AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Les Halles Magiques
Page 3 sur 3
Arrière-boutique
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Dragomir Orton
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Arrière-boutique

Message par : Dragomir Orton, Mer 27 Sep 2017 - 18:25


LA de Crystal

18h30, fin de journée. Dragomir était mentalement et physiquement décédé. La douleur de son genou s'était ravivée à cause du vas et viens incessant de ses pas. malgré tout cela il avait le sourire au lèvres. Il venait d'entrer dans un univers où tout lui plaisait. La vente, le contact avec le client, la satisfaction dans les yeux de la grand mère qui cherchait un cognard (allez savoir pourquoi). Il ne manquait à Dragomir que la création.

Le garçon boita jusqu’à l’arrière boutique. Il aimait bien cet endroit. Un petit nid douillet privé mais gratifiant, un peu comme une salle des profs. Dragomir parcourue la pièce vide du regard et s’arrêta net. Il se frotta les yeux stupéfait. Dans un coin, près des stocks et cartons, se tenait une table. Un établi en chêne garnis de tiroirs dans tout les angles et creusé en son centre. Dragomir s'approcha de l'établi de bijoutier des étoiles dans les yeux. Fixée sur une tige rigide, une lampe, une immense loupe et un plaque de protection en métal étaient soigneusement pliées dans un coin. Un étau et une cheville garnissait l'autre coté, sous un panel de pinces, limes, marteaux et d'un creuser en silice. Le garçon n'en revenait pas, c'était le plus beau cadeau du monde! Il commença à manipuler les tiroir et tomba sur un coffret en bois surmonté d'une petite lettre. Le garçon l'ouvrit, fébrile.


Dragomir




Lorsque ton employeuse nous à annoncé qu'elle t'achetait ce magnifique établi pour que tu puisse exercer ta passion ailleurs qu'à la maison nous avons décidé d'apporter nous aussi une contribution à ta réussite. Tu trouvera dans ce coffret le contact d'un marchand de pierres brésilien que ton grand père connait bien (comme la moitié de la planète me dira tu.). Quand à moi j'ai profité de ma réunion à Lausanne pour te ramener quelques babioles d'un marché local. je t'embrasse et te souhaite bonne chance.
Ton père, Harold.

P.S. Ta mère s'opposait formellement à ce que tu ai accès au creuset et que tu puisse toi même fondre le métal mais je lui ai gentiment rappelé que tu était majeur et compétent en métamorphose. Je pense qu’une bague faite par son fils lui fera le plus grand bien.


Dragomir éclata de rire et s'empressa d'ouvrir le coffret. Il hurla de joie. Au dessus d'une enveloppe de parchemin, dans un tissu de soie rouge se bousculait topaze, béryl, aigue-marine et onyx. Le garçon nota un minuscule sachet contenant de petits diamant et même une émeraude dans un coin. Les pierres emplissaient la pièce d'un chatoiement arc-en-ciel. Au fond du coffret, à coté de l'adresse et du nom du négociant en pierre se trouvait un petit mot.

Regarde dans le tiroir de gauche. Amicalement, ta patronne alchimiste.


Jubilant, le garçon s'empressa d’exécuter l'ordre et sortie ébahi du tiroir deux lingot d'or d'une livres chacun et un d'argent. Sa patronne lui fournissait la matière première, il n’avait plus qu'à la transformer. Dragomir fit craquer la jointure des ses doigts.

"Au boulot!"

Trois heures plus tard

La bague prenait forme. Dragomir avait martelé une barre de quelques grammes d'argent avant de la tourner dans l'étau pour lui faire prendre une forme plate. Il avait limé avec précaution les bords du cercle obtenu avec la pince à bec pour lui donner une forme d'anneau. Enfin il fallait souder les extrémités puis limer l’excédent de métal. A force d'entrainement chez lui au coté de sa mère, passionnée également, il avait pris le coup de main. Il n'avait néanmoins jamais travaillé avec un argent de cette qualité et était impressionné par son propre résultat. Il brossa la bague avec une brosse en laiton jusqu'à ce qu'elle soit étincelante et regarda son résultat.
C'était un anneau homogène sans grands défauts, prêt à accueillir un ornement. Cependant Dragomir hésita. Il ne pouvait terminer la bague le lendemain, l'inspiration c'était maintenant. Il ne pouvait pas non plus se permettre de tailler une pierre maintenant. C'était un travail beaucoup trop minutieux qui nécessitait beaucoup plus d’énergie, de temps, de luminosité.... et de talent. Une idée germa dans la tête du garçon, il attira à lui un lingot d'or.

Abstergeo.

Il dut s'y reprend à deux fois mais découpa un languette d'or qu'il fit léviter devant lui et tomber dans le creuset.

Terasectum

L'or fondit rapidement dans le récipient heureusement en silice. Le Dragomir se munit d'un stylet en métal qu'il trempa comme une plume dans de l'encre. Le garçon se mit à peindre par petite touches sur la bague. Les petites larmes d'or formèrent peu à peu un dessin. Dragomir n'était pas non plus un peintre mais on pouvait clairement distinguer un oiseau les ailes écartées... un oiseau dans les flammes. Une fois le dessin terminé, le garçon murmura un Legglutten afin de fixer le tout et admira la bague. Désolé mais celle ci elle ne serait pas pour les Halles, celle ci il savait à qui l'offrir.
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Arrière-boutique

Message par : Lorelaï Peony, Ven 12 Jan 2018 - 22:21


[PV avec Dragomimir]

Autour d'un café


Les journées aux Halles pouvaient être éprouvantes, Lorelaï pouvait le constater à l'état de ses genoux et de sa nuque. Elle n'était pas assez athlétique pour ce type d'activité. Elle se demandait d'ailleurs comment Dragomir s'en sortait malgré la douleur qui semblait le prendre régulièrement.

Profitant d'un moment de calme avant la fermeture, la jeune femme passa dans l'arrière boutique pour se servir un café et plonger la tête dans ses livres sur la lithothérapie qui ne la quittaient plus depuis son passage à la bibliothèque quelques jours plus tôt.
Elle était arrivée au chapitre abordant les pierres utiles en cas de toxicomanie, dépendances et/ou addiction.
Munie de son petit cahier de couleur bronze, elle prenait des notes, noircissant les pages, relevant de temps en temps la tête pour boire une gorgée du breuvage amer et doux.
Revenir en haut Aller en bas
Dragomir Orton
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Arrière-boutique

Message par : Dragomir Orton, Lun 15 Jan 2018 - 13:04



Encore une journée de folie, Dragomir boitait bas. C'est avec un soupir de soulagement que le jeune homme alla fermer la grande porte vitrée. Puis il se dirigea vers l'arrière boutique ou son travail du soir l'attendait. La conceptions de bijoux prenait énormément de temps, le garçon était souvent le dernier à quitter la boutique aux alentours de minuit. Dragomir entra dans la petite pièce, Lorelaï se tenait à coté de la machine à café. Le français eu l'image furtive de deux enseignants se croisant dans la salle des professeurs. Hey salut! Tu as les deuxième année Serdaigle tout à l'heure?

Après un sourire à sa collègue, le garçon s'installa confortablement à son établi et sortit la bague sur laquelle il travaillait. C'était une pièce en argent ciselé en vague avec au centre une perle des Maldives. Or depuis quelques jours il était confronté à un problème de taille. La perle ne tenait pas. Un maléfice de glu perpétuelle aurait terni l'objet et une pression sur la perle la déformerait ou la rayerait. Il faudrait un fermoir en palladium souple. Un cercle discret pour soutenir la perle par le dessous.
Dragomir se releva péniblement et partit fouiller dans son stock de l'autre coté de la pièce. Trouvant deux billes de palladium il repartit vers son établi. En passant devant sa collègue il lu la page qu'elle feuilletait.

-La pierre de lune favorise la désintoxication sur tous les plans.
Le quartz fumé apporte stabilité et responsabilité en aidant à focaliser l’énergie, c’est une pierre qui engage à la réflexion, très utile lors de cures de désintoxication tabagique.
Tu t'intéresse au pouvoir des pierres? J'ai moi même une chaine en argent avec une chrysocolle enchâssée à la mansion. Elle fortifie les muscles et atténue les crampes et les spasmes.
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Arrière-boutique

Message par : Lorelaï Peony, Lun 15 Jan 2018 - 14:34


Lorelaï releva la tête quand son collègue la rejoignit dans l'arrière-boutique, elle lui rendit son sourire. Dragomir était véritablement un jeune homme touchant. Elle décelait dans son regard une certaine sensibilité qu'elle avait rarement vu ailleurs, et une peine aussi. Peut-être plus profonde que celle qu'il traînait à sa jambe. Une peine qui résonnait chez Lorelaï car elle en portait une semblable.
- Tu as fermé la boutique ? Tu aurais dû m'appeler, je t'aurais aidé. Je suis désolée, je suis complètement fascinée par mes lectures en ce moment.

Le jeune homme s'était installé à son établit pour parfaire ses créations, puis il se leva, passant derrière la jeune aiglonne.
- Tu t'intéresse au pouvoir des pierres? J'ai moi même une chaîne en argent avec une chrysocolle enchâssée à la mansion. Elle fortifie les muscles et atténue les crampes et les spasmes.

Lorelaï se retourna, les yeux grands ouverts.
- Tu connais les pierres ?! Evidemment que tu connais les pierres avec tes bijoux... J'aurais dû y penser, lui dit-elle avec un enthousiasme assez peu discret.

Elle posa son marque page entre les feuilles de l'ouvrage et regarda dans l'index la partie consacrée aux douleurs.
- Chrysocolle, ça me dit quelque chose... Ah voilà, rhumatisme, douleurs... mais aussi fertilité, ajouta-t-elle avec un regard malicieux en direction de son collègue. Fais attention !

Elle se leva pour rejoindre Dragomir et ajouta,
- Moi j'ai une pierre de Lune, mais j'aimerais bien m'en procurer d'autres. Celle qui m'intéresse le plus c'est le cristal de roche en ce moment. Elle permet une purification, et aide aux grands changements dans la vie. Tu en as déjà entendu parler ?

Puis, regardant autour d'elle, elle ajouta encore,
- Tu veux du café ? Je viens de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Dragomir Orton
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Arrière-boutique

Message par : Dragomir Orton, Mar 20 Fév 2018 - 12:09


Sa collègue semblait heureuse de trouver quelqu’un à qui parler cailloux. Devant la définition de la chrysochole Dragomir éclata de rire. La  fertilité? C'était bien le cadet de ses soucis. Il accepta le café avec reconnaissance et se perdit dans ses pensées. Il avait entendu parler de cristal de roche récemment... ou était ce... Dragomir détestait ces trous de mémoire qui  lui arrivaient parfois. Quelqu’un quelque par lui avait parlé de cristal de roche.

-Mais oui! Le français se frappa le front. Il boita jusqu'à son établi et sortit sa boite en acajou. Il s'assit à coté de la jeune fille et l'ouvrit d'un coup de baguette. Une avalanche de rayon colorés iridescents déferla sur le visage des employés. Dragomir prit un gants en satin et fouilla parmi les émeraudes et rubis, écartant les topazes et diamants. Il trouva enfin un grand sac de cuir qu'il ouvrit dans sa main.

-Mon fournisseur Brésilien reçoit des arrivages du monde entier. Jeudi dernier, j’attendais un colis de perles de Sumatra. Avec le lot j'ai reçu une lettre de mon fournisseur ayant trouvé une étrange pierre qu'il m'envoyait. C'était simplement un cristal de roche mais ils sont rares en Amérique du sud et il n'avait rien vue de tel, et pour cause!

Dragomir exhiba une immense pierre de la taille de sa main. Le cristal était si pur que ses contours se devinaient à peine. La pierre était presque totalement transparente. D'un coup de baguette le garçon éteignit les chandelles. Il approcha sa baguette du cristal et murmura un lumos.
Des reflets dorés illuminèrent les murs du sol au plafond.

-Tu vois ces reflets? Ils sont anormalement dorés. Certains n’y verraient que le rayonnement de plusieurs couches de cristaux blablabla mais je suis convaincu que c'est autre chose. Chaque pierre à son énergie propre mais celle ci est si puissante que son être interne, son chi, rayonne en dehors de son enveloppe matérielle. Un tel rayonnement d'énergie peut amener à une profonde chaleur et une grande puissance d'émission, comme les phénix par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Arrière-boutique

Message par : Lorelaï Peony, Sam 7 Avr 2018 - 0:00


Le jeune homme accepta l'invitation à prendre un café et Lorelaï alla lui en chercher une tasse avant de retourner s'asseoir à ses côtés. Jusque là, tout allait bien. Ce qui s'en suivit par contre fut époustouflant. Dragomir se tapa le front, puis se leva, marcha jusqu'à une grande boite qu'il ramena avec lui auprès de Lorelaï. Il l'ouvrit, fouilla parmi des diamants et des rubis comme si c'était la chose la plus normal du monde. Non mais on a ce genre de chose dans la boutique ?! Y a un système de sécurité efficace dans cette boutique ?! De la boîte surgirent mille et uns arc-en-ciels qui éblouirent la jeune femme de part leur beauté. Elle eut envie de les toucher, quand elle remarqua que son collègue prenait des gants pour ce faire. Elle se retint alors, posant ses mains sur ses cuisses, et penchant la tête vers l'avant. Il trouva finalement un grand sac en cuir duquel il sortit le cristal de roche le plus gros que Lorelaï n'eut jamais vu. La jeune femme regarda Dragomir, puis la pierre, puis Dragomir, la bouche grand ouverte. Elle le suivit des yeux, tandis qu'il éteignait les lumières et allumait sa baguette, les plongeant dans une ambiance tamisée des plus plaisantes. Le jeune sorcier semblait maîtriser la magie bien mieux qu'elle. Il devait avoir grandit dans une famille pleine de magie... Mais elle n'eut pas le temps d'y songer plus longuement, que la pièce s'illumina de mille feux dorés, tel un photophore géant.

Tandis que Lorelaï admirait les reflets et les ombres ainsi projetées contre les murs de l'arrière-boutique, son collègue poursuivait son explication. La jeune femme tourna la tête afin de croiser son regard, buvant chacune de ses paroles.

Elle avait lu que les pierres avaient des énergies, elle l'avait senti. Mais là, il lui donnait la chance de le voir. Elle eut envie de toucher la pierre à mains nues afin de mieux partager l'aura qu'elle dégageait, mais se retint une fois encore. Ce n'était pas la sienne, et Dragomir semblait prendre grand soin de ses pierres précieuses. Elle chuchota alors, comme si elle ne pouvait élever la voix dans cette ambiance enchanteresse, et demanda,
- Est-ce que je pourrais y poser mes mains ? Je peux les laver si tu veux, mais elles sont propres ! C'est juste que... J'ai l'impression que les pierres, pour mieux les sentir, c'est comme les plantes, je dois les toucher...
Revenir en haut Aller en bas
Dragomir Orton
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Arrière-boutique

Message par : Dragomir Orton, Lun 21 Mai 2018 - 13:34


La lumière douce éclairait la totalité de la pièce. Dragomir entretenait une passion dévorante pour ce grand et mystérieux cristal. Pourquoi une telle taille? Pourquoi une telle pureté? Jamais de sa vie il n'avait éprouvé autant de passion pour un objet.
La douce question de sa collègue le ramène sur Terre.

-Bien sur je t'en pris. Met un gant de soie et prend la pierre dans tes main. Je suis totalement de ton avis, il faut toucher le cristal pour en apprécier les moindres détails.

Dragomir venait de remarquer quelque chose. C'est un jeune homme constamment dans la lune qui ne remarque avec détail que les voix et les mains des gens. Par le plus pur des hasard il venait d'être confronté au visage de sa collègue. Lorelaï avait ce je ne sais quoi qui fait s’arrêter les gens en pleine rue. Sa bouche et son visage fin encadrés par des cheveux d'un gris discret. Et puis il y avait ses yeux, Dragomir n'avait jamais vu de regard aussi nébuleux, il aurait pu s'y perdre durant des génération. Depuis le temps qu'il travaillait ici... perdu au milieu de ses bijoux il n'avait pas remarqué la pierre précieuse qui travaillait à coté de lui!
Un déclic oppère, le garçon rallume les bougies, pas toutes, juste ce qu'il faut pour une ambiance tamisée. Il fouilla dans son coffret.

-Euh... Il n'y a pas si longtemps j'ai reçu une pierre que je te destinait. Mais comme j'ignore quand est ton anniversaire je pense que c'est le moment idéal non?

Le garçon sortit un tissu blanc qu'il ouvrit. Au centre de celui ci se trouvaient quatre pierres polies mauves sombres.

-Ce sont des Améthystes de Zambie. Aucune de mes bagues ne les méritais j'ai donc pensé à te les offrir.
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Arrière-boutique

Message par : Lorelaï Peony, Ven 15 Juin 2018 - 1:21


Le jeune homme la comprenait. Lorelaï eut l'impression un instant, tandis qu'elle enfilait le gant de soie, que leurs âmes résonnaient au même rythme. Peut-être s'étaient-elle mises au diapason de la grande roche qui les séparait à peine ? La jeune femme, trop obnubilée par le précieux objet dont elle se rapprochait, ne remarqua pas que son collègue la dévorait des yeux. Elle ne se concentra que sur la pierre, redoutant avidement le moment où sa peau à peine recouverte toucherait le minéral.

Elle déglutit et se décida enfin, fermant les yeux. Une énergie se dégagea alors doucement, remontant sa main jusque dans l'arrière de sa tête. Lorelaï tordit un peu sa nuque, comme prise par un lent frisson. Elle essayait de se sentir au plus proche du cristal. Elle passa ses doigts doucement sur la grande surface si lisse.
- C'est fou, dit-elle. J'ai jamais rien senti de tel...

Puis elle ouvrit les yeux, éprise d'une envie de partager cette énergie aussi thérapeutique que réconfortante avec son nouvel ami, mais le jeune homme s'était déjà éloigné pour rallumé quelques bougies éteintes.
- C'est magnifique Dragomir, merci...

Pour toute réponse, le garçon se plongea à nouveau dans son coffret. Lorelaï regardait la fouille en se mordant la lèvre. Quelle surprise lui réservait-il cette fois-ci ?
- Mon anniversaire ? Demanda-t-elle soudainement rouge topaze.

Hochant la tête, Lorelaï regarda Dragomir ouvrir ses mains sur de belles pierres qu'elle ne reconnu pas tout de suite.
- Des améthystes ? Pour moi ? Qu'aucune de tes bagues ne méritaient ?

Combien de temps le vide intersidéral qui prit place dans le crâne de la blonde resta là, nul ne le sait. Il fallut un effort incommensurable à la jeune femme pour reprendre ses esprits. Pour se faire, elle s'aida de son savoir de Serdaigle. Merci Madame Rowena.
- L'améthyste... c'est pour aider à atteindre l'apaisement nécessaire à une séance de méditation je crois. Ça calme l'âme.

Prenant la pierre entre ses doigts, elle ajouta en chuchotant encore plus bas,
- J'en aurais bien besoin là...

Mais en prenant la pierre en main, elle ne sentit pas d'apaisement. C'est une forte excitation qui s'empara de son ventre. Elle regarda son collègue dans les yeux. Même dans la pénombre elle remarquait qu'ils étaient plus clair que ce à quoi elle se serait attendu. Ne l'avait-elle jamais vraiment regardé ?
- Merci Dragomir, dit-elle en se penchant vers lui pour déposer un baiser sur sa joue. Merci beaucoup.

Puis elle se leva pour se diriger vers l'étale de travail du jeune bijoutier. Elle y prit un fil de cuir noir auquel elle attacha un fil de fer qu'elle enfila autour de la pierre. Puis elle ajouta une fermeture au bout de sa création pour finalement se l'attacher autour du cou.
- C'est pas aussi joli que ce que tu fais, mais je crois que ça tiendra... Et puis comme ça je pourrais toujours l'avoir avec moi.

Revenir en haut Aller en bas
Dragomir Orton
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Arrière-boutique

Message par : Dragomir Orton, Mar 24 Juil 2018 - 17:18



Lorelaï était fascinée par les pierres du garçon, et le garçon apparemment fasciné par Lorelaï. Il se perdit une fois de plus dans l'immensité de ses yeux. Voilà qu'il se sentait pousser des ailes, s'envoler avec grâce oubliant sa canne et sa douleur pour efleurer des doigts l'azur d'une passion dans les yeux de son amie.

D'Urfé avait disait "Aimer, c'est mourir en soi pour revivre en autrui." et effectivement Dragomir se sentait neuf. Vidé de toute douleur et de toute peur lorsqu’elle était là. En sa magnifique présence discrète, il n'y avait qu'elle à ses yeux.

Après ses remerciement et son baisé sur la joue, Lorelaï sortit de l’arrière boutique en trombe en entendant la sonnette tardive.
Deux minutes plus tard Dragomir se massait encore la joue les yeux dans le vague. Non seulement elle avait aimé son cadeau mais elle souhaiter le garder constamment avec elle. Une joie débordante envahit le garçon, vite réfrénée par une crainte omniprésente. Qu'avait il à lui offrir à part des bijoux? Un homme brisé avant l'heure ne se déplaçant qu'à demi pas et ne vivant que dans l'ombre de ses œuvres?

Piètre présent à lui offrir avec un tel passé.

Fin du RP amour
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Arrière-boutique

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 3

 Arrière-boutique

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Les Halles Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.