AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite
Page 21 sur 23
A la découverte de la forêt
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22, 23  Suivant
Liskuvo Kalsi
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: A la découverte de la forêt

Message par : Liskuvo Kalsi, Mer 15 Mar 2017 - 14:48


Décidément bien étrange comme manière de faire. Déjà on s'incruste dans la vie des gens comme ça, ensuite on les menace, on les force à danser, ça commence à bien faire maintenant. Pour une licorne elle est vraiment pas cool celle-là. J'aurais préféré qu'elle nous donne sa corne et s'enfuie sans rien demander d'autre. Mais la v'là qui fait n'importe quoi. Elly se fait fermer le clapet par la licorne. Je fronce les sourcils. Elle est vachement douée cette bête.

Mais c'est qu'en plus elle est rapide. Ni une ni deux la voilà derrière nous. Bloquant le plant de retraite du ver luisant. Au moins c'est réglé comme histoire. On reste jouer avec la grande dame. Parfait. Je trépigne déjà d'impatience. Le soufflement dans mon dos me donne des frissons d'excitation. On va y aller hein ? Hein ? Hein ?

- Mon offre a expiré. Et aucune de vos propositions ne nous satisfait. Vous allez donc rester un peu.

Je ne retiens pas un sourire. Bien envie de me moquer du ver qui est bien empotée maintenant, déjà elle a voulu fausser compagnie à notre nouvelle amie et en plus de ça à cause d'elle l'offre a expirée. C'est vraiment dommage. Je lui adresse un regard meurtrier. L'air de dire "c'est TA faute". C'est vraiment quoi. Moi j'étais tranquille tout à l'heure. Sans Elly et le ver je serais tout seul avec cette jolie licorne. On se serait bien amusés tous les deux. Mais non. Faut que les gens viennent tout gâcher. Marre. MarreMarreMarre.

- Nous, nous avons un jeu intéressant, qui devrait vous plaire. Nous vous posons  une question, vous trouvez la bonne réponse et il ne vous arrivera rien. Sinon... Nous aviserons.

C'est beaucoup moins drôle que le chat mais soit. Au moins on va s'amuser un peu. Je suis doué en culture générale. En plus les règles sont bien définies et tout. C'est trop bien ! J'ai hâte de commencer. C'est elle qui doit commencer d'ailleurs, j'ai bien hâte de voir ce que ça donnera. Elle y va. Question piège c'est sûr. On commence toujours par une question piège, parce que sinon c'pas drôle.

- Que savez-vous à propos de notre groupe ?

La question est super mal formulée. Je fais la moue, dommage. Au moins j'ai la réponse. Si elle parle des races je sais, je sais je sais je sais. Je lève la main, tout fier.

- Moi je sais ! Votre groupe est là pour régner sur la forêt et pour empêcher les mauvaises âmes d'y pénétrer. Vous aimez bien jouer avec les autres et vous adorez qu'on ait peur de vous parce que sinon vous seriez chassées pour vos cornes et votre crin.

Ce disant je jette un regard appuyé au visage de la jolie licorne. Son crin est apparent de partout. Ca doit être l'envoyée du groupe, elle est là pour nous dissuader d'avancer en jouant avec nous. C'est vachement bien fait leur système. Je me retourne ensuite vers Elly et le ver en leur tirant la langue. J'ai trouvé la réponseuh. Et pas vous euh.
Revenir en haut Aller en bas
Nyx Spero
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Déplacement

Message par : Nyx Spero, Mar 25 Avr 2017 - 20:38


RP avec Katerina Benett



Une nouvelle semaine avait déjà commencé. Une autre journée ennuyante s’était écoulée. Dormir, Manger, Cours. Voilà sa vie en ce moment. Une routine qu’elle n’aimait pas, qu’elle préférait éviter du mieux qu’elle pouvait. Elle marchait dans les couloirs du château, des élèves rodaient encore. Des Gryffondors, des Serdaigles, des Pouffsoufles… elle était une intruse dans cette partie du château. Elle venait de sortir de son dernier cours de la journée, sac sur l’épaule, visage neutre comme toujours. Elle se dirigeait vers sa Salle Commune, pour pouvoir ranger tous ses bouquins, des accessoires à présent inutiles, en fin de journée.

Arrivée dans son dortoir, elle déposa son sac au pied de son lit, et prit son paquet de cigarette où il y en avait certaines qui étaient composées de drogue. Elle le cacha dans sa cape noire, comme elle avait l’habitude de faire, et regarda par la fenêtre de son dortoir. Les profondeurs du lac… Sombre, mystérieux, elle aimait beaucoup cette ambiance qui régnait chez les Serpentard. Mais d’un côté, elle regretta beaucoup de ne pas pouvoir fumer par sa fenêtre, et d’être obligée de sortir pour ça, la plupart du temps.

Nyx avait sauté le diner, ce soir-là. Elle n’avait pas faim, et elle venait de fumer, ça lui suffisait amplement. Elle était là, assise dans un coin du Parc qui était plutôt bien caché. Personne en vue. Il faisait encore jour, mais le soleil commençait à se coucher. Elle regardait le Lac et la forêt au loin. Ces deux endroits qu’elle préférait le plus dans l’enceinte de Poudlard. D’accord, la forêt n’était pas entièrement dans l’enceinte de Poudlard, mais une grande partie y était. Elle avait passé des soirées entières, voir des nuits entières dans cette forêt. Tout était si tranquille quand la nuit surgissait, elle en était même impressionnée des fois.

Elle était encore plongée dans ces pensées, pendant que les autres était tranquillement entrain de dîner. Elle avait une cigarette allumée à la main, qu’elle ne tarda pas à emmener à ses lèvres, pour en prendre une bouffée et recracher la fumée par la suite. Nyx savait très bien que c’était mauvais pour elle, mais elle s’en fichait. Elle s’en fichait de beaucoup de choses actuellement. Cependant, l’une des choses à laquelle elle pensait sans cesse en ce moment, était son avenir. Elle allait partir de son manoir familial sans laisser de traces derrière elle. Mais elle ne s’inquiétait pas pour sa famille, elle savait très bien qu’ils se porteront mieux sans elle.

Le couvre-feu allait bientôt sonner, mais pour Nyx, celui-ci n’existait pas. Lorsqu’elle se faisait prendre hors de son dortoir après l’heure autorisé, elle trouvait ça amusant. Deux jours plus tard, elle recevait toujours un courrier de ses parents, en lui faisant la morale et en lui disant qu’elle leur faisait honte. Un sourire sur son visage en repensant à son dernier courrier de la part de ses parts. « Pourquoi tu ne peux pas être tranquille comme ton frère ! » disaient-ils. Nyx prit une autre bouffée de sa cigarette, en laissant la fumée pénétrer dans ses poumons.

Elle décida de se lever. Sa tête lui tournait un peu en se levant. Faute de la drogue. Elle resta un moment-là, avec sa cigarette, à regarder la forêt. Elle était indécise, mais finalement, elle décida de marcher vers celle-ci d’un pas lent. Elle n’était pas pressée, elle avait toute la nuit devant elle. Elle traversa donc le Parc, en fixant cette forêt qui l’appelait, cigarette au bec, sans vérifier si la voie était bien libre…  
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Merry K. Harper, Mer 10 Mai 2017 - 21:48


PV Albus Lupin


Merry avait bu. Beaucoup bu. Même trop bu. Mais c'était pas bien grave, elle était bourrée et contente. Elle en avait marre d'être tout le temps plongée dans les cours à tout bout de champ. Toujours en train de réviser réviser réviser. Et c'était quand les vacances ? Les élèves avaient le droit aux vacances, mais elle trouvait que ce n'était pas assez régulier. Si elle pouvait être en vacances deux fois pendant six mois... ça serait pas mal après tout. Quoi de mieux que de ne pas aller en cours, de ne pas s'embêter avec les cours à longueur de journée, à longueur d'année. Ca commençait à bien faire. Ou alors, il fallait apprendre en s'amusant. Comme ce qu'allait faire Merry à l'instant présent en fait. Elle avait bu certes. Mais elle et la botanique, ça faisait presque un maintenant. Alors elle voulait absolument bosser sur le terrain. Et quoi de mieux que la forêt interdite pour ça. Il y avait des plantes et des arbres à longueur de forêt.

C'est donc toute joyeuse, bien que très alcoolisée, que la rouquine se rendit rapidement dans la forêt interdite, malgré les interdictions qu'elle connaissait très bien. La lune était déjà haute dans le ciel et aucun nuage n'était à l'horizon. Merry était tranquille et n'avait même pas besoin de lumière pour s'aventurer jusqu'à la lisière de la forêt. Elle lança un simple #Lumos en se faufilant entre les arbres, prête à dénicher le parfait arbre pour étudier son petit bazar. Un conifère ? Bof, il y avait mieux à étudier, tout le monde savait comment fonctionnait un sapin au pire. Mais par contre, cette belle petite fougère pas loin l'intéressait pas mal. Oui oui, une fougère. Dans la famille des Trachéophytes. Avec plein de tissus conducteurs appelés xylème et phloème primaire, sisi. C'était chouette à savoir. Même s'il y avait mieux. Ca aurait été plutôt sympa de disséquer la bête pour étudier plus en détail comment elle se présentait, mais c'était pas trop possible en pleine nuit. Alors la Harper se contenta d'arracher une des feuilles, une mégaphylle que ça s'appelait. Une de grande taille comme la plupart des autres feuilles. Avec plein de nervures - formées de xylème et phloème primaire, à ne pas oublier - dessus. D'ailleurs, elle se demandait si cette fougère n'était pas un Polypode. Il y avait de belles frondes formées d'un beau pétiole et d'un limbe découpé en folioles. En plus, ces feuilles là ! Elles étaient pas bêtes. Elles ont un tissu protecteur primaire. Un petit épiderme sympathique avec une cuticule et des stomates. Et surtout, un sclérenchyme, tissu de soutien primaire lignifié. Une belle plante en somme !

Revenir en haut Aller en bas
Albus Lupin
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Albus Lupin, Mer 10 Mai 2017 - 23:04


PV avec Celle qui aime bien le lé


 Tour de garde terminé, enfin. Ca fait plaisir. Bon pour repartir il va bien falloir m'éloigner de cette école. Bah oui, on peut pas transplaner ici. Heureusement que j'ai mon permis de transplanage et pas mon permis de pas transplanage, car c'est un permis de transplanage. Sans ça, pas de transplanage, permis de transplanage. Je me retrouve dans le hall d'entrée du château, les portes vont se fermer juste pour moi. C'est sympa. La visite est terminée, un peu trop rapidement d'ailleurs. Par où partir? Rejoindre Pré-au-Lard pour transplaner où m'engouffrer dans les ténèbres de la nuit, de la forêt et de tous les mystères qui l'entoure... Certains n'en sont jamais revenus... J'entends déjà certains me crier "stoppeuh!"... Haha, allez on y va, ça va être drôle.

Je m'élance d'un pas sûr vers cet endroit si mystérieux que je connais si bien. Peut être vais-je revoir mes copains sombrals. Si je repartais avec un d'eux? Ou au moins leurs dire bonjour, braves bêtes. Je passe devant le lac, dans le parc. Il fait complètement nuit, on y voit presque rien ici. Un petit #Lumos, ça ne mange pas de pain. Ma nouvelle baguette me convient parfaitement, c'est super. Je ne pouvais rêver mieux, puissante et polyvalente. Mangemorts, prenez garde! Je vais botter des fesses. Certains auront le bras moche et qui est mou.

J'arrive enfin en lisière de forêt. Soudain je me stoppe. Je regarde une dernière fois derrière moi et murmure un "à bientôt". Requitter cet endroit familier, c'est étrange non? Une deuxième fois. Pour moi, c'est trois de trop... Ce lieu représente tellement la magie à l'état pur, entre ces murs j'y ai appris à canaliser ma magie, à l'approfondir, à la faire accroître et la développer. Entre ses murs j'ai vu ce qu'on pouvait en faire, j'y ai vu des choses étonnantes et des gens... Bref.

Je laisse paraître un petit sourire. Je pivote vers ma destinée et m'engage, sûr de moi. Un au revoir, ce n'est pas un adieu. On finira toujours par se revoir si on en a envie. Je suis tourné vers l'avenir, vers les prochaines semaines qui s'annoncent, elles seront palpitantes même si les précédentes ont été riches en émotion.

Je marche assez rapidement, je suis pressé, mes sombrals me manquent haha. Peut être qu'après le phénix j'en prendrais un? Déjà, avec la dépense du très grand manoir, j'ai plus grand chose. Pff... Un héritage ça se gaspille vite. Merci papy, merci mamie. Ouais, mon grand-père va me manquer, mais l'autre truie... Hum. Perdu dans mes pensées une bras dans la poche de mon jean, mon grand manteau en arrière, je n'avais même pas vu que j'étais presque à la limite de la zone anti-transplanage. Je vais pouvoir bientôt quitter cet endroit qui me hante par moment, que je ne peux me défaire et qui reste dans ma tête, à chaque instant.

Si je ne me trompe pas, les sombrals ne sont plus qu'à une quinzaine de minutes à pied. Mais... C'est quoi ce truc par terre là-bas? Un préfus? Je m'avance et me rend compte que ça émet de la lumière. L'heure est grave et il n'est pas 18h15. Non ça va, c'est qu'une gamine de cette école... Hors de son dortoir... Ah d'accord... Je m'approche d'elle, cette rouquine... Je vois une rousse, oui une rousse, beaucoup de rousseur... Sûrement un petit peu c*nne sur les bords... Rousse, chacun ses défauts hein... Je taquine, je les aime bien, parfois, au feu de bois.

Je lui tapote l'épaule:
"Tu devrais pas être là toi... Que fais-tu à cette heure tardive?"

Du rouge sur son uniforme, je le vois. Jaune c'est mieux, enfin, quand j'y étais. Drôle d'odeur non? Éthanol? Mais c'est qu'elle a bu en plus! Mais que fait la police? Ah bah oui c'est moi, bon on va mettre ça entre parenthèse du coup... Mais que font les parents? Sérieusement, laisse pas traîner ta fille... Si j'étais son père je lui mettrai bien un gogo gadgeto coup de poing américain dans sa gue*le. Ca fera du bon thon... ting, ting ting, Poisson!

Bref je m'égare, revenons au "boulot" quoique je suis même plus en service, autant m'en moquer du règlement. Je suis aveugle, je suis la police non? Je suis Albus Montagné.

"Gamine, tu sens l'alcool... Se prendre une cuite puis aller dans la forêt, seule, où personne ne peut t'entendre crier, c'est pas très malin. Relève toi et lâche moi ça. Je vais te raccompagner jusqu'au château."

Je vais pas l'embarquer, je suis pas méchant à ce point et elle a l'air sympa, on a envie d'être pote avec. Mais c'est qu'elle le lâche pas son truc entre ses mains! C'est quoi, une plant? Une feuille? A fumer sûrement, on les arrête pas les junkys hein. Ils sont partout. Jean ai marre. Il y en Aza-ssez.

Je m'accroupi à ses côtés:
"Sur quoi tu t'attardes?"

Ca fait un moment qu'elle n'a pas bougé... AVC? Elle est peut être morte, on ne sait pas... Ou faut lui parler dans une autre langue.. Ovaaaale... On sait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Merry K. Harper, Jeu 18 Mai 2017 - 11:58


Merry était obnubilée par sa plante. Pourquoi, elle ne savait pas. Mais elle trouvait ça joli. Il fallait qu'elle envisage d'en mettre un dans sa chambre. Sa chambre bien monotone malgré les magnifiques créatures qu'elle avait avec elle. De toute manière, même une plante serait toujours mieux que l'absence de ses parents qui se faisait ressentir... Jamais une petite lettre, un colis pour faire comprendre à leurs enfants qu'ils pensaient à eux. Si, bien sûr, les seuls courriers qu'ils avaient étaient des réprimandes à cause de leurs mauvaises notes, rares pour Merry, ou pour leur annoncer qu'ils ne pouvaient pas rentrer pour les vacances. Merry commençait à se demander si ses parents les aimaient vraiment son frère et elle.

Et puis il y avait son petit frère aussi qui lui manquait. Son petit chouchou avec qui elle passait tant de temps en étant chez elle. Sa petite perle pleine d'amour, d'affection et d'innocence. C'était son frère quoi... Elle l'aimait énormément et ne pouvait le voir autant qu'elle le voudrait. Et s'il n'y avait que ça. Entre sa famille qu'elle ne voyait pas, il y avait son boulot qui devenait de pire en pire. C'était pénible à la longue de servir des ivrognes tous les soirs jusqu'à pas d'heure qui ne passaient leur temps qu'à commander de l'alcool. Alcool dans lequel elle se noyait finalement ce soir pour oublier ses soucis. La rouquine se sentait un peu seul malgré les relations qu'elle avait à l'intérieur de Poudlard. Elle était pourtant aimée, avait de quoi bien vivre. Mais sa famille était un point essentiel dans sa vie. Bien sûr, elle ne pouvait en parler à son frère... lui qui s'entendait si mal avec leurs parents pour on ne savait quelle raison. Aucun effort fait des deux côtés, s'en était aberrant. Et déprimant.

Mais tant pis, maintenant elle buvait, elle parlait presque aux fleurs et aux plantes parce qu'elle les trouvait jolies. C'était nul mais marrant. Et ça lui faisait passer le temps en plus de ça. Puis, si ça pouvait l'aider à s'endormir cette petite sortie nocturne. Prendre l'air avant de piquer un somme c'était la meilleure des choses à faire. Si seulement elle ne s'était pas faite avoir par l'autorité... Merry n'avait pas entendu ces pas se rapprocher d'elle tant elle était fan de sa plante. Si bien que la main qui se posa sur son épaule à plusieurs reprises en quelques secondes la fit sursauter tandis qu'une voix d'homme retentissait. Ce qu'elle faisait là ? Heu bah, elle étudiait les plantes. Mais pourquoi il ne l'engueulait pas ? Il avait pas tord, c'était pas malin d'aller dans la forêt interdite complètement torchée. Si elle était tombée sur des créatures ou une personne qui n'était pas là pour se préoccuper d'elle comme le faisait cet homme, elle aurait été pas mal dans la m*rde jusqu'au cou. M'enfin, de toute manière c'était trop tard et l'inconnu n'avait pas l'air bien méchant.

- Sur quoi tu t'attardes ?

- Une fougère. Mais ça n'a pas d'importance.

Sans attendre plus longtemps, la rouquine lâcha son bout de plante et tourna la tête vers l'homme quelques secondes pour lui sourire. C'est qu'il était pas mal en plus. Pour une fois qu'elle tombait sur une personne intéressante en pleine expédition nocturne loin du château. Elle en avait de la chance. Mais quel âge il pouvait bien avoir ? Non, Merry. Chut, arrête de te faire des idées. Il n'était même pas à Poudlard, sinon elle l'aurait déjà vu. Et se serait déjà attardée sur son visage angélique.

- Et vous, pourquoi vous êtes-là ?
Revenir en haut Aller en bas
Albus Lupin
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Albus Lupin, Dim 21 Mai 2017 - 3:26


La jeune femme arrêta de faire une fixation sur cette plante, à mon plus grand bonheur. Elle souriait ce qui la rendait encore plus jolie. Elle m'observe, me regarde dans les yeux et je maintiens ce regard, droit dans ses yeux. La rouquine me pose une question, là même que j'ai lancé il y a quelques secondes. Je fais un petit rictus. Même si elle sent fortement l'alcool, qu'elle n'est pas forcément en très grande forme, on peut rigoler avec elle:

"Est-ce comme ça qu'on parle aux adultes? A ses aînés? Je dirai mieux, est-ce comme ça qu'on parle à un auror qui est venu faire un tour de garde à Poudlard après les événements récents? Je te signale que c'est pour ta protection hein"

Je lui tire la langue en signe de provocation. Ah très mature ça Bubus, vraiment le roi des champions... Bref, il est temps d'être un peu plus sérieux!
Je retourne le côté gauche de mon long manteau pour laisser paraître ma plaque du ministère accrochée sur la poche intérieure, qui couvre pile mon cœur quand ma tenue est bien présentée. Ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. Haha. Je devrais même m'en excuser mais flemme intense, il est trop tard pour ces sottises.

Je me retourne après cette nouvelle pouvant être surprenante et avance de quelques pas. Mes pas se font entendre entre les bouts de bois qui craquent sous mes semelles ou mes pieds qui glissent sous les feuilles un peu humide de cette forêt profonde... Après avoir fait une dizaine de pas je me retourne vers la rouquine et la regarde avec le sourire le plus chaleureux que j'ai en stock. J'en ferme les yeux un instant et laisse un petit rire s'installer avant de reprendre.

"Viens la botaniste, on a un peu de route avant de revenir au château, c'est que t'as fait de la route pour arriver ici. Il n'y a presque plus les sortilèges de protection..."

Je la regarde attentivement, mes yeux se plissent, mon sourire disparaît. Chaque détail compte... Elle sourit mais ce n'est que l'image qu'elle renvoie... Une image basée sur des mensonges... Même si son sourire semble sincère, elle est préoccupée, c'est un fait... Quelque chose la travaille, en tant que gentleman je ne peux pas laisser passer ça. Une fille en détresse, je peux donner conseil, je ne suis vraiment pas un monstre ce soir. Cette gryffy révèle ce qu'il y a de meilleur en moi, incroyable. Ca se trouve ce sont des problèmes de cœur? Les filles et moi à Poudlard... Cette fameuse septième année... Aaaaah...

Je me sors de mes pensées et lui demande:

"Tu me diras ce qu'il te tracasse sur la route? Au fait, pour être direct miss... Moi c'est Albus. Enchanté!"

Faire l'officiel, le grand auror? Nan c'est bon il est tard et je ne risque rien avec une si jolie fille en ma compagnie. Ce n'est pas elle qui va me trahir.

Je pense qu'elle a besoin de rire, je vais faire un peu le pitre. Comme à mon habitude. Je lui refais un sourire et à la limite du crie, les mains sur les cotés de mes lèvres pour dirigé ma voix:
"Bon la rouge tu te dépêches? Je vais tout de même pas te faire monter sur mon dos!!"
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Merry K. Harper, Mar 23 Mai 2017 - 21:18


Les plantes, les fleurs, le printemps, les odeurs, les oiseaux, le soleil. Tout ce qu'il fallait à Merry pour se sentir au mieux malgré le fait qu'elle se trouvait au beau milieu de la nuit et qu'à cette heure-ci, les oiseaux dormaient, le soleil était couché et les fleurs refermés sur elle-même. Elle les comprenait un peu en fait. Elle aussi avait tendance à se refermer. Juste, elle se retrouvait dans un cycle décalé des fleurs. La journée elle était fermée et la nuit ouverte. D'autant plus si elle avait bu. Ce qui était bien évidemment le cas.

Mais la rouquine ne pouvait parler à personne la nuit. Tout le monde dormait, enfin, la plupart des élèves, ses animaux ne pouvaient pas la comprendre et les fleurs non plus... Quel végétal aurait pu la comprendre de toute manière. Aucun. Les plantes n'avaient pas de conscience. Rien. Elles ne pensaient pas, ne souffraient pas. Mais elles continuaient tout de même à se refermer sur elles-mêmes pour se protéger du monde extérieur. Merry aurait aimé pouvoir être comme elle, avoir la capacité de ne pas souffrir. Enfin, ça restait quand même des belles plantes. Et en parlant de belles plantes, elle en avait une belle à côté d'elle. La rouquine admirait l'individu à côté d'elle qui, on pouvait le dire, n'avait pas le plus dégueulasse des visages hein. Il était franchement pas mal et si elle n'avait pas déjà Peter aurait peut être tenté quelque chose... Quoique non, elle n'était pas comme ça. Mais bon, elle aurait très bien pu sympathiser un maximum avec lui, pour que par la suite il se passe quelque chose... Non arrête de rêver Merry, c'est débile.

Néanmoins la Harper avait l'occasion de pouvoir discuter avec le jeune homme. C'était d'ailleurs lui qui engagea la conversation, réprimandant d'abord la lionne qui constata qu'elle était face à un Auror qui ne se fit pas prier pour lui montrer son insigne. Se mordant la lèvre, Merry tenta de reprendre une certaine contenance, cherchant à retrouver son sérieux malgré son état d'ivresse particulièrement avancé. Mais ça allait encore. Enfin, il lui tirait la langue alors... c'était qu'il ne se prenait pas au sérieux. Ce qui ne l'empêcha de faire quelques pas pour prendre le chemin du retour. Dans la tête de Merry ça sonnait comme " Nooon ne pars pas inconnu ! ". Il fallait qu'elle lui emboîte le pas mais n'en ressentait pas spécialement la force. Jusqu'à ce qu'il se mette à lui parler de ce qui la tracassait. Comment il avait vu ? Trop fort ce... Albus. Il n'avait pas un prénom des plus déméritant.

- Bon la rouge tu te dépêches? Je vais tout de même pas te faire monter sur mon dos!!

- Ah bah pourquoi pas écoute...

Merry marmonna ces quelques mots espérant qu'il ne l'entende pas. Ca serait légèrement déplacé de dire ça à un homme de son rang... D'ailleurs il avait quel âge lui ? Il avait pas l'air si vieux que ça, la rouquine l'avait peut être même aperçu un jour, il y a un long moment. Non, elle s'en serait souvenue. Un si joli visage. Bref. La Harper secoua légèrement la tête, sortant de ses pensées et finit par se lever, emboîtant le pas à l'Auror qu'elle ne tarda pas à rejoindre. Elle hésita une seconde avant d'essuyer ses mains sur son jean qui avaient recueillis un peu de terre durant son cours de botanique personnel en plein milieu de la nuit. Voilà, c'était plus propre.

- Hé heu, dis moi... Albus ? Je peux te tutoyer ?

Sans attendre de réponse de sa part, espérant que ce serait oui, la rouquine s'apprêta à reprendre lorsqu'elle vit une belle branche arriva droit vers elle. L'évitant de justesse, la rouquine se décala brusquement et poussa sans le vouloir son interlocuteur. Oups. La boulette. Les joues rosies par la honte et la gêne, Merry replaça une mèche derrière son oreille avant de se remettre à parler.

- Pardon, c'était compliqué d'éviter la branche et une personne en même temps. Tu as l'air plus solide que moi en te faisant bousculer plutôt que moi contre une branche...

Mais qu'est ce qu'elle racontait. L'alcool et elle ça n'allait vraiment plus décidément. Il faudrait qu'elle envisage d'arrêter... Enfin, il fallait avant tout qu'elle décuve un peu. Ca allait être folklo le réveil du lendemain.

- Donc je disais, comment tu as remarqué que quelque chose me... travaillait?
Revenir en haut Aller en bas
Albus Lupin
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Albus Lupin, Mar 23 Mai 2017 - 22:58


La jeune femme se relève doucement mais avec grâce. Laissant son uniforme ondulé un instant. Elle marmonne quelque chose d'inaudible. C'est peut être en rapport avec ma dernière phrase. Ca serait plutôt drôle. J'en lâche un petit rire discret et sourit comme il se doit. Elle se rapproche de moi et vient se présenter à mes côtés. La rouge marche et me suit. Qui aime me suit j'ai envie de dire! J'ai l'impression d'avoir lancé un froid sur cette discussion. Mon badge d'auror est-il si imposant que cela? Dois-je ne plus jamais le sortir? Mais il est si beau, il brille presque. Mais son geste détendu, son geste drôle et un peu enfantin se voulait bien plus chaleureux. Et ça, la gryffondor l'avait bien compris. Le froid ne fut que de courte durée, enfin si je puis dire, la jolie rousse me parle.

"Hé heu, dis moi... Albus ? Je peux te tutoyer ?"

Me tutoyer, j'en suis un peu surpris, je m'y attendais pas. Tutoyer un auror, en est-elle vraiment capable? Va-t-elle tenir la pression? Qu'est-ce que je vais manger ce soir? Tant de question sans réponse...

Même pas le temps de réagir, une nouvelle péripétie. Je vois une branche en face de nous, à une dizaine de mettre, je marche vite, elle me suit, sur mes talons. Je regarde du coin de l'oeil en espérant qu'elle ait vu l'obstacle. Je sais qu'elle n'est pas sobre, loin de là mais quand même... C'est voyant et je ne vais pas faire le baby-sitter avec une jeune fille qui doit avoir un peu moins de la majorité. On s'en rapproche dangereusement, j'envisage de me baisser mais pas le temps, la demoiselle me pousse sur le côté pour l'esquiver de justesse. Je fais un pas de côté juste pour qu'elle et moi passons cet obstacle. Elle resta un instant comme ça, ses mains sur moi avant de se replacer. Elle baissa la tête timidement, ses joues rougissent et replaça une mèche derrière son oreille, toute gênée. Je la regarde avec un large sourire, ça ne m'a pas dérangé, au contraire ça m'a fait rire mais le plus drôle reste sa réaction après son geste. Ses joues ne sont plus que rosées mais assez rouges haha. Toute confuse, elle essaye de s'excuser:

"Pardon, c'était compliqué d'éviter la branche et une personne en même temps. Tu as l'air plus solide que moi en te faisant bousculer plutôt que moi contre une branche..."

Elle est trop mignonne, mais elle en a pas besoin voyons. Il n'y a pas mort d'homme. Je rigole d'avantage avant d'essayer de comprendre ses mots. C'est un peu confus mais elle dit clairement que je suis solide donc assez musclé. Héhé mais quel champion je fais. Retombons un peu de notre nuage voulez-vous?

"Donc je disais, comment tu as remarqué que quelque chose me... travaillait?"

Hum qu'est ce que c'est compliqué, vraiment wow... On va quand même lui expliquer brièvement à cette jeune alcoolo... Dont je ne connais pas le prénom! Mais oui elle ne m'a rien dit sur elle, comment puis-je l'appeler ou pire: trouver un surnom pour l'embêter?! Tant de cruauté...

"Tu viens seule, dans un lieu paumé, fortement alcoolisée de nuit... Tu me fais quelques faux sourires avec un ton assez faux pour m'assurer que tu vas bien. Tu ne penses pas que c'est assez grillé comme cela? Perso, je le pense. Mais avant tout jeune fille, votre prénom s'il vous plaît. Qu'on soit dans de bons termes. Bien sûr moi aussi je me permets de te tutoyer, cela va de soit. Comme ça on est à égalité, enfin quand tu m'auras dit ton nom, miss gryffy."

Je la regarde en souriant. Doucement, je viens poser une main sur son épaule, je me veux rassurant. Cela se voit, cette jolie rousse ne veut que du réconfort et un peu d'attention. D'une voix basse, douce et chaleureuse je lui dis :
"Raconte moi ce qu'il se passe, je ne suis peut être qu'un inconnu à tes yeux mais je reste néanmoins une oreille attentive. Et si mon statut peut te déranger, je ne suis plus en service, tu peux tout me dire. Je ferai de mon mieux pour t'aider ou pour que tu décroches un vrai sourire sans aucun tracas dans la tête."

Pour la rassurée, la faire sentir bien, dans un confort assez relatif mais surtout en confiance, je viens lui frotter assez rapidement le dos. Je veux tout d'abord qu'elle se confit à moi, c'est étrange hein? Je veux le bien d'une inconnue comme ça, sans méchanceté ni rien. Suis-je enfin moi-même après toutes ces années? Grâce à elle? Elle, cette jeune fille dont je ne connais même pas le prénom. Vraiment étonnant. Bref je ralentis doucement le pas, laissant ainsi plus de temps à son histoire, pour ne pas l’essouffler trop vite et pour ne pas la brusquer. Je veux qu'elle soit à l'aise avec moi comme elle le ferait avec quelqu'un de proche. Je continue de la regarder avec cet air bienveillant et ce sourire rassurant et chaleureux. J'espère qu'elle appréciera la démarche.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Merry K. Harper, Mer 31 Mai 2017 - 18:58


Merry sentait l'alcool. Assez fortement. Et il aurait fallut avoir le nez vraiment bouché pour ne pas sentir cette odeur qui traînait à plusieurs mètres de là. Depuis au moins le début de la forêt jusqu'à l'endroit où elle s'était trouvée quand l'Auror était arrivé. Ce bel Auror qui au contraire de ce qu'elle pensait, ne l'avait pas arrêté pour infraction au règlement de Poudlard. Triple infraction même. Alcool, sortie de nuit, et entrée dans la forêt interdite. C'était ti pas beau ça ? Assez d'un seul coup pour la faire renvoyer de Poudlard en quelques secondes seulement. Mais non, lui il s'en fichait. Il était de son côté apparemment. Enfin, peut être pas. Mais il n'avait pas l'air de vouloir la dénoncer ce qui était une bonne chose après tout, Merry n'allait pas lui en vouloir de ne pas faire son métier. D'autant plus qu'elle appréciait sa compagnie.

Le simple fait de marcher aux côtés de cet homme rassurait la rouquine qui avait l'impression de ne rien craindre du tout. Comme si elle sentait que rien ne lui arriverait en sa présence. Elle ne savait pas d'où lui venait ce pressentiment. Mais si elle l'avait, ce n'était pas pour rien. C'était qu'elle avait raison de l'avoir. De le penser. De le sentir. Mais n'allez pas vous imaginer que c'était pour ça qu'elle s'était rapprochée de lui pour éviter la branche, non non ! En plus il n'avait rien dit concernant ça ! C'était une bonne nouvelle tout de même. Comme si un adulte, qui plus est, un auror, aurait accepté un tel rapprochement de la part d'une élève. D'ailleurs, il enchaînait même sur un autre sujet... peut être que ça l'avait gêné enfin de compte. Ou alors il se préoccupait juste de l'état de la lionne. C'était aussi possible. Elle n'aurait jamais le fin mot, pas aujourd'hui en tout cas. Elle n'était pas dans sa tête.

- Raconte moi ce qu'il se passe, je ne suis peut être qu'un inconnu à tes yeux mais je reste néanmoins une oreille attentive. Et si mon statut peut te déranger, je ne suis plus en service, tu peux tout me dire. Je ferai de mon mieux pour t'aider ou pour que tu décroches un vrai sourire sans aucun tracas dans la tête.

Un vrai sourire ? Ce n'était pas gagné. Sa vie n'était pas des plus joyeuses en ce moment. Ca n'allait pas, c'était un moment de sa petite vie qu'elle voulait passer au plus vite. La rouquine ne supportait pas être dans cet état. Elle qui était de nature joyeuse et optimiste, elle ne parvenait pas à l'être dernièrement et ça ne faisait que l'agacer et la déprimer d'autant plus. L'horreur. Ca devait être autant insupportable pour elle que pour les autres malgré le fait qu'elle gardait une façade relativement animée et assez joyeuse la plupart du temps pour que personne ne lui pose de questions. Mais ce soir, il était tard, et elle en avait plus qu'assez de garder tout ça pour elle... De toute manière il ne la connaissait pas. Quelle chance pour qu'il retombe sur elle un jour ? S'il n'avait que son prénom ça irait.

- Je m'appelle Merry.

La rouge et or se racla la gorge avant de continuer.

- Ma vie est un peu bordélique en ce moment on va dire. Et je suis fatiguée. J'ai hâte que l'année se termine pour relâcher la pression des cours, mais d'un autre côté, je n'ai pas envie de rentrer chez moi. Je n'ai pas envie de subir encore et encore l'absence incessante de mes parents et celle de mon frère qui va sans doute profiter des vacances pour s'échapper je ne sais où. Mais mon plus jeune frère me manque... Le coup de ras le bol de ma vie en quelque sorte.

Merry n'en dit pas plus, ne sachant que dire d'autre. Elle-même se retrouvait perdue dans ses pensées, dans son esprit et ne savait pas tout remettre en ordre elle-même. C'était fatiguant.

- Enfin bon, ça passera bien un jour !
Revenir en haut Aller en bas
Albus Lupin
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Albus Lupin, Jeu 1 Juin 2017 - 21:23


La jolie rousse commence à parler, à penser, à s'imaginer ce qu'elle dira à moi, son interlocuteur. Tout d'abord, un prénom. Ses lèvres prononcent ce mot qui me marque: Merry. Un prénom à part, particulier. Je ne l'ai encore jamais entendu mais il ne me déplaît guère. Comme celle qui le porte. Quelques secondes de silence, un raclement de gorge et la revoilà repartit. Ses problèmes racontés en quelques phrases, abrégées, comme si elle voulait faire de même avec sa douleur. Son mal-être, sa tristesse. Une pauvre fille en détresse ne cherchant qu'une lumière à laquelle s'accroché. Un homme pourrait l'être. Mais pourrais-je être cet homme? Idiotie, je ne la connais pas, elle ne me connait pas. Un écart d'âge assez marqué et sûrement une situation amoureuse bien différente de la mienne. Personne ne laisserait une si jolie lionne sans lion.

D'une phrase brève et marquée d'une intonation particulière, Merry me fait très clairement comprendre qu'elle ne veut pas s'étaler. Alors n'en parlons pas, je ne veux pas voir ne serait-ce qu'une larme couler de son joli visage. Je ne vais pas la rendre plus triste qu'elle ne l'est déjà, justement c'est tout l'opposé: je veux la rendre heureuse. Cette inconnue me fait une drôle d'impression, je suis là à la servir.

Mon visage infligé, juste un instant mais je ne m'en aperçois pas tout de suite. Non, sans le vouloir et sans le contrôler je le fais. Comme si le malheur de l'inconnue me marquait profondément, comme si elle était une connaissance de longue date. Perturbant n'est-ce pas? Très vite je me reprends, un sourire, une, deux, trois tapes sur l'épaule de la jeune fille. Mon sourire se veut de plus en plus amical, chaleureux, bienveillant. Je veux l'aider mais je ne sais comment faire. Aucun moyen mais toute l'envie. C'est ce qui me dérange un peu. Frustration. Oui c'est ce qu'il me définie bien en ce moment.

On marche doucement, la forêt s'éclaircie un peu. On arrive en lisière. Malheureusement ça passe relativement vite mais le temps est encore présent. J'ai de la chance enfin on... Oui on... Un silence, petit certes mais présent. Que dois-je faire ou dire? J'y réfléchie, trop longtemps peut être. Je me lance, j'entends déjà ma voix résonner alors que je ne sais pas quoi dire. Un regard sur le côté, sur la magnifique rouge qui me tient compagnie, je rougis doucement et tourne la tête un instant pour qu'aucune remarque ne soit faite:

"Et... Euh... Je vois pour ta vie de famille, j'espère de tout coeur que ça s'arrangera!"


Mais je suis bête... Elle voulait mettre fin à cette discussion, vite changeons! Précipitation, un peu de temps de latence...

"Et sinon toi... Ca se passe comment Poudlard? Quelle année? Pas trop d'histoire? Surtout après les récents événements mais n'en parlons pas, j'ai pas envie de gâcher un si joli moment avec une belle rencontre."

Oups, un peu trop flatteur tout ça. Mon instinct de séducteur prend le dessus, comme toujours. Bubus le bourreau des cœurs.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Merry K. Harper, Dim 4 Juin 2017 - 12:31


Merry commençait à se demander pourquoi elle se confiait à un inconnu. Pourquoi elle lui racontait une partie de sa vie alors qu'elle ne le connaissait même pas, ne savait pas qui il était réellement. S'il s'était foutu d'elle en disant qu'il était Auror alors que ce n'était pas le cas ? Une simple personne qui traînait par là et qui aurait pu lancer un sortilège pour faire apparaître ce badge ? Non, c'était quand même peu probable... Merry ne s'était même pas souciée de quoique ce soit et lui avait fait confiance aveuglement. Comme si elle sentait qu'elle pouvait avoir confiance en lui. Comme s'il dégageait ce petit quelque chose qui lui disait qu'elle pouvait compter sur lui, comme un ami de longue date. Un vrai ami, qui ne nous abandonnerait jamais.

C'était ce ressenti qui avait poussé Merry à parler un peu de sa vie à cet Auror, Albus. Mais elle n'avait pas souhaité plus s'étendre sur le sujet, préférant parler d'autre chose. Si elle l'avait rencontré, ce n'était pas non plus pour rien, et elle ne voulait pas lui bassiner les oreilles à lui raconter ses problèmes personnels. Autant en savoir un peu plus sur lui après tout. Qu'est ce qu'il pouvait bien faire là au beau milieu de la nuit ? Question bête... c'était évident. Avec l'attaque de Poudlard qui avait eut lieu dernièrement, c'était logique qu'il soit là pour surveiller. C'était son métier après tout et pour une fois que le ministère tentait de bien protéger les élèves. Oui Merry ne se sentait pas spécialement en sécurité si les Aurors étaient là pour les protéger. Elle ne faisait confiance qu'à elle-même dorénavant pour sécuriser elle-même ses arrières. Mais cet Auror était différent, et cela se sentait qu'il assurait la sécurité de ceux qui l'entouraient. Il le montrait. Ca se voyait sur lui. Même s'il n'était plus en service. Et pour cela, Merry l'appréciait plutôt bien, même si elle ne le connaissait absolument pas. Mais bon... la première impression était souvent la bonne.

- Et sinon toi... Ca se passe comment Poudlard? Quelle année? Pas trop d'histoire? Surtout après les récents événements mais n'en parlons pas, j'ai pas envie de gâcher un si joli moment avec une belle rencontre.

Albus avait vaguement répondu concernant sa famille, changeant vite de sujet. Ce que la rouquine appréciait. Elle ne voulait pas s'étendre plus que ça sur ses soucis familiaux. Même si les soucis à Poudlard n'étaient pas forcément mieux. Le terme belle rencontre fit néanmoins rougir la jolie rousse qui pria pour que la nuit masque les rougeurs qui apparaissaient sur ses joues. Un sourire sur les lèvres, elle ne tarda pas à répondre, laissant les mots sortir comme ils venaient.

- Oh des histoires on en a tous, surtout à Poudlard... Avant l'attaque ça se passait plutôt bien, mais maintenant on est pas mal tendus, on se méfie de tout le monde. Enfin, je pense que c'est le ressenti de chacun. Personnellement, j'ai du mal à accorder ma confiance à quelqu'un, surtout depuis que l'on se doute que des élèves ne sont pas si innocents que ça. Enfin, c'est du passé maintenant, j'espère juste qu'on sera tranquille dorénavant... mais je n'y crois pas trop. Changeons de sujet ! Ca fait combien de temps que tu es Auror ?
Revenir en haut Aller en bas
Albus Lupin
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Albus Lupin, Dim 11 Juin 2017 - 23:37


Mes derniers mots ont plus. Ses joues sont devenues aussi rouges que son blason. Je me laisse aller un petit peu avec un rire, un petit rictus discret. Mais la rousse ne tarda pas à m'imiter. Un sourire, deux sourires. Comme dit Hugo, s'ils se rapprochent ils formeront un baiser...

Des histoires à Poudlard? Oh oui on en a tous. Des plus ou moins agréables, des plus ou moins marquantes, des plus ou moins joyeuses et source de bons souvenirs... Poudlard? C'était bien quand j'y repense, nourri, blanchi, logé... Bon il y avait les cours mais j'avais mes amis pour m'aider à tenir, les jaunes surtout. Mais j'avais surtout ma rouge. Elle me manque un peu des fois, un départ précipité mais je ne l'oublie pas pour autant. Pas elle. Après je suis passé à autre chose, juste c'était une année très agréable grâce à elle notamment. A croire que je suis plus attiré par les rouges... Enfin bref, Merry continue de parler encore et toujours mais pourtant, ça ne me gêne pas. Au contraire, le temps. Tic tac, tic tac. Le temps lui. Tic tac, tic tac. Il passe vite. Tic tac, tic tac. Trop, vite. Tic tac, tic.

Attaque, la jolie rousse à prononcé le mot attaque. Oui... Cette période un peu compliqué pour chacun d'entre nous avec de rudes conséquences et une charge incroyable de travail... Pour mes collègues. Elle se méfie de quelqes uns... J'ai envie de savoir, instinct ou métier? Je ne sais pas, déformation professionnelle peut être. Je ne sais pas. Mais je me tais, je la laisse continuer et je ne relèverai pas.

Combien de temps que je suis Auror? Hm... Pas très longtemps, je ne sais même pas la date exacte... On va répondre un peu au pif, au feeling comme je l'ai toujours fait.

"Ca fait quelques mois déjà pas beaucoup mais peut être 3 ou 4 mois. Ouais je suis un peu nouveau, je suis jeune aussi, 21 ans, l'âge limite. Mais je suis content d'avoir atteint ce palier, j'ai l'ambition d'être animagus, il me fallait de l'expérience, cette expérience. J'ai du me ressourcer en voyageant après Poudlard, même si ça en était pas la raison première, maintenant je vois à peu près ce que je pourrais être comme animal. Ca penche plus vers le félin genre chat. C'est passe partout en plus, c'est parfait pour le boulot."

Voilà que je dis ça à une inconnue, une jolie inconnue. Je raconte ma vie. Soudainement je m'arrête, arrivés à la lisière. Juste limite, on est pas loin des grandes portes du château. Heureusement pour nous... Euh pour elle, la grande porte est ouverte. Tête levée vers le ciel, la lune est pleine et se camoufle derrière les nuages. Quelques étoiles et un château encore un peu illuminé. Elle a vraiment de la chance la petite rouquine.

"On va devoir se quitter belle rousse, te voilà arrivée." Dis-je avec un grand sourire et les yeux pétillants.

Je pose mon regard sur elle et me tourne totalement vers la jeune femme. Secrètement, je ne veux pas la voir partir mais je ne vais rien dire. Je la regarde simplement, je ne dis rien, je ne fais rien, j'admire.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Merry K. Harper, Jeu 29 Juin 2017 - 3:18



L.A. de Bubus ♥

L'alcool, ça avait quand même du bon. Enfin, hormis le fait qu'il pouvait faire faire des conneries à celui ou celle qui le consommait, ça pouvait permettre de s'amuser un peu de temps à autre tout en restant lucide. Merry était lucide là. Ca faisait un moment qu'elle n'avait pas prit de cuite, buvant jusqu'à s'en faire exploser le foie qui ne pouvait supporter autant d'alcool. Ca ne lui était pas arrivé tant de fois que cela à vrai dire. Elle savait que c'était mauvais et qu'elle n'aurait jamais dû faire ça. Que ce soit à son âge ou bien plus tard. L'alcool c'était bon, en petite quantité. Vraiment petite quantité (oui oui, attention hein è_é).

Et même ça pouvait aider à faire des rencontres. Enfin pas trop. C'était pas bien non plus. Des rencontres mais juste amicales. Fallait pas déconner non plus avec ça. Juste, elle, ça lui permettait de se sentir un peu plus à l'aise en étant entourée d'autres personnes. Même si en temps normal elle ne se sentait pas spécialement gênée d'être entourée de gens qu'elle pouvait connaître ou non, le fait de se sentir un peu plus dévergondée, ça aidait quand même un peu.

Pis même, sa petite escapade dans la forêt interdite, c'était elle en vérité qui lui avait permit de faire cette rencontre particulièrement étonnante. Un Auror, qui n'était pas en mission et qui lui permettait de se confier à une personne autoritaire sans se sentir oppressée par son statut. Fait étonnant d'ailleurs de la part de Merry qui en temps normal, ne se sentait pas spécialement en sécurité avec les Aurors. Non pas qu'elle les considérait comme de potentiels ennemis ou comme des personnes incapables de défendre le monde sorcier. Juste... elle pensait qu'ils pouvaient faire mieux. Qu'il pouvait y avoir mieux. Elle préférait presque se défendre par ses propres moyens, se défendre avec des personnes de confiance, avec qui elle serait sûre d'aller - presque - bien et à qui elle pourrait confier sa vie sans se sentir en danger.

En temps normal elle n'aurait pu faire ça avec les Aurors mais celui-ci lui inspirait confiance. Enfin, elle ne le connaissait pas. Mais sa façon d'être, son apparence... ça se lisait presque sur lui qu'on pouvait lui faire confiance. Du moins, c'était ce qu'elle espérait, que ce n'était pas une simple image et qu'elle ne s'était pas confiée à la mauvaise personne... Elle avait tellement le chic pour tomber sur les personnes qui n'étaient pas faites pour elle et pour se retrouver sur le long parcours de sa vie. Et lui même se confiait sur sa vie. Sur ses ambitions, sur le fait qu'il voulait devenir Animagus. Un félin, c'était pas mal ! En tant que Gryffondor, Merry ne pouvait qu'approuver d'ailleurs. Cette confidence la faisait sourire, sourire dissimulé par la nuit fort heureusement.

La soirée était belle. Enfin la nuit était belle. Mais cette petite balade nocturne allait devoir toucher à sa fin. L'Auror avait raccompagné la lionne jusqu'à la lisière de la forêt, se rapprochant ensuite du château dont on distinguait les portes ouvertes. Ils étaient bien fous de laisser la porte d'entrée entre-ouverte comme ça. Enfin, il y avait un Auror pour surveiller, bien qu'il n'était plus en fonction. Ou alors c'était Merry qui avait oublié de bien la fermer derrière elle en sortant. Ca pouvait être possible. Ou un autre élève. Dans tous les cas, la porte n'était pas verrouillée. Vachement sécurisant hein ! Si ça continuait, elle n'allait pas finir l'année en un seul et unique morceau. Pauvre Merry.

Mais elle n'avait pas vraiment à s'en soucier ce soir-là. Contente de rentrer, la Harper était néanmoins déçue de devoir quitter l'Auror avec qui elle avait un peu discuté. Ils auraient pu discuter plus longtemps que cela, mais il était bien trop tard pour le faire. Peut être un autre jour, elle l'espérait. Même si c'était peu probable... tant pis. Et dommage. Allez, il fallait garder espoir. Les personnes qui étaient faites pour s'entendre se retrouvaient toujours ! Peut être... Soyons optimistes.

Un dernier regard, un dernier sourire et Merry commença à reculer lentement vers la porte.

- Merci de m'avoir raccompagné ! Et merci de m'avoir aidé. Rien que le fait de discuter, ça aide beaucoup. Bonne nuit et peut être à bientôt !

Puis se retournant, la rouquine parcouru les quelques mètres qui la séparaient de la grande porte d'entrée du château, rentrant à toute hâte pour monter les marches des escaliers 4 par 4. Mais avant cela, elle jeta un dernier coup d’œil à l'Auror qui repartait déjà, s'éloignant du château, presque au grand regret de la rouquine qui aurait apprécié discuter un peu plus longuement avec lui. Vraiment dommage.


[FIN DU RP]

Revenir en haut Aller en bas
Rikka M. Bennett
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Rikka M. Bennett, Jeu 13 Juil 2017 - 21:32


Réponse à Nyx un peu plus haut ~
Sorry I'm late ~




Plaçant ses deux mains derrière sa tête, la Gryffondor se tenait debout dans le Parc de Poudlard, face au paysage qui devait lui devenir familier pour les trois prochaines années. L'école de sorcellerie était bien différente d'Ilvermorny, presque trop étrangère à son goût. Cela faisait plusieurs jours que Kat était arrivée et elle n'arrivait pas encore à se faire à son nouvel environnement. Elle se perdait souvent dans les couloirs, n'ayant pas encore ses repères, et avait un peu de mal à construire ses relations. Les autres élèves étaient gentils avec elle, pour la plupart, mais si elle voulait vraiment se lier d'amitié avec eux, elle allait devoir y mettre du sien. Pour le moment, la jeune fille voulait d'abord s'habituer à Poudlard, puis elle commencerait à s'ouvrir aux autres. Cela ne va pas se faire du jour au lendemain, se dit-elle tandis qu'elle contemplait le château dans la lumière du soleil déclinant. Combien de temps ? Kat espérait que cela serait rapidement, ne désirant pas se retrouver seule et mise à l'écart. Peut-être qu'elle devrait prendre sur elle et y aller franchement ?

Katerina poussa un long soupir qui lui fit du bien. Elle laissa retomber ses bras le long de ses flancs et se tourna vers le Lac où les nuages dorés sous la lumière du couchant se reflétaient. Il n'y avait pas à dire, le paysage était magnifique. Il régnait comme une sorte de quiétude en cette soirée agréable, ce qui tendait à apaiser l'adolescente. Celle-ci ferma les yeux et resta ainsi quelques secondes, à ne penser à rien, juste à profiter de l'instant présent. Lorsqu'elle rouvrit les paupières, elle se sentait presque en paix. Un sourire flottant sur les lèvres, elle regarda une dernière fois le paysage avant de tourner les talons et de rentrer vers le château, l'heure du couvre-feu étant bientôt arrivée.

Il y avait encore pas mal d'élèves qui profitaient du Parc et du beau temps mais tous se dirigeaient doucement en direction de l'école. Tous, sauf une silhouette qui allait plutôt en direction de la Forêt Interdite. Kat était pratiquement sur son chemin, toutefois pas sur son chemin direct. Aussi put-elle reconnaître l'élève qui avançait là à contre-courant : Nyx. Une Serpentard qui avait un caractère bien à elle, d'après ce qu'elle avait pu voir en cours. Elle ne passait pas inaperçue et la Gryffondor avait bien retenu son visage et son nom. Cela ne l'étonnait pas de la voir là, braver les interdits, une cigarette allumée, vu la réputation qu'elle avait. Là, la vert et argent se rendait dans la Forêt Interdite, ce qui était... interdit, surtout à la tombée du jour après le couvre-feu.

La lionne haussa les épaules et s'apprêta à continuer sa route. Seulement, sa nature spontanée prit le dessus. Elle rebroussa chemin et s'intégra dans le sillage de Nyx, à bonne distance toutefois. Cette dernière ne l'avait pas vue, concentrée sur ses propres pensées. Kat se mordit la lèvre et lança :

— Hé ! fit-elle en accélérant un peu l'allure. Je crois que tu vas dans la mauvaise direction... La Salle Commune de Serpentard, c'est de l'autre côté !

Pour ce que ça valait... Si Nyx continuait sa route et se faisait prendre, elle risquait de gros ennuis. Elle n'avait sûrement pas besoin de ça, si ?
Revenir en haut Aller en bas
Nyx Spero
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Nyx Spero, Sam 29 Juil 2017 - 23:05


Nyx a encore 17 ans dans ce RP


Perdue dans ses pensées, la vie autour d'elle ne l'intéressait guère. Fumée toxique s'engouffrant une fois de plus dans ses poumons déjà noircis. La lumière du jour disparaissait un peu plus chaque seconde, laissant place à l'obscurité de la nuit. Les élèves courraient, discutaient, se hâtaient de rentrer au plus vite par peur d'enfreindre le règlement. Un règlement qui n'existait plus à ses yeux. Années après années, elle avait appris à contourner celui-ci avec brillance. Seulement... à présent, elle en avait plus rien à faire de la discretion. Se faire prendre en commettant une infraction était bien plus marrant. Amusement que certaines personnes ne comprendront jamais.

Continuant son chemin, elle ne faisait pas attention aux personnes qui la regardaient aller dans la mauvaise direction. Mauvaise direction pour eux. La Forêt Interdite était toujours un bon endroit pour pouvoir se vider la tête et rester tranquille. Cigarette de nouveau au bec, elle en prit une nouvelle bouffée. Vilaine habitude qu'elle avait acquis au fur et à mesure des années, loin d'être une fierté. Une erreur qu'elle continuait à faire tous les jours, sans même y penser deux fois. Apprendre de ses erreurs, disaient-ils. Cependant, commettre la même erreur en boucle, n'était plus erreur, mais bien un choix. Un choix qu'elle prenait tous les jours, et qu'elle n'assumait guère, ne se rendant pas bien compte des conséquences qu'elle encourrait. Jeune inconsciente...

La tranquillité était un lux, ces temps-ci. Une voix arrivant jusqu'à elle. Une voix qu'elle ne reconnu pas. Jeune inconnue, que voulais-tu ? Gentille fille la prévenant qu'elle avançait dans la mauvaise direction. Petit sourire se dessinant sur les lèvres de la Serpentard. Avancer dans la bonne direction était bien trop facile et ennuyeux. Nyx observa la jeune fille en face d'elle. Souvenir vague de cette personne, lors des cours. Une nouvelle d'après ce qu'elle avait pu en entendre... L'amusement allait donc commencer maintenant. Jeune fille perdue, tu ne sais pas dans quel pétrin tu viens de t'immiscer... Nouvelle bouffée du petit bâton de feu avant de l'écraser au sol. Regard se croisant, décidant enfin de prendre la parole.

- Je sais très bien où se situe ma Salle Commune.

Simple phrase, il en fallait pas plus. Cette fille se mêlait de choses qui ne la regardaient pas. Toujours à vouloir bien agir. Respecter ce fichu règlement à la lettre, comme de simples et vulgaires pions. Regard émeraudes observant cette silhouette peu connue, se demandant quel était l'objet de ses désirs. Simple interrogation traversant l'esprit. Curiosité. La Serpentard se tourna vers la Forêt Interdite, continuant son chemin. Après avoir fait quelques pas, elle se tourna vers la Gryffondor, regard de défi.

- Je vais dans la bonne direction, mais si tu penses le contraire, tu peux toujours m'accompagner si tu t'inquiètes pour moi.

Ton ironique employé. Elle voulait bien voir si cette fille allait laisser les démons prendre possession d'elle, l'espace d'une soirée. La Forêt Interdite, une habitude pour la Serpentard. Cependant, un peu moins pour la personne en face d'elle.
Laisse-toi te guider l'espace de quelques heures...
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Ellana Lyan, Ven 29 Sep 2017 - 21:04


~ Post Unique, je viens, je repars, faites comme si j'étais pas là ♥ ~
Mélodiiie

Il y a dans l'air comme un parfum de mort. Les bois agonisants qui hurlent leur dernière heure aux fantômes arpentant l'obscurité des branches dépourvues de feuille. Et les pieds qui viennent écraser le tapis qui couvre le sol tel des ossements usés par le temps. Dans un soupire la forêt se réveille sur mon passage. Les derniers rayon d'un soleil aveuglant qui viennent doucement me lécher le visage de leurs rayonnements de feu. Fermant les yeux pour mieux profiter du goût froid d'une brise oubliée qui chante une énième mélodie contre mes mèches blanches en un instant envolées. Plus rien ne bouge, c'est une toile, le tableau d'un artiste au regard de mélancolie, l’œuvre d'un poète à l'âme en peine.

Et je vois.
Ce trou, ce vide à l'horizon.
La tâche noire qui devrait pourtant trouvé complément.
Comme si le peintre n'avait été capable de trouver l'élément.
Alors les courbes du décor s’affaissent.
Et ce parfum de désespoir revient.

Collant contre le cœur pour imprégner son odeur de pourriture. Elle la tête remplie des courant d'air qui se faufilent entre les troncs épais et effrayant. Sur la pointe des pieds mon âme fait danser mes pieds. Un pas, un autre. Une main posée contre l'écorce rugueuse d'un ancêtre végétal. Comme si j'étais capable de sentir les battements de son cœur, la sève qui circule en lui d'un cycle recommencé à travers les âges. Pourtant je la sais gelée, prête à affronter la glace, prête à se battre contre l’hiver. Plus loin, avançant comme une enfant qui apprend à marcher. L'équilibre précaire et la douceur de la mousse contre mes doigts quand viens la chute. Joue contre le sol, je sens les saveurs de la forêt toute entière se répandre en moi. La tête dans les feuilles mais l'esprit dans les branches.

Couchée dans un monde qui se fait mien.
Je laisse la forêt faire de moi sa captive.
Alors que le silence de mes battements de cœur m'effraie.
Je fais taire mes craintes pour ne plus penser à rien.
Et doucement un visage se dessine devant moi.

Contre mon cœur est serré une feuille de papier.
Un dessin, quelques trais de crayon pour me la rappeler.
Elle comme une flamme, une reine, une étoile.
Dans le noir et contre mes cauchemars.
Une sœur...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: A la découverte de la forêt

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 21 sur 23

 A la découverte de la forêt

Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22, 23  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.