AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 4 sur 8
À l'hôtel
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Esteban R. Lefebvre
Serdaigle
Serdaigle

Re: À l'hôtel

Message par : Esteban R. Lefebvre, Mar 9 Mai 2017 - 20:03


Oh ? Comment ça "Oh" ? Est-elle étonnée ? Est-elle malade ? Doit-il lui faire du bouche à bouche ? Hum... non, très mauvaise idée. Il se donne deux grosses gifles mentales. Il faut qu'il cesse d'avoir des pensées aussi saugrenues. Qu'aurait fait Evan dans cette situation ? Se demande-t-i alors que la blonde est prête à attaquer littéralement. Ces jours d'observation ne lui ont pas permis de façonner un Evan mental parfait. Rien qu'une pale photocopie. Mais il se félicite, car le physique et le comportement superficiels sont proches de ceux de l'original.

Tu me dégoutes. Je ne cherche nullement ta compagnie, tu me tombes juste dessus et crois moi, j’aimerais autant éviter la pourriture que tu es. Okay. Donc, s'il a bien suivi jusque là : Evan est un c*nnard et une pourriture qui, s'il en croit l'attitude de la blonde -attitude typique d'une femme jalouse en passant- il est également un Dom Juan né. Il se retint de pouffer en feignant une toux. Bon, il faut qu'il réplique. Il se remémore ses paroles : que fais-t-elle là si elle aimerait éviter sa compagnie. Personnellement, ce n'est pas lui qui l'a invité. Au contraire, sa présence met à mal son plan. Que faire ?

Cela ne se fait pas d'interrompre ainsi les gens... Esteban ou Evan, sursaute légèrement. Mince, il l'avait oublié. Sa main se fait plus coquine ; il l'a remercie silencieusement de son intervention fortuite. Finalement, la voilà son secours providentiel ! C'est donc plus sûr de lui et avec un sourire en coin qu'il reporte son attention sur la jeune femme. Il manque de couiner devant  son expression courroucée. On dirait qu'elle va exploser ! M*rde. Que peut-il bien dire ? Penser comme Evan. Penser comme Evan. Se répète-t-il comme un mantra. Prendre un air indifférent. Lui monter qu'elle dérange. Il regarde les alentours puis la considère et feint un sursaut. C'est d'une voix surprise qu'il lui demande. - Que fais-tu encore là ? je croyais que ma présence t'indisposais ? Vois-tu, je ne cherche nullement ta compagnie. Reprendre ses mots ; soupir de lassitude.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: À l'hôtel

Message par : Elly Wildsmith, Sam 27 Mai 2017 - 14:06


Les gestes de la po*ffiasse qui l’accompagne se font plus insistants, l’Auror lève les yeux au ciel et soupire de colère, son regard se fait plus noir encore. On ressent, en la regardant l’orage intérieur qui la gouverne. Et comme si cela ne suffisait pas, il use et abuse des mots qu’il manie à la perfection. Et chacune de ses syllabes viens se fracasser dans l’esprit de la blonde. Sous le coup, son souffle s’arrête, sa colère retombe et elle ne devient que tristesse pendant les secondes où sa conscience assimile ce qu’il vient de dire.

Rien, absolument rien de ce qu’ils n’ont vécu n’avait de sens pour lui. La preuve est là, criante de vérité devant elle. Elle refoule le chagrin qu’elle sent monté en elle pour s’habiller de Colère, cette fidèle amie qui ne la quitte plus depuis leur rencontre au Ministère. Et il ne sera pas la première victime de celle-ci.

Elle s’approche de la femme qui l’accompagne, l’attrape par les cheveux. Se penchant sur elle, elle lui murmure à l’oreille « Dégage de là, va chasser ailleurs, j’ai des comptes à régler avec ce Monsieur ». La voix ne laisse pas de place à la discussion. Et tandis qu’elle chuchotait à l’oreille de cette étrangère, son regard ne quittait pas Evan, comment avait-elle pu croire en ses belles paroles ? Comment avait-elle pu penser qu’elle avait la moindre importance pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Esteban R. Lefebvre
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: À l'hôtel

Message par : Esteban R. Lefebvre, Dim 11 Juin 2017 - 20:53


Mais elle est folle ! C'est quoi ces manières de brute ? L'on croirait que notre monde n'est pas civilisé avec un tel comportement ! Il s'enfonce dans le canapé, voulant avec force disparaître. Disons que... euh qu'il a un peu peur. Frissons d'horreurs. Non, en fait il a très peur. Esteban a toujours été intimidé par les femmes ; une sorte de complexe d'infériorité ou une raison saugrenue qui le pousse à les jalouser. Alors, il est plus qu'effrayé par l'attitude de la femme blonde. Il s'attendait à ce qu'elle explose mais pas aussi violemment ou douloureusement selon les points de vues.

Pis ce regard de la mort qui tue ! Elle veut le désintégrer ou quoi ?! Il déglutie avec peine, sentant le moment où il va craquer et fondre en larme approcher à grands pas. Ce qui arrive une seconde après cette impression. Les larmes coulent sur ses joues alors que ces mains se crispent. Il se sent menacé. Son côté paranoïaque a tendance à le rendre toute chose. Son visage se crispe. Ses yeux s’écarquillent.

Oh.
ooooh...
Crac.


Sa chevelure verte sur cette figure séduisante est inappropriée. Il vient de... se métamorphoser ! Aaahh quel idiot ! Il se lève précipitamment, raide comme un piquet puis anticipe d'une voix ou perce la folie : - Ah ! Ah ! Vous ne ne devinerez jamais qui je suis ! Et... et vous ne m'attraperez pas ! Il tourne brusquement et tente de fuir sauf qu'il se rétame pitoyablement sur la belle moquette. - Aeiu ! Put*in !!!
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: À l'hôtel

Message par : Elly Wildsmith, Dim 11 Juin 2017 - 21:38


La colère, la fureur. Elle voulait lui faire du mal et son regard en disait long sur les intentions qu’elle avait à l’égard du professeur de métamorphose. La femme qui l’accompagnait a visiblement compris qu’elle n’était pas à la hauteur et elle s’échappe de l’emprise d’Elly rapidement pour disparaitre finalement.

Le regard de l’auror se reporte alors sur Evan, qui semble se fondre dans son siège. La jeune femme s’approche, prête à montrer les crocs, et soudain, elle s’arrête. Est-il VRAIMENT, en train de pleurer là ? Mais il lui arrive quoi ?! Elly se fige, cherchant à comprendre pourquoi l’homme qu’elle avait aimé, se transformait soudain en une lavette complètement flippée.

Et puis, subitement, une arrivée de cheveux verte, un changement physique et Elly comprend. Elle recule. Jure, deviendrais presque vulgaire sous le coup de la surprise. Mais la colère et la rage sont complétement retombées, remplacées par la surprise, immense, en découvrant un autre homme qu’Evan en face d’elle.

Elle n’a pas le temps de s’excuser que déjà il tente de s’enfuir, se rétamant de toute sa longueur sur le sol du bar. Magique. Elly accourt jusqu’à lui, s’accroupissant près de lui et lui tendant sa main. Elle murmure, à voix basse par peur de l’effrayé davantage encore :

- Je suis navrée, je vous avais pris pour … euh … quelqu’un d’autre.


La voix se fait douce et se veut rassurante, après tout, lui n’y était pour rien si Evan lui avait menti. Néanmoins il était étrange que le jeune homme, visiblement doué de talent en métamorphose est ainsi choisi de revêtir l’apparence d’Evan. Bien sûr, le prof de métamorphose était séduisant mais il avait connu de nombreuses conquêtes et se balader ainsi dans Londres étaient quand même un peu risquer pour le jeune homme qui se trouvait en face d’elle. Etrange.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Esteban R. Lefebvre
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: À l'hôtel

Message par : Esteban R. Lefebvre, Jeu 22 Juin 2017 - 16:27


Idiot ! Il veut mouriiiiir ! Être malchanceux à un tel niveau est incompréhensible. À croire qu'il y a un esprit malfaisant qui le suit comme son ombre... -  Je suis navrée, je vous avais pris pour … euh … quelqu’un d’autre. - Humpf ! Et voilà qu'elle en rajoute une couche ! Il est pitoyable. Sa pseudo gentillesse elle peut se la garder. Même si... même si son petit petit cœur bondit de joie ou d'une certaine reconnaissance. Alors, il prend la main qu'elle lui tend. Une fois debout, il renifle bruyamment. Ses bras se referment sur son corps frêle ; une protection éphémère, alors qu'il semble entendre des voix horripilantes et par dessus le marché vraiment flippantes.

Estebaaaan...
Viens avec nous.
Viens jouer avec nous.
À chat !

Non !


Il se frotte vigoureusement le front et sursaute comme piqué par une mouche. - Ce n'est rien. Je... Commence-t-il d'une voix mal assurée. Puis il fond encore une fois en larme. Cela en devient... agaçant. - Evan est si... si détestable ! Il tombe dans les bras de la femme, s’accroche à elle et commence à épancher son chagrin. - Je n'en peux pluuuus ! J'en ai marre de n'être qu'une épine dans son pied. Et il est plus beau que moiiii ! Sans aucune gène, il essuie sa morve sur son haut et poursuit sa petite scène pathétique. Mais... peut-être aurait-t-il mieux valu qu'il s'étrangle avec sa salive... - Pis Hywel est amoureuse de lui. Chose dite, il se fige net, les yeux écarquillés. Il se recule et dévissage la femme d'un drôle d'air. Qui est Hywel ?

Rory.
Silwen.
Et...
Hywel.
...
...
Maintenant il y a une femme dans l'équation complexe qu'est sa personnalité ?!
M*rde.


Dommage... Il ne saura que plus tard que c'est un prénom masculin.

Je... Je n'ai rien dit ! Crie-t-il soudain en tentant de fuir... littéralement.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: À l'hôtel

Message par : Elly Wildsmith, Mer 12 Juil 2017 - 22:44


L’auror ne comprend pas tout, l’être en face d’elle semble être en proie à des démons intérieurs qu’Elly ignore, ses yeux restant interrogateur face au sorcier : que dire, que faire ? Pour qu’il ne fuit pas à nouveau. La première fois avait été assez gênante, tant pour la jeune femme que pour le jeune homme, et il était probable qu’aucun d’eux ne veuillent refaire cette expérience.

Alors qu’elle lui tendait une main et parlait d’une voix doucereuse pour tranquilliser le sorcier, ce dernier semblait instinctivement se refermer sur lui. Bras croisé sur son torse, la communication non-verbale parlait pour lui. Il ne voulait pas d’elle, et la jeune femme s’en voulu d’avoir été aussi vindicative. Néanmoins, quelques secondes plus tard, l’homme se frottait le front comme s’il était tombé sur ce dernier, et sursauta. Quelques mots balbutiés dont Elly ne comprit ni le fond ni la teneur. Et soudain, une crise de larme réellement impressionnante qui laissa l’auror perplexe.

Perplexité qui n’a de cesse de se renforcer lorsque le jeune homme aux cheveux verts se précipités dans ses bras, s’accrochant à sa nuque, pleurant le peu d’eau qu’il devait avoir en lui. Maladroitement, Elly lui tapotait les omoplates, sorte de geste pour dire « t’inquiète pas, tout ira bien ». Même si aucun son ne sortait véritablement de sa bouche, sans doute devenue muette par ce spectacle.

Un enchainement de phrase auquel l’auror ne peut répondre tant les larmes et les cris du jeune homme sont impressionnants, puis soudain, il se figea, yeux grands ouverts sur elle. Quelque part en arrière et à nouveau quelque mots criés tandis qu’il s’éloigne en tentant à nouveau de fuir.

- Attendez !


L’auror essaye de le rattraper en trottinant, difficile de le perdre tant ses cheveux colorés font la différence dans cette normalité adoptées par tous. Elle le rattrape, saisi son épaule. Et d’une voix douce, lui murmure « La beauté est subjective vous savez. Elle est différente pour chacun de nous. La beauté qui prime devrait être celle à l’intérieur de vous, et elle me semble de … mille couleurs. Vous devriez le dire à votre amie Hywel ». Un sourire comme si elle pouvait adoucir ses peurs et ses angoisses. En vain peut être ?


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Esteban R. Lefebvre
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: À l'hôtel

Message par : Esteban R. Lefebvre, Sam 15 Juil 2017 - 20:06


Il trottine afin d'éviter les éventuels points de côté dus à une course folle. Mine de rien il est fragile Esteban. Pas en sucre non, seulement un peu trop gringalet. Ses mains sont crispées sur sa chemise comme par réflexe. Ô combien il aimerait que son satané collègue de malheur se prosterne devant lui et le vénère tel le Roi qu'il est ! Oh oui ! Il peut déjà imaginer la scène. Lui, majestueux et magnifique assit sur son trône et Evan, misérable et asservi à ses pieds ! Muhahahahaha !!! Ne vous méprenez pas, avant de lui vouer cette haine incompréhensible le Français avait une admiration farouche pour l'homme quand il était encore son professeur. Les années ont fait que ce sentiment a mué en jalousie puis en haine.

Il évite de justesse une table sur son chemin. Il jette un coup d'œil derrière lui quand une voix l'interpelle. C'est la femme de toute à l'heure. Qu'est-ce qu'elle veut encore ? Confus, il s'arrête. Que va-t-elle faire ou dire pour le retenir ? Finalement, les mots qu'elle prononcent le laissent pantois. Ses yeux brillent de dévotion alors qu'il s'approche lentement d'elle et prend ses mains délicates dans les siennes. - Ce que vous venez de dire est... trop beau. Mon... mon cœur se remplit de joie... Bafouille Esteban tant l'émotion qui le submerge est grand. Il ajoute dans un souffle : - Merci. Ensuite, le métamorphomage tend sa main et dit : - Esteban Lefebvre ! Enchanté ! C'est cela qu'il aurait dû faire avant ses deux crises.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: À l'hôtel

Message par : Elly Wildsmith, Ven 4 Aoû 2017 - 16:00


Il s’arrête. Le jeune homme s’est finalement arrêté à la surprise de l’auror qui était sur ses pas. Enfin la course poursuite au travers des tables et des clients s’arrête. L’auror souffle un bon coup, ravie de ne plus être obligée de courir après l’homme aux cheveux vert (Hulk style). Visiblement les mots qu’elle a prononcés ont fait mouche et tant mieux, ce jeune homme est intriguant, en plus d’avoir des dons … particuliers.

- Je suis ravie d’avoir rempli votre cœur de joie Miser Lefebvre, c’était sincère en tout cas. Elly Wildsmith, enchantée de vous rencontrer également, même si vous me valez une petite course à pied !


Elle saisit sa main et la serre chaleureusement, comme pour oublier le malentendu qui était venu plutôt. Un sourire pour l’être aux cheveux vert et un murmure entre ses dents, comme si la rage et la colère à peine contenue plutôt ressortait à ce moment-là. Mais pas contre Esteban, comme le personnage dont il avait pris l’apparence plutôt.

- Si je puis me permettre, vous ne devriez pas prendre l’apparence de cet homme. Cela vous dessert très clairement. Et vous êtes charmants avec vos cheveux verts. Impressionnant d’ailleurs, votre don !


Un sourire pour appuyer ses mots. Prendre l’apparence du Don Juan de service n’était pas franchement s’aider. Qui plus est l’homme en face d’elle avait quelque chose dans le regard qui le rendait touchant. Beaucoup plus que l’homme dont il avait pris le physique en tout cas. Haine viscérale, bonjour.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Esteban R. Lefebvre
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: À l'hôtel

Message par : Esteban R. Lefebvre, Mar 15 Aoû 2017 - 12:31


C'est clair que le Français n'aurait pas dû prendre l'apparence d'Evan. En y repensant et ce malgré le tumulte qui assaillit son esprit, ses actes sont en grande partie le fruit d'une vengeance idiote et sans fondement. Impétuosité de la jeunesse dirait-on. Mais contre toute attente Esteban ne regrette rien ; ni son attitude déroutante ni son comportement irrespectueux envers cette jeune femme qu'il a séduit. Cependant, il se sent un peu mal vis-à-vis d'elle. La présence de la connaissance d'Evan l'empêche de verser à nouveau toutes les larmes de son corps. Sa main douce et délicate, mais étonnamment puissante démontrant son assurance ; son sourire chaleureux et compréhensif. Elle est comme un aimant qui l'attire et il se sent affreusement rougir. Ses paroles sont porteuses d'un réconfort certain.

Vous savez, c'est un don ,qui, combiné par exemple à l'hyperactivité est accablant ! Mais c'est passionnant hihi parce que chaque sorcier et sorcière l'appréhende  diféremment... Il fredonne une mélodie joyeuse puis murmure comme s'il est ailleurs, déconnecté de la réalité. - C'est plus fort que moi... Je l'admire tellement, mais ce tocard l'ignore ! Vous croyez que je dois le lui dire ? J'imagine que je devrais sérieusement envisager de dire ce que je pense à mes collègues. Benbow par exemple, ses fesses sont si alléchantes ! Et... Et Blanchet a un nez à se damner ! Hmmmmm... Il mord sa lèvre inférieure alors que l'intonation grave de sa voix indiquait l'émergence de Silwen et de son esprit pervers. Retrouvant un semblant de lucidité, il la regarde sans ciller ne sachant pas s'il doit partir ou rester.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: À l'hôtel

Message par : Elly Wildsmith, Mer 23 Aoû 2017 - 1:27


Le sorcier semblait s’être calmé, en tout cas pour l’instant. Dans son regard brillait une flamme de fierté lorsqu’il parlait de son don. Fierté qu’Elly comprenait. C’était un don extrêmement rare et visiblement le sorcier maitrisait parfaitement son sujet. Un sourire compréhensif à son égard, tandis qu’il continuait à parler d’Evan en le résumant à un formidable trait de caractère que l’auror lui reconnaissait bien volontiers. Un tocard. (Cadeau de la narratrice pour celui qui va stalker tous les RPs qu’elle a fait today). Puis le dénommé Esteban enchaîna sur les traits physiques qu’il semblait apprécié. Autant si le nom du premier lui était connu, la seconde était inconnue au bataillon. Quoiqu’il en soit, l’auror tapota doucement sur l’épaule du sorcier.

- Vous savez, le physique … n’est qu’un physique. Vous pourriez peut être leur dire vos ressentiments, je ne suis pas certaine que tous soient capables d’entendre les caractéristiques physiques que vous appréciez chez eux vous savez.


Un sourire, mi-amusé, mi-compatissant. Le sorcier semblait être en proie à des démons intérieurs dont Elly ne voulait pas spécialement connaitre l’existence. Seulement, le jeune homme était intéressant et semblait plein de ressentiment. Elle trouvait dommage qu’il perde tant de temps à accorder de l’importance à des gens comme Evan. Son côté empathique prit rapidement le dessus et elle s’exprima, le plus simplement du monde :

- Souhaitez-vous boire un verre en ma compagnie ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Esteban R. Lefebvre
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: À l'hôtel

Message par : Esteban R. Lefebvre, Dim 27 Aoû 2017 - 0:02


LA d'Elly

Esteban secoue vaguement la tête suite aux propos de la jeune femme, perdu dans ses pensées. Mais il ne peut contester que ceux-ci sont véridiques, même s'il ne l'avouerait jamais. Le physique... Le physique ! Bordel c'est terriblement important pour lui ! Non, elle n'a pas dit le contraire tout simplement parce qu'elle parlait des caractéristiques qu'il a récemment énumérées. Un sourire timide fleurit sur ses lèvres. C'est certain, il prendra son courage à deux mains pour faire part de ses sentiments à ses collègues. Une bonne résolution de prise et l'invitation de la blonde marque un nouveau tournant dans leur relation.

Du moins, c'est comme ça que le Français le perçoit. Un changement de situation qu'il apprécie grandement. L'angoisse se dissipe peu à peu... C'est d'une voix enjouée qu'il accepte de prendre un verre avec elle. Le bar s'avère être un choix mûrement réfléchi par Esteban. Il garde un goût amer de l'espace détente aménagé où il se trouvait plus tôt. Ils prennent place puis ils passent commande. Un laps de temps, d'attente, où aucun mot n'a été prononcé. Enfin, quand la commande arrive, et après une gorgée du cocktail à la fraise, sa langue se délie. - Dites-moi vous faîtes quoi dans la vie ? C'est drôle parce que ça m'intéresse. Généralement, je me contrefiche de la vie privée des autres ! Il rit simplement, car ce qu'il vient de dire est parfaitement juste.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: À l'hôtel

Message par : Elly Wildsmith, Mer 20 Sep 2017 - 10:38


Une rencontre étrange, quelque chose de surréel entre les deux êtres qui venaient de s’attabler au comptoir. Des longues minutes s’égrenèrent entre eux, où le silence fut interrompu par les bruits de préparation de leurs deux cocktails. Le temps semblait suspendu, et Elly n’osait pas parler par peur que le jeune homme aux cheveux verts prenne la fuite. Il avait un quelque chose qui intéressait la jeune femme, ce quelque chose dans les yeux qu’on ne croise pas dans le regard du commun des mortels. Et puis, il partageait sa haine viscérale pour le professeur de métamorphose, alors ça leur faisait un point commun qui n’était pas négligeable.  Finalement, les cocktails arrivèrent et le dénommé Esteban, après avoir bu quelques gorgées, s’exprima d’une voix enjouée en demandant le métier qu’exerçait la jeune femme.

Celle-ci, la main sur son verre, se crispa un instant. Elle avait l’intention d’être honnête avec lui, néanmoins elle ne voulait pas que cette « révélation », le fasse fuir à la manière de toute à l’heure. Le rire qui suivit la question du jeune homme fit naitre un sourire sur le visage de l’auror. Sa rencontre du jour avait une candeur et une fraicheur qu’elle lui enviait. Semblant être partout et nulle part à la fois. Etonnante rencontre. Jouant la carte de la franchise, la jeune femme répondit « Je suis auror … mais je vous en prie, ne prenez pas peur, enfin … cela ne conditionne pas qui je suis ». Sa propre phrase la laissait perplexe, mais c’était la vérité. Etre auror ne faisait pas d’elle un être froid et sans saveur, cela ne faisait pas d’elle un être qui se fichait de la réalité des choses, des gens. Un soupir exaspéré contre ses maladresses, et un regard doux pour le jeune homme, comme pour le supplier de voir plus loin que l’insigne qu’elle portait parfois.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aidan Cray
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: À l'hôtel

Message par : Aidan Cray, Mar 6 Fév 2018 - 8:59


HRPG:
 

Une Leçon Culinaire
Feat Elhiya Ellis

Le courant passe bien entre ma jeune cousine et moi, au tout départ nous étions tous les deux tendus, ne nous connaissant pas, ignorant l'existence de nos familles mutuelles, on se vouvoyait et n'avait aucune marque de gentillesse entre nous. Finalement, le fait que nous ayons un écart d'âge plutôt grand ne nous empêche pas de se revoir aujourd'hui. Elhiya m'a proposé de me donner des cours de cuisine mais n'ayant pas d'appartement j'ai donc demandé aux cuisiniers de mon Hôtel si je pouvais emprunter une partie de leur cuisine en promettant de faire attention à leurs matériels et à tout bien nettoyer à la fin de ma leçon. Heureusement que le directeur de l'Hôtel sorcier me connaît depuis quelques mois, on est presque devenu Ami à vrai dire.

Les yeux parcourant la cuisine je vérifie de n'avoir rien oublier d'important, je pense que non même si je suis vraiment nul en cuisine. Je jette un oeil sur mes habits, je soupire, je ne vais peut-être pas rester en costume pour ce nouveau rendez-vous, premièrement parce que je vais le tâcher et deuxièmement c'est un moment de détente. Je remonte donc dans ma Chambre et échange ma chemise contre un tee-shirt noir où est écrite en grosses lettres blanches "Aloha", je mets un jogging noir et troque mes belles chaussures contre des baskets.

Je redescends à l'accueil de l'Hôtel pour attendre Elhiya, je m'assoie sur une chaise en face des portes d'entrée et vérifie l'heure, elle ne devrait pas tarder il est déjà 10 h, de toute façon je me suis levé à 7h du matin, question d'habitude, alors ça me tracasserait pas plus que ça si ma cousine était en retard. Je passe mes bras derrière ma tête et ferme les yeux, savourant le silence qui m'entoure.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: À l'hôtel

Message par : Elhiya Ellis, Mar 6 Fév 2018 - 10:13



Leçon culinaire


PV Aidan
LA mutuel

Le reveil était toujours dur le matin, surtout au château ou les autres élèves faisaient toujours un boucan pas possible dans les dortoirs, mais là, pour un samedi matin, je ne ralais pas en entendant quelques hurluberlus dévaler les escaliers à toute vitesse. Vu le terrible bruit sourd qui s’en était suivit, la chute m’avait semblé inévitable et j’avais pouffé doucement de rire depuis mon lit. La bonne humeur était au rendez-vous,  pour ce week-end.

En même temps, mon quotidien venait de prendre une tournure quelque peu différente depuis la semaine dernière. Nos recherches sur les branches tronquées de mon arbre de famille avait fait ressurgir un cousin quasiment de l’âge d’être mon père –pour peu qu’il fût précoce- Si la rencontre avait eu joué des notes de réserves de et de mélancolie, les gestes s’étaient fait bien plus naturel par la suite, au détour d’un gateau au chocolat et de quelques mots sur notre vie privée. Et c’était à cause de ça, que je m’extirpais de mon lit aux couleur verdatre pour aller me préparer.

Une douche, un petit déjeuner sur le pouce malgré les fumigations de Jace –qui avait continué à me babysitter sur ce point- et je quittais le château, chaudement emmitouflée pour rejoindre Londres. Ne sachant pas transplaner avec une simple adresse, débutant à peine sur les réapparitions sur les lieux que je voyais en images, j’avais opté pour me faire arriver dans le quartier de chez mes parents, au fond de la ruelle, rarement occupée par ce temps froid. L’étourdissement classique, le vrombissement des acouphènes dans mes oreilles et toujours cette fichue envie de vomir m’avaient forcé à un passage éclair chez mes parents. De quoi les saluer, leur promettre de repasser dans la soirée et de prendre un peu d’argent moldu et je disparaissais vers la boutique de café à emporter la plus proche. Un café long pour Aidan, un moccacino pour moi, le tout sans alcool bien sur, à 9h45 du matin, ce serait quand même assez rude comme régime alimentaire.

Mes gobelets en main, le nom de l’hotel à rejoindre en tête,, je demandais à un taxi de m’y mener. J’en profitais pour attacher mes cheveux en deux couettes tombant sur mes épaules, ils devenaient trop long et commençaient pas mal à me gêner, une mèche dorée avait voulu s’infliter dans le petit trou du capuchon de ma boisson... Le trajet était rapide, quelques minutes à peine pour me délester d’une partie de ma petite monnaie. D’un sourire, je quittais la voiture, regardais la devanture de l’immeuble qui ne payait pas de mine et pénètre rapidement dans le hall m’apprêtant à aller demander un coup de main au réceptionniste. Mais déjà présent, dans une tenue confortable, Aidan m’arrache un sourire jovial.

–Heyyy ! Je suis en retard ? Me dis pas que ej suis en retard, je suis partie en avance de l’école pour avoir le temps de prendre les cafés ! D’ailleurs, tiens café ! sans sucre, sans lait, sans rien ! Ça te va ?

Enthousiaste, j’étais partie le rejoindre, lui fourré son grand verre en carton dans les main et lui collais un bisou sur la joue.

-Bjour au fait ! ca va ?

A oui… ah ce qui paraissait j’étais un peu trop pipelette quand j’étais à l’aise.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aidan Cray
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: À l'hôtel

Message par : Aidan Cray, Mar 6 Fév 2018 - 12:05


Une Leçon Culinaire
Feat Elhiya Ellis
LA Mutuel

Assis sur ce fauteuil tant confortable, Elhiya arrive avec un grand sourire sur le visage, elle s’approche de moi en débitant rapidement des paroles, elle me met dans les mains un gobelet rempli de bons cafés et me fait la bise. Je me lève tout souriant et l’embrasse chaleureusement en faisant attention de ne pas la brûler avec mon gobelet.

Bonjour ma petite Cousine, tu n'es pas en retard. Bon choix de café. Et oui ça va merci, et toi ?

Intentionnellement j’ai appuyé sur le mot “petite”, avec notre différence d’âge et de taille ce mot est bien justifié. Je lâche un petit pouffement et d’un signe de la main je lui demande de me suivre. Je prends la direction de la cuisine, en entrant je vois quelques cuistots qui s’affairent pour le petit déjeuner de certains clients profitant de la grasse matinée, les gratifie d’un sourire et vas au fond de la cuisine où j’ai installé tout le matériel nécessaire. Je bois une gorgée de mon café brûlant et le pose sur une table, je prends un tablier rose et le passe autour du cou d’Elhiya, l’autre tablier et exactement de la même couleur ce qui me fait rire.

Protection oblige. J’ai pris un livre de recettes, on peut en essayer certaines. Faire des expériences !


Je fais un clin d’oeil à ma jeune cousine et m’assieds sur le bord de la table, buvant une autre gorgée de mon café. Elle est vraiment de bonne humeur aujourd’hui et excitée à la fois, est-ce donc le fait de me revoir qui la met dans cet état ? Je souris en la voyant “inspecter” notre coin de cuisine approprié pour la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: À l'hôtel

Message par : Elhiya Ellis, Mar 6 Fév 2018 - 14:05



Leçon culinaire


PV Aidan
LA mutuel


Petite, petite, rhoooo ça allait hein, j’étais pas grande vu que je portais des banquettes son mon jean, mais quand même… ; Et puis c’était pas car il était mon ainé que j’acceptais de me faire appeler petite pour autant. J’avais gonflé des joues en soupirant avant de lui tirer la langue. « J’suis pas p’tite, c’est toi qui es grand ! ». Et en plus ça le faisait rire. Voilà qu’il se faisait taquin, j’aimais bien, ça présageait une bonne journée en perspective. Sans plus de procédure, je trottinais derrière lui, laissant mon regard curieux se poser un peu partout. Les lieux m’étaient inconnus, et je me demandais bien ce que pouvais cacher les cuisines professionnelles d’un établissement sorcier.

Malgré l’heure, les commis et cuisiniers étaient déjà là, à s’afférer de leur côté pour le repas de midi. Les premiers effluves des légumes finement taillés attiraient mon attention quand un tablier est passé au tour de mon cou. Interdite une seconde, je levais les yeux vers Aidan et pouffais de rire à ses mots. Etre équipée avant même d’avoir retiré mon manteau et mon écharpe, ça ressemblait presque à une tenue de sudation maintenant. Posant mon goblet sur la table qu’il avait choisi d’occuper, je retirais le surplus vestimentaire avant de nouer les ficelles de la protection de ma tunique et lui adressais un coup d’œil malicieux.

–t’as raison, on sait jamais ! Ca peut être super dangereux, un faux mouvement de baguette et on se retrouve avec un paquet de farine ultra agressif ! Mais avant les expérience, j’ai un truc pour toi !

Fouillant dans mon sac que j’abandonnais par la même occasion sur la paillasse à côté de son livre de recette, j’extirpe le croquis effectué en début de semaine en cours de divination. J’étais assez fière même si celui était la seconde version effectuée, réussir à croquer correctement en salle de classe relevait d’un défi épique.  Lui tendant, je lui adressais un large sourire.

–T’en penses quoi ? C’est la version un peu plus complexe de ce que je t’ai envoyé. Y’a un peu de travail manuel en prime pour faire le décor, mais tout se mange ! Mais on peut commencer par les bases si tu veux, et faire un moelleux tout simple ! Tu me dis quels sont tes parfum préférés et on fait ça !

La cuisine était un peu comme le dessin pour moi. Des activités dans lesquelles j’étais parfaitement à l’aise, où mes soucis partaient loin très loin, où les nuages sombres se cachaient dans un coin en attendant, me laissant pleinement profiter de mon innocence de gamine capricieuse.Le regard plein d’espoir, je scrutais la moindres des reactiond e mon cousin, me demandais s il avait vu que j’avais pris soin de choisir un oiseau bleu aux sous plumes bronzes, comme sa maison à l’école. Ne sachant que peu de chose pour lui, je n’avais pu que me concentrer sur ce détail pour tenter de lui proposer quelque chose de personnalisé
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: À l'hôtel

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 8

 À l'hôtel

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.