AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -54%
4ème maillot Jordan x Paris Saint-Germain ...
Voir le deal
41 €
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 17 sur 17
Sur le banc perdu
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Lavinia Ravenfall
Lavinia Ravenfall
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sur le banc perdu - Page 17 Empty
Re: Sur le banc perdu
Lavinia Ravenfall, le  Jeu 23 Aoû 2018 - 18:30

Pv Eden.



Je n'ai jamais su dire ce qui m’excitait autant de violer les règles. Ses palpitations au niveau de mon cœurs a chaque fois ou je quitte mon lit complètement débraillée, les cheveux ébouriffé, le maquillage de mes yeux s'étant complètement fait la malle, Quand je quitte mon dortoirs, quand je quitte ma salle commune...quand je me faufile dans les couloir.

Ses bruit de pas qui ne sont pas les miens me font frissonné et me pousse a continuer. Je veux sortir. Pourquoi faire ? Je trouverais une fois dehors mais je veux sortir.  J'en avait l'habitude. je savais comment me planquer, je savait comment être discrète. Il faut dire, a force de m'être faite attrapé, on commence par prendre le plie au bout d'un certain temps. Ca y était...la porte était en vu et je n'eu aucune difficulté a la franchir. Je sentait la moitié de ma victoire contre les règles, maintenant, je devait me trouver un endroit tranquille.

Je commençais a m'enfoncer vers le parc a pas rapide, en regardant de gauche a droite. Je n'était pas encore totalement tiré d'affaire mais au moins, dans cette nuit noire je pourrais facilement repérer les "lumos" si jamais quelqu'un avait la bonne idée de faire une ronde dans les parages.


"Pourquoi je suis comme ça ? Je ne sais pas, peut-être parce que je suis bel et bien le diable finalement...Est-ce que j'avais finit par l'assumer ? Oui, totalement." Ça trottait dans ma tête...


Je plongea les mains dans mes poche et je débutait ma petite vadrouille en traînant les pieds dans mes chaussure au lacet défaient. Je réfléchît une fois de plus au sens de ma propre vie quand...je me suis retrouvé planté comme une idiote devant ce banc a le fixer. Il était vide, bien évidement alors pourquoi ne pas le remplir ?

J'approcha du banc et m'affalai totalement dedans en passa mes deux bras le long du dossier, poussant ma tête en arrière pour observer longuement la lune. Tout était si calme...si paisible, si tranquille...Un moment parfait pour continuer de provoquer les autorités.

J'enleva une main du dossier pour la glisser sous ma robe de sorcière et sortit une cigarette avec un briquet. Je l'apporta a mes lèvres, et je ferma mes yeux en prenant longuement mon temps pour l'allumer.

"Vous ne me voyez pas, personne ne le sait, pourtant vos règles ne sont rien qu'un jeu pour moi, et j'ai encore gagner...a votre santé." Des pensée très sage de ma part, surtout très arrogante. Ahaha.


Ouais...Rien ne pouvait venir pourrir ce moment, rien du tout...
Soleya McLaughlin
Soleya McLaughlin
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie


Sur le banc perdu - Page 17 Empty
Re: Sur le banc perdu
Soleya McLaughlin, le  Ven 24 Aoû 2018 - 6:38


C'était une mauvaise journée. Que dire de plus à ce sujet ? J'ai beau aimer la parole et les mots en eux-même, il y a des jours où j'ai envie de tout éclater contre un mur pour panser mes maux sans donner la moindre explication. Je pense à mes grands-parents, impuissants face à la crise d'adolescence de ma sœur. J'essaie de les aider du mieux que je peux de là où je me trouve. La difficulté n'en est que plus forte. J'aurais tellement voulu qu'elle soit comme moi. Une jeune sorcière élève à Gryffondor (probablement) et qui apprendrait la magie sous toutes ses formes. Malheureusement, elle n'avait pas hérité de ce don. J'étais seul, aussi seul que mon ancêtre lointain à son époque, premier sorcier de notre famille. Je n'étais que le second.

La nuit était agitée. Impossible pour moi de fermer les yeux et de rejoindre le pays des rêves. J'étais l'une de ces personnes qui se réveillent au moindre bruit et les ronflements incessants de mes camarades de dortoir devenaient de plus en plus insupportables. Hors de question de rester ici une minute de plus. Jean, chemise colorée et chaussures aux pieds. Je quitte la tour des Serdaigle sans aucun regret. Le couvre-feu est dépassé depuis plusieurs heures déjà, mais ça n'a aucune importance pour moi. Le besoin de prendre l'air, cette envie de sentir le vent souffler sur mon visage et ébouriffer mes cheveux d'un geste tendre. Je ne comprendrai jamais pourquoi on nous refuse ce genre de choses. On passe notre année scolaire entouré de personnes plus ou moins de notre âge. Nous allons en cours ensemble, nous mangeons ensemble, nous dormons ensemble – lits séparés, heureusement – et jamais on ne nous accordait un peu de tranquillité, de moments... Seuls.

C'était la raison pour laquelle j'étais de mauvaise humeur ce soir-là. Avec tout ce qu'il se passe à Oxford, je ressentais le besoin d'être seul...vraiment seul et sans mes sorties nocturnes illégales, tout cela serait simplement impossible. Je m'avançai dans le parc, en direction du banc sur lequel je m'installe à chaque fois. Je vais enfin pouvoir être seul, m'évader dans mes pensées en écoutant le sifflement du vent qui passe à travers les arbres et en essayant de distinguer le bruit de l'eau qui s'agit au niveau du Lac Noir. Mes « rêves » furent vite réduit en poussière qui se dispersait dans tous les coins du château. Une jeune fille était là, fumant sa clope. Pourquoi était-elle là ? Pourquoi ce soir, le seul où j'en avais besoin ? Je la regarde au loin. J'ai envie qu'elle se lève, qu'elle s'en aille, qu'elle rentre se coucher. Je n'ai pas envie de lui parler.

Je m'avance lentement, sans faire de bruit, ne voulant pas qu'elle m'entende arriver. Le parc était bien assez grand, mais ce coin avait une particularité que j'appréciais grandement. Il était éloigné avec peu de chance que l'on se fasse repérer... J'ai dit qu'il y en avait peu, pas que c'était impossible de se faire surprendre par un concierge ici... Je me décide enfin à m'installer au pied d'un arbre juste en face du banc. Une technique régulièrement utilisée pour faire fuir les gens. Mes yeux noirs fixent la jeune sorcière en face de moi. «Va t-en », pensais-je. « Prends peur et va-t-en ». Parce que selon vous faire fuir les personnes n'est peut-être pas très avantageux. Ce n'est qu'une habitude à prendre et au bout d'un moment, on finit même par s'en servir.



Lavinia Ravenfall
Lavinia Ravenfall
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sur le banc perdu - Page 17 Empty
Re: Sur le banc perdu
Lavinia Ravenfall, le  Ven 24 Aoû 2018 - 7:18

Des bruits. J'entendais des bruit venir de plus loin. Pas beaucoup, et le pire, c'est que cela se rapprochait. m*rde. De toute façon, j'était foutue. Si je bougeais on m'entendais, si je ne bougeais pas on me chopais en train de violer le couvre feu, et de fumer en prime. Cette fois ça allait être les cachots. Les cachots hein...on y reviens toujours aux cachots.

Il se fit enfin voir a la sortie du chemin et venant dans ma direction. Il me regardait. Je le fixait moi aussi en gardant ma cigarette au coin des lèvres. Je pensait qu'il allait me dire quelque chose. Mais non, rien. Je le suivais cependant des yeux alors qu'il allait se réfugier sous l'arbre, juste en face. Au départ, mon regard était plein de défis et a la fois d'une certaine méfiance. Quant au sien...je le connaissait. C'était le même que j'avais quand je voulais être seule, que je ne voulais pas qu'on m'approche et que j'était prête a mordre pour le rester.

C'est marrant, mais quand il s'agit de soit, on ne se rend pas compte de certaine chose, sauf quand on l'a devant les yeux. j'haussait mes épaule en détournant mon regard. Qu'est ce que ça pouvais bien me faire après tout ? Il avait envie que je lui foute la paix, j'étais mal placé pour ne pas le comprendre ni le respecter. Je me laissa retomber la tête en arrière sur le banc en étendant mes jambes aussi loin que le pouvais devant moi pour regarder la lune. J'essaya de fermer mes yeux, m'isolant a nouveau...mais ce n'était plus possible, quelque chose me dérangeait. Enfin, non plutôt, me travaillais.

Bordel, c'était ça, a quoi je ressemblait quand ça n'allait pas ? J'inspirai grandement, pour expirer ensuite lourdement. Je finis par me redresser droite sur le banc et me pencher en avant pour éteindre le mégot de ma cigarette. J'avait ressortie le paquet pour le ranger a l’intérieur histoire de quand même pas dégueulasser le parc.

Je le regardais encore, puis, je conservais mon regard sur lui. avachit vers l'avant, les jambes a moité écarté, mes coudes posé sur les genoux et mes pieds légèrement tournée vers l’intérieur. Après quelques instant supplémentaire de silence, je me mis a sourire en coin des lèvres.

- Je fais ch*er hein ?

J'avait dis cela sur un ton assez bas, mais assez fort pour qu'il puisse m'entendre. Mon ton était légèrement amusée cependant, il lui faisait aussi comprendre que mes fesses ne bougerait pas de ce banc.
Soleya McLaughlin
Soleya McLaughlin
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie


Sur le banc perdu - Page 17 Empty
Re: Sur le banc perdu
Soleya McLaughlin, le  Ven 24 Aoû 2018 - 10:27


Je ne baissai pas les yeux. Sous aucun prétexte. Je ne voulais pas non plus partir d'ici. C'était mon endroit, ma place. Je venais ici à chaque fois et elle, elle débarquait et s'appropriait les lieux. La jeune femme remarqua rapidement ma présence, mais cela ne semblait pas la perturber plus que cela. J'avais toujours eu pour habitude de faire fuir les gens. Ils me regardaient toujours d'un air perplexe et/ou mal à l'aise. J'aimais provoquer cela en eux. J'avais ainsi la sensation de pouvoir créer un périmètre de sécurité autour de moi. Par conséquent, ils ne pouvaient pas m'atteindre. Je ne leur laissais pas le loisir de me faire quoique ce soit.  

Pourtant, la jeune sorcier, dont je ne connaissais d'ailleurs pas le nom, était toujours là, s'amusant même à me fixer à son tour après quelques minutes à essayer de m'ignorer. Un regard provocateur, prêt à vous dévorer au moindre débordement. À mon plus grand étonnement, j'aimais ça. Alors la phrase qu'elle me sortir par la suite me fit sourire. Cette expression du visage était une chose assez rare en ce qui me concernait. Je répondis "Tu fais ce que tu veux" sans abandonner ce sourire.

Alors c'était comme ça que cela se passait quand deux blocs de glace se rencontraient ? Un échange de regard et des paroles qui n'ont de sens que pour nous ? À croire qu'il n'y avait pas toujours besoin de paroles pour communiquer et cette sorcière l'avait compris autant que moi. Laissant le silence s'installer, je n'étais pas encore décidé à lâcher des yeux ma camarade. Dans mon regard périphérique, je pouvais apercevoir la lumière qui éclairait le château, le rendant d'une beauté que je ne saurais décrire. Certains élèves devaient sans doute se rendre dans les cuisines, demander aux elfes de maisons quelque chose à grignoter. D'autres pouvaient se rendre dans des salles de cours pour profiter d'une soirée improvisé entre amis ou d'un petit moment à deux.

Personne n'osait se rendre en extérieur. Nous étions bien trop à la vue de tous. C'était calme pourtant. Les bruits provenant de la forêt étaient devenus une habitude et il était inutile d'en avoir peur. Les sorties nocturnes ont toujours été les meilleures. Après quelques secondes de plus à ce fixer en silence, je repris la parole. Un air sobre, neutre et monotone. Presque insipide. " J't'ai jamais vu par ici. Première sortie la nuit ? " Sa manière de se tenir et son attitude d'ados rebelles prête à envoyer ch*er le monde entier, me donnaient déjà une réponse à cette questions...


Lavinia Ravenfall
Lavinia Ravenfall
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sur le banc perdu - Page 17 Empty
Re: Sur le banc perdu
Lavinia Ravenfall, le  Ven 24 Aoû 2018 - 11:11

Qu'elle curieuse rencontre. Il payait pas d'une grande mine ce gars, mais il était très évident qu'il n'était pas différent de mois sur certain point. J'ai toujours aimé qu'on me résiste un peu, ou pas. J'aimais, ou je n’aimais pas ? Ça dépendait, je crois, je n'en sait rien. Ça n'avait rien changer de toute façon. Mon regard était le même, mon sourire aussi. En faite, je ne m'attendais même pas a une réponse de sa part. Un haussement d'épaule peut-être a question tout au mieux accompagné d'un silence glaçant. C'était ce que j'avais imaginer. Mais non, il s'autorisa même un sourire.

"Tu fais ce que tu veux"

Pour une raison ou une autre cette réaction de sa part avait provoqué un léger soulagement un peu planquée. Quelque chose au fond de moi me disait que ce soir il était aussi perturbé que je le suis d'habitude. Ce n'était pas aussi "bien" que j'aurais réagis. Peut-être que lui n'était pas totalement a foutre au ordure comparer a moi. Mon sourire s'élargissait légèrement cependant et semblait lui dire " I faudrait beau voir qu'on m’interdise quoi que se soit."

J'aurais tellement pu interpréter ça de façon différente, mais il n'y avait pas besoin. Ses mots pour moi n'était qu'un simple contacte. Je voyait ses yeux. C'était ça, le plus important, ses yeux. Allez savoir si c'était le charme de la nuit et son ambiance particulière, surtout dans un endroit pareil a une heures pareil ou autre chose, mais cette rencontre prenait une saveur un peu plus particulière que celle qu'elle avait au départ. Après avoir soutenue ses regard et son silence, il repris la parole.

" J't'ai jamais vu par ici. Première sortie la nuit ? "

Je n'ai pas pu me retenir, j'ai pouffer de rire. Bon, je me suis arrêté presque aussitôt ensuite, mais je n'ai pas pu me retenir. C'était presque mignon comme question tellement la réponse était évidente. Je secouait négativement ma tête en regardant sur ma droite quelques instant, mon sourire en coin toujours figée.

- Nan. Mais c’est la première fois que je viens ici précisément la nuit.

J'haussait mes épaule en retournant mon regard sur lui un instant, puis observa un peu autour de lui. J'avais pas envie de lui poser une question qui coulait de source pour moi du genre " Et toi ?" ou une connerie du genre alors que c'était évident que oui. Même si il ne donnais pas l'air d'un type qui sort la nuit...j'avais toujours son regard sous les yeux.

- J'aime pas trop d'habitude croiser des gens la nuit, généralement, c’est pas bon signe pour mon dossier...mais j'avoue que ça peu être marrant des fois.

J'avais un air très entendu, autant dans mon regard que dans mon sourire. je n'était pas spécialement une fille plus intelligente qu'une autre, mais j'avais au moins un peu d'esprit et je pense que lui aussi en avait et qu'il comprendrais le sens de ma phrase sans que je n'ai a être plus précise.

Ce type et moi, on était différent, c'était claire, mais on partageais une chose que j'ai vu tout de suite...on ne supporte pas la pitié, ni apitoiement. Je crois que je venais de trouver a ce moment là, sans m'en rendre compte a cet instant précis, la réponse a une de mes nombreuse question sur moi même. Je n'aurais pas vraiment pensé non plus avoir de réponse de cette manière, comme quoi...
Soleya McLaughlin
Soleya McLaughlin
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie


Sur le banc perdu - Page 17 Empty
Re: Sur le banc perdu
Soleya McLaughlin, le  Sam 25 Aoû 2018 - 17:50


Je ne saurais dire comment était l'ambiance entre nous-deux. Nous nous trouvions ici, l'un en face de l'autre, sans vouloir être ensemble. C'était une situation étrange et pourtant, personne ne bougeait et la conversation commençait naturellement. Je n'avais pourtant jamais été quelqu'un de bavard. J'avais pour habitude de fuir, de rester seul dans mon coin et renvoyer les gens qui tentaient de me faire la conversation. Je n'avais rien à leur dire. Leur vie ne m'intéressait pas et ils n'avaient pas à connaître la mienne. La seule personne avec qui je pouvais toujours être moi-même, c'était Lexie, ma petite sœur. Je savais qu'elle traversait une passe difficile et que je ne pouvais pas faire grand chose pour la moment... Pas en étant ici, à Poudlard.

Elle avait brièvement pouffé de rire. J'avais donc raison, je savais qu'elle n'en était pas à sa première sortie nocturne. Est-ce que ça valait le coup d'en rire ? Je n'en savais rien, mais j'avais de nouveau souris face à cela. Toutefois, elle ne venait jamais dans ce coin-ci. Là où je me trouvais chaque fois que j'avais le blues, que j'avais besoin de m'éloigner des autres et de passer à autre chose. Il m'était déjà arrivé de m'endormir aussi. Qu'est-ce qu'il y avait de mal à vouloir se vider la tête en prenant un grand bol d'air frais le soir ?

Elle me fit par de ses réticences à croiser d'autres personnes lors de ce genre de sortie. J'étais plutôt d'accord avec elle, même si j'estimais que, de manière générale, les autres élèves étaient autant dans la m*rde que nous s'ils nous dénonçaient. Seuls les préfets avaient le pouvoir de faire leur ronde et de dénoncer les élèves sans avoir à rendre des comptes à leur tour.

- J'te dénoncerais pas à tes préfets, ni à personne d'autre. Pas mon genre...

Je répondais à son sourire, tout en comprenant ce qu'elle voulait dire. Nous ne nous connaissions pas il y a cinq minutes et pourtant, je sentais qu'il se passait quelque chose. Comme si nous étions sur la même longueur d'onde tout en étant très différents. A défaut de pouvoir passer la nuit seul dans ce parc, je pouvais m'estimer heureux de me trouver avec une personne qui semblait penser comme moi.

- Tu es venu là pour quoi faire ? Quitte à être ici, autant...se tenir compagnie et crois-moi tu ne m'entendras pas dire ça tous les jours !

Je m'étonnais moi-même d'ailleurs. Cet élan de gentillesse était rare et précieuse. Loredana y avait eu le droit. Depuis nous étions amis et elle était tellement différente de moi... Je la vois beaucoup moins ces temps-ci, mais elle semble heureuse dans son couple alors ça me va.

Lavinia Ravenfall
Lavinia Ravenfall
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sur le banc perdu - Page 17 Empty
Re: Sur le banc perdu
Lavinia Ravenfall, le  Sam 25 Aoû 2018 - 18:36

A ce moment là, je n'y pensais pas réellement, mais quand j'y réfléchit, c'était la première fois que je me retrouvais a discuter dehors la nuit, dans l'enceinte de l'école. J'avais des amis oui...enfin, peut-être pas des gens aussi proche que cela, mais je ne les avait jamais attiré avec moi dans mes sortie ou mes méfait tel qu'ils soient.

Je ne sais pas encore pourquoi, mais...je me sentait pour la première fois de ma vie comme une fille normale. Je n'aurais pas aimé qu'il prennent mal le fait que je n'avais pas pu m'empêcher de rire a sa question, mais ce n’est pas ce qu'il s'était passé, et ça me rassurais un peu. Il n'était pas susceptible la dessus, et c'était un bon point pour lui. Quand je suis souvent a l'aise avec les gens, je finis par les taquiner gentiment, et je n'aime pas qu'on le vive mal quand il n'y a pas lieux.

Il voulais visiblement me rassurer en me disant qu'il me dénoncerai a personne. C'était gentil de sa part vraiment, mais au pire ça ne changerai pas grand chose. Je plissai un sourcil en étirant un peu mon sourire en coin. J'avais envie d'une autre cigarette. Je voulais en profiter un maximum. J'en dégaina donc une autre en tapotant mon filtre sur le paquet.

- Ah Ouais ? C'est cool de ta part...mais ça ne va pas changer grand chose que tu me dénonce ou pas a ce que j'ai fait, ni a l'état de mon cas.

Je m'était faites attraper de nombreuse fois et fait perdre a ma maison beaucoup de point sans vraiment arriver a la rattraper a moi toute seule. Au début, j'avais des heureux de retenue, mais maintenant...c’est le cachots. Ils pensait que je me fichait des point en moins et des heures de colle...ce qui était vrai d'ailleurs, mais je me fiche autant du cachot. Je me demande si il savent que mes punition d'autrefois était pire que cela...

Je colla la cigarette entre mes lèvres, en l'écoutant poursuivre la discussion...

"Tu es venu là pour quoi faire ? Quitte à être ici, autant...se tenir compagnie et crois-moi tu ne m'entendras pas dire ça tous les jours !"

J'hochais un peu la tête en regardant dans le vague.

- Bonne question...

Sur le coup, je ne savais pas quoi lui répondre. A l'origine, je n'était rien venue faire de particulier. J'alluma alors ma cigarette tout en me disant tout de même qu'on devait être la pour les même raison.

- J'trouve que la nuit, l'ambiance, le calme...même son parfum ça me fait cogiter. Enfin, c'est surement débile, " fleur bleu " ou je sais pas quoi...mais j'pense qu'elle peu m'aider a comprendre des trucs...

Je n'aimais pas vraiment faire par le fond de ma pensé a la base, mais j'avais ce sentiment qu'on avait le même feeling par rapport au réflexion nocturnes. Enfin...il n'y avais qu'a se souvenir de son regard limite assassin quand il a débarquer.

- Mais j'pense que tu vois d'quoi j'parle...

Je souffla la fumé de ma cigarette sur le côté, gardant mes yeux sur lui et mon sourire entendue. J'était pas certaine dans le fond que mon présentement était le bon, mais je préférais qu'il est l'impression du contraire.

Donner l'air...porter un masque...finalement mon activité favorite. Pff, n'importe quoi, enfaîte, j'avais juste envie de croire qu'il était comme moi, c’est tout.
Soleya McLaughlin
Soleya McLaughlin
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Arithmancie


Sur le banc perdu - Page 17 Empty
Re: Sur le banc perdu
Soleya McLaughlin, le  Mar 28 Aoû 2018 - 8:20


Sur le moment, je n'avais pas vraiment compris pourquoi son sourire s'était étendu lorsque je lui avais dit que je ne la dénoncerai pas. Était-ce parce qu'elle n'y croyait pas?Après tout, peut-être avait-elle déjà été dénoncée par une tierce personne qui ne semblait pas méchante à la base... Qu'est-ce que je gagnerais si je la dénonçais ? Ce serait un peu irréfléchi de ma part sachant que j'enfreins moi aussi le règlement. Le couvre-feu étant à 22h00, nous avions quelques heures de retard. Pourtant, ce n'était pas ma dénonciation le problème, c'était un tout. Une adolescente qui enfreint le règlement à de mainte reprise et qui se fait surprendre plusieurs fois. Si Loredana était encore là, elle aurait pu lui donner quelques conseils de discrétion. Mon amie avait effectué de nombreuses sorties nocturnes et, à ma connaissance, elle ne s'était faite attraper qu'une seule fois en sept ans, par un préfet qui avait été très indulgent et qui l'avait laissé rentrer sans retrait de points, ni sanction. En somme, elle était plutôt bien tombée. Quant à moi, je parvenais également à toujours rester discret. Il faut dire qu'habituellement, je suis assez invisible. Alors dans la nuit, ma présence doit être semblable à celle d'une ombre.

- Juste par curiosité, combien de fois t'es-tu faite prendre en train d'enfreindre le règlement ? Certains préfets sont indulgents, d'autres un peu moins... Quant au personnel de l'école, j'imagine que tu sais à quel point ils peuvent être...sadique et prendre du plaisir à retirer des points ou nous coller en retenue. Personnellement, je touche du bois pour le moment, mais on n'est jamais à l’abri ici, sauf si on investit dans une cape d'invisibilité.

Il semblerait qu'elle n'était pas ici dans le but de préparer un mauvais coup ou de mettre le feu quelque part. C'était déjà arrivé, il n'y a pas si longtemps que ça d'ailleurs, mais je n'ai jamais vraiment écouté ce qu'il s'était passé exactement. Deux élèves voulant simplement se venger d'un professeur. Évidemment, le résultat avait été le renvoie immédiat des deux pyromanes, sans possibilité de passer leurs ASPIC. Un triste sort puisque le diplôme reste important pour notre parcours. Non, elle était seulement là pour les mêmes raisons que moi. La simple envie de profiter du silence. Il n'y avait rien de plus beau que Poudlard en pleine nuit. Je plaignais ceux qui préféraient se coucher tôt et qui ne profitaient de rien. J'étais comme ça au début, avant de me rendre compte que je gâchais ma scolarité en respectant tout à la lettre. Je restais un très bon élève et mes résultats étaient toujours aussi bons. Seulement, je n'étais plus le genre d'élève qui se couchait avant même le couvre-feu...

- Oui je vois tout à fait ou tu veux en venir.... Au fait, je crois qu'on ne s'est pas présenté. Je suis Eden, en sixième année à Serdaigle. Quitte à passer une bonne partie de la nuit ici, autant qu'on connaisse au moins nos prénoms.

Je souris également. Décidément, il semblait y avoir quelque chose de différent chez elle. Elle ne me semblait pas...comme la plupart des personnes ici. A aimer parler de choses sans intérêt, commérer sur tout et n'importe quoi. Non, elle semblait s'intéresser à tout autre chose et j'appréciais cet impression.
Contenu sponsorisé

Sur le banc perdu - Page 17 Empty
Re: Sur le banc perdu
Contenu sponsorisé, le  

Page 17 sur 17

 Sur le banc perdu

Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.