AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -40%
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V9
Voir le deal
157.24 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: La Volière
Page 6 sur 11
Pas de nouvelle, bonne nouvelle ?
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
Marx Rosenzwag
Gryffondor
Gryffondor

Pas de nouvelle, bonne nouvelle ? - Page 6 Empty
Re: Pas de nouvelle, bonne nouvelle ?
Marx Rosenzwag, le  Ven 18 Déc 2015 - 20:13

Reprise du sujet!:
 

Hiver. Quelle saison détestable! Il n'y avait rien qui ne déplaise plus à Marx que le froid, et c'était sans compter sur Noël bien sur. Chaque année c'était la même chose: le 25 au matin, le pied du sapin restait vide. Ce n'était qu'avec trois ou quatre jours de retard qu'un unique présent arrivait enfin, accompagné d'une lettre d'excuse de ses parents indignes qui avaient... Euh... Comme par miracle, parce que cela ne pouvait être que de l'ordre du miracle, oublié une en-ième  cette fête. Et comme on ne change pas une équipe qui gagne, il en était de même pour le nouvel an. C'était pour cela que le Gryffondor restait à Poudlard durant cette période. Il s'épargnait ainsi, à lui et à ses parents, la trop désagréable gène qui surviendrait dans un moment pareil s'ils étaient tous ensemble.

Cette année, Marx avait bien l'intention de passer des fêtes dans la joie et la bonne humeur. Non pas que tout cela l'affectait plus que ça, depuis le temps, il s'était fait une raison. Mais cette année, il y avait June. Il espérait passer un maximum de temps avec la jeune sorcière, qui il faut bien le dire, avait le don de transformer les pires situations en moments fantastiques. Et après la mort de Wil, le lion aurait plus que besoin de sa présence auprès de lui.

C'est pourquoi, d'un pas décidé, Marx brava le vent glacial qui soufflait sur le Parc pour se rendre à la Volière. Il avait écrit une lettre à l'intention de la jeune fille, ce qui lui avait malgré tout pris un bon bout de temps, afin d'y mettre les formes. Le froid lui mordait le visage, rougissant ses joues, et ses jambes s'enfonçaient jusqu'aux chevilles dans la neige qui craquait sous ses pas. Il marchait vite, la lettre serrait contre son anorak bleu turquoise, les yeux fixaient sur ses pieds que le froid gagnait. Beaucoup plus rapidement qu'il ne l'aurait cru, il était déjà devant les marches de l'escalier qui menait à la Volière où C-P l'attendait, certainement recroquevillé, les plumes ébouriffées.
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Pas de nouvelle, bonne nouvelle ? - Page 6 Empty
Re: Pas de nouvelle, bonne nouvelle ?
Lizzie Cojocaru, le  Jeu 7 Jan 2016 - 10:09

Pv Marx

Planning vacancier normal : trainer, trainer, trainer.
Planning lizziesque : tester, fouiner, s’amuser.

Oh l’obéissance prenait de divertissantes coutures, pourvu qu’on y prête attention. Techniquement, le vénitien n’avait jamais interdit qu’elle y trouve son propre intérêt. Fallait juste combiner ses besoins à lui, et ses envies à elle. Et boom, en l’occurrence, c’était d’un simple. Dans la rubrique mecs impinables, dans tous les sens du terme, il y avait -entre cent autres, Poudlard regorgeait majoritairement de sorciers impinables en vérité- le sire chevaleresque qui ne servait à rien. Mais oui, vous vous rappelez, l’autre qui arrivait après la bataille et se prenait pour un moldu. S’trouve qu’il était aussi une tête brûlée hyper-active, ce qui en certaines occasions était une circonstance atténuante, mais qu’elle n’avait aucune envie d’en tenir compte.

Oh elle se rappelait vaguement de ses débuts à Poudlard. Un accent à couper au couteau, façon Delab, était toujours très mauvais signe, car tout ce qui lui rappelait son ex-collègue avait tendance à finir cramé. Pis paumé et émerveillé devant la moindre magie, en mode sang de bourbe M*rde qu'il était. Vous vous demandez peut-être pourquoi je vous cause de lui, tout à coup. Non qu’il soit de ceux ayant impacté la scolarité du spécimen Bennet, disons plutôt qu’il lui couper la route dans son trajet vers son repaire matinal. Envoi de lettre ? Que nenni. Prise d’une vague nostalgie, Lestrange disparaissant de la circulation pour cause de parties d’échecs avec son esprit ou autres occupations peu recommandables, elle voulait juste dresser une chouette à lui faire ses prélèvements et injections.

Comment ça c’était ambitieux pour quelqu’un qui avait la délicatesse d’un grizzly ? Fallait dire les choses correctement. Elle n’avait jamais tué de chats. (Ou alors y a longtemps. Ou bien j'ai oublié. Ou ils sentaient pas bon.) C’était Mkrosvk qui faisait des histoires pour rien, elle voulait juste embêter Davis. Pis les gargouilles non, c’était pas de la torture, c’était de l’expérimentation. Et la queue du rat pendant la course en balai... Ah non, ça c’était juste pour le plaisir. Bon oui, elle était pas très safe comme compagnie pour des animaux, mais ça voulait pas dire qu’elle pouvait pas leur faire capter la nécessité de lui obéir. R’gardez ! Elle le faisait bien avec les Pouffys. Pourtant ces bestioles...

Enfin bref. Pour l’instant y avait pas de chouette à domestiquer en vue de ses rapports magientifiques parce que Môsieur Rosenjesaisplus -cette traitresse mémoire dès qu’il s’agissait de noms- voulait envoyer une lettre. Autant gérer le soucis à la racine : la septième année informula tranquillement un #Incendio sur le morceau de papier, espérant qu’il n’éteindrait pas le feu trop vite.
- Dégage, ou le prochain est sur ta gueule. Pis comme en fait elle était pas très patiente, l’Atshum Draconis tout aussi silencieux s’élança pour lisser la coiffe du nigaud du jour. Délai d'esquive : une seconde.
Marx Rosenzwag
Marx Rosenzwag
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Pas de nouvelle, bonne nouvelle ? - Page 6 Empty
Re: Pas de nouvelle, bonne nouvelle ?
Marx Rosenzwag, le  Lun 11 Jan 2016 - 16:31


Avant que Marx ne puisse réaliser ce qui se passait, la lettre qu'il tenait entre les mains, et qu'il avait eu la ferme intention d'envoyer à June, était réduite à deux petits morceaux de papier noircis qu'il tenait pincés entre ses doigts. Réduite en cendre, partie en fumée, pouf... Après tout les efforts que le Lion avait fait pour l'écrire... Le moins que l'on puisse dire, c'était que Marx ressentait dés à présent une très profonde envie de meurtre. Quelque chose de moche, de sanglant et bestial... Et ça n'en fut que renforcé lorsqu'il se retourna pour faire face à celle qui allait devoir subir son courroux. Lizzie Bennet, une préfète des Poufsouffles. Le Gryffondor la regardait, les sourcils froncés. Malgré ses traits du visage très crispés et la veine saillante sur sa tempe, un large sourire était dessiné sur ses lèvres et lui donnait un air dément. Il lâcha les deux coins de feuilles brulés, vestiges d'un récit longuement travaillé, qui tombèrent au sol en tourbillonnant lentement. Déjà que d'habitude le garçon faisait preuve de peu de patience, alors en ce moment même...

Le Né-Moldu n'avait absolument aucun avis sur cette sorcière. Il la savait complètement fêlée de la cafetière avec quelques gros a-priori sur les origines de sorcier s'il en jugeait son comportements les Né-Moldus. Et le pire de tout, c'était que Marx comprenait parfaitement ! Il n'irait jamais se vanter d'avoir des parents moldus. Même pour des moldus ses parents étaient vraiment des cas particuliers alors c'est pour dire ! Et dès qu'il le pourrait, il mettrait les voiles, et sans cérémonies leur ferrait ses adieux définitifs.

- Dégage, ou le prochain est sur ta gueule.
- Oula ! La benête de Poufsouffle se rebiffe ?! Me voilà pétrifié.

La baguette du jeune sorcier fendit l'air à toute vitesse en réponse du mouvement qu'elle venait d'exécuter. Un #Protego parfaitement informulé le protégea du sortilège. Marx laissa échapper un petit rire moqueur, rempli de mépris, et la regarda de haut, l’œil hautain avec son grand sourire. Son esprit était emplis d'images de Miss Bennet, lacérée , mutilée ou mise en pièce, mais surtout humiliée à grands renforts de maléfices.

- Quel manque de conviction Lizzie. Tu peut faire mieux que ça non ?! Une sorcière au sang pur telle que toi, crache-t-il.

Et il renchérit immédiatement, sa baguette pointée sur la Jaune et Noire, en informulant un #Lévicorpus. Le Lion donnait l'impression de jubiler, comme s'il avait attendu ce moment toute la sainte journée. Ce qui était secrètement le cas à vrai dire, les journées s'étaient ennuyeusement succédés depuis des semaines sans que rien, que Marx n'ait provoqué, ne se produise.
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Pas de nouvelle, bonne nouvelle ? - Page 6 Empty
Re: Pas de nouvelle, bonne nouvelle ?
Lizzie Cojocaru, le  Lun 25 Jan 2016 - 13:47

Comment ça je suis dans l'abus ? C'est ça l'écriture moderne, ahem :mm:

Oh oui. Un sourire malsain. Il venait directement sur son terrain, en fait. C’était tellement mieux. Pas un simple geignard, non, un qui croyait pouvoir prouver sa part de profondeur, de nuages, d’ombre ou tout ce que vous voulez. Sauf que la suite était trop prévisible, bonjour je suis un Gryffondor alors je suis trop un thug tu vois, originalité powa, j’utilise le surnom inventé par des mioches de quatre ans et perpétué par tous-les-élèves-existants. Super, tu auras le Merlin de l’humour le plus désespérant. Ou copier-coller. Peut-être est-ce du pareil au même ? C’est comme si moi, je te copiais un la sur toute une ligne. Genre la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la la. Oui je fais du zèle en plus, tu veux que je le conjugue en le avant qu’on m’accuse de féminisme extrémiste ou ça ira ? Le le le- Non bon j’arrête.

Et sa condescendance à l’autre ! Une envie de lui faire regretter ses mots, de le prendre au revers, le gâter. Sauf que toute à sa rage elle ne prêtait suffisamment d’attention aux gestes du lion. En même temps, il faut la comprendre, il désignait son sang d’un air hargneux, sans trop qu’elle sache si c’était qu’il méprisait la reconnaissance des divergences d’ascendances, ou s’il l’enviait de n’avoir de sang souillé. Passons donc -elle ne vit venir le coup et se laissa surprendre, pis suspendre. L’afflux sanguin fut net, mais la sensation demeurait familière. Combien de fois n’avait-elle pas joué avec ses soeurs sur un trapèze un peu bancal ! Le rush des figures reprenait, et l’adrénaline dressa naturellement sa baguette qui dégaina trois flèches pour le Gryffon.

Ou peut-être, plus probablement, la blairelle y était elle pour quelque chose, l’informulation d'un Exteo Stattiga lui coulant trop vite d’entre ses dents. Ça, et le sourire semi-vicieux. Pendant que son adversaire le gérait, elle accordait un second sort à la soumission aux lois de la gravité, #Liberacorpus pour les intimes, tout de même plus simple à appréhender et mettre à profit que la suspension tenue par un tiers. Enfin, puisqu’il semblait n’aimer que le physique, elle clôtura d’un #Pernicies Ossis tout aussi informulé.
- J’ai dès longtemps remarqué que les vôtres duraient moins,
susurra-t-elle d'un ton doucereux.
Marx Rosenzwag
Marx Rosenzwag
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Pas de nouvelle, bonne nouvelle ? - Page 6 Empty
Re: Pas de nouvelle, bonne nouvelle ?
Marx Rosenzwag, le  Mer 27 Jan 2016 - 22:36

A se demander qui venait sur le terrain de qui. Le Lion prenait un réel plaisir rien qu'à l'idée de malmener cette sorcière complètement tarée. Encore un pur produit de consanguinité, quoi que surtout c*n, et à valeur sélective nulle. Très certainement stérile. Alors il était parfaitement légitime de pouvoir lui taper dessus pour cette simple et bonne raison. D'vait y avoir de l'animation à l'intérieur de sa petite cervelle, et il était bien dommage que Marx n'y ait pas accès dans l'immédiat. Il s'en serait tapé une bonne tranche ! Un autre jour peut-être...

Et quel manque de savoir vivre ! Même pas le temps de la secouer un peu que Madame se rebiffe. Douleur cuisante et cris de stupeur ! Deux flèches figées dans le corps, une traversant juste la peau d'un bloc à hauteur de la hanche, l'autre dans son bras libre vaillamment brandit tel un bouclier. Le sorcier recula et tituba, brisant ce qui dépassait de flèche au niveau de son bras. L'action lui donnait une pèche d'enfer. Déjà cette mégère était sur ses deux pieds et brandissait sa baguette, et d'un même geste deux sorts volèrent. Marx esquiva de justesse le second sort informulé dont il ignorait les effets (et préférait rester encore un peu dans cet état d'ignorant) pour balancer à son tour un #Bombarda Maxima. Ce fut de toute beauté !

- J’ai dès longtemps remarqué que les vôtres duraient moins.


- Marrant, j'allais justement te faire la même remarque, renchérit le jeune homme, lui adressant un petit clin d'œil accompagné d'un baiser adressé  à sa poufsouffleuse personne.

N'attendant pas une seconde de plus que sa délicieuse amie ne se décide à lui crever un œil ou lui couper un bras, Marx conclut par un #Expelliarmus amoureusement prononcé. Il y avait un truc chez cette Lizzie qui la rendait profondément détestable et attisait les feux de la colère du Lion. Comme un... Petit air de suffisance particulièrement déplacé.
Le brun sentait les palpitations de son cœur dans sa chaire mutilée des conséquences d'une tentative loupée mais assumée pour jouer Robin des Bois. Un sang que certains qualifieraient d'impur s'écoulait le long de son bras et de son aine, et empoissait ses vêtements. Pour Marx, son sang était simplement magique, et c'était cela qui différenciait les sorciers de ces pitoyables Moldus.


Edit Lizzie : Bonjour Marx. Conformément au Grimoire, l'usage des sortilèges rouges est réservé adultes ayant eu au moins EE à leurs ASPIC. Merci de bien vouloir éditer votre RP et de prêter plus d'attention à ce point à l'avenir. Cordialement.
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Pas de nouvelle, bonne nouvelle ? - Page 6 Empty
Re: Pas de nouvelle, bonne nouvelle ?
Lizzie Cojocaru, le  Dim 27 Mar 2016 - 13:30

(Omfg j’étais sûre d’avoir répondu pendant le Bal, sorryy dude ! Je me rattrape en t'offrant mon 2552e post, c'est bien moche comme nombre en plus ♥)

Elle détestait ce type. Même pas la décence de pousser un bon petit cri de douleur. Non non, aucun humour, lui il la faisait rager, à peine qu’il reculait et se repliait ; pour le reste, il ruisselait de mépris. Il était le visage qui dit non, qui refuse au nez meurtri son abri, son éclat de souffrance à l’écran. Il laissait toute torsion faciale à la porte. A l’abandon, sur les ruines de corps et de sable et de tasses éméchées. Aucune charité pour sa soif de sadisme, non.

Lui aussi, il devait être un de ces types sans âme qui n’utilise les cierges que pour chialer ou écrire de la pointe calcinée. Aucune compréhension du besoin d’embraser. Il la laissait là, sans douleur à mater la gueule avide, p*tain ! Sentez-vous la frustration d’une Bennet privée de gestuelle appropriée de la part de son martyr du jour ? Ouep. Rien n’allait plus. L’air dédaigneux, elle esquiva un jet de lumière à la banalité effroyable, qui eut l’arrogance de ricocher contre le mur et lui valoir un coup de pierres dans le dos. Déjà, son épaule se rouvrait ; la cicatrice, jusque là dissimulée, allait pouvoir s’étendre.

Que la mort soit du sang de bourbe. Elle en allait écrire et les péchés et les tragédies, sans retenue, plus maintenant, plus jamais. Les indications du Vénitien au matricule inconnu avaient cessé d’être sa seule motivation dès longtemps. Trop d'enchantements qu'il évitait... Et le sort que lança ensuite le pseudo-chevalier d’Evans n’arrangea rien. La désarmer quoi. Suffisait d’être Grycondor pour se prendre pour un Potter de m*rde ?

La préfète (nostalgia) ricana en laissant Laguz s’échapper ; l’instant d’après, Kaunan venait entre ses doigts se lover. Sa suffisance... Elle aimait pas ça. Grimaçant, elle informula un #Terorim Maxima. Il saurait apprendre, qu’importe le temps nécessaire, à la craindre.
- T’as cru qu’un Sang de Bourbe en ton genre pouvait et s’arroger des pseudos-droits magiques, et me piquer ma baguette ? T'es tellement sûr de toi, enflure. Malgré son regard froid, elle ne se départait pas de son

rire ; qui n’était pourtant en rien bon augure. Elle voulait jouer, encore, encore, jusqu’à ce qu’il lui offre les cris qu’elle attendait de lui. Aussi est-ce l’air vicieux qu’un duo informulé qui prit son envol. #Metalo scencio ; #Electrocorpus. Lui brûler les poils. L’électriser à lui en faire perdre la raison. Il ne perdait rien pour attendre ; il avait tout le temps d'apprendre.
Marx Rosenzwag
Marx Rosenzwag
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Pas de nouvelle, bonne nouvelle ? - Page 6 Empty
Re: Pas de nouvelle, bonne nouvelle ?
Marx Rosenzwag, le  Dim 17 Avr 2016 - 10:06

Mais quel retard! J'suis désolé!!

Euphorie! Marx pu se délecter de ce magnifique vol de baguette dont il allait pouvoir se saisir au passage. Ainsi désarmée, la ga*ce n'aurait plus que ces yeux pour pleurer, et ses atouts féminins pour s'en sortir (mais je m'égare...) Stupeur! La miss avait une autre baguette magique de dissimulée sur elle, et déjà elle projetait un charme vers le jeune homme, qui n'eu d'autre choix que d'informuler à son tour #Protego, et constater avec dépit que la baguette volante avait atterri  quelque part dans l'herbe. Déception. Une petite moue se dessina sur le visage du garçon. Il avait été obligé de se contorsionner pour se protéger, et ses plaies l'avaient alors rappelé à l'ordre. Douleur.

La miss semblait très contrariée. Mais genre de plus en plus. A un degrés tel de constipation que le Lion pouvait admirer une grimace horrifiante sur sa face, mélange de frustration, d'agacement et de bonne humeur. Ce qui lui rendit le sourire à son tour, malgré les gouttes de sueur qui perlées sur son front, et coulées sur son visage. A croire qu'il y avait quelque chose de communicatif chez la demoiselle! Quelle blague!

- T’as cru qu’un Sang de Bourbe en ton genre pouvait et s’arroger des pseudos-droits magiques, et me piquer ma baguette ? T'es tellement sûr de toi, enflure.

Classique. La méchante sorcière qui n'aime pas ces pauvres petits sorciers d'ascendance Moldu. Voilà qui fit rire Marx. Un gloussement méprisant, qui à ce don de vous taper sur les nerfs. Le jeune sorcier lui tira la langue, baissant la paupière de son œil avec le doigt. *Cause toujours, tu m'intéresses!* Mais il n'eu pas plus de temps pour répondre. Un filet d'acier vola droit sur lui, et un #Diffindo le stoppa net dans sa course. Mais le second coup, caché dans l'ombre du premier, celui-là, le fourbe, il ne l'avait pas vu venir. Et il fut foudroyé! Tous ses poils se hérissèrent dans un même frisson, ses muscles se contractèrent brutalement. Douleur! Mais sa mâchoire était trop crispée pour qu'un cri puisse en sortir. Aussi n'y eu-t il qu'un gémissement. Puis le Gryffondor tomba à terre, à la renverse, le corps parcouru de spasmes douloureux. Une odeur de roussis parvint jusqu'à ses narines. Quel doux fumet. Mais il ne pouvait se laisser avoir de la sorte. Humilié, mais cette fois-ci plus qu'en colère, Marx se relava d'un bond pour hurler #Obscuro. L'adrénaline explosait dans ses veines, et le jeune homme ne sentait plus ni souffrance ni amusement. Froid et roque:

- Mais à qui tu crois t'être attaquée, sorcière de pacotille? Te sens-tu si humble car j'peux user d'la magie avec autant d'facilités qu'toi?! C'est mon sang qui t'horripile c'est ça?

Sur ces mots, le Lion se rua sur la Bennet, prêt à l'empoisser, ou l'empoisonner, de tout son saoul avec ce sang si impur à ses yeux de biche. Haine. La briser menu, sous ses poings ou par les armes, qu'importe. Mais il devait la sentir fléchir, ployer sous lui, et en brisant quelques os. L'annihiler était son souhait.
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Pas de nouvelle, bonne nouvelle ? - Page 6 Empty
Re: Pas de nouvelle, bonne nouvelle ?
Lizzie Cojocaru, le  Sam 21 Mai 2016 - 0:52

Le sorcier avait d’insupportable plus que le nom ou le sang ; sa seule existence, son souffle hérissait la jeune femme d’un mélange d’exaspération et de haine. Gratuites. Il en faisait, pour dire le vrai, des caisses : gloussements dégoulinant de mépris, gestures gamines, prouesses duellistiques. Non, honnêtement, je peine à savoir si elle était rendue plus folle quand il lui tirait la langue en jouant avec sa paupière, ou quand il déchirait arrogamment le filet. Au moins, il eu la grâce de demeurer foudroyé, s’effondrer, tombant à terre, mais le plaisir fut aussi volatile que vous pouvez l’imaginer. Déjà, le diablotin se relevait, rugissait trop fort pour nos oreilles de femmes irritables : Obscuro. GREAT MAINTENANT ON ÉTAIT DANS LE NOIR. Utilité : 0. Non vraiment, dans le noir, les choses bougent pas. Les gens si. Mais lui prenait bien son temps pour signaler ses changements de positions. WARNING JE VAIS À GAUCHE, nouvelles syllabes, encore d’autres, sa gorge insufflait à la préfète des pulsions de moins en moins maitrisées :
- Mais à qui tu crois t'être attaquée, sorcière de pacotille? Te sens-tu si humble car j'peux user d'la magie avec autant d'facilités qu'toi?! C'est mon sang qui t'horripile c'est ça?
Un mot de trop. L'annihiler était son souhait.
Elle n’eut le temps de contrer ses inepties que déjà, il plongeait sur elle.

Une voix harcèle les pensées de Lizzie. Et reprend encore ses injonctions. Tutoyant les limites, les frontières, les falaises de la raison, de l’éthique. Viennent enfin les mots que, sans trop vouloir vous l’avouer, vous attendiez depuis plusieurs minutes :
- Déroulez à présent votre foulard. Et renouez-le. Sur son cou. Là. Plus serré. Plus serré encore.

Les fils invisibles agitant le pantin se meuvent ; une main qui se lève, fluide mais rêche, comme un escalateur. Vous êtes conscients que se trouvent là les derniers instants d’unité, d’unisson ; bientôt, vous descendrez tous du carrousel de personnages et de mots. Vous sentez déjà votre monture ralentir, et les dents pendues dans le vide, l’haleine gourmande,
attendez.

L’étoffe de tissu encercle sa nuque, le nœud s’approche du cou. À quoi pense-il quand elle le tue ? Que voit-il ? Un délire de couleurs à la métrique défaite ? Dans son univers solitaire, le foulard lui est-il menace ou caresse ? Vous les savez en état modifié de conscience. Cela ne les empêche d’être eux. De n’être endormis. D’être acteurs. Brillants, impliqués plus que vous auriez su l’être sans doute. Oui, vous, vous n’auriez pas laissé quelqu’un vous dominer si ouvertement. Sous les projecteurs vous devinez les crispations de la chair, les plissures de la peau. Quoiqu’il ne soit doté de micro, vous goûtez les irrégularités de sa respiration, vous vous laissez absorber, obséder par sa grimace. Par la torsion de ses lèvres. Par les palpitations de son cœur que vous imaginez à présent ralentir. Par le contrôle évident qu’exerce- les hallucinations rageuses.


C’est ses mains qui enserrent la gorge de Lizzie, et non l’inverse. L’humiliation de trop. Pas la peine d’user de magie trop complexe pour un c*n pareil ; un #Lashlabask faisait l’affaire. Un poing parti, vers son nez, mais un sort aussi, #Fitilla je crois, ou #Seismus peut-être, ou bien les deux, je ne sais plus, elle ne sait plus, sa rage se faisait ouragan et, avant d'alerter la moitié du château de ses instabilités d'humeur, elle disparut comme une tempête.

Des mots filaient hors de ses lèvres. Va te faire fo*tre. On se reverra.


{Fin pour moi} :kiss:
Marx Rosenzwag
Marx Rosenzwag
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Pas de nouvelle, bonne nouvelle ? - Page 6 Empty
Re: Pas de nouvelle, bonne nouvelle ?
Marx Rosenzwag, le  Dim 22 Mai 2016 - 12:30

Colère noire, Courroux, et envie de meurtre. La Bennet avait réussi à elle seule à déchainer tous ces sentiments contre elle. Un lien puissant liait les deux mages maintenant, que se soit celui des doigts de Marx sur sa gorge ou bien celui de la Haine, sœur de l'Amour, que le sorcier éprouvait avec violence. Son sang, aussi impur soit-il, lui battait les tempes. Sa tête lui semblait sur le point d'exploser, et son visage était déformé par une horrible grimace, transposition directe des pensées qu'il avait pour la créature qu'il tentait d'étrangler. Les chairs chaudes et molles qui s'écrasaient sous la pression de ses mains, la recherche d'un souffle chez la sorcière alors que lui écumait. Marx n'avait plus rien d'humain: c'était une bête, animée de pulsions primaires. Et Lizzie l'avait outragé, ridiculisé. L'équilibre des choses devait être rétabli.

Le sang du jeune homme glissait de son bras à sa main, de sa main à ses doigts, et de ses doigts à la peau claire de la sorcière. Plus rien d'autre n'existait. Rien que la vue, les sons, et le touché de cette harpie qu'il devait éliminer. Un petit jeu sans conséquence à la base. Une sorcière si douée que Bennet, au sang si spécial, vaincu à la manière Moldu. Quelle ironie! On en rirait presque! Seulement la chipie ne semblait pas de cet avis.

Un sort. Marx était tellement obnubilé par le visage de la sorcière qui prenait une couleur rougeâtre très plaisante qu'il ne vit même pas que sa proie ripostait. Des étincelles rouges, une brûlure intense dans les avant-bras qui lui fit lâcher sa prise dans un grognement bestial. Douleur cuisante. D'autres sortilèges fusèrent sans que le sorcier ne comprenne ce qui lui arrivait. Nouvelles brulures. Des cris, du mouvement. Secousse, puis chute. Tout tournait autour du jeune homme. Il était au sol, à se tortiller sous la douleur qui lui parcourait le corps comme un poison, lui arrachant des hurlements. Puis vint le silence. Elle était partie. Lui était allongé, le regard flou. Seul son souffle et les battements frénétiques de son cœur parvenaient à ses oreilles. Tout paraissait irréel, depuis cet instant jusqu'à tout ce qui s'était passé. Sa lettre... Évaporée, ou plutôt calcinée...

Marx ne parvenait même pas à se relever. Vide, complètement vide. Il allait rester là encore un moment. Oui, jusqu'à ce que quelqu'un le trouve surement. Yeux clos. Sanglots silencieux. Quelle humiliation... Quelle honte...


-----THE END-----
Alice Grant
Alice Grant
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Pas de nouvelle, bonne nouvelle ? - Page 6 Empty
Re: Pas de nouvelle, bonne nouvelle ?
Alice Grant, le  Dim 26 Juin 2016 - 10:44

RP privé avec Peter McKinnon, Alice a 16 ans


Alice regardait sa montre. Elle était sérieusement en avance. Mais est-ce qu'il allait venir? Elle avait envoyé une lettre à Peter, la veille, et sa chouette était revenue, alors c'était presque sûr qu'il l'avait reçu, mais il n'avait pas répondu.

La lettre::
 

Bah. Tu t'attendais à quoi, hein? Ca fait plusieurs années que vous vous êtes rencontrés, il t'a sûrement oubliée, alors pourquoi est-ce qu'il viendrait voir une quasi-inconnue, qui possède un de ses secrets, en plus? Ta lettre lui a peut-être même fait peur. La serdaigle, à-demi cachée dans un coin de la Volière, savait pourquoi elle ne l'avait pas oublié, pourquoi elle avait tenu à le revoir, même des années plus tard. Elle tenait toujours ses promesses. Maintenant, il devait s'en foutre totalement, qu'elle avait arrêté le mage noir, mais tant pi. Elle était là et attendrait jusqu'à 15 heures 30, après elle partirait.

Aujourd'hui, elle s'était habillée comme quand elle n'avait pas cours, sauf que cette fois elle avait enfilé un jean non troué. La sorcière aux yeux noirs soupira. Il n'allait sûrement pas venir. Pourtant, elle voulait savoir ce qu'il était devenu, de son côté. Avait-il changé? Elle ne l'avait jamais recroisé depuis, mais elle avait le sentiment que c'était hier qu'ils s'étaient vus.
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Pas de nouvelle, bonne nouvelle ? - Page 6 Empty
Re: Pas de nouvelle, bonne nouvelle ?
Peter McKinnon, le  Lun 27 Juin 2016 - 16:04

Peter était légèrement en avance, il poireauta 5 minutes en bas des escaliers de la Tour. Il avait horreur d'être en avance ou en retard. Il tentait toujours d'arriver à l'heure convenue. Et là seulement, il allait être 15h. Il entama l'ascension de la cage d'escalier quelques minutes avant l'heure précise du rendez-vous. C'était très particulier comme moment. En deux ans, il n'avait plus qu'entre-aperçu cette fille et il avait reçu de ses nouvelles la veille. Elle lui avait dit avoir retrouvé le mage noir suspecté de la mort de ses parents. Peter y repensait en gravissant les marches. Il avait aussi à l'esprit la marque de brûlure qu'elle avait à l'épaule. Arrivé tout en haut, il se retrouva face à la porte de la volière. Avant de la franchir, Peter, en vêtements de cours, se rendit compte qu'il n'avait pas fait spécialement d'effort pour voir Alice, alors qu'ils se voyaient pour célébrer sa "victoire". Il sortit alors sa baguette, la pointa vers le sol et murmura :

- Orchideus !

Un petit bouquet de fleur venait de se matérialiser sur le sol. En l'honneur de la serdaigle, Peter avait tenté tant qu'il le pouvait de créer des fleurs bleues. Il y avait effectivement dans le petit ensemble végétal, une dominance de pervenches. Peter rangea sa baguette et ramassa le bouquet. Il poussa alors la porte et se retrouva dans la volière. Il fut agréablement surpris de voir qu'Alice était déjà là. Elle avait un peu changé en deux ans, elle était plus grande. Ses traits étaient plus fins. Peter s'approcha et lui tendit le bouquet :

- Il parait que tu es devenue une grande sorcière ! Je t'ai apporté ça !

Il lui sourit en espérant que ces modestes fleurs allaient lui plaire.
Alice Grant
Alice Grant
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Pas de nouvelle, bonne nouvelle ? - Page 6 Empty
Re: Pas de nouvelle, bonne nouvelle ?
Alice Grant, le  Lun 27 Juin 2016 - 19:46

La porte s'ouvrit. Alice se tourna vers elle, le coeur battant. Ca ne pouvait être que lui. Ca devait être lui. Si c'était quelqu'un d'autre, si il ne venait pas, qu'est-ce qu'elle ferait? Et bien, elle avait tenu sa promesse, elle l'avait prévenu. Et tant pis si il ne voulait pas la voir, elle ne pouvait pas le forcer après tout, il faisait ce qu'il voulait.
Elle sourit de soulagement quand elle vit Peter franchir le seuil, un petit bouquet à la main. Il s'avança vers elle et lui tendit les fleurs:
- Il parait que tu es devenue une grande sorcière ! Je t'ai apporté ça !
La serdaigle rougit légèrement devant le compliment et les fleurs qu'elle prit. Ouf, il ne l'avait pas oubliée, et visiblement avait même pensé à elle. Elle se surpris à penser qu'elle aussi, avait pensé au serpentard pendant ces années. A ce qu'il était devenu, et si il avait toujours du mal à parler aux garçons. Il n'avait pas eu de soucis, au moins? Il avait sans doute changé, mûri, comme elle?
-M...merci...
Elle rapprocha un court instant le bouquet de son visage pour en sentir le parfum avant de relever la tête vers lui:
-Et toi, comment vas-tu depuis? Tu as toujours... ton secret? Ou c'est réglé?
Est-ce qu'il avait, de son côté, vaincu sa peur des garçons? Si ce n'était pas le cas, elle l'aiderait. Maintenant, elle avait du temps, puisqu'elle avait tourné la page sur son passé, elle pouvait se concentrer pour écrire l'avenir.
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Pas de nouvelle, bonne nouvelle ? - Page 6 Empty
Re: Pas de nouvelle, bonne nouvelle ?
Peter McKinnon, le  Lun 27 Juin 2016 - 22:04

Et dire qu'il avait été si content de recevoir sa lettre ! Ca n'allait visiblement pas durer ... D'entrée de jeu, Alice lui avait reparlé de son secret. Pourtant Peter avait follement envie d'entendre ce qui s'était passé avec le mage noir. Il ne croyait pas réellement qu'elle l'avait retrouvé, peut-être avait-il été envoyé à Azkaban par un auror. Toujours est-il qu'il s'était montré néanmoins courtois avec la jeune serdaigle et qu'il se retrouvait directement confronté à ses démons. Peter prit toutefois sur lui et répondit d'un air détaché :

- Je pensais que l'on allait d'abord discuter de tes folles aventures, mais si tu veux commencer par moi ... Mais non, de ce coté là, rien n'a changé. Je n'ai pas tellement changé ou vécu de choses en deux ans en fait ! Mais je vis très bien en étant relativement éloigné des autres garçons, donc ce n'est pas un problème.

Peter envoya un sourire encourageant à sa condisciple serdaigle en espérant qu'elle serait compréhensive.
Alice Grant
Alice Grant
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Pas de nouvelle, bonne nouvelle ? - Page 6 Empty
Re: Pas de nouvelle, bonne nouvelle ?
Alice Grant, le  Mar 28 Juin 2016 - 10:33

- Je pensais que l'on allait d'abord discuter de tes folles aventures, mais si tu veux commencer par moi ... Mais non, de ce coté là, rien n'a changé. Je n'ai pas tellement changé ou vécu de choses en deux ans en fait ! Mais je vis très bien en étant relativement éloigné des autres garçons, donc ce n'est pas un problème, répondit-il avec un sourire invitant Alice à raconter ses "folles aventures". En fait, elle se rendit compte que c'était bien les mots qui définissaient ce qu'elle avait vécu. Dommage si il n'avait pas réglé sa peur des garçons, peut-être que maintenant il ne voyait pas le problème ais plus tard ça deviendrai sûrement un véritable obstacle. Ne t'en fais pas, maintenant que j'ai du temps, je ne vais pas lâcher ça, pensa-t-elle avant de prendre une grande inspiration et de se lancer:

-Après avoir cherché des informations sur qui et ou était le mage noir, j'ai petit à petit découvert plusieurs indices qui pouvaient me mener à lui. Ça a pris du temps mais bon, j'avais pas beaucoup de moyens... bref, j'ai compris qu'à l'époque du meurtre il venait d'Angleterre et était partit avec un groupe de mages noirs en Europe pour étendre leur "popularité". C'est là qu'ils ont voulu tuer ma famille puisque ma mère était de sang-mêlée et mon père un moldu. Mais il a "seulement" réussi à brûler notre maison et mon père, alors ils ont fuis en Espagne pour ne pas se faire attraper, avant de revenir en Angleterre il y a peu. Leur chef sur place les a réunis dans un coin de l'Allée des Embrumes. C'est une petite organisation en fait, qui met du temps à se rassembler puisqu'ils opèrent un peu partout. Je suis venue repérer les lieux avec une amie, et j'ai fait l'erreur de lui révéler la véritable raison de ma présence ici (elle pensait que c'était juste pour fouiner, enfin c'était passé puisqu'on fait souvent ce genre de choses toutes les deux) et le lendemain elle était là, prête à m'aider, alors que je ne voulais pas lui attirer d'ennuis. On a assisté, cachées, à la réunion, et pour punir son erreur en France le chef du mage noir qui a voulut nous tuer a dit une partie de son nom ce qui l'a humilié et poussé à partir le dernier. Quand ils étaient tous loin sauf lui, je l'ai immobilisé (je ne pouvais pas les arrêter tous, c'était trop dangereux) et on a appelé le ministère... enfin il est à Azkaban à vie maintenant.

Oui, c'était un bon résumé. Tout était bien qui finissait bien.
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Pas de nouvelle, bonne nouvelle ? - Page 6 Empty
Re: Pas de nouvelle, bonne nouvelle ?
Peter McKinnon, le  Mar 28 Juin 2016 - 16:52

Peter fut heureux de voir Alice prendre une profonde inspiration et se lancer dans ses explications. Il la regarda tout lui raconter, sans dire un mot, parfois il se contentait de sourire ou de hocher la tête. A la fin de la description, il n'en revenait pas. Alice avait accompli tout cela en un laps de temps très court et pratiquement sans aide. Il du même essayer de se contenir pour ne pas rester trop longtemps la bouche ouverte à la fin du récit. Lorsqu'elle eu fini, ils restèrent un moment sans que personne ne dise un mot et puis Peter se lança :

- Mais … Enfin je croyais que tu attendrais d'être un peu plus mure pour partir à la chasse au sorcier … On a le même âge et je ne pense pas être capable de faire tout ça … Tu es sure que tu n'es pas une Gryffondor dans le fond ?

Ayant prononcé sa dernière phrase, Peter lui sourit.

- Du coup, t'offrir des fleurs, c'est peut-être pas ce qui t'aurais spécialement plu pour te remettre de tes émotions ! Au fait, tu ne m'as jamais dit son nom …

Peter avait un peu de mal avec le fait d'être là, dans la volière, comme deux ans auparavant … Dans son esprit, il était évident que la lettre n'arriverait pas si vite, que peut-être elle lui raconterait son aventure, bien plus vieille, autour d'une soupe au pois, ou qu'elle l'oublierait. Mais elle se tenait là, devant lui, avec sa vengeance. Pour la première fois depuis qu'il était à Poudlard, il se sentit minable. Des élèves de son âge étaient capables de réussir des exploits qu'il ne pouvait même imaginer. Cette après-midi là, dans la volière, Peter était partagé entre le sentiment de bonheur qu'il éprouvait pour Alice et le dégout que lui inspiraient ses propres pouvoirs.
Alice Grant
Alice Grant
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Pas de nouvelle, bonne nouvelle ? - Page 6 Empty
Re: Pas de nouvelle, bonne nouvelle ?
Alice Grant, le  Mar 28 Juin 2016 - 17:44

Peter avait écouté avec attention. Le fait d'avoir raconté tout ça avait détendu Alice. A vrai dire, ça lui avait permis de se rendre compte, de revoir ce qu'il s'était passé tout en expliquant.
Il y eu un silence durant lequel la serdaigle reprit un peu son souffle. Puis le serpentard dit:
- Mais … Enfin je croyais que tu attendrais d'être un peu plus mure pour partir à la chasse au sorcier … On a le même âge et je ne pense pas être capable de faire tout ça … Tu es sure que tu n'es pas une Gryffondor dans le fond ? il sourit ensuite: Du coup, t'offrir des fleurs, c'est peut-être pas ce qui t'aurais spécialement plu pour te remettre de tes émotions ! Au fait, tu ne m'as jamais dit son nom …
-Tu sais, quand on cherche pendant huit ans quelqu'un, répondit-elle en souriant aussi, on n'attend pas plus pour aller à sa rencontre quand on le trouve enfin. C'était une opportunité, j'avais toutes les infos sur le rendez-vous. Alors je l'ai saisie. En fait, je n'ai pas pensé un seul instant à ne pas y aller. Tu sais, ça ne s'est pas fait comme ça, j'ai... j'avais un plan, j'avais mis du temps à tout calculer... et ça a marché. Ça valait le coup de patienter et de... prendre un risque. Je crois que je suis bien à serdaigle, parce que, ben... j'ai plus réfléchit qu'autre chose. Au final, j'ai juste eu à lancer Petrificus Totalus. Si j'avais pas pensé à tout les détails, ça n'aurait pas marché. Enfin, il y a eu quelques complications, mais je me suis adaptée. Par exemple, Keira n'était pas censée savoir, murmura sa conscience dans sa tête. Et ne t'en fais pas pour les fleurs, elle sont vraiment belles, c''est parfait. Le gars... le gars s'appelait Stephen Lumi. Pendant leur réunion le chef n'avait dit qu'une partie de son nom, mais au procès on a su, avec ma mère.
Oui. Maintenant, on savait qui avait fait ça, et surtout on le savait en prison.
Contenu sponsorisé

Pas de nouvelle, bonne nouvelle ? - Page 6 Empty
Re: Pas de nouvelle, bonne nouvelle ?
Contenu sponsorisé, le  

Page 6 sur 11

 Pas de nouvelle, bonne nouvelle ?

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: La Volière-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.