c'était elle; elle n'en était en effet pas tellement fière. Ils restèrent sans rien dire quelques secondes, puis Harradas baissa les yeux sur la copie d'Evangeline.

- Hum, est-ce que tout va bien ?


Evangeline rougit encore plus, une vraie pivoine. Du reste, elle devait être tout à fait ridicule; elle-même ne comprenait pas sa réaction, c'était pour dire. Harradas se pencha sur son fameux devoir de botanique -ou plutôt sur la magnifique copie blanche, à laquelle en réfléchissant bien on aurait pu trouver un sens artistique, mais scolaire, jamais. Quelques gouttes d'eau dévalèrent de ses cheveux sur la précieuse feuille qu'Eva avait réussi à épargner jusque là, et elle sentit un sourire mécanique et sardonique s'imprimer sur son visage. Non mais là, c'était pas possible, c'était la malchance ou quoi? Ses nerfs allaient lâcher.

- Oh mince, je...

"T'en fais pas, je crois que c'est juste mes malédictions qui ont porté leurs fruits... De toutes façons, je ne suis plus à un brouillon près..."


Son sourire se fit plus naturel, un peu triste, et elle désigna d'un large moulinet du bras l'ensemble des boulettes de papier éparses à ses pieds. Il devait bien y avoir là une douzaine de feuillets tachés d'encre et froissée. Elle mourait d'envie d'y bouter le feu, simplement pour le plaisir de les voir se consumer sous ses yeux, se racornir, noircir et se flétrir au cœur de la fournaise dévorante, de la flamme rougeoyante, dansante, si belle...

Harradas se pencha au dessus de son devoir trempé et d'une rapide incantation et d'un élégant mouvement du poignet, assécha l'eau qui était tombé de sa chevelure humide sur la copie. Le sortilège, inconnu d'Eva,, fonctionna à merveille, et bientôt la feuille reprit son aspect originel. Les lettres n'ayant heureusement pas été touchées, Eva n'avait maintenant plus qu'à continuer son travail comme si rien ne s'était passé...

Oui, mais cela ne lui rendait malheureusement pas l'inspiration (que du reste elle n'avait, pour le coup, jamais eue), et sa copie restait toujours aussi désespérément blanche et vide. L'idée lui vint alors que peut-être Harradas, qui lui écoutait toujours en cours et en ratait rarement un seul, pourrait l'aider. Cependant, la jeune fille n'avait pas l'habitude de demander assistance à qui que ce soit, même si quelque chose lui disait qu'elle ferait peut-être mieux de mettre de côté une fierté qui était vraiment bien mal placée.

"Mais, oui, tout va bien... "
répondit-elle, tout en pensant que si elle s'était appelée Pinocchio, son nez aurait sûrement pris quelques centimètres bien mérités...

Elle baissa les yeux sur sa copie, contempla le titre, le blanc magnifique qui s'étendait au-dessous, se creusa quelques secondes les méninges et se rendit compte qu'elle n'y arriverait pas seule. Elle allait devoir prendre sur elle... Ce serait une bonne leçon pour l'orgueilleuse demoiselle.

"Euh... En fait... Je dirais pas non a un tout petit peu d'aide..."
hasarda t-elle en rosissant légèrement.
Popy Bleu
Popy Bleu
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Devant l'entrée - Page 2 Empty
Re: Devant l'entrée
Popy Bleu, le  Jeu 21 Nov - 23:45

[ Pas de nouvelles depuis Septembre apparemment donc je poste]
{Pv avec Eloy Fridder }



Une prise en charge idéale.


-Mais où suis-je ?- ce demanda Popy. La jeune élève ne faisait que tourner en rond dans le château. A croire que celui-ci n'était pas assez grand pour elle. Elle avait l'habitude de ce perdre mais elle avait suffisamment marcher comme ça. Devant elle se trouvait un large mur, sans rien accroché dessus. -Après tout m'asseoir ici ne me ferait pas de mal- pensa-t-elle.
La demoiselle fit dos au mur et se colla à celui ci pour ensuite se poser au sol. Elle repris petit à petit son souffle, qu'elle avait perdue à force de marcher vite, voir courir pour retrouver son chemin. Etant solitaire et nouvelle, elle avait malgré le temps passé, du mal à s'y faire, à ce grand château si magnifique.
Elle sortie de son sac un petit bout de parchemin, se munie d'une plume et commença à écrire une lettre pour ses parents.



Mes chers parents.
Je me sent bien ici, mais votre présence me manque.
Que faites-vous ? Pensez-vous à moi ? Quel temps fait-il ?


C'es sur ces mots que Popy partie dans ses plus profondes pensées, concentrée dans son écriture.
Eloy Fridder
Eloy Fridder
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Devant l'entrée - Page 2 Empty
Re: Devant l'entrée
Eloy Fridder, le  Ven 22 Nov - 0:12

Alors qu'Eloy se rendait de la salle commune des Serdaigle jusqu'au cours de divination, dans la tour nord (de loin l'endroit qu'il aimait le moins dans le château, en grande partie à cause de la matière qui s'y donnait, pour laquelle il n'avait aucune passion), il passa, comme à son habitude, devant la tapisserie de Barnabas le Follet. Il y vit une jeune fille, apparemment de serdaigle, qui pouvait difficilement être dans un autre niveau qu'en première année. Sans doute s'était-elle perdue. Se remémorant les souvenirs de son arrivée au château, et du nombre incalculable de fois où il s'était perdu dans les nombreux couloirs du château, il décida de s'enquérir des éventuels besoins de la jeune fille.

Bonjour, tu t'es perdue?

Il en profita pour observer plus longuement la jeune fille. Elle était blonde, ou châtain, selon les points de vue. Pas bien à l'aise encore semblait-il dans la longue robe noire de l'école. Ses cheveux ondulés pendaient sur les épaules et couvraient sa nuque.

Je m'appelle Eloy, Eloy Fridder je suis en septième année.
Popy Bleu
Popy Bleu
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Devant l'entrée - Page 2 Empty
Re: Devant l'entrée
Popy Bleu, le  Ven 22 Nov - 0:49

C'est ainsi qu'un jeune garçon vint perturber Popy en pleine écriture.

-Bonjour, tu t'es perdue?

Quelques secondes passées, le temps de mettre fin à sa phrase le jeune homme continua :

-Je m'appelle Eloy, Eloy Fridder je suis en septième année.



La demoiselle resta surprise, non loin d'être déçue, mais c'était rare que l'on vienne lui parler. Elle lui sourit et d'une voix douce lui répondit:

- Bonjour Eloy. Moi c'est Popy. Popy Bleu. Oh, oui je suis souvent perdue ici. -regardant son parchemin- J'en est profiter pour écrire en espérant que quelqu'un passe -puis regarda de nouveau le jeune garçon- Je suis en première année.


Popy regarda de haute en bas l'élève de Serdaigle qui venait de se présenter à elle. Elle le fit de façon discrète et rapide comme elle en a l'habitude. Elle pensa que comme tout les autres, Eloy la prendra pour une fillette alors qu'elle était de loin très mature pour son âge. C'était encore plus étonnant, qu'un élève de septième année vienne lui parler.. Popy avait peut-être de la chance aujourd'hui. Ce fut donc sur ses dernières paroles qu'elle garda son sourire.
Contenu sponsorisé

Devant l'entrée - Page 2 Empty
Re: Devant l'entrée
Contenu sponsorisé, le  

Page 2 sur 13

 Devant l'entrée

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.