AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite
Page 25 sur 25
A la découverte de la forêt
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 23, 24, 25
Charlotte Day
Gryffondor
Gryffondor

Re: A la découverte de la forêt

Message par : Charlotte Day, Lun 17 Déc - 22:59


Je viens de passer d’inutile à primordiale. Bizarrerie humaine de fonctionner par intérêt. Tout l’inverse de la nature. Donnant sans attendre en retour. Je crains pas de lui montrer ce qu’il cherche. La forêt s’occupera de lui. S’il la maltraite, il n’en sortira pas vivant. De ses branches ou de mes mains d’ailleurs. Primeur la déesse feuillue. Je lui apporte une potentielle victime. Prête à se faire entoilée par la meilleure artiste du monde. Il risque de payer pour tous les autres. Pas de chance. Mon lèvres rejoignent mes oreilles.

« J’vais vous montrer ça… » J’fais deux foulée qu’il reprend la parole. Je me stoppe. Je l’écoute. Entre deux murmures du vent. Il est pas si bête qu’il en a l’air. Assez pour me mouiller quand même. Je suis pas son alliée. Je n’obéis qu'à Dame Nature. J’hausse un sourcil. « On ? Vous vouliez dire vous je crois… Préparation ? Vous comptez en capturer une ? » Crainte de l’affrontement. Pas de sa victoire. Les acromentules sont fortes. Plus d’une blessure de l’une d’elle. C’est mieux que je l’accompagne. Histoire de le surveiller. Juste au cas où. « Demain je serai enfermée entre les murs de Poudlard... », soupir dépité, « J’reviendrai ici qu’à la prochaine sortie. J’connais pas le planning par cœur. » Je retiens peu de choses. Alors les dates. J’ignore celle du jour. J’dois avoir l’année et le mois. Deux sur trois c’est plus que la moyenne. Je m’en contente. Lui préfère le formalisme. Un prénom est donné. Inutilité. Pas de réciprocité de ma part. Question de méfiance. Il reste un adulte. « C’est aujourd’hui ou pas avant un moment Alexandre. » J’observe ses croquis. Ils sont bien faits. Ils me donnent envie de peindre. Mettre dans une toile une tisseuse de toile. Voilà quelque chose d’original. Montrer au monde un morceau de charme. Le brun respire la passion. Je me dis qu’il n’est pas un ennemi. Si je me trompe, je me chargerai de lui personnellement. En attendant, des fourmis envahissent mes jambes. Elles veulent bouger. Je prends la direction de mon souvenir en marchant. Je me retourne. « Vous venez ou je vous abandonne ici ? » J’avance. J’accélère même. Mes pieds font craquer une branche. Je lâche un « Désolée… » sincère au sol.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
Anonymous
Invité

Re: A la découverte de la forêt

Message par : Invité, Mar 18 Déc - 20:37


_ On ? Vous vouliez dire vous je crois…

En voilà une qui prend tout au pied de la lettre.

_ Ce n’est qu’une façon de parler, le « On » est purement implicite.


_ Préparation ? Vous comptez en capturer une ?

Face à cette question je ne pus m’empêcher de lever un sourcil en pointe.

_ Capturer ? Pourquoi faire ? C’est surtout pour que ce soit elles qui ne me capturent pas !


Demain je serai enfermée entre les murs de Poudlard... J’reviendrai ici qu’à la prochaine sortie.


Donc il s’agit d’une élève …Maintenant qu’elle le dit j’aurais peut-être put m’en rendre compte tout seul vu son jeune âge.

_ Je ne connais pas le planning par cœur. C’est aujourd’hui ou pas avant un moment Alexandre.


C’est marrant mais avec sa manière de conclure ça phrase elle me fait penser à un vendeur qui met la pression aux clients en utilisant l’argument du temps ou des stocks limités. « Ha mesdames et messieurs, prendre le temps de réfléchir et de repasser plus tard, c’est prendre le risque de ne plus en avoir ! ». Sauf que là on ne parle pas d’un article en éditions limité mais d’un être vivant qui a une longévité de plusieurs décennies. En plus elle n’a rien à me vendre et surtout ses services ne sont pas indispensables, je peux trouver les acromantules avec ou sans son aide. Elle n’est qu’un bonus.

_ Vous venez où je vous abandonne ici ?


_ Ah non désolé. Par expérience je sais que la patience et la raison valent mille fois mieux que l’empressement.


Je remarque ensuite qu’elle s’excuse auprès d’une branche morte.

_ Pourquoi tu t’excuses ? Tu ne fais qu’accomplir ton rôle de gros animal. Brasser abîmer fragmenter la matière organique grossière, pour faciliter le travail des petite créatures qui vont la décomposer.
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Day
Charlotte Day
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Charlotte Day, Mer 19 Déc - 0:27


Le garçon a une drôle de stratégie. S’approcher d’un danger pour mieux s’en protéger. Philosophie intéressante. J’ai hâte d’en débattre avec lui lors d’une prochaine rencontre. S’il est apte à parler. Il me semble plus sage de demander l’avis à une acromentule. J’préfère miser sur l’araignée. Question d’intelligence. Un cerveau allumé est meilleur qu’un éteint. Celui du brun a grillé toutes ses ampoules depuis belles lurettes. L’obscurité règne là-dedans. J’pense même qu’elle cohabite avec le vide. Au final j’vais pas le suivre dans ses aventures. J’vais laisser le juge donner son verdict. Une fois au croisement, direction Pré-au-Lard. Libre à lui de choisir son chemin.

La raison. Voilà un terme d’adulte. J’ai raison. Ecoute la voix de la raison. De jolies phrases prononcées par ma mère. Jamais elle n’a sorti de sa bouche passion. Il se trouve ici le décalage entre mon monde et celui des autres. Trop enfermés dans des cases, ils en oublient de vivre. J’ai bien failli tomber dans le piège. Elle m’a sauvé. Elle, c’est celle qu’il insulte à présent. Il s’en prend à ma meilleure amie. Sans retenue. Sous mes yeux. Il ne manque pas de culot ! Je retiens à peine sa façon de me causer. Qu’il me prenne pour une gamine s’il veut. Mes mirettes le tiennent en joue. Le rouge des feuilles déteint sur mes joues. Je plante mes racines. Je suis en symbiose avec la Terre. Je ne joue plus.

« C’est vrai… » Feinter l’acceptation. « Je ne suis qu’un gros animal. Je suis au sommet de la chaîne alimentaire. Je suis un Homme, j’ai tous les droits… » Je sors délicatement ma baguette. Je la fais tournoyer entre mes doigts. « J’ai bien envie de brasser, abîmer, fragmenter ta matière organique grossière… » Afficher un rictus sadique. Poursuivre. « C’est pas contre toi, hein. Juste pour faciliter le travail des petites créatures à huit pattes qui vont la décomposer par la suite. » Je le pointe de mon arme. Explosion. « Ton manque de respect est intolérable ! Dégage de cette forêt ! » De mémoire, mes épis sont souvent au nombre de huit. J’ai dû être une acromentule dans une autre vie. Solidarité arachnide. En tous cas, je suis remontée. Prête à cracher mon venin.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
Anonymous
Invité

Re: A la découverte de la forêt

Message par : Invité, Mer 19 Déc - 13:19



C’est vrai…Je ne suis qu’un gros animal. Je suis au sommet de la chaîne alimentaire. Je suis un Homme, j’ai tous les droits…


Je ne sais pas pourquoi une telle animosité se met à emmener d’elle. Mais rien que dans ses affirmations il y a déjà plein d’incohérences. Et en plus elle se met à sortir sa baguette dans une attitude menaçante. Mais qu’apporte moi aussi j’ai ma baguette en main depuis le début. En effet je ne l’avais pas rangé depuis l’utilisation du sortilège des points cardinaux.

J’ai bien envie de brasser, abîmer, fragmenter ta matière organique grossière…Ce n’est pas contre toi, hein. Juste pour faciliter le travail des petites créatures à huit pattes qui vont la décomposer par la suite. Ton manque de respect est intolérable ! Dégage de cette forêt !

Je laissais échapper un léger rire amusé par son petit numéro avant de lui répondre.

_ Halala, la fougue de la jeunesse ! Et tant d’impulsivité ! C’est mignon tu me rappelles moi à ton âge (je me surpris à lâcher un soupire avant d’ajouter une pensée à voix haute) voilà que je parle comme un vieux maintenant …

Quoiqu’il en soit je me tenais préparer à ce qu’elle attaque tout en continuant.

Mais bref passons. Pour ta gouverne, être un gros animal et être au sommet de la chaîne alimentaire sont deux choses bien distinctes. Un sanglier est un gros animal qui brasse l’humus plus que n’importe qui mais il n’est pas au sommet de la chaîne alimentaire, malgré son statut d’omnivore …Si tu veux jouer les sentinelles de la nature alors que tu ne sais pas faire la différence entre ses deux notions, c’est que tu as encore beaucoup de choses à apprendre ! Et c’est quoi ce numéro de bobo écolo facho ? Sérieusement on dirait une caricature. Surtout pour une branche morte, ce n’est pas comme si tu avais blessé une plante qui est encore bien vivante.

Je haussais les épaules pour conclure.

_ Malheureusement je crains que tu ne te face une idée erronée de moi, mais pense bien ce que tu veux, je n’ai rien à prouver à personne.

C’est là que mon regard ainsi que mon attitude changea complétement. Je passais de la personne sociable et extraverti eque je m’efforce de montrer en toutes circonstances à une attitude froide et sans émotion en lui lançant sur un ton glacial.

_ Surtout pas à une gamine vindicative et hargneuse qui se permet de déformer mes mots.
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Day
Charlotte Day
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Charlotte Day, Jeu 20 Déc - 21:59


« Mais t’es vieux Alexandre… Regarde-toi… » Je baisse ma baguette. Je viens planter mes yeux dans les siens. « Où est passée ta jeunesse ? T’as jamais joué dans la nature ? T’as jamais construit une cabane dans un arbre ? Tu t’es jamais émerveillé devant une fleur ? Ton cœur est pourri… Mort depuis des années... »

Il a arrêté de rêver. Je l’entends dans ses paroles. Il est devenu un donneur de leçon. Un adulte quoi. Dire que j’ai cru qu’il était différent. Grossière erreur. Son discours moralisateur me donne la nausée. Je vomis pas par respect pour la nature. J’envisage de viser ses godasses. Au final, je m’avise. J’éclate de rire. C’est meilleur pour ma santé.

« Tu f’rais un bon prof, tu sais ? Tu parles comme un livre. Postule à Poudlard ! » Je me paye sa tête. Il est rigolo le brun. Il a oublié qu’il a besoin de moi. « L’écolo facho t’emm*rde profondément ! Morte ou pas, elle reste un enfant de la Nature. Tu dirais pareil de tes ancêtres ? Tu veux que j’aille salir leurs tombes ? Tu serais content ? » J’attends pas de réponse. Je l’ai déjà. Il est rangé dans la case des indésirables. Il n’en sortira plus. « Moi non plus… et certainement pas à toi… » C’est faux. Je me bats pour prouver à ma mère ce que je suis. Et surtout par ma sœur. Mon guide dans ce monde de fou. L’heure de la sociabilité est révolue. Je range mon arme. « La gamine va aller se trouver un nouveau coin de tranquillité… » Je pose ma main sur un tronc. Je caresse l’écorce de mes doigts. Je viens lui chuchoter un « Je te laisse te charger de lui… » à peine audible à l’arbre. Il a pu m’entendre. Et au pire j’m’en fous. Je lui affiche un large sourire. « Tu repenseras à tout ça quand les vers te boufferont. Un membre de ta famille à prévenir de ton décès avant que je parte ? » Je suis humoriste par moment. Je développe ma palette artistique. J’ai encore du boulot pour exceller dans ce domaine.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
Anonymous
Invité

Re: A la découverte de la forêt

Message par : Invité, Ven 21 Déc - 20:06


« Mais t’es vieux Alexandre… Regarde-toi…

Bon remettons les choses dans leur contexte. Cette fille est encore à Poudlard. Ce qui signifie qu’elle a 17 ans grand max ! Par conséquent on a 6 ans d’écart minimums. 6 ans c’est un peu moins que la moitié de sa vie. Normal que je lui paraisse vieux. Comprenez que je ne vexe pas de cette remarque …


_ Où est passée ta jeunesse ? T’as jamais joué dans la nature ? T’as jamais construit une cabane dans un arbre ? Tu t’es jamais émerveillé devant une fleur ? Ton cœur est pourri… Mort depuis des années... »


_ C’est très simple, l’émerveillement de l’enfance a été remplacé par la curiosité, la curiosité a été comblée en partie par des connaissances, et avec le temps et un peu de chance, la connaissance et l’expérience deviendront de la sagesse. Du moins je l’espère. En ce qui concerne mon cœur pourri, je ne peux que te donner raison. Et tu n’as même idée à quel point ni comment.

Je la vois se mettre à éclater de rire. Curieusement je fais de même. Il n’y a pas d’autre réaction envisageable de toute façon. Cette petite dispute et tellement ridicule à mon sens qu’elle en est risible. Pour autant je la trouve plutôt distrayante et assez intéressante pour que je me donne la peine de resté jusqu’au bout.

_ Tu f’rais un bon prof, tu sais ? Tu parles comme un livre. Postule à Poudlard !


Face à cette remarque je laissais échapper un autre rire amusé par l’ironie de la situation avant de lui répondre.

_ C’est amusant que tu me dises ça. J’envisage justement de devenir professeur de botanique. Malheureusement le post n’est pas à pourvoir. Quel dommage …

L’écolo facho t’emm*rde profondément ! Morte ou pas, elle reste un enfant de la Nature. Tu dirais pareil de tes ancêtres ? Tu veux que j’aille salir leurs tombes ? Tu serais content ?


_ ben écoute tu peux toujours essayer mais tu risques d’avoir bien du mal puisqu’on a opté pour la crémation. De toute façon les cimetières ne sont que de la place gâcher. Garder des cadavres auprès de soi, c’est prendre le risque de s’encombrer de nids à microbes. Même les arbres te le confirmeront. Et si tu m’en laisses l’occasion je peux même te le prouver ! Et techniquement la branche n’est qu’un morceau d’être vivant. Tu t’excuse auprès de tes cheveux et tes ongles quand tu les coupes peut-être ? Ou alors tu es désolé quand tu te laves et que tu enlèves tes peaux mortes sans doute … Perdre des branches et des feuilles. C’est normal pour les plantes. Ça fait partie de leur cycle de développement.

Je la vois ranger sa baguette et s’en aller avant de finalement me jeter une dernière pique.

_ Tu repenseras à tout ça quand les vers te boufferont. Un membre de ta famille à prévenir de ton décès avant que je parte ?

J’affichais un petit rictus avant de lui répondre.

_ Plutôt un dernier mot à dire. Enfaite, tu me prends la tête alors qu’on a pratiquement la même opinion juste parce que je ne vois pas les choses de la même façon que toi. Tu sais comment on appelle ça ? De l’intolérance. Et vu que tu préfères rester la tête dans les nuages plutôt que de redescendre sur terre tu n’arrives pas à me contredire en avançant des arguments cohérents. Du coup ça te frustre et tu veux en venir aux mains. Seulement voilà. Si tu avais été un tant soit peu attentive en cours d’histoire tu saurais qu’imposer une vision aux autres par la violence est une très mauvaise méthode et surtout un accès direct à sa propre perte.

Durant mon spitch j’avais abaissé ma baguette pour me rapprocher à nouveau d’elle en plantant mon regard dans le sien.

Par ailleurs tu sembles persuadé que la science est une nuisance au monde des rêves. Mais je peux t’assurer que tu te trompes. Les gens comme toi ont rêvé d’arbres qui seraient source de sagesse et gardiens de la mémoire du monde, et bien la science à prouver que c’était vrai. Tu rêves de plantes capables de communiquer et interagie entre elles ? La science a également prouvé que c’était vrai. Elles vont même encore plus loin en influençant les animaux et même le climat. Tu te demandes sans doute pourquoi l’homme a constamment besoin d’étudier et tout décrypter pour voir ce qui est juste sous son nez depuis le début, et bien ce n’est que mon avis ça n’engage que moi je pense que c’est tout simplement dans la nature humaine de chercher à tout décrypter et comprendre pour mieux protéger la nature car telle était son rôle jusqu’à ce qu’il ne l’oublie.
Enfin j’ai une petite question pour toi. Comment peux-tu prétendre être à l’écoute de la nature alors que tu refuses d’entendre la voix des hommes, alors que même si tu refuses de l’admettre, font partie intégrante de la nature ?


Si immature, si entêtée, … et tellement de passions et de potentielle ! Cette gamine me plaît !
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Day
Charlotte Day
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Charlotte Day, Sam 22 Déc - 14:40


Ah les connaissances. Ces jolies choses enfermées dans notre boite crânienne. Beaucoup aiment s’en servir en public. Ça aide à se faire remarquer. Son absence est souvent pointée du doigt. Je trouve tellement plus intéressant de remplir ma tête de rêves. Eux me sont toujours utiles. Je veux pas devenir sage. Je veux être libre. Indépendante dans cette société qui formate les gens. J’apprends que pour Audrey. Elle seule me motive. La magie déculpe les songes. Elle mérite de la connaitre. Je corrigeais cette anomalie. On peindra un nouveau monde ensemble. Loin de de ses politiciens. Loin de ce formalisme. Ça sera la fin des robots humains. Le vrai début de la sagesse. « Qui est à même de juger ce qu’est la sagesse ? Certainement pas toi… Moi non plus… » J’suis pas la science infuse. Encore moins stupide pour le croire. « J’peux que t’encourager à faire ce qu’il te plait. Garde ton âme d’enfant sinon tu seras mort pour de vrai… » La gamine qui conseille l’adulte. Drôle d’inversion des rôles. « Désolée pour toi. La vie est parfois cruelle… » Moins que les gens malgré tout. Je me souvenais du rejet de la part de ma mère. Même la Mort était pas aussi violente. D’ailleurs, je me rends compte que je l’ai copié. Le brun a subi ma foudre. J’ai fait ce que je renie. Je l’ai jugé. Sa stupidité apparente laisse place à des parles sensées. Il reste éloigné de ma vision. Mes ongles je les ronge. Mes cheveux ? Suffit de mater ma tignasse pour comprendre que leur entretien est le cadet de mes soucis. Je ressemble à une enfant sauvage. C’est pour mieux tromper l’ennemi. Je suis reine de mon monde. A défaut d’être sur le trône de celui dans lequel je vis. Un jour peut-être. J’imagine les sœurs Day au sommet. Telle est ma vision du cycle de développement. L’Art régnant en maître. Secondé par la Nature. L’Homme à ses genoux. Soumis face à sa puissance.

Erreur d’interprétation de sa part. Nos opinions divergent. Moins qu’avec les autres mais elles divergent. Il se refait moralisateur. Il vient de perdre son capital sympathie. Il avait grimpé péniblement le premier échelon. Le revoilà au ras du sol. En train de creuser en plus. Une remarque attire mon attention. Imposer aux autres. Amy a voulu le faire. C’est de sa faute si je souffre aujourd’hui. Moi je n’impose rien. J’essaye juste d’ouvrir les yeux des gens. Il m’agace. Il réveille mon passé. La douleur me perfore le cœur. J’arrive pas à la contenir. Je l’expulse pour me soulager. « Tais-toi ! » Manque cruel d’arguments. Mon palpitant s’emballe. Ses balles formées de morts me percutent de plein fouet. Je vacille. J’ai mal. « L’Homme veut tout contrôler… Jusqu’à ses semblables ! » Je deviens roseau. Je plie mais ne romps pas. Je suis le dernier rempart pour la sauver. Son véritable amour. « Il ne fait que la massacrer ! » Je suis son énergie envahir mes pieds. Elle me donne sa force. Je ferme les yeux. J’écarte mes bras. Elle m’apaise. Mes orteils font office de racines. Nous ne formons plus qu’une. Mes noisettes se rouvrent. Ma voix à changer. Elle est posée. Mon index vient couvrir sa bouche. « Shtttttt ! Savoure… » J’attends une dizaine de secondes. J’écoute le discours de la forêt. Le vent siffle dans les branches. On oiseau siffle une mélodie. L’orchestre s’exprime. Je souris. Émerveillée. « Quand l’Homme sera capable d’écouter le silence, j’écouterai ce qu’il a à dire… » Sur cette note philosophique, je fais demi-tour. « En attendant je me contenterai de mes idées… Bonne chance dans ta quête. Essaye de pas mourir… » La décision lui appartient pas. Seule notre Mère la détient.

DEPART DE CHARLOTTE

Merci Alexandre. Tu peux conclure le rp avec un dernier poste si tu le souhaites. Des bisous :kiss:
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Jackson Hartman
Jackson Hartman
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Jackson Hartman, Ven 11 Jan - 16:35


RP avec Mangemort 84

Une capuche sur la tête et ma baguette dans la main, je traîne mes pieds dans Pré-au-Lard, le vent glacial ne me dérange pas aujourd'hui. Aujourd'hui est plutôt un nouveau jour, un jour où je pourrais attendre des heures qu'il me rejoigne. Je pourrais rester une semaine entière s'il le faut... Me dirigeant vers la Forêt Interdite, j'évite la foule, j'augmente ma vitesse de pas pour atteindre rapidement les grands arbres que j'aperçois au loin. Certains me jugent du regard, être capuchonné est dangereux de nos jours, je pourrais être pris pour un membre de l'Ordre Noir. Mais pour l'instant je ne suis rien, un de ses membres m'a rencontré, et notre discussion c'est clôt par un sortilège.

Aujourd'hui je me sens prêt, prêt à mieux discuter, à mieux placer mes mots, je ne dirait poins d'ânerie, j'écouterais et répondrais au question de l'ombre. Je suis conscient que cette fois-si je peux y laisser la vie. Si l'ombre veuille bien me voir. Je suis sûr qu'l m'observe, c'est ce qu'il a dit lors de notre dernière rencontre... L'Ordre Noir est partout. Il écoute et observe. Pénétrant dans la grande forêt, je m'enfonce à travers les arbres, cherchant un lieu où me poser en attendant. Ce simple rocher que j'aperçois au bout de quelques minutes fera bien l'affaire. Remontant mon écharpe noire, je cache mon visage du froid. Croisant mes jambes, je tient fermement ma baguette entre mes doigts. Viens Ombre. Je t'attend.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 84
Mangemort 84
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Transplanage
Legilimens


Re: A la découverte de la forêt

Message par : Mangemort 84, Ven 1 Fév - 22:57


Tes pas heurtent le pavé dans Pré-au-Lard. Lieu de multiples rencontres. Mais tu es insatiable. Véritablement insatiable. Les âmes sont tellement malléables lorsqu’elles rencontrent des esprits capables de leur parler. Capables de distiller en eux des doutes si profonds, si ancrés, qu’ils ne peuvent plus se révéler de cela. Mais parfois, certaines âmes supposaient mieux connaitre les choses, n’entendaient pas voir ce qu’ils avaient devant les yeux. Alors il fallait ouvrir les paupières, tenir écarquillés ses yeux refusant de voir la vérité, de la prendre en pleine face. Et si cela ne suffisait pas, alors quelques sortilèges sur un corps endolori permettaient d’avoir de bons résultats.

Tu ne le savais que trop bien, souvent tu t’en servais lorsque, vraiment, c’était nécessaire. Une sorte de dernier recours. Habile subterfuge que tu avais par ailleurs déjà utilisé sur la silhouette que tu contemplais depuis déjà de longues minutes. Difficile de ne pas le reconnaitre, lui, d’ailleurs, ne t’avais probablement pas oublié. Ni toi, ni ton discours, ni la portée de ton sortilège sur ses chairs.

- Ainsi donc, vous cherchez la compagnie de l’obscurité ? Avez-vous appris vos leçons depuis la dernière fois ?
Voix froide, blanche. Aucun sentiment qui ne transparait. Rien, qu’un vide profond et un néant immense. Prêt à l’engloutir tout entier.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: A la découverte de la forêt

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 25 sur 25

 A la découverte de la forêt

Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 23, 24, 25

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.