AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite
Page 20 sur 23
A la découverte de la forêt
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21, 22, 23  Suivant
Liskuvo Kalsi
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: A la découverte de la forêt

Message par : Liskuvo Kalsi, Jeu 29 Déc 2016 - 0:18


Si possible attends que Elly poste avant de me répondre, elle est un peu occupée mais elle arrive !

La forêt se dressait devant moi, je m'étais affaissé devant sa grandeur en me relevant, pitoyable réaction de mon organisme diminué par la pilule. Quel piètre spectacle j'offrais là à ma camarade Poufsouffle. Je tâche de me reprendre mais rien n'y fait, je ne fais que de chanceler. Je regarde Elly, elle ne se décide pas à bouger. Je grommèle quelque chose d'incompréhensible qui aurait du vouloir dire "bon puisque c'est comme ça" et puis je me retourne vers les arbres, ils me bloquent le passage ceux là.

Je tends mon bras bien décidé à écarter les branches. J'avais beau avoir peur des rondins de bois et des buissons parlant ce n'est pas une branche d'arbre qui va m'arrêter. Elle plie sous le poids de mon bras. Alors sale arbre ? Je t'ai bien eu cette fois. Je fais mon premier pas vers l'intérieur total de la forêt mais une voix m'interrompt. Voix dure, qui ne propose aucune alternative. Qui c'est encore ça. Un autre chi*ur ?

« Demi-tour, »

J'obtempère, pas vraiment le choix en même temps. La personne aurait très bien pu dire "Salut" que je me serais retourné quand même. On ne tourne pas le dos aux gens qui détiennent une baguette. Je me retrouve face à une fille, que j'ai l'impression d'avoir déjà vu sans vraiment savoir qui se cache sous ce masque autoritaire.

« Vous sortez, de suite, tous les deux. »

Oh bah non. On a même pas commencé. Je ne veux pas. Et puis d'abord pour qui elle se prend ?
Je détaille lentement son visage.
Descend jusqu'à ses pieds.
M'arrêtant sur chaque détails.

Je pense qu'il peut s'agir de Keira, la préfète Serpentard. Dans ce cas là je ferais mieux de sortir. On ne rigole pas avec l'élite, surtout les petits serpents de Kholov, ce sont les pires.

Keira c'est ça ?

On a fait plus malin comme amorce de négociation, mais il faut bien démarrer quelque part. La mettre en confiance. Lui faire croire qu'elle a un certain pouvoir alors qu'au final elle est dans le même pétrin que nous maintenant.

« Je vais aussi demander vos noms. Et une explication. »

Alors là elle rêve, je refuse de me prendre une retenue pour ça. On a encore rien fait qu'elle vient nous empêcher de faire ce qu'on ne fait pas. J'élude la question, préférant gagner du temps.

-Je ne crois pas que les préfets de Poudlard soient autorisés à venir ici non plus tu sais. Si tu nous ramènes à Poudlard tu seras punie toi aussi, vous êtes pas bien malins chez Serpentard pour nommer quelqu'un qui na pas la jugeote de prévenir le personnel d'une infraction et préfère jouer les héroines en sautant en plein coeur d'un endroit interdit pour tous.

Je lui souris, espérant qu'elle comprenne bien où je veux en venir, elle va devoir accepter de ne pas punir, de ne pas rapporter, s'en aller gentiment. Au pire on sera punis tous les trois, je l'ai un peu provoquée mais elle son amour propre n'en ressortira que grandit. Mes yeux commencent à halluciner, les effets de la pilule sont là.

Non.
Pas maintenant.
S'il te plaît. Encore un peu de temps.

Il faut que je termine mon plaidoyer tout de suite, je ne serais pas en état de continuer.

Au final maintenant tu as plusieurs choix : Tu peux nous ramener de force, dans ce cas nous sommes punis tous les trois. Tu peux aussi faire mine de nous laisser tranquille, aller prévenir le personnel que tu nous as vu rentrer dans la forêt, dans ce cas là la personne te demandera pourquoi tu as attendu tant de temps pour venir la voir, tu ne sauras pas lui expliquer que c'est parce que tu es venu nous voir, elle comprendra, tu seras punie. Il y a une autre solution, deux mêmes. Tu peux tout simplement t'en aller et oublier cette histoire, ou alors tu peux venir avec nous t'assurer qu'on ne fait pas grand chose et partir quand tu en as marre.

Je fais mine de m'asseoir par terre. En fait mes jambes ont juste lâchés à ma reprise de respiration finale. Devant moi des araignées dansent sur les arbres. Au final malgré tout ce que je dis si elle décide de m'attaquer et de me ramener de force à Poudlard je serais incapable de me défendre, mais je doute qu'elle en soit mentalement capable. Mes paroles sont plus fortes que mes actes ça je le sais. Blocage magique mais affluence de paroles quand je suis ne suis plus vraiment moi-même.

-Alors, que décides-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Elly Wildsmith, Lun 2 Jan 2017 - 1:03


Elly tourna la tête rapidement, elle n’avait ni entendu le bruit de ses pas, ni vu la jeune femme entrée dans la forêt interdite à sa suite. Il allait falloir être plus prudente à l’avenir et ne pas se laisser surprendre ainsi – c’était ridicule.

- Demi-tour. Vous sortez, de suite, tous les deux. Je vais aussi demander vos noms. Et une explication.


Ton sec et cassant. Froid. Elly soupira. La promenade dans la forêt allait être de courte durée s’ils ne se la jouaient pas fine. Il semblait cependant que le camarade Poufsouffle d’Elly avait l’âme d’un maître chanteur et qu’il comptait bien user de ses talents pour faire taire ce qui semblait être la préfète de Serpentard.  Il était à la limite de titubait et de tombait tandis qu’il déblatérait ses menaces. Re-soupire. Il était peu probable que la préfète se laisse aller à ce genre de discussion.

Elle alla donc  à proximité de la préfète. De sorte à pouvoir lui parler sans être entendu par Liskuvo. Elle murmura donc, de manière larmoyante – comme si quelque chose la touchait au plus haut point.

- Salut euh, désolée pour …  enfin … je sais qu’on ne devrait pas être là … mais tu vois … il a perdu un membre de sa famille, il est … pas vraiment … euh … bien

Elle hachait ses mots de manière volontaire, comme si elle était gênée d’exposé ainsi la situation d’un de ses camarades. Elle mentait ouvertement à une autorité de Poudlard et il était certain qu’on ne la louperait pas si on venait à se rendre compte de la supercherie. Mais Liskuvo n’avait vraiment pas l’air bien – sans doute l’effet de sa drogue – et son comportement pouvait laisser penser qu’il était en pleine crise de folie suite à un drame familial. Après tout, être sorcier ne vous indispose pas au chagrin. Etre sorcier ne signifie pas être un super-héros des sentiments – dommage d’ailleurs se dit Elly en se rappelant son cuisant revers en France lors d’un week-end entre amis.

Elle alternait désormais son regard entre Lisk, qui semblait de plus en plus mal en point et la préfète tout en l’interrogeant du regard et en souhaitant du fin fond d’elle-même qu’elle accepte cette explication.
Revenir en haut Aller en bas
Keira Sanders
avatar
Responsable AdminHarryPotter2005
Responsable Admin
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Keira Sanders, Jeu 5 Jan 2017 - 21:52


Au moins, les deux avaient l’air de savoir qui elle était. C’était logique, puisqu’elle occupait un poste de préfète ; mais après tout, elle n’était pas de leur maison, de ce qu’elle constatait en voyant les deux blasons à l’effigie du blaireau sur leurs uniformes. Elle devait toujours s’y faire, à ce qu’on connaisse son prénom comme ça, de vue. Ça avait toujours le don de la surprendre. Pour ne pas aider, elle était métamorphomage. Ça aussi, ça faisait parler. De ce qu’elle savait, il n’y avait qu’une seule autre sorcière métamorphe parmi les élèves du château. Elle avait attrapé ça parmi les habituels commérages. La fille était beaucoup plus jeune que la brune. Il faudrait qu’elle songe à aller à sa rencontre, un jour. Elle se sentirait peut-être moins seule.

Le garçon essayait de jouer au plus malin, mais il semblait oublier qu’il avait affaire à une jeune fille dont toute la famille était passée parmi les rangs du Serpent. Enfin… Si on oubliait sa cousine, Hayleah, qui fréquentait Gryffondor. Mais, bref : ce n’était pas pour rien qu’on lui avait attribué la maison de la ruse. « J’ai plus de tours dans mon sac que ça, tu sais… », soupira-t-elle devant les propositions qu’il tentait de lui vendre. Il fallait quand même reconnaître qu’il n’était pas si bête. « Je n’ai pas dit que je comptais vous faire punir, » les noms, c’était plutôt une sécurité. Elle pourrait les utiliser si ça tournait mal. Ou plus tard. Enfin, ces choses étaient toujours bonnes à savoir. « Mais crois-moi que si j’en ai envie, je saurai le faire en m’en tirant indemne. » Elle haussa les sourcils. Elle ne savait même plus pourquoi est-ce qu’elle était venue là-dedans. Elan d’altruisme ? Ou possiblement, un certain goût pour la prise de risque ? Cela faisait longtemps qu’elle n’était pas venue dans cette forêt. A chaque excursion, cela ne s’était jamais très bien passé. Elle s’en souvenait comme si c’était hier.

La fille qui l’accompagnait – comment était-elle arrivée, déjà ? – vint lui fournir une explication au creux de l’oreille. Ça semblait plausible. La préfète soupira. « Ce sont donc des pulsions suicidaires… ? T’avais l’air peu sûr de toi, » adressa-t-elle au garçon. « Une fois, je suis tombée sur une colonie de botrucs. Je les ai énervés sans le vouloir, et ils ont failli me crever les yeux. Même une petite créature qui semble docile peut te faire beaucoup de mal. » En résumé, il ne fallait mieux pas s’aventurer dans cette forêt sans avoir une petite idée de ce qu’on était en train de faire. C’était donc mieux pour lui qu’il ne soit pas tout seul. Si l’autre fille avait envie de s’y risquer pour lui, ça ne regardait qu’elle. Son devoir et son irrépressible envie de danger soufflaient à Keira de rester avec les deux, et de s’assurer que rien ne tournait trop mal, et d’en profiter pour s’amuser un peu au passage ; mais son éternel je-m’en-foutisme lui donnait plutôt envie de les laisser là, et de faire demi-tour. Et peut-être même de guetter leur sortie de la forêt pour envoyer un petit mot à son directeur de maison. Elle allait alors attendre de voir la réaction et le choix des deux autres, et sûrement sur un coup de tête décider à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Liskuvo Kalsi, Dim 8 Jan 2017 - 19:03


Assis par terre, je regarde le monde tourner devant mes yeux. Les arbres sont maintenant des piques qui n'attendent qu'un geste pour se jeter à mon flanc, décidément ils m'en veulent vraiment ceux-là. Depuis que je suis ici ils veulent me tuer, c'est lourd un arbre qui cherche à  vous tuer, ça fait peur aussi. Surtout que j'était assis dos à un arbre.

Je sursaute. Me lève rapidement. Puis retombe, j'ai du mal à rester debout. Ça tourne trop devant moi. Je vais vomir si je reste debout. Je tente quelque pas vers mon rondin de bois. Seul endroit de confiance de la forêt, mon p'tit rondin. Tout jili tout beau. J'arrive finalement à m'asseoir dessus, il est un peu plus dur que dans mon souvenir ce petit rondin, m'enfin, je saurais m'habituer à la nouvelle texture, c'est pas grave on finit tous pas grandir.

Je regarde à nouveaux les deux filles, elles sont en train de discuter. M'en fiche de ce qu'elles disent finalement, je veux juste mon rondin de bois et du silence. J'attrape de la terre au creux de ma main, jolie petite terre. Donne presque envie de me rouler sur le sol. Mais si je me roule je risque de pas pouvoir me relever. Donc je reste sur ma nature confiante, P'ti rondin de son prénom. Debois de son nom de famille.

La préfète méchante s'adresse à moi, j'essaye de capter ses paroles, faudrait pas la vexer en lui montrant que j'en ai rien à faire non plus, elle serait surement capable de m'engueuler, j'aime pas ça les vers moi, ils se tortillent tout le temps, partout. Ils crachent du venin par leur bouche et par leur baguette. Immondes créatures.

« Une fois, je suis tombée sur une colonie de botrucs. Je les ai énervés sans le vouloir, et ils ont failli me crever les yeux. Même une petite créature qui semble docile peut te faire beaucoup de mal. »

Et bhé, des botrucs quand même, y'a un brin de philosophie dans ce qu'elle me dit la demoiselle, par contre j'ai pas envie de comprendre, la seule chose que je capte c'est qu'elle s'est faite attaquer par des botrucs. Je ris sous cape, rire nerveux sans doute, j'ai du mal à focaliser mon attention sur quelque chose, mes yeux virevoltent et mes jambes tremblent. Heureusement que je suis sur P'tit rondin, depuis mon ami mes jambes ne sont pas visibles.

T'es pas bien maligne si tu te laisse faire par une colonie de botruc mais bon...j'imagine que tu t'es crue plus puissante que ces bêtes là, comme quoi finalement un botruc est plus fort qu'un ver luisant.

J'aimerai bien qu'elle reste quand même, elle a l'air un peu dérangée sur les bords mais avec elle et Elly y'aura pas de problèmes à la choper cette licorne. Enfin si j'arrive à me lever, et c'est pas gagné, mes yeux se sont fermés pendant que je lui parlais, j'ai envie de me coucher, là, sur P'tit rondin. C'est ce que je vais faire d'ailleurs, juste quelques secondes, le temps qu'elle discute avec Elly des modalités de son adhésion à notre groupe ou alors le temps qu'Elly la tue et puis voilà, je serais debout et en pleine forme. Oui voilà, je dois juste me reposer un peu.

Je rouvre les yeux brusquement, évidement que je dois pas faire ça. Qu'est-ce qu'il s'est passé du coup ? Ah elles ont pas bougés, j'ai pas du rester les yeux fermés très longtemps. Je leur adresse un petit salut de la main.

Bon, on y va ?

J'étais impatient de sortir de cet endroit qui devenait un peu répétitif à mon gout, on tournait en rond à la longue.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Elly Wildsmith, Jeu 12 Jan 2017 - 15:45


Elly avait déconnecté. Voilà. Elle était tombée sur deux fous. L’un, de sa maison, était assis sur une pierre … et en plus il avait l’air de trouver cela confortable, l’autre la préfète, était à côté d’elle. Visiblement elle n’avait pas l’intention de les punir, ce qui était bon signe. Ce qui l’était moins, c’est qu’elle parlait d’une colonie de botrucs l’ayant attaqué. Elly leva les yeux au ciel, mais que lui avait-il pris de suivre ainsi Liskuvo dans la forêt … et que dire du mensonge qu’elle avait servi à la préfète ?

Une nouvelle fois, Lisk repris la parole. Non, il fallait le faire taire. Elle hésita à lui lancer un petit #Silencio, au moins ainsi il arrêterait de provoquer la préfète. Après tout elle n’avait rien dit ou fait de méchant. Pire encore, elle était encore là alors qu’elle aurait pu repartir direct au château et avertir sa direction. Auquel cas aucune excuse, aucun mensonge ne serait acceptés et la sanction serait à la hauteur de l’infraction.

Elle jeta un nouveau regard à Lisk, regard plus froid et noir, comme pour lui dire « ferme-là». Elle se retourna vers Keira et lui dit

- Excuses-le, il est perdu. Je pense qu’il ne sait plus ce qu’il dit.


Elly avait le regard compatissant. Bien qu’elle ne fût pas spécialement à l’aise dans la position dans laquelle elle était, et bien qu’elle ne connaisse qu’à peine Lisk, elle se décida à l’aider. Elle était venue dans la foret pour ça, après tout. Elle jeta un dernier regard à Keira, et murmura entre ses lèvres, pour n’être entendue que de la préfète

- Ecoute, il est vraiment perdu, je l’aide à faire un petit tour, une petite ronde à même pas 2 mètres d’ici, et je le ramène en salle commune, d’accord ? Tu es libre de nous suivre, ou d’avertir tes directeurs, comme tu veux. Tu es libre de choisir et je pense que tu le sais déjà …


Elle laissa ses mots en suspens, comme pour laisser à la préfète le temps de réagir. Elle se dirigea ensuite vers Lisk et sa pierre. Bon sang, cela ne devait pas être agréable que d’être assis là-dessus, mais lui, visiblement, s’y sentais bien. Elle se baissa vers lui, plongea son regard dans le sien. Elle remarqua qu’il avait les pupilles dilatées, aussitôt, elle pensa alors à la fiole qu’il lui avait donné quelques instants plutôt. C’était un sérieux énergumène lui tout de même … Tout en continuant à l’observer elle lui dit, de manière suffisamment basse – pour ne pas être entendue par Keira cette fois-ci :

- Tu ne lui dis plus rien. S’il te plait.


Finalement, elle se redressa. Dans quelle histoire venait-elle de se fourrer ? Elle leva les yeux au ciel. Elle sentait que cela allait être bizarre. Et cela, elle en était sûre. Dommage qu’elle ne connaisse pas davantage ni Lisk, ni Keira, elle aurait su au moins où elle venait de mettre les pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Keira Sanders
avatar
Responsable AdminHarryPotter2005
Responsable Admin
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Keira Sanders, Mer 18 Jan 2017 - 21:10


La préfète réagit mal à la remarque déplacée de l'élève. « Si je m'étais laissée faire, mes yeux seraient bien loin de leurs orbites. Réfléchis-donc un peu avant de baver, » lui adressa-t-elle d'un ton sec, en haussant le menton. Elle crachait rarement son venin sur les autres, depuis qu'elle portait ce badge sur l'uniforme, et qu'elle avait gagné en maturité. Néanmoins, elle n'en pensait pas moins, et parfois, des bribes lui échappaient. Elle retenait le principal, bien sûr. Elle préférait restait courtoise et gracieuse, même si elle s'agaçait. Elle n'avait plus douze ans.

Elle commençait à se dire que toute cette histoire était exagérée. Le poufsouffle semblait donc être du genre à extérioriser la colère ou la tristesse, puisqu'il se montrait ici agressif. Sans que Keira ne sache dire pourquoi, elle observait plus souvent ce genre de comportement chez les mâles de l'espèce ; les filles avaient plutôt tendance à introvertir. Bref : là n'était pas le moment de jouer aux psychanalystes ou de sortir la science qu'elle avait acquise dans ces bouquins moldus. Elle devait décider de suivre ou quitter. Prendre un risque, ou non - quoique, les quitter revenait également à prendre le risque de se sentir responsable s'il se passait quelque chose. Il fallait donc doser pour savoir lequel elle souhaiter caresser de plus près.

Son choix fut vite fait, quand le garçon les invita à bouger. En une fraction de seconde, elle avait choisi l'adrénaline aux dépends de la sûreté. Keira commença donc à emboîter le pas, ne sachant pas combien de temps tout cela allait durer, ni ce que l'excursion dans le filet fermé que représentait la forêt leur réserverait. Au bout de quelques pas, elle s'adressa à... Quel était son nom, déjà ? « Tu devrais pas prendre tant de risques pour "l'emmener faire un tour". C'est noble de ta part, mais ça te perdra. Ça n'a pas l'air non plus d'être ton meilleur ami. J'comprends pas pourquoi tu voudrais faire ça, » dit-elle en toute honnêteté. Prendre un risque, la brune n'en serait capable que pour Alice. Ou Shela. Ces deux personnes étaient chères à ses yeux ; suffisamment pour que le jeu en vaille la chandelle.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 91
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Mangemort 91, Ven 20 Jan 2017 - 4:44


Malsoir.
Il ne faut pas errer dans la nuit presque noire.




Promenons-nous dans les bois,
Pendant que le loup n'y est pas.
Si le loup y était
Il nous mangerait,
Mais comme il y est pas,
Il nous mangera pas.



Quatre-Mille-Sept-Cent-Quarante-Trois Pas.
Leurs doigts jouaient avec le masque enfantin. Nez allongé non trompettiste ni retrousseur de bourses mal dissimulées. Courant la gueuse contre vents et marées. Le dos félin, presque étriqué. Les pas certains sans but précis. Lever de rideau auquel ils ne s'attendaient pas, mais qui ne les dérangea pas plus que ça. Ils avaient plus d'un tour dans leur Bathilda. Ils supputèrent que personne ne les voyait et ils continuèrent doucement à faire tournoyer le tibia sculpté prometteur dans une main, et leur masque dans l'autre. Ils étaient chaton en recherche de pelote et avaient envie de jouer.  



Loup, y es-tu ? Que fais-tu ? M'entends-tu ?
Le loup : « Je mets ma chemise »



Des voix en éclat de petits bouts de soleils innocent, attrait irrésistible pour une oreille tordue. Le masque qui se noue autour du visage. Sourire flottant sur les lèvres mal faites. Et le morceau d'os qui jaillit entre leurs doigts flétris. Ils suivirent leur ouïe un moment, sentant au fond d'eux même que l'ennui touchait enfin à sa fin. Ils avancèrent un peu avant d'apercevoir les trois formes humanoïdes. Ils retroussèrent la manche de leur cape, que les gamins sachent au moins à qui ils avaient affaires.  



Loup, y es-tu ? Que fais-tu ? M'entends-tu ?
Le loup : « Je mets ma veste »



Ils écoutèrent un peu, jugeant la base de leur nouveau jeu de rôle préféré, l'attaque crépusculaire du phénix noirci sur ses proies peu futées. Une question d'aider un proche. Un ami. Encore des poufsouffles, assurément. Ils n'en avaient encore jamais attrapés dans ses filets. Première sortie en solitaire, voilà qui les enchantaient. L'excitation se faisant sentir jusque dans chacune de leurs extrémités.



Loup, y es-tu ? Que fais-tu ? M'entends-tu ?
"Le loup : « Je prends mon fusil ! J'arrive ! Me voilà ! "



Ils sortirent des fourrés dans une courbe arabesque, saluant dans le plus grand respect ses trois nouvelles poupées. À quoi allaient-ils bien pouvoir jouer ? Tout dépendrait d'eux, après tout chaque sims était doté de sa personnalité propre.

"Il n'est vraiment pas très prudent de se promener ici jeunes gens. Une chance que vous ne tombiez pas sur quelqu'un de mal intentionné. Rire et consonnes sifflantes. Il n'y aurait personne pour vous entendre crier. Jouons à chat vous voulez bien ? Ils ont très envie de s'amuser."
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Liskuvo Kalsi, Dim 22 Jan 2017 - 10:02


Histoire difficile que voilà, j'étais totalement perdu. Autant sur ce que je faisais là que sur le fait que j'étais dans la forêt Interdite que sur ce qu'il se passait maintenant, le ver de terre était toujours là. Toujours pas puni. Toujours pas mort non plus, ça revenait du miracle en fait, comme quoi parler beaucoup ça aidait un minimum. Elly devait aussi y être pour beaucoup, m'enfin j'allais pas la remercier non plus, de base si je m'étais drogué c'est parce qu'elle avait été là, sinon je serais tranquille dans la forêt à l'heure qu'il est.

« Si je m'étais laissée faire, mes yeux seraient bien loin de leurs orbites. Réfléchis-donc un peu avant de baver, »

Oh je l'avais vexé, pas ma faute si elle était fière de s'en être sortie face à des botrucs, y'avait plus glorieux comme combat. J'ai déjà entendu des centaines d'histoire sur des gens qui arrivent dans des nids d'acromentules et qui s'en sortent, alors face à des botrucs je risquais pas d'être impressionné. Toujours est-il que je voyais pas où elle voulait en venir avec son histoire. Elly me regarde comme si j'avais dit quelque chose de mal, j'hausse les épaules pour montrer mon incompréhension, j'ai rien dit !

Une fois levé la surprise s'empare de moi, elles m'ont toutes les deux suivies, je m'attendais pas à ce que la préfète horrible le fasse, j'étais vraiment doué décidément. Fallait plus que je lui parle d'après Elly, mais elle se rendait bien compte que j'étais un pro de l'argumentation là, je l'avais convaincue de nous suivre. Je suis trop fier de moi, un peu plus et je ferais un câlin au ver, mais c'est gluant ce serait immonde. Du coup je commence à siffloter.

Et puis le monde change. Tout se passe comme dans un rêve. Plus aucun contrôle. Je ne réfléchis plus.

Quelque chose sort du buisson magique, en une magnifique courbette. C'est un homme, sûrement un majordome. Masqué, joli masque d'ailleurs. Un sentiment bizarre passe sur mon corps, le bloquant à moitié, je sais pas ce qu'il se passe mais je sens que ce n'est pas bon, qu'il ne faudrait pas que la majordome soit là. Il a un nez...quelque chose de marquant sort de ce nez. On dirait une licorne, oui voilà. En fait la licorne que j'étais venue chercher. Elle est là. Il me faut cette corne !

-C'était plus rapide que prévu Je chuchote à Elly, cette histoire c'est un peu comme la salle sur demande, tu la veux tu l'as. Bah là j'avais voulu un licorne et on me l'apporte sur un plateau de feuilles, on fait plus classe mais j'apprécie l'intention, y'a plus qu'à se servir.

Il n'est vraiment pas très prudent de se promener ici jeunes gens. Une chance que vous ne tombiez pas sur quelqu'un de mal intentionné.  Il n'y aurait personne pour vous entendre crier. Jouons à chat vous voulez bien ? Ils ont très envie de s'amuser."

Drôle de voix pour une licorne, j'aurai imaginé quelque chose de plus doux, mais c'est très bien comme ça. Il faut jouer à chat pour récupérer cette corne, si il n'y a que ça je veux bien jouer un peu, mais pas longtemps hein, après j'ai potions.

-Bonsoir madame ! Je veux bien jouer à chat, mais c'est quoi les règles ? Et qu'est-ce qu'on y gagne ? Je suis intéressé par votre corne, en échange si on perd je vous donne un ver luisant, ça croque sous la dent.

Faut bien fixer les règles, c'est équitable je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Elly Wildsmith, Dim 22 Jan 2017 - 16:46


La préfète de Serpentard l’avais mise en garde. Visiblement, selon elle, Elly n’aurais pas dû s’intéressé comme cela à Lisk, elle aurait dû le laisser tel quel dans la forêt et l’abandonner à son sort. Mais cette Keira était à Serpentard. Elle n’avait donc pas conscience du degré de loyauté dont les Poufsouffles pouvaient faire preuve pour les leurs. Pas tous, bien évidemment. Mais Elly faisait partie du lot « loyale amie ». Et quand bien même elle n’était pas l’amie de Lisk, elle ne se résoudrait pas à l’abandonner ainsi. Sa conscience ne s’en remettrait jamais.

Et puis, tandis qu’ils s’étaient mis en route, une forme était sortie de derrière un fourrée. Noire, la forme. Elly sentie son sang se glacait au fur et à mesure que son cerveau imprimait ce que ses yeux étaient en train de voir. Le moindre fluide corporel devenait froid comme la banquise, Elly dont le teint était habituellement halé et relativement avenant, venait de virer au gris. Le gris des gens malades.

Lisk souffla à son oreille quelque chose qu’Elly eut du mal à comprendre, comment ça, plus rapide que prévu ? S’attendait-il à trouver un mage noir au fond de la forêt interdite ? Non car là clairement, c’est ce qui leur était tombé dessus.

- Il n'est vraiment pas très prudent de se promener ici jeunes gens. Une chance que vous ne tombiez pas sur quelqu'un de mal intentionné.  Il n'y aurait personne pour vous entendre crier. Jouons à chat vous voulez bien ? Ils ont très envie de s'amuser.

Un ton froid, distant, joueur, manipulateur. Personne pour nous entendre crier ? Elly regarde tour à tour Liskuvo, qui semble sur une autre planète, et Keira, dont elle a du mal à deviner les émotions. Il n’a pas tort, le magicien qui vient d’apparaitre de derrière un buisson. Comment vont-ils pouvoir s’échapper de cet endroit ? D’autant que Lisk n’est pas dans son état normal.

- Bonsoir madame ! Je veux bien jouer à chat, mais c'est quoi les règles ? Et qu'est-ce qu'on y gagne ? Je suis intéressé par votre corne, en échange si on perd je vous donne un ver luisant, ça croque sous la dent.  

Une corne ? Regard vers le nouvel arrivant. Elly tressaille, cette silhouette lui donne la chair de poule, elle sent que son cœur s’est mis à battre sur un rythme de survie, lentement … Ce qui ne l’aide pas vraiment à réfléchir. Pourquoi son camarade Poufsouffle parle-t-il d’une corne ? Croit-il voir une licorne ? Jouer à chat ? Mais Purée qu’est-ce qui lui prend ? Et aussi soudainement qu’est apparu l’individu, Elly se rappelle que Lisk est drogué. Il doit voir, ou tout du moins percevoir des choses qu’elle ne voit pas du tout, mais que pour le coup elle aimerait voir …

C’est affolant comment l’esprit, quand il a peur et qu’il se sent traqué, a du mal à assembler ses pensées de manière cohérente. Instinctivement, Elly saisi le bras de Lisk. Pour se rassurer ? Peut-être. Pour l’empêcher de parler ? Certainement. Elle lui broie l'avant bras en incrustant ses ongles dans sa chair.

Finalement, Elly pris la parole, la bouche sèche

- Nous … nous allions partir. En vérité.


Mensonge éhonté, en vérité. Ils étaient initialement partis à la quête d’un-je-ne-sais-quoi et voilà sur quoi ils étaient tombés : quel beau trésor pensa ironiquement Elly.
Revenir en haut Aller en bas
Keira Sanders
avatar
Responsable AdminHarryPotter2005
Responsable Admin
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Keira Sanders, Ven 10 Fév 2017 - 21:34


Ils avancèrent un peu dans la forêt, s'enfonçant malheureusement. La préfète souhaitait à la fois continuer et faire demi-tour. Que fabriquait-elle ? Pourquoi avait-elle suivi un coup de tête ? D'habitude, elle savait se montrer un peu plus forte que cela. Les impulsions, très peu pour elle. Rien n'avait de sens, depuis sa présence parmi les grands arbres, jusqu'à l'excitation qui lui tenait le cœur. Elle se gratta passivement le sommet de la tête, songeant qu'il faudrait se ressaisir.

Seulement, à regarder ses pieds, elle avait faillit foncer dans la jeune fille qui s'était stoppée net. Elle releva la tête, prête à râler, mais la confusion des sens l'en empêcha devant ce qui lui faisait face. Un masque, une vague de sueurs froides, une mer de poils dressés et un tsunami de détresse. Même s'il ne s'était pas vaguement introduit, Keira aurait su ce que ça signifiait. Ça signifiait qu'il fallait fuir ! Ne cherchant plus à protéger les deux jaunes mais seulement à sauver sa propre peau - la préfète était très individualiste, ne l'avais-je pas déjà mentionné ? - elle jeta un oeil furtif autour d'elle. Chaque mouvement de la tête ou du globe oculaire lui semblait coûter double. Tout paraissait si rapide, si décisif. Tout les mouvements qu'elle allait faire à partir de cet instant détermineraient son devenir. Il fallait qu'elle calcule tout ; cela nécessitait malheureusement un calme qui n'était pas au rendez-vous. En tout cas, fuir n'était pas raisonnable ; pas de suite. Elle serait attrapée et achevée en moins de temps qu'il ne fallait que pour y penser.

Elle regarda un instant Elly, pour voir comment les autres réagissaient. Cela se lisait très clairement qu'elle avait peur. Ce n'était pas à blâmer : la préfète aussi, était effrayée. Peut-être un poil moins : elle avait déjà fait face à quelques menaces, par le passé. Mais rien d'aussi sérieux. En revanche, l'autre semblait ne pas réaliser ce qu'il se passait sous son nez, même si c'était aussi évident que dix-sept mornilles faisaient un gallion. Keira manqua de lui mettre une bonne baffe et de l'achever à la place du masqué. Heureusement, sa camarade était là pour essayer de rattraper la situation, même si la brune doutait que l'individu allait les laisser partir si facilement. Elle attrapa de même d'une poigne lâche le bout du bras libre de la poufsouffle, et fit un pas, puis deux, puis trois en arrière, yeux fixés et écarquillés sur la menace. Ainsi, elle tirait avec elle le petit groupe, mais ils y allaient prudemment. Son autre main était sur sa baguette, dissimulée. Mais la préfète n'avait aucune idée de ce qu'elle pourrait en faire. Elle n'avait pas assez de temps pour tout calculer.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 91
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Mangemort 91, Dim 12 Fév 2017 - 22:55


Rire dément.des buissons. Nuit tombante comme le ventre naissant d'une mère. Mère qu'ils n'avaient pas. Elle avait disparu comme toute famille depuis que leur nouvelle tâche de naissance était venu s'apposer sur leur avant bras sinistre. Ils n'avaient plus qu'un père. Qu'ils ne chercheraient aucunement à décevoir. Cadeau de félicitation. Liberté d'un masque qui brillait dans la nuit. Effaçant les trois lutins qui les entouraient. Trois lutins très très laids.

Pop.

Le premier, très peu timide. S'avança et leur titilla le menton. Il avait l'air de vouloir se prêter au jeu, peut-être l'abîmeraient-ils moins. Si ils gagnaient. Après tout, Les dés n'étaient pas encore lancés. Bonsoir madame ! Je veux bien jouer à chat, mais c'est quoi les règles ? Et qu'est-ce qu'on y gagne ? Je suis intéressé par votre corne, en échange si on perd je vous donne un ver luisant, ça croque sous la dent. Le madame qui les fait sourire, si ils se contrôler assez, peut-être feraient-ils gonfler certaines parties de leur anatomie pour s'accorder à leurs propos.

Six.

Le deuxième un peu plus sage, attendrit leur opinion. Excuses bidons Nous allions partir, mais eux, espéraient bien qu'ils restent tout de même un peu. ils ne blessaient pas tant, ils aimaient juste jouer un peu.
Leur tempes battaient le rythme.

Squish.

Le troisième, encore plus sage, semblait rester sur le qui-vive. touchant leur âme amusée par tant de précaution. Le visage de la jouvencelle leur semblait pourtant un peu familier. Mais ils ne s'en souciaient guère. La pièce allait bientôtt commencer, et les acteurs devaient prendre position.
Leur langue modelait les mots.

Uh- Uh.

Restez un peu, nous avons très envie de nous amuser. Nous avons des histoires à raconter.

Cicero.

Ballet enchanté des âmes paumées. Ils seseraient assis si ils étaient totalment imprudent, mais les combats les avaient formés à rester impassible.

Lipschitz.

Mais dansez d'abord.

Ils informulèrent un #Tarentallegra Multiplicare.
Jouons l'orchestre eux même.

Pop.
Six.
Squish.
Uh-Uh.
Cicero.
Lipschitz.

Puis ils complétèrent d'un petit #Finite incantatem.
Ils ne voulaient pas non plus les épuiser tout de suite.

Nous pouvons vous raconter une histoire maintenant, nous adorons ça, nous, les histoires. Il était une fois un homme qui se promenait dans les bois, appelant le grand méchant loup. Tout comme aujourd'hui, nous sommes sortis des fourrés. nous l'avons fait dansé. Il était plutôt docile. Au début. Puis l'envie de riposter est venue. L'envie de fuir aussi. Il commençait donc à se rebeller. Mais nous n'y prétions pas trop attention au début. C'est seulement lorsqu'il s'en est pris à nous que nous avons réagis. Il prit la fuite. Et puis... And then..

Pause. Petit suspens, et gloussement amusé.

And then he ran into my knife.
He ran into my knife ten times.


Ils les laissèrent méditer. Avant de s'appuyer contre l'un des troncs, les observant, sourire toujours amusés sur les lèvres.

Ne nous décevez pas, et tout ira bien.
À quoi voulez-vous jouer ?


Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Liskuvo Kalsi, Lun 13 Fév 2017 - 17:44


Cette licorne est des plus bizarres. Déjà elle a parlé, ce qui est anormal, mais on peut passer outre, après tout elle a bien le droit de faire ce qu'elle veut la pauvre. Je suis qui pour la juger. Je veux juste sa corne, rien de plus. Après on s'en va, je veux pas la déranger plus que ça. Elle est déjà sympa de s'être arrêtée pour taper la discute. Je vais pas abuser de son hospitalité dans la forêt, j'ai déjà donné.

Tiens, j'ai mal au bras. Un regard m'apprends qu'on me l'a attrapé, c'est pas sympa. J'ai rien demandé, pourquoi on me détruit le bras comme ça ? Un autre regard m'apprend que ce fameux "on" est en fait Elly, déjà c'est pas le vermisseau, ça peut aller. Je crois qu'elle se sent pas à l'aise. J'essaye de détailler la figure de ma licorne sur patte. Rien de bien inquiétant non. Je ne pense pas qu'on puisse avoir peur de ce magnifique étalon sur deux pattes.

- Nous … nous allions partir. En vérité.

Je me tourne vivement, ah bon ? Je veux rester moi. Pour une fois qu'on nous propose de jouer à quelque chose, je vais pas dire non. Surtout à chat, c'est très déplacé la façon dont Elly répond à la madame. C'est pas très dans l'âme de notre belle maison tout ça. Je nous pensais compréhensifs et tout mais je découvre une ségrégation contre les étrangers venant de la forêt. Non, ce sont nous les étrangers dans la forêt, Elly est donc totalement en tort. C'est inadmissible. Je sens qu'on me tire de plusieurs pas vers l'arrière. Mais. Mais. Stop. Je veux pas moi, c'est nul si on repart en arrière. On a toujours pas les règles du jeu.

Restez un peu, nous avons très envie de nous amuser. Nous avons des histoires à raconter.


Mais oui voilà, faut qu'on reste. En plus la dame a dit nous, ça veut dire que y'a tout le troupeau derrière. Faut qu'on reste ! Faut qu'on reste ! J'ai hâte de savoir quelles histoires passionnantes elles pourront nous raconter, le moment est parfaitement choisi pour ça en plus. Je fais pression avec mon corps pour arrêter les deux zigototes. Je veux pas reculer. Point.

Mais dansez d'abord.

De mieux en mieux, c'est un bal improvisé. Je l'aime bien cette bête en fait. Tout à coup je sens mes jambes se mettre à danser toutes seules. Oh c'est moins drôle d'un coup, si je peux pas décider moi-même de ce que je fais. Je me laisse emporter par la danse. Ne cherchant aucunement à résister. Toute façon si c'est un sort, avec ma baguette qui est je ne sais où, je ne risque pas de me défendre. Derrière j'entends la licorne chanter de sa douce voix. C'est un rythme plutôt entraînant. On s'arrête alors, dommage. C'était sympa. Mes jambes m'ont fait mal pendant mais c'est sûrement le prix à payer pour danser de manière si belle, si gracieuse.

Bon bah tant pis, y'a plus qu'à attendre l'histoire promise maintenant, je compte bien sortir d'ici en ayant écouté une belle histoire. L'histoire vint, racontée par la bête bien sûr, comme prévu. Celles qu'on raconte dans les dortoirs pour faire peur aux premières années. Un peu plus inquiétante grâce à l'utilisation du nous mais néanmoins très belle. Félicitations à la narra-licorne-trice. si j'ai bien compris un gars est entré dans la forêt, à la vue de la belle bête cornue il a pris la fuite et ensuite il a couru dans un couteau, pas bien malin le gars, c'est le genre du ver luisant tout ça.

Ne nous décevez pas, et tout ira bien.
À quoi voulez-vous jouer ?


Ah. Revoilà la partie intéressante. Je veux toujours jouer à chat ! Encore et toujours ! Ou à cache-cache, je sais pas trop en fait. Je pense qu'une partie de cache-cache ça peut être drôle finalement. Dans toute la forêt et tout. Y'a moyen qu'on s'amuse. Je me rapproche de la madame, tout sourire. Elle s'est adossée contre un tronc, en vrai maîtresse de maison, moi j'aurais trop peur. Bravo à elle aussi, c'est plutôt impressionnant.

- Madame ! Madame ! Je veux jouer à chat comme vous avez dit tout à l'heure, ou à cache-cache comme vous voulez. Tout à l'heure vous avez dit "nous", le reste du troupeau est déjà caché ? Ils sont fort dis donc.

Sifflement d'émerveillement. Si ils sont tous déjà cachés chapeau bas, c'est pas si simple de se cacher quand on est gros comme une licorne à deux pattes. Notre nouvelle copine doit être très douée à ce jeu...
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Elly Wildsmith, Lun 13 Fév 2017 - 23:37


Elly sentais quelque chose sur son bras, un rapide coup d’œil lui fit comprendre que c’était la préfète des Serpentards qui lui avait saisi, elle les faisait désormais reculé à petit pas. Elly n’était cependant pas certaine que Liskuvo s’applique à les écouter …

Inspiration. Expiration. Ne pas s’enfuir en courant – cela aurait été idiot de toute façon. Un … un … truc masqué comme … ça, ça devait forcément connaître des sortilèges dangereux dont eux, asticots de l’existence n’en connaissait qu’à peine le nom …

- Restez un peu, nous avons très envie de nous amuser. Nous avons des histoires à raconter.

Inspiration. Expiration. Non, Elly veux partir, elle a du mal à contrôler sa respiration, elle aimerait prendre ses jambes à son cou, s’en allait, oubliait. Mais son corps refuse le moindre mouvement, seul son regard alterne entre l’inconnu masqué et ses deux camarades d’infortune.

Et soudain, sans qu’aucun son ne soit produit, leurs jambes à tous se mettent à danser une gigue effrenée, un rythme endiablé qu’aucun d’eux n’avais envie de taper. Quelque chose de plus fort, la respiration d’Elly se coupe, et finalement aussi brutal que son commencement le sortilège s’arrête. Elly tente de reprendre sa respiration. Tandis que la jeune femme se demande ce qu’il l’a menait à une telle rencontre – tout en étant persuadée de la réponse – l’inconnu masque se remet à parler

- Nous pouvons vous raconter une histoire maintenant, nous adorons ça, nous, les histoires. Il était une fois un homme qui se promenait dans les bois, appelant le grand méchant loup. Tout comme aujourd'hui, nous sommes sortis des fourrés. nous l'avons fait dansé. Il était plutôt docile. Au début. Puis l'envie de riposter est venue. L'envie de fuir aussi. Il commençait donc à se rebeller. Mais nous n'y prêtions pas trop attention au début. C'est seulement lorsqu'il s'en est pris à nous que nous avons réagis. Il prit la fuite. Et puis... And then..

Non, Elly ne voulais pas savoir ce qui était arrivé à l’homme qui appelait le grand méchant loup. Cela ne la concernait pas, elle fermait les yeux tandis que sa respiration tentait vainement de se calmer, son cœur menaçant de rompre à chaque battement. La poitrine de la jeune femme allait exploser. BOUM, que ça ferait. Pile dans la tête de l’inconnu sortis de nulle part. Un bourdonnement dans les oreilles de la jeune femme l’empêcha d’entendre la suite du monologue du masque.

Sa capacité de concentration se remit en fonction lorsque Liskuvo parla, Elly repris peu à peu connaissance du monde extérieur, de ce qui l’entourait. Elle failli pourtant défaillir à nouveau face à l’inconnu masqué.

- … l'heure, ou à cache-cache comme vous voulez. Tout à l'heure vous avez dit "nous", le reste du troupeau est déjà caché ? Ils sont fort dis donc.

De quoi parle-t-il bon sang ? Elly le regarde, le suppliant du regard. Quelque chose comme « pitié, arrête, ce n’est pas le moment », la jeune femme tente de parler, mais sa voix se transforme en sifflement, un sifflement rauque des gens dont la gorge est trop sèche pour parler. Elle se force néanmoins.

- Si on écoute votre histoire, vous nous laisserez partir ?


Et pourquoi pas après tout ? Elly cherche le regard de l’inconnu masqué, regard qu’elle ne trouve pas. Elle baisse alors les yeux, regard sa main qui est toujours incrusté dans le bras de Lisk, malgré leurs petites danses improvisées … comme une bouée de sauvetage en plein milieu du naufrage.
Revenir en haut Aller en bas
Keira Sanders
avatar
Responsable AdminHarryPotter2005
Responsable Admin
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Keira Sanders, Dim 19 Fév 2017 - 21:49


Le trio n'avait pas pu reculer plus de quelques pas, qu'un sortilège vint enchanter leurs jambes pour les faire danser. Plus moyen de reculer, plus moyen de fuir ; Keira savait qu'elle n'avait en ce moment-là rien d'autre à faire que d'attendre que cela passe. En attendant, elle avait l'air ridicule, ridicule, ridicule au possible, entourée de ces deux zigotos dont l'un délirait et l'autre flippait. Ils formaient ensemble un bal infernal, et la préfète des Serpentards n'aimait pas être forcée de la sorte. Cela lui rappelait ces imperiums qu'elle avait subit à l'occasion d'une leçon ; sauf que, cette fois-là, ç'avait été cent fois pire que cela. Là, au moins, sa conscience était toujours maître de son corps et de ses actions.

Keira n'était pas sûre de savoir démêler le faux du vrai quand l'inconnu disait que tout irait bien s'ils se prêtaient au jeu. Elle n'y croyait pas ; mais avait-elle le choix ? Si elle s'enfuyait maintenant, cela constituerait probablement ce qu'il désignait par déception, et les haricots étaient cuits. Elle serait fichue. Elle n'avait pas besoin d'être un génie pour comprendre qu'elle se devait de jouer la petite souris si elle comptait sauver sa peau. C'était la seule chose qui comptait pour elle ; les deux autres, elle n'hésiterait pas à les laisser là si elle s'en tirait.

Le sortilège passa ; le rythme effréné de la danse s'arrêta, et l'air pu enfin recirculer à vitesse normale dans les voies respiratoires de la brune. Elle ne savait pas quoi faire. Liskuvo suggérait qu'il n'était pas seul. Et s'ils étaient déjà encerclés sans même le savoir ? Elle tenta un coup d'oeil autour d'elle, mais ne voyait rien d'autre que des buissons.

Elle remarquait qu'Elly était toujours accrochée au bras de l'autre. Bizarre, cette fille : soit elle avait trop peur, soit elle tenait à tout prix à le protéger, et la préfète trouvait ça louche ; mais elle pourrait s'en amuser, également. « Je vote pour entendre les histoires puis partir, » fit-elle enfin entendre sa voix. De toute manière, elle se prêterait au jeu : c'était une certitude inculquée par ses sens de survie.

_________
Sorry c'est bof, mais pas j'pouvais pas faire grand-chose puis je tenais à vous
répondre avant de partir en vacs pour pas bloquer !
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 91
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Mangemort 91, Ven 10 Mar 2017 - 21:07


Le choix du jeu qu'ils ne leur laissait pas. Donner l'illusdion d'une liberté fortuite pour ensuite mieux l'arracher. Faire parler. Car ils n'étaient pas là sans but précis, sans idées pour leur gratter la boite crânienne.
Non.
Ils avaient un but précis. Et voulaient faire plaisir au maître. Ramener des âmes jeunes pour plaider une cause qu'ils ne connaissaient qu trop bien, une cause qui leur tenait à cœur, ils voulaient la faire connaître, sortir de la tête de con des gens cette images du mangemort puritains. Parce que la pureté du sort ne leur importait guère. Eux ils voulaient danser. Voir le monde bouger, valser, sans se mêler des maux. Juste expliquer sans ciller les mots de la destinée qu'ils avaient pu s'offrir. La réponse tarde un peu, et sur leurs lèvres se meut un murmure pendulaire, rappelant le temps filant vers l’atmosphère

Le facteur n'est pas passé
Il ne passera jamais
Lundi
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi...
.

Leur chant fut interrompu de celui de l’étrange. Pauvre gosse tout de même, il avait l'air de faire partie de ces perchés incompris. Ceux pour qui les gens acquiescent quand ils alignent plus de trois mots parce qu'ils ne comprennent pas. C'était assez triste tout de même, et alors que l'autre parlait, ils ne purent s'empêcher d'aller lui administrer une petite tape compatissante sur l'épaule.

Madame ! Madame ! Je veux jouer à chat comme vous avez dit tout à l'heure, ou à cache-cache comme vous voulez. Tout à l'heure vous avez dit "nous", le reste du troupeau est déjà caché ? Ils sont fort dis donc.

Le madame leur allaient bien, et ils pouvaient bien s'en accommoder juste une soirée. Dieu que ce serait amusant. Elles se tournèrent donc vers le jeune homme, un peu d’incompréhension dans les yeux quand la jeune femme la plus bavarde intervint, coupant court à toute élucubration de leur part. Elle les énervait celle-là. Elles la laissèrent parler, et informulèrent un #Bloclang dès qu'elle eut fini.

Si on écoute votre histoire, vous nous laisserez partir ?


Leur sort fusent donc et le rire cristallin s'échappe de leur gorge tandis que la dernière opte aussi pour les histoires, comme si elles allaient leur laisser le choix. Comme si l'idée de les laisser partir les avait seulement effleurées. Ils rirent encore un peu, puis se glissant derrière le trio, elles soufflèrent, un  sourire dans la voix.

Mon offre a expiré. Et aucune de vos propositions ne nous satisfait. Vous allez donc rester un peu.

Leur baguette laissa alors échapper un Legglutten Multiplicare, ayant pour but de clouer les trois au sol. Ce n'était pas la peine de vérifier qu'elles aient fait mouche. Non. Parce qu'elles ne les laisseraient pas trop s'éloigner quoiqu'il advienne.

Nous, nous avons un jeu intéressant, qui devrait vous plaire. Nous vous posons  une question, vous trouvez la bonne réponse et il ne vous arrivera rien. Sinon... Nous aviserons.

Pas de top départ formulé, rien ne pouvant les gêner, leur laisser croire à un choix possible. Il n'y aurait souvent qu'une bonne réponse. Et elles la connaissaient, c'était sûrement la raison qui les poussait à rester derrière ce masque.

Que savez-vous à propos de notre groupe ?

Parlons peu, parlons-bien.
Il leur faudrait réponse avant demain.  
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Liskuvo Kalsi, Mer 15 Mar 2017 - 14:48


Décidément bien étrange comme manière de faire. Déjà on s'incruste dans la vie des gens comme ça, ensuite on les menace, on les force à danser, ça commence à bien faire maintenant. Pour une licorne elle est vraiment pas cool celle-là. J'aurais préféré qu'elle nous donne sa corne et s'enfuie sans rien demander d'autre. Mais la v'là qui fait n'importe quoi. Elly se fait fermer le clapet par la licorne. Je fronce les sourcils. Elle est vachement douée cette bête.

Mais c'est qu'en plus elle est rapide. Ni une ni deux la voilà derrière nous. Bloquant le plant de retraite du ver luisant. Au moins c'est réglé comme histoire. On reste jouer avec la grande dame. Parfait. Je trépigne déjà d'impatience. Le soufflement dans mon dos me donne des frissons d'excitation. On va y aller hein ? Hein ? Hein ?

- Mon offre a expiré. Et aucune de vos propositions ne nous satisfait. Vous allez donc rester un peu.

Je ne retiens pas un sourire. Bien envie de me moquer du ver qui est bien empotée maintenant, déjà elle a voulu fausser compagnie à notre nouvelle amie et en plus de ça à cause d'elle l'offre a expirée. C'est vraiment dommage. Je lui adresse un regard meurtrier. L'air de dire "c'est TA faute". C'est vraiment quoi. Moi j'étais tranquille tout à l'heure. Sans Elly et le ver je serais tout seul avec cette jolie licorne. On se serait bien amusés tous les deux. Mais non. Faut que les gens viennent tout gâcher. Marre. MarreMarreMarre.

- Nous, nous avons un jeu intéressant, qui devrait vous plaire. Nous vous posons  une question, vous trouvez la bonne réponse et il ne vous arrivera rien. Sinon... Nous aviserons.

C'est beaucoup moins drôle que le chat mais soit. Au moins on va s'amuser un peu. Je suis doué en culture générale. En plus les règles sont bien définies et tout. C'est trop bien ! J'ai hâte de commencer. C'est elle qui doit commencer d'ailleurs, j'ai bien hâte de voir ce que ça donnera. Elle y va. Question piège c'est sûr. On commence toujours par une question piège, parce que sinon c'pas drôle.

- Que savez-vous à propos de notre groupe ?

La question est super mal formulée. Je fais la moue, dommage. Au moins j'ai la réponse. Si elle parle des races je sais, je sais je sais je sais. Je lève la main, tout fier.

- Moi je sais ! Votre groupe est là pour régner sur la forêt et pour empêcher les mauvaises âmes d'y pénétrer. Vous aimez bien jouer avec les autres et vous adorez qu'on ait peur de vous parce que sinon vous seriez chassées pour vos cornes et votre crin.

Ce disant je jette un regard appuyé au visage de la jolie licorne. Son crin est apparent de partout. Ca doit être l'envoyée du groupe, elle est là pour nous dissuader d'avancer en jouant avec nous. C'est vachement bien fait leur système. Je me retourne ensuite vers Elly et le ver en leur tirant la langue. J'ai trouvé la réponseuh. Et pas vous euh.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: A la découverte de la forêt

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 20 sur 23

 A la découverte de la forêt

Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21, 22, 23  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.