AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite
Page 19 sur 23
A la découverte de la forêt
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20, 21, 22, 23  Suivant
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard

Re: A la découverte de la forêt

Message par : Azaël Peverell, Jeu 4 Aoû 2016 - 16:33


Azaël n'avait pu retenir un léger rire lorsque Hayleah avait envoyé son poing dans la tête du lutin. C'est qu'elle était rancunière en plus… Lorsqu'elle le lui rendit, il le recolla dans sa poche en lui lançant un regard en coin. Est ce qu'il pouvait lui faire confiance et se servir des lutins dans l'enceinte de l'école ? C'était un risque à prendre. Au pire, il se ferait prendre, c'était pas bien grave. Il ferait le mec plein de remords et ça passerait.

- Bah non, j'en sais rien. J'te suis depuis tout à l'heure, j'te signale. Et puis, j'suis du genre à me perdre dans mon jardin alors faut rien me demander à moi.

Il haussa un sourcil, vraiment surpris par sa réaction. Dire qu'au début elle voulait le convaincre de rentrer, maintenant elle devenait aussi inconsciente que lui, et l'idée d'être perdue dans la Forêt Interdite ne semblait pas la perturber le moins du monde. Son altercation avec les lutins avait dû lui griller le cerveau, il ne voyait pas d'autre explication pour un changement de comportement aussi spectaculaire. Ca la faisait même rire. Elle venait une nouvelle fois de marquer des points, même si il aurait aimé la voir paniquer un peu plus.

- De toute façon, la forêt s'étend jusqu'à Pré-au-Lard donc on va bien sortir d'ici à un moment ou à un au- T'as entendu ça ?

Vu sous cet angle… Effectivement. Mais si ils se mettaient à tourner en rond ils pouvaient très bien rester coincés dedans. Bon, la question se posait pas, il savait exactement dans quelle direction se situait le château. Son sens de l'orientation était réellement excellent, même dans les lieux qu'il ne connaissait pas. Il savait les directions qu'il devait prendre en toutes circonstances, même s'il n'y faisait pas plus attention que cela. C'était plutôt pratique. Du coup, les gens qui passaient leur temps à se perdre… Il se demandait s'ils ne le faisaient pas exprès. Mais sinon, oui, il avait aussi entendu un bruit de sabots qui s'approchait dangereusement d'eux. Peut être le sombral de tout à l'heure qui les avait retrouvés. Il alla tout de même se cacher derrière un énorme tronc d'arbre avec la Gryffondor, en éteignant sa baguette, au cas où. Et il fit bien. Car une fois que les sabots s'arrêtèrent, une voix s'éleva.

- Inutile de vous cacher, jeunes humains. Nous ne vous voulons aucun mal.

Aucun doute permis, c'était obligatoirement un centaure. Il sentit son coeur battre à toute allure dans sa poitrine. Là, ils étaient mal. Les centaures avaient horreur qu'on empiète sur leur territoire, et ils étaient sûrement en plein dessus. Un léger sourire se dessina sur les lèvres d'Azaël. L'action qu'il attendait depuis le début de la soirée venait enfin de se montrer ! Une course dans la forêt, élèves de Poudlard contre Centaures… C'était super, il ne pouvait pas rêver mieux. Alors qu'il s'apprêtait à s'adresser à Hayleah, cette dernière le prit de vitesse.

- Je crois qu'on n'a pas le choix…

Non… Elle déconnait, là ? Elle allait pas se montrer aussi facilement, juste parce qu'un canasson avec un torse d'homme lui demandait quand même ? Il voulut la retenir, mais elle sortit de derrière l'arbre, pour faire face aux centaures. Azaël ferma un court instant les yeux, histoire de pas l'engueuler tout de suite et finit par sortir également de sa cachette pour se mettre à ses côtés. Il observa alors les deux centaures. De robes différentes, ils étaient tous deux plutôt impressionnants. Sans compter les arbalètes qui étaient pointées sur eux, évidemment. Baguette fermement ancrée dans la main, il carra les épaules, et planta son regard dans celui du centaure noir afin de bien montrer qu'il n'éprouvait aucune crainte. Ce dernier prenait justement la parole.

- Que faites-vous dans cette forêt, petits humains ?

Petits humains ? Ok, Hayleah était pas bien grande, mais quand même, lui n'était pas si petit que cela ! Mais ce n'était peut être pas le bon moment pour s'offusquer d'une telle appellation. Il haussa un sourcil en entendant la Gryffondor essayer de dire quelque chose. Il n'en comprit pas un traître mot. Il allait prendre le relais pour une explication un peu plus claire lorsque le deuxième centaure attrapa sa camarade par le bras de façon plutôt violente.

- Cette forêt n'est pas à vous, jeunes humains.

La main de l'adolescent se resserra sur sa baguette, et sa mâchoire se crispa. Il lança un regard assassin au centaure à l'encolure châtain claire. Il pointa alors sa baguette sur lui, d'un geste calme. Il n'aimait pas la façon dont il avait saisi Hayleah, ni la façon dont il parlait. La forêt n'était à personne, ni aux centaures, ni aux humains, ni à n'importe quelle créature qui vivait dedans. Et il n'était pas du genre à s'écraser aussi facilement. Oui, c'était sans aucun doute dangereux de réagir ainsi, oui, il risquait peut être sa peau. Mais le centaure l'avait énervé. Il lâcha alors, d'un ton froid :

- Ni à vous. Lâche la immédiatement.

Il savait cependant qu'il n'aurait pas dû réagir ainsi. Essayer d'expliquer les choses aurait sans doute été bien plus intelligent que de rentrer dans le tas. Si vraiment il n'était pas suicidaire, il en était quand même pas très loin. Le centaure noir s'avança alors vers lui, menaçant, arbalète toujours pointée sur Azaël. Le Serpentard ne changea cependant pas l'orientation de sa baguette. Il avait amené Hayleah jusqu'ici, il ferait en sorte qu'elle puisse en partir. Le centaure noir s'arrêta lorsque la pointe de sa flèche fut en contact avec la poitrine du jeune homme, qui n'avait pas bougé d'un centimètre, défiant toujours les deux hybrides du regard. Le centaure qui le menaçait de son arme reprit alors la parole.

- Personne ne t'as donc appris le respect ? Ni la différence entre le courage et la bêtise ? Lâche ta baguette si tu tiens à ta vie.

Ah si, le respect, il connaissait, son père lui en rabâchait les oreilles à longueur de journée. Il était respectueux lorsque ça pouvait lui apporter quelque chose. Une sorte de respect méprisant. Sinon, il préférait oublier les enseignements de son père, prenant un malin plaisir à s'en éloigner le plus possible, même s'il n'était plus là pour le voir. C'était la seule façon qu'il avait de le défier. Quant à la différence entre le courage et la bêtise… Il ne s'était jamais vanté d'être courageux. Par contre, il pouvait se targuer d'avoir atteint un niveau de connerie plutôt élevé.

Et lâcher sa baguette ne lui semblait pas une si bonne idée que cela. Il n'avait pas vraiment envie d'être à la merci de deux centaures. Il secoua alors la tête de gauche à droite, refusant clairement d'obtempérer. Le centaure noir ne parut pas plus surpris que cela, et se dressa aussitôt sur ses pattes arrières. Son sabot gauche frappa violemment Azaël au niveau de la tempe sans qu'il n'ait pu réagir. Il se retrouva projeté contre le tronc d'un arbre contre lequel il glissa au sol, sonné, tandis qu'un filet de sang coulait le long de son visage. Il avait lâché sa baguette sous le choc, et sa vision était réellement troublée.

- Répondez, que faites-vous ici ?

A la voix du centaure, on sentait clairement que sa patience était arrivée à son terme. Enfin… Hayleah devait l'entendre, parce qu'Azaël avait carrément du mal à donner du sens aux mots qu'il venait d'entendre. Il se frotta alors le visage entre les mains, en essayant de reprendre ses esprits au plus vite, étalant le sang sur le côté gauche de sa figure. Mais au moins, les contours de ce qui l'entourait devenaient moins flous. Il lança un regard à la gryffonne et poussa un soupir. Il ne risquait pas uniquement sa vie sur ce coup là. Il ravala donc sa fierté et lâcha :

- On voulait juste se promener, on allait justement rentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Hayleah Moonrose
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Hayleah Moonrose, Sam 6 Aoû 2016 - 15:18


"Cette forêt n'est pas à vous, jeunes humains." Ces paroles résonnaient en boucle dans la tête d'Hayleah. Si elle avait oublié son angoisse après leur petite rencontre avec les lutins de Cornouailles, elle était revenue à grand galop avec les centaures. Son bras, emprisonné par le centaure à l'encolure châtain clair, devait être en train de virer au bleu et ce malgré son cœur qui pulsait à deux cents battements la minute.

- Ni à vous. Lâche la immédiatement., répondit témérairement Azaël en pointant sa baguette sur le centaure qui la détenait.

La réaction de ce dernier ne se fit pas attendre. Il resserra encore un peu plus son emprise, et un petit crac! bien net au niveau de son épaule résonna dans tout le corps de la sorcière qui ne put retenir un gémissement. Pour accompagner la douleur de son épaule déboitée, du liquide rouge au goût métallique lui emplit la bouche. A force de serrer les dents pour se retenir de crier et ou de pleurer de douleur, elle avait finit par se mordre la langue. Surtout, ne pas cédez à la panique. C'était sa devise fétiche dans ce genre de situation, lorsqu'elle savait que seul le sang froid pouvait la garder en vie. Surtout, ne pas cédez à la panique. Faire confiance à Azaël, se tenir prête. Résister.

- Personne ne t'as donc appris le respect ? Ni la différence entre le courage et la bêtise ? Lâche ta baguette si tu tiens à ta vie., ordonna le centaure à l'encolure noir.

Son arbalète pointée à même la poitrine d'Azaël, il ne semblait pas du genre à baisser les armes le premier. Tout le monde le savait. On ne se mesure pas à un centaure sans y laisser des plumes. Allez Azaël, obéis... Mais non, il était ce qu'il était, et il commit l'affront de secouer la tête en signe de refus. Hors de lui, le centaure lui asséna un coup de sabot en plein visage, et le garçon se retrouva projeté contre un tronc d'arbre. Cette fois, Hayleah ne put retenir un cri d'horreur.

- Azaël !!!


Hayleah avait commencé à se débattre. Ignorant son épaule déboitée, elle essaya de mordre et de donner des coups de pieds au centaure, mais c'était peine perdue. Elle ne faisait pas le poids. Folle de rage, les larmes qu'elle avait ravalé jusqu'à présent se déversèrent sur son visage boueux. Des larmes de frustration.

- Répondez, que faites-vous ici ?, demanda une nouvelle fois le centaure.

La jeune fille n'en pouvait plus. Qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire ce qu'ils faisaient là ? Ça allait changer sa vie, le rendre riche, le rendre beau gosse ? S'il voulait les tuer, ce serait déjà fait. Alors quoi, au juste, attendait-il d'eux ?

- On voulait juste se promener, on allait justement rentrer.

La voix d'Azaël avait perdu en ténacité, mais Hayleah perçu tout de même à quel point prononcer ces paroles lui avaient coûté. Il fallait l'emmener à l'infirmerie au plus vite. Si ça se trouvait, il avait une hémorragie interne, ou une commotion cérébrale, ou un autre de ces trucs qui vous bousille le cerveau en moins de deux. Hors de question qu'elle laisse faire ça. Il fallait décanter la situation. Au prix d'un terrible effort, elle cessa de se débattre et planta ses yeux droits dans celui du centaure qui avait agressé son ami. Au moment même où elle s'immobilisa, la douleur qui lui rongeait tout le bras droit se propagea dans son corps entier qui frissonna sous l'onde de choc.

- C'est vrai. Nous sommes vraiment désolés. On ne vous veut aucun mal, on veut juste rentrer chez nous. Si....Si vous nous laissez partir, on quittera immédiatement la forêt, je vous en donne ma parole.

Hayleah avait parlé d'un calme olympien en total contradiction avec ce qui se passait à l’intérieur de son corps et de sa tête. Elle avait beaucoup de défaut, impossible de nier, mais lorsqu'il fallait quelqu'un pour garder la tête froide et gérer les catastrophes, elle répondait toujours présente, pour peu qu'on la laisse faire. Pourtant, le centaure parti d'un rire glaçial, laissant échapper tout le mépris qu'il avait pour eux.

- Penses-tu vraiment que nous allons te croire sur parole ? Vous les humains, vous pensez tout contrôler. Vous vous croyez tout puissant avec votre petit bout de bois que vous agitez avec indécence et vous nous traitez comme des êtres inférieurs. Nous, les centaures, ne pouvons pas confiance aux humains.

Surtout, ne pas céder à la panique. Ignorer la chape de plomb qui vient de tomber sur sa tête, jouer toutes ses cartes, jusqu'à la dernière. Et là, elle allait jouer son joker.

- Je comprends.

Le centaure pinça les lèvres et se mit à rire de nouveau. Il s'arrêta net lorsque Hayleah lança sa baguette dans sa direction. Elle retomba juste devant ses sabots. la sorcière était désormais totalement vulnérable. Quoi de mieux comme preuve de bonne volonté ?

- C'est suffisant pour vous ?
, demanda-t-elle d'une voix pleine d'assurance qui, cette fois, n'était pas feinte.

Le centaure releva un sourcil.

- Non, répondit-il simplement.

Hayleah se relâcha. Elle ne savait plus quoi faire pour les sortir de là et lorsque le centaure bascula sur ses pattes arrière, elle sut que son heure était venue. Elle ferma les yeux, prête à se recevoir un coup de sabot dans l’œil. Soudain, un craquement sec retentit aux alentours, mais le visage d'Hayleah était intacte. Sa baguette, en revanche, était brisée en milles morceaux qui scintillaient à la lueur de la lune sous les sabots du centaure.

- Maintenant, c'est suffisant.

Le centaure adressa un signe de tête à son acolyte et s'approcha d'Azaël qu'il ramassa et posa sur son encolure avant de partir au galop. Avant d'avoir eu le temps de prendre conscience de ce que cela signifiait, Hayleah fut jetée à son tour sur l'encolure du centaure qui lui avait démis l'épaule, un moindre mal comparé à ce qu'avait subi son ami Serpentard. Elle s'accrocha au centaure tant bien que mal alors qu'il galopait à travers la forêt. C'était le genre de traversée qu'elle aurait adoré en temps normal.
Très vite, les contours du château se dessinèrent à travers les arbres. Arrivé à l'orée de la forêt, les deux centaures éjectèrent les sorciers au sol sans ménagement.

- Ne remettez plus jamais les pieds dans cette forêt.
, menaça le centaure à la lourde poigne.

Hayleah acquiesça de la tête et les deux centaures firent demi-tour. Tremblante de la tête au pied, elle se jeta sur Azaël.

- C'est pas vrai ... Azaël ! Tu m'entends ? Tu peux te lever ?


Elle tenta vaguement d'essuyer le sang qui s'écoulait de sa tempe avec sa manche, puis passa le bras d'Azaël sur ses épaules pour tenter de le relever. Il fallait l'emmener à l'infirmerie, et surtout, s'éloigner de cette forêt maudite.
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Azaël Peverell, Dim 7 Aoû 2016 - 1:00


Azaël avait eu un mal fou à lâcher ces quelques mots. Il ne s'était jamais rendu compte à quel point formuler une phrase pouvait être difficile, surtout quand ton esprit décide de fonctionner totalement seul de son côté sans rendre aucun compte à ton cerveau. Pas ce qu'il y a de plus simple. D'ailleurs, si il voyait à peu près ce qu'il se passait autour de lui, y donner un sens s'avérait totalement impossible. Ca demandait beaucoup trop de concentration. Et puis, il avait fait ce qu'il pouvait pour aider Hayleah. Enfin à peu près… Ce n'était plus à lui de gérer. Il était trop fatigué pour cela.

Il n'avait même pas mal. Ca allait arriver, il n'en doutait pas, mais pour l'instant, il était sonné, et se trouvait dans un monde étrangement cotonneux. Ou alors c'était lui qui était dans le coton, difficile de faire la différence. Il gardait les yeux rivés sur le centaure, sans réellement le voir. Il devrait essayer de se réveiller, mais c'était tout aussi difficile que de penser. Le coup sur la tête avait peut être été un peu plus violent que prévu… La voix de Hayleah s'éleva une nouvelle fois. A moins que ce ne soit celle d'un des centaures… Peut être les deux. Wahou, c'était vraiment le foutoir dans sa tête. Aligner plus de deux pensées cohérentes relevait du miracle maintenant.

Il avait l'impression que les voix ne s'arrêtaient pas. Mais elles devaient parler une autre langue, il n'en comprenait pas un mot. Aucune syllabe de reconnue. Décidément, il ne devait pas avoir si bien assimilé le langage que ça… Si ça se trouve, les gamins qui hurlent et les vieux qui perdent la tête comprenaient exactement la même chose que lui à l'instant présent quand on leur parlait. Ca devait être pénible  à force. En tout cas, là c'était pénible . Il savait qu'ils étaient dans une mauvaise posture, mais il ne savait pas si Hayleah gérait vraiment. Et il ne pouvait rien faire d'autre que de compter sur elle. Il était… Impuissant. Quelle horreur, ce sentiment. Toujours le même qui revient, même quand il se jure que c'est la dernière fois. Il fallait qu'il fasse quelque chose pour que ça n'arrive plus jamais.

Tiens, il y a eu un craquement là, non ? Un truc violent, sec, cassant. Ou alors il l'avait rêvé. C'était possible aussi. D'ailleurs, la réalité ressemblait à quoi déjà ? Ah oui, des centaures pas contents. C'est stylé un centaure non ? Peut être un peu fermé d'esprit… C'était sûr, même. Ils avaient de drôles de réactions. A se demander si ils n'étaient pas encore plus intolérants que les sorciers. En tout cas, il ne s'était jamais senti supérieur à un centaure ou à toute autre créature. Enfin, pas juste parce qu'il était sorcier. Après… Il se sentait supérieur à la plupart de ceux qui l'entouraient par contre. Parce qu'il ne pouvait pas supporter ceux qui rentraient dans le rang sans se poser de question. Ni ceux qui étaient persuadés que la vie était simple. Rien n'était jamais simple, tout était un combat. Et celui qu'il menait chaque jour devait le conduire à son unique but : la liberté.

Il avait maintenant l'impression qu'on le soulevait du sol sans la moindre douceur. Il se retrouva alors sur l'encolure du centaure. Enfin, c'était l'unique conclusion que son cerveau avait réussi à tirer. Il était sur un truc poilu, noir, brillant, et qui bougeait vite. D'ailleurs il sentait le sang tambouriner dans ses tempes. Le mal de crâne arrivait. Violemment même. Il s'accrocha sans grande force à sa monture. Il allait tomber, c'était sûr. Et effectivement, il se sentit atterrir d'un coup sur le sol dur. Mais Hayleah était là également, elle le regardait. Elle avait l'air quoi… Inquiète ? Non, il devait délirer. Elle lui parla, il voyait ses lèvres bouger. Mais il n'avait pas la moindre idée de ce qu'elle disait. Il se laissa à moitié hisser sur elle, et fit quelques pas. La honte. Il avait besoin d'elle pour rentrer. Il lui serait redevable. Grosse galère à l'horizon. Il lui lança un regard. Il espérait qu'elle n'était pas blessée. Pas envie d'avoir à faire face aux conséquences. Surtout que ce serait de sa faute si elle avait quelque chose. C'était de la culpabilité ça, non ?

De pire en pire s'il commençait à éprouver des remords pour quelqu'un qu'il connaissait depuis à peine quelques heures. Le coup à la tête avait été sérieux, c'était la seule explication. Il se laissa alors guider vers le château, sans chercher à réfléchir davantage. De toute façon, tout était bien trop décousu pour s'y retrouver. Il y verrait plus clair le lendemain.  


[Fin du RP]
Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Nya O'Neal, Sam 15 Oct 2016 - 23:29


Pris en flagrant déli… (avec Aileen O’Leary et Eléna Gilbert)
Aileen m’a donné son LA



Le couvre-feu était déjà dépassé depuis une bonne heure, mais je n’étais plus capable de supporter mes camarades rouges et or. Ça se chamaillait dans les dortoirs, et discutait de tout et n’importe quoi dans la salle commune. Le brouhaha était insupportable. Surtout qu’aucune de leurs conversations n’était un tant soit peu intéressante. Les filles parlaient de fringues et de gars, et les gars parlaient de sexe… Un vrai cliché d’adolescents pré-pubères en manque. Je décidai donc de contourner les règles, comme d’habitude, et de sortir malgré l’heure tardive. Je ne pris même pas la peine de dire au revoir aux trois filles qui me tenaient compagnie, et sortis de la pièce.

Bon, qu’est-ce que je pouvais bien faire à une heure pareille? J’avais besoin de me changer les idées, et une petite aventure dans la forêt interdite me semblait le scénario idéal pour tuer le temps. Je descendis donc les escaliers le plus discrètement possible (pas envie de me faire prendre avant même d’avoir pu faire quoi que ce soit) et sortis du château sans encombre. J’avais à peine fait quelques pas que je croisai Aileen, les mains pleines de livres, comme à son habitude. Parfait, ma petite escapade nocturne s’annonçait tout de suite plus plaisante. Elle se dirigeait vers le parc, probablement pour terminer ses lectures, et ne m’avait pas encore vue. Je m’approchai doucement d’elle.

« Bouh! Je ne sais pas quels plans tu avais prévu pour ce soir, mais on s’en va se perdre dans la forêt! »

Non, ce n’était pas une question, je ne lui laissais pas le choix. Le sourire aux lèvres, je me dirigeai donc vers le bois, suivie de mon amie, qui n’avait pas été dure à convaincre. Plus je m’enfonçai dans la forêt, plus il faisait sombre. J’avais du mal à discerner quoi que ce soit. Je marmonnai donc un #Lumos, qui fit jaillir un faisceau de lumière juste assez puissant de ma baguette pour réveiller un troll qui dormait non loin de là.

L’animal n’avait visiblement pas apprécié que je vienne perturber son sommeil, et lâcha un violent grognement avant de me foncer dessus. Oups. Je regardai Aileen, le sourire aux lèvres. Non, ces sales bêtes ne me faisaient pas peur. Elles avaient de la force, certes, mais absolument aucune jugeote. Le géant vert tenta de me donner un coup de bâton, que j’esquivai sans aucun problème, puis se dirigea vers la vert et argent.

« Eh oh, l’affreux! Laisse la tranquille, c’est moi qui t’ai réveillé! »

Le troll se tourna à nouveau vers moi, et se pétrifia quelques secondes, ébloui par la lumière qui sortait d ma baguette. Mais quel abruti, c’en était presque trop facile… Histoire de l’immobiliser pour de bon, je lui adressai un #Petrificus Totalus, puis me tournai vers la rouquine.

« Bon, qu’est-ce qu’on fait de lui? »

J’aurais préféré tomber sur une créature un peu plus coriace, histoire de pouvoir avoir ma dose d’adrénaline, mais bon. J’allais devoir me contenter d’un gros méchant troll qui ne pouvait déjà plus bouger…
Revenir en haut Aller en bas
Aiko Wilkerson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Aiko Wilkerson, Mar 25 Oct 2016 - 12:33


Octobre arriva vite, répandant un froid humide dans le château et ses alentours. L'infirmière dut faire face à une épidémie de rhumes parmi les élèves et les enseignants. La Pimentine, une potion qu'elle fabriquait elle-même, se révélait d'une efficacité fulgurante, mais elle avait pour effet secondaire de faire fumer les oreilles pendant plusieurs heures. Pendant des jours entiers, la pluie frappa à grosses gouttes les fenêtres du château. Le niveau du lac monta, les massifs de fleurs se transformèrent en mares de boue et mes citrouilles eurent bientôt la taille d'une cabane à outils. Je n'avais pas grand chose à faire ces derniers temps, mais je devais néanmoins récupérer des ingrédients dans la forêt interdite et Gin allait m'aider. Le vent avait soufflé toute la journée et je m'étais occupée du potager. Mes bottes étaient pleines de boues et mon dos cassé. Note : se remettre un peu au sport car si une séance de jardinage vous fait si mal autant vous tuer tout de suite.

Le feu de la cheminée brûlait et craquait sous mes yeux encore humide. Je me réveillais d'une petite sieste, le couvre-feu était passé depuis longtemps. l'obscurité avait pris place depuis une bonne heure et les élèves devaient désormais être dans leur maison, du moins en théorie. J'oubliais toujours que quelques malins semblaient vouloir redéfinir les règles en : autorisation de vadrouiller dans la bibliothèque et la forêt interdite. Quelle originalité. Quelle belle innocence. J'enfilais des bottes et des gants en peau de dragon et une longue cape grise fourrée descendait sur mon dos. Il fallait que j'aille récupérer le sang d'un augurey, il fallait que j'entre encore dans la forêt interdite. Mon terrain de jeu, mon domaine. Maintenant, j'en connaissais les moindres recoins, les moindres animaux, ça me plaisait.

La porte s'ouvrit et là, un instant dans l'au-delà. Le feu doux avait disparu, précédent un froid violent et agressif. Le froid du nord, de l'hiver qui venait. La porte se refermait en claquant. Quelques secondes d'immobilité jusqu'à s'habituer. J'avançais, Gin sur les talons. Elle ne faisait aucun bruit, elle se contentait simplement d'observer à droite, à gauche, elle avait prit confiance et elle connaissait à présent le château comme sa poche, même peut-être mieux que moi, imaginez. Les arbres de la forêt dansaient et une obscurité encore plus intense se développa lorsque je mis pied dans la forêt. J'entendais des oiseaux chanter, des insectes grouiller, des loups hurler. L'atmosphère me plaisait. L'augrey que je cherchais se réfugiait souvent dans les arbres d'une clairière à l'ouest, c'était ma direction. Tandis que je me laissais bercer par l'environnement, Gin avançait devant, sûre d'elle. Puis soudainement, elle s'arrêta nette. Un murmure lointain :

- ..qu'est-ce qu'on fait de lui?
- Madame, nous avons de la compagnie.
- Vas-y Gin, je te regarde.

Elle hocha la tête, souriante, fière et se remit à marcher, devant moi, comme pour m'indiquer la route. Mais je savais où elle m'amenait. Décidément Wo n'était pas très intelligent, même pas du tout. Nous approchions toutes les deux des voix, deux voix de fille apparemment, dont une bien bavarde. Je m'asseyais sur un rocher, apercevant la scène entre deux arbres. Mon gros Wo était bien étalé par terre comme une crêpe, il n'était pas bien fort le vieux. Gin me regarda les yeux plein d'envie, j'acquiesçais et elle transplanait pour atterrir devant les deux filles. Ça faisait son effet. En plus elle s'exécutait avec tellement d'aisance. Wo grogna mais aucun mouvement, il devait être paralysé, sûrement assommé. Assise sur mon rocher et adossée contre un arbre je patientais, l'elfette allait faire mon boulot avec brio j'en étais sûre, elle avait un don pour ça elle aussi. Elle n'était pas elfe de garde-chasse pour rien.

- Pratique d'une activité douteuse ? Pratique de la magie en dehors des cours. Accès à la forêt interdite. Non respect du couvre-feu. Aucune de vous n'est membre du Club de Sergeï. Sanction de catégorie une et deux.

Une voix douce, mignonne, elle connaissait tellement bien le règlement cette petite.
Revenir en haut Aller en bas
Aileen O'Leary
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Aileen O'Leary, Jeu 27 Oct 2016 - 4:30


Aileen se plaisait à lire dehors après le couvre feu. Le château vide semblait lui appartenir, le parc immense se presser pour l'accueillir en son sein. Elle était suffisamment discrète pour ne pas se faire repérer, et puis qui allait remarquer sa disparition? Ce n'était pas comme si elle était particulièrement proche de qui que ce soit dans Serpentard.

Chose contraire à sa petite routine d'escapades, elle croisa Nya, semblant elle aussi vouloir sortir se changer les idées.

« Bouh! Je ne sais pas quels plans tu avais prévu pour ce soir, mais on s’en va se perdre dans la forêt! »

Et c'était aussi simple que cela, son monde changeait, s'adaptait, pour rejoindre celle de la rouge et or qu'elle aimait tant. Aileen la suivait toujours avec le sourire, simplement satisfaite d'être avec elle.

Nya la calmait, la rassurait par sa constance, son innocente braverie. Elle avait bien besoin de cela, surtout avec ses pensées ces derniers temps.....et la serdaigle...Aileen frissona, ne voulant pas y penser.

À peine rendue dans la forêt que Nya dérangea un troll. Classique Nya. Aileen se mit en retrait, laissant son amie se débrouiller, avoir son quota d'adrénaline, tout en étant prête à intervenir si les choses tournaient au vinaigre.

Seulement voilà, le troll avait d'autres idées en tête. Après s'être fait esquivé par Nya, il se dirigeait maintenan vers elle. Pas bon ça. Pas bon du tout. La serpentard n'était pas très bonne avec le combat direct.

« Eh oh, l’affreux! Laisse la tranquille, c’est moi qui t’ai réveillé! »

Et voilà que Nya volait à sa rescousse, tel un preux chevalier protégeant sa princesse. Le tout fit sourire Aileen. Un petrificus totalus plus tard, et le troll était neutralisé. Parfait, elles pourraient maintenant se déplacer de façon plus sécuritaire.

« Bon, qu’est-ce qu’on fait de lui? »

Aileen haussa les épaules, elle s'en fichait pas mal.

-On le laisse là et on continue à se promener?

Elle s'apprêtait à partir quand elle fût interrompue par un soudain transplanage en face d'elle. Une elfe apparut et se mit à réciter le règlement...Mince...Elles c'étaient faites prendre en plein délit.

- Pratique d'une activité douteuse ? Pratique de la magie en dehors des cours. Accès à la forêt interdite. Non respect du couvre-feu. Aucune de vous n'est membre du Club de Sergeï. Sanction de catégorie une et deux.

Comment se sortir de cette situation.....Aileen pensa, puis choisi son discours soigneusement.

-Je suis désolée! Nya ne faisait que me défendre!

Une petite pause, prendre un air affolé, paniqué.

-On est sorties ce soir pour relaxer après nos examens...On s'est un peu beaucoup perdues et puis ce troll nous est tombé dessus....Je suis vraiment désolée! Pourriez-vous nous aider à retourner dans nos dortoirs? Je n'ai pas la moindre idée ou on est.




Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Nya O'Neal, Jeu 27 Oct 2016 - 5:55


Comme d’habitude, rien ne se passait comme je l’avais prévu. Notre petite balade entre amies s’était bien rapidement transformée en combat contre un affreux troll. Aileen connaissait mon penchant pour le danger et me laissa m’en occuper sans broncher. Après tout, j’étais celle qui me retrouvait couverte de blessures en tout genre, tandis que la vert et argent était celle qui me rafistolait après coup. Faut dire qu’elle était bien meilleure que moi en potions et en sortilèges de défense. Personnellement, j’étais plus du genre à foncer dans le tas, à lancer des sortilèges d’attaque et à réfléchir après. Un troll ne relevait toutefois pas vraiment d’un défi. Oui, c’est gros et ça peut faire relativement mal ces sales bêtes, mais c’est aussi particulièrement lent et, par-dessus tout, bête comme ses pieds. Il ne m’avait donc pas fallu plus de quelques secondes pour parvenir à l’immobiliser. L’horrible bestiole restait plantée là, les yeux vagabondant de gauche à droite et de haut en bas. Le foutu troll avait vraiment l’air ridicule et ne ferait probablement pas peur à une mouche, dans cet état-là.

Mon amie haussa les épaules. Elle me proposait de le laisser là et de continuer notre chemin comme si de rien n’était. Ç’aurait pu être une bonne idée, si un elfe ne nous avait pas interrompues en se téléportant juste devant nous. Je levai les yeux au ciel. Et oui, encore une fois, je m’étais fait prendre dans la forêt interdite passé le couvre-feu, et je me faisais répéter pour la énième fois les nombreux volets du règlement que j’avais enfreins. La vie, c’est plate, quand on ne fait que ce qui est autorisé. Surtout à Poudlard, quand autant de possibilités s’offrent à nous mais que l’on doit se restreindre à agir comme de parfaits petits sorciers studieux et autosuffisants. Je ne pus donc m’empêcher de rire en entendant la réponse de mon amie. Pour la crédibilité, on repasserait. Mais sérieusement? Qui aurait pu gober cette histoire de toute manière? En septième année, il y avait très peu de chances que l’on se soit effectivement perdues dans la forêt. Je me tournai donc vers le petit animal qui venait d’apparaître devant nous, un sourire amusé sur les lèvres.

« Et qu’est-ce que tu peux bien faire contre ça, hein, la nabote? »

Je me doutais bien qu’elle n’était pas seule et que quelqu’un de plus influent allait bientôt faire son apparition, mais tant qu’à être dans le trouble, autant l’être jusqu’au cou et provoquer la pauvre petite bestiole. Si elle pensait me faire peur, elle était bien loin du compte.
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Liskuvo Kalsi, Dim 4 Déc 2016 - 19:29


Comme ça fait plus d'un mois je prends le sujet,
si l'envie vous prends de recommencer le rp prévenez moi Razz

Rp avec Elly Wildsmith et Alexander Hurtson
J'ai le LA d'Elly !

La journée était bien avancé, par vraiment le soir mais pas midi non plus, Liskuvo était incapable de dire depuis combien de temps il était là, debout, devant ces arbres, devant la forêt. Elle était interdite que tout le monde disait, ah ouai ? Pourtant tous les soirs par la fenêtre le jeune jaune et noir voyait des gens qui s'y dirigeait, enfin pas tous les soirs vraiment mais beaucoup de fois. C'était dur d'entendre les lendemains les murmures des gens, on entendait par-ci par-là des mots, "forêt", "trop cool". Cela lui donnait l'eau à la bouche mais sa timidité l'empêchait de tenter quoi que ce soit, c'était navrant il le savait, et pourtant il n'avait jamais oser y aller de lui même.

Pourtant depuis quelques jours il avait envie de changer, de faire plus de choses. Pas forcément quelque chose de réellement mal mais il voulait sentir les frissons du danger, l'excitation de l'inconnu. Voilà pourquoi il était devant la forêt, pas très rassuré certes mais au moins il était déterminé à faire quelque chose, pour une fois. Il était donc rentré, avec une démarche hésitante, dans la forêt Interdite. Il avait sa baguette dans la main depuis le début, il fallait bien être sur qu'il ne se passe rien. Et si il croisait un monstre ? Il valait mieux ne pas y penser et aller de l'avant, sans réfléchir. A quoi ça rimait tout ça ? Si il avançait la peur au ventre et qu'il ressortait au bout de vingt minutes c'était complètement idiot. Il fallait faire quelque chose, au moins pour être fier en ressortant.

Il s'assit sur un rondin de bois, il espérait en son for intérieur qu'un membre du personnel arrive et le mette en retenue, il pourrait faire le beau devant tout le monde alors qu'il avait juste couru au milieu de la forêt, c'était peu probable que quelqu'un arrive, c'était encore le jour et puis il n'avait rien fait de mal ni fait de bruit extraordinaire, en clair il ne faisait rien de bien méchant donc il ne serait pas puni, il se persuadait lui même finalement.

Il s'arrêta de penser à ça pour regarder autour de lui l'espace d'un instant, les arbres étaient plutôt hauts dans cette partie de la forêt, ils étaient tous pareils, comme une rangée de soldats menaçants, des soldats qui attendaient patiemment de foncer vers leur ennemi, une attaque surprise qui vous prends par le flanc quand vous ne vous y attendez pas, ils étaient dangereux ces arbres, dans le monde des sorcier tout pouvait paraître dangereux, Liskuvo le savait. Le rondin de bois sur lequel il était assis pouvait très bien l'attaquer, comment ? Aucune idée, mais il le pouvait, il était fourbe ce rondin de bois.

Un bruit lui parvint, d'un peu plus loin dans la forêt. Des bruits de pas, des pas qui se rapprochaient. Un monstre ? Liskuvo sortit sa baguette qu'il avait rangé en s'asseyant, il n'avait pas peur maintenant, le bruit du vent dans les arbres avait réussi à l'apaiser, il était confiant maintenant. Un craquement de branche, ça se rapprochait.

-Qui est là ? Montrez-vous ! Sa voix était posée mais trahissait une légère tension. Je ne sais pas qui est là mais je vous suggère de vous manifestez sinon ça va très mal se passer !

Il sonda la direction du bruit du regard, il ne pouvait rien voir. Le monstre était peut être tapi dans les buissons, prêt à bondir. Liskuvo s'avança vers le bruit, lentement. La situation allait peut être mal se finir finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Elly Wildsmith, Dim 4 Déc 2016 - 20:40


Dans la salle commune, Elly avait remarqué le comportement particulier d’un de ses camarades. Lorsque celui-ci était parti précipitamment, elle était alors partie à sa suite. Elle avait reconnu dans son empressement et sa manière d’être, qu’il avait envie de faire quelque chose de … particulier. Alors elle le suivit à distance raisonnable : suffisante pour le voir, insuffisante pour être vue – parfait donc. Elle comprit que son flair ne l’avait pas trompé lorsqu’elle le vis s’enfoncer dans la forêt interdite. La démarche du jeune homme n’avait pas franchement l’air assurée. Elly se demandait pourquoi il s’enfonçait ainsi dans cette forêt plus que lugubre alors que le jeune homme semblait bien sous tous rapports.

Il était peut être là le problème, finalement. Il en avait peut-être marre d’être bien sous tous rapports et souhaitait peut être s’amusé un peu. Elly haussa les épaules, il était difficile pour elle de le savoir, sachant qu’elle ne connaissait pas vraiment le jeune homme. Peut-être était-il aussi une tête brulée qui enchainait les conneries sous couvert d’une apparence de parfait élève ? Quoiqu’il en soit, c’était un Poufsouffle et Elly ne tenais pas trop à ce que l’un des élèves de sa maison se fasse mal – ou fasse perdre des points. Elly ne savais pas trop quoi penser et son hésitation la fit sourire. Elle finit elle aussi par s’enfoncer dans la forêt interdite, non sans prendre soin de glisser sa baguette magique dans sa manche, prête à sortir en cas de « besoin » - ou soucis rajouta la conscience d’Elly.

Alors que la forêt se faisait plus dense, Elly entendis une voix à quelques mètres devant elle

- Qui est là ? Montrez-vous ! Je ne sais pas qui est là mais je vous suggère de vous manifestez sinon ça va très mal se passer !


La voix se voulait imposante mais ce n’était pas le cas, on entendait de légers tremblements qui trahissait le jeune homme. Elly souris, pris sa voix la plus douce et répondis de manière suffisamment forte pour être entendus par le jeune homme

- Pas de crainte, je suis de Poufsouffle, je t’ai vu entrer dans la forêt.

En fait, Elly ne savais pas si cela allait rassurer ou non le jeune homme, alors elle décida d’avancer un peu plus vers sa position afin d’être à « vue », ce qui permettrai au jeune homme de constater qu’elle n’était pas un quelconque élève / animal / esprit / chose lui voulant du mal.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Liskuvo Kalsi, Lun 5 Déc 2016 - 18:37


Une voix avait retentit depuis les buissons, pas du tout inquiétant ça un buisson qui parle. D'abord le rondin de bois qui manque de l'attaquer et ensuite le buisson parlait, cette forêt était décidément bien lugubre. Que disait le buisson d'ailleurs ? Il avait une voix de buisson, ça c'était clair, on ne comprenait rien à ce qu'il disait. Quelque chose comme "suis de Poufsouffle". Un buisson qui venait de sa maison ? On acceptait vraiment n'importe qui de nos jours. Enfin bref le buisson n'était pas ardent il ne lui ferait rien de mal, après tout ce n'était qu'un arbre qui avait eu peur de grandir.

Le buisson commença à bouger, une main en sortit, suivi d'un pied et même d'une tête, il y avait une personne humain ! Une vraie personne derrière cet amas de branches et de feuilles. Une fille en sortit, à peu près son âge, il la connaissait de vue pour l'avoir souvent croisé en salle commune. Ainsi c'était elle qui avait parlé. Elle l'avait suivi d'ailleurs, c'était plutôt inquiétant, si ça se trouve elle faisait partit du gang rondin de bois/buisson. Elle voulait lui voler son argent et sa baguette et puis le laisser survire seul dans cette forêt qui avait des allures bizarres.

Qui es-tu ? Pourquoi tu m'as suivi ?

Sa question était claire, amie ou ennemie ? Si elle était amie il allait pouvoir se détendre, sinon il allait mourir, comme la vie était simple. Le jeune garçon se rendit compte que la jaune et noir était resté debout. Il manquait aux règles de bienséance, c'était honteux et malpoli de sa part, il pointa du doigt un tronc d'arbre.

Tu peux t'asseoir, je sens qu'on est ici pour un moment...

Cela était vrai, la nuit n'était pas encore tombée mais maintenant qu'il avait quelqu'un avec lui Liskuvo se sentait capable d'accomplir tout ce qui est possible et imaginable, il voulait voir les monstres en vrai, pas seulement dans une cage ou quand il était en cours, il voulait les toucher, les approcher, les sentir, et peut être même les tuer ?

-Maintenant que tu es là, autant que je me présente en bonne et due forme, je m'appelle Liskuvo Kalsi, je suis en septième année ici à Poudlard. Enchanté de faire ta connaissance.

Les présentations étaient faites, si elle l'avait suivie c'est qu'elle avait quelque chose en tête non ? Liskuvo la fixa en attendant qu'elle prononce ses attentes pour la fin d'après-midi qui arrivait.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Elly Wildsmith, Ven 9 Déc 2016 - 23:20


Il était vraiment bizarre ce mec quand même. Il l’avait regardé venir avec un air ahuri : il s’attendait à quoi franchement ? Que le buisson se mette à l’attaquer en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire.

- Qui es-tu ? Pourquoi tu m'as suivi ? Tu peux t'asseoir, je sens qu'on est ici pour un moment...


Elly subissait l’avalanche de question sans avoir le temps de lui répondre.

- Maintenant que tu es là, autant que je me présente en bonne et due forme, je m'appelle Liskuvo Kalsi, je suis en septième année ici à Poudlard. Enchanté de faire ta connaissance.

Elly ne savais pas vraiment si elle était enchanté de faire la rencontre de ce Liskuvo. Il semblait un brin … comment dire ? Perché ? Etonnant ce Poufsouffle. Elly avait bien remarqué que sa maison ressourçait de personnages tous plus étranges les uns que les autres, mais tous étaient particulièrement attachants – lui ne ferais pas l’exception ?

- Moi c’est Elly, je suis en septième année aussi. Je ne sais pas pourquoi je t’ai suivi, tu m’avais l’air … soucieux, préoccupé ? Je me trompe ?


Elly le regarda attentivement, tout en s’asseyant sur un rondin de bois elle sortit sa baguette de sa manche – après tout elle pouvait être méfiante elle aussi. Le Pouffy avait un regard pour les alentours – il était vraiment perché, et visiblement plus haut que la cime des arbres actuellement présents dans la forêt interdite.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Liskuvo Kalsi, Sam 10 Déc 2016 - 14:53


Elly donc, d'accord il tacherait de s'en souvenir. Soucieux, préoccupé, lui ? N'importe quoi il était tout ce qui était des plus lucides, pas sa faute si il avait envie d'aller dans la forêt le soir. La prochaine fois il fallait faire attention à ne pas se faire prendre en filature par n'importe qui, cette fille était plutôt sympa mais quelqu'un de mal attentionné aurait très bien pu le prendre en traître et l'assommer, voir pire.

La jeune fille s'assit sur le rondin de bois, sortant sa baguette. Elle devait sentir que quelque chose n'allait pas non plus, si ça se trouve elle connaissait bien la forêt et elle avait l'habitude des bruits, c'était utile de savoir à quoi s'attendre dans un endroit comme ça. Surtout quand n'importe quoi est prêt à nous attaquer, déjà Liskuvo ne connaissait pas tous les monstres de la forêt, alors si Elly savait ce qu'on pouvait trouver, elle serait surement utile. Mais évidement elle ne se laisserait pas avoir comme ça, il fallait lui forcer la main pour cette fois. Il sortit de sa poche un flacon et le remplit d'eau grâce aux feuilles mouillés des alentours, il fit attention à ce que Elly ne puisse pas le voir et ajouta au flacon un peu de drogue, autant qu'elle passe une bonne soirée, elle allait planer plus haut que les cimes des arbres, ça promettait d'être très amusant comme fin de journée.

Liskuvo se prépara le même mélange drogue-eau et but complètement le flacon, ça allait mettre quelques minutes à faire effet alors il avait un peu de temps pour tout préparer. Il tendit le flacon préparé quelques secondes auparavant.

-Tiens, c'est de l'eau. Si tu m'as suivi depuis le début tu dois commencer à avoir un peu soif, et puis l'entrée de la forêt est plutôt loin, tu vas mettre du temps à retourner en arrière.

Un plan commençait à germer dans sa tête, ils étaient dans une forêt, lui était drogué, elle allait surement l'être d'ici quelques minutes. Il y avait des licornes dans cette forêt non ? Les cornes de licorne au marché noir ça se revendait cher, le moment était venu de se faire de l'argent facile.

La tête commençait à lui tourner, il voyait trouble. C'était trop tôt, il ne fallait surtout pas que Elly le voit tituber ou même ses yeux rouler dans ses orbites si elle ne l'avait pas encore pris. Elly avait la tête sur les épaules à priori, sans drogue, jamais elle ne laisserait quelque chose comme cela se faire, elle le renverrait directement dans Poudlard à coup de pieds au c*l.

HRPG : à toi de choisir si tu bois le flacon ou non, si tu le fais pas je chercherai un autre moyen de chercher cette corne.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Elly Wildsmith, Sam 17 Déc 2016 - 11:56


Le jeune homme tendait un flacon à Elly. Celle-ci le saisit, mais ne le but pas. En effet, elle ne connaissait pas le Poufsouffle et il semblait sur une autre stratosphère. Futée, Elly porta le flacon à sa bouche : de là où était Lisk, il ne pouvait pas voir qu’elle ne buvait pas. Elly trouvait ce garçon mystérieux : que faisait-il dans la forêt, pourquoi tenir à ce qu’elle boive son flacon ?

Elle haussa les épaules et reporta son regard au jeune homme, déjà qu’il avait l’air un peu perdu lorsqu’elle était arrivée, voilà que ses yeux commençait à virevolté de toute part. Elly, pensant que la langue de Liskuvo se délierais, posa une à une les questions qui lui venait à l’esprit

- Mais euh Lisk – tu permettes que je t’appelle Lisk ? – Tu fais quoi dans cette forêt ?


Elly laissa sa question en suspens, c’est vrai que c’était bizarre tout de même qu’il pénètre dans la foret avec autant d’aplomb et qu’il semble déstabilisé une fois à l’intérieur. Elle observait les réactions du jeune homme, attendant la réponse à sa question.

Avec ses mains, elle jouait avec le flacon que lui avais donné Liskuvo, un joli flacon au demeurant. Elle aurait aimé connaitre le contenu de celui-ci sans avoir à le boire. Peut-être qu’à force il ne finirait pas lui avouer cela aussi. Encore fallait-il qu’Elly arrive à lui faire croire qu’elle avait réellement bu le contenu.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Liskuvo Kalsi, Lun 19 Déc 2016 - 14:09


Elle ne buvait pas, elle ne voulait pas, ou alors elle ne pouvait pas, ne savait pas. Au final le pourquoi du comment n'était pas très intéressant, ce qui était important c'est qu'Elly ne buvait pas le breuvage de tous les malices qu'avait ingurgité Liskuvo quelques temps auparavant. Il commençait à être nerveux et ça se voyait aux nombreux signes de tensions qui parcouraient son corps, il ne tenait pas en place, il bougeait la tête un peu partout sans avoir vraiment quelque chose à regarde ni à faire. Elle commençait surement à se poser des questions, personne n'était nerveux en offrant de l'eau à quelqu'un d'autre, ça se voyait qu'il y avait autre chose. De son côté il commençait lentement à délirer, il voyait deux Elly, une qui tenait le flacon, et l'autre qui tenait le flacon. Deux fois la même Elly ? Qui faisait la même chose ? Oh crotte, les ravages avaient atteints une zone importante de son cerveau, si il ne pouvait plus faire confiance à sa vision la fin de journée allait être plus que mouvementée. Il aperçut la fille boire le flacon, il se détendit un peu plus.

- Mais euh Lisk – tu permettes que je t’appelle Lisk ? – Tu fais quoi dans cette forêt ?

Qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire ? Il ne savait pas, il ne voulait pas savoir non plus. Liskuvo ne savait pas quoi lui répondre, il avait suivi ses pas comme d'habitude, sauf que cette fois ci ses pas étaient un peu plus rebelles que les autres fois, et il se trouvait maintenant là dans un sacré pétrin. Minute. Elle avait bu le flacon mais n'avait rien remarqué ? Pff. Elle n'avait pas bu voilà tout, elle lui mentait. On ne pouvait donc faire confiances qu'à son petit rondin de bois dans cette forêt ? Elle était folle voilà tout, lui ne l'était pas, il était parfaitement sain d'esprit. Au diable les autres. Maintenant qu'Elly était là autant en profiter, il tâcha de ne pas montrer qu'il savait et continua de plus belle, en essayant d'avoir une voix normale, neutre.

Je cherche un animal sauvage qu'on pourrait trouver dans la forêt, tu veux bien m'aider ?

Il ne lui dirait pas l'animal, ni pourquoi. Si elle sait la partie est terminée. Il regarda Elly avec détermination, il fallait qu'elle l'aide, il n'aurait pas le courage de le faire tout seul. Néanmoins étant une Poufsouffle comme lui, mais moins dérangée, elle ne voudrait pas faire ce qu'il s'apprêtait à vouloir faire (ah faut suivre hein). Avec un peu de chance personne ne se mettrait en travers de sa route avant le moment final.

Je ne l'ai pas encore trouvé, il doit être plus profond dans la forêt, je pars, tu me suis si ça t'intéresse.

Quand il se leva il vit double, triple plutôt. Double c'était quand il était assis, maintenant il y avait trois Elly. Il avança, pas à pas, lentement. Se concentrant "Pied droit...petite pause...Pied Gauche" Il se retourne.

Je suis content que tu sois venue, c'est plus agréable quand on est plus qu'une seule personne pour faire une balade à deux.

Sa phrase avait-elle du sens ? Il ne le savait même pas. Il se concentra de nouveau sur ses pas.


Dernière édition par Liskuvo Kalsi le Lun 17 Avr 2017 - 18:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Keira Sanders
avatar
Responsable AdminHarryPotter2005
Responsable Admin
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Keira Sanders, Mer 28 Déc 2016 - 19:23


Intrusion préfectorale

Ce qu'elle aimait faire pendant son temps libre, c'était trouver une fenêtre. Oui, mesdames et messieurs : une fenêtre ! Ce cher non-être fait de vitre et de bois, ou de métal, ou de je-ne-sais-quoi, je ne suis pas pro de l'architecture et du bricolage ; pour ne pas dire que je suis une bulle dans le domaine. Mais je m'égare - on recommence. Je disais donc que Keira aimait se planter devant les fenêtres. Avoir les yeux perdus dans le vide, à l'horizon, dans les arbres et leurs silhouettes dansantes sous le vent ou bien dans le ciel, à suivre des yeux le trajet des hiboux. Et puis perdre le flot des pensées, être dans un monde qui n'a de sens que pour soi, penser à tout et à rien en même temps ; elle pouvait rester une bonne heure, au moins, à faire cela - ou plutôt, du coup, à ne rien faire. Ne strictement rien faire de productif. Mais après tout, la productivité importait-elle ? Elle était toujours élève, et non travailleuse d'une usine à la chaîne, ou rémunérée à la commission. Tant qu'elle faisait tout en temps et en heure, on s'en fichait de savoir le chemin qu'elle avait pris.

C'était ainsi, également, qu'elle avait une vue sur pas mal d'activités clandestines, sans pour autant être vue. Perchée dans sa tour, il faudrait avoir des yeux de lynx pour la repérer alors qu'on se situait dans le parc. Comme cet élève, qui restait planté à la lisière de la forêt. La préfète ne pouvait pas dire si elle le  connaissait ou non, ou même deviner sa maison. Elle n'avait pas une mauvaise vue, mais aurait au moins eu besoin de jumelle pour s'avancer sur quoique ce soit. La seule chose qu'elle pouvait certifier, c'était qu'il semblait hésiter à entrer dans la forêt. Jusqu'au moment où il n'hésita plus, et que peut-être sur un coup de tête qu'il allait regretter, il décida de s'y enfoncer.

Et ce n'était pas pour rien qu'on appelait cette forêt interdite. La Serpentard soupira. Elle avait deux options : dévaler les escaliers et traverser le parc pour aller le repêcher, comme son devoir lui demandait de faire ; ou faire l'aveugle et le laisser faire ce qu'il voulait. D'un côté, elle s'y plaisait dans la seconde option. Mais ce jour-là, son sens du devoir et de la protection étaient plus forts. Elle courut donc dans les escaliers : la téléportation ne faisait pas encore partie de ses pouvoirs. Et puis, même si elle pouvait transplaner, c'était impossible de le faire à l'école.

Quand elle arriva à la lisière, ça devait bien faire cinq minutes qu'il y était entré. Avec un peu de chances, il ne serait pas allé bien loin. De toute manière, elle comptait entrer seulement de façon superficielle, et ressortir au bout de quelques minutes, si elle ne l'entendait ou ne le trouvait pas. Hors de question qu'elle se mette en danger ; et puis, les préfets n'avaient pas non plus un pass VIP pour la forêt. Si elle y entrait, elle se devait de le repêcher et d'immédiatement sortir.

Heureusement pour elle, il semblait avoir fait une pause après avoir peu avancé. La plus grande surprise de Keira fut de voir qu'il était accompagné. Il était pourtant tout seul au moment d'entrer... Soit. Deux pour le prix d'un ! La préfète ne put s'empêcher de remarquer que le type avait un comportement bizarre. « Demi-tour, » gronda-t-elle en le voyant prêt à repartir. « Vous sortez, de suite, tous les deux. » C'était bon, en fait, de pouvoir dire ça. « Je vais aussi demander vos noms. Et une explication. » Parfois, on pouvait faire ça juste pour l'adrénaline, la préfète le savait bien - elle avait fait pareil, auparavant. Mais peut-être qu'ils avaient une réelle raison. Là, ça changerait tout.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Liskuvo Kalsi, Jeu 29 Déc 2016 - 0:18


Si possible attends que Elly poste avant de me répondre, elle est un peu occupée mais elle arrive !

La forêt se dressait devant moi, je m'étais affaissé devant sa grandeur en me relevant, pitoyable réaction de mon organisme diminué par la pilule. Quel piètre spectacle j'offrais là à ma camarade Poufsouffle. Je tâche de me reprendre mais rien n'y fait, je ne fais que de chanceler. Je regarde Elly, elle ne se décide pas à bouger. Je grommèle quelque chose d'incompréhensible qui aurait du vouloir dire "bon puisque c'est comme ça" et puis je me retourne vers les arbres, ils me bloquent le passage ceux là.

Je tends mon bras bien décidé à écarter les branches. J'avais beau avoir peur des rondins de bois et des buissons parlant ce n'est pas une branche d'arbre qui va m'arrêter. Elle plie sous le poids de mon bras. Alors sale arbre ? Je t'ai bien eu cette fois. Je fais mon premier pas vers l'intérieur total de la forêt mais une voix m'interrompt. Voix dure, qui ne propose aucune alternative. Qui c'est encore ça. Un autre chi*ur ?

« Demi-tour, »

J'obtempère, pas vraiment le choix en même temps. La personne aurait très bien pu dire "Salut" que je me serais retourné quand même. On ne tourne pas le dos aux gens qui détiennent une baguette. Je me retrouve face à une fille, que j'ai l'impression d'avoir déjà vu sans vraiment savoir qui se cache sous ce masque autoritaire.

« Vous sortez, de suite, tous les deux. »

Oh bah non. On a même pas commencé. Je ne veux pas. Et puis d'abord pour qui elle se prend ?
Je détaille lentement son visage.
Descend jusqu'à ses pieds.
M'arrêtant sur chaque détails.

Je pense qu'il peut s'agir de Keira, la préfète Serpentard. Dans ce cas là je ferais mieux de sortir. On ne rigole pas avec l'élite, surtout les petits serpents de Kholov, ce sont les pires.

Keira c'est ça ?

On a fait plus malin comme amorce de négociation, mais il faut bien démarrer quelque part. La mettre en confiance. Lui faire croire qu'elle a un certain pouvoir alors qu'au final elle est dans le même pétrin que nous maintenant.

« Je vais aussi demander vos noms. Et une explication. »

Alors là elle rêve, je refuse de me prendre une retenue pour ça. On a encore rien fait qu'elle vient nous empêcher de faire ce qu'on ne fait pas. J'élude la question, préférant gagner du temps.

-Je ne crois pas que les préfets de Poudlard soient autorisés à venir ici non plus tu sais. Si tu nous ramènes à Poudlard tu seras punie toi aussi, vous êtes pas bien malins chez Serpentard pour nommer quelqu'un qui na pas la jugeote de prévenir le personnel d'une infraction et préfère jouer les héroines en sautant en plein coeur d'un endroit interdit pour tous.

Je lui souris, espérant qu'elle comprenne bien où je veux en venir, elle va devoir accepter de ne pas punir, de ne pas rapporter, s'en aller gentiment. Au pire on sera punis tous les trois, je l'ai un peu provoquée mais elle son amour propre n'en ressortira que grandit. Mes yeux commencent à halluciner, les effets de la pilule sont là.

Non.
Pas maintenant.
S'il te plaît. Encore un peu de temps.

Il faut que je termine mon plaidoyer tout de suite, je ne serais pas en état de continuer.

Au final maintenant tu as plusieurs choix : Tu peux nous ramener de force, dans ce cas nous sommes punis tous les trois. Tu peux aussi faire mine de nous laisser tranquille, aller prévenir le personnel que tu nous as vu rentrer dans la forêt, dans ce cas là la personne te demandera pourquoi tu as attendu tant de temps pour venir la voir, tu ne sauras pas lui expliquer que c'est parce que tu es venu nous voir, elle comprendra, tu seras punie. Il y a une autre solution, deux mêmes. Tu peux tout simplement t'en aller et oublier cette histoire, ou alors tu peux venir avec nous t'assurer qu'on ne fait pas grand chose et partir quand tu en as marre.

Je fais mine de m'asseoir par terre. En fait mes jambes ont juste lâchés à ma reprise de respiration finale. Devant moi des araignées dansent sur les arbres. Au final malgré tout ce que je dis si elle décide de m'attaquer et de me ramener de force à Poudlard je serais incapable de me défendre, mais je doute qu'elle en soit mentalement capable. Mes paroles sont plus fortes que mes actes ça je le sais. Blocage magique mais affluence de paroles quand je suis ne suis plus vraiment moi-même.

-Alors, que décides-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: A la découverte de la forêt

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 19 sur 23

 A la découverte de la forêt

Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20, 21, 22, 23  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.