AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Les Halles Magiques
Page 2 sur 2
Arrière-boutique
Aller à la page : Précédent  1, 2
Nemesis Whisper
Gryffondor
Gryffondor

Re: Arrière-boutique

Message par : Nemesis Whisper, Dim 1 Juin 2014 - 22:25


Harel venait d’entrer dans la boutique et, après l’avoir vaguement saluer, elle se dirigea vers l’arrière boutique. Mortissia attendit que sa cliente s’en aille pour souffler un petit coup, saisir son sac et rejoindre Harel. Se laissant tomber sur un des sièges du lieu interdit aux clients, elle but une longue gorgée d’eau provenant de la bouteille qu’elle venait de sortir de son sac après quoi elle refit son chignon qui commençait sérieusement à partir en cacahuète. C’est qu’elle était là depuis un moment, la jeune Evenblood.

Détaillant sa collègue, Mortissia se souvint rapidement d’elle en cours. Très isolée, renfermée. Un peu comme elle avant ce fameux incident avec la potion. Passant sa langue sur ses lèvres colorée en prune, elle observa l’asiatique qui manquait cruellement de forme féminine. Mais ça changeait des bimbo qu’on pouvait croiser à Poudlard.

- Dit Harel, tu pourrais t’occuper du Pouffy au comptoir ? J’aimerais prendre une pause 5min.

Observant la Serpentard, elle souhaitait plutôt que celle-ci quitte la pièce pour pouvoir laisser sortir Azur cinq petites minutes. Elle ne pouvait plus le sortir au château suite aux nombreux avertissements du personnel. Cependant, la jeune femme quitterait l’établissement à la fin de l’année, alors ils avaient décidé d’être indulgent et de lui laisser l’animal. Il ne tuerait personne en un mois.


HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Arrière-boutique

Message par : Crystal M. Ertz, Jeu 5 Juin 2014 - 20:22


Il était tôt ce matin lorsque Crystal débarqua dans ce qui venait de devenir 'Sa' propriété. En ouvrant la porte, elle ressentit un frisson qui lui fit hésiter à franchir la porte. A quoi avait il pensé Jake? Croyait il sincèrement qu'elle puisse gérer une affaire aussi gigantesque? Elle n'avait certes pas tous les défauts du monde, mais la jeune femme en avait tout de même un bond paquet qui pouvaient s'avérer assez gênant. Par exemple, elle était tête en l'air comme personne, comment pourrait elle gérer un stock? Crystal avait aussi beaucoup de mal à donner des ordres et à se voir en tant que 'patronne'. Comment pourrait elle gérer ses employés? Etrangement, toutes ces angoisses ne l'avaient pas torturées durant la nuit. C'était seulement en arrivant dans cet endroit pour l'instant vide que tout lui était tombé dessus.

Elle marcha calmement et fit le tour des rayons, vérifiant que tout était à sa place et prêt pour une nouvelle journée qu'elle espérait fructueuse. Crystal avait une nouvelle équipe qui allait l'aider à surmonter tout ce stress. Avec Jake, elle avait choisit deux jeunes femmes fortes pour l'accompagner. L'apprentie alchimiste n'avait aucun doute sur les choix qu'ils avaient fait. Les Halles connaissaient un vent de renouveau et de fraîcheur et tout ce qu'elle espérait, c'était que les clients s'en rendent compte. La journée commença enfin et les clients arrivèrent calmement. Crystal arpentait les rayons et servit quelques clients en attendant l'arrivée de ses vendeuses. Ce fut Mortissia qui arriva en première et qui se mit sans poser trop de questions au travail. La nouvelle gérante fut impressionnée par son professionnalisme et son charisme face au client qu'elle servit. Harel arriva quelques minutes plus tard et s'engouffra directement dans l'arrière boutique après l'avoir salué.

Les minutes qui suivirent, Mortissia encaissa quelques gallions et profita de l'accalmie pour s'effacer elle aussi de la scène. Ces deux là pouvaient elles s'entendre si on les laissaient dans la même pièce? Crystal se pinça les lèvres en regardant avec nervosité la porte qui la séparait de ses vendeuses. Elle ne savait pas grand chose de ses deux jeune femmes, mis à part que l'une était à Gryffondor et l'autre à Serpentard. Son imagination débordante se mit à imaginer milles et uns scénarios. Et certains d'autres eux étaient plutôt inquiétants. N'y tenant plus, la gérante se dirigea rapidement vers l'arrière boutique et y trouva Mortissia assise en train de refaire son chignon et Harel debout en train d'analyser les rayons. Bien, c'était plutôt bien parti.

- Salut les filles! Ne me dites pas que vous êtes déjà fatiguée?! Glissa-t-elle avec un sourire amical. Elle s'assit à côté de la gryffondor et regarda ses deux stagières à tour de rôles. Alors, reprit elle en posant ses coudes sur ses genoux et ses poings en dessous de son menton, comment vous trouvez les Halles?
Revenir en haut Aller en bas
Wilum Järviden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Arrière-boutique

Message par : Wilum Järviden, Ven 6 Mar 2015 - 23:49


La matinée s'était écoulée à une vitesse hallucinante qui vous fait avoir un mal de tête comme pas possible... C'est ce que Wilum se disait justement en passant une nouvelle fois une éponge sur le comptoir. Il stressait tellement que ses mains étaient toutes moites. Et bien quoi ? Était-il arrivée aux Halles Magiques une demi-heure plus tard ? Bien sûr que non ! Le jeune homme s'était levé du bon pied, il avait vogué à ses occupations  au château puis il s'était directement rendu dans la boutique. Alors où est le problème ? N'arrivais-t-il pas à concilier ses études avec son travail ? Là n'était pas la question... Ses études se portent très bien tout comme lui en passant. Non, le problème est qu'il se sentait un peu à côté de la plaque. Heureusement pour lui qu'il ne faisait pas son stage dans une boutiques avec des... animaux. Il n'a rien contres ses "adorables" petites bêtes, mais voilà, ce n'est pas son rayon..

Et en parlant de rayons... Le jeune homme se dirigea vers ceux-ci en jetant des regards furtifs vers la porte d'entrée. Il n'y avait pas vraiment de clients, alors il se rendit dans l'arrière-boutique. Il souffla un petit coup en se servant un peu d'eau fraiche qui lui fit un bien fou. Il s'adossa légèrement contre le mur en buvant quelques gorgées. En fait, ces temps-ci il réfléchissait beaucoup, le sujet qui revenait constamment c'était le catalogue et... Plein d'autres choses plus personnelles.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Arrière-boutique

Message par : Crystal M. Ertz, Lun 16 Mar 2015 - 14:41




La jeune gérante était d'humour légère aujourd'hui. Malgré tout ce qui était en train de se produire dans sa vie, tous ces changements et ces imprévus qui l'obligeait à sortir de son cocon chéri, la brunette se disait que ça ne lui ferait pas trop de mal d'oublier tout cela l'espace d'une journée et de profiter de la vie. Dans sa boutique, elle servait les clients avec un sourire ravageur et avec une technique de vente qui ne cessait de s'améliorer. Elle avait décidé de s'amuser, de sourire, tant qu'elle le pouvait, en attendant le moment où les choses se gâterait, et ça n'allait pas tarder d'ailleurs. Les premières heures s'écoulèrent plutôt rapidement, les clients allant et venant à un rythme régulier, partant des Halles avec des sacs pleins les mains et quelques gallions en moins. Profitant d'un moment de creux, Crystal parcourut la boutique en vitesse, vérifiant l'état des marchandises et les niveaux de stocks. Tout était parfait. Harel était aussi efficace que d'habitude et le p'tit nouveau, un dénommé Wilum, semblait certes un peu maladroit mais ne se débrouillait pas si mal que ça pour une première journée. Crystal ne put réprimer un sourire lorsqu'elle resongea à sa première journée de vente, elle n'avait vraiment pas été très à l'aise et aurait préféré passé 10 jours avec un dragon plutôt que d'affronter sans expérience à l'époque, ses clients difficiles.

Mais elle avait bien changé depuis. Crystal avait grandit et mûrit. Elle arrivait maintenant à jongler habilement entre son job d'alchimiste et son poste de gérante. Il lui avait fallu pas mal de temps, mais elle y était parvenue. Il était parfois fou d'imaginer à quelle point une personne pouvait grandir en si peu de temps. Mais n'ayant tout de même pas trop envie de retomber dans la nostalgie, Crystal se secoua la tête et partit à la recherche de Wilum. Elle n'avait pas encore eu beaucoup d'occasion pour lui parler depuis qu'elle l'avait engagé, et elle ne voulait pas passer pour une boss tyrannique qui néglige ses employés! Poussant la porte de l'arrière-boutique, elle le trouva finalement adossé à un mur, un verre d'eau à moitié vide en main et le regard qui semblait bien loin des Halles.

- Salut! Alors, on rêvasse déjà? Dit elle en s'approchant de lui, espérant le ramener sur terre.



Revenir en haut Aller en bas
Wilum Järviden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Arrière-boutique

Message par : Wilum Järviden, Mar 17 Mar 2015 - 18:21


Wilum se passa nerveusement la main dans ses mèches brunes et un peu humides. Son frère se trouvait toujours à Manilles, à vrai dire son métier de dragonologue est si prenant qu'il ne peut concilier sa vie professionnelle avec sa vie privée. Cela faisait plus de trois ans qu'il ne s'étaient pas vu et depuis tout ce temps il avait eu que très rarement les nouvelles de son frater. Le jeune stagiaire soupira fortement. Que la vie pouvait être chiante...

-Salut! Alors, on rêvasse déjà?

Il releva si  brusquement la tête qu'il faillit se tordre le cou. Il se massa la nuque en grimaçant de douleur. Heureusement, qu'à cet instant ses mains tenaient fermement  le verre au pire des cas, celui-ci se serait fracassé sur le sol en laissant des morceaux de verre tranchants. Crystal se tenant à ses côtés et il en fut étonné.

-Je profite un peu de l'accalmie..., dit-il en souriant légèrement.

Profiter de l'accalmie ? Quel accalmie ? Les Halles Magiques n'est pas une boutique où il y a beaucoup de fréquentations, contrairement à la boutique d'animaux magiques. Le brun ne savait même pas pourquoi il avait dit ça. Il n'était pas nerveux à cause de la présence de son employeur, sa nervosité avait bien commencé depuis la matinée, mais il ne savait pas quoi lui dire. Il se servit une nouvelle fois  de l'eau fraîche qu'il bu d'une traite.

-je réflechissais à certaines choses et toi ... euh je peux te tutoyer ?
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Arrière-boutique

Message par : Crystal M. Ertz, Sam 21 Mar 2015 - 22:02



Outch, ça devait faire mal. Après que Crystal eut dit sa phrase, son jeune stagiaire releva brusquement la tête avant de grimacer, et Crystal crut même entendre un craquement qui n'avait pas du lui faire beaucoup de bien. Crystal venait elle de presque tuer son nouvel employé? Ce serait bien une première ça! Elle avait besoin de lui, il était hors de question qu'il soit envoyé à Sainte-Mougouste par sa faute! A quoi pensait elle en débarquant comme ça, alors qu'elle même savait très bien qu'il fallait faire attention avec les personnes dans la lune! La gérante ouvrit grand les yeux tandis qu'il se massait la nuque. Ouf, ça avait l'air d'aller.

-Je profite un peu de l'accalmie...

Crystal haussa un sourcil. Une accalmie aux Halles? La seule fois qu'il était venu ici, c'était à Noël ou quoi? Pour l'instant, son établissement n'était plus bourré massacre comme Ollivanders l'était en permanence. Ce qui n'était pas une mauvaise chose pour Wilum pour l'instant justement. Arriver en pleine période de rush était plutôt stressant pour un nouveau vendeur et même pour un ancien en fait. Il valait mieux qu'il s'habitue en douceur au couinement de la porte et au doux bruit des gallions qui allaient se reposer dans la caisse.

-je réfléchissais à certaines choses et toi ... euh je peux te tutoyer ?

- Oui bien sûr que tu peux. A quoi tu pensais? C'est pas trop dur pour toi ? Je sais qu'en général, il faut du temps pour s'habituer à tous les petits détails auxquels il faut faire attention en tant que vendeur. Elle fit une pause et s'assit dans le vieux canapé avant d'inviter le jeune garçon à la rejoindre. A moins que tu penses à autre chose que ce boulot?





Revenir en haut Aller en bas
Wilum Järviden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Arrière-boutique

Message par : Wilum Järviden, Dim 22 Mar 2015 - 18:30


-Oui bien sûr que tu peux. A quoi tu pensais? C'est pas trop dur pour toi ? Je sais qu'en général, il faut du temps pour s'habituer à tous les petits détails auxquels il faut faire attention en tant que vendeur.

Le jeune stagiaire hocha doucement la tête. Il fut un peu étonné par le flot de parole de Crystal, mais cela ne lui gênait pas du tout au contraire, cela prouvait que la gérante s'intéressait un peu à lui. Soupirant faiblement il déclara :

-Je m'habitue petit a petit au rythme des Halles ! Il émit un petit rire puis il ajouta : -Enfin, au début je me suis un peu emmêlé les pinceaux avec le catalogue, heureusement que tu était là...

Il posa finalement son verre sur la petite table puis il s'assit sur le canapé à côté de Crystal. Il croisa ses jambes comme il avait pris l'habitude de le faire depuis sa cinquième année.


-A moins que tu penses à autre chose que ce boulot, demanda Crystal une fois qu'il fut confortablement installé. Le brun hésita un instant en se mordant la lèvre inférieur.

-Des problèmes de coeur... Mais je pensais aussi à... Enfin je pense à tout et n'importe quoi et ça commence à me donner mal à la tête !

Il ferma un instant les yeux qu'il rouvrit aussitôt.

-Et toi alors tu t'en sors ? Je veux dire avec tout ce que tu fais, j'ai appris que tu est une apprentie alchimiste ! Demanda-t-il précipitamment, ne voulant pas s'étendre sur ses problèmes de cœurs.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Arrière-boutique

Message par : Crystal M. Ertz, Dim 29 Mar 2015 - 18:56



Son jeune nouvel employé lui confia sans peine ses difficultés. Crystal apprécia le fait qu'il n'essaie pas de lui mentir. Elle savait que certains avaient plutôt tendance à vouloir à tout prix se montrer parfait dès le début, gardant tout pour eux. Mais la plupart du temps, ces personnes se retrouvaient quelques mois plus tard avec une montagne de problèmes et de pensées sombres accumulées au fil du temps et que la gérante était obligée de deviner. Le fait qu'il soit franc avec elle montrait à la jeune femme qu'elle avait effectuer le bon choix en le choisissant. Car malgré ses difficultés -Crystal en avait eu aussi-, elle sentait que le jeune garçon allait très rapidement apprendre les ficelles du métier, même s'il ne faisait pas ce job par pure ambition professionnelle.

Après s'être assis, il lui confia également qu'il songeait à ces problèmes si complexes qu'étaient les peines de cœur. Crystal n'ayant vraiment pas d'expérience dans le domaine, elle aurait sans aucun doute beaucoup de mal à l'aider. Mais visiblement, et heureusement pour elle, Wilum n'avait clairement pas envie de s'attarder sur la question et il détourna la conversation vers la gérante.

- C'est vrai qu'au départ, ce n'était vraiment pas facile. Surtout que je n'avais jamais été quelqu'un de très organisé. Mais quand on aime ce qu'on fait, on est tellement à fond dedans que tout finit par s'arranger. Mes heures de sommeils ont peut-être fortement diminué depuis un an ou deux, mais je ne m'en pleins absolument pas. Elle se tut et se repassa en mémoires ses premiers mois, où le manque de sommeil la transformait en zombie et où elle avait finit tout lâcher, avant d'ajouter: Le secret, c'est de tenir le coup, ne pas arrêter à la première difficulté. Tu comptes faire quoi, je veux dire, après Poudlard? Tu as déjà une idée en tête?

Revenir en haut Aller en bas
Wilum Järviden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Arrière-boutique

Message par : Wilum Järviden, Ven 3 Avr 2015 - 18:57


- C'est vrai qu'au départ, ce n'était vraiment pas facile. Surtout que je n'avais jamais été quelqu'un de très organisé. Mais quand on aime ce qu'on fait, on est tellement à fond dedans que tout finit par s'arranger. Mes heures de sommeils ont peut-être fortement diminué depuis un an ou deux, mais je ne m'en pleins absolument pas.

C'est sûr et certain que cumuler plusieurs activités est très prenant : entre la gérance des Halles et ses études en alchimie ça ne doit pas être de tout repos. Le jeune homme fut touché par les paroles de son employeur. Ça se voit qu'elle aime ce qu'elle fait et le temps qu'elle y consacre, elle en a cure.

Crystal fit une petite pause puis elle reprit rapidement :-Le secret, c'est de tenir le coup, ne pas arrêter à la première difficulté. Tu comptes faire quoi, je veux dire, après Poudlard? Tu as déjà une idée en tête?

Wilum étira ses lèvres fines une nouvelle fois. La femme est la deuxième personne à lui poser cette question sauf bien sûr quelques membres de sa famille et il en fut ravi. Il expliqua à Crystal que des études en médicomagie semblaient être un bon choix, car c'est une branche ancrée dans sa famille. Néanmoins, après de nombreuses recherches effectuées, l'astronomie et les découvertes sur les anciennes civilisations lui plaisent beaucoup.

-Je suis indécis, perdu, mais il vaut mieux que je fasse un métier dans lequel je me sentirai à ma place !
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Arrière-boutique

Message par : Crystal M. Ertz, Lun 10 Aoû 2015 - 13:15


HRPG: Tada! Voici ma réponse, finalement ^^'



Wilum expliqua ses trois options, la médicomagie pour suivre les traces familiales, l'astronomie ou les recherches sur les civilisations anciennes. Ces choix étaient vraiment différents, mais tous semblaient passionnant. La médicomagie n'avait jamais réellement tenté la sorcière, mais son amie July, qui avait réussit à obtenir un poste de médicomage à Sainte Mangouste, était passionnée par ce qu'elle faisait. C'était aussi un métier très utile et très gratifiant, donc très difficile à apprendre. Quant aux autres options qu'il lui expliqua, l'attention de Crystal se porta surtout sur la dernière, les recherches sur les anciennes civilisations. Etant une grande fan d'histoire dans ses temps libre, elle trouvait cette option particulièrement attractive.

- Oh, des recherches sur les civilisations? C'est original comme choix, je n'ai encore entendu personne qui disait vouloir faire comme toi! Qu'est ce qui t'a donné cette idée? Lui demanda-t-elle, réellement intéressée.

Elle se souvenait des séances privées passée avec le professeur O'Riley dans la salle sur demande, à étudier de façon plus approfondie les origines du château et de ses créateurs. C'étaient des souvenirs très positifs qu'elle avait ancrée dans sa mémoire. Depuis qu'elle avait quitté le château, elle n'avait plus eu beaucoup d'occasions pour parler d'histoire, et encore moins pour apprendre quelque chose. Mais quoi qu'il choisisse comme chemin pour l'avenir, Wilum n'allait pas avoir le temps de s'ennuyer, ça, elle en était certaine.

Revenir en haut Aller en bas
Harel Chaitan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Arrière-boutique

Message par : Harel Chaitan, Mer 18 Nov 2015 - 16:13


Hrp : seulement dans le cadre de ce Rp, j'agis comme si Harel était encore stagiaire aux Halles, car il traite de sa démission. Il s'agit donc d'un retour en arrière de quelques mois. Avec l'accord de Crystal



De ses mains, Harel frotta son visage au teint cireux. Il fallait chasser - au moins - temporairement l'assoupissement qui la gagnait tandis qu'elle feuilletait le nouveau catalogue derrière le comptoir. Une source de travail supplémentaire inversement proportionnelle à la fréquentation de l'endroit selon l'appréciation de l'adolescente. Et l'impression que cela avait suscité plus d'interrogations que d'achats.

Mais tout cela allait prendre fin. Derrière sa main, elle bailla discrètement. Un jeune homme poussa la porte des Halles au même moment, la gratifiant d'un sourire poli. Les dix premières minutes, il déambula entre les rayons. Une situation dès plus banale. La stagiaire maintint sa position derrière le comptoire. Puis, elle l'observa se planter devant l'espace dédié aux bijoux pour ne plus en bouger. Vingt minutes s'écoulèrent. L'homme semblait s'être statufié, comme si l'un des articles avait le pouvoir de pétrifier quiconque le contemplait. Ce qui n'était pas le cas, sinon elle l'aurait su, et un exemplaire ornerait son cou ! Elle repoussa donc son intervention aussi longtemps que ses obligations le lui permettaient, espérant que son collègue se libère. Seulement celui-ci devait se montrer si agréable que la cliente qu'il renseignait lui tenait la jambe depuis une demi-heure. Résignée, elle abandonna son territoire de prédilection, derrière le comptoire, pour s'approcher du sorcier, dont les doigts caressait pensivement son menton impeccablement rasé.

Harel formula la phrase d'usage pour se rendre disponible auprès du client. Mais ne poussa pas la rigueur jusqu'au sourire. Ce fut le début d'un interminable monologue, durant lequel il requis plusieurs fois son avis. Incapable de se concentrer sur le flux de paroles, Harel releva toutefois des détails, comme le soin apporté à sa tenue, l'éclat soyeux de ses mèches rousses coiffées avec soin, et l'emploi d'un vocabulaire précis. Les Halles attiraient autant la bourgeoisie que la Tête de Sanglier, le Ministre de la Magie.

A côté, la jeune vendeuse se sentait dépenaillée et ses efforts pour tromper les apparences en adoptant une tenue spécifique à son poste vain. Cependant, loin de la chagriner, la présence du personnage aux Halles l'interrogeaient. Les articles qu'ils vendaient été d'une qualité relative. Mais d'après la réponse à sa question, cela n'avait pas de réelle importance. Si l'attitude était étrange, l'étudiante - pour une fois - ne poussa pas plus loin l'exercice de déduction. Qu'il choisisse, qu'il pait, et qu'il parte !

A plusieurs reprises, il insista pour recevoir son avis en qualité de représentante féminine. Pourtant, l'étudiante ne respirait pas la féminité, en plus de n'avoir aucune pierre précieuses, ni métal d'aucune sorte enchaîner à l'une ses articulations. Là encore il n'écouta pas sa réponse persistant à solliciter son avis, ponctué de sourire aimable et de mots cajoleurs, certainement dans le but d'amadouer sa bonne volonté. Écrasée par la fatigue qui se lisait sur ses cernes, ses obsidiennes mirèrent l'imbécile pendant plusieurs secondes, avant d'attraper un bague, et de lui tendre, invoquant son intuition féminine. Elle ne se senti pas gêné par la grossièreté de son attitude. D'autant que cela fonctionna.

Lorsqu'elle eût terminé d'encaisser le sorcier, il était un peu plus de 12h30. Sa main devant la bouche, elle essuya un énième bâillement qui semblait ne jamais vouloir s'achever. Harel décida de profiter de l'accalmie pour prendre sa pause déjeuner, au cours de laquelle, elle en profiterait pour s'entretenir avec Crystal. Mais d'abord, elle avait besoin de reprendre des forces.

Crystal:
 
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Arrière-boutique

Message par : Crystal M. Ertz, Mar 9 Fév 2016 - 17:30




Sorry pour le retard :x

"1 tige de bambou Phyllostachys viridiglaucescens" Mais où pourrait elle trouver une tige de bambou kdsjfhkhdfsqdkjfh ? Comme si ce n'était pas assez difficile pour elle comme ça, il allait falloir qu'elle voyage une nouvelle fois pour trouver ce foutu bambou parce qu'il était peu probable d'en trouver ici. Il y a quelques années, elle n'aurait pas hésiter une seule seconde et aurait préparé son voyage à l'heure actuelle, mais là, elle était gérante d'une boutique et il aurait été plutôt difficile de la laisser sans surveillance pour le moment. Fatiguée, elle repoussa l'ouvrage de potion et se secoua les cheveux. Bon, elle s'inquiéterait de ça plus tard.

Montant les marches pour sortir de sa cave/labo, elle regarda l'heure: 12h15. Bon, il était grand temps de changer de casquette pour rejoindre Harel et Wilum aux Halles. Elle espérait que les deux Serpentard n'aient pas fait fuir tous les clients d'ici là. Se changeant et se rafraichissant rapidement, Crystal ne prit même pas le temps de manger quoi que ce soit avant de prendre la route. Ses pas rapides résonnèrent dans les rues vides qu'elle empruntait. Peu de monde dans la rue, peu de clients aux Halles. Cette théorie simpliste se vérifia cependant lorsqu'elle franchit la porte. La gérante observa la boutique -toujours en un seul morceau- puis chercha Harel du regard. Mh, elle devait être dans l'arrière boutique. Mais elle ne lui en voulait pas, elle avait bien le droit de prendre sa pause quand elle le voulait, et les quelques clients semblaient convenir à Wilum.

Dans l'arrière boutique, elle découvrit Harel au beau milieu de son repas. En l'observant de dos, Crystal pu dire à sa façon de se tenir qu'elle n'était pas au meilleur de sa forme. Elle avait presque l'impression que la jeune fille allait s'endormir entre deux bouchées.

- Salut Harel, bon appétit. Fit elle pour signaler sa présence avant de s'avancer, histoire de voir le visage de son employée. Quoi de neuf?
Revenir en haut Aller en bas
Harel Chaitan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Arrière-boutique

Message par : Harel Chaitan, Dim 28 Aoû 2016 - 15:29


Voilà chef Wink


L'après-midi s'annonçait pénible. Harel s'était installée en tailleur sur une livraison d'uniformes scolaire conditionnée en carton. Les épaules voûtées, elle mangeait mollement son déjeuner. Ses paupières bataillaient contre le poids de la fatigue qui prenait progressivement, et sans effort particulier, l'avantage. Ce fut la voix de la Gérante qui la sauva in extremis de la tentation.

Automatiquement, le corps de la vendeuse se redressa à l'approche d'un paire, à l'affût. Ses sens encore émoussés par les brumes du sommeil, elle n'avait pas entendu les paroles prononcées par Crystal. Un peu hagard, elle l'observa quelques secondes silencieuse, avant d'articuler une politesse :

- Pardonne-moi, je n'ai pas entendu ce que tu as dit.

L'adolescente supposait que sa supérieure s'adressait à elle, mais elle n'en était pas certaine. Il s'agissait plus d'une déduction, puisqu'elle marchait et regardé dans sa direction. Il lui importait surtout de se reprendre pour éviter les questions qui ne recevraient pas de réponse de sa part, et d'introduire la conversation qu'elle voulait avoir avec celle qui l'employait depuis le début de l'année scolaire.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Arrière-boutique

Message par : Crystal M. Ertz, Lun 29 Aoû 2016 - 16:12



HRP: Accord de Harel pour le LA

Une Harel qui se redresse, oui, presque sans aucun doute, celle-ci était en train de s'endormir. Là. Sur des boites en carton. Confort maximal. Malgré l'attitude habituelle plutôt froide de sa jeune employée, la gérante avait juste envie d'aller porter Harel jusqu'au divan où elle pourrait avoir une sieste correcte et ne pas se réveiller avec d'horribles torticolis. Comme pour avouer qu'elle dormait déjà à moitié, la Serpentarde avoua qu'elle n'avait pas entendu les douces paroles de Crystal.

Alors qu'Harel s'était déjà redressée, la sorcière fit léviter un autre carton pour s'asseoir en face d'elle. Il y avait quelque chose de plus étrange que d'habitude dans le regard de la jeune fille et il était certain qu'elle découvrirait maintenant ce qu'il en était, même si les clients venaient hurler à la porte en attente d'un responsable. Ils pourraient attendre.

- Tu n'as pas l'air dans ton état normal, tout va bien?

Tout va bien n'était pas la meilleure chose à dire, dans ce contexte. La jeune asiatique, regardant sa patronne droit dans les yeux comme elle le faisait souvent, lui expliqua sa décision de quitter l'équipe des Halles. La gérante l'écouta sans rien dire, désireuse de connaître les détails de ce choix soudain et rapide. Comment pouvait-elle refuser d'accepter sa démission? Ça allait faire drôle de ne plus voir sa drôle d'aura traîner dans la boutique, mais la gérante savait qu'il était important pour la demoiselle de tenter d'autres choses. Tout le monde n'était pas fait pour vivre dans des boutiques, elle le comprenait bien. Après l'avoir écoutée, la brunette accepta sa démission en un câlin forcé qu'elle lui fit avant de la laisser d'échapper. Ce n'était pas un adieu, loin de là. Après tout, elles continueraient de se voir au travers de la Guilde, mais ce serait un tout autre contexte.

Fin du rp

Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Arrière-boutique

Message par : Liskuvo Kalsi, Mer 1 Fév 2017 - 16:43


RP avec Laulau Syverell


La journée de travail commence à se terminer. C'est pas si facile que ce que j'imaginais, moi qui pensait arriver dans un monde où les clients étaient tous gentils, des gens sympas, qui cherchent des choses pas compliqués. Mais à la place ils me faisaient suer sang et eau pour leur dégoter le petit truc qui soit différent, le petit truc rare des rayons, ou même parfois quelque chose qui n'existait pas dans les Halles, alors je devais faire preuve d'une imagination débordante pour pouvoir mettre sur papier les petites demandes improbables des clients. J'étais lessivé maintenant. Une journée complète ça vous tuait un homme, il fallait que j'ai le pli, je suis sûr que je pourrais y arriver un jour ou l'autre, à tenir la distance sur une journée, peut être même sur la semaine complète, avec un peu de chance.

Dernière pause, dernier moment de calme avant de repartir au service. Ensuite il serait tard, et ce serait le moment de rentrer. Mais en attendant j'avais bien besoin d'une petite pause, d'un moment calme. Qui dit calme dit arrière boutique, c'est logique. Alors j'avais poussé la porte pour m'y rendre. Petite pièce exiguë mais néanmoins agréable, les chaises qui étaient posés là me faisaient de l'oeil. Beaucoup trop en fait, il fallait que je m’assoies. C'était une nécessité plus que demandée de la part de mes jambes. Elles sont pas habituées à rester debout tout le temps celles-là, faut leur laisser des pauses de temps en temps, sinon elles viennent se plaindre à mon copain le cerveau et après c'est un bordel pas possible. Quand le cerveau s'en mêle ça finit rarement bien de mémoire. Mais après comme c'est lui qui gère la mémoire j'ai pas vraiment confiance, si ça se trouve j'ai déjà gagné contre lui mais ensuite il l'a effacé, alors bon. Faut pas avoir confiance en ce dont on se souvient, le cerveau est fourbe et méchant.

Alors. Table. Chaise. Assis. Ouh que ça fait du bien, c'est génial les chaises en fait, je devrais en avoir plus souvent à côté de moi, on en découvre des propriétés formidables. Je commence à me balancer. C'est agréable les reposes fesses aux Halles, rien que pour ça je suis content d'avoir pu travailler ici, pour ça et d'autres choses aussi bien sûr, mais ça oui. Faut dire que j'ai pas vraiment eu le temps d'y penser, mais je pense que c'est pas si mauvais d'être ici. Les gens avec qui je travaillent sont pour ce que j'en sais plutôt sympas et j'apprends à être sociale, c'est pas si facile en fait. En plus de me tuer à essayer de répondre aux demandes des clients je dois être sympa avec eux, et parfois c'est pas l'envie qui manque de foutre une ou deux gifles.

BOUM

J'suis par terre. Je relève la tête, un peu sonné. Du mal à comprendre surtout. La chaise n'a rien au moins, c'est cool. Je dois pas avoir grand chose non plus, à mon avis en me balançant. Flûte. Roh et puis tant pis. Je continue ma pause par terre, c'est pas si grave.
Revenir en haut Aller en bas
Dragomir Orton
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Arrière-boutique

Message par : Dragomir Orton, Mer 27 Sep 2017 - 18:25


LA de Crystal

18h30, fin de journée. Dragomir était mentalement et physiquement décédé. La douleur de son genou s'était ravivée à cause du vas et viens incessant de ses pas. malgré tout cela il avait le sourire au lèvres. Il venait d'entrer dans un univers où tout lui plaisait. La vente, le contact avec le client, la satisfaction dans les yeux de la grand mère qui cherchait un cognard (allez savoir pourquoi). Il ne manquait à Dragomir que la création.

Le garçon boita jusqu’à l’arrière boutique. Il aimait bien cet endroit. Un petit nid douillet privé mais gratifiant, un peu comme une salle des profs. Dragomir parcourue la pièce vide du regard et s’arrêta net. Il se frotta les yeux stupéfait. Dans un coin, près des stocks et cartons, se tenait une table. Un établi en chêne garnis de tiroirs dans tout les angles et creusé en son centre. Dragomir s'approcha de l'établi de bijoutier des étoiles dans les yeux. Fixée sur une tige rigide, une lampe, une immense loupe et un plaque de protection en métal étaient soigneusement pliées dans un coin. Un étau et une cheville garnissait l'autre coté, sous un panel de pinces, limes, marteaux et d'un creuser en silice. Le garçon n'en revenait pas, c'était le plus beau cadeau du monde! Il commença à manipuler les tiroir et tomba sur un coffret en bois surmonté d'une petite lettre. Le garçon l'ouvrit, fébrile.


Dragomir




Lorsque ton employeuse nous à annoncé qu'elle t'achetait ce magnifique établi pour que tu puisse exercer ta passion ailleurs qu'à la maison nous avons décidé d'apporter nous aussi une contribution à ta réussite. Tu trouvera dans ce coffret le contact d'un marchand de pierres brésilien que ton grand père connait bien (comme la moitié de la planète me dira tu.). Quand à moi j'ai profité de ma réunion à Lausanne pour te ramener quelques babioles d'un marché local. je t'embrasse et te souhaite bonne chance.
Ton père, Harold.

P.S. Ta mère s'opposait formellement à ce que tu ai accès au creuset et que tu puisse toi même fondre le métal mais je lui ai gentiment rappelé que tu était majeur et compétent en métamorphose. Je pense qu’une bague faite par son fils lui fera le plus grand bien.


Dragomir éclata de rire et s'empressa d'ouvrir le coffret. Il hurla de joie. Au dessus d'une enveloppe de parchemin, dans un tissu de soie rouge se bousculait topaze, béryl, aigue-marine et onyx. Le garçon nota un minuscule sachet contenant de petits diamant et même une émeraude dans un coin. Les pierres emplissaient la pièce d'un chatoiement arc-en-ciel. Au fond du coffret, à coté de l'adresse et du nom du négociant en pierre se trouvait un petit mot.

Regarde dans le tiroir de gauche. Amicalement, ta patronne alchimiste.


Jubilant, le garçon s'empressa d’exécuter l'ordre et sortie ébahi du tiroir deux lingot d'or d'une livres chacun et un d'argent. Sa patronne lui fournissait la matière première, il n’avait plus qu'à la transformer. Dragomir fit craquer la jointure des ses doigts.

"Au boulot!"

Trois heures plus tard

La bague prenait forme. Dragomir avait martelé une barre de quelques grammes d'argent avant de la tourner dans l'étau pour lui faire prendre une forme plate. Il avait limé avec précaution les bords du cercle obtenu avec la pince à bec pour lui donner une forme d'anneau. Enfin il fallait souder les extrémités puis limer l’excédent de métal. A force d'entrainement chez lui au coté de sa mère, passionnée également, il avait pris le coup de main. Il n'avait néanmoins jamais travaillé avec un argent de cette qualité et était impressionné par son propre résultat. Il brossa la bague avec une brosse en laiton jusqu'à ce qu'elle soit étincelante et regarda son résultat.
C'était un anneau homogène sans grands défauts, prêt à accueillir un ornement. Cependant Dragomir hésita. Il ne pouvait terminer la bague le lendemain, l'inspiration c'était maintenant. Il ne pouvait pas non plus se permettre de tailler une pierre maintenant. C'était un travail beaucoup trop minutieux qui nécessitait beaucoup plus d’énergie, de temps, de luminosité.... et de talent. Une idée germa dans la tête du garçon, il attira à lui un lingot d'or.

Abstergeo.

Il dut s'y reprend à deux fois mais découpa un languette d'or qu'il fit léviter devant lui et tomber dans le creuset.

Terasectum

L'or fondit rapidement dans le récipient heureusement en silice. Le Dragomir se munit d'un stylet en métal qu'il trempa comme une plume dans de l'encre. Le garçon se mit à peindre par petite touches sur la bague. Les petites larmes d'or formèrent peu à peu un dessin. Dragomir n'était pas non plus un peintre mais on pouvait clairement distinguer un oiseau les ailes écartées... un oiseau dans les flammes. Une fois le dessin terminé, le garçon murmura un Legglutten afin de fixer le tout et admira la bague. Désolé mais celle ci elle ne serait pas pour les Halles, celle ci il savait à qui l'offrir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Arrière-boutique

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2

 Arrière-boutique

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Les Halles Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.