AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -13%
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
Voir le deal
20.95 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 8 sur 8
[Hall d'entrée] Premier jour de l'année.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
Invité
Invité

 [Hall d'entrée] Premier jour de l'année. - Page 8 Empty
Re: [Hall d'entrée] Premier jour de l'année.
Invité, le  Mar 5 Déc 2017 - 11:55

LA de Maja et de Castielle accordés



Ma maigre tentative d'approche ayant échoué je finis par décider de contourner les félins bavards. L'avantage quand on est grand pour son âge c'est qu'il est facile de jouer des coudes dans une foule. Mais le désavantage est que bien souvent les gens croient que tu cherches la bagarre (encore plus si tu es musclé). C'est ridicule mais les idées reçues et les stéréotypes le sont par défaut. Si ça ne tenait qu'à moi je n'aurais pas à bousculer qui que ce soit pour passer, mais si je compte arriver en cours à l'heure...

En vrai, si ça ne tenait qu'à moi, les cours de divination se tiendraient en extérieur, ce qui réglerait en partie mon problème actuel. Je soupire ; quand il faut, il faut. Avec un « Excusez-moi » tout aussi timide que le précédent je force le passage sous les regards courroucés et les plaintes des rouges et sous le coup de la gêne mes joues prennent la même couleur. Malheureusement une fois les chats dérangés passés je rentre dans quelqu'un d'autre sans faire exprès. Je ne l'ai même pas vu ! Et pour cause : la petite fait au moins deux têtes de moins que moi ! Une première année sans doute. Moi aussi j'étais aussi petit quand je suis arrivé dans cette école ? Onze ans ça paraît à la fois si prêt et si loin. Régulièrement quand je croise un ou une élève de première année je m'étonne qu'ils soient de plus en plus petits chaque année mais j'imagine qu'en vrai c'est juste moi qui n'arrête pas de grandir.

Entrer en collision avec un corps plus petit et fragile que le sien met toujours très mal-à-l'aise et quand je vois la petite brune valser en arrière à cause de moi je m'en veux terriblement. Heureusement elle ne se retrouve pas par terre, en revanche elle bute à son tour contre quelqu'un. Et ce quelqu'un se retrouve à jurer salement avant de se retourner en pestant contre « le pauvre abruti qui m'a prise pour un mur d'entraînement ! »
Je n'ai aucune idée de ce qu'est un mur d'entraînement ni pourquoi des gens voudraient se jeter dessus mais je suis soulagé d'entendre cette voix familière. La Poufsouffle a son air agacé des mauvais jours et j'ai comme l'impression que ça ne va pas aller en s'arrangeant. Elle attrape la petite par sa cape au niveau des épaules. Castielle n'est pas très grande donc la différence de taille n'est pas très prononcée entre les deux filles mais elle avait cette.. attitude ?.. assez forte on va dire. Comme cet enchaînement d'accrochage est de ma faute je m'interpose directement : « Cassie attend ! C'est moi qui lui suis rentré dedans, c'est pas de sa faute ... »
La fille de l'eau me regarde enfin et l'air renfrogné sur son visage s'accentue avant de s'adoucir. De toute évidence elle avait envie de crier sur quelqu'un, je lui coupais l'herbe sous le pied et pendant une seconde ça l'a encore plus énervée avant qu'elle renonce à ses plans. C'est peut-être elle qui avait besoin d'un mur d'entraînement contre lequel se jeter ? Je lui poserais la question une prochaine fois. En tout cas sa poigne se desserre et une fois avoir libéré la malchanceuse petite brune elle lance un « Pff les Bleus j'te jure... » avant de repartir de son côté.

Je soupire encore une fois. La journée commence bien, ça annonce une journée paisible ! « Vraiment désolé pour tout ça... ça va ? » Pour la première fois depuis « l'accident » je regarde vraiment l'élève que j'ai momentanément mise dans une sale situation. Effectivement c'était bien une Serdaigle et va savoir pourquoi ça me fait me sentir encore plus mal. Je suis l'aîné, je suis censé la protéger pas la projeter contre des Poufsouffles de mauvaise humeur ! Je n'ose même pas imaginer ce qui se serait passé si ça avait été quelqu'un d'autre que Castielle qui s'était retourné... comme un Serpentard... Rien qu'à l'idée j'en frissonne.
Invité
Anonymous
Invité

 [Hall d'entrée] Premier jour de l'année. - Page 8 Empty
Re: [Hall d'entrée] Premier jour de l'année.
Invité, le  Sam 9 Déc 2017 - 13:31

Bam.



Bom.



Un ricochet de Maja.





   Un torse lui fonçait dedans. A peine le temps de relever la tête, que l’aigle de deux pommes de plus que l’enfant, lui rentrait dedans. L’impact la projeta en arrière, non sans douceur, la gamine avait la sensation d’être une balle de ping-pong, que l’on lance, qui retombe sans cesse. Misérablement, la gamine fut projetée sur une autre personne. Il se trouvait que dans la cohue, un autre groupe d’élèves était posté derrière Maja. Une jeune fille des jaunes se retourna toute énervée.




« le pauvre abruti qui m'a prise pour un mur d'entraînement ! »



Dans l’action, la petite faillit perdre l’équilibre, au même moment, la poufsouffle l’attrapa par la cape. D’un air dur et très agacé, elle l’avait empoigné violemment. La gamine n’avait rien compris, se sentant comme les cailloux qui viennent ricocher sur les vagues déferlantes.



« Cassie attend ! C'est moi qui lui suis rentré dedans, c'est pas de sa faute ...»




Le garçon, auteur de sa bousculade, vint à son secours. De peut, peut-être que s’il n’était pas intervenu, la jeune fille qui prenait Maja pour un cognard, aurait eu un geste inadéquat. C’est ce que croyait l’enfant.


Première journée...    
                       
Premier petit-déjeuner raté…

Premier accrochage…          si seulement cela ne se résumait qu’à un.




La poigne de l’élève se dénoua un peu. Il semble qu’elle connaissait le jeune homme que Maja considérait comme un sauveur. La situation aurait pu vraiment empirer sans son intervention.



« Pff les Bleus j'te jure... » Jura la Poufssouffle en partant.


La gamine reprit ses esprits et ses appuies, droite sur ses deux jambes, elle se sentait vraiment mal, par tout cet enchaînement d'événements, plus que les Serpentards et elle aurait eu affaire à toutes les maisons pour son premier jour.




Ça commence bien ” murmura -t -elle.



La première année sentait les larmes monter. Ses yeux embués laissèrent s’échapper une fine larme, qui ruissela le long de sa joue d’enfant, pour se perdre en cours de route. Le début de journée avait totalement déstabilisé Maja, ne se sentant pas à sa place, elle était à deux doigts de laisser tomber. Vouloir appuyer sur retour arrière, laisser tomber cette école et tous ces élèves qui n’avaient pas l’air de lui vouloir que du bien.
Mais heureusement, elle n’était pas seule. Le jeune homme, qui dans ses yeux, on pouvait percevoir de l'empathie et de la compassion.
A priori, il n’était pas là seulement pour ébranler Maja. Il avait l’air affecté par le sort de la petite. Peut-être était-ce le fait qu’il était de la même maison, ou pas. Mais en tout cas, il prit le temps de se soucier de l’enfant.


« Vraiment désolé pour tout ça... ça va ? » Demanda-t-il.



La jeune bleu leva la tête dans sa direction. Il était bien plus grand, sûrement pas en première année comme elle.
Lorsqu’il lui posa sa question, Maja s'efforça de ravaler ses larmes pour paraître sûre d’elle, ce qui est plus ou moins dur pour une gamine de 11 ans.
Elle laissa glisser son sac de son épaule pour se joindre au sol. Elle glissa une mèche,tombant sur ses yeux, derrière son oreille. Plongeant son regard miel dans les yeux du garçon et d’une voix à peine audible.


Je … je voulais juste me rendre dans la grande salle à temps. Je ne me suis pas réveillée à l’heure… Et ils étaient au milieu”, Chevrota t-elle en indiquant les Griffons.
Et …. ce n’est pas grave, je comprends que tu ne m’es pas vu, mais pourquoi ils réagissent tous comme ça ?



Maja commençait à être effrayée de la tournure que le début d’année prenait. Peut-être que les élèves de cette école avaient une dent contre les bleus et bronzes. Mais sa mine déconfite laissa le doute au fait qu’elle s’était remise de ses émotions.
Invité
Anonymous
Invité

 [Hall d'entrée] Premier jour de l'année. - Page 8 Empty
Re: [Hall d'entrée] Premier jour de l'année.
Invité, le  Lun 11 Déc 2017 - 9:31

Évidemment l'aiglonne était secouée. Elle venait de se faire littéralement bousculer puis agresser par des aînés sans pouvoir rien y faire. Sur une échelle allant de un à dix, sa matinée ne devait pas dépasser la note de six, la pauvre.
Je me rappelle de mon premier jour. Une sacrée affaire ! Il faisait beau et j'étais sorti aux aurores pour admirer le lever de soleil. Il n'y a rien de mieux pour s'imprégner d'un endroit où l'on va passer une bonne partie de sa vie que de devenir complice de l'astre du jour dès son arrivée. J'étais subjugué par la vue, par les couleurs de feu chassant peu à peu celles de glace. Le jaune transperçait les nuages mauves, l'horizon brûlant repoussait le bleu foncé, celui-là même qui pâlissait sous les assauts répétés de tâches d'orange, grandissantes, s'étalant sans fin. C'était comme voir une bataille dont on connait déjà l'issue, mais sans tristesse car l'on sait qu'elle fait partie d'un cycle éternel et que bientôt les positions s'inverseraient de nouveau. Sauf que, tellement absorbé que j'étais, je me suis retrouvé frigorifié en plein milieu du parc. On ne m'a délogé de mon poste d'observation que lorsque les premiers élèves assistant au premier cours de botanique se rendaient aux serres. Autant dire que quand ils sont tombés nez à nez avec un petit garçon tremblant de froid et trempé de rosée, planté sur la grande pelouse, ils m'ont tout de suite renvoyé à l'entrée en rigolant.
La fin de l'histoire est que je suis arrivé en retard, affamé et frigorifié à mon premier cours de Défense contre les Forces du Mal et que ma joie matinale s'est vite amenuisée au contact de la réalité. Dans la salle commune, le soir même, je me suis retrouvé enrhumé et j'ai du demander à ma maman de m'envoyer de la potion pour la toux.

La petite brune essaie de retenir ses larmes et je fais comme si je ne le voyais pas. J'ai vite appris aux contacts de mes semblables que parfois la fierté primait sur la vérité. Tiens, Castielle, qui était en partie responsable de la situation actuelle, est comme ça. Je ne compte plus le nombre de fois où elle s'est énervée ou vexée parce que j'ai dit les choses telles quelles sans faire attention à son ego. Et la fille de l'eau est très, très sensible là-dessus. Normal quand on y pense, l'eau n'est pas l'élément le plus modeste, loin de là ! Même le feu a plus de retenue, ou au moins il assume complètement son côté mégalomane. L'eau est dans le déni.
D'une voix tremblante l'aiglonne m'avoue que sa journée n'a pas vraiment commencé de la meilleure des manières. Sur le barème utilisé plus tôt on peut descendre à trois.
Mon cœur se serre même quand elle dit qu'elle ne m'en veut pas. Moi je m'en veux. J'aurais dû être plus patient, trouver une autre solution que de foncer dans le tas sans réfléchir. Il y avait sûrement moyen de contourner le groupe de Gryffondors bavards mais je n'ai pas pris le temps de penser autrement que pour moi-même : je voulais passer, je suis passé. En grandissant j'ai un peu peur de me laisser gagner par ce genre de comportement égoïste qui, certes pris seul à seul, ne sont pas les plus ignobles des actes, mais qui finissent par se répéter trop souvent au quotidien.

Je me détache des pupilles ambrées de ma camarade de maison pour faire glisser mon sac de mes épaules et ouvrir la poche de devant. Gourmand comme je suis, je mets toujours deux ou trois petites choses de côté lors des repas. Comme je me connais suffisamment pour savoir qu'au petit-déjeuner je me goinfre de sucrerie, je fais toujours en sorte d'emporter des fruits en sortant.
Aujourd'hui mon butin fruité comporte une pomme, deux mandarines et une banane. Je penche mon cartable vers la fillette et lui dis en souriant « Ne t'en fait pas, ça nous arrive à tous. Tiens prend de quoi déjeuner, commencer la journée le ventre vide c'est mauvais »
Puis essayant de redoré un peu l'image de tout le monde j'essaie tant bien que mal de m'expliquer : « Ils sont pas forcément méchants c'est juste.. enfin c'est le matin de la rentrée on est tous un peu à cran je crois... » Piètre excuse mais c'est la seule que j'ai a offrir pour le moment. Et puis je n'allais pas lui dire qu'elle avait de la chance et qu'elle aurait pu tomber sur bien pire, elle serait directement partie faire ses valises pour rentrer chez elle. Ce que je comprend parfaitement. Quand j'entends certaines histoires qui se passent ici moi aussi j'ai des envies de retourner chez moi.

Comme l'heure avance les groupes se dispersent peu à peu. On en voit même certains se mettre à courir car ils viennent de se rendre compte qu'ils ont très exactement deux minutes pour atteindre l'autre bout du château à temps. À ceux-là je leur souhaite bonne chance mentalement. Pour avoir déjà tenté l'expérience je peux dire que c'est plus que laborieux. Et en fonction du cours et du professeur en question ça peut même être déclaré comme perdu d'avance.
Un éclair de lucidité me prends et je demande : « Tu sais où tu dois aller pour ton premier cours ? Les couloirs sont un vrai casse-tête quand on les découvre pour la première fois. »
Moi je savais où je devais aller. Mais ça va, la tour nord n'est pas très loin et de toute manière on commence toujours avec environ quinze minutes de retard. Si ça avait été le cours d'arithmancie, j'aurais été dans de beaux draps si je me pointais en retard !
Gabriel Michaels
Gabriel Michaels
Poufsouffle (DC)
Poufsouffle (DC)
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


 [Hall d'entrée] Premier jour de l'année. - Page 8 Empty
Re: [Hall d'entrée] Premier jour de l'année.
Gabriel Michaels, le  Dim 6 Mai 2018 - 18:34




Don't be scared, take my hand


Pas de réponse depuis 5 mois on pique
Pv Maxine
LA accordé
Gaby & Max ont 11ans

C'était-juste-in-croy-able!
Les mirettes émerveillées m'avaient gardé au silence encore une fois. Ébloui par tout ce que je voyais, la bouche entre ouverte, les mots ne venaient pas. Chez moi, ils appeleraient ça un miracle, quelque chose capable de me faire taire, de noyer la moindre de mes questions pour la transformer en un "whoua" admiratif. Mais ce n'était que la désormais coutumière decouverte d'un monde inconnu qui me gardait au silence.

Abigail m'avait laissé à la gare de Londres, où tout allait bien trop vite pour moi. Je m'étais retrouvé plongé au milieu de centaine de capes de sorciers, de cages d'animaux hors du commun, d'autres élèves fourmillant de partout, de sucreries étranges et de bien d'autres choses que mon cerveau n'avait pas encore intégré. Entassé dans des barques, je n'avais trop vu quoi regarder, la lune ronde et belle reflétant dans ce lac sans fond, l'immensité du chateau qui nous faisait face, les bouilles inquiètes de certains ou lz manque de cravate à mon uniforme.

On nous avait guidé dans des couloirs sans fin jusqu'à une pièce sans plafond. Le nez vers les bougies suspendue et les étoiles scintillantes, j'avais à peine écouté ce qu'on nous disait, me penchant vers mon voisin pour lui demander comment le toit pouvait avoir disparu. Pas de réponse. Ou je ne l'avais entendu. Mon nom avait juste résonné dans mes tympans, on m'avait collé un chapeau affreux sur la tête puis un tourbillon d'enivrement ne m'avait plus quitté jusqu'à ce qu'on nous dise de partir nous coucher.

J'étais sensé suivre les grands avec un logo de blaireaux sur le torse, ils devenaient mes compagnons de vie pour les prochaine années, l'idee me plaisait bien, par contre ce labyrinthe beaucoup moins. M'arrêtant à chaque fois que j'appercevais un tableau animé   je me retrouvais détaché de mon groupe, seul, abandonné devant des peintures qui me fixaient. C'était malin... je savais même pas où était mon dortoir.. laissant le regard vagabonder, j'esperais le passage d'un nouveau groupe qui ne semblait jamais venir. Voilà sur ma tombe sera inscrit "est mort dans les couloirs d'un château car préfère parler avec les tableaux qu'écouter les consignes". Killan se marrerait à coup sûr, moi aussi d'ailleurs.. Voilà que je pouffais tout seul en cherchant un chemin à prendre
Invité
Anonymous
Invité

 [Hall d'entrée] Premier jour de l'année. - Page 8 Empty
Re: [Hall d'entrée] Premier jour de l'année.
Invité, le  Mar 8 Mai 2018 - 11:07

Maman allait être très déçue ... Je ne suis pas allée dans la maison qu'elle souhaitait. Je vais encore la décevoir, une fois encore ... Mais j'ai rien demandé moi ! C'est le Choixpeau qui a décidé tout seul, sans que je lui parle. Il m'a dit que j'étais quelqu'un qui était faite pour cette maison. C'est bizarre, mais je le comprends parce que j'adore l'école ! C'est trop bien d'apprendre des choses et puis en plus on peux rencontrer des gens. Enfin un petit peu, parce que j'ose pas trop leur parler. Des fois ils font peur.

Mais bon, maintenant que j'étais chez Serdaigle j'allais leur faire honneur ! Enfin ... Si j'arrivais à les retrouver. J'étais tellement perdue dans mes pensées qu'ils ont quitté mon champ de vision. Ah bin ça commence bien ... Le banquet à peine fini qu'ils me perdent déjà !

Je me retrouve dans un dédale de couloirs, à ne pas savoir où me rendre. Bin oui, c'est ma première fois ici ! Je connais pas le château ... Et encore moins où je dois me rendre !

- T'es nulle Max ! Tu va faire quoi maintenant ?

Oui bon c'est sûr que poser la question à voix haute n'allait pas vraiment m'aider, mais ça me rassurait. Non, je ne suis pas folle. Je crois.

Je me retrouve dans un espèce de long couloirs. Et j'entends des bruits de pas. Trop chouette ! Ils vont pouvoir me sauver et me faire rentrer dans la salle commune. J'espère que je ne vais pas faire perdre de points à ma maison tout de suite alors que je viens à peine d'être répartie ...

Je me mets à marcher un peu plus vite, à me dépêcher pour rencontrer les autres aigles de ma maison. Je crois que j'embête certains tableaux ... Y'en a quelques uns qui se mettent à râler parce que je fais du bruit. Je m'en fiche. J'ai peur et je veux rentrer. Mon papa et ma maman me manquent déjà ... C'est la première fois que je suis aussi loin d'eux.

Je marche encore plus vite ... Avant de constater que c'était pas du tout quelqu'un de ma maison dans le couloir. C'est un jaune. Et il parle aux tableaux ! Vite, il faut que je me cache. Je me positionne derrière une espèce de torche qui ne cache qu'à moitié mon petit corps en priant pour ne pas m'être faite entendre. Je chuchote, en espérant que seule mes oreilles pouvaient m'entendre.

- Nan nan nan ... Mais qu'est-ce que je fais ?!


Dernière édition par Maxine Walsh le Mer 9 Mai 2018 - 9:09, édité 1 fois
Gabriel Michaels
Gabriel Michaels
Poufsouffle (DC)
Poufsouffle (DC)
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


 [Hall d'entrée] Premier jour de l'année. - Page 8 Empty
Re: [Hall d'entrée] Premier jour de l'année.
Gabriel Michaels, le  Mar 8 Mai 2018 - 20:37


Don't be scared, take my hand


"Par là  bas"

Seule indication obtenue de la part du tableau. Il aurait aussi bien pu me rire au nez que je n'aurai pas vu la différence. Mais soit! Ce n'etait pas des centaines d'escaliers et encore de portes qui allaient me faire peur! Je trouverai bien mon dortoir ou cas échéant  quelqu'un de ma maison. Pas de quoi s'inquiéter! Remerciant la peinture à l'huile,  je prenais la direction supposée de ma nouvelle demeure, le nez levé vers les armures, les colones ancienne et tout ce qui faisait office de nouveauté, un mouvement indistinct attira mon attention au bout de quelque pas.

Me penchant pour voir ce que c'était, j'appercevais une gamine toute blonde en train de se cacher derrière un lampadaire médiéval, ou quelque chose du genre. Malgré sa petite taille et sa frêle silhouette elle aurait perdu à cache-cache.

- Vu! Mais c'est pas une super cachette!

Un sourire lumineux sur le visage, j'avais posé l'index sur le bras de la fille, comme quand on jouit à  chat dans le jardin.

- Je me cache pas hein. Je crois qu'on a pas le droit. Tu t'es perdue aussi? Ou tu joues avec un fantôme? On m'a dit qu'il y'en avait ici! J'aimerai en croiser un un jour! Pas toi?

Trop de questions. Il me semblait que j'étais déjà en train de la noyer de paroles alors que je ne savais même pas ce qu'elle faisait là, ni même son nom. Sa frimousse paraissait jeune en tout cas, une première année comme moi. Sa maison? Pas la mienne de toute évidence... Elle était donc forcément perdue elle aussi, et vraisemblablement un peu terrorisée, la pauvre, elle me rappellait les gosses à leur arrivée à l'orphelinat.

Je fourrai mes mains dans mes poches er décidais de faire comme à la maison. Mon sourire en coin amusé ne me lachant plus

-J'suis Gabriel, Poufsouffle si j'ai bien compris. J'ai pas trouvé le plan de secours de ce château, mais j'peux t'aider à chercher ta salle commune si tu veux. A deux on ira plus vite! C'est quoi ton nom?

Les politesses c'était presque ça, en même temps, j'entendais Abigail hurler dans ma tête que je n'avais pas intérêt à être mal poli avec quiconque.
Invité
Anonymous
Invité

 [Hall d'entrée] Premier jour de l'année. - Page 8 Empty
Re: [Hall d'entrée] Premier jour de l'année.
Invité, le  Mar 15 Mai 2018 - 21:20

Je commençais à avoir un peu peur à vrai dire ... Ici dans le couloir y'a aucune fenêtre, mais je suis persuadée qu'il est très tard parce qu'on a déjà mangé et que je suis fatiguée. J'aime pas veiller tard parce qu'après j'arrive pas à me lever le matin et je me sens toute patraque, et cette expédition nocturne ne va certainement pas arranger la chose ! Faut vite vite que je trouve où est-ce que je dois aller, pis j'espère que le garçon devant va pas me voir. De toute façon je suis cachée.

Je crois.

Pis, il s'avance bizarrement dans le couloir en fait, comme si il avait entendu un bruit ou vu quelque chose pitié, qu'il s'avance pas vers moi.

Bon, faut croire que je suis nulle ... Puisqu'il m'a trouvé. Par contre, il m'a touché le bras et j'ai pas trop compris pourquoi alors je l'ai très vite ramené vers moi.

- Euh ...

Avant que je puisse répondre, il me posait tout plein de questions. Bin oui, j'suis perdue ça se voit pas ? Pis quelle horreur ! Jouer avec un fantôme, mais ça va pas !

- Mais t'es bizarre toi ! Les fantômes ça n'existe pas c'est dans les contes pour enfants ! T'es un peu foufou toi !

Il me faisait un peu peur à vrai dire à parler autant comme ça, sans s'arrêter. Un vrai moulin à parole ! Mais il est plus grand que moi alors il pourra peut-être me dire où aller. Puis il se présente. Il a un joli prénom. Gabriel c'est mignon, ça fait penser au ciel et aux étoiles, et moi, j'aime beaucoup les étoiles. Ça fait de la lumière pendant la nuit et vu que j'aime pas quand c'est noir, je suis contente qu'il y ait des étoiles !

- Bin moi je m'appelle Maxine. Et je suis à Serdaigle ! Ma maman dit que c'est les gens intelligents qui vont à Serdaigle, tu crois que t'es pas intelligent ? Et pourquoi t'es à Poufsouffle ? Et c'est quoi un plan de secours ?

Il avait de drôle d'idée le garçon là. Mais il veux m'aider et c'est trop gentil !

- Oui je veux bien ! Tu sais où est-ce que je dois aller ? Mais après tu va être tout seul toi aussi et tu va te perdre !

Pis je serrais mes deux bras contre moi parce que c'est bizarre, même sans fenêtre on dirait qu'il y a un courant d'air et pis moi j'ai froid vite.
Gabriel Michaels
Gabriel Michaels
Poufsouffle (DC)
Poufsouffle (DC)
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


 [Hall d'entrée] Premier jour de l'année. - Page 8 Empty
Re: [Hall d'entrée] Premier jour de l'année.
Gabriel Michaels, le  Mar 22 Mai 2018 - 21:44


Don't be scared, take my hand



Bon, j'lui avais fait peur à la petite, ce n'était vraiment pas l'idée de base, et puis.. c'était elle, là qui était bizarre à  dire que les fantômes ça existait pas, je venais de parler à un tableau! Un tableau ! Vous imaginez? Ça ne parlait pas une peinture à l'huile chez  moi! Dn tout cas, pas la peinture à  l'huile! Alors les histoires de fantomes moi ça me plaisait bien, et depuis qu'on m'avait dit que j'étais un sorcier, je voulais bien y croire. Alors, forcément j'ai rigolé à sa remarque en lui adressant un large sourire. C'était ce château, cette vie qui étaient bizarres oui...

D'ailleurs ses questions montraient bien que pour elle aussi ce lieu, cette nouvelle vie étaient étranges. Elle s'était mise d'un coup à poser plein de questions dont une seule pouvait trouver une reponse logique. Le plan d'évacuation, tous les bâtiments devaient en.avoir un, tout le monde savait ca normalement! Par contre le reste.. pas la moindre idée de ce quelle me racontait. Un peu gêné, je passais une main dans mes cheveux et décalait ma frange sur le côté, la faisait plus sérieux à ce que disaient les autres à l'orphelinat. Et puis elle là, elle voulait que je l'aide à trouver son nouveau chez elle alors fallait être un peu serieux.

Le sourire en coin figé je regardais son blason puis le mien de facon dubitative.

-Bah y'a pas que les Serdaigles qui sont intelligents je suis sur! Sinon ca serait pas gentil pour les autres. Et puis moi, si je suis chez Poufsouffle c'est sûrement car j'ai toujours faim. Y'a un garcon dans ma table qui m' a dit que nous on était à côté des cuisine. Ca doit être pour ca.

Comme pour confirmer, mon estomac gargouillait à nouveau. C'était car j'étais en pleine croissance normalment. En tout cas, moi j'avais un indice sur ma salle commune.

-Et puis au moins comme ça je serai pas perdu même quand j'aurai retrouvé ta salle commune. Tu as pas à t'inquieter Maxine! On cherche où c'est chez toi? Même si je suis pas aussi intelligent que toi pour avoir eu un aigle sur ma cape, jsuis sur que si on trouve un plan d'évacuation on trouvera où aller. Tu sais, c'est comme une carte avec des flèches qui indiquent les issues de secour. Comme à l'ecole avant quoi. Enfin.. ici j'en ai pas alors on va chercher

Les mirettes aux aguets, je voyais surtout des escaliers qui montaient pas très loin, et si la fille avait un oiseau comme logo de maison, ca serait vraiment bête qu'elle ne doive pas aller aux étages. Le sourire s'illuminant de nouveau je lui tendais la main.

- Les oiseaux ça aime les perchoirs, je suis sur que t'es là haut normalement, tu viens? Ho... on dirait que t'as froid à te tenir comme ça. Tu veux ma cape de sorcier? C'est bizarre ce truc, moi je préfère un sweat à capuche, mais ça tient quand même chaud. Tiens

Je détachais ma cape et la lui posais sur les épaules en rigolant sans discrétion. La dedans elle semblait noyée, ses cheveux blond depassait et seuls ses yeux semblaient reprendre vie. C'était mignon

-C'est un peu grand désolé. Mais tu attraperas pas froid comme ca. On y va?

Je lui avais machinalement pris la main avec douceur pour la guider dans ce labyrinthe inconnu
Invité
Anonymous
Invité

 [Hall d'entrée] Premier jour de l'année. - Page 8 Empty
Re: [Hall d'entrée] Premier jour de l'année.
Invité, le  Mar 5 Juin 2018 - 20:13

Gabriel ça avait l'air d'être un peu le genre de garçon que tout le monde apprécie. En fait, il est tout gentil et sympathique mais c'est bizarre. Je suis pas trop habituée à ça pour de vrai. Quand j'étais petite, parce que maintenant que je suis à Poudlard je suis une grande, j'aimais pas trop les garçons. Ils étaient nuls pis ils faisaient souvent des blagues pas drôles. Mais lui c'était différent, il voulait m'aider pis il souriait beaucoup.

Je pense que je commence à avoir un peu confiance. En plus il est un peu rigolo parce qu'il dit lui même que c'est un glouton. J'ai pas réussi à empêcher mes lèvres de rire discrètement, faut dire que c'est vrai, ma maman m'a toujours dit que les Poufsouffles aimaient bien manger. Ca devait être trop bien d'être près des cuisines, sauf pour l'odeur la nuit ! Brrh, moi j'aime bien quand ça sent les fleurs. Alors m'endormir avec du rôti de canard dans les narines, non merci ! Pis juste en même temps que je pensais à ça, son bidon s'est mis à faire des bruits bizarre. C'était trop chou. Par contre j'avais pas de gâteau pour lui, donc j'étais un peu triste.

- Bin t'as pas assez mangé ? Tu crois qu'on peux aller aux cuisines pour te chercher un cookie ? Pis en vrai je pense que t'es quand même intelligent même si t'es pas à Serdaigle. Déjà parce que tu veux m'aider et les gens pas intelligents ils aident pas les gens. Alors t'es intelligent voilà !

J'avais dis ça avec un sourire, pis j’espérais bien qu'il allait me croire parce que j'étais honnête !

- Bin je veux bien qu'on cherche le plan de la cave cuation mais je sais pas ce que c'est et où le trouver. Tu crois qu'on doit aller par où ?

On continuait d'avancer jusqu'à arriver près des tous grands escaliers. C'était trop géant ! Faut pas avoir peur de tomber parce que sinon ça devait être dur d'aller tout là-haut. Mais je suis forte, je suis sûre que je peux le faire. Pis y'a Gabriel qui est avec moi alors j'ai pas peur. Il est gentil. Pis cette fois il met sa cape sur mes épaules, comme pour me réchauffer un peu. Il avait dû comprendre que je commençais à me frigorifier sur place.

- Merci ! Je me sens déjà mieux avec la deuxième cape sur moi.

Même que je lui fais un beau sourire ! J'avais un peu peur de lui au début vu qu'il parlait presque tout seul dans le château mais en fait il a l'air complètement normal, donc je suis un peu moins sur le qui-vive avec lui.

- Dis, tu pense vraiment que ma salle commune est tout là-haut ? Tu va te perdre en redescendant non ? Mais je te suis !

Il avait prit ma main juste avant. D'habitude je l'aurais très vite lâchée, mais je sais pas. Il avait pas l'air de me vouloir de mal alors je me suis laissée faire et j'ai prit la même direction que lui, en essayant de marcher aussi vite.
Gabriel Michaels
Gabriel Michaels
Poufsouffle (DC)
Poufsouffle (DC)
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


 [Hall d'entrée] Premier jour de l'année. - Page 8 Empty
Re: [Hall d'entrée] Premier jour de l'année.
Gabriel Michaels, le  Jeu 14 Juin 2018 - 10:27


Don't be scared, take my hand


Au cri de mon ventre, la petite semblait soudainement attristée, je ne comprenais pas vraiment pourquoi, ça lui avait peut-être fait… d’un nouveau sourire je la regardais, cherchant comment la rassurer, mais en fait, c’était pour mon estomac qu’elle s’inquiétait et me proposait d’aller chercher un cookie supplémentaire dans la cuisine. L’idée était bonne, mais elle avait froid, et partir en expédition vers une autre salle inconnue nous ferait perdre encore plus de temps. Mon appétit attendrait un peu, c’était trop tard, je lui avais dit que je la ramenais vers sa salle commune, alors je n’allais pas écouter mon ventre et me raviser. D’un petit rire, je lui répondais que ça irait même sans biscuit et lui offrais mon plus beau sourire à ses dires. C’était mignon qu’elle essayait de me rassurer, généralement c’était l’inverse à l’orphelinat, même si je n’étais pas le plus grand. Et puis, moi, ça ne m’inquiétait pas vraiment qu’un chapeau tout élimé ne me trouve pas assez intelligent pour aller dans la même maison qu’elle, il devait très certainement avoir raison de toute façon.

Je lui aurais bien dit à Maxine que ça ne me gênait pas du tout cette histoire au final, mais elle s’était mise à butter sur le mot plan d’évacuation, m’arrachant un éclat de rire. Elle avait pu faire de simulation incendie pour pas connaitre, ou être uniquement dans les enfants qui sortaient les premiers. A bien y repenser, c’était comme ça chez moi quand on faisait les essais, on prenait les plus petits et les filles avec nous puis on sortait en suivant le dessin sur le plan. Mais Maxine devait habiter dans une maison normale, on ne devait pas faire ce genre de test quand on avait un papa et une maman. Plus tard, je lui demanderai, sauf si j’en venais à oublier, car là, tout en marchant je me devais de lui explique ce à quoi servait ce fameux plan.

-C’est un dessin qui représente le lieu où on est, y’a des flèches qui disent par où faut partir si y’à le feu ! C’est vraiment pratique ! Surtout qu’ici, tu sais qu’on peut faire du feu avec notre baguette ! Du coup, c’est bizarre qu’il y’en ai pas sur les murs de ces couloirs. Ça note aussi les salles disponibles à chaque étage. On avait ca a mon école en Irlande et à l’orphelinat, pas toi ? Enfin à ton école y’en avait pas ? dans ta maison, je me doute qu’il ne devait pas y avoir ce genre de chose

Quoi que… pourquoi pas après tout... c’était vraiment des informations utiles selon moi, il fallait y faire attention, un peu comme les frissons de Maxine, c’était le genre de chose à pas négliger, la sécurité et que les autres se sentent bien. Enfin, c’était ce qu’on m’avait appris en tout cas. Et puis en plus, ça me permettait d’avoir un beau sourire d’avoir fait attention à ce qu’elle n’ait plus froid. Elle était mieux comme ça, avec un sourire sur les lèvres qu’avec une mine toute perdue, je préférais nettement. Mais c’était qu’à force elle allait me gêne à me remercier comme ça. La main dans ma nuque, j’ébouriffais mes cheveux par réflexe en lui expliquant que ce n’était pas grand-chose, qu’au contraire c’était normal. Et pour ne pas m’attarder sur le faible rougissement de mes joues, je regardais les grands escaliers en haussant les épaules.

– Ho oui, je pense que c’est là-haut, ça serait normal en fait. Pui tant fait pas, moi j’ai juste à descendre tout en bas et chercher les cuisines ! j’suis sûr que mon estomac sait de lui-même où ca se trouve ! allez viens, on essaye, au pire on demandera aux tableaux, y’en a partout t’as vu ?

Je lui souriais à mon tour pour la rassurer, à mon avis pour se perdre ici il fallait être juste un muet qui osait pas discuter avec des peintures magiques. Si mon premier essai s’était conclu par peu d’aide, j’étais persuadé que les autres n’étaient pas forcément aussi farceur. Serrant ma prise doucement dans sa main, je montais les escaliers avec elle et levais le nez vers le plafond une fois sur le pallier du première étage, yeux grands ouvert, complétement abasourdit. C’était tellement grand, j’en avais le tournis.

– Whoua ! T’as vu tous ses escaliers ? Hoooo y’en a qui bouge ! C’est mieux qu’un parc d’attraction ! Viens mon monte encore ! J’suis sûr que de tout en haut, la vue doit être super ! Tu veux aller voir ?

Devoir la ramener dans son nouveau chez elle ne voulait pas dire qu’il fallait être sérieux tout du long. De toute façon, je ne savais pas faire, et puis j’étais trop excité par tout ce que j’avais sous les yeux. Quand je dirais à Abigail qu’ici les marches bougeaient toutes seules, elle ne me croirait pas ! Faudrait que je fasse une lettre dès que je trouvais mes dortoirs !

– On monte ? Y’a pas de salle commune ici on dirait bien !

Ou du moins il y’avait aucun bruit trahissant d’un attroupement d’étudiant. Nous montions donc sur la volée de marche face à nous, effectuions à peine quelques pas que le sol sous nos pieds se mis à trembler et couiner méchamment. Au loin, la vision du second pallier se mis à bouger, à dévier et à se détourner de l’axe. Enfin non, c’était l’inverse, c’était nous qui dérivions soudainement.

– Hooo

Instinctivement, je serais la main de Maxine un peu plus dans la mienne, m’arrêtant pour ne pas perdre l’équilibre pendant que l’escalier bougeait encore.
Invité
Anonymous
Invité

 [Hall d'entrée] Premier jour de l'année. - Page 8 Empty
Re: [Hall d'entrée] Premier jour de l'année.
Invité, le  Jeu 26 Juil 2018 - 16:22

On avait beau grimper les escaliers, dévaler quelques marches et traverser d'autres couloirs, j'étais pas vraiment sereine par rapport aux chemins que nous prenions mais pourtant, l'insouciance me faisait suivre aveuglement ce garçon qui m'accompagnait. Comme une confiance aveugle que je lui aurais accordé, j'avais choisi de le laisser prendre ma main et d'enchaîner les pas uns à uns, tentant au maximum de marcher aussi vite que lui. C'est qu'il a de grandes jambes dis donc !

Pis il m'explique que c'est un plan d'é-va-cu-a-tion ! J'comprends mieux du coup, je crois que c'est comme il m'explique une espèce d'image qu'on voit dans les endroits moldus. Je crois que j'ai jamais dû vraiment y faire attention parce que j'en ai pas encore remarqué ici. Fin bon tant pis, on va faire sans !

On continue d'avancer pis, en levant les yeux on remarque qu'il y a des escaliers qui bougent. Gabriel semble surpris et c'est trop mignon parce qu'il connait pas Poudlard du tout en fait. Ma maman m'avais prévenue que ça pouvait arriver, du coup je souris quand il s'esclaffe. C'est vraiment chouette d'être avec quelqu'un qui connait pas tout le château. Par contre il a encore dit un mot que je comprenais pas ... un parc de l'attration. J'ai peur de paraître bête en lui demandant ... Pis ça fait pas très Serdaigle de ne pas tout connaître alors cette fois, je hoche la tête et je lui souris.

- Ouiiii, j'adore quand ils bougent comme ça. C'est bizarre au début mais apparemment on est obligés de les prendre pour atteindre certains endroits !

On enchaîne quand même et on grimpe les escaliers. Fin, jusqu'à ce que celui où nous sommes décide de bouger lui aussi ... ohlala, mais où est-ce qu'on va débarquer, on va se faire gronder j'en ai bien peur. J'espère qu'on va vite trouver nos salles communes. Gabriel s'aggrippe encore un peu plus à ma main, sans effrayé, j'essaye de le rassurer comme il a fait avec moi, mais j'ai aucune idée si ça ofonctionne ou non.

- T'inquiète ! Viens, t'occupe pas d'eux et fonce !

Je serre à mon tour sa main et l'emmène tout en haut des escaliers toujours en mouvement, quelques instants plus tard et ils se figeaient enfin et nous pouvions les quitter. J'avais clairement aucune idée d'où on pouvait être ... J'avais beau être au courant que les escaliers bougeaient, ma maman m'avait pas prévenue que les tableaux parlaient et que des fantômes se baladaient tranquillement dans les couloirs. D'ailleurs, y'avais un tableau juste derrière nous. Il semblait dormir mais tant pis, on devait trouver notre chemin !

- Ehhhh dites Monsieur ? Monsieuuuuur ? Youhou réveillez-vous s'il vous plaiiiit.

Semblait pas trop de bonne humeur ...

- Dites vous savez où est la salle commune de Serdaigle ? On est perdus !
Gabriel Michaels
Gabriel Michaels
Poufsouffle (DC)
Poufsouffle (DC)
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


 [Hall d'entrée] Premier jour de l'année. - Page 8 Empty
Re: [Hall d'entrée] Premier jour de l'année.
Gabriel Michaels, le  Ven 27 Juil 2018 - 10:31


Don't be scared, take my hand


LA mutuel

Ho ? Apparemment Maxine savait que les escaliers bougeaient. Comment elle savait ça ? Elle avait eu une brochure spéciale avant la rentrée ? Moi j’avais juste reçu un courrier, avec une liste d’achat à faire. Pas de plan, pas de consigne pas de mise en garde, alors, je ne voyais qu’une chose.

– Ah mes tes parents sont sorciers ? C’est pour ça que tu connais ! Ca fait des guilis au ventre en tout cas ! »

Je pouffais doucement. La sensation était vraiment comme lors des grands huit. L’équilibre était mis à mal, les sens se vrillaient un peu, mais le conseil me plaisait : courir dans les escaliers. Abigail m’avait toujours dit que je n’avais pas le droit, que c’était dangereux et que je pouvais tomber, mais là…. C’était de toute évidence notre sens de l’orientation –inexistant- qui était en jeu. Alors je l’avais suivit, en me marrant, a sauter sur le palier depuis la dernière marche et m’esclaffant.

– Faut faire ça avec chaque escalier alors ? J’adore !

Les mirettes luisantes, je la scrutais avec amusements, vu qu’elle en savait plus que moi, j’attendais qu’elle me dévoile les secrets des volées de marches taquines. Mais elle était inquiète, et préférait demander à un tableau endormi par où aller. J’avais gardé sa main dans la mienne, je ne voulais qu’elle prenne peur d’être perdue. Moi, les labyrinthes et les cachettes j’aimais beaucoup. Je pouvais passer la soirée là s’il le fallait, sauf que mon estomac finirait par grogner au bout d’un moment. Elle essayait de réveiller le tableau et écopait d’un regard noir sans un bonjour. Un pouffement m’échappait, à voir cette peinture, elle me faisait penser à un vieux concierge de livre de conte. Je me penchais vers la petite Serdaigle  pour lui chuchoter quelques mots enjoués.

– J’suis sûr qu’il regrette de ne pas être un fantôme. S’pour ça qu’il fait la tête.  Etre bloqué comme ça dans un tableau…

– Je ne suis pas bloqué jeune homme, et je vous entends parfaitement. Je ne suis pas sourd ! Les petits jeunes de nos jours plus aucun respect…  J’vous jure… Votre salle commune est plus haut jeune fille, maintenant déguerpissez de ma vue !

Pas contente la peinture à l’huile. Peu perturbée par les remontrances, je rigolais de plus belle avant de regarder en hauteur. Il restait pas mal de marche, son « plus haut » était vraiment vague quand même… Autant dire qu’il ne nous aidait absolument pas. La bouche entre ouverte, j’allais demander des précisions quand je réalisais qu’il n’était plus dans la toile. Les yeux tout ronds, je papillonnais des cils un instant avant de pointer du doigt le dessin vide, un peu hystériquement.

– T’as vu ça ? Il est parti ! Il est plus là du tout ! IL est où ? En haut ? Tu crois que c’est comme une chasse aux trésors ? IL faut monter voir le prochain tableau à l’étage au-dessus ?

Owiiii. Ca, ça me plaisait, j’entrainais Maxine avec moi, à l’étage supérieur et me plantait devant une peinture vide à son tour, la déception plus que lisible sur le visage. La moue déçue  je soupirais.

– Pfff c’est pas juste. Même pas il joue… hey mais regarde..

Non loin de nous, une statue, un aigle, et un tas d’élèves devant qui semblaient communiquer avec le morceau de pierre.
Invité
Anonymous
Invité

 [Hall d'entrée] Premier jour de l'année. - Page 8 Empty
Re: [Hall d'entrée] Premier jour de l'année.
Invité, le  Ven 27 Juil 2018 - 12:25

L’air ronchon du monsieur qu’on venait de déranger me faisait penser qu’on aurait peut-être pas dû agir de la sorte … Si on ne s’était pas laissés embarqués dans les divers couloirs du château, on aurait juste eu à suivre les membres de nos maisons respectives. Olala, quel bazar. Puis le monsieur il n’est pas motivé à nous répondre on dirait, il boude, il réfléchit et il fait même les gros yeux. C’est pas très rassurant … Heureusement que Gabriel est avec moi, toute seule je pense que je me serais mise à pleurer dans mon coin jusqu’à ce qu’un grand vienne m’aider.

D’ailleurs, il me chuchote des mots à l’oreille qui me font bien rire. Quand je serais grande, moi aussi je veux être un fantôme ! Traverser les murs, voler, ça doit être trop bien. Mais pas tout de suite parce qu’on peut rien faire quand on est un fantôme je pense … J’ai à peine le temps de rigoler qu’on se fait gronder par le monsieur du tableau.

Olala ! Mais c’est lui qui est malpoli dis donc, Gabriel rigole encore et je dois avouer que j’aime bien ça quand il rigole, c’est drôle et ça me rassure. Ma maman m’avait également prévenu que des fois, les gens des tableaux bougeaient. J’en avais déjà vu à la maison parce que tatie Cornelia avait son portrait à la maison et pi aussi un autre portrait dans la maison de tonton. C’est rigolo car des fois, quand on va chez tonton, on dit au revoir à tatie et on la retrouve là-bas. Mais bon, tout ça c’est une autre histoire. Je sors de mes rêves.

J’allais ouvrir la bouche, mais Gabriel m’interrompais pour me signifier que justement, le monsieur était parti. Je pouffais toute seule avant de lui répondre.

- Bin oui, ça je savais ! Mais ils peuvent pas aller partout je crois, avec un peu de chance on le trouvera ! Pis, oui, ma maman c’est une sorcière. Elle est trop forte en plus et mon papa il sait pas lancer de sorts. Mais je l'aime quand même !

Tandis que je lui disais tout ça, il m’emmenait sur divers escaliers courant de plus en plus vite. Me traînant comme une saucisse derrière lui, je dois avouer qu’on n’avait pas les mêmes jambes … Même si je danse beaucoup bin j’ai besoin de pauses ! Heureusement qu’il s’arrête vite devant un autre tableau. J’en profite pour respirer un bon coup et ça fait du bien.

Juste après il me fait signe et oh, derrière nous se trouvent une grande statue et des gens, sans doute ma salle commune ! Soulagée, j’exprimais même un petit cri de joie.

- Trop biennnn !

Je commençais à avancer vers eux, pis, arrivé devant le groupe de gens je me rappelais que Gabriel bin … même si il est intelligent bin il est pas à Serdaigle comme moi il pourra pas rentrer ! Même si il a dit qu’il s’en sortirait j’ai quand même un peu peur, le château est tout grand et nous on est tout petits.

- Dites dites, vous savez comment on va chez les Poufsouffle ? Je me suis perdue et mon copain m’a emmenée ici mais maintenant c’est lui qui est perdu !

Avec un peu de chance y’aurait un grand plus grand que Gabriel qui pourrait nous aider.
Gabriel Michaels
Gabriel Michaels
Poufsouffle (DC)
Poufsouffle (DC)
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


 [Hall d'entrée] Premier jour de l'année. - Page 8 Empty
Re: [Hall d'entrée] Premier jour de l'année.
Gabriel Michaels, le  Dim 5 Aoû 2018 - 15:10


Don't be scared, take my hand


Des tableaux qui se baladaient de partout, moi je ne trouvais pas ça classique, en tout cas, je me demandais où il avait bien pu disparaitre le monsieur, on ne le voyait nul par. Si ça se trouvait derrière son tableau il avait un lit ! Pratique comme tout quand même ! Faudrait que je vois comment ca marche.

– Et nous ? On peut aller dedans nous aussi tu crois ?

Un large sourire et des mirettes pétillantes à la demoiselle à côté de moi. Elle semblait savoir comment ça fonctionnait, alors peut être qu’elle me dirait qu’on pouvait nous aussi nous balader dedans. Ça serait trop bien. Des raccourcis partout, des nouveaux paysages, plein de truc qu’on avait pas dans la vraie vie. C’était vraiment bien d’avoir une maman sorcière, au moins on devait se sentir moins bête que moi et toute mes questions.

– han c’est super d’avoir une maman sorcière, c’est pour ça que tu sais comment ca marche un tableau !

Même pas de jalousie, juste un constat. Tout comme pour sa statue en forme d’aigle. J’avais souri et j’étais content que ce soit bien sa salle commune, même si je ne comprenais pas pourquoi il y’avait tant de gens devant. Je lui lâchais la main, et la regardais partir vers le petit groupe lui faisait un petit signe de la main pour partit à mon tour. Mais comme elle s’arrêtait pour parler aux autres j’attendais, voir si on ne s’était pas trompé. Je voyais un grand lui faire oui de la tête, sans trop comprendre –étant trop loin pour l’entendre- et venir vers moi.

Les yeux tout rond, je regardais le grand garçon qui me souriait, les mains dans les poches. Il m’expliquait de façons assez concises que ses préfets étaient occupés et qu’il me raccompagnerait jusqu’à ma propre salle commune. J’haussais les épaules, je n’avais pas vraiment de préférence en fait, au pire j’essayerai de rentrer dans un tableau, car ca m’intriguait, mais il semblait vouloir se rendre utile, alors je levais le bras pour faire signe à Maxine.

– Merci Maxine, le grand garçon va me raccompagner ! A bientôt j’espère !

Bah oui tant qu’à faire, elle savait des choses la petite je voulais bien qu’elle me montre d’autre truc comme les peintures vivantes. Et je restais planté là, attendant qu’elle me dise oui
Helen Rose
Helen Rose
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


 [Hall d'entrée] Premier jour de l'année. - Page 8 Empty
Déterrer les fantômes du passé
Helen Rose, le  Sam 22 Sep 2018 - 14:48

L’été est passé comme une flèche. Les 2 meilleurs mois de l’année depuis mon entrée à Poudlard. Revoir Alice et enfin passer du temps avec elle m’avait énormément manqué. Bien-sûr, je la voyais pendant les petites vacances scolaires. Mais partir avec elle loin de tout m’a fait un bien fou.
Grâce à tante Émilie, nous avons pu réaliser un road trip en France. Alice et moi avons enfin pu découvrir notre pays natal, bien que nous y avions passé notre enfance. Enfermées à la ferme, loin des villes, loin de tout, nous ne nous imaginions pas tout ce qui pouvait se trouver au delà des clôtures. Le choc de la civilisation française était encore plus grand que la découverte du monde magique. Savoir à quoi ressemble mon propre pays était pour moi la plus grande des avancées ; mon apprentissage à la magie arrivant en deuxième position.

C’est pour ça qu’aujourd’hui, tout comme la rentrée dernière, est le pire moment de l’année. J’ai dû quitter ma France adorée, ma sœur chérie, et m’éloigner du suspect numéro un de mon enquête. Tante Émilie sait beaucoup de choses sur notre mère, c’est indéniable. Elle réussit à chaque fois à contourner nos questions de manière très habile, en répondant avec des mots de grande personne. Mais nous ne restons jamais sur notre faim et revenons à l’attaque, parfois lorsqu’elle s’y attend le moins, en espérant qu’elle lâche une bribe d’information par inadvertance. C’est devenu un jeu pour Alice, qui essaie plus de m’aider que de découvrir la vérité. Mais pour moi, cela est très sérieux. Je suis à l’endroit où ma mère et ma tante ont étudiées ensemble, dans le même esprit. Or, ma mère a fini sa vie dans une ferme perdue, mariée à un fermier alcoolique, tandis que ma tante, anglophone désormais, vit les plus beaux jours de sa carrière. Tout ceci est trop louche pour ne pas se poser de questions.
L’année dernière, j’ai appris énormément de choses sur mon passé. Grâce au professeur Benbow et à sa démonstration de légilimencie, la vie que je menais quelques années auparavant m’a été montrée telle que j’aurai dû la voir. L’interprétation des souvenirs est trompeuse, et les revoir comme une vidéo que l’on rejoue m’a permis de commencer à pardonner à mon père malgré tout ce qu’il a fait.
Cette année, j’ai l’intention de trouver ce pour quoi je suis venue. La magie peut m’apporter les réponses que je recherche. Il suffit de savoir parler aux bonnes personnes ou de trouver les bons lieux. Mon enquête a besoin de gagner du terrain, et pas seulement se cantonner à ce que peut savoir ma tante. Des réponses doivent sûrement se cacher là, dans ces murs. Je passe à côté tous les jours sans rien voir parce que je ne sais pas où regarder. Malgré la guerre et la rénovation du château, il reste peut-être des indices ou des souvenirs dans la mémoire des gens.
Il est temps de déterrer les fantômes du passé.
Invité
Anonymous
Invité

 [Hall d'entrée] Premier jour de l'année. - Page 8 Empty
Re: [Hall d'entrée] Premier jour de l'année.
Invité, le  Ven 25 Jan 2019 - 21:54


RP unique

Le hall d’entrée de Poudlard, le passage obligé par la plupart des étudiants qui rentrent au château. Un lieu très stratégique. Le tract à la main, la brune n’hésite pas. Quelques pas, là sur le côté. Pas d’affichage en grand, non, juste une petite pile de tract qui volent à l’aide d’un sortilège, et qui se fige dès lors que quelqu’un arrive : histoire de pouvoir être saisis et lus. Parce que c’est le but après tout. Et c’est Lïnwe qui volète ainsi partout. Il faut rendre justice à César. Parce que c’est lui, après tout, le cousin. Faut bien l’aider un peu.

La brune reste là, un peu. Le dos adossé au mur, le regard figé sur ses oiseaux volages. Un peu. Est-ce que Lïnwe va bien ? Cela fait longtemps que la brune n’a pas pris de nouvelle de son cousin. Cousin. Ça sonne encore un peu comme une étrangeté dont elle ne veut pas prendre part. Comme si refuser la réalité, la vérité, pouvait faire revenir l’ordre des choses comme il l’était avant. Mais c’était impossible, et au final, l’enseignante le désirait-elle ?

Aucune idée. Et après avoir passé de longues minutes le regard ainsi perdu, elle tourna les talons. Cela faisait nul doute que les premières années tomberaient sur ces tracts, peut-être que cela leur parlerait. Peut-être qu’ils s’engageraient dans la vie associative de Poudlard. Ce n’était pas un mal, il fallait bien l’admettre. Les élèves engagés, ça avait quelque chose de … distrayant. Et c’est sur cette pensée que la brune quitta le hall.

 [Hall d'entrée] Premier jour de l'année. - Page 8 2_lynw11
Contenu sponsorisé

 [Hall d'entrée] Premier jour de l'année. - Page 8 Empty
Re: [Hall d'entrée] Premier jour de l'année.
Contenu sponsorisé, le  

Page 8 sur 8

  [Hall d'entrée] Premier jour de l'année.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.