AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite
Page 11 sur 11
Besoin d'aide
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
Elhiya Ellis
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard

Re: Besoin d'aide

Message par : Elhiya Ellis, Lun 7 Aoû 2017 - 9:06


Bah, être pendue par le bout de la baguette c’était assez ridicule comme ça, il aurait suffi de lacher le bout de bois, de dire qu elle avait perdue et en récupérer un autre pour être tranquille. Sauf que se balader dans la forêt interdit avec pour unique arme défensive un bloc de dessin et des crayons, ce n’était franchement pas une idée lumineuse. Surtout quand on voyait que les seules personnes qui venaient dans le coin étaient des pleutres inutiles… Non, franchement, il foutait quoi l’autre type ? Il s’était cassé la cheville à avoir couru comme ça dans ses buissons ? dans la pénombre, en plus, lorsqu’elle tentait un regard vers le sentier, elle n’arrivait à rien distinguer que les formes tordues des arbres environnant.

*Génial… Bon j’ai pas vraiment le choix*

A deux doigts d’offrir sa précieuse baguette en sacrifice, un éclat de voix retentit de derrière les buisson, l’autre couard était en vie finalement, et jetait un sort en sa direction ! Non mais il n’allait pas bien ? Elle était qu’à quelques 10aine de centimètre en dessous de la créature espiègle qui continuait à l’élever dans les airs ! L’éclair lumineux zébra les ténèbres de la foret, s’abattant avec perte et fracas juste au-dessus de sa tête, laissant à la gravité terrestre effectuer violement son office. Pas le temps de régir qu’elle se sentait lourdement attirée par le sol, s’écroulant subitement au sol. L’atterrissage n’avait rien de doux, de la douleur da son dos frappant la terre aplanie par de multiple passage ou de sa tête qui avait cogné une branche de plus, la blondinette était légèrement sonnée et contrit par la douleur. Le lutin lui, avait rebondit sur son ventre, lui coupant brièvement le souffle, pour arrêter, inerte et froid un peu plus loin d’elle. Bien fait !

Enfin, bien fait si elle arrivait à se relever pour empailler cette petite peste bleutée. Le temps de reprendre son souffle, la blonde resta au sol quelques seconde, tout son être la faisait souffrir, lui rappelant que si elle n’aimait pas voler sur un balai ce n’était pas pour rien... Au prix d’un grand effort, la tête qui lui tournait, la jeune fille la blonde tâtonne le sol pour essayer de prendre appui et se relever. Elle voyait 36 chandelles, et sa vision dans cette obscurité refusait de s’acclimater rapidement. Et puis, y’avait une forme d’ombre qui venait de se pencher au-dessus d’elle, c’était un peu tard pour s’enquérir de savoir si elle était encore en vie, et puis surtout, qu’il ne l’aide pas alors qu’il était responsable de cette chute ! Quelques vociférations silencieuses animèrent l’étudiante qui s’asseyait péniblement en se frottant la tête tout en cherchant sa baguette.

Mal partout…. Et l’autre abruti qui lui demandait comment elle allait sur un ton complètement faux, trop doucereux, trop sucré… attrapant finalement sa baguette du bout des doigts, la blondinette leva des yeux de mi-clos sur son interlocuteur, et le fixa aussi froidement qu’elle pouvait


« Z’etes pas bien doué dans ce cas…. Si c’était pour me jeter contre le sol, j’aurai pu le faire seule. C’est vous qui détaliez comme une souris juste avant ? »

Si ça se trouvait ce n’était pas le cas et elle était déjà médisante car passablement agacé par cette chute et les répercussions douloureuses qui en découlait. Elle lui laissait le bénéfice du toute du temps que le sortilège de soin fasse effet. D’un geste lent, et ne sachant pas vraiment ce qu’elle devait viser avec sa baguette, Elhiya murmura un petit « Curo As Velnus », espérant qu’elle n’avait pas à gigoter sa baguette devant elle comme une désœuvrée, et surtout que ça agirait vite, car elle n’avait pas beaucoup plus de connaissance en magie médicale.

Avec soulagement une vague de chaleur traversa son corps, soulageant son mal de tête, son mal de dos, avec légèreté. Ce n’était pas parfait, car le bourdonnement dans ses oreilles ne s’étaient pas tut, mais c’était déjà suffisant pour voir à qui elle avait à faire. Ses yeux clairs se posèrent sur un jeune homme, plus âgé qu’elle, brun, ébouriffé, le regard d’un noir profond quasi envoutant, d’un charme certain qui ne faisait pas oublier sa maladroitesse quant à jeter un stupéfix. Pas un prof, ni un membre du personnel en tout cas, pas un élève non plus, qu’est-ce qu’il faisait là ? Le foret interdit offrait des portes ouvertes aux personnes extérieures ? C’était nouveau ? d’un regard rapide au petit lutin pétrifiée, la blonde soupira.


« Quoi qu’il en soit, merci quand même, j’allais finir par y laisser ma baguette, ça a de la poigne ces trucs-là. J’aurai pas cru. »

Nouveau regard au jeune homme, tout en se massant une tempe pour faire partir le reste de couleur récalcitrante. Ça ne passait pas, elle grimaça faiblement avant de se relever avec difficulté, rester au sol serait à rien, et puis elle voulait bien voir la petite créature qui l’avait fait décoller de plus près.

« Du coup, le dessin c’était une excuses ? Vous êtes venu faire quoi par ici ? A part faire tomber des 7eme année par terre ? »

Fallait dire que la blonde ne s’était pas vraiment attendu à voir quelqu’un dans le coin et encore moins une personne qui s’était perdu dans le coin pour les même raisons qu’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Seth McSoul
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Besoin d'aide

Message par : Seth McSoul, Mer 6 Sep 2017 - 16:20


L'inconnue me fixe bien assez froidement pour me faire comprendre qu'elle ne marche pas à mon petit jeu – bon, tant pis, j'aurais essayé. Mais quand même, de là à dire que j'ai complètement raté mon coup, elle exagère un peu.

- Je vous ai peut-être légèrement projeté au sol, mais j'ai aussi réussi à viser cette bête à plus d'une dizaine de mètres au milieu des branches, des arbres et de ces fichus buissons épineux. En sachant que c'est la première fois que je lance ce genre de sortilège depuis mes années Poudlard, vous êtes bien gentille de me faire des reproches mais je préfère les mettre de côté et me féliciter pour cet exploit. Bien joué, Seth, t'as assuré à mort.

Cet élan de vantardise semble sortir de nulle part ; je me sens tout bizarre, ça doit bien faire des années que je ne me suis pas senti aussi fier et méprisant. Sans doute la nostalgie qui remonte alors que je retrouve dans cette forêt et cette gamine une certaine familiarité due à mes années étudiantes.

La fille sort sa baguette et se lance un sort de guérison. Elle m'a l'air un peu trop douée pour une ado ; je n'ai jamais testé ce genre de sort sur moi, sans doute parce que je ne me suis jamais assez mis en danger. L'inconnue respire un bon coup, puis finit par me remercier. Par la même occasion, je décide de retrouver un peu d'humilité.

- Pas de quoi. Et moi je suis désolé de t'avoir blessée, j'avoue que j'ai été un peu maladroit et étant donné que je ne pouvais pas savoir avec certitude si tu me voulais du bien ou non, je n'ai pas vraiment fait attention à ton état de santé.

Je regarde le corps pétrifié du Lutin étalé sur le sol. Bon, qu'est-ce que je fais ? Je le prends avec moi et je me tire ? Je me contente d'une photo ? Ou alors je tape la discute avec cette inconnue qui souhaite peut-être ma mort ?

En même temps, si vraiment cette gamine n'est qu'une pauvre et innocente élève de Poudlard, je me sentirais mal de la laisser toute seule alors que je viens tout juste de l'agresser – je ne suis quand même pas tombé si bas, non ?

- Du coup, le dessin c'était une excuse ? Vous êtes venu faire quoi par ici ? À part faire tomber des 7ème année par terre ? me demande-t-elle.

Oui, bon, ça va, je me suis excusé, on ne va pas en faire tout un plat.

- Encore une fois, désolé. Et non, ce n'est pas une excuse, je suis vraiment dessinateur et je me suis dit, dans un élan de folie, que j'allais m'infiltrer dans la Forêt Interdite pour dessiner la première créature venue et la présenter à mon exposition. Enfin, pour l'instant, mon expédition n'est pas vraiment un échec, ça n'a pas trop mal tourné.

Bon, ok, là je suis un peu dans la provocation.

- Et toi, qu'est-ce que tu fais ici ? Je me doute bien que la Forêt est interdite aux étrangers comme moi, mais je n'ai pas non plus le souvenir qu'elle ait déjà été autorisée aux élèves comme toi. Tu viens vraiment pour la même raison que moi ou tu es une mage noire sous Polynectar qui attend seulement que je me jette dans la gueule du loup ?

En parlant de loup, ça serait drôle que cette gamine soit aussi une loup-garou, pas vrai ?
Bref. Autant aller directement droit au but et déballer tous mes doutes maintenant. Après tout, mage noire ou pas, ça ne change strictement rien que je lui dise ce que je pense ou non : si elle cherche à me tuer, elle trouvera bien le moyen de me tendre un piège d'une manière ou d'une autre.
Mais bon, si cette fille était réellement une Mangemort, elle ne serait sans doute pas fait avoir par un Lutin de Cornouailles et mon sortilège pourri de tout à l'heure…

- Enfin bref, tu me sembles quand même assez clean alors laisse-moi me présenter, histoire de ne pas t'avoir agressée sans un grain de politesse : je suis Seth McSoul, anciennement préfet de Poufsouffle et actuellement, euh… Ben, dessinateur, comme je viens de le dire.

« Je suis dessinateur ».
J'avoue que ça fait bizarre. J'aurais très bien pu dire « Je suis un branleur », « Je suis sans emploi », « Je ne fais absolument rien de ma vie ».
Mais non.
Je suis Seth, dessinateur.
Désormais, je suis un artiste. Est-ce que je ne m'en rends compte que maintenant ?
Non, je ne m'en rends même pas encore compte, je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Besoin d'aide

Message par : Elhiya Ellis, Mer 27 Sep 2017 - 17:13


Peut-être légèrement projeté au sol ? Peut-être ? Non mais il y’avait pas de peut-être là, juste du « carrément », enfin… Ce n’était qu’un détail au final la baguette n’avait pas été sacrifié et elle était en vie. Partant de là ; il n’y avait besoin de rien d’autre, et surtout pas du discours du jeune homme à coté elle. A l’écouter, n’importe qui aurait conclue qu’il voulait qu’Elhiya lui dise merci ou se jette à son coup le regard empli de gratitude. Sérieusement ? IL avait regardé la cravate verte et argent qu’elle avait sur elle ? Elle l’avait au moins ? Pas sure, et de toute façon, la blonde s’en contre fichait. Elle avait haussé les yeux au ciel sans plus de prérogative.

Surtout qu’il continuait à s’enliser dans ses palabres le prénommé Seth. Comment pouvait-il croire qu’une gamine de 17ans puisse lui vouloir du mal ? Son excuse tombait à l’eau d’elle-même, mais au moins avait-il l’honneur de réitérer ses excuses, c’était un bon ploint. Grimaçant doucement sous la douleur la blonde lui avait adressé un léger sourire en coin, ce n’était pas tous les jours qu’elle croyait quelqu’un d’autre avec la même idée saugrenue qu’elle : dessiner dans la foret interdite.

D’ailleurs, il était parti ou son matériel ? dispatché dans les buisson avec sa chance.. Elhiya s’était relevée avec peine, avait épousseté ses vêtements et recherchait son bloc de dessin  pendant que l’autre commençait à poser des questions ridicules. D’un soupire agacée, elle finit par se retourner, le fixant une moue désabusée sur le visage


« Franchement ? Un mage noir sous polynectar ? Qui ne serait pas se débarrasser d’un stupide lutin ? Elle serait belle l’image des masqués non ? D’ailleurs… Hop »

Un bloc blanc, souillé par la terre s’était découpé sous le faisceau lumineux, illuminant soudainement les traits de la blondinette qui s’était penchée pour le ramasser. Elle souffla dessus, vérifiant qu’elle n’avait pas perdue trop de page et le tendit au jeune homme qui venait de se présenter. La précision de son passé de Préfet chez Poufsouffle l’avait fait sourire.

« Donc en tant qu’ancien préfet tu as répondu toi-même à ta question sur l’autorisation des élèves à se balader ici. Tiens mon bloc, tu verras que je ne suis pas un monstre avec un manteau de blondinette. Et j’m’appelle Elhiya, je vais pas dire enchanté, les politesses sont une perte de temps. »

Sa baguette illumina le lutin toujours pétrifié. Pauvre bête. C’était certes un nuisible, mais de là à le laisser comme ça.. D’un coup de menton, la Verte et argent reprit tout en esquissant une moue

«Et lui ? On en fait quoi ? Je suppose que tu vas vouloir en faire une esquisse toi aussi. Je doute que tout ce fatras n’ait pas attiré quelques bestioles inamicales… On sort d’ici histoire de calmer ce qui se tapit dans les buissons ? »

Et pour le Botruc tant pis, il faudra attendre un peu. De toute manière, un simple coup d’œil à l’arbre qui les abritait suffisait à vérifier leur absence. Ils avaient dû fuir tout simplement. C’était désespérant, il lui faudrait revenir plus tard si elle comptait réussir à en apprivoiser un
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: Besoin d'aide

Message par : Mangemort 67, Jeu 23 Nov 2017 - 22:35



Rencontre au sommet avec Kalén Bloom, Elly Wildsmith, Mangemort 91


Deux jours s'étaient écoulés depuis l'envoie de la lettre. Comme je n'avais pas ordonné à Killer de rester auprès d'Elly pour une réponse, je ne savais pas si quelqu'un allait se pointer. C'est pour cela que nonante-et-un m'accompagnait, il me servait de garde du corps en quelque sorte mais aussi s'assurait que la prisonnière reste tranquille. Pour éviter qu'elle ne puisse réaliser qu'elle avait été enfermée dans une demeure non loin de la Forêt Interdite, nous avions transplané.

Yeux bandés avec un vieux torchon, l'élève était à genoux entre nous deux. Ainsi, elle aurait plus de peine pour s'échapper si la rencontre éventuelle tournait mal. Et si personne ne se pointait, elle tomberait de moins haut lorsque la vie quitterait son corps. Nous nous étions enfoncés entre les arbres de manière silencieuse après le transplanage. Ma Dame à écailles était aussi de la partie. Elle avait rampé entre les feuilles mortes et les branches cassantes. Nous devions montrer que nous maîtrisions la situation sans pour autant donner l'impression qu'une attaque allait avoir lieu. Prudent mais pas d'agression, du moins pas pour l'instant.

Je n'avais pas dit grand chose depuis qu'on avait quitté la demeure. J'avais besoin de me concentrer et d'être prêt à toutes les possibilités. Cet échange était quand même trop beau pour être vrai, il devait se tramer quelque chose sans que je ne sache vraiment quoi. Et rien ne garantissait qu'Elly se montrerait.

C'était dans le silence complet que j'attendais, baguette en main prêt à réagir si une attaque était prévue à mon encontre.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Modération GPoufsouffle
Modération G
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Besoin d'aide

Message par : Elly Wildsmith, Jeu 23 Nov 2017 - 23:55


LA de Rosie
Vous avez tous mon LA


Épisode précédent

23h35 dans Pré-au-Lard.
Alors que ton transplanage se termine dans un CRAC caractéristique. Tu ne voulais pas être en retard, hors de question de laisser là l’enfant qui avait tant voulu aider ta cause, embrasant chacun de tes principes, un à un. Te vouant une confiance sans limite, et tu ne voulais pas la trahir.

23h40.
Tu agrippes les fioles en verre dans la poche intérieure de ta cape, une lassitude sur ton visage. C’était probablement ta dernière soirée. Avant … avant quoi ? Le grand saut dans l’au-delà, la mort, c’est sûr, t’y attendra. Tu prends une profonde inspiration, avant d’avaler le contenu entière d’une fiole qui t’arrache une grimace de dégout. Spero n’a vraiment pas bon goût. Et peu à peu, la douleur de la transformation fait place à la stupeur. Ce n’est pas de Spero, dont tu as les attributs, mais d’une autre de tes collègues. Rosie. Ton ancienne chef. Un haut le cœur te saisit – l’effet de la potion que ton estomac ne semble pas vraiment apprécié.

23h45.
Tu titubes, un peu secouée. La fiole de verre s’est échouée lamentablement au sol. Visiblement, ta colère et ton angoisse pour l’enfant lumière avait pris le dessus, tu n’avais pas vu le « RP » marqué sur la fiole. Et tu te retrouvais dans le corps d’une autre. Soupir d’exaspération, mais maintenant, tu n’as guère le choix. Tu inspires, expires, calmement. Tentant de contrôler ton sang qui à tes tempes battent la mesure.

23h55.
Le temps passe trop lentement, et finalement, après avoir fait de multiples pas de long en large dans une ruelle sombre, tu te décides à transplaner au lieu du rendez-vous. Forêt interdite, un air lugubre y règne, pire que d’habitude à dire vrai. Tu as la sensation étrange que ta vie va se stoppée net lorsque tu arriveras sur place. Tu penses un instant à cet homme que tu aurais pu, que tu aurais dû prévenir. Et tu repousses pourtant cette idée, refusant de lui faire faire un choix que tu savais impossible.

23h58.
Tes pas te mènent au lieu de la rencontre, les feuilles tombées à terre amoindrissent le bruit que ton arrivée fait. Mais nul doute que tu as été repérée, néanmoins, tu n’étais pas là pour te faire discrète. Tu venais prendre la place d’une autre. Echangeant ta vie contre la sienne, et sans l’ombre d’un doute ou d’un regret.

Minuit.
Tu les aperçois enfin. Masque rouge sang, déjà croisé, marque à ton avant-bras qui, subitement, brûle en se rappelant à ta mémoire. Le masqué à côté, inconnu pour l’instant – ou plutôt tu ne t’en rappelles pas. Et elle, à genoux, au milieu. Comme s’ils s’apprêtaient à l’abattre au moindre geste que tu ferais de travers. A distance d’eux, tu ne peux pas t’empêcher de ressentir de la peine pour Kalén, que tu as mise en danger. Tu n’oublies pas, néanmoins, que tu n’as pas ton physique habituel. Tu es Rosie Peltz. Alors tu t’exprimes avec détachement « Wildsmith m’a transmis votre demande. Je prendrai la place de l’enfant. » Et ton cœur bat à tout rompre de cette envie que tu as de la serrer contre toi, de lui dire que désormais, tout irait bien. Néanmoins tu te contentes de restée détachée, distante. Attendant, en quelque sorte, qu’on te donne l’ordre d’avancer. La peur au ventre sur la véracité du marché : il ne faudrait pas qu’ils se décident subitement à garder la jeune Bloom.
Revenir en haut Aller en bas
Kalén Bloom
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Besoin d'aide

Message par : Kalén Bloom, Ven 24 Nov 2017 - 1:07


Kalén ne savait pas combien de temps s'était écoulé depuis sa capture. Elle se souvenait de sa cellule, de la nourriture qu'elle avait refusé d'avaler. Elle était épuisée, vidée de ses forces. Deux jours, peut-être plus, là où elle était, elle ne voyait pas défiler les heures.
Mais la porte s'était ouverte. Elle avait vaguement entendu quelqu'un lui parler de départ. D'Auror. Son cœur avait fait un bond dans sa poitrine, déployant le peu d'énergie qui lui restait, épuisant un peu plus son corps éteint.
Il venait de parler de transplanage.
Elle était sur le point de payer sa privation volontaire de nourriture et son manque de sommeil. Elle ne survivrait peut-être même pas au voyage. Sans compter la plaie sur son torse qui n'était pas encore cicatrisée.

Elle sentit qu'on lui bandait les yeux, avec un tissu râpeux, sentant l'humidité. Peut-être un peu violemment pour son crâne meurtri par la migraine, ou peut-être pas. Elle se laissait porter, incapable de trouver la moindre force de bouger.
Une main, un contact, elle ne savait plus. Les quelques repères qui lui restaient venaient d'être étouffés sous un linge. Elle se senti transplaner.
Le crochet, quelque part dans son nombril. L'étau, l'entonnoir, qui la comprimait, qui la vidait un peu plus. Elle était sûre que ce voyage était en train de signer sa fin. Le tourbillon infini, qui semblait aspirer toutes ses forces, essorant son corps frêle, ce maelstrom démoniaque qui semblait vouloir l'attirer aux enfers.

Et pourtant. Ses pieds touchèrent le sol. Humide et meuble. Ses jambes ne tinrent pas longtemps, et plièrent bientôt sous son poids, la mettant à genoux, les mains dans la terre.
Autour d'elle, le silence, bien qu'elle pouvait sentir nettement la présence des deux Mangemorts à ses côtés. Et dans ses entrailles, la tempête, qu'elle vint bientôt cracher au sol, bile témoin d'un long jeûne.
Elle avait du se relever, marcher quelques pas, sans savoir où elle allait, trébuchant parfois, sur ce qui semblait être des racines et des pierres. Une odeur forestière emplissait ses poumons, transporté par un vent froid. Où étaient-ils ? Était-ce la Grande-Bretagne ?

Et à nouveau à genoux. Tout était décousu. Peut-être n'avaient-ils pas marché ? Elle ne savait plus ce qu'il se passait. La seule pensée encore nette dans son esprit était le visage d'Elly, prenant sa place face à la mort. Vision insoutenable. Cauchemar qui l'avait hanté durant les dernières heures. Où était sa baguette ?

L'attente. Longue, sûrement, elle ne le savait pas. Il y avait ce froid et ces parfums d'humus, et ces hululements parfois. Un glissement sur le sol aussi. Et toujours le contact râpeux du tissu sur ses yeux. Légèrement humide. Ses genoux enfoncés dans le sol, peut-être prendraient-ils racine ? Elle trouverait sans doute quelque chose à manger sous cette couche de terre...

La terreur fit place à l'incohérence.

Son esprit délirait. Elle savait qu'elle ne tiendrait pas longtemps. Elle savait que la mort était inévitable... Peut-être qu'en mourant elle sauverait Elly ?
Tout ce qu'elle souhaitait, c'était que tout s'arrête, que la douleur dans son estomac et dans son esprit cesse enfin. Ne plus avoir froid, faim, ne plus avoir peur. Elle n'avait qu'à se laisser aller...
"Kalén, reste là. Reste là, si tu meurs, je meurs aussi."
Cette voix, à nouveau dans sa tête. Empêche son esprit de sombrer un instant. Et pourtant, dans son délire grandissant, elle parvient enfin à l'identifier. C'est Owl. Owl lui parle. Revenu, sous forme d'esprit ou de fantôme, il était là, prenant le contrôle de sa tête, de son corps, maintenant vivants les organes, conscient l'esprit embrumé. Elle le laissa faire alors, se laissant porter par ses décisions, ouvrant les barrières, détruisant les maigres résistances...

Et puis soudain, comme un réveil matin amplifié, le bruit de pas qui s'approchait. Elle sentit son frère reculer dans sa tête, comprenant qu'elle pouvait de nouveau reprendre le contrôle. Il lui laissait les commandes.
Le bruit s'était arrêté, à quelques mètres de là, tout proche. Et une voix qui s'élève. Une voix qu'elle ne connait pas. Inconnue.

"Wildsmith m’a transmis votre demande. Je prendrai la place de l’enfant."

Les larmes tachèrent le tissu qui lui obstruait la vue. Ce n'était pas Elly. Soulagement et crainte à la fois mêlés, sa mentor ne serait pas en danger.
Mais sentiment de peur ravivé, d'insécurité, d'abandon. Où était-elle, celle en qui elle avait placé tous ses espoirs de survie ? Oui...

"...où est-elle ? Elly ?" parvient-elle à articuler, la voix étranglée.

Une question, pour s'assurer qu'elle va bien. Pour demander, tacitement si elle avait réellement envoyé quelqu'un d'autre. Peut-être avait-elle prévu quelque chose, que cette personne servait de diversion pendant qu'elle opérait en coulisses ?
Tant de questions qui se bousculaient dans son esprit malade. Et lui qui ne revenait pas pour la soutenir, qui l'avait de nouveau laissé là, prisonnière de son sort...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mangemort 91
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Besoin d'aide

Message par : Mangemort 91, Dim 26 Nov 2017 - 21:52


Deux jours a jouer les nourrices pour l'enfant-lumière, parfois prises de remords a lui avoir si brutalement brûlé les ailes, mais aussi content de savoir que la rumeur se rependrait et que notre matricule se répercuterait jusqu'aux oreilles de ce·tte cher·e 40. Plus d’animosité mais l'envie de faire connaitre la puissance. La réussite. Nous n'avions rien fait a l'enfant, rien eut a faire. Nous ne l'avions pas forcée a survivre, mais ne l'avions pas blessée. Elle ne serait qu'un dommage collatéral, et sous les ordres de        ce cher 67, nous l'avions suivi dans le transplanage, jubilant de prendre part a un tel plan.

Et maintenant était l'attente, se répercutant contre nos cotes par son impression de longueur alors que seuls trois ou quatre grains de sables avaient su s’échapper du sablier sur son socle. L'autre s’était armé et nous avions fait pareil, pour une question stupide de sécurité. Il n'y avait aucune raison que les autres n'attaquent, nous tenions un précieux atout, rendu indispensable par sa jeunesse et son embrigadement. Entre nous, les yeux bander, nous avions cette envie de jouer a tapoter son épaule, jouer sur l'absence de sens pour faire monter l'angoisse. Lui bruissement des feuilles arrive a nos oreilles de fenien des temps moderne, et un sourire s'enclencha sur nos lèvres alors que nous reconnaissions le visage qui se montrer. Cette chère Peltz que notre alter-ego détestait tout autant que nous. L'horreur de son être a vouloir lui faire payer ses mots.

« Wildsmith m’a transmis votre demande. Je prendrai la place de l’enfant. »

Mais voila que la gamine s'agite et réagit. Baragouine quelque chose, alors que nous l'attrapons fermement par le bras, faisant claquer notre langue avec désapprobation, jusqu’à nous pencher sur elle, lui glissant a l'oreille.

Ferme-la. Laisse les grandes personnes décider veux-tu.

Mais le plan ne prévoyait pas la Peltz, alors ne quittant pas l’épaule de l'enfant de notre emprise ferme et forte, nous attendions que le maître décide. Nous ne lacherions l'enfant que sous un ordre direct.      
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: Besoin d'aide

Message par : Mangemort 67, Mer 29 Nov 2017 - 17:35


Nerveux, je l'étais. Jouant d'un doigt sur le bois de mon arme magique, comme pour me rassurer, comme pour m'assurer qu'elle était bien là. Prête à être utilisée à n'importe quel moment, à renvoyer d'éventuels prétentieux pensant pouvoir me piéger et en finir avec moi. Quelle prétention. Puis, un bruissement de feuilles. Je ne réagis pas, car je sais qui nous rejoint... Ma Dame à écailles à qui j'ai ordonné de ramper dans la forêt et m'informer d'éventuels visiteurs non désirables. Dans un sifflement doucereux, elle me dit que rien n'est à signaler, que pour l'instant, aucun piège ne semble avoir été mis en place.

Puis, une silhouette se montre. je mets quelques instants à la reconnaître : Rosie Peltz. Tiens donc, des retrouvailles où je suis le seul à savoir que c'était le cas. je la laisse prendre ses aises, aucun geste brusque. Pas question de partir dans un duel où nous perdions une prisonnière. Un échange qui devait se faire rapidement et simplement. Bien que ce n'était pas Elly qui se trouvait face à nous.

- Miss Peltz, bonsoir. Dis-je après son petit speech de présentation. Directe et franche pourtant je ne pouvais pas m'empêcher de penser que quelque chose clochait. Mais je ne savais pas de quoi il s'agissait. Mon camarade masqué s'assura que la jeune sorcière restait à sa place.

- J'espérais voir Miss Wildsmith, je le concède mais on se contentera de vous. L'échange va donc avoir lieu. Avancez, on va vous préparez pour vous le retour dans une de nos demeures. Nous relâcherons Miss Bloom une fois que vous ne pourrez plus vous enfuir. Ma parole ne vaut pas grand chose pour vous mais je peux vous assurez qu'elle retrouvera sa liberté. Nonante-et-un assure toi que notre chère invitée Auror soit prête pour le voyage.

Un petit sifflement menaçant se fit entendre. Annonçant que si quelque chose ne se passait pas comme je l'avais prévu, du venin pénétrerait les veines d'une de mes ennemies et mettrait fin à sa vie...



Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Modération GPoufsouffle
Modération G
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Besoin d'aide

Message par : Elly Wildsmith, Mer 29 Nov 2017 - 23:26


Et l’atmosphère oppressante de la situation te saute à la gorge. Kalén laisse difficilement sortir quelques mots qui t’arrache le cœur. Elle espérait te voir, et elle ignore que tu es là, face à elle, prête à jouer ta vie contre la sienne. Mais tu ne veux pas qu’elle ait ce poids sur la conscience. Tu ne supportes pas cette idée-là, qu’elle puisse passer sa vie à regretter ses gestes qui ont pu la trahir, quel qu’ils furent. Tu déglutis, parce que tu pensais que prendre la place, la posture, la gestuelle d’une autre serait plus facile. Pour elle en tout cas. Et il te semble pourtant, devant l’évidence, qu’elle se sent plus abandonnée qu’autre chose. L’un des masqués se penche à elle, lui murmurant sans doute une quelconque menace, et tu expires difficilement. De la voir là, entre eux deux, de la savoir en danger. Et de t’en vouloir de l’avoir mise en pareille situation.

Finalement, ton attention est à nouveau retenue par le masque rouge sang, souvenir de ce douloureux matin. Il te salue, poliment, avec le nom d’une autre. Et instinctivement ta tête se penche sur le côté. Ce n’était pas une si bonne idée. Tu as l’impression que ton monde s’écroule, et tu cherches, dans ton esprit, la faille de ce plan. Tu n’as pas prévenu Evan, pour lui éviter un choix dont tu ne voulais pas te rendre responsable. Mais lui, avait-il était au courant ? Avait-il eu vent pour Kalén ? Un long frisson saisit ton échine à mesure que tu prends conscience de la réalité de la situation : tu es seule, et bien seule. Personne ne viendra te secourir. Il faudra garder la tête haute, et regarder la mort dans les yeux. Fière, et digne.

Le discours du masqué se poursuit, tu n’as pas confiance. Et pourtant, tu t’entends répondre « Miss Wildsmith a été retenue sur d’autres missions ». Un regard vers l’enfant, et déchiré, les mots se délient de ta langue, envahissent ton monde, prennent une nouvelle tournure. Kalén, comprends-moi. Perçois-tu les sous-entendus ? Comprends-tu les non-dits ? « Pas d’acte inconsidéré Miss Bloom, du repos, rien de plus, tel ont été les ordres de Miss Wildsmith lorsqu’elle m’a confiait cette mission » .

Finalement, ton regard se reporte sur les masqués, dans une respiration courte, tu lances un « Je suis prête, espérant tout de même que vous tiendrez vos promesses ». Le regard est percutant, tranchant, froid. Bien loin du doux regard qui couvait l’enfant quelques instants plus toi. Te voilà prête à affronter la fin de ta vie.
Revenir en haut Aller en bas
Kalén Bloom
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Besoin d'aide

Message par : Kalén Bloom, Sam 2 Déc 2017 - 3:15


Il lui avait dit de se taire. Elle avait gémi de peur. Oh non, Kalén Bloom n'avait rien d'un modèle de courage ce jour-là, mais il fallait dire que les heures qu'elle venait de vivre ne lui avaient pas tellement redonné confiance en sa survie.
Elle avait espéré, au fond d'elle-même, revoir Elly. Quelque chose en elle lui disait que si c'était la chef des Aurors qui venait la sauver, elle avait une chance de s'en sortir. Elle ne savait pas qui était cette personne qui se trouvait là. Elle espérait seulement qu'elle avait prévu quelque chose pour les sortir toutes deux de cet enfer.

L'emprise de l'autre sur son épaule se resserra. Elle avait mal, mais de toute façon, la douleur physique avait peu à peu laissé place à la torture mentale, à l'anticipation de ce qu'il pouvait lui arriver si les Mangemorts ne tenaient pas paroles.
L'échange reprit. Miss Peltz. Elle s'appelait donc ainsi. Et elle était Auror, d'après les dires du masqué rouge. Elle écoute leurs mots, tentant d'y percevoir quelque chose, un signe qui pourrait annoncer ce qui était sur le point de se passer.
Et puis...

"Pas d’acte inconsidéré Miss Bloom, du repos, rien de plus, tel ont été les ordres de Miss Wildsmith lorsqu’elle m’a confiait cette mission"

Quelque chose. Quelque chose qu'elle ne sut identifier au début. Un ton peut-être ? Une intonation, une certaine façon de prononcer les mots ? Ou bien le choix des mots, leur chaleur, et la voix peut-être un peu trop enrouée pour que ce ne soit que de la peur ? Peut-être tout cela en même temps. Ce n'était pas normal. Ce n'était pas...

Elly ? Etait-il possible que ce soit elle qui se tenait là, sous la forme d'une autre pour tromper ses bourreaux ? Son cœur fit un bond dans sa poitrine, espérant de toutes ses forces que son intuition soit juste. Elly. Oh, comme elle espérait que ce soit elle. Et comme si cette idée avait été un baume apaisant, ses battements cardiaques de calmèrent, et son esprit retrouva un peu de lucidité.


Oh, Elly, sortez-moi d'ici.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mangemort 91
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Besoin d'aide

Message par : Mangemort 91, Dim 3 Déc 2017 - 2:53


Nous jouions du couteau, de la brute, des gros bras, la main sur l’épaule de l'enfant, ici pour simplement étancher notre vanité. Un nœud que nous n’assumions pas entre les doigts, peut-être un nœud de culpabilité
concept étranger a un pantin de bois.
Et pourtant nous ne nous dechirions pas
entre la liberté promise
Et celle acquise.

Nous avions les doigts qui tapotaient son dos, tentacules de contrôle et assurance d'une emprise. Peut-être parce qu'il s'agissait de notre tout première prise, et que l’idée de la voir se glisser entre nos mains ne nous plaisait guère. Nous n'avions que rarement eu ce regard attentif sur les moindres mouvement de l'enfant. Sur tous ses gestes et tout ce qu'elle pouvait penser. Sans l'entendre, bien évidemment, mais nous tentions de deviner quelles peurs pourraient hanter le cerveau de l'enfant une fois celle-ci rendue au monde.
Peut-être aurait-elle été plus en sécurité a nos cotes. Qui sait.
L’échange était avantageux et nous n'avons aucun droit de douter de son cours.

J'espérais voir Miss Wildsmith, je le concède mais on se contentera de vous. L'échange va donc avoir lieu. Avancez, on va vous préparez pour vous le retour dans une de nos demeures. Nous relâcherons Miss Bloom une fois que vous ne pourrez plus vous enfuir. Ma parole ne vaut pas grand chose pour vous mais je peux vous assurez qu'elle retrouvera sa liberté. Nonante-et-un assure toi que notre chère invitée Auror soit prête pour le voyage.

Nonante-et-une fois nous acquiesçons, le temps de laisser l'autre répondre, parler, sans lâcher pour l'instant l'enfant. Car c'est a nos cotes que cette dernière resterait tant que nous n'aurions pas la certitude que l'adulte ne pourrait pas s'enfuir.  Et la voix claque indiquant que Miss Peltz était prête. Parce qu'il y avait un petit quelque chose en plus dans l’idée que nous la capturions elle et ses mots-coups de fouet. Peut-être aurions-nous l'occasion de l'étouffer avec, qui sait. Le sort partit rapidement.
#Incarcerem.

Le temps de voir les liens se resserrer sur notre nouvelle cible. Et de nous approcher, laissant l'enfant au maître, afin de tester la solidité de ces derniers. Bien serrés, comme nous les avions voulu. Nous sortions ensuite un second foulard de sous notre cape, prévu en avance pour l'occasion, sans le nouer tout de suite autour des yeux de l'auror.
Il nous faudrait également respecter notre part de l'accord avant de l'offrir au néant.      
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: Besoin d'aide

Message par : Mangemort 67, Jeu 7 Déc 2017 - 9:01


Je prends vos LA, si souci me MP

Peltz croit qu'elle peut encore espérer quelque chose dans cette situation. Décidément, cette femme est des plus étranges. Ne se rend-elle pas compte qu'elle ne peut plus rien exiger, qu'à présent, elle nous appartient.

Le masqué à mes côtés agit selon mes ordres. S'exécute sans ajouter mot. Je vois les liens retirer petit à petit la liberté de l'Auror, quelle folie d'échanger une enfant inutile contre un agent d'élite. Jamais je ne perdrais un masqué pour un partisan... Pour mon demi-frère, en revanche, je ne sais pas ce que je ferai. Crainte et peur de le voir emporter cette danse mortelle qui voit le nombre de participants monter aussi rapidement qu'il descend tant elle laisse de morts dans son sillage.

Pendant quelques secondes, j'hésite... J'hésite à user de la petite pour faire parler l'autre mais elle n'est pas Wildsmith, peut-être n'en a-t-elle rien à faire de cette gamine. Cette sorcière au service d'un Gouvernement inutile est difficilement compréhensible... Je montrerai patte blanche pour cette fois...

- Pars avant que je ne change d'avis. Ordonnai-je à Kalén, ôtant le bandeau qui recouvrait ses yeux. "Ne crois pas pouvoir jouer dans la cour des grands alors que tu n'en as pas l'étoffe."

Et je l'invite, avec une main dans le dos, à se relever pour fuir, pour nous fuir. Les masques des ombres t'observent ma petite, à jamais ils te hanteront. Libérée dans cette forêt, elle ne survivra peut-être pas mais ce n'est pas mon problème j'ai affaire avec une Auror à présent et cela pourrait être le tournant de la guerre qui gronde.

CRAC

Suite : ici



Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 08
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Re: Besoin d'aide

Message par : Mangemort 08, Ven 8 Déc 2017 - 16:01







LA de Kalén

~

Tu savais ce que tu avais à faire. Kalén. La protégée d'Elly. Depuis que tu avais été appelé, que tu avais vu, tu avais souhaité qu'elle soit loin de tout ça. Pourtant, tu ne pouvais t'empêcher d'être tiraillé par un doute qui te charcutait la chair et le cœur. C'était toi qui avait donné l'idée à 67 de contacter les Aurors. Et pourtant tu n'avais pu mettre Elly au courant, de puer qu'elle ne se jette dans la gueule du loup.

Tu aurais voulu, pouvoir faire cela différemment, pouvoir sortir Kalén de ce pétrin sans conséquence autre que pour toi. Quand bien même tu aurais été vu comme un traître et que tu aurais dû fuir ton ordre. Tu l'aurais fait, pour elle. Mais tu vivais dans les ténèbres désolante d'un inconnu.

Tu ne savais pas quel marché avait été passé, contre quoi ou qui Kalén allait être échangée. Et cette simple pensée te faisait peur au plus profond de toi. Mais là, tu devais te charger d'autre chose. En effet, tu étais posté à quelques centaines de mètres du lieu de rendez-vous. Tu ne voyais pas tes acolytes de là où tu étais, juste que tu savais, que l'élève serait relâchée en ta direction.

Et ensuite, lorsque tu l'aurais menée en lieu sûr, tu pourrais contacter Elly, qu'elle prenne soin d'elle, et aviser sur la suite suivant ce qui aura été obtenu en échange. Mais tout cela te tiraillait, depuis le premier jour à Wood's Cottage, comme si tu avais la désagréable impression de ne pas tenir les cartes en main et de potentiellement voir une partie de ton monde s'écrouler. Entre tes idéaux et celle que tu aimes plus que tout.

Dans les ombres, tu attendais, tranquillement, que l'échiquier avance. Les minutes s'écoulèrent, avec une attente que tu dissimulais difficilement. Tu ne portais pas ton masque, pour qu'elle te reconnaisse. Tu savais déjà ce que tu lui dirais comme explication de ta présence. Tu t'arrangerais avec Elly lorsqu'elle vous retrouverait.

La nuit avait posé son empreinte insondable dans la forêt, si bien qu'il était difficile de voir à dix mètres autour de toi. Parfois des branchages craquaient, d'autres fois une envolée d'un ami à plumes nocturne fracassait le silence oppressant de la nuit. Tu soufflais, baguette en main, prêt à tout.

Tu ne savais pas à combien de mètres exactement tu étais de tes confrères, mais tu n'entendais absolument rien, ne voyait absolument rien. Tu aurais mille fois préféré être à la place de 91, mais tu imaginais non sans mal que 67 se méfiait toujours de toi.  

Tu sortis de tes pensées en entendant des branchages qui se fendaient, une course, un souffle haletant, presque horrifié, que la forêt entourait de ses bras sombres. Et tu la vis passer, Kalén, comme si elle fuyait la mort en personne, à déverser ce qu'il lui restait de force pour s'extirper de ce cauchemar qu'elle venait de vivre à toute allure.

Alors tu te lances à sa poursuite, la rattrapant non sans mal, criant son nom alors que tu n'étais qu'à deux foulées derrière elle. « Kalén ! kalén ! KALEN ! C'est moi ! Elly m'a prévenu ! M'a dit de venir te chercher ! »

Tu la voyais s'arrêter brutalement et se retourner vers toi, au bord des larmes. Alors tu vas jusqu'à elle et la serre dans tes bras, gardant sa tête contre toi en lui murmurant des . « Ça va aller maintenant ! C'est fini ! Je suis là ! Je suis là et tout va bien aller ! On va retrouver Elly ne t'en fais pas ! » Machinalement, tu la gardais contre toi, comme voulant expier tout ce qu'elle avait vécu ces derniers jours, qu'elle comprenne qu'elle était désormais en sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Kalén Bloom
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Besoin d'aide

Message par : Kalén Bloom, Sam 9 Déc 2017 - 19:40


LA de 08



Elle avait senti les liens se desserrer. Quelques mots, puis le bandeau avait glissé, accompagné de ces mots froids et encore lourds de menaces :

"Pars avant que je ne change d'avis."

Elle l'avait vu alors. Une femme qu'elle ne connaissait pas, qu'elle n'avais jamais vu. Un autre Auror. Elle n'en connaissait qu'une seule, et ce n'était pas celle-ci qui se tenait là ce soir.
Durant un instant, leurs regards s'étaient croisés. Deux yeux anonymes et qui pourtant... semblaient lui renvoyer quelque chose. Peut-être l'éclat de cet espoir propre aux Aurors ? Peut-être quelque chose qu'ils se partageaient tous, et qu'Elly avait si bien su lui communiqué ?

Ou peut-être quelque chose d'Elly, elle-même, qui semblait parler à travers ce regard.
Ce regard...

"Ne crois pas pouvoir jouer dans la cour des grands alors que tu n'en as pas l'étoffe."

Ces quelques mots eurent l'effet d'un coup de TFE fouet pour la jeune fille. Une main dans le dos qui la pousse un peu pour partir.
Alors elle se relève, chancelant sur ses jambes, et s'élance dans la forêt, sentant les branches lui griffer déjà le visage.

Un CRAC. Elle s'immobilise. Se retourne, d'un coup. Regarde la place vide qu'elle vient de laisser, les vestiges de la rencontre. Ils étaient partis. Elle venait de laisser une autre courir à sa perte à sa place. Une autre mourir à sa place. Se sacrifier. Pour une enfant.
Les larmes roulèrent sur ses joues, son cœur se serra dans un étau abominable, une prison de culpabilité. Il fallait qu'elle quitte cet endroit, qu'elle retrouve le château, qu'elle prévienne Elly.

Sans savoir où elle avait bien pu puiser ses dernières forces, elle s'élança dans la forêt, faisant fi des racines tendues pour la piéger, des ronces qui griffaient sa peau et ses vêtements. Elle n'avait pas la force d'envoyer un patronus, son seul espoir était de trouver quelqu'un à même de le faire dans la salle commune. Il fallait qu'elle l'atteigne avant de tomber... avant de sombrer dans...

Avant de...

"Kalén ! kalén ! KALEN ! C'est moi ! Elly m'a prévenu ! M'a dit de venir te chercher !"

Cette voix. Kalén se retourna brutalement. Elle discerna mal la silhouette dans l'obscurité mais la voix, elle l'avait reconnu. C'était impossible, c'était un miracle qu'il soit là. C'était inespéré de le rencontrer ce soir, au moment où elle avait le plus besoin de quelqu'un. Alors elle sentit ses larmes affluer sur ses joues, à l'instant où il s'approchait d'elle et la prenait dans ses bras. Elle laissa aller sa tête sur le tissu de sa cape et y étouffa ses sanglots silencieux, ultime relâchement après la terreur des dernières heures.

"Ça va aller maintenant ! C'est fini ! Je suis là ! Je suis là et tout va bien aller ! On va retrouver Elly ne t'en fais pas !"

Ses mots eurent l'effet escompté et, peu à peu, Kalén se calma, retrouvant une respiration normale, sentant les larmes se sécher sur ses joues. Elle finit par reculer de quelques centimètres, lui adressant un regard requinqué signifiant sa volonté d'aller prévenir Elly au plus vite. Il sembla le comprendre, du moins c'est ce qu'exprimait son sourire bienveillant.

Quelques paroles échangées pour se mettre d'accord, ils devaient s'éloigner de la lisière de la forêt pour transplaner. Alors ils se mirent en marche, leurs pas rapides faisant craquer les brindilles sous leurs pieds, la baguette d'Evan brandie devant lui. Le sorcier s'arrêta au bout d'un moment, évaluant les lieux, avant de faire un signe de tête à la jeune fille. Kalén s'approcha de lui, s'agrippa à son bras et, quelques instants plus tard, ressentit, une nouvelle fois, les effets du transplanage.




Départ de 08 et Kalén.
Fin du RP ici
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Besoin d'aide

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 11 sur 11

 Besoin d'aide

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.