AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -49%
Carte microSDXC SanDisk 64 Go pour Nintendo Switch
Voir le deal
15.82 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande
Page 12 sur 13
Devant l'entrée
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard

Devant l'entrée - Page 12 Empty
Re: Devant l'entrée
Peter McKinnon, le  Ven 11 Aoû 2017 - 18:52

Le préfet vert et argent était content de voir sa belle. Il était toujours content de la voir, mais là, cela avait un parfum particulier ! Elle allait l'aider à décompresser. Il était donc d'autant plus heureux de la voir qu'il pensait au bon temps qu'ils s'apprêtaient à prendre tous les deux pour les quelques instants qui les séparaient de leurs obligations scolaires, auxquelles il devait ajouter ses obligations préfectorales. Il ne s'attendait pas à ce que Merry, contrairement à son habitude, se crispe à son contact et ne lui rende pas l'étreinte romantique qu'il lui offrait. Et ce n'était que le début ...

- Peter il faut qu'on parle.

*Ouille ... Ca part mal ...*

Le Serpentard, les bras toujours légèrement écartés en signe d'accueil et de bonne volonté, fixa sa petite-amie avec un air interloqué. Qu'est-ce qui se passait soudainement ? Tout repassait très vite dans sa tête : la lettre sans trace d'affection, ce rendez-vous au milieu d'un couloir, son air triste, et ces mots ...

- Je ne peux pas continuer à souffrir. Je ne veux pas. Je ne veux pas avoir une relation comme ça, à tout le temps me demander si tu n'es pas encore en train de faire un écart ailleurs. Tes petits dérapages avec d'autres filles, c'est peut être bien beau pour toi, mais pour moi ça ne l'est pas. Alors j'arrête tout. J'en ai assez. Tu m'as assez brisé le cœur comme ça et il ne se reconstruira jamais si je ne m'éloigne pas de toi.

Peter avait commencé à secouer la tête. Non, tout ça n'était pas réel, ce n'était pas possible ... Elle ne voulait plus d'eux ! Ce n'était pas qu'elle ne veuille plus de lui qui lui posait problème en fait. C'était qu'elle les mette "eux", à la poubelle. Certes, il n'avait pas été exemplaire, et il ne lui en voulait pas de le lui faire comprendre. Mais ils étaient heureux, ils avaient trouvé leur équilibre. Enfin, apparemment, Peter avait bien plus trouvé son équilibre que la Gryffondor.

- Non ... Merry, tu ne peux pas. Je ... Je sais que j'ai des tords mais ... On avait quelque chose nous deux. Tu veux vraiment mettre fin à notre histoire ?
Merry K. Harper
Merry K. Harper
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Devant l'entrée - Page 12 Empty
Re: Devant l'entrée
Merry K. Harper, le  Lun 11 Sep 2017 - 18:11

Merry fixait tristement Peter qui assimilait tous les mots du long monologue qu'elle lui avait déballé en si peu de temps. C'était compliqué pour la rouquine de devoir dire tout ça. Elle n'en avait pas eut envie mais elle n'avait plus le choix. Elle était plus triste qu'heureuse. Elle souffrait plus qu'elle se portait bien. Et surtout... l'amour qu'elle avait pensé ressentir pour le préfet des verts et argents avait disparu. Juste de la colère, une part de dégoût qui l'animait... bien qu'une certaine tristesse remplissait son cœur. Elle avait vécu des choses avec lui. Mais il avait vécu des choses avec d'autres en étant encore avec elle... et ça, elle ne pouvait le pardonner. Il semblait perplexe, ne semblait pas savoir quoi dire. Mais tant pis. C'était lui qui les avait mis dans cette situation.

- Non ... Merry, tu ne peux pas. Je ... Je sais que j'ai des tords mais ... On avait quelque chose nous deux. Tu veux vraiment mettre fin à notre histoire ?

Peter troubla le silence en prenant enfin la parole. Il était bien drôle. Même si elle était attristée de devoir faire ça, Merry riait bien jaune à l'intérieur. Il abusait pas mal quand même.

- Ah oui je ne peux pas ? Et toi tu pouvais aller voir d'autres filles peut être, c'est ça ? C'est bien de reconnaître tes tords. Mais t'aurais dû y penser avant de faire tout ça. Oui, je veux vraiment mettre fin à cette histoire qui m'aura quand même apporté de la souffrance au final. De toute manière, tu te retrouveras bien vite quelqu'un d'autre, alors t'en fais pas, tu te sentiras pas seul.

Merry était en colère et voulait terminer ça au plus vite... Pour enfin tourner la page.

Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Devant l'entrée - Page 12 Empty
Re: Devant l'entrée
Peter McKinnon, le  Mar 19 Sep 2017 - 20:33

En réalité, le cerveau de Peter s'était grippé. Il ne lui semblait pas concevable, en effet, que la jeune sorcière décide ainsi de se passer de lui. Et pourtant, les arguments s'entassaient devant lui comme des évidences de sa mauvaise foi, mais il n'était pas capable de les voir. Il n'en était pas capable parce qu'ils étaient heureux. Bonheur, amour, sex et séduction étaient quatre mots différents. Ainsi, il n'avait jamais exclu l'idée d'être heureux avec Merry alors qu'il se permettait des écarts avec d'autres filles. Ces écarts qui avaient finis par être tellement gros qu'ils étaient parvenus aux oreilles de la demoiselle. Et, cette fois, il semblait totalement impossible au vert et argent de se sortir de ce mauvais pas sentimental.

Mais elle l'avait dit. Elle voulait la fin de leur relation. Ce n'était pas tellement les termes employés que le ton qui persuadèrent Peter immédiatement que, cette fois-ci, il pourrait bien mobiliser tous les charmes qu'il voudrait, il n'arriverait pas à rattraper ce qu'il avait laissé filer. Il lui sembla alors que les pierres des mûrs du Château avaient l'air bien plus terne que lorsqu'il avait salué la belle un peu plus tôt. C'était tout un pan de son univers qui s'effondrait devant lui. Et il devait assister impuissant à cette déliquescence.

Il se passa donc la main dans les cheveux dans un signe de concentration. Bien qu'il eut pu passer cette même main sur son visage dans un mouvement d'intense concentration, il avait inconsciemment préféré ces cheveux comme s'il luttait une dernière fois pour séduire la rouge et or. Mais, vu la mine qu'elle arborait, c'était peine perdue. Le vert se mit alors à se mordiller la lèvre inférieur. Son cerveau cogitait à toute vitesse. Il devait trouver quelque chose, n'importe quoi pour que leur rupture ne se passe pas comme ça, pour qu'ils aient une autre raison que simplement son comportement qui avait à peu près toujours été déplacé.

- Tu as rencontré quelqu'un d'autre c'est ça ?
Merry K. Harper
Merry K. Harper
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Devant l'entrée - Page 12 Empty
Re: Devant l'entrée
Merry K. Harper, le  Jeu 21 Sep 2017 - 15:09

C'était un moment difficile à passer, mais il fallait le faire. Le poids qui la faisait plonger, la chose négative qui s'était accrochée à elle, à son cœur, à son esprit et à tout le reste de son corps devait disparaître. Elle avait juste l'impression qu'un monstre vivait à l'intérieur d'elle et la détruisait à petit feu, en s'en prenant à elle depuis un endroit inaccessible... dans son organisme. Elle voyait bien une bête qui faisait sa taille, agrippée partout, avec des griffes plus grandes que des mains, lui permettant de bien se fixer aux endroits stratégiques qui feraient mal à son hôte.

- Tu as rencontré quelqu'un d'autre c'est ça ?

La rouquine eut un rire jaune. Un rire qui se transforma en éclat de rire durant quelques secondes, avant qu'elle ne retrouve un visage totalement fermé, comme si un masque était venu se placer sur sa tête pour changer son expression qui était dure comme fer.

- Ca me paraît bien ironique et osé comme question. Contrairement à toi j'attends d'être seule pour aller voir ailleurs. J'ai peut être rencontré quelqu'un oui, mais je ne sors pas avec. Mais je suis soutenue dans ce moment difficile que tu me fais vivre.

Merry ne mâchait plus ses mots. Aucune pincette, elle disait ce qu'elle pensait comme ça venait. Elle était énervée, il se foutait d'elle sérieusement. Il osait lui dire une chose pareille, vraiment ? Des éclairs sortaient des yeux de la rouquine qui fusillait son interlocuteur du regard. Il en avait trop dit.
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Devant l'entrée - Page 12 Empty
Re: Devant l'entrée
Peter McKinnon, le  Mer 1 Nov 2017 - 11:43

Il fallait s'y attendre, à la réaction de la belle. La question de Peter était un rien déplacée, mais le seul fait de la poser et d'en obtenir une réponse était bien la preuve que cette question, aussi culottée fut-elle, se posait bien. Et, lorsque la rousse eut terminé de lui envoyer son rire cinglant en pleine figure, le vert put pleinement se rendre compte qu'il avait vu juste. Bien sur, cela ne le réjouissait pas tant que cela, mais au moi, il pouvait déporter la conversation sur autre chose que son comportement. Au moins, maintenant, il pouvait se voiler la face en faisant entrer dans l'équation qu'un autre homme avait contribué, quelque part, à lui prendre Merry. Bien sur, il allait falloir passer outre les foudre de la lionne à la crinière de feu, mais il avait encore la capacité de lui insérer ne fut-ce qu'un rien de doute dans son esprit.

- Ah oui, c'est très beau ça ! Tu m'as un peu vite coincé dans le rôle du salopard de service, il me semble. Je me permets quand même de te signaler qu'alors que j'avais quelques écarts regrettable, je n'ai jamais eu de sentiment pour quelqu'un d'autre que toi. Mais ça, ça c'est une barrière que tu t'es permise de passer en te drapant dans ta vertu de femme trompée ...

Il avait été un peu loin, c'était vrai. Et il savait pertinemment qu'il courait le risque de ressortir de là avec la marque des doigts fins de la jeune sorcière sur son visage mais peu lui importait, c'était un prix qu'il fallait payé pour qu'elle se livre elle aussi à l'exercice des remords. Il n'y avait plus qu'à laisser le lent poison de la mauvaise foi faire effet pour qu'elle finisse par penser qu'elle aussi était un peu coupable. Et peut-être même qu'un jour ils finiraient par se reparler.

Affichant un air de déception, mêlé d'incompréhension, le serpentard poussa un long soupir et plongea ses yeux dans ceux de la belle comme pour lui signifier qu'il était probablement temps d'en rester là. Il risquait de parler trop et il savait qu'il risquait fort de déraper et que, quoiqu'il puisse arriver, tout ce qu'il comptait dire allait être retenu contre lui ...
Personnage
Personnage
PNJ
Personnage
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


Devant l'entrée - Page 12 Empty
Re: Devant l'entrée
Personnage, le  Lun 22 Jan 2018 - 17:36

RP libre : s'y joint qui veut

À la recherche de la salle sur demande

Jason était un élève extraordinaire pour tout sorcier étudiant à Poudlard. Entendez par là qu'il n'était d'ordinaire pas présent dans l'école puisqu'il étudiait de l'autre côté de l'Atlantique, dans la prestigieuse école de sorcellerie de Ilvermorny. Il était arrivé à Poudlard deux jours plus tôt, lors du cadre d'un échange exceptionnel entre les deux écoles, et ne devait y rester que quinze jours. Élève de sixième année de la maison des Womatou, il devait sa présence ici, en même temps que onze autres élèves nord-américains, à ses très bons résultats scolaires et ses aptitudes magiques très en avance par rapport aux autres élèves de son année.

Au delà de l'aspect unique de l'évènement, c'est surtout pour les multiples histoires sur Poudlard que l'étudiant avait trouvé de l'intérêt à participer à ce voyage, beaucoup des secrets de l'école ayant été révélés après la deuxième guerre contre Voldemort. Ainsi il avait, entre autres choses, entendu parler d'une pièce aux capacités tout à fait uniques : celle-ci prenait exactement l'apparence de la salle que l'on souhaitait trouver. Son nom était d'ailleurs parfaitement associé - la Salle sur Demande.

Il avait donc griffonné sur un bout de papier ce qu'il en savait, la présence de ladite salle au septième étage de l'école, différentes formes connues qu'elle avait pris au fil du temps, et des gribouillis qui ne devaient servir à rien pour son entreprise du soir.
Jason avait attendu la fin du dîner pour monter dans les couloirs et se retrouvait maintenant à arpenter le septième étage à la recherche de cette fameuse salle, jusqu'ici sans succès. S'il savait que sa porte était dissimulée, il n'en avait pas la localisation exacte et peinait à percer ce mystère. Quand il aurait mis la main dessus, s'il avait cette chance, il espérait pouvoir percer d'autres secrets de cette salle, qui devait en avoir vu des centaines défiler, voire des milliers, avec le temps.

Mais pour le moment, il faisait les cent pas dans le couloir, les yeux rivés sur son morceau de parchemin, à pester entre ses dents, puisqu'il ne parvenait à trouver l'entrée tant recherchée.
Gabrielle Phoenix
Gabrielle Phoenix
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Devant l'entrée - Page 12 Empty
Re: Devant l'entrée
Gabrielle Phoenix, le  Mar 23 Jan 2018 - 17:18

Une soirée comme une autre pour la jeune serdaigle. Mais pas pour le château qui l’accueillait. En effet, ses murs centenaires tremblaient davantage depuis deux jours, ses longs couloirs martelés par vingt-quatre nouveaux pieds. Bruissements des fantômes. Chuchotement des élèves sur leurs passages. Gabrielle avait eu vent de ces nouveaux arrivants, les rumeurs comme des piaillements d’oiseaux s'étaient répandues facilement, contournant tous les murs érigés. Élèves d’Ilvermorny. Sourire naissant à la réminiscence de son ancienne école. Bonheur trop fugace. Souvenirs qui s’effacent. Comme l’action de ses zygomatiques. Ses traits retombèrent rapidement. La Canadienne était encore attristée de savoir que son cousin adoré n’était pas de la partie. Recalé. Dossier trop médiocre. Désolé. Ton hypocrite du professeur qui l’avait refoulé. Gabrielle imaginait bien son parenté retenir un flot d’injures qui ne l’aurait mené qu’en retenue si libéré. Encore dépitée, la jeune fille ne s’était alors pas précipitée à l’encontre des heureux élus, fraîchement débarqués.

La brunette repoussa son assiette vide, essuya ses lèvres et s’extirpa du banc sur lequel elle siégeait. Son souper était terminé. Elle s’esquiva alors lestement de la Grande Salle, seule. Elle flâna le long des pierres, marquant quelques arrêts pour ne pas se faire percuter par des garnements, sans doute des premières années. Elle amorça son ascension jusqu’à son dortoir, nullement pressée. Ouvrages et devoirs l'y attendaient patiemment, mais n'étaient pas urgents. Elle progressait la tête en l’air, relativement peu encombrée de pensées pour une fois. Cesser ses ruminations, arrêter de cogiter. Cela était reposant de temps en temps. La sorcière se trouvait perdue dans la contemplation des tableaux qui ne cessaient de se transformer, dont les histoires étaient constamment réinventées, dans l’écoute des messes basses et des rires auxquels jamais elle ne se joignait. Seuls ceux des êtres chers lui importaient. Actuellement bien lointains. Quittés depuis trop peu de temps, qui lui manquaient déjà tellement. Elle s'inculpait totalement la faute de son intégration. Peur d'aller vers les gens. Peur de ne pas être acceptée. Ou pire, de l'être un temps puis de se voir rejetée. Sociabiliser à tout va n'était qu'une perte de temps, elle consacrait le sien aux apprentissages et aux progrès. Au bien-être de son corps, de son esprit, et à celui d'un maigre nombre de personnes qui le méritait. Des reflux appétissants vinrent titiller ses narines, montant du rez-de-chaussée qu’elle venait de quitter, mais complètement rassasiée, ils ne la firent nullement saliver.

La bleu et bronze se contentait d’aligner mécaniquement les pas, avertie que chaque pan d’escaliers s’était fixé par un claquement sourd qui faisait vibrer le plancher. Nulle envie de se battre avec ces chahuteurs ensorcelés. Particulièrement dissipés ce soir là. Elle continua à s’élever selon leur bon vouloir, son allure diminuant progressivement jusqu’à atteindre le dernier palier. Prendre son temps lui avait permis d'éviter l’essoufflement. Elle s'engagea alors dans un nouveau couloir, relativement peu fréquenté, à la recherche d'un escalier plus conciliant pour regagner sa tourelle. Le hasard la poussa inéluctablement sur la trajectoire d'un ruminant qu'elle n'avait encore jamais croisé.
Benedict Adams
Benedict Adams
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
En ligne
Année à Poudlard : Quatrième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : - 1/4 Vélane


Devant l'entrée - Page 12 Empty
Re: Devant l'entrée
Benedict Adams, le  Jeu 1 Fév 2018 - 17:10

Je squatte !

De nouveaux élèves sont arrivés à Poudlard. Et par nouveaux, j'entends encore plus nouveaux que moi, puisqu'ils ne sont arrivés qu'il n'y a deux jours. Tout le monde ne parle que de ça dans tous le château. Des étudiants de l'école de magie américaine ! Ilvermorny qu'elle s'appelle. Je suis allée voir à la bibliothèque pour en savoir un peu plus sur cette école. Et il se trouve que là bas, les élèves sont également répartis en quatre maisons. C'est sans doute quelque chose de particulier au monde des Sorciers. Mais ça me plaît bien. En tous cas, si j'ai dévoré l'histoire de cette école à peu près aussi rapidement que celle de Poudlard, je n'ai pas la moindre idée de comment la magie est enseignée là-bas. Et ça 'intrigue beaucoup. Sauf que les seuls représentants américains que j'ai vu étaient toujours entourés par plusieurs élèves, et ils avaient l'air bien plus vieux que moi. Alors j'ai préféré passer ma route.

Ce soir, j'ai passé mon repas à observer ces correspondants du coin de l'œil. Me motivant à aller leur parler, puis me rétractant aussitôt. Finalement, j'ai terminé de manger sans rien faire. Et ils ont disparus de la Grande Salle. Je suis frustré. Très très frustré. J'hésite même à aller voir directement Lorelaï pour qu'elle m'explique tout elle-même. Après tout, elle sait plein de chose, elle pourra peut être me renseigner. Je décide donc d'aller voir directement dans la Salle Commune des Aigles pour voir si elle s'y trouve. Sauf que les escaliers m'ont joué quelques tours. J'ai fini par emprunter des couloirs, et de nouveaux escaliers, encore et encore, jusqu'à ne plus avoir la moindre idée d'où je me trouvais dans le château par rapport à la tour Serdaigle.

Je déteste me perdre. C'est quelque chose qui me stresse énormément. Je fais pourtant toujours bien attention à retenir différents points de repère, afin de ne jamais me retrouver dans ce genre de situation. Mais malheureusement, dans un château où les portes sont cachés derrière des tableaux, et où les personnages des dits tableaux se déplacent, c'est bien plus compliqué. Sans compter les armures postées dans certains couloir. Elles bougent aussi, j'en suis absolument certain ! Je commence à paniquer. J'emprunte un couloir au hasard, puis un autre. Et je tombe enfin sur deux élèves devant un pan de mur. Je reconnais l'uniforme de Serdaigle sur la jeune fille. Et un uniforme inconnu pour le garçon.

Enfin... Inconnu à Poudlard. Parce que ce garçon, c'est un des correspondant d'Ilvermorny. Mon stress retombe aussitôt. Et un immense sourire éclaire mon visage. Je m'avance vers eux, on ne peut plus heureux qu'à cet instant.

- Salut ! J'm'appelle Milo, et toi ? Dis, tu viens bien de l'école américaine, c'est ça ? C'est comment là bas ? Tu trouves que c'est mieux qu'ici ? Y'a quoi qui change le plus ? 

Je ne me rends même pas compte qu'il n'a pas l'air d'être de si bonne humeur que moi. Mais peu importe. Je tiens la réponse à toutes mes questions, il n'est même pas envisageable de le laisser passer ! Mais je me tourne vers ma camarade de maison avec un air un peu penaud.

- Euh... Tu pourras me dire comment on fait pour retourner à la Salle Commune après ? Je crois que je me suis un peu perdu...
Maya Sangster
Maya Sangster
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Devant l'entrée - Page 12 Empty
Re: Devant l'entrée
Maya Sangster, le  Lun 5 Fév 2018 - 9:07

Pour Maya, ce n'était pas un soir comme les autres qu'elle passait à la bibliothèque enfermée entre deux ouvrages à lire. Non, c'était la première fois où elle n'y était pas aller de la journée. Un jour à noter dans les archives on pourrait dire. Elle ne voulait tout simplement pas lire, voilà tout. Une certaine lassitude de relire les mêmes bouquins depuis cinq ans, alors elle attendait que de nouveaux livres arrivent pour y retourner. En attendant, la petite et timide Serdaigle se promenait dans le château qu'elle avait jamais vraiment visiter depuis toutes ses années.

- Je devrais sortir de la bibliothèque plus souvent, pensa-t-elle en observant les lieux où elle passait pendant des heures.


Elle avait presque fini sa visite de l'établissement quand elle vit plusieurs personnes devant elle. Deux membres de sa maison, celle des aigles, et un autre qu'elle ne connaissait pas du tout. Peut être un nouveau qui sait ?

Elle continua de marcher avant d'entendre le petit garçon de sa maison parlé. Elle ralentit le pas pour savoir de quoi il parlait mais rien de bien intéressant, il parlait d'une école américaine et de la salle commune. Alors elle continua d'avancer avant de s'arrêter après avoir compris. Elle s'approcha et demanda pour demander au première année Serdaigle quelque chose.

- École américaine ? Tu parles bien d'Ilvermorny ?
Personnage
Personnage
PNJ
Personnage
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


Devant l'entrée - Page 12 Empty
Re: Devant l'entrée
Personnage, le  Lun 5 Fév 2018 - 17:08

À force de tourner en rond, on fini par voir des poissons. Ou peut-être que ce n'était pas tout à fait le dicton. Toujours est-il que Jason éprouva un certain soulagement lorsqu'il vit une étudiante arriver dans son couloir, et naturellement, il s'arrêta, la regardant s'approcher dans sa direction. Elle avait l'air assez âgée, peut-être en milieu de cycle pour Poudlard, et il pensa aussitôt qu'elle pourrait sans doute lui apporter plus de précision pour trouver l'entrée de la Salle sur Demande !

- Salut ! dit-il chaleureusement alors qu'elle arrivait tout proche de lui. Serdaigle, c'est ça ?! dit-il en pointant la robe de la jeune fille de son index.

Mais visiblement, les aigles se déplaçaient en bande, puisqu'un autre étudiant de la même maison arriva dans le couloir. Beaucoup plus jeune, l'américain aurait parié sur un première année. Il avait à peine eu le temps de lancer la discussion avec la première sorcière arrivée que le nouveau venu le questionna de suite :

- Salut ! J'm'appelle Milo, et toi ? Dis, tu viens bien de l'école américaine, c'est ça ? C'est comment là bas ? Tu trouves que c'est mieux qu'ici ? Y'a quoi qui change le plus ? 

Un vrai moulin à parole ce gosse, pensa l'étudiant américain avant de se présenter :
- Salut, moi c'est Jason ! Et toi ? demanda-t-il à la sorcière arrivée plus tôt. Yep je viens de là-bas, dit-il en reposant ses yeux sur le jeune Serdaigle. C'est plutôt sympa notre école aussi, mais pas vraiment le même genre que Poudlard. Ici, on a clairement l'ambiance de château et c'est plus... européen ? Je suppose que c'est dur pour vous de comprendre mon point de vue, mais vous n'êtes pas mal lotis, tu peux me croire. J'aime bien les secrets de votre château, j'en cherche un justement... expliqua-t-il en secouant son papier griffonné de notes sur la Salle sur Demande, avant d'être interrompu par l'arrivée d'une autre élève, un peu plus dans les âges de l'autre fille que du garçon.

- École américaine ? Tu parles bien d'Ilvermorny ?
- C'est bien ça, répondit Jason en souriant. Le dortoir des Serdaigles est pas loin hein ? je me suis trompé d'étage c'est ça ? C'est pas ici la Salle sur Demande ?

Il ne s'adressait pas spécialement à la dernière venue mais plus au trio devant lui. Serdaigle... Lui aussi était connu par certains de ses camarades comme possédant beaucoup d'esprit et d'intelligence et avait toujours pensé que s'il avait été à Poudlard, il aurait atterri chez les Serdaigles. La coïncidence l'amusait beaucoup.
- Alors, quoi de beau pour vous ? leur demanda-t-il simplement, pensant qu'ils étaient peut-être trop jeunes pour connaître l'emplacement de la Salle qu'il recherchait.


Gabrielle Phoenix
Gabrielle Phoenix
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Devant l'entrée - Page 12 Empty
Re: Devant l'entrée
Gabrielle Phoenix, le  Mar 6 Fév 2018 - 0:03

L’air du jeune homme se dérida aussitôt à sa vue. Gabrielle apprécia la sobriété de son accoste, baissant les yeux sur sa poitrine, mouvement réflexe suivant celui du doigt tendu de l’inconnu. La jeune fille releva aussitôt la tête avec un sourire, prête à complimenter la justesse de son observation, mais l’entrevue fut interrompue par une arrivée impromptue. Une petite tête brune fit son entrée dans la discussion accompagnée une belle logorrhée. Les sourcils de la Canadienne se haussèrent avec étonnement à l’entente des mots qu’il prononçait. Le petit ingénu de sa maison suscita subitement un mélange indissociable de sentiments. Un soulagement immense. Un petit morceau de son continent l’avait rejoint de l’autre côté de l’océan. De l’envie. Elle aurait préféré effectuer le trajet inverse pour retrouver son foyer. Du mépris. La présence du jeune homme en ces lieux la privait de revoir l’un des siens. Une colère soudaine se mit à gronder. Envie de crier à l'injustice. Un sentiment d’idiotie aussi. L’accent du nouvel arrivant ne l’avait pas alarmé, sachant que quelques américains fréquentaient l’école écossaise il ne lui avait pas mis la puce à l’oreille, et voilà que le discours du présumé première année la mettait dans bien des états.

Les yeux arrondis de stupeur de la jeune fille se relâchèrent en contemplant l’enfant qui s’avouait perdu. Qui n’avait pas vécu cette situation? Il leur avait fallu à tous, élèves, un certain temps avant de se sentir au château comme à la maison. L’instinct bienveillant de Gabrielle reprit le dessus pour s’adresser à la petite tête crollée. Avant de pouvoir lui répondre, une demoiselle malingre, de leur maison également, rejoignit l’amas qui s’était formé. Cette dernière rebondit sur le même sujet, avec un intérêt non dissimulé pour l’école nord-américaine. Le natif semblant très à l’aise, répondit à chaque membre de la petite compagnie, précisant préalablement son prénom. Jason. Paf. Une étiquette supplémentaire de collée. Après qu'il se soit tu, Gabrielle esquissa un sourire rassurant à l’égard du bleu et bronze qu’elle surplombait.

- Effectivement, on peut rejoindre notre salle commune d’ici déclara-t-elle à l’adresse de ce dernier, confirmant simultanément les dires de l’étranger, qui l'était moins désormais. Je m’y rendais justement.

Gabrielle ne prit pas conscience qu’en s'exprimant, elle avait légèrement forcé son accent canadien, dans l’espérance secrète d’une reconnaissance de la part de son compatriote. Elle enchaina.

- Je ne sais pas si l'entrée de la Salle sur Demande se trouve ici précisément, mais d’après les dires, elle est au 7ème! C'est donc un bon début d'avoir grimpé jusque là!


Le garçon avait un petit regard effronté, un air aventurier. Un potentiel Gryffondor? A la recherche du cœur de Poudlard, de ses fabuleux trésors. Amusant. Gabrielle n'avait aucune idée de si elle allait s'attarder avec ces étudiants, qui paraissaient tout à fait sympathiques, mais presque trop avenants. Elle eut d'abord un regard interrogatif pour ses camarades suite au questionnement de Jason, puis y répondit poliment.

- La routine, pour moi en tout cas, je n’ai pas la chance d’être entre les murs d’Ilvermorny... Et je m'appelle Gabrielle, ajouta-t-elle finalement.
Benedict Adams
Benedict Adams
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
En ligne
Année à Poudlard : Quatrième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : - 1/4 Vélane


Devant l'entrée - Page 12 Empty
Re: Devant l'entrée
Benedict Adams, le  Mer 7 Fév 2018 - 16:45

J'écoute la réponse de Jason avec grande attention, totalement suspendu à ses lèvres. J'espère ainsi en apprendre davantage sur cette école outre-Atlantique. Apparemment, ça diffère pas mal de Poudlard. Mais je ne connais déjà pas très bien le château, alors c'est difficile d'imaginer quelque chose de différent de ce que je connais à peine. Je hoche cependant légèrement la tête en essayer de visualiser un peu la chose. Mais je passe très rapidement à autre chose. Parce qu'il vient d'éveiller ma curiosité plus encore. Un secret du château ? Je ne savais même pas qu'il en renfermait. C'est pourtant logique, à bien y réfléchir. Il est très vieux et très grand, alors il doit effectivement regorger de choses cachées. Je m'apprête à lui demander plus d'informations, yeux totalement écarquillés par l'idée de découvrir quelque chose de nouveau. Et de secret.

Mais je n'ai pas le temps de dire quoi que ce soit qu'une autre élève de ma maison débarque. Finalement, je ne dois vraiment pas être loin de notre salle commune. Je lui adresse un sourire, répondant à sa question par un simple hochement de tête étant donné que Jason se charge de la partie orale. Et voilà qu'il lâche enfin ce qu'il cherche à cet étage. La Salle sur Demande. Je n'en ai absolument jamais entendu parler. Mais à bien regarde ce couloir, je ne vois aucune salle qui a l'air secrète. Elle doit être sacrément bien cachée. Je me demande ce qu'elle a de spécial, cette Salle. Qu'est ce que ça veut dire, sur Demande ? Qu'on doit demander à ce qu'elle apparaisse pour pouvoir entrer dedans ? Et qu'est ce qu'elle renferme pour être si secrète ?

La demoiselle de ma maison a qui j'ai demandé mon chemin me confirme qu'on peut rejoindre notre salle commune de par ce couloir. Je sens le soulagement en moi. Je ne me suis pas tant perdu que ça. Et en plus, elle a prévu d'y retourner également. Je lui adresse un grand sourire.

- Je pourrai repartir avec toi alors ? J'ai pas envie de me perdre avec tous ces escaliers qui bougent tout le temps...

Non mais, c'est vrai quoi, à chaque fois que je visualise un chemin pour aller quelque part et que je m'embarque sur un escalier, il se met à changer de direction. C'est vite perturbant ! Mais l'attention de tout le monde se reporte vite sur la Salle sur Demande, et ça me convient tout à fait. Parce qu'à présent, j'ai une envie folle de savoir ce qu'elle est, où elle se trouve, et ce qu'elle contient. Je trépigne déjà d'impatience rien qu'à l'idée de la trouver.

- Je sais pas où elle est cette salle, c'est la première fois que j'en entends parler. Mais elle doit être absolument géniale ! Elles disent quoi tes indications ? Il y a peut être un passage secret, j suis sûr qu'il y en a plein ici, comme dans les films qui se passent dans des vieux châteaux !

Et à la dernière question de Jason, mon sourire s'agrandit un peu plus encore. Si ma camarade de maison, qui s'appelle Gabrielle, n'a pas l'air très enjouée, je n'ai absolument aucune raison de cacher mon propre enthousiasme. Je me retiens de sautiller sur place, mais je ne peux m'empêcher de taper dans mes mains doucement, plusieurs fois d'affilée, afin de laisser sortir un peu de mon excitation.

- De beau ? Bah on va trouver cette salle, pardi ! Et on va pouvoir raconter notre superbe aventure après avoir appris plein de choses ! C'est génial !
Personnage
Personnage
PNJ
Personnage
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


Devant l'entrée - Page 12 Empty
Re: Devant l'entrée
Personnage, le  Mer 21 Fév 2018 - 14:31

HRP : Le lancer de dé à la fin sert à décider de la Salle sur Demande dans laquelle le RP continuera Smile Vous êtes libres de décrire votre entrée et cette salle comme vous l'entendez, en respectant la description de base. Seules les personnes déjà présentes dans le RP peuvent entrer dans la Salle.


La jeune fille qui se présenta à Jason dégageait quelque chose de sympathique. Les traits de son visage oscillaient entre des mines sévères et une beauté brute assez déroutante, aussi il ne fut pas étonné en entendant un accent typique de l'Amérique du nord, qui correspondait plutôt bien à ce qu'elle dégageait. Si le jeune américain était heureux d'avoir vu débarqué trois sorciers dans le couloir, sa mine se renfrogna quand la sorcière lui avoua ne pas savoir où se trouvait la salle précisément. Ils en étaient donc au même point, et si l'étudiant d'Ilvermorny tourna un visage plein d'espoir vers le jeune Serdaigle à côté d'eux, son visage se rapetissa plus encore en entendant que lui n'avait même jamais entendu parler d'une telle salle...

Pourtant, les histoires sur les tournants de la guerre contre Voldemort avaient fait le tour du monde après la défaite de celui-ci, et l'existence de la Salle, longtemps un secret bien gardé, était connue de beaucoup de sorciers maintenant.

- Gabrielle ? C'est joli comme prénom... ça me fait penser à quelque chose de biblique, comme un ange ou un archange, dit Jason en réfléchissant. Ou un peintre aussi, ahah ! Même si ça ne doit pas s'écrire de la même façon et que tu dois être beaucoup plus jolie qu'eux...

L'étudiant américain coupa sa réflexion, jugeant que la pointe d'humour ne ferait peut-être pas rire la concernée, et s'enthousiasma en entendant Milo se porter volontaire pour trouver la Salle sur Demande :
- De ce que j'en sais, dit Jason à leur attention, c'est une salle qui prend la forme de ce que l'on souhaite trouver ! Mais elle n'est pas dans un passage secret. Son entrée se trouverait sur un mur, et la porte n'apparaîtrait que si l'on pense suffisamment fort à ce que l'on souhaite trouver... C'est mystérieux et je vous avoue que je commence à croire que tout ça, c'est des bêtises... mais si vous voulez bien, on peut la chercher ensemble en remontant le couloir ? Il nous suffit chacun de penser à des choses qu'on souhaiterait trouver, et peut-être que ça marchera...

Le jeune Milo avait un sourire grand jusqu'aux oreilles et Jason savait qu'il avait déjà celui-ci dans sa poche. L'aventure avait l'air de lui faire clairement envie, et Gabrielle paraissait intéressée par une petite escapade elle aussi, ou alors elle était heureuse de croiser un de ses compatriotes ; dans les deux cas, ça convenait à Jason cette compagnie de Serdaigles. Les deux lui paraissaient sympathiques, et avec leur aide, il trouverait peut-être la fameuse salle...
Les adolescents se mirent en marche, plongés dans des pensées qui leur appartenaient.

- Alors, Gabrielle, tu as passé des années à Ilvermorny ou tu es venue en Grande-Bretagne avant ? J'ai bien reconnu ton accent ne t'inquiète pas, lui avoua-t-il dans un sourire. Québécoise ou Canadienne ?

Ils poussèrent leur marche en avant pendant plusieurs minutes, effectuant des allers et retours dans tout le couloir, jusqu'à ce qu'une immense porte incrustée sous une arche de pierre ne se matérialise à côté d'eux, sur un mur auparavant nu...
- Ouahou, je crois qu'on l'a trouvé, s'exclama Jason, mi surpris, mi ébahi. Alors, on entre ?

Le contenu de la Salle demeurait encore un  mystère.... il était impossible de savoir lequel des étudiants avait fait apparaître la porte....


____________________________________


1 - Une fois la porte passée, les étudiants se retrouvent à l'intérieur d'une gigantesque bibliothèque. Des étagères s'étendent à perte de vue, montant chacune à une dizaine de mètres de hauteur. Des lumières vertes éclairent toute la salle d'un éclat tamisé, alors que des escaliers en colimaçon permettent d'accéder aux étages supérieurs et aux livres les plus hauts... Sans aucun doute la plus grande bibliothèque du monde !

2 - La porte de la Salle sur Demande s'ouvre sur une salle d'entraînement, identique à celle qu'utilisaient les membres de l'Ordre du Phénix. D'immenses miroirs entourent une aire d'affrontement où chacun est libre de pratiquer la magie comme il l'entend.

3 - La Salle sur Demande qui s'ouvre aux étudiants ressemble à une immense caverne. Les mur et le plafond ne sont que roche et le taux d'humidité qui y règne est saisissant. Sur les côtés, vous pouvez marcher sur des chemins de pierre, mais tout au centre s'écoule un ruisseau d'une eau bleue limpide, qui se disperse en un lac démesuré que l'on ne peut qu'entrevoir depuis l'entrée. Dur de savoir qui a souhaité pareil endroit, ni même s'il recèle des secrets ou des dangers...

4 - Angoissant, tel est le premier mot qui vient à la bouche en entrant dans la Salle sur Demande. Les étudiants tombent en effet sur une boutique bien étrange : si des bonbons de toutes les couleurs, à ne plus savoir qu'en faire, s'étendent sur des rayonnages par dizaines, le fond de la salle semble lui recéler d'autres choses plus étranges... des toiles d'araignées tombent du plafond, les présentoirs sont noircis, les objets présents brillent de lueurs malélfique... Si tout ceci n'est qu'une illusion, alors elle a été parfaitement exécutée, car la pièce ressemble davantage à un recèle d'objets noirs ou dangereux qu'à un magasin de bonbons...


Dernière édition par Personnage le Mer 21 Fév 2018 - 14:36, édité 1 fois
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Devant l'entrée - Page 12 Empty
Re: Devant l'entrée
Maître de jeu, le  Mer 21 Fév 2018 - 14:31

Le membre 'Personnage' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' :
Devant l'entrée - Page 12 D-4-1-10
Benedict Adams
Benedict Adams
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
En ligne
Année à Poudlard : Quatrième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : - 1/4 Vélane


Devant l'entrée - Page 12 Empty
Re: Devant l'entrée
Benedict Adams, le  Dim 18 Mar 2018 - 12:19

Je l'aime bien, l'Américain. Il est gentil. Il ne prend pas les gens de haut parce qu'il est plus grand. Je l'écoute parler à ma camarade de maison, l'air de rien. Il sait flatter les filles en plus ! C'est ça, draguer ? Est-ce qu'il est amoureux ? Non, ça m'étonnerait, quand même. C'est pas aussi rapide. Ou alors, c'est un coup de foudre ? Je ne sais pas trop... Peut être que je m'emballe un peu, après tout, il lui a juste dit qu'elle avait un joli prénom, ce qui est vrai, et qu'elle est jolie aussi. Et là aussi, je suis plutôt d'accord, même si je ne connais pas vraiment les critères de beauté des filles. Mais en tous cas, moi, je la trouve jolie. Et Jason est beau aussi. Mais ça, c'est sûrement parce qu'il est Américain. Tout le monde sait que les Américains sont beaux. Ou gros.

J'écoute alors ses explications concernant la Salle sur Demande. C'est absolument génial ! Une salle qui prend la forme que l'on veut ! Je m'imagine déjà dans la plus grande salle qui existe au monde, remplie de savoirs en tous genre sur des cultures différentes, sur la magie, sur le monde des moldus aussi. Sur l'Univers en général. Peut être même sur le futur, qui sait ? Un frisson d'excitation me parcourt l'échine tandis que mes yeux commencent à briller rien qu'à cette idée. Il faut absolument trouver cette salle ! Je suis sûr que ce ne sont pas des bêtises, sinon Jason n'aurait pas des indications aussi précises. Il n'est peut être tout simplement pas devant le bon bout de mur. Je hoche alors vivement la tête lorsqu'il propose que nous la cherchions ensemble. Bien sûr que je suis de la partie, je ne vais pas laisser une telle opportunité me passer sous le nez !

Je commence donc à remonter le couloir avec mes nouveaux amis, en pensant très très fort à ce que je désire. C'est à dire une salle emplie de tous les savoirs de toutes les époques sur tous les sujets possibles et inimaginable. Une mine d'or de la connaissance. C'est ce que je veux absolument. J'y pense tellement fort que je ferme les yeux pour mieux visualiser le tout. Pour être sûr que mes pensées ne soient pas attirées par la conversation qui se déroule entre Jason et Gabrielle. C'est que ça m'intéresse aussi de savoir d'où vient ma camarade de maison. Tout est bon à savoir, même la plus futile des informations ! Je commence d'ailleurs déjà à dériver. J'essaie donc à nouveau de me concentrer, yeux fermés très fort, comme si ça pouvait m'aider. Et soudain, la voix de Jason me force à ouvrir les yeux.

Une immense porte est apparue sur le mur. Exactement comme il l'a dit. Mon sourire s'agrandit encore, avec mon impatience. j'ai trop d'énergie en moi à cet instant. Beaucoup trop. Et c'est ce qui me pousse à poser ma main sur la porte en premier.

- Bien sûr qu'on entre ! J'ai hâte de voir ça !

Et je pousse la porte de toutes mes forces pour qu'elle s'ouvre. Et je reste alors sans voix quelques secondes en voyant l'immense bibliothèque qui s'étend devant moi. Je n'aurais jamais assez de toute une vie pour lire tous les ouvrages qui s'y trouvent. C'est tout simplement...

- Magnifique...

J'ai soufflé ce mot en un murmure respectueux. C'est une bibliothèque, il faut être silencieux, tout le monde le sait. Pour respecter le travail des autres. Mais je me rends bien vite compte que la pièce est totalement vide. Nous sommes les seuls occupants. Plus rien ne me retient. Je me mets à courir partout en m'arrêtant devant des rayons au hasard afin de lire quelques titre de livres pour repartir avec plus d'enthousiasme encore. je finis par grimper les escaliers deux à deux, manquant de tomber plusieurs fois en trébuchant sur mes propres pieds. Il y a de tout. De l'histoire, de la divination, des potions, des sorts, et même d'étranges grimoires qui ne me semblent pas tellement attirants. Ils font même plutôt peur. Mais peu importe. Cet endroit est l'endroit le plus merveilleux que la terre puisse porter, j'en suis persuadé. Fini la discrétion, il est temps de partager mon émerveillement.

- Vous avez vu tout ça ? C'est trop génial ! C'est la plus grand bibliothèque du monde, pas vrai ? Vous croyez que quelqu'un a déjà pu lire tous les livres qui sont ici ? Si on lit tout, je suis sûr qu'on a plus rien à apprendre après tellement il y en a ! Vous croyez qu'on peut en emprunter, ou on va se faire gronder ?
Gabrielle Phoenix
Gabrielle Phoenix
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Devant l'entrée - Page 12 Empty
Re: Devant l'entrée
Gabrielle Phoenix, le  Dim 18 Mar 2018 - 21:12

La serdaigle eut un sourire amusé lorsque son jeune camarade révéla sans doute par inadvertance ses origines ou du moins son éducation moldue. Comment pourrait-il autrement connaitre les films qu’il évoquait? Heureusement pour lui, la jeune fille avait grandi dans le même milieu, n’ayant pas l’étroitesse d’esprit de certains sang-purs qui auraient déjà congédiés l’enfant d’un ton condescendant.  D’autres plus obtus encore n’auraient guère adressé la parole à un sorcier non pur, dans la crainte de se sentir souillés. Un beau ramassis de conn*ries oui! Gabrielle rassura Milo, venu réveiller son penchant maternant, d’une simple parole.

- Bien sûr Milo!

L’Américain renchérit suite à sa réponse sur la provenance de son prénom. Il n’était pas le premier et ne serait pas le dernier à faire ce rapprochement. Gabrielle lui sourit poliment. Son ton changea se faisant plus taquin. Malheureusement pour lui, la jeune fille ne fut pas réceptive à son agréable réflexion, éclipsée par les mots précédemment employés. Elle n’était que rarement sujette aux compliments, ne sachant pas comment accueillir celui-ci, son cerveau fit l’impasse. Ou un peintre aussi. Ne confondait-il pas avec Raphaël? Artiste au prénom tout aussi céleste. D’un micro-mouvement de tête, Gabrielle signifia la sortie de sa réflexion, rattrapant le discours du jeune homme à son explication sur la salle qu’il recherchait avidement. Il ne lui apprenait rien pour l’instant. Elle connaissait cette légende sur le château, mais n’avait jamais cherché à s’y mesurer, Poudlard était  bien assez vaste, recelait de multiples coins sombres qui l’avaient fidèlement cachée lorsqu’elle l’avait souhaité. Les souvenirs d’une gryffondor cinglée à sa recherche lui hérissèrent le poil. Ce n’était pas le moment d’y songer. Elle marqua son soutien aux propos de l’inconnu d’un petit son guttural. Malgré son assentiment, cette suggestion de l’Américain de laisser vaquer chacun dans le couloir, en proie à leurs pensées ne ravissait pas la jeune fille, oppressée par les souvenirs qu’il venait sans le vouloir de raviver. Fort heureusement, ce dernier ne permit point à ces souvenirs de s’installer, engageant la conversation dès leurs premiers pas dans la même direction. Le jeune homme la questionna de façon charmante sur ses origines. Ces mots furent ceux qui firent rosir le teint de la demoiselle, démasquée. Il valait mieux pour elle faire l’impasse sur ses premiers mois désastreux au château, elle répondit donc:

- J’ai étudié à Ilvermony pendant plusieurs années, je suis arrivée à Poudlard pour passer mes Buses l’année dernière. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas évoqué avec quelqu’un ce changement de continent. De l’Amérique à l’Europe. Du Canada à l’Angleterre. Se l’entendre dire faisait encore tout drôle, tant elle avait songé ne jamais y remettre les pieds. Ce pari lancé par son père avait jusqu’à présent bien porté ses fruits. L’adolescente qui l’avait traumatisée il y a quelques années avait quitté le château et nul autre élève ne l’avait remplacée. Gabrielle s’étonna du bien fondé de son questionnement. Il avait sacrément bien ciblé son accent, peut-être leurs terres natales étaient encore plus proches que ce qu’elle imaginait. Je viens bien du Canada. Manitoba. précisa-t-elle. Avec un peu de chance, il saurait situer sa province.

Jason sembla se contenter de sa réponse, ne poussant pas la discussion plus loin, sans doute préoccupé parce qu’il était venu chercher. La jeune fille ne lui en tint pas rigueur, il s’était montré poli, ce qui ne lui déplaisait pas. Elle profiterait peut-être d’un autre moment pour lui renvoyer un signe d'intérêt. Le jeune homme se terra dans le silence, bien décidé à faire apparaître le lieu déjà abrité par ses pensées. Gabrielle s’enticha d’imiter son compatriote, mais elle peina à songer à ce qu’elle désirait en l’instant, ses pensées déjà toutes tournées vers le pays dont elle venait. Trouver une armoire à disparaître serait un dénouement parfait lui permettant de rejoindre le continent.

Exclamation soudaine dans son dos, la bleu et bronze pivota découvrant les deux garçons en extase devant la porte qui venait de se matérialiser. Elle acquiesça tout simplement à la question d'un Jason entreprenant, qui semblait rhétorique plus qu’autre chose, le jeune homme n’attendait surement pas qu’elle lui donna son autorisation. L’étonnement était aussi lisible sur les prunelles de la jeune fille, qui restait néanmoins prudente, ignorant encore totalement ce qu’ils allaient découvrir. Le gamin que rien ne semblait effrayer prit allègrement les devants, il poussa le lourd bâtant avant de se faufiler le premier dans la brèche laissée dans le mur. Sans en franchir le seuil, Gabrielle aperçut déjà l’éclairage verdâtre qui nimbait l’endroit. La jeune fille laissa le chef de l’expédition faire son entrée, le suivant sur ses talons, peu rassurée, après un dernier regard lancé en arrière sur le couloir désert. Mais dans quoi donc allait-elle s’embarquer?

Trop tard. Son regard était déjà captivé, retenu prisonnier des somptueux volumes que présentait l’endroit. Gabrielle laissa un souffle sortir bruyamment, signe de soulagement. Le lieu ne lui semblait pas menaçant, il se trouvait même assez réconfortant. Une bibliothèque. Moult fois la compagnie d’un livre s’était avérée plus fiable que celle d’un de ses congénères. Elle ne sut que dire, ne pipa mot laissant les garçons jouir de l’instant. L’un deux était sans doute responsable de cette apparition. Elle eut un penchant pour le benjamin aux intarissables questions. Voilà qu’il était déjà loin, explorant sans retenue ce lieu des plus incongrus. Elle s’éloigna de son côté, pour s’approcher d’un rayonnage qu’elle commença à dévorer du regard, sa nuque fléchissant naturellement pour déchiffrer les titres de quelques ouvrages. Les pas du jeune Milo étaient désormais parfaitement reconnaissables, régnant déjà en maître sur cette nouvelle terre, leur future conquête.

Le gamin revint subitement vers ses compagnons d’excursions, semblant avide de partager ses impressions. Ses dires renforcèrent l’intuition qu’il était celui qui avait débusqué l’endroit, en érudit, fidèle aux valeurs de sa maison. La plus grande bibliothèque du monde? Possiblement, la pièce pouvait assurément concurrencer celles que fréquentait la Canadienne, qui n’avaient pas à rougir de leur surface ni de leur contenu. Les Ricains faisaient toujours les choses en grand. Milo parlait maintenant de se faire gronder. La jeune fille s’amusa du lexique employé par le préadolescent, cela faisait bien longtemps qu’une telle réflexion n’était pas sortie de sa bouche à elle. La magnificence du lieu lui avait quelque peu coupé le sifflet, elle éclaircit alors sa voix pour lui répondre.

- Ça m'étonnerait fortement. A moins d’avoir un retourneur de temps ajouta-t-elle dans son fort intérieur. Sinon, pas la moindre idée… Je ne sais pas du tout comment fonctionne la magie ici. Si tu essayes de quitter la salle avec un livre, peut-être qu’il disparaîtra automatiquement...

Suggestion qui insufflerait surement déception au gamin, mais il lui semblait suffisamment avenant pour ne pas s’arrêter à cette simple insinuation, sans aucun fondement. Les rétines de la jeune fille quittèrent le visage du bavard pour une ascension sur les volutes somptueuses qui grimpaient jusqu’au plafond où voguait l’éclairage caractéristique de ce genre d’endroit. Lumière verte. Propice à la lecture. Somme du rouge et du bleu. Alliage de Créativité et Rationalité. La pièce était vraiment sublime. Les colimaçons envoûtants. Cette révélation des plus inattendues faisait presque tourner la tête de la brunette. Cette soirée, au début bien ordinaire, prenait un tournant fort différent.
Contenu sponsorisé

Devant l'entrée - Page 12 Empty
Re: Devant l'entrée
Contenu sponsorisé, le  

Page 12 sur 13

 Devant l'entrée

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.