AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 6 sur 7
Rencontre à Dublin, Irlande.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Gohan Fox
Gryffondor
Gryffondor

Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Gohan Fox, Ven 29 Juil - 15:56


Gohan ne sait plus où il se trouve, seul compte cet instant, avec elle... La Terre pourrait s'effrondrer sur elle même qu'il n'en aurait nullement conscience...
Elle pose délicatement ses mains sur ton visage comme si pour elle ce baiser était une évidence, une suite logique de tout ce qui s'est passé entre eux deux...

Mais pourquoi avoir attendu si longtemps ? Pourquoi n'avoir jamais été vers l'autre ? La timidité peut-être ? La peur de se tromper sur les sentiments de l'autre sans doute ?

L'amour est une chose si compliquée mais en même temps si belle... Aimer quelqu'un et être aimé par quelqu'un sont deux choses complémetement différentes et lorsque la personne que vous aimez, vous aime en retour, quoi de plus merveilleux...

La belle rouge et or s'est redressé sur ses genoux pour se rapprocher davantage du jeune homme et leurs corps désormais brûlants de passion et d'ardeur l'un pour l'autre ne ressentent plus le froid glacial de l'Irlande...

Dans sa tête, c'est l'explosion de ses sentiments, il ressent chaque parcelle de son propre corps et les battements de son coeur sont tellement forts qu'il a l'impression que sa poitrine va exploser...

Puis le baiser ralentit, les langues se délient comme pour reprendre leur liberté et les regards se croisent. Aucun des deux n'émet un son, chacun savourant l'instant magique qui venait de s'écouler...

Là tout de suite, il n'a envie que d'une chose : recommencer.

Mais il sent qu'il doit dire quelque chose, qu'elle attend qu'il dise quelque chose...

- Az'... qu'est ce qui nous arrive ? Il y a encore quelques heures, on se connaissait à peine et maintenant j'ai l'impression que j'ai toujours voulu et attendu ce moment où toi et moi nous échangerions ce baiser...

Puis il marqua une pause pour bien peser ces prochains mots :

- Je comprends mieux pourquoi pendant toutes ces années je détestais quand tu te rapprochais d'un autre...

Puis il se tût de peur certainement de trop en dire et déposa un doux baiser sur les lèvres de la jolie gryffon.
Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
avatar
DirectionGryffondor
Direction
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens


Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Azénor Philaester, Lun 15 Aoû - 23:20



C'est le regard plongé dans le sien que tu penses au conséquences de tes gestes. Ces dires rajoutent la quasi culpabilité qui remplie ton être.
- Az'... qu'est ce qui nous arrive ? Il y a encore quelques heures, on se connaissait à peine et maintenant j'ai l'impression que j'ai toujours voulu et attendu ce moment où toi et moi nous échangerions ce baiser...Je comprends mieux pourquoi pendant toutes ces années je détestais quand tu te rapprochais d'un autre...
Bien sur que tu ne regrettes pas ce baiser aussi somptueux soit-il.  Et puis il dit vrai, tu as souvent imaginé goûter ses lèvres et toucher son corps athlétique. Tu ne peux nier à toi même ce que tu ressens en ce moment même. Explosion des sens et joie intense. Cependant une partie implore de ton toi implore la bêtise. Cette dernière t'en veux de t'être abandonnée au garçon. Tu manques de temps, tu manques de bienveillance et de volonté pour t'engager à lui.

Mais après tout. La jeunesse doit être consumée.

Le cœur éclaté les yeux remplis, tu décides de croquer la vie à pleine dans, tout en répondant magnifiquement à l'étreinte de Gohan. Tu ne doute plus autant. Vos êtres s'entrelacent et se mélange. Le froid n'est plus. Pour un instant.

Le décor à peine visible de part la tombée de la nuit n'en est que plus féerique. La pleine lune éclaire une parcelle d'eau de mer s’agitant au grès du vent. Les étoiles sont innombrables. Les cheveux vacillants de toutes parts, les yeux piquants du sel de mer. Tu pourrais rester ici des heures, mais le froid te ramène à la raison.
Bientôt vous rentrerez, tous les deux main dans la main, consumant vos premières heures du parcours à venir.


FIN DU RP POUR MOI
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Alhena Peverell, Mer 26 Oct - 17:22




Et si l'histoire n'avait pas de moral ?

Dit Alice à la chenille



ft Malicia Evans


Il y a la chance.
Il y a le rire.
Les trucs désagréables.
Les choses confuses.
Celles qu'on ose pas se dire.
Qu'on veut pas se dire.
Parce qu'on a pas confiance.
On veut pas de la confiance.
On se regarde dans le blanc des yeux et on rigole encore.
Hystérie, Histoire, Hypocrite.
Pathétique.
Humanité, on finit tous par clamser.
Alors on se parle.
On échange sur des refrains.
Visage de marbre.
On est tous atteint,
Par cette foutue haine.
Kids it's call pain.

Je sais pas si tu connais la dernière
C'est l'histoire de deux meurtrières
Deux trucs corrosifs
Qui méritent des gifles
Brune et blonde
Vagabondes, Immondes,
Qui surplombent
le monde
Peignent de mauvais tableaux
Font claquer des mots
Puis y a les larmes de sang
Les sourires qui montrent les dents
Pour mettre en garde l'adversaire
Bien plus que nécessaire.

Alors excuse-moi Malicia,
Peut-être ça te plait pas.
Elle, elle s'en fout
de tout
Je dépeins son passé, présent, futur comme une dystopie
Elle m'applaudit
Elle en rit
Elle en vit
Mais peut-être tu vois pas les choses comme ça
Un peu plus moins joyeuses, sympas
Mais après tout, pourquoi pas ?

Qu'est-ce qu'elle prétend être de toute façon ?

Sans moi, sans les autres
C'est juste un récit un peu glauque
Alors ce qu'elle fout en Irlande,
Personne ne lui demande
Welcome in her Wonderland
Les esprits se cognent entre-eux
Miséreux
Dublin, Verres de vin
Péché des Epicuriens
Ça te colle à la gorge
Te fait gonfler le torse
Rend fou les esprits
Vos envies

Son coeur c'est du plomb

Qu'est-ce tu fous encore ici ?
Tu la suis ?
Dis-moi encore une fois,
Pourquoi vous êtes là ?
À prendre vos têtes entre vos mains
Odeur d'ammoniaque
Pensées démoniaques
Oublier demain, le surlendemain
Juste être là sous la voute céleste

« On s'aime. On se déteste. Pourquoi t'es là ? Pourquoi tu restes ? »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Malicia Evans
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Malicia Evans, Ven 4 Nov - 22:00


Tu l'as connais cette sensation ?
Celle où tu sens qu'une personne est importante.
Trop importante.
Quelqu'un que tu rencontres au hasard,
Que tu trouves intriguant au premier abord.
Vous vous parlez comme si vous vous connaissiez depuis des années.
-Vieilles amies.
Ce n'est pas habituel.
Surtout pour toi.
Tu restes suspicieuse par rapport à tout ça.
Par rapport à elle.
Pourtant tu l'as suis.
Jusqu'en Irlande.
Ou c'est le contraire,
Tu ne sais pas trop.
A croire que vous êtes des aimants.
Vous vous disputez,
Vous vous déchirez,
Pourtant vous revenez,
L'une vers l'autre.
C'est pas croyable !

« On s'aime. On se déteste. Pourquoi t'es là ? Pourquoi tu restes ? »

Tu te tournes vers elle.
Une moue enfantine sur le visage.
Qu'est-ce qu'on s'en fout !
Tu rigoles,
Enf-adulte.
Qu'est-ce que tu peux répondre à ça ?
Tu ne sais pas ce que tu fais là.
Tu profites,
Tu te perds.
Et pourquoi tu restes ?
Parce que tu t'amuses ici.
Parce qu'avec elle,
Tu passes le temps.
Tu aimes bien sa compagnie.
Juste un peu,
Ne vous faites pas d'idées
-Faussées.

« Pourquoi tu restes auprès de moi ? Pourquoi après tout ce que je t'ai fais endurer, tu restes là ? Pourquoi est-ce que tu ne me détestes pas ? Je ne pense pas qu'il y ait de réponses à ces questions ? »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alhena Peverell
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Alhena Peverell, Dim 4 Déc - 2:57


Démoniaque
Insomniaque
Malicia
Alhena
Amants
Aimants
Partage
Saccage
Chaos
Des mots

« Pourquoi tu restes auprès de moi ? Pourquoi après tout ce que je t'ai fais endurer, tu restes là ? Pourquoi est-ce que tu ne me détestes pas ? Je ne pense pas qu'il y ait de réponses à ces questions ? »

Fais craquer le coup
Pète toi les genoux
Glisse sur tes larmes
Prend les armes
Oublie la vie
Tue les soucis
Et puis,
Remet tout dans l'ordre.

« On est des écorchées à vif... C'est pathétique »

Faible n'est pas un mot, ça ne l'est plus pour toi.
C'est un son lointain, indistinct.
Inconnu du bataillon, coulé dans la boisson.
Tu n'attends plus rien des autres, tu es considérée comme une femme forte.
Et les enfants au fond de vous d'eux, qui meurent peu à peu.
Vous en faites quoi blonde et brune ?
Vous les étouffez, les tuez avec des oreillers ?
Vos rêves sont mitraillés de réalité.
Désillusionnées, affublées de la capacité de voir la vérité.
Vous vous entretuez.
Vous vous complaisez dans la douleur, dans l'amertume de vos désirs et de votre coeur.

« Il fait froid, tu crois qu'il va se mettre à neiger ? »

Tu ne sais pas,
Elle ne sait pas,
Vous ne savez pas par quoi commencer.
La fin de l'histoire,
Le milieu,
Le début.
Comment dire les choses,
Comment les expliquer ?
Les mettre à plat...
Juste pour une fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Malicia Evans
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Malicia Evans, Ven 23 Déc - 13:57


Vous vous aimez,
Vous vous déchirez,
Indéfiniment.

Sérieusement, il faut arrêter ça.
Arrêtez de vous faire du mal.
C'est pathétique de s'accrocher comme ça.
A croire que vous ne pouvez pas vivre l'une sans l'autre.
Vous avez eu tellement de disputes.
Vous avez cumulés trop de non-dits.
Vous devriez mettre tout à plat,
Exposer vos sentiments.
Parler, sincèrement.

« Il fait froid, tu crois qu'il va se mettre à neiger ? »

Alhena ! Stop.
Arrête de tourner autour du pot,
Ce n'est pas toi ça.
Je soupire,
Bruyamment.
J'ai pas envie de répondre à ta question,
Elle ne fait que meubler ce silence qui devient gênant.
Tu m'agaces à agir comme ça.
De nous deux, je suis la gamine non ?
Alors arrête d'agir comme telle.
J'ai pas envie de faire l'adulte.
N'échangeons pas nos rôles, s'il te plait.


- Comment on a pu en arriver là?



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alhena Peverell
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Alhena Peverell, Mar 24 Jan - 23:09


LA de Malicia

Craquelées comme des poupées
La peau qui s'écaille
Elle s'efface
Elle laisse place à l'âme
Elle fait danser les flammes
Les jumelles des insomnies
Les rencontres imprévues
Les évidences de la noirceur
Celles qui soufflent à temps perdu
Celles dont l'élégance brise les silences
Celles qui sont coincés dans les mots inachevés

Comment on a pu en arriver là ?

Entêtement

Pour pas dire conneries

On se barre

Il fait froid
On se congèle
On est pas des pingouins
On a besoin de chaleur
Humaine de préférence
Celle qui nous plait le plus
Qui nous caresse la chair
Qui nous épouse et nous fait frissonner
intérieurement
Celle, quand tu la tiens entre tes doigts
Tu ne peux plus la lâcher
Parce que t'as peur
Peur d'oublier
De ne jamais retrouver pareil sensation
Elle dévore
Elle mord
Elle nous tord
à mourir
mourir

L'amour et l'amitié c'est puéril

Franchement, ressentir à quoi bon ?
Quand on possède vos noms
Vous tendez la main et vous attrapez ce qui vous plait
Alors se déchirer c'est le plus amusant que vous pouvez faire dans la vie
Parce qu'est c'est plus facile
Mais ça ne le sera pas éternellement
Alors tu fuis
Vous fuyez
Vous transplanez

Fin du RP
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Roch D'Almenarc'h
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Roch D'Almenarc'h, Ven 16 Juin - 14:08


RP avec Elly et Evan
L.A de Alkar


Dublin tard dans la nuit.

"CRAC"

Un bruit sec comme un claquement de fouet, résonna dans une dans une des petites ruelles de la capitale irlandaise. Deux silhouettes sorties de nulle part apparurent sur le Macadam de la petite artère. Faisant en sorte de n’être vue de personne, elles se cachaient dans l’ombre. La première silhouette était grande, élancée et sa tête était enveloppée dans une capuche. La deuxième silhouette était quant à elle plus petite, maigrichonne avec des bras et des jambes grêles et une tête surdimensionner à son corps. Elle n’avait que pour tous habits, qu’une espèce de taie d’oreiller, dans laquelle on avait découpé des trous pour laisser passer les bras et les jambes.
Le silence régnant sur la petite ruelle, fut interrompu par le son de la voix à peine auditive de la première silhouette.

- « Je t’appellerai si j’ai encore besoin de toi Renny. Cela sera tout pour le moment. »

- « Très bien maître Roch. »

Un deuxième "CRAC" se fit entendre et le dénommé Renny avait disparu dans les ténèbres. La première silhouette quant à elle, s’avança sur l’artère principale de la capitale gaélique. Elle enleva le capuchon qui n’avait plus lieu d’être sur sa tête, découvrant ainsi à la lueur des lumières environnante le visage de Roch. Cela faisait plusieurs semaines qu’il n’avait pas remis les pieds chez lui. Sa mère lui avait interdit l’accès au domicile familial suite à une violente dispute avec son frère Alkar qui aurait pu mal tourner.

Cela se passa quelques jours avant la rentrée. L’ambiance familiale était tendue. Alkar tirait la tronche à son frère aîné qui n’avait pas tenu parole. Ce dernier lors d’une sortie au chemin de traverse, c’était acheté un hibou, un elfe de maison oubliant son cadet à qui il avait promis de ramener une chouette. Pour se venger, Alkar menaça son aîné d’aller moucharder à leur mère qui avait en horreur ces petits humanoïdes. La réaction de Roch fut violente et impromptue. Il sortit sa baguette et lança un sort qui passa à quelques centimètres du petit Poufsouffle, lui laissant au passage une jolie cicatrice sur son visage d’ange.
La mère des deux garçons qui était dans la cuisine, entendit des cris venant de la chambre voisine et accouru. Elle surprit en rentrant dans la pièce, son fils aîné lançant un sort à son frère. Madame D’Almenarc’h lui jeta un regard furieux qu’il connaissait très bien. Excédée par le comportement de son fils, elle le désarma sans la moindre sommation. Roch sorti de sa chambre en claquant la porte, suivie de sa génitrice. Elle attrapa le bras du Serpentard et sous le coup de la colère, lui ordonna de quitter le domicile familial. Le jeune homme ne se fit pas prier deux fois. L’idée lui était déjà venue par le passé et l’occasion était trop belle. Revenant au pas de charge dans sa chambre, il ramassa sa baguette qui gisait au sol puis à l’aide de cette dernière, il fit rentrer dans son sac de voyage les quelques affaires qui restaient dans son armoire. Il attrapa la cage de son hibou et mit le Grand-Duc qui revenait de ballade à l’intérieur. Le rapace avant de se faire enfermer, mit un petit coup de bec sur le nez de son maître en signe de désapprobation. Alkar qui était resté dans la chambre, regarda la scène qui se passait sous ses yeux, ne disant pas un mot. Il se sentait en parti coupable, de cette situation qui c’était envenimer. Il préféra tout de même en rester spectateur, histoire ne pas jeter de l’huile sur le feu.
Juste avant de partir, Roch se tourna vers son frère et lui dit histoire de le rassurer.

- « Ce n’est rien, on en reparlera tranquillement à Poudlard. »


Quelques semaines plus tard donc, de nouvelles vacances venaient de commencer. Le Serpentard n’avait toujours pas eu l’autorisation de sa mère de rentrer chez lui. Étant majeur, le jeune homme profita de l’occasion pour partir en voyage avec l’aide de son elfe de maison. Sa première destination sera Dublin.

Dublin tard dans la nuit

Le garçon était maintenant dans la capitale gaélique. Comme il commençait à avoir faim, il se mit à la recherche d’une épicerie ouverte. Au bout de 20 minutes d’exploration infructueuse, il perdit patience. Il y avait bien un épicier au coin de la rue, mais il était fermé. Tant pis pour le sens moral, la santé passait avant tout. Il n’allait pas se laisser mourir de faim. Il devra faire usage de la magie pour ouvrir le magasin. Personne en vue, pas de témoin, allez go, c’est parti.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)


Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Elly Wildsmith, Dim 18 Juin - 10:29


Dublin, la nuit. Une promenade sous la fraicheur nocturne, sous le ciel étoilé d’Irlande, juste magnifique. Ses pas la portaient au travers des ruelles de Dublin, à une heure où peu de lumière été encore allumée à l’intérieur des maisonnées. A une heure où le monde préfère dormir plutôt que de rêvasser.

Mais Evan et Elly aimait se laisser porter par la nuit, ils aimaient se balader main dans la main, admirant le ciel et ses mille lumières. Alors sur un coup de tête ils s’étaient donné rendez-vous le soir tombant dans la capitale irlandaise, une sorte de défi pour le couple. Ils devaient se retrouver au détour d’une rue mais pour l’instant l’auror n’arrivait pas à situer où se trouvait son compagnon, elle ne reconnaissait pas sa silhouette dans l’ombre. Elle ne voyait pas ses deux lueurs émeraude dans la nuit.

Et puis soudainement, son souffle s’arrêta. Elle venait d’entendre le bruit d’une vitre que l’on brise. Encore. Son pouls s’accéléra et mentalement elle tentait de contrôler cette impression de déjà vu qu’elle ressentait. La dernière fois qu’elle avait entendu ce genre de bruit, elle l’avait croisé lui, sous son masque, et avait failli mourir. Son cœur ne cessait de battre intensément, tourmenté par ce souvenir.

A pas lent, elle se rapprocha de la source de bruit, l’inquiétude et l’angoisse grandissant dans son ventre. Pas qu’elle avait peur de l’inconnu, non, juste que cette situation lui rappelait le soir où elle aurait pu mourir. Elle savait que ce qui se passait-là ne la concernait pas, mais elle était tout de même poussée par la curiosité, l’envie de bien faire.

Elle aurait aimé se tromper, savoir que son cerveau lui jouait des tours, mais à mesure qu’elle approché elle voyait clairement le verre brisé d’une vitrine d’épicerie. Elle respira calmement, après tout elle était auror, elle n’avait rien à craindre. Et pourtant l’angoisse lui tenaillait le ventre et elle avait beau chassé cette sensation elle revenait plus forte encore. Par précaution, Elly sortit sa baguette de son jean et s'approcha du bruit.
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Evan, Dim 18 Juin - 22:37







L'Irlande. Nous évader, avec ma belle, le temps d'une soirée, respirer un nouvel air, un nouveau charme d'une ville qui avait tout pour enchanter. Tel était le programme de notre soirée. On l'avait planifiée, depuis quelques jours, ce moment rien qu'à nous, pour nous retrouver en amoureux.

Nous avions convenu d'une rue où nous rejoindre, venant chacun de note côté. Comme si nous allions tomber l'un sur l'autre par hasard. J'appréciais cette idée, qui ferait pétiller mon regard sitôt mes yeux se poseraient sur sa silhouette divine.

J'avais transplané dans la capitale irlandaise vêtu sobrement. Un jean moldu bleu foncé, une chemise elle bleue ciel. Je savourais les légères notes que le vent apportait, fraîcheur bien venue après la chaleur que la journée avait laissé dans ses bagages.

J'étais déjà venu dans la ville, aussi je savais où me balader, et je profitais des lanternes s'allumant dans la nuit pour me joindre à l'euphorie de quelques bars et restaurants que je croisais sur ma route. J'enchainais les ruelles en flânant au gré de la soirée qui avait posé ses premières étoiles en manteau rafraichissant.

C'est alors qu'en tournant dans une grande rue, je la vis, à l'autre bout, mais qui se retournait subitement et allait dans l'autre sens. Je l'aurais reconnue entre mille, perle de ma vie. Rayonnante et tellement présente dans mes veines qu'un simple regard m'avait suffit pour savoir que c'était elle.

Alors je la suivais, pressant la pas pour combler un peu la distance qui me séparait d'elle. J'eus l'impression que la rue était interminable, et en arrivant où je l'avais vue, mon regard se porta vers son ombre que je voyais encore au loin.

Je me demandais où elle allait, avant de finalement voir qu'elle se dirigeait vers ce qui ressemblait à une supérette. Étonnant. J'avançais tout en l'observant, et je comprenais alors ce détour qu'elle avait fait.

Elle se tenait non loin de l'échoppe, comme hésitant à y rentrer. J'avançais alors lentement, souriant, m'imaginant la surprendre en passant mes mains autour de sa taille ou en les posant devant ses yeux. Embrasser son parfum alors qu'elle reconnaitrait le mien, laisser un baiser à son cou, avant d'en poser un à ses lèvres.

Et la soirée commencerait...
Revenir en haut Aller en bas
Roch D'Almenarc'h
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Roch D'Almenarc'h, Dim 25 Juin - 0:59


"BRIIING."

Maintenant que la vitrine du magasin était cassée, Roch pouvait passer à l’action. Il n’était pas fan de ce genre de procédé, mais il n’avait pas eu vraiment le choix. Comment avait-il pu en arriver à ce niveau-là, il se posait encore la question. De toute façon, il ne pouvait revenir en arrière.
Le Serpentard était maintenant dans le magasin. Le bruit du verre brisait craqué sous les semelles de ces chaussures. L’endroit qui semblait désert, était découpé en trois parties distingue. À droite se trouvait la réserve, qu’on pouvait apercevoir à travers une porte entrebâillée, sur la gauche un escalier qui montait en colimaçon sûrement vers les bureaux et pour finir tout ce qui était marchandise au centre avec la caisse en début de magasin. Le rayonnage de l’établissement quant à lui était des plus simple. Il y avait trois rangés d’environ cinq mètres de long parallèle à la caisse et tout ce qui était produit frais en frigidaire perpendiculaire aux trois rayons.
Le sol était recouvert de dalles en plastique rectangulaires blanches et sur le plafond était accroché de longs néons.
Le jeune homme avançait discrètement à travers le dédale du magasin. Malgré l’heure tardive il restait méfiant. Passant le rayon boisson il prit une canette de soda. Au moment de l’ouvrir, il sentit un grand coup lui fracasser la tête et le sol se dérober sous ses pieds. Chancelant sous la violence coup, il posa un genou à terre. Roch venait de se faire surprendre dans tous les sens du terme. Il se retourna et vit un homme de grande taille, de corpulence assez forte qui lui souriait d’un air ironique. Mais d’où il sortait celui-là. Vu la taille du magasin cela ne pouvait pas être un vigile mais sûrement le propriétaire du magasin qui devait habiter à l’étage et qui a dû se réveiller en entendant le boucan qu’avait fait le Français Avant que son assaillant Ne lui porte un deuxième coup, le Serpentard sortit sa baguette magique et avec le peu de force qui lui restait lui lança un # Stupéfix.
Le propriétaire s’écroula sur place, les yeux grands ouverts et la bouche bée. À côté de lui gisait la barre de fer à moitié tordu avec laquelle il avait démoli le crâne de Roch. Le Français se toucha avec la paume de sa main la ou il avait été frappé. Du sang coulait de derrière sa tête. Par terre une grosse marre d’hémoglobine avait décoré le sol en dalle blanc. Il fallait qu’il se barre d’ici.

Renn…
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)


Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Elly Wildsmith, Dim 25 Juin - 22:51


Un soupir, plus elle approchait, plus elle revoyait le soir où tout avait basculé. Où elle avait failli mourir, où il avait pensé la tuer. Parce que rien n’était pareil s’il n’avait pas été là, elle se refusait à vivre sans lui, à vivre que d’une soirée, d’un instant. Elle le voulait pour la vie. Et puis ils s’étaient trouvés, au détour de cette vitre brisée, de ces sortilèges lancés, de cette Mort déjouée.

Mais là, c’était différent. Elle ne pensait pas que c’était Evan qui lui faisait une mauvaise blague, non, elle imaginait plutôt quelqu’un qui venait de commettre un délit – voire un crime – mais ça pour le moment elle ne pouvait pas le savoir. Un nouveau soupir s’échappa des lèvres de l’Auror, avant qu’elle ne pénètre à son tour dans l’épicerie, baguette pointée vers l’inconnu et l’angoisse de ne pas savoir ce qui l’attendait.

Elle repéra, rapidement, la silhouette d’un homme visiblement stupéfixé. A sa tenue vestimentaire, l’Auror en déduit qu’il venait d’être réveillé par son cambrioleur et qu’il s’était mangé un stupéfix de plein fouet. Pas de chance pour ce pauvre moldu qui était visiblement venu au mauvais moment. Sans voir l’agresseur, Elly parla d’une voix suffisamment forte pour être entendu :

- Qui que vous soyez, je vous invite à vous rendre …
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Evan, Mar 27 Juin - 15:25







Sourire sur le visage, dans mes pensées du soir que je sculptais sous le ciel se parant de jais. En orateur qui écrit à des mots murmurés des instants qui oscillent entre un désir certain, un jeu sans fin, et un plaisir de savourer uniquement tout ce que cet alter égo apportait par sa seule présence.

Je colorais mes yeux d'une vision, celle de ses lèvres que j'étais pressé d'embraser des miennes, celle de ses yeux que je voulais voir s'allumer comme les étoiles arrivant pour prendre possession du ciel, celle de son sourire qui s'écrirait, quand nous nous serions retrouvés au milieu de cette capitale nous appelant pour la soirée.

Mais j'eus comme un doute, l'espace d'une seconde. Vous savez, de ceux qui vous laissent une sensation qu'il va se passer quelques chose d'inhabituel, que la situation semble se dérober vers un tremblement de terre imprévu. Là, j'avais cette désagréable sensation, en l'observant aller vers le magasin.

J'aurais pu courir la rattraper, poser mon bras sur elle pour l'arrêter. Pour qu'on soit tous les deux, pour qu'on aille à notre soirée. Pour qu'on entre ensemble dans l'établissement. Pour arrêter un peu le temps.

J'aurais pu crier son nom, pour qu'elle m'entende, qu'elle se retourne, qu'elle me voit. Pour stopper son avancée plutôt que d'essayer de lui faire la surprise de ma présence dans son dos. Pour découvrir son visage dans la nuit.

Mais non. Je restais dans mon idée. Je l'observais rentrer. Me tenant à quelques mètres de mon bonheur. Là, prêt à la rejoindre, là, prêt à entamer un nouveau moment de tendresse, là, prêt à écrire les premiers mots d'un nouveau souvenir, que j'espérais beau...
Revenir en haut Aller en bas
Roch D'Almenarc'h
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Roch D'Almenarc'h, Dim 2 Juil - 2:26


" BOUM"

Tout ce que Roch avait réussi à faire en essayant de s’agripper aux étagères du rayon, ce fut de foutre un boucan pas possible dans le magasin. En essayant de se lever, il fit tomber 1 pack de canettes et deux bouteilles de bières qui vinrent s’écraser à ces pieds, lui aspergeant par la même occasion le bas de son pantalon et ses godasses. Il avait toujours en tête cette idée de se barrer de la petite épicerie, mais tenant à peine sur ses 2 jambes, le Frenchy abandonna rapidement l’idée de se mettre debout. Tout autour de lui le paysage avait l’air d’être flou et difforme. C’était à peine s’il voyait à 2 mètres devant lui. Sa tête lui faisait un mal fou et il avait des envies de vomir.
Heureusement pour lui, il avait un elfe de maison qui pourra le faire transplaner loin d’ici et rapidement. Quelle idée lui était passée par la tête. Il regrettait maintenant amèrement son geste.
Le gérant du magasin quant à lui était toujours allongé la par terre. Il allait avoir une sacrée surprise quand il sortira de sa stupeur s’il en sort. Le français n’était même pas sûr de pouvoir lancer les sortilèges qu’il fallait pour faire passer son casse pour un vulgaire cambriolage moldu qui avait mal tourné. Il n’empêche que ce que Roch avait fait était vraiment pitoyable, il n’y avait pas d’autre mot pour définir cette situation. De toute façon il n’avait plus le temps de lamenter sur son sort, il fallait passer aux choses concrètes et enlever toutes preuves de son passage sur ce lieu.
Le Serpentard allait donc commencer par appeler son elfe de maison quand une voie féminine se fit entendre.

- Qui que vous soyez, je vous invite à vous rendre…

Il ne manquait plus que cela. Les soucis s’accumulaient les uns derrière les autres pour le Français. Maintenant il y avait un témoin. Le Frenchy ne pouvait pas se barrer en laissant le gérant du magasin dans cet état. Peut-être qu’avec un peu de chance un sorcier ou sorcière sortirait de l’ombre, mais pour l’instant il ne voyait pas à qui il avait à faire.
Le blondinet lança à tout hasard

-"Moldu?"

Si la réponse lui convenait, il saurait à qui il aurait à faire, sinon il passerait pour un fol alcoolisé qui ne sait pas ce qu’il dit et la, il devra encore aviser.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 08
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Mangemort 08, Dim 2 Juil - 17:45







HRP : Roch suite à ta demande de RP que ce soit auprès d’Evan ou auprès de moi (Elly), nous avons bien voulu RP avec toi en mettant au clair des conditions simples que tu avais acceptées. Le passif que tu avais avec Evan aurait pourtant dû nous mettre en garde, mais visiblement nous avons été suffisamment bêtes pour croire que tu pouvais être honnête. Ne supportant pas les mots que tu as dits cette nuit, pour un RP que TU nous réclames … je trouve ça malhonnête de ta part et ne me sent pas de continuer quoique ce soit en ce sens. Notre échange de MP avait pourtant était très clair, je ne vois pas l’intérêt de dire oui si c’est pour tout changer après ou ne plus être d’accord avec ce qui avait été convenu au début. Du coup, nous cédons à ta demande de « vivement la fin du RP ». Bonne continuation. Inutile de nous recontacter pour un éventuel rp.

---

Je suivais ma belle du regard, et, quand elle entra dans la supérette, j'eus comme un mauvais pressentiment. Alors je pressais le pas pour la rattraper, voulant être près d'elle, l'emmener loin de tout ça, de tous les soucis qui pouvaient se trouver à l'intérieur.

Alors je m'avançais jusqu'à elle, entrais à l'intérieur, et je lui attrapais la main, lui lançant un "Elly" pour qu'elle se retourne. Je l'accueillais dans mes bras, déposais un baiser à ses lèvres, et, après un sourire, je lui proposais qu'on aille loin de tout ce cirque.

Elle me répondit que oui, on allait passer notre soirée tous les deux, alors je l'entrainais par la main hors de cette supérette qui ne méritait pas qu'on s'y attarde. Je regardais ma belle, et lui disais que j'allais m'occuper de la menace.

Je souriais à mon rayon de soleil, et nous transplanions loin de là, où ne ne serions pas en proie à diverses idioties, juste avec ce qui était important l'important, l'Autre...

---

...Quelques secondes après avoir transplané, j'eus une pensée, imaginant un instant quatre œufs géants autour de la supérette. Les 4 œufs arriveraient à éclosion après notre départ, laissant apparaître 4 acromentules de douze mètres de hauteur armées de lames tranchantes à la place de chaque patte prêtes à tailler en pièce tout ce qui sortirait vivant de la supérette. Les quatre posséderaient 12000 HP, 600 MP et 800 d'attaque magique. Elle seraient équipées de matérias maître type Ultima ou Chevalier de la Table Ronde ou Léviathan.

De plus, elles porteraient sur le dos des lance missile V2 à tête chercheuse spécialement conçus pour éradiquer toute trace de bactéries et de parasite présent. Conjointement, elles commenceraient par balancer des boules magiques gigantesques sur la supérette en guise de tirs de sommation qui feraient exploser tous les murs de l'établissement en transformant la moindre particule de matière en cendres.

Concentrant enfin toutes leur capacité, elles chargeraient le lance missile magique sur leur dos et tireraient simultanément quatre ogives qui partiraient dans le ciel en défonçant le moindre nuage qui s'y trouverait, avant de revenir s'écraser après avoir décimé un troupeau de pigeons qui passeraient par là en balade en famille, les ogives heurteraient le sol et se transformeraient en quatre explosions géantes de la taille du Connecticut qui éradiqueraient toute forme de vie présente et toute trace même de l'Irlande.

Pour finir, elle se dissiperaient en un nuage de poison hyper toxique capable de ronger la peau de tout être humain -avec agent super actif contre toute trace de bactérie- sur cent cinquante kilomètres à la ronde, histoire d'être certain que personne ne sortirait de cette supérette... Mais ce n'était qu'une pensée...



Edit Asclépius : Bonjour 08. La description que vous opérez dans la seconde partie de votre RP, n'est pas réalisable de façon cohérente In-RP. Merci de bien vouloir éditer votre post, afin d’éviter toute incohérence. Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Elhiya Ellis, Lun 21 Aoû - 11:17



Et ils osent appeler ça des vacances ?
Pv Chester Hock• LA Mutuel sur tout le texte

hors jeu:
 

Alors  se retrouver balancée dans une colonie de vacances pendant des vacances scolaires d’une semaine  c’était un comble. Dans quel monde ses parents vivaient pour croire qu’elle n’avait rien de mieux à faire que de trainer avec des gosses complètement vide d’intérêt ? Et en pleine Irlande ? Alors ok Dublin c’était sympa, y’avait des tonnes de bar, de quoi picoler plein de spécialité, sauf que là, affublé d’un moniteur et d’un troupeau de marmots c’était pas au programme du tout. Bordel, elle était majeure dans le monde des sorciers, et vivre encore au crochet de ses parents ne leur donnait pas le droit de l’envoyer « prendre l’air » vers d’autres contrée plus vertes. En plus c’était trop vert l’Irlande ! Ca ressemblait trop à l’Ecosse, y’avait autant de moutons que d’habitant, et les moutons, c’était insupportable !

Bref, voilà qu’on l’avait collée devant un stupide feu de bois et la seule chose qu’elle attendait c’était de voir un serpencendre venir mettre un peu de vie dans cet attroupement de gamin. Mais bien sur, le responsable du groupe n’avait pas fait un feu magique, mais un bien classique, avec des buches qu’il avait allumé d’un simple incendio, s’assurant que rien de préjudiciable ne pouvait arriver à sa précieuse brochette de jeunes sorciers. C’était quoi le but de l’escapade dans la campagne de Dublin en plus ? Leur apprendre à monter une tente façon moldu ? Espérer voir une créature typique de la contrée ? car là, vu qu’il fallait à peine 5minutes a pied pour trouver un pub bondé, c’était un peu loupé. Leur apprendre a apprécier le monde coté non sorcier ? ça va, elle savait faire seule en fait, pas besoin de cours.

En tout ca, aucune idée de ce qu’elle faisait assise sur son rondin de bois à côté d’un garçon qu’elle avait à peine aperçu dans les couloirs. Et encore… Ce n’était même pas sure… trop de monde dans Poudlard pour se rappeler de tous les idiots qui peuplaient les escaliers. Surtout actuellement, la simple présence d’autres personnes à côté d’elle l’agaçait déjà. Elle avait voulu passer cette semaine de vacances, au calme, tranquillement enfermée dans sa chambre ou encore dans le grenier aménager, sans voir personne. Du coup, l’envie de transplanner directement la démangeait en plus haut point. La seule chose qui la refrénait c’était la longueur du trajet pour revenir chez elle. Encore novice sur les trajets internationaux, la blonde avait peur de se louper, du coup, elle restait la plantée devant les flammes dansantes du feu en maugréant silencieusement.

Le moniteur bavassait, elle ne l’écoutait pas, les autres posaient des questions, ca n’effleurait pas son esprit, elle voulait juste sortir d’ici et à la limite entrer en tête à tête avec un herbivore incapable de parler. Du coup, se moquant royalement du reste du groupe, Elhiya se leva, tenta d’enjamber le tronc d’arbre qui leur servait de banc, mais se retrouvait bloquée par le sac de camping de son voisin. D’un regard froid à l’attention du brun inconnu, elle soupira


« Si tu veux pas que ton sac finisse sous un Confringo, je te conseille le de bouger, et toi avec »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Rencontre à Dublin, Irlande.

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 7

 Rencontre à Dublin, Irlande.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.