AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac
Page 15 sur 16
Rencontre près de l'eau
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor

Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Hugh Dey, Mer 5 Avr 2017 - 17:45


L’escalade de mon arbre n’était pas très longue. Le tout c’était de chopper la première branche et après ça allait tout seul. Parce que les branches semblaient se dérouler sous nos pieds comme des marches. Et moi j’aimais bien. Parce que même quand j’étais bourré, j’avais toujours réussi à le redescendre tranquillou.

Cet arbre faisait partie de mes souvenirs d’enfance ici, les seuls souvenirs heureux que j’avais pu acquérir. Parce qu’au moins j’étais tout seul et que j’étais tranquille. Maintenant, puisqu’ils avaient été en mesure de m’offrir un petit morceau d’enfance, c’était à mon tour de leur en filer un petit bout.

Alors enfin, j’arrivais vers le haut. Là où les branches, certes épaisses, commençaient à s’affiner et à grincer quand on était deux dessus. Et surtout, là où y avait un trou d’écureuil, ou un trou de hibou, ou un trou de… Bref on s’en fout. Là où y avait un trou et je que je pouvais mettre ma main dedans. Mais pas pour faire couler la sève nan. Juste pour récupérer mon whisky et mes… m*rde. Trois verres seulement. Pourquoi j’avais pas pensé à ça ? Beh ils partageraient, tant pis. Je versais un brin de whisky dans chacun, je m’en gardais un à moi et je passais aux deux premiers arrivés (Azaël et Lïnwe). Les autres avaient qu’à s’être dépêchés. D’ailleurs, j’espérais bien qu’ils avaient suivi, j’avais entendu l’un des deux dire qu’il fallait grimper.

- Hé, M'sieur, pourquoi on l'escalade cet arbre au fait ?

« Parce qu’ici c’est ma cachette secrète. Là où je m’éclatais quand j’étais un gosse, comme vous. »

Je leur disais pas comment je m’éclatais. Ca se trouve ils penseraient que je me collais juste une main dans le calbard et que pop, je m’éclatais tranquillement. Mais c’était pas vraiment ça. C’était surtout pour être vraiment tranquille.

« Bon allez. Vous voulez passer une soirée cool ? Cul sec et sautez dans l’lac. Z’allez-voir, ça fait un bien fou. »

Fallait surtout être fou pour penser que ça faisait du bien, mais après tout ils étaient peut-être suffisamment cons pour le faire…
Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Alice Grant, Sam 8 Avr 2017 - 11:01


Ton imagination a le temps de travailler. Les faire monter à un arbre, d'accord, mais pourquoi grimper le premier? Il veut chasser des oiseaux? T'aime bien les œufs, mais t'es pas un serpent. T'as pas envie que la mère te piaille dans les oreilles comme dans le pays de tes nuits. A moins qu'il ne veuille les attacher à des branches, en pâture pour les créatures du Lac, cette nuit... Ou alors, un suicide collectif! John arrive dans ton dos, et te chuchote:

- Qu'est-ce qu'ils foutent...?

Bonne question, Watson, très bonne question. A vrai dire, tu étais justement en train d'y réfléchir. T'hésite à les rejoindre, mais tu sens qu'il faudra bien... tu veux juste en savoir plus avant. Avec eux, il faut s'attendre à tout. Tu hausses les épaules.

- 'Sais pas.

Bon, t'as bien quelques idées, mais tu doutes qu'il est bon de les exposer. Tu te connais, tu te fais vite des films, des westerns à la science-fiction. Les deux en même temps parfois. Ce qui donnait des répliques assez étranges, comme: "Poses cet Alien, Johnny". Azaël vous lance:

- Bah alors, vous v'nez ? Faut grimper, pas dormir en bas !

Tu soupires. Tu sens que cette colle va pas être aussi ennuyeuse que les autres. Et que tu risques pas de dormir. Tant mieux, t'as l'habitude, en fait t'aime ça. Tu t'avances vers l'arbre et commence ton ascension. John devrait te suivre. Ah! Un nid! Là! Heureusement, la mère ne t'accusa de rien du tout. Normal, on n'est pas au Pays des merveilles. Comment ça, t'avais oublié? Sérieux, t'as vraiment un grain... enfin, t'arrive en haut. Tu vois l'éléphant rose, le serpy gelé et leur surveillant, chacun un verre de whisky à la main.

- Bon allez. Vous voulez passer une soirée cool ? Cul sec et sautez dans l’lac. Z’allez-voir, ça fait un bien fou.

Ah non, pas encore! C'était quoi, son plan? Les faire boire pour leur donner le "courage" de sauter dans le Lac, pour trouver une plante? Tu.. t'approuves pas. C'est... franchement pas cool de sa part. Tes yeux se posent sur le liquide. T'y as pas touché depuis longtemps. ...

- Ben alors, et moi?
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Lïnwe Felagünd, Mer 12 Avr 2017 - 21:45


L'ascension du rêve idéal. D'un bonheur illusionné par une main feuillue et des branches au bout des ongles. Il monte un peu plus haut encore, arrivant au même niveau qu'Hugh Dey, concierge totalement barré. Et c'est sûrement ça qui vous a sauvé. Et c'est sûrement ça qui vous fascine. C'est un bouffon. Mais un bouffon honnête et distrayant. Bien plus amusant qu'un roi.

Les quatre enfants se tenant enfin là, à califourchon sur les cinquante-sept bras de l'arbre attendaient le verdict du plus grand. Un p'tit chef de bande improvisée. Il sortit une bouteille de whisky et pas des moins dégueulasses. Un entre-deux juteux et parfait. Parce que ça devait pas être de la haute marchandise non plus, vu la gueule du concierge et de son salaire aussi.

Un instant aérien
entre les cieux
et la terre
à cheval
comme des
singes
dans cet arbre
maison.

« Bon allez. Vous voulez passer une soirée cool ? Cul sec et sautez dans l’lac. Z’allez-voir, ça fait un bien fou. » leur fit-il en donnant les deux uniques verres à Azaël et Lïnwe. C'est que eux, avaient eu de la chance d'arriver les premiers. Les chanceux... les chanceux ! L'horloge lui avait sourit pour une fois qu'elle n'était pas son ennemie. Il allait en profiter, oh ça oui ! Mais sauter dans le lac, le premier ? Lâche qu'il était. Mais pas des plus cons.

Il but une gorgée
qui suffit pour finir
le brin d'alcool
jus de fruit.

« Après vous. » et un regard vers les autres
douteux insouciants par la soirée qui s'annonce

et s'allonge la tête en l'air
le buste dans les airs
et le verre à l'envers
qu'il ne donnera ni à
Alice ni à son compère
et les gouttes qui résistent
au fond et qui lui tombent
dans l’œil et le brûlent un instant
la rétine — mais qu'il est con.


Dernière édition par Lïnwe Felagünd le Jeu 20 Avr 2017 - 21:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Azaël Peverell, Mer 19 Avr 2017 - 15:42


T'entends les autres derrière toi qui commencent à grimper aussi. Tant mieux. Tu préfères que le concierge ne se répète pas trente six mille fois, ça évite qu'il gueule. Même si au final, il a l'air plutôt de bonne humeur maintenant. Tu te méfies. Parce que la dernière fois, il était mort de rire, et il vous a quand même collé. Et en plus il t'a volé ta victoire pourtant méritée. Alors t'aimes autant que cette fois tout se passe dans le calme. T'as pas envie de te prendre la tête, les temps sont déjà assez difficiles comme ça, pas besoin d'en rajouter. Le blondinet s'arrête à une branche parce qu'il y a un nid. Il dit bonjour aux oiseaux. Plus ça va, plus t'es persuadé qu'il a pas la lumière à tous les étages celui-là. Il demande si vous devez faire les singes. Tu hausses légèrement les épaules pour seule et unique réponse.

Grimper à un arbre, ça te va. T'aimes bien prendre de la hauteur, t'aimes bien prendre un peu de risques aussi, même si cet arbre est plutôt simple d'accès. Par contre, pas question de compter sur toi pour s'épouiller, se gratter les aisselles et la tête en faisant des cris de singes. Tu préfères largement en rester à l'escalade, et ta dignité aussi. Mais après, il peut bien faire ce qu'il veut. Après tout, il se prenait bien pour un éléphant la dernière fois, il n'est sans doute plus à ça près. Tu te demandes vaguement quelle genre de cachette secrète le concierge peut bien avoir en haut d'un arbre, mais tu ne poses pas plus de question. T'arrives bientôt en haut de l'arbre, et tu t'assois tranquillement sur une branche en voyant le concierge fouiller un trou dans le tronc. Tu regardes en bas avec un léger sourire, qui s'élargit lorsque tu vois Dey sortir une bouteille et trois verres, dont un qu'il te tend rempli.

« Bon allez. Vous voulez passer une soirée cool ? Cul sec et sautez dans l’lac. Z’allez-voir, ça fait un bien fou. »

Tu vides le verre comme demandé, cul sec, et tu le tends de nouveau. Parce que t'es pas du genre à en boire qu'un, et qu'en plus, le whisky, c'est bon. Tu lances un regard à la Serdaigle qui se plaint de pas avoir de verre, et tu lui réponds avec un sourire peu avenant.

- Bah toi tu passes direct à la partie où tu sautes dans le lac, t'as l'habitude, non ?

Petit rappel de votre précédente rencontre. Mais cette fois, qu'elle ne compte pas sur toi pour lui venir en aide, parce que si elle est assez stupide pour sauter à nouveau dans le lac, bah elle mérite peut être pas qu'on l'aide à en sortir. Et puis, Dey pourra s'en occuper, après tout, c'est son idée. D'ailleurs, tu te tournes vers lui avec un sourire un peu plus innocent.

- Perso j'saute pas là dedans. Mais j'veux bien l'reste de la bouteille, j'crève de soif !


EDIT: RP un peu en retard suite à une absence, mais toujours en cours, merci de ne pas prendre le sujet !
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Rachel Ester Pasca, Mer 28 Juin 2017 - 21:38


HRP : Nous vous invitons à répondre à la suite des posts pour écrire la réaction de votre personnage s'il tombe sur l'un des tracts.

Un sort conditionnel a été lancé sur les prospectus par Morrìgan (ressemble à un journal lambda jusqu’à ce qu’un sorcier/moldu en rapport avec la magie ou autre le touche)

RP unique
Se déroule au petit matin



Elle mettait les affiches partout où elle en avait envie. Chaque endroit qui lui semblait trop vide. Et vous savez ce qui était vraiment vide ? L'espace. L'air. Le ciel. Remplir le parc ne lui avait pas suffit. Alors elle alla au lac. Les occupants de Poudlard auront une belle surprise en se réveillant: des papiers banals qui révéleront la marque des phénixs quand on les touchera. La sorcière avait fait en sorte que ceux au-dessus du lac s’embrasent tel des Phénix lorsque quelqu’un essaierait de les déloger du ciel. Ainsi elle offrirait un message encore plus fort d'un texte. Quelque chose de plus visuel. Fallait que ce soit du grand art, pour que les gens s'en souviennent.

Cependant elle devait admettre que magiquement la verte commençait à arriver au bout de ses forces. Cela faisait beaucoup de magie en une seule nuit. Beaucoup d'enchantement. Beaucoup de désillusion dans sa vie. Beaucoup de monstre à mettre en échec et même Ester était capable de voir quand est-ce qu'elle devait se retirer et ralentir pour avoir la chance de finir la course. Elle s'en alla.



L'Étincelle




Cher.e.s étudiant.e.s, professeur.e.s, membre du personnel.



Ces derniers jours ont été une grande épreuve. La prise en otage de certain d'entre vous, l'attaque au sein même de l'école de magie la plus réputée au monde, et la disparition d'un directeur qui ne vous protège plus par son absence. Ce message est pour celles.ceux qui doutent, celles.ceux qui ont peur, celles.ceux qui sont dégoûté.e.s, celles.ceux qui se rebellent, celles.ceux qui n'en peuvent plus de ces situations.

Nous vous demandons de vous relever de ces épreuves. Cette expérience face aux attentats ne vous ont pas rendu plus faible. Seulement, pour certain, plus vulnérables encore par la fatigue et l'habitude. Nous vous demandons de ne pas céder à toute avance des mages-noirs autant dans la vie que dans vos esprits, dans vos cœurs comme dans vos corps. Certains ont été blessés, certains sont indemnes. Mais votre résistance font de vous des combattants contre l'injustice, le doute et la peur. Certain d'entre vous ont-il déjà reçus des cours sur les Patronus, ou en ont peut-être déjà enseigner ce thème: un formidable bouclier, défenseur contre la peur. Et bien, cher étudiant.e.s, professeur.e.s, membre du personnel, nous vous demandons de lever ces boucliers face à la peur d'un attentat nouveau. Nous vous demandons de résister aux Mangemorts, véritables Détraqueurs de notre société. Mais n'oubliez pas, étudiant.e.s, professeur.e.s, membre du personnel, que les Mangemorts sont de piètre Détraqueurs. Il est plus facile de se battre contre un homme, une femme, un adolescent emplit de haine et chercheur d'un faux pouvoir que de se battre contre la peur elle même et son baiser de mort. La peur de la faiblesse ont fait d'eux des illuminés capable de tuer leurs familles, et de se briser eux-mêmes. Cher ami.e.s, l'humanité n'est pas une faiblesse. C'est une force qui se nourrit de ce que nous avons de plus commun. De plus ancien. Chaque pas vers la solidarité, vers le courage et vers la tolérance vont vous rapprocher d'une magie ancienne, plus combative et plus forte encore. Les meilleurs boucliers ne se forment pas avec plusieurs baguettes ? Les Patronus ne viennent pas en aide grâce à vos meilleurs souvenir ? Ceux-ci ne sont pas emprunt d'amour ? D'amitiés ? De compassion ? D'empathie ?

Étudiant.e.s, professeur.e.s, membre du personnel. Nous ne vous demandons pas de vous battre sous un même étendard. Nous ne vous demandons pas de vous battre sous les feux du Phénix. Nous vous demandons de vous battre et de résister pour vous, et avec vos propres armes. Vous qui formez l'individualité dans la société. Vous, qui, par vos actions individuelles, sauvez l'Humanité et votre intégrité,  telle une fourmilière. Si chacun d'entre vous se bat pour lui… Alors c'est toute la société qui se rassemblera sous une seule et même force, une seule et même puissance : Votre renoncement à la peur, au doute, afin de participer au combat contre les ténèbres qui vont si souvent vous priver de quelque chose, de quelqu'un, et même parfois de votre propre vie. Que vos baguettes se lèvent. Que les Patronus se rassemblent. Luttons tous contre l'obscurité pour être encore libre de nos propres choix, et nos propres vies. N'oubliez pas, si vos baguettes vous ont choisies, ce n'est pas pour être esclave des ténèbres, mais pour être manipulés par vous et par vous seuls. Pour vos propres capacités, vos propres pensés. Brandissez là, faite lui confiance. Vous vous protégerez mutuellement.





L'Ordre du Phénix.

Codage de Louna ©


Edit Lizzie : Bonjour Rachel. Conformément au Règlement RPG, en zone RPG, votre post doit contenir un minimum de 600 caractères, citations et formulaires exclus. Celui-ci en fait 417. Merci de bien vouloir éditer votre message pour le compléter et de faire plus attention à l’avenir. Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Lïnwe Felagünd, Mar 4 Juil 2017 - 16:40


Le corps de travers et la tête en biais, il regarde le Serpentard de côté. Intrigue et curiosité par ce qu'il venait d'articuler comme un serpent qui siffle sur les toits des maisons juste au-dessus de la chambre à coucher avant de vouloir s'endormir serein en paix. « Bah toi tu passes direct à la partie où tu sautes dans le lac, t'as l'habitude, non ? » il siffle et sifflote persifle des mots à la santé fragile de pacotille et d'arête de poisson fris. Aussi délicat et piquant. Bien tourné et un peu de fausseté dedans. Une phrase à ambivalence exotique qui se balance qui se balance sur les branches les hanches.

S'arrête un moment sur le tu sautes et puis le lac et t'as l'habitude
avait-elle l'habitude de sauter ? avait-elle l'habitude de se laver les mains se brosser les dents.dans le lac ?
ou était-ce le fait de sauter dans le lac qui était habituel chez elle ?

Quoi qu'il en soit
la tête tourne
et il se redresse

et le il est
peu à peu
imbibé par
ce liquide
qu'on surnommait
de divin autrefois
une période antique
des piliers
plein la Terre
pour la soutenir
au mal de mer

et le tu se remémore
de passage sur une chambre de l'arbre
car chacun avait son propre compartiment
son intimité feuillue
et il redemande un verre

se servant directement de la
bouteille sans demander permission
et pis quoi - il les avait invités
pour ça non ?

et et le jour tombe à l'envers
et et la nuit arrive le plafond d'herbes
au-dessus de lui.toi alors qu'il pensait
s'être redressé et le monde s'écroule
s'anime à l'envers
les œufs ne tombent pas
et pourtant ils sont à l'envers

et une forte envie de pisser
après ce deuxième verre que tu poses
délicatement près du tronc
et la braguette ouverte
le dos tourné
la verge en avant
il se met à pisser

et ça soulage
de pouvoir se sentir
puissant
face au vent
« viser la luuuune »
tu vises la lune
car c'est le seul moyen pour
toi de dire f*ck au monde
tout entier.

« J'vous parie un brin de ce truc que
c'est moi qui vise le plus loin »
et
les enchères
s'achètent.


RP en cours,
Hugh en absence.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alice Grant
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Alice Grant, Sam 8 Juil 2017 - 19:14


John également en absence

Tu t'installes sur une branche. T'étais persuadée de passer une soirée pas terrible en recevant la lettre, quelque chose du genre se transformer en elfe de maison, ou servir d’appas au fond de la Forêt Interdite. Tu pensais pas monter dans un arbre et picoler avec tes copains de colle et le pion. Y'a vraiment qu'à Poudlard qu'un scénario pareil peut exister. Alors tu comptes bien t'amuser un peu, comme la dernière fois, profiter de pouvoir encore jouer les cons. Juste. Un truc qui te chiffonne. Pourquoi y'a que trois veeeeerres C'est une idée hein, tout partager. Mais visiblement ça traverse pas l'esprit des deux moineaux... Azaël te fait une sorte de sourire grimace. Aïe. Ça va piquer. Ce type a une de ces attaque...

- Bah toi tu passes direct à la partie où tu sautes dans le lac, t'as l'habitude, non ?

Ben ça t'aurait étonnée. Non mais sérieusement il croit que ça t'a fait plaisir, le plongeon? Elle était gelée. T'as jamais eu aussi froid de ta vie. Même si tu l'as fait de ton plein gré parce que t'es une idiote, il avait tout son temps pour t'empêcher de briser la glace sous tes pieds. Etre intelligent à ta place, quoi. M'enfin il t'a repêchée, alors il doit pas être si c*n que ça. Pourtant tu veux pas te démonter. Faut qu'il arrête avec cette histoire. Personne n'est au courant en plus, les autres vont se poser des questions. Déjà que Lïnwe a l'air de cogiter. Tu répliques avec un sourire ironique:

- Moi au moins je sais nager

T'es pas très sûre de la phrase mais t'es pas aussi douée pour lancer des piques aux gens, toi tu préfères les trèfles, ou les carreaux, même si les carreaux ça fait un peu mal quand même. Bref, ils ont pas l'air de vouloir sauter en premier. Et, toi non plus! Faut pas qu'ils s'imaginent que tu vas ouvrir le bal. T'as même pas encore bu une goutte. Tu peux pas le faire sobre. Quoi que... non, t'es bien décidée à boire! Tu choppes la bouteille abandonnée par l'éléphant pour aller, euh, pisser, et tu bois deux ou trois gorgées avant de la reposer. Mm, ça réchauffe. Le goût du whisky est meilleur quand il est pas que pour soit. Ta langue passe sur tes lèvres. Et l'autre vise la lune. Pour une fois que t'es avec des fous.

- J'vous parie un brin de ce truc que c'est moi qui vise le plus loin

Et c'est pas toi qui va prétendre le contraire. Sérieux, ils ont l'air d'avoir oublié un truc, avec leurs histoires de plongeon entre mecs et de concours masculins. C'est que t'es une fille, et tout ce qui va avec. Bordel. Qu'ils prennent un peu plus en compte ce détail. Pas de trop. Mais tu veux pas leur donner une bonne raison de t'exclure. T'en connais un qui s'en donnerait à cœur joie. Alors, en espérant que ça finira pas dans la glauquissitude, et qu'on retrouvera pas ton cadavre dans le lac demain matin, tu te lèves pour rejoindre le rouge et or, baguette dégainée placée entre tes jambes -dignité? Ça se mange? Moi j'suis folle, les manière et la grâce je connais pas- Tu murmures un #Aguamenti Minima et le jet part. Loin. Tu triches un peu mais t'as pas bien le choix, hein... regard moqueur au gryffy.
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Azaël Peverell, Mar 11 Juil 2017 - 22:02


Le blondinet semble avoir un bug après tes propos à Alice. Mais d'un autre côté, il a l'air de bugué souvent, alors tu ne t'en fais pas plus que ça. Sauf que la Serdaigle se sent obligée de te renvoyer la balle après ta petite provocation. Tu hausses un sourcil. Tu sais nager aussi. Ce qu'elle dit n'a aucun sens. Elle ne devrait pas s'essayer à l'ironie si elle n'y connaît rien. Tu te contentes d'un haussement d'épaules blasé en lui lançant un regard d'à peine une demie-seconde.

- Ouais, bah on aurait pas dit quand j'ai dû te sortir de l'eau.

C'était sans doute davantage dû à la température glacial des eaux du lac. Mais si elle ne veut pas que tu sois de plus en plus désobligeant avec elle, il ne vaut mieux pas pour elle répondre à tes provocations. Tu reprends la bouteille de whisky une fois que les deux en ont bu, et t'en prends quelques gorgées à ton tour. Tu esquisses un sourire en entendant le Gryffondor lancer un concours de celui qui pisse le plus loin. T'as pas franchement l'habitude de ce genre de truc. Tu t'amuses à pisser loin tout seul, pas avec d'autres. Mais c'est sûrement un bon moyen de voir si toutes tes années d'entraînement ont porté leurs fruits. Même Alice s'y met, avec un Aguamenti qui s'échappe de sa baguette. Tu hausses un sourcil en la voyant faire.

- Sérieux... T'es grave là...

Bah oui, tu préférerais amplement que ça se passe uniquement entre mecs ce genre de truc. Et puis, c'est pas comme si tu voulais réellement t'amuser avec elle. Déjà que tu l'as acceptée pour la course de balai, faudrait veiller à ne pas trop t'en demander. Mais voilà, l'occasion est beaucoup trop belle pour que tu la laisses échapper aussi facilement, surtout à cause de quelque chose d'aussi insignifiant à tes yeux que la présence de la jeune fille qui t'es désagréable. Alors te voilà qui prend place également, et qui sort ton attirail. Concentration, regard droit devant toi. Parce que regarder en bas quand on est en haut d'un arbre c'est un coup à tomber. Et que t'es pas bien sûr que l'autre s'arrête de pisser assez rapidement pour pas t'en prendre. Et hop, à ton tour de laisser le jet partir.

Tu donnes tout ce que t'as. Parce que tu veux gagner. Après tout, c'est ton honneur et ta virilité qui sont en jeu. Tu vas quand même pas te faire battre à ce petit jeu par un gosse et une fille. Tu toises d'ailleurs le gryffon, avant d'utiliser ta main libre pour reprendre quelques gorgées de whisky.

- N'espère pas trop, c'moi qui vais gagner !
Revenir en haut Aller en bas
Esteban R. Lefebvre
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Esteban R. Lefebvre, Jeu 27 Juil 2017 - 17:16


Je poste d'après la demande d'Azaël. Je n'ai pas tout lu, s'il y a un problème MP !
Pas vraiment d'inspi' :x

Le mariage est censé être le plus beau jour de sa vie. Le jour où tous les sentiments négatifs sont remplacés au profit des sentiments positifs pendant un instant. Du moins, c'est l'opinion d'une partie de la population, car Esteban a une vision singulière de ce jour particulier. Un symbole, rien qu'un symbole. C'est ainsi qu'il perçoit le mariage. Son sourire se fane en songeant à ce qui l'attend. Il sent poindre un mal de tête carabiné. Merlin ! La perspective d'annoncer la nouvelle à sa famille le terrifie ! S'ils sont contre son... Union, il ne sait pas comment réagir. Ou  si, mais le Français ne veut pas y penser. En attendant la date fatidique, il doit faire ce pour quoi il est sorti du château pour se rendre au lac. Personne aux alentours. Parfait ! La poigne du métamorphomage attrape une partie de la cape d'invisibilité qu'il retire prudemment. Ensuite, c'est sa robe de sorcier qui suit et le reste de sa tenue. Il frissonne à cause de l'air frais sur sa peau. Mais ne regrette en rien ce qu'il s'apprête à faire. Une baignade à la belle étoile ! C'est une sorte de pulsion qu'il ne peut refréner. Même si ce n'est pas autorisé, qu'il y a des animaux divers dans cette eau verdâtre, qu'en tant que prof il doit montrer l'exemple.

C'est ainsi qu'Esteban perçoit sa liberté. Il est et restera seul maître de ses décisions afin d'enfreindre les règles qui l'entravent. Il veut se baigner nu dans le lac, alors il le fera ! L'eau froide ne peut le dissuader. Au contraire, c'est plus fun ! Il se voit enchaîner la brasse et le crawl et rester en apnée. Il a toujours aimé la natation tout comm- Du liquide sur son visage qu'il avait tourné vers le ciel et sa peau interrompt ses réflexions. Pourtant, il n'a pas l'air de pleuvoir. Il entend des voix proches. Peut-être qu'il les auraient entendus plus tôt s'il ne s'était pas déconnecté de la réalité. Une autre giclée de ce qu'il croit être de l'eau le mouille. Ça ne le dérange pas. Disons que c'est un avant goût. Le blondinet plonge dans le lac puis remonte à la surface. Les yeux à l'afflux du moindre mouvement là où les voix lui parviennent. Loin de lui l'idée de cacher son corps parfait. Il attend le moment opportun pour sauter sur les affreux que son sixième sens lui dit être des élèves. Mais histoire de se rassurer il demande d'une voix forte : - Qui est là ? Viens si t'es cap' que je t'en colle une !
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Lïnwe Felagünd, Jeu 27 Juil 2017 - 20:33


Coucou !! Merci d'venir par là. C'est cool de ta part !

Où sont passées innocence et pudeur
lorsqu'ils se mirent à tirer braguette et slibard — troubles-fête.

Où sont passées soleil et chaleur
lorsqu'ils se mirent à escalader cet arbre — demi-lune.

Où sont passées raison et sobriété
lorsqu'ils se mirent à boire une gorgée — bouteille presque vide.

Où sont passées dignité et féminité
lorsqu'ils se mirent à pisser d'en haut — lac non-gelé.

Le quatrième année regardait la fille d'un air à la fois soupçonneux et fasciné. C'est à dire admiré par ce qu'il venait de voir sous ses propres yeux gris, ce soir — ternis par le reflet de la lune sur l'eau — et horrifié parce que son appareil génital ne pouvait faire mieux alors que, somme toute logique, c'était physiquement impossible pour une femme de gagner ce genre de défi. Et point de misogynie. On noie cette humeur de pisse qui ne devrait pas exister dans l'esprit des hommes. Et puis, il était méfiant aussi. Aliéné par sa propre vision. — Nouvelle Vision.

Où sont passées gène et hydromel
lorsque leur whisky passa le long de leur œsophage — euphorie.

Et le Serpentard qui donne tout ce qu'il a, parce qu'il a sûrement peur de perdre en donnant peu.
« N'espère pas trop, c'moi qui vais gagner ! » qu'il dit, simplement. Et c'est la première fois qu'il le voit se concentrer sur une consigne. C'est sûr que c'est plus amusant avec une teub qu'avec un crayon, le parchemin et le livre de potions devant le chaudron.

- arrêt -

Examiner un instant
la longueur du pissenlit

regarder jusqu'où
le breuvage chaud mais immonde

va atterrir
« Qui est là ?

- arrêt -

Viens si t'es cap' que je t'en colle une ! » une voix qui retentit
en dessous de leurs verges réunies.

Et la tête se tourne vers le coupable. Bah quoi ? C'était lui qui avait pissé en dernier.
Et un regard qui veut dire : c'pas ce que vous croyez, c'est lui c'est pas moi.

Remonter doucement la braguette.
/Silence/

Une illumination. Parce que jusque là, ça sonnait faux frère. « C'est Dey. » et un regard qui veut du soutien. Aidez-le, les gars, dans sa connerie.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alice Grant
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Alice Grant, Ven 11 Aoû 2017 - 12:44


Désolée pour le retard *-*

T'as ignoré la réplique cinglante de ton très cher collègue. Tu sais pas jouer à ce jeux, les réponses qui envoient c'est pas ton fort. Et t'es pas sûre que tes joues rouges peuvent être justifiées par les quelques gorgées de vin. T'as merdé et il peut bien se foutre de toi maintenant. Mais il exagère. Ce gars te déteste et... et c'est réciproque! Voilà. Où t'en étais. Ah, oui, ils veulent t'exclure avec leurs trucs de mecs, mais t'es pas prête de les laisser faire! Toi aussi tu sais viser loin avec ta baguette, na. Le serpy prend un air sceptique.

- Sérieux... T'es grave là...

Est-ce que tu lui dis quelque chose quand il se bourre la gueule derrière le comptoir?! Non. Il t'énerve. D'accord, tu t'es peut-être un peu incrustée dans son cercle de délinquants mineurs, mais t'as pas vraiment fait exprès. C'est pas comme si tu te risquerais à le chercher, il te fait presque peur avec ses regards aux Trois Balais. Mais peut-être que tu veux lui montrer que tu sais t'éclater. Que t'es pas juste une emmerdeuse un peu cinglée. Ou bien que tu veux t'éclater aussi. Tu lui lances d'un air excédé tandis qu'il se prend au jeux:

- Lâche-moi...

Tu regardes la Lune. Ce sourire de chat qui se moque de vous. Oublies Azaël. Oublies la honte que tu t'es mise ce jour-là. Oublies qu'il est là, braguette ouverte, whisky à la main. Au final, tout le monde boit au goulot. Eux qui étaient si fiers d'avoir un verre. Une voix un peu plus bas interrompt tes divagations et votre petit concours. Tu arrêtes l'Aguamenti. Un invité surprise? Légèrement agressif le type. C'est pas comme si vous lui aviez pissé dessus... ah. Et si vous lui faisiez croire qu'il pleut? Tu peux faire le dieu de la pluie! Un regard vers les autres. Alerte, alerte, nous sommes repérés je répète nous sommes repérés! On fait quoi? C'est vous qui avez l'habitude de faire ça! Moi j'suis juste témoin. Le gryffy semble avoir une idée de génie.

- C'est Dey.

Le seul qui a rien fait. La blague. Tu lèves ton pouce pour approuver l'accusation.
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Azaël Peverell, Sam 19 Aoû 2017 - 13:07


La Serdaigle n'en démord pas. Elle veut participer à votre super concours ultra viril. Et que tu la lâches. C'est l'hôpital qui s'fout de la charité. Combien de fois tu lui as dit de te foutre la paix et qu'elle a décidé de rester ? Non mais c'est vrai quoi, pourquoi elle vient gâcher le plaisir masculin qu'est de jouer à celui qui pisse le plus loin ? Elle a pas ce qu'il faut, et c'est tout. Elle peut bien tricher comme elle veut, n'empêche que dans tous les cas, elle ne gagnera pas. Parce qu'elle a pas le bon matériel. Une baguette et de l'eau, ça ne remplace pas un outillage bien lourd et un jet d'urine. Tout l'monde le sait. Mais tu ne dis rien. Tu te contentes de lever les yeux au ciel d'un air exaspéré tout en continuant à pisser. C'est qu'en plus de pouvoir jouer, ça soulage énormément. Tu laisses même sans aucun doute échapper un petit soupir de bien être du haut de ton arbre, verge à l'air.

Sauf que ça ne dure pas bien longtemps. Une voix se fait entendre. Du genre pas très contente. Même pas du tout. La voix veut vous en coller une. C'est un peu abusé. Quoi que, elle vient vraiment de juste en dessous. Si ça se trouve, vous venez tout juste de pisser sur quelqu'un. C'est le genre de truc qui rapporte encore plus de points, non ? Visiblement non. Parce que le gryffon range son attirail d'un air innocent. Toi, tu peux pas. Bah ouais, t'as encore besoin de pisser, tu peux pas t'arrêter comme ça, une fois commencé, faut bien finir. Alors tu continues quelques secondes avant de secouer le tout pour faire tomber les dernières gouttes. Après tout, un peu plus ou un peu moins maintenant, c'pas bien grave. Tu remontes ta braguette alors même que le blondinet a une superbe idée.

Même Alice est d'accord. Comme quoi, des fois, elle réfléchit. Accuser le concierge qui vous a fait venir ici, et picoler, c'est du génie. Alors tu hoches la tête. Et tu te dis que le type d'en bas ne te voit sûrement pas. D'ailleurs, tu commences à te demander qui c'est. Parce qu'un élève se serait probablement fait un peu plus discret à cette heure là.

- C'est vrai, c'est d'la faute à Dey, on a rien fait !

Et puis, la curiosité commence à se pointer réellement. Peut être que le whisky joue un peu. Tu jettes un oeil à la bouteille. Y'a plus grand chose, mais c'est peut être assez pour se faire pardonner.

- Pis t'es qui d'abord ? On a du whisky, t'en veux ? Mais pareil, hein. Pour l'alcool, c'pas nous, c'est Dey !
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Lïnwe Felagünd, Mer 13 Sep 2017 - 21:22


Parce qu'il faut en finir...

Jeu du regard. Jeu du doute et des regards.
Posé un instant, sur chacun d'eux. Entre eux, comme des mirages.

Flip. Flop.
Le cerveau en morceaux
coule coule le long de l'arbre
jusqu'aux roseaux.

Si ! Ah, si ! Le goût de l'intelligence
est bon. Ils apprécient l'idée et le soutiennent dans son projet.

Et alors que les deux acolytes balancent le concierge qui est, soit dit-en passant, la base de ce complot nocturne infâme ; alors qu'ils gouttent les derniers larmes de la bouteille avant de la faire rouler jusqu'au bord du lac. Oopsi, lancée un poil trop fort. C'est qu'elle aurait presque atterri chez les crapauds, près des nénuphars. C'est la deuxième fois qu'il faisait le coup de gâcher de l'alcool, à Azaël en plus. Mais ici, ils avaient déjà rendu le tout. Restait qu'un fond, pour le pauvre mendiant étoilé d'en dessous.

Et puis, fort en stratagème le Linou,
ça faisait parti du plan.
Merci pour l'heure de colle, M'sieur Dey fit-il en se tournant vers le sorcier.

C'est qu'il avait l'air bien imbibé ; p't'être un peu trop alcoolisé ;
le genre de bad trip ; bader ;  le mec ailleurs ; totalement blindé, chargé ;
le bide rempli ; l'esprit effacé, endormi ; le gars en train de colmater sévère
battu par la jeunesse.

Et puis, il jeta un œil furtif en bas, c'était pas encore trop haut.
3, 2, 1... ciao les gars, moi je me barre ! chuchote-t-il un instant
en guise d'au revoir.

Bruissement d'herbe
sourd, d'une masse qui atterrit par terre.

Et quelques pas qui se reflètent en écho sur les bords du lac.
Quelques pieds qui courent qui courent pour retrouver les pierres froides
et le lit chaud de sa demeure _ pour faire évacuer tout ça.


Départ de Lïnwe.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Harmony Lin
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Harmony Lin, Sam 30 Sep 2017 - 0:24


Autorisation d'Aza pour poster - On partagera le sujet si nécessaire !

Aujourd'hui, il fait plutôt bon. Voire légèrement chaud. Alors aussi étonnant que cela puisse paraître, je mets un maillot sous mon uniforme de Poudlard. Je vais aller près du Lac. Je ne sais pas si je me baignerai mais j'espère au moins pouvoir tremper mes pieds dans l'eau pour bénéficier de la fraîcheur du lieu. Fidèle à moi-même, je prend un livre à lire et aussi une petite serviette au cas où. Je suis consciente qu'il y a très peu de chances que cela me serve mais je les prend quand même.

Une fois arrivée, je remarque qu'il y a quand même déjà quelques personnes. Je réussis pourtant à trouver un coin tranquille et m'y cale, livre en main. Je lis quelques minutes sous un soleil bien présent puis me rend compte que l'uniforme me donne vraiment trop chaud. Je l'enlève donc, laissant apparaître un pantalon léger bleu foncé et un tee-shirt noir. Puis je pose mon livre à côté de mes affaires et vais m'asseoir près de l'eau, me laissant attirer par cette étendue qui est comme un miroir.

Je rêve, je joue avec l'eau, je regarde un peu plus loin les différentes personnes qui, semblent-ils, ont eu la même idée que moi. Je songe à me plonger entièrement dans l'eau mais est un peu réticente. Il ne s'agit pas d'attraper froid tout de même. Alors, chassant mon idée, je me contente de continuer à manipuler l'eau doucement. J'aurais du inviter des amis... Nous aurions pu passer un bon moment ensemble... Mais dommage, je n'y ai pas pensé. Et maintenant, il est sans doute trop tard. Et puis, je ne vais quand même aller à la volière pour envoyer des lettres : c'est trop loin et ils ne verront sans doute pas la lettre à temps... Et je vais encore moins les chercher dans tout le château !

Alors je reste ici, tranquille. Je profite. Que demander de plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Kalén Bloom
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Kalén Bloom, Sam 30 Sep 2017 - 17:05


Kalén était allongée sur la pelouse du Parc, non loin du Lac Noir.
Elle était plongée dans un grimoire sur les sortilèges élémentaires de défense, et avait réussi cet exploit de faire abstraction du bruit qui l'entourait.

En effet, un groupe de jeunes adolescents, qui devaient être en sixième ou septième année, s'étaient installés à quelques mètres d'elle, et faisaient à eux seuls un vacarme digne d'un rendez-vous de vélanes en colère.
Happée par sa lecture, heureusement passionnante, la petite avait finit par fermer ses esgourdes et ne faisait à présent plus attention à l'agitation qui régnait tout autour.

Oh, il n'y aurait pas eu cet incident malheureux, Kalén aurait pu rester là encore plusieurs heures, sans se soucier du temps qui passait. Mais c'était sans compter sur cet abruti de Gryffondor qui s'était mis en tête de faire brûler ses cours de sortilèges - allez savoir comment cette information était parvenue aux oreilles de la petite, pourtant hermétiques à leurs fantaisies.

Ce grand benêt, qui n'était pas sans rappeler un certain Goyle d'une autre époque, avait fait un tas de parchemins devant lui et tentait, sans succès, de l'enflammer à l'aide de sa baguette.
Levant un oeil de son grimoire, Kalén eut un rire mauvais. Si ce garçon n'était même pas capable de lancer un simple sort de feu, elle doutait de l'intérêt d'incinérer ses cours de sortilèges. Sa moquerie n'avait rien de malveillant, entendons-nous bien. Elle n'aurait sans doute pas eu cette pensée si le groupe de jeunes gens ne lui cassait pas les oreilles depuis une heure et demie.

Soudain, des cris s'élevèrent de la bande. Kalén se redressa sur les coudes, faisant une croix définitive sur sa lecture du moment, et chercha la raison du vacarme soudain.
Ah, il avait réussi. De la fumée commençait à s'élever des papiers entassés, et une flamme orange ne tarda pas à surgir. Les rires redoublèrent. Ça n'était pas étonnant, le lion attardé semblait ne pas s'en sortir avec le sortilège, et une langue de feu continuait à pendouiller de sa baguette. Il se mit à sautiller bêtement, agitant sa baguette devant lui et poussant des cris animaux particulièrement drôles.

Kalén se fendit d'un sourire en le voyant. Sourire qui ne dura malheureusement pas longtemps.
Pris d'un soudain élan de panique, le grand benêt venait de faire un grand mouvement de baguette - comme s'il se servait d'un fouet - et la langue de feu s'était enfin détacher pour venir s'écraser.... droit sur Kalén.

La petite ouvrit grand les yeux, mais n'eut pas le temps de réagir que déjà, sa jupe s'enflammait.


"RAAAAAAAAAAH ! hurla-t-elle de rage en se levant précipitamment, cherchant sa baguette des yeux pour mettre fin au brasier.
Crétin d'attardé mental ! Idiot du village arriéré, abruti du siècle, honte du monde magique !" continuait-elle de blasphémer, sans parvenir à mettre la main sur le précieux bâton de peuplier.


Ses yeux se posèrent soudain sur le lac, à quelques mètres d'elle. Elle n'avait plus d'autre choix. Tandis que les rires des autres imbéciles - qui n'avaient pas cherché une seconde à l'aider - continuaient de résonner à ses oreilles, elle courut vers le Lac, le feu littéralement aux fesses.


"Aaaaaaah...!" fit-elle en sentant l'eau glacée apaiser enfin la brulure.


Elle ferma les yeux de bonheur et profita un instant du liquide rafraichissant qui lui arrivait à la taille.
Lorsqu'elle les rouvrit, elle se rendit compte que le groupe ne la regardait plus et s'était à nouveau concentré sur le feu de camp improvisé par leur camarade.


"Quelle bande de crétins", grommela-t-elle en rejoignant la rive.


Elle s'arrêta soudain en apercevant une jeune fille assise sur le bord, les pieds dans l'eau. Elle devait avoir tout vu. Gênée, Kalén s'approcha, tentant de masquer son visage écarlate et s'assit non loin d'elle en prenant un air faussement détendu.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis O'Toole
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Artemis O'Toole, Jeu 5 Oct 2017 - 21:36


Avec Harmo, Kalén, Galway & Asteria


Le truc c’était de bien accrocher son tuba, sinon, l’eau s’infiltre partout et ce n’est vraiment pas pratique. Dans le sens où forcément, on finit par se noyer. Parce qu’on a beau dire, la noyade, c’est pas le truc le plus épique qui soit, on se sent partir, l’eau pénètre dans les poumons, et après, quand c’est déjà fini depuis un moment, on gonfle pas mal et on devient tout bleu. Y’a plus charmant comme cadavre. Et Arty était plutôt du genre à se dire, chaque jour de sa vie, quand il se faisait beau devant son miroir avec son look d’adolescent rebelle, gamin capricieux absolument adorable : « Au moins j’aurais laissé un beau cadavre », donc ce n’était pas du tout dans ses plans de se noyer aujourd’hui.
Mais cette histoire de tuba quand même, c’était loin d’être pratique. Tout simplement parce que les accessoires de plongée, ça ne courait pas les couloirs de Poudlard, malheureusement. Et alors que le soleil, la chaleur et l’eau pailletée du lac appelaient Arty, il ne pouvait explorer les profondeurs, manque de tuba.

Heureusement pour lui, et peut-être pour nous aussi, le jeune Poufsouffle était plein de ressources, et c’était un excellent petit sorcier en herbe. Surtout lorsqu’il s’agissait de sortilèges, la plupart du temps, il excellait.
Aujourd’hui serait donc un merveilleux moment pour tenter quelque chose de jamais vu, quand bien même il ne savait pas vraiment s’il pouvait le faire ou non. Alors il s’était posté sur un des rives du lac, une où il n’y avait pas grand monde, parce que tout de même, il essaie de maîtriser sa réputation, et s’était exercé. Plusieurs #Apneocapit étaient sortis de sa baguette pour tenter de lancer le sortilège de Têtenbulle, les premiers furent sans succès, mais petit à petit, la bulle fit son nid autour du petit nez et des lèvres d’Arty.

Par conséquent, il plongea. Tête la première, pour tester son tuba transparent et magique. Il aurait dû faire quelque chose pour les yeux, parce qu’après tout, ce n’était pas si pratique que ça. Mais tout de même, il pouvait respirer sous l’eau ! Si ce n’était de l’ordre du miracle ça ! Certes son tee-shirt était totalement mouillé, trempé, ça lui collait les côtes mais il s’en fichait. C’était frais, puis il s’amusait à faire le sous-marin, et pour Arty, il n’y avait rien de mieux. Oui, il avait pris son maillot de bains, et l’avait même enfilé, mais il avait gardé le tee-shirt, allez savoir pourquoi. Sûrement parce qu’il avait tout simplement omis de le retirer.
Tête sous l’eau, il nageait, il ignorait combien de temps exactement pouvait durer ce sortilège. Effectivement, on pourrait penser qu’il se serait renseigné un peu avant, mais pas du tout. Il attendrait de manquer d’air, tout simplement, la facilité.

C’est alors qu’il vit quelqu’un debout, dans l’eau. C’était trop tentant.
Toujours en mode sous-marin il amorça un mouvement vers cette personne, lui attraper les pieds et l’emmener dans les fonds marins, comme ça, juste pour rire un peu. Mais pas le temps, il grogne dans son tuba magique, c’est regrettable. La fine silhouette quittait l’eau du lac pour rejoindre la terre ferme. Pourtant il ne reprend pas son périple aquatique, préférant rejoindre lui aussi la rive, juste pour voir, attiré par quelque chose qu’il ne sait pas déterminer. Il sort de l’eau, tel un dauphin, et secoue ses mèches brunes qui lui collent désormais au visage. Il entraperçoit des gens, des visages qu’il connaît et d’autres pas du tout. Avec une grande vivacité d’esprit, il remarque que la petite qui était dans l’eau quelques instants auparavant n’était autre que sa camarade jaune, Kalén. Elle était sympa, toute mignonne, toute gentille. Il lui balance alors le plus fort possible, parce qu’elle n’était pas toute proche :

- Bah alors ? L’eau n’était pas assez bonne pour toi ?

Même pas de bonjour, décidément, ces temps-ci Arty lésinait sur les bonnes manières. Puis il se prend à son jeu, essayer d’inviter la Blairelle à revenir dans l’eau, parce que l’eau c’était agréable et épanouissant, attirer donc la jeune camarade, pour rire. Et pour cela, il fit un geste avec Odette qui glissa sur l’eau. Enfin glisser, c’était un bien trop joli mot. Toujours est-il que la magie émanant de la baguette, l’eau alla gicler plus loin, bien plus loin qu’il ne l’aurait pensé ni voulu. Des jets d’eau s’étaient éjectés du lac pour se répandre sur la rive. Comme quoi, il deviendrait peut-être un grand sorcier un jour.  Après lui avoir fait échapper un « Oups » de surprise lorsqu’il s’aperçut qu’il venait aussi d’éclabousser une Serdaigle qu’il connaissait bien, il se mit à rire.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Rencontre près de l'eau

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 15 sur 16

 Rencontre près de l'eau

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.