AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 1 sur 7
Rencontre à Dublin, Irlande.
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Lola Flemming
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Lola Flemming, Lun 20 Mai 2013 - 13:46


Rencontre à Dublin : Le moyen de boire un coup de plus avec une bonne raison.
[PV avec Atria Sibylla Peacok, qui a obtenu l'autorisation d'Elenna Benson pour l'ouverture de ce sujet.]
[Notre RP se mène en parallèle du votre, nous ne vous dérangerons pas trop promis!]

Dublin, 10:00h. Lola venait tout juste d'arriver par une cheminette dans le côté sorcier, et après un bonjour joyeux, sortie du petit pub. La petite blonde se demanda un instant comment les gens faisait-ils pour ne pas trouver ça bizarre. A l'extérieur, le pub paraissait mité, et une pancarte avec inscrit en gros « Croulé » barrait la porte. Mais un pub fermé en Irlande, c'était réellement possible ? La petite fut heureuse de revoir sa terre. Les seuls endroits ou elle se sentait bien, c'était en Irlande, et dans son petit appartement en Angleterre. Autrefois, à Poudlard, loin des coups de son père. C'était donc un grand sourire aux lèvres qu'elle traversa la rue et se mit à marcher. Son but : Atteindre l'autre bout de la ville, pour attraper un bus et ainsi aller chez sa tante Hannah. Cela faisait un long moment qu'elle ne l'avait pas vu, et la femme lui manquait. Elle avait créé tellement de lien avec cette tante qu'elle avait oublié, après son retour forcé en Angleterrre.

L'Irlandaise se promenait donc dans la capitale, se retenant presque de siffloter. Elle était bien dans son pays, celui de son enfance, de sa vraie enfance. Celui de sa mère, de sa tante, de sa seule famille. L'Irlande était son pays, depuis le début de sa vie, et elle savait déjà qu'elle voudra reposer ici. Juste à côté de sa mère. Rapidement, alors que ses pensées s'assombrirent, le ciel déjà gris laissa tomber de l'eau. C'était habituelle ici, et Lola rabattit simplement la capuche de son long manteau noir sur ses cheveux blonds. La jeune-femme aimait bien la pluie. Finalement, ce qui devait arriver arriva. Une voiture, roula à pleine vitesse et aspergea le bas de son pantalon de boue.

Ce n'était pas grave, en soit, mais Lola ne supportait pas ça. Elle repéra alors une petite ruelle, et s'y engouffra rapidement. Celle ci avait deux issues, mais elle se doutait bien que personne, surtout à cette heure ci ne la prendrait. Pleinement rassurée, la belle sortit sa baguette, et lança un recurvite sur son jean de marque. Sauf que, ce qu'elle redoutait arriva. Leva la tête, toute sourire, Lola croisa un regard éberlué. Elle même, choquée, ouvrit grand la bouche et garda sa baguette à la main, sous le choc. Peut-être bien aussi que c'est le fait que cette tête en l'air en pensa pas que ceci aurait pu être utile. Son sang lui monta à la tête, et résonna dans son crâne. Elle venait de faire une très grosse bêtise.

Si la moldue avait comprit ce qu'était ce bout de bois, la jeune-femme était mal. Si le ministère apprenait que la moldue avait compris ce qu'était le bout de bois, la jeune-femme et la moldue était mal. Si la moldue comprenait que Lola avait comprit qu'elle était mal si le ministère apprenait que la moldue avait comprit ce qu'était ce bout de bois. 'fin vous avez compris quoi. « Je... C'est pas... Ce que vous croyez... » Elle percuta enfin et glissa discrètement sa baguette dans sa manche. Histoire de voir si un oubliette ne serait pas utile...
Revenir en haut Aller en bas
Atria Sibylla Peacock
avatar
Serpentard
Serpentard

Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Atria Sibylla Peacock, Lun 20 Mai 2013 - 14:15


Le temps était assez maussade en cette matinée... Il était d'ailleurs en parallèle avec l'humeur ravageuse d'Atria. Après sa démission à Poudlard (elle ne savait d'ailleurs pas vraiment pourquoi elle avait fait ça puisque tout se passait à merveille...), elle avait décidé de se changer les idées en s'offrant des vacances. Evidemment, on ne réserve pas la veille un billet pour les Philippines ou même pour l'Espagne... Surtout que le porte-feuilles de la jeune femme n'était pas des plus épais en ce moment. Elle s'était donc contentée de réserver un vol pour Dublin. L'avion devait décoller le lendemain à 04:20 PM.

Après avoir fait sa valise (constituée du stricte minimum), elle se hâta de rejoindre l'aéroport. Elle avait passé sa nuit dans une auberge et, malgré une bonne nuit de sommeil, elle gardait des signes d'épuisement.
Une fois montée dans l'avion, elle s'endormit et ne fut réveillée que lorsque le steward annonça l'atterrissage. Cela se passa parfaitement bien.
L'ex Serpentard prit un taxi modlu qui la conduisit au coeur de la Capitale. Une fine pluie s'était mise à tomber. Lorsqu'elle descendit de la voiture, elle se mit en quête de trouver un hôtel pas trop cher.
Complètement perdue dans cette ville qu'elle ne connaissait pas le moins du monde, elle sentit son moral chuter à une vitesse vertigineuse. La seule chose qu'elle avait envie sur le moment était de donner un coup de pied dans quelque chose... Elle se demanda alors pourquoi elle n'était pas plutôt allée chez ses parents. Cela faisait longtemps qu'elle ne les avait pas vus. Certes, son père n'aurait pas été ravi en sachant qu'elle n'avait pas postuler pour un poste d'Auror mais il aurait tout même été content de la revoir après tout ce temps. Sa mère quant à elle, aurait certainement invité toute la famille (proche, éloignée et même très très éloignée) pour fêter son retour en Ecosse. C'est là qu'elle se souvint pourquoi elle ne voulait pas aller chez ses parents pour le moment. Elle détestait toutes ses cérémonies familiales qui, à ses yeux, n'avaient aucun sens d'être.

Voyant une voiture arriver vers elle, l'auburn s'engouffra à temps dans une étroite ruelle pour être épargnée des éclaboussures. Quelle fut alors sa surprise, une jeune sorcière à l'autre beau de la ruelle venait de sortir sa baguette magique et d'utiliser le sortilège "Recurvite". Atria resta un moment hébétée devant cette grande imprudence. Comment pouvait-on prendre un tel risque d'être vu par un moldu pour simplement nettoyer un pantalon? La blonde se tourna vers elle, l'air choqué d'avoir été prise sur le fait. Sans doute encore perturbée, elle avait garder sa baguette en main. Elle ne la rangea qu'après avoir pris la parole d'un ton mal-assuré:

- Je... C'est pas... Ce que vous croyez...

- Ah bon... Et que suis-je sensée croire alors? Si ce n'est que vous êtes totalement imprudente... Ne restons pas ici, imaginez un peu qu'un moldu vous ait vue !

Elle traversa la ruelle au pas de course, attrapa la tête en l'air par le bars et l'emmena dans une autre rue.
Jugeant l'endroit désert, elle baissa tout de même la voix et murmura:

- Vous avez de la chance que je sois moi-même sorcière. Vous auriez eu pas mal de problèmes avec le Ministère sinon! Enfin bon, je me présente, Atria Sibylla. Et vous, qui êtes-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Lola Flemming
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Lola Flemming, Mer 22 Mai 2013 - 21:27


Lola ne s'était rarement sentie aussi mal. Mal dans le sens peur hein. Parce qu'elle en avait eut des moments de faiblesse dans sa vie.. Elle se revoya petite, le regard noir de son père lui assurant un sale quart d'heure avec lui après une bêtise, petite ou grosse. Sauf que la punition serait autrement plus importante, administrée par le ministère. Certes son père n'y allait pas doucement, mais elle risquait carrément sa baguette dans ce coup là ! Après un léger blanc, ou Lola eut le temps de sentir son corps avoir un coup de chaud, un coup de froid, un autre de chaud et encore un autre de froid, comme dans ses moments ou elle paniquait, la jeune-femme rousse qui lui faisait face finit par prendre la parole. «Ah bon... Et que suis-je sensée croire alors? Si ce n'est que vous êtes totalement imprudente... Ne restons pas ici, imaginez un peu qu'un moldu vous ait vue !  » Lola ne trouva rien à répondre, mais son cerveau qui pour une fois ne présentait aucun risque de décrocher analysa rapidement la phrase de son interlocutrice. Un moldu ? Elle connaissait ce vocabulaire ? C'était donc un membre de la communié magique. Mère, sœur ou cousine de sorcier, cracmole ou peut-être même sorcière elle même.

La blonde se sentit un instant rassurée. Elle n'aurait pas de problème. A moins que... Dans un nouvel élan de panique, comme elle avait tendance à le faire, elle s'imagina le pire scénario. Trouvant le comportement de la blonde trop dangereux, elle irait immédiatement le dire aux services magiques. Oh non non non, Lola qui avait tant repoussé la magie ne voulait plus la perdre maintenant ! Elle avait tenter, mais n'avait jamais réussit. Elle regrettait tellement son geste, un petit truc banale, mais qui par son manque d'attention constant pourrait lui causer de trop grave ennuis ! Voulant se justifier, elle allait pour ouvrir la bouche, quand l'autre traversa la rue et la prit sans ménagement par le bras, pour la traîner dans une ruelle a sens unique déserte. Elle reprit la parole une nouvelle fois, mais cette fois murmurant, si bien que Lola du presque tendre l'oreille.«Vous avez de la chance que je sois moi-même sorcière. Vous auriez eu pas mal de problèmes avec le Ministère sinon! Enfin bon, je me présente, Atria Sibylla. Et vous, qui êtes-vous ? »

La petite blonde mit du temps à faire le point dans sa tête pour pouvoir donner du sens à ses paroles. En effet, dans ces quatre phrases, la rousse lui disait son nom, son statut, lui posait une question et lui rappelait ce qu'elle avait risqué l'espace d'un instant. Avant de répondre, Lola réanalysa tout, histoire d'être sûre qu'une quelconque menace n'était pas présente dans ses paroles. Quand elle fut rassuré, elle daigna répondre à tout ça, d'une voix quand même peu rassurée : « Je... Lola Flemming. Je sais mais... Euh... Je croyais qu'il n'y avait personne, je vous le jure.  » Elle n'aimait pas cette sensation, de rendre des comptes à un adulte. Surtout que celle qui lui faisait face ne semblait pas plus vieille qu'elle. L'ancienne professeur en profita pour la détailler un instant.

Plus grande qu'elle d'une petite dizaine de centimètre, elle la surplombais de par sa taille, mais par son air également. La tête haute, le regard froid, Lola se demanda si c'était le genre de femme froide, calculatrice, digne des pires serpentardes qui n'hésitaient pas à l'embêter au collège, ou si c'était simplement un air donné comme ça. Rousse, cela se voyait également sur sa peau, parsemée de tâches de rousseurs. Et comme tout les roux, ou les blonds d'ailleurs, elle était assez pâle. A cause de sa couleur de cheveux, Lola se mit à se poser des questions. Etait-elle Irlandaise ? Sinon, elle était Anglaise, ou au moins faisait partie du Royaume Uni. Quelque soit la réponse, elle avait du aller à Poudlard. Ca voudrait dire que la poufsouffle aurait du la voir, non ? Quoi que non, vu l'attention de la blonde, c'était plutôt l'inverse. Son esprit fourmilla de questions, qu'elle se mit à formuler à voix haute évidemment. Lola, elle était incapable de tenir sa langue très longtemps, surtout sa peur passée, il fallait bien que sa nature reprenne ses droits sur son cerveau non ? «Vous avez quel âge ? Vous êtes Irlandaise ? Vous avez bien étudier à Poudlard n'est ce pas ? Nous serions nous déjà croisées ?  » En posant toutes ces questions, Lola ne craignant pas un seul instant que Atria se souvienne d'elle comme la petite folle blonde dont beaucoup se moquait...
Revenir en haut Aller en bas
Atria Sibylla Peacock
avatar
Serpentard
Serpentard

Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Atria Sibylla Peacock, Mar 28 Mai 2013 - 16:51



Atria, qui toisait la blonde avec une extrême supériorité, se rendit compte de l'impression hautaine qu'elle devait lui renvoyer. Elle détourna donc légèrement les yeux, faisant mine de vérifier une nouvelle fois si les parages étaient libres. Elle avait toujours la faculté d'impressionner les gens au premier abord ou du moins, de les déstabiliser quelques instants. Evidemment, il n'y avait personne d'autre que les deux sorcières. Qui pouvait avoir envie d'emprunter cette ruelle sinistre et malodorante? Les murs des façades les entourant étaient particulièrement délabrés. Toutes ces maisons mitoyennes - enfin, si c'étaient bien des maisons, ne paraissaient pas habitées et même abandonnées depuis une petite décennie.
Quel drôle d'endroit... L'attention de la jeune femme fut à nouveau centrée sur son interlocutrice lorsque celle-ci finit par répondre à sa question:

- Je... Lola Flemming. Je sais mais... Euh... Je croyais qu'il n'y avait personne, je vous le jure.

Atria adorait voir les gens se justifier devant elle! C'était vrai qu'elle lui avait un peu mis la pression en lui rappelant qu'elle aurait eu des problèmes avec le Ministère mais de là à chercher des excuses... L'ancienne Serpentarde n'eut pas le temps de répliquer quoi que ce soit que la blonde l'assaillait de questions... Quelque peu indiscrètes:

- Vous avez quel âge ? Vous êtes Irlandaise ? Vous avez bien étudier à Poudlard n'est ce pas ? Nous serions nous déjà croisées ?

Surprise, elle recula d'un pas, l'air légèrement outré. Pourquoi cette parfaite étrangère voulait-elle savoir des choses aussi personnelles que son âge et sa nationalité ? Elle finit cependant par répondre d'un ton dégagé, faisant mine de rien:

- 23 ans... Je suis Ecossaise. Et j'étais bien à Poudlard. En revanche, je ne me souviens pas vraiment de vous... Quel âge avez-vous et quelle était votre Maison ? Personnellement, j'étais à Serpentard.

Elle avait toujours été fière d'être à Serpentard, faisant ainsi honneur à ses ancêtres. Bien qu'elle adorait sa Maison, elle n'avait jamais renier Gryffys, Pouffys et Serdy comme son père le faisait. D'ailleurs, une chose était sure, la blonde n'appartenait pas aux verts et argent. Atria l'aurait reconnue. Au premier abord, elle semblait plutôt être une Gryffy ou une Pouffy. Jamais un Serdaigle n'aurait commis une imprudence telle que celle commise par la sorcière aux cheveux d'or...
Atria se montrait souvent arrogante avec les autres élèves quand elle était encore à Poudlard. Heureusement ça c'était un peu amélioré durant sa septième et dernière année à l'école. Et lorsqu'elle avait été engagée comme vendeuse à la boutique de Quidditch et par après comme enseignante à Poudlard, elle avait été obligée de se maîtriser. Mais maintenant qu'elle était au chômage, libre de toute contrainte, ses anciennes habitudes revenaient au galop... Cela se montrait d'ailleurs au niveau de sa vie sociale qui n'était plus très remplie. Elle n'avait d'ailleurs plus vraiment d'amis proches. La solitude ne la dérangeait en rien mais elle détestait qu'on la traite "d'insociable". Il fallait pourtant l'avouer, plus elle s'éloignait des autres, plus elle devenait désagréable avec autrui. C'était sans doute l'impression qu'elle devait dégager face à la blonde...
Revenir en haut Aller en bas
Catherine Holmes
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dublin, capitale irlandaise

Message par : Catherine Holmes, Mar 18 Juin 2013 - 15:40


[HRPG: Sujet ouvert avec l'autorisation d'Elenna Benson]

RP avec Lily N. Swan


Ok, j'étais officiellement perdue. En plein milieu de Dublin. Dans une ville de 114,99 kilomètres carrés, comptant une population de 525 383 habitants au dernier recensement. Pourtant, je m'étais renseignée, hein! J'avais même appris des mots d'argot irlandais, je m'étais entraînée avec mon oncle Charlie pendant deux mois pour la prononciation,... Je connaissais un peu d'histoire de la ville, je savais qu'elle abritait les sièges européens de Google et de Facebook, et j'avais imprimé des plans, mais il n'empêche; j'étais bel et bien perdue. Et toutes les personnes à qui je demandais le pub de l'Embouchure ne semblaient pas plus le connaître que moi. Pourtant il devait bien exister, ma tante Cassie (celle qui est mariée avec mon oncle Charlie) était la tenancière!

Bon, blague à part, là, la nuit commençait à tomber et je ne savais pas où aller. Trois heures que je marchais le long du fleuve Liffey,et toujours aucun signe d'une embouchure quelconque! A moins que...

Revenant sur mes pas, je pris une rue transversale. Je venais de me rappeler que deux grands fleuves traversaient Dublin:la Liffey, bien sûr, mais aussi la Boyne!! Idiote que j'étais, le pub se trouvait sûrement sur les rives de la deuxième! Je me forcai à marcher d'un pas calme, admirant les rues et les monuments, alors que je me savais tout près du but.

Il était 20 heures passées lorsque je poussai la porte du pub. Une légère sensation de soulagement... Non, d'accord, une profonde sensation de soulagement me submergea, tandis que je m'approchais du comptoir d'ébène poli et m'asseyais sur l'un des tabourets hauts, mon sac posé à mes pieds. Ce sac qui contenait d'ailleurs l'ensemble de mes affaires grâce à un sort non détectable, que je traînais depuis 5 heures maintenant, me semblait aussi lourd que s'il avait contenu Dublin tout entier. Mais délaissant mes pensées moroses pour me rappeler que j'étais enfin arrivée, j'appelai l'une des serveuses. Qui, une fois retournée, s'avéra être ma tante Cassie. Elle commença par jouer les mères poules inquiètes de mon retard, mais finit par s'adoucir et me servir une grande tasse de chocolat chaud.

Je m'accoudai au bar et regardai les premiers flocons de l'hiver tomber doucement à travers les vitres. J'avais eu de la chance, une minute de plus et j'aurais été frigorifiée et trempée, en plus d'être fatiguée... Je revins à moi et surtout à mon chocolat, jusqu'à ce que ma tante revienne des cuisines.

Et voilà pour toi, Cat! Tu monteras tes affaires après le repas!


Tatie! Je ne saurai jamais manger tout ça... dis-je en prenant une mine désespérée. Je vais prendre cinq kilos rien qu'en regardant!

Je me mis à inventorier le contenu de mon assiette: d'épaisses traches de pain, trois sortes de confiture, des crêpes volumineuses, du sucre, du Nutella, des gaufres chaudes,... Je ne m'en sortirai jamais!! songeai-je,...avant de m'y attaquer comme une SDF qui n'aurait plus mangé depuis trois mois.

Après mon repas, alors que je parlais avec Tante Cassie de ce que je comptais visiter durant la semaine, celle-ci pencha sa tête vers moi d'un air de conspiratrice.

Tu vois la jeune fille rousse là-bas?

Je me retournai aussitôt.

Mais nooon, pas comme, regarde discrètement! Bref, elle s'appelle Lily, elle doit avoir à peu près ton âge
et elle bosse ici cette semaine. Seulement voilà, tu risques de te perdre encore demain, douée comme je te connais... Et elle est native d'ici, donc elle pourra m'aider à éviter ce genre de catastrophe. Ca ne devrait pas trop la déranger, elle n'a pas l'air super-heureuse ces temps-ci... Je compte sur toi!

Attends un peu, Tatie... Tu me demandes de l'espionner pendant qu'elle jouera les guides touristiques pour moi?

Moins fort! Mais oui, en gros, c'est ça... Je ne supporte pas de voir quelqu'un malheureux, et surtout pas dans mon pub!


L'honneur de Tante Cassie était mis en jeu, il fallait que je l'aide! Nan, j'déconne, j'ai juste toujours aimé me faire des amis.
Et cette fille avait l'air assez sympa...

Je me levai et m'approchai d'elle.

Salut! Euh... Lucy, c'est ça? Je... voilà, je cherche quelqu'un pour me faire découvrir Dublin, je... Je suis la nièce de Cassie et euh... Elle m'a dit que tu saurais m'aider!


Gloire : sujets fusionnés car même titre et sans réponse
Revenir en haut Aller en bas
Alexie Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Alexie Scott, Ven 16 Aoû 2013 - 2:23


Chance et Malchance

Pv : Aanabella Von Edelweiss

Ah l'Irlande. Ses chansons, sa verdure, ses trèfles, ses farfadets et sa bière ! Je n'avais jamais mis les pieds dans ce pays. Tout d'abord parce que je ne connaissais personne originaire de là bas et parce que c'est une destination, qui au premier abord, ne me faisait pas tant rêver que ça. Mais maintenant que j'étais un peu plus âgée, un peu plus mature et plus curieuse, je m'étais laissée tenter pour entreprendre un voyage dans la capitale Irlandaise le temps d'une semaine.

En arrivant là bas, je pensais retrouver des endroits, des restaurants, des magasins, des parcs et des maisons similaires à l'Angleterre. Que nenni ! L’Irlande c'est vert, vert, vert et encore vert ! En revanche, plus on se rapprochait de Dublin et plus la verdure s'estompait pour laisser place à des pavés, des rues, des commerces et surtout des habitants. Je les imaginais tous petits, avec leur chapeau, leur bière et leur tenue verte. Sans oublier leur chevelure rouquine ! Mais tout cela n'était que des clichés, chaque irlandais était unique, ce qui rendait cette ville et ce pays réellement atypique.

Cela faisait quelques jours que j'étais arrivée à Dublin grâce à mon permis de transplanage. Ce n'était pas la porte à côté, mais ce n'était pas non plus à l'autre bout du monde, bien au contraire. Le trajet fut donc rapidement écoulé et je découvris très vite une charmante petite ville où il y fait bon vivre et où les résidents vous accueille les bras grands ouverts et avec une bière. Cependant, la jeune femme que je suis dû décliner certaines requêtes, comme j'étais enceinte, je devais faire abstraction de l'alcool et me ruer sur les jus de fruits et autres boisons non alcoolisées.

J'avais décidé de me balader un peu dans les campagnes irlandaises, de m'éloigner un peu du centre ville, sans pour autant partir à des kilomètres. Je voulais respirer l'air de la campagne et observer sa verdure et ses animaux. La plupart des prairies étaient occupées par des moutons. Certains étaient tondus, d'autres pas. Qui pouvait bien porter des châles ou des écharpes en laine en cette saison ? Il fallait soit être fou soit être un esquimau. Quoi qu'il en soit, Je continuai ma route jusqu'à tomber sur un trèfle comportant quatre feuilles. Quelle chance !

Certains racontent que la première feuille désignait l'espérance, la seconde, la foi et la troisième, la charité et la quatrième feuille serait donc pour la chance. Selon une autre légende, la première apporterait la renommée, la deuxième la richesse, la troisième l'amour et la quatrième la santé. J'examinai donc les feuilles tout en comparant chacune d'entre elles à ma vie.

Ma réputation ne me quittait jamais, chaudasse et couguar invétérée. Pour ce qui était de mes relevés, je ne roulais pas sur l'or, mais n'étais pas non plus sur la paille. Pour ce qui est de l'amour, la quadrifoliiste que je suis, était folle amoureuse de son Phoebe, même si je ne lui avais toujours pas avoué mes réels sentiments. Enfin pour ma santé, tout allait très bien autant pour le bébé que pour moi. C'était la première fois que je voyais un trèfle à quatre feuilles. Peut-être s'agissait-il d'un signe du destin ? Je m’apprêtai à rebrousser chemin lorsqu'en me retournant, je me cognai contre quelque chose ou peut-être quelqu'un. Ça aussi, c'était le signe du destin ? Pas très malin.
Revenir en haut Aller en bas
Luna Velvet
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Luna Velvet, Lun 28 Oct 2013 - 21:02


Luna avait voulu l'espace d'un Week-End s'éloigner de l'agitation britannique et du monde magique. Elle était partie en solitaire. La blonde souhaitait être seule, elle aurait pu demander à Scott, son nouveau petit-ami de venir avec elle, mais la dernière Velvet n'en ressentait pas l'envie. Elle était donc partie très tôt ce matin là en prenant l'avion. Elle aurait préféré voyager par portoloin, ce qui était bien plus rapide, mais la blonde avait su par un mystérieux hasard que le Ministère de la Magie était fermé, donc elle ne pouvait pas voyager magiquement? Elle avait finalement du prendre l’avion.

  Après une heure et demie de vol, Luna toucha enfin le sol irlandais. Lorsque la blonde sortit de l'aéroport international, une vague de froid et de pluie l'enveloppa. Prévoyante, la septième année n'avait pas oublié de prendre son parapluie qu'elle ouvrit avant d'être trempée. La blonde marchait tranquillement dans les rues pavées du vieux Dublin sans but précis. Voyant un bar, la septième année s'y réfugia. Elle demanda au serveur leur boisson la plus réputée et il revint avec une pression à la couleur douteuse.

La verte et argent regarda sa boisson alcoolisée avec appréhension. Il s'agissait d'une bière noire dite "brune". La mousse blanche contrastait parfaitement avec l'autre couleur de cette bière. La blonde fut surprise en voyant un trèfle à quatre feuilles, emblème de l'Irlande, dessinée sur cette moussa. Elle décida de tremper ses lèvres afin de goûter à ce breuvage typiquement irlandais. Lorsque elle eut fini sa gorgée, la franco-anglaise fut agréablement surprise. Le gout de cette bière était divin pour Luna qui ne connaissait que la bière blonde traditionnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Luke Belt
avatar
Fondateur AdjointHarryPotter2005
Fondateur Adjoint
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Luke Belt, Jeu 14 Nov 2013 - 21:15


Je suis désolée, vraiment désolée de ce retard :s

J'avais décidé de partir loin, de prendre l'air, de changer d’atmosphère. J'avais appris il y a quelques jours des choses qui m'avaient bouleversé et il fallait que je me change les idées. J'avais attrapé une carte du monde pour trouver une destination, et après quelques instants de réflexion, mon choix c'était porté sur Dublin. Cette ville avait une ambiance particulière qui m'aiderait à me changer les idées. Malheureusement, je n'avais pas réussi à me procurer un portoloin, mon hiboux adressé au ministère était revenu bredouille. De toute façon, c'était tous des imbéciles au ministère, ils étaient même pas fichus d'accorder une autorisation pour un portoloin.

Je n'avais pas envie de changer de destination pour pouvoir y aller sans portoloin, j'avais décidé d'aller à Dublin, j'irais à Dublin, un point c'est tout. Il ne me restait donc que deux moyens pour y aller, le transplanage étant exclu car je n'avais pas l'age requis. Le balai et l'avion. Sauf que je ne voulais absolument pas prendre l'avion. C'était un truc bizarre moldu voyez-vous et je ne comprenais pas comment un engin aussi gros pouvait voler sans magie, c'était vraiment suspect. Têtu comme je l'étais, je décidai donc d'aller à Dublin en balai. Il y avait environ 400 kilomètres entre là où j'étais et ma destination. Je pris une cape bien chaude, le vieux balais qui traînait dans la remise, ma baguette, une boussole pour garder le cape et je m'envolai, couvert d'un sortilège de désillusion pour ne pas être vu par un moldu. Sauf qu'au bout d'une heure de vol, j'étais gelé et j'avais faim. Je décidai donc finalement de passer par dessus mes préjugés et de prendre l'avion. Je repassai au manoir, rangeait mon balai et enfilait un pantalon beige ainsi qu'une chemise pour passer presque inaperçu dans l'avion.

Après quelques sortilèges de confusions et petits problèmes à l’aéroport, je me retrouvai à Dublin. Il faisait froid, il pleuvait, et il n'y avait pas du tout l'ambiance que j'imaginais. En plus je n'avais pas pris ma cape et à cause de la pluie j'avais les cheveux tout mouillés. J'arpentai les rues pavées d'un pas rageur et au bout d'une dizaine de minutes je fini par trouver un bar. Je pénétrai dans l’établissement, et là, surprise, j'aperçus quelques mètres plus loin une figure familière assise à une table en train de boire une boisson à l'allure suspecte. Je m'approchai et m'assis sur la chaise en face de la jeune fille.

- Salut Luna! Quelle coïncidence de te trouver ici!

C'était vraiment étrange qu'on se rencontre dans le même bar à l'etranger. Parfois le hasard fait bien les choses! Je pris conscience que mes cheveux avaient du être applatis par la pluie, me donnant une allure de chien mouillé, alors je passai la main dedans en les ébouriffant. Je devais avoir une coupe de ouf mais c'était pas grave.
Revenir en haut Aller en bas
Luna Velvet
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Luna Velvet, Mer 20 Nov 2013 - 22:32


L'ambiance qui régnait dans ce pub était plutôt joyeuse, un peu comme dans tous les bars. Luna savourait la bière divine, en quelques minutes, la blonde avait déjà prit trois bonnes gorgées de la chope. La sorcière, étant toujours encombrée de son blouson, le posa délicatement sur le dossier de la chaise. La chaleur dans le pub contrastait énormément avec l'air glacial qui régnait en maître dehors. La porte du dit-pub s'ouvrit laissant entrer, en plus des nouveaux clients, une brise humide et froide. Frissonnante, Velvet mit ses deux mains sur sa chope de bière comme pour se réchauffer les mains bien que la bière soit froide. Etant seule, la franco-anglaise aimait observer les personnes autour d'elle. À l'opposé du bar par exemple, un couple conversait de manière très animée. Un peu plus près, une fille regardait son téléphone pleurant et gémissant d'après ce que Luna avait compris, la jeune venait de se faire plaquer.

Concentrée dans l'analyse de son entourage la serpy n'entendit pas les bruits se rapprochant d'elle. En revanche, la jeune femme entendit clairement la chaise face à elle racler le sol. Lorsque la fille aux cheveux d'or leva la tête elle reconnu immédiatement Luke, même si elle ne lui avouerait jamais, Luna aimait beaucoup le jeune blond. Elle pouvait le qualifier d'ami proche. Généralement les deux blonds se racontaient énormément de choses, le contact entre eux deux était simple et la fille appréciait leur complicité. Quand elle détailla le joueur de quidditch amateur, elle s'amusa à voir ses cheveux qui étaient presque devenus chatains tant ils étaient remplis d'eau.


- Salut Luna! Quelle coïncidence de te trouver ici!

Pour une coïncidence , s'en était bien une! Se croiser le même jour dans le même bar à l'étranger relevait de l'impossible. Pourtant les deux blonds se trouvaient l'un face à l'autre. Luna vit que le jeune homme essaya de remettre ses cheveux trempés en place, geste inutiles puisque ces derniers s’ébouriffèrent encore plus. S'attardant sur le visage mouillé de son ami, la sorcière remarqua que quelque chose le tracassait. Elle sut qu'il était bouleversé, car au fil du temps, Luna avait découvert qu'une tension juste au dessus de l'arcade sourcilière traduisait ce sentiment chez Luke. La jeune femme se demanda ce qu'il lui arrivait. Elle espérait néanmoins qu'il ne s'agissait pas d'une mauvaise nouvelle. Préférant laisser libre choix au blond de se confier ou non, Luna lança avec un petit sourire.

- Fais gaffe Luke, tu vas attraper froid avec tes cheveux tous mouillés!

La sang-pur ne bordait jamais son cadet mais elle aimait le taquiner et l'état de ses cheveux était une bonne occasion de le charrier donc elle n'allait pas le louper!
Revenir en haut Aller en bas
Luke Belt
avatar
Fondateur AdjointHarryPotter2005
Fondateur Adjoint
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Luke Belt, Ven 29 Nov 2013 - 21:59


Luna semblait perdue dans la contemplation des moldus se trouvant dans le bar et n'avait donc pas du me voir arriver vu la tête surprise qu'elle afficha en relevant la tête. Enfin elle devait surement aussi se demander ce que je faisais là, car c'était vraiment une coïncidence qui relevait du miracle que de se croiser ici. Elle ne me dit même pas bonjour et me taquina directement sur mes cheveux trempés ; c'était du Luna tout craché. Elle prenait toujours à malin plaisir à me charrier car elle savait que je n'aimais pas ça. Je lui répondis donc avec un grand sourire.

- Je sais, c'est fait exprès. Comme ça quand je serais bien malade je pourrais te refiler mon rhume.

Luna fixa pendant quelques instants quelque chose sur sur ma tête. Aussitôt, je senti mon cœur s'emballer et mes pulsations cardiaques s’accélérer. Avait-elle aperçu par l'ouverture de ma chemise la fine chaîne en argent au bout de laquelle pendait mon amulette? J’espérais que non, mais par mesure de précaution, je fermai le dernier bouton de ma chemise. Je me traitai alors mentalement d'idiot. Avoir une chaîne était tout à fait banal, sauf qu'elle avait dut voir que mon comportement était bizarre et elle allait maintenant se poser des questions. J'étais vraiment un imbécile.

Vu la perspicacité de la serpentard, il fallait vite que je trouve un sujet de conversation avant qu'elle ne se mette a à réfléchir et à poser de questions. Etant donné l'impressionnante quantité de nouveautés dans ma vie depuis les quelques dernières semaines, je n'eus aucun mal à lancer la discussion.

- Ça tombe bien qu'on se soient croisés, j'ai un tas de trucs à te raconter!

Je n'avais pas envie de lui parler tout de suite des révélations que l'on m'avait fait sur ma famille. Je ne savais pas encore moi même comment me comporter face au fait que mon père était en fait mon père adoptif, que le compagnon de ma prof de SACM était mon vrai père et que par dessus tout, ma mère avait été assassinée. Non, vraiment, c'était trop compliqué et de toute façon je ne savais pas comment aborder le sujet. C'est pourquoi je choisis de lui parler d'autre chose.

- Je ne sais pas si je t'avais dit, mais je sors depuis quelques semaines avec une fille qui s'appelle Catherine Holmes, elle est en 6e année à Gryffondor, je ne sais pas si tu vois qui c'est.
Revenir en haut Aller en bas
Luna Velvet
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Luna Velvet, Jeu 19 Déc 2013 - 22:16


[Mille pardons pour cet affreux retard !]

Après la taquinerie de la blonde, le serpentard  expliqua avec un grand sourire que s'il avait les cheveux mouillés, c'était pour qu'ils tombent malade ensemble. Un rire franchit les lèvres de Luna, le jeune homme lui avait manqué, et leurs boutades aussi. Sans qu'elle s'en aperçoive, son regard venait de glisser vers le visage de Luke et elle le vit refermer un bouton de sa chemise, visiblement gêné. Durant le silence qui ne dura quelques secondes, la sorcière aurait parié voir une petite chaîne. Mais pourquoi le blond voulait lui cacher son bijoux ? Sans avoir plus de réponses, elle entendit Luke, lui dire il avait beaucoup de choses à raconter.

- De bonnes nouvelles j’espère ? Demanda Luna souriante.

Luna se demandait qu'est-ce que le vert et argent allait lui dire. Peut-être des nouvelles de sa sœur ? Luna ne savait pas vraiment si elle devait aborder le sujet. Leur conversation était légère, alors parler de ça maintenant... Suite à quelques instants d'hésitations, la sang-pure se dit qu'elle entendrait de voir si Luke entamait le sujet ou non. Voyant la mine perturbée du jeune, Luna voulut savoir si tout allait bien chez le blond. Elle ne le voyait que très rarement dans cet état là, et quand il ouvrait la bouche, ce n'était pas pour annoncer de bonnes nouvelles.

Lorsque la septième année le vit prendre la parole, elle sentit son cœur s'accélérer. Luke annonça à son amie qu'il était en couple. Luna poussa un soupir de soulagement, rien de grave. Après coup, elle se rendit compte de quelque chose, Luke-soit-disant-sans-cœur avait une copine? Si la blonde avait bien entendu le bref portrait de la chanceuse, elle était dans la même année que lui, chez les griffons. Velvet fut une seconde fois étonnée, elle ne connaissait pas le nom de la jeune femme. Catherine Holmes, ce nom ne lui disait absolument rien. Pourtant, la fille aux cheveux d'or connaissait un certain nombres d’étudiants, mais elle, semblait inconnue au bataillon. La jeune femme décida de continuer sur la lancée des amours.

- C'est drôle, je sors aussi avec quelqu'un! Ça fait déjà quelques mois, il s'appelle Scott Abrams, c'est un serpentard et il a ton âge.

La blonde était heureuse, elle avait un sourire qui traduisait ses émotions. Ne voulant pas faire ton mielleuse ou quoique se soit, la  sorcière secoua sa tête et regarda sa bière. Elle finit la dernière gorgée qui lui restait et mis de l'argent moldu pour payer sa boisson. La verte et argent regarda son ami en mettant sa veste, signe qu'elle voulait partir. Il le comprit puisqu'à son tour, il se leva. Luna poussa la lourde porte du Temple Bar et elle se rendit compte qu'elle avait oublié son sac. Elle demanda donc au blond de l'attendre. Une fois revenue avec son sac dans les mains, la jeune femme se rendit compte que la pluie avait cessé. Elle laissait place à un temps encore humide avec de nombreuses flaques dans les trous dus aux pavés, mais le parapluie n'était plus nécessaire. Luna se retourna vers son cadet et annonça.

- Tu sais où aller ? C'est la première fois que je viens en Irlande alors je connais pas vraiment.

La jeune femme espérait que le blond soit déjà venu pour connaître un minimum les environs, car s'ils suivaient Luna, ils se perdraient à coup sur!
Revenir en haut Aller en bas
Luke Belt
avatar
Fondateur AdjointHarryPotter2005
Fondateur Adjoint
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Luke Belt, Dim 29 Déc 2013 - 22:45


Luna me demanda si c'était de bonnes nouvelles. A vrai dire, je ne connaissais pas moi même la réponse à cette question. "Changer" de famille apportait de bonnes choses mais aussi des mauvaises. Cependant, vu mon père adoptif, il était difficile de tomber sur une famille encore pire. Certes, mon géniteur aurait pu être lui aussi un alcoolique qui déteste les enfants, mais de ce que j'avais vu de lui ce n'était pas le cas. En résumé, c'était donc plutôt des bonnes nouvelles.

Lorsque j'annonçai à la serpentard le nom de ma petite amie, elle poussa un soupir de soulagement et je ne compris pas vraiment pourquoi. Elle fit ensuite une drôle de tête alors je fronçai les sourcils, me demandant ce qu'elle pouvait bien penser. Certes, il y avait eu un moment de silence entre l'instant où je lui avait dit que j'avais des trucs à lui dire et le moment où j'avais parlé de Kate, mais je ne voyais pas ce que Luna avait bien pu imaginer. Elle imaginait toujours des trucs bizarres et tordus il faut dire.

Lorsque la blonde ouvrit la bouche, je pensais que j'allais enfin connaître la raison de sa drôle de tête mais finalement pas du tout. Elle me raconta juste qu'elle aussi sortait avec quelqu'un, un certain Scott Abrams. J'avais vaguement entendu parler de lui mais sans plus. D'après les bruits de couloir, il était vraiment nul en classe et se récoltait toujours de mauvaises notes. Cependant, je ne dis pas cela à Luna, ça ne le faisait pas trop.

- Je le connais pas trop, j'ai du le croiser une ou deux fois dans la salle commune mais c'est tout. Il est sympa au moins ?

Je me rendis alors compte de ce que je venais de dire. Depuis quand je me préoccupais du bien être des gens et de leurs relations avec les autres ? Heureusement, la serpentard finit sa bière et se leva, démontrant son envie de sortir du bar que je trouvais opréssant. Ouais, il était tout petit, c'était sombre, et les gens étaient super bruyants, en même temps c'étaient des moldus donc il fallait pas s'attendre à ce qu'ils soient civilisés. Et en plus, vu que la pièce était étroite, et bien tout le monde était collé, ce dont j'avais horreur. Bien sur si ça avait été des filles de mon âge super jolies, ça m'aurait pas dérangé, mais là c'était des gros moldus barbus bien répugnants.

Une fois dehors, où je remarquai qu'heureusement la pluie avait cessé, Luna me demanda si je connaissais les environs ou un endroit où aller. Sauf que j'étais jamais venu ici moi, alors je ne connaissais rien du tout. J'avais certes un bon sens de l'orientation, mais sans être jamais venu ça ne servait à rien. Néanmoins, sans savoir pourquoi, je pris la parole et assurait à la blonde que je savais où aller.

- Ouais, je suis déjà venu. Il y a une place sympa un peu plus loin.

Oui, ce que je venais de faire était débile. Mais j'avais pas envie de passer pour un mec qui connait rien alors voilà. En plus j'était sûr qu'il y avait une place dans le coin. Il y a toujours des places dans les villes comme ça. Après, qu'elle soit belle ou pas, c'était une autre affaire. Je jetai un coup d'oeil en l'air, et, pris d'une subite intuition, je dis signe à Luna de me suivre. En marchant vers le clocher de l'église que j'avais aperçu, c'était possible qu'on tombe sur une place.

Tout en avançant dans les rues encore humides de la pluie, je réfléchissait à un moyen de tout raconter à la vert et argent. J'hésitai entre lui décrire tout chronologiquement ou lui dire clairement et expliquer après. Je fini par choisir la seconde option. Je n'aimais pas tourner autour du pot pendant trois heures.

- Tu sais, tout à l'heure je t'avais dit que j'avais pleins de trucs à te raconter. Bah je t'ai pas encore tout dit. Tu vois le proprio des Trois Balais ? Ben c'est mon père. Je l'ai appris il y a même pas une semaine.
Revenir en haut Aller en bas
Clarissa Samson
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus : Martinet noir


Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Clarissa Samson, Sam 21 Juin 2014 - 2:40


HRPG:
 
(PV Aby)




L'Irlande était le pays natal de Clarissa. Cet été elle avait rendu visite à sa mère qui habitait en banlieue de la capitale, Dublin. Après avoir passé quelques temps avec sa mère Clarissa décida de se rendre dans la métropole pour raviver quelques souvenirs d'antan, la brune avait passé beaucoup de bons moments dans cette ville où sa chère maman l'emmenée ponctuellement faire des achats. Mais là elle était seule pour une raison simple, sa mère était malade et ne pouvait pas la rejoindre, rien de grave. La jeune fille prit le train puis le métro pour aller en centre-ville, elle passa devant les boutiques sans éprouver un grand intérêt jusqu'à ce qu'elle tombe sur un magasin de farce et attrape. Dans ce dernier on trouvait tous les accessoires nécessaires à une fête ou à un attrape nigaud. Mais en fouillant un peu plus, Clarissa tomba sur la section des déguisement. Entre les super héros musclés, avec le slip sur le collant elle tomba sur les héros de son enfance, les princesses. Elle avait toujours voué une admiration pour un de ces dames en particulier... Blanche-Neige. Pour s'amuser elle essaya le costume, et il lui allait parfaitement, en tout cas pour la taille. Elle décida de l'acheter. Après avoir réglé sa note elle le mis dans son sac et continua son chemin heureuse de son achat.
Après avoir couru les boutiques sans trouver quoi qui ce soit d'autre, elle décida de se rendre à Phoenix Park, en s'approchant du lieu elle croisa un vendeur de fruits et légumes et la seule chose qu'elle se demanda c'est ce qu'il faisait là, elle regarda de plus près et c'était en fait un vendeur de pommes, Clarissa regarda l'étalage et vit des pommes d'un rouges sang qui lui rappelèrent Blanche-Neige, elle voulut en acheter mais bon une princesse avec un sac en plastique ça le fait pas. Alors elle s'approcha du vendeur et lui demanda gentiment s'il n'avait pas un panier à lui donner, les yeux ronds qu'il fit n'aidèrent pas la brune à connaître la réponse. Il chercha dans son camion et lui donna un panier en rotin avec ses pommes en échange de quelques deniers de plus.
Son attirail en poche elle se rendit dans le parc, après avoir un marché elle s'assit dans l'herbe à l'ombre d'un arbre et commença à contempler le paysage tout en croquant dans une des pommes qui heureusement n'était pas empoisonnée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Invité, Sam 21 Juin 2014 - 3:36


We had guns and drums and drums and guns! Hurroo! Hurroo! We had guns and drums and drums and guns, Hurroo Hurroo! We had guns and drums and drums and guns! The enemy never slew ya! Johnny I hardly knew yaaaaaaaa!

La chanson que j'avais gueulé la veille (c'est à dire ce matin en fait) me restait en tête et j'avais encore cette envie de la hurler dans les rues, de la ressentir jusque dans mes tripes. C'était une chanson moldue oui, moi je ne me battais pas avec des pistolets, pourtant elle avait un p*tain de sens pour moi. Irlandaise que j'étais, ouais m'sieur. Enfin irlandaise, quand ça me chantait à vrai dire. Pas toujours facile de s'identifier à un pays quand tu comprends pas vraiment de quelle famille t'es... 'Fin bon j'étais irlandaise parce que j'avais du sang irlandais dans mes veines, de mes grands-parents j'croyais. Du côté de ma mère, enfin de mon vrai père du coup...

Arg c'était vraiment pas une bonne idée de penser à des trucs si compliqués, mon cerveau pleurait les neurones morts pendant une telle réflexion. Au fond la vérité c'était que j'étais irlandaise par choix. Comme pour tout le reste en fait. Comme pour ma famille, comme pour ma classe sociale, comme pour mes actions. Ouais, c'était carrément moi qui dirigeait ma vie! J'étais grave badass! (ou comment cacher qu'on est un fake complet)

Oui ce jour-là mes pensées partaient en vrille (un peu). Non pas de la faute au whisky national! (hey oh tu l'insultes pas okay ?) Non c'était un autre genre de truc pas bien. Bon j'en avais pas pris beaucoup hein! Et pis c'était pas de ma faute! J'l'aurais jamais pris ce truc et puis de t'façon l'mec l'avait l'air trop louche... Alors pourquoi je l'ai embrassé ? Mais t'as vu où que c'est marqué sainte-nitouche ? J'avais m*rdé ouais, complet... Je voulais juste sentir sa chaleur, profiter de son affection. Oublier un temps tout ce qui se passait en ce moment. Arrêter de voir la mort partout autour de moi. Non j'cherche pas à m'justifier. C'était n'importe quoi hier soir, ce matin, tout. J'assumais. Après tout c'était mon choix pas vrai hein ? C'était comme ça que je l'avais voulue ma vie.

Alors donc j'étais là, à Dublin. Retour aux sources ou je n'sais quelle connerie qu'il faut sortir pour expliquer un coup de tête. J'avais toujours été accro aux voyages. Quand ça n'allait pas, goodbye england pour quelques jours. C'était joli Dublin. Il y avait des licornes bleues. Je pourrais en apprivoiser une, Laura serait contente. Ou je devais pas la montrer à Lolo peut-être. Elle me la piquerait. Ou sinon je revenais avec plusieurs licornes ? Trois c'était un bon chiffre. Trois ça faisait pour Lolo mais aussi pour April et pour moi. Chacun sa licorne bleue, pas de jaloux. Le partage, la solidarité oui des beaux mots.

Je réfléchissais, où trouver tant de licornes bleues ? Les parcs il y a de l'herbe, les licornes elles broutent, donc évidemment je devais aller au parc où l'herbe broutait le bleu des licornes. Assurée de ce raisonnement limpide, je me dirigeais vers un parc plein de verdure. Idéal pour les licornes bleues qui comme tout le monde le sait ne mangent que de l'herbe verte. Il me manquait quelque chose, j'ignorais quoi. J'avançais dans les allées, cela crissait à cause du gravier mouillé. Il avait plu, hier, cette nuit ?

Ah oui! Un appât. Il me fallait un appât pour que les licornes s'approchent. Ou au moins qu'elle comprenne que je vienne en paix sans désir de les nuire. A moins que capturer un animal et le garder en captivité ça soit lui nuire ... ? Meuh non quelle idée, sinon il n'y aurait pas de ménagerie magique et tout ça! Le meilleur symbole de la paix, encore mieux que le drapeau blanc, parce que c'était universel (même pour les animaux), c'était la POMME. Et justement j'en voyais une de pomme. Elle était très jolie, rouge et bien jaune à l'intérieur. Je la pris, sans vraiment me soucier qu'elle était dans la main d'un jeune homme à l'origine. Il avait déjà commencé à la manger d'ailleurs. J'examinais la pomme attentivement tout en demandant:

- L'est pas empoisonnée au moins ?

Non mais parce que si elle était empoisonnée ça allait pas marcher! Les licornes elles allaient pas m'aimer, clairement. Je regardais de biais la personne qui tenait la pomme quelques secondes plus tôt. Sauf qu'en fait c'était pas un jeune homme mais une jeune fille ! Je clignais des yeux pour vérifier. Ah bah ouais c'était une fille ça avait des seins. Je les voyais même assez bien, elle était assise dans l'herbe encore tandis que j'étais debout. Ses cheveux noires comme l'ébène, cette bouche rouge comme le sang...

Cela me disait quelque chose mais quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Clarissa Samson
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus : Martinet noir


Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Clarissa Samson, Dim 22 Juin 2014 - 19:32


Clarissa profitait de sa pomme et de l'ambiance très agréable qui se dégageait du parc, il ne faisait pas trop chaud, on pouvait sentir une petite brise très agréable et tant d'autres choses. Bien sûr la Serpentard n'était pas seule dans le parc, il y avait des passants sur le chemin non loin de là mais aussi des jeunes jouant dans l'herbe à quelques sports collectif. La brune admirait toutes ces personnes en imaginant ce qu'elles pouvaient bien faire, certain allaient probablement au travail vu le costume qu'ils portaient, d'autres se baladaient tranquillement... Après quelques minutes un singulier personnage apparut dans le paysage, une jeune femme. Elle était marchait tranquillement sur le chemin, quand celui ci bifurqua elle continua tout droit comme si de rien n'était, elle s'approcha, probablement par hasard, de Clarissa. Ses yeux regardaient le ciel au loin et son corps tout entier dénotait un complet décalage à la réalité. Elle était complètement à l'Ouest voire droguée. Quand elle fut proche de Clarissa son allure ne changea même pas, elle allait presque lui marcher dessus quand cette femme lui prit sa pomme des mains, elle l'examina un peu toujours d'un air ahuri.

L'est pas empoisonnée au moins ?

Bizarre qu'elle se pose cette question elle n'avait pas pu voir le costume que Clarissa venait d'acheter, ce n'était donc pas une référence à Blanche-Neige, ça ne posait pas de problème qu'elle prenne une pomme mais au moins qu'elle adresse un regard à sa grande donatrice ou quoi que ce soit mais pas une question.

Si elle sont empoisonnées mais tu feras un super cobaye ! Vas-y croque !

Un petit foutage de tête ne ferait pas de mal et il réveillerait peut-être cette allumée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 7

 Rencontre à Dublin, Irlande.

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.