AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: La Forêt Interdite
Page 4 sur 9
Pris la main dans le sac...
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Circé Selwyn
Serpentard
Serpentard

Re: Pris la main dans le sac...

Message par : Circé Selwyn, Sam 17 Mai 2014, 19:42


A l'affut d'une créature potentiellement dangereuse, Circé contourna d'un pas fluide et alerte la barrière de végétation qui séparait sa cachette du sentier principal, baguette brandie. Là, derrière le buisson, la ténébreuse tomba nez à nez avec une élève de Gryffondor que son sortilège avait du frôler. Son visage lui était familier, c'était une fille de son année.. Quel était son prénom déjà ? Un truc comme Adeline Drow.. Ah non, ça lui revenait Eiyline. Eiyline Drow. Tout risque de danger écarté, la sorcière abaissa sa baguette. On ne tient pas quelqu'un en joue à moins de vouloir l'attaquer et, en tout cas pour le moment, ce n'était nullement dans ses intentions. La rouge et or affichait un air résolument désinvolte et fit face à la Serpentard en commentant:

« Un impedimenta vraiment? »

La disciple de Serpentard dévisagea la nouvelle venue d'un air dubitatif et pas affecté le moins du monde par la situation. Une autre personne que Circé se serait sans doute excusée de l'avoir attaqué en expliquant qu'elle l'avait prise pour un animal sauvage, mais pas elle. En vérité, elle n'éprouvait pas une once de culpabilité et ne voyait pas la moindre raison de se justifier ou s'excuser.

« Tu aurais préféré un stupéfix ? » Répliqua simplement la Vipère avec une pointe d'ironie. Sa voix comme toujours contenait cette intonation piquante et provocatrice qui lui était si naturelle.

Ayant admis que son interlocutrice n'était pas une potentielle menace, Circé se détourna de sa camarade pour aller refermer et récupérer le précieux ouvrage qu'elle avait laissé sur le rocher. Elle n'avait aucune envie que l'intruse vienne mettre son nez dans ses affaires et ne commence à se poser plus de questions que nécessaire sur les activités secrètes qu'elle avait l'habitude de mener. Le problème avec les secrets c'est qu'ils avaient la fâcheuse tendance à attiser la curiosité des gens, qui se mettaient alors à fouiller et son petit coin de tranquillité pourrait bien en être compromis. Tenant son livre bien en sécurité sous son bras, sans pour autant chercher à le dissimuler, la vipère reprit d'une voix enjôleuse:


« Tu sais, si j'étais du genre soupçonneux, je pourrais penser que tu m'espionnais. »

La pique était subtile; Circé ne pensait pas réellement que la Gryffondor ait pu la suivre ou n'ait eu un quelconque intérêt pour ce qu'elle faisait avant leur rencontre accidentelle, toutefois, l'accusation implicite exigeait que la rouge et or explique sa propre présence dans la forêt interdite.
Revenir en haut Aller en bas
Nagaï Arasi Vikal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Pris la main dans le sac...

Message par : Nagaï Arasi Vikal, Dim 18 Mai 2014, 13:44


La jeune femme qui lui faisait face était il lui semblait de serpentard. Celle-ci ne semblait pas prête à s'excuser ou autre, à vrai dire Eiyine ne s'attendait pas à ce qu'elle le fasse, elle en tout cas ne l'aurais pas fait. La brune face à elle abaissa sa baguette, le potentiel danger étant passé. Elle réagit à sa remarque d'une voix provocante et transpirante d'ironie:

« Tu aurais préféré un stupéfix ? »

Un discret sourire vint effleurer les lèvres de la lionne. En réalité, elle s'attendait plus à un stupéfix qu'à un impedimenta, c'était bien plus efficace, sans être irrémédiable. Si elle avait été en réel danger son pauvre impedimenta ne lui aurais certainement pas suffit.

Disons qu'en réalité un stupéfix aurait été plus adapté, si tu avais été en réel danger ton impedimenta n'aurait été qu'un faible obstacle.

La lionne s'adossa à un arbre et vit son interlocutrice se diriger vers un rocher où était posé un livre épais qui vraisemblablement traitait de magie noire. Eiyline en savait assez à ce sujet pour reconnaître le type d'oeuvre qui en parle. La rouge et or suivit du regard la verte et argent qui revenait vers elle. Celle-ci reprit la parole, enjôleuse:

« Tu sais, si j'étais du genre soupçonneux, je pourrais penser que tu m'espionnais. »

Eiyline passa une main dans ses cheveux, elle connaissait l'art de la manipulation mieux que personne. La brune passa une main dans ses cheveux et offrit un sourire moqueur à la vipère:

Mais tu ne le penses pas, donc tout va bien dans le meilleur des mondes! Et puis franchement ça n'aurait pas changé grand chose pour moi si c'était le cas!

La jeune femme n'avait aucunement l'intention de lui dévoiler quoi que ce soit la concernant. Ses intention à elle était certainement due à des activités illicites.

Revenir en haut Aller en bas
Circé Selwyn
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Pris la main dans le sac...

Message par : Circé Selwyn, Dim 18 Mai 2014, 20:15


[Désolée, Circé est très susceptible et ne supporte pas la moindre remarque xD ]

« Disons qu'en réalité un stupéfix aurait été plus adapté, si tu avais été en réel danger ton impedimenta n'aurait été qu'un faible obstacle. »

Cette affirmation arrogante fit tiquer la Serpentard qui arqua un sourcil. Après avoir récupérer son livre, Circé se redressa pour toiser l'impudente qui se permettait des commentaires franchement mal avisés. La Gryffondor voulait insinuer que la Vert et argent était une incompétente ?  Pauvre sotte ! La rouge ferait bien de réfléchir un peu plus avant de prendre la parole, car autrement elle aurait tôt fait de constater à quel point elle se trompait. Un éclair d'agacement traversa les yeux verts de la ténébreuse tandis qu'Eiyline esquivait maladroitement sa seconde pique en déclarant:

« Mais tu ne le penses pas, donc tout va bien dans le meilleur des mondes! Et puis franchement ça n'aurait pas changé grand chose pour moi si c'était le cas! »

Où voulait-elle en venir par « ça n'aurait pas changé grand chose pour moi » ? Comme si c'était à elle se décider ce qui avait ou non de l'importance ! Cette petite prétentieuse semblait bien sure d'elle, car en vérité, rien ne pouvait lui confirmer que Circé ne la soupçonnait pas réellement de l'espionner. Le sourire ironique de la sulfureuse sorcière se tordit en un rictus cruel. D'une voix implacablement polaire et cassante, Circé répliqua avec une ironie cinglante:  

« Serais-tu légilimens pour affirmer ce que je pense ou non ? Dois-je considérer ton refus de me répondre comme un aveu de ta culpabilité ? »

La disciple de Salazar ne marqua qu'une brève pause le temps de reprendre sa respiration, avant de réattaquer de plus belle. Circé n'en avait pas fini avec cette écervellée mal éduquée, oh que non. La sorcière en revint au premier commentaire totalement mal venu de la Gryffondor concernant le stupéfix.

« Quoi qu'il en soit, je dois dire que ton intérêt pour ma sécurité est touchant, vraiment. » minauda la vipère, qui commençait tout juste à cracher son venin.  « Cependant, pour ta gouverne, sache que tu omets un point essentiel à savoir qu'il m'était impossible de voir à quoi j'avais affaire. Tu n'ignores quand même pas que la plupart des créatures magiques potentiellement dangereuses possèdent une peau ou une carapace capable de résister au stupéfix ?  Face à un crabe de feu ou un scrout à pétard, par exemple, le sort aurait ricoché. J'ignore ce qu'il en est pour toi, mais moi, tu vois, je ne suis pas idiote au point d'encourir le risque de me pétrifier moi même accidentellement. »


Dernière édition par Circé Selwyn le Lun 19 Mai 2014, 22:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nagaï Arasi Vikal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Pris la main dans le sac...

Message par : Nagaï Arasi Vikal, Lun 19 Mai 2014, 22:06


« Serais-tu légilimens pour affirmer ce que je pense ou non ? Dois-je considérer ton refus de me répondre comme un aveu de ta culpabilité ? »

Cette fois-ci Eiyline un sourire froid, moqueur envers la vipère. Si prévisible, la jeune femme face à elle s'énervait décidément bien vite, encore une chose qui pourrait la perdre. La lionne fit tournoyer sa baguette entre ses doigts, affichant un calme insolent. Elle s'apprêtait à répondre lorsqu'elle vit que la verte et argent ne s'était arrêtée que pour reprendre son souffle un court instant *Pff décidément aucune endurance!*. Décidément elle avait bien des choses à lui dire semblait-il!


« Quoi qu'il en soit, je dois dire que ton intérêt pour ma sécurité est touchant, vraiment. »

La voix mielleuse ne lui convenait vraiment pas! La rouge et or fit une révérence teintée d'ironie à son interlocutrice et écouta ce qu'elle avait à dire de plus. Elle avait de la chance qu'elle soit de bonne humeur! Parce que là Eiyline lui faisait limite un séance de psy GRATUITE si ça n'était pas de la générosité pure, elle ne savait pas ce que c'était!

« Cependant, pour ta gouverne, sache que tu omets un point essentiel à savoir qu'il m'était impossible de voir à quoi j'avais affaire. Tu n'ignores quand même pas que la plupart des créatures magiques potentiellement dangereuses possèdent une peau ou une carapace capable de résister au stupéfix ? Face à un crabe de feu ou un scrout à pétard, par exemple, le sort aurait ricoché. J'ignore ce qu'il en est pour toi, mais moi, tu vois, je ne suis pas idiote au point d'encourir le risque de me pétrifier moi même accidentellement. »

Elle n'avait pas tort seulement elle aurait bien aimé la voir face à un basilic, pour rire un peu quand elle aurait pas pu courir!

Hmm tu n'as pas tort je l'admet. Elle marque une pause avant de reprendre: Dans ce cas il aurait été plus judicieux d'utiliser un sort de protection tu ne crois pas? Tu sais la susceptibilité c'est mauvais pour la santé quoique remarque... elle souligna du regard le teint cadavérique de la jeune fille, ça commence déjà à faire effet.



Revenir en haut Aller en bas
Circé Selwyn
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Pris la main dans le sac...

Message par : Circé Selwyn, Mar 20 Mai 2014, 14:18


Du bout de son index, la Serpentard caressait la surface polie du manche de sa baguette magique tout en étudiant du coin de l'oeil l'attitude de son interlocutrice. Celle-ci affichait une arrogante désinvolture et une expression narquoise. Son sourire suffisant et son calme insolent ne manquait pas de titiller les nerfs de la sorcière, lui insufflant des envies de sang.  Le monstre tapi dans les entrailles de la vipère était désormais bien éveillé et commençait à s'agiter. La tension de Circé pour réfréner ses pulsions meurtrières devait être palpable tandis qu'elle affichait le calme du félin prêt à bondir sur sa proie.

Si l'idée de la Gryffondor était de l'agacer, alors on pouvait lui reconnaître ceci: l'objectif était largement atteint. Toutefois, c'était aussi et surtout d'une incommensurable et affligeante stupidité. Et dire qu'Eiyline semblait en tirer une si grande satisfaction. Il y avait bien longtemps que la vipère n'avait pas croisé une personne si téméraire, à moins que ce ne soit pure inconscience. Tout individu pourvu d'un minimum d'instinct de conservation ce serait abstenu de provoquer l'animal féroce avec lequel il était piégé. Ne comprenait-elle donc pas que là, à cet instant, dans cette forêt, il n'y avait nulle créature sauvage et nul prédateur qui soit plus dangereux que Circé elle-même ? Cette pensée tira à la jeune femme un sourire féroce car non, à l'évidence, la rouge et or ne le savait pas.

Le regard de la ténébreuse glissa de la baguette qu'Eiyline faisait imprudemment virevolter jusqu'à son visage arrogant, non sans s'arrêter un instant sur son cou dénudé et si aisément accessible. Se croyait-elle vraiment maligne à jouer les majorettes ? Si arrogante et si sotte...Car de son côté la Serpentard, elle, avait une prise bien ferme sur son arme et était tout à fait prête à s'en servir. En vérité, à ce moment précis rien, n'aurait pu empêcher Circé de lui trancher la gorge dans la seconde si elle l'avait voulu.  La seule raison pour laquelle la Gryffondor ne gisait pas déjà sur le sol était que la vert et argent ne tenait pas à s'encombrer avec un cadavre. Le meurtre d'une élève passerait difficilement inaperçu, elle-même pourrait être inquiété et Eiyline n'était définitivement pas assez importante pour qu'elle prenne ce risque. Toutefois, si l'imprudente n'arrêtait pas bientôt son petit jeu idiot, il se pourrait bien que Circé change d'avis.


« Hmm tu n'as pas tort je l'admet. Dans ce cas il aurait été plus judicieux d'utiliser un sort de protection tu ne crois pas? Tu sais la susceptibilité c'est mauvais pour la santé quoique remarque... ça commence déjà à faire effet. »

A cette remarque, la virulente Vipère haussa un sourcil passablement amusé et éclata d'un rire sinistre. Sérieusement ? Une pique sur la pâleur de sa peau ? N'avait-elle pas plus faible et pathétique en stock ? Drow croyait-elle vraiment l'atteindre avec une réplique aussi misérable et puérile ? Parce que si elle pensait jouer à une espèce de vaine joute verbale comme les aimaient tant d'adolescents boutonneux pour flatter son égo, alors elle ne savait clairement pas à qui elle s'adressait. Elle et Circé ne jouaient définitivement pas dans la même catégorie. Si seulement Eiyline savait à quel point elle était chanceuse. La disciple de Salazar n'avait pas toujours fait preuve d'autant de modération et de retenue par le passé. Drow devrait remercier Merlin pour avoir donné à Circé une telle maitrise d'elle même. Quand la sorcière reprit la parole sa voix était aussi douce que le plus perfide et assassin des poisons.


« Crois moi, la bêtise est bien plus mortelle encore...Et si tu n'es pas plus prudente, il se pourrait bien que ce soit toi qui aies grand besoin d'un sort de protection. » La menace à peine voilée faisait office de mise en garde. Pour son bien être, il serait préférable que la Gryffondor ne la prenne pas à la légère. « Si tu avais un tant soit peu d'instinct de conservation, tu n'abuserais pas de ma patience. Retourne donc plutôt, bien sagement, à tes jeux d'enfant, tu m'as assez fait perdre mon temps. »
Revenir en haut Aller en bas
Nagaï Arasi Vikal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Pris la main dans le sac...

Message par : Nagaï Arasi Vikal, Jeu 22 Mai 2014, 19:03


La brune continuait d'afficher un apparente désinvolture, restant cependant sur ses gardes. Sans en avoir l'air, son regard acéré ne perdait pas une miette du moindre mouvement de la jeune femme face à elle. Eiyline vit la sorcière la détailler mauvaise, l'énervement transparaissait dans le moindre de ses gestes. Le moins qu'on puisse dire c'est que son interlocutrice était loin très loin de ne lui vouloir que du bien!

Eiyline esquissa un sourire, si simple, presque trop simple de la pousser à bout. Après sa remarque, la sorcière de dernière année vit la jeune femme éclater d'un rire sinistre. Elle arrêta le mouvement de sa baguette sentant déjà venir la pique de la vipère. Et elle n'avait pas tort, elle était si prévisible!


« Crois moi, la bêtise est bien plus mortelle encore...Et si tu n'es pas plus prudente, il se pourrait bien que ce soit toi qui aies grand besoin d'un sort de protection. »

Oh! visiblement la verte et argent sous estimait beaucoup la lionne, grave erreur. La jeune femme ne changea pas d'attitude, après tout son interlocutrice pouvait bien rester dans l'ignorance si elle le souhaitait.

« Si tu avais un tant soit peu d'instinct de conservation, tu n'abuserais pas de ma patience. Retourne donc plutôt, bien sagement, à tes jeux d'enfant, tu m'as assez fait perdre mon temps. »

La situation était décidément de plus en plus intéressante et amusante, si elle savait, elle ne serait pas autant sûr d'elle se dit-elle. Eiyline ne bougea pas de sa place et adressa un sourire goguenard à la verte:

Oh excuse moi! Il est vrai que m'abaisser à ton niveau n'était pas la meilleure idée que j'ai eu. Cependant, ça va certainement te décevoir mais je ne compte pas partir si vite par contre si tu souhaite t'en aller, vas y je ne te retiens pas!

La lionne posa son regard sombre sur la disciple de Salazar gardant un calme inébranlable.
Elle avait hériter cette qualité de son père, ce calme presque trop calme, un calme dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Circé Selwyn
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Pris la main dans le sac...

Message par : Circé Selwyn, Sam 24 Mai 2014, 19:44


« Oh excuse moi! Il est vrai que m'abaisser à ton niveau n'était pas la meilleure idée que j'ai eu. Cependant, ça va certainement te décevoir mais je ne compte pas partir si vite par contre si tu souhaite t'en aller, vas y je ne te retiens pas! »

Circé ricana franchement amusée et un sourire carnassier franchit ses lèvres. Ainsi mademoiselle Drow avait envie de rester là lui faire la causette ? A croire qu'elle appréciait vraiment la compagnie de la Serpentard. Seulement, la seule chose qui importait était que la vipère aimait beaucoup cet endroit précis de la forêt interdite où elle s'entrainait régulièrement et elle entendait bien pouvoir le faire dans une paix royale. D'autre part, elle s'y trouvait bien avant que l'impudente Sang et or ne vienne la déranger dans ses exercices, il était donc parfaitement normal que ce soit cette dernière qui vire.

« Au cas où cela t'aurait échappé, je me fiche pas mal que tu veuilles partir ou pas. J'ai des choses à faire ici autrement plus intéressantes que poursuivre cette conversation. Alors, soit tu dégages toute seule comme une grande, soit c'est moi qui vais te faire dégager et tu risques de ne pas du tout apprécier. »

Le message ne pouvait pas être plus clair et le souaffle était désormais entre les mains de la Gryffondor. Soit elle poussait sa bêtise et son entêtement jusqu'à entamer un duel avec Circé, soit elle faisait subitement preuve d'intelligence et poursuivait sa route pour faire quoi que ce soit qu'elle était venu faire en premier lieu dans cette forêt. Avec un calme reptilien, la ténébreuse reprit:


« Je vais compter jusqu'à trois.  Un... Deux... »

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nagaï Arasi Vikal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Pris la main dans le sac...

Message par : Nagaï Arasi Vikal, Mer 28 Mai 2014, 17:20


« Au cas où cela t'aurait échappé, je me fiche pas mal que tu veuilles partir ou pas. J'ai des choses à faire ici autrement plus intéressantes que poursuivre cette conversation. Alors, soit tu dégages toute seule comme une grande, soit c'est moi qui vais te faire dégager et tu risques de ne pas du tout apprécier. »

C'est qu'elle était bien sûr d'elle la verte et argent! Eiyline ne laissa aucune de ses pensées filtrer, sur elle. Sans quitter son sourire moqueur, la brune laissa ses doigts se promener sur le bois de l'arbre derrière elle. La jeune femme gardait une parfaite maîtrise d'elle même, un calme imperturbable, comme celui d'un félin guettant sa proie. Le calme si dangereux que lui avait cédé son père. Elle adressa un regard défiant à la vipère qui osait la menacer, si elle savait...


« Je vais compter jusqu'à trois. Un... Deux... »

Eiyline haussa un sourcil, mais où pensait elle être pour se permettre de lui poser un ultimatum? Elle ne pensait tout de même pas que la lionne allait gentiment obéir?!

Hum, Ecoute au lieu de faire quelque chose que tu risque vite de regretter, pourquoi tu ne me parlerais pas de ce splendide ouvrage de magie noire? Mais si vraiment tu tiens à ce que je m'en aille, sache que je ne le ferais pas pour la simple raison que l'endroit ne t'appartiens pas et que personne n'est en droit de me contraindre.

Eiyline avait prononcé ces mots comme un simple constat sans jamais hausser le ton, mais derrière sa façade désinvolte, la jeune femme se tenait prête à faire face à la moindre attaque, au moindre geste suspect de la serpentard.
Revenir en haut Aller en bas
Circé Selwyn
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Pris la main dans le sac...

Message par : Circé Selwyn, Jeu 29 Mai 2014, 01:16


« Hum, Ecoute au lieu de faire quelque chose que tu risques vite de regretter, pourquoi tu ne me parlerais pas de ce splendide ouvrage de magie noire? Mais si vraiment tu tiens à ce que je m'en aille, sache que je ne le ferais pas pour la simple raison que l'endroit ne t'appartiens pas et que personne n'est en droit de me contraindre. »

Eiyline venait donc de dénigrer l'échappatoire que Circé lui avait si charitablement accordée. La Serpentard eut un sourire mi-amusé, mi-résigné. Qu'était ce donc que cette nouvelle lubie ? Drow voulait qu'elles papotent ensemble de magie noire comme deux bonnes copines complices ? Vraiment très amusant, seulement la troisième seconde venait juste de s'écouler et la vipère ne bluffait jamais. On verrait bien si elle n'avait pas le pouvoir de la contraindre à décamper. Aussi vive qu'un cobra, elle attaqua sans prononcer le moindre mot. Avec un geste du poignet aussi habile que gracieux, elle conjura un puissant « #Eolo Procella ». Ce n'était pas pour rien qu'elle était l'une des meilleures élèves en Sortilèges, et de loin la plus douée en métamorphose.

Un violent tourbillon d'environ 3 mètres de haut se matérialisa dans les sous-bois. La force du vent souleva un tronc d'arbre mort qui se trouvait au milieu du sentier, déracina la plupart des arbustes et emporta toutes les brindilles se trouvant sur son passage tout en se dirigeant droit sur Eiyline.  Pourtant, Circé n'en resta pas là. Sans se soucier de savoir comment la rouge et or s'en tirait avec son attaque, elle enchaîna dans la foulée avec un
« #Vampirello Fléau ». Il n'y avait rien de tel qu'une nuée de petites chauves-souris agressives vous attaquant au visage pour vous désorienter et vous empêcher de viser. Pour finir, avec un sourire impitoyable, la sorcière visa le sol juste devant sa vis à vis et prononça haut et fort le dernier maléfice.

« #Terra soluenta »

Circé voulait qu'Eiyline soit parfaitement avertie de ce qui l'attendait si elle tenait vraiment à rester dans les parages. Qu'elle reste donc sur place, si elle avait envie de sombrer dans les sables mouvants, c'était son choix après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Nagaï Arasi Vikal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Pris la main dans le sac...

Message par : Nagaï Arasi Vikal, Mar 03 Juin 2014, 19:41


Visiblement, la petite verte et argent voulait se battre soit, mais qu'elle ne s'attende pas à ce qu'elle se laisse faire. La lionne vit sans la moindre inquiétude le puissant tourbillon qui s'approchait d'elle suivit de peu par une horde de chauve-souris. Calmement, sans se départir de son sourire, la sorcière contra à l'aide d'un ARESTO MOMENTUM. Rapidement, elle se plaça hors de porté des sortilèges et lança un INCENDIO à l'encontre des chauves souris.

La sensation que lui procurait la situation lui avait réellement manqué. Elle aimait sentir la magie l'envahir pour s'échapper d'elle explosive, elle aimait la libération qui en découlait, cette adrénaline qui la rendait tellement plus vivante. Son regard sombre étincela dans la forêt, elle était loin d'en avoir fini avec la petite impertinente plutôt amusante qui lui tenait lieu d'adversaire. Cette dernière prononça haut et fort cette fois-ci, TERRA SOLUENTA. Sans attendre, la lionne mit à profit son agilité pour se glisser en hauteur sur les branches de l'arbre le plus proche. Eiyline escalada rapidement l'arbre dans un silence parfait profitant de la maigre visibilité qu'avait son adversaire à cause des précédentes attaques.

Immobile et discrète, la jeune femme pointa sa baguette sur la vipère BOMBARDA.
Revenir en haut Aller en bas
Circé Selwyn
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Pris la main dans le sac...

Message par : Circé Selwyn, Mar 03 Juin 2014, 21:35


Alors que la bourrasque provoquée par son premier maléfice retombait peu à peu, l'air était encore saturé de poussière en suspension. Circé laissa échappé un rire joyeux et amusé en observant Eiyline se débattre avec ses chauves souris dont elle finit par se débarrasser à grand renfort de flammes. Ce sortilège pouvait paraître enfantin, mais la rusée l'appréciait beaucoup car on ne pouvait pas l'éviter avec un banal charme du bouclier et qu'il constituait toujours une petite diversion très efficace. Toutes les petites plantes alentour avaient été déracinées et à la place du sol terreux, grandissait un véritable marécage. La gryffondor se défendait plutôt bien pour l'empotée écervelée qu'elle était. Pour ne pas sombrer dans les sables mouvants, la rouge et or eut le réflexe de s'accrocher aux branches du gros arbre le plus proche et l'escalada rapidement. Elle était même remarquablement douée dans le genre écureuil ou chimpanzé. Circé aurait été bien incapable de grimper de la sorte dans un arbre et d'ailleurs l'idée ne l'aurait jamais effleurée. C'était digne d'un animal effrayé non d'une sorcière de son rang, et surtout c'était la pire des erreurs.

La jeune disciple de Godric avait eut d'assez bon réflexes pour esquiver les attaques, certes, mais en quoi cela importait-il ? Les sortilèges employés par la Serpentard n'avaient jamais eu vocation à la blesser, car dans ce cas elle aurait puisé dans un tout autre registre. Comme elle l'avait annoncé, la sulfureuse demoiselle n'avait eu d'autre but que celui de la faire dégager et quel était le bilan ? Circé était toujours campée sur ses positions, les deux pieds sur la terre ferme alors qu'Eiyline était réduite à rester perché dans les hauteurs d'un arbre pour ne pas être embourbée dans les sables mouvants. La ténébreuse s'amusait comme une petite folle, absolument ravie d'avoir l'occasion de se dégourdir un peu en laissant libre court à son imagination perfide et à sa magie. Elle éclata d'un rire vicieux en affichant une expression triomphante que la Rouge et or ne pouvait plus voir. Eiyline s'était piégée toute seule, prisonnière dans son arbre et sans possibilité de rejoindre le sol. Elle aurait du fuir, cela aurait été bien plus malin. L'agilité était une qualité appréciable, mais pour remporter ce duel, il fallait surtout de la ruse et du talent. Alors que la Gryffondor achevait son ascension dans les branchages, Circé ne put résister à la tentation de commenter avec une ironie cinglante:


« C'est qu'elle est agile ma petite guenon... Aurais tu la trouille par hasard ? »

A cet instant, un éclair lumineux jaillit du feuillage droit sur Circé, au moment où celle-ci se protéga d'un «#Protego » informulé en faisant un pas sur le côté. Tellement prévisible. Des débris de terre, de brindilles et de gravier éclatèrent juste à côté d'elle, obligeant la jeune femme à se protéger les yeux avec son bras gauche – qui tenait toujours le livre – afin d'éviter d'être aveuglée.

La Vipère se gaussa de plus belle. Eiyline était tellement pitoyable dans son arbre que c'était à se tordre de rire. Néanmoins, dans cette position, Circé était bien en peine de viser correctement la Rouge et or. La masse des feuilles et des branches qui les séparaient risquaient fort de prendre les sortilèges à la place de sa vis à vis et cela devait être tout aussi vrai dans l'autre sens. La rusée, cependant, ne s'en souciait guère, car elle avait déjà une idée bien précise en tête. Avec un sourire tranquille et mauvais, la sorcière visa le feuillage et les branches entourant la Gryffondor. Que lui importait de mettre toute la forêt à feu et à sang, pour que l'impudente comprenne à qui elle avait à affaire et regrette sa bêtise.


« #Incendio » susurra-t-elle d'un voix pas plus forte qu'un souffle d'air que sa camarade simiesque ne pouvait pas entendre.

Peut être que respirer de la fumée opaque et recevoir quelques brûlures apprendrait la vie à cette petite fille à papa. Les branchages s'enflammèrent aussitôt dans un joyeux crépitement. Grâce à la météo plutôt sèche des derniers jours, le feu prenait bien. Drow allait certes pouvoir lutter à coup d'aguamenti mais à moins de pouvoir voler, elle était faite comme un rat... Le feu était juste là pour l'occuper un peu. Circé visa alors le tronc épais de l'arbre et conjura un puissant
«#Réducto » silencieux. Où allait-il pouvoir s'accrocher à présent son petit ouistiti pour échapper aux sables mouvants ?
Revenir en haut Aller en bas
Nagaï Arasi Vikal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Pris la main dans le sac...

Message par : Nagaï Arasi Vikal, Mar 03 Juin 2014, 22:01


La vipère évita rapidement le sort en se protégeant. Son regard moqueur se dirigea vers elle.

« C'est qu'elle est agile ma petite guenon... Aurais tu la trouille par hasard ? »

Eiyline adressa un sourire jeune femme amusé, celle-ci était décidément bien trop confiante pour son propre bien. Elle ne devait réellement pas savoir ce dont elle était capable bien que pour le coup, il était inutile de faire dans le sophistiqué :

Saches qu'il y a une différence significative entre peur et intelligence, mais je suppose que tout le monde n'est pas capable d'en saisir la subtilité.

La sorcière de dernière année, observa les moindres faits et gestes de la serpentarde en contre bas. Elle la vit bouger les lèvres imperceptiblement, et des flammes jaillir dans la forêt. La petite impudente eût à peine le temps de réduire son arbre, que la lionne réagissait déjà. Sans plus attendre, la brune murmura ASCENCIO. Elle se retrouva propulsée dans les airs et atterrit agilement derrière la vipère.
Elle enchaîna rapidement sans lui laisser le temps de réagir avec un METALO SCENCIO qui fit jaillir un filet de métal imparable dans ces conditions puis elle compléta son sort à l'aide d'un TERRA SECTUM afin de faire fondre le métal qui devait servir de prison pour sa proie.
Revenir en haut Aller en bas
Astrid N. Reckless
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Pris la main dans le sac...

Message par : Astrid N. Reckless, Mer 05 Nov 2014, 13:04


PV with Dorian.
Le corbeau. Le corbeau... toujours le même satané oiseau. Il me fait flipper, il me fait trembler de peur, il me glaça le sang. Des petits cris résonnèrent dans ma tête. Mon cerveau et ma conscience me hurla de m'en aller, de prendre les jambes à mon cou. Mes mon corps ne m'écoute pas, mes pieds avance d'eux même. Je brûlai de curiosité, c'était plus fort que moi. Je le regardai de bas en haut. Son plumage était noir, hérissé et rougeâtre. Du sang, devinais-je. Il m'observa, lui aussi, de ses petits yeux rouges, tels deux petits rubis. Ses yeux qui semblaient brillaient d'intelligence. Il crossa. Je n'avais jamais entendu un son aussi sinistre avant aujourd'hui. Je criai le plus fort possible, ma gorge me brûlant. Un cri de petite fille. Le corbeau bat des ailes. Et je recule, bute sur une latte du plancher et m'écroule piteusement. Ma tête heurte le parquet. J'entends des bruits de pas... L'oiseau s'envola par la fenêtre, me laissant complètement terrifiée. Deux bras me prennent par derrière. Je me laissai faire, posant ma tête sur son épaule. Je sanglote dans les bras de cet homme, que je ne connais pas, et qui pourtant me semble familier. Cet homme dont je n'arrivais pas à voir le visage. Mes sanglots redoublent lorsque j'aperçois le bras de l'homme. Une plaie béante, sa manche est déchiré et du sang tache son jean...

Mes yeux s'ouvrirent d'un cou. Je sursaute. Mes joues sont mouillées, je passe mes doigts sur ma pommette. Mes larmes étaient bien réelles... Ce rêve me troublait et m'obsédée plus que ce que je pensais et ce n'était pas la première fois que je le faisais. J'avais chaud, mon oreiller était sur le sol, ainsi que ma couverture. Je passais une main tremblotante dans mes cheveux emmêlées. Je me tournais vers les filles. Il faisait sombre, mais grâce au rayon de la lune, je devinais la forme de leurs corps sous la couverture. Dylan dormait. J'aurais aimée me changer les idées avec elle. Au moins, je n'avais réveillé personne. Je bascule mes jambes sur le côté droit du lit et regarde l'heure qu'indique le réveil. 06h00. Beaucoup trop tôt pour se lever. Néanmoins, dormir ne m'enchantait pas, et je ne voulais pas risquer de faire de nouveau ce cauchemar. Je me lève, m'assoit près de la fenêtre, en tailleur. J'essaye de chasser mes larmes. J'ai besoin de me dégourdir les jambes. Mes yeux gris, mêlaient d'ambre se pose sur la Forêt Interdite. J'enfilais un short en jean et un pull fin gris ainsi qu'une paire de tennis noire. Je laisse mes cheveux tombaient en cascade sur mes épaules. Je prépare mon sac que je balance sur mon épaule. Comme ça, je n'aurais pas à retourner dans la Tour de Gryffondor lorsque l'heure des cours commencera. Je descendis dans le parc. Il n'y avait pas un chat et on entendait les mouches volaient. Après tout, qui se promène à 6 heures, alors qu'il fait toujours nuit dans la Forêt ? Interdite, qui plus est. Le rêve assaillit mon esprit, je revis le corbeau couvert de sang, la blessure de l'homme, le cri de ma mère... Je ferme les yeux avec force. Je me mets à courir. Ça me changera les idées... Je l'espérais. Me dépenser physiquement m'aidait toujours... Pour une fois, je ne m'écrasais pas sur le sol et je ne me pris pas de racines, évitant habilement les branches. J'heurtais quelques choses et je tombais sur les fesses. Une mèche de cheveux cuivré couvrant mon oeuil droit, j'avais légèrement rougie d'avoir couru. Je dévisageais le jeune homme...
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Jones
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Pris la main dans le sac...

Message par : Dorian Jones, Sam 08 Nov 2014, 11:07


[Désolée pour le looong retard ! J'espère que tu ne m'en voudras pas, j'ai eu beaucoup de trucs à faire cette semaine ^^]

Dorian était assis sur son lit dans le dortoir de Serpentard, écoutant avec un certain agacement ses camarades respirer. Pas qu'il les détestait au point de ne pas supporter leur simple respiration, à vrai dire il les appréciait assez, mais il était plutôt jaloux de voir qu'il n'avait pas trouvé le sommeil de toute la nuit, et eux, si.

La nuit avait été très longue. D'abord allongé et les yeux clos, le jeune homme avait essayé de trouver le sommeil, mais il brûlait d'une énergie presque fiévreuse, et n'avait pu fermer l'oeil pendant des heures. Il avait alors tenté de réviser ses cours et de rattraper ses devoirs en retard, mais c'était une activité qui ne le ravissait plus depuis de longues années maintenant.

Il jeta un oeil à sa montre. Cinq heures trente du matin. Soupirant lourdement, il se leva et souhaita qu'il y ait une fenêtre dans le dortoir de Serpentard. Mais bien sûr, dans les cachots, ce n'étaient que des fenêtres artificielles...

Il voulait voir la nuit, et le jour prendre le dessus sur elle. L'envie d'être dehors le submergea, et il s'habilla presque en tremblant, mettant une tenue de sport et des baskets moldues (qui étaient quand même bien pratiques pour courir). Il se mit rien de très chaud, sachant de toute façon qu'il allait transpirer, et sortit de son dortoir sur la pointe des pieds pour ne pas réveiller ses camarades. Il était un chieur, mais pas à ce point là.

Arrivé dans le couloir menant à la salle commune, il partit à petites foulées, pour s'échauffer, et parcourut les quelques dizaines de mètres qui le séparaient de l'escalier menant au hall et au parc de Poudlard. Une fois dehors, il frissonna, mais respira à pleins poumons l'air de la nuit, purifié.

Il fit une fois le tour du lac, mais cela ne lui prit que quelques minutes. Navré de la monotonie du paysage, il poussa à fond vers la forêt, pour éviter que le garde chasse ne le voie. Une fois au couvert des arbres, il lança un Aguamenti directement sur son visage, soupirant d'aise au contact de l'eau glaciale qui lui faisait un bien fou.

Puis il se remit à courir. Il frappa le sol de ses pieds pendant une bonne dizaine de minutes, s'enfonçant toujours un peu plus loin dans la forêt, puis revint en arrière pour ne pas se perdre. Il répéta ce circuit pendant une bonne demi-heure, et envisageait l'idée de rentrer prendre une douche et le petit déjeuner, quand une forme inconnue lui rentra dedans et tomba par terre alors qu'il se retenait in extremis à la branche d'un arbre.

Il apparut que la forme non identifiée était une fille.

"Hé ! Désolé, je ne t'avais pas vu. Tu vas bien ?" dit-il en se baissant pour lui prendre la main et la relever. "Je ne t'ai pas fait mal ?"
Revenir en haut Aller en bas
Damien J. Eales
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Pris la main dans le sac...

Message par : Damien J. Eales, Lun 02 Fév 2015, 05:04


--------Recoller les morceaux. - [PV avec Heather Wells.]



Ma mission était à présent terminé, j'avais placé tout les affiches que le Ministère m'avait chargé de mettre ici, à Poudlard. J'étais donc venu ici pour sensibiliser et prévenir les plus jeunes concernant les dangers actuels de ce monde, une cause assez noble et pourtant... ce que je venais de faire à l'instant n'était pas vraiment quelque chose que je pouvais qualifier de noble. Je venais tout juste de soudoyer un jeune élève de Poudlard afin qu'il fasse en sorte de m’amener une personne bien particulière là où je me trouvais à présent, dans la Forêt Interdite - lieu que je me devais absolument de visiter une dernière fois avant de quitter Poudlard, d'autant plus que je pouvais me rendre à Pré-au-Lard depuis la forêt, alors, techniquement, ce n'était pas bien grave - qui avait une signification bien particulière pour moi et cette autre personne qui devait me rejoindre.


Qui était cette personne ? Tout simplement celle qui était devenue Garde-Chasse... Heather Wells, mon ex-petite amie. J'avais vécu quelque chose de tout bonnement incroyable avec elle, une aventure des plus agréable remplis de bon moment en tout genre ayant eu une fin plus que prématuré et qui était en plus de cela facilement évitable. Durant longtemps, j'avais blâmé Heather pour cette rupture en pensant qu'elle avait réussie à elle seule l'exploit de mettre fin à une si belle histoire... mais j'étais dans le faux pendant tout ce temps. Nous étions deux responsables, moi pour avoir manqué de patience avec elle et pour l'avoir ignoré durant de longs mois et elle pour ne pas avoir essayée de me comprendre et surtout avoir couché avec un autre.


Cette trahison... j'avais eu énormément de mal à la digérer et c'est ce qui avait définitivement briser notre couple à mes yeux. Sans cela, j'aurais peut-être pu me remettre avec elle en essayant de nous redresser pour que notre relation en ressorte grandie, mais là... il m'était tout bonnement impossible de pardonner cela et même si par miracle je l'aurais fait, jamais je n'aurais pu lui faire confiance à nouveau. Et pourtant au fond de moi, même si jamais je n'avais pu me l'avouer, à cette époque, j'aurais été prêt à lui redonner une autre chance sans cela. Pour être tout à fait franc, même maintenant, je pensais qu'il me restait quelque chose au fond de moi qui fait que j'aurais pu nous donner une autre chance. Mais encore une fois, le fait qu'elle m'ait trompé annihile totalement cette toute petite chance qui aurait pu sommeiller en moi durant toute ces années.


Mais de toutes façon, je ne voulais pas la voir pour tenter de relancer quelque chose entre nous, non, cela faisait bien longtemps que cette idée devait être abandonnée aussi bien par moi que par elle. Non, je souhaitais la revoir pour qu'on essaie tout les deux de raviver cette magnifique amitié que nous partageons avant que tout ceci ne commence. Lorsque nous n'étions que deux amis, sans sentiments en jeu, qui se préoccupaient l'un de l'autre et partageant quelque chose de vraiment fort. C'était ceci que je voulais retrouver, même si je savais que ce n'était pas gagné d'avance. D'ailleurs, je ne m'attendait pas à un accueil chaleureux de la part d'Heather lorsqu'elle me verrais et c'était entre autre pour ça que j'avais besoin de l'aide d'un élève de Poudlard. Celui-ci devait dire à l'ancienne préfète des Serpentards qu'un première année - car la connaissant, cela lui ferait extrêmement plaisir de martyriser un pauvre petit - s'était introduit dans la forêt interdite et le tour était joué.


Bien évidement, j'avais fait en sorte de laisser des traces évidentes de mon passage pour qu'elle puisse tomber sur moi avec facilité. Toute cette mise en scène pouvait avoir un air assez futile, mais je sais très bien que je n'aurais pas pu la voir autrement, elle aurait sans doute refusée de me voir ou de me parler et donc, je devais un peu lui forcer la main. Enfin... ça, c'est ce que je pensais, je pouvais bien me tromper lourdement même si j'en doutait. A présent, je n'avais plus qu'à attendre son arrivée, m'appuyant contre un arbre en patientant calmement.




DAMIEN J. EALES.--------

Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Pris la main dans le sac...

Message par : Heather Wells, Lun 09 Fév 2015, 12:50


Heather venait de rentrer chez elle après une longue journée de travail. Elle n'avait même pas eut le temps de fermer sa porte qu'un élève se pointa devant chez elle. Il n'avait pas l'air très bien et la garde chasse comprit rapidement ce qui le mettait dans cet état : il était venu pour balancer un de ses camarades de première année qui s'était introduit dans la forêt. L'amitié se perdait de nos jours. La jeune femme était donc forcée de retourner dans la Forêt pour trouver cet imbécile et lui faire passer un très très mauvais moment afin qu'il ne recommence plus. Dans l'espoir de ne pas perdre de temps, elle questionna le petit pour savoir où son pote était mais celui-ci s'avéra inutile, à part qu'un élève était entré dans la forêt sans en être ressortit, il ne savait rien.

Soupirant, la jeune femme entra dans la Forêt Interdite, pensant qu'elle allait y passer la nuit avant de retrouver le gamin. Mais en réalité, celui-ci ne devait pas être très intelligent, ni discret. Pour elle, c'était comme s'il avait marqué son chemin avec des gros cailloux rouge tant il y avait de branches cassées et de traces sur le sol. L'Irlandaise n'eut donc qu'à suivre la piste qu'il avait laissé derrière lui et elle serait tombée dessus. Au bout de longues minutes de marche, elle aperçut une forme au loin, adossée sur un arbre. Une forme trop grande pour être celle d'un première année.

En s'approchant, elle eut l'immense joie de découvrir que Damien, son ex, l'attendait, elle qui avait espéré ne plus jamais le revoir... Et il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre qu'il l'avait piégé, qu'il n'y avait jamais eu de première année perdu dans la forêt, tout ça n'avait été qu'un vulgaire plan orchestré par lui. Il l'avait piégé. Une bassesse qui, provenant de lui, ne l'étonnait pas plus que cela.

- Qu'est ce que tu me veux, demanda-t-elle sans la moindre once de gentillesse dans la voix.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Pris la main dans le sac...

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 9

 Pris la main dans le sac...

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: La Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.