AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 2 sur 16
Dans la Pénombre.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9 ... 16  Suivant
Anakin Daedra
Serpentard
Serpentard

Re: Dans la Pénombre.

Message par : Anakin Daedra, Dim 12 Mai 2013 - 19:42


La réaction de son cousin fut pour le moins, surprenante. Il ne s'attendait pas à une réaction si pointu de sa part. Certes, ils ont grandis et pris de la maturité, mais Anakin trouve que Nathanaël ne fut pas très expressif. Du moins, il trouve que sa réaction est disproportionnée par rapport à la situation. En effet il se retrouve dans des circonstances pour le moins troublante et violente, mais cela n'empêchait en rien de se tapper un smile entres cousins puis de s'prendre dans les bras. En règle général ces moments restent malgré tout des moments assez joyeux et intime, et ce quoi qu'il arrive. De l'eau a coulé sous les ponts pendant tout ce temps, et ils ont tout deux changés. Anakin ne comprenait vraiment pas ce revers de la main de la part de son cousin. Il va avoir la réponse à sa question assez rapidement d'ailleurs.



- Tu viens de froisser mon ex, mec. Tu serais quelqu'un d'autre, tu serais dans le même état que la meuf là-bas.



C'est que le petit cousin a des couilles et du répondant dis-donc. Pour être sur le cul, il l'était. Déja, la meuf qu'Anakin venait de manipuler était donc la petite amie de son cousin, mais il arrive quand même à lui reprocher ce qu'il vient de faire alors que c'est son ex. " Ressortir avec son ex, c'est comme ravaler son vomis " Il s'en mordait les doigts de lui sortir cette phrase en pleine poire, sauf qu'à ce moment là un peu de retenu ne ferait surement pas de mal. La jeune demoiselle venait de buter une innocente, sachant que celle-ci est l'ex de son cousin, ça commence à faire beaucoup. Le monde est réellement petit. Il n'arrêtait pas de regarder la fille, puis son cousin, puis la famille. Il devait se dire que c'est limite tant mieux qu'ils ne soient plus ensemble, physiquement ça ne collent peut-être pas. Pour en revenir à la réaction de son cousin, Anakin en avait gros sur la patate, déçu de sa réaction. Son cousin n'avait pas fini de parler. Il s'approche de lui, puis lui chuchotte discrètement.


- Il faut que tu te barres toi avant que les aurores rappliquent, ils patrouillent non stop ces temps-ci. Faut aussi qu'on reprenne contact... J'ai besoin de toi pour deux-trois trucs. Postule pour être concierge à Poudlard, et si tu n'es pas pris on trouvera un autre moyen. Tu vois de quoi je parle, on en discutait souvent avant. J'vais m'occuper d'elle...



Les aurors ? C'est vrai que cette bande d'enfoiré faisait la misère dans le coin. Dès qu'il croise un mec un peu bizarre et qui a l'air malhonnête, ça devient pire qu'une garde à vue du monde des Moldus, la misère. Il fallait se barrer d'ici, et accompagner la jeune fille qu'Anakin venait de traumatisé. C'était la moindre des choses, même s'il n'avait aucun remords. Elle aura fait parti de la famille pendant un petit moments quand même. Mais elle ne l'est plus. Fallait pas plaquer son cousin, ou vice versa, Anakin n'en savait rien de toute manière. Il vienne à peine de se revoir. D'un regard profond, il se tourna vers son cousin.



- Bon, écoute Nath', désolé pour ton ex mais j'pense qu'on va pas polémiquer ici et on a autre chose à faire. Si tu peux m'conduire quelque part où l'on peut être en sécurité pour discuter de tout cela, ça serait génial. J'espère ne pas t'en demander trop.



Il se tourne vers la jeune fille.


- Tu vas t'en remettre roh, ne t'en fais donc pas.
Revenir en haut Aller en bas
Nathanaël Danham
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Fourchelang


Re: Dans la Pénombre.

Message par : Nathanaël Danham, Mer 15 Mai 2013 - 22:58


- Me laisse pas Nate.. J'ai peur..

Ça, il le savait. Rien que la première fois, il savait que Nikki en était ressortie traumatisée, et pourtant ce n'était que de la légitime défense. Là, elle venait froidement d'ôter la vie d'une adolescente à peine plus âgée qu'elle qui n'avait rien demandée. Lui, ça faisait longtemps qu'il avait perdu une certaine innocence. Tout ça était devenu son quotidien, ça ne le touchait pas, ça ne le froissait pas. Mais en voyant Nikki aussi choquée, il se sentait désormais un peu gêné par la situation. Ouais bon, c'est vrai que d'un œil extérieur, ça avait l'air très glauque et lui et son cousin avaient plus l'air à deux êtres sans cœurs qu'autre chose. Peut-être que c'était le cas finalement...

-
Tu sais qui c'est ?

Nate poussa un soupire et l'enlaça un peu plus, histoire de calmer les légers tremblements de son ex. Bien qu'il ne soit pas le genre de type très attentionné, il avait envie d'accorder toute son attention à Nikki et être le plus disponible pour elle. Plusieurs raisons s'entremêlaient. Comme par exemple, le fait qu'il puisse peut-être avoir une autre chance. Se rapprocher d'elle et retenter sa chance. Puis si jamais Nikki parlait... C'était son cousin qui allait en pâtir, d'autant plus qu'il avait entendu que celui-ci n'était pas un inconnu des aurors.

-
C'est... C'est mon cousin. Tu sais j'ai pas une famille exemplaire...mais c'est quand même ma famille, ils sont tous comme ça... M'en veux pas pour ça, je te promet que je serais là histoire que tu surmonte ça. J'vais être présent et à l'écoute et tout ce que je n'étai pas avant, j'veux pas que tu sois mal à cause de moi ou quelqu'un de ma famille. Sache que c'est pas de ta faute ok ? Elle... Elle c'est juste retrouvée au mauvais endroit et au mauvais moment, tu n'étais pas responsable de tes actes, les plus grands ont succombé à l'Imperium, c'est, tu pouvais pas faire autrement...

- Bon, écoute Nath', désolé pour ton ex mais j'pense qu'on va pas polémiquer ici et on a autre chose à faire. Si tu peux m'conduire quelque part où l'on peut être en sécurité pour discuter de tout cela, ça serait génial. J'espère ne pas t'en demander trop.

Ledit Nath' hocha la tête. Réfléchissant à ce qu'il proposait à son cousin. Pour l'instant, le faire entrer à Poudlard était trop risqué, il fallait qu'il postule pour le boulot de concierge. S'il était pris, le plan fonctionnerait beaucoup mieux et puis, ils auraient moins de chance à se faire attraper. S'il n'était pas reçu, alors, il devrait entrer de façon moins légale, et le garçon allait devoir faire travailler ses méninges. Poussant un soupir il se tourna vers son cousin, sa main glissant par la même occasion dans le dos de Nikki jusqu'à arriver dans sa main où il entrelaça ses doigts.

-
Tu vas t'en remettre roh, ne t'en fais donc pas.

- Laisse, je m'en occupe. Pour l'instant je peux rien te proposer de sûr... A part si tu veux aller voir les parents à Liverpool. Sinon y a une "taverne" pas loin, la Tête de Sanglier, tu pourrais prendre une chambre et tu ne serais pas loin ce sera parfait. Ça te dit ?
Revenir en haut Aller en bas
Nikki Sullivan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans la Pénombre.

Message par : Nikki Sullivan, Jeu 16 Mai 2013 - 16:12


Nate l'emprisonna un peu plus dans ses bras et la verte et argent se sentit légèrement plus rassurée mais, elle n'oubliait pas le type qui lui avait faire ça. Celui qui l'avait utilisé comme un vulgaire pantin pour commettre un meurtre. Les types dans son genre méritaient juste d'être envoyé à Askaban puis soumis au baiser du détraqueur. Ouais, c'est tout ce qu'il méritait. C'est lui qui aurait du mourir aujourd'hui et pas cette pauvre fille qui n'avait absolument rien demandé. Elle le regarda avec un air de dégoût, une soudaine envie de lui cracher au visage. Il était juste répugnant. Les larmes aux bords des yeux la brunette tentait de savoir comment elle pourrait faire face une nouvelle fois à ça. Elle n'avait toujours pas accepté la première fois alors là. Ça semblait être complètement impossible. Nate finit par reprendre la parole, lui expliquant qui était cet homme et elle en resta abasourdi.

Son cousin ? Ce con était son cousin ? Toute sa famille était comme ça ? Qu'est ce qu'il voulait dire ? Que tout les gens de sa famille s'amusait à contrôler les autres avec des sortilèges interdit pour s'amuser. Non mais, bonjour les tarés. Est-ce qu'il était comme ça aussi ? Peut-être. Au final elle ne le connaissait pas réellement et le peu de compassion dont il avait fait preuve à la vue du corps étendue par terre était peut-être un signe. Elle le fixa des ses grands yeux bleu cherchant à comprendre comment il faisait pour ne pas trouver ça atroce. Malgré les mots qu'il employait pour tenter de la réconforter rien n'allait mieux. Même si elle n'avait pas été consciente de ses actes cela n'empêchait pas ce qu'il c'était passé. Rien de ce qu'il pourrait dire y changerait quelque chose et elle resterait toujours avec cette vision en tête. Elle se mordit la lèvre luttant contre la rage qui était en train de l'envahir. Elle voulait le massacrer le cousin là. Lui sauter dessus et lui arracher la tête et cela ne s'arrangea pas quand il reprit la parole.

Non mais, il fallait l'écouter quoi. Il en avait juste rien à faire et la seule chose à laquelle il pensait était de se mettre en sécurité. Sérieusement, elle avait bien envie de hurler jusqu'à ce que des gens arrivent pour raconter ce qu'il venait de faire. Juste pour avoir le plaisir de le voir se faire attraper. Peu importe qu'il soit de la famille à Nate. Elle n'en avait absolument rien à faire. Il méritait juste de pourrir au fond d'une cellule. La Serpentard sentit les doigts de Nate venir s'entremêler dans les yeux. Rien que ce simple contact lui déclencha un frisson lui rappelant encore une fois la nature de ses vraies sentiment envers le blond. Ce n'était pas le moment de penser à ça. Non, pour le moment il y avait des choses beaucoup plus graves.

    - Tu vas t'en remettre roh, ne t'en fais donc pas.


Pardon ? Il était sérieux là ? C'est pas comme si elle avait fait un petit truc de rien du tout. Elle ne venait pas de perdre à un jeu ou quoi que ce soit. Ce n'était pas une banale parti de Cluedo où rien n'était en jeu. Elle avait tué quelqu'un par sa faute et lui, tranquille, il prenait ça à la légère. Y avait des gifles qui se perdaient et elle ne savait même pas pourquoi elle se retenait de lui sauter dessus. Elle lui lança un regard noir et serra un peu plus fort la main de Nate avant de lui lancer d'une voix lourde de mépris.

    Crève sale con !
Revenir en haut Aller en bas
Khaos Blackart
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans la Pénombre.

Message par : Khaos Blackart, Sam 22 Juin 2013 - 10:35


RP AKIZE XIRAZ ; DAENERYS PENDRAGON ; KHAOS BLACKART
[Désolé pour les sauts de deux lignes fréquents, je ne sais comment, mais  cela se fait tout seul]



Ces rues étaient quasiment devenues son domaine, son habitat. Le soir venu, il exécuta sa ronde habituel, son visage masqué par la nuit noire et sans étoiles. La nuit lui donnait un sentiment de force, de dominance sur le reste des gens, ce sentiment était de loin celui qu'il aimait le plus.
La chaînette en argent qui pendait de son jean cliquetaient à chaque pas, formant une mélodie peu rassurante. Ces dernières nuits, énormément de personnes vagabondait dans les rues enneigés, ses lèvres bleutées par le vent hivernal et son teint pâle lui donnait l'aspect d'un "zombie" revenu pour tuer une dernière fois.
Mal à l'aise dans cette ruelle remplit de cracmol pesteux allongés dans la neige,
il se convainquit à s'aventurer dans une rue moins étroite qu'à l'ordinaire, le sol recouvert d'un blanc laiteux et le contenu des vitrines flouées par la buées qui s'étaient déposés sur leurs protectrices en verres laissaient Khaos rêvé du vieux temps, les sorties avec le collège de Poudlard, ses petits achats à Honeydukes... Des bruits de pas lent le tirèrent de cette nostalgie, ses yeux clos s'ouvrirent d'eux-même à la manière d'un paranoïaque. Deux hommes à la dégaine encore à désirer enlaidissaient le paysage.
D'un ton aimable mais, intimidant il répliqua :

- Hm, enlevez-vous de mon chemin.

Sans même répondre, ils éclatèrent de rire d'une même voix, encore deux ivrognes détestable.
L'un d'eux dégaina sa baguette, peinant à la tenir, il la tenait à l'envers avec une expression fatiguée, à croire qu'il allait s'écrouler et ronfler dans la neige, il sourit à cette même pensée, depuis longtemps il ne s'était plus offert un plaisir sadique.



Sortant lentement sa baguette de sa longue veste noire en cuir, il l'agita sous le nez de l'ivrogne armé et murmura d'un ton qui se veut "normal" :

- Everte Statum.

Après un ricanement de la part du Blackart, l'ivrogne s'écroula lentement sur le sol, en laissant un petit "plaf" résonné dans la Rue de Pré-au-lard.

Le deuxième fronça les sourcils, apparement moins saoule que son ami, il avait déjà tendu sa baguette vers l'Anglais lorsque celui-ci leva les yeux du corps immobile au visage enfouie dans un tas de neige.
- Tu...heu...t-t-tu... balbutia-t-il, un seul oeil à demi-clos alors que l'autre cillait rapidement
Sans prévenir, Khaos enfonça l'extrémité de sa baguette dans la gorge bossée.

Pensant un instant à lui demander de fuir, il préféra user des bonnes méthodes, son poignet décrivit un cercle alors qu'il reculait en prononçant à haute voix :

- Stupéfix !
Une chaîne écarlate sembla s'échapper de l'extrémité de sa baguette et venir frapper violemment le thorax de l'homme qui valsa dans les airs en éxecutant plusieurs figures avant d'atterrir face première sur les dalles en pierres.
Revenir en haut Aller en bas
Akize T. Xiraz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Animagus : Python royal


Re: Dans la Pénombre.

Message par : Akize T. Xiraz, Dim 23 Juin 2013 - 11:53


Akize était très énervé. Il venait seulement de se disputé avec une personne chère pour lui. Il enfila une veste et sortit dehors, prendre un peu l'air. Il marcha dans les rues. Puis, vit une personne qui marcha aussi, tout comme lui. Cette personne avait l'air grande, puis Akize l'avait jamais vu à Poudlard. Il vit que l'inconnu avait une baguette à la main. Akize vit tout de suite que c'était un homme. Il le suivit, puis vit que cet homme changea de rue. Une rue qu'Akize avait déjà aperçu sans y être allé. 

Cet homme avait l'air d'être très énervé. Akize essaya de se demander pourquoi. Il vit que deux personnes ivres étaient devant lui. 


Hm, enlevez-vous de mon chemin.

Akize comprit vite que cet homme n'était pas venu pour rigoler. Les ivrognes avaient pas envie de s'enlever apparemment. Un était complètement ivre alors que l'autre, ça allait encore. L'inconnu s'énerva et s'approcha du plus ivrogne en lui mettant sa baguette au cou. Puis, lança un sort.

Everte Statum.

Le gars tomba par terre, il était presque mort. Ensuite, l'inconnu s'en prit à l'autre sauf que lui, sachant qu'il est moins ivre, sortit sa baguette aussi. Akize sortit aussi sa baguette, sait-on jamais si ça se passe mal. L'homme relança à nouveau un sort très basique.

Stupéfix !

L'homme tomba à nouveau par terre, comme l'ivrogne. Akize vit qu'un autre arriva vers l'inconnu. Il décida de prendre sa défense.

Bloclang.

L'homme se trouvant devant le poufsouffle ne pouvait plus parler. Puis Akize lui mit un coup de poing et l'homme tomba à terre. Ensuite, il avança vers l'inconnu, baguette à la main. Puis posa une question.

Leur lancer des sorts juste parce qu'ils étaient devant toi est quand même abusé. Même si j'ai pris ta défense, je ne suis pas de ton avis.
Revenir en haut Aller en bas
Khaos Blackart
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans la Pénombre.

Message par : Khaos Blackart, Dim 23 Juin 2013 - 12:02


Son sourire amusé et malsain disparut lorsqu'une voix enfantile lança un sort à un autre ivrogne. Bloclang...Quel sort pitoyable, un Arteris Perforatis aurait été de meilleur gout, ce sort mortel était un délicieux spectacle.
Il en avait oublié la voix qui lui avait parlait, mais de nouvelles conneries sortirent de la bouche du Gamin, il pivota et fixa du regard son interlocuteur, un jeune homme âgé de pas plus de 17 ans.

Leur lancer des sorts juste parce qu'ils étaient devant toi est quand même abusé. Même si j'ai pris ta défense, je ne suis pas de ton avis.

Chacun son avis.
Sans le regarder, il reprit sa marche, sa longue cape en cuir trainant sur les dalles enneigés.
Encore un de ces stupides gamins qui voulaient devenir le nouveau Harry Potter. Stupide, voilà ce que c'était, il réprimanda sa soudaine envie de Stupefixé le jeune homme, il n'avait que trop attirer l'attention cette nuit...

Revenir en haut Aller en bas
Daenerys Pendragon
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans la Pénombre.

Message par : Daenerys Pendragon, Dim 23 Juin 2013 - 17:03



- Une bière, on voudrait une bière ! Une petite dernière ! Et, quand y'en a plus, y'en a encore ! On lève les bras bien haut ! Ho Ho hoooo !

Daenerys, tout comme ses amis de Poudlard et les clients du bar, chantait à tue-tête un refrain d'une chanson à boire très populaire. L'ambiance, au sein de l'établissement sordide, était électrique et l'alcool qui coulait à flots faisait peu à peu disparaître les maladresses sociales de la Gryffondor. Le barman tendit un verre à la jeune fille, de la vodka orange bien fraîche, qu'elle but d'un trait sous les applaudissement enthousiastes d'une dizaine de personnes. Le gobelet en plastique rouge vidé, Daenerys leva les bras en l'air en poussant un véritable rugissement de victoire : "Les Gryffons savent-ils boire ou pas ? Ouaaais C'est nous ! C'est nous, les meilleurs ! les vrais buveurs !".  Des rires joyeux se déclenchèrent et se propagèrent dans toute la pièce et des paroles analogues lui parvinrent aux oreille : "Chez les Poufsouffle, en plus d'avoir du souffle, on a une bonne descente. ", "A Serpentard, boire c'est tous les soir !". 
Quelques heures plus tôt dans la soirée, la rouge et or s'était laissé entraîner en direction des rues du Pré-Au-Lard par des jeunes, âgés d'une vingtaine d'années, qu'elle connaissait de longue date.  Le programme était on ne peut plus simple : Boire, se détendre, être ivre, ne pas se faire prendre par le concierge au petit matin. De ce fait, les jeunes pensionnaires avaient fait le mur et étaient sortis diligemment de l'école des sorciers. Arrivés dans les quartiers sombres et glauques, le groupe d'élèves s'était presque aussitôt dirigé vers l'un des seul PUB ouvert. Portée par les encouragements de ses amis et l'atmosphère festive qui régnait en ce lieu, Daenerys commença à boire comme un templier. Et, comme les croisés, la demoiselle tenait plutôt bien la boisson.  Et, sous l'effet de cette dernière, elle devenait joyeuse. Cependant, elle n'était nullement saoule et lorsqu'un garçon se montrait un tantinet trop entreprenant, elle le remettait rapidement à sa place par le bief d'une réplique cinglante ou d'un coup de pied fort bien placé. 
Le compagnie de magiciens passa une bonne partie de la nuit à boire et à se divertir en se déhanchant furieusement sur la piste de danse au son des musiques mi-folk mi-celte. C'est d'ailleurs lorsque Daenerys reprenait en coeur "La Tribu de Dana" qu'un serveur lui renversa malencontreusement du Coca-Cola light sur son chemiser smaragdin. Face aux plaintes de la jeune sorcière, l'employé lui offrit un T-shirt de rechange sur lequel était inscrit en rose fuchsia : "J'aime les bières du PUB AU CRAPAUD. Là-bas, qu'est ce qu'on est chaud !".  N'ayant rien d'autre à se mettre, la jeune fille se trouva dans l'obligation d'accepter cet immonde vêtement. Ce dernier enfilé rapidement dans les toilettes du bar, Daenerys décida d'aller prendre l'air dehors.  Elle partit donc à la recherche d'un peu de calme et de tranquillité dans les sombres venelles du Pré-Au-Lard, tout en chantonnant une chanson apprise il y a vingt minutes.


- Ils étaient quinze sur le coffre du mort,
Oh hisse, et une bouteille de rhum !
La boisson et le diable avaient réglé leur compte aux autres,
Oh hisse, et une bouteille de rhum ! 

Cela ne faisait que quelques minutes qu'elle déambulait dans les rues qu'elle fût le témoin d'une étrange scène plutôt morbide. Une petite racaille de sorcier était en train d'achever deux pauvres types, pleins comme des barriques, et incapables  de se rendre compte de ce qui se passait autour d'eux. L'un d'eux venait de lâcher un malheureux petit couteau ébréché. La jeune Pendagon se demanda quel comportement adopter devant un spectacle si pathétique. Elle n'eut pas le temps de se décider car un jeune garçon typé indien venait d'intervenir. Contre toute attente, au lieu de secourir les pauvres hommes saouls, le jeune garçon décida d'aider l'espèce de petite Mer** condescendante qui les avait attaqués.

Leur lancer des sorts juste parce qu'ils étaient devant toi, c'est quand même abusé. Même si j'ai pris ta défense, je ne suis pas de ton avis.

Ah, ben voilà une petite leçon de morale nocturne. L'autre taré n'en avait apparemment rien à faire car il passa son chemin en arborant de plus belle son arrogant air exécrable. Cependant, elle devait avouer que le petit n'avait pas forcément tort, même s'il avait eut tort d'aider l'autre type qui venait de mettre deux ivrognes à terre, vous suivez ? Bref, Daenerys avait du mal à s'en aller comme si rien ne s'était passé. Géographiquement, elle était situé exactement à l'opposé de l'agresseur et il ne l'avait pas encore vue. La jeune fille se tapis dans l'obscurité et attendit qu'il passe devant elle. Alors, elle dégaina sa dague, (petit cadeau de L'oncle Robin, à toujours garder sur soi, la preuve ça peut servir), et la glissa sous son cou.

- Salut Guguss. Ta maman ne t'a jamais dit qu'il ne faut pas frapper les plus faibles que soi ? Tu as besoin d'une piqûre de rappel ? Alors va t'excuser et je te laisse repartir avec tes bijoux de familles, vu ? C'est aussi valable pour toi minus.

La jeune file retira sa dague en poussant en avant le jeune homme. Puis, dans le même mouvement, elle dégaina sa baguette magique.

- Curo As Velnus. Bon dégagez vous deux.

Et, c'est ce firent les deux hommes dans un parfait ensemble. Pendant qu'ils fuyaient la demoiselle se tourna vers les deux garçons.

- C'est pathétique de s'en prendre à deux clochards. Vous n'avez rien de mieux à faire ? Jouer aux billes par exemple ?


Dernière édition par Daenerys Pendragon le Dim 23 Juin 2013 - 17:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Akize T. Xiraz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Animagus : Python royal


Re: Dans la Pénombre.

Message par : Akize T. Xiraz, Dim 23 Juin 2013 - 17:22


Chacun son avis.

Akize s'énerva. C'te gars n'a pas à lui parlé sur ce ton, le petit poufsouffle avait entièrement raison. Puis, il traça. Une personne surgit et dit.

Salut Guguss. Ta maman ne t'a jamais dit qu'il ne faut pas frapper les plus faibles que soi ? Tu as besoin d'une piqûre de rappel ? Alors va t'excuser et je te laisse repartir avec tes bijoux de familles, vu ?

Akize vit tout de suite une personne presque saoule aussi, sortir du bar qui était en face du poufsouffle. La fille fila vite vers le gars qui avait presque abattu les deux gars et elle poussa le gars. Akize, baguette à la main, se prépara à attaquer. Ensuite, la fille se remit à ouvrir sa bouche en prenant sa baguette.

Curo As Velnus. Bon dégagez vous deux.

Akize s'énerva. D'où elle lui parlait sur ce ton ? Elle se croit pour qui, elle ? C'est une simple Gryffondor, comme tout les Gryffondor, il y a exactement aucune différence. Akize s'énerva et pointa sa baguette vers la fille à moitié saoule. Il sut tout de suite que le gars allait aussi pointer sa baguette et que la fille allait passé un mauvais quart d'heure.


C'est pathétique de s'en prendre à deux clochards. Vous n'avez rien de mieux à faire ? Jouer aux billes par exemple ?

Akize répondit, cette fois c'était trop. Elle allait obligatoirement passé un sale quart d'heure cette fille à moitié folle.

Ce n'est pas des clochards, c'est des personnes ivres, comme toi. Non, je n'ai rien de mieux à faire. Maintenant, retournes boire un petit coup, au cas où. Tu seras peut-être en manque d'alcool.
Revenir en haut Aller en bas
Khaos Blackart
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans la Pénombre.

Message par : Khaos Blackart, Dim 23 Juin 2013 - 17:36


Il traçait sa route, laissant derrière lui son "Mini-Ange gardien".
Il ne put réprimander un petit gloussement, ces ga... une lame froide se posa sur sa gorge, interrompant ces pensées, comment osait cette peste.


Salut Guguss. Ta maman ne t'a jamais dit qu'il ne faut pas frapper les plus faibles que soi ? Tu as besoin d'une piqûre de rappel ? Alors va t'excuser et je te laisse repartir avec tes bijoux de familles, vu ?
Elle le poussa en avant et il suivit le mouvement, tournant les talons en sa direction, les deux clodos avait prit la fuite, sûrement à cause de la baguette qu'elle avait pointé en leurs direction, après la raclé à laquelle ils avaient eu droit, Khaos les comprenaient amplement.
Il ne prit pas la peine d'écouter la suite de ces conneries, juste une phrase l'interpella
C'est pathétique de s'en prendre à deux clochards. Vous n'avez rien de mieux à faire ? Jouer aux billes par exemple ?

Il l'observait toujours, dégainer sa baguette n'aurait servit à rien, cette être inférieure avait sûrement l'habitude de souffrir à force.
Le Jeune Homme ajouta d'une manière cinglante :


Ce n'est pas des clochards, c'est des personnes ivres, comme toi. Non, je n'ai rien de mieux à faire. Maintenant, retournes boire un petit coup, au cas où. Tu seras peut-être en manque d'alcool.
Inspirant lentement, la question se posait, partir et laisser ces deux gamins derrière lui ou s'amuser un peu, son regard fut rapidement attiré sur le décolleté de la demoiselle, jusqu'a reprendre ses pensées, s'amuser lui ferait sûrement du bien après tout.
Bon les enfants, il serait temps d'aller dormir non ? A moins que vous vouliez parlez avec Tonton Blackart.

Par parler, il entendait "Une bonne gifle dans leurs gueules", ahalala, quel bonheur.
Un sourire en coin amusé aux lèvres, il repoussa la cape de sa veste en arrière d'un geste brusque, le bruit du froissement éttoufé par le vacarne du Bar non-loin.

Revenir en haut Aller en bas
Daenerys Pendragon
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans la Pénombre.

Message par : Daenerys Pendragon, Dim 23 Juin 2013 - 19:56



Clown. Couard. Cuistre. C'étaient les premiers mots qui lui venaient à l'esprit pour définir les deux guignoles qui lui faisaient face. Le premier, lui expliquait qu'elle n'était qu'une poivrote qui devait retourner boire un coup. Soit, ce serait surement bien plus amusant que de rester ici avec deux lâches qui ont démontré l'ensemble de leurs grandes capacités de magiciens en attaquant deux pauvres ivrognes. Le second, surnommé officieusement : "Le Psycho-pervers" semblait prendre son pied en fixant le sublime T-Shirt de Daenerys  : "J'aime les bières du PUB AU CRAPAUD. Là-bas, qu'est ce qu'on est chaud !".  Ecoeurée par ce triste spectacle, la jeune fille s'apprêtait à répondre lorsque Psycho-Pervers prit la parole d'un ton condescendant en les appelant "les enfants". Il ne les prenait manifestement pas aux sérieux. Il avait tort. Et, il ne s'imaginait même pas à quel point.  Daenerys n'était nullement impressionnée par un grand type de vingt ans qui transpirait la pusillanimité par tous les pores de son immonde peau ophidienne. Et, si Tonton Blackart croyait que c'était en leur donnant des noms infantiles qu'il devenait soudain plus important, il se fourrait le doigt dans l'oeil.  D'ailleurs, ce nom c'était une blague, non ? Rencontrer un mec qui s'appelle Blackart dans une sombre venelle d'un quartier glauque, d'ordinaire on ne voit ça que dans des films de moldus. 
La jeune fille se rapprocha du Psycho-pervers, alias Blackart,  et le menaça avec sa baguette.

- Toi, tu ferais mieux de faire attention avant de devenir eunuque. Tu veux pas que j'enlève mon T-shirt aussi ? Non mais franchement qu'est ce qu'ils t'avaient fait ces pauvres types pour que tu t'en prennes à eux ? T'as aucun courage, tu me donnes envie de vomir.


Elle se désintéressa de l'autre Psycho-pervers et se tourna vers le jeune garçon basané. Malgré le fait qu'il eût aidé l'espèce de fou furieux à la cape albatoresque, il paraissait être un bon garçon, un peu niais, mais pas méchant. Daenerys était presque certaine qu'il pensait sincèrement que Blackart était en danger quand il avait agressé les deux hommes de tout à l'heure. Alors, elle se tourna vers lui, et lui adressa la parole sur un ton davantage calme et posé.


- Ecoute, t'as fait une erreur en aidant ce type à mettre hors jeu les deux autres poivrots de tout à l'heure. Mais je t'assure que si les gens buvaient un peu plus d'alcool, le monde serait bien plus cool et ça éviterait à des guignols comme lui, dit-elle en désignant Blackhart, de s'en prendre à des gens inoffensifs. D'ailleurs, dit-elle à l'attention de se dernier, c'est le petit couteau émoussé qui t'as foutu les jetons ?

Les deux garçons n'avaient aucune répartie et elle ne s'attendait pas à une réplique bien cinglante. D'ailleurs, elle se demanda ce qu'elle faisait encore là. Sans plus se préoccuper des deux presque inconnus, Daenerys s'apprêta à tourner les talons et à rejoindre la fête qui battait son plein.
Revenir en haut Aller en bas
Akize T. Xiraz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Animagus : Python royal


Re: Dans la Pénombre.

Message par : Akize T. Xiraz, Mar 25 Juin 2013 - 16:33


Bon les enfants, il serait temps d'aller dormir non ? A moins que vous vouliez parlez avec Tonton Blackart.


J'crois que.. Akize n'aurait pas accepté un tonton pareil, d'ailleurs à ce moment même, il pensa  "Être son neveux ? J'suis mort de rire.", ce qui prouve franchement qu'Akize ne voulait pas du tout être son neveu, loin de là même... Cependant, Akize s'énerva, surtout avec l'histoire de son VRAI oncle. Il pointa la baguette vers Blackart, mais ne lança pas de sort pour l'instant.

Toi, tu ferais mieux de faire attention avant de devenir eunuque. Tu veux pas que j'enlève mon T-shirt aussi ? Non mais franchement qu'est ce qu'ils t'avaient fait ces pauvres types pour que tu t'en prennes à eux ? T'as aucun courage, tu me donnes envie de vomir.


Cette fille avait totalement raison. Blackart, n'ayant aucun T-shirt, se prenait vraiment la honte. Sans le savoir, bien évidement. "Et dire qu'il existe une réflexion parlant des jeunes, mais.. il ferait mieux de se regarder dans un miroir" pensa Akize. Ensuite, la fille inconnu en replaça une, ensuite.

Ecoute, t'as fait une erreur en aidant ce type à mettre hors jeu les deux autres poivrots de tout à l'heure. Mais je t'assure que si les gens buvaient un peu plus d'alcool, le monde serait bien plus cool et ça éviterait à des guignols comme lui de s'en prendre à des gens inoffensifs. D'ailleurs c'est le petit couteau émoussé qui t'as foutu les jetons ?

Totalement raison encore une fois d'après Akize. Décidément, cette fille enlève les mots de la bouche d'Akize, c'est comme-ci elle pouvait lire dans ses pensées, c'est très étrange et c'est assez tentant, entre nous. 

Akize se retourna pendant que les deux était en train de se disputer. Puis, entendit des bruits de pas très lourd, comme-ci une vingtaine de personnes étaient énervées. Puis, vit environ vingt personnes se dirigeant vers eux, baguette tenu dans leur main. 

Oh oh. En tout cas, c'est totalement de ta faute Blackart. 

Akize avait, aussi, la baguette à la main. Il vit que les personnes étaient très énervés, contre eux trois. Cependant, le poufsouffle ne voulait pas attaquer le premier.
Revenir en haut Aller en bas
Khaos Blackart
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans la Pénombre.

Message par : Khaos Blackart, Mar 25 Juin 2013 - 17:17


HRP / Mon personnage porte un t'shirt xD, mais pour ton bonheur, je ferais genre que non xD/


La "Bombe brune" avait sans doute compris où son regard s'était posé.

- Toi, tu ferais mieux de faire attention avant de devenir eunuque. Tu veux pas que j'enlève mon T-shirt aussi ? Non mais franchement qu'est ce qu'ils t'avaient fait ces pauvres types pour que tu t'en prennes à eux ? T'as aucun courage, tu me donnes envie de vomir.


Il afficha un grand sourire niais et réprimanda son envie d'accepter sa proposition d'enlever son t-shirt laid à l'extrême. Avec les années, il avait apprit à ne pas répondre au provocation d'enfant qui n'ont jamais encore tuer ou gouter au plaisir de tuer simplement... Il pourrait leur montrer des choses qui les feraient frissonner, sentir le souffle glacé parcourir leurs échines.


Elle se tourna par la suite vers le Jeune Poufsouffle qui l'avait aidé auparavant, il aurait pu le remercier mais avait vite remarquer qu'il avait simplement fait cela pour son honneur personnel.



Ecoute, t'as fait une erreur en aidant ce type à mettre hors jeu les deux autres poivrots de tout à l'heure. Mais je t'assure que si les gens buvaient un peu plus d'alcool, le monde serait bien plus cool et ça éviterait à des guignols comme lui de s'en prendre à des gens inoffensifs. D'ailleurs c'est le petit couteau émoussé qui t'as foutu les jetons ?


Il peinait à écouter son discours jusqu'a la fin, sa seule envie était à vrai dire de partir, loin de ses gamins arrogants qui arriveraient sûrement à le rendre eunuque juste avec des paroles, si vous voyez le truc quoi....
Une fois un silence maussade installé, il prit enfin la parole, de sa voix glacial et sombre.


Imaginez si ces deux ivrognes étaient tombés sur une jeune sorcière perdue ? Vous seriez du côté de qui à ce moment là ?

Cette réplique cinglante avait le mérite d'être réelle. Une baguette ne suffit pas à effacer tous les problèmes, Le Blackart l'avait appris durant ses nombreuses dettes et son séjour à Azkaban.
Plusieurs sorciers, une vingtaine de son avis, arrivaient en leurs directions, leurs baguettes à la main, apparement en posture d'attaque. Encore des ivrognes qu'il devrait recaler, quelle tâche ennuyeuse...Ses deux yeux d'azur illuminant la ruelle, se fermèrent lentement alors qu'il fouillait dans sa poche étroite avant de sortir sa baguette, de repousser sa chevelure brune en arrière ainsi que sa veste, qui dévoilait son corps finement sculpté et ses abdos fabuleusement dessiné, du grand art !
Décidé à ne pas passer pour un soumis, il abbatit sa baguette verticalement en direction du milieu du groupe.


#BOMBARDA !


Ce magnifique Bombarda avait explosé à l'endroit parfait, le centre du groupe, plusieurs sorciers volèrent contres les murs en briques blanches.
Revenir en haut Aller en bas
Daenerys Pendragon
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans la Pénombre.

Message par : Daenerys Pendragon, Mar 25 Juin 2013 - 22:06


- Imaginez si ces deux ivrognes étaient tombés sur une jeune sorcière perdue ? Vous seriez du côté de qui à ce moment là ?

A ces paroles, Daenerys arrêta nette sa marche et se retourna, secouée par un énorme éclat de rire inextinguible. Les larmes lui montaient aux yeux, tant la situation avait atteint une incroyable envergure comique. Non mais, d'où il sortait ce type ? Du Moyen-Age ? La jeune fille était secouée par des spasmes incontrôlables. Lorsqu'elle parvint à calmer son fou rire, elle tenta de remettre de l'ordre dans ses pensées avant de répliquer au brun ténébreux.

- Cher ami, même les pauvres sorcières perdues savent ce défendre. Et dans tous les cas, au rythme où devait marcher ces pauvres hommes, elles auraient largement eu le temps de prendre la fuite ou de lancer un sort de défense inoffensif à leur encontre. T'es un comique, toi !


Lorsqu'il parlait de « jeune sorcière perdue », faisait-il allusion à elle ? Daenerys songea qu'il ne la connaissait guère pour croire qu'elle possédait si peu de ressources. Évidemment, il ignorait qu'elle maîtrisait certaines formes de combats à mains nues, le tir à l'arc, le maniement de l'épée, sans compter l'utilisation de la magie. Il pensait sans aucun doute qu'elle n'était qu'une pauvre fille qui passait son temps à boire des succulentes et désaltérantes vodkas orange ornées de petits parasols verts et de rondelles de citron. Qu'il était loin de la vérité, lui qui croyait tout savoir ! Il les prenait de haut, arborait son air condescendant exécrable, mais il n'en restait pas mois un gamin qui s'amusait à embêter deux pauvres alcooliques, incapables de se défendre. Bref, à part son physique plutôt avantageux, quoiqu'il ait un peu trop des airs de Mister Monde Moldu, il n'était pas du tout accort et avenant. Etait-t-elle maudite pour ne rencontrer que des mauvais garçons, des sorciers qui se prennent toujours pour le centre du monde mais qui possèdent des manières frustes ? C'était une question qui méritait qu'on y réfléchisse.
Quant à Akize, il semblait complètement en dehors de la situation, rejetant la faute sur Blackart. Daenerys comprit alors qu'il n'avait pas vraiment saisi les paroles qu'elle lui avait adressées. Soit elle avait abusé un peu trop de la boisson, soit il avait un peu trop abusé de la boisson. Bref l'un des deux était à côté de la plaque. La jeune fille se rapprocha de Blackart, décidée à lui rendre la monnaie de sa pièce.

- Oh, je suis une pauvre sorcière perdue, se prénommant Daenerys, et j'ai besoin d'être protégée des grands méchants alcooliques. Oh l'émotion est tellement intense que je sens que je vais m'évanouir !

Comme en échos à ses paroles une quinzaine de sorciers, qui avait eux aussi abusé de l'alcool, se détachèrent de l'obscurité des venelles étroites et s'approchèrent des trois magiciens. Ils semblaient d'humeur belliqueuse, mais Daenerys songea qu'elle n'avait qu'à rebrousser chemin pour éviter ces fous furieux et le conflit. C'était sans compter sur l'incroyable jugeote de Blackart qui décida de déclencher les hostilités. Le bruit des détonations tirèrent une grimace de douleur à la demoiselle qui sentit les coups résonner dans sa tête. Génial, une migraine commençait à poindre. Elle n'eut pas davantage le temps de s'apitoyer sur son sort, un éclair fusa à quelques centimètres de son oreille droite. La sorcière dégaina alors sa baguette à contre-cœur et la pointa en avant en psalmodiant une formule :

- Protego !

Le bouclier diaphane se mit en place juste à temps. En effet, un rayon vert vint le heurter violemment et une immonde liqueur verte se répandit sur l'écran transparent. La rouge et or sentit la moutarde lui monter au nez. Certains avaient décidé de lui ruiner sa soirée. Ils allaient le payer.

- Locomotor Lampadaire !

A quelques mètres d'elle Daenerys avait remarqué un vieux lampadaire cassé qui gisait à terre et après avoir récité l'incantation, elle le propulsa en direction d'une groupe de cinq sorciers qui s'apprêtaient à l'agresser. Il furent propulsés en arrière et tombèrent, assommés par le choc. Cependant, elle n'avait pas remarqué le loup domestique de l'un des assaillants qui grondait dans son dos.

- Et Mer**, va falloir improviser. Gentille bête, ne bouge pas s'il-te-plaît...
Revenir en haut Aller en bas
Akize T. Xiraz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Animagus : Python royal


Re: Dans la Pénombre.

Message par : Akize T. Xiraz, Sam 29 Juin 2013 - 17:49


Ecoute, t'as fait une erreur en aidant ce type à mettre hors jeu les deux autres poivrots de tout à l'heure. Mais je t'assure que si les gens buvaient un peu plus d'alcool, le monde serait bien plus cool et ça éviterait à des guignols comme lui de s'en prendre à des gens inoffensifs. D'ailleurs c'est le petit couteau émoussé qui t'as foutu les jetons ?

Ahah, bonne remarque. C'est vrai que la Gryffondor n'aurait pas du les sauver. Elle aurait du les laisser dormir paisiblement. Encore une mauvaise idée qu'elle a eu, comme attaquer Blackart et Akize au début, d'ailleurs. Elle est rempli de mauvaise idée la fille là. Enfin bref, chacun son avis sur une personne, après tout.

Faut pas vous le cacher mais le poufsouffle en avait ras-le-bol de se battre contre des personnes, surtout quand elles sont faibles. C'est donc pour cette raison qu'il ne voulait pas attaquer les personnes ivres. De plus, les deux personnes étant à côté de lui étaient assez fortes, donc il préférait ne rien faire et les laisser s'amuser en s'occupant des personnes ivres. À tout les deux, les personnes lançaient des sorts sans qu'Akize bouge. En tout cas, c'était des vrais pros en sort. Il les laissa donc se débrouiller tout seul.

Et Mer**, va falloir improviser. Gentille bête, ne bouge pas s'il-te-plaît...

Akize se retourna. Il vit un loup enragé prêt à sauté sur la Gryffondor. Celui-ci sortit sa baguette, et visa la bête qui avait presque attaqué la Gryffondor.

Repulso.

La bête partit loin des trois personnes. Comme ça, ils étaient sauvés, encore heureux. Sinon la bête les auraient mangés.. tout cru. En tout cas, cette bête n'avait pas l'air sympathique, loin de là, d'ailleurs. C'est même pour ça qu'Akize a prit la défense de la Gryffondor, sinon, il aurait laissé faire cette bête. Il est peut-être gentil, mais il n'est pas trop gentil et il sais qu'il ne faut pas du tout faire confiance à quelqu'un, surtout à Poudlard. Il dit, ensuite.

Heureusement que je t'ai sauvé, sinon, tu serais morte en ce moment. En tout cas, vous vous débrouillez tellement bien que.. je n'ai pas attaqué. De toute manière, j'aurait pas attaqué même si vous serez des nuls.
Revenir en haut Aller en bas
Khaos Blackart
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans la Pénombre.

Message par : Khaos Blackart, Sam 29 Juin 2013 - 18:53



HRP / Ta pas très bien réussi à tes ASPIC xDD /



Il n'entendait rien, appars les sorts fuser en faisant siffler ses oreilles pâles, plusieurs fois, il avait du esquiver ces maléfices qui le menaçait de sûrement voir ses entrailles sortir brutalement.
Décidé à ne pas être humilier par une bande de cracmols ivrognes, il abbatit sa baguette verticalement en direction d'un des ivrognes : un brun d'environ 2 mètres aux bras aussi gros que des pilliers.



Mentum Confusem



Le jet incolore fouetta de plein fouet le Titan, ses yeux semblèrent rouler dans leurs orbites et son corps valser, il secoua sa tête et regarda ses camarades avec surprise avant de commencer à leur jeter des sortilèges avec rage. Au bout d'un moment il ne prit pas la peine de viser et lança ses sorts dans n'importe quelle direction.


Khaos qui s'était réfugié derrière une des boutiques se revigorait, jetant quelques coups d'oeil régulièrement.
Il s'élança et rejoignit un banc rouillé avant de diriger sa baguette vers les pieds des ivrognes.

Terra soluenta


Ce sortilège mouvant eut l'effet escompter, les dalles se transformèrent en un sable brun gluant et mouvant, plusieurs ivrognes commençaient à s'enfoncer lentement, certains essayant de sortir mais ne gagnant qu'a s'enfoncer plus.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 80
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans la Pénombre.

Message par : Mangemort 80, Lun 22 Juil 2013 - 21:41


[HRPG : Ce post est un post unique, le mangemort est hors de la vue de vos personnages et n'intervient pas dans votre histoire ;)cependant, cela reste dans la même nuit Smile]

80 se mouvait, silencieusement dans la nuit. Toute la journée elle avait arpenté Pre-au-lard, à la recherche de l'endroit qui conviendrait. Et au terme de celle-ci, elle avait enfin trouvé. Le centre ville, non loin de la tête de Sanglier et de Waddiwasi. Non, cet endroit était parfait. Un pend de mur, blanc cassé, vide, vide. Complètement vide et bien en vue. Il serait parfait se dit la mage noire. Ainsi, tapie dans l'ombre elle attendit. Quelques minutes, voire même quelques heures. La jeune femme à l'âme si sombre attendait que la rue se vide. Que les ivrognes même finissent par rentrer chez eux de leurs pas titubants. Que les gérants des bars ferment leurs bars et que chaque lumière même infime, s'éteigne.

Il faisait donc nuit noire lorsqu'elle osa enfin paraître dans la rue vide et silencieuse. Des lampadaires lâchaient une lumière fatiguée et fade. Les halos de lumière se diffusaient sur le sol de béton. 80 savait qu'elle ne devait passer en dessous, ainsi, se faufilant tout contre les murs non éclairés, sa cape noire de nuit l'enserrant de manière rassurante, sa capuche dissimulant son visage et gardant le soin de la garder baissée. Pas une seule parcelle de sa peau pâle n'était visible. Et son coeur battait, doucement dans sa poitrine. Elle n'avait pas peur parce que, tout se passerait bien. Oui, tout se passerait bien.

Arrivée devant le fameux bout de mur entre deux lampadaires. Il était bien placé, non éclairé. 80 sortit ce qu'elle allait coller sur le mur de sa cape. Déroulant le papier, elle ne perdit pas de temps, et en à peine quelques secondes, elle avait levé sa baguette et collé l'affiche à l'endroit prévu.

Elle y jeta un bref regard.

C'était bon, la mission terminée et elle espérait que les autres réussirait à faire ce qu'elle leur avait demandé. Alors filant dans la nuit sombre, elle retourna au QG.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Dans la Pénombre.

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 16

 Dans la Pénombre.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9 ... 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.