AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 5 sur 8
Au coeur d'un grand magasin.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Mangemort 43
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite

Re: Au coeur d'un grand magasin.

Message par : Mangemort 43, Mer 21 Jan 2015 - 17:32


Jeu d'allumettes

PV Ebenezer Lestrange
avec son autorisation pour le libre-arbitre.

C'était une journée assez banale, le ciel couvert de nuages ne laissait filtrer qu'une partie de la lumière solaire et le froid était tout aussi glacial qu'habituellement. Quelques jours plus tôt, une importante chute de neige avait recouvert de blanc et les trottoirs. Depuis, la majorité avait fondu, seul quelques restes étaient encore visibles sur les toits. Dans le sac de la Mage Noire se cachait ses affaires et son masque. Ce n'était pas prudent de les garder auprès d'elle de cette manière mais il fallait dire qu'elle n'avait pas le choix, elle ne pouvait se les porter en sortant de chez elle, elle serait aussitôt démasquée.

43 se baladait donc dans un des trop nombreux quartiers moldus de Londres quand une odeur pour le moins agréable cueillit ses narines. Lorsqu'elle s'approcha de la devanture d'un grand magasin, elle découvrit qu'ils y vendaient de très nombreuses bougies. Elle s'apprêtait à repartir quand elle remarqua une scène pour le moins inattendue : un jeune craqua une allumette et mit le feu au magasin avec. Une des vendeuses complètement paniquée s'enfuit aussitôt en courant, sans doute à la vue de ses chaussures enflammées. Concrètement, matricule quatre trois se fichait bien de savoir qu'un gamin incendiait une boutique moldu, mais elle cru le reconnaître. Elle se glissa donc à l'intérieur avant de refermer discrètement la porte à l'aide d'un Collaporta, du moins, aussi discret que put l'être l'horrible bruit de succion qui en découla. Une alarme tonitruante retentit soudain de toutes parts, sans doute déclenchée par la vendeuse en feu, et celle-ci provoqua l'affolement d'une bonne majorité des clients. La Mangemort avait hâte de voir leur tête quand ils comprendraient que la porte était condamnée et qu'ils ne pourraient pas sortir par là.

Profitant de la cohue générale, la jeune femme se glissa dans un rayon vide et se para de sa tenue noire, sa capuche se rabattue sur ses cheveux attachés, n'en laissant pas un seul dépasser ; et un masque vint recouvrirent ses traits. Elle se dirigea alors vers la porte où se massaient désormais de nombreuses personnes qui tentaient d'ouvrir les portes. Elle cherchait l'adolescent qu'elle avait aperçu auparavant et le trouva, non sans mal. Quatre Trois se glissa ensuite dans son dos puis agrippa son bras avec force. Sans lui laisser d'autre choix que de la suivre, elle l'emmena un peu à l'écart avant qu'un de ces stupides moldus ne la remarque. Elle plaqua violemment le gamin contre une étagère avant de glisser sa baguette contre son cou, s'assurant ainsi son entière coopération.

- Je vois que tu t'amuses bien. Je peux jouer avec toi ? ajouta-t-elle d'une voix enjouée. Tu as l'air d'aimer faire bruler des choses, t'as déjà essayé sur la peau ? Parce que je vais te montrer à quoi elle ressemble après.

Elle l'empoigna de nouveau par ses vêtements, sa baguette trouvant cette fois place au creux de ses reins. De nouveau, elle ne lui laissait pas de choix. La Mangemort le tira de force jusqu'à la porte d'entrée. Un des moldus, qui semblait capable d'un minimum de réflexion et de sang froid tandis que le feu se propageait et que l'air s'épaississait, proposa aux autres de trouver une autre sortie. 43 le prit donc pour victime et lui envoya un Fitilla Maxima. L'homme fut touché en plein dos et se mit aussitôt à hurler. Il se retourna, dévoilant un visage rougissant puis se recouvrant de cloques. Celles-ci finirent par éclater, laissant une peau à vif et sanglante. Il ne tarda d'ailleurs pas à tomber dans les pommes tant la douleur devait être importante.

- Personne ne bouge, s'adressa-t-elle d'une voix autoritaire au petit groupe, puis elle ajouta plus bas pour que seul l'adolescent l'entende : Montre moi ce que tu sais faire maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au coeur d'un grand magasin.

Message par : Ebenezer Lestrange, Dim 22 Fév 2015 - 14:56


Et un retard d'un mois et d'un jour tout pile, quel timing ! Et vive l'Alzheimer précoce...
Pitié, Mlle la Mangemort, ne me brûlez pas !

C'était beau les flammes, orange, rouge, jaune, ça semblait danser sur les murs. Hypnotisé, le brun était resté regarder, légèrement à l'écart, il ne voulait pas finir en aiglon grillé. Les moldus s'agitaient, il y avait même un crétin qui avait appuyé sur l'alarme. Résultat, à défaut de cramer, ils deviendraient tous sourds. Il aurait du partir et suivre la vendeuse. Elle devait bien connaître les issues de secours, il aurait été dehors en un rien de temps. Et les flammes montaient, montaient et dévoraient les étagères au fur et à mesure. Dans cinq secondes, il s'arracherait de ce spectacle et irait rejoindre les moldus. Ça serait bête de mourir dans un bête accident comme celui-là, sans aucun sorcier autour de lui...

Les gens étaient de plus en plus bruyants. Ils devraient être sortis pourtant... Ebenezer fronça les sourcils et se décida d'aller voir. Ça commençait à devenir un poil dangereux pour qu'il reste planté là. Il ne comprit pas directement ce qui se passait quand quelqu'un lui saisit le bras et l'envoya valser contre un rayon, un peu plus loin.

- Je vois que tu t'amuses bien. Je peux jouer avec toi ? Tu as l'air d'aimer faire brûler des choses, t'as déjà essayé sur la peau ? Parce que je vais te montrer à quoi elle ressemble après.

Et il releva les yeux. Devant lui se tenait une mangemort, une p*tain de mangemort! Dans un magasin moldu, comme ça, normal. Les mages noirs font aussi leur courses au supermarché avec leur masque et leur soif de sang? Il n'était pas rassuré, absolument pas rassuré même. Si la mangemort ne l'avait pas tenu aussi fermement, il se serait cassé en courant direct. Puis elle lui disait des choses bizarres. A l'entendre, il avait fait exprès de mettre le feu au magasin et il aurait même trouvé ça rigolo.. Il ne savait pas trop quoi en penser, il avait juste peur de la suite, peur de finir brûlé au troisième degré parce qu'une demoiselle cagoulée s'ennuyait et voulait s'amuser...

Il le cacha tant bien que mal sous une bonne dose de vrai-faux self-control. Extérieurement, il semblait juste légèrement ennuyé. Intérieurement, il était à deux doigts de s'enfuir en pleurant et en appelant sa mère. Il essaya d'articuler une réponse, un "Laissez-moi tranquille, je suis un sorcier, j'ai le sang globalement pur, je vous connais pas et j'ai rien fait!". Rien ne sortit de sa bouche, il venait de percuter quelque chose. La sorcière n'avait aucune raison, bien au contraire, de venir blablater avec un moldu en le menaçant d'un simple bout de bois étant donné qu'il n'aurait pas compris l'utilité du bâton, lui aurait ricané au nez et se serait fait descendre en moins de deux. Et rien n'indiquait clairement qu'Ebenezer était sorcier et pourtant, elle le savait. Ce qui ne pouvait signifier qu'une chose. Elle le connaissait suffisamment pour le reconnaître au beau milieu d'un magasin enflammé. Génial... Il détailla sa silhouette, se repassa sa voix dans sa tête mais rien, aucun visage, aucun nom lui revenait à l'esprit. C'était peut-être pas plus mal. Moins il en savait, moins la mangemort penserait à le tuer pour préserver son identité secrète. Trop tard pour réfléchir, ils bougeaient déjà.

Continuant de le menacer, la femme l’entraîna jusqu'à l'entrée du magasin, visiblement bloquée. Les moldus qui, il y a un quart d'heure à peine, remplissaient aveuglément leur caddie, allait certainement vivre le pire, et le dernier, moment de leur vie. Ils ne semblaient pas se rendre compte de la présence de la demoiselle masquée qui traînait un gamin impassible dont le cœur battait à la chamade. La sorcière se choisit une victime et se fit un plaisir de la cramer. L'homme se retourna vers eux et le brun le regarda droit dans les yeux. En temps normal, il aurait observé les cloques se former avec un intérêt tout scientifique. Il aurait même pris des notes et testé un truc un truc ou deux pour voir les effets de plus près. Sauf que ce n'était absolument pas normal comme situation et qu'il avait peur. Peur d'être le suivant. Les moldus, dans l'absolu, il s'en fichait mais les hurlements de l'homme lui faisaient froid dans le dos. Il n'arriva pas à détourner les yeux quand le visage du moldu sembla éclater. Il avait de plus en plus de mal à se retenir de trembler.

- Personne ne bouge! Montre moi ce que tu sais faire maintenant.

Tout semblait étrangement silencieux. L'homme avait cessé de crier et était désormais étendu sur le sol. Les gens s'étaient écartés de lui, un peu comme s'il avait la peste et se regardaient entre eux, à mi-chemin entre l'incompréhension et l'éprouvante. Les mots murmurés par la mage noire tournés en boucle dans son esprit. A ton tour, à ton tour... De quoi au juste? De se choisir un moldu et de le faire cramer? Et si il ne le faisait pas, elle allait lui faire quoi? La même chose Ebenezer aimait la vie, trop pour le bien des gens et il était aussi un peu lâche. Lancer un duel contre la MM était une entreprise perdue d'avance alors il sortit sa baguette et visa la vendeuse manucurée. La seule personne qu'il connaissait en somme, la seule qui l'avait suffisamment énervé pour qu'il se sente un peu moins coupable. Entre mourir et obéir, le choix était vite fait. Incapable de la moindre imagination, il reprit le sort de la sorcière, la partie métamagique en moins. #Fitilla articula-t-il d'un ton sec. La blondasse hurla, un peu trop même vu la force qu'il y avait mise. Elle surjouait, c'était évident, et elle le fixait bizarrement. Ebenezer avait juste envie de disparaître, se jeter dans l'incendie ne lui semblait même plus une mauvaise option... Fuir, fuir, fuir... Mais où et surtout comment?
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 43
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Transplanage


Re: Au coeur d'un grand magasin.

Message par : Mangemort 43, Dim 22 Mar 2015 - 23:21


Jeu d'allumettes

PV Ebenezer Lestrange
avec son autorisation pour le libre-arbitre.

Le feu léchait les murs à une vitesse ahurissante, de partout, on pouvait désormais entendre leurs craquements, les premiers bruits d'effondrement parvenait déjà à leurs oreilles. La fumée s'entassait de plus en plus au plafond et formait un voile noir et opaque. Quand à l'air, il devenait de plus en plus irrespirable, irritant peu à peu la gorge et les poumons de la mangemort, ils ne pouvaient pas rester là ou ils gagneraient la mort assurée.  

Le gamin, après un léger temps de réflexion, visa une pouf trop bien habillée. Le sortilège lui brûla la peau, formant de belles cloques. Et elle criait, encore et encore. Un crie strident à en exploser les tympans ! Et cela eut le don d'agacer 43 et elle n'était pas connue pour sa patience envers les moldus.

- Mais ta g****e c******e‏ !

Et pour ponctuer ce ton tout en grossièreté, un éclair vert illumina le hall d'entrée tandis que la vendeuse s'écrasa au sol, silencieuse pour toujours. Évidemment, les moldus ne pouvaient comprendre la scène, mais ils savaient que ce qu'il se passait était grave et le danger réellement existant. Quelques cris parcoururent l'assemblée tandis qu'elle se massait contre les murs et les portes toujours condamnée. Quarante Trois sentait les quintes de toux arriver, il fallait vraiment qu'ils transplanent. Elle glissa donc à l'oreille du jeune sorcier :

- On ne peut pas les laisser, ils ont vu ton visage... Bombarda.

Le plafond explosa alors et écrasa sous des tonnes de gravas les pauvres moldus. Désormais, leur chance de survit approchait les zéros. Empoignant ensuite le gamin, elle transplana sans perdre de temps. Les deux sorciers se retrouvèrent alors au milieu de nulle part, dans un champs de verdure parcourut par un vent glacial. A peine les pieds de la Mangemort touchèrent le sol qu'elle poussa le petit par terre. Reculant ensuite, elle prit une position de combat en pointant sa baguette sur lui.

- J'aimerais bien voir ce que tu donnes en combat. Alors bats-toi ou meurs !
Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au coeur d'un grand magasin.

Message par : Ebenezer Lestrange, Lun 27 Avr 2015 - 18:46


Toujours plus de fumée envahissait le magasin. Ebenezer, en plus d'être mort de rouille, suffoquait. Il voyait plus grand chose, il entendait juste l'autre blondasse gueulait au meurtre. Et la mangemort gueulait encore plus fort et en commettre un vrai. Un éclair vert plus tard et la vendeuse était fauchée. Le brun se rendit compte que ça faisait deux bonnes minutes qu'il était en apnée. Il inspira un bon coup, s'étouffa un peu vu la bonne goulée d'air emplie de gaz de combustion qu'il avait prise et s'essuya les yeux. Il faisait chaud, les moldus hurlaient et il commençait un peu à désespérer. La mage noire comptait sortir comment de ce merdier? Et surtout, est-ce qu'elle comptait le faire sortir lui aussi ou il allait finir en aigle grillé.

- On ne peut pas les laisser, ils ont vu ton visage...

Première bonne nouvelle, il allait vivre vu qu'elle voulait effacer les preuves. Deuxième bonne nouvelle, il voyait de nouveau le ciel maintenant qu'il n'y avait plus de plafond. Étrangement, la mort des moldus ne lui fit ni chaud, ni froid. Il était vivant, entier, sa respiration redevenait peu à peu normale, ses yeux ne le piquaient plus à cause de la fumée, il voyait bien à nouveau et... Il était toujours en compagnie d'une meurtrière en puissance qui venait de lui chopper le bras. Autour de lui, tout se brouilla.

Il n'aimait pas le transplanage d'escorte, ça lui avait toujours foutu la gerbe et le tournis. Là, en plus, il n'avait pas du tout prévu ça. Il avait bêtement espéré que la mage noire le laisserait repartir tranquillou, peut-être avec un sortilège d'amnésie dans la tronche, mais tranquillou quand même. Que nenni, complètement déboussolé, se remettant à peine d'un incendie mortel dont il avait même oublié en être à l'origine, il se retrouvait dans un coin paumé et toujours accompagné. Que Merlin, Morgane, Mélusine et compagnie lui vienne en aide, il le sentait de plus en plus mal.

- J'aimerais bien voir ce que tu donnes en combat. Alors bats-toi ou meurs !

Au "combat" de la nana, il avait déjà murmuré son premier sortilège, un #Atshum Draconis en l’occurrence. Rien de très dangereux, juste de quoi gagner un peu de temps. Il se releva le plus vite possible, faillit retomber sur le sol à cause du transplanage, et fit face à la sorcière, un air vaguement désolé sur le visage. Ah, fallait attendre que vous ayez fini votre speech avant de commencer? Il allait devoir la jouer tactique, très tactique s'il voulait survivre. Niveau puissance, il n'avait absolument pas l'avantage et il ne pouvait même pas partir en courant vu qu'il ne savait pas où il était et qu'il se serait vite fait rattrapé. Il n'avait plus qu'à attendre les prochaines actions de la femme et espérait que sa bonne étoile soit magnanime.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 43
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Transplanage


Re: Au coeur d'un grand magasin.

Message par : Mangemort 43, Sam 30 Mai 2015 - 12:10


Jeu d'allumettes

PV Ebenezer Lestrange

Le gamin n'avait pas eu l'air d'avoir particulièrement apprécié de transplanage imposé quand on voyait l'affreuse tête qu'il tirait. Mais cela ne l'avait pas empêcher de lancer le combat avant même qu'elle finisse de parler. Alors elle lança dès qu'elle le vit un Incendio sur la flaque de morve de dragon qui volait à tout allure dans sa direction. Celle-ci prit aussi-tôt feu et disparut à quelques centimètres de son visage dans une bouffée de chaleur semblable à celle de l'incendie.

Un sourire presque désolé s'afficha alors sur le visage du petit. La Mage Noire sentit ses lèvres s'étirer malgré elle en un sourire camouflé par son masque. Il l'avait surprise, et agréablement d'ailleurs. Elle ne s'était pas attendue à ce qu'il l'attaque aussi rapidement et sans aucune once d'hésitation. Cela prouvait que ce n'était pas un incapable.

- Jolie attaque, constata Quarante Trois en inclinant légèrement la tête en avant, mais malheureusement pour toi, il va falloir utiliser des attaques plus conséquentes si tu veux espérer me battre, si tu veux devenir un grand sorcier. Mais je peux t'apprendre...

La Mangemort ne voulait pas arrêter le combat pour autant, même si cette discussion pouvait s'avérer intéressante. Alors elle transforma sa baguette en un fouet de flammes avec un Fustigeaflamma. Après l'avoir fait claquer une fois dans le vide, elle visa ensuite le gamin.
Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au coeur d'un grand magasin.

Message par : Ebenezer Lestrange, Jeu 11 Juin 2015 - 19:32


L'autre malade adorait faire cramer des trucs, même la bave de dragon qu'il comptait lui-même faire flamber dés qu'elle aurait touché la sorcière. C'était pas sympa de lui avoir volé, il ne bénéficiait plus de l'effet de surprise maintenant. En gros, sans mauvais jeu de mot, il était cuit. Il lui fallait un plan et vite, histoire de s'en tirer vivant.

- Jolie attaque, mais malheureusement pour toi, il va falloir utiliser des attaques plus conséquentes si tu veux espérer me battre, si tu veux devenir un grand sorcier. Mais je peux t'apprendre...

Il sourit nerveusement. Jolie attaque peut-être mais surtout ratée. Puis tout le petit speech comme quoi il n'était pas un grand sorcier et tout et tout et qu'elle pouvait lui apprendre, ça ressemblait un peu trop à de l'embrigadement forcé à son goût. Surtout qu'elle venait de transformer sa baguette en fouet. Le point positif, c'est qu'elle ne pourrait pas envoyer de sort avant de l'avoir retransformé sauf si elle pouvait faire de la magie sans baguette. Et si c'était le cas, ses sorts seraient de toute façon moins puissants. Point négatif, le fouet ça faisait mal, surtout quand c'était enflammé. Elle restait bloquée dans un seul événement. Peut-être qu'en jouant au pyromane, il lui avait insufflé l'idée. Il respira un bon coup avant de se reconcentrer. Surtout, ne pas paniquer, il était désormais clair que la mage noire ne voulait pas le tuer, juste le brûler un peu.

Feu, feu, feu... Le premier coup fut pour les herbes du sol qui virèrent rapidement au noirci. Le second serait pour lui. Feu, feu, feu... La solution lui parvint enfin. Le seul truc qui calmait le feu, à part un sortilège Gèle-flamme mais niveau effet de surprise c'était un peu nul, restait l'eau. Et l'eau, c'était conducteur. Inspire, expire. La lanière arrivée vers lui, toute cramoisie. Il mit son bras droit devant son visage pour se protéger. Un #Aguamenti lancé sur le fouet et il se prit un coup nettement moins brûlant qu'il n'aurait du l'être. Ça faisait quand même sacrément mal. Il n'y prêta pas trop attention, d'abord fuir puis se rouler par terre de douleur. Il enchaîna avec un #Electrocorpus toujours en visant la lanière encore fumante mais un peu humide. Avec un peu de chance, la décharge remonterait jusqu'à la sorcière. Il balança un dernier sortilège, un #Promptus Nebulae en l’occurrence, et pendant que le brouillard s'installait, il courut un peu plus loin pour trouver un buisson derrière lequel se cacher.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 43
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Transplanage


Re: Au coeur d'un grand magasin.

Message par : Mangemort 43, Sam 1 Aoû 2015 - 22:23


Jeu d'allumettes

PV Ebenezer Lestrange

Quand il vu le fouet foncer dans sa direction, il n'eut qu'un seul réflexe : l'éteindre. mais enflammé ou non, un fouet restait un fouet, et ça faisait mal. D'ailleurs, il le sentit bien passer. Malgré la douleur, il ne se laissa pas faire et envoya un électrocorpus sur son fouet. La Mangemort ne put l'éviter et la décharge traversa tout son avant-bras, lui faisant momentanément perdre son arme. Elle la ramassa aussitôt mais il en profita pour mettre du brouillard un peu partout et se trouver une petite cachette.

- J'ai l'impression d'être en pleine chasse au moldu, fit Quarante Trois, la joie emplissant sa voix, mais tu sais quoi, ces vermines perdent toujours. De toute façon, ils n'ont que ce qu'ils méritent ! T'en pense quoi toi, tu profanerais ton sang ?

La Mangemort ne cherchait qu'à gagner un peu de temps, elle se doutait bien que le gamin n'allait pas lui répondre. Il n'avait pas l'air débile au point de donner sa position en parlant. Mais elle en profita pour faire disparaître son fouet puis informuler un Hominum Revelio. Sa baguette lui indiqua alors sa position approximative.

- Je t'ai trouvé !
Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au coeur d'un grand magasin.

Message par : Ebenezer Lestrange, Ven 21 Aoû 2015 - 17:23


Il était super bien ce buisson, tout confort, tout vert, tout beau, y avait même un SDF qui avait dormi dessous. Il y avait laissé un carton qui devait servir à la fois d'oreiller et de réserve à fruits pourris. Il était super bien ce buisson, il fournissait même des munitions. Ebenezer détaillait sa trouvaille comme un enfant moldu devant ses cadeaux de Noël, il n'aurait même pas besoin de se fatiguer à incanter des sorts. Dans d'autres circonstances, il en aurait été tout heureux, là il avait légèrement mal au bras et risquait un peu sa vie.

Et la folle furieuse jacassait allègrement sur les moldus qui étaient tous des vilains parasites qui finissaient raides morts pour peu qu'ils croisent sa route. Elle lui posa même une question à laquelle il répondit, dans sa tête seulement. Cette période de temps mort, entre une première salve de sortilèges et une suivante, le stressait, il avait limite hâte que ça finisse. Sortant discrétos la tête du buisson, il put voir la mage noire troquer fouet contre baguette et lancer un sort pour le retrouver. Ok, la partie recommençait.

Et à peine avait-elle crié victoire que le brun bondit de sa cachette et balança le carton en direction de la sorcière. Diversion du tonnerre, ne restait plus qu'à courir. Il se promit de se mettre à l'apprentissage du transplanage illégale avec le plus sérieux parce que là, ça l'aurait bien tiré d'affaire. Essouflé, il finit par s'arrêter, balança un #Fitilla sur la sorcière et regarda sa montre. Il était grand temps d'essayer de négocier pour s'en aller.

- Vous savez, je trouve que c'est très bien ce que vous faites, déclara-t-il avec un air sincère.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 43
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Transplanage


Re: Au coeur d'un grand magasin.

Message par : Mangemort 43, Lun 31 Aoû 2015 - 21:55


Jeu d'allumettes

PV Ebenezer Lestrange

A peine la jeune femme avait-elle parlé qu'elle se reçu un carton tout droit sortit de nulle part en pleine tronche, mais elle l'écarta avec son bras sans trop de peine. Puis le petit profita de cette petite diversion pour de nouveau se barrer en courant. Il ne lâchait pas l'affaire ce gamin !

Soudain, la Mage Noire sentit sa marque des ténèbres la brûler. Un de ses frères d'arme se trouvait en mauvaise posture et avait besoin de son aide, la partie de chasse prenait donc fin et le chat allait devoir relâcher la souris dans la nature après s'être bien amusé. Le gamin venait de s'arrêter et elle vit sa baguette pointer dans sa direction. Avant qu'il n'ait le temps de lancer de sortilège, elle transplana dans son dos. Et tandis que le sort alla s'écraser un peu plus loin, elle l'entendit déclarer que les Mangemorts faisaient de bonnes choses.

- On sait bien et c'est pour ça qu'on le fait, commença Quarante Trois dans le dos du jeune homme. Puisque tu trouves ça bien, tu entendras peut-être parler de nous dans pas très longtemps, continua-t-elle ensuite avant de transplaner, définitivement cette fois.


Fin du RP
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 13
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Attaque Mangemort

Message par : Mangemort 13, Sam 31 Oct 2015 - 21:15


Post unique - Suite de ce RP et de ce RP


Fatigué d’être balloté dans tous les sens dans ce vieux bus rouge londonien, matricule Un/Trois décida de mettre pied à terre et de continuer le reste du chemin à pieds. Trop de personnes le regardaient étrangement et il n’avait pas envie qu’on retienne son visage. Pendant qu’il sillonnait les rues sombres, il continua de croiser des enfants au déguisement loufoque. Il eut un sourire lorsqu’il croisa une jolie jeune fille déguisé en sorcière. Elle était si loin du compte point de vue ressemblances que ça en devenait charmant. Non les sorcières ne mettaient pas de chapeau pointu systématiquement, ils n’avaient pas de boutons sur le nez et n’avaient pas un nez crochu. Que des idées faites…

Arrivant près de sa destination, il arrêta de se perdre dans ses rêves et se concentra car il allait devoir ruser d’intelligence et faire vite. Le centre commercial était encore ouvert pour une soirée spéciale Halloween et bourré de monde.

- Parfait, s’exclama le mage noir tout en se frottant les mains.

Il se dirigea dans l’établissement et chercha rapidement quelque chose de précis. Une fois repéré, il se dirigea vers les toilettes pour agir en toute quiétude. A l’aide de sa baguette, il lança une étincelle sur un détecteur de fumée afin de déclencher les alarmes incendies. De l’eau commença à sortir des évacuateurs situés au plafond. Tout le monde allait être trempé ce qui était une bonne chose pour la suite de son plan. Marchant à son aise pour ne pas éveiller les soupçons, il se dirigea vers la sortie. Une fois dehors, il lança un Promptus Nebulae pour mettre un maximum de panique dans l’atrium, suivi d’un Electrocorpus sur l’eau afin d’électrocuter le plus de monde possible.

- Joyeux Halloween !
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 90
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au coeur d'un grand magasin.

Message par : Mangemort 90, Mer 23 Déc 2015 - 12:57


[PV Amy Shields & Altaïr Debrooks]


Période de Noël !? Qu'elle connerie d'aller courir dans les magasins au dernier moment ! Ces moldus étaient consternant. Mais pour une fois, ils faisaient mon bonheur. J'allais leur offrir leur plus beau cadeau de Noël, un spectacle son et lumière, avec quelques heures d'avance !

Depuis que papa avait été capturé, je n'avais qu'une envie, me venger de ceux qui l'avaient attrapé ! Ces satané horreurs du ministère. J'avais besoin et envie de déverser ma rage sur les moldus qu'il détestait tant et pour lesquels il m'avait transmis cette haine.

Et quoi de mieux que la veille de Noël pour agir ? Les moldus serrés comme des sardines entre les allées, à se battre pour le dernier sac en croco à la mode et autres articles futiles qu'ils pourraient sans doute trouver ailleurs... La joie !

J'entrais donc masquée, tête baissée, capuche sur la tête et m'arrêtais au milieu du magasin. Il fallait que je fasse le max de dégâts. Sortant ma baguette, je relevais la tête et affichais un sourire sadique sur mon visage. Mes yeux étaient fous, j'imaginais déjà les cris et regards apeurés des gens m'entourant. Une petite fille me regardais étrangement en tirant la main de sa mère, trop occupée à regarder sa paire de chaussure léopard immonde pour écouter sa fille. C'était le moment !

Je murmurais un #Bombarda Maxima en esquissant un geste en direction de la petite ! L'effet fut immédiat et son corps vola à plusieurs mètres de là avant d'atterrir, inerte, devant un rayon de cosmétique. Sa mère avait atterri plus loin, une jambe estropiée et le corps plein de sang. D'autres corps avaient volés et, après un silence de mort, les cris d'horreur commençaient à retentir. Mon sourire s'allongea un peu plus. Il était tant de passer à la suite, et quoi de mieux que des flammes pour semer un peu plus le chao ? Je lançais donc un #Incendio sur le corps en mouvement le plus proche de moi. La victime allait se débattre pour tenter d'éteindre les flammes la consumant et allait rependre le feu dans le magasin.
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: Au coeur d'un grand magasin.

Message par : Amy Shields, Ven 25 Déc 2015 - 19:30


London Bridge is falling down, 
fallig down, falling down,
London Bridge is falling down,
My fair lady


Encore cette foutue chanson en tête. Pourquoi ? Ces derniers temps Amy l'avait en permanence dans la tête, les voix d'enfants résonnant dans son esprit comme si ils chantaient à côté d'elle, où qu'elle aille. Il fallait vraiment qu'elle pense à autre chose, car elle n'avait aucune idée de pourquoi cette chanson ou plutôt contine pour enfant lui trottait dans la tête. 


Quoi qu'il en soit, c'est avec cette chanson en tête qu'Amy sortit de Poudlard en cette après-midi pour prendre un peu l'air. La période de Noël, période qui normalement se faisait en famille, cette année, elle le faisait seule. La jeune femme avait prévenu ses parents qu'elle ne serait pas des leurs lors de se réveillon qui se voulait habituellement joyeux. Fort heureusement, ses parents n'avaient pas posés trop de questions et quand bien même ils l'auraient fait, elle n'aurait pas été en mesure de leur répondre. Effectivement, elle voulait passer ce Noël-ci seule et près de Poudlard pour pouvoir être totalement disponible pour l'Ordre du Phénix. Car ce n'est pas dans le petit bled perdu de ses parents qu'elle allait pouvoir être utile. N'étant encore qu'une jeune recrue pour l'instant, elle voulait montrer qu'elle était présente.


Un pas, deux pas, trois pas,.. Zut il neige. Si tôt ? On était peut-être proche de Noël mais Amy commençait à en avoir vraiment marre de ses petits flocons qui se glissent dans le cou ou dans les manches. Enfin bon, elle allait quand même continuer sa petite promenade dans Londres, ça ne servait à rien de rentrer alors qu'elle ne marchait depuis peu de temps. " London bridge is.. " Stop ! Stop ! C'était pas possible ça ! Encore !


Alors que la Poufsouffle pestait contre elle-même, un explosion avoisinante la fit lever la tête de ses pieds. Oula. Mauvais signe. Amy commença a courir en direction de là ou le bruit de l'explosion avait retentit. Des cris et des pleurs de gens se faisaient entendre au fur et à mesure qu'elle se rapprochait de l'endroit. La petite brune arriva alors devant un grand magasin. Ou du moins, ce qu'il en restait. Une partie de l'intérieur était en morceau et de grandes flammes oranges commençaient à ronger le batiment. La jaune et noire entra au pas de course, elle vit alors en plein milieu une silhouette encapuchonnée et masquée. Par réflexe, elle se cacha derrière un angle de mur. Un Mangemort ? Elle sortit sa baguette très lentement. Attendez.. En était elle sure ? Un regard dans la direction de la personne lui montre qu'elle avait une baguette en main. Plus aucun doute.


Les cris des moldus fusaient dans tous les sens, il devait y avoir beaucoup de blessés. Amy eut le réflexe d'envoyer un message de détresse à Altaïr. Pourquoi lui ? Surement parce qu'il était celui qu'elle connaissait le mieux. Cela fait. Elle examina vite fait l'environnement, les cachettes, les armes, les atouts de l'endroit,.. Amy informula un #Protego Retardum au cas ou le Mangemort l'attaquait directement. Ce qui, dans ce cas, était fort probable. 


La petite brune sortit de sa cachette et voulu d'abord limiter les dégats. Elle s'empressa de formuler un #Aguamenti. Un jet d'eau sortit de sa baguette qu'elle dirigea vers les flammes. Une fois la majeure partie du feu éteint, elle lança #Oppugno sur des boites de conserves avant de les diriger vers la mangemort. Les boites fusèrent en direction de celle-ci. Il est vrai, elle n'avait pas attendu Altaïr pour passer à l'offensive, mais avec ces gens là, mieux valait ne pas être gentil car eux même ne l'étaient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Altaïr Debrooks
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Au coeur d'un grand magasin.

Message par : Altaïr Debrooks, Sam 26 Déc 2015 - 0:05


Depuis que les vacances de Noël avaient débuté quelques jours plus tôt, Altaïr n'avait pas cessé de s'ennuyer. À vrai dire, l'ambiance qui régnait dans la maison familiale était tellement tendue que le jeune homme regrettait presque de ne pas être resté à Poudlard pour fêter Noël avec ses camarades de dortoir. Il savait qu'il ne pouvait blâmer sa mère pour la disparition de son père, mais au fond de lui il ne pouvait s'empêcher de lui en vouloir de lui inculquer cet esprit de fête alors que son moral était au plus bas. Et ce n'était pas un sapin de Noël et des guirlandes pailletées qui allaient remédier à sa solitude et son ennui.

Aussi, il passait la majeure partie de son temps plongé dans ses bouquins à réviser pour être sûr de réussir son année. Cette attitude pouvait paraître assez étrange pour les personnes qui connaissaient bien Altaïr, mais il cherchait n'importe quel prétexte pour occuper son esprit. Dès qu'il en avait l'occasion, le Serdaigle quittait le cocon familial et partait déambuler dans les rues de Londres ou dans des lieux plus magiques qui lui lui permettaient de garder un lien avec son monde à lui. Cet après-midi là par exemple, le jeune homme avait entreprit de parcourir les vitrines des boutiques du Chemin de Traverse en quête d'une idée de cadeau pour Myosotis ou même Théodore. Bien qu'il n'avait encore eu aucune nouvelle de ce-dernier depuis leur dispute quelques semaines auparavant, il comptait bien profiter des fêtes de fin d'année pour s'expliquer avec lui et pourquoi pas enterrer la hache de guerre. À peine eût-il le temps de passer la porte des Halles Magiques qu'il sentit une sorte de brûlure au niveau de sa cuisse. C'est en fouillant dans la poche de son pantalon qu'il découvrit l'origine de ce mystère, son Gallion d'Urgence qui brûlait d'une lueur mauve et qui dégageait des vagues de chaleur alarmantes. Un message provenant d'Amy, la nouvelle recrue de l'Ordre, lui indiquait qu'elle avait besoin de son aide immédiatement dans un célèbre centre commercial moldu, et qu'elle était probablement en danger. Ne perdant pas une seule seconde, il bouscula quelques sorcières qui restaient agglutinées devant la porte du magasin et déboucha sur la grande allée qu'il avait foulée de ses pas quelques minutes auparavant. Contrôlant sa respiration et gardant son sang-froid, il visualisa l'intérieur de la galerie marchande et se laissa emporter par le néant. CRAC.

Le brouhaha apaisant qui régnait sur le Chemin de Traverse laissa soudain place à des cris étranglés. Ouvrant les yeux, le jeune Phénix aperçut une vague de moldus se ruer dans sa direction, et arborant des visages paniqués et horrifiés. Clairement, il n'avait pas atterri au bon endroit, aussi prit-il la direction opposée de celle des badauds. Les gens le bousculaient sans aucun scrupule et s'époumonait en quête d'une sortie de secours, mais Altaïr ne se démonta pas et n'hésitait pas à repousser ces innocents qui entravaient son champ d'action. Rapidement, il parvint dans un couloir déserté par la foule, à l'exception d'une silhouette qui se tenait devant un mur de flammes qui léchaient encore des corps sans vie. La vue de ces cadavres arracha des frissons au jeune homme qui s'empressa de détourner le regard, mais cette vision demeura solidement imprimée dans son esprit. La gorge nouée, il dégaina sa baguette et discerna la silhouette de son amie, face à lui, qui s'était déjà attelée à atténuer la fureur de l'incendie. Il n'eut pas le temps d'apprécier ce réflexe que la Poufsouffle avait déjà lancé les festivités contre le Mangemort en lui lançant des boîtes de conserve à la figure. Original, certes, mais peut-être pas assez dangereux.

De toute évidence, le présence du Serdaigle avait sans doute déjà été remarquée par le mage noir. Ne prenant pas la peine de se cacher, il s'avança de manière à avoir un champ de vision optimal, puis murmura un #Anthemius Vocania presque inaudible. Il espérait de tout coeur que son sortilège avait fonctionné, car pour une fois qu'il tenait un Mangemort, il ne comptait pas la laisser s'échapper, comme ils en avaient l'habitude. Voir la silhouette de l'assassin se tenir devant ces hommes, ces femmes ou ces enfants qu'elle avait arraché à la vie faisait bouillir en lui une rage sourde. Peut-être s'agissait-il d'une de ces ordures qui avaient torturé Myosotis pendant l'été, et qui n'avaient laissé derrière elles qu'une coquille vide. Cette éventualité ne faisait qu'accentuer sa colère, mais il ne pouvait se laisser aveugler par celle-ci : la maîtrise de ses sentiments demeurait la clef de la réussite. Reprenant donc ses esprits, il lança un regard confiant à Amy puis hocha la tête, comme pour lui indiquer qu'ils avaient leur chance. Après tout, même s'ils avaient probablement affaire à un sorcier expérimenté, et qu'ils n'avaient que dix-sept ans, ils se retrouvaient de part et d'autres de l'assaillant, et en supériorité numérique. Tut ce qu'il fallait faire, c'était se montrer réfléchi et stratégique. Afin de renforcer l'attaque de son amie, Altaïr lança donc un #Stupéfix en plein sur le Mangemort. Il n'avait pas eu beaucoup l'occasion de jeter un tel sortilège, mais il espérait que la sphère d'énergie bleutée qui venait de jaillir de sa baguette se logerait bientôt dans la poitrine de son adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 90
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au coeur d'un grand magasin.

Message par : Mangemort 90, Lun 28 Déc 2015 - 0:06


Ca y était ! La cavalerie arrivait ! Si elle croyait que je ne l'avait pas vu venir... Comment les flammes auraient-elles pu s'éteindre seules comme ça ? Les pompiers moldus n'arrivaient jamais aussi vite et j'aurais pu les balayer d'un simple coup de baguette. Quoi que là... Elle m'avait l'air jeune ! Les aurors ne faisaient pas dans le recrutement de mineur.. c'était donc forcément une piaf ! Et elle agissait à visage découvert.. pour une fois !
J'évitais les boîtes qu'elle avait utilisé comme projectile en me baissant simplement. Quelques une me touchèrent mais j'avais vu pire. Je m'en sortirai avec quelques bleus à peine ! Un de ses collègues - lui aussi à visage découvert - arriva cependant et lança sur moi un stupéfix que je ne pus éviter... Alors que j'évitais les boîtes, j'avais tenter de transplaner quelques mètres plus loin sans succès... Un sortilège anti-transplanage avait été lancé... Ca pouvait m'être fatal si je n'agissait pas rapidement. Par chance, j'avais pu garder ma baguette dans la main et un simple #Enervatum suffit à me faire retrouver la possession de mon corps.

Seulement, il fallait que je réagisse vite si je ne voulais pas me faire avoir une deuxième fois. Déjà, les deux avaient bougés. Ils pouvaient se coordonner facilement même s'ils étaient jeunes. Mais je ne voulais pas de renfort. Je voulais prouver que je pouvais le faire seule !
Le garçon avait l'air plus entrainé et je le pris alors pour cible. Concentrant toutes mes forces dans ma baguette, je lançais sur lui un #Sphaera ignis Maxima, en espérant que cela le touche et le diminue au moins un peu !
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: Au coeur d'un grand magasin.

Message par : Amy Shields, Lun 28 Déc 2015 - 14:42


Alors qu'Amy faisait face au Mangemort. La petite brune entendit des pas derrière elle. Elle ne se retourna cependant pas, ça serait alors une trop belle opportunité pour le Mangemort se trouvant devant elle de l'attaquer. Ne jamais baisser sa garde, elle devait rester concentrée. Fort heureusement, Altaïr arrive bientôt dans son champ de vision. La jeune femme cacha son soulagement mais à l'intérieure d'elle même elle était rassurée d'avoir du renfort car, même en étant habile avec sa baguette, elle n'allait pas réussir à battre un Mangemort toute seule. Son compatriote lança un stupéfix sur leur adversaire. Celle-ci esquiva les boites de conserve mais elle se prit le sort d'Altaïr de plein fouet. Même si ce coup faisait beaucoup de bien à Amy, elle resta cependant impassible dans ses traits, toujours concentrée sur leur assaillante qui s'était déjà relevée pour faire une offensive.


L'adversaire pris Altaïr pour cible première. Pourquoi ? Mystère absolu pour Amy mais en attendant la Mangemort fit apparaître une grosse boule de feu à la pointe de sa baguette. C'était excessivement mauvais signe. L'assaillante l'envoya directement sur l'autre Phénix. La petite brune eut pour premier réflexe de pointer sa baguette sur son camarade en formulant un #Protego Maxima pour le protéger un minimum. Elle s'éloigna ensuite pour éviter d'être touchée aussi car même si elle s'était protégée juste avant, son sortilège n'était probablement pas assez puissant pour arrêter une attaque aussi forte. Amy profita du fait que la Mangemort soit occupée à regarder son sortilège pour lui envoyer un #Electrocorpus puissant, la jeune femme voulait faire du dégât. 


Une fois son action faite, la sorcière se recula et se rendit alors compte de l'état dans lequel était le magasin. Celui-ci était à moitié détruit et le sol était jonché de cadavre. Amy s'éfforça de les ignorer mais une aussi grande perte humaine ne pouvait qu'attirer son attention. L'image de tous ces cadavre éparpillés sur le sol et entourés de sang s'imprima profondément dans la mémoire de la Poufsouffle, ça lui donna des frisson d'horreur. La haine commença donc à l'envahir. Elle vit ces enfant, ses adultes morts et pourquoi ? Parce qu'une malade s'amusait à oter la vie. Le sentiment de haine fut surmonté par un sentiment de colère. Comment pouvait-on oser faire ça ? Elle allait se battre, et ne surtout pas laisser filer l'auteur de tout ces crimes.
Revenir en haut Aller en bas
Altaïr Debrooks
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Au coeur d'un grand magasin.

Message par : Altaïr Debrooks, Mar 29 Déc 2015 - 13:19


Accord de 90 pour qu'elle se fasse toucher par le sort d'Amy.

Avec surprise, Altaïr constata que sa stratégie avait fonctionné sur le Mangemort qui, après avoir sans doute tenté de transplaner, avait reçu son sortilège en plein dans l'abdomen. S'ils souhaitaient tendre un nouveau piège au mage noir, les deux Phénix devaient agir vite et faire preuve d'une coordination sans failles, mais avant que le jeune homme n'eût le temps d'adresser la parole à Amy, leur adversaire commun se releva, comme si de rien n'était. Apparemment, sa brillante idée n'avait eu pour unique conséquence d'attiser davantage la colère -ou la folie- du Mangemort, qui se tournait à présent vers lui, sans doute déterminé à prendre sa revanche. En gardant le regard rivé sur son adversaire, tout en réfléchissant à une stratégie qui pourrait le sortir d'affaire, le Serdaigle fit plus attention à sa silhouette fine et comprit alors qu'il avait affaire à une femme, information qu'il n'avait pas encore eu le temps d'exploiter en raison du masque qu'elle portait. Connaître un ennemi permettait de se servir de ses faiblesses, mais il ignorait ce que la détermination de son sexe lui apporterait, puisqu'en faisant exploser les vitrines ainsi que des vies innocentes, elle venait de balayer d'un revers de main tous les stéréotypes de la grâce et la douceur de la gent féminine. Si elle se révélait aussi redoutable que les femmes de l'Ordre du Phénix, alors il avait sérieusement du souci à se faire.

La boule de feu jaillissant de l'extrémité de la baguette de la sorcière fut si rapide et inattendue qu'il ne trouva pas le temps de la contrer. Heureusement, une barrière invisible qui ne pouvait provenir que d'Amy limita légèrement les dégâts, mais la puissance de la Mangemort étant probablement supérieure à celle de l'adolescente, son attaque réussit à franchir le mur magique et à frôler l'épaule d'Altaïr qui n'avait pas eu le temps de l'esquiver. Une violente brûlure se répandit dans les muscles de son bras gauche, et c'est uniquement en regardant sa blessure que le jeune homme constata que la puissance et la vitesse du sortilège avaient arraché une partie du tissu de sa robe de sorcier et avait également écorché en partie sa peau. Plus de peur que de mal, mais il profita tout de même de l'offensive d'Amy pour informuler un #Curo As Velnus. Il avait un piètre niveau en matière de médicomagie, mais l'avantage d'avoir un médicomage au sein de l'Ordre était qu'il pouvait leur donner quelques bases dans le domaine. Ne préférant pas se hasarder dans des sortilèges plus complexes qui pourraient, s'ils étaient mal exécutés, aggraver sa blessure, il reporta son attention sur le combat. À en croire la posture du Mangemort, son amie avait fait mouche. Si leur ennemie était affaiblie, ils tenaient une nouvelle chance de la neutraliser s'ils se montraient aussi réactifs qu'en entraînement. Avec conviction, Altaïr lança donc un #Petrificus Totalus en direction de la sorcière en espérant qu'il se montre fructueux. Après tout, qui ne tente rien n'a rien !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Au coeur d'un grand magasin.

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 8

 Au coeur d'un grand magasin.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.